11.07.2015 Views

Download pdf - HSBC

Download pdf - HSBC

Download pdf - HSBC

SHOW MORE
SHOW LESS

Do you know the secret to free website traffic?

Use this trick to increase the number of new potential customers.

La Fondation HSBC pour l’Educationprésente ses lauréats 2012 et son bilan 2011Juillet 2012Crédit photo : Sébastien Cailleux


Sommaire Communiqué de presse 3 Bilan 2011-2012 6 Fiches d’identité des 7 lauréats de l’appel à projets 2012- AFPAD : « Education à la citoyenneté : Fil continu » 7- Collège Victor Hugo : « Carmen » 8- Compagnie O’navio Théâtre : « L’école du petit chroniqueur» 9- Institut du Monde Arabe – Collège Jean Vilar 10- Le CLIO : « La clef des contes » 11- Le CREA : « Parents et élèves réunis sur une même scène » 12- Pourquoi Pas Nous : « Les courts d’école » 13Politique philanthropique du Groupe HSBC dans le domaine del’éducation et de la culture 14 Membres du Comité Exécutif de la Fondation HSBC pour l’Education 16


Communiqué de presseLe 03 juillet 2012En 2012, la Fondation HSBC pour l’Education accompagne plus de30 initiatives associatives visant le soutien à l’éducation d’enfants défavorisésEn France, la question de l’accès à l’éducation des plus défavorisés est un sujet crucial.Plus globalement, les résultats de la France, en termes de réussite scolaire, sont en baisse :selon une enquête Insee réalisée en 2010, 15 % des jeunes sortent du système scolairefrançais sans aucune qualification; ils sont 40 % à connaître des difficultés importantes toutau long de leur scolarité.La voie choisie par la Fondation HSBC pour l’Education est celle de l’accompagnementd’initiatives associatives innovantes. Le coeur de l’action de la Fondation HSBC pourl’Education consiste à soutenir ceux qui sont actifs en matière d’innovation sociale, en leurfournissant pendant une durée comprise entre 1 et 3 ans des moyens financiers, et surtout,temps, réseaux et compétences pour lever de nouveaux fonds et créer les bases solidesnécessaires à l’épanouissement et à la réussite de ces projets.Le potentiel d’innovation, d’utilité sociale est déterminant dans le choix des lauréats quidoivent par ailleurs obligatoirement avoir proposé des missions : permettant à des collaborateurs de HSBC France de s’associer à leur action ; en 2011, cesont 3.742 missions qui ont été effectuées bénévolement par des collaborateurs HSBCauprès de partenaires soutenus par le Groupe HSBC en France. ayant un impact mesurable sur les résultats scolaires des enfants bénéficiaires : tauxd’échec scolaire en baisse, meilleure participation des enfants aux activités de groupe,évolution du taux de prise en charge par l’assistance sociale, retours positifs des enfantssur les projets auxquels ils participent.Dans le cadre de son septième appel à projets sur le thème « la culture comme moyen destimuler l’apprentissage des enfants en milieux défavorisés de moins de 13 ans », laFondation HSBC pour l’Education a reçu 108 dossiers qui ont été étudiés par IMS-Entreprendre pour la Cité, en charge de la présélection des projets pour la Fondation HSBCpour l’Education.Par la suite, le Comité Exécutif de la Fondation HSBC pour l’Education a retenu 7 nouveauxprojets (3 en Île-de-France, 4 en Province) et reconduit son soutien à 25 projets lauréats2010 et 2011.Cette décision porte ainsi à 32 le nombre total de projets soutenus en 2012 par laFondation HSBC pour l’Education.Depuis sa création plus de 80 associations et 22 000 enfants ont ainsi bénéficié du soutiende la Fondation HSBC pour l’Education.Ce communiqué de presse est diffusé parHSBC FranceSiège social :103, avenue des Champs Elysées75 008 Parissite internet : www.hsbc.fr


