Janvier - Février 2010 en PDF - Conseil général de Côte-d'Or

cotedor.fr

Janvier - Février 2010 en PDF - Conseil général de Côte-d'Or

24 heures avec... > LE RESPONSABLE DU SERVICE MARCHÉS Côte-d’Or actu > CONTRAT AVEC LE GRAND DIJON -RSA : UN COMPLÉMENT DE RESSOURCES Vie des cantons > LE CANTON DE DIJON VIôte-d’OrmagazineN°99 I Janvier-Février 2010> Le dossier du moisBudget 2010un engagementresponsable et solidaire


SOMMAIRE10 e FESTIVAL INTERNATIONAL JEUNE & TOUS PUBLICSDIJON . CÔTE D’ORwww.apascontes.fr03 80 30 98 99Budget 2010un engagementresponsable etsolidaireÉlaboré dans un contextede crise, rendu difficilepar la perte de ressourcesfiscales, le budget 2010 duDépartement a été voté enassemblée le 18 décembredernier.> Le dossier du moisen page 6>Côte-d’Or magazineDirecteur de la publication : Sébastien ValletDirection éditoriale : Direction Communication03 80 63 30 05Photos : Philippe Gillet - Guillaume PommierRéalisation : Idéepole groupe BygmalionImpression : Imprimerie Imaye Graphic certifiée ISO 9001et ISO 14001Tirage : 245 000 exemplaires - Dépôt légal : Janvier 2010Courriel : cotedor-magazine@cg21.frImprimé sur papier écologique traité sans chlore.INSTANTANÉS ................................................................................................................................................................................................................................ 4Retour sur les événements qui ont fait l’actu du Conseil Général24 HEURES AVEC... ....................................................................................................................................................................................................14Arnaud Latrèche, responsable du service MarchésCÔTE-D’OR ACTU ....................................................................................................................................................................................................16 Coup de projecteur Quoi de neuf sur cotedor.fr En chiffre Jeunesse > Une offre de loisirs adaptée RSA > Un complément de ressources Communes rurales > Maintenir l’activité commerciale Contrat AmbitionS > Le Conseil Général aux côtés du Grand DijonVIE DES CANTONS ................................................................................................................................................................................................24 Zoom sur le canton de Dijon VI Cantons en brefRENCONTRE................................................................................................................................................................................................................................26Pierre Ancet, un philosophe heureux en Côte-d’OrLE GUIDE....................................................................................................................................................................................................................................................27temps libre en Côte-d’OrTRIBUNES LIBRES ........................................................................................................................................................................................................34 Groupe des Forces de Progrès Groupe Initiatives Côte-d’Or009-2010 | licence spectacles n°3-138027 | illustration : Missbean | conception gaphique : Charlotte Carbonare2 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010Les + de Côte-d’Or Magazine sur cotedor.fr


EDITOLes séances duConseil Général sontouvertes au public :Salle des Séances53 bis, rue de laPréfecture à DijonRenseignementsau 03 80 63 66 00Les séances sontretransmisesen direct surwww.cotedor.frProchaine séance :29 marsLe magazine estédité et diffuségratuitement enversion braille etcassette audio.RetrouvezCôte-d’Or Magazinesur www.cotedor.fr> PARTICIPEZ!Pour une capitale forteComme chaque année, notre budget primitif2010 a été voté en temps et en heure aumois de décembre. Contrairement àd’autres départements, nous avons refuséde reporter l’examen budgétaire. Nous nepouvions laisser dans l’incertitude noscommunes, nos entreprises, nos partenairesqui attendent de notre part des garanties.Le retour de la croissance passe d’abord par là.Placé sous le signe des solidarités actives et dessolidarités avec les territoires, notre budgetaugmentera de 0,5 % en 2010 avec 549 millionsd’euros net et maintiendra notre niveaud’investissement à hauteur de 112 millionsd’euros pour soutenir l’économie et l’emploi.Notre dette jeune et saine issue de notrebonne gestion passée nous l’a permis.Le contexte économique difficile lié à la baissedes droits de mutations nous a amenés à fairedes choix et nous a conduits à maîtriser nosdépenses de fonctionnement. Chaque eurodépensé doit être un euro utile.Pour 2010, nous avons surtout fait le choix depréserver notre aide aux communes en poursuivantnotre politique de contractualisationavec tous les territoires. C’est la meilleurefaçon que nous ayons trouvée pour garantirdes services au plus de près de vous, là où vousavez choisi de vivre. C’est la priorité que nousnous sommes fixée.Notre politique pour l’équilibre harmonieuxdes territoires passe aussi par une capitalerégionale forte. C’est le sens de notre contratavec l’agglomération dijonnaise qui porte surun investissement de 55 millions d’euros pourles 5 prochaines années. L’effort est sansprécédent. La Côte-d'Or ne peut pas être forteet dynamique sans une capitale qui rayonnesur l’ensemble de nos territoires au bénéficede tous. C’est la conception de l’équilibreentre les territoires que j’ai défendue lors demon élection. C’est la politique que nousavons choisie pour la Côte-d’Or.>FrançoisSauvadetDéputé de la Côte-d’Or,Président du Conseil GénéralCôte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010 3


INSTANTANÉSRetour sur les événements qui ont fait l’actu du Conseil Général> JEUNESSE1 re SESSIONdu Conseil Général des Jeunes>mandatLes 52 nouveaux Conseillers Généraux Juniors ont siégé pour la 1 re fois, en salle des Séancesdu Conseil Général le 25 novembre. Sous la présidence de Catherine Louis, Conseiller Généralde Saint-Seine-l’Abbaye, ils ont élu leurs vice-présidents : Romane Dubois (collège Georges Brassens)et Morgane Gréco (Clos de Pouilly) ; ainsi qu’une secrétaire et son adjointe : Julianne Gérard(Camille Claudel) et Marion Foviaux (Maîtrise de la Cathédrale). Les collégiens ont ensuite travailléen groupes, pour proposer des projets d’intérêt départemental que le CGJ mettra en place durant sonde 2 ans.4 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


Les principaux de collègesreçus au Conseil GénéralLe 7 décembre, les principaux des 54 collèges deCôte-d’Or ont rencontré le Président du Conseil Général,l’inspecteur d’académie François Cauvez et le recteurd’académie, Florence Gros. Un temps d’écoute et de dialoguequi a permis aux responsables d’établissementsde faire le point sur les projets en cours et à venir. LePrésident a rappelé que le Conseil Généralpoursuivrait ses efforts en matière d’investissementet d’équipements des collèges en 2010.Pascale Lambert,Chevalier de l’ordrenational du mériteEn présence deJean-Pierre Rebourgeon,Vice-Président du ConseilGénéral et Président deCôte-d’Or Tourisme etd’Henri Moine, sonprédécesseur,Louis de Broissia,1 er Vice-Président duConseil Général a remis àla directrice de Côte-d’OrTourisme, les insignes deChevalier de l’OrdreNational du Mérite. Unerécompense pour unitinéraire professionnelremarquable et uneimplication touteparticulière dans ledéveloppement touristiquede la Côte-d’Or.> ENTREPRISSIMOAménagement duterritoire etdéveloppementéconomiqueDans le cadre du salon Entreprissimofin novembre, le Conseil Général a invité àune table ronde les présidents des deux CCI, dela Chambre de métiers et de l’artisanat, de laCGPME et du MEDEF, pour évoquer avec eux lesenjeux croisés de l’aménagement du territoire etdu développement économique.> Prix Christian MyonCommunes, établissementsscolaires, entreprises mobiliséspour la sécurité routièreLes prix du concours Christian Myon ont étéremis jeudi 17 décembre. Créé en hommage auConseiller Général, disparu en 2007 dans un accident dela route, le concours a récompensé 3 établissementsscolaires, 4 entreprises et 6 communes pour leurs initiativesen matière de sécurité routière. Cette année, 42 participantss’étaient inscrits contre 18 l’an dernier, preuve de l’importanceaccordée par tous à la sécurité routière.> CITÉ 21Le Conseil Général a donnérendez-vous aux mairesDans le cadre deCité 21 le salon descollectivitésterritoriales de Côted’Or,le Conseil Générala tenu une conférencesur le thème “Pour undéveloppementéquilibré de laCôte-d’Or...”.Catherine Louis,Conseiller Général etPrésidente del’Association des communautés de communes de Côte-d’Or et Jean-Yves Pineau,directeur du collectif Ville Campagne ont évoqué les enjeux de l’intercommunalitéet les leviers d’attractivité pour les territoires ruraux. Le Président du ConseilGénéral a réaffirmé aux élus l’engagement de la collectivité départementaleauprès des communes.Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 20105


Budget 2010DOSSIERUN ENGAGEMENT RE6 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


DOSSIERD’un côté une fiscalité raisonnée, une dette saine et unendettement maîtrisé ; de l’autre un niveau d'investissementsoutenu, des engagements maintenus et une solidarité activeencore accrue... voici les grandes lignes du budget 2010 du ConseilGénéral.Elaboré dans un contexte de crise, rendu difficile par la pertede ressources fiscales, le budget 2010 du Département a étévoté en assemblée le 18 décembre dernier. Avec 549 millionsd’euros, le Conseil Général réaffirme les engagements pris dansle cadre du programme AmbitionS Côte-d’Or.Engagements aux côtés des territoires, à travers l’aide aux communeset les contrats AmbitionS Côte-d’Or. Engagements encore dans lecadre des grands projets d’aménagement du territoire, du MuséoParcAlésia à l'aéroport Dijon-Bourgogne en passant par la liaisonDijon / Is-sur-Tille. Enfin et surtout, engagements auprès des Côted’Oriens,que le Conseil Général continuera d’accompagner, enparticulier les plus en difficulté.PONSABLE ET SOLIDAIRECôte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 20107


DOSSIER / Budget primitif 2010 : 549 M€Emprunt80 M€Questions à...Emmanuel Bichot,Vice-Président duConseil Général,Rapporteur Généraldu Budget>RESSOURCES FINANCIÈRESAutres recettes62,3 M€Autres Taxes7 M€Droits de mutation37 M€AmbitionS de réussite172,4 M€AmbitionS d'équilibre43,1 M€Dans un contexte économique difficile, quelles sontles conditions d’élaboration du budget départemental ?“Du fait de la crise, les recettes que nous percevons au titre desdroits de mutation ont baissé de 20 millions d’euros en deux ans.Cela exerce une contrainte forte sur nos marges de manœuvre,d’autant que les dépenses sociales au titre du Revenu deSolidarité Active (RSA) et de la Prestation de Compensation duHandicap (PCH) montent en charge. En revanche, la réforme dela taxe professionnelle ne pose pas de problème pour préparer lebudget 2010, contrairement à certaines affirmations.Dans ce contexte, nous avons choisi de ne pas différer le vote dubudget pour permettre à tous nos partenaires de voter leurspropres budgets. Avec un montant total de près de 550 millionsd’euros*, le budget augmente seulement de 0,5 %, grâce à lamaîtrise des dépenses de fonctionnement. L’investissement serapréservé, avec une augmentation des aides aux communes”.Quelle est la situation d’endettement au Conseil Général ?“Notre dette s’élève à 210 millions d’euros à la fin de l’année 2009. Ce niveau très faible, inférieurà la moyenne nationale, nous permet aujourd’hui de financer les grands projets d’infrastructure (leTGV Est, la LiNo, le MuséoParc Alésia) dans le cadre d’un réendettement maîtrisé. Il traduitégalement le choix d’une politique budgétaire contracyclique pour soutenir l’activité économiqueen Côte-d’Or.J’ajoute qu’une gestion saine et prudente de la dette nous permet d’avoir le taux de financement leplus faible de tous les départements français (2,3 % en fin d’année 2009)”.* (hors gestion active de la dette)Taxe sur lesconventionsd’assurance34,1 M€FCTVA9,3M€Taxe intérieuresur les produitspétroliers30,6 M€AmbitionS de vie18,6 M€Fiscalité directe184,3 M€>5 AMBITIONS, 21 PRIORITÉS POUR LA CÔTE-D’ORAmbitionS d'échanges88,7 M€Dotation de l’État104,4 M€AmbitionS de solidarité226,2 M€Questions à...MartineEap-Dupin,Présidente de laCommission“Affaires financières,générales etressourceshumaines”du Conseil GénéralPlacé sous le signe de la solidaritéactive, le budget 2010 se consacreparticulièrement aux personnes lesplus en difficulté. Comment cela setraduit-il ?“Cela se traduit par un budget assumé malgréles contraintes budgétaires dues à la criseéconomique. Avec une hausse de 2,11 %, lasolidarité et la famille restent le premier postebudgétaire du Conseil Général. 226,2 M€pour le budget primitif 2010 sont consacrésaux plus fragiles : les enfants et leurs familles,les personnes âgées, les personneshandicapées, les bénéficiaires du RSA, lesfamilles les plus démunies. Plus qu’unecompétence obligatoirede par la loi, c’est un travail important réaliséavec les partenaires et la volonté pleinementassumée par le Conseil Générald’accompagner ceux qui en ont besoin”.Solidarité aussi entre lesterritoires, le Conseil Général adécidé de maintenir un niveaud’investissement élevé. Pourquoi,comment ?“Pour la 2 e année consécutive, là où d’autresdépartements se sont désengagés, nousavons fait le choix de soutenir notreinvestissement à hauteur de 112 M€. Par cesoutien direct à l’économie, c’est l’emploiqui est soutenu et favorisé. Un choix qui seconcrétise notamment à travers les ContratsAmbitions Côte-d’Or qui permettent auxcommunes et aux communautés decommunes signataires de s’engager surl’aménagement de leur territoire. Afin depréserver une fiscalité modérée, plus faibleque la moyenne nationale, nous avons fait lechoix d’optimiser les dépenses defonctionnement. Ainsi le budget 2010 desmoyens d’administration générale del’institution départementale est en baisse de12 %. Je tiens à remercier nos 2 700collaborateurs pour cet effort important”.8 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


