Rapport de responsabilité sociale et environnementale 2010

media.bnpparibas.com

Rapport de responsabilité sociale et environnementale 2010

le MESSAGEDu Présidentet du Directeur généralMichel Pébereau,PrésidentBaudouin Prot,AdministrateurDirecteur GénéralLa crise financière que nous venonsde traverser a au moinseu une vertu. Elle a mis en évidenceque la responsabilité premièred’une banque est d’être au servicede ses clients ; son action de financementde l’économie réelle est primordiale.Telle est depuis l’origine la conceptionqu’a BNP Paribas de sa mission.Et c’est pour être en mesure de l’accomplirpleinement que le Groupe réinvestit chaqueannée les deux tiers de son bénéficedans le renforcement de ses fonds propres.En 2010, BNP Paribas a ainsi distribué135,7 milliards d’euros de crédits(74 milliards d’euros de crédits auxparticuliers et 61,7 milliards d’eurosaux professionnels et aux entreprises).La crise a aussi créé l’opportunitépour toutes les parties prenantesde la banque d’exprimer leurs attentes.Elles ne souhaitent pas seulement quenous assurions notre rôle au servicede nos clients et dans le financementde l’économie. Elles s’attendent aussià ce que nous prenions en compte dansnos activités les enjeux environnementauxet sociaux. C’est pourquoi BNP Paribasa décidé de renforcer encore davantagel’exercice de sa responsabilité socialeet environnementale.Ce thème constitue, d’après l’enquêteque nous avons réalisée en 2010 auprèsd’eux, le premier levier d’engagementde nos collaborateurs, à égalité avecle leadership.La nouvelle organisation mise en placeen matière de responsabilité sociale etenvironnementale reflète cette volonté :les ressources et les moyens consacrésau pilotage et à la mise en œuvrede nos engagements ont changéde dimension. Un Climate ChangeSteering Committee a été créé. Il est présidépar un membre du Comité Exécutif.BNP Paribas a orienté en 2010 sesactions dans ce domaine selon deux axesprioritaires : la lutte contre le changementclimatique et la lutte contre toutesles formes d’exclusion. Cela s’est traduitconcrètement au niveau du fonctionnementinterne de l’entreprise, de l’exercicede ses métiers et de ses relations avecson environnement.Parmi les réalisations majeures de l’année,on peut notamment relever :- l’élaboration et la publication de politiquesRSE de financement et d’investissementdans deux domaines aussi différentsque la défense et l’huile de palme ;- la signature des Climate Principleset l’entrée de BNP Paribas dansle Carbon Disclosure LeadershipIndex, indice qui regroupe les 20entreprises ayant fait preuve de lameilleure transparence sur leursefforts déployés en matière de luttecontre le changement climatique ;- 3 nouvelles certifications ISO 14001,portant à 9 le nombre d’entités certifiéeset à 11 800 collaborateurs l’effectif globalconcerné ;- la plus grande visibilité donnée à la RSEsur le plan interne avec la créationd’un e-learning pour les collaborateurs.Ainsi, en 2010, notre Groupe a réaffirméses engagements de longue date enmatière sociale et environnementale.Nous sommes conscients que cesengagements contribuent à son attractivité,à sa réputation et au capital de confiancedont il bénéficie. Les nombreux exemplesprésentés dans ce rapport illustrentconcrètement la manière dont nous avonsexercé en 2010 notre responsabilitédans le développement d’une économieplus durable.03


LES MéTIERSDE BNP PARIBASRetail banKinGLes activités de banque de détail et de services financiers spécialisésde BNP Paribas sont un puissant moteur de croissance du Groupe.Retail Banking regroupe à la fois des réseaux d’agences etdes services financiers spécialisés. Il s’articule autour de 7 entitésopérationnelles autonomes :• Banque De Détail en France ;• BNL bc, en Italie ;• BeLux Retail Banking, en Belgique et au Luxembourg ;• Europe Méditerranée, en Europe centrale et orientale,dans le Bassin méditerranéen et l’Afrique de l’Ouest ;• BancWest, aux États-Unis ;• Personal Finance, les activités spécialisées de financementdes particuliers, crédit à la consommation et crédit immobilier ;• Equipment Solutions, le financement d’équipements pourles entreprises.investment solUtionsBNP Paribas Investment Solutions regroupe une gamme uniquede solutions répondant à l’ensemble des besoins présents et futursdes investisseurs institutionnels, entreprises ou particuliers :• la gestion d’actifs (BNP Paribas Investment Partners) ;• l’assurance (BNP Paribas Cardif) ;• la banque privée (BNP Paribas Wealth Management) ;• l’épargne et le courtage en ligne (BNP Paribas Personal Investors) ;• le métier Titres (BNP Paribas Securities Services) ;• les services immobiliers (BNP Paribas Real Estate).22 MiLLions de cLientsdes réseaux bancaires13 MiLLions de cLientsdes activités spéciaLisées148 000 coLLaborateursdans 52 pays30 000 coLLaborateursdans 68 pays06


le Respect des cRitèRes de bonne GoUveRnanceCritères de bonne gouvernanceConseil d’administrationGouvernance de BNP Paribascomposition du conseil d’administration 17 administrateurs, dont :- 15 administrateurs nommés par les actionnaires / 2 par les salariés- 12 administrateurs indépendants- 5 femmesLes fonctions de président et de directeur général sont dissociéesdurée du mandat des administrateursréunions du conseil d’administration et tauxmoyen de participationévaluation annuelle du fonctionnement du conseild’administration et de ses comitésComités du Conseil d’administrationcomité des comptesComité de contrôle interne,des risques et de la conformitécomité de gouvernement d’entrepriseet des nominationscomité des rémunérationsAssemblée Générale des actionnairesune action est égale à un droit de voteAssemblée Générale du 12/05/20103 ans9 séances et 2 réunions stratégiquesTaux moyen de participation de 94 %évaluation annuelle réalisée sur la base d’un questionnaire anonyme portant sur l’organisation du conseil etles conditions de son fonctionnement (34 questions regroupées en 10 thèmes et assorties d’une échelle de cotation).Nombre de membres(nombre de membres indépendants)4 membresLe comité comprend une majorité de membres indépendantset disposant d’une expérience et d’une compétence dans ledomaine de la gestion financière, des disciplines comptableset de l’information financière.Le comité est constitué d’une majorité de membresindépendants et présentant des compétencesparticulières en matière financière et dans le domaine desrisques, en raison de leur formation ou de leur expérience.Le comité est constitué d’administrateurs indépendantset possédant une expérience des problématiquesde gouvernement d’entreprise et de configurationdes équipes dirigeantes dans les entreprisesinternationales.Le comité est constitué d’administrateurs indépendants etdisposant d’une expérience des systèmes de rémunérationet des pratiques de marché dans ce domaine.Nombres de réunions(taux de participation)6 réunions100 %6 réunions91 %3 réunions89 %6 réunions94 %13 057 actionnaires ont voté, représentant 730 612 995 actionsTaux de participation de 61,72 %Plus d’informations sur la gouvernance de BNP ParibasLa composition et le fonctionnement du Conseil d’administration et du Comité Exécutif,la rémunération des mandataires sociaux et les autres aspects de gouvernance sont détaillés dansla partie 2 du Document de référence. En particulier, une note annexe aux états financiers incluse dansle Document de référence est spécifiquement consacrée aux rémunérations et avantages sociauxbénéficiant aux mandataires sociaux.09


la vision de BNP PARIBAS pourle Développement durableLa position de leader de BNP Paribas dans les services financierss’accompagne d’une responsabilité importante.Les activités du Groupe ont un impact sur celles de ses partiesprenantes : clients particuliers, entreprises, ou institutions ;investisseurs ; collaborateurs ; et sur l’ensemble de la sociétécivile. Ainsi, faire progresser le développement durable au seinde BNP Paribas, c’est contribuer à promouvoir undéveloppement durable de la société dans sa globalité.Cette vision, en ligne avec la signature de BNP Paribas,« la banque d’un monde qui change », se traduit par l’intégrationdu développement durable au cœur de la mission du Groupe.Sur le plan économique, agir en tant que banque responsable,c’est pour BNP Paribas se donner les moyens de jouer son rôlede financement de l’économie réelle. Ainsi, depuis plusieursannées, deux tiers de son bénéfice sont réinvestis dansl’entreprise afin de renforcer ses fonds propres et garantirsa capacité à distribuer du crédit.Sur le plan social et environnemental, BNP Paribas a définien 2010 deux enjeux prioritaires : lutter contre le changementclimatique et lutter contre les exclusions. Le Groupe déclineces deux priorités à l’intérieur de l’entreprise, dans l’exercicede ses métiers financiers et dans les relations avec sonenvironnement.C’est ainsi que BNP Paribas déploie sa vision pourle développement durable en un plan d’actions construit autourde quatre objectifs :- Renforcer la culture de responsabilité de BNP Paribas ;cette culture, qui s’appuie sur des engagements forts, passenon seulement par un dialogue engagé et constructif avecles régulateurs, une conception de la conformité qui va au-dedes exigences légales et réglementaires, mais également parla formation des collaborateurs à la RSE et l’encouragementde leur implication dans des initiatives favorables audéveloppement durable ;- Intégrer le développement durable dans le fonctionnementde l’entreprise, d’une part par une gestion responsableet engagée des collaborateurs et d’autre part par la maîtrisedes impacts environnementaux directs et indirectsdu Groupe ;- Prendre en compte les impacts environnementaux etsociaux dans l’exercice des métiers du Groupe ;- Mettr eenplacedesactionsdemécénatauprofitde la société civile.11


la vision de bnp paribas pour le développement durableUNE ORGanisationDÉDIÉE AUdéveloppementDURABLEBNP Paribas souhaite consoliderson engagement en matièrede responsabilité sociale etenvironnementale. La Délégationà la Responsabilité socialeet environnementale a ainsiété renforcée, pour permettreau Groupe de disposerd’une organisation à mêmede fournir l’expertiseet le pilotage de ses enjeux.Une responsabililite portée au sein du Comité ExécutifLa responsabilité sociale et environnementale (RSE) du Groupe est portée au sein du ComitéExécutif de BNP Paribas par Jean Clamon, Délégué Général, également Responsablede la fonction Conformité et de la coordination du Contrôle Interne. Il est notamment en chargede présenter à la Direction Générale les orientations et les actions du Groupe en matière de RSE,et de l’informer de tout sujet sensible dans ce domaine.Une équipe RSE renforcéeCinq personnes ont rejoint en 2010 l’équipe en charge de la RSE pour le Groupe, portantà 8 l’effectif de cette structure. Des relais ont été créés ou renforcés dans les pôles, métiers etfonctions comme chez BNP Paribas Fortis qui dispose d’une équipe de 4 personnes ou au seindu pôle Corporate and Investment Banking où 2 personnes sont en charge de la RSE.Laurence Pessez, en charge de la Délégation à la Responsabilitésociale et environnementale du GroupeLaurence Pessez a pris la responsabilité de la Délégation à la RSE début2010, après 8 ans dans le Groupe dont 4 ans au poste de Directeur dela Communication et de la Responsabilité sociale et environnementalede BNP Paribas Cardif. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, elle apour mission, sous l’autorité de Jean Clamon, membredu Comité Exécutif, de piloter le déploiement de la stratégie du Groupeen matière de Responsabilité sociale et environnementale etde coordonner le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes.12


Les acteurs d’une stratégie globaleAu-dede ses liens directs avec l’ensemble des lignes managériales, la Délégation à la RSEanime un réseau d’experts et de relais dans le Groupe.Chiara Contartese« Le rôle de mon équipe est d’inciter les acheteurs à prendre en compte des critères RSE dansle choix des fournisseurs. Cette démarche contribue à l’objectif de performance économiquedu Groupe, tout en enrichissant les relations avec les fournisseurs et en fédérant les équipesautour de ce sujet. »Chiara Contartese – Fonction Achats et Relations Fournisseurs – BNP Paribas« Mettre en œuvre une démarche RSE chez BNP Paribas Cardif, c’est par exemple améliorerl’accès à l’assurance des personnes fragilisées ou développer une relation client toujours plusrespectueuse et responsable. Cela peut également se traduire par la promotionde l’investissement socialement responsable (ISR) auprès des particuliers, en leur proposantun fonds en euros et des unités de compte gérées selon une démarche ISR. »Marc Tentillier – Responsable RSE - BNP Paribas CardifMarc Tentillier« Intégrer la prise en compte des aspects RSE dans nos métiers de CIB, c’est à la fois réaliserune analyse plus fine des transactions se traduisant par des opérations moins risquées,mais aussi de convaincre que la RSE peut être source d’opportunités, notamment par l’offrede nouveaux produits sur les secteurs en pleine croissance de la nouvelle économie verte. »Patrick Bader – Responsable RSE – pôle CIBPatrick Bader« Développer la RSE chez BDDF, c’est d’abord encourager la démarche dans le cœur de notremétier : accueil, écoute, conseil, soutien de projets de nos clients, offre de produits vertset/ou à impact social. C’est aussi mobiliser les énergies autour de projets ponctuels,comme le Téléthon. »Nathalie Madeline – Communication RSE – pôle Banque De Détail en France« L’équipe RSE en Belgique a une mission à la fois complexe et passionnante : l’écoute des enjeuxsociaux et environnementaux du monde actuel et au contact de nombreuses parties prenantes.Avec nos collègues des business lines, nous envisageons comment développer des serviceset produits qui contribuent à la construction d’un monde plus durable et plus responsable. »Catherine Kinet - Responsable RSE – BNP Paribas FortisNathalie MadelineCréation du Climate Change Steering CommitteeLe Climate Change Steering Commitee, créé en 2010, est composé de représentants de tousles métiers et fonctions susceptibles de jouer un rôle dans la lutte contre le changementclimatique au sein du Groupe. Il pilote 9 chantiers identifiés comme prioritaires pour queBNP Paribas joue un rôle actif dans la transition vers une économie faiblement carbonée :Recherche, Gestion d’actifs, Banque de particuliers, Assurance, CIB, Émissions directes,Communication, Risques et Relations Fournisseurs.Catherine Kinet13


Faits maRqUantsla lUtte contRele chanGement climatiqUeUne excellente note décernéepar le Carbon Disclosure ProjectLe Carbon Disclosure Project (CDP) évaluechaque année l’engagement des entreprisesdans la prise en compte des enjeuxclimatiques dans leurs activités et dansla maîtrise de leurs émissions de gaz à effetde serre. Cette année, le reporting carbonede BNP Paribas s’est vu attribuer la notede 81/100 contre 52/100 en 2009. Le Groupedevient ainsi l’entreprise du secteur financierfrançais la mieux classée sur ce critère etla seule banque française à figurer dansle top 10 financier mondial.Création d’un Climate ChangeSteering CommitteeEn 2010, BNP Paribas a créé un ClimateChange Steering Committee afin d’identifierses risques et opportunités liés auchangement climatique et les moyensde soutenir la transition vers une économiefaiblement émettrice de carbone. Ce comitéest présidé par Jean Clamon, Délégué Généralde BNP Paribas, membre du Comité Exécutifet en charge de la RSE ; il est composé dereprésentants de tous les métiers et fonctionssusceptibles de jouer un rôle dans la luttecontre le changement climatique.Jean ClamonLe Climate Change Steering Committeeau service de l’ambition de BNP Paribaspour le climat« BNP Paribas, dans le cadre de son activité definancement de l’économie réelle, entend jouerun rôle important non seulement en travaillantà diminuer ses propres émissions mais aussi enintégrant l’impact sur le changement climatiquedes produits et services que le groupe proposeà ses clients. »Jean Clamon – Délégué Général de BNP Paribas,membre du Comité Exécutif et en chargede la RSE14


