Les scénarios sociaux - Sylvie Castaing - Chez

sylviecastaing.chez.com

Les scénarios sociaux - Sylvie Castaing - Chez

Scénarios sociaux etconversationsen bandes dessinées127/11/2012 Sylvie Castaing


Références théoriquesLivre de scénarios sociaux, Carol Gray,Future Horizons IncorporatedNouveau livre de scénarios sociaux 1994,Carol Gray, Future Horizons IncorporatedConversations en bandes dessinées, CarolGray, Future horizons Incorporated, 1994.227/11/2012 Sylvie Castaing


Communication socialeLes compétences sociales ne se développentpas simplement grâce au contact des autresenfants.Elles doivent, pour la plupart, être enseignéesspécifiquement.Certains autistes, par exemple, éprouvent desdifficultés à imaginer les états mentaux desautres et donc à anticiper ou mesurer les effetsde leurs comportements dans un contexte social327/11/2012 Sylvie Castaing


Communication socialeUn travail particulier doit être envisagé sur la compréhension:– des comportements attendus– des comportements interdits– des émotions ressenties par soi-même– des émotions ressenties par les autres– de la cause des émotions– des situations socialesDans le cas d’enfants sans langage ou possédant un langagepeu opérant, et en liaison avec l’utilisation des pictogrammes, cetravail peut se décliner de diverses manières427/11/2012 Sylvie Castaing


Communication socialeIllustrer les comportements attendusIllustrer les comportements interditsDonner les moyens à l’enfant de préciser cesémotions et de les repérer chez l’autreDonner les moyens aux adultes de réagirrapidement quel que soit l’endroit de lamanifestation du comportement inadéquatCréer et présenter à l’enfant des scénariossociaux527/11/2012 Sylvie Castaing


627/11/2012 Sylvie Castaing


Cynthia Fex-Foster727/11/2012 Sylvie Castaing


827/11/2012 Sylvie Castaing


927/11/2012 Sylvie Castaing


Le blog de Maxence1027/11/2012 Sylvie Castaing


1127/11/2012 Sylvie Castaing


1 2 3 4 5 618 717 816 915 14 13 12 11 1010 minutes


Nathalie LaurencelleSandra Tremblay


Page FacebookLes pictogrammes


Le site InternetLa page FacebookLes livres+CDLes outils3127/11/2012 Sylvie Castaing


Le scénario social3227/11/2012 Sylvie Castaing


Scénario socialOutil d’intervention développé par Carol Gray en 1991.Il s’adresse en première intention à des élèves avecautisme, mais peut-être utilisé dans le cas d’autrespathologies et pour toutes les difficultéscomportementales.C’est un récit court dont le but est de décrire une situationsociale en termes de réponses attendues.L’histoire est écrite pour répondre aux besoins d’un élèveen particulier et elle concerne une situation particulière.3327/11/2012 Sylvie Castaing


Les scénarios sociaux34L’utilisation des scénarios a été élargie:Scénarios séquentiels dont le but est l’apprentissage d’uneséquence de gestes ou d’actionsScénarios scolaires qui aident à la généralisation des acquisscolairesScénarios d’analyse d’une situation qui vont lister les indices àprendre en compte pour adapter un comportementScénarios traitant les comportements problématiques (violence,peurs, stéréotypies)Scénarios de groupe qui s’adressent non plus à une personnemais à un groupe en vue d’anticiper une situation inhabituelleou de faire acquérir dans une classe des comportementspositifs27/11/2012 Sylvie Castaing


Le scénario socialIl peut être présenté selon des modalités différentes en fonctiondes besoins et du niveau de l’élève– Scénario filmé– Roman photo– Petit livret d’histoire avec une image/dessin/pictogramme par page– Image/dessin/pictogramme + texte enregistré– Image/dessin/pictogramme et phrase construite avec une suitepictographique complète– Image/dessin/pictogramme et texte en bas de page pour les lecteurs– Diaporama sur ordinateur35– Uniquement du texte écrit– Etc.27/11/2012 Sylvie Castaing


Exemple de scénario en photos3627/11/2012 Sylvie Castaing


Scénarioen photoshttp://tedstrategiessco.canalblog.com/archives/2009/03/20/12952243.html3727/11/2012 Sylvie Castaing