DOSSIERAmbitionS de SolidaritéLe cœur de compétence du Conseil GénéralL’ambition de Solidarité, première entermes de budget (53 % du budget defonctionnement), est au cœur desinterventions du Conseil Général.Soutenir tous les Côte-d'Oriens, des plusjeunes aux aînés, en passant par les personnesfragilisées par la dépendance, le handicap oule manque de ressources, est l’action départementalemajeure confiée par la loi.“Préserver le temps de l'enfance” est lapremière “priorité” de cette ambition. Elleinclut la protection de l'enfance en dangercomme l'accompagnement des 0-6 ans et desfemmes enceintes. La deuxième priorité, “unedignité sociale partagée”, est relative àl'accompagnement de tous les bénéficiairesdu RSA. 2010 sera la première année degénéralisation du RSA en année pleine, cequi explique l'accroissement du budgetde cette priorité (+ 16 % par rapport à 2009).Par ailleurs, une nouvelle prestation, instauréeen 2009, sera reconduite en 2010 pourpermettre aux moins de 25 ans de mener àbien leurs projets d'insertion professionnelleou sociale.La troisième priorité de l'ambition s'intitule“du maintien au domicile à l'hébergement denos aînés”. Pour la première fois, le budgetdédié aux personnes âgées dépasse en Côted'Orcelui alloué à l'enfance : il représenteraplus de 65 M€ en 2010 (dont 38 M€ au titrede l'Allocation Personnalisée d’Autonomie).Elle représente désormais le budget le plusimportant de l’action sociale. Enfin,quatrième priorité : “Vivre le droit à ladifférence des personnes en situation dehandicap”. On assistera notamment, en2010, à la montée en charge de la PCH (Prestationde Compensation du Handicap) : ellereprésentera 11,7 M€ contre 8 M€ en 2009. > PRIORITÉAIDER LES JEUNES DE MOINSDE 25 ANSEn 2010, le Conseil Général vafinancer l'accompagnement socialdes moins de 25 ans, à hauteurde 476 000 €. Il a mis en placeplusieurs dispositifs pour répondreaux besoins des jeunes en difficultéd’insertion, dont le Fondsd’Aide aux Jeunes (FAJ), quiapporte des aides individuellesou collectives, des soutiensà un projet d’insertion et complété,le cas échéant, par des mesuresd’accompagnement. Ces aidesconcernent la formation, l’accèsau logement, à l’énergie,au transport,... Depuis 2008,le permis de conduire peut mêmeêtre en partie financé par leConseil Général qui a répondu àl’appel à projets “100 000 permispour réussir” lancé par le HautCommissariat à la Jeunesse.Le projet côte-d'orien porterasur 100 permis pour des jeunesengagés dans un projetprofessionnel, en partenariatavec la Ville de Dijon et l’ACODEGE.PART DE L’AMBITION DE SOLIDARITÉSUR LES 425,4 M€ DU BUDGET DE FONCTIONNEMENTAmbitionS de Solidarité226,2 M€>ZOOM ACTION - LA CRÉATION DE LA MAISON DE L'AUTONOMIE2010 sera l'année de l'expérimentation de la Maison de l'Autonomie (MDA), guichet unique pour les personnes en perted’autonomie, âgées ou atteintes d'un handicap. Cette structure permettra de simplifier les démarches des usagers,puisqu'elle proposera en un même lieu aides et conseils. Une personne âgée bénéficiant de l'APA et souhaitant par exempleobtenir une carte d'invalidité ne remplira plus qu'un seul dossier auprès de la MDA, contre deux jusqu'ici auprèsdes services de l'APA et de la MDPH. Le Conseil Général de la Côte-d'Or est précurseur de cette convergence entredépendance et handicap : seuls trois départements français se sont déjà dotés d'une Maison de l’Autonomie. La MDAprévoit par ailleurs la création progressive de “relais autonomie”, des accueils de proximité répartis sur l'ensembledu département.Maison de l'Autonomie – 1, rue Joseph Tissot – 21000 DijonCôte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 20109


DOSSIER>ZOOM ACTIONLES CENTRES SATI, PORTEURS DE SOLIDARITÉ NUMÉRIQUE14 centres (et bientôt 15 avec l’ouverture début 2010 de celui de Pontailler-sur-Saône) et plus de1000 adhérents : le réseau Sati n'en finit pas de se développer sur l'ensemble du territoire côte-d'orien(en 2009, les centres Sati de Vitteaux et Auxonne ont ouvert et le centre itinérant de Recey-Sur-Ource aété labellisé). Dispositif initié par le Conseil Général, le programme Sati 21 développe la pratique de l'outilinformatique et l'accès à Internet pour tous. Et ça marche ! Certains centres enregistrent plus de 200visites mensuelles et le nombre d'adhésions ne cesse d'augmenter. Collégiens, retraités, demandeursd'emploi, télétravailleurs, les centres Sati entretiennent le lien et le partage intergénérationnel.300 personnes de tous horizons ont ainsi découvert le fonctionnement de ces espaces numériquesà l'occasion de la journée porte-ouverte organisée pendant la Semaine Bleue, le 20 octobre dernier.2010 s'annonce encore riche avec l'ouverture de trois centres supplémentaires, le rééquipementdes centres les plus anciens, le développement des outils de visioconférence, et des nombreuses animations...> PRIORITÉLA SÉCURITÉ ROUTIÈREÀ TOUTE VIGILANCELe Conseil Général invite à la vigilancesur les routes côte-d'oriennes etmultiplie les actions de prévention endirection des automobilistes, maisaussi des jeunes, des communes,des transporteurs assurant lestransports scolaires, à travers le“programme Christian Myon dela sécurité routière”. Afin de garantirla sécurité des usagers, le ConseilGénéral assure par ailleurs l'entretienet la modernisation du réseau routierdépartemental dont il a la charge(5 864 km de routes). Déviations,réfections d'ouvrages d'art, créationde giratoires, renouvellementdes chaussées, mise en placede signalisations, installation deprotections pour les motards sur lesglissières de sécurité... l'interventiondu Conseil Général prend denombreuses formes. Sans parler del'entretien courant du fauchage etdu déneigement. En faisant de la sécuritéroutière l'une des 21 priorités deson programme Ambitions Côte-d'Or,le Conseil Général espère faireévoluer durablement le comportementdes usagers de la route et œuvrerpour une prise de consciencecollective.PART DE L’AMBITION D’ÉCHANGESSUR LES 549 M€ DU BUDGET PRIMITIFAmbitionS d'Échanges88,7 M€AmbitionS d’ÉchangesRenforcer l’attractivité des territoiresDévelopper les moyens d'échanges :routiers, ferroviaires, fluviaux, aériensou numériques… cette ambition représenteplus de 16 % du budget départemental.Le haut débit pour tous etl'élargissement de la couverture de téléphoniemobile sont les objectifs du “bouquettechnologique gagnant”. La deuxièmepriorité, “un département qui rapproche lesterritoires”, vise à faciliter la mobilité desCôte-d'Oriens, via des grands chantiersstructurants tels que le projet Renaissancede l'aéroport Dijon-Bourgogne, la LGVRhin-Rhône, la LINO autour de Dijon oul'aménagement de la liaison Is-sur-Tille/Dijon. Avec la priorité “Bouger pour vivre”,les 27 lignes régulières du réseau Transcodésormais accessibles à 1,50 € et l'aménagementd'aires de covoiturage ont pourbut d'améliorer les modes de transportssur le département. Quatrième et dernièrepriorité de cette ambition d'Echanges : “lasécurité routière à toute vigilance” pourque mobilité rime avec sécurité. 10Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


DOSSIERAmbitionS de VieLe sport, la culture, le logement, l’eau...Première priorité : favoriser une offre deloisirs pour les 14-25 ans et soutenirleurs projets, via les contrats “AtoutsJeunes” signés entre le Conseil Généralet les communautés de communes.“Le sport sur tous les fronts” passera lui parSportS 21, une grande révision des grandesorientations de la politique sportive du ConseilGénéral en matière d’équipement, de soutienaux clubs et de promotion du sport pour tous.Troisième priorité : “la culture, trait d'unionde la Côte-d'Or”. Le Conseil Général tientbeaucoup à l'idée d'une culture démocratiséeet accessible. D'où la mise en place, entreautres, de nombreux dispositifs pédagogiquesen faveur des collégiens et d'un nouveauplan territorial de la lecture publique,qui redéfinira les missions et moyens de laMédiathèque Côte-d'Or.Autre priorité, “le logement, un enjeu vital”.Elle s'articule essentiellement autour dessept programmes d’aide à la pierre (avecprès de 3 M€) et du FSL (Fonds de SolidaritéLogement) qui aide les personnes lesplus défavorisées à accéder à un logementou à s’y maintenir. Ses critères d'éligibilitéseront revus en début d’année, suite àl’expérimentation en cours.Enfin, le plus important budget de l'ambitionde Vie porte sur “une impérativeprise de conscience sur l'eau” (7,6 M€),pour préserver la ressource en Côte-d'Oret assurer pour tous une eau potable enqualité et en quantité suffisante.> PRIORITÉLE SCHÉMA SPORTS 21SportS 21, dont les premièresactions seront mises en œuvre en2010, propose une approche territorialeet de développement durabledu sport. Il ambitionne de faire dusport un réel levier de cohésionsociale et d'attractivité du territoire,et de favoriser la pratique sportivepour tous, sur tout le territoire. Pouratteindre ces ambitions, ce dispositifpropose quatre axes d'intervention :développer des services au bénéficedes clubs, construire une offresportive territorialisée, élargir lecercle des pratiquants, faire duhaut niveau un catalyseur dela pratique sportive.Les attentes des territoires étantpressantes, la première action duschéma SportS 21 va être lancéedans les prochaines semaines :il s'agit du FAST, Fonds d'Aide auSport pour Tous, dont l'objectif serad'élargir et de diversifier l'offresportive départementale.PART DE L’AMBITION DE VIESUR LES 549 M€ DU BUDGET PRIMITIF>AmbitionS de Vie18,6 M€ZOOM ACTIONAMÉNAGEMENT DE RIVIÈRE : RÉHABILITER LE DÉLAISSÉ D'ESBARRESLe Conseil Général finance les syndicats de rivières pour réaliser des étudesglobales relatives à l'aménagement et la restauration des rivières.Sollicité par l’Epaval, établissement public formé par les Conseils Générauxde Côte-d'Or et de Saône-et-Loire pour l’aménagement des vallées de la Saôneet du Doubs, le Conseil Général apportera sa participation à la réalisationdes travaux de réhabilitation du délaissé d’Esbarres. Il supportera 20 % du coûtdes travaux, soit 75 000 € en 2010.Ce projet, à visées écologique et environnementale, consistera à créer un déversoirde 12 m de long entre la Saône et le délaissé, qui permettra notamment d’améliorerla qualité de l'eau, favorable à l'écosystème.Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201011