Sensibilisation des collaborateursaux enjeux du changementclimatiqueLes collaborateurs ont eu l’occasiond’échanger avec Jean Jouzel, climatologueet glaciologue, prix Nobel de la Paix avecle Groupe d’experts intergouvernementalsur l’évolution du climat (GIEC), lors d’unchat organisé le 15 juin 2010.Politique RSE sur l’huile de palmeSignature des Climate PrinciplesBNP Paribas a signé en 2010 les ClimatePrinciples, rejoignant ainsi un grouped’institutions financières déterminéesà jouer un rôle actif dans la lutte contrele changement climatique dans l’exercicede leur métier de conseiller, prêteur,investisseur ou assureur.Énergie solaire : TEB misesur les panneaux photovoltaïquesEn 2010, TEB a ouvert à Istanbulla première agence bancaire turque équipéede panneaux photovoltaïques et le premierdistributeur automatique mobile turcalimenté à l’énergie solaire. TEB a reçule certificat ISO 14001 pour la qualité de sonmanagement environnemental, démontrantson engagement en faveur du respectde l’environnement.BNP Paribas a publié une politique destinéeà encadrer son activité dans un secteurà forts enjeux environnementaux et sociaux :l’huile de palme, dont la culture intensive peutcontribuer à la déforestation, à la pertede la biodiversité, au dérèglement climatiqueet à la déstabilisation des communautés locales.Cette politique s’applique aux financementset investissements de BNP Paribas dansle monde.BNPParibasfinancel’énergieéolienne en Corée du SudBNP Paribas a participé au financementde la construction et du fonctionnementde la ferme éolienne Yeong Yang en Coréedu Sud. Ce parc éolien, d’une capacité de61,5 MW, est le troisième en Corée du Sudfinancé par BNP Paribas. Le Groupe renforceainsi sa position de leader en matière definancement de l’éolien dans le pays, ayantparticipé au financement de 64 % de lacapacité totale éolienne de la Corée du Sud.15


Faits marquantsLA LUTTE contreLES EXCLUSIONSBNP Paribas Cardif s’intègre dansla labellisation deBNP Paribas en matière de diversitéBNP Paribas est détenteur du label Diversitéde l’Afnor (Association française denormalisation) depuis 2009. En 2010,les pratiques de BNP Paribas Cardifen matière d’engagement et d’actionsen faveur de la diversité ont été saluées.Le métier Assurance est ainsi entré dansle périmètre de la labellisation du Groupe.Création de BNP Paribas FortisFoundation, pour l’insertionsociale et les projets de solidaritéCette fondation créée en 2010 parBNP Paribas Fortis s’inscrit dans le droit-filde la Fondation BNP Paribas, qui pilotela politique de mécénat du Groupe. La nouvellefondation orientera son action vers deuxthèmes : l’insertion sociale des personnesdéfavorisées par le biais de l’éducation,et l’encouragement des projets de solidaritésoutenus par les salariés du Groupeen Belgique.Lancement de la FondationCetelem pour l’éducationbudgétaireLa Fondation Cetelem a décidé en 2010 deconcentrer ses actions autour d’une missionessentielle, l’éducation budgétaire, auprèsdes jeunes et des personnes en situationde précarité. Avec l’aide de 4 associations,la Fondation a élaboré des programmesde formations portant notamment surla construction et la gestion d’un budget,et le fonctionnement d’un compte courant.BNP Paribas Cardif agit en faveurde la santé des seniorsBNP Paribas Cardif prend en comptela progression de la part démographiquedes seniors dans la population françaiseet engage des actions visant à retarderl’entrée en dépendance tout en permettantle maintien du lien social. BNP ParibasCardif a ainsi renforcé les garanties de soncontrat BNP Paribas Protection Santé pourles personnes âgées, qui intègre notammentun service de prévention proposé parl’association Siel Bleu favorisant l’activitéphysique des seniors.16


Bilan des actions 2010de BNP Paribas en faveurdes banlieuesDepuis une quinzaine d’années,avec l’implication de son réseau d’agenceset de sa fondation, la banque s’engagedans les zones urbaines sensibleset contribue à redynamiser le tissuéconomique, à encourager l’intégrationpar le savoir et à développer les initiativespositives.En 2010, BNP Paribas a ainsi contribuéà de nombreuses actions concrètes telles que :- l’octroi de 1 000 microcrédits ayant permisla création de 610 micro-entrepriseset 840 emplois, en partenariat avec l’Adie ;- le soutien à 114 associations de proximité ;- l’accompagnement scolaire de 10 000 jeunesen difficulté, en partenariat avec l’Afev ;- l’organisation de 202 voyages scolairespédagogiques ayant bénéficié à8 400 collégiens de la Seine-Saint-Denis.Enfin, le groupe BNP Paribas met en œuvrebeaucoup d’autres actions concrètesqui permettent de décliner en pratiquele principe d’égalité des chances, l’espritd’entrepreneuriat à vocation sociale,la découverte et l’apprentissage.En 2010, l’ensemble des actions du ProjetBanlieues a représenté un budget de15 millions d’euros dont 4 millions sousforme de subventions et partenariats et11 millions en financement de fonds propreset lignes de crédits.BNP Paribas accordeson premier prêt à une institutiondemicrofinancebrésilienneEn ligne avec la stratégie proactive demicrofinance de BNP Paribas, le Groupea accordé en 2010 un prêt de 700 000 dollarsà Banco da Família. Cette ONG brésilienne,membre du Women’s World Banking, a pourvocation de fournir des prêts principalementaux petites entreprises de l’économie« informelle ». En juin 2010, elle comptait7 800 emprunteurs, dont 60 % de femmes,vivant majoritairement dans les zonesurbaines.Pour allier impact socialetperformancefinancière,BNP Paribas Wealth Managementmise sur l’économie solidaireIntégré dans la gamme ISR de BNP ParibasWealth Management en 2010, PhiTrustPartenaires offre la possibilité de financeret d’accompagner des entrepriseséconomiquement viables générantun impact social et/ou environnementalmesurable. PhiTrust Partenaires investitdans des entreprises non cotées dontle but est d’améliorer les conditions de viede populations défavorisées.17


RENFORCERLA Culture DERESPONSABILITéLa culture d’entreprise de BNP Paribas est historiquementfondée sur l’engagement et la responsabilité. BNP Paribass’attache à renforcer cette culture, ciment de la démarche RSEdu Groupe. Ses actions visent à :> S’appuyer sur des engagements forts ;> Favoriser l’exercice d’un dialogue engagé et constructifavec les régulateurs et les autorités réglementaires ;> Assurer au minimum la conformité aux exigences légales ;> Sensibiliser et former les collaborateursaux enjeux RSE du Groupe ;> Encourager les collaborateurs à s’engager dans des actionsconcrètes en faveur du développement durable.19


enforcer la culture de responsabilitédes enGaGementsstRUctURantsDES ENGAGEMENTS PUBLICS,RECONNUS ET CIBLÉSEn cohérence avec sa démarche de développement durable,BNP Paribas s’engage sur les initiatives phares du secteur bancaire :• Climate Principles : BNP Paribas a décidé de signer en 2010les Climate Principles, rejoignant ainsi un groupe d’institutionsfinancières déterminées à jouer un rôle actif dans la lutte contrele changement climatique en exerçant leur métier de conseiller,prêteur, investisseur ou assureur.• Principes de l’Équateur : BNP Paribas a rejoint en 2009 le comitéde pilotage des Principes de l’Équateur, qui constituent un référentielpour l’identification, l’évaluation et la gestion du risque social etenvironnemental des projets supérieurs à 10 millions de dollarsaméricains.• Principes pour l’investissement responsable : BNP ParibasAsset Management est signataire de ces principes qui visentà mieux intégrer les problématiques environnementales, socialeset de gouvernance (ESG) dans les décisions d’investissement.• Institutional Investors Group on Climate Change (IIGCC) :BNP Paribas Investment Partners s’implique pour faire progresserla prise en compte de l’enjeu du changement climatique dansles décisions d’investissement.• Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) : BNP Paribasest membre du CIAN et adhère à sa Charte sur le développementdurable.BNP Paribas participe également à des initiativesrecouvrant des enjeux plus larges, pour respecter et promouvoirle développement durable à différents niveaux et dans des domainesvariés :• Pacte Mondial des Nations-Unies : Ses dix principes sont devenusun élément constitutif des principes d’action du Groupe.• Carbon Disclosure Project : BNP Paribas s’associe depuis sonorigine à cette initiative britannique. Elle a pour objectif de quantifierl’empreinte carbone des plus grands groupes mondiaux.• Entreprises pour les droits de l’homme (EDH) : BNP Paribascontribue aux travaux de l’association sur le respect des droitsde l’homme dans l’entreprise.• Sida-Entreprises : son objet est d’ « aider les entreprisesà relever le défi des maladies chroniques en faveur de leursemployés, des familles, et des communautés dans les pays d’Afriqueoù elles sont implantées ».• Entreprises pour l’Environnement : think tank qui regroupeune quarantaine d’entreprises françaises et internationalesengagées à travailler ensemble pour mieux prendre en comptel’environnement dans leurs stratégies et leur gestion courante.« NOTRE ENGAGEMENTPOUR L’ENVIRONNEMENT » EN 2011BNP Paribas publiera en 2011 la révision de sa politique globaleen faveur de l’environnement, dans laquelle le Groupe s’engagesur quatre volets :• la réduction de ses impacts environnementaux directs ;• la prise en compte de l’environnement dans l’action aux côtésdes clients ;• un engagement fort pour la lutte contre le changement climatique ;• des actions concrètes dans tout le Groupe et des politiquesthématiques volontaristes.20


“Un dialoGUeenGaGé etconstRUctiF avecles RéGUlateURset les aUtoRitésRéGlementaiRes“Dominique Graber –Responsable des Affaires PubliquesGroupe de BNP ParibasCommentdialoguez-vousavec les régulateurset les autoritésréglementaires ?Tout d’abord, notre objectifest d’expliquer les activitésde notre groupe. La banqueest un domaine complexe,les sujets abordés sontde nature très techniqueet nécessitent l’interventiond’experts très pointus.Nous devons donc décryptercette complexité afin dela rendre compréhensibleà nos interlocuteurs, sanspour autant la travestir, pourleur permettre de se faireune opinion et de prendredes décisions informées.Notre unique objectifest d’aboutir à uneréglementation intelligente,qui favorise la croissancedurable, et qui permetteaux banques de continuerd’assurer leur rôle definancement de l’économie.Nous sommes défavorablesà la sur-réglementation,dont les deux conséquencesinéluctables sontl’accroissement des coûtspour les clients et l’arbitrageréglementaire.La transparence fait partiede ce dialogue. C’est ainsique nous avons été l’unedes toutes premières banqueseuropéennes à s’inscrireau registre des représentantsd’intérêt de la CommissionEuropéenne, lors desa création en 2008.Comment sontorganisées les équipesAffaires Publiques ausein de BNP Paribas ?La création d’une équiperegroupant les AffairesPubliques et les AffairesPrudentielles Groupe en2009 est partie du constatque la crise que nousavons traversée a ébranléle système financierinternational et suscité detrès amples bouleversementsréglementaires, dontles effets seront profondémentstructurants et modifierontles modèles économiquesde nos institutions.Sur tous les sujets enchantier, nous devons faireappel à une expertise trèspoussée. Notre équipede 5 collaborateurs, en liendirect avec la DirectionGénérale du Groupe, s’appuiesur un réseau d’une trentainede correspondants internes,qui nous pourvoient enexpertise et dont nouscoordonnons l’action.Ce travail est indispensablepour pouvoir ensuitecommuniquer de manièreclaire et informée auprèsdes décideurs, avec qui nousaspirons à établir un dialoguetransparent et s’inscrivantdans la durée.Quels ont étéles principaux sujetstraités en 2010 ?En 2010, nous avons étéfortement mobilisés surla réforme dite Bâle III,et avons conjugué notreaction avec les autresbanques européennes quiont choisi le même modèlede développement quenous, celui de la banqueuniverselle dont la diversitédes activités atténue lesrisques. La grande réformede la supervision européenneque nous appelions de nosvœux a enfin abouti. Cetteannée aura été marquée parune très importante activitéréglementaire, portant surtous les secteurs à la fois :banque de marché, gestiond’actifs, référentiel comptable,projets traités dans des délaisrecords. Un tel foisonnementpeut se révéler dangereux s’ilne s’inscrit pas dans un cadrevisionnaire.Quelles sontles perspectivespour 2011 ?Nos pratiques pourraientbénéficier d’un formalismeaccru. L’année 2011 seral’occasion de se doterde procédures internesformalisées pour tous lescollaborateurs du Groupeimpliqués dans ces activitéset d’adopter une chartede bonnes pratiques dansnos contacts avec nosinterlocuteurs externes.21


enforcer la culture de responsabilitéLA CONFORMITéAU-DELàDES EXIGENCES LéGalesET RéGlementaiRESLa Risk Academy chez BNP Paribas Fortis :un effort permanent pour renforcer la cultureet la compétence risque« Nous avons immédiatement rebondi surle lancement de la Risk Academy, en mettanten œuvre un ensemble d’initiatives : les messagesexpliquant la raison d’être de la Risk Academyet les "Core Risk Practices" ont été diffusésà un rythme soutenu, au moyen de divers supports,et le catalogue de formations de la Risk Academya été élargi. En tant que membre du Risk AcademyGroup Steering, je participe à l’échangedes meilleures pratiques entre les différentesentités du Groupe. »Alex Overfeldt – Head of Credit Management,Corporate and Public Banking – BNP ParibasFortisAlex OverfeldtUne conception extensive de la conformitéPour BNP Paribas, la conformité est le respect de toutes les réglementations : dispositionslégales et réglementaires, normes professionnelles et déontologiques, orientationsdu Conseil d’administration, instructions de la Direction Générale et procédures,ainsi que la protection de la réputation du groupe BNP Paribas.La mission générale de la fonction Conformité est de donner, par une supervisiondes contrôles et des actions de coordination, une assurance de la cohérence et de l’efficacitédu contrôle interne du Groupe, particulièrement de celles de son contrôle permanent,de la conformité de ses opérations et de la protection de sa réputation.La protection de l’intérêt des clients au cœur de la réorganisation de la fonctionConformité du groupe BNP ParibasLa nouvelle Charte de la fonction Conformité du groupe BNP Paribas a été validée en octobre2010. Elle regroupe dans les missions de la Sécurité Financière la connaissance des clientsnécessaire à la lutte contre le blanchiment, la corruption et le financement du terrorisme ainsiqu’au respect des embargos financiers, et la protection de l’intérêt des clients, afin de veillertout particulièrement à l’adéquation des produits et services qui leur sont proposés, ainsiqu’au contrôle des conflits d’intérêts les impliquant. Par ailleurs, des mesures ont été prisespour bien marquer la différence entre le contrôle permanent effectué par les opérationnelset le travail de supervision réalisé par les professionnels de la Conformité.22


