Avril 2013 - Franconville

ville.franconville.fr

Avril 2013 - Franconville

CORLET COMMUNICATIONAGENCE CONSEILEN COMMUNICATION ÉDITORIALE3, CHEMIN DE MONDEVILLE14460 COLOMBELLESTÉL. 02 31 35 48 78FAX 02 31 35 48 77La Seine à Argenteuilavec Dounia et TitouanDounia et Titouan ont cinq ans et vivent à Argenteuil,près de la Seine. Accompagnés de Baggy le chien tout foude Titouan, les deux amis regardent passer les pénichessous le pont, vont à la pêche, observent les animauxet les arbres des berges et encouragent le frère de Douniaqui fait de l’aviron… Découvre avec eux la Seine, ses bateaux,ses ponts, ses poissons, et toute la vie du fleuve…La Seine à Argenteuilsur les traces de Louison la loutreLouison est une adorable loutre de rivièrequi va te raconter sa vie quotidienne surles berges de la Seine du côté d’Argenteuil.Tu verras autrement son environnement et tu feraségalement une plongée dans le passé, à l’époquede Claude Monet, et tu voyageras dans le futurpour imaginer les bords de Seine dans dix ans…Monet à Argenteuilde Paul Hayes Tucker.Le résultat est une démonstration éclatanteet révélatrice des fondements sociaux, économiqueset culturels de l’œuvre de l’un des plus grands peintresde notre temps, dont la popularité est universelle.232 pages couleur, plus de 140 illustrations.Conçu et édité par la Ville et les Éditions du Valhermeil,Argenteuil, l’histoire de ma villeraconte aussi bien le parcours de personnages célèbresqui ont marqué l’histoire d’Argenteuil que ses monuments,maisons et espaces naturels. Amusez- vousà répondre aux questions posées selon trois grandsthèmes : personnalité, évènement ou monument-objet.Argenteuil crée un nouveau livre, coédité avec les Éditions duValhermeil, intitulé Sur les pas de Claude Monet,un peintre à Argenteuil, destiné aux enfants de3 à 7 ans. Cet ouvrage relate la vie du peintre dans sa périodeargenteuillaise à travers les yeux de son fils, Jean.Ce livre de 36 pages couleur entraîne les enfantsà la suite de Claude Monet et de sa famille.Argenteuil et l’hydravion,un siècle d’aventure communeSophie Marvaud, Isabelle Dubois, Damien Virgitti. Illustrationsoriginales : Frédérique Rich • Vania BrocardDe courts ouvrages pour aborder la diversité historique,artistique, urbaine, patrimoniale, culturelle, géographique,industrielle… de la troisième ville d’Île-de-France.En vente en librairies ou Maisons de la Presse ou par correspondance :Éditions Charles Corlet - Z.I. rue Maximilien Vox - B.P. 86 - 14110 Condé-sur-Noireau - Tél. 02 31 59 53 80 - Fax : 02 31 69 91 05 - www.corlet-editions.fr


ÉDItOFrancis DelattreMaire de FranconvilleSénateur du Val-d’OiseFrancis Delattre reçoit en mairie surrendez-vous et en permanence libre ledernier vendredi du mois à partir de 16h.U « n pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunitédans chaque difficulté. » Winston Churchill, acteur politique majeur du xx e siècle, définissaitde la sorte deux types de comportements humains que l’on rencontre encore assez souvent.Le durcissement de la crise actuelle et les chamboulements du 21 e siècle provoquent uneperte de repères qui tétanise.Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique social et environnemental, invité àFranconville le mois dernier, a diagnostiqué devant un important auditoire d’acteurséconomiques, les lourdeurs de notre système français tout en affirmant la nécessité d’unerévolution culturelle consistant à s’engager de pied ferme dans l’avenir, à tourner le dos auxoracles de la morosité et du déclin, à saisir l’opportunité de faire des choix individuels etcollectifs.Comme il l’a si bien dit : « on déplore les 500 000 emplois industriels perdus depuis dix ans eton fait l’impasse sur les 750 000 emplois créés par l’économie numérique. »Le monde change à grande vitesse. Notre ville bouge. Concernée évidemment par uncontexte économique général dégradé, difficile, anticipant une baisse drastique des aides del’état aux collectivités dans les prochaines années, la municipalité continue d’investir pourl’avenir comme le démontre le prochain budget illustrant une gestion rigoureuse et unevolonté de services aux citoyens.en uneFranconvilleVille verteet fleurie10-134-5 ACTUALITÉSOrientations budgétaires 2013La ville continue d’investir pour l’avenir6 initiativesAccueils-devoirs dans les Maisons de proximité :Les élèves en profitent7 initiativesJean-Paul Delevoye : « Quelle(s) crise(s) ?Parlons plutôt de métamorphose »8 zoom sur…100 ans dont 77 à Franconville !Un minibus à disposition des seniors9 initiativesLieu de Mémoire : Inauguration le 28 avril à 11 h10 En UNEFranconville, Ville verte et fleurieSOMMAIRE14 zoom sur…Des actions pour apprendre à nager15 zoom sur…Championnats d’Ile-de-France de cross-country :victoire historique de l’EFCVOChampionnats de France en salle : trois titres pour l’EFCVO16 à l’affIchESaison culturelle 201318 ce mois-ci| Cinéma | Médiathèque | École de Musique19 côté sports20 PRENEZ NOTE21 la vie eN ville22 service pratique/faire-part23 tribune lIbrE24 pour les jeunesCentres de vacances été 201326 pour les jeunesActivités proposées aux jeunes pendant les vacances scolaires27 en imagEs…Directeur de la publication : Francis DelattreRédactrice en chef : Sophie CherguiRédaction/Photos/Illustrations/service communication :Michel Philip, Anthony Vivien, Philippe BoucauxConception, maquette, compogravure :Conseil Graphique, Colombelles, N° 0440Régie publicitaire : Conseil Graphique/02 31 35 48 78Impression : Corlet Imprimeur, Condé-sur-NoireauImprimé sur du papierécologique avecdes encres végétales.Tiré à 16500 exemplaires


actualitésOrientationsbudgétaires20134Franconville le journal n° 189 avril 2013Le débat d’orientations budgétaires (DOB), qui n’est pas soumis à un vote du Conseil municipal, permet de préciser le contexte de l’élaborationdu budget communal ainsi que ses principales lignes directrices. Le vote du budget aura lieu le 21 mars 2013 et, d’ici là, les chiffresprésentés lors du DOB sont susceptibles de légères évolutions.Contexte difficileLes finances locales sont impactées par la crise économique etfinancière sans précédent qui frappe l’Europe et la France depuis2008. « Il est donc impossible d’élaborer un budget sans tenircompte de ce contexte difficile. Les prévisions de croissance pour2013 indiquent, pour la France, une croissance économique enberne : +0,1%. Toutes les collectivités ont à tenir compte égalementd’un gel en 2013 des concours financiers de l’Etat aux collectivitésterritoriales.. En outre, l’Etat annonce une baisse drastique et historiquede ces dotations : moins 1,5 milliard d’euros en 2014 et autanten 2015.» déclare Charles Souied maire adjoint chargé des finances.La dette publique de la France augmentera pour atteindre 91,3% duproduit intérieur brut(PIB) en 2013. L’objectif de réduction à 3% dudéficit annoncé par le gouvernement ne sera pas tenu.actuel de la dette. Depuis des années, et afin de ne pas compromettrele processus de désendettement, la ville veille à ce que le montantd’emprunt souscrit ne soit jamais supérieur au remboursement encapital de la dette. Entre 2011 et 2013, la Ville, grâce à une gestionrigoureuse, s’est désendettée de 4,9 millions d’euros sans renier laqualité des équipements mis à la disposition des Franconvillois.• Poursuite des investissements nécessaires et qualité des servicesrendus à la populationDes dotations de l’Etat geléesen 2013Pour ces raisons, les dotations de fonctionnement de l’Etat perçuespar la ville seront au mieux reconduites en 2013. Elles s’élèveront autotal à 10,35 millions d’euros pour un budget de fonctionnement de49,90 millions d’euros en 2013 contre 48,98 millions d’euros en2012. Le budget prévisionnel de la ville doit également tenir comptedes modifications consécutives à l’intégration de Franconville dansla Communauté d’agglomération Le Parisis (CALP) qui comprend10 communes sur un territoire de 184 000 habitants. L’entrée de laville au sein de la CALP ne cause ni hausse ni baisse de la fiscalité.Le montant global des ressources perçues par la CALP en lieu etplace de la Ville, s’élève à 8,36 millions d’euros, déduction faite descharges transféréesDans cette période de turbulenceéconomique et financièrela ville réaffirme seschoix fondamentaux :• Stabilité fiscale maintenuedepuis quinze ans. Il s’agittoujours d’une « prioritéforte ».• Recours modéré à l’emprunt(3,5 millions d’euros)afin de stabiliser le niveauRéhabilitation du Centre de loisirs et restauration École Jules FerryCe qui changesur vos feuillesd’impôt en 2013En intégrant la Communauté d’Agglomération le Parisis(CALP), la Ville ne percevra plus directement les ressourcesprovenant des impôts économiques (CET, IFER et TASCOM), lapart départementale de la Taxe d’Habitation (6,62%) et lapart départementale et régionale de la Taxe sur le foncier nonbâti (5,8%). Ainsi le taux communal de la taxe d’habitationsera de 15,95% et celui de la taxe sur le foncier non bâti de119,63%. Pour le contribuable, cela ne change rien, il n’yaura pas de hausse des taux. Les bases, seront, elles, revaloriséesde 1,8%, conformément au vote par le Parlement de laLoi de Finances 2013.


La ville continued’investirpour l’avenirInvestissements : priorité àl’éducationLa ville continue d’investirmalgré le contexte budgétairecontraint. En matière d’investissements,la priorité est unenouvelle fois accordée à l’éducation.La ville a signé en 2011un contrat départementalavec le Conseil général du Val-d’Oise permettant de subventionnercertains projets d’investissements. Le coût total prévisionnel desopérations couvertes par ce contrat sera de 5,57 millions d’euros en2013. Un avenant vient d’être signé permettant d’inclure les nouvellesopérations suivantes :• La construction de l’école maternelle Carnot (six classes)• La restructuration de la demi-pension de l’école Carnot• L’extension et la réhabilitation du centre de loisirs maternel Carnot• La réfection des toitures de l’école maternelle des Quatre Noyers• Le remplacement des menuiseries de l’école élémentaire Bel Air• Et la poursuite des travaux engagés pour les écoles J. Ferry etF. Bertin maternelleLes travaux de voirie concerneront principalement l’aménagement del’avenue des Marais, de la rue Henri Barbusse et de la Côte Rôtie, ainsique la mise en accessibilité des arrêts de bus. Les bâtiments administratifs,sportifs et culturels feront aussi l’objet de travaux d’entretienet d’amélioration pour un montant de 3,06 millions d’euros.En dépit de la crise, la ville prévoit des dépenses d’équipement de8,64 millions d’euros contre 7,46 millions d’euros en 2012, soit uneaugmentation de plus de 15%.Le financement de toutes ces opérations d’investissement s’effectuerapar l’autofinancement, les subventions du Conseil général, lesrecettes de cessions foncières ainsi que par le recours à l’emprunt.La ville confirme par ailleurs qu’elle n’a souscrit aucun emprunt dit toxique.Le soutien au secteur associatifIl sera renouvelé et même accentué en 2013, dans les domaines scolaire,social, culturel et sportif, avec une enveloppe de 1,29 millionsdont près de 882 000 € réservés au secteur sportif. La ville estattentive au développement des structures d’accueil pour les jeuneset des activités périscolaires, Parmi les nouveautés proposées en2013, on pourra noterla mise en serviced’une billetterie enligne à partir de larentrée pour lesspectateurs de l’EspaceSaint-Exupérydepuis le site internetde la ville. Etpour en finir avec lamorosité ambiante,2013 verra le retourde la Fête de laMusique et du FestNoz.5Franconville le journal n° 189 avril 2013


