Mag mars 2012 - Ville de Chenôve

ville.chenove.fr

Mag mars 2012 - Ville de Chenôve

sommaire4-5 rétro en images • les événements sur le vif6-9 projet urbain • réaction face à la fermeture ED• 1 ère pierre de Centre culturel et de rencontres• du rail au tram10-11 environnement • quinzaine du développement durable• astuces de l’équipe des espaces verts12-13 patrimoine • fête traditionnelle de la Saint Vincent• carnaval populaire14-15 culture • retour en image : Didier Gustin16-17 santé • mutualité française bourguignonne• dynamique économique du sud dijonnais18-19 jeunesse • l@ boussole inaugurée• le CCJ appelle au vote20 mémoire • hommages à Guillot - Naudot21 éducation • école en danger22 associations • 100 % associative ! 100 % énergisante !223 sports-loisirs • raid jeunes• brevet du rando24 -25 bibliothèque • une lectrice parmi 2000 abonnés• festival “À tout vent” 5 e édition26 tribune27 agendaLe MAG de Chenôve, magazine d’information municipaleService Communication • 2, place Pierre Meunier • B.P. 130 • 21303 Chenôve CedexTel 03 80 51 55 00 • Fax 03 80 51 55 01 • www.ville-chenove.frMars - avril - mai 2012Directeur de publication : Jean Esmonin, maire de ChenôveDirecteurs de rédaction : Emilie Billot, François Chapuismag@ville-chenove.frOnt collaboré à ce numéro : Céline ColleCoordination : Marie CharuauConception graphique • Mise en page • Photos : Geneviève Darosey, Cécile Martin, Monique SermierImpression : Mercure - 6, rue Joseph Jacquard - 21300 ChenôveDistribution : MédiapostDépôt légal à parution : Numéro tiré à 7500 exemplaires


« Voter est un droit.C’est aussi un devoir civique. »Cette mention forte, c’est celle qui figure sur chaque carte d’électeur français.Le droit de vote, c’est le fondement civique le plus essentiel de notre démocratie.Celui qui permet d’exprimer sa volonté, ses choix, à l’occasion des scrutins électorauxorganisés au fil des ans.L’occasion également d’élire les représentants de la nation à différents niveaux deresponsabilité dans la vie publique, comme cela sera le cas tout prochainement lorsde deux échéances majeures :l’élection présidentielle – pour le (ou la) Président(e) de la République –,dimanche 22 avril et dimanche 6 mai,l’élection législative – pour les députés qui voteront les lois au sein del’Assemblée Nationale –, dimanche 10 et dimanche 17 juin.Toute personne de nationalité française âgée de 18 ans ou plus, dès lors qu’elle estinscrite sur les listes électorales de sa commune, a le droit de voter, sans distinctionde sexe, d’origine, de religion ou d’idée politique, telle est la règle.Pour autant, ce droit de vote, dans cette forme actuelle, n’apas été obtenu en un jour.Il aura fallu plus de deux siècles de luttes intenses, de combatsacharnés, d’avancées notoires, de quelques reculs significatifsaussi, pour arriver à la situation civique que nous connaissons àprésent.En France, les hommes n’ont acquis cette faculté de façon définitivequ’à partir de 1848, au prix d’un mouvement révolutionnairequi enterra la Monarchie pour donner naissance à la République.Les femmes, pour leur part, auront du attendre l’année 1944 pourjouir de ce même droit. Respectivement 1 an et 2 ans avant lesmilitaires de carrière (1945) et les Français d’Outre Mer (1946).Quant aux jeunes de 18 ans, c’est seulement depuis 1974, année oùl’âge légal de la majorité a été abaissé de 21 à 18 ans, qu’ilspeuvent eux aussi se rendre aux urnes pour accomplir leurdevoir de citoyen…Alors oui, voter est un droit qui n’a donc pas toujours été uneévidence.Exercer ce droit, c’est ainsi une façon, en quelque sorte, derendre hommage à ces femmes et ces hommes qui se sont battusavec autant de détermination et de courage pour que nouspuissions aujourd’hui choisir librement, démocratiquement,les élus - nos élus –, celles et ceux qui sont amenés à incarneret représenter la République et la France de demain.3Voter, c’est notre droit le plus fondamental, c’est notre premier devoir decitoyen ! Il est important que chacun puisse faire entendre sa voix par le biais deson bulletin de vote !Soyons acteurs de notre démocratie et de ses enjeux politiques cruciaux :allons voter et faisons voter !Le maire de ChenôveéditoJean Esmonin


Projet Urbain I Environnement I Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I Jeunesse I Culture IFermeture d’EDINTERVIEWet devenir du Centre commercial Saint-ExupéryRéactions de Jean EsmoninFace à la récente et brutale fermeture de la moyenne surface alimentaire ED du centre commercial Saint-Exupéry, JeanEsmonin, le maire de Chenôve, a souhaité répondre aux questions et aux inquiétudes légitimes des habitants, mais aussi descommerçants de Chenôve.6Comment avez-vous appris la fermeture d’ED ?De façon tout à fait officieuse, au détour d’une conversation !! Tout commela population locale, l’annonce brutale de cette fermeture m’a surpris et choqué.Qu’avez-vous fait à l’annonce de cette fermeture ?J’ai immédiatement tenté d’obtenir des informations complémentaires dela part de l’enseigne CARREFOUR, propriétaire de ED racheté par DIA, maisen vain. Nous ne savons même pas ce qu’il va advenir des salariés du magasin!! J’ai entendu dire que d’autres fermetures d’enseignes ED seraient àl’ordre du jour un peu partout en France. Mais à ce jour, difficile de savoirce qui se passe exactement... Et les médias, nombreux, qui m’ont interrogéà ce sujet, eux non plus, n’ont pas réussi à en savoir plus de la part du groupeen question... Il s’agit là d’une décision de pure stratégie commerciale prise demanière unilatérale par une entreprise privée souveraine qui ne s’honorepas par de telles pratiques hélas bien trop fréquentes depuis quelquestemps...Mon objectif maintenant, c’est de trouver, au plus vite et au mieux, une offrealternative susceptible d’apporter aux habitants les denrées de première nécessité.Et je veux les assurer de toute ma détermination !Quelle marge de manœuvre avez-vous aujourd’hui pour trouver unesolution face à cette fermeture ?Aujourd’hui, la municipalité n’est pas propriétaire du centre commercial. Unenégociation financière est en cours avec l’EPARECA (Etablissement Publicd’Aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux).J’ai formulé une proposition cohérente au Président de l’EPARECA et, aumoment où je vous parle, je suis dans l’attente de sa réponse, enespérant une issue favorable très prochaine. Je tiens d’ailleurs à remercierMonsieur le Préfet de région et ses proches collaborateurs de toute l’attentionqu’ils portent, au côté de la Ville, à la bonne finalisation de cetimportant dossier.Cependant, anticipez-vous afin de trouver d’ores et déjà des solutions ?Ma responsabilité d’élu et de maire, c’est de me projeter sur le moyenet le long terme, tout en tenant compte des évènements actuels.Vous imaginez bien qu’un projet de renouvellement urbain de cette envergurequi modifie en profondeur le visage d’une ville ne se met pas sur piedd’un coup de baguette magique. C’est un travail de fonds, de longue haleine,une œuvre colossale, fondamentale, aussi passionnante qu’exigeante, quirequiert une attention et une rigueur quotidienne. Rendez-vous compte quenous sommes sur des options d’évolution allant au-dede 2020 ! Même sicette période concerne un autre mandat, ma responsabilité est d’anticiperdès à présent le devenir de Chenôve, avec une ligne directrice : l’améliorationdu cadre et de la qualité de vie de tous mes concitoyens, dans le sens de l’intérêtgénéral.Alors oui, c’est une évidence, ici comme ailleurs, rien n’est jamais simple…Malgré les avancées notoires déjà bien visibles sur la voie du changement d’image,il nous faut également gérer les imprévus, comme cela est le cas pour ED. Celaimpose d’être réactif, combatif, offensif, positifs aussi, pour parvenir à trouverdes solutions conformes aux attentes, légitimes, de mes administrés.Et c’est justement ce que je suis en train de rechercher activement. J’ai d’oreset déjà établi des contacts afin de voir ce qui pourrait être possible d’envisagerdans les meilleurs délais.L’intérêt manifeste de mes interlocuteurs prouve, si besoin, toute la pertinence denotre projet de centralité dont l’activité économique (et donc les commerçants)doit être un véritable moteur, parce que ce centre ville a comme vocationpremière d’être attractif. Et nous avons tous les atouts en main pour cela !Quel intérêt pour la ville de racheter ce centre commercial ?Comme je l’ai expliqué, l’ambition du renouveau urbain ne se matérialisepas en un jour. Et l’important, c’est de toujours continuer à avancer, méthodiquement,résolument, dans le respect des objectifs fixés : la qualité de viepour tous les Cheneveliers, dont je souhaite voir le nombre croître grâce à ladynamique de progrès que nous impulsons.En devenant propriétaire du centre commercial Saint-Exupéry, la Municipalité aurales coudées franches pour travailler sereinement, en relation étroite avec les commerçantsqui le souhaitent, en proposant une offre de transfert sur des cellulescommerciales qui se situeront à proximité immédiate, au sein du futurcentre-ville. C’est cette démarche, absolument essentielle, que nous avons déjàcommencé à amorcer, notamment lors d’une récente réunion avec les commerçantsde Saint-Exupéry avec lesquels les échanges ont été riches, constructifs,malgré leurs inquiétudes que je comprends bien, encore plus en ces tempsde grave crise économique. Suite à cette rencontre, j’ai d’ailleurs déjà reçudes options de réservation d’emplacement de la part de certains d’entre euxet je m’en réjouis.Juin 2012, marquera le démarrage des travaux du centre culturel et derencontres. A la fin de l’année, la ligne T2 du tramway sera mise en serviceet accueillera 3 stations sur Chenôve, dont l’arrêt du terminus « Chenôvecentre »… La rénovation de l’immeuble Berlioz et de ses abords va débuterd’ici quelques mois. Suivront dans les deux ans à venir, la construction denouvelles formes d’habitats, modernes et à dimension humaine, quiaccueilleront des commerces et services en rez-de-chaussée. Enfin, del’autre côté, vers la place Coluche, ce sont l’imposante réhabilitation dubâtiment Lamartine et l’émergence de programmes neufs qui dominent leMail entièrement réaménagé en parc urbain pour matérialiser la présence dela nature en cœur de ville...Au milieu, le centre commercial Saint-Exupéry dans sa forme actuelle se retrouvedésormais en décalage avec cet environnement. Même si certains semblentl’avoir oublié – par méconnaissance peut-être, ou alors, plus grave, par unemalveillance qui serait mue par un esprit polémiste et démagogique déplacéet nuisible – il convient de rappeler une nouvelle fois qu’avant sa totalerestructuration en 2004-2005, ce centre commercial avait mauvaise réputation etétait en total perte de vitesse, les clients comme les commerçants le constataientet s’en plaignaient à juste titre, tout comme les élus.Aujourd’hui, dans la conjoncture que notre pays traverse, pas un opérateurprivé ne se positionnera pour racheter ce type d’espace tel qu’il est configuré.En devenant propriétaire, la Municipalité se donne ainsi les moyens d’avanceret d’apporter des solutions concrètes pour matérialiser toujours un peu plusles contours et l’esprit de ce centre ville clairement identifié que nous voulonsattractif et ouvert à tous. C’est notre volonté pour Chenôve et pour lesCheneveliers.