un réseau de 1 413CoLLABoRATEURS CoNFoRMITé,en croissance de 25 %PAR RAPPoRT à 200997 118 actionsde forMation sur des sujetsDE SéCURITé FINANCIèRERenforcement de l’effort de formation : 461 166 actions de formation sur le thèmede la conformité ont été réalisées au cours de l’exercice 2010, soit l’équivalent de2 actions de formation en moyenne par collaborateur du Groupe. Ce chiffre est enprogression de 34 % par rapport à 2009.La formation à la conformité, qu’il s’agisse de la protection de la réputation de la banqueet des intérêts des clients, de la lutte contre les atteintes à l’intégrité des marchés oude la lutte contre le blanchiment, constitue une responsabilité essentielle de la fonction.Lancée en mai 2010 à l’échelle du Groupe, la Risk Academy, appuyée par les fonctionsConformité, Risques et Ressources Humaines, a pour ambition le renforcement continude la culture de la gestion des risques, à travers la formation et le développement professionnel,le partage des bonnes pratiques et l’animation de communautés risque. La Risk Academypréconise six pratiques fondamentales de risque et met à disposition de tous les collaborateursdifférents produits et services via un espace sur Echo’Net.PolitiquedeconformitéfiscaleBNP Paribas a formalisé en 2010 une politique de conformité fiscale des transactionset opérations pour compte propre ou offertes aux clients. Ce document unique fait le lienentre les procédures et politiques du Groupe déjà existantes.La Conformité sollicitée sur un sujet d’actualité : les rémunérationsEn 2010, la Conformité a été associée à l’application de la réglementation sur lesproblématiques relatives aux rémunérations des personnels dont les activités sontsusceptibles d’avoir une incidence sur l’exposition aux risques des établissements financiers.Perspectives de la Conformité en 2011 : stabiliser et anticiperLa fonction Conformité entre dans une phase de stabilité organisationnelle après les quelquesajustements opérés en 2010, ce qui lui permettra de récolter pleinement les fruits des initiativesentreprises au cours des exercices précédents. L’ambition de la Conformité en 2011 est de poursuivreses actions qui contribuent à la propagation de la culture des risques au sein de l’établissement.Être proactif, anticiper, intensifier le développement d’outils informatiques performants, assurerla formation des personnels du Groupe et contribuer à la solidité des dispositifs de contrôleinterne resteront au cœur des préoccupations quotidiennes de la Conformité pour veiller au bonrespect des obligations toujours plus exigeantes dans les domaines de l’éthique professionnelle,de la protection de l’intérêt des clients, de la sécurité financière et de l’intégrité des marchés,conditions indispensables à la protection de la réputation du Groupe.PRèS DE 100 correspondantsrisk acadeMyFrancis SzukalaMise en place de la politiquede protection contre la fraude dans les paysd’Europe Méditerranée« En 2010, les réseaux de distribution deBNP Paribas dans la région Europe Méditerranéeont souhaité mieux identifier la lutte contre la fraudecomme un élément à part entière du dispositifde maîtrise des risques. En définissant un nouveaucadre normatif, le principe de tolérance zéroà l’égard de la fraude interne a été réaffirmé,la création d’unités de protection contre la fraudea été recommandée, et un outil de détectiondes comportements douteux dans les activitésde marché a été mis en place dans plusieurs pays.Les actions engagées se poursuivront en 2011 avecun projet majeur visant à se prémunir contrela fraude interne dans les entités les plus exposées. »Francis Szukala – Head of the Fraud ProtectionOffice,ComplianceandControl–RetailBankingEurope Méditerranée23


enforcer la culture de responsabilitéL’implicationDES collaboRateURSDANS LA DéMARCHE RSEL’implication de ses collaborateursdans sa démarche RSE répond àun double enjeu pour BNP Paribas.Avec plus de 200 000 collaborateurs,répartis dans plus de 80 pays, cettedémarche représente tout d’abordle meilleur moyen pour assurerle déploiement de la politique RSEau sein du Groupe. Elle répondégalement à une forte demandedes salariés de la banque, qui ontcité la RSE comme étant le 1 er levierd’engagement du Groupe dansle Global People Survey 2010.Sensibiliser les collaborateurs du Groupe à la RSEEn avril 2010, BNP Paribas a lancé un module de formation en ligne pour sensibiliserl’ensemble des collaborateurs du Groupe aux enjeux de la RSE et à la politique deBNP Paribas dans ce domaine. Dans ce module d’e-learning, le collaborateur BNP Paribasse voit confier six missions, illustrant six thèmes phares de la stratégie RSE du Groupe :diversité, impacts directs sur l’environnement, impact environnemental et socialdes financements, investissements socialement responsables (ISR), microfinance et mécénat.Ce module de formation, accessible à tous les collaborateurs sur l’Intranet, est égalementintégré au parcours de formation des nouveaux arrivants.Dans la continuité de cette formation, des actions de sensibilisationà l’environnement ont été mises en place localement.BNP Paribas Fortis lance « Go Green »BNP Paribas Fortis a conçu une formation interactive en ligne, relative à l’écologie dansl’entreprise : « Go Green ». À travers ce module, les collaborateurs sont invités à répondreà un certain nombre de questions concernant leurs habitudes. Sur la base de ses réponses,chaque participant reçoit une présentation graphique de son empreinte écologique personnelleau travail et une liste personnalisée d’objectifs à atteindre pour la réduire.24


L’autopartage à l’essai chez Arval FranceArval France a lancé en septembre 2010 une initiative de partage de véhicules, à l’essai auprèsde presque une centaine d’employés. Les participants peuvent utiliser les véhicules pour :• leurs trajets professionnels : cette offre, payée par la société, représente une alternativeintéressante aux indemnités kilométriques du personnel ou frais de taxi ou de voiturede location à court terme ;• leurs trajets personnels : le salarié s’inscrit à titre privé pour utiliser une voiture à l’heure,pour une soirée ou pour un week-end.Informer et favoriser le dialogueLes collaborateurs de BNP Paribas sont également tenus informés de l’actualité RSE,et sont invités à échanger sur les nouveaux enjeux et actions du Groupe dans ce domaine.Informer sur les actualités RSEEn 2010, deux supports de communication ont été spécialement créés afin d’informerles collaborateurs sur la politique RSE du Groupe :• L’Intranet RSE, accessible depuis la page d’accueil de l’Intranet Groupe, et qui regroupeles principales actions de BNP Paribas en matière de RSE ;• « Les Essentiels de la RSE », un feuillet qui synthétise la politique RSE du Groupe autour de9 points. Il est disponible en ligne sur l’Intranet RSE du Groupe et a également été distribuéen France à plus de 60 000 exemplaires, avec le magazine Groupe Ambition.Donner la parole aux collaborateursPour communiquer, le Groupe favorise les échanges avec les collaborateurs, sur des thématiquesaussi bien sociales qu’environnementales :• Le blog pourunmondequichange.com s’est enrichi depuis 2009. Tout en gardant son filquotidien d’actualité, il rassemble aujourd’hui une communauté d’internautes investis dansdes actions citoyennes. Avec le lancement de sa page Facebook (http://www.facebook.com/pourunmondequichange) et sa blogTV hebdomadaire, le blog est devenu un lieu d’échangeset de partage : les conversations s’articulent autour des initiatives des collaborateurs,des associations et des partenaires.• À l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement, BNP Paribas a organisé en juin2010 un chat entre les collaborateurs de la banque et Jean Jouzel (prix Nobel de la Paix2007 avec le GIEC). Grâce à ce chat, les collaborateurs ont pu interroger Jean Jouzelsur toutes les questions qu’ils se posaient sur les enjeux du changement climatique.blog pourunmondequichange.comJuin 2010 - Chat sur le changement climatique25


enforcer la culture de responsabilité217 projets innovantsprésentés dans 21 paysHelp2Helpsoutient votre engagementdans le monde associatif24 LauréatsLe programme Help2Help est destiné spécifiquement auxemployés du groupe BNP Paribas Fortis impliqués à titrebénévole dans des initiatives de solidarité.elpComment soumettre votre projet ?Rendez-vous sur intranet où vous trouverezla présentation complète du programme, lesconditions de participation ainsi que le dossierde candidature à compléter et à envoyer à BNPParibas Fortis Foundation avant le 31 mars 2011.foundation@bnpparibasfortis.comHelp2Help, un programme deBNP Paribas Fortis FoundationLes dernières éditionsdu programme Help2Helpet des Prix de l’InnovationMarie-ChristineParent-Bousquiel« L’innovation responsable est un enjeude mobilisation des collaborateurs »« BNP Paribas souhaite faire de l’innovationresponsable un enjeu de mobilisationdes collaborateurs et un facteur d’améliorationdu service apporté à ses clients. L’intégrationdes enjeux RSE est indéniablement une sourceimportante de créativité et d’innovation dansla mise en place de solutions nouvelles. Pourl’édition 2011, nous avons souhaité aller encoreplus loin dans la prise en compte de la dimensionRSE, avec l’ajout d’un critère supplémentaire dansla constitution et l’évaluation de tous les dossiersintitulé : "sert les enjeux RSE du Groupe". »Marie-Christine Parent-Bousquiel – Responsabledu département Qualité et Innovation (fonctionMarque, Communication et Qualité) de BNP Paribas248 projets coup de pouceont été soutenusdans Le Monde pour un MontantSoutenir les initiatives des collaborateursBNP Paribas encourage ses collaborateurs à jouer un rôle actif dans la mise en œuvre desa politique de responsabilité sociale et environnementale aussi bien au sein de l’entrepriseque dans son environnement.La créativité au service du développement durable : les Prix de l’Innovation 2010Chaque année, BNP Paribas valorise les innovations qui apportent un progrès réelà l’entreprise et à son écosystème. Dans l’édition 2010 des Prix de l’Innovation, BNP Paribasaugmente la place consacrée à l’innovation responsable, avec deux nouvelles catégories :« Engagement citoyen » et « Environnement », dont les lauréats sont respectivementCetelem, avec le premier service d’information sur le crédit 100 % non commercial, etCorporate and Investment Banking avec le financement d’un projet d’éoliennes en Éthiopie.Soutenir l’engagement associatif des collaborateurs : « Coup de pouce aux projets du personnel »Le programme Coup de pouce aux projets du personnel de la Fondation BNP Paribas a pourvocation d’encourager des actions de solidarité dans lesquelles des salariés sont impliquésà titre personnel : actions en faveur de personnes handicapées, action humanitaire, aideà l’enfance, lutte contre diverses formes d’exclusion… Il existe en France, en Belgique,en Espagne, au Maroc, au Portugal, en Italie et en Suisse.de 706 000 €.26


Proposer des missions aux collaborateurs désireux d’agir : bénévolat de compétencesDeux associations proposent aux actifs et aux retraités de la banque de s’impliquer dansdes missions de bénévolat de compétences.L’association MicroFinance sans frontières (MFSF) propose du bénévolat de compétencesà des institutions de microfinance (IMF) dans les pays émergents, afin qu’elles bénéficientdes compétences et qualifications bancaires des actifs et retraités de BNP Paribas(pour plus de détails, voir page 51).L’association Bénévolat de compétences et Solidarité (BCS) assure l’accompagnementde bénévoles, actifs ou retraités, auprès d’associations œuvrant dans deux directions :la finance solidaire et l’enfance défavorisée. Elle est animée par une douzaine de volontairesqui ont déjà mis en relation 150 bénévoles (dont une quarantaine en 2010) versdes associations partenaires.« Le bénévolat de compétences,une expérience enrichissante et intéressante »« Ma première expérience avec BCS futl’accompagnement d’un jeune créateurd’entreprise en banlieue. J’ai découvert dans cettemission la satisfaction d’accompagner un jeuneresponsable de sa société dans son développementprofessionnel et de pouvoir lui transmettre un peude mon acquis professionnel. »Jean-Paul – bénévole au sein de BCS – retraitéde BNP ParibasJean-PaulAux États-Unis, des Business Networking GroupsAux États-Unis, des communautés de collaborateurs se réunissent au sein de Business NetworkingGroups (BNG), pour affirmer leur différence identitaire ou culturelle et soutenir leurs évolutionsprofessionnelles.« À New York, les Hispaniques se regroupentpour se soutenir culturellement etprofessionnellement »« Nous avons créé l’Hispanic Business NetworkingGroup à New York en avril 2010, autour de notreidentité latino-américaine. Aujourd’hui,nous sommes 130 membres, et nous organisonsdes rencontres, des actions caritatives, dessorties culturelles et des séances de coachingprofessionnel.En 2011, nous espérons doubler notre taille,et notamment recruter parmi les cadres.Nous souhaitons développer nos actionsde coaching professionnel en partenariat avecdes organismes externes. Nous avons égalementprévu des échanges sur le thème des opportunitésprofessionnelles offertes par notre héritagelatino-américain et un événement sur la langueespagnole. »Joseph Delmonte – BNP Paribas IT for FinancingMetiers & Functions Development (New York) –Président du Hispanic Business NetworkingGroupJoseph Delmonte27


INTéGRERLE Développement DURABLE DANSLE FONCTIONNEMENTDE L’ENTREPRISEConscient que sa première sphère de responsabilité est interne,BNP Paribas intègre la prise en compte de critères sociaux etenvironnementaux dans son fonctionnement quotidien à traversune triple approche :1 - Une gestion responsable et engagée de ses hommeset ses femmes, à travers 5 types d’actions :> Développer le sentiment d’appartenance ;> Promouvoir la diversité ;> Accompagner les collaborateurs pour qu’ils soient acteursdu développement et du changement ;> Fidéliser et motiver les collaborateurs dans la durée ;> Développer la concertation, l’écoute, l’attentionaux personnes.2 - La maîtrise des impacts environnementaux directs du Groupe3 - L’accompagnement des fournisseurs de BNP Paribas dansune démarche de responsabilité sociale et environnementale29


INTéGRER LE DéVELOPPEMENT DURABLEDANS LE FONCTIONNEMENT DE L’ENTREPRISEFEMMES ET HOMMESDE BNP PARIBAS :UNE Gestion ENGAGéEET RESPONSABLE30


développeR le sentimentd’appaRtenance2010 à été une année charnière.L’intégration de Fortis, l’accentuationde la dimension internationale duGroupe et la crise financière ontfortement impacté BNP Paribas.Avec quatre marchés domestiques (Belgique,France, Italie et Luxembourg) et unrenforcement significatif de sa présence enPologne et en Turquie, son ancrage européenest considérablement renforcé. Près de 60 %des effectifs globaux travaillent ainsi dansces six pays.Effectifs en Europe et dans le monde en 20102008 2009 2010europe 124 877 159 836 162 193total 162 606 201 740 205 348Dans ce contexte, la cohésion, le sentimentd’appartenance et l’adhésion au projetstratégique sont des défis majeurs.C’est pourquoi la diffusion de la culturemanagériale du Groupe a fait l’objet d’unplan d’action, élaboré tout au long de 2010,et qui sera déployé en 2011 autour dequatre principes de management et grâceà la création d’une Management Academy :• Focus client ;• Entreprendre en pleine conscience desrisques ;• Valoriser les personnes ;• Exemplarité.pRomoUvoiR la diveRsitéAvec plus de 200 000 collaborateursde plus de 160 nationalités dansplus de 80 pays, BNP Paribas fait dela diversité de ses équipes un atoutmajeur pour être la banqued’un monde qui change et gagneren performance.Des politiques partagéesBNP Paribas promeut activement la diversité,c’est-à-dire l’égal accès à tous les postes,quels que soient la nationalité, le sexe etles origines. En 2010, le Directeur Généraldu Groupe s’est engagé sur un objectif d’aumoins 20 % de femmes dans des postesde senior management à horizon 2012.La proportion de femmes membres duConseil d’administration de BNP Paribass’élève à 27,8 %, faisant déjà de cette instancel’une des plus féminisées de France.Même si la pyramide des âges du Groupereste globalement équilibrée, elle recouvredes réalités différentes marquées par uneprédominance des tranches d’âge les plusjeunes pour certains métiers du Groupeet une forte proportion de seniors pourles réseaux de banque de détail en Europede l’Ouest. En France notamment, cettesituation a conduit à mettre en place unepolitique spécifique en faveur des seniors.De multiples actions localesEn France :- BNP Paribas a obtenu, dès janvier 2009,le label Diversité. En juin 2010, l’auditintermédiaire de l’Afnor, organismecertificateur, prévu 18 mois aprèsl’obtention initiale, a intégré de nouvellesdirections du réseau ainsi que BNP ParibasCardif et a conduit à un avis favorable.- Un audit sur les discriminations a été réaliséen 2010, afin de mesurer les écarts dechances dans le processus de recrutementau regard des quatre critères suivants :le sexe, les origines, le handicap et l’âge.- Dans le cadre de son accord en faveur del’emploi des personnes handicapées, signépour quatre ans en 2008, la banque mèneune politique volontariste et durable quiconcerne l’emploi à la fois direct et via lesétablissements spécialisés des personneshandicapées et leur insertion. 65 % de sonobjectif d’embauche était atteint à fin 2010.Elle met en place des actions en faveurdu maintien dans l’emploi des salariés ensituation de handicap, de sensibilisationdes collaborateurs et de recours au secteurprotégé.31


