fichier PDF - 715 Ko - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

banq.qc.ca
  • No tags were found...

fichier PDF - 715 Ko - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Colloqueautour de l’afficheune perspective québécoise et patrimonialeQue deviennent les affiches québécoises unefois leur vocation première révolue ? Troprares – ou trop discrètes – au goût de ceuxqui les apprécient ? Faciles à localiser pourceux qui les traquent ? Comment s’élaborent lespasserelles permettant d’interpréter, de comprendrecette production ? Le colloque Autour de l’affiche :une perspective québécoise et patrimoniale convieprofessionnels, chercheurs et amateurs à discuter dece patrimoine graphique, de son état actuel et desenjeux à venir.Ce colloque est organisé à l’occasion des 25 anset demi de Publicité Sauvage, dont Bibliothèque etArchives nationales du Québec (BAnQ) salue l’apportcomme partenaire du dépôt légal de l’affiche. Ilcoïncide aussi avec les 20 ans du dépôt légal del’affiche à BAnQ.L’objectif premier de cet événement : favoriser leséchanges autour de l’affiche québécoise dans uneperspective patrimoniale. Au fil des communications,les organisateurs espèrent nourrir l’interprétation decette production graphique et mettre en lumière lesenjeux liés à la conservation et à la diffusion de cepatrimoine visuel. Ils espèrent qu’il soit une source deconcertation plus poussée entre les intervenants etune pépinière de nouveaux projets susceptibles deconsolider la préservation et la connaissance de cepatrimoine visuel.Les organisateurs se sont appuyés sur l’avis des septmembres du comité scientifique créé pour l’occasion.Les conférenciers ont été choisis sur invitation enfonction des orientations retenues. Le colloques’ouvre par une conférence tous publics présentée àla Grande Bibliothèque et se poursuit le lendemainpar une journée d’échanges qui se tient au Centred’archives de Montréal. Y sont conviés les profes ­sionnels du patrimoine, les chercheurs issus desmilieux universitaires et les aficionados de l’affiche,qu’ils soient collectionneurs, créateurs, diffuseurs,enseignants, marchands ou simples amateurs issusdu grand public.Parallèlement à ce colloque, BAnQ publie sur le Webune première édition du Répertoire des collectionsinstitutionnelles d’affiches d’intérêt québécois quiinventorie 83 collections détenues par des organismesquébécois ou hors Québec et fournit un étatdes collections encore partiel, mais déjà révélateur.Les organisateurs, Marc H. Choko et Danielle LégerrogrammeLe jeudi 11 octobreconférencetous publicsAuditorium de la Grande Bibliothèque475, boulevard De Maisonneuve Est19 hallocutions d’ouvertureGuy Berthiaume, président-directeur général,Bibliothèque et Archives nationales du QuébecClaude Corbo, recteur, Université du Québec à Montréal(UQAM)de 19 h 20 à 20 h 30UNE HISTOIRE DE L’AFFICHE AU QUÉBECConférence de MARC H. CHOKO, professeur titulaireÉcole de design de l’UQAML’affiche est un art urbain, lié à l’industrialisation et audéveloppement des grandes villes, à la consommationde masse. C’est un art commercial, puisque l’œuvre estréalisée pour un client qui ne payera que s’il est satisfaitdu résultat. C’est l’art populaire par excellence, un art de larue destiné à tous, gratuit. C’est un art produit en grandesérie, à la chaîne, fait de multiples. Un art pourtant éphémère,vite apparu, vite recouvert, détruit, disparu.Au Québec, seule une histoire tronquée de l’affiche peutêtre racontée, car cet art a longtemps été méprisé etaucune grande collection privée ou publique, à part pourles affiches des deux guerres, n’a été constituée avant lesannées 1990.Depuis, conscientes de leur valeur tant comme créationartistique que comme élément de mémoire de notresociété, quelques institutions ont pris en charge la conservationdes affiches.Marc H. Choko est diplômé en architecture de l’Université de Montréal et détientun doctorat