Les nouveaux 7 projets lauréats 2012-2013- L’AFPAD propose depuis 4 ans un dispositif expérimental auprès de 3 collèges dePierrefitte-sur-Seine pour accueillir les élèves exclus temporairement de leurétablissement. Le "Fil Continu" permet d'éviter la rupture entre l'élève et l'école etpropose une solution afin que ces jeunes ne soient pas livrés à eux-mêmes dans la rue.L’association travaille sur le retour en classe avec un changement dans la relation àl'école, sur la compréhension du sens de l'école et de la sanction.- Le collège Victor Hugo de Bourges, classé en Réseau Réussite Scolaire accueille 580élèves, issus pour les deux tiers d'entre eux de milieux sociaux défavorisés. Deux classesde 5 ème vont monter avec l’appui d’une troupe de professionnels et des institutionsculturelles locales la version réduite en chant et piano de l’opéra Carmen. Ce projetpédagogique ambitieux va permettre à ces élèves, non seulement de découvrir l'opéra,mais également de développer une pratique artistique. Il s'inscrit sur une durée de 2 anspropice à influer sur leur scolarité à court, moyen et long terme, à développer leur niveaud'ambition, et à acquérir des postures citoyennes.- La Compagnie O’navio, gestionnaire d’un théâtre jeune public propose «L’école dupetit chroniqueur» à 3 classes de CM1 d’écoles de quartiers prioritaires de Limoges etdu centre ville. Il s’agit de découvrir la littérature et le spectacle vivant par le biais derencontres avec les œuvres et leurs auteurs interprètes, suivies de la rédaction decritiques argumentées. Une façon à la fois ludique, pédagogique et culturelle d’amenerces élèves à porter un autre regard et une réflexion individuelle sur ce qu’ils ont vu,entendu et retenu de ces échanges.- Le Clio, association de référence sur la littérature orale, propose «La clef des contes» à3 classes d’un collège de Vendôme (41) situé en ZUS où chaque élève choisit un conte etl’aborde à travers toutes les matières du programme scolaire. Par le conte, l'écoute, lalecture, l'écriture et l'expression personnelle sont travaillées et encouragées.- Le Créa, Centre d’éveil artistique d’Aulnay-Sous-Bois (93), promeut depuis 25 ans lapratique des arts de la scène auprès des populations de Seine-Saint-Denis, constatantd’expérience, que le chant permet de développer l’écoute, la concentration, le respect, lamaîtrise de soi, la communication et le partage. Avec son projet «Parents et élèvesréunis sur une même scène», le Créa accompagne deux classes de CM2 et leursparents dans un travail de création vocale et scénique pointu.- L’Institut du Monde Arabe accompagne 4 classes du collège Jean Vilar de Grigny (91)qui selon une étude parue en 2011, est la ville la plus pauvre d'Ile-de-France, surdifférentes activités comprenant une visite guidée du nouveau musée autour de l’histoirede l’Islam, un jeu éducatif sur les langues françaises et arabes ainsi que la réalisationd’un livret de contes imaginaires. Le projet a pour vocation de stimuler les apprentissagesdes enfants de façon ludique, en articulant les activités proposées autour desthématiques du programme scolaire pour des publics souvent éloignés de la culture.- Pourquoi Pas Nous propose aux élèves de CM1/CM2 d’une école marseillaise, desateliers créatifs de courts-métrages durant lesquels les enfants vont réaliser undocumentaire sur le thème de leurs origines et des traditions, en partenariat avec uneclasse d’enfants boliviens. Cette approche du travail d’équipe et de la créationaudiovisuelle amènent un souffle nouveau sur l’école et donne du sens et de la motivationpour s’impliquer dans sa classe, son école et donc dans ses apprentissages.4


Origine géographique des 32 projets soutenus par la Fondation HSBC pourl’Education pour 2012-2013ContactsMarie-Françoise Hulin, Service de Presse HSBC France, tél : 01.40.70.35.33marie.francoise.hulin@hsbc.frMarine de Bazelaire, Déléguée Générale de la Fondation HSBC pour l’Educationtél : 01.40.70.35.71 – marine.de.bazelaire@hsbc.frNotes aux éditeurs :HSBC en FranceHSBC France, précédemment CCF fondé en 1894, a rejoint le Groupe HSBC en 2000 et aadopté la marque HSBC France en novembre 2005. Le siège de HSBC France est situé àParis. Avec près de 400 points de vente sur le territoire national et plus de 10 000 salariés,HSBC en France développe des activités de banque universelle auprès de clientèles departiculiers et d’entreprises.Le Groupe HSBCHSBC Holdings plc, maison mère du Groupe HSBC, a son siège situé à Londres. Le Groupesert des clients dans le monde entier à travers quelque 7 200 implantations réparties dansplus de 80 pays et territoires en Europe, dans la région Asie-Pacifique, aux Amériques, auMoyen-Orient et en Afrique du Nord. Avec 2 637 milliards USD d'actifs au 31 mars 2012,HSBC est l'un des premiers groupes de services bancaires et financiers au monde.5