INiTIATiVEsAccueils-devoirs dans lesMaisons de proximité :Les élèves en profitent6Franconville le journal n° 189 avril 2013Offrir aux enfants un lieu propice leur permettant de faire leurs devoirs dans le calme en bénéficiant de l’accompagnement d’un adulte : lavocation des accueils-devoirs, inscrits à l’origine au programme des Maisons de proximité, est inchangée. Limité dans un premier tempsaux collégiens, à partir de la 6 e , la ville a souhaité étendre cet accueil aux élèves du CP au CM2 où les besoins sont tout aussi importants.Complémentà l’écoleActuellement les deux Maisons de proximité,Europe et Espace Fontaines, (prochainementla Mare des Noues) accueillent gratuitementles enfants scolarisés - du CP à latroisième - à des créneaux horaires bienprécis du lundi au vendredi. « Attention,précise Jean-Yves Vilanova, intervenant àl’Espace Fontaines, en charge des collégiensplus particulièrement, il s’agit bien d’accueilet non pas d’aide aux devoirs ou de soutienscolaire comme cela se pratique dans lesécoles. » Les objectifs de ces séances sontclairement annoncés : « Il s’agit en prioritéde créer des conditions de travail optimales,d’amener chaque enfant à trouver unebonne méthodologie de travail, voire à aiderceux qui se sentent un peu perdus en classeà reprendre confiance. Ici on travaille engroupes réduits, de cinq à huit élèves enmoyenne par séance. Notre projet est laréussite des élèves et nous sommes là pourles aider à travailler dans de bonnes conditions,sans nous substituer, bien entendu, auprofesseur ou à l’instituteur. » L’ambiancestudieuse est exigée avec le respect du travaildes autres. Sur place, les enfants ont àleur disposition, dictionnaires, Bescherelle(précis de grammaire), livres, crayons, etordinateurs sur demande…AutonomieLes accueils varient selon les âges et leniveau scolaire. Un collégien est plus autonomequ’un élève de cours élémentaire. Al’accueil-devoirs du primaire, les enfantss’entraident. Comme le constate Jean-LucDavid, coordinateur de la Maison de l’Europe: « Ceux qui peuvent aider les autresle font sans difficulté. Il y a une solidaritéqui s’exprime. Il y a aussi, à travers cesséances un objectif de responsabilisationdes enfants. » Par ailleurs, la motivationdiffère avec l’âge. « Dès la sixième ce nesont plus les parents qui viennent inscrireleur enfant aux séances. Ce sont les collégienseux-mêmes qui ont envie de venir. »Les enfants ont une idée précise des bienfaitsde ces séances sur leur scolarité. Ilssont unanimes.TémoignagesElève de CM2 à l’écolede la Fontaine Bertin,Emylia, 11 ans, est catégorique: « Manon (l’intervenante)nous aide àfaire nos devoirs. Quandon l’appelle, elle vient.EmyliaCela m’aide beaucoupde venir ici. Parexemple, quand j’ai un bilan de conjugaisons,le lendemain j’ai une meilleure note.J’ai amélioré toutes mes notes sauf en histoire.» Elève de CM1 dans la même école,Beryl, 10 ans, approuve : « Je viens tous lesjours sauf le jeudi. C’est moi qui ai demandéà ma mère de faire mes devoirs ici. C’estbien parce qu’on peut avoir plus d’explicationsquand on ne comprend pas quelquechose. Et puis, en étant aidés on fait plusvite nos devoirs. »Autre élève de la classede CM1 de la FontaineBertin, Rumaysa, quiest assidue : « Je suisvenue parce que je voulaistravailler plus etavoir de bonnes notes àRumaysames leçons. C’est unecopine qui m’a parlé del’accueil-devoirs. C’est bien : on est tranquillespour faire ses devoirs, apprendre sesleçons. Quand je n’arrive pas à comprendre,ils (les intervenants) peuvent m’expliquer.On peut faire aussi des recherches sur Internetsous la responsabilité de l’intervenant ».Maïssa, élève de cinquièmeau collègeJean-François Clervoy,a commencé à fréquenterl’accueil-devoirs ensixième. Pour une raison: « Je préfère faireMaïssames devoirs avecquelqu’un qui m’aidedans un endroit plus convivial que chezmoi. On a de l’aide par rapport aux parentsqui ne peuvent pas tout savoir non plus.Dans la salle on est mélangés entre sixième,cinquième jusqu’à la troisième. Ici c’est trèsdifférent du collège où le prof parle vite.Jean-Yves nous explique lentement, tout lemonde arrive à comprendre. »Clémentine, 12 ans, esten cinquième. Elle fréquentel’accueil-devoirsdepuis un mois. « C’estma mère qui m’a dit devenir. Il n’y avait personneà la maison pourClémentine m’aider, surtout enmathématique. J’avaisdu mal avec les fractions. A l’école, les profsvont plus vite et donnent moins d’explications.»Accueil-devoirs gratuit :Maison de la Mare des Noues (prochainement): rue de la Mare des Noues01 34 13 31 34 - Lundi et vendredide 17h à 18h30Espace Fontaines (5 allée du Lavoir)01 34 15 20 27 – Lundi, mardi, jeudi,vendredi de 17h à 18h30Maison de l’Europe (41, avenue desMarais) 01 34 13 31 34 – Lundi, mardi,jeudi, vendredi de 16h45 à 18h15


INiTIATiVEs«jean-paul delevoye :quelle(s) crise(s) ?Parlons plutôt demétamorphose«Invité par Francis Delattre, sénateur-maire de Franconville, Jean-Paul Delevoye, ex-parlementaire, ancienMinistre de la Fonction publique, Médiateur de la République de 2004 à 2011 et actuel Président duConseil économique social et environnemental, est venu à Franconville le 20 février dernier pour animer,devant un parterre d’élus, et de décideurs, un dîner-débat (où chacun payait sa place) sur le thème dela « métamorphose » de nos sociétés, de leur radicale transformation (politique, géopolitique, économique,sociale) causée notamment par le développement des nouvelles technologiesCette soirée inaugure un cycle de conférences animé par un responsablepolitique expérimenté destinés à enrichir le débat public et àaccroître in fine la responsabilité de chaque citoyen(ne). En tout cas,à l’informer. Plus de deux cents décideurs ont assisté à ce dînerpayant et écouté avec beaucoup d’intérêt le Président du Conseil duConseil économique et social. Jean-Paul Delevoye a fondé son interventionsur une analyse critique de la société française, avec sondagesà l’appui, n’hésitant pas à relever les points noirs du systèmeavant de souligner dans un second temps les « immenses capacités »que notre pays possède dans de nombreux domaines scientifiques ettechniques. Extraits…« Nous sentons tous que nous basculons dans une ère nouvelle,a souligné Francis Delattre dans son allocution d’introduction, maisnous ne savons pas ce qui nous attend réellement. La France doitrelever dans les années qui viennent de nombreux défis moraux,technologiques, économiques et sociaux (…) Nous avons un problèmede 100 milliards par an de dépenses publiques en trop, ce quiva nous amener forcément dans les années qui viennent à une réorganisationde la logistique de l’Etat qui sera nécessairement drastique.Ce sera l’enjeu des 10-15 ans qui viennent si nous ne voulonspas décrocher complètement. »Fin d’un mondeA contre-courant des thèses déclinistes accueillies favorablementpar les medias, Jean-Paul Delevoye a apporté des pistesde réflexions ouvertes sur l’avenir tout en soulignant l’importancehistorique des mutations en cours. Certes, celles-ci se produisentà un moment où la France est fragile, en perte de confiance,voire en crise psychique collective. « On assiste actuellement, nonpas à la fin du monde - elle était promise l’année dernière - mais certainementà la « fin d’un monde ». Le monde Ancien disparaît et celanous effraie. Nous sommes emprunts d’une extraordinaire morositéalors que nous devons retrouver ce qu’était le génie de la France, legoût de l’aventure, de la prise de risques, du ré-enchantement. Onparle beaucoup de crises actuellement (financière, économique,morale...) mais en réalité quand on sort d’une crise c’est en généralpour retrouver la situation ex-ante (initiale). Or, cette fois et c’est latroisième fois que cela arrive dans l’histoire de l’humanité, nous nesommes pas en crise mais en métamorphose. »« …La France a besoin comme l’a dit Francis Delattre d’un choc decompétitivité, elle a surtout besoin d’un choc culturel. Commentabandonner nos réflexes, philosophiques, politiques pour essayer deregarder le monde de demain, enlaissant de côté nos lunettes d’aujourd’hui.C’est difficile à faireparce que la dictature du courtterme, la violence du quotidien atendance à nous aveugler et à nous interdire même de nous préoccuperde ce qui est en train de se construire sous nos yeux et quenous ne voyons pas. Nous sommes tous tétanisés par les 500 000emplois que nous avons perdus dans l’industrie depuis 10 ans, maispersonne n’évoque les 750 000 emplois créés dans l’économienumérique et qui sont en train de complètement bouleverser notrerapport au temps, à l’espace, à l’Autre. »Révolution culturellePointant à l’aide d’exemples les inadaptations lourdes du modèlefrançais, le Président du CESE a reconnu : « Nous avons un systèmede stérilisation des innovations, qui nourrit la défiance jusque dansles structures décisionnelles - par exemple le pouvoir central seméfie du pouvoir local. »L’entreprise :nouveau pôle de mobilisationIl faut réenclencher la confiance. Nous avons en France une formidableressource avec nos chercheurs, nos ingénieurs. En neurosciences,en biotechnologies on a les meilleures équipes. Nousdevons retrouver cette capacité de mobilisation, cette appétencepour les sciences, le goût de la conquête des marchés. Car l’histoiredu monde est en marche. On sait que d’ici à 40 ans la Chine va peserun tiers de la richesse mondiale (contre 10% aujourd’hui). Les Etats-Unis ne vont plus peser que 10% et l’Europe va perdre la moitié desa puissance économique. L’Allemagne a mis dix ans pour obtenirles résultats de la nouvelle gouvernance d’entreprise mise en placedans les années 2000. S’il y a un sursaut politique européen, l’Europepremière puissance économique du monde peut construire desespérances pour les nouvelles générations. Et la France pourrareprendre sa place de leader.Métamorphose, définition du Petit Robert : « Changement deforme, de nature ou de structure, si considérable que l’être ou lachose qui en est l’objet n’est plus reconnaissable. »7Franconville le journal n° 189 avril 2013