en urbanisme de l’Université Paris VIII. Professeur à l’École de designde l’UQAM, où il enseigne depuis 1977, il a été directeur de recherche à l’INRS-Urbanisation, Culture et Société de 1985 à 2005, et directeur du Centre de designde l’UQAM de 1999 à 2008. Amoureux des affiches, il commence à les collectionnerdès les années 1960, puis, arrivé au Québec, il mène des recherches et écritplusieurs livres sur l’affiche au Québec et au Canada. Il a également monté de nombreusesexpositions, dont plusieurs à titre de commissaire.Parmi ses livres, on compte L’affiche au Québec (2002), Posters of the CanadianPacific (avec David L. Jones, 2004), Imperial Tobacco – 100 ans (avec Joanne Burgess,2008), LINO (avec LINO, 2011) et Canadian War Posters (à paraître en 2012).Le vendredi 12 octobreJournée d’échangesscientifiqueset professionnelsAuditorium du Centre d’archives de Montréal535, avenue Viger Est8 h 30accueil des participantsAtrium du Centre d’archives de Montréal9 h 15mots de bienvenueet présentation de la journéeBaudoin Wart, Marc H. Choko et Danielle Léger9 h 30conférence d’ouvertureUne collection publique d’affiches :le cas de la bibliothèque Forney,de la Ville de ParisConférence de Thierry Devynck, conservateur de labibliothèque Forney, ParisSpécialisée en arts graphiques et en métiers d’art, installéedans le vénérable Hôtel de Sens, dans le 4 e arrondissementparisien, la bibliothèque Forney détient l’une destrois grandes collections d’affiches publicitaires de France.Agissant comme conservateur de cette collection depuis1987, Thierry Devynck situera la place de ce fonds exceptionneldans le paysage des collections publiques françaiseset présentera les principaux jalons de son développement,de sa conservation et de sa mise en valeur.Monsieur Devynck brossera un aperçu des acquisitionsissues de dons, de l’offre du marché et des moyens financiersdisponibles. Il discutera des contraintes matérielles,des diverses options de conservation et du dispositifmatériel utilisé pour les expositions. Enfin, le conférencierabordera des services entourant cette collection : communicationau public, numérisation, fourniture de clichés à lademande, prêts pour expositions, programme d’expositionset publications.Thierry Devynck est responsable du fonds d’affiches de la bibliothèque Forney dela Ville de Paris depuis 1987. Il a agi comme commissaire et signé les textes d’expositionssur des affichistes tels André Wilquin, Jacques Auriac, Michel Quarez et BernardVillemot (actuellement en cours à Paris). Monsieur Devynck a également réalisédes expositions thématiques sur l’affiche publicitaire dans les domaines de la lingerie,de la papeterie, des apéritifs, des arts ménagers, etc., et contribué à des expositionset catalogues sur les papiers peints et l’étiquette publicitaire.Monsieur Devynck a consacré plusieurs projets à l’affichiste Raymond Savignac,notamment une exposition itinérante présentée en 2005 au Centre de design del’UQAM et un livre paru chez l’éditeur japonais Pie Books. Actuellement en préparation: une nouvelle exposition Savignac destinée à la salle Saint-Jean de l’Hôtel deville de Paris (au printemps 2014), ainsi qu’une édition illustrée de l’autobiographiede l’affichiste.pause santé


Le vendredi 12 octobre (suite)11 h séance 1Les collections d’affichesquébécoises : un état des lieuxPrésident de séance : Marc H. Choko, professeurtitulaire, École de design de l’UQAM14 h séance 2L’histoire de l’affiche au Québec :une œuvre collective inachevéePrésidente de séance : Danielle Léger, bibliothécairespécialiste, Bibliothèque et Archives nationales du Québec16 h séance 3L’affiche, matériaupour la recherchePrésident de séance : Paul Bourassa, conservateur,Musée national des beaux-arts du QuébecQuel statut réserve-t-on à l’affiche québécoise ? Quelsenjeux sous-tendent sa préservation et sa diffusion ?Quatre conférenciers livreront leurs réflexions en