Bilan 2011 - 2012 de la Fondation HSBC pour l’EducationEntre juin 2011 et juin 2012, la Fondation HSBC pour l’Education a soutenu 43 projets, dont 37 par lebiais de l’appel à projets. L’ensemble de ces projets utilise la culture comme vecteur d’accès àl’éducation de jeunes en milieux défavorisés.Deux objectifs pour la Fondation HSBC pour l’Education :- Permettre à ces jeunes de s’ouvrir sur le monde et renforcer leur goût d’apprendre.- Sensibiliser et impliquer les collaborateurs de HSBC France autour de projets sélectionnés, afinde leur permettre de s’enrichir de nouvelles expériences. De plus, lorsque cela est possible,HSBC favorise les complémentarités et l’échange avec d’autres talents soutenus par HSBCFrance.Sur la période de juin 2011 à juin 2012, près de 5 800 enfants ont bénéficié du soutien de laFondation HSBC pour l’Education.Un nombre croissant de collaborateurs bénévoles :On assiste à une montée en puissance de l’engagement de la part des collaborateurs de HSBCFrance. En effet, le nombre de missions effectuées par des collaborateurs bénévoles dans l’ensembledes projets soutenus par HSBC France est passé de 1.227 en 2008 à 3.742 en 2011.Les missions proposées par la Fondation HSBC pour l’Education sont très diverses. Elles vont del’accompagnement de sorties à l’aide pour la recherche de financement, en passant par laprésentation des métiers de la banque, ou l’assistance à la réalisation de site web. Sorties et tutoratont été plébiscités.L’an dernier, les associations suivantes ont particulièrement séduit les volontaires :Crédits photo : Sébastien CailleuxL’association Ecole d’Art Au Village (Edaav) propose une manière vivante deregarder et de transmettre le patrimoine aux jeunes, tout en favorisant leraccrochage scolaire. Deux projets ont été initiés en ce sens pour accompagner lesscolaires en privilégiant leur éveil artistique : « Dessine-moi la Méditerranée » àMarseille et « Dessine moi le musée du quai Branly » en Ile-de-France. Ces projetss’adressent principalement aux scolaires des quartiers défavorisés. Au cours devisites et d’ateliers dessin, Edaav leur fait découvrir leur environnement par lapratique des beaux-arts.Depuis 1987, à travers une structure unique en France et dirigé de main de maître par DidierGrojsman, le CRÉA centre d’éveil artistique d’Aulnay-sous-bois accueille 150 jeunes et adultes pourune pratique du chant et des arts de la scène encadréepar des professionnels. Le CRÉA s'est fait connaîtrepar la qualité et l'originalité du travail vocal et scéniquemené auprès des jeunes de 6 à 25 ans. Leursprestations artistiques de qualité leur permettent de seproduire sur les plus grandes scènes comme leChâtelet ou encore l’Opéra de Paris. Issus de milieuxsociaux très différents, ces jeunes sont rassemblésautour d'une même expression artistique qui équilibrele plaisir et l'exigence. Au delà d’une pratique artistiquede haut niveau, le projet du CRÉA a pour vocation deformer des citoyens cultivés, ouverts sur le monde, auxoreilles intelligentes et à l'œil critique. Le chant permetde développer écoute, concentration, respect, maîtrisede soi, communication et partage. Ici, la pratique artistique et culturelle est opposée à l'uniformisationdes individus et favorise l'épanouissement de chacun et le respect mutuel.6