DOSSIERPART DE L’AMBITION D’ÉQUILIBRESUR LES 549 M€ DU BUDGET PRIMITIFAmbitionS d'Équilibre43,1 M€> PRIORITÉSOUTENIR L’INVESTISSEMENTDANS LES TERRITOIRESEn 2009, en réaction à la crise économique,le Conseil Général s’est engagé dans un planexceptionnel de 10 M€ en soutien àl’économie et à l’emploi, notamment à traversl’aide à l’investissement des collectivitéslocales. En 2010, il engage un nouveaudispositif spécifique : un million d’eurospour financer les projets d’investissementcommunal et intercommunal, sur l’entretiendes bâtiments publics (de culte, scolaires,culturels et sportifs) ou encore la mise enconformité de l’accessibilité aux personnesà mobilité réduite des bâtiments recevantdu public.Ce programme vise à accompagnerles collectivités sur un projet à réaliseren 2010 et qui ne pourraient le faire sansle soutien du Conseil Général.L’effort de solidarité envers les territoiresavec un fort niveau d’investissement et unencouragement à la réalisation des chantiersterritoriaux portera en 2010 sur 21,5 M€(hors Contrats AmbitionS Côte-d’Or), soitune augmentation de 17 % par rapport à 2009.Chacun de ces investissements locauxest une opportunité de commande pour lesentreprises de Côte-d’Or, chacun de ceschantier maintien ou crée de l’emploi.AmbitionS d’ÉquilibrePour un développement harmonieux du territoireFavoriser l'équilibre entre les territoires,de manière à ce que ledéveloppement de l'un n’oublie pascelui de l'autre… Cette quatrièmeambition départementale affiche commepremière priorité : “une agriculture etune viticulture valorisées”. Cela passepar l'encouragement d'une agricultureéconomiquement et socialement durable,le soutien aux grandes filières ou à lacandidature des Climats de Bourgogne àl'inscription au patrimoine mondial del'Unesco. La seconde priorité, liée àla première, vise “un avenir durable”.Conscient des enjeux environnementaux,le Conseil Général poursuivra en 2010 sonaction en faveur du développementdurable, avec un budget en forte hausse(13,4 M€ contre 5,5 M€ en 2009).Il favorisera la gestion et l'éliminationdes déchets, la refonte de la politiqueforestière, le développement des énergiesrenouvelables, la création d'espacesnaturels sensibles...Le soutien aux collectivités territorialeset aux entreprises locales sera poursuivi,afin de conforter les emplois et donneraux entreprises les moyens de retrouverla croissance, c’est la priorité “Pour unenouvelle politique économique”. Unepolitique volontariste, qui maintiendraun fort niveau d'investissement.Enfin la Côte-d'Or capitalisera sur sonpotentiel “destination touristique dechoix”, avec un budget de 24 M€.Le MuséoParc Alésia devrait notammenty contribuer, tout comme le développementdes véloroutes. >ZOOM ACTIONVERS UNE NOUVELLE POLITIQUE FORESTIÈRE La refonte de la politique forestièredépartementale tend vers la revalorisation et la promotion du patrimoine côte-d'orien.Tenant compte des enjeux économiques et environnementaux, la nouvelle politique met ainsien œuvre des programmes orientés vers la gestion forestière durable, l’améliorationdes fonctions économiques et sociales des forêts, le maintien de la santé et de la vitalitédes forêts et des écosystèmes forestiers.Elle permettra entre autres de développer l'utilisation du bois dans la construction de bâtimentsà usage collectif ou sous maîtrise d’ouvrage publique.Une aide sera d'ailleurs apportée par le Conseil Général aux collectivités et organismespublics qui privilégieront le bois, notamment les essences bourguignonnes comme le chêneet le douglas. Favoriser les constructions bois avec un matériau local, c'est participer à lapréservation des ressources naturelles non renouvelables et à la réduction des émissionsde gaz à effet de serre. Cette nouvelle politique forestière départementale a engagé un créditde 277 000 € au budget 2010.12 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


ZOOM ACTIONLA RECONSTRUCTION DU COLLÈGE EDOUARD HERRIOT S'ACHÈVEAfin de donner aux collégiens les meilleures conditions d’enseignement, le Conseil Généralentretient, rénove et au besoin, reconstruit les établissements. C'est le cas du collège EdouardHerriot de Chenôve, qui bénéficie d'une opération de reconstruction de l'ensemble de sesbâtiments, engagée depuis 2008 pour un montant de 12,4 M€ (dont près de 3,7 M€ sur l’exercice2010). Les locaux n'étant plus aux normes (thermiques, acoustiques et en matière de sécuritéincendie), ils ont été démolis pour être entièrement reconstruits. Le nouvel équipement sera plusspacieux (1100 m 2 supplémentaires) et plus fonctionnel ; il sera opérationnel pour la rentréeprochaine. Les élèves de l'établissement devraient apprécier.DOSSIERAmbitionS de RéussiteRéussir sur tous les fronts !Donner à chacun les chances de réussirpasse évidemment par l'éducation,priorité numéro 1 de cette ambition.Le Conseil Général s’engage à offriraux collégiens les meilleures conditionsd'enseignement et d'apprentissage possibles.Il achèvera ainsi la reconstruction du collègeEdouard Herriot à Chenôve, engagée depuis2008, et poursuivra l’équipement TIC descollèges, notamment en tableaux blancs interactifs.Car l'acquisition des savoirs intègreaussi les nouvelles technologies...Permettre au plus grand nombre d'accéder àl'emploi est l'objectif de la seconde priorité :“l'emploi au cœur de l'action”. Pour ce faire,un Contrat Unique d'Insertion a notammentété mis en place au 1 er janvier 2010, en remplacementdes contrats d'accompagnementvers l'emploi, des contrats initiatives emploiet des emplois tremplins.“Un service public d'excellence” : l'idée decette troisième priorité est bien sûr de garantirun service de qualité aux Côte-d'Oriens.Dans un contexte économique difficile,le Conseil Général devra maîtriser sesdépenses courantes et optimiser ses moyensde fonctionnement. Il s’engage par ailleurs, àmaintenir sa fiscalité en 2010. > PRIORITÉLA CHARTE D'ACCUEILDES USAGERSAfin de proposer “un service publicd’excellence”, le Conseil Généralaffirme sa volonté de placer l’usagerau coeur du dispositif accueil. Un souciqui se concrétise aujourd'hui avec lacréation de la Charte d'accueil desusagers… tout un protocole pour vousaccueillir dans les meilleuresconditions, vous apporter une réponseclaire, bien vous orienter, vous faciliterl'accès à l'information. Vous proposerun service de qualité, c'est aussi savoirécouter vos suggestions sur la manièredont pourraient être améliorer lesprestations dans ce domaine. Cettecharte s'inscrit résolument dans unedémarche de modernisation del’accueil de service public ; elle vadans le sens d'un respect mutuel entrela collectivité et ses usagers.PART DE L’AMBITION DE RÉUSSITESUR LES 549 M€ DU BUDGET PRIMITIFAmbitionS de Réussite172,4 M€Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201013


24 HEURES AVEC...Arnaud Latrèche,responsable du service MarchésTROUVER L'ENTREPRISE DE LA SITUATIONPARCOURS1998 : DESS de Juristedes collectivitésterritoriales1999 à 2006 : Adjointdu serviceCoordination etresponsable de laCellule Marchés duConseil Général de laCôte-d'Or“En Côte-d'Or, 80 % de l'investissementpublic départemental est confiéaux entreprises. Rencontre avecArnaud Latrèche, responsablede l'ensemble des procéduresde marchés publics pour leConseil Général.2007 à aujourd'hui :Responsable duservice Marchés, ausein de la Directionde la CommandepubliqueLa vocation d'Arnaud Latrèche est née d'unconcours... de circonstances. Ayant manquél'inscription à l'Université dans d'autres filières,il s'est finalement inscrit en faculté de droit “pardéfaut”. Ce fut pourtant une révélation pour le jeunebachelier : “Le droit était ma voie et je ne le savais pas”,s'amuse Arnaud. Après le déclic, suivirent cinqannées de formation à l'Université de Bourgogne,puis son recrutement par le Conseil Général en1999, en tant que responsable de la cellule Marchés.D'un bout à l'autrede la procédureLe service d'Arnaud Latrèche intervient dans toutesles étapes de la procédure de marchés publics. Enamont du processus, il a une mission de conseil,d'assistance et de formation auprès des services duConseil Général, qui, pour mettre en œuvre les décisionsdes élus, doivent établir des contrats. Le rôledes juristes est alors de veiller à ce que ces marchéssoient conformes à la réglementation. Intervientensuite la validation : l'ensemble des documentsrédigés par les services - environ 500 par an -est soumis à validation juridique. La mise en concurrencepeut alors débuter, avec la parution des avisde publicité. L'objectif est clair : trouver les entreprisesles mieux à même de réaliser les prestationsdemandées qu’il s’agisse de travaux de voirie, deconstruction de bâtiments ou de réalisation deservices ou de l’achat de fournitures.Accompagner le choix des élusLorsque l'ensemble des propositions transmises parles entreprises a été recueilli, le service Marchésorganise la commission d'appel d'offres, présidée parle Président du Conseil Général ou son représentant.>A SAVOIR : Pour tout renseignement contacter :Conseil Général de la Côte-d'Or - Direction de la Commande Publique - Pôle Finances, Commande Publique etPatrimoine - 1, rue Joseph Tissot - BP 1601 - 21035 Dijon cedex - Tél. : 03 80 63 67 59 - www.cotedor.fr14 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


Trouver les entreprises les mieux à même deréaliser les prestations dont le Conseil Général a“besoin pour mettre en œuvre ses compétences.24 HEURES AVEC...POUR UN MEILLEURACCÈS À LA COMMANDEPUBLIQUELe 20 novembre dernierl'Assemblée départementalea adopté un plan visant àfavoriser l'accès des Petiteset Moyennes Entreprises(PME) à la commandepublique, dans l'esprit d'un“Small Business Act” à lafrançaise. Il répond auxdemandes formulées par lesentreprises elles-mêmes parla voie de leurs fédérationset organisationsprofessionnelles. Le ConseilGénéral s'engagenotamment, à travers ceplan, à adapterl'allotissement de sescommandes aux nouveauxmétiers du monde del’entreprise, à intensifier leservice d'assistance duranttoute la phase deconsultation. Par ailleurs,il souhaite développer latransmission via Internet descandidatures, encomplément de la remise desoffres sous la forme papier.Pour alléger la procédure decandidature, le ConseilGénéral a aussi initié uneréflexion en lien avec sespartenaires du monde del'entreprise sur leréférencement des PME,afin de simplifier aumaximum l'examen de larégularité fiscale et socialeet des capacités desentreprises.Avec ce processus innovantet concret, le ConseilGénéral souhaite soutenirle tissu économique localdes PME, générateurd'activités et donc d'emploisen Côte-d'Or.Ce sont les membres de cette commission quichoisiront l'entreprise, en fonction de critèresprédéfinis (coût, performance technique ouenvironnementale...). Arnaud Latrèche participeà cette commission, afin de sécuriserla décision : “Je suis là en tant que support,j'apporte si nécessaire un éclairage juridique,mais les élus se forgent seuls leur opinion, ilsconnaissent bien leurs responsabilités”.Expliquer la légitimitéde la décisionA l’issue du choix de l’entreprise, ArnaudLatrèche et son équipe ont pour missiond’expliquer aux entreprises non retenues lesmotifs de cette décision : “Nous recevonschaque année 1 500 offres d'entreprises et nousn'en retenons que 500. Il faut donc justifier notrechoix auprès des 1 000 autres”. Enfin, le marchéavec l'entreprise sélectionnée est soumis poursignature au Président du Conseil Général, puisenvoyé à celle-ci pour “notification”. La phaseopérationnelle d’exécution du contrat peutalors débuter, ce qui marque la fin de la missiond'Arnaud Latrèche dans cette procédure demise en concurrence. Jusqu'à la prochaine...Par ailleurs, les communes de Côte-d'Orsouhaitant être renseignées sur la réglementationapplicable aux marchés publics peuventsolliciter le service Marchés. >En savoir +www.cotedor.fr• Sur le dispositif de la commandepublique pour les PMECôte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201015


CÔTE-D’OR ACTUCoup de projecteur“1 match, 1 collège” : c'est reparti !Après le succès remporté en 2009, le Conseil Général de la Côte-d'Or relance l’opération qui a permis l'andernier à près de 3 000 collégiens de côtoyer le sport de haut niveau. Dans le cadre de partenariats avecle Conseil Général, “1 match, 1 collège” offre la possibilité aux collégiens d'assister aux rencontres àdomicile des clubs sportifs pros de Côte-d'Or. Encourager la pratique sportive chez les jeunes,transmettre les valeurs véhiculées par le sport (tolérance, persévérance, respect de l'adversaire, fair-play...),permettre à tous l'accès aux événements sportifs et se retrouver dans les gradins, tels sont les objectifs poursuivispar “1 match,1 collège”. Cette année, le handball avec le DBHB, le rugby avec le Stade Dijonnais, et lehockey avec les Ducs intègrent le dispositif. Les premiers matchs de la saison opposeront la JDA au Mans le16 janvier et le DFCO à Caen le 19 janvier. 16 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


