Télécharger - Anfh

anfh.fr

Télécharger - Anfh

N° 29 Sept. 08 www.anfh.asso.frFormation ProfessionnelleTout au Long de la Viese préparer


La Lettre de l’ANFH Septembre 2008 N° 29Le décret instaurant la formation professionnelle tout aulong de la vie dans la fonction publique hospitalière a été publiéDominique ValmaryPrésident de l’ANFHFédération Hospitalièrede Franceà la fin du mois d’août. A la fin octobre, les établissements sanitaires, sociaux etmédico-sociaux publics vont recevoir le guide ANFH « comprendre et mettre en œuvrela réforme de la formation professionnelle ».Destiné aux responsables formation, ressources humaines ou encore aux membresdes instances consultatives de l’établissement, ce guide se veut avant tout pratique etopérationnel. Il constitue également la première réalisation concrète du projet stratégique2008-2011 de l’ANFH.Adopté par les administrateurs paritaires de l’association en juin 2007, le projetstratégique 2008-2011 canalise les énergies vers cinq objectifs : accompagner lesagents de la fonction publique hospitalière, enrichir notre offre de services, construireavec les conseils régionaux, resserrer les liens avec les conseils généraux et améliorerla performance en la mesurant.Vingt-quatre projets ont par la suite été inscrits au programme stratégique. Dont celuidestiné à produire une offre de service dédiée à la mise en place de la réforme de laformation professionnelle tout au long de la vie.D’autres groupes projet ont engagé leurs travaux : un qui imagine et organise les mesuresà prendre pour construire et développer les partenariats avec les conseils généraux,un autre sur les données statistiques que peut produire l’ANFH, ou encore celuidestiné à simplifier les procédures administratives liées à la collecte des fonds ou aufinancement des actions.Nous reviendrons régulièrement sur les avancées concrètes du projet stratégique, etcomptons que les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux en soient lespremiers bénéficiaires.> Vu sur anfh.asso.frDes ressources documentaires en ligne l p. 3> En bref l p. 3, 4, 6, 7>ANFH à vos cotés l p. 4, 5Ouverture de la délégation MartiniqueFOADA, Elargir l’accès à la formation2Pour recevoirLa Lettre de l’ANFH :communication@anfh.asso.fren indiquantvos coordonnées complètes>Actus réglementairesReconduction de l’accord-cadre ANFH-CNSA l p. 6, 7Formation d’adaptation à l’emploi des personnels de direction>Dossier FPTLV se préparer l p. 8, 9, 10, 11>Portrait Maria Landrin - Cadre de pôle médico-technique l p. 12Lettre de l’ANFH : Pierre Gilibert directeur de publication • Dominique Valmary, Gérard Payet, Michel Fourmeaux, Marie-NoëlleBougère, Françoise Forcioli, Françoise Julien, Martine Mandopoulos-Clémente, Jocelyne Marquant, Maryvonne Rey,Raphaëlle Courtin, Kristel Hamon comité de rédaction • 20 000 exemplaires • BIALEC impression • ISSN 1167-8046


La Lettre de l’ANFH Septembre 2008 N° 29Des ressources documentairesen ligneLe service Développement de la Formationet des Compétences (DFC) de l’ANFH proposeen ligne aux adhérents des ressourcesdocumentaires.Des guides méthodologiquesDans la rubrique « Guides », vous avez notammentaccès au guide sur l’imputabilitédes dépenses liées aux actions de formation.Le guide d’accès aux emplois de laFonction Publique Hospitalière, quant à lui,sera remis en ligne après une actualisationapprofondie.Par ailleurs, une liste de référencesvous indique desguides à télécharger surd’autres sites Internet.Compétences proposeL’accès aux textes de laformationdes ressources documentairesaux établissementsUne base de donnéesrecense l’ensemble des adhérents.textes ou dispositions réglementairesconcernant laformation professionnellecontinue des personnels de la fonction publiquehospitalière. La recherche peut s’yfaire par date de publication, mot-clé ounature du texte.Des prêts