Scénario pictogrammesExtrait de: Les PictogrammesParce qu’une image vaut mille motsAnne-Marie Le Gouill, Genevièveet texte écritPlante3827/11/2012 Sylvie Castaing


Dessin et écritIdées et réalisations de la maman d’Augustin, autiste.Règle de vie en sociétéfabriquée suite à la gestiond’un comportementproblématique.Par exemple parler avec uncopain et savoir quand ilfaut arrêter laconversation..http://blogaugustin.canalblog.com/3927/11/2012 Sylvie Castaing


Scénarios sociauxIdées et réalisations de la maman d’Augustin, autisteElledessine des bonhommes« bâtons » parce que c’est facile àfaire par tousutilise la même présentationpour faire aussi des règles desécurité et des mode d'emploisurligne avec des couleursdifférenciées (rouge et vert) lesactions interdites et les actionsvalorisées.4027/11/2012http://blogaugustin.canalblog.com/


Scénario socialIl permet d’expliciter à l’enfant de manièreamusante quel comportement adopter selon unesituation donnée et quels en sont les avantagesIl permet d’introduire de nouvelles règles ou denouvelles routinesCe n’est pas un outil pour culpabiliser, critiquerl’enfant, mais pour lui permettre un réelapprentissage des situations complexes socialeshabituelles qui lui échappent.4127/11/2012 Sylvie Castaing


Construire le scénario social4227/11/2012 Sylvie Castaing


Alternance de valorisations etd’apprentissagesLe premier scénario doit souligner une habiletéou décrire une situation sans problème afin de– valoriser l’enfant– d’améliorer son image de lui-même– pour qu’il accueille positivement les scénarios suivantsUn scénario sur deux devrait simplement mettreen relief une réussite accomplie par l’enfant et ce,afin de développer son estime de soi et deconstruire une relation de confiance basée surl’échange respectueux et la communication.4327/11/2012 Sylvie Castaing


Scénario de valorisation descomportements efficientsJe vais à l’école avecmon frère, je lui donnela main.J’arrive à l’école et jerentre dans la cour derécréationAu signal de la clocheje me rangeAu signal de lamaîtresse je rentre enclasse avec les autresélèvesBravo!!!!Je sais respecter les règlespour rentrer en classe4427/11/2012 Sylvie Castaing


Comment procéderAvant de commencer à rédiger:– Observer et analysez minutieusement la situationde réussite, problématique ou conflictuelle– Faire jouer la scène (Jeu symbolique avecimplication corporelle ou petit matériel), l’enfanttenant d’abord son rôle puis celui de l’autre.– Demander à l’enfant de la raconter, de donner savision, son expérience de la situation– Demander les ressentis et points de vue des pairs4527/11/2012 Sylvie Castaing


Viser le comportement souhaitéOn va insister sur le comportement désiréplutôt que sur celui que l’on souhaite voirdisparaître:4627/11/2012 Sylvie Castaing


Viser le comportement souhaité« Quand je fais attention aux objets et que jetouche mes amis doucement, je suis calme ».4727/11/2012 Sylvie Castaing


Conseils générauxComposer des histoires courtes etdirectesAller à l’essentielUtiliser le vocabulaire et la syntaxehabituellement maîtrisés par l’enfant.4827/11/2012 Sylvie Castaing


Conseils générauxEmployer le « je » et éviter d’utiliser le nom despersonnes concernées afin que le scénario puisses’appliquer à n’importe quel adulte responsable ou ami4927/11/2012 Sylvie Castaing


Conseils techniquesTrois types de phrases peuvent être employés:– Phrases descriptives– Phrases de perception interne– Phrases directives– Phrase de clôture50De façon idéale, 2 à 5 phrases descriptives oude perception interne sont employées pour unephrase directive.27/11/2012 Sylvie Castaing


Phrases descriptivesElles servent à décrire avec objectivité le lieu, les acteursde la situation, les actionsElles se situent surtout au début de l’histoire5127/11/2012 Sylvie Castaing


Phrases descriptivesExemple: nettoyer ma chambre« Dans ma chambre, il y a une fenêtre, un lit,une armoire. »


Phrases de perception interneIndiquent le point de vue et les émotions desinterlocuteurs impliqués par la réponse ou lecomportement émis, mais pas ceux de l’enfantMettent en exergue les indices implicites qui vontpermettre l’ajustements des comportements5327/11/2012 Sylvie Castaing


