10.07.2015 Views

cliquez ici - Le Lien

cliquez ici - Le Lien

cliquez ici - Le Lien

SHOW MORE
SHOW LESS

Do you know the secret to free website traffic?

Use this trick to increase the number of new potential customers.

hIm>NJ‘I1-—


ufemmes, citoyens engagés dans la société. Dès lors, c’est aupas ou plus.tismemembres et en fin detour d’eux que nous avons voulu orienter cet événement.témoigner de l’engagement du mouvement etmouvement comme lemission nationale pour le développement, une équipe salasystème de sizaines et d’équipes, est pensé et adapté pourNous avons alors adopté un plan sur quatre ans avec la comdes groupes de 25 jeunes environ.un mouvement dont le projet éducatif, notamment leenfants et deux tiers moins de vingt, c’est très gênant pourUn siècle tourné vers [‘avenir100 ans d’aventurecompte transforme le monde ?lopper le mouvement.moins du centenaire. Ensuite, vivre une dynamique festive(EEUdFJJ évoque les enjeux de ta célébration du centenaire du mouvement en 2011Rémi Goguel, secrétaire général des Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes de Franceavec les membres et tous les anciens, amis et partenaires.En 2007, nous étions en face d’une baisse drastique des efEnfin, que ce centenaire puisse être un tremplin pour dévefectifs du mouvement, près de 40% en 10 ans. Nous constalouveteaux et d’éclaireurs. Un tiers regroupait moins de dixtions surtout la grande fragilité de certaines unités deUn tremplin pour le développement?c’est le sens du projet Ténôtre transforme sesdévelopper lemouvementsociété. comment unn trempLin pouCe centenaire,r de ses membres dans laPour cela trois objectifs:duit en un siècle. La meilleure réponse : des hommes et desdemandé ce que produisent les EEUdF et ce qu’ils ont proQue pouvions-nous mettre en avant? Nous nous sommespour célébrer cet anniversaire?Qu’avez-vous privilégiéde 25% ce qui représente une augmentation de 6% par an.riée de six personnes, l’implication de tous les responsablesjuin/jui[:st/août 201 • 3avons créé des groupes dans des lieux qui n’en accueillaientformer les futurs responsables ou qu’il n’y a plus delouveteaux qui deviendront futurs éclaireurs. Enfin, nousger l’avenir lorsqu’il manque une unité d’éclaireurs pourgroupes en difficulté. Il a aussi visé à aider des groupes àreconstruire une unité disparue —est impossible d’envisace plan de développement s’est surtout axé sur une aide auxce sont 1 000 enfants de plus qui grandissent dans le scouplètement atteint, mais nous avons fait remonter les effectifs+ 50% en 4 ans ! À l’issue du plan, cet objectif n’est pas comilpour provoquer un électrochoc en vue du changement:Nous avions mis en avant un objectif chiffré très ambitieux,Cette stratégie a-t-elle porté ces fruits?thodologie de développement.bénévoles autour de cette question et l’élaboration d’une mé


lir des témoignages sur la formation à l’engagementNous avons choisi d’orienter notre anniversaire sur lacontacts auprès des anciens, nous cherchons à recueilpréparation de l’avenir. Par une vaste campagne depour les festivités du centenaire?Quels sont les projetsse substituer aux acteurs locaux.en soutenant la mise en place des activités, sans pourtantdes développeurs régionaux salariés vise donc à apporter une aide aux groupes dans cette phase de démarrage,reçue au sein du mouvement. Que celui-ci soit politique,4 • jun/u e/ao2t 2011Paroles profestantes —Estnaire est aussi l’occasion de rassembler les souvenirs desliser l’inten’iew d’un « ancien ».Schlumberger. Ce culte sera célébré un saPropos recueillis par Gérald Machabert,Nous avons deux rendez-vous nationaux:ments seront particulièrement importants, dont la trame seraidentique dans chacun des camps. Tous les4Quels sont les grandsrendez-vous de ce centenaire?pour participer à cette collecte. Ainsi, un éclaireur suivantMais aussi en donnant des outils aux jeunes éclaireursUne vraie plate-forme dont les auteurs peuvent être fiers régional en mobilisant le réseau des bénévoles engagés.national, en recrutant pour six mois une stagiaire fornateurs. C’est un projet de grande envergure et nousnous en donnons les moyens à tous les niveaux. Au planune piste de progression personnelle dans le domaine de lacommunication recevra des outils pour savoir comment réatrouveront des unités venant de toute la Prance. Deux momouvement cet été vivront, du 20 au 22juillet, le Grand jeu du centenaire, avant deretrouver parents, amis et anciens, le 23,par deux anciens du mouvement, les pasteurs Isabelle Bousquet-Marc et Laurentdans l’Église d’être de retour chez eux ledimanche matin. Et pour tous ceux qui necumentaire sur la veillée du centenaire. Ipourront pas être présents, ce culte serades souvenirs aux anciens I92 110 Clichy Tel : 01 42 70 52 20 remi.goguel@eeudf.orgContact Rémi Goguci —EEUdFDécouvrez-le sur wwweeudforg.—15rue Klockpour la Veillée du centenaire.- celui- ledes Camps du centenaire (voir page 9). Chaque régionciens et amis qui sont pasteurs ou engagésfilms et des rencontres, grâce aux soutiens de nos dod’écrire le portrait de ces témoins. Au niveau national etceux qui constitueront la société de demain. Le centeéclaireurs sur un siècle, à travers des expositions, desmée à la communication et au journalisme, chargéeenfants et les jeunes campant au sein dula vie de milliers de jeunes et qu’il le [ait toujours pourCulte du centenaire, le 8 octobre, seratrer que le mouvement a contribué à donner un sens àorganisera un camp (et non un par groupe local) où se recélébré au temple de l’Étoile à Parismedi, pour permettre aux nombreux ansocial, culturel, ecclésial, économique, il s’agit de mondiffusé sur France 2, le 23 octobre dans lecadre de Présence protestante avec un doLe site web « 100 ans d’histoii?0:MN.LsioqM5eI«embryon de groupe » peut rester fragileplus large en cherchant à regrouper quelques parents, depresbytéraux. Ensuite, le projet était présenté à un groupequelques mois, vofre une ou deux années.courts, vont du spirituel au plus fantaisiste et rappelleront certainement101 actions organisées par les EEUdE Les témoignages, sousles Églises locales, à travers les pasteurs et les Conseilsà mobiliser l’ensemble des partenaires, à commencer parnourrisse l’envie des acteurs locaux. Nous avons cherchécomme « créateur de groupe local ». Évidemment, cetconsulter des livres, découvrir la BD du centenaire,futurs jeunes responsables, ainsi qu’un adulte identifiéprésente tous les témoignages et les archivesIl s’agissait de retrouver une logique de croissance quiComment l’avez-vousconcrétisée au plan local?100 ans d’aventure


