Télécharger le dossier de presse - Grand Lyon Habitat

grandlyonhabitat.fr

Télécharger le dossier de presse - Grand Lyon Habitat

Dossier de presse30 mai 2005Le Floquet à Lyon 1 erUne résidence au cœur de la Croix-Rousse1


SommairePrésentation de l’opération p 3Un projet qui tient compte des résidents en place p 4Le programme immobilier (typologie et catégorie) p 5Le parti pris architectural p 6Le programme des travaux p 6Un relais pour les famille en place p 7Une rénovation importante comprenantde nouveaux locaux p 7Le parti architectural de la nouvelle résidence :garder le cachet des anciens bâtiments des canuts p 8Les locaux d’activité en rez-de-chaussée p 9Les locataires de la résidence p 10Les logements réservés p 10Qui sont les locataires ? D’où viennent-ils ? p 10Loyers et charges p 11Prix de revient et financement de l’opération p 12Les partenaires et le calendrier de l’opération p 13-14Le patrimoine de l’OPAC du Grand Lyonsur le quartier p 15-17L’OPAC du Grand Lyon : carte d’identité p 182


Présentation de l’opérationDans le cadre des actions conduites par la Ville et la communauté urbaine deLyon auprès des organismes publics, les Hospices Civils de Lyon ont décidé demettre en vente cet immeuble des canuts situé au 2, place Chardonnet àLyon 1 er .Par l’intermédiaire de la Mission Habitat du Grand Lyon, l’OPAC du Grand Lyons’est vu confier le soin d’étudier le rachat et de mener à bien la réhabilitation decet immeuble.L’opération est alors proposée en financement PLUS CD et en PLS pourassurer la mixité des populations dans le quartier.L’immeuble comprenait une vingtaine de logements, dont une quinzaine étaientvides. Il y avait également une loge de concierge, des locaux d’activité et unecrèche de la ville de Lyon.Le Floquet : pourquoi ce nom de baptême ?Le Floquet est le nom donné à la résidence enréférence aux soyeux des pentes de la Croix-Rousse.Le Floquet signifie en parler lyonnais une touffe deruban ou de fils de soie qui sert de pompon. Leslocataires de cette résidence recevront le jour del’inauguration un floquet aux couleurs de l’OPAC duGrand Lyon.Place ChardonnetHilaire Bernigaud, Comte de Chardonnet (qui a laissé son nom à cettecharmante petite place du 1 er arrondissement) est un chimiste né àBesançon en 1839 et mort à Paris en 1924. Chimiste de formation etindustriel, c’est lui qui a inventé la soie artificielle. La place du Perron apris le nom de Chardonnet 4 ans après sa mort pour l’honorer (le 13février 1928).3


Un projet qui tient compte des résidents en placeLe projet social est établi en fonction desménages en place dans l’immeuble. Sa positionsur les pentes de la Croix-Rousse a nécessitéd’importants travaux de restructuration avecnotamment une mise aux normes complète desécurité et de confort.Après la réalisation des enquêtes sociales,il apparaît quelques difficultés qu’il faudra gérer :• Une famille occupe la loge du gardien, situéeau rez-de-chaussée. Cette loge va êtretransformée pour créer un local poubelles et unlocal à vélos inexistants. La famille sera relogéedans un T2. Il n’y aura plus de poste de gardienalloué à cette résidence.• Cinq locataires souhaitent rester dans leur appartement. Il faudra entenir compte pendant la durée des travaux. Ces familles seront relogéesdans l’immeuble pendant la durée des travaux, qui toucheront leurappartement (relogement « tiroir »).• Une locataire souhaite une mutation et en profiter pour se rapprocher dulieu d’habitation de son fils qui réside sur les hauts des pentes à la Croix-Rousse.• Deux autres familles seront relogées (l’une dans un T2, l’autre dans unT1) selon leurs ressources et leur composition familiale.4


