Des soldes pour tous - Saint Germain-en-Laye

saintgermainenlaye.fr

Des soldes pour tous - Saint Germain-en-Laye

JOURNALLeD E S A I N T - G E R M A I NBIMENSUEL - NUMÉRO 560 - VENDREDI 22 JANVIER 2010(Photo : Sandrine Panossian-Kahn.)DYNAMISME DES COMMERCES SAINT-GERMANOISDes soldes pour tousp.24126Voeux 2010“Avancer ensemble”Saint-Germain numériqueCréez votre compte-citoyen4 et 5Rétrospective 2009Feuilletez notre album !www.saintgermainenlaye.fr


2 VU, LU, ENTENDUJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5601983- 1985Eric Elmosnino, qui incarne Serge Gainsbourgà l’écran, suit les cours de théâtre au CRDde Saint-Germain-en-Laye> La métamorphose de la dalle> Le CHIPSDans un long article consacré à larénovation de la dalle du Bel-Air,Le Parisien écrit :“Le projet de rénovation de ladalle du Bel-Air va devenir réalitél’an prochain. Avant de donner lecoup d’envoi des travaux, la mairiedoit boucler les procédures d’acquisitiondes locaux du centre commercial.(...) Les lieux actuels seront enD’une conceptionarchitecturale dépassée,la dalle du Bel-Airva être remplacéepar un espace ouvert et arboré.> Grève du RER A, un mauvais souvenir“RER A : c’est reparti !” titre LeParisien dans son édition du lundi 28décembre, deux jours après la reprisedu trafic.“Les conducteurs grévistes de laligne la plus fréquentée d’Europeont mis fin samedi à leur mouvement,au grand soulagement desusagers privés de transports réguliersà la veille des fêtes de fin d’année.(...) L’intersyndicale du RER A,qui réclamait une prime de 120euros à 150 euros, n’a pas réussi àfaire plier la direction de la RATP(...) De son côté, la direction de laRégie a confirmé hier la création, àpartir de janvier 2010, d’une primevariable “qui pourra s’élever à 80euros en cas d’atteinte des objectifsfixés” en termes de régularité.Pendant la grève, Emmanuel Lamya une nouvelle fois pris la défensedes usagers dans un communiqué depresse, le lundi 21 décembre.“Les conducteurs jusqu’au-boutistesdu RER A se comportentcomme s’ils voulaient confisquer leservice public. Ils poursuivent unegrève sans issue, condamnée par l’immensemajorité des usagers. Aveugléspar leurs intérêts corporatistes, ils neeffet rasés et remplacés par les deuxensembles destinés à accueillir desservices publics et des nouveauxcommerces. Avant de lancer laphase de démolition, la mairie doitnégocier avec les propriétaires desboutiques dont plusieurs ont cesséleur activité. Afin d’éviter de bloquerl’évolution du projet, la municipalitéa anticipé. Elle peut appliquerdes mesures d’expropriation pourfaire face à l’éventuel échec d’unetransaction. (...) La boucherie, la supéretteou encore le salon de coiffureet l’agence bancaire ont déjà étéacquis par la Ville. (...) Aujourd’hui,la dalle, construite voici plus detrente ans et composée d’un parkingsouterrain et de locaux commerciauxen surface, est vide. (...) Enplus de la démolition de la dalle etde la construction de bâtiments, ilest prévu de détruire la couverturedu boulevard Berlioz, l’artère principaledu quartier. (...) La transformationdu quartier devrait êtreachevée en 2012” (lire également lapage 6). ❖mesurent pas bien les concessionsconsenties par la RATP. J’appellecelle-ci à renforcer le service minimumnotamment dans le sens desretours. Servir le public est un honneuret je regrette que certains l’oublient!”. ❖La grève qui, en décembre,a paralysé la ligne A du RER,aura duré deux semaines.“L’hôpital de Poissy / Saint-Germaindétient le record absolu de déficitdes hôpitaux français : près de140 millions d’euros cumulés”, annonceLibération.“Dans ce” trou financier”, il y aurait70 millions de factures qui n’onttout bêtement pas été recouvrées,faute d’une comptabilité sérieuse. (...)Comment en est-on arrivé là ? Regroupementdes deux établissementsde Poissy et de Saint-Germain, leCentre hospitalier intercommunal dePoissy / Saint-Germain est la structurehospitalière la plus importante del’ouest de Paris : 1100 lits ouverts, 4000professionnels de santé, déployés sur45 services. (...) D’année en année, lesdéficits s’accumulent. De 10 millionsd’euros, on passe à 18 puis à 30. En2007, le ministère de la Santé envoieun nouveau directeur, réputé incorruptible”.Gilbert Chodorge, le nouveau directeur,a sa place dans la rétrospective2009 du Parisien, qui résume :“Nommé le 15 octobre 2007 à la têtedu centre hospitalier intercommunalde Poissy / Saint-Germain (CHIPS)pour en résorber le déficit abyssal (24millions d’euros prévus en 2009), GilbertChodorge vient de passer uneannée bien remplie (...) dont unconflit avec les syndicats sur des questionsde primes impayées et de règlementde jours de grève et la révélationde plusieurs enquêtes administrativesportant sur des dysfonctionnementsdécouverts dans 19 marchés publicspassés par l’établissement entre fin2006 et début 2008. Confirmé par sonconseil d’administration fin novembre,Gilbert Chodorge doit encores’atteler à l’épineux dossier de la radiothérapiede Saint-Germain, ferméedepuis fin octobre”. ❖> Notre conservatoire a formé Éric Elmosninoqui incarne Gainsbourg à l’écran“Grande fierté au conservatoired’art dramatique de Saint-Germain.”,affirme Le Parisien.“Eric Elmosnino, qui incarne lerôle de Serge Gainsbourg dans lefilm de Joann Sfar consacré à la viedu chanteur, est un ancien élève del’établissement.Alors que le film est sorti sur lesécrans le 20 janvier, la direction del’établissement se souvient très biende son passage. Afin d’être admis, ils’était présenté au concours d’entréeen choisissant le rôle d’Armandedans “L’École des femmes”.> 4 collégiennes renversées par un busLe Parisien revient sur l’accidentcausé par un bus sur quatre collégiennesqui traversaient sur un passageprotégé. “Quatre élèves ducollège Marcel-Roby, à Saint-Germain,ont été blessés lundi 11 janvierdans l’après-midi, dans un accidentqui s’est produit devant l’arrêt debus situé à l’angle de la rue Thiers etde la place André-Malraux. Il est environ16 heures lorsqu’un conducteurde bus de la ligne 10 quitte sonReçu, il a alors suivi des cours àpartir de la rentrée 1983 jusqu’enjuin 1985.Durant sa formation, il se fait remarquerpar sa présence scéniquepeu commune et passe avec succèsles épreuves de diction et de scènedevant un jury de professionnels.(...) Avant lui, d’autres artistes ontfait leurs armes à Saint-Germain,entre autres Christophe Barratier,réalisateur du film “les Choristes”ou encore Didier Bourdon, l’un desInconnus.Actuellement, l’établissement deSaint-Germain, dont la réputationest reconnue, accueille près de 900élèves et la classe d’art dramatiquecompte 37 étudiants.” ❖arrêt. Il commence à rouler lorsqu’uneMini blanche, arrivant sur sagauche, le surprend. Le chauffeurfreine brutalement. Au même moment,un groupe d’enfants, de retourde la piscine, traverse la chaussée. Lechoc est inévitable. Quatre collégiennesde 6 e , âgées de 11 ans, sontprojetées sur le bitume. Deux d’entreelles, souffrant notamment de lésionsà une hanche, sont prises encharge sur place par les médecins duSmur et du Samu puis dirigées versles urgences. Les deux autres victimesont été plus légèrement atteintes”.❖BULTEXLe grossiste des particuliers1 bis, rue d’Orgeval - 78300 BETHEMONTTél. 01 39 75 47 85 - www.erl.frGrossiste ouvert aux particuliersdu lundi au dimanche de 15h à 19h.Fermé le mardi.


À DÉCOUVRIR DANS CE NUMÉROJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560TRAGÉDIEHAÏTIENNE3SOMMAIREVu, lu, entendu 2La métamorphose de la dalle du Bel-AirRétrospective 4 et 5Feuilletez l’album de l’année 2009Numérique 6Vos démarches facilitées grâce au comptecitoyenConseil municipal 7Le débat d’orientation budgétaireRER A 8De nouveaux trains pour plus de confort etde régularitéActualités 9 et 10Saint-Germain sous la neige, le recensement,le renouvellement de la carte detransports intra-muros...Voeux d’Emmanuel Lamy 12 et 13“Avancer ensemble”Culture 15, 16 et 17La saison du théâtre, les nouveautés dansles bibliothèques municipalesSport 18Natation : deux stars dans le bassinEconomie 21Quatre nouveaux venusVous avez la parole 23Les nuisances sonores du “train-laveur”Dynamisme économique 24Les soldes à tout prix !I TREMBLEMENT DE TERRE EN HAÏTI ILa solidaritépour les sinistrése séisme qui a dévasté HaïtiLle 13 janvier a provoqué lamort de dizaines de milliersde personnes. Les blessés et les sansabris se comptent également parmilliers.Face à cette tragédie, la solidaritéet les secours s’organisent. 70 sapeurs-pompiers,dont 7 du Servicedépartemental d’incendie et de secoursdes Yvelines, viennent ainsi des’envoler pour l’île des Caraïbes.>ALLÔ MONSIEUR LE MAIREPour participer à l’élan mondialde solidarité, vous pouvez vousmobiliser notamment aux côtésde :f l’Unicef Urgence Haïti / BP600 75006 Paris (www.unicef.fr)f le Secours catholique séismeHaïti / BP455 75007 Paris (www.secours-catholique.org)f la Fondation de France BP2275 008 Paris (www.fondationdefrance.org) ❖Port-au-Prince,la capitale d’Haïti,a été dévastée par le séisme.Votre maire vous répond en direct pendant une heure, ou plus sinécessaire. “Allô Monsieur le Maire” vous donne rendez-vous chaquepremier et troisième vendredi du mois, de 11h à 12h.Le prochain rendez-vous se déroulera le vendredi 5 février.Il suffit de composer le : 0 800 078 100 (appel gratuit depuis unposte fixe). Vous pouvez aussi appeler le maire hors de ces périodesou prendre rendez-vous avec lui en téléphonant au 01 30 8720 10.(Photo : Juan Barreto-AFP.)Le Journal de Saint-Germain16, rue de Pontoise78100 Saint-Germain-en-LayeDirecteur de la publicationEmmanuel LamyRédacteur en chefStéphane SardellaJournaliste : Bérengère AddaMise en page : Céline CanessaPhotographiesJacques ParaySecrétariatMarie-Josée GoncalvesTél. : 01 30 87 20 74Administration et Portage01 30 87 20 37 (24 h/24)PublicitéEser : 06 11 59 05 32DistributionAdrexo : 01 39 75 51 93Impression : IME36, avenue des Ternes75017 Paris01 45 72 70 17Papier 100 % recycléTirage : 30 000 exemplairesISSN : 0293-8278


4RETROSPECTIVEJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560De la gratuité des bibliothèques pour les moins de 26 ans à la réouverturede la CLEF en passant par le “Bel-Air plage”, feuilletez notrealbum 2009 au fil des mois…13 janvier 2009Suite à l’agression d’un conducteur, les cheminots dela gare SNCF de Saint-Lazare entrent en grève. Pourrejoindre la banlieue ouest, de très nombreux voyageursempruntent le RER A et transitent par notreville. Ils sont des centaines à s'agglutiner devant lesarrêts de bus et les embouteillages bloquent les rues.JAN132 février 2009De très fortes chutes de neige engourdissent laville malgré le travail nocturne des équipes municipales.Le manteau neigeux atteint plusieurs centimètresen quelques heures.2 janvier 2009L’inscription aux bibliothèquesmunicipales devient gratuite pourles lycéens, étudiants et apprentissaint-germanois jusqu’à 26 ans.0Du 16 au 18 janvierAlain Bernard, champion olympique du 100mnage libre, remporte les finales du 50 et 100 mnage libre lors du meeting Lyonnaise desEaux/CNO à la piscine intercommunale.Saint-Germain paralysée5 février 2009Vive le sport ! Le Conseil municipalvote la création d’un nouveau gymnase,qui sera situé rue des lavandières.Du 20 au 24 avril 2009Dans le sillage des stages sportifs, la ville lancepour la première fois des stages de découverte culturellepour les CE2 et CM2 pendant les vacancesde Pâques. Enfants et parents sont conquis.19 janvier 2009Inauguration du nouvel atrium du Centreadministratif pour un meilleur accueil dupublic.AVR2029 avril 2009Le Conseil municipal vote un premier plan de relancede l'économie locale qui prévoit notamment la réfectiond’un terrain de sport au stade Georges-Lefèvre, l'améliorationde la voirie et l’acquisition d’une parcelle pourlancer le programme immobilier du Ru de Buzot.7 février 2009Un hommage est rendu à Michel Péricard, prédécesseurd’Emmanuel Lamy à la mairie pour le 10 eanniversaire de sa mort, avec une exposition et uncolloque.8 avril 2009Emmanuel Lamy rencontre Pierre Mongin,président de la RATP qui confirme le remplacementde l'ensemble des rames du RER A àpartir de 2010.15 avril 2009Ouverture de l'échangeur del'A14 qui offre un accès directà la Province et à Paris auxportes de Saint-Germain.La tête et les jambes27 avril 2009Saint-Germain entre dans l'ère des passeportsbiométriques réputés infalsifiables.Cette nouvelle technologie garantit égalementun délai d'obtention plus court.29 avril 2009Le tram-train de la future tangentielle Ouest, le doublemententre Saint-Lazare et La Défense de la ligne A du RER (projetEOLE) et le bouclage de la Francilienne, sont retenus dansle projet du “Grand Paris” annoncé par Nicolas Sarkozy.15 juillet 2009La CLEF rouvre ses portes rue deMareil. Pour la saison 2009/2010,l'association propose 50 activitéset 60 spectacles.JUIL29AOÛT1 er18 août 2009Tout nouveau ministre de la Culture etde la Communication, Frédéric Mitterrandvient à Saint-Germain pour unevisite guidée par Emmanuel Lamy duDomaine national et du Musée d'archéologienationale.Du 3 juillet au 23 août 2009La 357 e édition de la Fête desLoges aura accueilli près de2.5 millions de visiteurs.917 octobre 2009Emmanuel Lamy inaugure les nouveauxespaces de restauration, de danse et desport de l’école des Ecuyers.Une réouverturetrès attendueDu 17 au 28 octobre 2009Exposition, rallye pédestre, colloque sont organiséspour fêter les 30 ans de la Maison des Associations,qui en regroupe 255 autour des thèmesde la culture, de l'environnement, de la santé, del'éducation, des œuvres caritatives...1-15 août 2009Une plage, une piscine, une airede beach-volley, des jeux d’eau,un coin transat… Un “Bel-Air”de vacances !29 - 30 octobre 2009La Ville et la Mission Locale innoventpour l'emploi des jeunes. Des curriculumvitae sont édités sur des sets detable de la brasserie Le Soubise. Unmois plus tard, la moitié des jeunes sesont insérés dans la vie professionnelle.30 octobre 2009Premier ciné-club pour les adolescents, lancé par la Ville en partenariatavec le cinéma C2L. Un rendez-vous désormais pérenne.OCT29Des C.V. sur un plateau“Bel-Air plage”7 - 8 novembre 2009Au Manège-Royal, premierSalon du chocolat qui attirela grande foule.12 novembre 2009Lancement de la campagne nationale devaccination. Le gymnase du Cosec, transforméen centre de vaccination, accueilleses premiers patients.