Nouveau :La cartemensuelle60à€CÔTE-D’OR ACTURéseau TranscoUne offre élargieDeux nouvelles formules d'abonnement permettentde répondre aux nouvelles attentes des usagersdu transport départemental interurbain Transco.Economique & écologiqueVOYAGEZ EN ILLIMITÉSUR TOUTES LES LIGNESLe Conseil Général a fait de la mobilité l'une des priorités de sonprogramme “Ambitions Côte-d'Or”. Dans le cadre de la nouvelletarification à 1,50 €, en place depuis le 1 er septembre, le ConseilGénéral crée une nouvelle carte 10 voyages et une carte mensuelle.Deux nouveaux tarifs qui permettent de diversifier et enrichir l'offreexistante : la carte 40 voyages valable deux mois et la carte “connivence”qui permet de voyager sur Transco et Divia pendant une semaine. Lacarte 10 voyages à 15 € améliorera le temps d'accès au car : plus besoind’acheter un billet au conducteur à chaque voyage. La carte mensuelle à60 € (valable du 1 er au 31 du mois) donne droit à un nombre de trajetsillimité. La carte mensuelle est tout particulièrement destinée ausalariés pour leurs trajets domicile - travail car elle peut être en partieprise en charge par l’employeur. Avec ces deux nouvelles formulesd'abonnement, le Conseil Général souhaite fidéliser la clientèle et modifierdurablement les habitudes de transport des Côte-d'Oriens : pluséconomique, le car est aussi plus écologique que la voiture. Avec sesnouveaux tarifs, Transco remporte un franc succès puisque sa fréquentationa augmende 20 % sur l'ensemble de ses 27 lignes ! En 2009,1,3 million de voyageurs ont utilisé les lignes Transco. Et vous ? Retrouvez le guide Transco, tous les horaires ligne par ligne sur :www.cotedor.fr - www.Mobigo-bourgogne.eu - 0800 10 20042 747C’est le nombre d’agents du ConseilGénéral au service des Côte-d’Oriens.Dans les espaces Côte-d’Or, aux côtésdes enfants et de leurs familles, despersonnes en difficulté ; dans lescollèges, auprès des jeunes ; sur les5 864 km de routes de Côte-d’Or pouren assurer l’entretien et la sécurité ;aux côtés des communes, entreprises,associations, pour une aidetechnique, un soutien financier…Chaque jour, afin d’engager la Côted’Orsur le chemin de la réussite, lesagents du Conseil Général poursuiventleur mission avec le souci permanentd’un service au public de qualité.>Quoi de neuf sur cotedor.fr ?Inforoutes > Suivre en temps réel les conditions decirculation, l’avancée des travaux ou l’existence d’éventuellesperturbations sur le réseau routier départemental, c’estpossible dans la rubrique “état des routes”. Vous y trouverezdes messages d’alerte, des cartes… bref toutes lesinformations utiles pour circuler en toute sécurité. Un serveurvocal est en outre disponible tous les jours et à toute heure :03 80 63 30 63, coût d’un appel local.Services de proximité > Besoin de contacter un service public ?L’annuaire géolocalisé des services de proximité est à votredisposition. Vous pouvez, grâce à lui, obtenir toutes lesinformations concernant l’ensemble des services publics de laCôte-d’Or : coordonnées, heures d’ouverture, courriel, contact …Un outil précieux pour tout connaître sur vos droits etvos démarches.> Lire la suite sur www.cotedor.frCôte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201017


CÔTE-D’OR ACTUCoup de projecteurLa fine fleur de laCôte-d'OrLe palmarès 2009 du Concours départemental desvilles et villages fleuris a été dévoilé le10 décembre, dans le cadre du salon “Cité 21”,par François Sauvadet, Président du ConseilGénéral et Jean-Pierre Rebourgeon, Président de Côted'OrTourisme, l’agence de développement touristique àlaquelle est traditionnellement confiée l’organisation duconcours. Celui-ci vise à promouvoir et encourager ledéveloppement des espaces verts et l'amélioration ducadre de vie. Il récompense tous les efforts contribuant àl'image d'une Côte-d'Or accueillante et fleurie. Parmi lesfaits les plus marquants du palmarès 2009, citons l'obtentiond'une première fleur pour plusieurs communesdu département, notamment pour Montagny-lès-Beaune et Savigny-lès-Beaune. Par ailleurs, Quetignyrejoint Beaune et Dijon au palmarès des villes affichant4 fleurs. En 2009, 290 communes côte-d'oriennes ontparticipé au concours… Un record !Preuve s'il en est que la Côte-d'Or propose un environnementde qualité, elle a remporté en 2008, le trophéedu département fleuri pour sa politique en matière devalorisation paysagère. Seuls 18 départements françaisdétiennent à ce jour ce label décerné par le Secrétariatau Tourisme !www.cotedor-tourisme.com. 18 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


ZOOM SUR...les projets du contratAmbitionS Côte-d’Ordu Pays deNuits-Saint-Georges xAmbitionS de Solidarité(300 000 €)• Création d'une structuremultiaccueil de la petite enfanceet d'un relais assistantesmaternellesAmbitionS d'Échanges(10 000 €)• Création d'un centre SATIAmbitionS de Vie (522 000 €)• Signature d'un contratAtout Jeunes• Création d'un stadeintercommunal de rugby• Rénovation de la piscine deNuits-Saint-Georges• Programme local de l'habitatet création d'une unitéde 4 logements adaptésà Villers-la-Faye• Etude locale de maillagesintercommunaux d'AEPAmbitionS d'Équilibre(240 000 €)• Zone d'activitésde Gilly-lès-Cîteaux• Contrat loisirs naturepour l'aménagement du sitedes trois lacs à vocationhalieutique et de l'ancien campingde Saule GuillaumeAmbitionS de Réussite (2, 53 M€)• Construction scolaire etpériscolaire à Argilly etGilly-lès-Cîteaux• Pôle scolaire et périscolaire desHautes Côtes• Extension des restaurantsscolaires de Nuits-Saint-Georgeset Corgoloin• Création d'une Maisonde services publics etde l'intercommunalité• Centre technique intercommunalLa salle des fêtes de Savigny-le-Sec, réalisation à modes constructifsinnovants et très faible consommation énergétique.AmbitionS d’équilibreLe Conseil Général a adopté en novembre dernier leSchéma départemental de développement durable(S3D), dont l'objectif est d'inscrire la politique et lesactions de la collectivité dans une propositiond'avenir durable. Le S3D se décline en 42 actionsconcrètes. Certaines sont déjà opérationnelles :ticket Transco à 1,50 € qui encourage l'utilisationdes transports en commun ; Agenda 21 scolaire quisensibilise et éduque les collégiens audéveloppement durable. D'autres sont à initier :diagnostics énergétiques des exploitations agricolesafin d'encourager une agriculture respectueuse dumilieu naturel ; plan de prévention pour sensibiliserles collectivités à la gestion de leurs déchets ;charte de l'éco-agent pour développer les valeurséco-citoyennes du personnel départemental ;bâtiments départementaux performants…Le Conseil Général emmène sur la voie de laresponsabilisation collective ses nombreuxpartenaires (collectivités, entreprises prestataires,associations, établissements publics…), après lesavoir impliqués dans l'élaboration de ce S3D.CÔTE-D’OR ACTULe Schéma départementalde développement durableLE PAYS DE NUITS-SAINT-GEORGESA DE L’AMBITIONLe 30 novembre dernier le Conseil Général a signé un contrat AmbitionSCôte-d'Or avec la communauté de communes du Pays de Nuits-Saint-Georges.C'est le troisième contrat, après ceux de la communauté d’agglomération de“Beaune, Côte et Sud” et la communauté de communes du Pays Châtillonnais.Les contrats AmbitionS Côte-d'Or, sont la concrétisation d'une politiquedépartementale ambitieuse soutenant des investissements répondant aumieux aux spécificités des zones urbaines ou rurales, déclinant le Schémadépartemental d'aménagement et de développement durable du territoire(SDADDT). Dans le cadre de ce contrat, près de 3,6 M€ seront engagés par le ConseilGénéral en faveur des 25 communes de l'agglomération nuitonne pour les cinqannées à venir afin d’accompagner les projets orientés autour de 3 axes principaux :amélioration et développement des lieux de vie et des services à la population,renforcement des activités économiques et environnement (voir détail ci-contre).Parmi les grands projets : la Maison de services publics et de l'intercommunalité deNuits-Saint-Georges, financée à hauteur de 720 000 €, où sera installé un EspaceSolidarité Famille ; la construction du stade intercommunal de rugby, équipementstructurant pour ce territoire qui accueillera la première école de rugby dudépartement, et pour lequel 140 000 € seront apportés. Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201019


CÔTE-D’OR ACTUAlain Houpert,Sénateur, Maire de Salives,Conseiller Général du canton de Grancey-le-Château et Président du Conseil d'Architecture,d'Urbanisme et d'Environnement 21 (CAUE)La parole à...Quelle est la vocation du CAUE de Côte-d'Or ?“Les CAUE ont pour objectif de promouvoir laqualité de l'architecture, de l'urbanisme et del'environnement. Ces associations renseignentgratuitement les particuliers souhaitant bâtir,rénover ou agrandir. Elles accompagnent aussi lescollectivités locales auxquelles elles apportentconseil et assistance et aident ainsi à laconstruction du projet le plus cohérent possible,en harmonie avec les traditions locales,l'environnement paysager, les règles d'urbanisme,etc. Elle forme aussi les élus, les agentsmunicipaux, les artisans...”.Quelle est la composition de l'équipe du CAUE 21dont vous assurez la présidence depuis 1998 ?“L'équipe pluridisciplinaire se composed'urbanistes, de paysagistes, d'architectes.Le CAUE de Côte-d'Or a été créé en 1979 àl'initiative du Conseil Général - on vient de célébrerses 30 ans - et fonctionne grâce à la Taxedépartementale pour le financement des CAUEvotée par ce dernier. Il compte à ce jour plusde 600 adhérents”.Le CAUE poursuivra-t-il l'opération “Couleurslocales”, visant à promouvoir les couleursminérales naturelles ?“Absolument ! Après Châteauneuf,Semur-en-Auxois et Nolay les années précédentes,ce sont les menuiseries de la commune de Saulieuqui seront repeintes à l'ocre en 2010. Je tiensbeaucoup à cette initiative écologique qui met enavant nos ressources géologiques locales”.CAUE de Côte-d'Or24, rue de la Préfecture – 21 000 DijonTél. : 03 80 30 02 38 – www.caue21.frAmbitionS de vieJeunesseUNE OFFRE DE LOISIRSADAPTÉELa mise en place des contrats “Atout Jeunes 21” viseà répondre aux attentes des 14-25 ans. Six communautésde communes côte-d'oriennes sont déjà engagées danscette démarche avec le Conseil Général.Les communautés de communesde Saulieu, du Châtillonnais etdes Vallées de la Tille et de l'Ignon(COVATI) ont signé un contrat“Atout Jeunes 21” avec le Conseil Généralen 2007-2008 ; en 2009 celles duMirebellois, de Pontailler-sur-Saône et duPays d'Alésia et de la Seine en ont fait demême. Les actions soutenues par cescontrats-cadres sont initiées par lesjeunes. A Saulieu, la junior association“Les Arts au soleil” a organisé un festivalrassemblant des groupes de musiqueamateurs. Dans le Mirbellois, l'associationdes jeunes de Bèze a créé le “festivalrock de Bèze” qui a réuni en juin dernierplus de 3 000 spectateurs. Sur le territoirede la COVATI, un “espace jeunes” a ouvertà Chaignay. Ce ne sont là que quelquesexemples d'actions engagées en 2009dans le cadre d’“Atout Jeunes 21”, et quitémoignent d’une jeunesse impliquée etmotivée pour faire bouger le territoire. En2010, de nouvelles intercommunalitésvont signer à leur tour un contrat “AtoutJeunes 21”, accompagnées par le ConseilGénéral dans la définition et la mise enœuvre de leur politique jeunesse :Gevrey-Chambertin, Auxois Sud, la Buttede Thil... Et ce n'est qu'un début ! >RENDEZ-VOUS SUR WWW.ATOUTJEUNES21.COM Le site “Atout Jeunes 21”, développé par le CRIJ Bourgogne et soutenuactivement par le Conseil Général de la Côte-d'Or, recense tous les loisirs accessibles aux jeunes sur le département. Quelle que soitl'activité culturelle, sportive ou artistique recherchée, il vous indique où il est possible de la pratiquer en Côte-d'Or. De même, qu’ilsignale où voir le film ou concert de votre choix... Et, si vous rencontrez un problème particulier, la rubrique “besoin de parler”oriente vers les établissements côte-d'oriens spécialisés qui peuvent vous aider (Adosphère, centres de planification...).20 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


