en France et dans le monde… - Saint-Priest

ville.saint.priest.fr

en France et dans le monde… - Saint-Priest

saint-priestL'invité de La rédaction : L'éditoriaListe jean-Marie coLoMbanisaint-priestMENSUEL D’INFORMATIONS Nº 216 – jA N v I ER 2011rétro2010tous les moments marquants del'année, à saint-Priest, en Franceet dans le monde p. 22


nº 216janvier2011en Ville p. 4> Les artistes locaux sous lesprojecteurs du 15 janvier au5 février.• Quatre lycéennes récompensées pourleur travail sur la résistance• Pleine Lune 4, une ligne de bus pourles oiseaux de nuit.• Le quartier Diderot s’expose à cœurouvert.entretien p. 14Rencontreavec Martine David> Bilan de l’année écoulée etévolutions à venir pour Saint-Priest,le maire répond aux questions deCouleurs.société p.18Contraception,et si on en parlait ?> Elle suscite questions, tabous etgêne, mais est pourtant un alliéindispensable des femmes. Coupd’œil sur la contraception, son histoire,son emploi et les difficultés quipersistent face à son utilisation.Toute la ville en un clicwww.ville-saint-priest.frsommairela rétro 2010 p. 22Un an d’événements> À Saint-Priest, en France et dansle monde, retrouvez les grandsmoments de l’année 2010 commentéspar un invité de marque :Jean-Marie Colombani.En pagEs cEntralEs, un calEndriErà détachEr avEc lEs principauxévénEmEnts dE l'annéE 2011 !associations p. 50> Ce mois-ci, zoom sur...La coordination FCPEsorties p. 52> Cinéma, livres, spectacles,musique… Les nouveautés du moissports p. 54> Le calendrier de vos rendez-voussportifsLibre expression p. 56> Expression des groupes politiquesbloc-notes p. 58> Adresses et numéros utilesPetites annonces p. 59> Les petites annonces gratuitesédito d’Yves CharmontPilule amèreUne pilule est amère quandon n’en veut pas mais qu’onnous oblige à la prendre. Ellereste là, en travers de la gorge.Et quand elle ne veut pas passer, elle nepasse pas ! Cette pilule amère, c’est celled’une année aigre, perturbée, agitée, donton n'a pas beaucoup de bons souvenirs.Quelques-uns quand même : à l’exempledu Pape qui ne met plus le préservatif àl’index. Je crois qu’il tient le bon bout…À ce sujet, je suis particulièrement fier devous présenter, dans ce numéro, un articlesimple sur la contraception. Loin des clichés,des malentendus et surtout des pressions dela société, nous avons voulu revenir sur desquestions qui touchent les femmes, jeuneset moins jeunes. Parce que rien n’est acquiséternellement, il faut faire de la pédagogie ;comme Wassyla Tamzali parlant de sesamies et de la lutte contre la domination etle contrôle du corps des femmes : « ellesn’ont pas renoncé à réaffirmer, chaque foisque c’était nécessaire, que le droit desfemmes à disposer de leur corps n’était pasnégociable* ». La pilule, quand on la veut maisqu’on nous empêche de la prendre, rend amère.L’offre de moyens de contraceptionn’empêche pas, pour autant, notre paysd’avoir une natalité vivace, ni notreville (avec 500 habitants de plus aurecensement cette année) ! Continuons lecombat et souhaitons par avance une viepleine de Couleurs aux bébés de 2011.* Dans « Une femme en colère »,Wassyla Tamzali, Gallimard, 2009.TOUTE L’éqUIpE DE vOTREMAgAzINE vOUS pRéSENTESES MEILLEURS vœUx pOUR 2011.COULEURS DE SAINT-PRIEST : édité par la mairie de Saint-Priest (Service communication : place Charles Ottina - BP 330 - 69801 Saint-Priest Cedex Tél. 04 78 20 03 48 - Fax 04 78 21 81 02) - redaction@mairie-saint-priest.fr - Directrice de lapublication : Martine David - Directeur de la rédaction : Yves Charmont - Rédactrice en chef : Christine Nadalini - Rédaction : Christine Nadalini, Hélène Bourchenin, Fanny Thénard, avec la collaboration de Paul Grange, Chantal Lambert,Stéphanie Jansen, Yvan Schneiderlin - Direction artistique, mise en page : Ronald Narcisse - Photos : Service com', sauf mention - Correctrice : Laurence Bros - Dessins des coccinelles :Jean-Marie Boussard - Publicité : Fabienne Branchy-Chevalier - Gestion / relations clienle : Philippe Jolly - Maquette : 2 e Communication/Idéogram - Couleurs sur internet : Fanny GilletImpression, façonnage : Roto Aisne SN Maulde et Renou Aisne - Imprimé sur Eural Premium 100 % recyclé - Dépôt légal à parution - ISSN : 1289-9755. Ce numéro a été tiré à 23 500 ex.3


saint-P r iestenville8 décembreUne brillante premièrePour la première fois à Saint-Priest, un véritablespectacle a été proposé à l’occasionde la Fête des lumières. Féerique, acrobatiqueet musical, le ballet concocté par la compagnieTranse Express a illuminé le Château, parépour l’occasion de ses plus belles couleurs. Unrégal pour les spectateurs qui avaient entaméles festivités lors des traditionnelles illuminationsde quartier.4


conseil municipal des jeunesLes 20 nouveaux sont arrivésDésignés par l’ensemble des classesde quatrième des collèges deSaint-Priest, les nouveaux conseillersmunicipaux « juniors » entament leurpremier mandat. Ils ont été élus le30 novembre dernier avec un taux departicipation de 95 %, score très satisfaisant.Les 20 nouveaux ont rejointles 12 « anciens » qui poursuivent leurmandat. L’effectif total du conseilmunicipal des jeunes est de 32 élus.La nouvelle équipe a démarré sur leschapeaux de roues : la journée d’intégration,surnommée « la folle journéedu CMJ », s’est déroulée samedi4 décembre en présence des élus encharge de la Jeunesse, Adrien Drioli,Véronique Schmitt et Yannis Al Mahdi.Une rencontre autour de jeux de rôle etd’animations diverses. Puis, le8 décembre, les jeunes ont participé àleur première réunion plénière dans lasalle du conseil municipal. Les idées deprojets ne se sont pas fait attendre :création de supports de communication(facebook, forum internet,journal…), organisation d’un bal defin d’année agrémenté d’un tremplinjeunes talents, actions pour la protectionde l’environnement (concoursquartiers propres, journée sans voitures,etc.) ou encore organisationd’une journée sur le thème de la danse.« C’était très intéressant de voir ces collégienslancer spontanément leurs idéesde projets » souligne Blandine Cavarec,responsable du service jeunesse. « Lesjeunes ont un véritable respect mutuellors des séances, ils ne se coupent pasla parole, s’écoutent les uns les autres,en utilisant les micros. Cette nouvelleéquipe promet le lancement de beauxprojets ». Après ce premier conseil, desgroupes de travail vont se mettre enplace. « Nous allons créer quatre commissions» explique Blandine « et nousassurerons le suivi des projets avec lesjeunes au rythme d’une séance parmois ». Roulez jeunesse !> Retrouvez la liste complète desélus et les informations du conseilmunicipal des jeunes sur le site dela Ville : www.ville-saint-priest.fr> NOUVEAUx COMMERCES, NOUVEAUx SERVICES :H2O Concept, plomberie, 13, montée de Robelly,tél. 06 33 01 54 80, courriel : h2oconcept@orange.fr -Christophe Lopez, électricien, 11, rue Aristide Briand,tél. 06 80 11 24 12, courriel : c.lopez.electricite@bbox.fr -Horizon permis, auto-école, 60, rue de l’Égalité,tél. 04 72 22 63 95 – L’Épicerie, épicerie fine et vins,2, rue Anatole France, tél. 04 72 48 41 36.5


saint-P r iesten villeexposition des artistes locauxDes Traces de peinture sur les mursUn premier coup de pinceau, une couleur, unetrace… déjà une émotion. C’est ainsi quedébutent les tableaux d’Eveline Gallet pour sa nouvellecollection d’acryliques Traces.« Figuratif ? Abstrait ? Peu importe… » explique-telle,« ce qui compte pour moi, c’est de faire naître ununivers sensible, personnel, que le spectateur pourrase réapproprier avec son propre imaginaire. Rien n’estdéterminé à l’avance. Le point de départ est simplementune trace spontanée. » Cette artiste san-priotese consacre entièrement à la peinture depuis dixans. Elle a mis de côté son métier d’institutrice etpartage aujourd’hui son temps entre la peinture, laphotographie, la gravure et l’enseignement de l’artplastique. « Ma mère était peintre, j’ai baigné dans cemilieu, c’était donc naturel pour moi de prendre lespinceaux. » L’ensemble de sa collection Traces seravisible lors de l’exposition des artistes locaux qui setiendra au Château de Saint-Priest, du 15 janvier au5 février. À cette occasion, cinquante-deux artistesexposeront leurs œuvres : tableaux, aquarelles,collages, sculptures... Des créations originales, dontles installations in situe et créations inédites de laplasticienne lyonnaise Leslie Amine.À noter, une rencontre avec les artistes est organiséesamedi 22 janvier de 14 h à 18 h, et samedi29 janvier, Leslie Amine animera un atelier plastiquede 9 h 30 à 12 h.> Exposition des artistes locaux du 15 janvierau 5 février au château de saint-priest.Ouvert mercredi, vendredi, samedi de 14 h à18 h. tél. 04 78 21 25 58.animations retraitésAvant-goût de fêtesFeuilleté au saumon, chapon et bûche pour les uns ; rock,valse et madison pour les autres ; spectacle aux airs « sixties» pour les derniers… la fin d’année a été bien animée pourles retraités san-priots. À l’occasion des fêtes, le CCAS leurproposait trois activités, culinaires ou divertissantes, à choisirselon l’envie. Toujours aussi apprécié, le panier-repas a été laplus prisée des réjouissances, et ce sont quelque 3 000 retraitésqui ont ainsi eu droit à leur colis gourmand. Un cadeau de Noëlà savourer et à partager, pour donner bon goût à cette find’année.Quelque 3 000 retraités san-priots ont choisi cette année le panier garni du CCAS.6


création d'entreprise210 porteurs de projets en 2010Sur le plan quantitatif, le nombre de porteurs de projets passés en 2010 parle Dace (dispositif d'aide à la création d'entreprise de la Ville de Saint-Priest) est relativement stable par rapport à l'année précédente. Soit 210 personnes,avec un équilibre entre le commerce, l'artisanat et les services. Unchiffre à manier toutefois avec précaution, puisque 40 seulement sont réellementpassés à l'acte. « Je remarque deux fortes tendances » expliqueSylvie Passelaigue, responsable du Dace. « Tout d'abord l'anticipation. En effet,beaucoup de personnes salariées, inquiètes par rapport à leur avenir professionnel,décident de s'inscrire dans un parcours de création. La seconde tendance est l'attraitdu statut d'autoentrepreneur. Ce statut étant relativement souple, certainsporteurs de projets s'impliquent beaucoup moins que dans un parcours classiqueOr, sans stratégie de développement, sans réflexion, il est difficile de réussir ».Ajoutons une 3 e tendance, le nombre croissant de femmes porteuses de projets.Allez, une petite 4 e : ces dernières s'impliquent souvent à fond…Afin d’améliorer l’accueil du public,les bureaux du service état civilde la mairie sont en travaux jusqu’àfin février. Les San-Priots peuventcontinuer à effectuer leurs démarchesadministratives. Attention toutefoispour les demandes de passeports biométriques.La réhabilitation de lazone d’accueil contraint en effet àréduire le nombre d’enregistrements.Les administrés sont invités, soit àreporter leur demande, soit à effectuerleurs démarches dans une autrecommune équipée de stations biométriques(Bron, Vénissieux, Villeurbanneet Lyon pour les plus proches. Listedes communes à télécharger sur lesite www.ville-saint-priest.fr/identite-passeport,119.php).Que ce soit dans le commerce, l'artisanat ou le service, le nombre decréation d'entreprise à Saint-Priest est resté stable en 2010.travaux service vie civileLes demandes de passeportperturbées7