En 2009, 4 ministresse sont rendus à Saint-Germain521 mars 2009La nouvelle place de Mareil est inaugurée. Réaliséeaprès une large concertation avec les riverains, elleest désormais plus lumineuse et plus sûre et s’ornede frênes à fleurs, de pavés, d’un éclairage et d’unmobilier urbains totalement renouvelés.MAR213 mars 2009Après 14 mois de sommeil, le club house des Loges,au stade Georges-Lefèvre, rouvre le 3 mars. Il accueilleadhérents sportifs, particuliers et entrepriseset offre un espace couvert et une terrasse d'été.17 mars 2009Yvelines Première passe au numérique,offrant aux téléspectateurs unson et une image de meilleure qualité.FEV2La ville blanche13 mars 2009Un joueur valide son bulletin de loto auNarval. Il empoche 7,5 millions d'euros, leplus gros gain enregistré à Saint-Germain.Une place lumineuse7 juin 2009Aux élections européennes, la liste UMP réunit43,83% des suffrages, en très forte progressionpar rapport à 2004 (29,21%).JUIN123 juillet 2009Maurice Solignac, premier maire-adjointde Saint-Germain, est élu vice-présidentdu Conseil général, avec la responsabilitédes affaires financières.5 mai 2009Signature d’un protocole d'accord pour développerl'emploi sur le chantier de l'usineSeine-Aval dans le cadre de ses travaux demise aux normes européennes.Mi-juin 2009La Ville gagne une bataille. Pôle Emploi,qui prévoyait de délocaliser l'accueil desnon-cadres, garde finalement son statutde site mixte à Saint-Germain.Mi-juin 2009Début des travaux de mise en valeur de laplace du Château et de réaménagement desabords de la gare du RER, prévus dans le Plande Déplacements Urbains.28 mai 2009Antoine Kombouaré remplacePaul Le Guen comme entraîneurdu PSG.12 juin 2009La Ville dévoile son projet de réaménagementde la place des Coteaux du Bel-Air. Un vasteespace ouvert, arboré et convivial comptantcommerces et services publics se dessine.Le nouveau visagedu Bel-Air21 juin 2009Le jour de l’été, le Saint-GermainHockey Club s’offre son 4 e titre dechampion de France Elite d’affilée.AOÛT18Frédéric Mitterrandau MAN14 septembre 2009Philippe Lucas, ex-entraîneur deLaure Manaudou, arrive à la piscineintercommunale pour entraînerde prestigieux nageurs, dontSébastien Rouault.SEP14Philippe Lucasrestera-t-il Saint-Germain ?28 septembre 2009Emmanuel Lamy reçoit laSecrétaire d'État à l'écologie,Chantal Jouanno, surle site de l'usine Seine-Avaloù seront investis au total1 500 millions d’euros pourune Seine plus propre.SEP28Encore une ministreà Saint-Germain !25 novembre 2009Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignementsupérieur et Rama Yade, secrétaired'État aux sports visitent le centre de formationdu PSG au Camp des Loges.NOV25Du 4 au 6 décembre 2009Entraîné par Philippe Lucas à la piscine intercommunale,Sébastien Rouault décrochele titre de champion de France sur 1500 mnage libre lors des championnats en petitbassin qui ont lieu à Chartres.19 novembre 2009Le Théâtre Alexandre-Dumas fait salle comble, le 19 novembre,pour la soirée de gala célébrant son 20 e anniversaire.L'artiste américain Melvin Brown a droit à unestanding ovation.8 décembre 20091 ères Rencontres économiques de la Ville. Un prestigieuxparterre de spécialistes se succèdent à l'Hôtelde Ville pour débattre autour du thème “Retourde l'État dans le secteur privé, pour quoi faire ?”NOV7-8Premier salondu chocolatFin novembre 2009Sur la RN13, la mise à deux fois deux voies dela portion entre le carrefour du Bel-Air et labretelle d'accès à l'échangeur de l'A14 simplifiela vie des automobilistes.Rama Yade etValérie Pécresse au PSG


6 NUMÉRIQUEJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56036500C’est le nombre de visites enregistrées enmoyenne en un mois sur le site internet de la villeI PLACE DES COTEAUX DU BEL-AIR ILes avancées d’un projetambitieux et complexeI COMPTE CITOYEN IUn guichet virtuelpour une mairie ouverte 7 jours sur 7ous rêviez d’une mairie ouverte7 jours sur 7 et 24h surV24 ? Saint-Germain l’a fait.Depuis juillet 2007 et la refonte dusite internet de la Ville (www.saintgermainenlaye.fr), un “compte citoyen”offre cette possibilité via un“guichet virtuel” qui permet d’effectuerde nombreuses démarchesen ligne depuis chez soi.“L’objectif de cette dématérialisationest triple”, souligne Anne Gommier,maire-adjoint chargée desressources humaines et des affairesadministratives : “faciliter la vie deshabitants en leur donnant un accèspermanent à la mairie, contribuer à ladiminution des déplacements urbainset des files d’attente aux guichets“réels”, et réduire la production dePrésenté comme une révolution,le réaménagement dela place des Coteaux duBel-Air va métamorphoser ce quartierde Saint-Germain en effaçant lesymbole le plus visible de l’urbanismedes années 1970. Nous avonsrencontré Jean Stuckert, conseillermunicipal délégué aux grands projets,pour faire le point sur l’avancéedu dossier.Le Journal de Saint-Germain.-“Métamorphose”, “révolution”, lesmots choisis pour présenter le réaménagementde la dalle du Bel-Airannoncent l’ampleur des travaux…Jean-Stuckert.- C’est en effet unprojet très ambitieux et très complexeaussi, qui mobilise de nombreuxservices, dont l’urbanisme, lavoirie, les bâtiments, le développementéconomique, le service juridique.Il va falloir démolir les surfacesbâties (environ 4400 m 2 , dont 1000pour la dalle au-dessus du boulevardBerlioz qui sera découvert etréhaussé de 2 à 3 mètres) et construiredeux bâtiments.Le JSG.- Avant cela, il faudra acquérirles derniers commerces de ladalle…Jean Stuckert.- Nous y travail-lons. Le Conseil municipal du 17décembre dernier a approuvé l’acquisitiond’un des derniers commercesdont la Ville n’était pasencore propriétaire.Une nouvelle acquisitionest prévue auConseil municipal du11 février. La techniquechoisie pour suréleverle boulevard Berlioznous conduira éventuellementà acquérirquelques places dans leparking voisin de la résidenceArpège.Nous réfléchissonsaussi à la répartition dessurfaces allouées dansles deux bâtiments prévus,l’un étant dédié auxservices publics, l’autreaux commerces de proximité.Des premierscontacts sont d’ailleursdéjà noués avec descommerçants désireuxde s’y installer.Le JSG.- Quel est ledernier calendrier retenu?Jean Stuckert.- Leplanning prévu est régulièrementactualisé.Frédéric LUBSZYNSKI,Courtier d’AssurancesNotre site web : www.cab-lub.fret notre @mail : contact@cab-lub.frdocuments papier dans une logiquede développement durable”.UN LARGE ÉVENTAILDE DÉMARCHESDe l’inscription aux bibliothèques,à la collecte des déchets verts et desencombrants en passant par le recensementmilitaire et la billetteriedu théâtre Alexandre-Dumas, l’éventaildes démarches proposées necesse de s’étendre. “La vie scolaire estaussi largement concernée”, indiqueMarta de Cidrac, maire-adjoint chargéede l’enfance. “Pour inscrire sesenfants dans une école saint-germanoise,à la cantine et aux centres de loisirs,inutile de se déplacer, il suffit decliquer”. Même constat s’agissant dupaiement pour les prestations scolaires,périscolaires, de la petite enfanceet du Centre communald’action sociale qui peuvent s’effectueren ligne grâce à une connexionsécurisée. Les actes de naissance, demariage et de décès peuvent aussiêtre demandés en ligne. Pour cesseules démarches, il n’est d’ailleursmême pas nécessaire d’ouvrir uncompte citoyen.“Nous souhaitons à l’avenir étendrecette dématérialisation à davantage dedémarches”, conclut Anne Gommier.“Mais pour nombre d’entre elles, commel’établissement d’une carte d’identitéet/ou d’un passeport biométrique,l’étape du rendez-vous en mairie resteincontournable puisqu’il faut déposerses empreintes digitales”. ❖Selon l’architecte du projet, ledébut des travaux est toujours prévupour le printemps 2011. La fin destravaux est fixée deux ans plustard. ❖“La métamorphose de la dalle du Bel-Airest un projet ambitieux et complexe”,souligne Jean Stuckert.Fernanda, Aline, Alexis, Audrey, Jessica, Florianne ainsi que Frédéric Lubszynskivous souhaitent une merveilleuse année 2010✓ ASSURANCE DES PRÊTS IMMOBILIERS✓ MUTUELLE : excellent rapport qualité prix✓ HABITATION : multirisque sans franchise> COMMENT OUVRIR UN COMPTE CITOYEN ?Si vous souhaitez rejoindre les 4000 Saint-Germanois qui ont déjàouvert un compte citoyen, rien n’est plus simple. Rendez-vous sur le siteinternet de la Ville (www.saintgermainenlaye.fr) à la rubrique démarchesen ligne et suivez le guide qui vous invitera tout d’abord à choisir unnom d’utilisateur et un mot de passe garantissant la confidentialité desinformations inscrites en ligne.“Attention”, prévient toutefois Anne Gommier qui appelle les internautesà la plus grande vigilance : “il faut bien vérifier les informationsfournies. Faute d’avoir été correctement remplis, beaucoup de dossierssont en attente”. Si vous rencontrez des difficultés, une aide en ligneest disponible.Certaines démarches nécessitant des pièces justificatives pour êtreinstruites, il est possible de les transmettre sous forme numérisée. Sivous ne possédez pas de scanner, pensez à utiliser un appareil photo numériqueou un téléphone portable intégrant cette fonction ! Seulescontraintes : produire un document lisible dont la taille ne dépasse pas1 Mo.> DES INFORMATIONS PAR SMSPour communiquer aux Saint-Germanois une information de dernièreminute à caractère urgent (une grève, une coupure de courant, unaccident de la circulation…), il y a bien sûr le site internet de la Ville.Mais tout le monde n’est pas toujours derrière son ordinateur. D’oùl’idée de leur adresser un SMS sur leur téléphone portable.D’ici à quelques semaines, un système d’alertes SMS sera proposéaux Saint-Germanois sur un grand nombre de thèmes qu’ils pourrontsélectionner (circulation et travaux, culture, sport…).✓ ASSURANCE VIE : bonne rentabilité et capital garanti✓ AUTO : assurance au kilomètre✓ COMMERCES - RISQUES PROFESSIONNELSPour nous contacter : • Accueil général (auto, moto, habitation, santé) 01 34 51 54 57 • Assurance Vie, Assurance de Prêt, Risques Professionnels, Loyers Impayés 01 30 61 04 993 et 6, rue Saint-Pierre - 78100 Saint-Germain-en-Laye N° ORIAS 07.000.124 - www.orias.fr


CONSEIL MUNICIPALJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560La capacité d’autofinancement de Saint-Germains’élève à 229 euros/habitants contre 194pour la moyenne nationale7I DÉBAT D’ORIENTATION BUDGÉTAIRE IPas de hausse d’impôtà Saint-GermainPréalable indispensable auvote du budget 2010 (quiaura lieu au mois de février),le débat d’orientation budgétairea été lancé lors de la séancedu Conseil municipal du 17 décembredernier par Maurice Solignac.Le premier maire-adjoint chargédes finances, qui est aussi vice-présidentdu Conseil général, a d’abordrappelé le caractère “incertain” ducontexte économique national etinternational.En France, en 2009, le chômagea continué d’augmenter (+1,2%) etle produit intérieur brut (PIB) devraitreculer de 2,25%. En 2010,l’hypothèse de croissance est faible(0,75%) et l’investissement des entreprisesdevrait stagner (+0,6%).Des incertitudes pèsent égalementsur les recettes de la Villecompte tenu notamment de la suppressionde la taxe professionnelledans le courant de l’année qui seraremplacée par une contributionéconomique territoriale, dont lesmodalités ne sont pas encore toutesarrêtées.Dans ce contexte difficile, “lamaîtrise des dépenses de fonctionnementest plus que jamais nécessaire”,malgré de nouvelles contraintescomme l’évolution salariale et lataxe carbone, qui sera intégrée auprix des carburants et du chauffage.DEUX GRANDES ORIENTATIONSBUDGÉTAIRESPour le budget 2010, la Ville aretenu deux grandes orientations :f un niveau d’investissement élevé;f le développement durable.Globalisés dans un programmepluri-annuel d’investissement (PPI)couvrant la période allant de 2010 à2014, les investissements concernerontplusieurs opérations.En voici les principales pour2010 : acquisition des terrains deRéseau Ferré de France (RFF) encomplément des terrains déjà acquispar la Ville (1,39 MF) derrièrela gare de Grande Ceinture surla “Réserve Péreire” ; réaménagementdes places De Gaulle et Malraux(2,2MF); schéma directeur“vélo” (1,02MF) ; Rampe des Grottes(0,86MF) ; crèche des Écuyers(0,41MF); gymnase des Lavandières(0,39MF) et accessibilité de la voirieet des bâtiments publics 0,56MF).DÉVELOPPEMENT DURABLE :UN ENJEU MAJEURDéjà amorcée en 2009, la priseen compte du développement durableest l’autre orientation majeuredu budget 2010. Ceci se traduira notammentpar la réalisation d’un“bilan carbone”, élément du Planclimat territorial qui comprendrapar exemple la réduction des consommationsd’énergie fossile etd’eau, un plan triennal “vélo”…Preuve que cette problématiqueest également intégrée au fonctionnementde la Ville, la consommationdu gaz a reculé de 18% en4 ans et celle du fioul de 10%.Pour conclure, Maurice Solignaca rappelé les 4 grands objectifs del’année :f maîtriser les dépenses de fonctionnement;f poursuivre les opérations d’investissementet notamment engagerles grands projets ;f contrôler le niveau d’endettement; la capacité d’autofinancementde Saint-Germain s’élève à229 euros/habitants contre 194 pourla moyenne nationale ;MAINTENIR INCHANGÉSLES TAUX D’IMPÔTSf maintenir inchangés les tauxd’imposition qui placent Saint-Germainen-dessous de la moyennedes villes de 20 000 à 50 000 habitantspour les impôts locaux avec591 euros/habitant contre 789 eurosI LES AUTRES DOSSIERS DU CONSEIL MUNICIPAL IPréserver l’attractivitéet la diversité commercialesa séance du Conseil municipala aussi été marquéeLpar plusieurs décisions votéesà l’unanimité. Pour maintenirla diversité et la proximité commercialesde Saint-Germain, qui est unélément clé de son attractivité, leConseil municipal a ainsi approuvéla création du périmètre dans lequella Ville peut exercer un droit depréemption.Il comprend, en plus du centre-en moyenne. Les groupes d’oppositionont participé à ce débat.Ensemble pour Saint-Germain aregretté “un manque de lisibilité desville, les places des Coteaux du Bel-Air, Christiane-Frahier et des Quatre-Chemins,ainsi que les rues del’Aurore, Honneger, Priolet, Schnapper,du Pontel, Jaurès et Roosevelt.Sont concernés par la préemption lesfonds commerciaux, les baux commerciauxet les terrains destinés à accueillirdes projets commerciaux.Dans toutes ces zones, l’objectifest de sauvegarder le commerce etl’artisanat dans leur diversité etpriorités budgétaires”.Saint-Germain Solidaire a soulignéque “2010 devrait concilier pourla ville de Saint-Germain-en-Layeleur proximité.La mutation du tissu commercialmise en évidence par une enquêteréalisée en 2009 révèle en effet ladiminution des commerces de “bouche”et, dans une moindre mesure,la baisse de l’offre commercialeen matière de culture, de loisirs etd’équipement de la maison.Ce recul s’effectue au profit desactivités de services, comme les agencesbancaires, d’assurances et deLa Ville peut exercerun droit de préemptiondans un périmètre étenduqui comprend notammentla rue de l’Aurore.Plusieurs millions d’euros vont être consacrésà l’aménagement de la "Réserve Péreire"derrière la gare de Grande-Ceinture.(Photo : pixlab.)nos engagements environnementauxet le combat pour la solidaritéet la mise en place d’un bouclier social”.❖voyage. La restauration rapide et lescommerces d’hygiène et de beautésont également en augmentation.L’étude signale aussi le vieillissementdes commerçants indépendantsqui laisse craindre le renforcementdu phénomène au cours des dix prochainesannées.FACILITER LES DÉPLACEMENTSDES HANDICAPÉS EN VILLEParce que la voirie et les espacespublics doivent pouvoir être partagéspar tous, leur accessibilité vaêtre améliorée au cours des prochainesannées selon un plan qui aaussi été voté à l’unanimité par leConseil municipal.Élaboré à partir d’un diagnosticréalisé en juillet 2009 par un cabinetd’audit, ce document proposenotamment une première tranchede travaux (abaissement des borduresde trottoir, pose de bandespodotactiles et de potelets, réfectiondes sols…) pour mettre enconformité davantage de traverséespiétonnes.Les travaux sur les arrêts de busseront subventionnés par le Syndicatdes Transports d’Île-de-France(Stif). ❖