Le programme immobilier (typologie et catégorie)Le programme ainsi proposé, après la restructuration complète des locaux, estle suivant :• 2 T1 PLUS CD• 10 T2 dont 1 PLAI, 4 PLUS CD et 5 PLS• 7 T3 dont 2 PLUS CD et 5 PLS• 2 T4 dont 1 PLAI et 1 PLUS CD• 1 T5 PLUS CD,251511PLSPLAIPLUS421T1 T2 T3 T4 T5soit un total de 22 logements (10 PLUS CD, 10 PLS et 2 PLAI) pour unesurface habitable totale de 1 265 m² et une surface utile de 1 303m².22 appartements dont 2 très sociaux,10 sociaux et 10 intermédiairessurface habitable totale : 1265 m²5


Le parti architecturalLes locaux avant les travaux étaient très vétustes et ont nécessité unerestructuration complète après la démolition des cloisonnements existants.Le programme des travauxLes travaux ont consisté en :• Une révision complète de latoiture,• Un remplacement desmenuiseries extérieures et lamise en place de jalousieslyonnaises,• Un ravalement des façades,• La création d’un ascenseur, d’unlocal poubelles et d’un local àvélos et poussettes,• La réfection complète desréseaux (eau, gaz, électricité,téléphone et TV) ;• Des travaux de propreté du halld’entrée et de la cage d’escalier,• La pose d’un interphone,• La redistribution complète deslogements avec création de coinscuisine, toilettes et salles de bain,• L’installation d’un chauffageindividuel au gaz et de la VMC(ventilationMécaniqueContrôlée),• Des travaux de finition afin delivrer des appartements « prêt àhabiter ».6


Cette très importante réhabilitation a demandé plus d’une année de travaux.Alors que les logements initiaux étaient loin de posséder les éléments deconfort actuels (WC sur le palier, par exemple), les appartements livrésaujourd’hui sont totalement nouveaux.Refaits à neuf, ils disposent de tout le confort moderne avec la conservationdes hauteurs sous plafond initiales.Une attention particulière a été portée sur l’isolation thermique et l’acoustique.Un relais pour les familles en placeLe maintien des cinq locataires en place durant le chantier a été possible par lamise en œuvre d’une opération, dite de « logements relais » (appeléeégalement opération « tiroir »). Cinq appartements ont , en effet, été refaits àneuf en début d’opération et ont ainsi permis d’héberger les locataires désirantrester dans l’immeuble pendant le déroulement des travaux. Ces derniers ontpu retrouver leur propre appartement en fin de travaux.Une rénovation importante comprenant des créationsde nouveaux locauxLes parties communes ont été elles aussirestructurées, notamment en rez-de-chaussée avecl’implantation de locaux de services (poubelles, vélos)à l’emplacement de l’ancienne loge de gardienne. Descaves privatives ont été créées.7


Le parti architectural de la nouvelle résidence : garderle cachet des anciens bâtiments des canuts !Le cachet XIXème de cet ancien immeuble typique des canuts aété conservé et mis en valeur (jalousie lyonnaise, porte cochèreen bois monumentale, traboule, grandes fenêtres allongées). Lacage d’escalier, qui jouxte le bâtiment et qui est visible depuis lacrèche, est magnifique et digne des plus belles traboules deLyon.Les traboules ont été conservées et permettentune double entrée : place Chardonnet et rueBurdeau.De même les châssis extérieurs, munis dedouble vitrage ont été refaits en bois (et non enPVC) dans les proportions exactes des existants,chacun étant équipé de jalousies en aluminium,qui rappellent les jalousies en bois spécifiquesau quartier des soyeux de Lyon.L’ascenseur extérieur créé a été positionné defaçon la plus discrète possible pour préserver lecachet de la bâtisse (à l’intérieur de la cour del’immeuble).Les cheminées briques en toiture, sicaractéristiques du paysage Croix-Roussien, ontété conservées et renforcées.La porte cochère en bois massif a été refaite,avec un soin tout particulier, à l’identique.Le hall d’entrée, inexistant auparavant, estaujourd’hui équipé de boîtes aux lettres nouvellesnormes. Son traitement esthétique est fondé sur lamise en valeur d’éléments de structure d’origine,telle que la mise à jour de la voûte en pierre deCouzon.Enfin le ravalement de la façade, dont les tonssont en totale harmonie avec l’environnement,accentue la prestance et souligne la qualitéarchitecturale du bâtiment.8