Fiches d’identité des 7 lauréats de l’appel à projets 2012AFPAD : « Education à la citoyenneté : Fil continu »AFPAD, association créée en 2001Nicolas NISCEMI7, Place de la Libération 06 37 25 60 9993 380 Pierrefitte-sur-Seine 01.49.71.56.90hibat.tabib@afpad.pierrefitte93.frObjectif du projetMis en place à titre expérimental depuis 2008, « Fil continu » est un dispositif global et pluripartenarialpour les collégiens exclus et/ou décrocheurs des trois collèges de la ville de Pierrefittesur-Seine.Le projet est né de la volonté de plusieurs acteurs de la ville de se réunir pour luttercontre le décrochage scolaire, en apportant plus particulièrement une réponse au problème quiconcernait les collégiens exclus.Présentation du projetCe dispositif alternatif, inscrit au règlement intérieur des établissements concernés estsystématiquement prévu pour les élèves exclus au-delà de 2 jours. L’accueil des élèves exclus se faitpendant le temps scolaire. Bien que situé à l’intérieur du collège Gustave Courbet, dans un localéquipé mis à disposition par l’établissement, le dispositif prévoit qu’ils ne rencontrent pas les élèvesqui suivent les cours normalement.Les élèves s’engagent à venir pour la semaine complète. Les matinées sont dédiées au soutienscolaire et en particulier à la pratique de la langue française. Les lundis, mardis, jeudis et vendredis,les enfants participent à des ateliers sur la citoyenneté (médiation, groupe de parole, orientationprofessionnelle, médiathèque...). Les mercredis après-midi sont consacrés à des activités créatives(écriture, sculptures, réalisation de clips musicaux, de vidéos etc.) auxquels les enfants ont le choixde participer ou non.Le projet en cours est la création, avec une journaliste, d’un magazine papier dont le thème est « lajeunesse et l’école ». Dans le cadre de la création de ce journal, les enfants vont visiter l’atelier duphotographe Reza. Les élèves participant aux ateliers du mercredi après-midi reviennent toutes lessemaines, au-delà de leur temps d’exclusion.Lien avec l’écoleLes directions des établissements et les équipes pédagogiques sont directement impliquées : lesPrincipaux ou les Conseillers Principaux d’Education informent les familles et les élèves sur ledispositif « Fil continu », et y orientent les élèves sous condition de leur accord. Le CPE référent duCollège Gustave Courbet, et centralisateur des informations liées au dispositif « Fil continu », est enlien avec les deux CPE référents des collèges Lucie Aubrac et Pablo Neruda. Les 3 Principaux descollèges font partie du comité de pilotage du projet.Soutien demandé à la Fondation HSBC pour l’EducationSoutien financier : La dotation de la Fondation HSBC permettra la pérennité du projet etl’organisation de journées d’implication des collaborateurs dans le projet : 18 000 €.Soutien humain : Participer au lancement du Journal Rencontrer les jeunes pour leur expliquer les métiers de la Banque7


Collège Victor Hugo: « Carmen »Collège Victor Hugo créé en 1954Isabelle GUILLAMO91 rue Louise Michel 06 88 73 45 2218000 Bourges 02 48 24 27 06isabelle.guillamo@ac-orleans-tours.frObjectif du projetLe collège Victor Hugo de Bourges met en place un projet pédagogique ambitieux articulé autour dela création et l’interprétation d’une version réduite de Carmen par Georges Bizet. Il s’agit nonseulement d’initier les élèves à l’univers de l’opéra – aussi bien comme spectateurs que commeacteurs, chanteurs au sein d’un choeur ou décorateurs – mais encore de leur apprendre à s’investir età collaborer ensemble dans le cadre d’un projet collectif.Présentation du projetClassé en réseau réussite scolaire, le collège Victor Hugo de Bourges accueille 62 % d’enfantsdéfavorisés. A travers ce projet fédérateur, destiné à 2 classes de 5 ème , l’équipe pédagogiquesouhaite participer à l’ouverture culturelle des élèves par la pratique de la culture classique, ladécouverte des établissements culturels de la ville, afin d’influer sur les comportements et savoirsscolaires. Ces visites permettront également la découverte des métiers du spectacle.Une des deux classes participantes travaillera plus spécifiquement le chant choral puis la mise enscène tandis que l’autre se concentrera sur les décors et les captations vidéo du projet afin d’enréaliser un Making of. Ce projet débouchera sur une interprétation de Carmen accompagnée au pianoet associant des solistes professionnels et des chœurs d’enfants.Les séances hebdomadaires de travail seront ponctuées de sorties et visites thématiques,notamment une visite des coulisses de l’Opéra Bastille suivie d’une représentation de Carmen enversion intégrale, ou la découverte des institutions culturelles de la ville de Bourges (atelier de décorsde théâtre de la maison de la culture de Bourges…).Un spectacle intermédiaire sera proposé au terme de la première année dans l’enceinte du collège. Ala fin de la seconde année, le spectacle final associant la troupe de professionnels et les enfantsparticipants sera présenté dans l’auditorium du Conservatoire de la ville de Bourges.Lien avec l’écoleCe projet a été initié par des enseignants du collège Victor Hugo avec un axe pédagogique fort:travail d'écriture en français, approche historique et géographique, articulation avec l’éducationmusicale et les arts plastiques.Soutien demandé à la Fondation HSBC pour l’EducationSoutien financier : La dotation de la Fondation HSBC permettra la mise en place du projet et lefinancement du voyage à l’Opéra Bastille : 12 130 €.Soutien humain: Participer à l'organisation matérielle du spectacle Présenter des métiers de la banque8