documentairesLe site offre également la possibilité d’emprunteren ligne des ouvrages ou des documentsmultimédias. Après avoir sélectionnéle thème, une liste de documentsLe service Développementde la Formation et desdisponibles apparaît. Il suffit alors de choisirl’ouvrage souhaité, de cliquer sur « réserverce document » et, enfin, de confirmer sademande de prêt par mail.Le Prix ANFHLes actions de formation récompenséespar le Prix ANFH 2008 sont détaillées (présentationdu projet + annexes) dans larubrique éponyme.Pour connaître en détail les supports deveille documentaire mis à disposition desadhérents par l’association,une rubrique :« Prestations documentaires». Vous y apprendrez,par exemple, que l’ANFHdispose d’un espaceconsacré aux consultationssur place où l’on peutaccéder à différentesrevues de recherche.ANFH Champagne-Ardenne :licence professionnelle QualitéFruit d’un partenariat entre l’ANFHChampagne-Ardenne et l’IUT deTroyes, la licence professionnelle« Gestion de la qualité et du risqueen milieu hospitalier » entame saquatrième année.La formation permet d’acquérir lescompétences suivantes :- être capable de mettre en place etde piloter une démarche qualité etd’accréditation ;- maîtriser les outils et méthodespermettant le management et l’améliorationpermanente d’un systèmequalité ISO 9000 ;- évaluer les risques de l’établissementet contribuer à la mise enplace d’une politique de gestion desrisques.Les diplômés se destinent à toutemploi correspondant au développementde la qualité ou à la gestiondes risques en établissement desanté (responsable qualité, gestionnairede risques ...).Plus de renseignements :ANFH Champagne-Ardenne :03 26 87 78 20le rapport d’activite 2007en ligneTélécharger ou consulter le rapportd’activité de l’ANFH sur le site internet: rubriques «Adhérez à l’ANFH»et «Qui sommes-nous».3


La Lettre de l’ANFH Septembre 2008 N° 29ANFH Corse :licence Sécurité en FOADAOuverture de la délégationANFH en Martinique4L’Université de Corse en collaborationavec la délégation régionaleANFH propose depuis octobre2005 une licence professionnelle« Sécurité des biens et des personnes» en formation ouverte à distanceet accompagnée (FOADA).Cette formation s’adresseessentiellement aux techniciensde salubrité de tous secteurs, auxréférents dans les établissementsde santé (infirmiers hygiénistes,infirmiers cliniciens, responsablesmédico-techniques), aux cadreshospitaliers (hôpitaux, auprès desCLIN, cellules qualité, comités devigilance) et au corps des sapeurspompiers.Au programme :• connaissance de l’ensemble desrisques dans un environnementet aptitude à les analyser dansun contexte donné ;• prévention et gestion desrisques par la vigilance et lamise en œuvre des obligationsréglementaires ;• maîtrise des techniques d’évaluationappliquées aux risqueset à leurs effets, aux mesuresprises et à l’ensemble desveilles sanitaires ;• participation au managementpar la «qualité» en vue d’améliorercette prise en charge etd’animer la réflexion stratégiquedes équipes sur la gestion desrisques,• audits et expertises transversalesen appui aux équipes dirigeantes.Plus de renseignements : ANFHCorse : 04 95 21 42 66http://foad.univ-corse.fr/L’ANFH se rapprochedes agents de l’outremer, après La Guyaneet La Réunion, une délégations’est installéeen Martinique.Plus de 6 000 agentssont concernés etdésormais peuventêtre conseillés surplace.