zoom sur...100 ANSdont77à Franconville !8Franconville le journal n° 189 avril 2013Viviane Bétis, maire adjoint délégué aux Affaires sociales et Brunode Carli, conseiller municipal délégué aux Seniors, ont remis àMarie-Antoinette Aubry la médaille d’Or de la Ville pour sa fidélitéà Franconville où elle vit depuis 77 ans !Pendant 45 ans, avec son époux, Pierre Aubry, elle a vendu des bonbonset des petits gâteaux sur les marchés de la région, notammentsur l’ancien marché qui se trouvait rue de la Station. Nombre de Franconvilloiss’en souviennent. Deux enfants et quatre petits-enfants(aujourd’hui mariés) plus huit arrières petits-enfants, éclaireront la viede ce couple jusqu’au décès de M. Aubry en 2004.Femme active, fille du maire d’Incarville (Eure) où elle a passé sonenfance, Madame Aubry, retraitée, a longtemps été inscrite au Club dutroisième âge et à l’Amicale de la Retraite Sportive. Adepte de lamarche sportive, elle a dû freiner cette activité après une premièrechute. Six jours avant de fêter son centième anniversaire, le29 décembre dernier, la centenaire s’est cassé le fémur. Aujourd’hui enconvalescence, Mme Aubry a quand même reçu avec le sourire sesamis et voisins venus lui souhaiter un prompt rétablissement et un belanniversaire !Carte de transport Val-d’OiseUn minibus à disposition des seniorspour le transport de proximitéDepuis le 1 er mars 2013, un minibus de 8 places est mis à disposition des seniors de la ville. Illeur permet d’aller faire leurs courses aux différents supermarchés de Franconville, d’effectuerdes démarches administratives, d’aller chez leurs médecins à Franconville ou encore d’allerrendre visite à un proche dans les hôpitaux d’Eaubonne, Montmorency ou à la clinique ClaudeBernard d’Ermont.Pour bénéficier de ce service, il suffit de s’inscrire et de réserver 48h à l’avance au CCAS de Franconville : 01 39 32 67 88.Depuis le 1 er avril 2013, les cartes Améthystesgratuites, Améthystes demi-tarif et Rubis disparaissentau profit du forfait Améthyste surpasse Navigo.Qu’est-ce que le forfait Améthyste sur passNavigo ?Le pass Navigo est le support physique àconserver d’année en année, il vous permettrade recharger tous les ans votre forfaitAméthyste. C’est un forfait de transport permettantde se déplacer dans le départementdu Val-d’Oise en zone 4-5 pendant un an (tousréseaux : bus train...). Les week-ends et lesjours fériés ce forfait vous permettra de voyageren zone 1-5.Qui peut en bénéficier ?- Les anciens combattants de 65 ans et plus,- Les veuves de guerre de 65 ans et plus,- Les seniors non imposables nés avant le01/01/1953 (attention: passage progressif de60 à 65 ans à partir de 2013, c’est-à-dire 61ans en 2013, 62 ans en 2014…),- Les adultes handicapés.Combien ça coûte ?Le forfait Améthyste est accordé à titre gratuitpour les anciens combattants et veufs deguerre de 65 ans et plus. Et contre la sommede 30 € pour les séniors de plus de 60 ans etles personnes handicapées.Renseignements : le service aux usagers destransports du Conseil général est à dispositionau 01 34 25 36 18 ou au 01 34 25 36 48.Le formulaire de demande est disponible auCCAS de Franconville, en Mairie, auprèsduquel vous pourrez obtenir des renseignementscomplémentaires.


INiTIATiVEsLIEu de Mémoire :«Elle naît en bouton rouge. Puis lentements’éveille, s’entrouvre. Pétale parpétale, elle laisse filtrer ou plutôt libérerde pâles touches de soleil (…) Dans sadernière phase, dans son étirement, dans sadilatation de vie suprême quand elle estpresque au-delà de l’épanouissement, la rosene laisse pas voir son cœur… » Ces phrasessont extraites d’un poème écrit par uneancienne déportée, membre de l’associationde l’Amicale de Ravensbrück, MarcelleDudach-Roset qui a eu l’idée de créer en1975, pour le 30 e anniversaire de la Libérationdes camps de concentration, une rosedifférente, représentant le rêve de beauté etde liberté, de paix, qui a animé les déportées.Inaugurationle 28 avril à 11h9Franconville le journal n° 189 avril 2013Campd’exterminationSitué au nord de Berlin, Ravensbrück étaitun camp de concentration spécialementréservé aux femmes. 132 000 femmes y ontété déportées de 1939 à 1945. Sur cenombre, 90 000 ne sont pas revenues. Lessurvivantes ont formé un vœu : « Une rosepareille à nous, qui portera au-delà de nousle témoignage, qui prolongera notre véritéhistorique, notre volonté de lutte contrel’oubli. » Un rosiériste, ex-prisonnier deguerre en Allemagne, Michel Kriloff, concrétiserale projet en 1974, en créant cetteFleur du Souvenir, une rose spéciale appelée« Résurrection », plantée aujourd’huidans de nombreux lieux de mémoire à traversla France et au-delà.La ville a répondu aux Amis de la Fondationpour la Mémoire de la Déportation et à ladéléguée départementale, Maryvonne Moal.Elle a aménagé un espace pour accueillirces « Roses de la résurrection », symbolesde la résistance des femmes du camp deRavensbrück. Les rosiers plantés cetautomne à Franconville par les jardiniers dela ville, près de la stèle dédiée à la Mémoirede la Déportation devant la Mairie, serontofficiellement inaugurés le jour du Souvenirdes Déportés, le 28 avril à 11 heures.Rose pour la vieLes déportées du camp de concentration deRavensbrück avec une volonté farouchevoulaient que leur expérience de l’horreurdes camps et leurs atrocités subies soientconnues de tous, que jamais cette expériencene puisse être oubliée, ne puisse serenouveler. Elles voulaient que leurmémoire vive à travers les temps pour quechacun connaisse le passé afin de mieuxconstruire le présent et l’avenir.Cette rose est aussi la rose de la victoire del’humanité contre la barbarie nazie.Journée nationale de la Déportation,dimanche 28 avril, 11h,Parc de la Mairie


EN UNEFranconville10 FFranconville le journal n° 189 avril 2013ranconville se distingue par l’importance et la qualitéde son patrimoine végétal. Sur 220 hectares d’espacesverts au total, le Bois des Eboulures (55 hectares) etla Butte du Parisis (avec 120 hectares situés sur le territoirecommunal) sont les pièces maîtresses de ce patrimoine arboré.Ce n’est pas sans raison que l’actuelle municipalité aracheté en 2000 le Bois des Eboulures à son propriétaire(L’AFTRP*). La ville réalise actuellement les orientations duPlan d’aménagement et de développement durable intégréau Plan local d’urbanisme. Elle démontre son engagement àconforter la présence végétale dans le cadre urbain, à augmenterla qualité paysagère, à améliorer les espaces verts(parcs, jardins, squares, pelouses), à embellir par le fleurissementrues et quartiers. Les Franconvillois sont témoins de cetravail réalisé au quotidien par les 38 jardiniers municipauxqui ont permis à notre ville d’obtenir, il y a deux ans, une troisièmeFleur au concours régional des villes et villages fleuris.(*) Agence Foncière et Technique de la Région ParisienneUn parti prisTous les aménagements urbains sonteffectués pour combiner esthétique,qualité et respect de l’environnement.La dimension paysagère s’affirmeaujourd’hui dans tous les programmesd’aménagement urbain. Entémoignent : les opérations de requalificationdes espaces extérieurs etde résidentialisation menés ces dernièresannées à la Fontaine Bertin - oùplus de 4 000 arbres et arbustes ontété plantés ! - et qui se poursuivent àMontédour. La création d’espaces d’aération, de voies de circulation(voie douce), s’accompagne systématiquement d’unprogramme de nouvelles plantations. La ville investit sanscesse dans l’amélioration des espaces verts et des parcs urbains.Par exemple, des travaux ont été entrepris ces derniersmois au parc Cadet de Vaux. Nouvelle passerelle, étanchéitédes bassins, pose de jets d’eau, réfection des allées et desclôtures… : ce parc paysager, doté d’un arboretum (parc botanique),bénéficie d’une nouvelle mise en valeur.Actions écologiquesLes exigences du développement durable et de protection del’environnement inspirent le travail des jardiniers. Le choixde plantes moins consommatrices d’eau ou plus résistantesaux variations météorologiques est favorisé. Les désherbantschimiques polluants sont remplacés par des désherbantsécologiques. L’épandage de copeaux de bois autourdes plantations permet à la terre de conserver son humiditéen empêchant les mauvaises herbes de croître.Le fleurissement est un facteur d’embellissement des espacespublics et privés. En 2011 les jardiniers municipaux ont plantéprès de 100 000 fleurs. Les 130 jardinières installées (sur lesmâts et barrières) témoignent de cet effort. Jardins publics,parterres, massifs, allées, ronds-points : chaque saison, les jardiniersfont des propositions innovantes. Ce renouvellementvégétal et ornemental concerne tous les points de fleurissementde la ville. Plusieurs projets de réaménagement de rondspointssont en cours après le remaniement du Rond-point del’Eglise. Comme le souligne Yousef Benlarbi, maire-adjoint déléguéaux Espaces verts, parcs et jardins : « En matière de fleurissement,nous avons fait le choix à Franconville de varier lespropositions, de les renouveler chaque saison. On aurait pu se


EN UNEVilleverte et fleuriecontenter de plantes vivaces (herbacées) qui durent plus longtempsmais le rendu esthétique et visuel aurait été moins bon.»A ces efforts des professionnels s’ajoute le renouvellementcoûteux mais nécessaire du matériel (tondeuses, tracteur...) : «C’est un coût qui pèse sur notre budget » assure l’élu.Eco-responsable ?Le credo de l’environnement est partagé à Franconville partoutes les générations, y compris par les élus du Conseil Municipaldes Jeunes (CMJ) concernés par l’avenir de la planèteet actifs au sein de la Commission « Cadre de Vie ». Initiéespar la ville les actions de sensibilisation du public scolaire sepoursuivent par ailleurs avec les « séances de plantations »menées sous l’égide du service scolaire municipal. Quelélève n’a assisté à une séance de plantations de fleurs avecles jardiniers de la ville ? L’objectif de ces actions régulièresest de créer le contact des jeunes avec la Nature et de leurapprendre les (bons) gestes qui qualifient un « éco-citoyen ».Les adultes aussi sont concernés et la ville soutient les campagnesde communication sur la propreté lancées à l’initiativedes Conseils de quartiers.Une autre action de ville témoigne de l’adhésion aux motsd’ordre du développement durable. Mise en œuvre depuisdeux ans, la Charte de l’administration éco-responsableprécise pour l’ensemble des services municipaux les nouveauxgestes à accomplir quotidiennement pour réduirel’impact de leur activité sur l’environnement. Les agentsmunicipaux responsables sont de plus en plus nombreux àpratiquer les « éco-gestes ». Parmi les objectifs de la Charteon trouve l’incitation à : trier les déchets, diminuer la quantitéde papier utilisée (indispensable !), économiser l’énergie,l’électricité et l’eau…Espaces verts : les chiffresNombre d’hectares végétalisés :• Forêt : plus de 120 hectares (Butte du Parisis)• Boisements : 55 ha (Bois des Eboulures)• Pelouses : 27 hectares• Parcs : 3 hectares (Cadet de Vaux, parc de la Mairie)• Massifs d’arbustes : 3 hectares• Squares : 5 000 m 2• Massif fleuris : 2000 m 2 plantes• Nombre d’arbres : 582 d’alignement, 2 500 isolés et 16arbres remarquables (dont une grande part situés àl’arboretum du parc Cadet de Vaux)Nombre d’arbres, arbustes et fleurs plantés par an(réf.2011)• Arbres : 44• Arbustes : 453• Vivaces (plantes) : 6 277• Annuelles : 43129 (myosotis...)• Bisannuelles (pensée, primevères…) : 41 530• Bulbes (tulipe, narcisse..) : 15 026• Chrysanthèmes : 1 276Douze ansde collecte sélectiveLa préoccupation environnementale ne se limite pas àl’entretien des espaces verts. En transformant nos déchetsen matière première par la voie du recyclage, nousrépondons à la nécessité de protéger notre environnementet d’économiser nos ressources naturelles. Depuis 2001, lesFranconvillois trient leurs déchets ménagers en vue durecyclage ou de la réutilisation de certains matériaux (verre,papier, plastique, aluminium), l’objectif final étant de fairedes économies de matière première et des économiesd’énergie. L’installation des bornes enterrées (49) dans lesrésidences d’habitat collectif a marqué la généralisation dela collecte sélective à Franconville. Environ 20 % destonnages d’emballages collectés (1471 tonnes au total)proviennent des bornes enterrées.11Franconville le journal n° 189 avril 2013