CÔTE-D’OR ACTUAmbitionS de solidaritéRevenu de solidarité activeUN COMPLÉMENTDE RESSOURCESLe principe du RSA est simple : c’estune allocation de solidarité qui peutêtre versée aux foyers ayant des revenusmodestes. A la différence du RMI, leRSA s’adresse aux personnes en rechercheactive d’emploi mais aussi à celles qui ontretrouvé un travail ou qui travaillent maisperçoivent des revenus faibles.Il met ainsi fin aux effets de seuils bienconnus qui conduisaient à un paradoxe :retravailler et gagner moins. Un élémentincitatif qui manquait au RMI, essentiellementbasé sur l’accompagnement de la personne.La combinaison des deux ressources, RSA etrevenus du travail permet ainsi de favoriserle retour à l’emploi et d’augmenter lepouvoir d’achat des bénéficiaires.Comment ça marche ?En fonction de votre situation familiale,votre âge, vos revenus, le RSA permet d'augmentervos revenus et ce, dès la premièreheure travaillée. A cette fin, testez votresituation et vérifiez votre éligibilité au RSAdans l'un des soixante relais d'informationmis en place par le Conseil Général ou via letest en ligne, accessible depuis les sitesinternet du Conseil Général et de la Caissed'allocations familiales. Après vous êtreassuré de votre éligibilité à l'allocation,prenez rendez-vous dans l'une des neufplates-formes uniques d'accueil dédiées auRSA réparties sur l'ensemble du territoirecôte-d'orien qui vous aidera dans vosdémarches. >En savoir +• Pour tester votre éligibilité au RSAen ligne, deux adresses :www.cotedor.fr et www.caf.fr• Retrouvez les coordonnées des 60 relaisd'information mis en place par leConseil Général en composant le 3939• Pour prendre rendez-vous dansl'une des neuf plates-formes d'accueildu département, un seul numéro :03 80 72 34 71> TÉMOIGNAGEAurélien,travailleur aux revenusmodestes, bénéficiairedu RSAVous travaillez et pourtant vouspercevez le RSA. Quelles conditionsavez-vous remplies pour en bénéficier ?“J'ai plus de 25 ans, je suis denationalité française, célibataire, sansenfants et je travaille à temps partiel,26 heures par semaine. J'ai étéembauché en CDD le 1 er septembredernier, dans le cadre d'un contrat aidé,ce qui signifie que je perçois un salairemodeste. Je rentrais donc tout à faitdans le cadre d'attribution du RSA”.Quelles démarches avez-vous entreprisespour vous assurer de votre éligibilité auRSA ?“J'étais bénéficiaire du RMI lorsque leRSA est entré en vigueur. J'ai donc toutnaturellement “basculé” sur le RSA.Toutetefois, lorsque j'ai repris uneactivité professionnelle en septembre,j'ai fait le test d'éligibilité en ligne pourévaluer ma nouvelle situation”.Le fait de cumuler le RSA à votre salairevous permet-il de vivre significativementmieux ?“Oui, car je perçois un salaire mensuelde 800 €, qui est complété à hauteurde 360 € par le RSA. Cette somme mepermet de payer mon loyer. Et ainside ne pas avoir à solliciter mes parents.Je m’assume seul. Percevoir le RSA estun plus pour trouver un logement :cela rassure les propriétaires !”Certaines personnes hésitent à fairela demande de RSA alors qu'elles yauraient sans doute droit. Le comprenezvous?“On peut toujours se dire qu'il y a desgens plus dans le besoin que soi, maisj'estime que ce n'est pas manquer defierté que de solliciter une aide à laquelleon peut prétendre, c'est juste du bonsens”.Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201021


CÔTE-D’OR ACTU> BREVELes “climats de Bourgogne” :une valeur universelleexceptionnellexLe vignoble côte-d'orien aupatrimoine mondial de l'Unesco :tel est le projet porté parl'“Association des Climats duvignoble de Bourgogne” soutenupar le Conseil Général notamment.En juin, le Comité national des biensfrançais a confirmé la sélection dela candidature bourguignonne ausein de celles que la France entendprésenter à l'Unesco dans lesannées à venir. Le 17 novembredernier, le Comité scientifique s'estréuni pour approfondir le projet de“valeur universelle exceptionnelle”des Climats. L'Unesco fixe en effetdes critères définissant la valeuruniverselle exceptionnelle d’un site,c’est-à-dire son importanceculturelle telle qu’elle dépasse lesfrontières, traverse les générationset mérite d'être reconnue àl’échelle mondiale. C'est le cas duvignoble de Bourgogne qui, depuis2 000 ans, grâce à la persévérancedes hommes et à des conditionsnaturelles uniques, est le modèlemondial de la viticulture de terroir.www.climats-bourgogne.comAmbitionS de réussiteCentres de Première Intervention :Accroître l’efficacitéPour améliorer la réponse opérationnelle dessapeurs-pompiers de Côte-d’Or, une réforme desCentres de Première Intervention (CPI) a étéadoptée le 23 novembre dernier par le conseild’administration du SDIS. Elle permettra, aprèsavoir complété la formation des sapeurs-pompiersvolontaires, d’intensifier leur rôle lors dessecours. 450 d'entre eux seront sollicités pourdevenir pleinement acteurs de la distribution dessecours publics. Sur les 85 CPI en gestioncommunale que compte la Côte-d'Or, huit vontdevenir des Centres de secours départementaux.Pour les autres, quatre catégories seront créées,en fonction de leur capacité d’intervention, leurlocalisation géographique, l'existence de zonesblanches, des besoins de la population sur lesecteur... Par ailleurs, chaque CPI fera l'objetd'une convention passée entre l'organismegestionnaire du CPI et le SDIS. Evolutif, souple etcontractuel, le nouveau dispositif se mettraprogressivement en place.Communes ruralesMAINTENIR L’ACTIVITÉCOMMERCIALELe Conseil Général finance différentes initiatives ou soutien aucommerce rural de proximité, vecteur d’attractivité.Dans les villages de moins de 2 000habitants, le Conseil Général favorisele maintien du dernier commerce dansune activité donnée. Par une “aide àl'immobilier commercial” de 25 % du montantde l'investissement, il permet à unecommune d'acheter ou aménager un localpour y installer un gérant. En 2009, septcommunes ont bénéficié de ce dispositifdont une boulangerie à Maxilly-sur-Saône,un multiservices rural (épicerie, vente depain...) à Pagny-la-Ville ou une boucherie àMontigny-sur-Aube. Le Conseil Généralapporte aussi une aide aux commercesambulants pour l’acquisition de véhiculesde tournée sous la forme d'une avance remboursablesur cinq ans de 30 % du montanttotal du véhicule et de ses aménagements.En 2009, trois boulangers-pâtissiers et unvolailler installés sur des communes demoins de 10 000 habitants en ont bénéficié.Enfin, le Conseil Général soutient les nouveauxprojets des unions commerciales dudépartement et participe à la promotion dudispositif “Achat Côte-d'Or” mis en placepar la Chambre de Commerce ; un site internetsur lequel les commerçants peuventcommuniquer sur leur actualité et leursproduits ou proposer de la vente en ligne :www.achat-cote-d-or.com © cellule image sdis2122 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


CÔTE-D’OR ACTU©Atelier A. PeterGilbert Menut,Conseiller Général de Fontaines-lès-Dijon,Maire de Talant,3 e Vice-Président du Grand Dijon, chargédes relations contractuelles avec lacollectivité départementaleContrat AmbitionS Côte-d'OrLE CONSEIL GÉNÉRAL AUXCÔTÉS DU GRAND DIJONLe Conseil Général et le Grand Dijon viennent d’adopter unContrat AmbitionS Côte-d'Or d'envergure : 55 millionsd’euros seront engagés dans la réalisation de chantiersstructurants pour l'agglomération dijonnaise.Avec un peu plus de250 000 habitants,soit près de la moitiéde la populationcôte-d'orienne, et desservices et équipementsde qualité, le Grand Dijonporte un rayonnementbien au-delà du territoirede l’agglomération. Avec l’adoptiondu Contrat AmbitionS Côte-d’Or duGrand-Dijon le Conseil Général participeà l’effort de reconnaissance nationaleet européenne que mérite l’AgglomérationDijonnaise.Il aidera à financer les grands équipementsintercommunaux pour 45 M€.Parmi eux, la piscine olympique, dontl'ouverture au public est prévue enmars prochain ; le stade Gaston Gérard,qui avec ses nouvelles tribunes nord etsud pourra accueillir 16 000 spectateurs.Ces deux équipements accueilleront degrandes manifestations sportives et bénéficierontà l'ensemble des Côte-d’Oriens.Hypothèse d'aménagement de la Place Darcy en 2013Autre équipement pharefinancé à hauteur de 20 M€,la création des deux premièreslignes du tramway pour développerl'intermodalité et les modes de transportdoux, dans une démarche dedéveloppement durable. Par ailleurs,10 M€ seront consacrés à des projetscommunaux identifiés autour de troisthématiques : les technologies del'information et de la communication,la culture et les grands équipementscommunaux, tels les équipementssportifs. Une action conjuguée pourrépondre à des préoccupations communes: le développement durable,l’accessibilité aux transports, le développementsocial et culturel…www.grand-dijon.fr La parole à...En quoi le Contrat AmbitionS Côte-d'Or du GrandDijon est-il structurant pour le territoire ?“Outre les équipements “traditionnels”, le plusmarquant d’intérêt intercommunal, c’est bien sûr letramway (400 M€ sont nécessaires à sa mise enœuvre). Le Conseil Général qui apporte 20 M€,s’associera à la restructuration de la voirie urbaine,à la réorganisation de ses lignes de cars, etc.En recherchant l'équilibre entre les territoiresdans un contexte de développement durable,il ne peut que soutenir une telle initiative quirenforcera l’intermodalité dans les transports publicset l'attractivité de l'agglomération dijonnaise...et du département tout entier”.Quel impact aura ce contrat sur le développement etl'attractivité des communes périurbaines ?“L’originalité du contrat est d’être ouvert. Signéentre les deux partenaires, Conseil Général etGrand Dijon, il consacrera 10 M€ aux projets desvilles et communes adhérentes de l’agglomération.Toutes ont participé à l’élaboration de ce contrat,engageant leur propre territoire et leurs priorités.Son impact en sera accru et l’adéquation avec lesbesoins augmentée”.Les Contrats AmbitionS Côte-d'Or permettent unaménagement équilibré des territoires. C'est unevraie priorité départementale ?“C’est même un véritable enjeu. La contractualisation,mieux que le saupoudrage, permet d’y arriver. LePrésident du Conseil Général insiste sur la nécessitéd’aides différenciées, et il a raison. Nous sommes àun moment très particulier de la vie de nosterritoires de Côte-d’Or aux situations contrastées :des outils se mettent en place, comme le SCoTdu Dijonnais ou du Pays Beaunois.”Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201023


VIE DES CANTONSConseiller Général :François-Xavier DUGOURD,Président de la CommissionJeunesse, Animationtouristique, sportive etculturelleNombre d’habitants : 23 2671Superficie : 2,57 km 2Densité de la population :9053 hab/km²Communes :• Dijon (partiel)2Zoom sur le canton deMONTCHAPET,un collège innovantEn lien avec l'Inspection Académique, le collègeMontchapet a développé le Cartable en LigneOuvert et Évolutif (ClOÉ), en cours d'expérimentationdans 6 collèges de Côte-d'Or. “ClOÉ” estune boîte à outils interactive pour collégienqui contient tous les instruments dont il a besoinpour travailler. Espace numérique permettant auxprofesseurs de saisir les notes ou leur emploi dutemps, les parents ont quant à eux accès au cahierde texte électronique de la classe de leur enfant. Etchacun peut personnaliser le contenu de son espaceen y intégrant son propre univers.Très impliqué dans les TICE (Technologies del'Information et de la Communication pourl'Enseignement), le collège Montchapet est aussiéquipé de tableaux blancs interactifs. Il possède enoutre une salle multimédia, qui donne accès à Internetet aux items du Brevet Informatique et Internet,dont il faut impérativement valider le second niveaupour obtenir le Brevet des collèges. DIJON VI1 La Providence fait peau neuveL’EHPAD “La Providence” a créé une unité Alzheimer qui accueille depuis février 2009treize patients dans le cadre d'un hébergement permanent et quatre en accueil de jour.Par ailleurs, une extension de la maison de retraite de près de 900 m 2 a été engagée afind'améliorer le confort des résidents : chambres plus spacieuses, salles de bains équipéesde douches, redistribution des lieux de vie (création d'une salle d'animations, ainsi qued'une seconde salle à manger à l'étage accessible aux personnes les plus dépendantes).Ces aménagements se poursuivront jusqu'à fin 2011 et porteront la capacité d'accueilde l'établissement à 100 places. Le Conseil Général participe financièrement à cesévolutions.2 Coup de jeune pour le collège Saint-François de SalesDeux opérations ont récemment été engagées au collège Saint-François de Sales.La première a porté sur la réfection, au cours de l'été 2009, de l'ensemble des installationsde chauffage qui étaient d’origine. Tous les radiateurs ont ainsi été changés et des vannesd'isolement des réseaux aller et retour installées. La seconde a consisté à rééquiperl'internat de la Section d’enseignement général professionnel adapté (SEGPA)qui accueille 58 élèves. L'ensemble de la literie a été remplacée.Ces deux opérations ont été soutenues à hauteur de 90 000 € par le Conseil Général,soit 80 % des investissements réalisés.24 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