Compagnie O’navio Théâtre : « L’école du petit chroniqueur»Compagnie O’navio Théâtre, créée en 1996Benoît PAIR32 rue de Tourcoing 06.85.46.46.0587000 Limoges 05.55.30.70.32production@onavio.comObjectif du projetL’association accompagne 3 classes de CM1 d’écoles de quartiers prioritaires de Limoges et ducentre ville à la découverte de la littérature et du spectacle vivant par le biais de rencontres et derédactions de critiques argumentées. Une façon à la fois ludique, pédagogique et culturelle dedévelopper le goût de la lecture et de l'analyse d'une œuvre.Présentation du projetDans un premier temps, les élèves sont invités à choisir et commenter des ouvrages de littératurejeunesse proposés par la compagnie, et souvent en lien avec les spectacles programmés. Lesenfants sont guidés et accompagnés dans ce travail de critique constructive et argumentée par desauteurs ou professionnels du spectacle, qui les aident à dépasser le J’aime/j’aime pas. Ils produisentensuite un compte rendu synthétique et critique de leur lecture afin de guider de futurs lecteurs dansleurs choix. Ces écrits seront accrochés sur un dispositif situé à l’entrée du théâtre.Parallèlement à ce travail de découverte de la critique par l’écrit, les enfants assistent auxreprésentations de 3 spectacles programmés dans le théâtre. Dotés d’un enregistreur audio, ilsenregistrent leurs commentaires et réactions à l’issue du spectacle, puis rédigent des chroniques surla pièce. Ils rencontrent également les acteurs, les auteurs et metteurs en scènes intervenant dansles 17 spectacles programmés sur l’année au théâtre. Ils vont en outre à la rencontre d’un libraire etde journalistes de presse écrite (l’Echo), radiophonique (France Bleu) et télévisée (TV7), sur leur lieude travail.Au terme du projet, les enfants réalisent et animent une émission culturelle inspirée de l’émissionemblématique de France Inter « le Masque et la Plume », qui sera diffusée sur les ondes de FranceBleu Limousin et relayée par un article dans l’Echo.Lien avec l’écoleCe projet est conduit sur le temps scolaire, en partenariat avec les enseignants qui utilisent ce projetaxé autour de l’écrit comme un support pédagogique. Il s’inscrit dans les directives du Rectorat autourde la promotion de la lecture.Soutien demandé à la Fondation HSBC pour l’EducationSoutien financier : La dotation de la Fondation HSBC permettra la mise en place du projet et laréalisation de l’émission radiophonique : 15 000 €.Soutien humain : Aider à la mise en place de la demi journée de restitution, sous la forme d'une émission de radio Développer la communication Aider à la recherche de partenariats et mécénat9


Institut du Monde Arabe – Collège Jean VilarInstitut du Monde Arabe, FRUP créée en 1980Adèle PARRILLAPlace Mohamed V 01.40.51.39.7475005 Paris aparrilla@imarabe.orgObjectif du projetL’IMA travaille, depuis 2010, dans le quartier de la Grande borne de Grigny, la ville la plus pauvred’Ile de France et souhaite prolonger son partenariat avec le collège Jean Vilar, situé en Zoned’Éducation Prioritaire. 4 classes se verront ainsi proposer différentes activités autour du musée afinde stimuler les apprentissages des enfants de façon ludique, en articulant les activités proposéesautour des thématiques du programme scolaire.Présentation du projetDans un premier temps, la formation de l’équipe pédagogique (professeurs, personnels éducatifs) etdes parents d’élèves prend place lors d’une journée comprenant une conférence ainsi qu’une visiteguidée des collections, afin de préparer la visite avec les classes.Dans un second temps, trois activités seront proposées aux élèves :- Une visite guidée du musée au cours de laquelle les élèves abordent les grandes étapeshistoriques de l’Islam,- un atelier découverte: «Les mots voyageurs», où les élèves découvrent des mots arabes entrésdans la langue française et des mots français entrés dans la langue arabe à l’aide d’un jeu decartes et d’un livret spécialement conçus pour l’activité,- une «classe conte» au cours de laquelle les élèves écrivent un récit de leur invention, qu’ilscalligraphient, enluminent et décorent sur un livret.Le troisième temps du projet sera l’installation pendant une semaine d’une exposition pédagogiqueau sein du collège, sur le thème de l’Andalousie et de son histoire. Ce thème a été choisi par lesenseignants, suivant les exigences des programmes scolaires. Les livrets réalisés lors de la « classeconte » seront également exposés à cette occasion.Lien avec l’écoleLe service des actions éducatives de l'IMA, qui entretient une excellente relation avec l'équipepédagogique du collège, a récemment rencontré l’enseignant référent pour discuter des projets àenvisager pour les années à venir. La perspective d'un partenariat pérenne entre le collège et l'IMAémerge comme une volonté commune et le projet proposé est le fruit d’une réflexion menée avecl’équipe pédagogique du collège.Soutien demandé à la Fondation HSBC pour l’EducationSoutien financier : La dotation de la Fondation HSBC permettra de financer les visites, les activitéset la collation pour 4 classes: 9 000 €.Soutien humain :Suivre la formation,Assister aux ateliers pour réaliser un reportage photo qui sera ensuite présenté au sein du collègelors de l'exposition itinérante.10