prenantappui sur leurs contextes d’intervention respectifs et surle Répertoire des collections institutionnelles d’affichesd’intérêt québécois, un portrait – encore partiel, mais déjàrévélateur – mis en ligne sur le portail de BAnQ enaoût 2012.Le cinéma s’afficheAlain Gauthier, coordonnateur des expositions,Cinémathèque québécoiseAffiches et visualité : la collectiond’affiches au Musée de la civilisationVincent Giguère, conservateur des collections beaux-artset patrimoine religieux, Musée de la civilisationÀ propos des collections d’affichesquébécoises : état des travaux à BAnQet répertoire nationalDanielle Léger, bibliothécaire spécialiste de collections,Bibliothèque et Archives nationales du Québec25 ans et demi d’affiches culturellesBaudoin Wart, président-fondateur de Publicité Sauvageet collectionneur privéAlain Gauthier travaille depuis 1980 à la Cinémathèque québécoise, musée del’image en mouvement. Responsable de la photothèque, puis conservateur des photoset des affiches, il obtient une maîtrise en muséologie en 1992. À titre de coordonnateurdes expositions depuis 1996, il présente chaque année une dizaine d’expositionstemporaires (photos, affiches, installations vidéo). Il collabore régulièrement àdes expositions d’affiches québécoises et étrangères. Actuellement en préparation,la nouvelle exposition permanente réalisée pour la Cinémathèque québécoise porterasur les effets spéciaux.Vincent Giguère est conservateur au Musée de la civilisation et doctorant en histoirede l’art à l’Université Laval. Il s’intéresse principalement à la culture visuelle età l’histoire des musées au Québec. Il a été conférencier invité et formateur sur laconservation et la mise en valeur du patrimoine religieux québécois, ainsi que commissaired’expositions sur l’art et le patrimoine religieux canadien et européen. Il aaussi été agent de développement culturel pour la Ville de Québec (2008-2009).Danielle Léger est responsable des collections patrimoniales de programmes despectacles et d’affiches à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)depuis 2007. Spécialisée en histoire de l’art et en sciences de l’information, elle asuccessivement été active comme critique d’art pigiste, bibliothécaire en arts visuelscontemporains chez Artexte, spécialiste de l’information à la Société des muséesquébécois, puis coordonnatrice du dépôt légal à BAnQ. Elle s’intéresse actuellementaux imprimés éphémères ainsi qu’à l’histoire de la publicité, du tourisme et des spectacles.Artiste et téméraire, enthousiaste et doté d’une bonne dose d’idéalisme, BaudoinWart fonde Publicité Sauvage en 1987. Sa lubie d’étudiant est devenue au fil desannées une entreprise d’affichage prospère d’une trentaine d’employés qui fête ses25 ans et demi. À 51 ans, il semble ne pouvoir s’arrêter. Après la compétition féroce,la légalisation de l’affichage en 1994, la création d’une entreprise de construction depalissades, l’entente de partenariat avec BAnQ et l’acquisition de la galerie d’artà ciel ouvert Artevista, il présente cette année sa collection d’affiches au public avec15 expositions différentes, et nourrit déjà plusieurs projets pour l’avenir.pause repasQu’ils œuvrent en contexte archivistique, bibliothéconomiqueou muséal, quatre conférenciers exposeront leursconstats à l’égard de la recherche historique sur l’affichequébécoise. Ils formuleront leurs souhaits quant auxchamps de recherche encore inexplorés et aux moyensutiles pour soutenir, voire rendre possibles, les initiativesfutures.L’affiche est morte ! Vive l’affiche !Paul Bourassa, directeur des collections et de larecherche, Musée national des beaux-arts du QuébecLes affiches canadiennesde langue françaisedu Musée canadien de la guerreLaura Brandon, historienne, art et guerre,Musée canadien de la guerreÀ l’origine, de simples affichespublicitaires du Canadien PacifiqueRobert C. Kennell, chef, Archives du Canadien Pacifiqueet