8 ACTUALITÉJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5601millionde voyageurs par joursur la ligne A du RERI GRÈVE DU RER A IUne fin d’année…pénible !e rendre sur son lieu de travailou tout simplementSfaire ses courses pour Noëlaura été un “parcours du combattant”pour nombre de voyageurs dela ligne A du RER.Débutée le 10 décembre et ache-“C’est anormal d’avoirà payer son ticket”“Je suis Saint-Germanoise et jem’occupe d’une association à LaDéfense. Cela fait plusieurs joursque j’annule ma venue. Je penseaux gens que nous ne pouvonspas aider parce que nous sommesdans l’impossibilité de nousdéplacer. C’est lamentable defaire grève en temps de fête. Et jetrouve plus qu’anormal de devoirpayer pour emprunter les transportsen commun ! ”.Christianevée 16 jours plus tard, la grève, quiportait sur des revendications salarialeset sur les conditions de travail,n’a évidemment laissé personne indifférent.Impressions recueillies en attendantle train… ❖“Je ne suis jamais sûrde pouvoir monter dans le train”“Je suis étudiant en secondedans le VI e arrondissement deParis mais j’habite à Saint-Germain.Depuis la grève, je suisobligé de me lever à 5h45. Celacrée beaucoup de fatigue et destress. Le soir, je ne suis jamaissûr de pouvoir monter dans letrain parce qu’il arrive déjàbondé”.MaximeI DES TRAINS PLUS MODERNES POUR LE RER A IBientôt la fin de la galère ?MI09… Le nom des nouvellesrames du RER A,qui vont entrer en serviceà partir du second semestre 2011,sonnent un peu comme le nom decode d’un service d’espionnage !Ces nouveaux trains signerontilsla fin de la galère pour les voyageursempruntant cette ligne etdont les déplacements, perturbéspar les retards et les grèves (lire cicontre)relèvent encore trop souventde la mission impossible ?Selon un communiqué de laRATP, daté du 8 avril 2009, “Dèslors que la totalité des trains MI09aura été livrée à partir du second semestre2011, la ligne A sera exploitéeavec un seul type de matériel, ce quipermettra des échanges plus facilesavec les quais et une meilleure régularitéquotidienne”. Réputée pourêtre la plus empruntée au monde –un million de voyageurs quotidiens– la ligne A du RER doit donc absolumentgagner en capacité, en confortet en régularité.EOLE SERA PROLONGÉCôté jauge, les trente MI09 –dont le premier élément sera livréfin 2010 pour une mise en exploi-Emmanuel Lamyet Gilbert Audurier,maire-adjoint, profitent du serviceminimum pendant la grève.tation commerciale au second semestre2011, au rythme d’un trainpar mois – comporteront deux étages,ce qui permettra de facto letransport d’un plus grand nombrede voyageurs (à terme 30% de capacitésupplémentaire sur la ligne,selon la RATP).Côté accueil, ces trains disposerontde portes très larges (2 mètres)afin de faciliter la montée etla descente des voyageurs, d’unevidéo-protection à bord des wagons,d’une ventilation réfrigéréeet d’une information sonore et visuelleà destination des voyageurs.Une avancée quantitative et qualitativespectaculaire, qualifiée parla RATP de “plus gros marché detrains à deux étages” s’élevant à 2,5milliards d’euros.Enfin, les voyageurs de l’ouestparisiens verront encore leur mobilitéfacilitée et accrue puisque leconseil d’administration du Syndicatdes transports d’Île-de-France(STIF) vient d’approuver le prolongementdu RER E (Eole) entrela gare Haussmann Saint-Lazare etLa Défense pour un chantier quipourrait être lancé en 2013. Vivementdemain ! ❖“Les revendicationssont normales”“Je suis étudiant et je viens deChatou. La grève ne me dérangepas trop car il y a quand mêmeun train sur deux aux heures depointe et je voyage dans ces créneaux.Je n’ai jamais attenduplus d’un quart d’heure sur lequai. Et je trouve ces revendicationsnormales. Tout le monde aenvie de toucher plus à la fin dumois”.Kamel“Ils exagèrentde faire grève avant Noël”“Je suis venu chercher ma femme,qui travaille à Nanterre Préfecture.Depuis la grève, le matin,elle est obligée de partir unedemie heure avant son horairehabituel. En tant qu’ancienconducteur de train, je trouvenormal que les cheminots revendiquentune augmentation de salairemais je trouve que lapériode, au moment des préparatifsde Noël, est bien mal choisie.Nous qui voulions profiter dece moment pour aller dans Paris,nous allons être obligés de resterici”.Jean-Claude


INTEMPÉRIESJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560500tonnesEn décembre et janvier, 500 tonnes de selont été déversées sur les chaussées de la ville9I FROID, NEIGE ET VERGLAS IUn hiver qui ne manque pas de sel !°C, -5°C, -10°C, voire -15°C…0 “mais pendant combien detemps encore les températuresvont-elles descendre et jusqu’où ?”.Ces questions, tout le monde les aposées au cours des dernières semaines.Il faut dire que, par sa durée,la vague de froid qui a sévi endécembre et en janvier était assezexceptionnelle.Résultat ? Saint-Germain a enfiléplusieurs matins un épais manteaublanc, certes très esthétique maissurtout très gênant pour la circulationdes piétons, des bus et des voitures.Alertés par les bulletins de MétéoFrance, qui sont réactualisés toutesles deux heures, les hommes duCentre technique municipal se sontrégulièrement mobilisés dès 4 heuresdu matin pour sillonner la ville àbord de deux sableuses selon unecarte de tournée définie dans unplan de déneigement et de salagedes routes dont la “refonte” est aujourd’huià l’étude.Les axes prioritaires (routes principalesempruntées par les bus etles véhicules d’urgence, voies enpente, accès pompiers, hôpital…)sont ainsi les premiers concernés.I DÉMOGRAPHIE ILe réveil de Saint-GermainL’année 2010 commence parune bonne nouvelle sur leplan de la démographie.Selon les chiffres communiquéspar l’Institut national de la statistiqueet des études économiques (Insee),la courbe de la population saint-germanoiseest orientée à la hausse. LaVille compte à présent 43 207 personnes.Autre bonne nouvelle, cetteaugmentation confirme une tendancedéjà observée ces dernièresannées. Entre 1999 et 2006, la populationn’a cessé de croître pour atteindre43 015 personnes.Marquée également au niveau dudépartement dont la populationatteint 1,4 million de personnes(contre 1,35 en 1999), cette hausserecouvre des disparités visibles chezles voisins de Saint-Germain. Si àPoissy, la population augmente (de36 101 à 37 470), elle recule au Pecq(de 16 509 à 16 213).Pour actualiser ces chiffres, quisont le fruit des précédentes enquêtesde l’Insee, et continuer le recensement,des agents recenseursvont parcourir Saint-Germain-en-Laye jusqu’au 27 février.COMPRENDREL’ÉVOLUTION DU PAYSLe comptage général organisétous les huit ou neuf ans ayant étéremplacé par des enquêtes annuellesde recensement depuis janvier 2004,seul un échantillon de 8% de la po-Pour compléter ce dispositif, uncontremaître circule en voiture pourcontrôler et signaler les éventuelsendroits dangereux. Des agents àpied salent les rues, et les trottoirs,et places qui donnent accès aux bâtimentspublics.DES RUES SALÉESMAIS IMPRATICABLESAu cours des deux mois de décembreet janvier, 500 tonnes de selont ainsi été déversées sur les chausséessaint-germanoises pour les rendrepraticables malgré le froid, laneige et le verglas.Malgré ces efforts, certaines ruessont restées glissantes. D’où lagrogne de certains Saint-Germanoisgênés de ne pas pouvoir prendreleur voiture. Mais pour que lesel puisse agir avec efficacité, unpassage régulier de véhicules sur lachaussée est nécessaire !C’est pourquoi, faute d’une circulationsuffisante, certaines rues,pourtant salées, sont restées impraticablesplusieurs heures.Par ailleurs, Saint-Germain comptantquelque 71 kilomètres de voirie,il est impossible de procéderpulation (soit 1582 logements) serainterrogé pour 2010. Cette méthodepermet de disposer chaque annéed’une information nouvelle et récentesur la population et les logements.C’est pourquoi la loi rend obligatoirela réponse à cette enquête.Si vous êtes concerné cette année,vous allez recevoir la visite d’unagent recenseur. Identifiable grâce àsa carte officielle tricolore sur laquellefigurent sa photographie et lasignature du maire, il va déposer àvotre domicile une feuille de logement,un bulletin individuel pourchaque personne vivant dans le logementrecensé et une notice d’informationsur le recensement et lesrapidement à un salage complet detoutes les rues et de tous les trottoirsqui passent devant le domicile dechacun.Et sur les trottoirs justement, c’estaux particuliers concernés (propriétairesou locataires) qu’il appartientde procéder au nettoyage,selon le code civil. ❖questions que vous pouvez vousposer. L’agent recenseur peut vousaider à remplir ces formulaires qu’ilrécupérera une fois remplis. Il esttenu au secret professionnel. Vos réponses,protégées par la loi, resterontconfidentielles. Elles seront remisesà l’Insee pour établir des statistiquesrigoureusement anonymes.f Une brochure d’information,baptisée Le recensement, chacun denous y trouve son compte, qui rappelleet explique les enjeux du recensement,est disponible à l’Hôtelde Ville, au Centre administratif, à lamairie-annexe, à la Police municipale,au Bureau municipal de l’emploiet à l’Office du Tourisme. ❖Ces agents recenseurs vont vous rendre visite :Au 1 er rang de g. à d., Yvette Brouillaud-Cannizzo, Coralie Mendez, Marcelle Jagot et Martine Adecalom.Au 2 e rang de g. à d., Gérard Momjian, Bastien Levesque, PierreBraun, François De Bezenac et Arnaud Louis.• Ménage et RepassageContrairement au boulevard Berlioz,au Bel-Air, certaines rues pourtant salées,sont restées impraticables plusieurs heuresfaute d’une circulation suffisante.• Garde d’enfants• JardinageAccueil tél.: lundi - vendredi de 8h30 à 19h30, samedi matin de 9h à 12h30Le manteau neigeuxfait toujours la joie des enfants.Votre agence MERCI+Intervention sur St-Germain et communes voisines80, rue Louise Michel78500 Sartrouville


10 SANTÉJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560246En France, la grippe A a provoquéle décès de 246 personnes>I LE DIALOGUE CONTRE LES ADDICTIONS ILundi 11 et mercredi 13 janvier, dans le cadre de la Semaine de lasanté, Philippe Pivert, maire-adjoint chargé de la prévention, de la sécurité,de la jeunesse et des sports, s’est rendu au lycée Léonard deVinci, en compagnie du lieutenant Gombeau de la Police nationale.Durant toute la matinée, ils ont engagé un dialogue avec les élèvesde 8 classes de cet établissement sur le thème des addictions (jeux vidéos,alcools, drogues…), dont de plus en plus de jeunes sont victimes.Une prévention active qu’il mène plusieurs fois par an et depuis sixans auprès des collégiens et des lycéens de Saint-Germain.I MONOXYDE DE CARBONE IAttention aux appareilsà combustionnodore, invisible et non irritant,le monoxyde de car-Ibone avance masqué.Pourtant, première cause de mortalitépar gaz toxique en France, ilest responsable d’une centaine dedécès chaque année.Si vous possédez, dans votre maisonou votre appartement, un appareilou un moteur à combustion, lesrisques d’intoxication existent maissont évitables.Chaque hiver, le Ministère del’Intérieur et l’Institut National dePrévention et de l’Éducation pourla Santé (INPES), rappellent quelquesprincipes basiques pour limiterles risques :f avant chaque hiver, faire systématiquementvérifier et entretenirles installations de chauffage et deproduction d’eau chaude et lesconduits de fumée par un professionnelqualifié ;ftous les jours, aérer au moins 10minutes, maintenir les systèmes deventilation en bon état de fonctionnementet ne jamais obstruer les entréeset sorties d’air ;Un dépliant sur ce sujet est à votredisposition au Centre administratif(86-88, rue Léon-Désoyer) et peutégalement être consulté sur le lien :http://www.inpes.sante.fr/CFES-Bases/catalogue/pdf/1243.pdf ❖I GRIPPE A (H1N1) ILes nouveaux horairesdu centre de vaccinationLa vague épidémique semble“ terminée en France métropolitaine”,indique l’Institut deveille sanitaire dans son bulletin du12 janvier. “Le nombre de consultationspour grippe est désormais audessousdu seuil épidémique. Lacirculation du virus A (H1N1) est endiminution”.Conséquences ? L’amplitudehoraire des centres de vaccination,qui avaient été élargie endécembre pour gérer les pics d’affluence,a été revue à la baisse. Et ce,Entre le 12 novembreet le 12 janvier, 11000 personnesont été vaccinées au Cosec.SAINT-GERMAIN-EN-LAYE255 000,00 € FAIAppartement de 2 pièces idéalement situéproche du RER et des commerces, au 1 er étaged’un bel immeuble ancien.Entrée avec placard, cuisine aménagée,séjour, chambre et salle de douches.Cave en sous-sol.EXCLUSIVITEd’autant plus que les médecins généralistespeuvent désormais vaccinerleurs patients..Le centre de Saint-Germain, quia été installé au Cosec (10, boulevardde la Paix) est ouvert de 16h à20h le lundi et le mardi, de 8h à 22h,le mercredi, de 13h à 21h le jeudi etle vendredi, et de 8h à 20h, le samediet le dimanche. Pour connaître l’évolutionde ses heures d’ouverture,consultez le site internet :www.saintgermainenlaye.fr ❖SAINT-GERMAIN-EN-LAYE388 000,00 € FAIAppartement, centre, 3 pièces de charme enexcellent état d’environ 60 m² au 2ème étaged’une petite co-propriété. Séjour, cuisineaméricaine, 2 chambres, salle d’eau,buanderie, cave. Vue dégagée,belles prestations.A voir rapidement !>11000 PERSONNESVACCINÉESDepuis son ouverture le 12novembre, le centre de vaccinationdu boulevard de la Paixa accueilli quelque 11000 personnes.Même si elle a étémoins mortelle que prévu,l’épidémie de grippe A a provoquéen France le décès de246 personnes, dont 39 neprésentaient pas de facteur derisque connu.Durant la première semainedu mois de janvier, 144 000consultations pour infectionsrespiratoires aiguës liées à lagrippe A H1N1 ont été relevées(contre 216 000 lors de la dernièresemaine de décembre).Preuve du recul de la vagueépidémique.Dans le monde, le nombre demorts s’élève à environ 14000personnes.SAINT-GERMAIN-EN-LAYE460 000,00 € FAIQuartier des Ursulines, résidence recherchéeavec ascenseur: spacieux 3 pièces de 72 m²environ : séjour ouvrant sur balcon vue surparc arboré, cuisine aménagée, 2 chambresavec placards, salle de bains. Cave et parkingen sous-sol.Calme et belle vue dégagée.SAINT-GERMAIN-EN-LAYESAINT-GERMAIN-EN-LAYESAINT-GERMAIN-EN-LAYE545 000,00 € FAIAppartement en duplex de 118 m² environavec jardin privatif.Séjour double ouvrant sur terrasse , cuisineéquipée, 3 chambres, 2 salles de bains.Cave et garage double. Exposition sud.Calme, parfait état.357 000,00 € FAICentre ville - Ravissant appartement ancienavec parquet, poutres, cheminée composéd’un séjour sud, d’une cuisine aménagée,2 chambres, salle de bains. 2 caves,2 celliers. Parfait état. Beaucoup de charme.A visiter rapidement !EXCLUSIVITE624 000,00 € FAIMaison, quartier sous prefecture proche lycée international,maison sur 3 niveaux parfait état comprenantune entrée, cuis. équipée, salle à mangercathédrale et salon avec cheminée insert. 4 chambresdont une de 30m² avec dressing , 2 SdB etune salle de douche, 3 WC. Parking interieur etexterieur. Jardin et terrasse 100 m² expositionSud. A visiter rapidement!1, place André Malraux • 78100 Saint-Germain-en-Layeaccueil@cabinet-montoro.fr