La 1 ère pierredu Centre culturelet de rencontres en musique !Voici déjà 2 ans qu’habituellement en mai, tous lesCheneveliers étaient conviés par la municipalité àparticiper à une réunion publique sur l’avancée destravaux du projet urbain de Chenôve. Cette annéen’est pas coutume, elle laissera d’abord la place àun événement majeur de ce projet derenouvellement : le début des travaux du Centreculturel et de rencontres.Samedi 23 juin prochain, le maire, JeanEsmonin et toute l’équipe municipale vous donnerendez-vous sur l’emplacement même du futurCentre culturel et de rencontres de Chenôve pourpartager de manière festive le début d’un importantchantier, symbole de la nouvelle centralité, de cevéritable cœur de ville tant attendu.Situé à deux pas de la future station “Chenôve centre”du tramway, face à la rue Armand Thibaut quiaccueillera bientôt une ligne de bus Divia, le Centreculturel et de rencontres prendra naissance à partirde ce printemps sur cette nouvelle artère de Chenôve.À l’image de cet équipement d’échanges ouvert à touset à tous les arts, ce 23 juin sera l’occasion de rencontrerdeux figures emblématiques de la diversitéculturelle et de la dynamique associative de Chenôve.La Musique Municipale et le collectif Figure 2 Style,animeront l’événement avec des tempos créés pourcette manifestation à l’esprit résolument populaire.Beaucoup de surprises et d’émotions vous attendentpour partager cette première étape sur le chemin ducentre ville de Chenôve.INFOA noter dores et déjà :La grande réunion publique annuelle relativeà l’état d’avancement du projet urbain auralieu mercredi 24 octobre à 18h30 à la Salledes Fêtes de l’Hôtel de Ville.Maison du projet03 80 51 56 10maisonduprojet@ville-chenove.frwww.ville-chenove.fr7TRAM, BUS : une offre complémentaire sur le futur centre villeDans les mois prochains, la rue ArmandThibaut sera au cœur des attentionsAmenée à devenir l'artère principale du futurcœur de ville de Chenôve, après avoiraccueilli la soudure du premier rail sur le sitede la station terminus "Chenôve centre" dutramway T2, elle va désormais être le témoinprivilégié du chantier du grand Centre culturel.Par ailleurs, dès le premier septembre, ellebénéficiera de la désserte de la liane 4 desbus Divia, de manière à offrir une véritablecomplémentarité et d'un accès facilité entreles différents modes de transport qui cohabitentharmonieusement sur ce secteur stratégique.DIVIA vous propose son tout nouveausite Internet mis en ligne depuis le1 er janvier 2012. Vous pourrez découvrir,en détail, le futur réseau del’agglomération dijonnaise. Pour celail vous suffit de vous connecter surwww.Diviabusettram.frJean Esmonin, maire de Chenôve,avec François Rebsamen , maire deDijon, lors de l’arrivée de la1 ère rame du futur tramwayde l’agglomération .Crédit photo Ville de Dijon


Projet Urbain I Environnement I Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I Jeunesse I Culture IC’était commentle TRAM avant ?Le tram démarre une nouvelle histoire... Mais saviez-vous qu’il était une fois,il y a 70 ans, il y en avait trois ? Celui de Dijon qui reliait la gare à la placeWilson et la place de la République au Port du Canal. Il y avait aussi“le Tacot” qui partait du boulevard de Sévigné et montait dans les Hautes-Côtes. Et enfin une ligne qui allait de Pouilly à Chenôve. Pas vraiment untramway finalement mais plutôt un chemin de fer départemental.Jean Nicolier, Chenevelier depuis 82 ans, nous raconte…8Les cheminots, arrivés de façon massive dansles années 30, habitaient pour la plupart ruesAristide Briand et Albert Thomas. Ils étaientalors chaudronniers, soudeurs, conducteursreceveurs(c’est ainsi qu’on appelait les conducteursqui vendaient et distribuaientles tickets) et contrôleurs ! « Pour untrajet Pouilly - Chenôve, il fallait 2tickets. Pour faire les derniers 400 mjusqu’au terminus, il en fallait untroisième. C’est souvent ici qu’on sefaisait attraper ! »Jean Nicolier est encore un enfantquand la guerre éclate. Il se souvient de cescheminots héroïques qui résistaient pour laFrance. « J’ai bien connu Maxime Guillot et PaulCharton. Ils se planquaient dans le maquis etfaisaient sauter les wagons allemands qui passaientpar la gare de Perrigny. Ils ont été arrêtés etdéportés tous les deux. Pendant les funérailles deMaxime Guillot, la Gestapo est venue arrêter lemaire de l’époque, Marcel Naudot. Ils l’ont emmenéet on ne l’a plus jamais revu.» Des résistantsdont l’identité perdure à travers une place, desrues de la ville et une commémoration émouvantechaque année le dernier dimanhe dejanvier afin qu’on ne les oublie pas.Si l’émotion se ressent à ce moment del’histoire, la voix du narrateur se voile quand ilévoque le 6 juillet 1944. « J’avais 14 ans. Ce jourlà, nous avons été bombardés et le quartier a étéanéanti. Les ateliers de Perrigny et nos maisonsont été détruits, le réseau ferré était coupé. Onnous a distribué une cuillère, une fourchette, unverre et il a fallu repartir de zéro avec ça. LeSecours Populaire nous a aidés. Au début nousdormions tous dans un campement installé à lachapelle Sainte-Thérèse. Ensuite j’ai été accueillichez Madame Charton jusqu’à ce qu’on puisseintégrer des petites maisons en bois construitesprovisoirement rue Maxime Guillot. »*De nombreux cheminots sont partis à cetteépoque, les réparations furent longues.Heureusement la vie reprit ses droits et avecelle la jeunesse de Jean Nicolier. Ce sont alorsdes souvenirs heureux qu’il évoque.« Je prenais le tram pour aller travailler sur Dijonet pour sortir en soirées avec mes amis. Nousallions entre autres à la salle de Flore pour danser.L’été, certaines voitures se découvraient et onvoyageait sans portes, nez au vent. De vrais bonsmoments ! »*Voir le film documentaire d’UP Vidéo de Chenôve réalisé par Jean-Marc Bordet « 20 minutes d’enfer »Photo Emmanuel Hasle


Renaissance du tramway,en plein cœur des travaux, un jeune manœuvre raconteL’émergence du nouveau tramway, pour la plupart nous voyons ça de trèsprès et en même temps d’assez loin. Les chantiers bordent nos routes etparfois nos maisons. Nous le longeons, contournons les travaux, observonsleur avancée, constatons déjà les transformations... Mais savons-nousvraiment ce qui s’y passe ? Imad Falatt, Chenevelier de 21 ans, sur leschantiers du Tram depuis août 2011 nous en dit un peu plus.Quel est votre rôle sur le chantier Imad ?Je suis manœuvre. Mon travail et celui de monéquipe consiste à poser des butées, puis des lamesrouges qui vont servir à fixer les rails contre la traverse.Après avoir réglé les traverses, nous mettonsde la mousse pour l’isolation et pour finir on bétonne.Est-ce que c’est difficile ?C’est technique et la technique s’acquière mais surtoutc’est un métier très physique. Travailler à l’extérieurn’est pas simple car nous sommes victimesde la météo. Cet été, la chaleur a été dure à supporternotamment pendant le Ramadan. Et cet hivernous avons même dû arrêter le chantier pendantplusieurs jours à cause du froid. Des températuresextrêmes nous empêchent de travailler. Par exemplenous ne pouvons pas bétonner. Heureusement j’aieu la chance de tomber dans une très bonne équipe.Il y a une bonne entente entre nous, ça aide à passerles moments plus difficiles.dire que j’y suis un peu pourquelque chose. Jamais je n’auraispu deviner qu’un tram passeraitun jour dans Chenôvemême si je sais qu’il y en a déjàeu un avant, il y a longtemps.Comment voyez-vous l’avenir deChenôve avec le tram ?Je pense que le tram fait partiedu changement. Son existencedevrait attirer plus de monde,favoriser l’activité et la vie dufutur centre ville. Avec lesnouveaux commerces, un centreculturel moderne et le tram,Chenôve devrait être encoreplus agréable à vivre !Comment vivez-vous cette aventure ?C‘est deux fois une première pour moi. D’abord ils’agit de mon tout premier emploi et j’apprends lemonde du travail, de l’entreprise. Même si le métierest dur, il est intéressant. Mon entourage me posepas mal de questions sur la gestion des chantiers. Jeleur explique comment on fait, comment ça marche.Ensuite j’ai conscience de participer à la créationd’un grand projet. Parfois quand je regarde les rails,j’imagine le tram en train de rouler et je sais quequand ça arrivera vraiment, ça me fera bizarre de me9