EN UNE12Franconville le journal n° 189 avril 2013Trier mieux, produire moinsLes Franconvilloissont classés« bons » trieursmais peuvent faireencore mieux. Ilsse situent dansla moyenne desperformancesde tri du SyndicatEmeraude(17 communesregroupées), maisun effort cependantreste à fairepour réduire les« erreurs de tri »(17% pour les emballages).« Trierc’est bien, bientrier c’est mieux »rappelle un slogan,d’autant queles erreurs de triont un coût pour la collectivité. On ne cessera jamais de rappelerqu’il ne faut pas mettre de sacs en plastique dansle bac (vert) réservé au verre, ni dans le bac à couverclejaune (emballages), qu’une bouteille d’huile en plastiquejetée dans ce bac doit être fermée avec le bouchon, que lesbriques alimentaires doivent être vidées de leur contenuliquide ou solide pour éviter de contaminer ou de souillerl’ensemble d’un bac le rendant impropre à la collecte. En cequi concerne les emballages (acier, aluminium, carton, plastique,verre) le taux de recyclage est actuellement de 56 %alors que l’objectif du Grenelle de l’Environnement est d’atteindre75 % de valorisation matière d’ici 2015. En outre, surle Syndicat, notre ville est la seule avec Saint Prix à organiserune collecte spécifique des déchets verts.Collecte sélectiveà Franconville :les chiffres du tri• 245 kg d’ordures ménagères par an et par habitant• 44,6 kg d’emballages divers (contre 37,9 kg/an/habitanten 2007)• 21 kg de verre (contre 22,7 kg/an/habitant en 2007)• 759 tonnes de déchets verts collectés• 100 000 sacs distribuésL’art et la manièrede fabriquer soi-mêmeson compostEnviron 30 % du poids de notre poubelle d’ordures ménagèresrésiduelles est constitué de déchets fermentés issus àla fois de la cuisine et du jardin (pour ceux qui en possèdentun !). Une grande partie de ces déchets sont coûteux à collecteret à traiter alors qu’ils pourraient être détournés plusutilement pour produire un engrais naturel gratuit appelé «compost ». En cela, le compostage domestique s’inscrit dansune démarche de prévention et de limitation des déchets etrépond pleinement aux objectifs du Grenelle de l’Environnement.En pratique le compostage consiste à :• Associer de manière équilibrée déchets organiques richesen carbone ou « déchets bruns » et déchets riches en azoteou « déchets verts »• Aérer le mélange pour permettre une décomposition aérobie(en présence d’oxygène)• Maintenir un bon taux d’humiditéDéchets de cuisine, tontes de pelouse, fumier, épluchures delégumes, végétaux frais sont riches en azote. Les matériauxriches en carbone sont : la paille, la sciure et copeaux de bois,les branchages secs, feuilles mortes... Grâce à l’action de micro-organismesdu sol (bactéries, champignons), d’insecteset de vers de terre, ces déchets introduits en mélange dansle composteur vont produire en 6 mois à 1 an un amendementriche en humus indispensable à la fertilité de nos sols.Le Syndicat Emeraude, en partenariat avec la municipalité,propose aux habitants propriétaires de jardins privatifs, uncomposteur de 320 litres (15 euros de participation) ou de620 litres (30 € de participation).Contact : Syndicat Emeraude : Parc d’activités des Colonnes, 12 rueMarcel Dassault – 95 130 Le Plessis-Bouchard. – Tél : 01 34 11 92 92 -e-mail : adm@syndicat-emeraude.com


EN UNEDéchets de soinsmédicaux : le lieu decollecte a changéLa ville met en place une collecte spécifique des déchetsde soins à risques infectieux (DASRI), comprenantles déchets piquants liés à l’automédication. Denombreuses personnes, notamment les diabétiques quise soignent eux-mêmes, sont concernés par ce service.Afin de faciliter l’accès des personnes au lieu de collecte,le service communal d’hygiène et santé a décidéde changer ce lieu de dépôt. Il faut se présenter au servicecommunal d’hygiène et de santé (bâtiment administratifface à la mairie, 30 rue de la Station) muni d’unjustificatif de domicile et de l’ordonnance correspondantaux soins. Une autorisation de dépôt sera délivréeen même temps que seront communiqués le(s) lieu(x)et horaires de dépôt. Rappelons, à cette occasion, queles déchets médicaux doivent impérativement êtreconditionnés dans des boites ou mini-collecteurs destinésà cet usage. Ces mini-collecteurs homologués sontdistribués par les pharmaciens. L’AMP, 108, ChausséeJules César à Beauchamp, propose également ce typede contenants.Circulations douces et pistescyclablesDévelopper les circulationsdouces, promouvoir l’utilisationdu vélo comme mode dedéplacement, créer des abrisvélossécurisés (Gare et Hôtelde Ville) : ces orientations inscritesdans le Plan d’aménagementet de développementdurable se concrétisent. Lavoie douce ouverte en 2011 etreliant le long de la voie ferréele quartier de la Gare auquartier de l’Epine-Guyon estun bel exemple de partagemaîtrisé de la chaussée par lescyclistes, les bus et les piétons. Un programme de développementdes pistes cyclables est en cours de réalisation. Laville a prévu d’augmenter sensiblement la longueur des voiescyclables sur la ville en achevant d’aménager 4,5 kilomètresde pistes supplémentaires. Cette nouvelle offre de voiescyclables va permettre d’optimiser le maillage du territoirecommunal en créant la liaison avec les réseaux de pistes cyclablesdes communes voisines. Bientôt, rue de la Station, lesvoitures et les vélos pourront se côtoyer sur deux tronçonsde circulation en mode partagé.Nouveau : une chaufferiebiomasseFranconville possède sur son territoire un autre témoignagede l’implication du monde industriel (notamment le chauffageurbain) dans la recherche de technologies inoffensives pourl’environnement. Cet exemple est apporté depuis quelquesmois par la chaufferie au bois (biomasse) en construction auxMontfrais, à l’initiative du Syndicat Intercommunal de chauffageSannois-Ermont-Franconville (SICSEF). Cette chaufferie« écologique » qui assurera l’alimentation en chaleurde 5000 logements, de cinq groupes scolaires et d’un lycée,fonctionnera avec des résidus des élagages urbains et forestiersde broyats de palettes de bois, de chutes, de sciures etcopeaux, en remplacement du gaz et du fioul. Gain annoncé :6650 tonnes de gaz carbonique en moins dans l’atmosphèrepar an, soit l’équivalent de 3200 véhicules.Défense de l’environnement :un combatLa défense de l’environnement est une cause partagée et uncombat lorsque certains projets le menacent directement. Eluset population agissent pour défendre le patrimoine végétal, audelàmême du territoire communal quand cela est nécessaire.On se souvient de la mobilisation obtenue il y a deux ans pourempêcher les coupes rases (déboisements) dans la forêt deMontmorency. Un moratoire avait été obtenu. La mobilisationva sans doute reprendre sur un autre dossier « lourd » et préoccupantqui concerne les Franconvillois : celui de la carrièrede gypse située sur de la Butte de Cormeilles, elle-même menacéesur 120 hectares par un projet d’extraction du gypse enmode minier (souterrain) déclaré inacceptable et scandaleuxpar Monsieur le Sénateur-Maire car il va nuire profondémentà l’environnement pendant des dizaines d’années. En outre, ledossier des nuisances sonores liées à l’activité de la plateformeaéroportuaire de Roissy/Charles de Gaulle mobilise toujoursles élus et les associations qui ont besoin du soutien de tous*.Franconville a décidé de se montrer sage en matière de préservationde l’environnement. Mais la seule action de la villene suffit pas. L’environnement, c’est véritablement l’affairede chacune et chacun d’entre nous. Les Conseils de quartiercontinuent pour leur part à agir et à mobiliser les éco-citoyens.* APELNA et ADVOCNAR13Franconville le journal n° 189 avril 2013


zoom sur…Desactions pourapprendre à nager14Franconville le journal n° 189 avril 2013Une grande partie de l’activité de lapiscine est réservée à l’accueil dupublic scolaire. Chaque jour de lasemaine excepté le mercredi, les portes dela piscine s’ouvrent à douze classes du primaire(trois cents enfants), de la grandesection de maternelle jusqu’au CM2.A Franconville, tous les élèves du primaireont droit à huit séances de piscine par an.Ces séances s’inscrivent dans un projetpédagogique mis en place par les maîtresnageursagréés par l’Education nationale.En ce qui concerne les CM2, le programmeindique un « challenge » de fin d’année quicomprend trois types d’épreuves : ludique,sportive et culturelle.Comme le précise Roland Chanudet maireadjoint délégué aux Sports : « Au termedes huit séances il y a pour les CE1 et lesCM2 des tests mis en place par l’Educationnationale pour évaluer les acquis desnageurs débutants. A la fin de la période enCM2, les enfants doivent au minimum faire25 m sans aide à la flottaison.» Les collégiens et les lycéens peuventpoursuivre l’activité mais avec un autre encadrement que celuioffert par la piscine où exercent six maîtres-nageurs permanents.Au public scolaire prioritaire, s’ajoutent les licenciés sportifs, lesassociations, les individuels (familles et adultes). « L’activité ne selimite pas à ce que la ville propose, confirme Roland Chanudet, lemonde associatif prend également une grande part dans l’activité.Tous les âges viennent à la piscine : cela va de 6 mois avec les bébésnageursle samedi matin, jusqu’à 90 ans avec l’Association de laRetraite Sportive. »Projet Exp’Eau des CE2La piscine est un lieu sportif qui peut s’ouvrir aux activités culturelles.Pour la deuxième année consécutive, les enfants des écolesprimaires ont exposé leurs œuvres les 28 et 29 janvier dernier dansle cadre du projet Exp’Eau. Tout en travaillant les fondamentaux dela natation (immersion, équilibre, propulsion) ils ont pu observerdurant les séances de piscine les productions plastiques et sonores- immergées ou non - qu’ils ont eux-mêmes créés avec leurs enseignants.Notons à ce sujet la réelle implication des maîtres-nageursde la ville. Ce projet qui reposait cette année sur la thématique desbaleines et des fonds marins, a été initié par le conseiller pédagogiquede la circonscription, Didier Girard en collaboration avecAnnick Deyris, conseillère pédagogique en éducation musicale etJean-Luc Fages conseiller pédagogique art visuel.Opération « Savoir nager »L’été prochain, les jeunesFranconvillois qui ne saventpas nager vont pouvoirprendre la direction du grandbain et débuter la natation.Ce dispositif initié en 2008,concerne les enfants « nonnageurs » âgés de 7 à 12 ans.A Franconville, l’opérationgratuite est mise en placepar le service des Sports dela ville en partenariat avec leClub de natation. Ainsi, aumois de juillet et au mois d’août prochain, la piscine va organiser deuxcycles mensuels de 15 séances pour deux groupes de 12 enfants. Autotal, ce sont 48 enfants qui vont bénéficier de ce dispositif.Les enfants souhaitant s’inscrire devront passer des tests d’entréequi auront lieu le mercredi 22 mai de 10h à 12h et le samedi 25 mai de14h à 16h. Une fiche d’inscription sera remise aux enfants retenus.➜ Renseignements : 01 34 13 86 50➜ A noter : en raison de travaux de sécurité, la piscine serafermée du 27 mai au 30 juin. Le solarium aura égalementfait peau neuve pour vous accueillir cet été…