homologation des produitsProclamation et typographie : l’affichequébécoise à partir du XVIII e siècleIsabelle Robitaille, bibliothécaire spécialiste desimprimés anciens, Bibliothèque et Archives nationalesdu QuébecDepuis un an, Paul Bourassa est directeur des collections et de la recherche auMusée national des beaux-arts du Québec. De 1993 à 2011, il a œuvré commeconservateur des arts décoratifs et a développé, à ce titre, la collection de designet de métiers d’art du Musée. Il a été commissaire d’expositions qui ont porté sur lacéramique, le verre, le design et le graphisme québécois. Il a signé une rétrospectivesur Vittorio (Viva Vittorio) en 2004 et, en collaboration avec Marc H. Choko, l’expositionQuébec en design en 2009.Laura Brandon est historienne de l’art et de la guerre au Musée canadien de laguerre. Elle est l’auteure de Art or Memorial? The Forgotten History of Canada’s WarArt (2006) et de Art and War (2007), une étude sur l’art militaire occidental. Elle estla conservatrice de l’exposition Sur le vif – L’art militaire de la Corée à l’Afghanistan,actuellement présentée en version itinérante (2009-2012). Elle détient une maîtriseen histoire de l’art de l’Université Queen’s et un doctorat en histoire de l’UniversitéCarleton.Avant de travailler pour le Canadien Pacifique, Robert C. Kennell s’est engagé avecpassion dans des études en photographie à l’Université Ryerson, à Toronto. À partirde 1975, date de son entrée au Canadien Pacifique, il accroît ses compétences enprenant des photographies de chaque aspect des opérations ferroviaires à traverstout le pays. En 1995, il devient responsable de la gestion des archives du CanadienPacifique, qui incluent une collection de plus de 800 000 photographies ainsi qu’uneimportante collection d’affiches anciennes.Isabelle Robitaille est bibliothécaire spécialiste des collections d’imprimés anciensà Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Elle possède une maîtriseen bibliothéconomie et en sciences de l’information de l’Université McGill et ellea complété la scolarité du doctorat en sciences de l’information de l’Université deMontréal. Ses intérêts de recherche touchent principalement les études des marquesde provenance, le rôle social du document au xix e siècle parmi les communautés debibliophiles ainsi que la matérialité de l’imprimé ancien.pause santéPrenant appui sur les projets qui les ont amenés à choisirl’affiche comme source ou comme objet, quatre chercheursmettront en lumière l’affiche comme matériau.Nous leur avons demandé de partager avec nous lesbonheurs – et les désillusions – associés à leurs investigationsau sein du patrimoine graphique québécois.Les affiches des mouvements sociaux :pourquoi et comment les sauvegarder ?Jean-Pierre Boyer, professeur, École des médias /responsable du Centre de recherche en imageriepopulaire (CRIP), Université du Québec à MontréalL’affiche électorale au Québec,un objet négligéDenis Monière, professeur de science politique,Université de MontréalAffiche et histoire des voyagesAlexander Reford, directeur, Jardins de MétisLa santé s’affiche… difficile à retracerLise Renaud, professeure titulaire, Département decommunication sociale et publique / directrice deComSanté, centre de recherche sur la communicationet la santé, Université du Québec à MontréalDocteur en sciences de l’information et de la communication (EHESS, 1984), Jean-Pierre Boyer est professeur au Département de communication et à l’École desmédias de l’UQAM depuis 1986, où il a enseigné les théories de la communicationet les approches sociopolitiques de la création en médias alternatifs et expérimentaux.Chercheur et cofondateur, avec Jean Desjardins, du Centre de recherche enimagerie populaire (CRIP-UQAM), il s’intéresse à la production iconographique etdiscursive des mouvements sociaux. Coauteur de l’anthologie Pour changer le monde– Affiches des mouvements sociaux au