PerceptiveExemple: nettoyer ma chambre« Mes parents aiment voir ma chambrepropre. »


Phrases directivesElles orientent l’action de l’enfant, décrivent lescomportements et habiletés sociales souhaités5527/11/2012 Sylvie Castaing


DirectiveExemple: nettoyer ma chambre« Dans ma chambre, je mets les vêtementsdans l’armoire »


Phrases de clôtureCes phrases terminent le scénario en valorisantl’enfant (valorisation interne) ou en soulignantles bénéfices issus de l’utilisation ducomportement souhaité.5727/11/2012 Sylvie Castaing


ExempleJe vais à la piscine.5827/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscineJ’aime beaucoup aller à la piscine5927/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscinePapa ou maman ou un adulte viennent avec moi.6027/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscineDans la piscine je peux nager, plonger, jouer à la balle.6127/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscineDans la piscine il y a beaucoup de personnes,des adultes et des enfants.6227/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscineJe reste calme6327/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscineDans la piscine, il y a des enfants qui jouent au ballon.Parfois je peux être éclaboussé, touché par un enfant ou parle ballon.Les enfants ne le font pas exprès.64Je reste calme.27/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscineQuand un adulte me dit: « C’est fini », je sors de l’eau et je vaism’habiller.6527/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscineLundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi DimancheSur mon semainier je peux voir quand je vais revenir et avec qui.6627/11/2012 Sylvie Castaing


Je vais à la piscineJe me suis bien amusé à la piscine. Jesuis content et fier de moi!6727/11/2012 Sylvie Castaing


Exemple de processus decréation6827/11/2012 Sylvie Castaing


Exemple de processus de créationL’AVS rapporte à la maman qu’Augustin a plusieurs fois arraché labrosse à tableau des mains d’un élève chargé de l’effacer. Augustinadore nettoyer le tableau.Une fois les faits connus, la maman rejoue la situation avec lesplaymobil, avec Augustin (qui joue son rôle), tout en le questionnant sursa version des évènements.Lorsqu’il y a accord sur ce qui c’est passé, elle lui propose de rejouer lascène , avec un changement de rôle afin qu’il ressente ce queressentent les autres élèves.Ensuite elle dessine le scénario social.http://blogaugustin.canalblog.com/6927/11/2012 Sylvie Castaing


Processus de création70Première case, elle expose lasituation initiale, ici Augustin quiaime bien essuyer le tableau.Ensuite l’évènement perturbateur:un élève qui a l’autorisationd’essuyer le tableau.Puis le sentiment ou l’émotionressentie par Augustin (ici, lacolère)http://blogaugustin.canalblog.com/27/11/2012 Sylvie Castaing


Processus de création (2)Sa réaction inappropriée,que l’on barre en rouge.La règle à retenir.Et enfin une solution et unsentiment positif.http://blogaugustin.canalblog.com/7127/11/2012 Sylvie Castaing


La BD finalehttp://blogaugustin.canalblog.com/7227/11/2012 Sylvie Castaing


Présenter le scénario social crééà l’enfant7327/11/2012 Sylvie Castaing


Scénarios sociauxEtapes vers l’autonomieL’enfant doit lire quotidiennement son nouveauscénario:– Au début, l’adulte mime, joue, lit– L’enfant regarde les images, puis raconte avec ses mots– Puis il regarde le scénario seul.Il est important– de laisser le scénario à portée de l’enfant pour qu’il puissele regarder quand il le souhaite.– De montrer le scénario avant l’activité à risque– De revenir après l’activité à risque sur le scénario qui décritle comportement visé.7427/11/2012 Sylvie Castaing


Présentation du scénarioPrésenter le scénario– dans un lieu calme, à l’abri des distractions et non anxiogène pourl’enfant– avant et après le comportement de réussite ou problématique– dans un climat d’échange, d’écoute et de respectLe faire présenter puis reprendre par tous les adultes impliqués– Enseignante– AVS– ATSEM– Parents7527/11/2012 Sylvie Castaing


Présentation du scénarioVérifier la compréhension de l’enfant:– Faire pointer les images ou le texte au fur et àmesure– Poser des questions pour vérifier lacompréhension– Faire remettre dans l’ordre– Faire lire ou raconter par l’enfant7627/11/2012 Sylvie Castaing