> Consulter les pagesrégionales : anfh.asso.frrubrique « vie des régions »La délégation ANFH Martinique est ouverte !Depuis le 15 juillet 2008 toute l’équipe de la délégation estréunie et vous accueille : Immeuble Jamesby, Zone de Manhity- 97232 LE LAMENTIN.Aux côtés de Laurent Volckmann, délégué régional, GhislaineDumanoir et Maina Charmant, respectivement conseillèreen dispositifs individuels et conseillère en gestion de fonds,oeuvrent pour renforcer l’accès à la formation professionnelledes hospitaliers de l’île.Comme en métropole, la politique de la délégation ANFHmartiniquaise est impulsée par des instances paritaires.Ces instances sont composées de : Georges MIRAN (FHF)- Président, Ghislaine JOACHIM ARNAUD (CGT) - Vice-Présidentet les membres du bureau National : Reine CABRI-MOL (CGT), Bruno CHARLES ACHILLE (CDMT SUD), VictorJEAN-BAPTISTE SIMONE (FHF), Christelle PRANGERE(FHF). Quelques uns étaient d’ailleurs présents à l’assembléegénérale de l’ANFH en juin dernier.L’ANFH Martinique est née officiellement le 1er janvier 2008,date depuis laquelle l’association reçoit les cotisations deseize établissements. D’abord confiée à la délégation régionalePicardie, la gestion financière et administrative s’est néanmoinsréalisée avec les instances régionales martiniquaises et qui ontdélibéré pour attribuer les financements.Aujourd’hui, la délégation est administrée localement par sesinstances paritaires. Elles mettent tout en oeuvre pour géreraux mieux les actions de formation définies par les instancesrégionales en fonction des besoins exprimés par les établissementset renforcer les droits individuels en matière de formationprofessionnelle.


La Lettre de l’ANFH Septembre 2008 N° 29La Formation Ouverte A DistanceAccompagnée,Elargir l’accès à la formationRapport sur le recrutementdans la FPHLes DélégationsANFH Basse-Normandie,Haute-Normandie, Corseet Ile-de-Franceproposent un dispositifde préparationaux concours de laFonction PubliqueHospitalière enformation à distances’appuyant sur unedémarche d’individualisationde laformation.Soucieuses d’optimiser les dispositifs et dépenses de formation,tout en développant l’accès à l’ensemble des agents, les délégationsrégionales Basse-Normandie, Corse et Haute-Normandie ontdéveloppé une offre en FOADA. Cette offre de formation contribueà dynamiser les plans de formation institutionnels et facilite les politiquesde promotion professionnelle menées par les établissements.En 2006 et 2007 ces trois régions, rejointes par la Franche-Comtéen 2008, ont mis en œuvre une « préparation au concours administratifde secrétaire médicale ».Compte tenu du succès de cette expérience, les trois délégationsont décidé d’étoffer leur offre sur d’autres préparations avec la« Préparation au concours administratif d’adjoint des cadres ».La région Ile-de-France a rejoint la démarche pour répondre à la demandede ses établissements adhérents et l’a inclu au programmede ses actions régionales 2009.Cette action de formation se déroule sur 146 heures dont 96 en présentielpour la préparation à l’épreuve orale de droit public, l’épreuveécrite ou orale de droit hospitalier et des institutions sociales,20 heures à distance pour l’épreuve de rédaction d’une note desynthèse et 30 heures d’entraînement aux épreuves du concours.Il faut souligner qu’en préalable le prestataire organise 6 heures enprésentiel pour assurer la prise en main de la plate forme FOAD pourles stagiaires.Pour la partie « en ligne » le tutorat est assuré par courriel, forum,téléphone et rendez-vous personnel en cas de besoin.L’expérience précédente a démontré qu’il convient d’être vigilant surles dates des concours envisagées avant de déterminer le calendrierpar département. Cependant, nul n’est à l’abri d’une annulation deconcours au dernier moment.Les premiers éléments d’évaluation ont démontré que cette action« mixte » contribue au succès des concours administratifs hospitaliers.