Athénée Royal de Ganshoren (.pdf) - Bruxelles Environnement

reseau.idee.be

Athénée Royal de Ganshoren (.pdf) - Bruxelles Environnement

ATHENEE ROYAL DE GANSHORENQuand le provisoire dure longtempsLes exemples d’architecture « éphémère à long terme » sont légion. L’Atomium en est unbel exemple. Construit pour durer le temps de l’Expo Universelle, il n’a jamais été aussibeau qu’aujourd’hui. Voisin de la basilique de Koekelberg, l’Athénée Royal de Ganshorenne connaîtra pas le même destin. Conçus provisoirement voilà environ cinquante ans,ses bâtiments ne sont aujourd’hui plus en parfait état. Au point qu’un tout nouveauprojet d’école est en conception.Au sein de l’établissement, la nature reprend ses droitsINFO ECOLEEnseignement officiel secondaire650 élèvesDirection : M. DogotCommune : GanshorenCOMPOSITION DE L’ECOTEAM2 enseignantsAutres personnes en fonction desprojets et animationsGroupe d’élève en formationPAGE 1 SUR 2 – ATHENEE ROYAL GANSHOREN – JUIN 2009


LEUR DEFIComment participer au Défi Energie lorsque l’on va déménager ? La tâche est ardue,mais pas impossible. Engagés depuis des années dans la sauvegarde del’environnement, certains enseignants de l’ARG débordent de motivation et d’idées. Ilsont donc élaboré une approche toute particulière, dans laquelle les élèves les plusconcernés s’impliquent.QUELQUES ACTIONS REALISEES1. Journée Pommes Locales2. Participation d’un groupe de sixième année au Parlement des Jeunes Bruxellois pourl’Environnement3. Animations sur la gestion de l’eau et l’empreinte écologique4. Conférences sur le tri des déchets et le recyclage5. Inscription à la semaine de la mobilité (septembre 09)VERS UNE ECOLE DURABLED’ici quelques années, l’ARG va déménager dansdes bâtiments flambant neufs, à quelques centainesde mètres de son emplacement actuel. PourMM. Zaragoza (coordinateur de projets) etDooreman (enseignant), c’est l’occasion d’avoir uneinfluence, ou du moins d’essayer. L’idée ?Concevoir avec les élèves leur « école durable ».Leur coach énergie les accompagne dans cetteambition. Actuellement, tout est encore à l’état deprojet. Pour commencer, ils récoltent les donnéesconcrètes (budgets…) auprès de la CommunautéFrançaise, de la commune et des autres autoritésconcernées. Mais pour M. Dooreman, « la véritablequestion est de savoir si l’on peut avoir uneinfluence. Cela reste une inconnue pour le moment.Si la réponse est positive, nous formerons lesélèves, nous les impliquerons et repenseronsl’équipement futur, au niveau du tri des déchets parexemple. Le projet est prévu sur trois ans, toutpourra donc aller très vite. » « Nous aimerionségalement inscrire ce groupe de réflexion dans lecadre d’un concours », explique M. Zaragoza, « afinde les motiver davantage. Pour moi, tout secombine. » Certains élèves montrent leur envied’aller plus loin. Jusqu’ici, on leur a fermé les porteslorsqu’ils tentaient de présenter leurs idées auxdécisionnaires. Mais M. Zaragoza ne se découragepas pour autant : « la réflexion sur l’environnementest là depuis des années. On cherche un maximumde partenaires pour aider l’école de façon concrète. »Sur le blog de l’école, tous les conseils pratiquespour devenir éco-citoyenhttp://argcitoyen.skyrock.comFUTURS LEGISLATEURS ?Parmi les nombreux projets dans lesquels elle s’engage, l’école est fièrement représentée parquatre élèves au Parlement des Jeunes Bruxellois pour l’Environnement. « Ils s’impliquentpersonnellement », affirme M. Zaragoza. « Ils prennent sur leur temps libre et vont présenter devraies propositions sur l’énergie aux parlementaires. » La démarche s’inscrit parfaitement dansle programme du coordinateur, qui développe les thèmes « devenir éco-citoyen » et « jeunes etpolitique », entre autres.PAGE 2 SUR 2 – ATHENEE ROYAL GANSHOREN – JUIN 2009

More magazines by this user
Similar magazines