lines, se sont créées au seinunités unionistes, mascuI l y a un siècle, les premièresmouvementéerelations de toutes sortes avec les Eglises et les paroisses. Retour sur une histoireEn un siècle d’existence, les Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes ont entretenu desjun/Je/aoû 2011 5étaient donc bien plus natuments de jeunesse protestants entretiennent des relationsdonnée à un pasteur : Jean Gastamjeunesse soient reconnus par l’Églisement d’Église, pépinière nécessaire au recrutement et au redorénavant comme d’origine protestante et d’inspirationLe scoutisme féminin, quant àOuvert à touschrétienne, protestante était inGuerre mondiale, les mouvedistantes avec les Églises, méfiantes vis-à-vis de ces groupements qui se disent « d’inspiration protestante » et sont ouque les dirigeants des mouvements demande accordée par le Synodenouvellement des ministres de l’Église.prendre ses distances avec le monde ecclésial, se définissantLa Seconde Guerre mondiale a engagél’effet « mai 68 ». Le mouvement va significativement rerelles.coup plus dépendant des Églisesque son homologue masculin.verts à tous Mais petit à petit, les unités vont se mettre sousdes pasteurs sont impliqués dans le Mouvement, resserrantnal de l’Église réformée, il est demandésus de rapprochement. Et durant deuxDans les années 1960, les EU vont, eux aussi, succomber àdécennies, les EU vont être considérés comme un mouveles EU et les Églises dans un procesMouvement d’1g1iserielle) et faire leur entrée dans les paroisses.ainsi les liens entre Unionistes et Églises. En 1936, la chargefilles (UCJF), mouvement beauUnions chrétiennes de jeunescomme chargés d’un ministère... Depondérant, mais l’influencesiales. L’aspect social y était préLes relations avec les Églisesla tutelle des Églises (tout du moins pour une aide matéÀ partir de 1930, la majorité des étudiants en théologie etlique et des Unions chrétiennesde jeunes gens (UCJG), doncen marge des institutions ecclédéniable.de Commissaire national est mêmebide. En 1941, lors du Synode natiod’ancrage et d’autres n’ont de contact que par le local qu’ellesest partenaire des Églises, mais n’estfasse, il faut la bonne volonté desNicole Roulland-RuppC’est en 2001 que les choses vont être recadrées avec unle respect et la fraternité. •utilisent. Entre les deux, tout un panel de possibilités et d’expas lettre morte et que de véritables contacts émergent danstuel au sein des EEUdF et qui précise les relations entreconfessionnelle du mouvement : ilteurs ou conseillers presbytéraux afin que le projet ne resteresponsables unionistes et des responsables paroissiaux, pasEEIJdF, qui doit être intégré et vécuC’est ce texte, La vie spirituelle auxtexte, voté en Assemblée générale, qui clarifie le vécu spiriMouvement protestantpuisque certaines unités restent très attachées à leur paroissepériencespas un mouvement d’Église, ni auchrétienne. Mais sur le terrain, les réalités sont diversesredeviennent un mouvement proUnionistes et Églises, définissant au passage l’identitétestant et non de simple « origineprotestante »sur le terrain. Mais pour que cela semembres en 20’lO32 miLlions demondiale de jeunesla première organisationde la Mission populaire évangélui, s’est développé au sein desAu lendemain de la Premièreservice de ces dernières. Les EEUCIFLe scoutisme estToute une histoire!100 ans d’aventure