Après la présentationLaisser traîner le scénario social de manièreà ce qu’il soit toujours accessible par l’enfantLire l’histoire plusieurs fois , le répéterrégulièrement, plusieurs jours consécutifs,avant et après la situationLaisser l’enfant lire l’histoire autant de foisque nécessaireLa jouer avec les playmobils, des poupées7727/11/2012 Sylvie Castaing


Quelques exemplessupplementaires7827/11/2012 Sylvie Castaing


Augustin, CM2Augustin était en CM2.C’est le papa d’Augustin qui l’a crée pour lui, après unproblème à l’école.Ensuite la maman d’Augustin l’a recopié sur une feuille bristolet l’a plastifiée. Elle a prévenu l’enseignante, l’élève tutrice etl’AVS pour qu’elles puissent utiliser le scénario avec Augustinhttp://blogaugustin.canalblog.com/7927/11/2012 Sylvie Castaing


http://blogaugustin.canalblog.com/8027/11/2012 Sylvie Castaing


Augustin: EPSEn cours d'EPS, la séance d’expression corporelle se déroulait bien.Mais l’enseignante a mis de la musique. Augustion, pour qui tout sepassait bien jusque là a été surpris: ce n’était pas prévu, il n’y en avaitpas la séance précédente.Il a cessé son activité et a refusé de travailler. Malgré l’aide de l’AVS ila refusé les bouchons d’oreille et a refusé de se remettre à l’activité.La maman d’Augustin a donc réalisé ce scénario social pour Augustinet son AVS.Elle le réalise à la maison, le montre à Augustin. Ils le commententensemble. S’il est d’accord, il le mettra dans son sac et devra lerespecter. L’AVS pourra le lui montrer avant l’activité, ou après pourréguler, ou lorsqu’il a besoin d’un rappel.Le scénario se clôture par un renforçateur social. Lorsqu’il est un bonélève, Augustin est récompensé, à la maison, pour tous ces efforts etpour continuer à être un champion des progrès!8127/11/2012 Sylvie Castaing


http://blogaugustin.canalblog.com/8227/11/2012 Sylvie Castaing


http://blogaugustin.canalblog.com/8327/11/2012 Sylvie Castaing


http://blogaugustin.canalblog.com/8427/11/2012 Sylvie Castaing


ClémenceCes scénarios sont élaboréspar la psychologue deClémence pour l’aider à menerune conversation, às'intéresser aux autres, àpartager les jeux des autresenfants, à avoir uncomportement correct etadapté...Sa maman les range tous dans un porte-vue de façon à ce que tous lemonde puisse les regarder très souvent.http://blogclemence.canalblog.com/8527/11/2012 Sylvie Castaing


http://blogclemence.canalblog.com/8627/11/2012 Sylvie Castaing


87http://blogclemence.canalblog.com/27/11/2012 Sylvie Castaing


Tanguy88http://tanguyg.canalblog.com/archives/p20-10.html27/11/2012 Sylvie Castaing


http://www.cra-npdc.fr/Centre Ressource Autisme du Nord Pas de CalaisSuite pictographiqueutilisée (gratuite et enligne) : SCLERA8927/11/2012 Sylvie Castaing


http://www.cra-npdc.fr/Centre Ressource Autisme du Nord Pas de CalaisComment dire bonjour:Faire une biseSerrer la mainFaire un signeSuite pictographiqueutilisée (gratuite et enligne) : SCLERA9027/11/2012 Sylvie Castaing


http://www.cra-npdc.fr/bat/lesfacons-de-saluer-les-gens/9127/11/2012 Sylvie Castaing


Centre ressource autisme nordpas de calaishttp://www.cra-npdc.fr/bat/parler-ne-pas-crier/A l’écolehttp://www.cra-npdc.fr/bat/jaccepte-de-faire-deserreurs-et-de-me-tromper/http://www.cra-npdc.fr/bat/jaccepte-de-passer-aune-autre-activite-sans-crier-dans-le-calme/http://www.cra-npdc.fr/bat/jattends-lautorisationde-linstitutrice-avant-de-donner-une-reponse/9227/11/2012 Sylvie Castaing