saint-P r iesten villecréationSur la route d’AlicePièce sur le thème de l’errance et de l’adolescence, mise enscène par Anne Courel - actuelle directrice du CCTA - enjanvier 2010, Alice pour le moment est un « road movie initiatiqueet tendre » signé Sylvain Levey. Interprétée par la CompagnieAriadne et présentée ce mois-ci sur la scène san-priote, elle proposeun voyage au cœur des souvenirs et de l’imaginaire d’unejeune fille née au Chili, grandie en France, marquée - et parfoismalmenée - par le nomadisme obligé d’un père réfugié politiqueabonné aux jobs précaires…Sur scène, toute une histoire défile dans le rétroviseur d’Alice etses parents, recadrée en plans très serrés. Outre ces trois personnagesprincipaux, les comédiens jouent aussi les « autres » : lesvoisins qui regardent déménager à la cloche de bois, les amis, unchéri de rencontre, la vieille dame qui donne une voiture, autantde personnages « qui se révèlent de moins en moins effrayants, demoins en moins oppressants à mesure qu’Alice avance et grandit ».Véritable tranche de vie, voyage d’initiation dans une France« plutôt sympathique », au gré des installations toujours provisoiresde cette famille de réfugiés permanents, cette « piècehumaniste », comme la qualifie Anne Courel, présente un texteattachant sur « la violence de l’exil avec la force de l’amour ».Et l’humour d’un auteur intégralement voué au Théâtre avec ungrand T.> alice pour le moment, mise en scène Anne Courel.Mardi 18 et mercredi 19 janvier à 20 h 30 au centre culturelThéo Argence. Billetterie : 04 78 20 02 50.www.cctheoargence-saint-priest.frrecensementL’heure des comptesNouvelle année, nouveaux comptes ! Commetraditionnellement, le mois de janvier marquele début du recensement de la population. La campagne2011, qui se déroulera du 20 janvier au26 février, sera l’occasion pour les agents recenseurs(notre photo) de rencontrer 8 % de la populationsan-priote, tirés au sort par l’INSEE. Leshabitants concernés seront informés à l’avancegrâce à un courrier du maire, et recevront unefeuille de logement et un bulletin individuel (unpar occupant du foyer) à remplir. Les questions,portant sur la composition familiale, la situationprofessionnelle ou le logement, serviront à mesurerla population mais aussi à mieux cerner le profil etles besoins des habitants. Un agent recenseurnommé par la Ville sera chargé de récupérer lesdocuments une fois complétés. Il sera muni d’unecarte d’identification portant son nom et sa photo,signée par le maire. Attention, ces agents sont lesseuls habilités à réaliser cette opération. Une foiscollectés, les formulaires seront traités par l’INSEE,qui analysera les réponses et mettra à jour leschiffres de la population municipale. Pour info, lesrésultats 2010 viennent de tomber : nous sommes41 820 San-Priots, soit 500 habitants de plus quel’an dernier. Alors, qu’en sera-t-il en 2011 ?> Contact coordinateur communal :Bruno Escrouzailles (04 72 23 49 56).8


club athlétiqueLa force de contactde Samy Ben MessaoudCet automne, l'un desplus importants clubsde la ville s'est doté d'unenouvelle équipe dirigeante,suite à la décision du présidentTournebize de ne pas sereprésenter « pour des raisonspersonnelles ». Le CASP,le Club athlétique de Saint-Priest, fondé par GustaveCoste, compte aujourd'hui550 membres, dont unegrande majorité de femmes qui viennentpratiquer en loisirs, gym, aérobic,step, musculation légère, encadrées parsept professeurs salariés. Une trentainede licenciés s'adonnent à l'haltérophilie,récoltant régulièrement destitres internationaux. Pour gérer toutcet ensemble, il importe de se doterd'une équipe dirigeante non seulementcompétente, mais aussi « ouverte audialogue et à l'écoute », insiste le nouveauprésident Samy Ben Messaoud. Auclub depuis 25 ans, Samy en connaîtbien tous les rouages puisqu'il a pratiquéla compétition et entraîne toujoursles jeunes haltérophiles. Chargéde la communication au sein du bureauservice de nuitPleine lune 4 est de sortieprécédent et animant des émissionssportives sur Radio Pluriel, il comptebien développer les contacts avec lesadhérents. Le site internet sera notammentrefondu pour être plus interactif.En projet, la création d'une sectionhandisport avec la présence au bureaude Nordine Bouayad, président du cécifoot.Quant aux locaux du Radar, murs,plafonds et sols seront rénovés. Le12 décembre, le nouveau bureau a faitses premières armes publiques en organisantavec succès les Championnatsdu Rhône de développé-couché.> Club athlétique de Saint-PriestTél. 09 54 17 65 73.Pleine lune 4 n’est pas le titre d’un nouveau film de loup-garou, mais lanaissance d’une nouvelle ligne de bus ! Celle-ci permettra aux San-Priots desortir à Lyon, de faire la fête, de voir des spectacles, de se distraire, puis de rentrertardivement chez eux en toute sécurité. La permission de minuit, c’est fini ! Ceservice est proposé deux nuits par semaine à raison de deux départs de Lyon-LesTerreaux : les vendredi et samedi à 1 heure et 3 heures du matin.Ce dispositif, souhaité par Martine David, vient d’être mis en place à titre expérimentalpar le Sytral, gérant des lignes TCL. Afin de pérenniser cette ligne, il estsouhaitable qu’elle soit empruntée par un maximum de personnes, sachant qu’elledesservira l’hôtel de ville Louis Pradel, Bellecour, Jean-Macé, Gerland, les États-Unis puis Saint Priest sur le trajet de la ligne 53. Ce parcours s’inspire des premièreslignes noctambules en service depuis quelques années entre le centre-villede Lyon et le campus de la Doua, les grandes écoles d’Écullyou encore Grange Blanche. Des lignes aujourd’hui toujoursen activité vu leur utilisation.Avis aux noctambules, plus la ligne sera fréquentée, plus laVille aura la chance de bénéficier de ce dispositif à longterme. À bons entendeurs, bonne soirée !> Plus d’infos : Allo TCL 0820 42 7000(0,12 € / min depuis un poste fixe) - www.tcl.fr9


saint-P r iesten ville> COLLECTE DES SAPINSDE NOëL : Avis auxretardataires. Vous pouvezencore venir déposer votresapin les mercredi 12 etsamedi 15 janvier placesF. Buisson et R. Salengro.Quartier DiderotLes habitants se livrent à cœur ouvertIl y a Danièle, Sonia, Mohamed,Henriette… tous habitent ou ontvécu une grande partie de leur vie aucœur du quartier Diderot. Un quartierqui change de visage depuis cinq ans,dans le cadre de l’opération de renouvellementurbain. Après les premièresdémolitions des bâtiments Jaurèset Kléber, suivront bientôt celles deDiderot et de Sellier.Pour accompagner les habitantsautour de cette transformationurbaine, l’équipe de la maison dequartier a mené avec eux un projetqui s’articule autour de la réalisationd’un livre et d’une exposition :Transformations visibles et invisibles,pour que perdure la mémoire de cequartier. Les habitants en sont lesacteurs centraux. Leurs récits ontété recueillis par l’écrivain publicKaïs Dguichi et des photos ont étéprises pour illustrer leurs témoignages.« Nous voulions laisser des traces denotre vie ici, et pouvoir les montreraux jeunes générations » raconteMohamed, qui reste encore trèsattaché à son quartier après avoirété relogé à Bel Air 2. « Je reviens trèssouvent, j’ai encore mes amis ».Ils expriment tous beaucoup de nostalgiepour ces temps révolus où êtrevoisins signifiait beaucoup. « On étaittrès proches les uns des autres. Tout lemonde se donnait la main, on seretrouvait souvent chez les uns ou lesautres » se souvient Mohamed.Aujourd’hui, le quartier va renaîtreavec de nouveaux logements, desMohamed Hajjara a vécu 15 ans dansle quartier Diderot. Relogé aujourd’huià Bel Air 2, il garde de toutes cesannées un souvenir ému : « Je suisresté très attaché à mes anciens voisinsque je rencontre toujours, ils fontcomme partie de ma famille ».commerces et espaces publics. « Ilfaut maintenant aller de l’avant »reconnaît Danièle, « les aménagementsqui vont être réalisés profiterontà nous tous ». De son côté, la maisonde quartier entend restaurer avec seshabitants cette atmosphère convivialeen organisant de nouveauxprojets. « Tous ces changements sontl’occasion de développer une autredynamique en y associant les nouveauxarrivants. La maison de quartieren sera le lien » souligne PierreGiraud, directeur de la structure.> Exposition transformationsvisibles et invisibles à voir jusqu’au15 janvier à la médiathèque. Pourobtenir le livre, contacter la maisonde quartier : 04 78 24 53 31.> JEUNES BÉNÉVOLES :Le bureau informationjeunesse et le servicejeunesse de la Villerecherchent des jeunesâgés de 11 à 30 ans,engagés dans des actionsde bénévolat et souhaitantfaire partager leurexpérience. Contact BIJ :04 78 21 93 50.> FERMETURE DE LAPLACE JEAN JAURèS : Dansle cadre de l’opération derenouvellement urbain(ORU), l’office d’HLMPorte des Alpes Habitatenvisage de construire unbâtiment de 28 logementssur la place Jean Jaurès.En vue des travaux, laplace sera interdite austationnement à partir du24 janvier.> ATELIERS JOB :Prochain atelier mercredi19 janvier à 15h (atelierà la carte). Inscription auBIJ : 04 78 21 93 50 ou :bij@mairie-saint-priest.frconcours des maisons et balcons fleurisBelle récolteÇa fleurait bon le printemps à l’hôtel de ville, le 6 décembre dernier.Accompagnée du jury composé d’élus, d’agents du service espaces verts etd’horticulteurs professionnels, madame le maire a récompenles lauréats duconcours des maisons et balcons fleuris 2010. Onze candidats se sont vudécerner un lot comprenant un chèque et une plante : cinq dans la catégoriebalcons fleuris, cinq dans la catégorie maisons fleuries, et, nouveauté de cetteannée, un dans la catégorie immeubles. La remise des prix a été l’occasionpour Martine David de féliciter l’ensemble des 58 participants au concours,« ces hommes et ces femmes qui conjuguent amour personnel des fleurs, engagementcollectif pour l'embellissement de la ville et contribution à un développementdurable ». Bravo à eux, et rendez-vous cet été !Lauréats balcons fleuris : D. Abed, L. Morel, S. Sanchez, M. Eynard, M. Gruchot.Lauréats maisons fleuries : F. Fraïoli, M. Sterba, S. Fraïoli, G. Viggiani, L. Chalenge.Lauréat immeubles fleuris : Mapad Les Alizés.10


JeunesseÉvadez-vous avec le BIJDes envies de glisse et de montagne? Adressez-vous au BureauInformation Jeunesse ! Il met à votredisposition des brochures de stationsde ski, des bons plans pour skier àpeu de frais, des informations sur lesforfaits… Si vous souhaitez vous faireun peu d’argent en ce début d’année,le BIJ propose aussi des offres d’emploisaisonnier dans l’hôtellerie, larestauration ou les magasins de ski.Bref, tous les bons plans pour s’évaderà la montagne !Cet hiver, ne sortez pas sans lePass’BIJ : il vous offre de nombreuxavantages en termes de voyages et de formations. Vous pouvez par exemple bénéficierd’une aide pour passer le brevet de secourisme, de surveillant de baignade(BSB), de sécurité et sauvetage aquatique (BNSSA), ou encore pour le brevetd’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA). Le Pass BIJ permet aussi aux San-Priots âgés de 18 à 26 ans qui ont un projet de voyage au sein de l’Union européenne,d’obtenir une contrepartie financière pouvant aller jusqu’à 50 % du prix…À noter : le Passeport jeunes est obligatoire pour profiter du Pass’BIJ.> Renseignements au BIJ, 18 place Charles Ottina, 04 78 21 93 50.Ouvert mardi et mercredi 9 h –12 h 30 / 14 h-19 h, jeudi 9 h-12 h 30 /14 h-18 h, vendredi 9 h-12 h 30 et les 1 er et 3 e samedis du mois 10 h-12 h.téléthon 2010Les San-Priots au rendez-vousFortement mobilisée, l’école Revaison a conclu son spectacle de chantset sa vente de gâteaux par un lâcher de ballons nocturne.Salle comble pour la soirée Évasionau CCTA, des spectateursenchantés de la grande soirée desfamilles, une cour pleine à craquer lorsdu lâcher de ballons de l’écoleRevaison… La météo peu favorablen’a pas découragé les San-Priots faceà l’appel du Téléthon. D’animationssportives en représentations artistiques,chacun y est allé de son initiative,à l’image de la Chorale de l’aprèsmididu conservatoire, qui a donné unminiconcert en faveur de la recherchemédicale. Seul bémol du week-end, lesdons sont en baisse comparés auxannées précédentes. « Nous sommesnéanmoins heureux des résultats », rassurela responsable locale SoazigRosset, « surtout que l’on peut encorefaire "grimper le compteur" : en raisonde la mauvaise météo des 3 et4 décembre, nous avons jusqu’au 15janvier pour récolter des dons ». Lamobilisation continue !11