Benjamin Mangadoéchanges.Calédonie...Communautésacs ramassés... Pour leur « 101 actions », les marins de Borpour101 voiles, 101 kg de nourriture, 101 anciens, 101chaque groupe local, chacun y va de son opération:marquer et fêter le centenaire au niveau ded’avance, tes Ectaireurs Unionistes. ILs sont déjà dans Le second centenairePourquoi 101, et pas 100, comme centenaire ? C’est qu’its ont toujours une Longueur101 arbres à Port de Richard100 ans d’aventure6 • Juin/Julet/août 2011achetés. Du petit genêt jusqu’au chêne rouge d’Amériquede plus de 3 mètres, en passant par les frênes, ces plantations, réalisées en collaboration avec le propriétaire du terscoutes, tout en contribuant à un nouveau siècle plein depaix, de solidarité, d’espérance et d’enthousiasme.responsables et accompagnés de nombreux parents, ont redes éclaireuses, éclaireurs et des aînés, encadrés par leurspelles, bêches, barre à mine, râteaux, binettes.., afin deplanter 101 arbres (en fait, presque le double), d’une trentroussé leurs manches et ont activé d’autres manchesAujourd’hui, ils y jettent l’ancre. Les unités des mousses,escale sur ce pré depuis quelques années, pour leurs camps.vaste prairie d’un hectare, à la Pointe du Médoc. Ils faisaientdeaux ont mis le pied à terre, à Port de Richard, sur unetaine d’essences différentes, collectés dans les familles ourain, feront de l’ombre aux prochains camps et délimitent laa été créé sur prés de 3 000 m2.partie utilisée par les «éclais», de celle destinée à l’élevage dechevaux du maître des lieux. Enfin un véritable arboretumPartout en France, les 101 actions révèlent les valeursLes Eclaireuses et Éclaireurs Unionistes savent que l’avenirest devant eux et qu’en bons marins, tenir le cap est vital, carc’est bien devant l’étrave que continue l’aventure. •Cet engagement s’adresse à des jeunes de 18 à 25 ans pourdes séjours de préférence de neuf à douze mois. Les lieuxVolontariat de soudante internationaleprofesseur, infirmier, comptable. Cette année les engageLa mission est d’un an minimum, avec des compétences deAfrique francophone, Madagascar, Pacifique, Haïti. Une grande partie de ces EgtisesTrois types d’engagements sont menés avec tes ÉgLises protestantes essentieLLementsciences des religions au Cameroun, pasteur en Nouvellefesseur à Madagascar, infirmier au Cameroun, professeur dements proposés sont : gestionnaire de projet en Haïti, proS’engager avec [e Défapd’engagement sont actuellement au Cameroun, Haïti,appartient à ta Cevaa -Service civiqueCongo... Les actions sont essentiellement d’animationEclaireur marin de Bordeauxd’Egtises en MissionJean Daniels,naires pour des séjours de 15 jours et plus. La solidarité nevient pas forcément de l’activité réalisée (construction, aniauprès de différents publics, dans les secteurs du développement international, de solidarité, de santé, d’éducation.Les premiers départs sont prévus pour septembre 2011.Echanges de solidaritéde paroisses, d’éclaireurs avec un groupe de jeunes parteCe programme favorise la rencontre de groupes de jeunesentre jeunes. Le Défap privilégie donc la réciprocité desmation, théâtre, musique...) mais souvent de la rencontrePour en savoir plus, consulter le site wwwdefap.fr. IPlanter des arbres pour preparer l’avenir


e lancement de ce programme a permis de construiredes relations de partenariat avec certains réseaux jeuprogramme Jeunesse et EntraideDepuis 2008, ta Fédération de l.’Entraide Protestante met en oeuvre spécifiquement un100 ans d’aventureà sensibiliser les jeunes à l’action de service : dossier de catéchèse « Générations entraide », participation au Grand Kif,formation BAFA des EEUdF...Pour consolider ce réseau entre Églises, mouvements de jeunesse et associations, suite à la mise en place du service civique en 2010, la Fédération de l’Entraide Protestante (FEP)a étoffé son équipe d’un chargé de mission jeunesse et entraide, pour le développement du volontariat des jeunes dansses associations. Ces réflexions se traduisent selon deux axes:le rapprochementjeunesse et entraide et le développement enparticulier du service civique.La dynamique jeunesse de la FPF a révélé la nécessité d’untravail commun pour réaliser une plate-forme qui soit un carrefour de rencontres entre les offres d’engagements des institutions et associations protestantes et les demandes des jeunes.La FEP qui pilote le projet souhaite le voir émerger sous laforme d’un site Internet avant fin 2011, en lien avec le développement du service civique comme outil d’engagementprioritaire.La récente loi sur le service civique, nouvel engagement volontaire, est un formidable outil pour les jeunes et les associations... Ce statut de volontaire se situe entre celui debénévole et de salarié. Le service civique est une expérienceutile à soi et aux autres. En tant que volontaire, un jeuneparticipe au développement d’une association, apporte et acquiert de nouvelles compétences tout en réalisant une mission au service de la collectivité, Il complète la diversité dessalariés et bénévoles déjà engagés. Il enrichit les équipes surle terrain.Le développement du service civique au sein des associations de la FEP est en cours, en collaboration avec des partenaires historiques et quelques associations protestantesagréées. De nouvelles collaborations assureront la diversitéet la pérennité de cette forme d’engagement.Un temps de service civique, via la FEP, s’inscrit dans desmissions de proximité comme l’assistance aux personnesâgées, la participation à la domiciliation, l’hébergement d’urgence, l’accès aux soins, le service de repas, un vestiaire, laprévention, le soutien scolaire, dans des structures qui s’engagent pour accueillir et accompagner, lutter contre les précarités, l’isolement, la pauvreté, le handicap...Avec l’ensemble de ses partenaires, la FEP affirme que découvrir et s’engager dans les associations protestantes, c’estUn service civiqueau sein du protestantismeUne palette de missionsLe rapprochement Jeunesse et entraidenesse du protestantisme et de réaliser des projets visant-‘zQ:Jvice Civique -la possibilité de mettre en action sa foi. Les institutions protestantes sont porteuses de valeurs fortes à promouvoir dansla société et nos associations sont un réservoir considérablede savoir-faire à rendre visible... Le service civique est uneopportunité formidable pour que les jeunes, protestants oupas, y prennent part.Frédéric Benoist,charge de mission Jeunesse et service civique[o.. ensemble pour aider les autresLaFEP s’engage nour le ServiceLiens et contact• Document de catéchèse « Générations entraide»whttp://wwwfep.asso.fr/jeunesse&entraide_KT.htm• Présentation du service civiquehttp://wwwfep.asso.fr/jeunesse&entraide_SC.htm• Site de l’Agence du Service Civiquehttp://wwwservice-civique.gouv.fr/• Contact: 01 48 7453 88 oujeunesse@fep.asso.fr.un/juiLLeJzaût 201 7Des offres d’avenir