>> Pour bénéficier de la formation :ANFH Basse-NormandieANFH Haute-NormandieANFH CorseANFH Ile-de-FranceUn rapport relatif à l’organisation etau pilotage des recrutements au seinde la Fonction Publique est disponible.Il propose de « refonder les concoursde l’Etat ». Il formule notamment lesrecommandations suivantes : mettre enplace des concours communs, revoir lesépreuves trop « académiques », limiterles candidatures multiples et le phénomènedes surdiplômés, et améliorer lefonctionnement des jurys.Télécharger le rapport :http://doiop.com/rapportANFH Ile-de-France : MasterResponsable de formationAvec l’Université d’Evry, ladélégation a mis en place un Master,cursus réalisable en 2 ans, à destinationprincipalement des responsables deformation des établissements franciliensadhérents.L’innovation réside dans la modularitédu diplôme, ce qui autorise, notamment,une prise en charge via une démarchede validation des acquis de l’expérience(VAE) ou le multi-financement. La premièrepromotion entamera les cours au moisd’octobre prochain.Pour plus de renseignements : ANFHIle de France : iledefrance@anfh.asso.frNOUvelle adressepour l’ANFH midi-pyreneesLa délégation régionale Midi-Pyrénéesaccueillera ses adhérents et leurs agentsà partir du 17 novembre dans sesnouveaux locaux situés au :1, rue Giotto, parc technologique ducanal, 31520 Ramonville Saint-AgneTél. : 05 61 14 78 68midipyrenees@anfh.asso.fr5


La Lettre de l’ANFH Septembre 2008 N° 29Les formations d’adaptation àl’emploi des personnels de directionUne série d’arrêtés fixe pour les directeurs d’hôpitaux, d’établissementssanitaires sociaux et médico-sociaux, les travaux de formation,organisés par l’EHESP, qui leur permettent, en complémentde leurs parcours professionnels, l’acquisition et le développementdes compétences nécessaires aux métiers de direction. A noter,la Formation d’Adaptation à l’Emploi ne peut durer moins de 12semaines, consécutives ou non.Pers. de direction Organisation Contenu du cycle JuryPersonnels détachésdans le corps despersonnels de directiondes établissementsde santéPersonnels détachésdans le corps desdirecteurs d’établissementssanitaires,sociaux et médicosociaux(D3S)Personnels accédantdirectement aucorps des personnelsde direction desétablissements desantéPersonnels ayant accédédirectement aucorps des directeursd’établissementssanitaires, sociauxet médico-sociaux(D3S)textes...Formationobligatoired’adaptation àl’emploi :- suivie aucours des2 premièresannées dudétachement ;- validationrequise pour lerenouvellementdu détachementTravaux deformationthéorique etpratique :- suivis dans lecadre du cyclede formationa) un apprentissage théoriquecomposé d’un tronccommun et de modulesde spécialisation choisisen fonction du parcoursprofessionnel et de l’affectation;b) un stage pratique de 4semaines dans un établissementautre que celui del’affectation et agréé parle directeur de l’EHESP.Sous la conduite et laresponsabilité du directeurde l’EHESP, assisté d’unmaître de stage, il faitl’objet d’un rapport demission écrit, dont le sujetest défini par l’Ecole.a) un apprentissage théorique(idem ci-dessus)b) une mission effectuéedans un établissementautre que celui de l’affectation,dont le sujet estagréé par le directeur del’EHESP.Cette mission se déroulesous la conduite et laresponsabilité du directeurde l’EHESP, assisté d’untuteur.- présidé par ledirecteur général duCentre national degestion ou par sonreprésentant, et desreprésentants de laDHOS ou DGAS, desreprésentants despersonnels de directionet de l’EHESP.Le jury évalue le suivide la formation àpartir du rapport demission, des appréciationsdu maîtrede stage et de lamotivation professionnellelors d’unentretien oral.• Arrêtés du 4 juillet 2008 - JO du 10 juillet 2008 (NOR : SJSH0816587A, SJSH0816588A,SJSH0816594A, SJSH0816598A) à consulter sur www.legifrance.gouv.fr/ ou http://bifp.fonction-publique.gouv.fr> L’ingénierie deformationChristopheParmentier,28 eurosEyrolles - Editions d’Organisation, 2008,229 p. L’auteur décrit la démarcheglobale que constitue l’ingénierie deformation en l’associant à une approchecompétences. Il propose une synthèsesur l’élaboration du plan de formation,sa mise en œuvre et son évaluation, etprésente les acteurs intervenant dans ledispositif, et le cadre juridique de laformation professionnelle continue.