saint-P r iesten villela Deutsch Mobil fait halte à Jean MacéSprechen sie Deutsch ? *allo, ich bin Sara !»*. Les élèves de CE1 de« H l’école Jean Macé regardent interloqués lajeune Allemande qui les accueille en classe. « Hallo,oder Guten Tag !»* continue-t-elle. Les visages desenfants s’éclairent : « Guten Tag !» répondent-ils enchœur.Équipée d’un ballon, d’une grande carte géographiqueet d’une multitude de petites photos, Saraattire l’attention des élèves sur les régions, lesspécialités culinaires et les symboles de l’Allemagne.Elle les captive petit à petit, tout en parlant uniquementdans sa langue maternelle. Les jeunesse prennent au jeu, l’écoutent et commencent àrépondre avec les quelques mots qu’ils connaissenten allemand. Leur institutrice, Cécile Novel-Lardet,est ravie d’accueillir cette animation : « L’allemandn’a plus la cote auprès des élèves. Cette rencontre leurpermet d’avoir une vision plus large de cette cultureet, pourquoi pas, de leur donner envie d’apprendre lalangue dès la 6 e ». Au bout de quelques instants, lesenfants sont totalement absorbés et enthousiasméspar cette découverte. Même si leur accent laisse àdésirer, Sara les encourage à parler et les réconforteavec humour : « Le footballeur Franck Ribéry joueactuellement en Allemagne, il parle avec un accentfrançais très prononcé et les Allemandes trouvent celatrès charmant ! »L’intervention de Sara fait partie du dispositifDeutsch Mobil qui circule d’école en école pour promouvoirla langue allemande et dépoussiérer l’imagede ce pays auprès des jeunes, en donnant une visionactuelle de l’Allemagne.* « Parlez-vous allemand ? » / « Salut, je suis Sara ! » /« Salut, ou bonjour ! »as cheminotsJean-Luc Brehamet succède à Yves MéotAprès plus de 40 années passées à la tête du clubde foot de l'Amicale sportive des cheminots deSaint-Priest, Yves Méot a passé le relais à Jean-LucBrehamet, un San-Priot de 41 ans. Ce ne fut pas sanspeine, laisse entendre celui qui avait « refondé » leclub en 1969. « J'avais toujours envisagé d'assurer marelève à partir de ma retraite en 2002. Or, le statutparticulier de l’A.S. cheminots, avec une section deJean-Luc Brehamet,à droite, en compagnie deson épouse et de Yves Méot.football et une de pétanque, stipule que le présidentde chaque section, tout comme celui du conseil d’administration,doit obligatoirement être cheminot ». Oùtrouver l'homme providentiel pour le foot ? Il était là,à portée de main. En avril 2008, lors d'un tournoi,Yves sympathise avec un des parents accompagnateursdes enfants, Jean-Luc Brehamet, et lui proposede rejoindre les bénévoles du club. Il accepte des'occuper des équipements. Et malgré ses horairesirréguliers de « roulant », tout se passe très bien. Maisde là à envisager un poste de président, il y a ungrand pas. Jean-Luc le franchit en cette fin d'année2010, « avec un peu d'appréhension », reconnaît-il.« Je n'ai jamais fait partie d'un club, ni comme joueurni comme dirigeant. Finalement, je le fais avec Yves ettoute son équipe derrière moi. Et puis j'ai envie, moiaussi, de donner un souffle nouveau au club ».HandicapVers une ville encoreplus accessibleEn installant le 26 novembre dernier unecommission communale d’accessibilité,la Ville de Saint-Priest franchit une nouvelleétape dans sa volonté de se doter de toutesles structures utiles pour faire de Saint-Priestune ville solidaire et accueillante pour tous.Selon les termes de la loi handicap de février2005, les collectivités ont pour devoir derendre accessibles tous les bâtiments etespaces publics dont elles sont propriétaires.Une préoccupation déjà ancienne pour Saint-Priest, qui avait engagé une démarche deconcertation sous le précédent mandat. Cetteloi et la création au niveau du Grand Lyond’une commission intercommunale d’accessibilitéont incité la Ville à aller encore plus loindans son action. Elle crée en décembre 2008un comité consultatif local pour les personnesen situation de handicap et fait réaliser en2009 un diagnostic complet qui recense lesaménagements nécessaires des lieux publicspour être en conformité avec la loi. De nombreuxprogrès ont ainsi été réalisés, dont toutrécemment les travaux effectués au sein dugroupe scolaire Revaison.« L’objectif de cette commission est d’accompagnerles élus dans l’amélioration de l’accessibilitéde l’existant » précise Marie Loriau,conseillère municipale déléguée à la santé, auhandicap et à l’accessibilité. Le problème ne sepose pas pour les nouvelles réalisations quiintègrent systématiquement les normes lesplus exigeantes en la matière. Instance deconcertation entre élus et personnes porteusesde handicap, cette commission est composéede quatre élus et de six membres issus duCollectif handicap, qui œuvre depuis de nombreusesannées pour rendre accessible la ville,mais aussi pour changer le regard que portenotre société sur le handicap. Lieu d’échangeset de réflexion, elle devra faire des propositionspour assurer la mobilité de tous sur leterritoire. Le recensement des logementsadaptés est au prochain ordre du jour.La nouvelle commission handicap présidée parMarie Loriau (ici à gauche) comprend plusieursmembres du collectif handicap.12


concours de la résistance et de la déportationLe lycée Condorcet accomplit son devoir de mémoireuand on parle devoir de mémoire, les lycéensQ de Condorcet répondent présents à l’unanimité.Quatre jeunes élèves de première ont remporté le 1 erprix du concours de la Résistance et de la déportation2010 dans la catégorie devoirs collectifs, sur lethème de l’Appel du 18 juin du général de Gaulle etson impact jusqu’en 1945.Quatre mois de préparation, une cinquantaine dedossiers examinés au niveau de l’académie, puis leverdict tombe en juin : le lycée Condorcet décrochele 1 er prix. L’établissement san-priot n’en est pas àson premier essai, remportant déjà en 2005 les 1 er , 2 eet 4 prix, puis en 2007 le 3 e prix. Un honneur pourles lauréates Sandra Coelho, Camille Debourg,Déborah Ruiz, Manon Vittorelli Bariol, mais aussipour leur professeur d’histoire Hervé Buchon. « Ceprix est une grande fierté » souligne Sandra. « Le travailque nous avons réalisé nous a permis d’élargir nosconnaissances, d’aller plus loin que le simple coursd’histoire. Et surtout, on se rend compte de la chanceque nous avons, nous les jeunes d’aujourd’hui. À notreâge, il y a 70 ans, ils étaient nombreux à lutter pourleur liberté ». Parmi les personnalités locales invitéesà la cérémonie de remise des prix le 29novembre dernier, Benjamin Orenstein était présent.Rescapé des camps de la mort, cet homme estl’unique survivant d’une famillede sept membres. Aujourd’huiâgé de 84 ans, il préside l’Amicaledes déportés d’Auschwitz-Birkenau du Rhône. Il a mis 48ans avant d’accepter de témoigneret de parler de cettepériode. Il raconte ce qu’il avécu, la faim, le froid, sa peurde mourir. « Le temps n’effacerien » avoue-t-il. « Je n’ai pas ledroit de me taire, mon devoir demémoire est de dire ce que jesais, ce que j’ai vu. Il est importantde transmettre cettemémoire aux jeunes, pour qu’ilsdeviennent les témoins destémoins ». Cette année, c’estune classe de 1 e S qui a décidé de s’engager dans leconcours sur le thème La répression de la Résistanceen France par les autorités d’occupation et lerégime de Vichy. Le message semble être passé.Des lycéens attentifs etémus à l'écoute du récit deBenjamin Orenstein, rescapédes camps de la mort.Université populaire de parentsLes parents prennent la paroleLes parents de l’UPP de Saint-Priestprennent leur mission au sérieux,se réunissant deux fois par mois.Permettre à des parents de menereux-mêmes des recherches sur laparentalité, leur donner la parole etles laisser débattre avec les acteurslocaux, voici quelques-unes des valeursque portent les universités populairesde parents (UPP) lancées en 2005par l’Association des collectifs enfantsparents professionnels (ACEPP).Aujourd’hui, une vingtaine d’UPP existenten France, dont quatre dans leRhône. Celle de Saint-Priest a vu lejour en 2009 et rassemble une quinzainede parents qui travaillent, avec lesoutien d’un universitaire, sur l’imagedes quartiers. Accompagnés par l’ACEPPRhône, et soutenus par la Ville deSaint-Priest, ces parents acteurs, chercheurset citoyens à la fois, présenterontl’avancée de leurs travaux le 19janvier lors d’un forum local qui réunirahabitants, élus et professionnels. Cerendez-vous sera aussi l’occasion poureux d’échanger et de faire partagerleurs réflexions avec le public. Uneinitiative louable à l’heure où lesparents sont trop souvent cataloguéscomme démissionnaires.> Forum de l’université populairede parents de Saint-Priest, mercredi19 janvier de 14 h à 18 h à l’hôtelde ville. Ouvert à tous. Entrée gratuite.Rens./insc. Sophie Maurer :04 72 73 05 10 - Courriel :sophie.maurer@acepprhone.frcité BerlietLe plan de circulation du quartieren discussionAprès des mois d’études etd'échanges avec le conseil dequartier, la Ville a présenle 13décembre une proposition de plan decirculation aux habitants de la CitéBerliet. Reprenant les enjeux du diagnosticqui avait révélé le besoind’organiser le stationnement et deréduire la vitesse, le nouveau planpropose des aménagements à court etmoyen termes. Certaines mesures ontfait l’unanimité auprès des habitants :la limitation à 30 km/h de la circulationà l’intérieur du quartier, comme lasécurisation des carrefours dangereux,permettront de diminuer les risquesd’accidents. De même, la décision depasser certaines voies en sens uniquecontribuera à assurer la sécurité desriverains, même si le sens de circulationest encore à définir. Forte de sadémarche de concertation, qui a guidéle travail réalisé jusque-là à la CitéBerliet, la Ville a soutenu le débatavec les habitants. Ceux-ci ont pufaire état de leurs remarques et critiquesquant au plan proposé, et partagerleurs suggestions. « C’est un travailde longue haleine, expliqueLaurence Comte, coprésidente duconseil de quartier. Nous réfléchissonsà ce réaménagement depuis desannées, notre objectif principal étantde garantir plus de sécurité. On aimeraitmaintenant que des solutions quinous conviennent soient mises en placesans trop attendre ». Les remarques desparticipants ont été entendues, et leshabitants seront informés des évolutionsdu plan.> DIABèTE, PARLONS-EN : Le réseau DIALOGS organise uneréunion d’information le 20 janvier de 14 h 30 à 16 h 30, salleChrysostome. Rens. 04 78 60 96 30 / www.dialogs.fr13


EntrEtiEnRencontre avec Martine DavidFaire avancerla ville collectivementDe la mobilisation massive des Français contre laréforme des retraites à la mise en place, sur le planlocal, d’actions en faveur de la jeunesse, le mairedresse un bilan de l’année écoulée et évoque lesévolutions à venir pour la Ville de Saint-Priest.Propos recueillis par Christine Nadalini et Yves Charmont14