ARRÊTS SUR IMAGES11JOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560>I NOËL ET SOLIDARITÉ I>I POUR LES ENFANTS HOSPITALISÉS IPour fêter Noël, Les Petits Frères des pauvres ont organisé, jeudi 24 décembre, unrepas pour les personnes qui souffrent de solitude, de pauvreté, d’exclusion ou de maladiesgraves. Il s’est déroulé à l’institut Notre-Dame et a été suivi d’une messe célébréepar le père Colmou. Kéa Téa, une bénévole de l’association depuis plusieurs annéesqui est aussi conseillère municipale, et Armelle de Joybert, maire-adjoint chargée de lasolidarité ont participé à cette soirée.Le 16 décembre, le traîneau du Père Noël l’a conduit au chevet des enfants hospitalisésà l’hôpital de Saint-Germain. Incarné par Armelle de Joybert, maire-adjoint chargéede la solidarité, il leur a remis des cadeaux qui les accompagneront pendant leurhospitalisation.>I NOËL À LA FERME DES NOYERS ICréé pour aider les personnes en difficulté (les demandeurs d’emploi et leurs enfants,les familles et les personnes âgées ne bénéficiant pas de ressources suffisantes, les personneshandicapées…), le Centre communal d’action sociale organise chaque année àl’approche de Noël, une distribution de colis pour que cette fête soit partagée par tous.Elle a eu lieu le 15 décembre en présence d’Emmanuel Lamy et d’Armelle de Joybert,maire-adjoint chargée de la solidarité.Vendredi 25 décembre, Emmanuel Lamy s’est rendu à la chapelle Notre-Dame de laLumière, au nord de la forêt, pour assister à la traditionnelle messe de Noël. Elle a étécélébrée par le père Geraldo Finatto pour la centaine de personnes qui composent lacommunauté portugaise installée autour de la ferme des Noyers.>I GLUCK EN CONCERTI>I LE BEL-AIR EN FÊTE IAu théâtre Alexandre-Dumas, la fin de l’année a été marquée par un concert qui afait salle comble. Le chœur Plein-Chant, qui était accompagné par les chorales Aéroliade Tarnos, l’orchestre d’Etampes et le pianiste Clément Mao-Takacs, placés sous la directionde Rodolphe Gilbert, ont donné l’Orphée et Eurydice de Gluck.Samedi 19 décembre, La forêt enchantée, une légende de Noël, a été racontée aux enfantsdu Bel-Air par Anne Gommier et l’association C’est notre histoire. Des ateliers etdes animations ont également été organisés à l’école Jean-Moulin (notre photo).


12 NOUVELLE ANNÉEJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560I VŒUX D’EMMANUEL LAMY À LA POPULATION I“Avancer ensemble”La traditionnelle cérémoniedes vœux aux Saint-Germanoiss’est déroulée le 16janvier au Manège-Royal.Gérard Larcher, président duSénat et maire de Rambouillet,Alain Schmitz, président du Conseilgénéral, Yannick Imbert, souspréfetde Saint-Germain-en-Laye,Pierre Morange, député-maire deChambourcy, Jacques Myard, député-mairede Maisons-Laffitte, NicolasAbout, sénateur et conseillerrégional, Alain Gournac, sénateur etmaire du Pecq, de très nombreuxélus locaux, des représentants desservices publics et de la société civile,du monde associatif, des autoritésmilitaires et religieuses et lesélus du Conseil municipal junior entouraientEmmanuel Lamy.“Non seulement le pire ne s’estpas produit, mais on peut estimerqu’il est derrière nous. Pour autant,la fin de la crise financière ne signifiepas la fin des périls”, a déclaré EmmanuelLamy. “La reprise est fragileet, malheureusement, le chômage neva pas se stabiliser rapidement. Etmême si la France a mieux traverséla crise que ses voisins, il ne faut pasrelâcher nos efforts en matière derelance et de solidarité.Pensons aux jeunes qui rêventd’entrer dans la vie active et quitrop souvent désespèrent de trouverdu travail. Nous avons le devoird’agir !C’est pourquoi nous nous sommesbattus victorieusement pour garderPôle Emploi à Saint-Germain.Nous soutenons activement notreBureau Municipal de l’Emploi,notre Mission locale, qui travaillentà l’insertion professionnelle desjeunes, et nos associations qui agissenten faveur des chômeurs. Nousavons récemment installé 10 emploisaidés.“CONCILIERRIGUEUR ET AMBITION”C’est pourquoi notre volonté estaussi de promouvoir Saint-Germaincomme pôle de développement économique.Cette mobilisation s’est notammentmanifestée par le succès des“1 ères rencontres économiques deSaint-Germain-en-Layeen décembredernier.Pour contribuer à la relance, cen’est pas 1 million mais 7 millionsd’euros d’investissement que nousavons dépensés en plus en 2009 parrapport à 2008, portant le total denos dépenses en section d’investissementà 33,5 M€, ce qui est unmontant sans précédent à Saint-Germain-en-Laye.Nous avons pu financer cet effortexceptionnel sans hausse d’impôten 2009, malgré une conjoncturetrès difficile marquée par un effondrementde nos recettes tirées desdroits de mutations immobilières;en 2010, nous continuerons à investirà un niveau très élevé, sans recourirà la hausse de la fiscalité, pourla 8 e année consécutive!Vous le savez, concilier annéeaprès année, rigueur et ambitionest un exercice de plus en plus difficilemais c’est notre volonté politique.Ne pas payer trop d’impôts locauxest d’autant plus souhaitableque des déficits inquiétants secreusent partout et qu’il faudrabien les éponger… et plus on temporise,plus il faudra payer !Pour présenter ses voeux à la population,le 16 janvier, au Manège-Royal,Emmanuel Lamyétait notamment entouré (de g. à d.)de Maurice Solignac, Gérard Larcher,Isabelle Richard, Pierre Morange,Philippe Pivert et Alain Schmitz.“UNE VOLONTÉ DE CONQUÊTEMalgré ce contexte, nous abordons2010 avec une volonté de conquête!Notre ville bénéficiera des effetspositifs de son dynamisme démographique: nous étions en effet43 207 au 1 er janvier 2007, soit environ3 000 personnes de plus qu’en1999.2010 sera l’année de notre Planclimat territorial, dont la premièrephase, la réalisation du “Bilan carbone”des activités municipales, vas’achever dans les prochaines semaines.Malgré l’échec du sommet de Copenhague,nous tiendrons les engagementspris dans la campagneélectorale en faveur du développementdurable.Mais soyons conscients que lecoût de mobilisation des énergiesrenouvelables, de la lutte contre lespollutions de toute nature et de lavalorisation des déchets ne va pascesser de s’alourdir.Vous allez me dire qu’il n’y a riende vraiment souriant pour 2010dans tout cela ! J’ai heureusementquelques bonnes nouvelles à vousannoncer.“DE SAINT-CYR A SAINT-GERMAINEN TRAM-TRAIN”La première édition de notre salondu chocolat ayant rencontré ungrand succès, nous allons le reconduireen 2010 !Nous allons également accueillirnotre premier spectacle historiquesur la Terrasse, avec le concours del’association “C’est notre Histoire”.Mais surtout nos ambitions pourSaint-Germain vont s’affirmer dansplusieurs domaines en 2010 :Je peux aujourd’hui vous annoncerque le prolongement de la lignede Grande Ceinture sera engagé surla partie sud, c’est-à-dire Saint-Cyr –Saint-Germain, avec connexion directeau RER en tram-train, sansattendre l’achèvement des étudeslancées sur la partie nord entre Saint-Germain et Achères.Ce résultat attendu par tous lesmaires, de Saint-Cyr l’École à Saint-Germain, n’aurait pas été possiblesans l’accord de Monsieur le Présidentdu Conseil Général !Merci cher Alain, et merci égalementà Maurice Solignac, Vice-Président du Conseil Général.Le Syndicat des Transports d’Îlede-France,maître d’ouvrage du projet,et la Région, se sont ralliés àcette position. Et si le calendrier esttenu, les travaux pourraient commenceren 2013. Le tram-train estun moyen de transport d’avenir, nonpolluant, confortable et sûr.“LIVRE BLANC” ET “RÉSEAU VERT”Concernant les difficultés que rencontrentles voyageurs de la ligne Adu RER, je suis déterminé à continuermon combat à la tête du collectifd’élus que j’ai rassemblés,représentant 60 communes, pourque les améliorations préconiséesdans notre “Livre Blanc”, et qui ontété décidées, soient mises en œuvrerapidement.Et je continuerai à dénoncer lagalère résultant des grèves à répétitionsur cette ligne, qui pénalisentsurtout ceux qui habitent loin deleur lieu de travail.Vous attendiez depuis des dizainesd’années la fin des bouchonsà l’ouest de Saint-Germain, c’est aujourd’huiune réalité : nous profitonsenfin d’un accès direct à l’A14 et ledoublement de la RN13 nous permetd’accéder facilement au carrefourdu Bel-Air.J’espère, Monsieur le Préfet, quenous aurons bientôt de l’État un projetpour désengorger ce carrefour !Mieux circuler cela veut dire plusde vélos ! C’est pourquoi nous allonsnous doter d’un vrai “réseauvert” plus ambitieux, plus cohérent,et plus sûr. Nous allons égalementrénover nos réseaux de bus urbains,avec des circuits plus efficaces etdes bus plus confortables.Pour rendre Saint-Germain encoreplus accueillante il faut construireplus de logements.100 logements au Parc de la MaisonVerte et 60 logements au Rude Buzot vont bientôt accueillir denouveaux Saint-Germanois avecdes programmes d’accession à lapropriété à coûts maîtrisés, ce quinous conduira à ouvrir, dès la rentrée2011, une crèche sur le site del’école du Bois-Joli.Afin d’améliorer encore la qualitédes services rendus à la populationles chantiers de la crèchedes Écuyers (55 berceaux) et dugymnase des Lavandières vontêtre lancés respectivement en octobre2010 et au premier trimestre2011.DEUX RÉALISATIONSSANS PRÉCÉDENTMais l’ambition de notre mandatmunicipal est surtout symboliséepar deux réalisations sans précédenSaint-Germain :f Alors que s’achève enfin la rénovationde toutes les résidencesHLM du quartier, nous allons lancerfin 2010 la phase opérationnelle duréaménagement de la dalle du centrecommercial du Bel-Air.Nous sommes tous impatients devoir ce projet se réaliser.Grâce à des images de synthèse,chacun pourra bientôt mesurerl’ampleur de ce projet, le plus importantinvestissement jamais réaliséà Saint-Germain, qui vise àchanger complètement la physionomiede ce quartier.f Le réaménagement du cœurhistorique de Saint-Germain : lapremière phase, devant la mairie,presque achevée, est déjà spectaculaire.La deuxième phase devantl’Église vient d’être engagée.En mars, les travaux seront engagésautour de la rue du Vieil-Abreu-