INTéGRER LE DéVELOPPEMENT DURABLEDANS LE FONCTIONNEMENT DE L’ENTREPRISEViola NourryDans le Golfe,Lancement du réseau féminin MixCityÉgalité hommes/femmes : multiplierpar 3 le nombre de femmes responsablesdecentresdeprofitdansleGolfe.« Le réseau régional de MixCity dans le Golfeet en Afrique du Sud a été lancé le 8 mars 2010à l’occasion de la Journée mondiale dela femme. Plus de 50 femmes se sont réunieset ont défini un plan d’action sur 3 ans quiconsiste notamment à augmenter le nombrede femmes à des postes de managementde 6 à 15 % et à multiplier par 3 le nombrede femmes responsables de centres de profit. »Viola Nourry – coordinatrice régionalede l’initiative MixCity en Afrique du Sudet dans le GolfeAux États-Unis, BNP Paribas New Yorkcontinue à dispenser systématiquement sonséminaire Inclusion & Leadership auprès detous ses managers. Au quatrième trimestre,les « managers Diversité et Inclusion » ontmis en place un système d’évaluation parobjectifs. Afin d’améliorer leur réputationet leur image, l’équipe Diversité développedes réseaux professionnels de femmes,d’Hispano-Américains, d’Asiatiques, GLOBEréseau LGBT, et un atelier de développementde réseau professionnel.Par ailleurs, chaque année, à New Yorkse déroule un « Diversity Day ». Enfin,BNP Paribas a noué un partenariat avecPrep for Prep, une association qui financeles études d’étudiants méritants issus desminorités.En Belgique, BNP Paribas Fortis déploieun plan d’action ambitieux pour promouvoirla diversité sous toutes ses formes.Des groupes de travail sur la diversité sont enplace dans chaque métier. La banque bénéficiedu soutien des pouvoirs publics en présentantun plan Diversité dans trois régions de Belgique.Des actions spécifiques sont menéesen matière de prévention desdiscriminations : une formation de luttecontre les discriminations est dispenséeaux responsables RH et aux chargés derecrutement ; un e-learning est mis à ladisposition de tous les managers ; la luttecontre les discriminations a été intégrée dansla formation aux techniques d’entretiens.En Italie, quelques exemples illustrent lavariété d’initiatives en faveur de la diversité :- La banque a travaillé à renforcer la parité.Ainsi, elle compte 40,8 % de collaborateursfemmes en 2010 (contre 37,9 % en 2009).Celles-ci représentent désormais 29,1% descadres (contre 26,6 % en 2009) et 11,7 % deséquipes dirigeantes (contre 10,7 % en 2009).- En partenariat avec l’association Libera,BNL facilite l’intégration et l’autonomie desjeunes issus de l’immigration. Pour ce projet,la Fondation BNL finance des formationsprofessionelles pour sept familles. Elle lesaccompagne aussi dans le domaine social etlinguistique.- En 2010, une étude a été menée auprès dessalariés en situation de handicap et les RHont communiqué sur les aménagementspossibles en termes d’infrastructures et detechnologies. Avec des résultats concrets :accès aux immeubles, équipements debureaux et logiciels adaptés pour lessalariés mal voyants.32


accompaGneRles collaboRateURspoUR qU’ils soient acteURsdU développementet dU chanGementUn dispositif d’accueilet d’intégration des nouveauxcollaborateursLe Groupe a déployé en 2010 un parcoursd’intégration et de formation visantà garantir à la fois la qualité de l’accueilet un apprentissage effectif de la culture,des valeurs et de la stratégie deBNP Paribas.Un effort soutenu en faveurdu développementdes compétencesLa politique de formation et de développementdes compétences des collaborateursa pour objectif de valoriser et de fidéliserles collaborateurs, de véhiculer la cultureet les messages stratégiques du Groupe,d’élever le niveau de performance et,enfin, de développer l’employabilité au seinde l’entreprise afin de favoriser les carrièreset la mobilité.Le Campus BNP ParibasSitué dans un cadre exceptionnel prochede Paris, il constitue une véritable universitéd’entreprise. En 2010, près de 25 000collaborateurs issus de tous métiers, de touspays et de toutes cultures y ont été accueillispour participer aussi bien à des séminairesd’intégration, à des formations métiersou transversales qu’à des événementsmarquants pour le Groupe.La validation des connaissances dansle cadre de la réglementation del’Autorité des Marchés FinanciersDepuis le 1 er juillet 2010, le Groupe est soumisen France à une nouvelle réglementation del’AMF qui définit les connaissances minimalesdevant être acquises par des collaborateursqui exercent des fonctions liées à lacommercialisation des produits financiers.Pour répondre à cette obligation, un dispositifde formation et de vérification des connaissancesrequises est en cours de déploiement.Une gestion de l’emploi à long termeLes effectifs de BNP Paribas ont presque doubléen cinq ans. Le Groupe a su anticiper l’évolutionde l’emploi par la gestion prévisionnelledes effets de la croissance organique, des gainsde productivité et de la pyramide des âges.Les outils déployés à cet effet sont mis auservice d’une politique responsable privilégiantla formation et la mobilité interne.Le rapprochement entre BNP Paribaset Fortis en Belgique et en FranceEn Belgique, le plan industriel de rapprochementa impliqué d’importants réalignements d’effectifset de talents. En dépit de synergies significativesdans différents métiers, mais grâce notammentà un certain nombre d’investissements dansd’autres métiers (par exemple Private Banking),ce sont finalement 1 230 embauches en CDI quiont été réalisées en 2010. En complément,le Mobility Center a fortement contribuéà apporter au marché de l’emploi internela flexibilité nécessaire.En France, le reclassement en internedes salariés qui étaient employés dansles différentes structures du groupe Fortisen France, soit 1 600 personnes, estpratiquement achevé. Chez Fortis BanqueFrance, qui à elle seule employait plus de1 200 salariés, 95 % des collaborateurs avaientété reçus individuellement à fin 2010 et 90 %des propositions de postes qui leur ont étéfaites avaient été acceptées.Un Groupe qui recruteSous l’effet de son développement, BNP Paribasa recruté de nombreux collaborateurs.24 559eMbauches de nouveauxcoLLaborateurs perManentsdont :4 000 en franceet 1 358recruteMent de nouveauxaLternants52 % des contrats enaLternance ont été transforMésen cdd ou en cdi> BNP Paribas a été élu par un panelde 9 000 internautes employeur préféré desFrançais au niveau nationalet en Île-de-France, notammentsur les critères de politique RH> BNP Paribas entre dans le Top 100 GraduateEmployer du Times, classement des meilleursemployeurs selon les jeunes diplômésbritanniques> En Italie, BNL a reçu en octobrele prix du Meilleur Projet Universitaire 2010 pourson programme original de détection des talentsen collaboration avec les étudiants de l’universitéde psychologie de La Sapienza.33


INTéGRER LE DéVELOPPEMENT DURABLEDANS LE FONCTIONNEMENT DE L’ENTREPRISE3 489 offres d’eMpLoiPUBLIéES SUR E-JoBS,L’oUTIL DE LA MoBILITé,dépLoyé dans14paysen france :2 646 offres9 000candidatures reçues(+ 42 % PAR RAPPoRT à 2009)57 000cLics par MoisFidéliseR et motiveRles collaboRateURsdans la dURéeUne gestion des parcours individuelsAu sein de BNP Paribas, par une politiquede mobilité dynamique, la gestion desparcours individuels est assurée de manièredécentralisée, dans un souci de proximité etd’attention aux personnes.Pour autant, la circulation de l’information viades outils dédiés à la mobilité ainsi que le suivicentralisé de certaines catégories permettentd’assurer la gestion transversale des carrières,afin d’accompagner le développementdu Groupe et de répondre aux attentesdes collaborateurs.C’est notamment l’esprit du nouveaudispositif IRKR (International Retail KeyResources) désormais en place au sein del’ensemble Retail Banking. Il vise à identifieret accompagner les collaborateurs à fortecompétence métier, ayant capacité etappétence à travailler en univers multiculturelet à évoluer en mobilité internationale.La valorisation des talentsgrâce à des politiques cibléesEn 2010, un effort particulier a porté surl’amélioration des processus d’identificationdes cadres à potentiel, intégrant uneévaluation de la performance managériale,et la préparation de la relève à long termedes dirigeants. Le programme Leadershipfor Development, dédié aux hauts potentielsexpérimentés, a accueilli plus de 165participants en 2010, et les deux autresprogrammes de formation pour les hautspotentiels plus juniors, Go to Lead et Shareto Lead, ont formé respectivement plusde 185 et 70 participants en 2010.Une politique de rémunérationcompétitive, en ligne avecles règles internationalesLa politique de rémunération du Grouperepose sur des principes d’équité et detransparence qui se traduisent notammentpar un processus annuel mondial uniqueet un système de délégation rigoureux.La rémunération du travail et dela performance est complétée pardes dispositifs d’actionnariat salarié,d’intéressement collectif, de prévoyance,et de préparation à la retraite, qui traduisentune vision responsable de la relation detravail dans la durée.L’adaptation de la politiquede rémunération aux nouvellesréglementationsLe système de rémunération variable desprofessionnels de marchés a été dès 2008profondément remanié, afin d’allier, dans lecontexte de la crise, compétitivité et rigueur.Les nouvelles réglementations apparuesdès 2009, et modifiées en 2010 au niveaueuropéen (directive CRD3), sont venuesconforter BNP Paribas dans cette démarcheresponsable. Ainsi, en pleine conformitéavec les textes applicables, la politique derémunération du Groupe assure, notammentgrâce à un étalement des paiements surplusieurs années, un alignement des intérêtsdes collaborateurs sur les intérêts à longterme de l’entreprise et des actionnaires,dans le cadre d’une gouvernance renforcée.34


conceRtation,écoUte, attentionaUX peRsonnesGlobal People Survey183 140CoLLABoRATEURS INTERRoGéS,questionnaire disponibLeUn dialogue social de qualitéLe dialogue social et le respectdes partenaires sociaux sont au cœurde la culture de BNP Paribas.Le nouveau Comité EuropéenDès 1996, le Groupe s’est doté d’unComité Européen. Prenant en compte ledéveloppement du Groupe sur ce continent,il a été profondément rénové par l’avenantà l’accord d’entreprise du 21 juin 2010.La nouvelle instance, présidée par leDirecteur Général du Groupe, représentequelque 140 000 collaborateurset se compose de 49 représentantsen provenance de 20 pays.Elle se réunira au moins 2 fois par anet œuvre d’ores et déjà à l’établissementd’un bilan social européen qui paraîtraen 2011 et à la rédaction de chartes socialespour l’Europe dans trois domaines : l’emploi,la gestion du stress et la diversité.Le dialogue social a été très actif en2010, notamment en France (60 accordsd’entreprise ou de Groupe chezBNP Paribas SA et dans les 10 principalesfiliales françaises), en Belgique (9 accords),en Italie (23 accords), au Luxembourg(statut unique).Une écoute active des collaborateursavec le Global People SurveyDepuis 2008, BNP Paribas propose chaqueannée à ses collaborateurs de répondreà l’enquête internationale Global PeopleSurvey. Ses objectifs sont d’analyserla perception que les salariés ont del’entreprise, ses valeurs, sa responsabilitésociale et environnementale (RSE), etses actions dans des domaines tels quela gestion des ressources humaines, lemanagement, l’efficacité opérationnelle,l’orientation client, ou encore lacommunication.La protection de la santédes collaborateursLa politique de santé au travail du Groupeva au-dede la simple conformitéà l’évolution des législations. Les enjeuxmajeurs tiennent notamment à laprévention des risques psychosociaux.Ainsi, en France, un Observatoire médicaldu stress, de l’anxiété et de la dépression(Omsad) a été mis en place, avec undouble objectif d’identification préventivedes problématiques organisationnellesou managériales, ainsi partagées entransparence avec les partenaires sociaux,et de détection individuelle des situationsà risque via la médecine du travail.en 19 LANGUES,taux de participation gLobaLde 52 %68 %des répondants affirMent« je recoMManderais bnp paribasà MoN ENToURAGE CoMMEUN ExCELLENT EMPLoyEUR. »Frédéric Lavenir71%desrépondantsaffirment:«J’adhèreentièrement aux ambitions et objectifs deBNP Paribas. » - Enquête Global PeopleSurvey 2010« L’enquête révèle un niveau de confiancetrès élevé des collaborateurs dans les choixstratégiques des dirigeants. La responsabilitésociale et environnementale du Groupe devientle premier levier de l’engagement des salariés,ex æquo avec le leadership.Les premiers effets des plans d’action lancés en2010 commencent à se faire sentir, notammenten ce qui concerne la mobilité, la responsabilitésociale d’entreprise, et l’égalité des chances. »Frédéric Lavenir – Responsable RessourcesHumaines Groupe – membre du Comité Exécutif35


INTéGRER LE DéVELOPPEMENT DURABLEDANS LE FONCTIONNEMENT DE L’ENTREPRisemaîtRiseRles impactsenviRonnementaUXdiRects2010,Une annéede RéFéRence2010 aura été une année detransition dans la maîtrise desimpacts environnementaux directs,avec notamment la mise en placed’une équipe dédiée qui pilotele reporting environnemental etdéfinit et anime, en coordinationavec les fonctions du Groupe et lesrelais RSE / Environnement au seindes pôles et entités, la politiqueenvironnementale du Groupe.36


Un reportingenvironnemental étenduEn 2010, le reporting environnementala couvert 82,9 % des effectifs totauxdu Groupe et permis d’établir parextrapolation une mesure de référenceà l’échelle du Groupe.Les émissions de gaz à effet de serre(les 6 gaz concernés par le protocolede Kyoto) ont ainsi été mesurées enconvertissant en tonne équivalent CO 2(teq CO 2)les énergies consommées dansles bâtiments (chauffage, climatisation,éclairage, alimentation des équipementsIT…) et dans les moyens de transports(avion, train, voiture) utilisés pourles déplacements professionnels.Sur cette base de calcul, en 2010le Groupe a émis 701 905 teq CO 2(soit 3,42 teq CO 2/ ETP) répartis entre76,3 % pour ses bâtiments et 23,7 % pourles déplacements professionnels.Séverin FischerLa création d’une équipe dédiée à l’environnement« Ingénieur des Mines de Saint-Étienne,j’ai fait un passage en DRIRE et animé durant6 ans le pôle énergie / climat du think tankEntreprises pour l’Environnement. J’ai rejointBNP Paribas en juin 2010 au poste de ResponsableEnvironnement de la Délégation à la RSE. »Severin Fischer - Responsable Environnementà la Délégation RSE de BNP Paribasémissions de Gaz à effet de seRRe3,42 teq co 2/ etpGaz : 9 %Fioul : 3 %Électricité : 60 %Chauffage urbain : 2 %Froid urbain : 2 %Train : 1 %Route : 7 %Air : 16 %Les énergies renouvelables, dont l’usageest en constante augmentation dansle Groupe, ont représenté 11,1 % dela consommation totale d’énergie desbâtiments en 2010.Le Groupe a par ailleurs utilisé 35 669 tonnesde papier en 2010, soit 174 kg de papier / ETP.Cette donnée prend en compte le papierconsommé en interne mais aussi tous lesdocuments envoyés ou distribués auxclients. Le papier responsable (i.e. recycléà plus de 50 % ou labellisé FSC ou PEFC)a représenté 30,5 % du total. consommation totale de papieR174 kg / etpPlus globalement, les achats verts (produitsdont la performance environnementaleest reconnue par un label ad hoc) ontreprésenté 10,6 % du volume total defournitures.Papier recyclé post consommation : 3,3 %Papier labellisé FSC/PEFC ou équivalent : 27,2 %Papier usuel : 69,5 %37