Projet UrbainI Environnement I Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I Jeunesse I Culture ILa nature se fête en ville !Du 2 au 14 avril, la quinzaine du Développement Durable à Chenôve est l’occasion demettre l’accent sur des initiatives locales ou professionnelles visant à favoriser laprésence de la nature en cœur de ville, ainsi que sa valorisation et son entretien.10Cette quinzaine, qui s’inscrit dans le calendriernational de la semaine du Développement Durable,permet de prendre pleinement conscience desenjeux environnementaux et des comportementséco-responsables que chacun d’entre nous peut etdoit mettre en œuvre quotidiennement dansson mode de vie.Expositions, ateliers, spectacle, projection etconférences sont mis à disposition du grandpublic par la municipalité, au support d’une telledémarche qui nous concerne tous, avec un objectifprioritaire : sensibiliser les cheneveliers de tous lesâges à ces pratiques vertueuses.Quand la Nature s’invite à la BibliothèqueCette exposition photographique met en scène 40clichés réalisés par des Cheneveliers de tous âges.Leurs prises de vues décryptent les multiplesfacettes de cette nature urbaine tout en révélant unevision personnelle, intimiste et artistique.L’exposition “Nature en ville“ sera accessible duranttoute la quinzaine du Développement Durable à labibliothèque municipale François Mitterrand.La rénovation urbaine,...ce n’est pas que du béton !Reconstruire une ville, c’est modifier le paysage touten prenant en compte la nature. C’est à dire larepenser dans tous ses aspects, dans tous sesusages, en modifier les contours. C’est ainsi le caspour le nouveau parc urbain du Mail avec notammentses chemins piétonniers qui relieront le cœurde la ville jusqu’à son poumon vert, le Plateau.Début des travaux : avril 2012Lancement de la brigade équestreMercredi 4 avril à 16h au centre de Loisirs du PlateauVéritable projet novateur, la brigade équestre deChenôve, pilotée par sa Police Municipale, s’inscritpleinement dans le cadre de la politique menée parla municipalité pour le respect de l’environnementet la préservation du Plateau de Chenôve. Donnerune place au cheval et son cavalier sur tous les quartiersde la ville, permet de créer des liens privilégiésavec l’ensemble des citoyens.365 pingouins… pour les six ans et plus !Venez découvrir la nouvelle pièce de théâtre de laCompagnie le Mouton Rouge, le 30 mai (attentionchangement de date) à 15h, Salle des Fêtes de l’Hôtel deVille.“ Tout a commencé le premier janvier. C’était unlundi. On sonne à la porte. Je vais ouvrir : unpaquet. Je l’ouvre : un pingouin. Sur le carton, pasde nom, pas d’adresse d’expéditeur. Rien. Juste unpetit papier dans le couvercle : je suis le numéro 1,nourrissez-moi quand j’ai faim.Qui nous envoie ce cadeau insolite ? Le Lendemainmatin... deuxième pingouin. Et comme ça jusqu’à lafin de la semaine. De plus en plus bizarre. “Symbole des enjeux environnementaux, le pingouinnous rappelle à sa manière ce que nous devons fairepour préserver la nature.


15 jours, 100 % nature et énergie verte !À la rencontre du service des espaces vertsCultiver son potager... Parfois, plus simple à direqu’à faire…Quelles graines planter, quand ? À quelles saisonsfaut-il élaguer, peut-on replanter un arbre enautomne ? ...Les 4, 7, 11 et 14 avril prochain, venez à la rencontre desagents des espaces verts de la Ville de Chenôve.Installés à la Bibliothèque municipale FrançoisMitterrand, ces maîtres jardinniers seront à dispositionpour vous donner des conseils avisés etastuces d’experts, notamment au travers de nombreusesimages commentées illustrant le quotidiende leur travail.Projections – conférencesà l’Espace culturel François MitterrandJeudi 5 avril – 19hAnimée par Laurent Martinez, botaniste chercheur àl’INRA, jeune diplômé en écologie végétale etmicrobienne de l'Université de Bourgogne, lanouvelle jungle urbaine permet de comprendre lesproblématiques ayant rapport aux changementsenvironnementaux/humains sur les écosystèmes.Les études faites sur les changements proposent denouvelles techniques de gestion moins coûteuses etplus efficaces.Jeudi 12 avril – 19hL’Histoire de la nature en ville animée par HélèneToussaint d’Alterre Bourgogne et Agnès Bournigaultde l’association Icoville.Peut-on parler d’écosystème urbain ? La ville est-elleune menace ou une chance pour la biodiversité ?Comment citadins et animaux cohabitent-ils ?Cette conférence répondra à vos questions et sera,l’occasion de mieux connaitre l’histoire de l’introductiondes jardins et espaces verts dans les villes.Elle vous permettra aussi de mieux appréhender lapertinence, l’intérêt que représente pour le citadin,le développement de cette nature urbaine. Bien-êtreau quotidien, préservation de la biodiversité, vivreensemble, tels en sont les enjeux.Cette quinzaine du Développement Durable, c’estl’occasion de faire œuvre utile pour favoriser lapréservation de notre qualité de vie pour nous et pourles générations futures.Participons activement à tous ces rendez-vouséco-responsables. Ensemble donnons l’exemple etsoyons pleinement concernés par notre engagementéco-citoyen.Brigade équestreMercredi 4 avrilà 16h - au centre deLoisirs du Plateau11Conseils et astucesdu service municipaldes espaces vertsVos graines sont-elles encore bonnes à semer ?Pour le savoir, prenez un bol et remplissez-led’eau. Versez vos graines. Celles qui coulent sontencore bonnes à planter. Celles qui restent ensurface sont bonnes à jeter.Comment conserver ses aromatiques après la saison ?Plusieurs techniques s’offrent à vous pourconserver votre basilic, ciboulette, persil ouautre. Dans un premier temps, vous devez laver,sécher et couper vos herbes. Ensuite, vouspouvez soit les mettre directement dans un vieuxpot à confiture dans votre congélateur, soit lesmettre dans votre bac à glaçons, vos cubes serontainsi directement prêts à l’emploi, jusqu’à laprochaine saison.


Projet Urbain I EnvironnementI Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I Jeunesse I Culture ILa Saint Vincent à Chenôveune tradition qui se perpétueLe dimanche précédent la Saint Vincent Tournante,tous les membres de l’association des Amis deSaint Vincent se réunissent au sein du vieux bourgviticole pour fêter dignement le saint patron desvignerons. Cette année encore, la vie s'est arrêtéeet la fête était au rendez-vous le temps de cettecélébration traditionnelle réunissant femmes,enfants, amis en présence notament du maire, JeanEsmonin et de son premier adjoint, Philippe Singer.Rassemblement devant la maison de lafamille Manot qui aura l’infime honneur de garderla statuette de Saint Vincent durant toute l’année.Le parcours de la procession est décorée de millefleurs en papier confectionnées pour l’occasion pardes bénévoles impliqués et désireux de faireperdurer cette belle tradition.La restauration de la statuette, miraculeusement retrouvéedans le grenier de l’église Saint Nazaire,marque le renouveau de la célébration de cette fêtelocale et ancestrale qui a de beaux jours devant elle.Les Pressoirs desducs de Bourgogne :12 16un outil pédagogiquepour la candidature UNESCORien n’est laissé au hasard par l’associationpour l'inscription des climats duvignoble de Bourgogne au patrimoine mondial de l'UNESCO.Il s’agit bien là de sensibiliser les animateurs de centre deloisirs pour qu’à leur tour il puissent sensibiliser les enfantsqu’ils reçoivent. Leur faire comprendre que l’incroyablerichesse de la Bourgogne, c’est de posséder des lieux commeles Pressoirs des ducs de Bourgogne, témoins d’une architectureviniviticole des plus ingénieuses. Ils sont remis enactivité chaque année à l’occasion de la Fête de la Pressée,le 3 e week-end de septembre.Lundi 12 mars 2012Réception des bénévolesde l'Association desClimats de Bourgogne auxPressoirs des ducs de Bourgogne


Le 1 er avril Chenôve fête Carnavalet ce n’est pas un poisson d’avril !!Depuis début mars, la place Limburgerhof est le théâtre despréparatifs du Carnaval. Un chapiteau de cirque abrite leschars en cours de transformation. Petit à petit, cette bellefête populaire symbole du vivre ensemble prend forme.Violette Socquard, présidente du Collectif Carnaval de Chenôveet Michel Paupert, directeur artistique, ont pris un peude leur temps pour se prêter au jeu des questions/réponses.Combien de personnes travaillent à laréalisation de ce Carnaval ?Violette : Environ 80 personnes apportent leur contributionà cette fête. Le collectif que je préside regroupeplusieurs associations qui œuvrent chaqueannée pour la réussite de cette fête populaire : l’Académied’accordéon de Chenôve, la D.E.C (Dynamiqued’Echange de Chenôve), l’ORCAA (OrganisationRégionale pour la Connaissance des Arts et des Artistes),Pionniers de France, ...Un bon nombre d’habitants de différents quartiers semobilisent aussi en confectionnant, de chez eux, desfleurs qui orneront les chars. Sans oublier bien sûrle précieux soutien logistique que nous apporte lamunicipalité.Qu’est ce qui relie ces bénévoles entre eux ?Michel : C’est le plaisir de se retrouverchaque année autour d’un projet commun,de travailler ensemble pendant unmois. Et puis c’est aussi la fête, la bonneentente, la convivialité, les échanges…Chaque année un thème différent, et pour ce 1 er avril ?Michel : Tout le monde s’attendait à ce que l’on choisisseles poissons … d’avril mais c’était trop facile.Pour le choix, chacun apporte ses idées et cette année,ce sera les quatre saisons.17 h -Esplanade du ChapitreEmbrasement dubonhomme CarnavalViolette : Et puis cela tombe très bien. Le Carnaval alieu la veille de la quinzaine du DéveloppementDurable à Chenôve, les 4 saisons précéderont lathématique de la nature en ville, c’est plutôtcohérent, non ?Et la fabrication des chars ?Michel : C’est essentiellement de la récupérationd’une année sur l’autre quand il ne pleut pas ! Dugrillage, du papier mâché. Nous sommes organisés.Les peintres nous mettent de côté leur fond de pot depeinture et les bénévoles, les vieux journaux. Duranttoute l’année, certains habitants nous gardent desmatériaux utiles pour la fabrication deschars. Et ensuite chacun apporte sonimaginaire, son vécu et son savoir-faire.Y-a-t-il une nouveauté cette année ?Michel : Oui, « la Banda » !La musique de défilé, c’est bien spécifique.Les 80 musiciens de l’orchestre dela Musique Municipale ne peuvant hélaspas se produire dans la rue, nous étionsobligés de faire venir des musiques d’ailleursalors que nous avons des talents sur place.Pour la 1 ère année, la Banda de Chenôve, orchestre de fêtede 15 musiciens de la Musique Municipale animerontnotre Carnaval, où nous vous attendons très nombreux !!!13Prises des clés de la Ville15h - parvis de la mairie80 bénévoles1mois pour créer les chars7 chars dont 1 de Villers-les-Pots2 harmonies (Genlis & Seurre)1 Banda chenevelière500 carnavaliersdépart du grand corso14h30 - place Limburgerhof