9327/11/2012 Sylvie Castaing


Conversations en bandesdessinéesCarol Gray9427/11/2012 Sylvie Castaing


Conversations en BDConversation entre deux personnes soutenue pardes dessins simplesElles relatent systématiquement:– Ce que les gens disent, font et surtout pensent.Elles peuvent fournir des éclaircissements sur laperception qu’à l’élève d’une situation donnéeElles constituent une excellente activité préparatoireau déroulement d’un scénario social.Elles servent aussi à « travailler » visuellement unesituation problématique et à co-créer des solutions.9527/11/2012 Sylvie Castaing


9627/11/2012 Sylvie Castaing


Conversations en BDLes habiletés de base de la conversationsont représentées par un ensemble de 8symbolesIls servent à illustrer des habiletés socialesabstraites et difficiles à saisir pour certainsélèves.9727/11/2012 Sylvie Castaing


9827/11/2012 Sylvie Castaing


Conversations en BDLes pensées et sentiments des autres dans unesituation d’interaction ont autant d’importanceque les paroles et les actions.Pour cela on a ajouté de la couleur commesupport visuel qui permet de traduire le contenuémotif d’une conversation.On demande donc aux élèves d’exprimer aumoyen de couleurs, les sentiments qui secachent derrière les paroles, les pensées et lesquestions.9927/11/2012 Sylvie Castaing


Couleurs de la conversation100Codes couleursBonnes idées, heureux, amical.Mauvaises idées, taquineries, colère, hostileTriste, mal à l’aiseConfortable, plaisantFierApeuréFaits, choses qu’on saitQuestionsCombinaisons de couleurs: confusion27/11/2012 Sylvie Castaing


Conversations en BDMatériel10127/11/2012 Sylvie Castaing


MatérielOn dessine à mesure qu’on parle. Il fautdonc prévoir le matériel.On peut le choisir en fonction desconnaissances de l’élève et de sespréférences.– Tableaux plastifiés blancs– Tableaux plastifiés noirs– Papier10227/11/2012 Sylvie Castaing


Conversations en BDManière de procéder10327/11/2012 Sylvie Castaing


Conversations en BD104Faire un essai avec un adulte ou un enfant sans difficultéavant de se lancer avec l’enfant en difficultéL’élève dirige la conversationL’adulte pose surtout des questions pour permettre àl’enfant d’expliciter les idées et les ressentis.Chacun a accès au matériel, mais le professionnelencourage l’élève à dessiner/écrire/parler.Pour la première conversation on choisit un sujet facilequi intéresse l’élève.On introduit progressivement les symboles de base.On créé au fur et à mesure le dictionnaire des symbolespersonnels utilisés le plus fréquemment par l’élève. Ilsdoivent être simples et faciles à réaliser rapidement.27/11/2012 Sylvie Castaing


Conversations en BDLe professionnel et l’enfant sont côte à côte face ausupport du dessin; l’enfant est devant, leprofessionnel légèrement en retrait.On accumule de l’information sur la situation encause:– Où étais-tu?– Qui d’autre était ici?– Que fais-tu?– Qu’est-ce qui est arrivé? Qu’est ce que les autres ont fait?– Qu’est ce que tu as dit?– Qu’est-ce que les autres ont dit?– A quoi pensais-tu quand tu as dit cela?– A quoi les autres pensaient-ils quand ils ont dit/fait cela?10527/11/2012 Sylvie Castaing


S’assurer de la communicationIl est possible de proposer des cases ce quiaide l’élève à structurer son récit.On peut numéroter les cases en fonction del’ordre des évènementsSur le papier on peut découper les cases etles replacer dans le bon ordre.10627/11/2012 Sylvie Castaing


Résumé et clôtureOn revoit les points clés de la situation en pointant lesdessins principaux.On fait ou on fait faire à l’enfant un résumé de laconversation pour trouver de nouvelles solutions à lasituation.Pour mettre un terme à la conversation, on trouve denouvelles solutions, de préférence plusieurs.L’enfant discute le pour et le contre de chaque solution. Ilpeut les illustrer sur des feuilles séparées.L’enfant monte un plan pour faire face à la situation laprochaine fois qu’elle se produira, en gardant les solutionsles plus appropriées et en les numérotant suivant l’ordredans lequel elles seront utilisées ou essayées.10727/11/2012 Sylvie Castaing

More magazines by this user
Similar magazines