Le CLIO: « La clef des contes »Le CLIO créée en 1981Floriane NigouQuartier Rochambeau 02 54 72 72 9841100 Vendôme coordination@clio.orgObjectif du projetDestiné à deux classes de 6 ème d'un collège situé en Zone Urbaine Sensible à Vendôme et d’uneclasse ULIS, ce projet vise à rendre vivant l’apprentissage du conte inscrit au programme scolaire.Les histoires sont un merveilleux outil d'apprentissage et de lutte contre l'illettrisme : en écouterpermet à tous d'accéder au sens du récit, ce qui encourage et donne le goût de la lecture, en formulerexerce à l'écriture et au maniement de la langue.Présentation du projetCelui-ci se compose de 3 étapes successives :- ECOUTER : pendant cette phase de découverte des contes, une conteuse professionnelle racontedes histoires aux enfants afin de présenter le répertoire dans toute sa diversité,- LIRE ET ECRIRE : nourris par les récits qu’ils auront entendus, les enfants écriront eux -mêmes descontes et /ou liront ces contes,- RACONTER : une fois par mois, un intervenant extérieur (conteur, auteur, lecteur) est invité àl'atelier pour traiter plus en profondeur d'un sujet et partager son expérience. L'occasion de découvrirde nouvelles histoires, de nouvelles formes de contes (les "genres" du conte, les contes bilingues, lethéâtre d'images, etc.) et le travail pratique (exercice sur le corps du conteur, le geste, la musiquedans le conte, la voix, etc.). Le travail se conclut par une journée festive de restitution et de lecture decontes associant tous les élèves du collège, les parents et les partenaires locaux.Lien avec l’écoleLes professeurs référents de chaque classe, ainsi que la documentaliste du CDI de l'établissement,préparent et relient chaque intervention de la conteuse à leur travail pédagogique. Cette articulationavec les enseignements sera facilitée par le fait que le conte est inscrit au programme de 6ème, quele projet mobilise la langue sous différentes formes et que la documentaliste du collège a déjàexpérimenté un travail transversal autour du conte impliquant l’ensemble des équipes pédagogiques.Les parents d'élèves seront informés en début d'année de l'existence du projet.En cours d'année ils pourront suivre l'évolution grâce, notamment, à un carnet de bord que chaqueélève tiendra. Les parents seront ensuite invités aux évènements de clôture.Soutien demandé à la Fondation HSBC pour l’Education.Soutien financier : La dotation de la Fondation HSBC permettra la mise en place et la réalisation duprojet : 13 000 €.Soutien humain : Aider à la mise en place de la cérémonie de clôture de juin et de décembre : accrochage, texte,installation de la salle, accueil public.11


Le CREA: « Parents et élèves réunis sur une même scène »Le CREA créé en 1992Claire Grojsman85 rue Anatole France 06 98 20 75 7993600 Aulnay-sous-Bois 01 48 79 66 27clairegrojsman@lecrea.frObjectif du projetCe projet est destiné à deux classes de CM2 provenant des écoles de secteur de deux quartiers de laville très segmentés : une zone urbaine particulièrement sensible et un quartier pavillonnaire. Leshabitants de ces deux quartiers séparés par la route nationale n’ont pas ou peu l’occasion de serencontrer, d’où une défiance mutuelle. L’association constate, notamment lors de ses nombreusesinterventions en milieu scolaire, le fossé croissant entre l’école et les familles. Pour répondre à cesconstats culturels, sociaux et éducatifs, le CREA propose de réunir les enfants de deux classes deCM2 et leurs parents dans la création et l’interprétation d’un spectacle vocal et scénique.Présentation du projetUn travail de concertation préalable avec les intervenants artistiques, les équipes enseignantes et lesparents permettra de définir un thème structurant et d’identifier les chants s’y rapportant (adaptationd’un répertoire existant ou création spécifique).Ensuite, chaque semaine, un intervenant del’association se rendra dans chacune des classes pour travailler le chant choral et le travail scéniqueavec les enfants. Parallèlement, les parents des enfants seront réunis un samedi par mois dans unedes écoles des enfants pour préparer leur partie.Régulièrement, des regroupements de tous les élèves et de leurs parents seront organisés surl’espace du théâtre Jacques Prévert pour travailler la mise en scène et la coordination. En fin d’année,les deux classes concernées et les parents volontaires seront réunis une semaine entière dans lecadre d’une classe transplantée en province consacrée à la finalisation du spectacle. Ce projetaboutira à 2 représentations sur la Scène du Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois.Lien avec l’écoleCe projet se déroule sur le temps scolaire et dans le cadre d’une semaine transplantée. L’associationdispose de contacts suivis avec des enseignants, directeurs et inspecteurs d’académie concernés.D’expérience, elle constate que le chant permet de développer l’écoute, la concentration, le respect,la maîtrise de soi, la communication et le partage.Soutien demandé à la Fondation HSBC pour l’Education.Soutien financier : La dotation de la Fondation HSBC permettra la mise en place du projet et duséjour : 10 000 €.Soutien humain : Encadrer certaines répétitions durant l'année ; Aider la costumière à la réalisation des costumes ; Encadrer et aider pendant la semaine de montage de la création juste avant les représentations12