Projet Urbain I Environnement I Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I Jeunesse I Culture Ila scène16 14Didier Gustin“accepté” comme artiste par le public de ChenôveQuel swing ! Quel plaisir ! On rit devant tant de subtilité et d’humour décapant !Didier Gustin a une énergie et une présence qui le classe d’emblée parmi « les bêtes de scène ». Il imite une multitudede personnages en fondu enchaîné, les « croque » d’un trait… Il lui suffit alors d’appuyer un geste, un rictus,un tic de langage et la magie comique opère.Les images sont fortes, efficaces, car il est vrai, qu’unefois rentrés chez nous, elles vont rester à trottinerplusieurs jours dans notre mémoire. On aura alors lesouvenir précis d’un glissement de multiples personnagess’échappant de son album d’observation,surfant joyeusement sur la vague et le phénomèneplanétaire des réseaux sociaux où l’on se fait denouveaux amis virtuels à la pelle ... en un seul clic ...Spectacle inter-génération, sans complaisance pouraucune... Ce qui donne de la profondeur et de lavérité à son travail, c’est la justesse et la précision deson geste : un col de chemise relevé, une épaule trèslégèrement affaissée nous amène à penser intérieurementcette banalité : « C’est ça…C’est vraiment ça… »Gustin sait pointer le drôle, la suffisance, l’émotionqui émergent de chacun de ses personnages. Ilaccompagne avec énergie toutes ses mutations.Énergie peu commune qu’il sait entretenir avecbeaucoup de rigueur et de technique.Didier Gustin, charmeur et franchement sympathique,a tout simplement l’intelligence de la scène,l’expérience de ceux qui l’arpentent partout enFrance depuis tant d’années. Le public le ressent, onle sent, nous aussi, content d’être là… et pas pressésd’en partir !Un grand merci à cet artiste sincère et généreuxaccompagné par la guitare talentueuse de LaurentRoubach, sur une mise en scène signée RémyCaccia.


les coulissesProchains rendez-vous• Concert Krakauer &le quatuor HabaneraSamedi 31 mars • 20hSalle des fêtesTarifs : 15e / 8e / 5,5e• CarnavalDimanche 1 er avrilà partir de 14h30Esplande Limburgerhof• 365 pingouins théâtre jeune publicMercredi 30 mai • 15hSalle des fêtesTarifs : 6e / 3e• Magie ou illusion ? cirqueVendredi 13 avril • 20hSalle des fêtesTarifs : 6e / 3e• On est les champions théâtreMardi 5 juin • 20hSalle des fêtesTarifs : 6e / 3e15Direction des Affaires Culturelles03 80 51 55 70culture@mairie-chenove.frwww.ville-chenove.fr


Projet Urbain I Environnement I Patrimoine I Mémoire I CitoyennetéISolidaritéISport I Jeunesse I Culture I9 établissementset services de santésolidaires à ChenôvePartageant une même vision de solidarité auprès des plus fragiles, la municipalitéde Chenôve accompagne la Mutualité Française Bourguignonne (Service de Soinset d’Accompagnement Mutualistes (SSAM)), depuis de nombreuses années, danssa volonté de proposer des services adaptés de l’enfance au grand âge.Les récentes rénovations du foyer George Sand et de l’EHPAD Le Mail, ainsi quel’ouverture d’une agence unique de services à la personne illustrent bien ladétermination de la Mutualité Française Bourguignonne à s’engager fortement enfaveur de l’égal accès aux soins sur Chenôve.16Cette exigence mutuelle de solidarité et de responsabilitédédiée à la santé permet quotidiennementde contribuer « au mieux vivre » des personnes ensituation de handicap, d’accompagner les différentesétapes de l’autonomie à la dépendance, de proposerdes services et des soins de qualité aux meilleurscoûts et de répondre au besoin d’accompagnementdes familles notamment par des solutions de garded’enfants, de services à domicile…Atome, les services à domicileLes services mutualistes à domicile Atome, dorénavantréunis au sein d’une seule agence, avenue du 14Juillet à Chenôve, proposent de nombreux servicesde soutien à l’autonomie, comme le Service de SoinsInfirmiers à Domicile (SSIAD) mais également dessolutions d’aides à domicile et à la vie quotidienne.L’accès aux biens de santé : optique et santédentaireLes Opticiens Mutualistes, 3 rue Henri Barbusse àChenôve sont ouverts à tous, adhérents mutualistesou non, proposent une offre optique de qualité et dessolutions pour tous types de vision dans lerespect des budgets de chacun.Le centre de santé dentaire situé 10 rue Fontaine duMail à Chenôve et également ouvert à tous, estsoumis à une réglementation exigeante, tant entermes de formation des professionnels que dequalité du service rendu à l’ensemble des patients.L’accompagnement aux différentes étapes duvieillissementLa Mutualité Française Bourguignonne (SSAM) adéveloppé des services et des soins adaptés auxpersonnes âgées autonomes et dépendantes encréant des Etablissements d’Hébergements pourPersonnes Âgées Dépendantes (EHPAD).L’EHPAD George Sand à Chenôve accueille 77 résidentset dispose d’une unité spécifique d’accueilpour les adultes déficients mentaux vieillissants (12places).L’accompagnement des personnes en situation dehandicapLa Mutualité Française Bourguignonne (SSAM))propose de nombreuses structures de soins etd’hébergement (le Foyer mutualiste Le Mail),d’accompagnement social et d’insertion (le Grouped’Entraide Mutuelle et le Service d’Accompagnementà la Vie Sociale (SAVS)), et de travail protégé/adaptéau handicap (l’entreprise Promut et uneantenne de l’Etablissement et Services d’Aide par leTravail (ESAT)), afin de permettre à toute personneen situation de handicap d’avoir accès à une qualitéde vie, à un épanouissement et à une dignité équivalentsà ceux de tout autre citoyen.INFOMutualité Française Bourguignonne (SSAM)Tél : 03 80 76 86 27Email : standard-accueil@mfbssam.frwww.bourgogne-sante-services.com


Chenôve,la dynamique économique du sud dijonnais2 cardios en plein cœur de ChenôveLa ville de Chenôve a accueilli avec joie son premiercabinet de cardiologie. C’est rue Armand Thibaut, surce qui sera l’artère principale où battra le cœur du futurcentre ville, que les deux cardiologues ont fait le choixd’installer leur activité. Un emménagement qui vient étofferl’offre des services médicaux de la ville.Il aura fallu plusieurs mois de travail au maire deChenôve et à ses collaborateurs pour faire aboutir le projet.C’est désormais chose faite ! Les docteurs Théo Nakoset Abdelkader Touiza, associés depuis six ans, se sont installésà proximité immédiate de la prochaine station “Chenôvecentre” de la ligne de tramway « Chenôve – ParcValmy ».Un déménagement singulier pour deux praticiens quiexerçaient jusqu’ici à Dijon et qui expliquent leur décision.« Notre cabinet était devenu difficile d’accès et nombre denos patients venaient de Chenôve, Marsannay, Gevrey-Chambertin et autres villages de ce secteur. Et puis il n’yavait pas encore de cardiologue à Chenôve, qui est quandmême la 3 e ville de Côte d’Or.» Un choix qui n’est pas sansrapport avec les efforts engagés depuis longtemps par lacommune sur le plan de la solidarité et de la santé. Eneffet le Docteur Nakos parle d’« une ville dynamique avecun maire et un conseil municipal très actifs qui observentune véritable politique sociale et qui s’intéressent à lapersonne. »Les retours sont très enthousiastes de la part des patientset des médecins généralistes qui voient d’un très bon œill’arrivée d’une compétence médicale supplémentaire etde proximité. « Il y a des cas d’urgence et nous pouvonsainsi les traiter en tant que tels » explique le docteur Nakosqui ajoute qu’il ne s’attendait pas à un accueil aussichaleureux.Ce cardiologue dans le privé depuis 23 ans et praticien àtemps partiel au CHU de Dijon, parle aussi d’une éventuellecollaboration avec la Clinique de Chenôve qui nedispose pas de service “cardiologie”. « Si la direction dugroupe Général de Santé est d’accord, nous pourrionsapporter notre contribution en faisant passer des examensde type test-efforts et des échographies. » Un atoutsupplémentaire pour ce cabinet qui draine déjà uneimportante clientèle dans ce quartier névralgique enpleine révolution urbaine sereine.1 salon de coiffure ne manquant pas de caractèreCe nouveau commerce de proximité démontre que lavie économique de la commune n’est pas morose,bien au contraire. Sur la rue Maxime Guillot, au rez-dechausséed’un nouveau programme immobilier, le salonde coiffure mixte “Un brun de caractère” vous accueilleavec ou sans rendez-vous dans un espace vaste etchaleureux entièrement neuf et climatisé. Sa propriétaire,Valérie Fèvre se réjouit de son installation à Chenôve,ville qu’elle a choisie pour son accueil et son dynamisme.3 avocats d’affaires dans la ZFU de ChenôveStatus Avocats, cabinet spécialisé dans le droit del’entreprise (fiscalité, économie, propriété intellectuelle)propose un accompagnement juridique complet. Leregroupement de ces trois avocats en un seul cabinetpermet de couvrir l’ensemble des problématiques querencontre une entreprise tout au long de sa vie. Leur choixde s’implanter en Zone Franche Urbaine de Chenôve estsimple : bénéficier des exonérations fiscales et être au plusprès des entreprises implantées au sud dijonnais sur unsecteur très attractif.De gche à drte : Maître Franck-Stéphane Profumo, Maître StéphaneBroin, et Maître Dorian Guiu avec le maire, Jean Esmonin.17