à l’affiche2013culture16Franconville le journal n° 189 avril 2013THÉÂTREL’affaire Dussaert➜ Samedi 6 avril, 21hJusqu’où l’art peut-il aller ?L’idée de ce spectacle hors du commun,par sa forme de pseudo-conférenced’abord, par son sujet ensuite, est néede la rencontre entre Peggy D’Argenson,galeriste, critique d’art, qui exposa etpromut l’œuvre de Philippe Dussaert(1947-1989), et Jacques Mougenot,comédien, auteur-dramatique, qui avaitdéjà abordé le monde de la peinture dansune précédente pièce sur Corot.Un spectacle inattendu, drôle, corrosif…et culturellement incorrect. Réjouissant !Prix Philippe Avron, Festival d’Avignon 2011Prix du Public au Festival d’humour de Dax en 2007Bruno WagnercompletdanseSacre # 197JEUNE PUBLICLe Miroiraux fourmis➜ Mercredi 24 avril, 10hCréé en 1913 au Théâtre des Champs- Elysées, Le Sacre duPrintemps est une œuvre cosmopolite, qui réunit trois auteurs :Nijinski pour la danse, Nicolas Roerich pour les costumes et lestoiles du décor, et Igor Stravinsky pour la musique.Inspirée des cérémonies de l’ancienne Russie, l’œuvreprésente une communauté primitive qui sacrifie l’un des siens,en l’occurrence une très jeune femme.Considéré comme une œuvre majeure de l’histoire de lamodernité, pour la musique comme pour la danse, Le Sacredu Printemps, a été repris plus de deux cents fois, toutrécemment par Pietragalla et Galotta.C’est à la demande de Jan Kounen, que Dominique Brunréalisa la reconstitution chorégraphique du Sacre pour lefilm Coco Chanel & Igor Stravinsky. D’où son envie decréer sa propre version sur scène, présentée ici en deuxvolets.HUMOUR➜ Vendredi19 avril,21hcompletArnaud TsamereChose promiseTHÉÂTREPouic-Pouic➜ Vendredi 12 avril, 21hcomplet➜ Vendredi 19 et samedi 20 avril, 21h à l’Orange bleue à EaubonneMarc DommageChantal Depagne/Palazon 2006Jean BibardNAVETTE : vous pouvez réserver vos places à l’Espace Saint-Exupéry etchoisir de vous rendre à l’Orange Bleue, 7 rue Jean Mermoz 95600 Eaubonnepar vos propres moyens ou profiter de la navette gratuite mise en place,samedi 20 avril au départ de l’Espace Saint-Exupéry (RDV à 20h).Karine Letellier / ATA


Saint-ExupEryEspace32 bis rue de la Station Tél 01 39 32 66 06 www.ville-franconville.frEstelle BrugerollesdanseValse en trois temps➜ Mercredi 17 avril, 19hD’abord interprètesdans des compagniesdistinctes à Montréal,les frères Ben Aïm ontdécidé de créer leurpropre compagnie en1997, mus par lesmêmesinfluenceslittéraires,picturales,théâtrales oucinématographiques, etpar la même sensibilitéà fleur de peau quis’exprime à traversune gestuelle pleined’énergie. Après unequinzaine de pièces,et la participation àde nombreux projetsnationaux et internationaux, cette pièce en triptyque marqueun total plaisir du jeu et de la danse.THÉÂTRE PHYSIQUEHow almost to be there➜ Vendredi 26 avril, 20hDrôle de titre pour un spectacleatypique de cirque contemporainpoétique sur le thème de lasolitude humaine sous toutes sesformes, qu’elle soit volontairecomme le besoin de s’isoler ousubie, comme la phobie sociale.De cette déclinaison de la solitude, vient tout naturellement larelation entre l’individu et le groupe, la place accordée à l’échange,le désir d’aller vers l’autre, la dépendance ou la solidarité.Autant de thèmes déclinés par des interprètes impressionnantsd’énergie et de talent, artistes circassiens, danseurs et comédienssans paroles.Premier Prix du public et Prix du Jury au No Ballet compétitionde danse contemporaine.Premier Prix au Festival SzoloDuo Festival à Cologne.PEINTURE – SCULPTURELa Palette en Franconville➜ Du vendredi 5 au dimanche 21 avrilOuverture du mardi au dimanche de 14h à 18h« Monuments et Sites classés aupatrimoine mondial. »La Palette en Franconville fête son20 e anniversaire : date importantepour tous les artistes-adhérentsqui souhaitent donner un brioparticulier à cet événement. Lechoix sur les Sites classés aupatrimoine mondial offre unepalette très large, diversifiée tant au plan culturel qu’au plan naturel.Près de 1000 biens sont ainsi répertoriés comme ayant une valeuruniverselle exceptionnelle dont plus de 725 biens culturels et prèsde 200 sites naturels sur plus de 150 états.Pour nos amis peintres et sculpteurs, cette exposition seral’occasion de se dépasser et d’apporter un panel extraordinaired’œuvres où leur créativité sera sans limite !Günter KrämmerPHOTOGRAPHIEExpo Photo➜ Du mardi 23au dimanche 28 avrilOuverture du mardi au dimanche de 14h à 18hForum Photo Plub :« Avec la Photographie, c’est l’imagination qui est au pouvoirau service de la créativité » déclare Albert Orthet, Présidentde l’association. Chaque année, l’Espace Saint-Exupéry offreaux membres du Forum Photo Club de Franconville, l’occasiond’exprimer cette créativité, dans le but de communiquer et departager leur enthousiasme pour cet Art aux multiples facettes,avec toujours, l’amicale participation du Foto Club de Viernheim.L’œil Magique :Chaque année, l’association L’œilMagique prend plaisir à vous fairepartager le travail de ses adhérents,anciens et nouveaux, qui se plientà l’exercice d’un thème collectif,qui sera à découvrir lors de cetteexposition, et qui livrent également des productions en liberté.Toutes les techniques de la photographie seront à l’honneur, quece soit le noir et blanc ou la couleur, la prise de vues en extérieurou en studio. De la vie urbaine à la vie sauvage, c’est le monde quinous entoure qui est ainsi revisité au travers du regard affuté etpoétique des adhérents de l’œil Magique.17Franconville le journal n° 189 avril 2013


ce mois-ci18Franconville le journal n° 189 avril 2013CINÉHenri Langlois cinema@ville-franconville.fr - Fermeture le lundiZaytoun Oblivion Les amantspassagersDrame franco-britanniquede Eran Riklisavec Stephen Dorff,Alice Taglioni, Loai NofiQuartetComédie dramatiquebritanniquede Dustin Hoffmanavec Maggie Smith, BillyConnolly, Michael Gambon➜ EXPOSITIONÀ la découverte du ThéâtreJusqu’au samedi 20 avrilMédiathèque. Tous publicsC’est à une traversée del’histoire du théâtre quevous invite cetteexposition. Tout y est oupresque : de la danse desorigines auxexpérimentations duthéâtre d’avant-garde enpassant par la tragédiegrecque et les grandsclassiques… Quelquestirades célèbres etquelques costumes fameux suffiront àréveiller en vous la mémoire de cesgrands moments de théâtre ! GaliléoproductionFilm d’action, aventure,science-fiction américainde Joseph Kosinskiavec Tom Cruise, OlgaKurylenko, Morgan FreemanBabar roi deséléphantsFilm d’animation Françaisde Raymond Jafelice32 bis, rue de la Station - 08 92 68 12 85 (0,34 € la minute)Comédie dramatique espagnolede Pedro Almodóvaravec Antonio de la Torre,Hugo Silva, Miguel ÁngelSilvestreIron Man 3Film d’action, science-fictionchinois, américain de Shane Blackavec Robert Downey Jr,Gwyneth Paltrow,Don CheadleDu côté de la Médiathèque 01 39 32 66 09ÉCOLE DE MUSIQUE DE DANSE ET D’ART DRAMATIQUE AGRÉÉE➜ Scène ouverteLes classes d’instrumentsMercredi 3 avril, 19h, auditorium R. BenziEntrée libre (dans la limite des places disponibles)➜ Carte blanche aux professeursde l’école de musiqueLes musiques de filmsMardi 9 avril, 20h30, Espace Saint-ExupérySur réservation auprès de l’accueil de l’école àpartir du Lundi 25 mars➜ STAGEGérer son trac en publicSamedi 6 avril de 14h à 17hMédiathèque. Public ados-adultesLe trac n’épargne personne et l’artiste descène qui se produit chaque soir face àun public en sait quelque chose. Lors dece stage, nous nous intéresserons auxprocessus physiologiques du trac pourmieux comprendre ses origines et seseffets. Nous aborderons les méthodes lesplus modernes pour l’apprivoiser, tellesque la mindfullness, la visualisation, laPNL… Puis, nous mettrons ces différentsoutils au service d’improvisationsludiques, d’exercices sensoriels etimaginaires qui vous permettront le« lâcher prise », la confiance et le plaisirde vous exprimer.Mélanie (Cours Valognes)➜ TOUS EN SCÈNEMusiques actuelles (The Beatles)Samedi 6 avril, 20h30, auditorium R. BenziEntrée libre (dans la limite des places disponibles)➜ SEMAINE SANS FRONTIÈRES« Les esthétiques contemporaines »Du Lundi 15 au Samedi 20 avril(dispositif réservé aux élèves de l’Ecole demusique)11.6Thriller françaisde Philippe Godeauavec François Cluzet,Bouli Lanners,Corinne MasieroDes gens quis’embrassentComédie dramatiqueFrançaisede Danièle Thompsonavec Kad Merad, MonicaBellucci, Max Boublil➜ CONFÉRENCESarah Bernhardt, lascandaleuseSamedi 20 avril à 15hMédiathèque. Public ados-adultesOn la surnommait « la divine » ou « lascandaleuse ». Cocteau inventa pour ellel’expression « Monstre sacré ». Sadevise : « Quand même », en référence àson mépris des conventions. SarahBernhardt ou le destin exceptionneld’une tragédienne du 19 e siècle. ChantalPommier (auteure et conférencière)Inscription obligatoire pour le stage etla conférence Renseignements surplace et au 01 39 32 66 09➜ CLUB DE LECTURE ADoSDélit de lireSamedi 13 avril, 14h12 ans et plus➜ CLUB DE LECTUREjeunesseTapatouluSamedi 20 avril, 14h8-12 ans➜ ANIMATIONPrésentation d’albumsSamedi 27 avril, 10h30Pour les parents et leurs enfants