Pourquoi Pas Nous : « Les courts d’école »Pourquoi pas nous créée en 2002Marie CRUZ34 Rue Consolat 04 91 08 16 0613 001 Marseille pourquoipasnous13@yahoo.frObjectif du projetProjet créatif de court-métrage pour les élèves d’une classe de CM1/CM2 d’une école marseillaise.Les enfants vont réaliser un documentaire sur le thème de leurs origines et des traditions, enpartenariat avec une classe d’enfants boliviens. De nombreuses passerelles entre l'apprentissage enclasse et le projet seront établies afin d'enrichir l'action.Présentation du projetL’association propose aux élèves des ateliers de pratique artistique autour d’un but commun : réaliserun documentaire de fiction sur le thème de leurs origines et des traditions, en partenariat avec uneclasse d’enfants boliviens. Les ateliers mêlent expression corporelle et scénique, écriture dudocumentaire et tournage. Les enfants seront en lien avec les élèves boliviens par le biais d’un blogoù ils posteront articles et photos liés au projet.Grâce au séjour en Bolivie de l’association pour rencontrer les enfants et travailler avec eux, desportraits vidéos et réalisations artistiques (cartes, dessins) seront échangés entre les deux groupes.Ce projet s’inscrit dans la stratégie de l’établissement de réduction de la violence à l’école, travailconduit depuis 10 ans par la direction et l’équipe pédagogique. Pour ce projet collectif, chaque enfantest amené à se responsabiliser dans une fonction, ce qui permettra la valorisation de ses talents.Lien avec l’écoleTout au long de l’année, l’enseignant travaillera avec les élèves sur la découverte de la culturebolivienne, par des travaux manuels, des exposés, des costumes etc. La tenue du blog servira d’outilstimulant pour réaliser des travaux tels que des reportages photos, des articles, des films etc.Des réunions trimestrielles de présentation du projet seront également organisées à l’école endirection des familles et les parents seront sollicités pour accompagner les élèves lors des différentessorties et séances de tournage.Soutien demandé à la Fondation HSBC pour l’EducationSoutien financier : La dotation de la Fondation HSBC permettra la mise en place du projet sur laclasse de Marseille : 10 000 €.Soutien humain : Aider à l’organisation de la journée de présentation du projet en juin. Cette journée se fera enprésence des enfants et de leurs familles ainsi que des acteurs éducatifs et associatifs deMarseille et de la presse locale.13