Projet Urbain I Environnement I Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I SportIJeunesseICulture IChenôve tournée versla jeunesseL@ Boussole met en lumière la volonté de l’équipe municipaled’accompagner les jeunes chenevelières et cheneveliersau cœur des décisions publiques en leur donnantles moyens de participer activement à la construction duChenôve de demain, symbole de vivre ensemble.Inauguration résolument jeune et festiveDe joyeuses saynètes, mises en scène par les jeunes dela compagnie de théâtre Hautnah, animaient la visite deL@ Boussole et de ses nouveaux locaux.Lors de cette inauguration, en présence d’une assistancetrès nombreuse, le maire de Chenôve, Jean Esmonin, atenu à souligner l’importance de ce moment fort et trèsattendu de la vie municipale, en particulier des jeunes,demandeurs de ce type de structure depuis des années.« Je souhaite que cet endroit, ouvert à l’ensemble desjeunes de Chenôve de tous les horizons et de tous lesquartiers, sans distinction d’aucune sorte, devienneun repère incontournable, un phare pour la jeunessechenevelière qui pourra y trouver un grand nombrede services et d’informations très utiles ».Programme sur mesureVéritable point de repère des 14-25 ans, les agents de ladirection de la jeunesse proposent, dans ce nouvelespace, des animations à vocation socioculturelles quirépondent aux réelles attentes des jeunes, en complémentdes activités sportives de quartier déjà existantes.Mais avant tout, ce que la municipalité attend c’est queles jeunes deviennent des acteurs à part entière et pasuniquement des consommateurs d’activités. L’idée est deles écouter et d’établir avec eux un programme d’activitésen adéquation avec leurs aspirations.Ouverture du lundi au vendredi de 13h30/18h30 + mercredi 10h/12h2 rue Olympe de Gouges - 03 80 51 56 23boussole@ville-chenove.frINFO16 18Un espace d’information, un lieu intergénérationnelL’intégration de l’Espace Public Numérique (EPN) et duPoint Information Jeunesse (PIJ) au sein même de L@Boussole favorise la création d’échanges et de liens entregénérations privilégiant ainsi une vraie relation de proximité.C’est en famille que l’on peut venir trouver au PIJ, en libreaccès ou en accompagnement individualisé et personnalisé,tous les renseignements concernant les études, lelogement, la santé…De plus, les ateliers proposés par l’EPN sont destinésà tous publics : jeunes ou moins jeunes pourront seperfectionner aux retouches photo, aux recherchesmultimédia ou à la communication via le Net. Chacunpourra distiller sa petite astuce, son petit conseil pourmieux appréhender l’outil informatique.Grâce à cette démocratisation du numérique, desvocations pourront naître, des barrières tomber…Que vous veniez à titre individuel, demander conseil dansl’acquisition de matériel ou dans la souscription d’unabonnement internet, Azzedine Messai sera présent pourvous accompagner, vous conseiller et vous assister dansvos démarches.


Les jeunes, les élections, la politique !à Chenôve, les 18-25 ans représentent 16 % des électeursBien informés, ils sont plus critiquesque leurs aînés à l'égard des politiques.Fort heureusement et malgré tout, ilsn'ont pas remisé leurs illusions, leursréflexions constructives se révèlentriches et pleines de promesses pourl'avenir.En France, l'implication des jeunes dansla vie de la cité et leur trop faible participationélectorale reviennent régulièrementdans les débats. De nombreuxconseils municipaux de jeunes ont étécréés afin de faciliter leur apprentissagede la démocratie et de ses règles.Conscient que la jeunesse représentel’avenir et le moteur d’une commune, lemaire de Chenôve, Jean Esmonin en afait l’une de ses priorités.Le droit de vote« Si on ne s’exprimepas, c’estune voix de moins et c’estvraiment dommagepourceuxqui ne peuvent pas voter»« Si on ne vote pas, les autresvoteront à notre place et notrechoix ne sera pas entendu »L’âge de la majoritéAprès un premier acte fondateur et uneprésentation publique le 14 octobre 2011 àl’occasion des 3 e Rencontres du Civisme et dela Citoyenneté, 16 jeunes, candidats spontanésâgés de 13 à 22 ans, constituent leConseil Consultatif de la Jeunesse (CCJ) dela Ville de Chenôve.Passionnés par la culture, la vie de leurcommune et la jeunesse – forcément –, ilssouhaitent par ailleurs pouvoir s’investirpleinement pour sensibiliser et inciter les1481 jeunes électeurs de Chenôve à se rendreaux urnes et prendre véritablementconscience de l’importance de ce droitobtenu de haute lutte au cours des siècles.A l’approche désormais imminente des deuxéchéances majeures que représentent lesprésidentielles et les législatives, ils ontsouhaité prendre la parole et nous donnerleur vision de la politique.« Avant 18 ans, même si l’on al’impressiondenepasêtreentenduparce que on n’a pas le droit d’allervoter, on peut s’exprimer en étantdélégué de classe, en participantàdes groupesdediscussion, en étantmembres du CCJ de Chenôve… »« Ceux qui ont 18 ans, allez voterpour nous qui ne pouvons pasencore le faire !»Le choix d’un candidat« C’est difficile de se faire une opinionà partir de toutes les informationsque nous recevonsvialesmédias »« Nous sommes trop sollicités, tousces débats sont trop médiatisés,on a besoin de se faire notre propreopinion en privilégiantlaproximité »« Les meeting, c’est bien car l’accèsest libre et on n’a pas d’intermédiaire,c’est de ça dont on a besoin »I N F O R M A T I O N SP R A T I Q U E S• élections présidentielles : dimanche 22 avril et dimanche 6 mai• élections législatives : dimanche 10 juin et dimanche 17 juin 2012A l’occasion des élections présidentielles et législatives,les électeurs vont recevoir début avril, une nouvelle carteélectorale. Pour voter les électeurs devront se munir deleur carte électorale et d’une pièce d’identité.Pour tout renseignement :Service municipal Etat Civil03 80 51 55 00www.ville-chenove.fr19


Projet Urbain I Environnement I PatrimoineI Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I Jeunesse I Culture I22 20Hommage à Maxime GuillotComme chaque année lors du dernierdimanche de janvier, une assistance nombreuseétait réunie au cimetière communalde Chenôve, à l’initiative de la sectionde Chenôve du Parti Socialiste pourrendre un vibrant hommage au résistantMaxime Guillot. Cet homme d’engagementa su, dès les premières heures duconflit, organiser des actions locales pourdéfendre les valeurs les plus essentielles denotre démocratie.Ce 29 janvier 1944Pris au piège dans un café dijonnais, alorsqu’il participait à une réunion de bureaudes opérations aériennes, il décida dans unultime acte de courage d’avaler les documentsstratégiques de cette réunion etscella le destin de la résistance locale,avant de rejoindre les suppliciés del’ombre et d’en finir.A l’occasion de ce moment intense derecueillement en souvenir de ce héros dela Résistance, Jean Esmonin, maire deChenôve, a tenu à insister tout particulièrementsur la dimension humaine etcitoyenne de ces cérémonies commémoratives: «à l’heure où les derniers témoinsde ces barbaries disparaissent inexorablement,notre devoir est de perpétuer lesouvenir pour que les générations futuresn’oublient pas »Mémoire de Marcel NaudotAprès avoir célébré la mémoire deMaxime Guillot, les représentantsde la municipalité et du mondecombattant, les autorités civiles etmilitaires se sont rejoints à la mairiepour rendre hommage à un autrehéros de l’histoire de la commune :Marcel Naudot, maire de Chenôvede septembre 1934 au 2 février 1944.Combattant de l’armée des ombres,mort pour la France par fidélité àses idéaux de Liberté, d’Egalité et deFraternité, cet homme du peuple aparticipé activement à l’essor économiqueet social de Chenôve.Absent, détenu par les troupesd’occupationSon engagement politique le conduità rejoindre la Résistance pour atténuerdu mieux possible les rigueursde l’Occupation, au plus proche deses concitoyens, prenant courageusementses responsabilités, avec lesrisques que cela comportaient…Résistants engagés,Chenôve honore seshommes d’honneurLe 2 février 1944, lors des funéraillesde son camarade Maxime Guillot, ilarbora fièrement son écharpe tricolore.Les nazis, ne pouvant supporterun tel affront, interrompirent par laforce ces obsèques jugées provocatrices.Marcel Naudot, victime de sondevoir d’élu républicain et de sasolidarité exemplaire, est immédiatementarrêté, puis déporté. Il nereverra pas la France libérée.Lors de son discours, Jean Esmoninprécisa non sans une certaine émotion: « Le 13 février 1944, le registredes délibérations du Conseil municipalindiquera sobrement : « MarcelNaudot, Maire, absent à la séance cardétenu par les troupes d’occupation». Il est fondamental de faire vivre etde perpétuer le devoir de mémoire etd’histoire, c’est une impérieuse nécessitévis à vis de ces femmes et deces hommes qui, à l’instar de M.Guillot et de M. Naudot, ont su nousmontrer la voie à emprunter ».Un rendez-vous d’histoireà ne pas manquerÀ l’occasion de la Journée nationale du souvenir desvictimes de la déportation, le 29 avril prochain à 10heures, une nouvelle plaque commémorative seraposée sur la Place Marcel Naudot, afin de rendredavantage hommage à celui qui fut maire et plaçaChenôve sur les rails du progrès, dans le respect deses convictions socialistes, laïques et humanistes.