13voir et en mai place André-Malrauxet rue Thiers.SAINT-GERMAINET LE “GRAND PARIS”Le 29 avril dernier, le Présidentde la République dévoilait son projetpour la Région capitale le“Grand Paris”. Des solutions d’avenirà nos problèmes de déplacementy figurent en bonne place :f la réalisation de l’autorouteA 104 (indispensable bouclage dela “Francilienne”) ;f le doublement de la ligne A duRER sur sa partie la plus chargéeentre Saint-Lazare et la Défense(projet EOLE) ;f le prolongement de la tangentiellequi doit relier, à terme, Versaillesà Cergy. C’est l’arrivée prévuedu tram-train sur cette ligne quinous a conduits à acquérir dès maintenantles terrains de la SNCF derrièrela gare de la Grande-Ceinture.Sur ces quatre hectares et demi,notre plan local d’urbanisme prévoitla réalisation d’un projet partagéharmonieusement entre logementset activités, parfaitement inséré dansle tissu forestier et urbain environnantset intégrant dès l’origine lesexigences du développement durable.Pour bien lancer la concertation,nous avons demandé à trois architectesurbanistes de nous apporterleur créativité et leurs idées ; parmieux, je me réjouis d’accueillir AntoineGrumbach, l’un des urbanistesdu “Grand Paris”.Autre projet prévu par le “GrandParis”, la réalisation par le Port Autonomede Paris d’une plateformeportuaire au confluent de la Seineet de l’Oise, à Achères.Les marchandises acheminées versce nouveau port seront entreposéesou traitées avant de repartir par voiefluviale vers Le Havre ou Amsterdam.L’année 2010 devrait nous permettred’en savoir plus sur le périmètreet le contenu de ce projetqui pourrait avoir des retombéestrès significatives pour Saint-Germain.D’ores et déjà vous le constatez,le “Grand Paris” fournit uncadre de cohérence pour le développementfutur de notre région.Nos réflexions en cours sur l’intercommunalitédevront à l’évidenceen tenir compte.DÉVELOPPERL’INTERCOMMUNALITÉJ’invite les communes voisineset amies qui souhaitent partagerces perspectives de développementà se joindre à nous, pourconcrétiser sur nos territoires lesambitions de ce projet pour la régioncapitale.Ma conviction est que nous neréussirons l’intercommunalité, quenous appelons tous de nos vœux,que si nous nous réunissons autourde projets communs, porteurs d’unevraie ambition de développement,et sur un territoire suffisammentvaste pour compter à l’échelle dudépartement des Yvelines.Et je n’ai pas peur de souhaiterune intercommunalité correspondantà la boucle de la Seine et réunissant150 000 habitants. Dans cedomaine aussi, abordons 2010 avecla volonté d’avancer ensemble !Je sais pour cela pouvoir comptersur l’implication totale et la compétencedes élus de l’équipe municipaleque je remercie de son engagementà mes côtés. Mes remerciementsvont également aux élusd’opposition.Je salue une nouvelle fois la loyautéet l’engagement en faveur duservice public de notre personnelmunicipal qui ne ménage aucun effortpour nous faire une ville encoreplus accueillante et belle.Comme Georges Bernanos, jepense que “l’avenir est quelque chosequi se surmonte. On ne subit pas l’avenir,on le fait !”.Combien je voudrais que cettephrase s’applique en Haïti ! Y a-t-ildestin plus tragique que celui de cepays qui, malgré une histoire terrible,n’a pas cessé de nous aimer etqu’il faut que nous aimions ! Je vousen prie, ouvrons notre cœur pourHaïti ! Je proposerai au prochainConseil municipal de voter un secoursd’urgence pour ce pays martyr.Je vous présente à tous mes vœuxles plus sincères et les plus chaleureuxde bonne et heureuse année2010. ❖I 22 E PROMOTION DES SOLEILS D’OR ISix Saint-GermanoisaltruistesDistinction attribuée par la Ville en gage de reconnaissance aux personnes qui se sont distinguéespar leur talent, leur altruisme, leur persévérance et leur générosité,les Soleils concernent cette année six Saint-Germanois.CLAIRE BOUCHERPersonnalité reconnue et appréciée de Saint-Germain en général et de larue Joffre en particulier, Claire Boucher a été élevée à Saint-Germain-en-Laye qu’elle qualifie de “ville à taille humaine, où il fait bon vivre”.Agent à la sécurité sociale, elle partage son expérience et sa foi dans la vie,avec les autres membres du conseil d’administration du CCAS, de la commissionville/handicap et de la commission d’accessibilité.Elle est également active dans diverses associations paroissiales qui travaillentpour l’intégration et l’aide aux familles qui comptent des personneshandicapées.NICOLE CAMSUZAElle a longtemps habité Saint-Germain-en-Laye où elle a effectué sa scolaritéavant de devenir conseiller pédagogique auprès de l’École Normale en 1969,puis maître d’application à l’école Ampère dont elle a été directrice.En 1987 elle est nommée Chevalier des Palmes Académiques. Elle participeaux conférences organisées par la société des Amis du vieux Saint-Germaincar le savoir et la transmission du savoir la passionnent.Elle aime dire qu’ “apprendre est une chose merveilleuse dans la vie”.En 1994, elle entre au comité des “Amis du vieux Saint-Germain”. Depuis2000 elle est secrétaire des colloques et en 2003 elle devient secrétaire générale.JEAN-CLAUDE PELLETIERIl arrive à Saint-Germain en 1999. Il est alors général adjoint-major de laRégion Terre Île-de-France, commandant d’armes de la place de Saint-Germain-en-Laye.En 2001, lorsque s’achève sa carrière de 39 ans au service de l’Armée française,il est déjà tombé sous le charme de Saint-Germain et décide de s’y installer.Mélomane passionné, il donne plusieurs conférences par an sur l’histoirede la musique que ce soit dans le cadre des colloques du patrimoine, de cyclesde conférences organisés dans la salle multimédia à l’Hôtel de Ville ou encoreà l’Université Libre. Il aime partager sa passion avec les autres.Il est également responsable de la programmation musicale de la paroisse etcréateur en 2004 du Chœur de l’église de Saint-Germain.MONIQUE ET BERNARD TERANParents de deux garçons de 37 et 28 ans, Olivier et Hervé, c’est en1976 qu’ils se sont installés à Saint-Germain suite à une mutation professionnellede Bernard qui travaillait alors dans le domaine du négocede viande.Ces fonctions l’ont mis en contact avec l’Allemagne et plus particulièrementla RDA où la France exportait beaucoup avant 1989.L’amour commun de l’Allemagne est à l’origine de sa rencontre avecMonique, c’est pourquoi, en 1991 ils deviennent membres du jumelageentre Saint-Germain et Aschaffenburg.Depuis 2005 Bernard préside le jumelage et Monique l’accompagnepour recevoir au mieux ses amis allemands, entretenir et développerdes liens de plus de 30 ans.SOLENN FLAJOLIET (SOLEIL D’OR DU MAIRE)Issue d’une vieille famille bretonne, elle a effectué toute sa scolarité à Saint-Germain, à l’Institut Notre Dame, de la 9 e à la terminale, où sa mère a exercépendant toute sa carrière. Elle a poursuivi ses études de droit à Assas, où ellea obtenu un Doctorat.En 1985, elle a épousé un Saint-Germanois de naissance : Thierry.Deux de ses enfants sont nés à Singapour, signe de sa passion pour lesvoyages ! Elle aime être au contact des populations locales et les aider.C’est pour cela qu’aujourd’hui elle s’investit pleinement dans l’association“Check-in to France” qui vise à favoriser l’accueil et l’intégration des famillesdes élèves du Lycée International à Saint-Germain-en-Laye etcontribue au rayonnement international de notre ville.


14 ENVIRONNEMENTJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56012tonnesde sapins collectésseront transformées en compostI DÉVELOPPEMENT DURABLE IUne deuxième viepour les sapinsCartonnierde notaireen noyer XIX eGlacière américainedébut XIX eBuffetnormand en cerisierdébut XIX eTrois jours de collecte spécifiqueont permis de ramasser 12 tonnesde sapin destinés au compostage.ttention, un sapin peut enA cacher un autre ! Grâce àaux collectes mises en placeaprès les Fêtes de fin d’année, les sapinsde Noël ne finissent plus àl’usine Azalys, où ils étaient incinérésavec les ordures ménagères.Ces sapins pouvant subir unetransformation en compost (un mélangede détritus organiques et dematières minérales destinés à fertiliserle sol), les Saint-Germanoissont invités, depuis l’an dernier, à lesdéposer sur le trottoir la veille desjours de ces collectes spécifiquesfixées par la Ville.Seuls les arbres naturels, c’est-à->dire non recouverts de fibres synthétiques,sans pot ou emballages…sont concernés.N’OUBLIEZ PAS L’APPORTVOLONTAIRE À LA DÉCHETTERIEPrévues cette année les 4, 11 et18 janvier, ces tournées spécifiquesont permis à 12 tonnes de sapin (aulieu de 6 en 2009) de prendre lechemin du compostage.La déchetterie (rue Frédéric-Bastiat) et la collecte des déchetsverts en porte à porte sont deuxautres solutions proposées habituellementaux habitants de Saint-I CO2ET RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ILe 13 janvier, la salle multimédia de l’Hôtel de Ville a servi de cadreà une conférence sur le thème “Réchauffement climatique, CO 2 et satellites: la fin d’un mythe ?”.Sous l’égide du Rotary Club de Saint-Germain, Bernard Trentini,ingénieur civil des Mines et titulaire d’un master of sciences CarnegieMellon, a développé son analyse, documents à l’appui, selon laquellele gaz carbonique produit par l’homme n’est pas la causedirecte du réchauffement climatique.Germain pour se débarrasser deleur sapin de Noël naturel (exemptde toutes décorations ...).Attention, les collectes des déchetspeuvent être perturbées parles épisodes neigeux.Le cas échéant, le prestataire meten place des tournées de rattrapage,le plus tôt possible, en collaborationavec la Ville.Il est alors demandé aux usagersde laisser leurs conteneurs présentéssur la voie publique en vue deleur collecte rapide.Des informations précises sontdisponibles au service de l’Environnement01 30 87 22 50. ❖> L’ORGECOÀ VOTRESERVICEL’OR.GE.CO (OrganisationGénérale des Consommateurs)est implantée àSaint-Germain où elle a ouvertune antenne.Les permanences qu’elleorganise ont lieu à la Maisondes Associations (3, rue de laRépublique).Deux intervenants sont eneffet présents tous les mardis,de 9 heures 30 à 12 heures30.Leur objectif ? Vous aider àtrouver la solution à un litigeen privilégiant la concertationet la médiation.Pour prendre rendez-vouset bénéficier de leurs conseilsqui concernent de trèsnombreux domaines (assurance,santé, logement…), téléphonezau 01 30 51 17 04tous les matins de 9 heuresà 12 heures.Assurances - Santé - PlacementsDes professionnels à vos côtésPatricia MORCANT-TOULEMONDEVotre agent général15, rue au Pain - 78100 Saint-Germain en LayeTél. 01 34 51 18 90Email : 4017831@agents.agf.frCREPERIE/MOULERIEwww.creperie-moulerie-larcher.frOuvert 7j/7midi et soirCôté Crêperie50 recettes différentes de Crêpes etGalettes avec des produits frais.Cidres artisanaux et bières artisanales.9, rue St Pierre78100 St Germain-en-LayeTél.0130615125LARCHERNouvelle carte d’hiveravec nouveaux menus.MENU MIDI10, 11 et 15€ MENU SOIR15 et 20€Côté MouleriePlus de 20 recettesde moules de bouchotavec frites maison à volonté.11, rue St Pierre78100 St Germain-en-LayeTél.0139210205


CULTUREJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56012 -14févrierProchain salon des Antiquaires,à l’Espace Vera (2, rue Henri IV)15I DANS TOUTE LA VILLE PENDANT TROIS MOIS ISaint-Germainà l’heure de la BibleJusqu’au 11 avril, Saint-Germainprogramme dans différentslieux de la ville pièces,conférences, opéra, expositions ettable ronde autour du thème “LaBible, spiritualité et culture”.Le programme de janvier et février:f Dimanche 24 janvier, à 16h30,salle Jacques-Tati : pièce tout public“Yosef fort rêveur”. Succès au festivalOff d’Avignon 2009, cette pièceraconte avec humour l’histoire deJoseph (Genèse). Un récit très ancienqui reflète des situations trèsactuelles…Billetterie à l’Univers du livre. Tarifplein : 10 ¤ et 8 ¤ tarif réduit.f Samedi 30 janvier, à 20h30, salleJacques-Tati : conférence “Bible etlaïcité”, par Jean Bauderot, historien,sociologue, titulaire de la chairede laïcité à Paris-Dauphine. Entréelibre dans la limite des places disponibles.Contremarque à retirer auMAS après réservation au 01 39 7373 73.f Jeudi 4 février, à 20h30, au MAS: conférence “Bible et peinture”. Lecturede quelques chefs-d’œuvre duMoyen-Âge à nos jours, par Élisabethde la Tour, historienne de l’art.Entrée libre.f Samedi 6 février, à 20h30, salleJacques-Tati : conférence “Torah etscience”, par Jacob Oanounou, ingénieur,ancien élève de Polytechniqueet auteur. Entrée libre dans la limitedes places disponibles. Contremarqueà retirer au MAS après réservationau 01 39 73 73 73.f Jusqu’au 7 février, à l’EspaceVera : exposition “L’art religieuxdans les collections municipales”.Pour découvrir plus de 40 œuvres(peintures, sculptures, dessins). Dumercredi au vendredi, de 14h à 19h,samedi et dimanche, de 15h à 19h.Entrée libre.Le Journal de Saint-Germain voustiendra informés sur les manifestationsà venir dans ses prochaineséditions. ❖BRÈVES> Conférencesf Le 22 janvier, pour le 200 e anniversairede la mort de Chopin, leclub des Kiwanis de Saint-Germain /Chambourcy organise un dînerconférence.f Le 22 janvier, à 19h, au MAN :“Les Alpes françaises 1940-1944”, parFrançois Boulet. L'auteur signera sonlivre éponyme à l'issue de la conférence.Contact : 06 71 71 61 41 etwww.LesPressesFranciliennes.comf Le 29 janvier, à 20h, au MAS :“Paix intérieure et paix universelle”,par le lama tibétain Dagpo Rimpotché.Gratuit pour les adhérents et 7 €pour les extérieurs. Contact : 06 24 2914 63.fLe 5 février, à 19 h, au MAN : “Lechâteau de Saint-Germain-en-Layeau Moyen-Âge”, par Cécile Holzem.L'auteur signera son livre à l'issue de laconférence. Contact : 06 71 71 61 41 etwww.LesPressesFranciliennes.com.> Colloquef Le 6 février, de 9h à 18h, auMAN : “Napoléon III et Saint-Germain-en-Laye”.Entrée : 10 € pour lesAmis du MAN, les Amis de NapoléonIII et les Amis du vieux Saint-Germain.15 € pour les non-adhérents. Inscriptionpar courrier à : Les amis du vieuxSaint-Germain, MAS, 3, rue de la République.Contact : 06 28 59 24 14.> Cinémaf Le 26 janvier, à 15h et 20h30, auC2L (25, rue du Vieux-Marché), dansle cadre de Connaissance du monde“L'Afrique de ma vie, 35 ans de safari”,de Freddy Boller.fLe 2 février, à 20 h, au C2L, dans lecadre du ciné-club pour adultes, projectionde “ Spartacus”. Entrée : 5 €.> Débatf Le 24 janvier, de 10h à 12h,chez Paul (65, rue de Pologne) : “L'Europe”.Entrée libre contre consommation.Contact : 06 69 13 82 11.L’exposition “L'art religieuxdans les collections municipales”est visible jusqu’au 7 février à l’Espace Vera.> À L’OFFICEDU TOURISMEL’Office de tourisme (rue auPain) propose plusieurs conférences-projectionsdurant l'hiver.Elles se tiennent à 14h15 et surréservation (01 30 87 20 63 ouinfo@ot-saintgermainenlaye.fr).Tarifs : 8,50 euros et 7 euros tarifsréduit. Abonnement de 42,50euros à 35 euros.f 23 janvier : Accessoires etobjets, témoignages de vies defemmes à Paris de 1940 à 1944.f 30 janvier : Voltaire et sesdemeures.f 6 février : Théâtre, entretechnique et superstition.Les cadeaux de la boutique :lots de 10 cartes de Vœux, duosde verrines et duos photophores,nouveaux stylos et sacs àdos en coloris pastel, sélectiondu PSG.> ÉditionLe tout nouvel ouvrage de l'éditeurSaint-Germanois Les PressesFranciliennes : “Paris et les capricesdu pouvoir, l'aventure politique desmonuments parisiens”, est désormaisdisponible. Contact : www.Les Presses-Franciliennes.com> ConcertLe 29 janvier, à 20h45, à l'églisedes Franciscaines (avenue Foch) :“Entre deux rives”, voyage musicalde la France à l'Argentine, sur desœuvres de Massenet, Poulenc, Borne,Berthomieu et Piazzolla. Entréelibre. Contact : 01 39 21 78 41.APPEL À LACANDIDATUREDans le cadre de la prochaine éditiondu Printemps des poètes, qui sedéroulera, à Saint-Germain, le mercredi17 mars, de 17h à 19h, sur laplace du Marché-Neuf, la ville lanceun appel à candidature et recherchedes numéros de 15 minutes maximum(slam, chant, musique, théâtre,poésie…).Pour proposer votre candidature,déposer à la mairie une petite biographie,une description du numéro etune fiche technique des besoins(ampli, micro etc).Contact : 01 30 87 22 45.