INTéGRER LE DéVELOPPEMENT DURABLEDANS LE FONCTIONNEMENT DE L’ENTREPRISEUn engagement renforcéet remarquéUn Climate Change Steering Committee,dirigé par le membre du Comité Exécutifauquel est rattachée la RSE, pilote depuis2010 dans sa globalité les démarches deréduction des impacts climatiques directsou indirects.BNP Paribas a signé en 2010le Manifestepourl’efficacitéénergétiquedans les bureaux du World Business Councilfor Sustainable Development (WBCSD),qui engage le Groupe dans une démarcheglobale.La qualité de son reporting carbone apermis au Groupe d’intégrer l’indice CarbonDisclosure Leadership Index France, issudu Carbon Disclosure Project (CDP),et d’obtenir une note CDP de 81/100(contre 52/100 en 2009).Trois nouvelles certifications ISO 14001sont à signaler en 2010 :• Éditique du réseau Retail France :impression des documents envoyésaux clients ;• BNP Paribas Partners for Innovation :gestion des 3 principaux Data Centers etde la majorité des postes de travail en France ;• BNP Paribas Personal Finance : métierAutomobile & Cofiparc.Au total, 9 entités du Groupe représentant11 880 collaborateurs sont maintenantcertifiées ISO 14001.des obJectiFsde pRoGRèspoUR 2011En 2011, BNP Paribas poursuivra sapolitique de réduction de ses impactsenvironnementaux directs en utilisantplusieurs leviers d’action :• l’efficacité énergétique du parc immobilieravec notamment la poursuite de larénovation des agences en France dansle cadre de la démarche Accueil et Servicesqui a déjà permis de réduire de 10 % leurconsommation en deux ans ;• le Green IT ;• l’optimisation des déplacements ;• la diminution de la consommation de papierainsi que le renforcement de la part depapier responsable utilisé.LacertificationISO14001del’Éditique,gage d’une consommation maîtriséede papier en France :- réduction de la consommation de papier(818 tonnes économisées sur 3 ans) ;- optimisation du tri des déchets ;- réduction des émissions de CO 2à traversune politique adaptée des transports ;- 80 % de papier labellisé (PEFC)sur la plate-forme et chez les prestataires ;- réduction des consommations énergétiques ;- formation de l’ensemble des collaborateurs etimplication des fournisseurs dans la démarche.38


ENGAGER ET ACCOMPAGNERLES FOURNISSEURSDE BNP PARIBASDANS UNE DéMARCHE RSELa fonction Achats intègredepuis 2009 des compétencesRSE afin de systématiser la priseen compte des enjeux sociauxet environnementaux dansles relations avec les fournisseurs.En 2010, plusieurs réalisations sont venuesconcrétiser la démarche :• Un questionnaire portant sur la performancesociale et environnementale des fournisseursest systématiquement inclus dans les appelsd’offres menés par l’équipe centrale dela fonction Achats à travers sa plate-formee-sourcing. Ce questionnaire RSE fait l’objetd’une pondération a minima (5 %) dansl’évaluation globale du fournisseur. La notemoyenne des fournisseurs ayant réponduà un appel d’offres depuis la mise en placedu questionnaire s’est élevée à 6,81/10 en2010. Ce questionnaire sera progressivementharmonisé et généralisé à l’ensembledes équipes Achats dans le Groupe à partirde 2011.• Le modèle de cahier des charges utilisé pourles appels d’offres est en cours de révisionafin d’y intégrer les exigences en matièrede RSE du fournisseur.• Cinq fiches RSE ont été mises en placesur les principales catégories de dépense :papier, mobilier, équipements IT,déménagements, intérim. Le « best in class »en matière d’efficacité énergétique est ainsisystématiquement recherché dans les appelsd’offres concernant les équipements IT(PC, serveurs, printing, etc.).• Un guide des éco-labels a été diffusé et permetd’opérer facilement une reconnaissance desproduits verts bénéficiant d’un label ad hoc,qui ont représenté 10,6 % du volume total defournitures achetées par le Groupe en 2010 et30,5 % des achats de papier.• Une formation « Achats durables » a été miseen place en 2010 pour permettre à quelque80 acheteurs du Groupe (sur la période2010-2011) de mieux prendre en compteles enjeux RSE dans leurs pratiques d’achats.• Le Groupe a signé en 2010 la Charte des10 engagements pour des achatsresponsables. BNP Paribas entend ainsimarquer son engagement à respecter uncertain nombre de bonnes pratiques achatsdéfinies par la Médiation du Crédit etla Compagnie des dirigeants et acheteurs deFrance (CDAF) : respect des délais de paiement,gestion prévisionnelle des commandes,raisonnement en coût complet, maîtrisedes risques de dépendances réciproquesdans la relation client/fournisseur, etc.Patrizia ConsoloIntégrer les enjeux sociaux etenvironnementaux à l’acte d’achat« J’ai suivi une formation "Achats etDéveloppement durable" en octobre 2010qui présentait à une population d’acheteursles principaux enjeux liés à la RSE.Des études de cas nous ont permisd’appréhender comment intégrer ledéveloppement durable dans le processusachats. La formation a mis en valeur l’approcheRSE comme faisant partie de nos "best practices"à chaque étape du processus achats, de l’approcheen cycle de vie du produit dans l’analyse du besoinet du marché, à l’intégration d’exigences RSEdans les contrats. Ce que j’ai appris lors decette formation trouvera une application concrètedans mon action au quotidien. »PatriziaConsolo–DirectionPlanification,Projets et Organisation BNL39


pRendRe en compte les impactsenviRonnementaUX et sociaUXDanS l’eXerCICeDeS métIerS Du GroupeC’est dans l’exercice de ses métiers de banque de détail,de financement, d’investissement et de gestion d’actifsque résident les principaux leviers d’action d’une banque telleque BNP Paribas pour participer à un développement durablede la société. Le Groupe s’attache donc à définir et déployerdes critères sociaux et environnementaux dans l’exercicede ses métiers, pour :> Répondre aux attentes des particuliers et des PME ;> Mettre ses capacités et son expertise au servicede la microfinance ;> Maîtriser l’impact environnemental de ses financementset soutenir la transition vers une économie moins carbonée ;> Développer et promouvoir l’investissement socialementresponsable.40


deUX noUvellespolitiqUes Rsede Financement etd’investissementEn 2010, BNP Paribas a défini sespolitiques en matière de financement etd’investissement dans deux secteurs à fortsenjeux environnementaux et sociaux :la défense et la production d’huile de palme.Ces politiques ont pour objet d’établirun ensemble de règles applicables à toutesles entités du Groupe dans le mondeen matière de financement, d’investissementet de fourniture de services financiersaux industries concernées.La politique couvrant le secteur dela défense vise notamment à ne pas financerni investir dans des sociétés produisantdes armes controversées et à ne pascontribuer à alimenter les zones de confliten finançant des ventes d’armes.Avec sa politique relative à l’huile de palme,le Groupe s’interdit notamment d’investirou de financer les sociétés contribuantactivement à la déforestation, ayantdes pratiques sociales inacceptableset/ou engagées dans un développementéconomique non durable de leur activité.La politique encourage les clientsproducteurs d’huile de palme à obtenirune certification satisfaisant les normes duRoundtable on Sustainable Palm Oil (RSPO).Les politiques RSE concernant la productiond’huile de palme et le secteur de la défensesont publiques ; elles sont disponibles dansla rubrique Développement durable du siteinternet de BNP Paribas.41


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPEdes pRodUits et seRvicesResponsablespoUR les paRticUlieRset les pme42


seRviR aU mieUXtoUs les besoinsde la clientèlede paRticUlieRsPour la banque de détail,la responsabilité de BNPParibas s’exprime dansl’accompagnement des clientset également dans les produitsqui leurs sont proposés.Un accompagnementresponsable des clientsUne offre responsable se doit d’être claireet adaptée aux besoins des clients.Afin de s’assurer que le conseil fourni estbien tout entier orienté vers la satisfactiondes besoins clients, BNP Paribas déploieun nouveau dispositif commercial quicouvre toutes les étapes de la relation client :de l’information préliminaire à l’évaluationde la satisfaction client.Réseau France : une démarchecommerciale mieux adaptée aux besoinsdes clientsDes prix plus lisibles : BNP Paribas metà disposition de ses clients (dans les agenceset par Internet) une grille permettantde comparer facilement les tarifs deses offres et services grâce à un formatcommun à de nombreux établissementsfinanciers (format Pauget-Constans).BNP Paribas propose un mode desollicitation convenu à l’avance :lors du rendez-vous d’entrée en relationou d’un point général, le conseiller etle client conviennent ensemble des sujetset des dates de leurs contacts ultérieurs.Un commissionnement mieux adaptéà la neutralité du conseil : de plus en plus,et quand le principe du produit s’y prête,le commissionnement des conseillersde clientèle est étalé dans le temps(à la signature puis à l’utilisation) pours’assurer de la bonne adéquation entrele besoin du client et la réponse duconseiller. De plus, ce commissionnementest défini dans le cadre d’une approchebesoins : 44 familles de besoins ont étédéfinies (épargne, banque au quotidien,assurance, prévoyance, etc.), larémunération du conseiller est la mêmequel que soit le produit qu’il recommande àl’intérieur d’une famille de besoins.Une mesure de la satisfaction des clientsà travers un baromètre d’utilisation :3 mois après la vente, un outil vérifieautomatiquement l’utilisation du produitpar le client, pour donner au conseiller deséléments d’action pour une vente de qualité.43


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPEBNP PARIBAS PERSONALFINANCE : MIEUxACCOMPAGNERNOS CLIENTS PARUNE PRATIQUERESPONSABLEQue pensez-vousde la loi Lagarde,votéefinjuin2010?C’est l’une des plusimportantes de l’histoire ducrédit à la consommation.Elle va dans le bon sens, celuidu crédit responsable® queCeletem développe depuistoujours.Comment vous êtes-vouspréparés à cette loi ?Nous avions déjà adoptéune partie des pratiquesque la loi impose.Par exemple, le délaide rétractation de 14 joursest en place chez Cetelemdepuis 1999. Une des prioritésdu projet de loi estégalement l’information,la communication claire.Or, en 2008, nous avonslancé le sitewww.moncreditresponsable.com, 100 % non marchand,où les Français, clients ou nonde Cetelem, peuvent trouverdes réponses sur les créditsaux particuliers.Enfin, les deux derniersengagements forts que Cetelemvient de prendre, en France,sont la mise en placed’une médiation indépendante,dont nous suivrons tousles avis, et la réorientationde la Fondation Cetelem,qui est désormais dédiéeà l’éducation budgétaire dansun objectif de prévention.Thierry Laborde – AdministrateurDirecteur Général de BNP ParibasPersonal Finance.44EN 2010, DoMoFINANCE* A RéALISé50 000PRèS DEprêts(PRêT RéNovATIoN, PRêT CoNFoRThABITAT…),dont environ 5 000pour des instaLLationsphotovoLtaïquesLa responsabilité de BNP Paribass’exerce également à traversles produits et services quiaccompagnent et encouragentles comportements verts ouà impact sociétal positifde ses clients.Les produits vertsBNP Paribas Personal Finance, soussa marque commerciale Cetelem :Cetelem a mis en place plusieurs dispositifsde financements inédits pour favoriserl’achat des modèles de voitures les pluséconomes en CO 2:• Le remboursement de la carte griseà hauteur de 200 euros pour tout véhiculeacheté en concession et émettant moinsde 116 g/km de CO 2.• Une offre de financement pérenne pourles véhicules neufs 100 % électriques.• En s’associant à EDF pour créerDomofinance*, dont la mission est definancer les travaux de rénovation, Cetelemcontribue à l’amélioration de la performanceénergétique des habitations.BNP Paribas Cardif :Lancement de l’option Énergies Nouvellesle 27 septembre 2010, couvrantles dommages aux installations extérieures«vertes», la perte de revenus liéeà la non-revente d’électricité, etla responsabilité civile revendeurd’électricité.* 55 % BNP Paribas Personal Finance et 45 % EDF


Les produits à impact sociétalpositifDes produits et services dédiésaux personnes vulnérables :En France, au-dedes obligationsréglementaires, BNP Paribas prend desmesures pour faciliter l’accès des personnesà mobilité réduite à ses locaux et automates.En Belgique, BNP Paribas Fortis a développéavec Vasco, entreprise d’accessoiresinformatiques, un appareil pour aveugleset malvoyants qui permet d’effectuerdes opérations bancaires via Internet.Depuis 2010, BNP Paribas Cardif peutproposer à ses clients atteints de paralysied’origine accidentelle des tarifications plusavantageuses leur permettant de s’assurerpour emprunter dans des meilleures conditions.Exemple : un homme de 49 ans, victimeen 1995 d’un accident sur la voie publiquese déplace aujourd’hui en fauteuil roulant.Il vit chez lui, il travaille et bénéficie d’unsuivi médical régulier. La nouvelle tarificationBNP Paribas Cardif a réduit le coût de sonassurance emprunteur de 60 %. De plus, ilpeut maintenant s’assurer contre le risqued’invalidité totale.Uneoffrespécifiquepourlaclientèledes pays émergents :Sur les marchés émergents, où se concentrela majeure partie des personnes nonbancarisées, les produits des banquestraditionnelles ne sont pas toujoursadaptés aux clients, qui maîtrisent mal lesopérations bancaires.• BNP Paribas a lancé le projet BaLi(Banque Light) afin de rendre accessibleses services à des personnes à revenusmoyens et faibles.- Le coût d’ouverture d’un compteest presque nul, et combiné avecun paiement à l’usage.- La gamme de produits et servicesest large et simple.• Home cash a été lancé en Francedébut mai 2010 et est en coursde lancement en Belgique. Ce nouveauservice permet au client d’envoyerde l’argent à un proche au Maroc versune carte prépayée émise par la filialemarocaine de BNP Paribas, la BMCI.Les avantages sont la sécurité du transfert,le taux de change garanti, et l’accessibilitédu service, le bénéficiaire n’ayant pasbesoin de détenir de compte bancaire.• Un service de transactions et opérationsbancaires sécurisées (dépôt, retrait ettransfert d’argent) via téléphone mobile estprogressivement déployé dans les réseauxde BNP Paribas : après la Côte d’Ivoire,Orange Money est depuis 2010 distribuéau Sénégal, au Mali et à Madagascar.95 % des autoMatesaccessibLesAUx PERSoNNES à MoBILITé RéDUITE850 agences dotéesd’ autoMatesà GUIDAGE voCALpLus de 400 ordinateursont été équipés afin de faciLiterL’ACCèS AUx oPéRATIoNS BANCAIRESaux MaLvoyantsun dispositif de distributeurd’argent parLanta été instaLLé sur 600distributeurs autoMatiques100 agences devraient êtreaméNAGéES D’ICI à 2012une vingtaine de points de venteBANqUE LIGhT EN UkRAINE ;LanceMent en cours en égypteet au Maroc2 600 points de venteorange MoneyET PRèS DE 1,4MiLLion de cLientsEN CôTE D’IvoIRE, à MADAGASCAR,AU MALI, ET AU SéNéGAL45