Chronique d’un combaten faveur de l’école publique et de la réussitePour l’école maternelle Les Violettes, c’est gagné,pas de fermeture en 2012 !En revanche, pour l’élémentaire Gambetta etViolettes, l’annonce officielle vient de tombercomme un couperet !Alors même que des efforts importants sont consacrésaux conditions d’accueil des enfants et deleurs enseignants, l’annonce de suppressions declasses est toujours un moment très douloureux,vécu comme une profonde injustice et comme unegrave remise en cause des fondements même del’école publique émancipatrice et ouverte à tous.Retour sur 1 mois d’actions et d’engagements pourla municipalité, les enseignants et les parentsd’élèves des écoles Gambetta et Les Violettes.18 janvier : Annonce de quatre fermetures envisagéessur les écoles élémentaire et maternelle Les Violettes etsur l’élémentaire et maternelle Gambetta. Madamel’Inspectrice de l’Education Nationale de la Circonscriptionvient présenter au maire de Chenôve les mesuresde fermeture envisagées pour la rentréescolaire 2012.24 janvier : Par courrier, le maire de Chenôve contestepoint par point les arguments qui tentent de justifier cesfermetures. En effet, des écarts sont constatés entreles effectifs retenus par l’Inspection d’Académie etceux enregistrés par la mairie de Chenôve dans lecadre de ses compétences en la matière.3 février : Transmission par le maire de Chenôve à l’Inspectrice,des listes nominatives des élèves de chaque établissementconcerné. Ceci dans le plus grand respectdes exigences procédurales. L’ensemble de ces élémentsconfortent les arguments déjà exposés dans lecourrier du 24 janvier.6 février : Le maire, lors du conseil municipal, prononceun vœu contre ces mesures de fermeture proposées à laCarte scolaire 2012 et annonce avoir appris, de façonnon officielle, que la maternelle Gambetta sortiraitdu champ d’étude de la carte scolaire.Vœu adopté àl’unanimité.Réunion avec le maire de Chenôve qui exprime toutson soutien le même jour aux enseignants et aux parents,tous très soucieux et choqués par ces annoncesbrutales.7 février : Devant l’Inspection Académique, on peutlire sur des pancartes « Ecole en danger », « ECLAIR,les Violettes en colère » « CHENOVE, élèves sacrifiés ».Dehors, plus de 300 personnes, parents d’élèves etenseignants sont venus manifester leur colère.7, 8 et 9 février : L’école Les Violettes, comme beaucoupd’autres écoles, est fermée en guise de protestation.France 3 Bourgogne, les radios locales et le Bien Publiccouvrent cette mobilisation. Les parents organisentune opération "école morte".14 février : Entrevue entre le maire de Chenôve et l’Inspectriced’AcadémieIl évoque les menaces de fermetures de classes surGambetta et Violettes, réitère ses demandes etconfronte à nouveau les effectifs enregistrés par lamunicipalité avec ceux présentés par l’autorité académique.20 février : Courrier du maire à l’Inspectrice d’Académiefaisant suite à leur entrevue pour rappeler l’exactitudedes chiffres d’effectifs communiqués lors decet entretien (la municipalité s’étant doté d’un logicielinterservices permettant de vérifier systématiquementque la famille de tout enfant né en 2009 et2011 habite toujours Chenôve) et pour lui faire partde l’arrivée de trois enfants supplémentaires à la maternelledes Violettes confirmant, ainsi que cetteécole dispose bien d’un effectif suffisant pour conserversa classe.28 février : Courrier officiel de l’Inspectrice d’Académieannonçant les mesures qui entreront en vigueur pourla rentrée de septembre 2012. Si la maternelle Violettesa sauvé sa classe, si l’élémentaire En-Saint-Jacques se voit dotée d’un poste, en revanche lesfermetures sont entérinées pour les écoles élémentairesGambetta et Violettes. Le bilan reste donc trèsmitigé et très amer. L’avenir de l’école publique restetoujours aussi incertain.Première rentrée scolaire à l’école maternellePour répondre à vos questions, des professionnels et représentants de diversservices sont à votre dispositionMardi 27 mars 2012 à 18hMaison de la Petite Enfance1, rue Général GiraudInscriptions à l’école maternelle et CPdu 10 avril au 16 mai 2012Lundi, mardi, jeudi et vendredide 9h à 12h et de 14h à 17hmercredi de 9h à 12hDirection des affaires scolaires2, place Pierre Meunier21


854 841 € pour la vie associative en 201222Océane Sixto-Lobato lors de lasignature de la convention enprésence de Jean Esmonin,maire de Chenôve, et NicolasSok, président de l’associationTrès d’union (ci-dessous).L’OMC compte un adhérent de plus !L’association de la Fête de la Pressée a souhaitérejoindre l’Office Municipal de la Culture. ChristianeLucas, sa Présidente, précise que « fairepartie de cet office est apparu comme une évidence» aux yeux des 55 adhérents que constituece collectif constitué en association depuis18 mois seulement et qui fait œuvre très utile enfaveur de la préservation du patrimoine, de lavalorisation du terroir et de l’animation locale,la Fête de la Pressée étant l’un des emblèmesde la remise au goût du jour du glorieux passévini viticole de « Chenôve en Bourgogne », tousles ans depuis plus de 25 ans lors du 3 e weekendde septembre. INFO + 03 80 66 20 38E-mail fete.pressee@omc-chenove.frL’engagement d’une ville au soutien de l’énergie bénévole !Cet engagement fort de la Municipalité reflète une volonté, inscrite de longue date et jamaisdémentie, d’accompagner au mieux l’action des milliers de bénévoles qui oeuvrent sansrelâche au sein des associations locales, véritables moteurs de la dynamique culturelle,sportive, sociale, éducative et citoyenne qui rayonne partout sur la commune et donne unsens au vivre ensemble.Une volonté commune, un engagement sincèreLa vie associative de la ville de Chenôve s’organisenotamment autour d’entités complémentaires tellesque l’Office Municipal des Sports (OMS), l’OfficeMunicipal de la Culture (OMC) ou bien encore l’OfficeMunicipal des personnes âgées (OMPA)qui fédèrent de multiples actions etinitiatives collectives, grâce à la mobilisationd’un tissu bénévole extrêmementdense. Qu’on en juge….C’est ainsi, par exemple, que plus de 20clubs sportifs et pas moins de3 000 licenciés se répartissenten une trentaine de disciplinesà pratiquer en loisirs ou encompétitions partout sur lacommune.Par ailleurs, ce sont plus d’unecinquantaine d’associations qui s’impliquentdans les domaines de la mémoire, du patrimoine, desexpressions artistiques et culturelles, de l’actionsocio-éducative, de la santé, de la solidarité...Il y en a assurément pour tous les âges, pour tous lesgoûts et pour toutes les bourses également.Un soutien financier indispensableAu total, en 2012, la Ville consacrera854 841 € pour la vie associative.Une somme importante, véritable choixpolitique qui vient saluer le travail exemplairemené par toutes ces forces vivesqui se voient ainsi récompensées des effortsconsentis et encouragées, grâce àune telle marque de confiance, à lespoursuivre sans relâche.C’est le signe que, même en des tempsbudgétaires difficiles, il est non seulementpossible mais plus encore nécessaire desoutenir toutes ces valeurs fondamentales véhiculées parle monde associatif et bénévole, des valeurs essentielles,source de lien social et de vivre ensemble, qu’ilest impératif de préserver et de renforcer en ces périodestroubles dominées par le règne de l’individualismeforcené et du repli sur soi…Une aide matérielle et logistique précieuseOutre cet engagement financier conséquent, les associations,interlocuteurs privilégiés de la Municipalitéet acteurs incontournables de sa belle vitalitécitoyenne bénéficient, toutes les fois où cela est possible,d’une assistance logistique et matérielleparticulièrement précieuse et trèsappréciée.Cela passe également par la mise à dispositionde locaux, salles et autres facilités quipermettent ainsi, pour ne citer qu’unexemple pour le moins significatif et emblématique,à la Maison des Jeunes et de la Culture(MJC)/Maison du Citoyen de pouvoir proposer à sesadhérents des activités nombreuses et variées au seind’installations adaptées, vastes et fonctionnelles,propices au bon accomplissement de ses missionspremières en matière de citoyenneté et d’éducationpopulaire.C’est ainsi également que Très d’Union, dernière néesur le carnet des associations chenevelières, a signérécemment avec la Ville une convention lui permettantde disposer sur certains créneaux d’une salle ausein du Tremplin* afin d’y exercer une activité de soutienscolaire pour les lycéens et les étudiants de premiercycle universitaire, en complément des actions déjàconduites par le service municipal d’aide aux devoirs,via notamment le Contrat Local d’Accompagnementà la Scolarité(CLAS) et le Programme de RéussiteEducative (PRE), dispositifs proposés aux enfants de3 à 16 ans des groupes scolaires de Chenôve.20 clubs sportifs3 000 licenciés30 disciplinesà Chenôve


Projet Urbain I Environnement I Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I Jeunesse I Culture IEvénements sportifs de printempsLa municipalité, à travers son service Sports et Loisirs, vouspropose, en avril et en mai, de participer à deux événementsemblématiques de l’esprit sportif de Chenôve.RAID Jeunes25, 26 et 27 avril 2012Convivial et sportif, ce raid ouvert à 15 équipes de 3 participants âgés de 14 à 18 ans, privilégiel’entraide, les rencontres, l’effort sportif autour de découvertes d’activités de plein air.L’édition 2012 se déroule au gîte de la combe d’été à Orches et propose sur 3 jours, une successiond’épreuves de VTT, course à pied, tir à l'arc, course d’orientation, épreuves d’escalade,canoë, et bien d’autres activités encore…Contact : Maison des sports - 15, rue de Marsannay - 03 80 51 55 50www.ville-chenove.frRANDOsur le Plateau23Dimanche 13 mai 2012Pour les randonneurs amateurs ou confirmés, le service municipal des Sports-Loisirs vousproposent 4 circuits pédestres, 3 circuits VTT, un circuit équestre et un circuit familial de 6kmsqui représentent un total de 250 kms de chemins balisés.Départ du centre de loisirs du Plateau.


S LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIBA 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANNS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BBIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 3ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LABIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LAA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LBIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 300 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LLA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 330 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LLA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANSLA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANSS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIBA 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANSLA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB AA 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANSNS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIA 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIBA 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANNS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 AANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30NS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LAS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA BIB A 30IB A 30 ANS LA BIB A 30 ANS LA 024 22Projet Urbain I Environnement I Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I JeunesseI Culture IMUSIQUEPremier album d’ungroupe rock britannique dontles influences ne sont pas sansrappeler les Ramones…Paroled’abonnéeVous souvenez-vous de la création de la bibliothèqueFrançois Mitterrand en 1982 ?Je me souviens lorsqu’elle s’est installée à l’UniversitéPopulaire et n’occupait pas plus de 100 m 2 . De1994 à 1996, pendant les travaux de rénovation, ellea transité dans un bâtiment Algeco qui ne pouvaitpas accueillir la totalité des ouvrages. Quand elle aretrouvé sa place dans ses nouveaux locaux je merappelle la joie que j’ai ressentie à l’idée que les livresquittent définitivement leur quartier temporairepour un lieu plus approprié.Quel rapport entretenez-vous avec la bibliothèque deChenôve ?C‘est une relation qui dure depuis trente ans.Certaines personnes, comme Valérie, connaissentmes goûts et me guident dans le choix des ouvrages.Je me déplace peu aujourd’hui, mais avant j’adoraism’y promener à la recherche de romans et de récitsde voyage. J’y retourne avec mes filles lorsqu’ellesme rendent visite. Deux d’entre elles ont attrapé levirus et sont devenues bibliothécaires ! J’aime aussiy emmener mes petits-enfants et arrières petitsenfants.Il est important pour moi de transmettrecette passion afin que l’existence du livre papierperdure et les bibliothèques aussi.Les coups de cœur de la bibSECTEURADULTESVACCINES2011FILMAmoureuse des livres depuis sa plus tendre enfance,Marthe Fillard, l’une des plus anciennes abonnées,se souvient de la naissance de cet endroit dédié à laculture et de son évolution. Elle évoque lespersonnes qui y travaillent, le service à la personneet nous fait partager ses livres coups de cœur.Témoignage d’une fidèle de laBibliothèque Municipale François MitterrandDRIVENICOLAS WINDING REFNUn cascadeur se métamorphosedès que la nuit tombe :il devient pilote de voiturespour le compte de la mafia. Lacombine est bien rodéejusqu'au jour où l'un descasses tourne mal et l'entraînedans une course-poursuiteinfernale. Pour sauver celle qu'il aime,il devra se venger de ceux qui l'ont trahi.Comment fonctionne le service à domicile ?C’est très simple. Emmanuel, un jeune homme charmant,ou une autre personne de l’équipe, m’apporteun catalogue mis à jour régulièrement. Quand j’ai faitmon choix, je les appelle et on me livre les ouvragesun ou deux jours après, parfois le jour même.Que représente une bibliothèque municipale à vos yeux ?Elle est un formidable vecteur de culture et de liensocial. La bibliothèque François Mitterrand a sudévelopper des ateliers pour les enfants, mettre enplace une discothèque et une vidéothèque. Desprojections y sont programmées chaque année. C’estun véritable lieu de vie, essentiel à l’accès au savoir,à la connaissance et au divertissement.Les coups de cœurde Marthe« La Route de la soie »de Bernard Ollivier. Un romanqui apporte une bonne dose d’évasion etouvre une fenêtre sur le monde.« Monsieur Ibrahim et les fleurs duCoran » de Eric-Emmanuel SchmittPour la leçon de sagesse, de toléranceet de bonté.« Les Malheurs de Sophie »de la Comtesse de Ségur. Enfant, celivre m’a fait aimer la lecture. Il m’aaccompagnée toute ma vie. Toutes lespetites filles devraient le lire.ROMANLa série du « Club des Cinq » d’EnidBlyton de la Bibliothèque Rose. Parcequ’ils ont bercé l’enfance de mes filles…A mettre entre toutes les jeunes mains.L'ACCORDEUR DE SILENCES - MIA COUTODans la réserve de chasse isolée,au cœur d’un Mozambiquedévasté par les guerres, lemonde de Mwanito, l’accordeurde silences, né pour se taire, vavoler en éclats avec l’arrivéed’une femme inconnue. Unelangue belle, tragique, drôle,énigmatique, un univers littéraireplein d’invention, de poésie etd’ironie.


Projet Urbain I Environnement I Patrimoine I Mémoire I Citoyenneté I Solidarité I Sport I JeunesseI Culture I5 e Festival À tout ventLes 9, 13 et 16 juin prochains, À tout vent sème ses voix !PlastoPour sa 5 e édition, le Conservatoire de Musique etde Danse à Rayonnement Communal de Chenôve,la Musique Municipale de Chenôve et la Fédérationdes Sociétés Musicales de Côte-d’Or s’associentpour vous convier à trois soirées d’exceptionorchestrées par plus de 400 artistes talentueux.Ce festival, qui a lieu tous les deux ans, crée le lienentre toutes les sociétés musicales mettant en scèneet en lumière des instruments à vent.La tradition del’Orchestre d’Harmonie, née de la Révolution Française,est le fruit d’une culture ouvrière qui s’est particulièrementdéveloppée dans notre région où il s’estaffiné progressivement pour aboutir au modèle actueld’un équilibre sonoreextraordinaire et d’unemodernitérafraîchissante, grâceà des musiciens autalent reconnu qui fonthonneur aux pratiquesamateurs. Depuis ledébut du 20 e siècle,ce modèle musical faitle tour de la planète.Le monde entier se l'estapproprié et il nous revient,naturellement «repensé»et revisité par ses nombreusesvariations et influencesà travers le monde.Une programmation éclectique accessible à tous !Samedi 9 juinRevivez les grandstriomphes du groupede Freddy Mercury« THE QUEENSYMPHONY».Retrouvez le charisme desmélodies de ce groupemythique dans une versionrevue et interprétée parl’Orchestre d’harmonie deChenôve. Cette œuvresymphonique, tout à la foismagistrale et authentique,fascinera tout aussi bien lesinconditionnels de la culture« pop » que les amateurséclairés de musiqueclassique. A découvrir !Direction Thierry WeberMercredi 13 juinLes musiciens du Conservatoirede Chenôve, accompagnésde l’Orchestre à l’écoleet des élèves des classes deJules Ferry et En Saint-Jacques vous invitent àparcourir les MYSTÈRESDE LA MUSIQUE DUMONDE.Plus de 120 chanteurs,musiciens et comédiens sesuccéderont sur scène pourun voyage initiatique à ladécouverte des musiquesarabo-andalouse, chinoise,country, gospel, tangoespagnol et argentin, celtique,roumaine, Louisiane,africaine…Composition etcoordination musicaleFrédéric JacqminLes 3 soirées à 20 h au Complexe Louis CurelSamedi 16 juinLa Fédération des SociétésMusicales de Côte-d’Orvous présente John Rutteret son MAGISTRALMAGNIFICAT.Une œuvre débordanted’énergie et de puissance,qui sera interprétée par unensemble de près de 200artistes.Cette pièce pour orchestreet chœur, au style populaireet mélodieux, vous enthousiasmerapar sa ferveur etson intensité... magistrale!!Direction Luc Bouhabenet Thierry WeberINFOLe OFFDirection de la Culture03 80 51 55 70Email : culture@ville-chenove.frFacebook : Culture Ville de ChenôveSite internet : www.ville-chenove.frLES INCROYABLES AVENTURESde MISTER FOGGLa médiation musicale de Chenôve propose auxenfants des écoles primaires de se familiariseravec les instruments à vent. En préambule dufestival et de ses orientations aux esthétiqueslarges, les instruments à vent seront mis à l’honneurdans un spectacle adapté aux plus jeunes.L’histoire du « Tour du monde en 80 jours » deJules Verne devient alors une évidence artistiquegrâce au mélange entre musique, mise en scène,sensibilisation et humour …Du 28 mai au 1 er juin 2012dans les écoles primaires25