côté sportsHANDBALL➜ 9 février, Seniors Nationale 2 masculins/Marsannay : défaite 30-39➜ 16 février, Seniors Nationale 2 masculins/Folschviller : défaite 29-31➜ 23 février, Seniors Nationale 2 masculins/Tremblay-en-France : défaite 30-36Basket➜ 9 et 10 février - FillesSeniors NF1 : Mondeville/BCFPB : victoire53-54Seniors 2 Région EF: BCFPB/Athis Mons :victoire 65-58Seniors 3 Département EFD: Saint Leu-la-Forêt/BCFPB : victoire 46-63Seniors 4 Département: Ennery/BCFPB :défaite 66-35➜ 16 et 17 FévrierSenior F. N1 : Soissons Cuffies AisneB.B/BC Franconville PB (1/32e Coupe deFrance) : victoire 68-87Senior F2 Er : Paris Université Club/BCFranconville PB : victoire 74-77Senior F3 Ed : U S D E M Basket/BC FranconvillePB : victoire 56-15Senior F4 Ped : BC Franconville PB/BasketClub Beauchamp : défaite 41-55RÉSULTATsSenior G1 Ed : BC Franconville PB/Est Vald’OiseBasket : défaite 60-64➜ 23 et 24 février - FillesSeniors NF1: Argentonnaise Thouars/BCFPB : victoire 55-71Seniors 2 Région EF: BCFPB/Marne laVallée : victoire 81-43Seniors 3 Département Cergy Osny/BCFPB : victoire 63-39Football féminin àFranconville : c’est parti !Le club de football a formé sa premièreéquipe seniors filles cette saison. Un projetde créer au sein du club une école de footpour les filles existe désormais, à l’instar desgarçons dont six joueurs ont été invités auStade de France cet hiver lors du derniermatch amical France-Allemagne. Les jeunesFranconvillois ont porté à cette occasion ledrapeau du Fair-Play !Afin de préparer le football féminin à Franconvillela saison prochaine, le FCFPB organisedeux rassemblements sur le terrain dustade Jean Rolland les vendredis 19 avril et24 mai à partir de 20h.Tournoi Open de Futnet réservé aux Franconvillois(Entrée gratuite) le SAMEDI 4 MAI 2013A déposer au Service des Sports, dûment complété, sur présentationd’un justificatif de domicile avant le 20 avril 2013 : 11 Ruede la Station - Tél. : 01 39 32 67 17Avis aux FranconvilloisOrganisation d’un Tournoi Open de Futnet (Tennis Ballon) endouble (2 contre 2) ouvert à tous (enfants, adultes, féminines)samedi 4 mai 2013, à partir de 8h, au Gymnase du Cosec (40, Ruedes Onze Arpents). Ce tournoi est qualificatif pour la Finale Nationalede Double ou les 32 meilleures équipes françaises s’affronterontjusqu’en finale, de 13h à 20h.Nombreux lots à gagnerNom : ....................................................Prénom : ...........................................Adresse : ................................................................Ville : 95130 Franconville.Nombre de participants : ................................Age : ......................................RENDEZ-VOUSOMS➜ Samedi 6 avril, 19h, Espace Saint-Exupéry :soirée de l’OMS (dîner dansant)Athlétisme➜ Mardi 9 avril, 10h30-15h30, Stade JeanRolland : Championnat régional de sportscolaire adapté➜ Mercredi 10 avril, 13h-18h, Stade JeanRolland : Championnat départemental paréquipes C2/C3 UNSSPiscineRugby➜ Samedi 13 avril, 9h30-18h Stade Jean Rolland: Challenge Estrebou Levigne SchlemmerPatinoire➜ Vendredi 19 avril, 20h45 : Soiréedéguisée. Venez tous déguisés !Distribution de crêpes gratuiteset concours des meilleurs déguisements,en partenariat avecla Cabane Massepain qui offriraun menu aux trois premiers. Denombreux lots à gagner dont unPass patinoire.Basket➜ Samedi 27 avril, 13h-18h30, CSL : Tournoides poissons clownsAthlétisme➜ Dimanche 28 avril, 9h-18h30 Stade JeanRolland : Championnat de France InterclubsElite 1 er tour19Franconville le journal n° 189 avril 2013


prenez note20Franconville le journal n° 189 avril 2013MAIRIEPermanences Boutiquede gestion :5 et 19 avrilLa Mairie organise des permanences gratuitesd’aide à la création d’entreprise le 5 avril (matin)à l’Espace Fontaines et le 19 avril (matin) à laMaison de l’Europe. Prendre rendez-vous au 0139 32 67 24.Thé dansant le 5 avrilLe CCAS organise un thé dansant au Centresocioculturel de l’Epine-Guyon le vendredi 5avril de 14h à 17h30.Par ailleurs, le Centre Communal d’ActionSociale nous informe qu’il reste des places auspectacle gratuit : Colorature le 31 mai à 15h àl’Espace Saint-Exupéry.Permanence sécurité6 avrilFrancis Delattre Sénateur-Maire a institué unepermanence « sécurité » sur rendez un samedipar mois. Christian Le Roux, Conseiller municipaldélégué à la Sécurité et Claude Bader Chargéde mission sécurité au cabinet du Mairereçoivent à propos des questions de stationnement,circulation ou sécurité. Téléphone : 01 3932 66 53 ou 01 39 32 66 38. Un mail permetégalement de signaler tout problème ou demanderun rendez-vous : permanence.securite@ville-franconville.fr.➜ La prochaine permanence aura lieu lesamedi 6 avril.Ateliers cuisinele 10 et 30 avrilDans le cadre de l’opération Franconville Villesanté,des ateliers cuisine sont proposés le mercredi10 avril de 9h30 à 11h30, à l’Espace Fontaineset durant les vacances le mardi 30 avril de9h30 à 11h30 à la Maison de l’Europe et Venezdécouvrir le secret des fruits et légumes de saisonavec vos enfants de plus de 4 ans.➜ Renseignements et inscriptions :Maison de l’Europe, 41 avenue des Marais01 34 13 31 34.Espace Fontaines, 5 allée du Lavoir01 34 15 20 27.Franconville en scèneLa nouvelle édition de Franconville en scèneouverte aux franconvillois chanteurs,musiciens, danseurs, humoristes, âgésde 11 à 25 ans a été lancée le 7 janvier. Lesauditions de la trentaine d’inscrits ont eu lieule 23 février et le spectacle le 22 mars. Lesrésultats seront communiqués dans le journalde mai. Cette année, « Franconville enscène » avait pour marraine : Joby Smith.Auteure, compositrice, interprète et chef dechœur de la chorale « Sankofa Unit » qui aparticipé à l’émission : « La France a un formidabletalent ». Présente le jour des auditions,Joby Smith a fait partie du jury le jourdu concours.CONSEILSDE QUARTIERFrancofloralies le 20 avrilLes conseils de quartier organisent les Francofloraliesle samedi 20 avril de 10h à 18h dans leParc Cadet de Vaux.ASSOCIATIONSL’association AspergerAmitié participeau marathon de Parisle 7 avrilA l’occasion du Marathon de Paris, l’associationAsperger-Amitié se mobilise pour la cause del’autisme.Elle demande à toute personne sensibilisée etinscrite au marathon de venir courir en portantle tee-shirt de l’association afin de former unechaîne de solidarité pour soutenir les enfants,adolescents et adultes Asperger.➜ Renseignements : 01 30 72 52 27info@aspergeramitie.comBraderie du SecoursAdventiste le 14 avrilLe Secours Adventiste de Franconville organisele dimanche 14 avril de 10h à 17h et le mardi 16avril de 10h à 12h, une braderie de vêtements, au79 chaussée Jules César.Concert de la Croche chœurle 14 avrilMieux voir en chantant... Dans le cadre de « Millechœurs pour un regard » La chorale la CrocheChœur donnera un concert le dimanche 14 avril2013 à 16h30 à l’Espace Saint-Exupéry. Dirigéepar Natalia Raykher, elle sera accompagnée pourl’occasion par la nouvelle chorale ermontoiseArmonia, dirigée par Umberto Natale. Libre participationau profit de RETINA France, associationpour vaincre les maladies de la vuePortes Ouverteset Forum des métiersde l’Institution Jeanne d’Arcle 20 avrilL’Institution Jeanne d’Arc organise une journéePortes ouvertes et un Forum des métiers lesamedi 20 avril de 9h à 12h30. Cette manifestationpermettra de mieux connaître l’établissementet de s’informer sur ses différentes unités :maternelle, primaire, collège, lycée professionnelet UFA.Le collège présentera ses formations : filièresgénérales de la 6 e à la 3 e et leurs spécificités et la4 e Projet. Le lycée des Métiers présentera ses formations: 3 e PFP (3 e préparatoire aux formationsprofessionnelles) CAP commerce/vente ; BACPRO en 3 ans commerce-accueil-gestion/administration; BTS management des unités commercialesen apprentissage.De plus, le forum proposera la découverte d’unequarantaine de métiers et le Pôle études supérieuresaccueillera une vingtaine d’établissementsd’Etudes Supérieures du département et de Paris.➜ Renseignements : 01 34 13 75 56 et www.jeannedarc-franconville.frConcert de musiquesantillaises par Akwarelle 20 avrilComme chaque année, l’association antillaiseAKWAREL organise une manifestation aux couleursdes Antilles. Cette année, ce sera sous formed’un Concert de musiques Antillaises avec différentsintervenants le samedi 20 avril de 19h00 àminuit à l’Espace Saint-Exupéry. Restauration surplace avec les spécialités antillaises tout en découvrantles stands d’artisanat traditionnel... Entréegratuite.Kermesse paroissialele 21 avrilLa paroisse organise une kermesse le dimanche21 avril dès 11h30 à la Maison Jean-Paul II :11h30 messe en plein air, 12h30 restauration, de14h à 19h animations. Vers 16h30, tirage de lasouscription. Maison Jean-Paul II : 64 boulevardMaurice Berteaux


la vie en villeAbonnez-vousà la Newsletter de la mairie :@communication@ville-franconville.frLe Cirque de Venise s’installeà Franconville pour la présentationau public de son spectacle duSamedi 27 avril au dimanche12 mai inclus, Esplanade del’Epine-Guyon.L’ASAPMH organise un Lotole 27 avrilL’ASAPMH (association d’aide aux handicapés)organise un loto le samedi 27 avril de 14h30 à17h30 à la Maison des associations, 2 rue duMaréchal Foch. Il est ouvert à tous.➜ Renseignements 01 34 44 23 60.Foire à la Brocanteet aux Livresle 26 maiLe CFCF organise la 21 e Foire à la Brocante et auxLivres le dimanche 26 mai de 8h à 18h, parkingde la Mairie. Les inscriptions auront lieu du 16avril au 18 mai, le mardi de 17h à 19h et le samedide 10h à 12h à l’Espace Saint-Exupéry. Fournirune pièce d’identité et une enveloppe timbréeou Kbis pour les professionnels. Pour les inscriptionspar correspondance, joindre 2 enveloppestimbrées, la photocopie d’une pièce d’identité(recto-verso) et le Kbis pour les professionnels àenvoyer à : Mairie de Franconville, CFCF, BP90043, 95132 Franconville cedex➜ Renseignements 06 45 15 76 56.Parkings du Marchéou Jean MermozDes utilisateurs du parking du Marché ouJean Mermoz ont laissé leur véhicule aprèsles heures de fermeture. Ils ont fait appel auxservices de Police municipale pour récupérerleur véhicule. Nous vous rappelons que despanneaux rappelant les horaires de fermetureet d’ouverture ont été mis ou remis enplace sur les deux sites. S’agissant de parcsde stationnement gratuit, il convient pourles utilisateurs de respecter ces horaires. Aucuneouverture ne sera effectuée en dehorsdes heures légales. Merci de votre compréhension.La Maison des associationsvous informeLa Maison des associations sera ouvertedu lundi 29 avril au samedi 4 mai inclusjusqu’à 18h. La permanence de France Bénévolat,le jeudi 2 avril de 14h à 17h sans rendez-vous,ainsi que la permanence juridiquegratuite le vendredi 3 avril de 16h à 18h sansrendez-vous sont maintenues. Pour tout renseignement: 01 34 44 23 60.La Croix-Rouge vous informeLa Croix-Rouge vous informe qu’un boxest à votre disposition pour déposer lesvêtements dont vous souhaitez défaire.Ceux seront ensuite remis directement auxnécessiteux franconvillois ou valdoisiens.Vous pouvez également les déposer lors depermanences le lundi de 9h30 à 12h30 etle mercredi de 9h30 à 16h. Les personnesqui souhaitent pouvoir bénéficier de cetteaide peuvent venir le mercredi de 14h30 à15h30.➜ Croix-Rouge de Franconville : 9 rue d’ErmontNouveau pourla garde d’animauxUn site internet d’un type tout nouveau enFrance : www.animal-fute.com permet auxparticuliers d’échanger la garde de leurs animauxà tour de rôle. Ce système de gardeconvivial que certains Franconvillois ontd’ores et déjà adopté, propose une formuleparticulièrement économique (30€/an).Des commerçants formidables !Mieux connaître NOS commerçants: JOSIE TOILETTAGEPrésentez votre commerce, que vendezvous? Quels sont vos horaires d’ouverture ?Josie toilettage. Salon de toilettage canin.Vente d’articles pour chiens et chats. Vented’alimentation pour chiens et chats.Ouverture : mardi, mercredi et samedi de9h30 à 12h30 et de 14h et 18h. Le jeudi surrendez-vous.Quel est votre parcours professionnel ?Certificat de toilettage canin 2011. Médaille d’ordu meilleur apprenti d’Ile-de-France en mai 2011.Quand êtes-vous arrivé à Franconville ?Il y a 1 an. J’ai travaillé 1 an chez Josie Toilettageet depuis octobre 2012 j’ai rachetéson salon.Avez-vous une particularité, une spécificitéque vous souhaiteriez faireconnaître aux Franconvillois ?Toilettage chiens de toute race et pratiquecourante de l’épilation. Ouverte pour lesautres animaux de compagnie.➜ JOSIE TOILETTAGECentre Commercial de l’Epine-GuyonAvenue des Marais 95130 Franconville01 30 72 41 9721Franconville le journal n° 189 avril 2013NUMEROS UTILES• SAMU 15• SAMU Social 115• Police Secours 17• Pompiers 18• Numéro d’urgence européen 112• Police nationale 01 30 72 61 50• Police municipale 01 34 44 04 80• Médecins de garde 01 30 72 42 42• SOS médecins 01 30 40 12 12• Centre antipoison 01 40 05 48 48• Urgences dentaires 01 30 75 42 15• Ordre des chirurgiens-dentistes01 39 64 42 48• Violences femmes info 39 19• Allo enfance maltraitée 119• Alcooliques Anonymes 0820 32 68 83• SOS Amitié 01 42 96 26 26• SOS vétérinaires 08 36 68 99 33• Pharmacie de garde : 3237 (la liste n’a pas été communiquée à la Mairie)Pharmacies de gardeListe des pharmacies de garde le week-endsous réserve de changements• Samedi 6 et dimanche 7 avril :Pharmacie Madar Marché7, place du Général Leclerc Sannois01 39 81 34 16• Samedi 13 et dimanche 14 avril :Pharmacie Nguyen115 rue du Général Leclerc Franconville01 34 13 43 40• Samedi 20 et dimanche 21 avril :Pharmacie Chauny centre commercial del’Epine-Guyon Franconville01 34 13 55 86• Samedi 27 et dimanche 28 avril :Pharmacie Bertrand 24, route de MontlignonEaubonne 01 34 16 17 84Résogarde Pharmacie de garde Numéroaudiotel : 32 37 accessible 24h/24h(0.34 €TTC /min)