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPEEncourager les clients des marchésmatures dans leur démarche solidaireEn Italie, BNL a développéune gamme de produits solidaires en lienavec son partenariat Téléthon.- MyCash BNL for Téléthon est une carteprépayée, sans frais d’utilisation,qui permet au client de verser le montantde sa première utilisation au Téléthon.- La carte BNL Infinite Téléthon permetà son détenteur de verser mensuellement0,5 % du solde de son compte au Téléthon.Ce mode de prélèvement, qui peut êtreinterrompu à tout moment, offre unnouveau canal de dons à la recherchesur les maladies génétiques.BNP Paribas Wealth Management estla première banque privée de la zone euroà avoir développé une offre de servicesen philanthropie pour ses clients fortunés.Cette offre s’accompagne d’un effortde valorisation et de diffusion de laconnaissance et du rôle de la philanthropieen Europe. BNP Paribas Wealth Managementest ainsi devenu partenaire stratégiquede la première chaire de recherche enphilanthropie à l’Essec et a mis, en 2010,à la disposition du public la première étudequalitative sur les grandes fortunes etla philanthropie en Europe continentale.Les cartes BNL Infinite Téléthonet MyCash BNL for Téléthon46


Seul à créer son entreprisemais pas seul à y croirePARLONS VRAIsoUteniR les pmeLe soutien à l’économie localeest au cœur de l’activité deBNP Paribas, qui, depuis la crisefinancière, s’est mobilisé encoreplus fortement danstous les pays où il opère.Jean-Marie,restaurateur à MetzAurélie, sa chargée d’affairesà l’agence de Metz Déroulèdebnpparibas.net/entreprosBNP Paribas, SA au capital de 2 396 307 068 € - Siège social : 16 bd des Italiens, 75009 Paris. Immatriculée sous le n° 662 042 449 RCS Paris - Identifiant CE FR 76 662 042 449 - ORIAS n° 07 022 735 - réf. AF 11 MCQ 01/D.La volonté de BNP Paribas d’accompagnertous les porteurs de projets malgréun contexte difficile se matérialisesur ses marchés domestiques :- En France, BNP Paribas a lancé uneopération sans précédent visant à financer40 000 projets pour 5 milliards d’eurossur 15 mois. Cet objectif a été largementdépassé avec 49 881 projets de PME,d’artisans et de commerçants qui ontété financés pour 6 milliards d’euros.- En Belgique, 75 000 crédits professionnelsont permis de financer des projetsrépondant aux besoins de petiteset moyennes entreprises, d’artisans et decommerçants. Grâce à un partenariat avecla Banque Européenne d’Investissement(BEI), plus de 500 entreprises de tousles secteurs, services et industriesont bénéficié de prêts à des conditionstrès favorables.- En Italie, BNL et sa filiale Artigiancassaspécialisée dans le financement à tauxbonifiés des artisans ont emporté l’appeld’offres pour le projet Made in Lombardyqui vise à renforcer la compétitivité desentreprises et à favoriser l’innovation.Grâce à Made in Lombardy, 500 millionsd’euros de prêts ont été accordés.Par ailleurs, des solutions innovantesd’accompagnement de jeunes créateursd’entreprises sont développées commeBryo (Brillant Young) qui est un incubateurde projets développés en commun avecles chambres de commerce des Flandres etde Bruxelles et 4 autres membres fondateurs.Grâce à un programme de formation, decoaching et de networking, Bryo permetà de jeunes entrepreneurs (18–36 ans)à haut potentiel de lancer leur projet.L’effort de BNP Paribas est également trèsimportant au Maroc, ou la banque de détailde BNP Paribas, la BMCI, a signé en 2010 uneconvention avec la Confédération Générale desEntreprises du Maroc visant à faire bénéficier lesentreprises socialement responsables d’avantagesliés aux conditions de compte et de crédit(-50 % sur commissions et frais de dossiers).En Afrique de l’Ouest et à Madagascar,grâce au mécanisme de garantie Ariz,168 dossiers ont reçu 24,5 millions d’eurosde garanties dans 6 pays grâceà la collaboration de BNP Paribas avecl’Agence Française de Développement.bryo : L’objectif est de soutenir240 nouveaux entrepreneursPRèS DE 50 000 projetsfinancés pour un MontantDE 6 MILLIARDS D’EURoS EN FRANCE75 000 créditsprofessionneLs accordés en beLgique47


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPEL’ENGAGEMENTDE BNP PARIBASau servicede la MICROFINANCE48


L’accès aux services financiersde base est aujourd’hui un élémentessentiel du développement etde la croissance, que ce soit surles marchés matures, où il est un outild’accompagnement à la créationd’emploi, ou dans les pays émergents,où il constitue un des instrumentsde la lutte contre la pauvreté.Le soutien de BNP Paribas et deses collaborateurs aux institutionsde microfinance (IMF) s’est encorerenforcé en 2010.maRchés matURes :Une solUtion poURla cRéation d’emploisUn partenariat historiqueen France avec l’Adie(Association pour le Droità l’Initiative Économique)Partenaire historique de l’Adie, le groupeBNP Paribas apporte depuis plus de 15 ansson soutien à l’association tant sur le plandu mécénat que sur le plan bancaire.En 2010, le réseau de la banque en Francea ainsi décidé de porter la ligne de créditallouée à l’Adie à 9 millions d’euros annuels(contre 8 millions d’euros en 2009).Le partenariat avec l’Adiedonne naissance en Belgiqueà MicroStart en 2010En 2010, la collaboration entreBNP Paribas Fortis, l’Adie et le Fondseuropéen d’investissement a donné naissanceà l’initiative MicroStart. Deux premièresagences MicroStart ont ouvert leursportes dans deux communes bruxelloisesprésentant un taux de chômage élevé.Dans ces deux agences, des microcrédits(individuels ou collectifs) de 1 000à 10 000 euros seront proposésà des personnes exclues du crédit bancaireet souhaitant créer ou développer uneactivité professionnelle indépendante.Le projet a fait l’objet d’une inaugurationofficielle en février 2011. À l’issue de lapériode pilote, un déploiement de MicroStarten Flandre et Wallonie est envisagé.2 357 prêtsaccoRDéS EN 2010GRâCE à LA LIGNEde crédit bnp paribas11 263 prêtsoNT éTé FINANCéS DEPUIS 6 ANSmontant Moyen d’un prêt :2 863 euros49


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPE45,5 MiLLions d’eurosd’autorisations de prêts en MonnaiesLoCALES FIN 201018 iMf financées dans 8 pays :INDE, INDoNéSIE, BRéSIL, éGyPTE, MARoC,TUNISIE, MALI, GUINéEMontant Moyen d’un Microcrédit :243 euros127 000 CLIENTS FINANCéS,88 % sont des feMMes636 000 personnesiMpactées de façon indirecteRita CardosoLamicrofinance,unoutilauservicedu développement économique brésilien« Banco da Familia est une ONG dont la vocationest d’accorder des prêts à des personnes quin’auraient pas accès au crédit à travers le circuitfinancier traditionnel.Grâce à l’appui notamment de BNP Paribas,la qualité de notre portefeuille s’est amélioréeau cours des 6 derniers mois. Notre portefeuillede crédit a ainsi augmenté de 4,5 % au derniertrimestre 2010. Au cours des deux prochainesannées, nous prévoyons encore d’accroître lataille de notre portefeuille de crédit de 20 % paran et d’ouvrir deux nouvelles antennes dansl’État de Santa Catarina. »Rita Cardoso – Executive Director –ONG Banco da FamiliamaRchés émeRGents :la peRFoRmancesocialedes institUtionsde micRoFinancepaRtenaiRes aU cŒURdes pRéoccUpationsBNP Paribas a poursuivison activité de financementdes IMF en pays émergents.En 2010, BNP Paribas s’est attaché à mieuxmesurer l’impact de ses financements.L’équipe Microfinance a mis en placeun outil de mesure de la performancesociale des IMF partenaires. Cette mesureest basée sur cinq critères : la missionsociale, leur cible de clientèle, la qualité deleurs services, la gestion de leurs ressourceshumaines et leur politique en matière deresponsabilité sociale et environnementale.Cet outil permet de sélectionnerles institutions les plus performantessocialement et de les accompagnerdans un processus d’amélioration constant.Certaines institutions de microfinanceont besoin de produits plus sophistiquéspour couvrir leurs risques. En effet,elles peuvent avoir des ressourcesen euros ou en dollars et faire des créditslocalement dans d’autres devises.De même, ces ressources peuvent êtreà moyen et long terme alors que l’utilisationse fait sur des durées plus courtes.Il est donc important pour elles d’avoiraccès à des produits de couverture.Un premier contrat de couverturede monnaies exotiques a été signéen 2010 avec Blue Orchard. Il a permisde réaliser 12 opérations de couverturede change dont certaines sur des monnaiesexotiques (tenge kazak ou sol péruvien)ainsi que des swaps de taux en dollars.50


Harold HeuzeDes collaborateurs engagésau service de la microfinanceL’association MicroFinance sans frontières(MFSF) propose du bénévolat decompétences à des IMF dans les paysémergents, afin qu’elles bénéficientdes compétences et qualifications bancairesdes actifs et retraités de BNP Paribas. MFSFregroupe plus de 160 volontaires, qui ontréalisé plus d’une vingtaine de missions en2010. L’association, basée à Paris, a créé en2010 des structures représentativesà New York, Bruxelles, Buenos Aires,Londres, Lisbonne et s’installeraprochainement au Luxembourg.« Avec MFSF, j’allie compétencesprofessionnelles et action sociale »« Actuellement, avec MFSF, je réalise une missionpour Oxus, institution de microfinance dépendantde l’ONG Acted, et présente en Afghanistan,au Kirghistan et au Tadjikistan. La missiona pour objectif de renforcer le système decontrôle interne d’Oxus, afin de faciliter satransition vers un modèle de banque de dépôt,ce qui exige de répondre à des contraintesréglementaires plus fortes. Le bénévolatme permet de mettre mes compétencesprofessionnelles au service d’une actionsociale en faveur du développement de paysémergents., »Harold Heuze – Global Coverage Solutions –Corporate & Investment BankingPermettre aux clients d’investirdans la microfinanceLes clients de BNP Paribas peuventégalement choisir de soutenir les institutionsde microfinance en investissant dans desfonds dédiés : Obli Etheis pour la clientèle departiculiers et ResponsAbility pour les clientsde la banque privée.- Obli Etheis : dans ce fonds obligatairelabellisé Finansol, 10 % des actifs peuventêtre consacrés à la microfinance, permettantde financer de nombreux projets et desoutenir près de 3 500 micro-entrepreneurs.- ResponsAbility Global Microfinance Fund estle fonds sélectionné par BNP Paribas WealthManagement pour permettre à ses clientsd’investir dans la microfinance et l’économiesolidaire. Ce fonds sélectionne les IMF surdes critères financiers mais égalementsociaux, écologiques et de gouvernance(types de populations bénéficiaires, coûtsdes produits et services délivrés, secteurséconomiques financés).responsabiLity gLobaLMicrofinance fund : fonds de500 MiLLions d’euros12 790 00045 %cLients des iMf dont :en zone ruraLeet 57 % sont des feMMes51


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPEmaîtRiseR l’impactde ses Financements etsoUteniR la tRansition veRsUne économie moins caRbonée52


BNP Paribas Corporate &Investment Banking (CIB),qui opère dans les métiersde financement ainsi que dansles activités de conseil etde marchés de capitaux, a pourobjectif d’ancrer la RSE dansle cœur de ses métiers.BNP Paribas CIB a reçu le prix d’excellence duCommodity Business Awards, organisé par lemagazine Now, dans la catégorie Responsabilitésociale et environnementale.Une année de mobilisationL’année 2010 a été marquée parla sensibilisation du management, avecnotamment une table ronde pour les 200top managers de CIB sur les enjeux de la RSE.Des publications fréquentes et régulières dansles médias internes diffusent à l’ensemble deséquipes les dernières réalisations et la stratégieRSE du pôle. Ce message est renforcé lors deséminaires d’équipe avec des conférences etdes groupes de travail sur la RSE, comme lorsdu séminaire Energy & Commodities à Cannesoù 300 managers ont travaillé sur le thème« Sustainability Issues : Threats & Opportunities ».L’objectif à fin 2012 est de créerun réseau de correspondants RSEet de mettre en place des indicateurs clésde performance.Les clients de BNP Paribas CIB, qu’ils soientinvestisseurs ou entreprises à la recherchede financement, sont tout aussi sensiblesà ces thématiques. En octobre 2010,BNP Paribas CIB a réuni plus de 500 d’entreeux en Chine, à Guilinn, pendant trois jours,pour envisager des opportunités d’affairesdans l’économie verte, à l’image du thèmemajeur du nouveau plan quinquennal chinois,l’émergence d’une « alternative China ».Alice Pessina Dassonville« Nous avons lancé un groupe de travaild’une quinzaine de professionnels dans le butd’étayer notre offre et de créer de nouveauxproduits en 2011. »Alice Pessina Dassonville – Global Equities andCommodity Derivatives (GECD) – BNP Paribas CIB53


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPELe financeMent de L’incinérateurRIvERSIDE DE LoNDRES, qUI PERMETTRA670 000de traiterToNNES DE DéChETS, PRoDUIRA65 MW d’éLectricité etréduira congestion et poLLutionDANS LE CENTRE DE LoNDRES,grâce au transport des déchetsSUR LA TAMISE.Romain Talagrand« Pour 2011, nous travaillons sur plusieursprojets prestigieux dans le solaire ou l’éolienau Maroc, en Afrique du Sud et en Australie. »Romain Talagrand – Responsable desFinancements de projets Énergie –BNP Paribas CIBSylvain Goupille« Le marché du carbone en est à sesbalbutiements, nous attendons une croissancede 50 % par an sur les 5 prochaines années. »Sylvain Goupille – Carbon Team Financede BNP ParibasUne stRatéGie en deUXvoletsBNP Paribas CIB a choisi en 2010 de structurerses actions autour de deux grands axes :- accompagner ses clients dans ledéveloppement de l’économie verteen s’appuyant sur ses savoir-faire eten développant de nouvelles opportunités ;- maîtriser les risques environnementaux liésà ses activités de financement et de marché.développeRle Financementde l’économie veRteLe financementd’infrastructures vertesInfléchir le changement climatique,ou s’y adapter, exige un ensembled’infrastructures nouvelles. BNP ParibasCIB accompagne cette tendancede fond et finance à travers le mondele développement de projets allantdu transport collectif urbain au traitementet à la distribution de l’eau.Pour faciliter la transition vers uneéconomie faiblement émettrice de carbone,CIB finance par exemple à Abou Dhabila construction de l’université Paris–Sorbonne et d’une ville écologiquede 50 000 habitants, à Masdar qui se veutà empreinte carbone zéro.BNP Paribas CIB, acteur importantdu secteur des énergies renouvelables,finance et conseille une dizainede nouveaux grands projets éoliensou solaires dans le monde chaque année.En 2010 par exemple, CIB a financé en Asiela ferme éolienne Yeong Yang (Corée duSud), en Amérique l’usine géothermique deTerra-Gen Power Company (Dixie Valley auxÉtats-Unis) et en Europe les parcs éoliens deRES, le plus grand développeur indépendantau Royaume-Uni.Le développement d’instrumentsde marché favorablesà l’économie verteLes équipes Dérivés Actions de BNP ParibasCIB développent régulièrement un ensembled’indices, qui permettent aux investisseursde diriger leur épargne vers l’économieverte. Ces indices à impact positif surl’environnement ou sur la société concernentdes thématiques comme l’eau, l’efficacitéénergétique, les énergies renouvelables,le traitement des déchets ou les 100 sociétésdont les émissions carbone sont les plus faibles.Les marchés d’émission de gazà effet de serre et le rôlede BNP ParibasBNP Paribas est un acteur majeur des marchésde droits d’émissions de gaz à effet de serreet dispose d’une équipe, la Carbon Team,qui vise à intégrer à l’ensemble des métiersla prise en compte effective des objectifsassignés par les traités et déclarationsinternationaux,Pour compte propre ou pour ses clients,BNP Paribas participe activement àl’European Union Emission TradingScheme (EU-ETS) et occupe une placeprépondérante dans les marchés de CO 2.BNP Paribas Commodity Futures compenseenviron 20 % des ordres de l’EuropeanClimate Exchange (ECX),la plus grosseplate-forme d’échange des droits d’émissionde carbone en Europe. CommodityDerivatives est l’un des principaux participantsde l’EU-ETS.54