Les locaux d’activité en rez-de-chausséeQuant aux locaux d’activité , en rez-de-chaussée de l’immeuble, leur activité aété maintenue durant les travaux. Il s’agit d’une crèche municipale de la ville deLyon, d’une société de design informatique (côté place Chardonnet), d’unatelier de décoration et d’un local associatif (côté rue Burdeau).Le mot de l’architecte«L’approche architecturale de cetteopération ne s’est pas limitée au partifonctionnel et à la refonte deséquipements techniques.La qualité du bâtiment, construit au XIXème siècle, sa situation au cœur despentes de la Croix-Rousse, et sur le tracé des célèbres « traboules » lyonnaises(double entrée) demandaient une attention particulière pour respecter la qualitédu bâti typique de l’époque de pleine activité de la soierie lyonnaise ».Cabinet architecteSCP d’Architecture J.F. et P. Marin23, rue Henri Gorjus69004 LYON04 78 39 99 999


Les locataires de la résidenceLa résidence propose trois programmes de logements différents.10 appartements sociaux (PLUS CD), 2 appartements très sociaux (PLAI) et 10appartements intermédiaires (PLS).Les logements réservés68 % des logements ont fait l’objet de réservations (soit 15 sur 22 logementsque comptent la résidence).Communauté urbaine de Lyon 5 appartements (3 T2, 1 T3, 1 T4)Préfecture 5 appartements (1 T2, 2 T3, 1 T4, 1T5) dont 2 T3 occupésCIL 2000 (1% logement) 5 appartements (3 T2, 2 T3)OPAC du Grand Lyon7 appartements (2 T1, 3 T2, 2 T3) dont2 T2 et 1 T3 occupésActuellement, sur les 22 appartements que comprend la résidence, 17logements sont loués.Deux appartements sont bloqués et réservés au renouvellement opérationnel(travaux de réhabilitation lourde dans une résidence rue Sergent Blandan). Unappartement est en cours de visite et prêt à être reloué. Un dossier est en coursd’instruction (Passage en commission d’attributions des logements) et deuxappartements sont en attente de candidats par le réservataire CIL 2000.Qui sont nos locataires ? D’où viennent-ils ?L’environnement de cette résidence est très particulier. C’est un quartier villagetrès vivant, la nuit également, ce qui plaît aux jeunes. Pour les familles, cetteactivité nocturne et le manque de stationnement peuvent les dissuader derésider dans le quartier.Les anciensComme déjà mentionné, cinq familles qui vivaient dans cet immeuble avant lestravaux ont souhaité y rester. Il s’agit essentiellement de retraités (2 couples, 2personnes seules, 1 personne avec son fils).10


D’où viennent les nouveaux ?Parmi les nouvelles familles, on compte une mutation de l’OPAC du GrandLyon.Généralement, les nouveaux locataires viennent de l’arrondissement (5familles) ou du quatrième, arrondissement limitrophe (1 famille).Trois familles viennent d’autres arrondissements de Lyon et deux d’autresdépartements que celui du Rhône.Le profil des nouveaux locatairesCinq locataires vivant seul, quatre couples avec enfants et deux couples sansenfant occupent 11 des 17 appartements proposés à la location.Il reste encore 6 appartements à louer dont 1 T4 et 2 T3.A ce jour, on compte dix enfants habitant Le Floquet (8 ont moins de 10 ans etun a 13 ans).Parmi les 11 familles, quatre sont de nationalité étrangère. Parmi les chefs defamille, six sont employés (dont certains en situation précaire), un est retraité etquatre sont sans emploi à ce jour (chômage, RMI ou invalidité).Loyers et chargesIl s’agit de la première opération dite d’acquisition amélioration « mixte » sur lesecteur de l’agence Presqu’île (Croix-Rousse). Les loyers et charges varientselon le programme de financement des appartements. Ce qui compliquel’affectation des candidats selon les critères de chacun de ces programmes etce qui rebute parfois les candidats en PLS (dont le niveau de loyer est plusélevé).Pour un PLAI (logement très social), il faut compter un loyer de 4,40 €/m2 SU(valeur 07/2004)Par exemple pour un Type 2 de 43 m2 (rez-de-chaussée) le loyer (chargescomprises) s’élève à 193,542 € par mois.Pour les logements PLUS CD (logements sociaux aidés réservés à desrelogements opérationnels), le loyer est de 4,95 €/m2 SU (valeur 07/2004)Ce qui donne pour Type3 de 68 m2 au 1 er étage par exemple, un loyer (chargescomprises) de 382,109 € par mois.Enfin, pour les logements PLS (logements intermédiaires), le loyer est calculésur la base de 7,02 €/m2 SU (valeur au 07/2004).Pour un Type3 de 69 m2 au 3 ème étage par exemple, le loyer (chargescomprises) est dans ce cas de 525,697 € par mois.11