Politique philanthropique du Groupe HSBCdans le domaine de l’éducation et de la culturePlus d’équité face à l’éducationPour HSBC, la réussite des jeunes générations représente un enjeu de société, mais aussiun levier de performance économique essentiel, c’est pourquoi le Groupe HSBC a choisi decontribuer par ses actions à tenter de réduire les inégalités.Jugeant l’implication des collaborateurs essentielle à leur sensibilisation, le Groupe HSBCsoutient, en outre, en priorité des programmes de mécénat qui permettent leur implication.Le Global Education Trust du Groupe HSBC, basé à Londres, définit les grandes lignes dela politique de mécénat en matière d’éducation. Les priorités actuelles du Groupeconcernent les initiatives qui s’adressent aux enfants et aux jeunes en privilégiant lesdomaines suivants : les programmes destinés aux enfants et aux jeunes issus de milieux défavorisés ; les projets éducatifs ayant pour but de renforcer les niveaux de connaissancesfinancières et économiques ; la formation à la protection de l'environnement.Pour appliquer cette politique, HSBC propose plusieurs programmes mondiaux quipermettent aux différentes entités de s’impliquer ou de développer en complément, desinitiatives propres.Pour exemple, Future First, mis en place en 2006 par HSBC Global Education Trust, vient enaide à des enfants en situation de grande précarité.En mars 2011, le Président du Groupe HSBC a annoncé le renouvellement du programmede 2011 à 2016 pour un montant de 15 millions de dollars.Application de la politique philanthropique du Groupe HSBC en FranceEn ligne avec la politique du Groupe, HSBC France accompagne les jeunes générations, dela petite enfance à l’entrée dans la vie professionnelle, et a consacré en 2011 plus de 2,2million d’euros à des programmes caritatifs.HSBC France est ainsi venu en aide en 2011 à près de 7.000 enfants.En 2011, plus de 35% des collaborateurs se sont impliqués à titre bénévole dans des actionsde développement durable proposées par le Groupe HSBC en France.Avec Future First :‣ 12 associations ont été soutenues en France via ce programme. Fin 2011 et depuis lamise en place du programme, plus de 1.700 enfants, confrontés à des situationsparticulièrement difficiles, bénéficient d’un soutien dans l’Hexagone.Avec la Fondation HSBC pour l’Education :Le champ d’intervention de la Fondation HSBC pour l’Education se structure autour de troisactions distinctes et complémentaires :14


‣ La sélection, au travers d’un appel à projets annuel, et l’accompagnement d’associationsou d’institutions dont l’objet est de faciliter l’accès à l’éducation de jeunes en milieuxdéfavorisés, par la culture.‣ Le soutien à certains projets emblématiques et/ou particulièrement innovants d’un pointde vue social.‣ Le support d’initiatives et d’organisations transversales comme l’Institut Télémaque,l’association Energie Jeunes ou Cinéma pour Tous.Les structures sélectionnées bénéficient pendant une période de 1 à 3 ans d’un soutien quise déclinent en trois volets :- Financier : les porteurs de projets doivent motiver leurs besoins et spécifier leurs attentesà l’égard de la Fondation HSBC pour l’Education.- Humain : la Fondation procède à un appel à volontariat en interne pour identifier descollaborateurs, relais des porteurs de projets avec la Fondation. HSBC France encourageses collaborateurs, pour qui cet engagement représente un facteur de développementpersonnel et professionnel, en abondant le temps que ces derniers y consacrent sur leurtemps libre par des demi-journées sur leur temps de travail, lorsque la mission le justifie.- Médiatique : la Fondation HSBC pour l’Education communique enfin sur les projetsretenus et contribue ainsi à améliorer leur notoriété.15


Membres du Comité Exécutif de la Fondation HSBC pour l’EducationPrésidé par Jean Beunardeau, Directeur Général de HSBC France, le Comité Exécutif dela Fondation est composé de :Représentants de HSBC FranceMarine de Bazelaire, Directrice du Développement Durable de HSBC France et DéléguéeGénérale de la Fondation HSBC pour l’EducationAnne-Lise Bapst, Directeur de la CommunicationPatrick Doreau, Directeur Centre d'Affaires Entreprises, Aquitaine SudThierry Hauguel, Directeur des Ressources HumainesPersonnalités extérieures Carole Diamant, Professeur de philosophie en lycée et à Sciences Po et Déléguée de laFondation « Egalité des chances » de l’Académie de Créteil Isabelle Giordano, journaliste, animatrice de télévision et de radio, elle est égalementPrésidente fondatrice de l’association Cinéma pour tous Sonia Imloul, Présidente de « Respect 93 » - prévention du crime chez l'enfant, Membredu Conseil Economique et Social, Membre de l'Institut Montaigne en charge du thème« intégration dans la politique familiale » Reza, Photographe iranien très impliqué à titre personnel dans l'éducation en milieuxdéfavorisés et l'éducation à l'image au travers de l’association Aïna World dont il estfondateur et Président Odon Vallet, professeur à la Sorbonne et écrivain, il est également mécène pourl’éducation. Chaque année sa fondation offre des milliers de bourses d’études à dejeunes étudiantsD’un représentant de la Fondation de France, fondation abritant la Fondation HSBCpour l’EducationFrancis Charhon, Directeur Général de la Fondation de FranceHSBC France103, avenue des Champs Elysées, 75419 Paris Cedex08, FranceTéléphone. : (33 1) 40 70 70 40Web : www.hsbc.fr16

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!