> Le contrat deséjour des EHPAD»,Gérard Brami> Le règlement de 36 eurosfonctionnement desEHPAD,Les Etudes Hospitalières, 2008, 100 p ; 92 p.Ces deux ouvrages pratiques proposentdes modèles commentés qui tiennentcompte de la réglementation en vigueurconcernant des documents à établirdans les EHPAD : contrat de séjour etrèglement de fonctionnement, assortisde commentaires et de guides d’autoévaluation.> La démarched’éthique appliquée: Contribution àl’étude du processusde décisionNoël-Jean Mazen26 eurosLes Etudes Hospitalières, 2008, 214 p.L’auteur justifie la place qui doit être faiteà l’éthique appliquée ou éthique cliniquepour « aider au dialogue », « faciliter laréflexion » et en pose les fondements. Il enprésente les outils et les repèresméthodologiques.7


FPTLV se préAnnoncé de longue date, le décret instaurant la formation professionnelle tout au long de la vie (FPTLV)pour les agents de la fonction publique hospitalière a été publié le 23 août dernier. Comment intégrerce texte dans les procédures habituelles de préparation et de mise en oeuvre du plan de formation ?Lors des journées d’informationorganisées par les délégationsrégionales ANFH, cette préoccupations’est, à de nombreuses reprises,manifestée. L’occasion, pour La lettrede l’ANFH, de revenir sur quelquesrecommandations, dont la principale :prendre le temps d’organiser la réforme.Le Droit Individuel à la Formation (DIF)Le DIF est un droit reconnu à chaqueagent de demander une formationdans le cadre d’un contingentd’heures attribué annuellement. Il estutilisé à son initiative, après accord del’établissement sur le choix de l’action.Quatre caractéristiques à retenir : lequota de 20 heures attribué par annéede service (plafonné à 120 heures), lapossibilité de l’utiliser par anticipation,pendant ou hors du temps de travail et latransférabilité auprès de tout employeurpublic.Les compteurs DIF ont commencéà tourner au mois de juillet 2007.Les agents présents à cette date,disposeront donc au 1 er janvier 2009 de30 heures de DIF.Toute demande de DIF doit êtrevalidée par l’établissement. Ce dernierdispose d’un délai de deux mois pourcommuniquer par écrit sa décision. Ils’agit ici de la seule contrainte à courtterme, car le texte ne pose aucunencadrement pour justifier le refus.A retenir toutefois : l’action de formationsollicitée au titre du DIF doit releverde certaines catégories du plan deformation (actions de formation liées à« l’adaptation à l’évolution prévisible desemplois (2b) », au « développementou acquisition des connaissances et/oucompétences (2c) », à la « préparationaux concours » et en complément de laVAE ou d’un bilan de compétences.Dans la pratique du secteur privé, età la lecture du texte, le Droit individuelà la formation se révèle être un droitd’initiative à la formation. En somme,une modalité, formalisée et encadréepour solliciter une formation.Quelques obligations toutefois àrespecter pour l’employeur :• La procédure est écrite, y compris ence qui concerne l’accord sur le choixde l’action de formation.• L’obligation d’informer annuellementles salariés via un documentrécapitulatif, annexé à un bulletinde paie, retraçant l’ensemble desheures de formation suivies et lesversements éventuels d’allocationformation (lorsque le DIF est réaliséhors du temps de travail).• Le délai de réponse est de deux mois.A défaut, le financement de l’actionest considéré acquis pour le salarié.On comprend vite que l’établissementdispose d’arguments importants pourne pas laisser « cannibaliser »le plande formation institutionnel par desdemandes individuelles variées etfantaisistes.On saisit tout aussi rapidement lesrisques potentiels pour le climatsocial de l’établissement. Aussi, pouréviter les effets délétères du « premierarrivé, premier servi », le guide ANFHpréconise de consacrer l’année 2009à la concertation avec les instancesparitaires de l’établissement autourdu DIF pour en définir les modalitésd’accès. Quelles priorités affichées8> www.anfh.asso.fr/Le guide pour comprendre et mettre en oeuvre la réforme de la formationprofessionnelle sera disponible en ligne pendant la deuxième quinzaine d’octobre