OPÉRATION FRUIMALIN :VIVE LA SOLIDARITÉ !L'association Relais-Planète-Solidaire, soutenuepar François-Xavier Dugourd, dans le cadre duFAVA (Fonds départemental d’aide à la vieassociative), lauréate du Prix Bourgogne 2009 duconcours régional de l’Economie Sociale etSolidaire, est à l'origine de l'opération Fruimalin.Celle-ci vise à éviter le gaspillage en collectantet redistribuant les fruits non cueillis par lespropriétaires. Au cours de la collecte d'automnemenée en septembre et octobre 2009 sur le nordouestdu Grand Dijon, 5,5 tonnes de pommes,poires, prunes, coings, pêches et noix ont ainsiété partagées ou recyclées. Plus d'une tonne aété redistribuée en milieu caritatif, le reste ayantpermis la réalisation de 1800 bouteilles de juspasteurisés et 500 pots de compotes, gelées etautres confitures. L'association vous donnemaintenant rendez-vous pour la collecte desfruits d'été !A noter qu'elle recherche aussi des pots deconfiture et de conserve, ainsi que des bouteilles(avec leurs couvercles et bouchons).“Relais-Planète-Solidaire”17 rue Blériot, Dijon - Tél. : 03 80 74 01 27http://relais-planete-solidaire.org/fruimalin.htmlCanton de Dijon VILe Conseil Général investit dans vos cantonsCanton de SeurreBonnencontre > DANS LE CADRE DU PROGRAMME EDIFICES CULTURELS NONPROTÉGÉS, l’église de la commune a bénéficié de la réfection de sa toiture protégeantainsi ce patrimoine comptant huit siècles d’âge. Près de 15 600 € ont été accordés parle Conseil Général pour la réalisation des travaux (56 852 €). Chamblanc > TROTTOIRS,BORDURES ET ESPACES VERTS sont les nouveaux aménagements qui agrémententdorénavant la rue Mauchamps. Le Conseil Général a subventionné 20 250 € du montantdes travaux de 67 500 €, un investissement apprécié des habitants de la commune.Canton de GenlisAiserey > LA MAIRIE A REJOINT LA POSTE AU SEIN DU BÂTIMENT COMMUNAL.Une rénovation totale de la Poste et un nouvel aménagement de la Mairie qui disposedésormais de plus d’espace, ont été nécessaires. Des travaux d’un montant de 382 604 €auxquels a participé le Conseil Général pour 42 700 €. Longecourt-en-Plaine >VÉTUSTE ET DANGEREUX, tant pour les véhicules lourds que pour les piétons, le pont situésur la RD 25 à proximité du Château inscrit à l’inventaire supplémentaire des monumentshistoriques, a fait l’objet d’une reconstruction et d’un traitement architectural soigné.Le Conseil Général a financé la totalité des travaux de 170 000 €.CANTONS EN BREFPOUR LE DÉVELOPPEMENT DE L'ESCLe Conseil Général est lié à la Chambre deCommerce et d’Industrie de Dijon par uneconvention de partenariat relative à l'ESC (Ecolesupérieure de commerce) de Dijon. Il apporteainsi une contribution de 200 000 € par an (surune période de 3 ans, de 2008 à 2010) au plan dedéveloppement “ESC Dijon-Bourgogne Horizons2012”, qui vise à consolider les acquis et laprogression vers l'excellence de l’école.Canton de Dijon 2Remilly-sur-Tille > C’EST DANS LE CADRE DU PLAN DE SOUTIEN À L’ÉCONOMIELOCALE que l’école du village a vu sa toiture refaite. Les travaux, dont le coût s’élèveà près de 20 000 €, ont été subventionnés à hauteur de 6 955 €. Bressey-sur-Tille >UNE NOUVELLE BANDE DE ROULEMENT A ÉTÉ POSÉE RUE CHEVRIÈRE, assurant ainsiconfort et sécurité aux automobilistes. Effectués dans le cadre du Plan de Soutien, lestravaux, d’un montant de 17 230 €, ont été subventionnés à hauteur de 8 560 €.Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201025


RENCONTREPierre Ancet“UN PHILOSOPHEHEUREUX EN CÔTE-D’ORPassionné de bioéthique, Pierre Ancet dirigeaussi l’Université pour Tous de Bourgogne.Rencontre avec un philosophe amoureuxde la Côte d’Or.Pierre Ancet vous reçoit, au milieu de ses papiers.Il met la dernière main à son prochain ouvrage àparaître en février chez Dunod, “Le corps vécuchez la personne âgée et la personne handicapée”,“cela va dans la continuité de mes enseignementset travaux de chercheur”. Pierre est Maître deconférences en philosophie des sciences biologiques etbioéthique à l’Université de Bourgogne… “J’y ai commencéma carrière et soutenu ma thèse, “ La perceptiondu corps jugé monstrueux”, que j’ai d’ailleurs présentéeen septembre au grand public lors de la Nuit des chercheurs”.L’enseignement le conduit ensuite six annéesà Toulouse avant de se voir proposer, il y a trois ans, unposte à… l’Université de Bourgogne ! “ J’étais vraimenttrès heureux de revenir à Dijon”.Philosophe “multicarte”Avec sourire, Pierre parle alors de son amour pour leschoses simples et "naturelles", démentant l'idée quel'on se fait souvent à tort du philosophe : il montre unpersonnage qui a aussi les pieds bien sur terre.“J’aime la qualité de vie côte-d’orienne. Professionnellement,c’est un luxe d’enseigner à l’Université de Bourgogne; tout est regroupé sur le campus. Cela facilite mesdiverses activités”. En effet, Pierre est “multicarte”, si l’onpeut dire. Il intervient à la faculté des sciences, celle dessports, dans les instituts de formation des infirmières, deséducateurs spécialisés… et, il dirige aussi l’Université pourTous (UTB) : “ce poste que m’a confié la Présidente,M me Béjean, m’intéresse beaucoup. L’an dernier, j’y aidispensé un cours sur le vieillissement ; un gros risque,explique-t-il dans un éclat de rire, car je parlais de ceTOUT AU LONGDE LA VIE, LA VIES'ENRICHITL’UTB de Dijon est unservice de l'Universitéde Bourgogne qui offreà tous, sans distinctiond’âge et de diplômes,le potentiel deconnaissances del'Université. Les cours(en amphi de 9 h à 20 h,d'octobre à mai,et cours de langues)sont dispensés pardes universitaires oudes personnalitéscompétentes agrééespar l'Université, etcomptent plusde 2 300 auditeurs,dont 60 % de retraités.que je n’ai pas encore vécu à des “élèves” - plus dela moitié sont des retraités - qui, eux connaissaientbien la problématique !”. Mais l’UTB estaussi l’occasion de rencontrer d’autres enseignants-chercheurs.Et, à propos de rencontre,Pierre Ancet insiste beaucoup sur celle faite avecPierre Pfitzenmeyer, ce professeur réputé du centregériatrique de Champmaillot qui travailledepuis plus de 25 ans sur les champs de la gériatrie,de la nutrition et de la gérontologie :“ensemble, nous avons coédité un ouvrage,“Vieillir dans la dignité, un combat pourdemain”… Une des thématiques de recherche dePierre concerne, en effet, la bioéthique et la philosophiede la médecine ; des recherches centréesautour de la personne âgée et de la personnehandicapée à travers le vécu du corps etdu temps que notre “professeur de sagesse”mène avec passion car, confie-t-il, “si je me suistourné vers la philosophie c’est parce que l’activitéphilosophique s’exerce dans tous lesdomaines de la vie humaine”.En savoir +>• Université pour Tous de Bourgogne- Dijon : Tél : 03 80 39 51 90- Beaune : Tél. : 03 80 22 02 73- Châtillon-sur-Seine/Etrochey :Tél. : 03 80 91 03 32www.u-bourgogne.fr26 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


Le guide de votre temps libreDu 27 févrierau 7 mars à ParisLA CÔTE-D’OR AUSALON DE L'AGRICULTURE !Forte de son patrimoine agricole, la Côte-d’Or seraencore présente au 47 e Salon Internationalede l’Agriculture qui se tiendra Porte de Versailles àParis du samedi 27 février au dimanche 7 mars. Vitrineincontournable de la diversité et de la richesse del’agriculture française, il accueillera plus de 1 000 représentantsdu monde agricole et plus de 600 000 visiteursdans une ambiance conviviale et festive…Associé à la Chambre départementale de l’agriculture, leConseil Général de la Côte-d’Or sera, tout au long de lasemaine, aux côtés des nombreux exposants, pourprésenter les élevages locaux d’ovins, de bovins (RaceBrune, Simmental, Charolais…) sans oublier bien entendules chevaux de Trait de l’Auxois.A ne pas manquer, la Journée “Bourgogne”, le mercredi3 mars, où les éleveurs de Côte-d’Or seront à l’honneursur le grand ring. Le 5 mars le public pourra assister à la“Nuit de l’Agriculture” avec au programme, des spectacles,des animations et des dégustations.Ltempse guideRENDEZ-VOUSlibre en Côte-d’Or10 e FESTIVAL INTERNATIONAL JEUNE & TOUS PUBLICSDIJON . CÔTE D’ORwww.apascontes.fr03 80 30 98 99>En savoir +Paris ExpoParc des Expositions de la Porte de Versailleswww.salon-agriculture.comFestival Jeune PublicÀ Pas ContésLire en page 30Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201027


Ltempse guidelibre en Côte-d’OrAYEZ LE “SENS DU REGARD”Vous habitez le Pays Seine et Tilles en Bourgogne ?“Partez donc à la chasse au trésor… de votre patrimoine local.Pour encourager les Côte-d’Oriens àdécouvrir – ou redécouvrir – un patrimoineporteur de richesses historiques, culturelles,ethnologiques, artistiques et environnementales,tout proche et pourtant souvent ignoré,le Conseil Général a imaginé “Le Sens du Regard”.Le premier volet de ce programme original desensibilisation au patrimoine de proximité mobiliserala population d’un territoire pour en sensibiliserun autre : le rural vers l’urbain. Il invite leshabitants des quatre cantons du Pays Seine etTilles en Bourgogne (Grancey-Le Château-Neuvelle ; Is-sur-Tille ; Saint-Seine-l’Abbaye ;Selongey), à “distinguer” un (ou plusieurs) monument,objet, ou site naturel qui a du sens pour euxet soit accessible au public. Parmi ceux-ci, unevingtaine d’éléments emblématiques de ce territoireseront photographiés par un professionnel.Chaque cliché deviendra une carte postale qui sera> MODE D’EMPLOIrédigée par les habitants. Lors d’ateliersd'écriture animés par un écrivain, ils pourrontexprimer au mieux leur attachement à cepatrimoine. Ces cartes postales originales etchargées d’émotion seront expédiées fin maià des habitants de l’agglomération dijonnaise.Jusqu’à l’été 2010 et aprèsProgressivement, de l’été 2010 à l’été 2011,de nombreuses actions en cours d’élaborationseront développées dans le cadre du“Sens du Regard” sur le territoire de Seine etTilles. Certaines seront conduites par leConseil Général, d’autres par les acteurslocaux (communes, intercommunautés,enseignants, associations…). Expositions,spectacles, événements, permettront derestituer au grand public la démarche développéesur le territoire. Réponse par courrier ou courriel à retourner avant le 1 er mars, en précisant vos noms etcoordonnées, l’élément de patrimoine choisi (nom, localisation précise et si nécessairele type de patrimoine dont il s’agit) et les raisons du choix de cet élément, à :Direction Tourisme, Culture, Jeunesse, Service CultureConseil Général de la Côte-d'Or - BP 1601 - 21035 Dijon CedexTél. : 03 80 63 30 85 - Courriel : benoit.oudet@cg21.frwww.cotedor.fr© Villecomte (photo P.Combier)>JEUNE PUBLIC> Châtillon-sur-SeineHISTOIRE DE L’OIEMaurice, fils d’éleveurs d’oies,subit la persécution de son père,violent et exigeant. L’enfant s’évadedonc dans un monde parallèle où ildevient Tarzan, l’homme-singe ensymbiose avec la forêt et lesanimaux ; il joue pour et avecTeeka, son amie : une oie apprivoisée.Un spectacle tout en finesse et enémotion.4 marsThéâtre et marionnettes à voir en familleà partir de 10 ansThéâtre Gaston Bernard03 80 91 39 51> DijonLA DANSEUSE DANS LABIBLIOTHÈQUESpectacle jeune publicPar et avec Nathalie CollantesSpectacle présenté dansle cadre d’Art...30 janvierGrand Théâtre03 80 48 82 60SPORTS - SANTÉ> La RochepotRANDO ANNIVERSAIRERandonnée du 6 e anniversaire de ladisparition de Charles Labry.21 févrierDolmen de la Pierre qui vire03 80 21 68 27> Dijon32 e TROYES-DIJONCourse cycliste nationalede 168 km.21 mars03 80 41 75 4428 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