Tribune libreEn application de la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, les articles signés n’engagent que leur auteur et aucunement la rédaction.26ELECTIONS PRESIDENTIELLES : QUELS ENJEUX POURCHENOVE ?Ville citoyenne, d’engagement et de solidarité, CHENOVE seprononcera comme l’ensemble des Français lors de l’électiondu futur président de la République.Loin des petites polémiques venimeuses dont use notrepiètre opposition municipale qui soutient aveuglément lamajorité UMP sortante, il est du devoir de la majorité municipalerassemblée derrière notre maire, Jean ESMONIN,d’alerter l’ensemble de nos concitoyens.Signature d’un nouveau traité européen le 2 mars 2012.A moins de 2 mois de l’élection présidentielle, le candidatsortant, Nicolas SARKOZY a signé un nouveau traité européenengageant la France à réduire son budget d’au moins90 milliards d’euros/an, soit un budget supérieur à celui del’Education Nationale, et ce sans la moindre contrepartiesociale.Si les Français reconduisaient la majorité actuelle, ratifiantainsi un tel traité, nos communes verraient brutalementleurs budgets fortement impactés, sans que cela n’amèneun euro d’espérance pour la relance économique.C’est donc le maillon le plus proche et le plus légitime àdéfendre, la cohésion sociale et le vivre ensemble, qui seraitainsi menacés.L’austérité constitutionnalisée et automatiquement imposéene manquerait pas de créer, au sein de nos communes, destensions sociales dont la mobilisation grecque n’est qu’unavant-goût.Très concrètement, ce sont les budgets dédiés à l’éducationet à la solidarité qui seraient prioritairement et immédiatementmenacés.Notre majorité municipale fait donc le choix de vous alerter !Réforme des collectivités territorialesLe 16 décembre 2010, la majorité sortante a adopté la loi dite« de réforme des collectivités territoriales ».En clair, il s’agiit de fusionner de fait les conseils générauxet régionaux, de leur interdire de cofinancer librement lesinvestissements communaux, et de réduire la représentationdémocratique.Loin de produire une économie d’échelle, ce serait l’institutionnalisationde la paupérisation de la sphère publiquedont on voit les conséquences dramatiques dans nombrede nos institutions (écoles, hôpitaux …).Une telle contre-réforme d’application immédiate serait unrecul majeur pour la démocratie locale, liquidant d’un traitla culture et les bonnes pratiques locales qui permettent àchaque citoyen de peser sur son environnement immédiat.L’élection présidentielle peut être l’occasion pour l’ensemblede nos concitoyens de dire non à l’aliénation des libertéslocales et à la ségrégation territoriale qu’induirait unetelle réforme.Fidèles aux valeurs républicaines de liberté, d’égalité, defraternité et de laïcité, vos élus vous alertent et s’opposentpubliquement :• à la ratification du nouveau traité européen qui condamneraitla France à renoncer au progrès, et son peuple à subirl’austérité perpétuelle,• à la contre-réforme des collectivités territoriales quimettrait en péril ce qui reste de notre pacte républicain.Le Président du Groupe des élusSocialistes et Républicains de progrèsde Chenôve, Parick AUDARDL’UMP pollue la campagne.Il faut avoir le cœur bien accroché pour nepas succomber à la nausée, à l’écoute desténors de la droite sortante, en campagnepour les Présidentielles. Plantés dans lescendres de la campagne 2007, lesidéologues du gouvernement ne lésinent surrien.Pour M. Guéant ce sera le classement descivilisations qui nous renvoie directement àla philosophie d’extrême droite, fondant l’ordresocial sur la hiérarchie.C’est à l’unisson qu’ils ont tenté de nous fairepasser les économies de fonctionnement dequelques abattoirs pour une tentative d‘intoxicationreligieuse par la viande !Mais une des annonces les plusrévélatrices de l’état d’esprit dans lequel M.Sarkozy mène sa campagne n’a pas fait laune des médias.Il considère que les corps intermédiaires,dont les syndicats, appartiennent à une éliteglissée entre lui et son bon peuple. Le chancelierAdolph Hitler en 1933 a donné corps àcette idée en supprimant les syndicats…Dans ces mêmes colonnes, le représentantSarkozyste à notre conseil municipal s’inscrivaitpleinement dans les positions del’UMP. Dans une ville au budget exemplaire,il réclame le rétablissement des finances !?Pourquoi ne l’a-t-il fait sur le banc où il siège? Certainement parce que le ridicule l’eutplus facilement atteint qu’au détour d’unepage de magazine.Plus grave, cette sentence relative aulogement dont on sait unanimement qu’ils’agit, avec le chômage, de la plus grande inquiétudedes Français.Il affirme que l‘urbanisme doit être exclusivementorienté vers l’amélioration desconditions locales de vie et rendre la ville deplus en plus confortable à ses habitants, aulieu d’être “à la remorque du social” commeactuellement. Affirmation passablement erronée,mais ce n’est pas l’important.Voici un Monsieur qui lorgne vers la plushaute fonction de notre cité et qui déclarequ’il existe, à son sens, deux catégories decitoyens : ceux qui ont les moyens, quiméritent calme et confort, et ceux qui ont desdifficultés, qui méritent d’aller souffrir ailleurs.Nous sommes tout à fait dans les logiquesde ce parti des nantis et pire, de ceux qui,serviles, vivent de peu mais espèrent (à tort)participer au banquet.Voici donc les enjeux qui se présentent pourles électeurs au cours des mois etannées à venir. D’un côté l‘arrogance et lerejet de ceux qui peinent, de l’autrel’humanité, le lien social, la solidarité.Groupe d’élus Communisteset Républicains,Jean-Pierre RANOUXL’AVENIR DU CENTRE COMMERCIAL SAINT EXUPERYNous ne sommes pas étonnés de la récente fermeturedu magasin d’alimentation ED (filiale de Carrefour), quisuit malheureusement la fermeture de l’opticien, dufleuriste,… et malheureusement tant d’autres !Cette situation, nous la dénonçons depuis plusieursannées. L’inquiétude des commerçants et deshabitants du quartier du Mail est évidement normale etnous la comprenons.Nous tenons aujourd’hui à leur apporter notresoutien.La majorité municipale doit ouvrir les yeux et admettrel’échec total de la rénovation du centre commercialentreprise en 2004-2005. Des centaines de milliersd’euros investis pour voir ce lieu mourir à petit feualors qu’il n’y a que quelques années en arrière, celieu était prisé par tous les Cheneveliers qui avaientplaisir à venir faire leurs courses.En 2004-2005, le centre est rénové, rénovation d’ailleursqui peut être sérieusement remise en questionquand on voit l’état de délabrement des sols, des peintures…A l’époque de l’appel d’offre concernant cetterénovation, d’autres projets beaucoup plus ambitieuxavaient été proposés, mais encore faut-il vouloir donnerde l’ambition à nos commerces !Le maire nous explique qu’avec le « futur nouveaucentre ville », il y aura une redynamisation du secteur,mêlant commerces et services.Comment cela serait-il possible demain que de nouveauxcommerces aient envie de venir s’installer àmoins de 200 mètres du centre commercial actuel ?Et ce n’est certainement pas le terminus du tramwayqui augmentera le nombre de clients potentiels, maisexactement l’inverse !Le tramway va vider les quartiers de ces habitantsqui iront faire leurs courses à Dijon….à Valmy !Le maire de Chenôve ne doit pas souvent se baladerdans ce quartier pour méconnaître autant les problèmesrencontrés par les habitants !Ni même dans les autres quartiers de la ville… Il fautdire que lorsque l’on n’habite pas sur place, cela estmoins facile !Le constat est simple : la municipalité mène unepolitique urbaine à court terme, qui nuit au commerce,à l’emploi et à la création d’entreprise.Aujourd’hui, la municipalité a la volonté d’acquérir lecentre commercial pour le transformer soit en logements,via une seconde zone d’aménagementconcerté, soit en locaux de services.Mais qui souhaitera venir s’installer ?La municipalité préfère dépenser plus de 700.000 €pour l’escale Charcot (construction, démontage etréimplantation), plus 13 millions d’euros pour un centreculturel, bien trop pharaonique pour une villecomme Chenôve ! Tant de millions d’euros dépensésalors que ce n’est pas la première préoccupation desCheneveliers !Et ce sont les même qui prétendent trouver dessolutions sur le plan national qui ne les trouvent pasau plan local !Nous aimerions pouvoir soutenir les décisions prisespar la municipalité, mais force est de constater queces décisions vont à l’encontre de l’intérêt généraldes habitants, du développement économique et doncde la création d’emplois pour notre commune !Le groupe d’opposition”Un nouveau souffle pour Chenôve”M. JACOB • Mme LOMBARD-FRENZELM. DELAET


à vos agendasRetrouvez toutes ces informations sur le site www.ville-chenove.frdimanche 1 er avril Carnaval Départ 14h30 place Limburgerhofdu 2 au 14 avril Quinzaine du développement durabledu 2 au 14/04 Expo photo, panneaux didactiques”la nature en ville” Bibliothèque F.Mitterranddu 2 au 14/04 Expo ”la rénovation urbaine, c’est pas que du béton” Bibliothèque F.Mitterrand4/04 Lancement de la brigade équestre 16h • Maison du plateau4 & 11/04 A la rencontre du service des espaces verts 15h30-16h30 • Bibliothèque F.Mitterrand7 & 14/04 A la rencontre du service des espaces verts 10h30-12h • Bibliothèque F.Mitterrand5/04 Conférence ”la nouvelle jungle urbaine” 19h • Espace culturel F.Mitterrand12/04 Conférence ”histoire de la nature en ville” 19h • Espace culturel F.Mitterrandmardi 10 avril Orchestre symphonique des écoles de musique 20h30 • Salle des Fêtesvendredi 13 avril Spectacle ”Magie ou illusion ?” 20h • Salle des Fêtes25 au 27 avril Raid jeunes Arrière côte beaunoisedimanche 29 avril 67 e anniversaire de la Journée nationale du souvenir 11h • Monument aux Mortsdes victimes de la Déportation & inauguration de laplaque Marcel Naudotmercredi 9 mai Conseil municipal 19h • Salle du Conseil municipaljeudi 10 mai Concert ”Journée de l’Europe” 20h • Salle des Fêtesdimanche 13 mai Brevet du rando Centre de loisirs du plateaumercredi 16 mai Concert ”Hommage à E.Herriot” 20h • Salle des Fêtesmercredi 30 mai (changement de date) Spectacle jeune public ”365 pingouins”15h • Salle des FêtesRepas de quartiersamedi 2 juin 2012à partir de 19h27samedi 2 juin Repas de quartier à partir de 19h renseignements et informations auprès de Fatima & Laurenet à la MJC de Chenôve au 03 80 52 18 64mardi 5 juin Théâtre ”On est les champions” 20h • Salle des Fêtes9 au 16 juin Festival ”A tout vent” 20h • Complexe Louis Curel9/06 Concert ”the queen symphony”13/06 Concert ”les mystères de la musique”16/06 Concert ”magistral magnificat”jeudi 21 juinFête de la musique Concert, auditions, portes ouvertes au Conservatoire 16h30 • Conservatoire municipal 3 lieux, 3 espaces, 3 ambiancesHoraires & lieux à définirsamedi 23 juin Pose de la 1ère pierre du 10h30 • rue Armand ThibautCentre culturel & de rencontreslundi 25 juin Conseil municipal 19h • Salle du Conseil municipal


DATES DES ÉLECTIONS 2012Élections présidentielles : 22 AVRIL ET 6 MAIÉlections législatives : 10 ET 17 JUIN10 BUREAUX DE VOTEOUVERTS DE 8 H À 19 HSALLE DES FÊTESDE L’HÔTEL DE VILLEPour tout renseignementService municipal de l’Etat CivilMairie - place Pierre MeunierTél 03 80 51 55 00Ouvert du lundi au vendredi8h / 12 h et 13h30 / 17h30www.ville-chenove.fr

More magazines by this user
Similar magazines