Quels événements de l’année écouléeretenez-vous en particulier ?Je ferai état en premier lieu de catastrophes naturellesqui, de plus en plus régulièrement, frappentdes pays dans le monde. Je pense notamment àHaïti, qui connaissait déjà une situation difficile, etqui survit aujourd’hui dans des conditions absolumentdramatiques. J’ai le sentiment qu’aprèsl’aide d’urgence et immédiate, l’apport mondialen faveur de Haïti se résume à des promesses dedons. Ce n’est pas de cette façon-là qu’on aiderale pays à reconstruire quelque chose de viablepour ses habitants. On constate, depuis plusieursannées maintenant, une multiplication des catastrophesnaturelles. Il faudrait créer au niveauplanétaire une organisation plus stable et pérennepour s’assurer, au-delà des premiers jours, queles pays frappés par de telles tragédies puissentcommencer à se reconstruire. Et sur le plan national ?Plus proche de nous, je retiens essentiellementla mobilisation populaire contre la réforme desretraites initiée par le président de la Républiqueet son gouvernement. Même si les dernièresactions ont été moins suivies, il ne faut surtoutpas penser que les choses sont réglées et queles Français vont tourner la page. Je m’aperçois- car on m’en parle de-ci de-là - que les genssont inquiets. Beaucoup ont fait leurs calculs,certains dès l’âge de 35 ou 40 ans ont demandédes simulations, et tous se rendent compte queleurs conditions de déroulement de carrièreprofessionnelle et de vie sociale vont se dégrader.Rien ne dit qu’un mouvement populaire d’uneautre ampleur, d’une autre nature, ne pourraitémerger à nouveau dans notre pays. Je croisque les Français n’ont pas du tout accepté, dansleur grande majorité, le diktat que constitue cetteréforme des retraites, que je considère d’ailleurscomme une forte régression. Le système des retraites pouvait-ildemeurer tel quel ?Qu’il soit nécessaire de faire évoluer certainsaspects, bien sûr, puisqu’il faut tenir comptenotamment de l’allongement de la durée devie, mais pas en s’y prenant de la sorte. C’esten associant plus étroitement les partenairessociaux, en recherchant les moyens d’être plusjuste, en estimant plus équitablement le niveau decontribution de chacun, qu’on assurera aux générationsà venir un véritable droit à la retraite. Jeconstate que des personnes de 50-55 ans, ayantexercé des métiers pénibles – dans l’entretienou le port de charges – sont "cassées" par la vie.Mais comment fera-t-on pour leur permettre detravailler jusqu’à 67 ans et d’avoir de vrais droitsà la retraite, à une retraite qui leur permette devivre dignement ? Honnêtement, je crois quetoutes ces questions n’ont pas été traitées correctement.C’est sans doute ce qui, au cours decette année 2010, dans la vie sociale du pays, estle plus marquant. Malgré ce contexte, les collectivitéslocales poursuivent leurs missions.Saint-Priest a vu la concrétisation d’uncertain nombre de projets. Lesquels vousont le plus marquée ?On peut commencer par la dernière-née, si jepuis dire, la crèche La Mascotte. Il y a toute unechaîne de compétences derrière ce projet : dela réflexion à la réalisation, en passant par laconcertation. Conseillers de quartier, élus, techniciens,experts et entreprises, tous ont apportéleur pierre à cet édifice, qui est aujourd’hui unlieu d'accueil superbe des petits et notre fleuronen haute qualité environnementale.Dans un autre domaine, nous avions mis aucentre du projet municipal une véritable ambitionen faveur de la jeunesse. Après l’étape duconseil municipal des jeunes, qui a été franchieil y a deux ans, 2010 a été le déclencheur de plusieursactions. On a créé un vrai pôle jeunesseoù les San-Priots doivent pouvoir se sentir chezeux, accueillis, encouragés et accompagnésvia la pépinière de projets ou aidés dans leurrecherche de stage. Cet engagementnous tenait à cœur ; ila pu voir le jour, et nous continueronsdans ce sens. D’autres réalisations àciter ?J’ai évidemment envie de parlerdu Scénario. On l’écrit ensemblesi j’ose dire. Dans ces tempsdifficiles pour beaucoup depersonnes, il faut bien, malgrétout, que les habitants de la villepuissent avoir des temps de respiration.En décidant de rénoverle cinéma, c’est une façon pournous de contribuer à ce quela difficulté du quotidien soitquelquefois compensée par desmoments de loisirs, des sortiesen famille. Le cinéma, tel qu’ilétait, avait du mal à prendretoute sa place, à résister à laconcurrence des multiplexes.On a saisi une opportunité pourengager des travaux de rénovation et c’est unevraie réussite. Les premiers échos, en dépit dequelques problèmes de fonctionnement internesqui seront j'espère vite résolus, laissent penserque ceux qui sont venus au cinéma depuis saréouverture sont satisfaits et heureux d’êtreaccueillis différemment. Ça ne fait pas tout,mais offrir au public des lieux de convivialité luipermettra, je pense, de retrouver le chemin ducinéma, entre autres. L’équipement numériquedoit nous permettre d’être dans la tendance, passeulement dans le sens de la mode mais plutôtde l’avancée technologique. C’est important quedes villes comme les nôtres puissent bénéficier« Plus que jamais il faut aller vers les habitants,dialoguer, échanger, donner de l’information et aussiprendre le temps d’écouter ».des mêmes innovations que les grands centres.Saviez-vous que notre système de 3D « active »est le meilleur du genre ? La Ville a engagé des actions à pluslong terme, notamment en matière d’urbanisme.Le projet de la ZAC Berliet évoluetrès vite. Quelles sont les étapes à venir ?Sur la ZAC Berliet, le programme d'habitat sepoursuit avec le lancement d’un îlot de maisonsà ossature bois. Là encore, on retrouve unenouvelle génération de logements qui prenden compte la qualité de vie de ses habitants etl’aspect environnemental. L’avenue des TempsLa nouvelle crècheLa Mascotte aouvert ses portes endécembre dernierdans le quartier deRevaison.15


EntrEtiEnModernes est en partie réalisée, le chantierdu boulevard urbain est (BUE) sera achevé aucours du premier semestre et celui de l'avenueCharlie Chaplin vient de démarrer. On a inauguréle programme d’Alliade Habitat avec seshabitants, et Porte des Alpes Habitat va bientôtposer la première pierre de « Berliet école »,à proximité du groupe scolaire. Grâce à tousces projets, une classe supplémentaire a étéouverte en maternelle en septembre dernieret on aura certainement deux créations declasses à la rentrée prochaine. Nous allonsdeux bâtiments A et B des Alpes sont maintenanttotalement inoccupés. Toutes les famillesont été relogées. Ce fut une action de poidsqui a demandé beaucoup d’énergie. Il étaitnormal d’y consacrer tout le temps nécessairepour faire avancer un dossier délicat. Le débutde la déconstruction interviendra à l’automne2011. Pour le reste de l’ORU, des réunionsimportantes sont engagées avec l’OPAC duRhône, aménageur de la ZAC, et Porte desAlpes Habitat. On travaille aussi sur la maisonde quartier Diderot, qui verra une petite partiesorte que la concertation soit de plus en plusdense et anticipe les décisions municipales.Cela répond à une réelle attente des habitants.Lors des réunions, les habitants et les commerçantss’intéressent à la vie de leur ville,de leur quartier, de leur environnement. Plusque jamais, il faut aller vers eux, dialoguer,échanger, donner de l’information et aussiprendre le temps d’écouter pour enrichir desuggestions et de remarques les projets envisagés.Dans tous les domaines, je crois qu’ilfaut renforcer encore la démocratie participative.Pour moi, elle ne se substituera jamais àla démocratie représentative, élective, qui estle suffrage universel. Néanmoins, ce n’est pasparce qu’on est élu qu’on détient la vérité. Ona besoin de chacun. Je pense même que ladémocratie participative peut faire franchir lepas à un certain nombre de personnes : se dire« oui, effectivement, c’est intéressant departiciper, cet engagement citoyen vaut lecoup » et apporter sa contribution à un projetou une action municipale. Cette année, lesassemblées de quartier se sont bien déroulées,elles ont été très enrichissantes. On ne peutque s’en féliciter.À côté, nous avons également organisé denombreuses réunions publiques, sur différentsdossiers comme les plans de circulation,le réaménagement de voiries, de la placeSalengro. À chaque fois, on y associe unnombre plus large de représentants. C’est decette façon que l’on fait avancer la ville collectivement.On est plus forts et plus intelligentsquand on réfléchit ensemble.« On est capables, dans le dialogue avec les habitants, d’inspirer confiance,parce qu’on dit les choses, on présente des projets, on a ces échanges directs ».désormais pouvoir redonner au groupe scolairetoute sa dimension et toute sa place enrelogeant les associations dans « la Ferme »que nous avons acquise et qui est située enplein cœur de la Cité Berliet. Ce travail esten cours d’élaboration et sera discuté avecles associations, les habitants, tout commele plan de circulation du quartier qui vientd’être présenen réunion publique. Toutesces évolutions doivent en effet s’accompagnerd’une réflexion sur les flux, les vitesses, lescomportements, car le quartier se situe malgrétout à proximité d’une zone d’activité industrielle.Il faut en tenir compte pour faire ensorte que l’habitat et l’école ne souffrent pasde ces nuisances. Concernant l’opération de renouvellementurbain, où en est-on ?En centre-ville, dans la ZAC du Triangle, lesde son emprise réduite puisque la rue Diderotsera retouchée. On va veiller à ce que toutesles activités de la maison de quartier, commecelles du relais assistantes maternelles (RAM),soient préservées car elles sont très importantespour la vie du quartier. Les évolutionsvont commencer dès cette année à être plusvisibles pour les habitants. J’ai veillé à ce quenous mettions en place un nouveau plan decommunication, plus adapté, car les gens ontbesoin d’informations. Ils doivent pouvoirsuivre attentivement ce qui va se construire etla façon dont cela va bouger. Justement, vous avez toujours insistésur la concertation dans la conduite deces projets. Quelle leçon en tirez-vousaujourd’hui ?On a mis en place les conseils de quartier,mais on est aussi allés au-delà : on a fait en Mais toute cette participation n’exclutpas une abstention toujours forte lors desélections. N’est-ce pas contradictoire ?Je n’ai pas de réponse miracle mais cettequestion est au cœur de nos préoccupations.Elle doit l’être aussi pour la vie politique etdémocratique de notre pays. Peut-être qu’undes éléments de réponse est que la démocratieparticipative touche dans la proximité la viequotidienne des gens, et qu’elle rencontre petità petit un certain succès. Ça fonctionne, mêmes’il faudrait parvenir à intéresser encore plusde monde. Il y a des citoyens qui pensent quela vie politique s’est éloignée de leur quotidien.Sous le terme « politique », ne font-ils pasfigurer uniquement ce qui se passe au niveaunational ? J’en viens à penser qu’au moment desélections, ils n’ont pas envie d’aller exprimer unavis sur des programmes qui semblent éloignés16


de leurs préoccupations. Je ne leur donne pasraison pour autant, mais j’essaie de trouverdes éléments de réponse pour être plus apte,au niveau local, à renforcer l’intérêt pour la viepublique. Voter est un acte indispensable à la viedu citoyen. Il faut que les responsables politiquesretrouvent de la crédibilité auprès de tous. Renforcer la démocratie commenceraitdonc par le local ?Oui, je le pense. On est capables, dans le dialogueavec les habitants, d’inspirer confiance,parce qu’on dit les choses, on présente desprojets, on a ces échanges directs. Ce n’est pastoujours facile, on se fait parfois interpellervivement, mais c’est quand même bien de là quevient le lien de confiance. Je ne peux qu’inciterles citoyens à ne pas s’éloigner du monde politique,à participer et à faire entendre leur voix,sinon on perd un acquis fondamental de la viedémocratique. L’homme politique a une part deresponsabilité, mais il faut aussi que le citoyenfasse ce pas-là. Quels sont les grands rendez-vous de laville en 2011 ?Ils sont nombreux. Je citerai notamment lareconstruction de la maternelle Édouard Herriotou la relocalisation du centre hispano-français,ou encore les travaux sur les allées du parcdu Château. Cette année verra l’aboutissementd’une de nos grandes ambitions : accueillir deslogements étudiants. À La Cordière, à l’emplacementde l’ancienne clinique, une premièrerésidence de 132 studios sera en chantier. Ellesera suivie, dans les années à venir, par un autreen centre-ville.Les travaux du club-house de la pétanque dela Cité Berliet vont démarrer prochainement.Nous allons également lancer une premièrephase de réaménagement du parc du Fort. Noussouhaitons pérenniser ce site dans toutes sesdimensions, dans sa biodiversité comme dansses activités. Pour cela, nous avons recensé tousles besoins et imaginé un phasage sur cinq anspour maintenir ouvert et agréable ce parc qui estun patrimoine essentiel de la ville. Un projet est en préparation autour dela collection d’art contemporain. Pouvezvousnous en dire plus ?Nous souhaitons que cette collection, qui estassez méconnue du grand public, puisse sortirde sa longue période de torpeur, et permettreà tous les habitants d’en bénéficier. On s’estappuyés sur une professionnelle, Jeanne Brun,conservatrice en chef du musée d’Art contemporainde Saint-Étienne, qui a accepté de nous aiderdans notre projet d’exposition. On a imaginé unlancement en septembre, lors des Journées du« Il faut souhaiter qu’au niveau de l’emploi, des conditionsde vie, les temps soient plus cléments pour tous ».patrimoine, car cette collection est un élémentdu patrimoine culturel san-priot. Durant unmois, le Château va accueillir l'exposition quicompte plus de 70 œuvres.En amont, il est prévu un travail avec les scolaires.On va mettre en place tout au longdu 1 er semestre des ateliers d’approche del’art contemporain, qui n’est pas toujours faciled’accès. Il s’agit d’un projet complet en directiondes écoles, collèges et lycées pour que se créeune rencontre entre les élèves de tous âges etcertains des tableaux de la collection. Je penseque ce sera un très beau moment de découverte. Que vont devenir les anciens locaux ducentre de tri, derrière La Poste, qui appartiennentà la Ville ?Après mûres réflexions, le rez-de-chaussée del’ancien centre de tri va être transformé enun véritable lieu d’exposition de l’artothèque.Actuellement, les sérigraphies sont visibles aucentre culturel Théo Argence mais ne sont passuffisamment valorisées et connues du grandpublic. Elles seront ainsi plus familières et jesouhaite que de nombreux habitants profitent duprêt de ces œuvres.Par ailleurs, et il se passe décidément beaucoupde choses au cœur de la ville, la brasserie LePortique va ouvrir en ce début d’année. J’espèrequ’elle retrouvera ses lettres de noblesse pourRénovation marquante :le cinéma Le Scénario et sonéquipement numérique 3D.devenir un restaurant, un espace de convivialitéà côté du cinéma, de l’artothèque, de la médiathèqueet des commerces. Tous ces lieux, quisusciteront rencontres et dynamisme, reconfigurentune part du centre-ville, qui va se prolongeren direction des Alpes, de l’école Brenier et deDiderot. Comme le veut la tradition, quel messagesouhaitez-vous adresser aux San-Priots pour cette nouvelle année ?Je voudrais d’abord faire part d'un espoir,auquel, je pense, tous les habitants de Saint-Priest s’associeront : saluer enfin la libérationdes journalistes emprisonnés en Afghanistan. Laliberté est le bien le plus précieux ; j’affiche cesouhait très fort.Pour tous les San-Priots, je souhaite une annéemoins difficile que les précédentes. La vie estdure pour de nombreuses familles ; il faut souhaiterqu’au niveau de l’emploi et des conditionsde vie, les temps soient plus cléments pourtous. L'équipe municipale tente à son niveau decompenser cette dureté des temps. Il faut arriverà rompre l’isolement de certains, que personnene se sente à l’écart de ce qui se fait dans la Ville,de ce qui se construit en termes de liens, de loisirs,de plaisirs. Mon vœu pour 2011 : faire quechacun puisse éprouver du mieux-être.Bonne année à toutes et à tous.17