La Lettre de l’ANFH Septembre 2008 N° 29parerpar la direction ? Quelles procédures ?Création éventuelle d’une « fenêtre »pour recueillir les demandes de DIF ?...Autant de règles qui, une fois partagéespar l’encadrement et les représentantsdes personnels, doivent faire l’objetd’une campagne de communicationinterne qui devra permettre de porter àl’ensemble des agents la connaissancede leurs droits. Sur ces aspects, le guideANFH devrait se révèler un atout précieuxet, dans le courant de l’année 2009, dessupports de communication seront misà disposition des établissements pourleur faciliter la tâche.La possibilité de se former HorsTemps de Travail (HTT)Autre novation du décret, la possibilitéde se former hors temps de travail.Ouverte aux mêmes catégoriesd’actions de formation que le DIF et àla période de professionnalisation (sousdes conditions qui lui sont propres),le hors temps de travail appelle uneformalisation particulière (convention,accord de l’agent) et, lorsqu’il est réalisédans le cadre du DIF, le versement d’uneallocation formation. Cette allocationformation correspond à la moitié dutraitement net horaire de l’agent.Par exemple, un agent perçoit15 euros de l’heure et part en formation,dont 10 heures se déroulent hors tempsde travail. L’établissement lui verseraau titre de l’allocation de formation15 euros/2 = 7,5 euros X 10 heures =75 euros.Important : cette allocation deformation n’est pas imputable au titre du2,1% du plan de formation. Il convientde se rapprocher du service chargé dela paie pour envisager, tant les margesde manœuvre budgétaires en la matièreque les modalités pratiques. En effetle décret FPTLV impose un versement«2QuestionsminiCVMichel FourmeauxResponsable du serviceDéveloppement de la Formation etdes Compétences au siège de l’ANFH> septembre 2006 Intège l’ANFH entant que responsable du service DFC.> 2005 Responsable de l’observatoiredes métiers et des qualifications,OPCA du commerce inter-entreprise.> 2000 Responsable des étudeset recherches de la branche ducommerce inter-entreprises OPCAdu commerce inter-entreprise.> 1994 Responsable juridique del’OPCA des services informatiques,et sociétés de conseil et d’ingénierieOPCA FAFIEC.Qu’est-ce que le décret FPTLV apporteraaux personnels de la FPH ?« Le nouveau décret multiplie les possibilités d’accèsà la formation tout au long de la vie professionnelle etdoit permettre et faciliter les évolutions professionnelles.Les nouveaux dispositifs apporteront aux agentsde la fonction publique hospitalière les nouveaux droitsdont bénéficient les salariés du secteur privé. Le nouveaudécret sur la formation professionnelle a l’ambitiond’être plus lisible et cohérent. Les nouveaux dispositifsde formation tout au long de la vie vont permettre auxpersonnels d’avoir des parcours professionnels plus richeset d’avoir à leur disposition une gamme plus larged’outils. L’enjeu est d’arriver à concilier les aspirationsindividuelles des agents avec les objectifs des établissementsde santé.La plupart des dispositifs existants dans le décret de1990 font l’objet de mesures plus avantageuses pourl’agent. Le Droit individuel à la formation (DIF), droitd’initiative de l’agent à demander de la formation renforcel’intérêt du recensement des besoins individuels.L’enjeu étant que la formation réponde au projet partagéde l’agent et de l’établissement. »Et concernant la construction de parcoursprofessionnels ?