vante qu’excitante.Nous avions aussi l’occasion de rendes détails imprévus à régler que nousde Baderi-Powell était aussi émoul’idée de se rendre dans la mère patrietion d’un projet en France. Et puis,n’aurions pas connus pour l’élaboraiL exerce son ministère auprès de [‘Aumônerie protestante aux ArméesStéphane Rémy est pasteur de (‘Église réformée de France depuis 1988, et depuis 1993,L’ouverture aux autres100 ans d’aventure8 • unIjui1et/août2 1rigé en 1982 en Angleterre. Le projet a été possible grâce àcette longue carrière ?Y a-t-il un projet qui serait le plus marquant dede Castres (Tarn) en tant que conseiller de groupe local.ble provincial). j’ai exercé mes activités en régionron en tant que cadre (chef de troupe, formateur, responsaUn an de louveteaux, trois ans d’éclaireurs et dix ans enviCela suppose combien d’années de scoutisme?diennement dans mon ministère d’aumônier aux Armées.et par tant de personnes, l’autre est perçu comme un concuramené à travailler qui en a été transformé. Là où tant de foister attention aux autres. C’est tout le regard que je porte surdevenir de véritables bêtes de concours. P(?ur ma part, etsonne de valeur qui peut toujours m’apporter un peu de cevoit tous les jours des personnes formées parçurs études àrent, le scoutisme m’a appris à le percevoir comme une perété donnée et par les stages de formation que j’ai suivis, Onl’autre comme sur les personnes avec lesquelles je suisferme conviction d’avoir été façonné par l’éducation qui m’agrâce au scoutisme, j’ai appris à travailler en équip(e et à prêc’est à la fois immense, fondamental et déterminant j’ai laCe que j’ai reçu tout au long de mes années de scoutisme,qu’il sait ou de ce qu’il sait faire. C’est ce que je vis quotidans votre vie?Comment voyez-vous l’apport du scoutismele fait d’aller dans un pays étranger n’avait cessé d’ajouterlle-de-France-Ouest. Par la suite, j’ai accompagné les unitésdes amis anglais qui m’avaient beaucoup aidé en amont, carSans nul doute, le camp d’éclaireurs que j’ai organisé et diVeiller sur les plus jeunes, dialoguer avec tous j’exerçais.sociation des EEUdF me faisait confiance, je devaisimpérativement être à la hauteur. D’autre part, nous nousriser tout ce qui entraîne l’homme vers ce qu’il n’est pas : unrobot, un être virtuel et décharné. En suivant les bonnes pavons de partager et transmettre ces valeurs qui nous fonttoujours grandir et vivre. Bretenez-vous de cette période?ans, Il y a à la fois un défi à relever et une exigence à assuAu niveau de la formation personnelle, quemer, alors que l’on est très jeune. D’une part, parce que l’asAu point de devenir pasteur?m’appelait à le servir auprès des jeunes à travers l’idée defants: ce n’est pas rien, c’est ce à quoi ils tiennent le plus.retrouvions face à des parents qui nous confiaient leurs enlong de mon parcours dans le scoutisme, j’ai pu constatergroupe de personnes complètement différentes autour dumême projet et du même idéal: suivre jésus-Christ Tout aurassembler un groupe autour d’un projet. Finalement, c’estteur voire la révélation de ma vocation ! j’y ai senti que Dieul’Eglise, avec plus ou moins de proximité. C’estJean-Claudeaussi le fonctionnement d’une paroisse : maintenir unC’est d’être devenu responsable d’adolescents entre 18 et 25que les valeurs qui me faisaient grandir se retrouvaient dansCes années de scoutisme ont fonctionné comme un révélamettre l’humain au centre de notre société, nous nous deGuillebaud qui parle des « technoprophètes » pour caractédéshumaniser. Parce que je crois qu’il nous appartient de reroles de ces « technoprophètes », le monde a tendance à senous a permis de comprendre quecontrer des scouts britanniques. Celagisnque beaucoup plus importante. Ilrière était beaucoup moins présente etmême scoutisme. Loptique aventugnantes aujourd’hui qu’à l’époque oùactuelles du ministère de lajeunesse etétait beaucoup plus cadré avec une bla rusticité de nos installations avaitnous ne pratiquions pas tout à fait ledes Sports sont bien plus contraiété pour eux une grande surprise. Toutfaut bien reconnaître que les directivesPropos recueillis par David MacKainProtestant de l’Ouest