SociétéMalgré la multiplication desmoyens de contraception,le nombre d’interruptionsvolontaires de grossesseet de recours à la pilule dulendemain est en hausse.Méconnaissance, tabous,barrières financières oureligieuses, les obstacles àla contraception sont encorenombreux. Couleurs enquête.Par Fanny Thénardcontraception,et si on en parlait ?La contraception ne date pas d’hier : déjà,à l’Antiquité, il existait des méthodes pourne pas concevoir et se protéger des maladies.Plus ou moins efficaces, parfois farfelues(comme se confectionner une ceinture avec despoils de mulet), ces pratiques ont évolué pourlaisser place au XX e siècle à de véritables avancéesscientifiques. Préservatif, pilule, stérilet, implant,spermicide, les options sont aujourd’hui nombreusespour les couples qui désirent profiterd’un plaisir sans conséquences. Aux côtés de lascience, la loi a elle aussi progressé : interditeen 1920, la contraception a été légalisée dans lesannées 60 grâce aux combats des féministes. Lasexualité et la contraception ont même fait leurentrée officielle à l’école, investie depuis 10 ansd’une mission d’éducation en la matière. En complément,plusieurs campagnes de sensibilisationpublique ont vu le jour, sur l’air de « la contraceptionconcerne tout le monde ». Des avancées quiont en partie porté leurs fruits : en 2005, les troisquarts des Français déclaraient « faire quelquechose pour éviter une grossesse »*. Mais enpartie seulement. Car à l’ombre de ces progrès,certains chiffres ne présagent rien de bon. Depuis30 ans, le nombre d’interruptions volontaires degrossesse ne diminue pas, et est même en haussechez les jeunes filles (7,3 % en 2005 contre 4,5 %en 2000 en Rhône-Alpes.) Quant à la pilule dulendemain, contraceptif d’urgence, son utilisationa quasiment doublé en 10 ans. Alors commentexpliquer ces tendances paradoxales ?Des idées reçues qui ont la vie durePlusieurs causes peuvent expliquer les « ratés »de la contraception. En premier lieu, il fautpointer du doigt les idées reçues qui ont la viedure et résistent aux campagnes d’information etd’éducation. Ainsi, 22 % des Français pensent quela pilule peut rendre stérile, alors que 50 % considèrentqu’il faut déjà avoir eu un enfant pourporter un stérilet. Un autre facteur de complicationest lié à l’identité personnelle de chaqueindividu : le milieu familial, culturel et religieuxinfluence la perception que l’on a des relationsamoureuses, et peut compliquer l’accès à lacontraception. Ensuite intervient la question financière; certains contraceptifs coûtent cher, et serévèlent rapidement hors de portée pour desfemmes n’ayant pas de couverture sociale (sauf àse les procurer dans un centre de planning familial).Ajoutons à tout cela le fait que personne n’està l’abri d’un oubli de pilule ou d’un accident depréservatif, et on obtient une liste d’obstacles quine connaissentt pas de solution miracle. Pourtantdes initiatives se développent pour offrir à tousl’accès à une contraception efficace, à l’image dela concertation lancée par la Région Rhône-Alpesauprès des jeunes (voir page suivante). Tout engardant en tête que, en matière de prévention,l’éducation et la discussion restent les premiersfacteurs de progrès. Alors, parlons-en !* Chiffres tirés de l’étude INPES 2007.18


contraception, mode d’emploiLa piluleMode d’action : la pilule contient deshormones qui mettent les ovaires « aurepos » et suppriment l’ovulation.Particularités : un comprimé à prendrequotidiennement. En cas d’oubli de plusde quelques heures (diffère selon les typesde pilules), vous n’êtes plus efficacementprotégée.Prix : de 2 à 12 euros par mois, parfoisremboursés jusqu’à 65 %. Gratuite pourles mineures et les non-assuréessociales dans les centres de planificationet d’éducation familiale (CPEF).Où l’obtenir : en pharmacie sur ordonnance,ou au CPEF.Le stérilet ou dispositifintra-utérinMode d’action : inséré dans l’utérus, le stérilet bloque les spermatozoïdeset les rend inactifs.Particularités : contrairement à ce que l’on entend souvent, le stériletpeut être prescrit aux jeunes filles selon l’avis du médecin.Prix : de 30 à 125 euros, remboursés à 65 %. Gratuit pour les mineureset les non-assurées sociales dans les CPEF.Où l’obtenir : prescrit et posé par un médecin.La pilule du lendemainMode d’action : la pilule du lendemain se prend au plusvite après le rapport à risque et bloque temporairementl’ovulation.Particularités : il s’agit d’un dispositif d’urgence quidoit rester exceptionnel. Son efficacitévarie de 60 à 95 % selon l’heure deprise.Prix : de 4 à 10 euros. Gratuit pourles mineures.Où l’obtenir : sans ordonnance enpharmacie ou au CPEF.Les spermicidesMode d’action : sous forme de gelou d’éponge, ils se placent dans levagin avant le rapport et détruisent lesspermatozoïdes.Particularités : leur efficacité étant assez faible(6 à 26 % d’échec), il est conseillé de les associer à uneautre méthode contraceptive.Prix : de 7 à 16 euros pour plusieurs doses.Où l’obtenir : sans ordonnance en pharmacie.Le préservatifMode d’action : le préservatif empêche le passage des spermatozoïdesdans le vagin, et donc la fécondation.Particularités : c’est le seul moyen de contraception qui protège dusida et autres maladies sexuellement transmissibles. Il existeégalement une version féminine.Prix : à partir de 20 centimes l’unité. Gratuit dans lesCPEF et les centres de dépistage du VIH.Où l’obtenir : sans ordonnance en pharmacie, engrande surface, en distributeurs ou au CPEF.> Les lois de la vie privée1920 : pour redresser la démographie mise à mal par la premièreguerre mondiale, le gouvernement interdit toute forme de contraceptionainsi que l’avortement.1961 : ouverture, dans une quasi-clandestinité, des premiers centresde planning familial qui distribuent la contraception (dont la pilulerécemment commercialisée aux États-Unis).1967 : le vote de la loi Neuwirth autorise, dans les textes, la contraception.Les centres de planning familial sont légalisés.1972 : objet de débats parlementaires et de freinages administratifs, laloi Neuwirth n’est appliquée que cinq ans après son vote.1974 : la contraception est remboursée par la Sécurité sociale. Lapilule peut être délivrée aux mineures sans autorisation de leurs parents.1975 : la loi Veil dépénalise l’interruption volontaire de grossesse (IVG).1982 : l’IVG est remboursée par la Sécurité sociale.1999 : commercialisation de la pilule du lendemain.2001 : l’autorisation parentale n’est plus obligatoire pour les mineuressouhaitant pratiquer une IVG. La stérilisation est légalisée.2002 : la pilule du lendemain est délivrée gratuitement et sans autorisationparentale pour les mineures.19


Société> ils en parlent…Politiques, associations, personnel médical, ils sont nombreux à intervenir sur le terrain pour améliorer lesconnaissances sur la contraception et promouvoir son accès. Qu’elles s’adressent aux jeunes, aux femmes avecpeu de ressources ou à l’ensemble de la population, leurs actions sont sources de progrès. Témoignages.« Permettre aux jeunes d’avoiraccès aux moyens de contraceptionde manière gratuite et anonyme »Sarah Boukaala, conseillère régionale déléguée à la jeunesse. La Région Rhône-Alpes a lancé ennovembre 2010 une concertation autourdes jeunes et de la contraception. En quoicela consiste-t-il ?Il s’agit d’un dialogue entre les jeunes et lesacteurs qui interviennent dans les questionsde contraception : professionnels de la santé,centres de planning familial, associations, etc.Des temps de concertation sont prévus (voirencadré), pour permettre d’identifier les problèmesque rencontrent les jeunes en matièrede contraception, et trouver des outils pertinentspour les aider. Pourquoi entreprendre aujourd’huiune action en faveur de la contraceptionchez les jeunes ?Il y a quarante ans, la loi Neuwirth légalisait lacontraception. Pourtant, le nombre d’interruptionsvolontaires de grossesse reste important :aujourd’hui on compte 9,5 avortements pour1000 adolescentes, et ce taux est en augmentation.Malgré les moyens de diffusion existants,des manques d’information et des problèmesd’accès à la contraception persistent. Ceciest encore plus vrai selon l’endroit où l’onhabite : il y a de vraies disparités territorialesen matière de contraception en région Rhône-Alpes. Il faut agir, et la concertation est unpremier pas pour dresser un état des lieux etécouter les jeunes. Sur quoi va déboucher cette concertation?Nous réfléchissons à plusieurs outils, certainsqui s’adresseront à tous les jeunes, d’autresqui seront plus ciblés. Notre souhait est queles jeunes puissent systématiquement avoiraccès aux moyens de contraception de manièregratuite et anonyme. C’est le cas aujourd’huipour la pilule du lendemain, que les mineurespeuvent se procurer sans ordonnance et sansfrais à la pharmacie ou à l’infirmerie dulycée. Mais ce n’est pas généralisé à la contraceptionde tous les jours. La Région Poitou-Charentes a initié la démarche en lançantson Pass’Contraception (qui offre aux jeunesscolarisées trois consultations médicales etune contraception anonyme et gratuite). Lesoutils que nous développerons dépendront desrésultats des concertations ; ils seront lancéspour la rentrée 2011.« Avoir une approche concrète »Sandrine Benture, infirmière au lycée CondorcetJe parle beaucoup de contraception avec les élèves. Déjà, lors desvisites médicales individuelles des secondes, j’aborde toujours le sujet.On parle préservatif, pilule, je leur donne des brochures… Très importantaussi, je leur montre à quoi ressemble un préservatif déroulé,et j’en mets à leur disposition. C’est essentiel d’avoir cette approcheconcrète, pour qu’ils sachent quoi faire le moment venu. Les élèvessavent qu’ils peuvent venir me parler de contraception ou de sexualité,et je les rassure toujours sur la confidentialité de nos discussions.Je pense que c’est plus facile pour eux de m’en parler plutôt qu’à unmédecin extérieur car je suis disponible, sur place toute la journée.Les filles viennent parfois me demander la pilule du lendemain ; cetrimestre, j’en ai distribué une dizaine. Quand ça arrive, j’essaye d’enparler avec elles, de savoir ce qui s’est passé. Je constate que la plupartont le réflexe de se protéger, mais soit le préservatif n’a pas tenu, soitelles ont oublié leur pilule. Dans l’ensemble, même si le sexe est trèsprésent dans la société et dans les discussions des jeunes, la parolen’est pas encore bien libre. Pour certains, on sent l’influence du poidsculturel et religieux, pour d’autres les fausses représentations issuesde la pornographie. Dans tous les cas, je les aide, je les oriente vers lesbonnes ressources, sans juger.20


« il ne faut pas baisserla garde et continuer à militer »Françoise Chavagne, adjointe déléguéeà la santé et à la solidarité.De nombreux combats ont été menés depuis les années 1960 pour que lesfemmes obtiennent leur liberté en matière de sexualité, de procréation etde choix de vie en général. De grandes avancées ont été réalisées dans cesdomaines, mais le risque aujourd’hui est de croire que c’est fini, acquis.Il ne faut pas baisser la garde : des progrès sont encore à faire, et nousdevons nous protéger d’un éventuel retour en arrière. La sexualité et lacontraception restent taboues pour beaucoup de personnes, que ce soitpour des raisons personnelles, culturelles ou religieuses. La contraceptionest une affaire privée et publique à la fois : elle concerne les femmes dans leur intimité, sans oublier leshommes, qui doivent prendre leurs responsabilités. Mais ça mérite aussi la mise en place d’une véritablepolitique publique, des informations plus poussées, un meilleur accès aux soins. Pour tout cela, il fautcontinuer à militer. Que trouve-t-on au centre de planification etd’éducation familiale ?Toute une équipe pluridisciplinaire : gynécologue, sagefemme,psychologue, conseillère conjugale et familiale,assistante sociale… Nous sommes un lieu de consultation,mais aussi d’information et de parole, ouvert à tous. Qu’est-ce qui pousse les femmes à consulter leCPEF plutôt qu'un médecin traditionnel ?C’est d’abord une question financière : les consultationset la prescription de contraceptifs sont gratuites pour lesmineures et les non-assurées sociales. Les femmes viennentaussi pour les conditions d’accueil, car elles savent qu’ellesont toute une équipe à leur disposition si besoin. De plus, lesconsultations sont assurées exclusivement par des médecinsfemmes, ce qui rassure beaucoup de patientes. Voyez-vous une évolution dans la relation desfemmes à la contraception ?Le choix des moyens de contraception s’est élargi, mais« nous sommesun lieu deconsultation,mais aussid’informationet de parole,ouvert à tous »L’équipe du centrede planification et d’éducationfamiliale (CPEF) de Saint-Priest.les gens ne le savent pas toujours. La majorité des femmesviennent pour se faire prescrire la pilule mais pourraientbénéficier d’un autre contraceptif plus adapté. Ce qui n’a paschangé, c’est qu’on rencontre toujours des personnes désinformées,des femmes qui ont un tas d’idées reçues, ou quiignorent. Cela arrive même chez les jeunes qui bénéficientde cours d’éducation sexuelle à l’école. Le CPEF est-il un lieu relais en matière de contraception?Tout à fait, les femmes en détresse peuvent se tourner versnotre établissement. La confidentialité est garantie. Lesfemmes viennent parfois en cachette de leur mari, ou deleurs parents pour les jeunes filles. Ce n’est pas toujours aiséde parler contraception avec ses proches, que ce soit pargêne, par peur du jugement ou par tabou. Nous accompagnonsaussi psychologiquement et socialement les femmesqui en ont besoin. Pour les jeunes, nous intervenons dansles lycées et organisons des visites du CPEF, afin que les adossachent vers qui se tourner en cas de problème.> Exprimez-vousLes jeunes Rhônalpins sont invitésà s’exprimer sur leurs attentes enmatière de contraception :mercredi 12 janvier de 14 h à 18 hmercredi 16 février de 14 h à 18 hLes concertations ont lieu auconseil régional (78, route deParis à Charbonnières-les-Bains).Inscription préalable surwww.rhonealpes.fr/81-declicjeune-plan-regional-jeunesse.htmUne consultation par internetdevrait être lancée pour lesjeunes qui ne peuvent pas sedéplacer.> Adresses utilesLe centre de planification etd’éducation familiale (CPEF)Consultations médicales,entretiens psycho-sociaux,groupes de parole…35, Grande Rue à Saint-PriestTél. 04 78 20 68 85.Courriel: cpef.st-priest@wanadoo.frPoint écoute familleÉcoute et accompagnementpsychologique pour lesadolescents et leurs parents.Tél. 04 37 25 07 19.Courriel : paejf@crjb.orgFil santé jeunesÉcoute individualisée en matièrede santé. Tél. 3224 (gratuit).CHU de Lyonhôpital Édouard HerriotCentre de dépistage anonyme etgratuit du sida.5, place d’Arsonval - Lyon 3 eTél. 04 72 11 62 06.MédecinsVotre médecin traitant et votregynécologue sont de bonsinterlocuteurs en matière decontraception.Sur internetwww.choisirsacontraception.frwww.sante.gouv.fr/ rubriqueContraception21