« La réforme de la formation professionnelle introduit,tout au long de la carrière des agents, des perspectivesde moyen et long termes dans le cadre plus global de lagestion individuelle et collective de leurs compétences.Il est désormais possible de combiner les financementset les dispositifs pour anticiper des trajectoires professionnelles.Cela passe notamment par la création de deux nouveauxdispositifs qui permettront aux agents de construire leurparcours professionnels et de faire reconnaitre leursaspirations indivuelles : l’entretien annuel de formationet le passeport formation. L’entretien annuel de formationtrouve toute sa place dans le cadre plus général del’actuel entretien d’évaluation et constituera le momentprivilégié d’information des agents sur les axes prioritairesde formation, et bien sûr de prise en compte desaspirations individuelles »9


le mois suivant le déroulement de laformation.La construction du plan de formationAutre réflexion à engager : leclassement des actions de formationdans les catégories 2a, 2b et 2c dutype 2, « actions de développement desconnaissances et de la compétence ».De cette catégorisation, dépend leplafond d’heures réalisables en dehorsdu temps de travail.Le type 2 « développement des connaissanceset de la compétence » visel’acquisition de savoirs mobilisablesen situation de travail. Il inclut troiscatégories d’actions aux objectifsdifférenciés :• catégorie 2a « Adaptation immédiateau poste de travail »• catégorie 2b « Adaptation à l’évolutionprévisible de l’emploi, maintien dansl’emploi »• catégorie 2c « Développement ouacquisition de nouvelles connaissancesou compétences ».Comment « catégoriser » une actionde formation continue ? Se référerseulement à son programme ne suffitpas : il faut également tenir compte dela situation de l’agent concerné par laformation.En d’autres termes, il est nécessairede croiser deux facteurs : la situationprofessionnelle de l’agent concernéavec l’objectif pédagogique de l’actionvisée.La situation professionnelle de l’agentconcernéIl s’agit d’analyser la place (Poste /Emploi) occupée par l’intéressé, au seinde l’organisation du travail (dans la FPH,l’établissement, le service).Or, les notions de poste et d’emploirenvoient à des périmètres d’organisationdu travail différents. Ainsi, l’emploi est unecatégorie plus globale qui regroupe unensemble de postes. D’où la nécessitéde poser une double interrogation :1. Quel est le « poste » occupé parl’agent ?« Le poste » peut être défini commeune situation spécifique de travail,liée à l’organisation particulièred’un service : par exemple, le posted’aide-soignant en service dedialyse, en maternité, en gériatrie…2. Quel est « l’emploi » occupé parl’agent ?L’emploi peut être défini commeune situation générique de travail.Par exemple : « l’emploi d’aidesoignant» recouvre l’ensemble desactivités communes à la fonctiond’aide-soignant, quel que soit leservice dans lequel est mise enœuvre cette fonction. La notiond’emploi renvoie à un référentielapplicable dans l’ensemble de lafonction publique hospitalière. A cesujet, ne pas hésiter à se référer aurépertoire des métiers de la FPH.L’objectif pédagogique de l’action deformationIl s’agit d’identifier le « savoir » ou le« savoir faire » visé par la formation,en recherchant son degré de« transférabilité ».Deux questions doivent être poséessuccessivement :1. S’agit-il d’un savoir « spécifique »requis au poste de travail del’agent ?2. S’agit-il d’un savoir plus « générique »requis dans l’emploi occupé parl’agent ?La réponse à ce double questionnementpermet d’identifier :• Le faible degré de transférabilité d’unsavoir spécifique, c’est-à-dire requisau poste mais non dans l’emploi :catégorie 2a.• Le plus grand degré de transférabilitéd’un savoir générique, requis à lafois dans le poste et dans l’emploi :catégorie 2b.• Les actions de formation qui visentl’acquisition ou le développement10