100 ans d’aventureLe centième étéPour fêter [e 1 00e été du scoutisme unioniste, les Éclaireurs et Éclaireuses Unionistesde France organisent en juillet un camp national réparti en dix camps, à travers toutela France. Vous êtes invitésCes 10 camps rassembleront respectivement entre 300 et 900 participants. Ils ont pour themel’éducation à l’environnement et au cléveloppement durable, l’art et le sport, la découverte d’une région, l’apprentissage detechniques de scout (campisme, froissartage), ou encore l’éducation à la paix, le soutien à des unités de création récente,l’accueil et la rencontre de délégations descouts étrangers... Malgré leur diversité, cesdix camps ont tous en commun trois joursd’animation nationale qui seront vécus simultanément sur l’ensemble des sites les 21,22 et 23 juillet. Un grand jeu inter-campssera organisé les 21 et 22. Le 23 au soir, uneveillée anniversaire rassemblera enfants, responsables et cadres de l’association maisaussi les parents, les amis et les anciens quisouhaiteront se joindre à cet événement. Lesinvités seront attendus sur le camp de leurchoix à partir de 16h et partageront un repasavec les enfants et les responsables avant d’assister à la veillée. L’inscription à une veillée du centenaire est gratuite,mais obligatoire.Pour plus d’informations sur la veillée et vous inscrire,contactez Florence Toumier, chargée de projet centenaire,qui vous orientera vers le camp le plus proche de chez vous:florence.toumier@eeudf.org ou 01 42 70 76 58. •Floriane de Portbail,Chargée de communication aux EEUdFNe pas oublier toutes les prêcautions avant dallumer un feu dc camp((Dieu se produit dansles relations humaines et nonderrière les étoiles »240 pages 124 eurosToutesHrqnchesDehorsScénario et dessins de Vermeille,éd. EEUDF Clichy 2010 15 €IA l’occasion du centenaire desEclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France, cette bandedessinée raconte un siècle d’engagement du Mouvement auprès de la jeunesse et dans la société.La bande de cousins se retrouvent à la campagne, chez leursgrands-parents pour les vacances d’été qui, surprise ont étédans leur jeunesse des scouts unionistes. A travers leurshistoires, leurs farces, leur espièglerie, les jeunes découvrentautour d’un chêne centenaire l’histoire et l’esprit du scouKlaas HendrikseCroire en un Dieuqui n’existe pasManifeste d’un pasteur athée— chez votre librairetisme.•I: LABOI ET FlUES A décoti-irun!juriet!août 20] • 9


pu vous rendre ce service madame, et celle-ci de rétorquerqu’un prétexte à une réflexion autour du sens de nos engaQue les scouts me le pardonnent, ils ne seront aujourd’huiMaisje ne voulais pas traverser!rivés de l’autre côté de la voie, ils lui disent: Contents d’avoiraperçoivent une vieille dame devant un passageVous connaissez sans doute cette blague : deux scoutsclouté. Ils se précipitent pour l’aider à traverser. Archacun de nous trouve régulièrement devant lui qu’il vapeut-être se tromper, mais qu’il finira par y arriver. L’acpotentielles.., mais qu’en savons-nous au juste? L’accomque nous avons peur de ses choix et de leurs conséquencescompagner, non par des conseils et des remontrances, parcecroire qu’il va réussir par lui-même à traverser ce gué queAccepter de faire confiance à l’enfant, au jeune, à l’autre,Donne-nous aujourd’hui notre BA quotidienneCarte postale10 • jwn/juiet/aoûi 2OÀ découvert, quand il vient vers nous pour être rencontré.Jepromesse d’éclaireur. Elle n’a cessé de me guider, tantdans ma vie de chrétien que dans mon ministère. Elle a misI tions Cela peut être une école d’humilité, ressourcementinfini pour quiconque accompagne et guide une personnedans sa découverte du Christ I Or, c’est toute la vie qui estcouvert, mais aussi à découvrir.Elle rappelle au chrétien que le Christ est sans cesse à dévoir sur la foi d’autrui I La foi est fondamentalement personnelle. Tout ce qu’on peut faire, c’est la faire suffisammentpuisse en découvrir les tenants et aboutissants, voire décidercatéchèserésonner (et non raisonner !) chez l’individu pour qu’ilgénérations de catéchètes et alimenter la crise des vocad’en faire l’objet de ses croyances. Cela a de quoi frustrer desirrévocable de Jésus-Christ. IZincapacité de se laisser interDavid MacKainle pasteur en face d’une évidence : personne n’a aucun poupuisque, comme le disait l’apôtre Paul: (...) devant Dieu,résonner en nous que de raisonner sur lui! IcouvrirJesus-Christ. Cette phrase, je l’ai dite lors de mala crucifixion (rappel Ps. 22) : la révélation par l’abaissementBref, la promesse rappelle qu’il vaut mieux laisser le Christfort! (Co 12.10).de la certitude, phénomène inconscient de protection?l’apôtre Paul: Cai lorsque je suis faible, c’est alors queje suispeller n’est-elle pas la conséquence d’une auto-alimentationchaque fois qu’ils sont surmontés ? Ici encore, je repense àpromets defaire tout mon possible pour apprendre à déPensons à l’épisode de la tunique du Christ partagée lors deperte d’espérance, dont nous sortons plus que vainqueurs àest renforcée par cette touche de nudité.., réciproqueNe sommes-nous pas tributaires de doutes, de moments deà des croyants enracinés dans une découverte définitive etÀ découvrir et à redécouvrir : je suis souvent perplexe facenous sommes pleinement à découvert (2 Co 1.5-11).Une promesse qui résonneLa promesse, un moment important pour les louveteaux —Contrepointqu’ils ne démarrent?la parole et au regard de celui qui a un asqui plombe les parcours de vie avant mêmequel est l’enjeu véritable ? La peur de l’échecexprimer une fierté vis-à-vis de leurs rejetonsréussites sont-elles l’expression d’un accomcoeur ? Observons leurs mines désolées...Lorsqu’un jeune se cherche, qu’il s’essayetable pour nous qu’il encoure?N’avez-vous pas déjà entendu des parentsbeaucoup de nos actes quotidiens ? Ne sommes-nous passouvent tentés de penser, d’intervenir pour les autres : pourleur bien, leur mieux-être, leur santé... Quelle liberté acceptons-nous de laisser à l’autre ? Quel risque est-il accepsont les parents qui acceptent de gaîté depour des bonnes notes, une bonne situation,dans des voies toutes personnelles, quelsune belle famille, une belle maison ? Cesplissement de soi ou d’un asservissement àcendant sur vous?Sandrine Namblard-Delignytre, car Toi Seul sais ce dont chacun de nous a besoin ! AmenaEt ne nous soumets pas à la tentation de notre BA quotidienne,mais délivre-nous du mal que nous voulons nous donner pour Vaugements. Cette situation cocasse n’est-elle pas transférable àpagner d’amour; de paroles d’encouragement qui lui redisentnotre confiance.‘100 ans d’aventure