BNP Paribas a financé en 2010 une opérationinnovante de réhabilitation de 200 000 hectaresde forêt au Kenya en collaboration avec WildlifeWorks. La banque a mis en place une structures’appuyant sur les revenus de crédits carboneforestiers (crédits REDD) pour permettre la miseen œuvre de ce projet et notamment la créationd’emplois durables et des actions de formation.BNP Paribas CommodityDerivatives est nomméaux Energy Risk Awards 2010Cette nomination récompense notammentune équipe très engagée qui se consacreà la compréhension des spécificitésdu marché du carbone.veilleR aU boncontRôle des RisqUesenviRonnementaUXBNP Paribas intègre à l’analyse des risques decrédit et des risques opérationnels des critèresenvironnementaux, sociaux et de gouvernance(ESG). Les opérations de financement oude marché qui se révèlent complexes enmatière de RSE font l’objet de TransactionAcceptance Committees (TAC) réunissant lesmanagers décisionnaires avec les experts RSE,communication, déontologie et juridiquepour donner ou non un aval à ces opérations.En 2010, on a pu compter environ un TACpar mois.Dans les financements à l’exportationde grands projets présentant des enjeuxenvironnementaux et sociétaux importants,un audit préalable des conséquencesenvironnementales et sociales du projetest effectué par un expert, extérieuret indépendant, pendant la phase de« due diligence ».Les Principes de l’Équateurou Equator Principles (EP)Les EP constituent actuellement le principalréférentiel pour les acteurs du secteurfinancier qui souhaitent intégrer les risquesenvironnementaux et sociaux à l’analysede leurs transactions dans le domainedu financement de projet.Ils sont basés sur les critères de performanceen matière de durabilité sociale etenvironnementale et sur les directivesen matière d’environnement, de santéet de sécurité spécifiques aux différentssecteurs de l’économie développés parla Société Financière Internationale, une filialede la Banque Mondiale pour le secteur privé.En 2010, l’ensemble des institutionsfinancières ayant adopté les EP a créél’association EP qui œuvre pour l’introductionde nouvelles règles de gouvernance.BNP Paribas a joué un rôle importantdans la finalisation et la mise en œuvrede ces règles qui sont entrées en vigueurle 1 er juin 2010. Dans le même temps,l’association a lancé un processus de révisionstratégique des EP dans lequel le Groupeest également impliqué.En application du principe 10 des EP,un rapport détaillé sera publié dansla rubrique Développement durable du siteinternet de BNP Paribas.Un bilan de la mise en œuvre des EP pourles années 2009 et 2010 est accessibleà l’adresse suivante :http://developpement-durable.bnpparibas.comtRansactions Revues en 2010(paR catéGoRie)Catégorie A : 4 % (projets présentantdes impacts environnementaux et sociauxpotentiellement significatifs et pourlesquels la mise en place de mesuresd’atténuation et d’actions correctricesest nécessaire)Catégorie B : 77 % (projets présentantdes impacts environnementaux et sociauxlimités ou modérés)Catégorie C : 19 % (projets présentantdes impacts minimes ou nuls)55


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPEdéveloppeR et pRomoUvoiRl’investissementsocialement Responsable56


Un choix d’investissement socialement responsable (ISR) prend en comptenon seulement des critères financiers, mais également trois dimensionsextra-financières : l’environnement, la responsabilité sociale etla gouvernance (ESG). Peu connus du grand public il y a encore quelquesannées, les fonds ISR réalisent aujourd’hui une percée spectaculairedans les portefeuilles des épargnants européens.amélioReRl’inFoRmation etsensibiliseR les clientsà la demaRche isRQu’ils soient particuliers ou institutionnels,les investisseurs doivent être accompagnésdans leur démarche d’investissementresponsable. Pour cela, BNP Paribas a effectuéune étude permettant de mieux comprendreleurs perceptions et leurs attentes en matièrede finance responsable.La promotion de l’ISR doit s’adresser à tousles publics :Les particuliers :La première Semaine nationale de l’ISR quis’est déroulée du 4 au 10 octobre 2010 avaitpour objectif de promouvoir l’ISR auprèsdu grand public, des professionnels etdes institutionnels. Cet événement a étél’occasion pour BNP Paribas de renforcer sonaction de sensibilisation auprès de tousles publics. Sur son stand au Forum del’Investissement, le Groupe a pu présentertoute son offre en matière d’ISR :les experts des métiers producteurs(BNP Paribas Investment Partners etBNP Paribas Cardif) et distributeurs(BNP Paribas Wealth Management,BNP Paribas Banque De Détail France etCortal Consors) ont répondu à toutesles questions des visiteurs.À l’occasion de ce forum, le Groupe a éditéun guide pratique répondant aux principalesinterrogations du grand public.Les réseaux se sont également mobilisésen proposant des animations vidéo dédiéesdans 1 500 agences, en sensibilisant lesvendeurs par des messages dans les journauxinternes et des quiz ou encore en mettantà la disposition des conseillers financiersun kit de formation.Les investisseurs institutionnels :La diffusion de l’information sur l’ISR etles grandes problématiques sociales etenvironnementales vise à sensibiliserégalement les investisseurs institutionnels.Muriel Humbertjean« L’étude approfondie des attentesdes particuliers investisseurs en matière deplacement responsable montre qu’ils portentaujourd’hui un regard mature sur ces questionset souhaitent s’engager dans des démarchesde "co-production" avec leur banque – ce quin’était pas acquis après l’explosion de la crisefinancière de 2008. Ils conservent le soucide l’efficacité et l’exigence d’un retour surles effets concrets de leurs "placementsresponsables". L’idéalisme des débuts s’estteinté d’un pragmatisme qui sans douteest le gage d’efficacité des démarchesd’investissement responsable. »Muriel Humbertjean – Directeur GénéralAdjoint de TNS SofresAnthony Finan« Comprendre leurs motivations mais aussiles freins, qu’ils soient de nature financièreou extra-financière, et développer des solutionsadaptées aux besoins des investisseursresponsables est un élément central de notredémarche… Nous avons lancé en 2010 le Cercledu Développement Durable, co-animé parBNP Paribas Investment Partners et Erik Orsenna.Ce Cercle se veut être un lieu de débats etde réflexions entre investisseurs institutionnelset professionnels de la gestion sur les grandesthématiques du monde de demain et leursimpacts concrets sur les investissementsde long terme. »Anthony Finan – Responsable du Marketing,Communication et Group Networks,en charge de la RSE chez BNP ParibasInvestment Partners57


PRENDRE EN COMPTE LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIAUXDANS L’EXERCICE DES MéTIERS DU GROUPEintéGReR des cRitèResesG dans toUtesles GestionsPhilippe MarchessauxBNP Paribas Investment Partners –Une intégration systématique des critèresextra-financiersdanslesgestionsRSE« En tant que société de gestion de premierplan au niveau international, nos engagementsen matière de RSE impliquent bien sûr undéveloppement accéléré de nos gestions ISR,mais aussi et surtout une action sur l’ensemblede nos gestions, pour lesquelles nous avonsl’ambition d’intégrer de manière systématiquedes critères environnementaux, sociauxet de gouvernance.»Philippe Marchessaux – Responsablede BNP Paribas Investment PartnersEn parallèle à la promotion de l’ISR auprès deses clients, BNP Paribas souhaite s’engagerdans une démarche volontaire d’intégrationde critères extra-financiers dans les gestionstraditionnelles. Ainsi, les clients seront assurésque les dimensions environnementales,sociales et de gouvernance seront prisesen compte dans tous les produits proposés.BNP Paribas Cardif a poursuivisa démarche d’intégrationde critères ESG dans la gestionde son fonds en eurosde 700 milliards :Les gérants ont systématiquement prisen compte les critères extra-financiers dansle processus de sélection des investissements.Les investissements en ISR ont augmentéde 20 % entre avril 2008 et fin 2010pour atteindre 8,5 % des OPCVM actions.En 2011, BNP Paribas Cardif se donnepour objectif de porter à 1 milliard d’eurosle total des investissements dans des fonds ISR.Cortal Consors : la notationverte, une aide à la décisionEn 2010, Cortal Consors France a publiéla 2 e édition de sa Notation vertepour les fonds européens afin d’aiderles clients souhaitant intégrer l’environnementdans leurs décisions d’investissement.Plus de 400 fonds actions européennes ontété classés par secteur en comparant leursémissions de carbone par rapport àun indice de référence. Cette évaluationpermet de sélectionner les entreprisesles moins polluantes.58


enRichiR l’oFFRe isRBNP Paribas Investment Partners a obtenu la labellisation Novethic pour 11 de ses fonds ISRavec la mention spéciale « indicateurs ESG » pour 6 d’entre eux. Ces labels sont une reconnaissancede l’effort de BNP Paribas dans la transparence sur les processus de gestion et la compositiondes fonds ISR ainsi que du caractère innovant de son reporting extra-financier.14,1 MiLLiards d’euros d’actifsisr gérés par bnp paribas investMentPARTNERS AU 31/12/2010Novethic2009IndicateursESG 2009Novethic2010IndicateursESG 2010BNP Paribas Etheis ✔ ✔ ✔ ✔Parvest Sustainable Equity Europe ✔ ✔ ✔ ✔Parvest Sustainable Bond EuroCorporate- - ✔ -BNP Paribas Obli Etheis ✔ - ✔ ✔BNP Paribas Aqua - - ✔ ✔Parvest Global Environment - - ✔ ✔Parvest Environmental Opportunities - - ✔ ✔BNP Paribas L1 Green Tigers - - ✔ -BNP Paribas L1 Green Future - - ✔ -BNP Paribas L1 Sustainable EquityWorld- - ✔ -BNP Paribas Money Prime Euro SRI - - ✔ -BNP Paribas Wealth Management est la seule banque à distribuer le fonds PhiTrust Partenaires.Ce produit particulièrement innovant allie impact social et performance financière. En investissantdans les entreprises non cotées dont le but est d’améliorer les conditions de vie de populationsdéfavorisées, les clients peuvent mesurer l’impact social et/ou environnemental de leur placement.Exemples d’investissements de PhiTrust Partenaires :- Sawawa, société camerounaise qui produit et commercialise des sachets d’eau traitée à bas prixafin de donner à la population locale un accès facile à l’eau potable. En 2010, la société a vendu12 millions de sachets d’eau potable.- Ecodair, entreprise française dont le but est de fournir de l’emploi à des personnes handicapéespsychiques. En créant une activité de reconditionnement de matériel informatique, Ecodairemploie 52 personnes handicapées et a connu une augmentation de son chiffre d’affairesde 20 % en 2010.objectif de coLLecte de phitrust :20 MILLIoNS D’EURoS FIN 201159


METTRE EN PLACEDES ACTIONSde MéCénatAU PROFITDE LA SOCIéTéCIVILEPortée par une forte culture d’engagement,la responsabilité de BNP Paribas ne sauraits’exercer seulement en interne et au sein deses métiers. BNP Paribas s’attache égalementà diffuser un développement harmonieux dansl’environnement culturel, social et économiquedans lequel le Groupe évolue. La banque metainsi en place des actions de mécénatauprofitdelasociétécivile,principalementdans les territoires où le Groupe est implanté.60


En 2010, pour consolider ses engagementsen matière de mécénat, le Groupe créeBNP Paribas Corporate Philanthropy, qui,piloté par la Fondation BNP Paribas, assurela cohérence des programmes de mécénatconduits dans le monde autour de cinqdomaines : solidarité, culture, éducation,recherche médicale et environnement.Le réseau BNP Paribas Corporate Philanthropy- Dix fondations : en France, en Belgique,au Brésil, en Bulgarie, en Italie, au Luxembourg,au Maroc, en Pologne, en Suisse, ainsi quela Fondation de marque Cetelem.- Des programmes mis en place dansles grandes régions du monde via les filialeset lignes de métier de BNP Paribas.solidaRité :lUtteR contRel’eXclUsionL’insertion par le développementéconomique et les relations deproximité sont au cœur du mécénatde BNP Paribas. En témoignentle soutien historique à des acteursclés de la microfinance (Adieen France et en Belgique ) et lesnombreuses actions initiées autourde quartiers défavorisés mais aussiautour de problématiques spécifiques(handicap, mortalité infantile,insertion par le sport, etc.).BNP Paribas accorde égalementla plus grande attention aux actionsde solidarité entreprises parses salariés (programme Coup dePouce / Help2Help, Solidarity Days,Téléthon, etc. ).En Inde, un refuge pourlesjeunesfillesdePanvelDans le cadre de son partenariat avecl’association Pratham India, BNP Paribas Indiaparticipe au financement d’un centre situé àPanvel (banlieue de Mumbai), accueillant à cejour 50 filles âgées de 8 à 18 ans, ayant connupour la plupart des situations très difficiles.Certaines d’entre elles ont été retirées de petitesfabriques dans lesquelles elles travaillaientou de maisons de prostitution. Le centre leshéberge, les nourrit et leur permet de suivre unparcours scolaire dans les meilleures conditionspossibles. Des formations professionnelles etun suivi sont également dispensés pour leurpermettre de s’insérer au mieux lorsqu’ellesquittent le foyer.Au Mali, une démarche globale de solidaritéLa BICIM, filiale de BNP Paribas au Mali,et la Fondation BNP Paribas ont renouveléen 2010 leur partenariat avec le SamusocialMali. Ce soutien renouvelé doit permettreà l’association de renforcer ses moyensen matière de lutte contre l’exclusion socialedes enfants et des jeunes et de réaliser uneétude sur les enfants des rues à Bamakointitulée « Nous venons tous d’une maison ».Objectif : mettre en œuvre des actions liéesaux recommandations du Samusocial pouraméliorer la compréhension et la prise encharge de ces jeunes.20,8 MiLLions d’euros :budget des prograMMes de MécénatDU GRoUPE PoUR L’ANNéE 201061