La Lettre de l’ANFH Septembre 2008 N° 29Maria LandrinCadre de pôle médico-technique au CH de Charleville-MézièresDans le cadre du dispositif de formation pour accompagner les agents dans àla mise en place des réformes hospitalières, la formation « Mettre en oeuvre etdévelopper les démarches et outils d’appui au fonctionnement des pôles » s’estdéroulée les 1 er et 2 juillet 2008 en région Champagne-Ardenne.Maria Landrin, cadre de pôle médico-technique l’a suivie. Rencontre.Parcours• 1982 : Diplôme d’Etatd’Infirmière en médecinechirurgie et gériatrie.• 1990 : Diplôme cadre desanté (service de médecineinfectieuses en pneumologie,en IFSI).• 1999 : Cadre supérieurde santé en charge deplusieurs unités de soins.• depuis 2005 : Diplôméeen Qualité pour lesétablissement de santé.• 2008 : Cadre depôle médico-technique(laboratoire, pharmacie,unité gestion des risques etunité hygiène hospitalière,radiologie, médecinenucléaire, DIM...).> www.anfh.asso.frrubrique «formations ANFH»La Lettre De l’ANFH :Pourquoi vous-êtes vousinscrite à cette formation?Maria Landrin : Je venaisd’être nommée en tant quecadre de pôle au centrehospitalier de CharlevilleMézières. J’avais suivi uneformation de préparationà ce nouveau poste maisil ne s’agissait que d’unepremière étape. Je souhaitaiscomprendre le sens généralde ma nouvelle mission etde mes nouvelles fonctions.Ce qui m’a attiré dans laformation « Mettre en oeuvreet développer les démarcheset outils d’appui au fonctionnementdes pôles » ce sontles contenus pratiques dela formation et la mise à dispositiond’outils spécifiques.Après huit ans d’expérienceen tant que cadre supérieurde santé, j’avais déjàutilisé des outils de gestion,d’évaluation mais uniquementorientés «unité de soin». Jesouhaitais m’informer dansle domaine de mon nouveaupôle «médico-technique».LDA : La formationa-t-elle répondu à vosattentes ?M. L. : Oui, complètement,j’avais bien consciencedes réformes hospitalières« Nouvelle gouvernance,SROS, Qualité, T2a... »mais j’avais besoin decomprendre les liens entreles différentes réformes.L’animatrice a su expliciterces liens et rendre plusconcrète l’application desréformes. J’ai pu mieuxsituer mon rôle et identifierma place dans le nouveaucadre de ces réformes. Lespersonnes présentes à cetteformation représentaient unmicro-échantillon de l’ensembledes pôles présentsdans un établissement, cequi a permis d’avoir deséchanges très riches surde nombreux sujets. Nousavons pu créer des pontsentre les uns et les autres etpartager nos expériences.La représentation de l’ensembledes pôles favorise letransfert de connaissanceset d’expériences, et permetde mutualiser les différentsmodes de fonctionnement,les difficultés rencontrées,les solutions trouvées, cequ’il reste à construire...J’avais un peu intellectualiséle poste de responsablede pôle et les témoignagesd’expériences concrètesm’ont rassurée. J’arrivemieux à voir comment transférermes connaissancessur le terrain. Je suis raviede cette formation, cela m’adonné un autre éclairage, jesuis repartie avec des pistesde travail liées à la spécificitéde mon pôle et avec denouveaux réseaux.LDA : Le déroulementde la formation vous a-t-ilsatisfaite ?M.L : Excellent, la personnequi animait est très pédagogue,elle sait se mettre àl’écoute des participants,trouver des illustrationsconcrètes, le tout dans unetrès bonne ambiance.LDA : De retour dansvotre établissement,avez-vous pu mettre enapplication vos acquis ?M.L : Nous avons prévu uneréunion avec l’ensemble desresponsables de pôle afinde concrétiser nos acquis.Tous les responsables depôle de Charleville Mézièresont suivi la formation, ce quiva nous permettre de menerune réflexion commune, decommuniquer et de mieuxnous identifier en tant quepersonne ressource. Cetteformation va nous permettrede mettre en place et dedévelopper nos démarcheset outils de fonctionnementde pôle.12

More magazines by this user
Similar magazines