Prix de revient et financementde l’opérationSurface habitable : 1 260 m 2Surface utile : 1 303 m 2Prix de revientTVA à 19,6 %Travaux 1 450 850 € (57 %)Honoraires 222 836 € (9 %)Charge foncière 853 413 € (33 %)Divers 13 204 € (1 %)TOTAL 2 540 303 €Financementsoit 115 468 € TTC / logementsoit 1 151 € TTC / m 2 de surface habitableSubventions 571 670 € (25 %)dontEtat 229 429 €Conseil régional Rhône-Alpes 99 274 €Ville / Grand Lyon 242 967 €Prêts 1 592 306 € (67 %)dontPrêt CDC 434 339 €Prêt PLS 674 540 €Prêt Patronal 197 210 €Prêt 1 % milliard PLUS 99 274 €Prêt Commerces 186 943 €Fonds propresOPAC du Grand Lyon 186 943 € (8 %)SOUS-TOTAL 2 328 621€Abattement fiscal 211 682 €TOTAL 2 540 303 €12


Les entreprisesDémolition MaçonnerieRavalement des façadesMenuiseries extérieures etintérieures boisCloisons- Plafonds- peintureCarrelage et faïenceSols PVC collésSerrurerieAscenseurChauffage-Plomberie et VMCElectricité et courants faiblesSILVADOMMULTITRAVAUXNORBA RHONE ALPESGUELPABERRYCLIP J PROPRETEDURUSSELKONE AscenseursROUVRAYL’ELECTRICITECalendrier de l’opération• ETUDESAvant projet sommaire : juin 2002Consultation des entreprises : mars/mai 2003• FINANCEMENTDépôt du dossier de financement : septembre 2002Arrêté de financement : décembre 2002• TRAVAUXOrdre de service de démarrage des travaux : février 2004Durée des travaux : 12 moisMise en location : mars 200514


Le patrimoine de l’OPACdu Grand Lyon sur le quartierLe patrimoine de l’OPAC du Grand Lyon sur le premier arrondissement deLyon n’est pas très étendu. On y compte seulement 789 logements gérés parl’OPAC du Grand Lyon. Le problème de foncier reste la difficulté majeure pourun développement de constructions neuves sur cet arrondissement. C’estpourquoi de nombreuses acquisitions d’anciens bâtiments (souvent insalubres)rénovées par l’OPAC du Grand Lyon ont été réalisées ces dernières années surcet arrondissement.Les plus anciennes résidencesLE CLOS JOUVE (8 à 14 rue des Chartreux, 28-30, Bd de laCroix(Rousse,1 à rue Carquillat) immeubles de 4 étages : 299logementsORNANO (44, rue des chartreux) immeuble de 4 étages :66 logementsTOM MOREL (12 à 14 place Morel) immeuble de 8 étages :45 logementsMARTINIERE TOLOZAN (18, rue Saint Polycarpe) immeuble de 5étages : 18 logementsDESIREE (n° 5) immeuble de 5 étages : 5 logementsDUPASQUIER (2 à 6, rue Pouteau, 34, rue JB Say, 11 et 13, montéede la Grande Côte) habitat collectif de 2 à 6 étages : 83 logementsLES FANTASQUES (n° 6) 6 étages : 24 logementsAMABLE AUDIN (7, place Colbert) 6 étages : 18 logements15