• Fi ic Faverjon,enLesd’un ou plusieurs responsables etthème de la «production artistique pourCruz Del Sur, une association de rérnsermieux connaitre son identité », avecl’ont soutenue au départ, mais aussinon seulement auprès de tous ceux quidoit rendre compte de ce qu’elle a vécu,sées de cinq ou six membres etéquipes d’Aînés sont compoavec la Branche Aînée Unionisteseulement aux enfants et adolescents mais aussi aux plus de ‘16 ans et jeunes adultes,Le Mouvement des Ectaireurs et Ectaireuses Unionistes de France s’adresse nonLes voyages forment la jeunesseActualitésnationale, il ne s’agit en aucun cas demissions humanitaires d’urgence, ni denise une formation spécifique pour leséquipes et les responsables dont le prodir ses motivations, affiner et personnaliser son projet. Viennent ensuite l’orgapuyer sur un partenaire (un mouvementavant un échange interculturel -échanges entre les jeunes. Ces projetsconstruisent des projets favorisant lesune démarche participative -doivent répondre aux exigences pédala découverte,.., en fonction des rêves,mation, mais cela peut aussi être la proLe thème choisi est le plus souvent l’anitrois dimensions indispensables avoirgogiques du Mouvement et comporterde scoutisme ou une association).jet doit se dérouler à l’étranger.des révoltes, des valeurs de l’équipe, despeuvent avoir ses membres. Même sigoûts, des aptitudes, des contacts quetection de l’enviroimement, la solidarité,c’est souvent avec une dimension interdéveloppement. Le Mouvement orgasur au moins deux ans. Une premièreLes préparatifs s’étalent généralementannée pour souder le groupe, approfonDes projets tous horizonsnisation technique et pratique, le partage effectif des rôles, et la recherche duUne collaboration fructueuse entre des Aînés et leurs hôtes -mettres’apl’aventure bien préparée.pale destination est l’Afrique noireBénin, Burkina-Faso, logo. Plusieurssemaines pour des voyages courts et unmois pour des pays lointains. La princiron deux cents Aînés par an. Les missions durent quinze jours à troiscitoyenneté, celle de Batignolles part à ladécouverte de la culture irlandaise etEn Région parisienne, cette armée uneéquipe de Paris-Luxembourg se prépare“sur le terrain”, ce qui représente envitermine pas à la fin du voyage. Léquipefinancement. Puis un projet “aîné” ne seéquipes sont parties à Madagascar. Lel’Europe de l’Est suscitent un nouvelMaghreb intéresse aussi beaucoup.Chaque année des équipes d’Mnés sontron un tiers des projets internationaux.transmettre son expérience et le goût depour témoigner auprès des plus jeunes,Depuis quelques annecs, l’Europe etintérêt et représentent désormais envivont en Roumame, aider et participer auà partir au Sénégal pour un projet d’écoau Jamboreeécossaise. Les Aînés de Paris-Plaisanceavec l’équipe w qu’elle reçoit,Camp National du Centenaire des« éclais » roumains. Léquipe de Véli.zy1600 Françaisprépare (1600 personnes). De nombreuses équipes d’Aînés de tous pays, ycompris de France, participent à l’orgaJamboree, grand rassemblement d’éclaireurs et éclaireuses du monde entierAires (Argentine). Et les Aînés de Sèvresmation dans un orphelinat béninois.préparent avec Caritas-Bénin, une aniEt puis en cette année 2011, unHon de jeunes en banlieue de Buenos-et une bonne délégation française s’ynisation de cet événement. I(38 000 personnes), aura lieu en Suède,• Laure Salarnon• Jonathan Robertrelie sur “la place des jeunes dans laparticipera à une rencontre intercultuancienne Présidente de la Commission InternationalePrésident de la Commission Branche AînéejuinIR.i[et/août 201’ • 11responsable BAU région ParisEliane HumbertColombes prépare une animation sur lePoitou-Charente. Eéquipe de Bois-société” au camp du centenaire ens commission Internationale