Québec de 1966 à 2007, il a égalementsigné trois essais sur la philosophie politique et l’écriture pamphlétaire de ThomasPaine et de Pierre du Calvet.Professeur de science politique à l’Université de Montréal, Denis Monière a publiéune quarantaine d’ouvrages traitant de la politique québécoise, de la communicationpolitique et de l’analyse des discours politiques. Il a été président de l’Union des écrivainsquébécois de 1981 à 1983, et il préside actuellement la Société du patrimoinepolitique du Québec et la Ligue d’Action nationale.Historien de formation, Alexander Reford a pris en 1995 la direction des Jardinsde Métis. Arrière-petit-fils d’Elsie Reford, créatrice des jardins, il est président desAmis des Jardins de Métis et cofondateur du Festival international des Jardins. Ilest également actif au sein de plusieurs organismes tels la Commission canadiennedu tourisme et Patrimoine du Bas-Saint-Laurent. Il a signé de nombreux articles etouvrages relatifs à l’histoire canadienne – notamment Au rythme du train, 1849-1970(Publications du Québec) – et Jardins de Métis (Éditions de l’Homme). Ses travauxet conférences sur l’histoire des transports et des voyages l’ont amené à s’intéresserà l’affiche.Détentrice d’un doctorat en sciences de l’éducation (1987), Lise Renaud est professeuretitulaire au Département de communication sociale et publique de l’UQAM etdirige le Centre de recherche sur la communication et la santé. Elle allie interventionet recherche auprès de divers groupes cibles (jeunes, analphabètes, autochtones,femmes défavorisées). Depuis 2003, elle s’intéresse aux médiations entre émetteursd’informations et producteurs des messages normatifs en santé. Régulièrementconsultée pour son expertise en évaluation et promotion de la santé, elle estl’auteure de plusieurs ouvrages, notamment La santé s’affiche au Québec, plus de100 ans d’histoire (2005) et Les médias et la santé (2010).17 h 30vin d’honneur


Colloque organisé conjointementpar l’École de design de l’UQAM etBibliothèque et Archives nationalesdu Québec (BAnQ)CoorganisateursMarc H. Choko, professeur titulaire à l’École de designde l’UQAM et spécialiste de l’affiche québécoiseet canadienneDanielle Léger, bibliothécaire spécialiste de la collectionpatrimoniale d’affiches, Direction de la rechercheet de l’édition, BAnQComité scientifiquePaul Bourassa, directeur des collections et de larecherche, Musée national des beaux-arts du QuébecJean Gagnon, directeur conservation, CinémathèquequébécoiseVincent Giguère, conservateur, beaux-arts, Musée dela civilisationAnn Marie Holland, conservatrice, Université McGillIsabelle Jalbert, directrice générale, Publicité SauvageMathieu Thomas, bibliothécaire, Bibliothèque des lettreset sciences humaines, Université de MontréalChristian Vachon, conservateur associé, collectionspeintures et estampes, Musée McCordLieux et modalités d’inscriptionConférence tous publicsLe jeudi 11 octobre 2012, de 19 h à 20 h 30Auditorium de la Grande Bibliothèque475, boulevard De Maisonneuve EstL’activité est gratuite.Il est possible de réserver une place au coût de 4 $ enutilisant le service de billetterie de BAnQ à banq.qc.ca.Journée d’échanges scientifiqueset professionnelsLe vendredi 12 octobre 2012, de 8 h 30 à 18 hAuditorium du Centre d’archives de Montréal535, avenue Viger EstLa participation est gratuite, mais l’inscription estobligatoire.Pour s’inscrire, il suffit d’envoyer un courriel àinfo.recherche@banq.qc.ca en mentionnant le titre ducolloque, le nom du participant ainsi que son affiliation,s’il y a lieu.Colloqueautour de l’afficheune perspective québécoise et patrimonialeCe programme est également disponible en ligne :www.banq.qc.ca/activites/colloque/2012-2013/autour_affiche.htmlPour consulter le Répertoire des collectionsinstitutionnelles d’affiches d’intérêt québécois :www.banq.qc.ca/repertoire_affiches/

More magazines by this user
Similar magazines