s a i n t - p r i e s tToute l’actualité locale, nationale et internationalede l’année. Pages 24 à 49Et de trois ! Après Dominique Jamet en 2008, Bernard Maris en2009, c’est Jean-Marie Colombani, journaliste et ancien directeurdu journal Le Monde, qui est l’invité de la rédaction cette année. Ilapporte son regard sur les événements qui ont marqué l’actualitéde 2010 : la crise de la zone euro, l’expulsion de Roms parle gouvernement français ou encore la mobilisation contre laréforme des retraites.Couleurs : Quels sont les événementsqui vous ont le plusmarqué cette année sur le planinternational?J.-M. C. : Le plus marquant estpour moi la bataille de l’euro.Ce qui devait rester un élémentd’une crise dont nous ne sommesmalheureusement pas sortis, estaggravé par cette sorte de guerrequi est livrée à l’euro.La première grande conséquencequ’on peut tirer de la crise économiqueet financière qui s’estdéclenchée en 2008, est queles États-Unis ne sont plus lesgarants de la stabilité économiquemondiale. La deuxième,c’est évidemment la montée despuissances dites émergentes,Brésil, Inde, Chine. La troisièmeest la mise en lumière de nosfaiblesses structurelles, c’est-àdirel’absence d’intégration auniveau de l’Union européenne etplus particulièrement de la zoneeuro. Quand l’euro est attaqué, ill’est d’autant plus qu’il n’y a pasde réponse politique pour rappelercette vérité : la zone euron’est pas en déséquilibre vis-à-visdu reste du monde, elle est unfacteur de stabilité, une zone deprospérité très forte, mais dans unmonde en complet déséquilibre,notamment entre les États-Uniset la Chine. Elle devrait donc êtrethéoriquement à l’abri de toutesces attaques. Elle ne l’est pas,parce que nos gouvernementsmanquent de cohésion, de cohérence,agissant uniquement avecun souci de leur étroit intérêtnational, sans prendre garde queleur destin dépend très largementde celui de l’Union européenne.Aussi sûrement que lacommunauté européenne des toutdébuts s’est construite par peurde l’Union soviétique, peut-êtrefaut-il espérer qu’aussi sûrementla peur de l’effondrement monétaireet financier fera que l’onfranchira une étape décisive dansl’intégration, d’abord des paysde la zone euro, et puis éventuellementautour de l’ensemblede l’Union européenne. L’avenirne nous sera défavorable que sil’Europe se défait et que chacunà son échelle ne pèse plus rien.Couleurs : Sur le plan national,2010 révèle une véritable crisede confiance entre les Françaiset le gouvernement. Quelle estvotre analyse ?J.-M. C. : La particularité nationaleque nous avons vécue en2010, c’est la grande ruptureentre le président et les Français.Ce sont des niveaux d’impopularitérarement atteints, c’est unrejet, une critique très forte duprésident, de son action. DeuxFrançais sur trois souhaitent sondépart ou ne souhaitent pas lereconduire. Giscard affirmait àson époque que pour être biengouverné il fallait rechercher l’assentimentde deux Français surtrois. Là, c’est l’inverse. Un épisodeque je trouve extrêmementdommageable est celui des Roms.Tout d’un coup, on a vu un présidentde la République, qui estcensé être garant de la cohésionnationale, catégoriser une partiede nos concitoyens, et cela n’estpas admissible dans une société.2010 a été aussi l’année du passagede l’âge de la retraite de 60à 62 ans. En même temps, danstout autre pays que la France,c’est un événement banal parceque c’est une adaptation pure etsimple au nouvel âge démographique.En France, cela a pris unetournure particulière parce qu’onaime bien se battre à coups desymboles. La gauche avait fait dela retraite à 60 ans un grand symboleet la droite a voulu refairedu passage de 60 à 62 ans uncontre-symbole. Dans la réalité,tout le monde comprend qu’il ya un problème de financement etqu’il fallait bouger, c’est pourquoila contestation a tourné court.Couleurs : Pour revenir à vous,quels sont vos projets, vos perspectives?J.-M. C. : Les perspectives sont deprouver que le site slate.fr peut22


Textes : Chantal Lambert - Photos rétro nationale et internationale : © AFP - Photos rétro locale : service communication sauf mentionêtre rentable. Pour le moment, ona réussi le pari de l’audience. Onnavigue entre 1,5 et 2 millions devisiteurs uniques par mois et onest régulièrement au-dessus de 6millions de pages vues.Couleurs : Pourquoi la formuleplait-elle ?J.-M. C. : C’est un magazine webau quotidien, totalement tournévers l’analyse, l’explication, lamise en perspective, l’éclairage…tout ce qui n’existait pas sur leweb auparavant et qui commenceà s’installer. L’évolution naturellede l’internet fait une part deplus en plus grande à l’analyse,donc à la subjectivité, donc auxéditorialistes. On est peut-être entrain d’atteindre un âge d’or deséditorialistes.Aujourd’hui, slate.fr c’est unedizaine de salariés et 70 à 80personnes qui collaborent régulièrement.On va lancer en 2011 unsite slate dédié à l’Afrique francophone,sur le même principe. Onregarde et on accueille une diversitéde points de vue. C’est ce quinous plait de faire et de donner ànos internautes.Propos recueillis par Christine NadaliniPhotos : Yves CharmontÉcoutez l’intégralitéde l’entretien sur le site :ville-saint-priest.frL'invité de la rédaction :Jean-Marie ColombaniJournaliste et directeur du journal Le Monde de 1994 à2007, Jean-Marie Colombani a lancé en 2009 la versionfrançaise du magazine américain en ligne Slate (www.slate.fr). Il anime par ailleurs une chronique politiquehebdomadaire sur France Inter et une émission sur lachaîne Public Sénat. Il est également l’auteur d’unequinzaine d’essais principalement consacrés à la viepolitique française et aux présidents de la République successifs : François Mitterrand (Le DoubleSeptennat de François Mitterrand, Grasset 1995), Jacques Chirac (Le Résident de la République,Stock 1998) et Nicolas Sarkozy (Un Américain à Paris, Plon 2008).23


saint-priestJanvier 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.-M. ColombaniLe double drame de HaïtiLe terrible tremblement de terre qui a ravagé Haïti aillustré le destin, décidément tragique, de cette île et deson peuple. À la misère et aux drames politiques s’ajoutentdonc les catastrophes naturelles. Sujet de perplexitépermanente car lorsque l’on regarde la république voisinede Saint-Domingue, de l’autre côté de l’île, on y aperçoitune nature mieux préservée, une vie politique plus stableet un cheminement économique plus cohérent. Tandisqu’à Haïti, même l’aide internationale, pourtant massive,s’enlise, se perd dans les méandres des innombrablesdésordres locaux et n’arrive que très faiblement aux genseux-mêmes. Et pour couronner le tout, cette aide a étéimpuissante à enrayer le déclenchement de l’épidémie decholéra qui ajoute des victimes aux victimes.Businessis businessEn Asie, ouverture de la plusgrande zone de libre-échange aumonde entre la Chine et six paysde l’ASEAN (Thaïlande, Indonésie,Sultanat de Bruneï, Philippines,Singapour et la Malaisie). 2 milliardsd’individus sont concernéspar cet accord qui vise à facilitertoute forme de coopération(commerce, agriculture, informatiqueet investissements) enprélude à la création d’une communautééconomique de l’ASEANen 2015.Du vent dans les voilesTout démarre avec le rapport de la mission d’information sur le port du voile intégral préconisantson interdiction dans les services publics et les transports. Ce rapport est soumisau Conseil d’État qui estime que « l’interdiction générale et absolue du voile intégral porteraitatteinte aux droits fondamentaux, sans pouvoir être justifiée par des nécessités d’ordrepublic ». La loi sera toutefois votée en juillet.Mais aussiDécès de Philippe Séguin, président de la Cour des comptes, remplacé par le député PS Didier Migaud > Victoire du « non » au référendum sur l’autonomie de la Guyaneet de la Martinique > Dominique de Villepin est acquitté dans le procès Clearstream > Au Chili, retour de la droite au pouvoir avec l’élection de Sebastián Piñera, à latête du pays > En Irak, exécution de l’ex-ministre Ali Hassan al-Majid (Ali le Chimique) > Forum économique mondial à Davos > Conférence à Londres sur l’avenir del’Afghanistan en présence du président Hamid Karzaï et de 70 pays24


à Saint-Priest…Marée blancheC’est de saison mais le phénomènereste impressionnant. Pendant près de2 semaines, Saint-Priest est recouverted’un épais manteau blanc de 30 cm. Leplan neige est déclenché par la communepour maintenir l’accès aux bâtimentscommunaux, crèches et groupes scolaires.25 agents des services espaces verts et viequotidienne sont mobilisés à 100 %.Les promessesseront-elles tenues ?Lors de sa visite au Centre de sécurité urbaine, OlivierMagnaval, préfet à la sécurité du Rhône, s’engage àrehausser les effectifs de police à Saint-Priest, avecdeux nouveaux policiers et quatre adjoints de sécurité.Autre thématique abordée, le passage des camions routed’Heyrieux. Un point régulièrement évoqué lors desconseils de quartiers.Les bons gestes expliqués aux enfantsDans le cadre de l’Agenda 21 (plan d’action vers un développement durable),plusieurs animations pédagogiques sont organisées en direction des enfants.Illustration avec le centre de loisirs du Fort qui a participé à un quiz surles énergies renouvelables et le traitement des déchets, puis à la projectiond’une vidéo sur l’écocitoyenneté réalisée à l’initiative du conseil municipaldes jeunes (CMJ).Mais aussi ici…Participation du sculpteur italien Daniele Bragoni (auteur du mémorial de laPaix ZAC Mozart) au Salon des artistes locaux > Lancement du site internet duplan de lutte contre les discriminations de la Ville de Saint-Priest www.plcdsaint-priest.fr> Gérard Grobet intègre le conseil municipal > Réunion publiquesur l’aménagement des nouvelles voiries de la ZAC Berliet > La compagnie dethéâtre L’Entracte joue, durant deux jours, avec plus de 60 comédiens sur lascène du CCTA, son premier drame musical Les amants de Mayerling.25


saint-priestFévrier 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.-M. ColombaniQuand trop de politiquetue la politiqueDésastreuse initiative que celle qui a consisté, pour ÉricBesson, ministre en charge de l’Immigration et de l’Identiténationale, à lancer un débat sur l’identité nationale.Quand trop de politique tue la politique : l’objectif étaitde recréer un clivage identifiant pour l’électorat de ladroite et de l’extrême droite. Cela a donné, sur le terrain,une polémique inutile dans un pays qui, quoi qu’on enpense, sait de quoi, de qui et surtout de quelles valeursil est constitué.L’Europe au bord de la failliteEn France, la Cour des comptes sonne l’alarme sur ledéficit de la dette publique. D’autres pays de l’Unioneuropéenne ont déjà franchi la ligne jaune, notammentl’Espagne, le Portugal, l’Irlande et surtout laGrèce, au bord de la faillite. Pour rassurer les marchés,le Conseil européen et la Banque centrale s’engagentà sauver la stabilité financière de la zone euro.Dans la tourmente de XynthiaSur le littoral Ouest, des vents violents, conjugués à de très fortes marées,détruisent des digues et provoquent d’importantes inondations. Le bilanest dramatique : 53 morts, des centaines de blessés, 3 000 maisons sousles eaux, sans oublier les élevages détruits et les sols devenus incultivables.Les départements de Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vendée etVienne sont déclarés en état de catastrophe naturelle.26Mais aussiViolent tremblement de terre au Chili > 11 médailles pour la France aux JO d’hiver de Vancouver > En Uruguay, condamnation pour crimes contre l’humanité de l’ex-dictateurJuan María Bordaberry > En Irak, 23 pèlerins chiites sont tués à Karbala, deux jours après une attaque qui a fait 41 morts > L’état-major des armées françaisesrelance la polémique sur le coût engendré pour tenter de sauver les journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, enlevés en Afghanistan fin décembre 2009