LA VIEILLE MONNAIE (16, rue de la vieille) 5 étages :20 logementsFERNAND REY (n°8) 4 étages : 8 logementsPOUTEAU (n°8) : 2 logementsBON PASTEUR (n° 1 et 3) 3 étages : 15 logementsPOUTEAU (n°17) 5 étages : 10 logementsPOUTEAU (n° 23) 7 logementsLES CAPUCINS (n°13) 5 étages : 8 logementsROZIER (n°6) : 5 logementsPIERRE DUPONT (n° 39-41) 5 étages : 11 logements***Zoom sur une résidence de caractère :THIAFFAIT (19, rue René Leynaud) 6 étages : 34 logementsLa rénovation de cette résidence ainsi que la traboule du XIXèmesiècle, composée aujourd’hui de boutiques de jeunes créateurs a faitl’objet de nombreux reportages, tant la qualité architecturale a étérespectée aussi bien dans le choix des matériaux que dans leur miseen oeuvre. La réhabilitation a en effet été primée au 6 ème grandprix national de l’amélioration de l’habitat (prisme d’or 2001)CAPUCINS (n° 10) 3 étages : 8 logementsGRANDE COTE (n° 55, 1, rue Imbert-Colomès) 5 étages : 10logementsTOURETTE (n°10) 2 étages : 5 logements – livrés en 200016


***Zoom sur une résidence de caractère :MAGNEVAL (n°5 et 7) 3 étages : 25 logements – livrés en 2002Livrée en décembre 2001 et janvier 2002, cette résidence est lapremière qui a été réalisée dans un souci environnemental. Trèstypée canuts, le parti architectural a préservé le cachet du quartier,en y associant des matériaux nobles.SAINT VINCENT (33, quai St Vincent) :1 logementCRIMEE (n°30) 3 étages : 4 logements – livrés en octobre 2004AUGUSTIN (n°11) : 20 logements livrés en octobre 2004Les opérations en cours de livraison***LE FLOQUET (2, place Chardonnet) : 22 logements – livraison mars 2005Cette résidence est inaugurée aujourd’hui. Son cachet ancien a été préservé,notamment sa magnifique porte cochère.Les opérations en cours de montage financier(pour livraison dans les deux ans à venir)SERGENT BLANDAN (n°26, rue sergent Blandan) : 23 logements trèssociaux - maison de famille – ouverture de chantier prévue : pour uneivraison en octobre 2006RIVET (n°7)- 6 logements – livraison prévue en février 2007RIVET (n°3) - 4 logements – livraison prévue en août 2007GRANDE COTE (n°53) – 2 logements – livraison prévue en juin 200717


Carte d’identitéL’OPAC du Grand Lyon, c’est aujourd’hui :Un organisme au savoir-faire éprouvéCrée en 1920Président : Yvon Deschamps Vice-Président : Jean-Luc TrossatDirecteur général : Daniel GodetUn patrimoine de plus en plus étenduIl gère 22 445 logements sur le territoire du GrandLyon, 400 locaux commerciaux et 5 276 garageset parkings de l’agglomération lyonnaise.Une vaste gamme de logements à tous les prix,du centre ville aux communes du Grand Lyon, dustudio au 5 pièces, du neuf ou de l’ancien, ducollectif ou de l’individuel.Une gestion de vraie proximité! Huit agences sur le territoire pour une présenceefficace dans les quartiers.! Un service d’intervention d’urgence 24/24 et7j/7.! Un personnel au service des locataires.! 550 personnes dont 70 % sur le terrain(gardiens, chargés de clientèle, agences deproximité).Des avantages financiers appréciablespour les locatairesUn toit pour lesartistes en quêted’un lieud’expositionL’OPAC du Grand Lyonest le premier organismeHLM a crée en 2001 ceconcept sur Lyon. Il adécidé d’aménager sonaccueil pour accueillirles expositionsartistiques de seslocataires talentueux etd’autres artistes.Vernissage et relationspresse leur sont offerts :un cadeau pour lesartistes, mais aussi pourles yeux des visiteurs etdu personnel.! Pas de frais d’agence ! un règlement des loyers en fin de mois! une possibilité d’avance des prestations logement.Contact presse :Catherine-Isabel BAUDRY - Tél. 04 72 74 68 84e-mail : ci.baudry@opac-grandlyon.frLe coin presse sur internet : www.opac-grandlyon.com18

More magazines by this user
Similar magazines