AU VILLAGEGeneviève Hélène pose unregard tendre et amusé surle mondequi l’entoure et couchedélicatement sur papier sesimpressionsde citadine sur lacampagne. Une fresque à lafois drôle et prenanteoù se mêlent lesphotographiesd’une desgrandesphotographesde l’aprèsguerre,Janine Niepce.Editions Virgilewww.editions-virgile.comDIJON D’ANTANDijon à travers la cartepostale ancienneThérèse Dubuisson invitele lecteur à une baladehistorique et nostalgiquedans le Dijon du début duXX e siècle. Des textes quiracontent la vie de Dijon etune iconographieexceptionnelle avec près de400 cartes postalesanciennes offrent une belleillustration de la villeà la Belle époque.HC Editionswww.hc-editions.comC’EST À LIRE> DijonART DANSE, LE FESTIVALCe temps fort de la danse contemporaine accueillera des compagnies internationales :Caterina Sagna au Grand Théâtre le 25 à 20h avec Sorelline, Josef Nadj à l'Auditorium le30 à 20h avec Entracte, et aussi Daniel Dobbels,la Cie Mossoux-Bonté, Carmen BlancoPrincipal, Arco Renz, Fabrice Dugied/Amy Swanson, Philippe Jamet, Opiyo Okach..Du 23 au 31 janvier - Auditorium - Grand Théâtre - Parvis Saint-Jean - Salle Fornier - Atheneum03 80 73 97 27TOURNEZ BOBINES…LA CÔTE-D’OR FAIT SON CINÉMALe festival “Tournez Bobines” vise à créerautour d’un film des actions culturelles et dediffusion auprès du jeune public, à les aider àmieux appréhender les images qui les entourentpar la découverte de la pratique audiovisuelle.Tel est l’objectif du partenariat instauré entre leConseil Général de Côte-d’Or et l’Union Départementaledes Maisons des Jeunes et de la Culture.Pendant les vacances d’hiver, du 3 au 20 février,“Tournez Bobines” sillonnera les routes de notredépartement. A l’affiche, le film “Panique auvillage”, servira de fil conducteur à ce festival etsera projeté dans les 23 salles habituelles du circuit“Les Tourneurs”, cinéma itinérant en milieu ruralsoutenu très activement par le Conseil Général.Des ateliers mis en place dans les centres deloisirs permettront aux enfants de lever un coindu “rideau” sur les techniques employées pourréaliser ce film et de créer eux-mêmes de petitscourts métrages. Des animations auront aussilieu dans les bibliothèques de Côte-d’Or, en lienavec le thème littéraire du film.Le film : “Panique au village”Film d’animation français, réalisé par VincentPatar et Stéphane Aubier. Cowboy et Indien sontdes professionnels de la catastrophe. Dès qu'ilsont un projet, le chaos sort de sa boîte. Cette fois,ils veulent souhaiter un joyeux anniversaireà Cheval... DEMANDEZ LE PROGRAMME !> DANSE>En savoir +Union Départementale des MJCde Côte-d’Or - Tél : 03 80 43 60 42• Mâlain : 3 février 15 h • Pouilly : 6 février 17 h• Bligny-sur-Ouche : 8 février 15 h • Corcelles-les-Cîteaux : 8 février 16 h • Losne : 9 février 15 h• Chenôve : 9 février 14 h 30 • Vitteaux : 10 février14 h 30 • Seurre : 10 février 17 h • Chanceaux :10 février 15 h • Fontaine-Française : 11 février15 h • Prenois : 11 février 17 h • Recey-sur-Ource :11 février 15 h • Sombernon : 12 février 17 h• Lacanche : 12 février 17 h • Gissey-sur-Ouche :13 février 17 h • Is-sur-Tille : 15 février 15 h• Aignay-le-Duc : 15 février 18 h • Nolay : 16 février17 h • Sainte-Colombe : 16 février 15 h • VenareylesLaumes : 17 février 15 h • Baigneux-les-Juifs :17 février 16 h • Grancey-le-Château : 18 février17 h • Selongey : 19 février 15 hCôte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201029


Ltempse guidelibre en Côte-d’Or“Le festival pour enfantsde 1 à 14 ans… et mêmeun peu plus, consacre,du 28 janvier au 13 février,deux semaines dedécouverte aux artset à la culture.SALONFestival jeune publicÀ PAS CONTÉSCréé en 2001 par l'Association BourguignonneCulturelle avec le soutiendu Conseil Général de la Côte-d’Or,À pas contés est devenu le rendezvousincontournable des petits - et desplus grands. Le Festival a accueilli l’andernier plus de 21 000 spectateurs,200 professionnels et 39 compagniesmobilisées pour 132 représentations etplus de 100 séances de pratiques plastiques,artistiques et éducatives.Pour sa 10 e édition, À pas contés vousréserve encore de bien belles surprises :musiciens, comédiens, compagniesdu monde entier seront au rendez-vouspour présenter leurs dernières créations,des ateliers pour jouer, découvrir,apprendre en s'amusant...LE “CROCMILLIVRE” REVIENTDu 5 au 7 février, au Cellier de Clairvaux, dans le cadreet les décors du festival “A pas contés”, aura lieule 2 e Crocmillivre, salon du livre jeunesse.Au programme : présentation et dédicaces d’ouvragesd’auteurs Jeunesse, moments de contes, tablesrencontres(le 6 à 11h : “ L’écriture théâtrale pour lajeunesse” et le 7 : “L’écriture pour adolescents”)ABC 2009-2010 | licence spectacles n°3-138027 | illustration : Missbean | conception gaphique : Charlotte Carbonare>En10 e FESTIVAL INTERNATIONAL JEUNE & TOUS PUBLICSDIJON . CÔTE D’ORsavoir +Association Bourguignonne Culturelle4 passage Darcy - Dijon03 80 30 98 99www.abcdijon.orgwww.apascontes.fr>Àwww.apascontes.fr03 80 30 98 99retenirAvec le ticket Transco,vous bénéficierezd'un tarif réduitsur les billets d'entréedu festivalwww.apascontes.frSPECTACLES“PETIT BOND”Le Conseil Général accueille unspectacle tout en ombres, lumièreset couleurs, et les jeunesspectateurs dès l’âge de 2 ans.Sous leurs yeux, le monde deMax Velthuijs, un des plus éminentsauteurs et illustrateurs pourl’enfance, s’anime. Petit-Bond et sesamis se questionnent, s’étonnent ets’émerveillent de ce qui les entoure.Grâce à son humour délicat,Petit-Bond réconforte le spectateurpar la force et le caractère essentielde ses mots, et leur transmet unegrande envie de vivre.Huit représentations : 29 janvier,30 et 31 janvier, 1 er et 2 févrierConseil Général1 rue Joseph Tissot - DijonTél. : 03 80 63 66 00www.cotedor.frANIMATIONCERISE SUR LE GÂTEAUD’ANNIVERSAIRE :LE CARNAVAL DU 13 FÉVRIER !Un carnaval va investir les rues deDijon le 13 février à grand renfortd’immenses créatures marinesgonflables... Un moment privilégiépour profiter de la musique et d’unspectacle insolite où l’on devientce que l’on veut : sorcière, pirate,ogre vert ou princesse...Trois cortèges devraientaccompagner les ballons géantsqui se rejoindront place de laLibération pour un spectacle final àla tombée du jour, en sons, lumièreset… surprises ! Trois lieux dedépart où l’on pourra se déguiser,se maquiller, s’amuser et voir lesballons prendre forme dès 14h :pour les grands sur le Parvis de laGare SNCF, pour les moyens dansles Jardins du Conseil Général etpour les plus petits Place dumarché.30 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


AGENDAthéâtresalonsrénover,meubler etaménager votre habitat.Rencontrez lesprofessionnels etdécouvrez cequ’est l’éco-habitat.Du 26 février au 1 er marsParc des Expositions03 80 77 39 00• SALON DESMINÉRAUX ET FOSSILES17 e bourse aux minéraux,fossiles, pierres gemmes etbijoux au Palais descongrès et expositions aucentre Clémenceau.27 et 28 févrierPalais des Congrès04 92 79 58 95>> Châtillon-sur-SeineANGELA ET MARINAEntre cruauté ettendresse, chagrin etfous-rires, spectaculaireréconciliation despersonnages d’une familleunie avec leur histoireintime.26 janvierThéâtre Gaston Bernard03 80 91 39 51> Dijon• FUGA, ORATORIODepuis de longs mois, uncouple d’ouvriers est sansnouvelles de son filsunique. Un aute couple,des intellectuels aisés, onteux aussi perdu tout signede vie de leur fille unique.Ces deux couples, quetout sépare, sont réunispar le besoin impérieux dedire, de raconterl’incompréhension de laperte…25 et 26 févrierThéâtre des feuillants03 80 30 98 99• LETTRES À MILENADe Franz Kafka, on connaîtsurtout Le Procès etLa Métamorphose, maisplus rarement les lettresd’amour passionnées etparfois désespérées qu’il© AnneGayanadressa à Milena, satraductrice tchèque.3 marsGrand-Théâtre03 80 48 82 82• MADAME DE SADE"Sade à travers le regarddes femmes", c’est cequ’écrit Yukio Mishima desa pièce Madame de Sade,surprenante postéritéjaponaise aux écrits dumarquis. La pièce réunit sixfemmes autour du spectrede Sade omniprésent etfascinant.4 et 5 marsThéâtre des Feuillants03 80 30 98 99>• LES MISÉRABLESQuand les comédiens sontrattrapés par la dureréalité économique ducélèbre roman de VictorHugo...27 févrierThéâtre municipal03 80 97 05 96Association des Amisde la Bibliothèquemunicipale François MitterrandEntrée 2 € • Gratuité pour les moins de 12 ans> ChenôveSALON DU LIVREANCIEN ET DE LACARTE POSTALETrouver la perle rare lorsde ce rendez-vous annuelqui depuis 11 ans offre auxcollectioneurs, lecteurs,écrivains professionnelsou amateurs, le livre ou labilbliographie tantrecherchés.21 févrierSalle des Fêtes03 80 51 55 09>> Dijon• SALON DE L’HABITATLe salon de l’habitat vousinvite à venir découvrir lesnouveautés tendancespour décorer,>>• LOISIROSCOPE,BABYSCOPE ET SALONDES SENIORS11 e édition de ce salondédié aux voyages et auxvacances. Seul salon detourisme de la région, denombreux stands etanimations vous attendentainsi que l’exotismechaleureux de Cuba mis àl’honneur cette année.Du 29, 30 et 31 janvierParc des Expositions03 80 72 10 00• CÉRÉMONIALe lieu unique pourrencontrer tous les acteursnécessaires à l’organisationdu mariage, se renseigner,comparer les prix, prendredes rendez-vous et faire desréservations. Au programmeaussi, des défilés, un espacecréateurs de mode, desanimations coiffure etmaquillage…6 et 7 févrierParc des Expositions03 80 60 86 08SAINT JEAN DE LOSNE (21)12 13 14 mars 20104 e Salon de laPhotographieAnimalièreVal de SaôneInvitéd’honneurJacques TournelOrganisation Promo Saint Jean / Galerie du CerfT. 03 80 29 04 44 promostjean@wanadoo.fr> Saint-Jean-de-LosnePHOTO ANIMALIÈRE4 e salon de la photoanimalière du Val deSaône. 21 photographesexposants, clubs,matériels, stages,animations scolaires, films,diaporama.12, 13 et 14 mars-PromoSaint-JeanGalerie du Cerf-Mairie03 80 29 04 44Cliché Jacques Tournel ©>Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201031


Ltempse guidelibre en Côte-d’OrVIX-BIBRACTE-ALÉSIA :L'UNION FAIT LA FORCE !Vix-Pays châtillonnais, Bibracte etAlésia : trois hauts lieuxarchéologiques bourguignons quis’unissent pour accroître leurattractivité touristique.Une idée qui s’inscrit dans unedémarche fédératrice autour dethématiques archéologique ethistorique dans un cadre naturelexceptionnel.L'étude en cours vise à définir lesmodalités d'une mise en réseau àvocation touristique offrant aux troissites une meilleure visibilité sur leplan régional, national, voireinternational.• Alésia s'animera encore plusen 2010Le site des vestiges de la villegallo-romaine d'Alésia ouvrira 7 jourssur 7 du 1 er février au 14 novembre2010. La programmation mise en placemarie approches ludiques, initiation àl'histoire et à l'archéologie.Les animations conçues pour satisfairele plus grand nombre (adultes, enfants,familles...) favorisent aussi laconvivialité.Evénement phare en 2010 : une troupede reconstitutions gauloises et galloromaines“Les Ambiani”, interviendrasur le site des vestiges gallo-romainstrois semaines durant, en avril-mai,juillet et août.Site archéologique des vestigesgallo-romainsAlise-Sainte-Reine03 80 96 96 23www.alesia.com> IDÉES> Châtillon-sur-Seine• NUIT BLANCHECHEZ FRANCISUn quatuor de comédienschanteurspuise dans letrès riche et très diverscatalogue de FrancisBlanche, génie de l’humour,acteur, fantaisiste, poète,inventeur du canulartéléphonique, dudétournement de publicité,pour créer un cabaretinsolent et guilleret, bourréde trouvailles et de gagsvisuels.2 févrierThéâtre Gaston Bernard03 80 91 39 51AGENDAmusique>> Dijon• MOZART ET HAYDNMozart et Haydn, malgréleurs vingt-quatre ans dedifférence, nouèrent uneamitié profonde mêléed’estime réciproque,et si Haydn fut d’abord lemaître de Mozart, ilss’influencèrent beaucoupl’un et l’autre. Avec SophieKarthäuser, jeune sopranobrillante dans les> DIJONQUATUOR MANFREDProkofiev, Tchaikovski, Chostakovitch… Le QuatuorManfred s’associe à la saison russe de l’Opéra deDijon pour vous offrir un programme de musique dechambre autour de trois des plus grandscompositeurs russes modernes.13 mars - Grand-Théâtrerépertoires des deuxcompositeurs, plongezdans le genre du récitalpar excellence et laissezvousenvelopper par unevoix sublime.3 févrierAuditorium03 80 48 82 82• TRISTAN ET…Tristan et Isolde serévèlent à nouveaudans un spectacleintelligent où l’on joueavec les codes et lescontraintes de l’opéraen questionnant lesnotions d’amour et dedésir.2 ,3, 4, 5 et 6 févrierParvis Saint-Jean03 80 48 82 82• BAROQUE ENBOURGOGNEVenez écouter lesmusiques que Voltaire aaimées.Celles de Rameau, de Lully,de l’empereur flûtisteFrédéric de Prusse ou duluthiste Charles Mouton,et même cellesde son frère ennemiJean-Jacques Rousseau.9 marsChapelle du Lycée Carnot03 80 30 98 99• ORIGINEOubliez vos préjugés enentrant. Origine souligne> LEVERNOISla continuité entre passéet présent et, en mêlantdanse contemporaineet chants traditionnels,fait tomber les barrières.10 et 11 marsGrand-Théâtre03 80 48 82 82• JUST JAZZLe jazz, rien que le jazzavec Aldo Romano, HenriTexier, Géraldine Laurent& Mauro Negri.12 marsThéâtre des Feuillants03 80 30 98 99• BEETHOVENConcerto pour violon en rémajeur, op. 61 et laSymphonie n°1 en utmajeur, op. 21 interprétéspar Les Dissonances,l’ensemble en résidence àl’Opéra de Dijon et formédes solistes des plusgrands orchestresinternationaux.12 marsAuditorium03 80 48 82 82DUO FLÛTE ETGUITAREDîner-concert pour fêterl’arrivée du printempset le 20 e anniversaire duDuo Flûte et Guitare.20 marsHostellerie de Levernois03 80 24 73 58© Rozenn Quere32 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