à Saint-Priest…Ils se sontvraiment foulésRecord absolu de participation aux Fouléessan-priotes, avec 1 088 concurrents encouragéspar les pom-pom girls de la SectionJ. Les vainqueurs de cette 15 e édition decourse sur route, organisée par le clubdu Jocel, sont Éric Niyonsaba et SophieHinsinger (10 km) ; Emmanuel Nduvayo etCéline Mey (21 km).©JOCELDes motsen toute libertéLe centre culturel ThéoArgence ouvre ses portes à unfoisonnement de propositionsaussi bien théâtrales quemusicales, à l’occasion de sonnouveau Temps fort consacréà La Liberté des mots. Entête d’affiche, deux nouveauxcrooners de la chanson française: Babx et Alexis HK.Deux San-Priots dans le 4L TrophyLes jeunes San-Priots Lionel Charbonnier et Alexandre Quintanaparticipent à leur premier 4L Trophy, un raid aventure de 7 000 kmdans le désert marocain.Une belle performance puisque l’équipage se classe 307 e sur 1 200.Rendez-vous est déjà pris pour 2011 avec une nouvelle 4L.Mais aussi ici…Création de l’Espace des merveilles, lieu d’échanges pour les parents et lesenfants, à la maison de quartier Mansart > Loan Estevez, 6 ans, de Meyzieu, etÉmeryc Gonzales, 9 ans, de Saint-Priest, remportent la finale de l’émission sur TF1Qui sera le meilleur ce soir ? > Le restaurateur Christophe Allardon entre dans leclub des Toques blanches lyonnaises27


saint-priestMars 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.-M. ColombaniLarge victoire de la gaucheaux régionalesLa manœuvre de l’identité nationale n’a donc pas fonctionné.Et à celles et ceux que ce faux débat a crispés,se sont ajoutées les cohortes de mécontents. La droitea donc perdu durement des élections régionales remportéespar la gauche, dans un rapport de forces nationalesinédit : 60 %, grosso modo, pour les oppositions et moinsde 40 % pour la majorité présidentielle. Il s’en est suiviun retour présidentiel vers son propre camp. Ce que Jean-François Copé a appelé les « fondamentaux de la droite ».Que serons-nous sans toi ?On aimait sa moustache, la chaleur de sa voix et son engagementsans compromission. Avec le décès de Jean Ferrat, c’esttout un pan de notre vie qui s’écroule. Ceux qui ont des parentsmilitants comprendront. Sympathisant communiste, il était toutsauf un apparatchik, mais un homme libre et bon. Compositeuret chanteur, il s’était distingué en adaptant musicalement plusieurspoèmes d’Aragon, dont le célèbre Que serais-je sans toi ?Double attentat dans le métro de MoscouDeux femmes kamikazes, équipées chacune d’une ceinture d’explosifs, provoquentun véritable carnage dans le métro moscovite. Ce double attentat suicide (plus de40 morts), revendiqué par un groupe islamiste du Nord Caucase, suscite la colère etl’émotion de toute la communauté internationale.28Mais aussiLa Poste devient une société anonyme à capitaux publics > Report de la mise en œuvrede la taxe carbone > Peines alourdies à l’encontre de Total dans le procès du pétrolierÉrika > Entrée de Simone Veil à l’Académie française > Grève à l’appel des syndicats,concernant le pouvoir d’achat, la réforme des retraites et l’emploi > Accord de cessez-lefeuentre le gouvernement soudanais et plusieurs groupes rebelles du Darfour > BarackObama annonce l’extension de forages pétroliers et gaziers offshore pour assurer l’indépendanceet la sécurité énergétiques des USA > Plan d’austérité au Portugal


à Saint-Priest…SolidaireattitudeMieux vivre au quotidien,tel était lethème du 10 e Forumcité solidaire organisépar le centrecommunal d’actionsociale (CCAS) etqui a attiré plus de600 personnes auChâteau. Une formulerevisitée dansson contenu avec desateliers ludiques etutiles, en particulierautour de la cuisineou de la mode, quiont largement séduitun public familial.C’est du propreLa 15 e édition du Nettoyage de printemps, portée par la Ville, les conseilsde quartiers, les chasseurs et agriculteurs locaux est marquée par unefréquentation record. Armés de gants, de pinces et de sacs poubelles,460 San-Priots dont 250 enfants ont, cette année encore, farouchement défiéles amas d’ordures aux quatre coins de la commune.Ils répondent présents !Affluence record pour l’édition 2010 des Rencontres de l’initiative économiquequi a rassemblé 170 participants au Château. Chefs d’entreprise, commerçants,artisans, nouveaux entrepreneurs se sont retrouvés pour débattre etéchanger autour de la vie économique locale, tous soulignant la qualité desinterventions et le dynamisme de la Ville en matière d’innovation.Mais aussi ici…Anne Courel succède à Jean-Louis Sackur à la direction du CCTA > AnimationAccr’eau à la piscine du Clairon > Renouvellement des équipes des conseils dequartiers > Quinzaine de la Francophonie à la MJC > Résultats des élections régionaleSaint-Priest : Jean-Jack Queyranne l’emporte (54,34 %), devant FrançoiseGrossetête (26,52 %) et Bruno Gollnisch (19,14 %) > L’hortensia est à l’honneurde la Foire aux plantes rares > En collaboration avec le musée des Confluences,350 objets usuels de l’Afrique subsaharienne sont exposés au Château29


saint-priestavril 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.-M. ColombaniLa Pologne en deuilL’accident qui a coûté la vie au président polonais LechKaczynski a provoqué un grand émoi en Pologne et un réelsoulagement ailleurs. Car le président défunt, qui avait untemps gouverné la Pologne avec son frère jumeau, incarnaitune ligne nationaliste qui était en complet décalage avecl’arrimage progressif de son pays à l’Union européenne. Sadisparition a également permis un rapprochement avec laRussie qui est de nature, lui aussi, à rassurer les Européens.Pétrole apocalypseL’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, louéepar BP pour des forages dans le golfe du Mexique (eaux territorialesaméricaines) provoque une gigantesque marée noire et un désastreécologique sans précédent (50 000 barils de pétrole déversés chaquejour). Les tentatives de colmatage des fuites sont d’autant plus complexesque ces puits sont les plus profonds jamais creusés en offshore.Fume, c’est de l’IslandaisEn Islande, le volcan Eyjafjöll était inactif depuis deux siècles. Son éruptionsurprise s’est accompagnée d’un immense nuage de cendres qui, jouraprès jour, a envahi l’espace aérien européen. Conséquences : des centainesd’aéroports fermés, des milliers de vols supprimés et des touristesplantés avec leurs valises.30Mais aussiDes milliers d’agriculteurs, dont une majorité de céréaliers, manifestent à Paris face à la baisse de leurs revenus et l’inquiétude sur l’avenir de la Politique agricole commune(PAC) qui arrivera à son terme en 2013 > L’ex-dictateur panaméen Manuel Noriega (incarcéré depuis 17 ans aux USA) est extradé en France où il est placé sousmandat d’arrêt pour blanchiment d’argent > Démission du gouvernement belge > Ouverture du processus de concertation entre syndicats et organisations patronales surla réforme des retraites > Plan de relance économique en Espagne > Signature d’un Traité de désarmement nucléaire (START) entre les USA et la Russie > Les pays de lazone euro et le FMI adoptent en urgence un nouveau plan d’aide sur trois ans pour sauver la Grèce


à Saint-Priest…Quandles gones s’enmêlentPlus de 1 100 enfants de 5à 13 ans participent à la12 e édition du tournoi desécoles de rugby organisépar le SAL, au stade MendèsFrance. En fin de journée, denombreuses coupes ont étédistribuées aux vainqueurs,en présence de GwendalPeizerat, ancien championolympique de danse surglace.Enfin le mur900 mètres de long et 3 mètres de haut : c’est le murvégétalisé aménagé le long de l’A46 sud entre le pont de laFouillouse et le centre UCPA. Cette protection acoustiquerépond à la demande des habitants des quartiers des Pives,de la Fouillouse, des Marendiers et du Fort, incommodés parles nuisances sonores de l’autoroute.À nous les Terrains libres !Pour sa 7 e édition, Terrains libres affiche cartons pleins, attirant plus de450 jeunes au stade municipal. À côté des traditionnelles activités escalade,trampoline ou basket, des sports insolites ont créé la surprise comme leconcours du lancer de boules de pétanque, le jeu du casse-noix ou le cage-àcageau marteau à quatre.Mais aussi ici…Lancement d’une concertation avec les riverains de la montée de Chambérypour renforcer la sécurité des déplacements > Création d’un réseau d’employeurscitoyens pour favoriser l’accès des jeunes aux stages en entreprise > La San-Priote Sarah Lannucci devient l’une des 10 meilleures apprenties esthéticiennesde France > Le bailleur social Alliade Habitat ouvre un point accueil au quartierGaribaldi31


saint-priestMai 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.-M. ColombaniRaisins secs pour les GrecsC’est donc la Grèce qui s’est révélée être le maillon faible dela zone euro. Il est vrai que tout le monde avait fermé lesyeux sur des comptes publics truqués, destinés à accélérerl’adhésion de la Grèce à la monnaie unique. Et il fallait bienque le jour vienne où il faudrait solder les comptes. Leschiffres, rapportés à ceux de l’ensemble de la zone euro, sontpresque quantité négligeable. Mais le sauvetage de la Grècea, dans un premier temps, mis à rude épreuve la solidaritéeuropéenne pour finalement permettre la mise en place d’unmécanisme et de fonds européens de sauvegarde.Perdu d’avanceOuverture à la concurrence et régulation des jeux d’argentet de hasard en ligne (paris sportifs, hippiques et poker.).Côté pile : les sites illégaux qui pullulaient sur la toile serontdésormais encadrés. Côté face : le risque d’une addiction auxjeux, notamment chez les personnes en difficultés financières.Grisées par la perspective de se refaire une santé au poker, ellesy laisseront sans doute des plumes. On parie ?Zéro pointé pour IsraëlAu large de Gaza, l’armée israélienne tire sur six bateaux (700 personnesde différentes nationalités) affrétés par des organisationspropalestiniennes pour acheminer de l’aide humanitaire à la populationpalestinienne. L’un des bateaux sous pavillon turc est le plustouché, avec 9 morts et des dizaines de blessés. Toute la communautéinternationale condamne ce raid odieux qui aggrave encore lestensions entre Ankara et Israël.34Mais aussiOuverture de l’Exposition universelle de Shanghai > Grève interprofessionnellepour défendre l’emploi, les salaires et les retraites > LeConseil constitutionnel abroge (à compter de janvier 2011) les textesqui empêchaient la revalorisation des sommes versées au titre dela retraite aux anciens militaires des anciennes colonies > Le Brésilet la Turquie signent avec l’Iran un accord sur l’enrichissement deson uranium > À Cannes, la Palme d’or est décernée au ThaïlandaisApitchatpong Weerasethakul pour son film Oncle Boonmee