service pratiqueFAIRE-pART22Franconville le journal n° 189 avril 2013Vos maires adjointsMarie-Christine CAVECCHI1 er adjoint au maire, communication,affaires Scolaires, restaurationTous les jours en mairie sur RDV- service Scolaire : 01 39 32 66 13- service Communication : 01 39 32 66 02Françoise MENDY-LASCOTPetite enfance, enfance, centres de Loisirs,Jeunesse, Conseil Municipal des Jeunes,Politique de la VilleSamedi : 10h-12h sur RDV en mairie.Roland CHANUDETSportsSamedi : 9h-12h sur RDVBât administratif. 01 39 32 67 14Viviane BETISAffaires socialesMardi après-midi et jeudi matinsur RDV en mairie. 01 39 32 67 77Charles SOUIEDFinances, budgetMardi et Jeudi : 9h30-12hsur RDV en mairie. 01 39 32 67 28Eva HINAUXCulture, École de Musique,Événementiel culturel.Sur RDV : 01 39 32 66 05Yousef BENLARBIEspaces verts, Parcs et Jardins.Samedi : 10h-12h sur RDVBât administratif. 01 39 32 66 64Laurie DODINPersonnel communalTous les jours sur RDV en mairie.01 39 32 67 00Alain VERBRUGGHEUrbanisme, PLU, habitat, administration desservices Techniques, travaux neufs desbâtiments. Mardi : 9h-11h sur RDVBât administratif. 01 39 32 66 64Xavier MELKIConseils de quartier, voirie, réseaux divers,entretien des travaux neufs de voirie,réglementation. Tous les lundis sur RDV.01 39 32 66 64 et 01 39 32 67 26Vos conseillersmunicipaux déléguésPierrette CATUSSETransports, voirieTous les jours sur RDV Bât administratif.01 39 32 66 59Jean-Hubert MONTOUTLogementsur RDV en mairie.01 39 32 66 48Alda BAUGÉJumelage, MédiathèqueSamedi : 9h-12h et en semainesur RDV Espace Saint-Exupéry.01 39 32 67 38Claude FINCKInformatiqueMuriel MICHAUT-NicolaeEnvironnement, service Hygiène etSanté. Samedi : 10h-12h sur RDVBât administratif. 01 39 32 66 61Roger LANDRYAteliers municipaux et bâtiments,garage, propreté de la ville.Mardi : 10h-12h sur RDVBât administratif. 01 39 32 66 71Azzedine JABRCentre de SantéMardi : 14h-16h sur RDV.01 39 32 66 29Henri FERNANDEZService EntretienMardi : 18h-19h30 ; jeudi : 18h-19h30 ;samedi 10h-12h sur RDV. 01 39 32 67 60George YVARSService à la population : état civil,cimetière, élections, recensementSamedi : 10h-12h sur RDV en mairie.01 39 32 66 48Bruno DE CarliSeniorsSamedi : 10h-12h sur RDV01 39 32 67 77MICHEL DONOTAire d’accueil des gens du voyage01 39 32 66 00Christian LE ROUXSécurité2 e samedi du mois sur RDV01 39 32 66 53Monique MERCHIECommerce, développement économique,marchés de détailSur RDV 01 39 32 67 24Outre leur présence sur le terrain au quotidien où vous pouvez les rencontrer selon leur délégation,les élus vous reçoivent sur rendez-vous.➜ et d’autres permanences• Sur le Marché du Mail : les 6 et 20 avrilFrancis Delattre reçoit en mairie sur rendez-vous et en permanence librele dernier vendredi du mois à partir de 16h.Marie-Christine Cavecchi, Vice-présidente du Conseil généraldu Val-d’Oise reçoit sur rendez-vous.Gérard Sébaoun, Député de la 4 e circonscription (Franconville Citoyenne) :chaque 4 e samedi du mois, sur rendez-vous de 10h à 12h à la Maison des associations,pendant les périodes d’ouverture. Tél : 06 28 65 75 20.Bienvenue aux bébésDÉCEMBRE09 Elise DAVID DE SOUSAJANVIER14 Soumaya EL HANOUDI15 Clément COLLIN17 Mathieu MOKHEFI18 Gabriel JACQUET19 Kenji ADIMOWE WAWA21 Sacha VOISINRania GHAOUZI22 Valentin DESMONTS23 Hugo DOS SANTOS25 Noah LANDRYKelhya DANON26 Ghedjy KIZOLA NDIONGORose KEPEKLIANJulia TAQUET27 Lena MARTIN FASQUELLE28 Yaël ATAYIPierre CAMEIRAONaïla RAFIKSofiane NIBOU29 Kalvyn BARGAS30 Liya COSTAJoey KOUNKOU31 Saël GIEDHIOUfévrier02 Jaden RAYNAUD03 Silas AUGUSTE08 Shanna LAYAA LAULHE09 François SUN10 Soulaïmane REDA12 Nina CAPDEVIELLE-HEUGA14 Ophélie ABRANTESTous nos vœux de bonheurFévrier12 Lionel MUTOMBO & Nalina MOUNANGUI18 Assam AYAD & Louiza MESSAOUDIAvec nos regretsjanvier31 Eléonore BEZIAT née KUNZfévrier01 Sylvain JALAGUIER01 Jacques RIÉGERT04 Germaine BOSIO née BUCAMP08 Otmane ABADA10 Philippe GRANDJEAN15 Micheline CAROUGE née HURE17 Maria DE MENDONCA née CONTREIRAS20 Jacques ESKENAZI20 Eliane LAGACHE née GABRIELLI24 Suzanne LEGRAND née BÂTON


tribune libreFranconville citoyenneUnion Franconville avenirLe Débat d’Orientation Budgétaire 2013à Franconville : des chiffres alarmants !En conseil municipal le 21 février dernier, lors du débat d’orientationbudgétaire, Francis Delattre n’a pas répondu aux interrogations denotre groupe municipal sur l’état financier de la commune.Les chiffres sont effectivement alarmants :- La commune a vendu pour près de 10 millions d’euros de terrainsmunicipaux depuis 2010 et la dette n’a reculé que de 4,3 millionsd’euros sur la même période. Ces ventes ont surtout permis àla majorité municipale de boucler les différents budgets. Pourtantdans la lettre du Maire de novembre dernier, on pouvait lire : « pourl’ensemble des investissements de 2011-2012-2013, la communen’a pas eu et n’aura pas recours à l’emprunt. Ce qui contribueraà faire baisser sa dette de 8,4 M e ». Constat trois mois plus tard :le montant du désendettement est de 4,3 millions d’euros et la villeempruntera de nouveau 3,5 millions d’euros en 2013. Échec prévisibleou mensonge délibéré, F. Delattre est resté silencieux.- La situation financière continue à se dégrader fortement. En2013, la commune financera ses investissements, à peine supérieursà 2012, grâce à un emprunt de 3,5 millions d’euros et à la cessiond’un terrain municipal pour 3 millions d’euros. Sans cette venteexceptionnelle, la ville devrait contracter un emprunt non pas de 3,5mais de 7 millions €. Nous sommes dans la situation d’une famille quivendrait la voiture pour réparer la toiture ! La commune est entréedans une spirale négative. Notre niveau d’épargne n’a jamais étéaussi faible. Les ressources propres de la commune ne suffisent pas àrépondre aux dépenses de la collectivité. Par exemple, le programmede réhabilitation des écoles a pris un retard considérable.La majorité municipale réussit l’exploit d’ajouter une gestionbudgétaire calamiteuse à un développement urbain anarchiquefondé sur le « laissez faire des promoteurs ». L’évolution de notrecommune ne repose sur aucune vision harmonieuse de long terme.Les ventes des terrains municipaux (notre patrimoine !) devraient veniren appui d’une politique de développement urbain maîtrisé au servicede tous les Franconvillois. Hélas, ces ventes servent à répondre auxeffets négatifs d’une gestion budgétaire déséquilibrée et trop souventdispendieuse.www.franconvillecitoyenne.netAgir pour FranconvilleLe Maire découvre la populationAu fil de 9 rencontres, le Maire a découvert la population…semblant soudainement prendre conscience des réalités de laville qu’il dirige depuis 30 ans… comme le fait que le logementest la priorité des habitants de certains quartiers.Oui, le logement, les déplacements, le cadre de vie sont lespriorités des habitants. Encore faut-il vivre à leurs côtés, dansla vie « normale », pour le savoir !La réponse du Maire aux problèmes évoqués était souvent « Veneznous voir à la fin, on verra ce qu’on peut faire. » Quel sens del’intérêt général !modem-franconville.frPour les élus socialistes de Franconville,la bonne gestion c’est l’augmentationdes impôtsAlors que les dotations de l’Etat aux collectivités territorialesstagnent et qu’en réalité elles baissent en euros constants depuistrois ans ; alors que le partenaire départemental endetté par lepassage socialiste aux affaires est en difficulté, la commune deFranconville investit néanmoins 13 millions d’euros pour enparticulier la rénovation et la construction des écoles dans sonbudget 2013.Le retard « considérable » de trois mois pour les travaux de l’écoleCarnot est dû aux résultats des appels d’offres, ce qu’ignore lereprésentant du PS à la Commission systématiquement absent !Dans le même temps, et pour la 14 ème année consécutive,nous n’augmentons pas les impôts, ce qui amène l’oppositionsocialiste à communiquer sur une mauvaise gestion de laville dont en réalité, elle n’appréhende même pas le début desfondamentaux…- Le premier d’entre eux est l’autofinancement, c’est-à-dire, levirement de la section de fonctionnement (compte 023) à la sectioninvestissement (compte 021) dont ils ignorent même l’existence :o 2009 : 2 549 207 euroso 2010 : 1 730 354 euroso 2011 : 1 563 620 euroso 2012 : 2 550 000 euroso 2013 (prévisionnel) : 2 504 000 euros.Nombre de communes sont loin de ces chiffres. C’est ceci leniveau d’épargne et rien d’autre.- Ces deux dernières années, nous avons diminué notreendettement de 4,3 millions d’euros. Pour les ventes deterrains, nous avons affecté 50% au désendettement et 50%aux investissements. Ce sont probablement les critères d’une« spirale négative » !- Nous investissons et soutenons les activités locales et associatives ;- Nous contrôlons nos dépenses de fonctionnement etmaintenons l’intégralité des services à la population ;- En 2013 nous empruntons 3,5 millions d’euros pour 13 millionsd’investissement, c’est-à-dire l’exacte somme correspondant auremboursement en capital de la dette ainsi stabilisée.- Nous pouvons rappeler aux éminences socialistes locales quenous n’avons contracté aucun emprunt toxique, ce qui nousdifférencie de beaucoup de leurs collègues…Ceci dans un contexte économique aggravé par un gouvernementanti-entreprises, anti-classes moyennes, anti-intelligenceéconomique. Et leurs représentants locaux chantent à la mauvaisegestion comme une ritournelle à leurs propres insuffisances.Ils se veulent critiques, mais ils nous livrent une mauvaisereprésentation locale des impérities nationales que les Françaisobservent tous les jours : la vraie mauvaise pente c’estl’augmentation à l’infini des dépenses toujours insuffisantes sansjamais s’intéresser aux payeurs : en l’occurrence le contribuableet le producteur.monsieurlemaire@ville-franconville.fr23Franconville le journal n° 189 avril 2013