16 CULTUREJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5607nominations aux Molières 2009pour Le Diable Rouge (4 & 5 février au TAD)I AU THÉÂTRE ALEXANDRE-DUMAS IUn début d’année éclectique !010 est arrivé et, de nouveau,le rideau se lève au2théâtre Alexandre-Dumas.Les contes (jeune et tout public), ladanse, l’humour et l’Histoire deFrance vont rythmer les prochainessemaines…La tête d’affiche de ce début d’annéeest sans conteste Claude Rich,qui campera, les 4 et 5 février un cardinalde Mazarin flamboyant dansLe Diable Rouge, pièce nommée 7fois aux Molières 2009. L’artiste, récompensél’an dernier d’un Brigadierd’honneur (prix fondé par l’Associationde la Régie théâtrale et destiné àrécompenser une personnalité dumonde du théâtre) pour cette pièceet l’ensemble de sa carrière, ne doitpourtant pas éclipser la formidableprogrammation qui le précède et lesuit.Ne manquez donc pas l’ArmstrongJazz Ballet, porté par l’énergied’une troupe de onze danseurs ouencore la pièce “Que d’espoir !!!”, deHannokh Levin, pour laquelle lemetteur en scène Serge Lipszyc, présentlors de la présentation théâtrale,avait lancé : “Venez prendre le risquede découvrir un grand auteur !”f Vendredi 22 janvier, à 10h et14h et samedi 23 janvier, à 20h :Blanche-Neige. Le conte des frèresGrimm revisité avec, notamment, laprésence d’animaux dressés surscène ! À partir de 5 ans. Durée : 1h.f Mardi 26 janvier, à 20h45 :Armstrong Jazz Ballet. GéraldineArmstrong a chorégraphié les musiquesdes plus grands compositeursde jazz, gospel, blues, afro, new ageou jazz rock. Durée 1h40 avec entracte.f Jeudi 28 janvier, à 20h45 : Qued’espoir, de Hannokh Levin. De plusen plus jouées sur les scènes européennes,les pièces d’Hannokh Levinparlent avec humour d’un monde quinous échappe. Durée : 1h30.f Mardi 2 février, à 14h et 20h :La Belle et la Bête. Acrobates, marionnettisteset 8 musiciens baroquesdonnent corps à ce conte qui adonné lieu, à travers les siècles et lescultures, à des centaines d’adaptations.Durée : 1h20.f Jeudi 4 et vendredi 5 février, à20h45 : Le diable rouge. Claude Rich,qui campe Mazarin au sommet de sonpouvoir mais à la fin de sa vie, donnela réplique à Geneviève Casile, lareine-mère Anne d’Autriche.Contact :01 30 87 07 07www.tad-saintgermainenlaye.fr ❖>LA LETTRE CULTURELLE : INSCRIVEZ-VOUS !Vous souhaitez recevoir les informations sur les principales manifestationsculturelles ? Rien de plus simple. En quelques clics, inscrivez-vousà la lettre culturelle, mise à jour chaque mois, sur le site :www.saintgermainenlaye, rubrique “accès direct” (colonne droite)puis “s’inscrire à la newsletter vie culturelle”.L’Armstrong Jazz Ballet,ou l’alliance des danses classiqueet traditionnelle africaine.>L’AGASECLes enfants et les familles remercientvivement l'Union ducommerce et de l'Artisanat pourles places de cinéma offertes.Les enfants sont allés voir “Arthuret les minimoys”.>LA SOUCOUPEfAccueil de loisirs : pour lesvacances de février (de 8 h 30 à18 h), de nombreuses activitésmanuelles sont proposées (atelierpâte à sel magique, boîtesen mosaïque, masques vénitiens,costumes de carnaval)ainsi que divers ateliers autourde la saint Valentin et des atelierscuisine où crêpes et chocolatseront à l’honneur.fAu programme également :nombreux jeux collectifs d’intérieuret d’extérieur comme “le casinogéant”, “le grand quizz”…fLe programme du trimestreest disponible à la Soucoupe…fClub ados : activités sportives(multisports le mercredi etfoot en salle le jeudi), manuelleset culturelles, les mercredis de14 h à 19 h et les lundis, mardis,jeudis et vendredis de 16h30 à19 h.fÀ venir : sorties au cinéma,tournoi de jeux de société, films àla Soucoupe, patinoire à Cergy…I SALLE JACQUES-TATI IPour une bonne œuvree 29 janvier, à 20h30, salleL Jacques-Tati (12 bis, rueDanès-de-Montardat), lacompagnie Les Exubérants présente:“J’y suis, j’y reste !”, une représentationexceptionnelle au profit del’association Avenir Dysphasie, qui>LA CLEFlutte contre la dysphasie, un troublede l’apprentissage et du développementdu langage oral qui touche plusd’un million de personnes en France.Tarif plein : 15 ¤, jeunes et familles :10 ¤. Contact : 01 34 51 28 26 et avenir.dysphasie@wanadoo.fr❖fLe 29 janvier, à 20h30 : Pink Panther Party (Cyber Punk / Metal).Punish yourself et, en ouverture, le groupe yvelinois Revok.Tarifs : 13 euros / 11 euros / 7,5 euros (carte fidélité).fLe 6 février, à 21h : L’atelier de Jean-Claude Grumberg, par lesélèves de Théâtre ados. Tranches de vie, instants volés… 8 années sedéroulent au rythme des machines à coudre dans un atelier de confectionpour hommes à Paris après-guerre. Entrée libre.fLe 4 février, à 20h30 : rencontre sur “Les statuts du musicien”. Entréelibre. Contact : 01 34 78 77 81.fLe 5 février, à 20h30 : Scène ouverte hip-hop. Open Mic’ - End of theweak et concert rap : Kasos et touareg records. Entrée libre.Contact : Caroline ou Alex au 01 39 21 54 90.L’atelier,de Jean-Claude Grumberg>I PAUL RANSON EN NOCTURNE ILe 7 janvier, musiciens et comédiens ont animé la visite nocturne del’exposition “Ranson, fantasmes et sortilèges” au musée Maurice-Denis.LI À L’UNIVERSITÉ LIBRE IAu mois de janvieres conférences de l’UniversitéLibre se déroulent salleJacques-Tati (12 bis, rueDanès-de-Montardat), à14h15.f Le 22 : Cycle la musique dedanse et de ballet de la Renaissanceà Bernstein : Le ballet romantique,par Nathalie Lecomte, historiennede la danse, chercheur associée auCentre National de la Danse (Pantin).f Le 25 : Cycle Les armées enFrance de 1789 à nos jours : La IIIeRépublique et l’effort militaire, parXavier Boniface, maître de conférencesà l’Université du Littoral.f Le 26 : Cycle La fascination del’Égypte depuis trois millénaires :Nouvelle culture, nouvelle société : lerayonnement d’Alexandrie, parFrançoise Dunand, égyp-tologue,professeur émérite d’histoire ancienneà l’Université de Strasbourg.f Le 28, à 15 h : cycle Les artsvisuels en Grande-Bretagne duXVIII e au XX e siècles, John Constable,par Pierre Wat, professeur d’histoirede l’art à l’université de Provence.f Le 29 : Cycle Conférences générales: Vauban (1633 - 1707), parJean-Yves Besselievre, formateur,spécialiste du Patrimoine. ❖


CULTUREJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5608-21marsLa 12 e édition nationale du Printemps des poètes,placée sous le thème de “Couleur Femme”,démarre pour la Journée de la Femme et s’achèveavec la Journée mondiale de la Poésie !17I DANS LES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES IPassez l’hiver au Japon !C’est une première ! Sous lahoulette enjouée de VivianeGoyat, leur directrice,les bibliothèques Multimédia etGeorge-Sand initient une résidenced’artiste qui donnera naissance, àpartir du 6 février et jusqu’au 1 eravril, à cinq spectacles de contes autourdu Japon. Un événement quimérite explication !Interview croisée entre la responsabledes lieux et son hôte, la conteuseFabienne Thiéry.Le Journal de Saint-Germain. -Pour la première fois, les bibliothèquesmunicipales offrent une résidenced’artiste. Expliquez-nous ceque cache ce terme…Viviane Goyat. - C’est un principetrès simple. La Ville met à dispositionun lieu, en l’occurrence l’auditoriumlorsqu’il n’est pas occupé, àla disposition d’un artiste afin de luidonner les moyens de travailler sereinementet de créer son spectacle.L’échange porte également sur uneparticipation financière à la conceptionscénographique en contrepartiede représentations à un coût trèsavantageux pour nous. C’est unesorte de relation gagnant/gagnant !Le Journal de Saint-Germain. -Fabienne Thiéry est l’artiste qui inaugurecette résidence. Pourquoi l’avezvouschoisie ?Viviane Goyat. - Tout d’abord par-ce que Fabienne Thiéry est conteuseet que le conte est une forme d’art àlaquelle je suis très attachée parcequ’elle permet de toucher tous lespublics, aussi bien enfants qu’adulteset de transmettre un patrimoine oralet écrit. J’adore que l’on me racontedes histoires et le public aussi !Ensuite, parce que j’ai eu l’occasionde travailler très souvent aveccette artiste dans différentes bibliothèques.De plus, à Saint-Germain, elle estun peu en terre de connaissancepuisqu’elle est déjà venue trois fois :à l’occasion de l’année de la Chinepour un spectacle de contes chinois,pour La Belle Cordière, un récital depoésies autour de Louise Labé etpour Les 4 sans cou, un spectaclejeune public.Le Journal de Saint-Germain. -Fabienne Thiéry, qu’allez-vous proposeraux Saint-Germanois à l’issuede votre résidence ?Fabienne Thiéry. - Il y aura cinqspectacles de contes autour duJapon, puisés dans les littératuresorales populaires ou légendaires, quis’adresseront tour à tour au jeunepublic, aux adolescents et aux adultes.Ces spectacles sont une aventurecollective qui réunit la scénographeChristel Grévy et la flutiste HélèneCodjo qui m’accompagnera sur certainscontes.À VOS AGENDAS !f Samedi 6 février, à 20h30, à labibliothèque multimédia (Jardin desArts) : De lune et d’ombre, légendeshistoriques et fantastiques accompagnéesde flûtes japonaises. À partir de12 ans.f Samedi 13 février et mercredi24 février, à 10h30, à la bibliothèquemultimédia et mercredi 3 mars, à10h30, à la bibliothèque George-Sand(44, rue de l’Aurore) : Mukashi Mukashi,contes populaires et petits récitsmythologiques du Japon. À partirde 6 ans.f Mercredi 24 février, à 14h30, àla bibliothèque multimédia et mercredi3 mars, à 14h30 à la bibliothèqueGeorge-Sand : De tous poils ! : auxsources du manga, un défilé demonstres, démons et fantômes de lamythologie japonaise ou le retouraux sources des créatures surnaturellesqui animent les mangas. Ado-Viviane Goyat (à gauche),directrice des bibliothèques municipales,reçoit en résidence la scénographe Christel Grévy(au centre) et la conteuse Fabienne Thiéry (à droite).lescents et adultes.f Samedi 13 mars, à 16h, à la bibliothèquemultimédia : Sourire dedésir, ou comment les poètes et poétessesjaponais disent le désir amoureuxet savent en sourire. Pour adultesdans le cadre du Printemps des Poètes.f Jeudi 1 er avril, à 14h30, à la bibliothèquemultimédia : Contes merveilleuxet fantastiques du Japon,légendes historiques et fantastiques.Pour les adultes. ❖>ET AUSSI…f Pour les enfants- Samedi 23 janvier, à 10h30, àla bibliothèque George-Sand(44, rue de l’Aurore) et mercredi10 février, à 10h30, à la bibliothèquemultimédia (Jardin desArts) : Japon, pays du soleil levant,conte pour les 3-6 ans.Durée : 45 minutes.- Mercredi 27, à 9h30, à la bibliothèqueGeorge-Sand : Bébébouquine. Nouveau rendez-vousmensuel pour les 0 – 3 ans et lesparents, pendant lequel la comédienneNathalie Rafal proposedes lectures d’histoires,des comptines…- Samedi 30 janvier, à 10h15 et11h, à la bibliothèque multimédiaet à 16h à la bibliothèqueGeorge-Sand: 3 pieds 1 tête,conte musical (harpe) pour les -3 ans. Durée : 25 minutes.- Samedi 6 février, à 10h30, àla bibliothèque multimédia :Bébé bouquine pour les 0- 3 anset les parents. Durée : 45 mn.f Pour les adultesSamedi 30 janvier, à 16 h, à labibliothèque multimédia (Jardindes Arts) : rencontre avec ValentineGoby.Lauréate de plusieurs prix littéraireset auteur de nombreuxromans, elle a publié en 2008Qui touche mon corps je le tue,roman sur la peine de mort etl’avortement et, en janvier 2010Des corps en silence. Durée :1h30.Contact : bibliothèque multimédia: 01 70 46 40 00.Bibliothèque George-Sand :01 70 46 40 09 et http://bibliotheque.saintgermainenlaye.frCabinetMargaret BACHARDPsychologue Clinicienne - Thérapeute PsychosomaticienneMaladies SomatiquesSouffrance au Travail - Etat de mal-être généraliséSur rendez-vous : 01 45 70 88 39103, av. du Maréchal Foch 78100 Saint-Germain en LayeUNE QUESTIONSUR LA DISTRIBUTIONDU JOURNALDE SAINT-GERMAIN ?INFO DISTRIBUTION01 30 87 20 37


18SPORTSJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56017janvier2010L’équipe féminine de crossdes Foulées de Saint-Germaindevient championne des Yvelines>I RENCONTRES SUR TATAMI II MEETING DE NATATION À LA PISCINE INTERCOMMUNALE IDeux stars dans le bassinLe 19 décembre, la 8 e rencontre interclubs proposée par le StadeSaint-Germanois Judo-Club, baptisée Coupe de Noël, a réuni auCosec plus de 330 judokas, de 4 à 14 ans, venus de 7 communes desYvelines. Comme chaque année, tous les participants, encadrés par56 bénévoles, ont reçu la même médaille, de façon à privilégier la participationà la compétition.>I UN PODIUM 100% SAINT-GERMANOIS ISébastien Rouault sera l’unedes têtes d’affiche du meetingSuez/Lyonnaise/CNO/Arena.(Photo d’archives.)Léonard Jochem, Vincent Furhman et Andreas Simatos, qui combattaientau sabre, ont remporté les trois premières places du Challenged’escrime, une compétition proposée par le cercle d’escrime deSaint-Germain, qui s’est déroulée les samedi 9 et dimanche 10 janvierau gymnase Schnapper et qui a réuni 120 tireurs. Bravo !>I DE TALENTUEUX ATHLÈTES ILe 5 décembre, 22 jeunes sportifs de l’école d’athlétisme de Saint-Germain, réunis à Achères pour des épreuves combinées, ont trusté4 podiums. Jean-Charles Ndri et Lucile Ricourt se sont placés sur laplus haute marche, la seconde et la troisième places revenant respectivementà Keina Diaby et Yannis Marceline.Ils vont faire des vagues ! SébastienRouault, championde France et vice-championd’Europe et champion de France du1 500 mètres nage libre et CameliaPotec, championne olympique 2004du 200 mètres nage libre, entraînéspar Philippe Lucas, sont en effet lestêtes d’affiche du meeting Lyonnaisedes Eaux / CNO / Arena quise déroulera à la piscine intercommunaleles 22, 23 et 24 janvier.Cette compétition, co-organiséepar la Ville, qui réunit minimes, cadetset jeunes, a connu quelqueschangements depuis sa création, ily a 18 ans, comme le souligne OlivierLeroy, directeur technique duCercle des Nageurs de l’Ouest(CNO). “Le premier meeting se déroulaitles samedi et dimanche etétait de niveau régional. 250 nageursétaient venus. Aujourd’hui, la compétitionporte sur trois jours, avecdes sportifs de niveau internationaldont le nombre a doublé”.Durant ces trois jours, les quelque1200 spectateurs attendus quotidiennementpourront voir évoluer,outre les deux “stars” des bassins,plusieurs nageurs du CNO, notammentIsabelle Le Bellego et Vincentet Gilles Cantrelle.Début des épreuves vendredi 22à 13h30 (finales à partir de 18h), samedi23 à 8 h 30 (finales à partir de16h) et dimanche 24 à 8h30 (finalesà partir de 15h30).Entrée libre.Plus d’informations sur:http://cno-stgermain.com ❖CENTRALE DU VÊTEMENT DE SKILE SPÉCIALISTE17, avenue du Général LeclercBOULOGNE - 01 46 08 20 03181, avenue Jean JaurèsCLAMART - 01 46 45 67 95JACKYANVous souhaite une Bonne Année 2010


PSGJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5600Aucours des quatre dernières saisons,le PSG n’a pas inscrit le moindre but à Lille19I CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 I>5 À 0 EN COUPE DE FRANCELille restela “bête noire” du PSGDepuis 1997,le PSG n’est jamais parvenuà l’emporter à Lille.Avant son premier match del’année 2010 dans le championnatde Ligue 1, à Lille,les statistiques ne plaidaient pas enfaveur du Paris Saint-Germain, loinde là.Le club nordiste reste en effet labête noire du PSG. Aucune victoiredepuis 1997 ! Pire, aucun but inscritau cours des quatre dernièressaisons.Samedi 16 janvier, l’histoire s’estmalheureusement répétée à l’issuedes quatre-vingt dix minutes de jeuau Stadium Nord.Après un premier but encaissédès la 6 e minute de jeu, tout s’estenchaîné contre les Parisiens.ERDINGRÉDUIT LE SCORELe 10 janvier, pour son premiermatch officiel de l’année2010, le PSG était opposé à Aubervilliers(2 e de CFA 2) au Parcdes Princes pour les 32 es de finalede la Coupe de France. Dansce derby de l’Île-de-France, lesjoueurs saint-germanois ontparfaitement maîtrisé leur sujetpour s’imposer 5 à 0. Sérieux etappliqués, les rouge et bleun’ont laissé aucune chance auxpartenaires de Steve Marlet. AuParc des Princes, en 16 es de finale,le week-end des 23 et 24En battant Aubervilliers 5 à 0,le PSG s’est qualifié pour les 16 esde finale de la coupe de France.janvier, ils retrouveront Evian, unclub de National.UNE DÉFAITEEN COUPE DE LA LIGUETrois jours plus tard, en huitièmesde finale de la coupe dela Ligue, le PSG n’a pas rééditéce bon match sur la pelouse deGuingamp qui était, il est vrai,à la limite du praticable. Résultat? Une défaite 1 à 0, l’uniquebut du match ayant été inscritcontre son camp par l’infortunéSakho.(Photo : C. Gavelle.)Menés finalement 3 à 0 à vingtminutes de la fin du match, leshommes d’Antoine Kombouaréont toutefois exprimé un léger sursautd’orgueil à huit minutes ducoup de sifflet final. C’est en effet àce moment-là que Mevlut Erding aréduit le score de la tête.Cette défaite place le PSG à ladixième place du classement. “Noussommes passés complètement au travers!”, a estimé Robin Leproux, leprésident du Paris Saint-Germainqui était très déçu par la prestationde ses joueurs.“J’attends de leur part une formidableréaction contre Monaco(Ndlr : un match qui s’est disputéau Parc des Princes le mercredi 20janvier). Ce sera là l’une de nos dernièreschances pour rêver d’Europe”.❖UNE QUESTIONSUR LA DISTRIBUTIONDU JOURNALDE SAINT-GERMAIN ?(Photo : C. Gavelle.)CITROËNDistributeur agrééAUTO SERVICE PORT-MARLYVENTE de VÉHICULESNeufs et d’occasionEntretien - Mécanique - Dépannage - CarrosseriePrêt de véhicule gratuitINFODISTRIBUTION01 30 87 20 3727, route de Versailles - 78560 PORT MARLY01 39 16 83 83Entreprise Générale de MaçonnerieRestauration - Transformation - Ravalement - Agencement cloison - Faux plafonds - Isolation10, rue Lamé 78100 ST-GERMAIN-EN-LAYEj-p.gherardi@wanadoo.frTél. 01 34 51 42 64Fax 01 34 51 42 34


20 LOGEMENTJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 56013 maisons de villeet 18 appartementsen accession sociale à la propriétéAGENDA(Image :BioTope.)I PROJET IMMOBILIER DU RU DE BUZOT IDes maisons et des appartementsvous attendentour favoriser la mixité socialeà Saint-Germain, où lePfoncier est parmi les pluschers d’Île-de-France, deux programmesimmobiliers de logementssociaux et à coût maîtrisé, en locationet en accession à la propriété,vont voir le jour dans la rue Saint-Léger.Déjà sorti de terre, le Parc de laMaison Verte et ses 100 logementsLe Clos de Buzotfavorise l’accession socialeà la propriété.locatifs sociaux et 60 en accession àla propriété labellisés Très hautePerformance Énergétique ÉnergiesRenouvelables (THPE EnR)sont aujourd’hui entièrement commercialisés.D’ici à quelques mois, ce sera letour de la résidence Le Clos de Buzot.Elle se compose de trente et unlogements locatifs sociaux, qui serontgérés par l’Immobilière “3F” etde trente et un logements en accessionsociale à la propriété.ACCÉDEZ À LA PROPRIÉTÉCes derniers, dont la réalisation aété confiée à Habitat DéveloppementCoopératif, se répartissententre 13 maisons de ville accolées et18 appartements (du 2 au 5 piècesavec balcons, terrasses et/ou jardinprivatif, et places de parking).Proche du nouveau centre urbaindu Bel-Air, de ses commerces, de seséquipements publics (école, gymnase,bibliothèque…), de la gareSNCF du Bel-Air et de la RN13, larésidence Le Clos de Buzot seraaussi labellisée THPE EnR. Chaquelogement sera ainsi équipé d’unchauffage individuel par chaudièreà condensation et bénéficie d’un apporténergétique par panneaux solaires.Si vous souhaitez acquérir un deslogements proposés, contactez PatriceDu Plessis au 04 42 50 85 49. ❖SAMEDI 23 JANVIERf Sur la place du Marché-Neuf, de 9h30 à 13h30 et de 14h30 à18h30 : dons du sang.f À la mairie de Saint-Nom-La-Bretèche (32, rue de la Fontaine desVaux), à 16h : l’association des Amis de la forêt de Saint-Germain etde Marly propose une conférence de Michel Echaubard, secrétairegénéral de la Société nationale de protection de la nature, sur lethème “biodiversité et protection des espèces”.f À la salle Jacques-Tati (12 bis, rue Danès-de-Montardat), à 20h :représentation d’Andromaque, de Racine, par la compagnie La Musiciennedu silence. 2h20 sans entracte. Contact : 06 14 97 14 48.SAMEDI 30 JANVIERf À la Maison des Associations (3, rue de la République), de 9h à13h : cinquième Forum des Langues organisé par le conseil local Fédérationdes Conseils des parents d’Élèves du lycée Jeanne-d’Albretpour offrir aux parents d’élèves des renseignements sur des projetslinguistiques et interculturels pour leurs enfants (01 39 21 78 34).SAMEDI 6 FÉVRIERf À l’institut Saint-Thomas de Villeneuve (15, rue des Louviers), de9h30 à 15h : journée portes-ouvertes (lycée professionnel, technologiqueet BTS). Contact : 01 39 10 34 00.JEUDI 4 FÉVRIERf Dans la salle multimédia de l’Hôtel de Ville (16, rue de Pontoise),à 20h: présentation du “projet jeunes” “Ouganda 2009”, qui a conduit5 jeunes sur les bords du lac Victoria où ils ont participé aux côtés desscouts ougandais à la construction d’un logement destiné à l’accueildes enfants des rues.SAMEDI 13 FÉVRIERf À 19h30, au Camp des Loges (avenue du Président Kennedy), Actionset Rencontres organise un tournoi de bridge, avec le soutien de laVille et du 526 e Bataillon du train au profit de la Pierre Blanche qui vienten aide aux démunis(01 34 51 67 87 et thierry.darbonneau@wanadoo.fr).Unionpour Saint-GermainVOIR PLUS LOIN !La réforme des collectivités locales est en marche ! C’estce qu’a annoncé Gérard Larcher, président du Sénat, lorsde la cérémonie des voeux au Manège-Royal.Cette réforme vise à réaffirmer la compétence généralede l’échelon communal, tout en simplifiant l’organisationadministrative du territoire national.Il y a en effet trop d’échelons d’administration locale cequi entraîne lourdeurs, gaspillages et inefficacité. Il fautdonc que la nouvelle loi en préparation sur l’intercommunalitépropose des solutions simples et compréhensiblespar tous.Centre d’un bassin de vie important au nord des Yvelines,Saint-Germain a naturellement vocation à prendrel’initiative d’un rapprochement avec les communes voisines.Ce rapprochement ne saurait se limiter à la seule recherched’économies de gestion, par exemple par leregroupement de nos marchés publics.La Cour des Comptes a sévèrement critiqué ces intercommunalitésde “première génération” qui ont eu du malà dépasser le particularisme de leurs membres.Il nous faut une vraie ambition partagée, autour de projetsd’avenir.N’ayons pas peur de voir plus loin et de repousser noshorizons traditionnels !Cette communauté de destins que nous appelons de nosvœux doit pouvoir se faire reconnaître et compter àl’échelle des Yvelines.C’est pourquoi nous devons envisager de regroupertoutes les communes de la boucle de la Seine, dans une intercommunalitéde 150 000 habitants, à l’échelle des défisqu’il nous faudra relever au cours des prochaines décennies.Et il n’y a plus de temps à perdre !Je vous laisse réfléchir à cette citation d’Albert Camus :“La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donnerau présent”.Emmanuel Lamy - Union pour Saint-GermainVisitez notre blog : http://unionpoursaintgermain.comRendez-vous également sur le blog d’Emmanuel Lamy :http://emmanuel-lamy.typepad.frI LIBRES OPINIONS IEnsemble pourSaint-GermainIDENTITÉ NATIONALE ET/OU IDENTITÉ LOCALE ?Que n’a-t-on entendu s’agissant du débat sur l’identiténationale ! Absurde, inutile, offensant, indigne, électoraliste…Essayons, à notre humble niveau, de sortir de l’immaturitédémocratique dans laquelle nous ont plongé lescommentateurs de tous bords pour tenter de peser leschoses au fond.La France est à une période charnière de son Histoire etavec elle tous les français. D’un côté, il y a ceux qui ne veulentpas dire “adieu à la France qui s’en va”, la France denos aïeux et de nos grands-pères, une France homogène,établie, dans un environnement connu, avec ses valeurs,ses repères et ses hiérarchies sociales. De l’autre, ceux quisavent que la France de demain ne serait plus celle d’hier,une France “multicolore”, multiconfessionnelle et toujoursplurielle.Parler d’identité nationale, c’est finalement dire aux premiersque la France doit rester en mesure avec son temps,qu’elle ne peut jouer à côté de l’échiquier mondial commesi de rien n’était, qu’elle peut fonder sa mue sur les enrichissementsmutuels pour autant que l’autre respecte lesvaleurs fondatrices de notre démocratie laïque et sociale.C’est aussi dire aux seconds que la France ne peut accepterde diluer ses valeurs dans le grand “chambardement”mondial, que “l’état de droit ne peut pas être un état defaiblesse”, que l’origine sociale ou ethnique ne peut servird’excuse à l’irresponsabilité.Parler d’identité nationale, c’est peut-être tenter de réconcilierces deux Frances. Et Saint-Germain, par samixité sociale, européenne et internationale, témoigne, àsa manière, de cet idéal du “vouloir vivre ensemble”.Notre identité locale ne préfigure-t-elle pas, en quelquesorte, le “village France” de demain ?En toute humilité, nous y croyons et nous y œuvrons.Retrouvez nous sur notre nouveau site : www.ensemblepoursaintgermain.frArnaud Pericard, Béatrice Bruneau Latouche, Jean-Pierre Quemard, Corinne Legrand, Jean-noël Blanc.Saint-GermainsolidaireLES PRIORITÉS 2010Le dernier Conseil Municipal de 2009 était essentiellementconsacré aux orientations 2010 et le plan des investissementsde la ville jusqu’en 2014.Ce débat a été l’occasion pour notre groupe d’exprimerselon nous les trois priorités pour la ville. Le premier chantierprioritaire, c’est le bouclier social que la communepeut mettre en place. Tous les indicateurs sont au rouge.Le nombre de chômeurs inscrits au Pôle Emploi de Saint-Germain est en forte hausse. Les partenaires associatifs,qui travaillent dans la solidarité, sont débordés. Des situationsde familles monoparentales avec enfants s’aggraventen raison de la crise comme nous avons pu le constater auCCAS. Avec le soutien de l’Etat, de la Région et du Département,il est possible de constituer un véritable boucliersocial pour les Saint-Germanois en difficulté.Le deuxième chantier prioritaire, c’est le développementdurable. Nous suggérons concrètement d’inciter nos concitoyensSaint-Germanois à réaliser des travaux d’économied’énergie dans leurs appartements et de développer unprogramme d’aides coordonné par la ville sur la réalisationde ces travaux.Le troisième chantier prioritaire, c’est le socio-cultureldans la ville. Nous militons pour un équipement culturelsupplémentaire concernant une salle d’une capacité de 200à 250 personnes dans le quartier du Bel Air, permettantl’accueil d’ateliers artistiques et socio-éducatifs contribuantà la vie citoyenne du quartier.En conclusion, 2010 devrait concilier nos engagementsenvironnementaux et le combat pour la solidarité et lesocio-culturel. Ces trois urgences marchent ensemble. Auservice des Saint-Germanois, nous continuerons à cultivernotre différence et essayer de faire évoluer le budget dela majorité dans le sens des valeurs que nous défendons.Belle et bonne année à tous.Pascal Lévêque, Nicole Frydman, Emmanuel Fruchardet Blandine RhônéInformations sur http://ps.saintgermain.over-blog.org


ECONOMIE21JOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560>POUR LES PETITSI COCONUT KIDS (ACCESSOIRES ENFANTS) I>ÉTHIQUE ET BIOI SAVEURS ET DÉGUSTATIONS (ÉPICERIE FINE) IEMPLOISOFFRES> Famille nombreuse dont mèreau foyer, cherche employée de maisonà temps complet avec expérience,sérieuse et soigneuse, pourtâches ménagères, cuisine et aideaux enfants. Références. ProcheSaint-Germain centre.Contact : 06 78 37 64 18Si Catherine Pignard continue à créer des bijoux, elle a recentré sonactivité sur la vente de vêtements et accessoires pour bébés et jeunes enfants,imaginés par divers créateurs. Chez Coconut Kids, on trouve descadeaux de naissance (turbulettes, bavoirs, doudous, etc) aux couleurschatoyantes et dans des motifs pétillants. Pour changer du rose et dubleu layette…Ouvert du mardi au vendredi, de 11h à 13h et de 14h à 19h, le samedi,de 11h à 19 heures.I 12, RUE DU VIEIL-ABREUVOIR - 01 34 51 68 05 I>LE CONSEIL AVANT TOUT >I À L’ESSENTIEL (PRODUITS BIOLOGIQUES) IIci, on trouve tous les produits d’une épicerie fine avec, en plus, des platstout préparés, comme ce poulet à l’estragon ou cette blanquette de veauque les connaisseurs s’arrachent. Conçue dans un esprit qui concilie commerceéquitable, produits bio, labels de qualité, Saveurs et dégustationsvous propose aussi un assortiment de thés, du café moulu à la demande,des machines à café et des accessoires de la table. Ouvert du mardi au samedi,de 10h30 à 19 heures.I 17, RUE DE POISSY - 01 39 21 78 75 IPOUR HOMMES ET FEMMESI CANANGA (ESTHÉTIQUE) I> Recherche un(e) étudiant(e) pourassurer sorties scolaires école JeanMoulin pour 2 garçons de 3 et 6 ans,de 16h30 à 19h30.Contact : 06 89 37 71 22> Mario (2 ans) cherche personneexpérimentée avec références pourle prendre à la crèche Babilou tousles soirs à 17h30 et garde jusqu’à18h30/19h. Contact : 01 34 51 17 61ou 06 45 52 10 61> Recherche étudiante ou personnedisponible et sérieuse pour venir garder2 enfants à mon domicile de 7hà 8h15, les amener à l’école Ampèreet les reprendre à 16h30 et les garderjusqu’à 18h/ 19h, 2-3 jours / semaine,toute l’année scolaireContact : 06 75 49 91 51.> Garde partagée: famille habitantle centre ville cherche autre famillepour garde partagée à partirde mars/avril 2010.Contact : 06 26 54 27 98Envie de soins différents ? Claire, qui termine sa formation de naturopatheet Adonis vous conseillent, qu’il s’agisse de compléments nutritionnelsou de cosmétique. Ici, à chaque saison on peut trouver de quoirelancer son organisme, stimuler ses défenses immunitaires ou faire dubien à sa peau avec une large palette de produits (huiles essentielles, gemmothérapie,oligo-éléments etc). Ouvert du mardi au samedi, de 10h30 à19h30, le dimanche, de 10h à 13h30.I 72, RUE DE POISSY - 01 74 13 66 44 IATELIERMULTIMÉDIADU LUNDI AU SAMEDIDE 8H30 À 19H301 ter rue des Joueries78100 Saint-Germain-en-LayeAssistanceet DépannageInformatiqueÀ DOMICILE ET EN ATELIERConnection Installation WifiTous Fournisseurs InternetPièces Détachées / PériphériquesConsommables Multimarques06 81 44 15 57Virginie, installée dans les locaux du coiffeur Sergio Bossi, dispensedes massages (ayurvédique (indien), californien, aux pierres chaudes,relaxant…), des soins (corps et visage), propose maquillage de jour oudu soir, un “forfait mariée” et également des soins pour homme, du visageet du dos.Entre 30 minutes et 1 heure selon le soin.Ouvert de 9h à 19h du mardi au samedi (sauf jeudi : 9h30 - 20 heures).I 27, RUE BONNENFANT - 06 84 59 88 21 ILa Table Saint GermainSpe´cialite´s Chinoises et Thai¨landaisesVous souhaite une bonne année 2010Tél. 01 34 51 78 116, rue des Joueries - 78100 St-Germain-en-Laye> Recherche professeurs deslangues (langue maternelle) en Allemand,Français, Espagnol, Italien,ayant une bonne expérience dans ledomaine des affaires industrielles,pour donner des cours éventuelsdans la région de Saint-Germain.Envoyer CV : corporatelanguagetraining@gmail.com> Recherchons une personne sérieuseavec réf pour la garde de nos 3enfants (4 mois, 20 mois et 4 ans)dont 1 scolarisé à Ampère à partir dedécembre. Contact : 01 78 64 64 83ou 06 28 22 85 10DEMANDES> Femme cherche heures de ménageet de repassage à son domicile.Quartier Péreire et Centre-ville.Contact : 01 34 51 66 07 ou 06 2640 46 02> Cours de français par professeurexpérimenté, prépa au Bac et brevetdes collèges, stages intensifs durantles vacances scolaires, suivi individualisé.Paiement Cesu.Contact : 01 34 51 57 97> Professeur d’anglais diplômé del’Iufm, langue maternelle, donnecours de soutien et suivi scolairetous niveaux.Contact : 06 87 08 03 04> Dame avec véhicule, agréable,sérieuse, cherche à accompagnerune personne âgée dans la vie quotidienne: conversation, promenade,courses... disponible pour desdéplacements réguliers ou ponctuels.Contact : 06 07 74 32 37> Professeur de maths donne coursà domicile, tous niveaux.Contact : 06 78 19 42 48


22CARNETJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560> MARIAGESPAR EMMANUEL LAMYMARDI 29 DÉCEMBREKaren ChautardChristian EggertPAR BENOIT BATTISTELLISAMEDI 9 JANVIER• Lucien Clément• Pierre Vandest• Bernard Sureau• Jacqueline Cahier, épouse Hausknecht• Pierre Wolff• Mohamed Ameur Moussa• Bertrand PerrinDISPARITIONFRANÇOIS VILOINFigure bien connue du mondecaritatif, François Viloin nous aquittés le 12 décembre à 87 ans.Il est arrivé à Saint-Germain en1967 avec son épouse Simone, graphistede talent tout comme lui. Il aalors mis sa générosité au servicedes autres, notamment les détenusde la maison d’arrêt de Poissy à quiil a rendu visite pendant une trentained’années et qu’il recevait chez Ville en 1990, il était père de troislui. Membre de la commission localed’insertion, il a également et quatre fois grand-père.enfants (Frédéric, Marie, Valérie)beaucoup œuvré pour Emmaüs Le Journal de Saint-Germaindont il est devenu président entre présente ses condoléances à sa familleet à ses proches. 1996 et 2002. Soleil d’Or de la❖DÉCÈS• Roger Bellard• René Lion• Jean Dubreuil• Blanche Rader• Constant Texier• Stéphane Sabatier• Renée Gabriel Wattel Palatre,veuve TarrêteILS NOUS ONT QUITTÉS EN 2009NAISSANCES• Lohane Fleurit--Dalgalarrondo• Catarina Carneiro Da Silva• Sacha Smila• Erwan Picard• Apolline Jegier--Pigneaux• Chayna Ahdid• Pierre Cazassus• Anna Vila• Aaron Bracquemart• Noémie Brossard• Charles Ecot• Côme Urbin• Gabrielle Capalita• Maylis Vleugels• Augustin Arnault• Margaux Eschlimann• Simone Maury, veuve David• Lucette Poret, veuve Schaller• Hélène Jacqmin, épouse Palaux• Yves Manteau• Roger Demagny• Danièle Régnié• Edmond Morandeau• Huguette Poirierf Le 10 janvier :Georges Mallé, créateur duFC Saint-Germain, Soleil d’Orde la Ville en 1999.f Le 16 juillet :Gisèle Brissard était très investiedans le milieu associatif etles associations de jumelage avecAyr (Écosse) et Konstancin-Jeziorna(Pologne).Elle était aussiune habituée du MAS.f Le 29 janvier :François Ruyer, médecinchef du service de psychiatriede l’hôpital de Poissy/Saint-Germain.f Le 7 août :Patrick Malivet, conseillermunicipal de 1989 à 2001Jennifer ThieblinHervé FederspielPAR BENOÎT BATTISTELLISAMEDI 9 JANVIERf Le 16 avril :Jean Giamello, premier maireadjointde 1977 à 2001 et conseillergénéral de 1988 à 2001.f Le 16 février :Benoît Gommier, auteur deréalisations architecturales telsl’Hôpital Américain de Neuilly,le musée de la Grande Guerre àPéronne, le Parlement européenà Strasbourg ou l’aérogareFedEx à Roissy.f Le 11 avril :Jules Ariche, créateur de laconsultation externe de rhumatologiede l’hôpital de Saint-Germain. Conseiller municipalde 1983 à 2001 et initiateur de lasynagogue de notre ville.f Le 21 septembre :Odette Bruneau, maire-adjointde 1977 à 1985, Soleil d’Or de laville en 1988, administrateur del’hôpital de Poissy / Saint-Germain,du Bureau d’Aide socialeet du Centre communal d’actionsociale.f Le 29 août :Yves Marion, directeur généralhonoraire des services administratifsdu Sénat.f Le 5 octobre :Jean Bonnette, chef du servicede pédiatrie de l’hôpital deSaint-Germain.Marie RusinekBenoît DumousseauEt aussi ...27/01/2009 Pierre Duchêne, 27/01/2009 Pierre Baudouin, 01/02/2009 Robert Lazayres, 10/03/2009 René Paquerit,29/03/2009 Jacques-André Vincenot, 29/03/2009 Andrée Hoffmann, 03/04/2009 Gisèle Lefevre,01/05/2009 Simone Davies, 02/06/2009 Anne Saudo, 22/06/2009 Jean-Marie Bertrand, 03/07/2009 LouisVandamme, 16/07/2009 Gisèle Brissard, 06/08/2009 Étienne Rapp, 26/08/2009 Jean-Louis Pahlawan,04/10/2009 Marcel Ballu, 06/10/2009 Christiane Ferbach, 04/12/2009 Jo-Louis Escoffier.


VOUS AVEZ LA PAROLE23JOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 560I QUESTIONS - RÉPONSES I>QUEL BUDGET POUR LES DÉCORATIONS DE NOËL ?Comme chaque année, la villese pare de décorations de Noël.Mais, en cette période où beaucoupd’entre nous sont amenés àréduire leurs dépenses, j’aimeraisconnaître le budget de la municipalitéconsacré aux décorationsde Noël et son évolution pour lesannées 2007, 2008 et 2009.M. J.-L. DLe budget total consacré par lamunicipalité aux illuminationss’élève à 120 000 euros en 2009,contre 112 000 euros en 2008 et118 000 euros en 2007.Cet accroissement s’expliquepar l’achat de leds qui consommentbeaucoup moins d’énergieque les éclairages de Noël classiques.Vous avez pu d’ailleurs, lesadmirer cette année dans l’avenueGambetta.Ces montants intègrent aussil’achat de sapins et de toutes lesprestations afférentes au montageet au démontage des décorations,y compris celles réalisées par desprestataires extérieurs. ❖>LES NUISANCES SONORESDU “TRAIN-LAVEUR”Habitant le quartier du Bel-Air,je suis très heureux de pouvoir disposerd’une gare SNCF à proximitéqui permet de profiter de latranquillité et de la ponctualité destrains.De plus, la passerelle du viaducapporte un énorme plus en termesde promenades et de déplacementsnon polluants (vélo, marche, roller…).Néanmoins une nettoyeuseautomnale extrêmement bruyantepasse durant la nuit et réveille lequartier vers 2 heures puis vers 4heures du matin.Pourriez-vous intervenir afinde faire procéder à l’arrêt total dela nettoyeuse durant la nuit ?M . P.B.La SNCF effectue chaque annéeà l’automne, sur les parties deslignes les plus exposées, une campagnede lavage.Ce nettoyage est d’une impérieusenécessité afin de garantir larégularité et la sécurité des trainset des voyageurs. En effet, lesfeuilles créent un manque d’adhérencesur les rails, ce qui modifietrès significativement les conditionsde démarrage mais aussi defreinage et donc d’arrêt des rames.La seule solution satisfaisantes’avère être le lavage avec de l’eausous pression. Elle représente aussil’avantage d’être la solution la plusrespectueuse de l’environnement.Cette opération s’effectue par lepassage d’un “train-laveur” quinettoie les rails avec un jet d’eausous pression. Ce train ne peut effectuersa mission que de nuit carsa vitesse, limitée à 30 km/h, est incompatibleavec un trafic dense enjournée. D’autre part, ce nettoyagedoit être fait de manière efficaceavant le premier train du matinafin que la circulation soit assuréedans les meilleures conditions. ❖Chaque année, la municipalités’attache à décorerde très nombreux quartiers.>LES TRAVAUX,QUAND ET À QUELLE HEURE ?Pourriez-vous me dire quelle estla réglementation en vigueur concernantles travaux de bâtiment lessamedi et dimanche ? Le démarragedes chantiers dès 7h30 le samedimatin est-il autorisé ?Les chantiers sont soumis à l’article5 de l’arrêté municipal relatifà la lutte contre le bruit du 2 février2009 qui stipule que : “Lestravaux bruyants susceptibles decauser une gêne de voisinage, réaliséspar des entreprises publiquesou privées, à l’intérieur de locauxou en plein air, sur le domaine publicou privé, y compris les travauxd’entretien des espaces verts ainsique ceux des chantiers sont interdits:- avant 7 heures 30 et après 19heures 30 les jours de semaine,- avant 8 heures et après 19 heuresle samedi,- les dimanches et jours fériés.”En cas de non respect de cescontraintes, vous pouvez saisir lapolice municipale au :01 30 87 23 62. ❖> LE BON ACCUEILDU CENTRE ADMINISTRATIFJe voulais vous informer demon entière satisfaction quant àl’accueil que je reçois à chaquepassage – et je passe souvent ! - auCentre administratif.Courant décembre, j’ai égaréma carte d’identité et ce, quelquesjours avant mon départ hors frontières.Les personnes du centre administratifont su me rassurer enm’expliquant la démarche à adopter.Il m’a été délivré par ces personnesdes papiers administratifsme permettant de passer quelquesjours de détente en toute tranquillité.M ME. P.D.


24ACTUALITÉJOURNAL DE SAINT-GERMAIN - 5601 ermaiC’est le début des soldes d’hiver àSaint-Barthélémy et Saint-Martin(collectivités d’Outre-Mer) !I ILS SE TERMINENT LE 10 FÉVRIER I(Super) à tout prix !ue l’on soit “fashion victim”Q ou pas, les soldes, on les attendchaque année de piedferme !Et la neige, qui s’était invitée le 6janvier, dès le premier jour des soldes,n’a pas réussi à décourager lesamateurs de bonnes affaires qui sontvenus faire leurs emplettes dans lesboutiques de Saint-Germain-en-Laye (lire ci-après).Pour ne rien rater, chacune et chacunavait sa stratégie. Il y avait lesclientes qui, le geste sûr, passaient enrevue les portants, engrangeant mentalementle prix de tel manteau avantd’aller arpenter, tout aussi rapidement,les rayons d’une autre boutiqueet de mémoriser, cette fois, leprix de telle robe. Ainsi Asta, habitantedu Bel-Air, rencontrée en centre-ville.“Je suis en vacances, çatombe bien ! Ce n’était pas préméditémais, du coup, je peux prendre letemps de repérer des vêtements. Je préfèretourner dans les boutiques avantd’acheter”.Il y avait encore les habituées, venuesdévaliser leur boutique préféréeet s’en tenant – presque – là et puiscelles venues acheter des tenues desaison pour braver le froid, commeHélène. “Je ne suis pas très prévoyantealors, je cherche seulement mainte-nant des bottes bien chaudes pourtoute la famille. Ce n’est pas tant unequestion d’économies que de circonstance!”.LES VÊTEMENTS CHAUDSSE SONT ARRACHÉSUn opportunisme de bon aloimêlé au hasard du calendrier queconfirme Patrick Lenne, présidentde l’Union du commerce et de l’artisanat(UCA). “Les magasins deSaint-Germain-en-Laye qui font ouont fait les meilleures ventes durantles soldes sont ceux qui proposentmanteaux, bottes, gants, bonnets,écharpes…”, rappelle-t-il. “Pour lesautres, il faut reconnaître que cetteannée a été pauvre en échangesmonétaires. L’une des premières explicationsest sans doute la multiplicationdes rabais ponctuels”.Mais la rencontre la plus étonnantede ce premier jour de soldes resterasans conteste celle de cet homme envoyépar sa femme dans quelquesboutiques saint-germanoises afin deretirer ce qu’elle avait fait mettre decôté la semaine précédente !Ou comment faire les soldes enévitant fatigue, cohue et portage…Pour votre ingéniosité, chapeau bas,Madame ! ❖Saint-Germain a multiplié les occasionsde faire des bonnes affaires,notamment avec les super-soldesdes 16 et 17 janvier.“Tous les ans,je tombe dans le panneau !”“Si je trouve,c’est un coup de chance !”“Le salaire de janvierpart dans les soldes !”“Je dépense moins à Noël !”“Je suis arrivée en centre-ville unpeu après 9 heures, après avoir déposéma fille au collège et, dans lepremier magasin où je suis allée, iln’y avait déjà plus rien ! En revanche,j’ai trouvé pour les enfantsdes vêtements que j’avais repéréssur catalogue et en magasin mais,malgré une réduction supplémentairegrâce à ma carte de fidélité, jen’ai pas fait d’économies ! Car j’aiacheté trois articles à -50% au lieudu seul pull initialement prévu ! Jetombe dans le panneau tous lesans !”.Véronique“J’ai commencé les soldes cematin à 9 heures et demie par unegrande surface où il n’y a déjàplus rien ! Alors, je suis allée dansles boutiques que j’aime et j’aitrouvé un pantalon à -50%. Pourtant,même si je ne manque ni lessoldes d’hiver ni ceux d’été, je neles fais pas par plaisir, mais parsouci d’économie. Quand je trouvequelque chose, c’est un coup dechance ! Je vais de toute façon arrêtermes “recherches” à la mijournéecar, après, je récupèreles enfants”.Caroline“J’ai des boutiques fétiches oùj’achète régulièrement alors, forcément,j’y reviens quand ce sontles soldes… Je fais souvent lescourses en couple car j’aime queFrédéric me donne son avis. Il adéjà fait du repérage pour lui il y aquelques jours mais rien ne l’aconvaincu. Alors, aujourd’hui, lajournée m’est consacrée !”.Claire et Frédéric“Je fais les soldes tous les ans,été comme hiver, à Saint-Germain.Ce matin, le froid ne m’apas arrêtée et j’ai déjà fait des affaires! J’ai, par exemple, achetédes articles ménagers dont j’airéellement besoin et un cadeaud’anniversaire pour le copain demon fils. Quelques temps avantles soldes, je fais du repérage, jeme fixe à chaque fois un budgetet, en prévision, je dépense moinsà Noël !”.Lucie

More magazines by this user
Similar magazines