Danse> BeauneDANSE AU ROCK’NCLUBSoirée dansante SwingBoogie-Woogie.6 marsLa Comédie du Vin06 81 84 41 44>> Dijon• BÉJARTLe Sacre du Printemps,Boléro ou Messe pour letemps présent… Les plusgros succès Maurice Béjart !Ici, le Ballet de l’Opéranational du Rhin dévoile descréations moins connues deson répertoire et explore lesparadoxes de ce géant de ladanse moderne enretournant aux sources deson art.3 et 4 févrierGrand-Théâtre03 80 48 82 82• DOMINIQUEBAGOUETAvec So Schnell, la fuite estpréférée au combat,et le plaisir de danserpour danser devientpresque engagé :ce sont les quatre saisonsde la vie qui sont imaginéessur une cantate de Bach.5 et 6 marsAuditorium03 80 48 82 82Animations et Evénements> Auxonne88 e CARNAVALGrand défilé de 20 charsfleuris entourés de700 costumés et8 sociétés de musiquedans les rues de la ville.Pour finir, une grande fêteforaine se tient sur la placede l'église. Bal déguisé lesamedi soir.6 et 7 mars03 80 31 17 74>> Beaune• IMAGES ET LUMIÈRESMise en lumière et enimages de 7 sitesprestigieux. Véritableconcours international, cefestival permettra à descréateurs de s’exprimersur les monuments deBeaune.Jusqu’au 31 janvierCœur historique de la ville.03 80 24 58 50• FOIRE À LABROCANTEMeubles et linges anciens,cartes postales, outils etlivres anciens, bibelots…Une foire très appréciéepar les chineurs.20 et 21 février03 80 22 01 78SOYEZ PRÉSENTDANS CE GUIDE !Vous êtes une commune,une association,un “lieu où il se passequelque chose”...Vous désirez informerles Côte-d’Oriensd’une manifestation ?Envoyez vos informationset illustrations à :cotedor-magazine@cg21.frParution sous réserve dela place disponible.• FESTIVALINTERNATIONAL DE LAMARIONNETTELe plein de spectaclespour charmer petits…et grands qui lesaccompagnent.Du 6 au 22 févrierThéâtre de MarionnettesRue de Colchiche03 80 60 86 08> A NOTER...> EXPOSITIONAU BORD DU BORDChristiane Geoffroy artisteplasticienne, propose uneexposition nourrie par l'airmédiatique ambiant, larecherche scientifique, lalittérature et le dialoguequ'elle a mené avec leschercheurs de l'Universitéde Bourgogne.Ses œuvres s'inspirent desavancées scientifiques du XXI e siècle : l'éthique, la génétique, la biologie,l'éthologie, l'anthropologie, l'astrophysique, la physiologie …du 22 janvier au 19 mars L’atheneum - 03 80 39 52 20 - atheneum.u-bourgogne.fr© Christiane Geoffroy> Dijon• ATELIERS ARTISTIQUESUn parcours artistiquevous attend. Le projetModes de Vie, organisépar le Collectif Tousd’Ailleurs proposedes ateliers artistiquesrépartis dansl’agglomération dijonnaiseet encadréspar des professionnels.Jusqu’au 3 févrierAssociation Art Public03 80 66 16 57www.myspace.com/modesdevie>• LES ARTISANALESTournage du bois,marqueterie, sculpture,ferronnerie, maroquinerie,céramique, verre filé,bijoux, reliure... Descréateurs d'art présententleurs œuvres et effectuentdes démonstrations.6 et 7 marsCellier de Clairvaux06 70 10 11 84>Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201033


TRIBUNES LIBRES>Legroupedes Forcesde Progrès• Michel BACHELARD(Dijon II)• Noël BERNARD(Genlis)• Yves COURTOT(Pouilly-en-Auxois)• Jean ESMONIN(Chenôve)• Roger GANEE(Saint-Jean-de-Losne)• Pierre GOBBO(Arnay-le-Duc)• Laurent GRANDGUILLAUME(Dijon V)• Robert GRIMPRET(Montbard)• Michel MAILLOT(Is-sur-Tille)• Alain MILLOT(Dijon VII),• Patrick MOLINOZ(Venarey-Les Laumes)• Gabriel MOULIN(Bligny-sur-Ouche)• Jean-Paul NORET(Laignes)• Jean-Yves PIAN(Dijon VIII)• Pierre POILLOT(Liernais)• Roland PONSAÂ(Dijon IV)• Colette POPARD(Dijon III)• Pierre-Alexandre PRIVOLT(Nuits-Saint-Georges)• Jean-Claude ROBERT(Gevrey-Chambertin)• Paul ROBINAT(Sombernon)• Antoine SANZ(Auxonne)GROUPE DES FORCES DE PROGRÈSSocialiste, radical et divers gaucheBP 2010 :OUI AU BOUCLIER SOCIAL !Augmentation des charges, pertes de recettesdynamiques, la situation financière se dégrade. Et pourfaire face, la majorité de droite a répondu par la fiscalitésur les ménages et par le recours massif à l'emprunt… en oubliant que les emprunts d'aujourd'huiseront les impôts de demain... alors que demain, il n'yaura plus autant d'impôts dynamiques !Dans le BP 2010, les principales économiesportent sur les routes, les collèges et surtout lasolidarité. Pour les routes, l'entretien baisse de20%. Pour les collèges, les crédits passent de9 millions en 2009 à 1 million en 2010 !!! Lesentreprises du BTP apprécieront également. Maisc'est surtout les actions sociales qui trinquent.Apres avoir attaqué les fédérations d'éducationpopulaire, la majorité de droite s'en prend désormaisaux grandes associations partenaires dudépartement. Alors que le gouvernement luimêmevalorise la vie associative dans l'économiesociale, ici, la majorité l'ignore. Conséquences :les établissements devront se serrer la ceinture ;la prévention est laminée ; l'insertion, notammentpar l'économie, est menacée ; les crèches sontabandonnées ; les correspondants de nuits évaporés.Tous les dispositifs qui viennent soutenir lesfamilles en difficulté sont diminués.D'autres mesures seront donc nécessaires pourredresser les finances départementales. Pourronsnouscontinuer à financer les opérations que l'Etatcommande mais ne paye pas ?Dans le dossier de la LGV (33 millions), le tracé dela branche sud effleure à peine le territoire départemental,juste de quoi couper la forêt d'Auxonneen deux, et sacrifier les communes de Billey etFlammerans. Dans le dossier de la LINO, la factureest de 40 M pour une simple 2 voies. Qu'est-ceque ce serait pour 4 voies ? Dans le dossier del'aéroport, 7,5 millions d'ici 2011 pour une pistegros porteurs alors qu'aucune garantie n'estdonnée pour utiliser cette piste ! La sagesse serait,au minimum, de différer. Dans le dossier destransferts, il serait temps enfin d'engager lesactions nécessaires pour demander de l'Etat lerespect de ses engagements.Pour nous, le département doit être plus que jamais lebouclier social pour les populations les plus touchéespar la crise et par les difficultés. Nous sommes pourun bouclier social efficace, protecteur et solidaire. Ladroite départementale est pour le bouclier fiscal. C’esttoute la différence.Bonne année 2010 à tous les Côte-d’Oriens.Pour plus d’information :http://jcrobert.blogspirit.comLes propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du Directeur de la publication.34 Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 2010


TRIBUNES LIBRESGROUPE INITIATIVES CÔTE-D’ORUMP - Nouveau Centre - IndépendantsSOUTENIR L’AÉROPORT DIJON-BOURGOGNE, UNE NÉCESSITÉPOUR LE DÉVELOPPEMENT DELA CÔTE-D’ORLors de la session budgétaire des 17 et 18 décembrederniers, nous avons réaffirmé une nouvelle foisnotre engagement pour soutenir le projet de développementde l’aéroport Dijon-Bourgogne.Il ya 3 ans, le Conseil Général s’engageait à hauteurde 8 millions d’euros pour ce projet Renaissance.Il est du devoir du Conseil Général d'honorer sesengagements contractuels pris en 2006 aux côtésdes autres collectivités territoriales.Préserver l’investissement malgré le contexte budgétairedifficile, voilà l’objectif que s’est fixé la majoritédépartementale sous l’impulsion de ses deuxCo-Présidents, François SAUVADET et Louis de BROISSIA.Face à cette situation de crise, le Conseil Général afait le choix de l’investissement pour permettre auxentreprises et aux artisans locaux de ne pas subir ledouble choc d’une baisse d’activité privée et publique.L’aéroport Dijon-Bourgogne fait partie de ces investissementsstructurants pour la Côte-d’Or pourlequel le Grand Dijon, le Conseil Général et la RégionBourgogne se sont engagés unanimement dès 2006.La signature d’un protocole partenarial le 22 maiengageait les trois collectivités à hauteur de15,5 millions d’euros.En 2009, trois conventions ont été adoptées parl’Assemblée départementale pour soutenir le projet :- Une convention d’investissement à hauteur de5,2 millions d’euros (votée le 3 juillet)- Une convention de participation au déficit de fonctionnementde l’aéroport à hauteur de 1,75 milliond’euros (votée le 23 octobre)- Une convention de soutien au lancement denouvelles lignes à hauteur de 1,2 million d’euros(votée le 20 novembre)Aujourd’hui, certains élus de gauche reviennent surleurs engagements en se servant de la suppression dela taxe professionnelle et de la réforme des collectivitéscomme bouc émissaire. C’est aussi une façonde plaire aux Verts à l’approche des élections à venir.Cela se traduit désormais par un désengagement del’opposition de gauche au Conseil Général quia choisi de faire volte face. Son Président avaitpourtant déclaré en 2006 qu’il ne changerait pasd’avis sur le soutien de son groupe à ce projet.L’année 2010 sera certes une année difficile pourl’ensemble des collectivités locales. Chacun va devoirfaire des choix et fixer des priorités. Il faudra aussiassumer ces choix en complète transparence.On ne peut pas constamment reporter la faute sur leGouvernement et botter en touche sur des dossiersd’une telle importance pour l’avenir de notredépartement.Retrouvez-nous sur : www.ico21.fr>Legroupede la MajoritéDépartementale• Joël ABBEY(Pontailler-sur-Saône)• Emmanuel BICHOT(Nolay)• Hubert BRIGAND(Châtillon-sur-Seine)• Philippe CHARDON(Montigny-sur-Aube)• Emmanuelle COINT(Seurre)• Louis de BROISSIA(Mirebeau-sur-Bèze)• François-Xavier DUGOURD(Dijon VI)• Martine EAP-DUPIN(Précy-sous-Thil)• Marc FROT(Baigneux-les-Juifs)• Alain HOUPERT(Grancey-le-Château)• Henri JULIEN(Aignay-le-Duc)• Nicolas URBANO(Fontaine-Française)• Anne-Catherine LOISIER(Saulieu)• Catherine LOUIS(Saint-Seine-l’Abbaye)• Gilbert MENUT(Fontaine-lès-Dijon)• Marc PATRIAT(Semur-en-Auxois)• Jean-Pierre REBOURGEON(Beaune Sud)• Ludovic ROCHETTE(Dijon I)• François SAUVADET(Vitteaux)• Paul TAILLANDIER(Selongey)• Denis THOMAS(Beaune Nord)• Claude VINOT(Recey-sur-Ource)Côte-d’Or magazine I N°99 I Janvier-Février 201035

More magazines by this user
Similar magazines