11-13 ans,Mer DAMGAN (Morbihan) : 14 joursLe village est implanté sur la côté à 25 km de Vannes et à 1 km de la mer.Accueil : le centre est situé à 500 m du bourg dans un parc boisé de2 hectares. Les bâtiments, tous de plain-pied, accueillent les enfantsen chambres de 4 à 6 lits avec lavabo et douche, les sanitaires étantregroupés au milieu de chaque unité. 2 salles d’activités, une bibliothèque,une salle polyvalente avec scène de spectacles, une salle dedocumentation, une table de ping-pong et un billard viennent compléterl’installation. Les aires de jeux sont réparties dans un vasteparc boisé : terrain de basket, terrain de foot, terrain de volley.Activités :Voile : initiationsur optimist oucatamaran enfonction de l’âgedes jeunes (2 à 3séances). Sortiesen caravelle,puis au choix :sorties à la journéeavec piqueniqueou perfectionnementpour des séances « à la carte » ou découvrir l’utilisationdu trapèze sur les catamarans. Test de natation obligatoire.Baignades. Découverte de la Bretagne. Randonnées de 2 jours, àpied ou à vélo, pour partir à la découverte de du pays breton : lecturede carte, orientation avec boussole, nuits en camping ou à laferme permettront aux jeunes de s’impliquer dans un projet en préparantleur mini-séjour avec l’aide de leurs animateurs(trices) : choisirle lieu, l’organisation des repas, choix du matériel, repérage del’itinéraire… tout un programme !Pêche à pied, et pour les mordus, pêche à la ligne avec moulinet.Dépose de filet et de casiers pour apprendre à reconnaître les différentesespèces. Confection possible d’un aquarium.Construction de cerfs-volants, de jeux en bois, création de décors,romans photos, films et montage vidéo sur informatique… Grandsjeux et veillées.Transport : train (transfert en car de Franconville à la gare parisienne)Dates de séjours :• du samedi 6 au vendredi 19 juillet• du dimanche 4 au samedi 17 aoûtActivités :LES SURFEURS DE L’ATLANTIQUE : Stage de surf. Les jeunes pourrontdécouvrir les joies de l’océan par un apprentissage ludique du surf(combinaison fournie) 3 séances.Stand Up Paddle : accessible à tous, cette activité consiste à se tenirdebout sur la planche à l’aide d’une pagaie tout en réalisant desfigures de surf. Peut se pratique dans les vagues ou en balade (1séance).Parcours accrobranches : 1 séance dans un parc disposant de nombreuxparcours de différents niveaux, dans les pins maritimes : tyroliennesgéantes, ponts de singe, lianes, …Excursion d’une journée sur l’île d’Oléron : découverte de l’île et aprèsmidiau centre aquatique avec au programme : pentagliss, rivière àbouées, toboggans géants, piscine à vagues et autres divertissements.Baignades et jeux nautiques dans la piscine du centre et en mer.VTC : randonnées dans les environs. Découverte de la région et del’environnement. Activités manuelles et d’expression. Grands Jeux,tennis de table et baby-foot sur place. Veillées.Transport : train (transfert en car de Franconville à la gare parisienne)Dates de séjours :• du samedi 6 au vendredi 19 juillet• du jeudi 1 er au mercredi 14 aoûtParticipation familiale : 487,48 € (soit 50 % du coût réel du séjour974,96 €). Si vous bénéficiez de l’aide de la CAF/AVE, votre participationsera de 287,48 €.OÙ ET QUAND S’INSCRIRE ? SEJOURS DE :Juillet : à partir du samedi 13 avril de 9h à 12hAoût : à partir du samedi 20 avril de 9h 12hOù : A LA K’FETE (boulevard Rhin et Danube, face au bowling,ancien boulodrome)Les jours suivants au service Jeunesse aux heures habituelles d’ouverture,Centre administratif, 30 rue de la station : 01 39 32 66 04Comment s’inscrire ?Se munir obligatoirement de :• 1 justificatif récent de domicile• photocopies des pages vaccinations du carnet de santé et maladiesinfantiles (BCG et DTP ou tétracoq…)• photocopie de l’attestation de la carte vitale en cours de validité• 1 photographie de l’enfant• en cas de divorce : photocopie du jugement• aide aux vacances enfants de la CAF : si vous bénéficiez de la CAF/AVE présentez votre notification le jour de l’inscription• vous souhaitez le prélèvement automatique : fournir un RIB.25Franconville le journal n° 189 avril 2013Participation familiale : 370,02 € (soit 50 % du coût réel du séjour :740,04 €). Si vous bénéficiez de l’aide de la CAF/AVE, votre participationsera de 185,01 € après déduction de l’aide.14-17 ans,Mer ARCES-SUR-GIRONDE (Charente-Maritime) :14 joursLe petit village d’Arcès-sur-Gironde se situe à 20 km de Royan. Larégion bénéficie d’un climat océanique avec un ensoleillementexceptionnel. Le camping se situe à 7 km de l’océan.Accueil : sur un terrain d’environ 1,2 hectare, le camping est exclusivementréservé au groupe. L’hébergement se fait dans des bungalowsen toile de 8 jeunes, tous équipés de lits et de rangements. Lacuisine et les locaux techniques sont « en dur ». La salle à mangeret la salle d’activités sont couvertes. Piscine chauffée sur le centre.Pièces à fournir ultérieurement : certains documents vous serontdemandés afin de compléter le dossier de votre enfant, après soninscription, à savoir :• un certificat médical daté de moins de 2 mois avant le départde votre enfant• pour les séjours à activités nautiques : un test d’aisance dansl’eau (test de non panique) ou un test de natation de 25 m minimum.Paiement : à réception de la facture, possible en 3 versementsmaximum. Tout séjour devra être réglé avant le départ de l’enfant.La Commune participe à 50 % pour tous les séjours.Ces séjours sont réservés aux Franconvillois. La municipalité souhaiteun bon séjour à tous les jeunes.


Pour les jeunesactivités proposéesauxJEUNESpendant les vacances scolaires26Franconville le journal n° 189 avril 2013Le service jeunesse a concocté un programme varié pour les 11-17 ans titulaires de la carte Passeport Loisirs.Inscriptions le samedi 13 avril au restaurant du Centre administratif de 9h à 12h.Lundi 29 avril• Equitation - 13h45-17h15 - Gratuit• Rugby - GratuitMardi 30 avril• Au cœur de la cavalerie de la GardeRépublicaine - Paris - 4.40 eJeudi 2 mai• Piscine - GratuitVendredi 3 mai• Promenade sur la Seine avecles bateaux parisiens• Rugby - GratuitMardi 7 mai• Journée à l’Abbaye de RoyaumontJeu parcours et atelier du maîtreverrier - 10 e• RugbyVendredi 10 mai• Initiation au golf• Accrobranches• Ecopark Adventures - Sannois6 e 11/13 ans7,50 e pour les 14 ans et plusLes jeunes en liste d’attente pourl’équitation lors des vacances d’hiverseront prioritaires.RAPPEL• Les horaires stipulés sur la plaquetteainsi que sur l’attestation d’inscriptionpour les sorties hors Franconville sontceux de départ du car. Nous ne pouvonsattendre les retardataireslorsqu’une visite guidée ou une activitéest programmée avec les prestataires.• Pour information, nous acceptons lerèglement des activités en espèces,chèque à l’ordre du Trésor public etchèque-vacances.Lundi 6 mai• Equitation13h45-17h15 - Gratuit• Piscine - Gratuit➜ Renseignements : Service Jeunesse : 01 39 32 66 04Le Service Culturel propose aux jeunes un projet de réalisation d’une newsletterautour du spectacle de danse contemporaine Valse en trois temps.L’idée est d’assister au spectacle le mercredi 17 avril à 19h à l’Espace Saint-Exupéry, et de bénéficier d’ateliers avec Yannis Ruel, journaliste à Mondomix,Vibrations et Les Inrockuptibles, qui vous aidera à écrire des articles critiques duspectacle.Puis la newsletter sera réalisée à l’Espace multimédia de la Médiathèque, et diffuséesur le site de la ville.Le projet se déroulera sur 3 après-midi, les mercredis 10, 17 et 24 avril.➜ Renseignements : 01 39 32 66 07 - nathalie.hamon@ville-franconville.fr


en images...[2][4]27[1] [2][3][1] 2 févrierConcert : Soirée Blues Rock avec Yellow Dogorganisée par le CFCF[2] 8 févrierConcert des enfants de l’école Jules Ferrydans le cadre de l’opération « Orchestre à l’école »Franconville le journal n° 189 avril 2013[3] 12 févrierCarnaval des enfants de l’école maternelleEpine-Guyon[5] 16 févrierCommission vie sociale du Conseil Municipaldes Jeunes (CMJ)[4] 20 févrierSpectacle jeune public :Grat’moi la puce que j’ai dans l’Do[6] 22 févrierVisite par une classe de l’exposition« Dérange ta chambre »[6] [5][7][7] 1 er marsRemise de Médailles et de Diplômes auxpompiers du Centre de secours de FranconvilleE. Thepault


Vous souhaitez êtreprésent sur ce supportLe journal de Franconville est diffuséà 16 500 exemplaires dans toutesles boîtes aux lettres de FranconvilleFaites confiance à notre expérience,à notre savoir-faire, à notre efficacité.Pour toutes vos insertionsappelez Stéphanie Binetau 02 31 35 48 78contact@conseilgraphique.frConseil Graphique, seulerégie habilitée par la mairiede Franconville à prospecterpour ce support.

More magazines by this user
Similar magazines