METTRE EN PLACE DES ACTIONS de MéCéNATAU PROFIT DE LA SOCIéTé CIVILEcUltURe : pRéseRveRle patRimoineet encoURaGeRl’eXpRessionaRtistiqUeAujourd’hui, grâce au rôle précurseurjoué par la Fondation BNP Paribasdès 1984, BNP Paribas est un mécènereconnu dans la connaissanceet la préservation du patrimoinedes musées, à travers trois axes :la restauration d’œuvres des musées,la publication d’ouvrages surle patrimoine et les partenariatstissés avec de grands musées.Le Musée byzantin et chrétien d’AthènesDans le cadre de son programme de soutienà la restauration d’œuvres conservéesdans les musées, la Fondation BNP Paribas etBNP Paribas Grèce ont apporté leur appuià la restauration d’un ensemble exceptionnelde dix fresques post-byzantines.Ces fresques sont aujourd’hui présentéesdans leur configuration d’origine au seindes collections permanentes du Muséebyzantin et chrétien d’Athènes et offrentun exemple remarquable de la peinturemonumentale de la fin du XV e siècle.Restauration du théâtre italien San CarloLe théâtre San Carlo est le plus ancien théâtrelyrique d’Europe. Après deux ans de restauration,il a été réouvert au public en janvier 2010. Grâceau soutien de BNL Gruppo BNP Paribas, sponsorofficiel des travaux, le théâtre est doté d’unenouvelle salle de répétition et d’une sculpturede l’artiste italien Mimmo Paladino.Danse et cirque contemporains, musiqueclassique et jazz : la Fondation BNP Paribas aégalement fait le pari du soutien à la création.Cette attention portée à l’expression artistiquese déploie en Europe et au-delà à travers despartenariats tissés avec de grandes institutionsculturelles.Trois créations pour la Biennale de la Dansede LyonFondée en 1984, la Biennale de la Danse doitson succès à l’ambition audacieuse qui estla sienne : réunir en un même lieu les projetsles plus créatifs répondant à une exigenceartistique de haut niveau tout en s’adressantau public le plus large possible. La Biennalede la Danse a accueilli en septembre 2010les dernières créations de trois chorégraphessoutenus par la Fondation BNP Paribas, l’undes rares mécènes de la danse contemporaine :Nya d’Abou Lagraa, fruit d’une coopérationfranco-algérienne, Boxe Boxe de MouradMerzouki ainsi que le ballet jeune publicHenriette et Matisse de Michel Kelemenis.Concours internationalReine-Élisabeth- de-BelgiqueDepuis près de 20 ans, BNP Paribas Fortisest partenaire du prestigieux concours, quirécompense de jeunes instrumentistes,chanteurs ou des compositeurs. En 2010,BNP Paribas Fortis a reçu le prix spécial dujury dans le cadre du Prix Caïus du mécénat,pour son soutien historique à ce concours.édUcation :scolaRiseRet tRansmettReles savoiRsConvaincu que l’éducation est unenjeu majeur pour le développementhumain et la croissance économique,la Fondation BNP Paribas s’attachedepuis de nombreuses annéesà soutenir des initiatives liéesà la scolarisation, à la transmissiondes savoirs et à la formation.Depuis plus de 15 ans, la FondationBNP Paribas accompagne l’Afev (Associationde la Fondation étudiante pour la ville),une association qui lutte contre les inégalitésscolaires et culturelles des enfants dequartiers défavorisés. Plus récemment,la Fondation BNP Paribas a lancé,en partenariat avec le conseil généralde la Seine-Saint-Denis, Odyssée Jeunes,un programme destiné à financerdes voyages scolaires pédagogiques.En 2010, plus de 8 400 collégiens issusde 108 établissements scolairesont bénéficié de ce programme.Désormais, des initiatives liées à lascolarisation, à la transmission des savoirset à la formation se multiplient au seindu Groupe, en France et dans le monde :en Inde (Girls Shelter / Read India), auMaroc (INSAF / SOS Villages d’Enfants),en Pologne (Szansa / Pomagaj), à HongKong (Artists in Residence), aux États-Unis(Financial Literacy Courses), etc.62


La Fondation Cetelem pour l’éducationbudgétaireDans le cadre de sa nouvelle mission,la Fondation Cetelem pour l’éducationbudgétaire élabore des outils de formationdestinés aux formateurs des associationsou institutions engagées avec elle dansl’éducation budgétaire : Secours Catholique,Agir contre l’exclusion, Cresus, Institut pourl’éducation financière du public, etc.Elle leur apporte également un accompagnementpédagogique et un soutien financier dansla mise en œuvre des programmes. Les publicsconcernés sont prioritairement les jeunesà la veille de leur entrée dans la vie active,et plus généralement les personnes quiconnaissent un changement de situationpersonnelle ou professionnelle.RecheRche médicale :FinanceR despRoGRammes dansdes secteURs de pointeInstituts Pasteur et Curie, Fondationpour la Recherche Médicale :BNP Paribas, notamment à traverssa Fondation, est partenaired’organismes dont l’expertiseest reconnue par la communautéscientifique, en France et à l’étranger.Le programme Pionniers de la rechercheDans le cadre de ce nouveau programmede la Fondation pour la recherche médicaledédiée en 2010 à la thématique de l’interfacecerveau-machine, la Fondation BNP Paribass’est associée aux travaux de Jean-René Cazalets,Jean-Marie Cabelguen et leurs équipesà Bordeaux. Ces chercheurs travaillentsur des approches expérimentales liéesà la restauration de la fonction locomotrice.Le projet consiste à développer un modèlecapable de reproduire l’activité des musclesdu tronc et sa coordination avec les membresau cours des mouvements locomoteurscomme la marche ou la course.Ostéoporose : contribuer au progrèsde la recherche médicaleEn 2010, la Fondation BNP Paribas enSuisse s’est associée à une étude menéepar les Hôpitaux Universitaires de Genèvesur les principales origines des maladiesosseuses. Conduite par le Professeur Rizzoliet ciblant les seniors et leurs enfants,l’étude vise à identifier leurs facteurs derisque (antécédents, alimentation, activitéphysique...) et à évaluer la composantehéréditaire de leur structure osseuse.enviRonnement :oUvRiR le champà des RéFleXionssUR les enJeUXFin 2010, BNP Paribas lance un programmede mécénat scientifique, qui contribueraà la lutte contre le changement climatique.Cette initiative vient renforcer lesnombreuses actions de sensibilisation déjàmises en place par le Groupe dansce domaine.63


le coin des expertsbnp paRibaset ses actionnaiRescommUnication avec les actionnaiResBNP Paribas a le souci d’apporter à tous ses actionnaires une information rigoureuse,régulière, homogène et de qualité, en conformité avec les meilleures pratiques des marchés etles recommandations des autorités boursières.Des réunions d’information à l’adresse de l’ensemble des acteurs du marché sont organiséesplusieurs fois par an, plus particulièrement au moment de l’annonce des résultats annuels etsemestriels, mais aussi à l’occasion de réunions thématiques au cours desquelles la DirectionGénérale présente le groupe BNP Paribas et sa stratégie.Le site internet BNP Paribas (http://invest.bnpparibas.com) permet d’obtenir les informationsopérationnelles et financières du Groupe. Sous une même rubrique “Actionnaires & Investisseurs”sont disponibles toutes les études concernant l’activité et la stratégie de BNP Paribas.Une équipe Relations Investisseurs informe les investisseurs institutionnelset les analystes financiers sur la stratégie du Groupe, les développements significatifset les résultats, publiés trimestriellement.Une équipe Relations Actionnaires est à la disposition et à l’écoute des quelque585 000 actionnaires individuels de la banque (source : étude TPI au 31 décembre 2010).Les actionnaires reçoivent chaque semestre une lettre d’information financière reprenantles principaux développements relatifs au Groupe, et un compte-rendu de l’AssembléeGénérale est distribué tout début juillet. En cours d’année, les actionnaires sont invitésà des rencontres au cours desquelles la stratégie de l’entreprise est exposée par la DirectionGénérale (par exemple en 2010, à Rouen le 27 mai, Massy le 22 juin, Orléans le 29 juinet à Pau le 28 septembre). Enfin, les représentants de BNP Paribas ont pu dialoguerdirectement avec plus de 1 000 personnes lors du Salon Actionaria qui s’est tenu à Parisles 19 et 20 novembre 2010.Le Comité de liaison des actionnaires accompagne la banque dans sa communicationà destination de l’actionnariat individuel. Présidé par Michel Pébereau, il comprend10 actionnaires choisis pour leur représentativité tant géographique que socioprofessionnelle,ainsi que 2 salariés ou anciens salariés. Tout actionnaire peut faire acte de candidature. Lesmembres du Comité se sont réunis deux fois en 2010 en plus de leur participationà l’Assemblée Générale et de leur présence au Salon Actionaria.COMPOSITION DE L’ACTIONNARIATDE BNP PARIBAS AU 31 DÉCEMBRE 2010(EN DROITS DE VOTE)SFPI : 10,7 %Axa : 5,2 %Grand-Duché de Luxembourg : 1,1 %Salariés : 5,8 %- dont FCPE Groupe : 4,2 %- dont détention directe : 1,6 %Actionnaires Individuels : 5,5 %Investisseurs institutionnels européens : 43,8 %Inv. institutionnels hors Europe : 27,3 %Autres et non identifiés : 0,6 %Le Guide de l’actionnaire BNP ParibasDestiné à parfaire l’information des investisseursindividuels sur les réalisations de la banqueet l’évolution du cours de l’action, ce Guide estdisponible sur simple demande auprès de l’équipeRelations Actionnaires, et est également consultableet téléchargeable sur le site Internet.64


le dividendeLe Conseil d’administration proposera à l’Assemblée Générale du 11 mai 2011 un dividendede 2,10 euros par action (en croissance de 40 % par rapport à 2010). Le montant total de ladistribution proposée s’élève à 2 517 millions d’euros, contre 1 778 millions d’euros en 2010(soit une hausse de 41,6 %).L’ÉVOLUTION DU DIVIDENDE (EN EUROS PAR ACTION)3,013,262,531,932,10*0,720,851,091,161,161,400,971,501998199920002001200220032004200520062007200820092010* Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée Générale du 11 mai 2011.Les dividendes des exercices 1998 à 2008 ont été ajustés pour tenir compte :• de la division par 2 du nominal de l’action intervenu le 20 février 2002 ;• des augmentations de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription, réalisées en mars 2006 et du 30 septembre au 13 octobre 2009.l’assemblée GénéRale des actionnaiResBNP Paribas est désireux d’assurer une création de valeur qui soit solide et récurrente,mais qui prenne aussi en compte l’environnement et la société civile dans son ensemble.Il a donc semblé pertinent que la tenue des Assemblées Générales du Groupe, aussi, soitreprésentative de ces principes et valeurs. C’est pourquoi il a été décidé, en concertationavec le Comité de liaison des actionnaires, qu’une somme de 10 euros serait affectée,pour tout investisseur présent ou qui aura transmis ses instructions par Internet, au programmeCoup de pouce aux projets du personnel de la Fondation BNP Paribas. La somme ainsi recueillie,de 25 210 euros, a permis de renforcer le financement apporté aux projets de solidaritésoutenus dans le cadre de ce programme.65


le coin des expertsles indicateURs clésde peRFoRmancemaîtRise des impacts enviRonnementaUX diRectsLe Groupe pilote sa performance environnementale notamment au travers des 5 indicateurs ici présentés : émissions de gaz à effet de serre ;consommation d’énergie dans les bâtiments ; déplacements professionnels ; consommation de papier ; génération et traitement des déchets.ÉMISSIONS TOTALESDE GAz À EFFETDE SERRE3,42 teq CO 2/ ETPÉNERGIE CONSOMMÉEDANS LES BâTIMENTS264 kWh / m 2DÉPLACEMENTSPROFESSIONNELS4 789 km / ETPCONSOMMATIONDE PAPIER174 kg / ETPDÉCHETSDE BUREAU183 kg / ETPGaz : 9 %Fioul : 3 %Électricité : 61 %Chauffage urbain : 2 %Froid urbain : 1 %Train : 1 %Route : 7 %Air : 16 %Gaz naturel : 16 %Fioul de chauffage : 3 %Électricité usuelleachetée : 64 %Électricité renouvelableachetée : 11 %Chaleur urbaine : 4 %Froid urbain : 2 %Train : 12 %Route : 24 %Air : 64 %Papier recycléà plus de 50 % : 3,3 %Papier labellisé FSCou PEFC : 27,2 %Papier usuel : 69,5 %Déchets recyclés : 27,7 %Déchets non recyclés : 72,3 %La comparaison avec les années précédentes n’est pas pertinentecar l’année 2010 constitue une référence nouvelle : plusieurs paysont contribué pour la première fois au reporting environnemental etpermis à celui-ci de couvrir 83 % des effectifs du Groupe, les méthodesd’extrapolation ont été affinées, et la comptabilisation des émissionsde gaz à effet de serre a fait l’objet d’un protocole dédié incluant lesdéplacements professionnels et l’ensemble des énergies consomméesdans les bâtiments du Groupe – seule l’électricité y était au préalableprise en compte.66


Gestion des RessoURces hUmainesFORMATION : NOMBRE MOYEN D’HEURES DE FORMATIONPAR CATÉGORIE (BNP PARIBAS SA)2009 2010Techniciens 37 35Cadres 32 33Total 34 34lUtte contRe les eXclUsionsPartenaire historique de l’Adie, le groupe BNP Paribas apporte depuisplus de 15 ans son soutien à l’association en France tant sur le plandu mécénat que sur le plan bancaire.SOUTIEN AU MICROCRÉDIT EN FRANCE EN PARTENARIATAVEC L’ADIE2009 2010ÉGALITÉ HOMMES – FEMMESPart des femmes chez les cadres(BNP Paribas SA)Nombre de femmes au sein du seniormanagement (Groupe)HANDICAPNombre de salariés handicapés(BNP Paribas SA)SENIORSâge moyen de départ des salariésde 55 ans et plus (Comité Européende BNP Paribas – hors LaSer)2009 201044,0 % 44,6 %16,5 % 18,6 %2009 2010850 8932009 201059,0 59,7Microcrédits octroyés à travers754 1000le mécénatEntreprises créées grâce au mécénat : 520 610Ligne de crédits octroyée parle réseau de la banque en France8 millionsd’euros9 millionsd’eurosPrêts octroyés grâce à la ligne de crédit 2 298 2 357À l’international, BNP Paribas assure depuis plusieurs annéesle financement d’institutions de microfinance (IMF) dans les paysémergents.SOUTIEN À LA MICROFINANCE À L’INTERNATIONAL2009 2010Nombre de partenaires IMF 17 18Nombre d’emprunteurs 300 000 127 000Encours autorisés (M€) 50 45,5ancRaGe des enJeUX esGdans les métieRs et les FonctionsAPPLICATION DES PRINCIPES DE L’ÉqUATEUR2009 2010Nombre de transactions examinées 58 70% classées A 12 % 4 %% classées B 71 % 77 %% classées C 17 % 19 %ACTIFS ISR SOUS GESTION (MD€)Au 31/12/2009 Au 31/12/20109,3 14,167


Pour aller PluS loinNous vous invitons à nous faire part de vos commentairessur ce document à l’adresse suivante :Mél : developpement_durable@bnpparibas.comPour plus d’informations sur l’engagement de BNP Paribasdans le développement durable :http://developpement-durable.bnpparibas.comTous les jours, des hommes et des femmes s’engagent dansde nouvelles actions citoyennes. A découvrir, encourageret partager sur le blog:http://www.pourunmondequichange.comNous tenons à remercier les collaborateurs du Groupequi ont contribué à la réalisation de ce Rapport RSE.SIÈGE SOCIAL : 16, boulevard des Italiens, 75009 Paris (France)Tél. : 33 (0)1 40 14 45 46RCS Paris 662 042 449Société anonyme au capital de 2 397 320 312 euroswww.bnpparibas.com73


Les autres publications du groupe BNP Paribassont accessibles sur www.bnpparibas.comLe rapport RSE 2010 de BNP Paribaspeut être consulté, téléchargé ou commandésur http://media.bnpparibas.com/rse/rapport2010fr/SIÈGE SOCIAL16, boulevard des italiens - 75009 Paris (France)Tél : +33 (0)1 40 14 45 46RCS Paris 662 042 449Société anonyme au capital de 2 397 320 312 eurosRELATIONS AVEC LES ACTIONNAIRESTél : +33 (0)1 42 98 21 61 / +33 (0)1 40 14 63 58www.bnpparibas.comRef. C1DR11.01DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2010DOCUMENT DE RÉFÉRENCEET RAPPORT FINANCIER ANNUEL2010RAPPORT ANNUEL 2010Le document de référenceet rapport financier annuel 2010LA RESPONSABILITÉ SOCIALEET ENVIRONNEMENTALE EN2011Le Rapport annuel 2010La RSE en 2011concePtion et éDitiondélégation à la responsabilité sociale et environnementale de bnp paribasconSeil, création et ProDuctioncréDitS PhotoS– Pascal Dolémieux, Grégoire korganow, Jean-érik Pasquier,Stéphane Remael, Stéphanie Tétu et Gérard Uféras. Getty Images, Shutterstock.illuStrationS : Berto Martinez. Couverture et pages intérieures imprimées sur papier issu de forêts gérées durablement certifié FSC.Avec EcoFolio, BNP Paribas encourage le recyclage des papiers.

More magazines by this user
Similar magazines