ActuaLités03L’été pour les enfants et [es jeunesNos régions manquent de propositions jeunesse initiées par Icsont pas pour autant délaissés et il. existe pour eux cet éChez les Éclaireurs, on a 100 ans!C‘est le dossier du mois de notrejournal le mouvement desÉclaireuses et ÉclaireursUnionistes de France (EEUdF) fêtecette année son centenaire. A cetteoccasion, chacune des régions desEEUdF était invitée à organiser uncamp régional pour chacune des« branches » (branche cadette-louveteaux pour les 8-12 ans, branchemoyenne-éclaireurs pour les 12-16 anset branche aînée pour les 16-18 ans).Dans le quart Nord-Est, les groupeslocaux dépendent de trois régions différentes Franche-Comté BourgognePays de Montbéliard (FCBPM), AlsaceLorraine (AL) et Île de France Sud-Est(IdFSE).camp, topographie, code morse).Pour donner couleurs et aspectsludiques à cette « école scoute »,les campeurs seront entraînésdans une aventure autour des -grands navigateurs. Souquezferme, moussaillonsDécouvrir l’environnement culturelLe camp du centenaire d’Alsace-Lorraine laisse lui plus de place à ladécouverte de la région dePfaffenhoffen (67) où les éclaireurs etles louveteaux planteront leurs tentes.Accompagnés par la paroisse localepour la mise en place d’une vie spirituelle dynamique, ces jeunes sont invités à aller découvrir l’exposition régionale du centenaire mais aussi le château fort du Fleckenstein, la ligneMaginot, le château Lichtenberg, leMusée de l’image populaire, celui dujudaïsme alsacien ou encore les nombreux sentiers botaniques qui fleurissent autour de ce lieu de camp. Menssana in corpore sano!Troupe du ChâtelotDe la fourcheà la fourchetteInspirée par la race de la vache montbéliarde qui a vu le jour à quelqueskilomètres seulement du camp quiaura lieu dans la Vallée du Rupt (25),la région Franche-Comté BourgognePays de Montbéliard propose uncamp du centenaire dédié à l’éducation à l’environnement et à l’alimentation. Au programme, découvertede l’environnement, mais aussi desproducteurs locaux ferme laitière,coopérative céréalière, ferme maraîchère en cueillette libre, sites d’élevage variés et cueillette de produitsnaturels. Lintendance de ce camp estbio, bien évidemment!(Ré)apprendreles bases scoutesDu côté de llle de France Sud-Est, c’estun retour aux bases des méthodes et dela pédagogie scoutes qui est proposé.Touline, à Jambville (78), est un« camp école » qui permet à des unitéspeu expérimentées de camper dans lesmeilleures conditions grâce à un appuilogistique, technique et pédagogiquefort de la part de l’équipe de coordination. Les objectifs de ce camp du centenaire sont donc orientés vers les fondamentaux de la pédagogie scoute vieen collectivité, techniques de base (viesous la tente, froissartage, cuisine deEEUdFSite internet : wwweeudf.orgtouline@touline.orgCamp ALLangremund-carine@bbox.frCamp FCBPM eufcbpm@free.frBuisson ArdentAurore Thiébaut —03 83 96 35 16Paroisse de ta VaLLée du RuptAurélie Deruptaurelie.derupt@laposte.netTante ArieEcoloCamp@gmail.com0681212948Paroisse du Mont-BartPascal Raitri — 81 91 03 88Consistoire d’AudincourtGwenaèl Bouletgwen.nanane@yahoo.frGLOUPTimothée Hubscherhubscher.timothee@gmail.com12 • LJn/ju[1et/août 2011


Nul n’est besoin d’aller camper àCertains proposent même desperfectionner.l’autre bout de la régionadultes ayant été scolarisés mais ayantbesoin d’apprendre le français ou de laégalement mis en place pour desAgir au plus prèsFrançais langue étrangère (FLE) estIe foison de propositions —àwoisses et [es Églises Locales. Les enfants et [es jeunes neActuaLitéségalement partir cet été dansgroupe d’adolescents (12-17 ans) ànome, les jeunes peuventBelles-combe. Au programme,de la Thuile à Notre-Dame deSavoie pour une semaine au chaletjuillet avec un camp pour un petitdront la direction de la Hautele cadre paroissial.Bart, ce sont les familles qui prenEn famille ou en groupe autoDu côté de la paroisse du Montparoisse de la Vallée du Rupt débutMonetier-Mornex.mettra le cap sur l’Espagnedernier. Découvertes cultu-.protestantes locales permettront égaBilbao. Les haltes dans les ÉglisesSavoie, c’est ce que propose laDix jours de camping en Hautedécouverte de la région et de nombreusesrandonnées.Barcelone, Saragosse, Burgos etde jeunes qui prendra la route depur les journées de la douzainerelles et historiques vont rem-,avoir visité la Croatie l’étédu Nord cette année, après Iconsistoire d’AudincourtLe groupe de jeunes duparoissialesDes propositions“ iiek”tj Burg°5 Ivacances à Port-Leucate, sont égalecolage, cuisine et couture) sont proposés pendant tout le mois de juillet. Unlien, des ateliers à vivre en famille (briaux familles. Pour permettre auxment proposés aux personnes du quarbreuses activités dédiées aux enfants etenfants et à leurs parents de retisser dumois de juillet, ainsi qu’une semaine detier et du plateau de Have. Un cours deaux enfants (8-11 ans) et aux adolesà qui ils s’adressent.C’est le cas du Buisson Ardent à Nancyactivités juste au plus près de chez ceux(54). Au programme de l’été de nomaccueil de loisirs pour les 6-12 ans auronnement, La Tante Arie, basée àvoisins.été un centre de loisirs ouvert auxété un ÉcoloCamp. UPcoloCarnp offresemaine des vacances scolaires de cetannée. Elle proposera pour la dernièreenfants de Sainte-Marie et des villagesPierrefontame-les-Blamont propose cetcents (12-14 ans) desparoisse de la Vallée du Rupt (25) cetteDans le champ de l’éducation à l’enviLa même idée a germé aussi côté de laL y en a pour tous [es goûts!jun/jui{1et/août 201 • 13pays des « rois catholiques ». Iqui vivent en situation de minorité dans lelement de faire connaissance avec des jeunesGérald Machabertausous tente, du lundi matin au vendredi soir. Ivironnement lors de séjours d’une semaineactivités visant à comprendre et agir pour l’encôté de chez eux ou plus Loin[r:


deetCes pagessont Les vôtres!Vous avez pris quelquesphotos, envoyez-nous un messageélectronique, passez-nous un coupde fil ou rendez-nous visite pour lespartager... n’hésitez pas a nous fairese vit dans votreparoisse, votre groupe, votre consistoire.Ces pages vous sont grandespart de ce quiouvertes et n’attendent que voscontributions Une photo etquelques lignes sont suffisantes pourpartager avec tous les lecteurs ce quevous vivezGérald Machabert24Av. Wilson25200 Montbeliard, 03 81 93 91 24redaction-est@parolesprotestantes.frAller de Uavant et rêver en grandLA BRANCHE MOYENNEdes Éclaireuses etÉclaireurs Unionistesde Nancy est partiecamper sept jours dansle sud de la France àConqueyrac, dans leGard (30), dans uncamp de formation qui -s’appelle Aziiriut.Après qrtclqrtes 21heures de trajet, nousavons commencé ànous installer et malgréde grandes averses, nous avons pudébuter la veillee d’ouverture commeprevu. Durant la semaine, les enfantsont pu passer des brevets (cuisine, traqueur, secourisme,...), partager ungrand jeu « spi » (autour d’un textebihlique) des activiles d’cquipes. ainsique des veillees durant lesquelles certains enfants ont décidéde faire leur promesse.Ce camp-école est aussiun Ires bon lieu de forination pour les jeunesresponsables et lesdirecteurs en formation. C’est avec une certaine tristesse que chacun est reparti dans sonunité, mais avec encoreplus d’énergie pour« aller (le lavant et réveren grand ». Notre prochain rendez-vous aura lieu ledimanche 12juin au lycée agricole dePixerécourt.Pourp1tts d’inlortnations sur cet apresmidi festif, merci (le contacter ArianeBecker (bccker.ariane@yahoo.fr). IArkme Becher,NancyCélébration de la vienouvelleI.A CÉEEBRATION DE IAUBE pascale a dejàune bonne tradition à Vandoncourt.Des participants — pas seulement les« lève-tôt » — tout le consistoired’Audineottrt se sont rendus au templele dimanche de Pâques à 5h30. Lamarche a commence à la lueur desflambeaux. Ensuite, nous avons marché en respirant l’air frais de la nouvellejournée, accompagnés par la lecture durecit de la Creation en sept etapes, desprières et des chants. A notre arrivée aupoint de vue, le soleil s’est levé, symbole de la nouvelle vie que laResurrection nous annonce. Cet événement s’est terminé autour d’un petitdéjeuner bien convivial oit on a senti lajoie de Pâques. •Jôrg Boss,(lIiLI(fll( ()U tIl peut pleuvoir...LAsso II ION Cossus FAN Tut ii s’est donneccomme objectil dc restaurer l’orgue dutemple (le Seloncourt. conçu p’ AlbertSchw cil ze r.Cependant. Ires rapidement. (lc’ la cousutution de l’association, ses membres 0111convenu qu’il ne servait o rien dc restaurerl’orgue si le toit du temple qui l’abrite n’étaitpas cianche.Lassoeiation a pu obtenir une subentionmunicipale dc 25.000 euros versec au proprietaire du temple : le conseil presbytéral.Les travaux ont eue suivis par l’association.et mcncs a bien pour ce printemps 2011.Notre temple, si remarquable, estaujourd’hui preserve des intemperies. IPierre Thierry,P,csidcntFrissons au VallonIJNL ( INQI’ \N I NF. fl’I-NlAN I et d’adolescentsdu consistoire de Saint-Julien et de Valentigneyse sont retrouvés au camp du Vallon, à Orbe)’,en Alsace. du 26 au 2Q avril, pour vivre quatrejournées bien remplies, autour (lu thème « 1.csvisogcs ch’ Dieu ».Ils ont appris et compris lltIC si Dieu ne P°”se voir, il était possible de voir en chaque étrchumain son reflet. Ils ont prepare un cadeaupour le culte (le l’Ascension le jeudi 2 juin oSaint-Maurice, venez nombreux IConnue &heele,i)lij’UU ou II14 • jun/jLIet/août 2011

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!