à Saint-Priest…Pour que ça roulePour la seconde année consécutive, le village des 48 heures dela prévention routière investit la place Ferdinand Buisson. Cetteopération qui s’inscrit dans la politique jeunesse de la Ville apour objectif de sensibiliser la population, et notamment lesjeunes, aux conséquences de mauvaises pratiques. Sur place,de nombreux ateliers et la participation des pompiers avec desdémonstrations de désincarcération.Les bonnes ondes de CouleursLe magazine Couleurs se décline à la télé et à la radio enpartenariat avec TLM et Radio Pluriel. Une émission de 4 minutesest désormais produite tous les mois par TLM, à la sortie dechaque numéro. Derrière le micro de Radio Pluriel, l’équipe de larédaction assure également un direct d’une heure, la veille de laparution de Couleurs.Mais aussi ici…Incendie au centre social de La Carnière > Escale du Camion des sciences aulycée Condorcet > 16 e Palette d’or (tir à l’arc) au complexe sportif MendèsFrance > Fête du quartier Gare Garibaldi > Saveurs culinaires du monde àl’espace Mosaïque > 2 000 participants à la fête du minibasket > Semaine desauteurs à la médiathèque > Dans le cadre d’une action de solidarité citoyennesur le handicap, des élèves du lycée Fernand Forest participent volontairementà un tour de Saint-Priest en fauteuil roulant > La Ville lance un sondage auprèsde la population sur le changement de nom du Ciné 89De l’espacepour les petits boutsL’extension du relais assistantes maternelles duquartier Diderot permet désormais d’accueillir16 enfants, contre une dizaine auparavant.Cet aménagement des locaux offre égalementdavantage de temps d’échange aux 90assistantes maternelles et aux familles quifréquentent régulièrement le relais.35


saint-priestJuin 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.- M. ColombaniDes bleus délavésHorreur, malheur ! Si on nous avait dit que tout se terminerait par ce fiasco,on aurait sans doute rendu aux Irlandais le but marqué grâce à la main deThierry Henry ! L’équipe de France a illustré les maux du football moderne,savoir la propension au mercenariat aux dépens de la collectivité ; et desvedettes tellement « vedettisées » qu’elles se dispensent elles-mêmes dediscipline et de consignes. Dommage pour Nicolas Anelka, qui est pourtantl’une des plus sûres valeurs du football européen, qui est en Angleterre unjoueur exemplaire et qui méritait une fin de carrière internationale plusheureuse.Pluies meurtrières dans le VarDes pluies torrentielles s’abattent en quelques heures dans la régionde Draguignan, entraînant des crues d’une intensité exceptionnelle. Aubilan humain très lourd (25 personnes tuées, une douzaine de disparuset des centaines de blessés), s’ajoutent d’importants dégâts matérielsavec des maisons inondées, une absence totale d’électricité et d’eaupotable pendant plusieurs jours.36Retraite à 62 ans ?Le projet gouvernemental prévoit le report progressif de l’âge légalde départ à la retraite de 60 à 62 ans, l’augmentation de ladurée de cotisation à 41,5 ans en 2020 et une hausse du taux decotisation des fonctionnaires de 7,85 % à 10,55 % en dix ans.Évidemment, ça tousse ! Notamment en raison de la pénibilitédu travail qui n’est pas prise en compte. Deux millions de personnesmanifestent dans toute la France pour condamner ce projet.Mais aussiCommémoration du 70 e anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940 à Londres > Un rapport de l’OMC juge illégales certaines subventions de l’Union européenne à Airbus > AuKirghizstan, des violences interethniques provoquent la mort de milliers de personnes > Israël annonce un allègement du blocus terrestre de la bande de Gaza > 18 eConférence internationale sur le sida à Vienne en Autriche > Adoption par les ministres des Finances des pays de la zone euro d’un Fonds européen de stabilité financière(750 millions d’euros)


à Saint-Priest…Raid d’enferDe l’avis de tous, le Raidurbain 2010 est l’un des plusréussis, avec pas moins de750 participants sur quatreparcours sportifs à traversla ville.Apothéose en soirée avecle Raid Live qui a rassemblé5 000 personnes sur la placeFerdinand Buisson.Sur scène, un show orchestrépar Jay Style avec DialectMusic, 12Mé & Raph, WhiteNiggaz, Instinct Lyrical, MissEaven, et le très attenduJessy Matador.Un carré carrément solidaireLe vaste ensemble immobilier du Carré Rostand est inauguré. On ytrouve notamment 83 logements en accession sociale répartis danscinq immeubles en copropriété, pour lesquels la Ville s’est investieen proposant un dispositif d’aides aux acquéreurs. D’autre part,3 logements en rez-de-chaussée sont aménagés à l’intention despersonnes à mobilité réduite.Encore plus de loisirsAfin de répondre aux besoins des familles, la Ville améliore et développel’accueil de loisirs pour les 3/12 ans dans les maisons de quartier, centressociaux, centres aérés. 64 places supplémentaires seront créées pour les3/6 ans, l’accueil s’élargit à la journée complète avec restauration.Mais aussi ici…La Ville adopte un nouveau système de tarification des services périscolaires(restauration, garderie et étude) > Signature d’une convention entre l’ASSP etl’AJ Auxerre permettant aux meilleurs joueurs amateurs d’accéder aux centres deformation du club professionnel auxerrois > Vide-greniers et fête de quartier àBel-Air > Prix spécial du jury de la Fondation entreprise réussite scolaire décernéà une classe de l’école Pablo Neruda > Inauguration du Wood Club, un espacede services au cœur du Parc technologique > 53 classes des écoles primaires etmaternelles participent à la Dizaine des arts37


saint-priestJuillet 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.- M. ColombaniLe feuilleton de l’été :Woerth-BettencourtIl est toujours fascinant d’observer à quel point un grain desable peut enrayer n’importe quel système. À l’origine, unequerelle familiale qui dégénère ; un majordome indélicat quienregistre clandestinement les conversations de sa patronne,en prenant donc parti dans cette querelle, et qui balancele tout ! À l’arrivée, les deux femmes qui se trouvent êtrepropriétaires d’une des plus belles entreprises françaises,championne mondiale des cosmétiques, qui se réconcilient.Entre temps, un ministre est tombé, Eric Woerth, et la classepolitique a pris de nouveau un mauvais coup.Violents incidents à GrenobleSuite au décès de Karim Boudouda dans une fusillade avec la police, le quartiergrenoblois de la Villeneuve s’enflamme pendant plusieurs nuits. Quelquesjours après les événements, Nicolas Sarkozy fait un discours sécuritaire à l’occasionde la nomination d’un nouveau préfet en Isère. Le président réclame,entre autres, le retrait de la nationalité française aux délinquants d’origineétrangère et la responsabilité pénale des parents de mineurs délinquants.Michel Germaneau,l’otage français exécutéRetenu au Sahel depuis le 19 avril, le Français Michel Germaneauest exécuté par l’organisation d’Al Qaïda au Maghreb islamique(Aqmi), en réponse à l’opération militaire franco-mauritaniennemenée au Mali contre six combattants islamistes. Cet homme de78 ans était très impliqué dans une association d’aide humanitaireau Niger. Son exécution suscite une vive polémique.Mais aussi54 services de chirurgie sont menacés de fermeture en France > À Cuba, libérationd’une cinquantaine de prisonniers politiques > Rupture des relations diplomatiquesentre la Colombie et le Venezuela > Au Cambodge, l’ex-dirigeant khmerrouge, Douch, est condamné à 30 ans de prison > Entrée de l’Estonie dans lazone euro > Attaque de la gendarmerie de Saint-Aignan attribuée à des «gensdu voyage» (voir août) > L’Espagnol Alberto Contador remporte le Tour de France2010 > Les députés du Parlement régional de Catalogne approuvent l’interdictiondes corridas à partir du 1 er janvier 2012 > Décès du comédien Bernard Giraudeau38


à Saint-Priest…Concentréd’énergie positivePremier bâtiment à énergie positive deFrance (produit plus d’énergie qu’il n’enconsomme), la Cité de l’environnementest inaugurée en présence de Jean-JackQueyranne, président de la Région Rhône-Alpes, et de Martine David. Cet équipementréunit sous son toit des architectes, despaysagistes, des spécialistes de l’énergieet une vingtaine d’entreprises impliquéesdans le développement durable.© Patoch20 pigespour CouleursC’est dans la convivialité etla bonne humeur que l’équipede Couleurs fête les 20 ansdu magazine. De nombreuxlecteurs rejoignent l’équipepour trinquer dans le parcdu Château à la santé ducanard et profiter du spectacleoffert par l’école decirque de Saint-Priest.Gratte, gratteL’illustrateur lyonnais Emre Orhun fait escale à la médiathèque deSaint-Priest pour animer un stage sur la technique de la carte à gratter.Les illustrations réalisées par les enfants et les adultes ont ensuite étécompilées dans un livre collectif qui a été exposé dans le cadre du Moisde l’illustration en novembre.Mais aussi ici…Concert du big band san-priot Mystère Swing au festival de Jazz àVienne > Inauguration du nouveau siège régional de Siemens au Parc technologique> Animations sportives pour les enfants à la piscine d’été UlysseCœur > Les centres aérés et de loisirs de la commune organisent des sorties enplein air dans toute la région39


saint-priestaoût 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.-M. ColombaniLa chasse aux Romsest ouverteAssurer la sécurité des biens et des personnes est,il faut toujours le rappeler, le premier devoir d’unÉtat. Prétendre régler les problèmes d’insécurité enstigmatisant les « gens du voyage » et les Romsest, non seulement une illusion, mais surtout unefaute au regard des devoirs du président de laRépublique, qui est par fonction le garant de l’unitéet de la cohésion du pays. Gesticulations d’autantplus dommageables que chaque année des campsillégaux sont démantelés et des Roms, en situationirrégulière, sont reconduits dans leur pays. La Franceavait pourtant bien pris le problème en faisant pression,au sein de l’Union européenne, sur la Roumanieet sur la Bulgarie pour qu’elles mettent en placedes politiques d’insertion des Roms, qui sont leursnationaux, à l’aide des fonds structurels européens.Il était donc doublement malvenu de masquer cettepolitique par des propos qui ont choqué en Francecomme chez nos voisins.L’or bleuPour la première fois de son histoire, l’équipe deFrance de natation arrive en tête du classementaux Championnats d’Europe à Budapest, avec 21médailles dont 8 en or. Avec ses 3 médailles en oret sa gueule d’ange, Camille Lacourt est la granderévélation de cette compétition.Été meurtrierau Pakistanet en RussieUne mousson d’uneampleur sans précédentavec des pluiestorrentielles s’abat surle Pakistan, provoquantd’importants glissementsde terrain et d’énormescoulées de boue. Le bilanest redoutable avec desmilliers de morts et plusde 16 millions de sinistrés.En Russie, c’est lacanicule qui sévit avecde gigantesques incendiesjusqu’aux environs deMoscou.Mais aussi33 mineurs sont piégés au fond d’une mine dans le désert d’Atacama au Chili > Décès du cycliste Laurent Fignon et du réalisateur Alain Corneau > Importante épidémiede dengue aux Antilles > L’Iran met en service sa première centrale nucléaire dans le sud du pays > En Afghanistan, le président Hamid Karzaï décrète la dissolution dessociétés privées de sécurité > Échange de tirs meurtriers à la frontière entre le Liban et Israël > L’équipe de France d’athlétisme remporte 18 médailles dont 8 en or auxChampionnats d’Europe d’athlétisme en Catalogne40


à Saint-Priest…Cocorico !Amandine Grondin, membre duClub athlétique de Saint-Priest,monte sur la troisième marche dupodium lors des Championnatsdu monde juniors de force athlétiquede Pilsen en Républiquetchèque, dans la catégorie desmoins de 60 kg. Une 3 e placeégalement pour les joueurs nonvoyantsdu club de cécifoot, lorsdes Championnats de France.©Cécifoot Saint-PriestLes fresques de FranckFranck Asensi, alias Impackt, réalise trois fresques sur les murs du centrecommercial de Ménival. L’opération rencontre un franc succès auprès deshabitants, qui voient ainsi leur cadre de vie embelli.Coup de pouce jeunesPendant huit semaines, plus de 300 jeunes San-Priots, âgésde 16 à 25 ans, participent aux chantiers d’utilité sociale misen place par la mairie pour redonner, avant la rentrée, unpeu d’éclat aux bâtiments municipaux et aux espaces publics.Mais aussi ici…Ouverture de la 36 e édition de l’Open de tennis > En prévision de la Fête de lascience, les maisons de quartier préparent un jeu de piste sur le thème de la biodiversité> Lancement d’une campagne d’information auprès des commerçants sur lamise en place de la taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE) afin de réduire lesnuisances visuelles des panneaux et enseignes41


saint-priestseptembre 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.-M. ColombaniFin de la « guerre en Irak »La guerre d’Irak restera dans l’histoire comme l’une desgrandes erreurs stratégiques américaines. Déclenchée,théoriquement, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme,elle a provoqué une vague d’anti-américanisme sansprécédent, favorisé la mise en place en Irak d’un régimechiite proche de l’Iran, alors même que la volonté de l’Irande se doter de l’arme nucléaire pose un problème majeur ;elle a détourné enfin les armées américaines de la guerred’Afghanistan.La garde à vue en questionSuite à la publication d’un rapport qui dénonce plus de 800 000 gardes à vueen France en 2009, dont 200 000 pour des infractions routières, le Conseilconstitutionnel demande au gouvernement de réformer la garde à vue, afinde mettre en œuvre une loi plus respectueuse des droits de la défense.La politique sécuritaire de laFrance montrée du doigtPlusieurs dizaines de milliers de manifestants défilentdans les rues en France et en Europe pour dénoncer lapolitique sécuritaire du gouvernement français. Ce dernierest vivement critiqué par la presse internationaleet épinglé par le Parlement européen qui lui demandede suspendre sur-le-champ les expulsions de Roms.Mais aussiMobilisation contre la réforme des retraites en France > À Washington, reprise des pourparlers de paix directs entre Israéliens et Palestiniens > Dimitri Medvedev limogele maire de Moscou > Décès du réalisateur Claude Chabrol et de l’acteur Tony Curtis > Enlèvement de 5 ressortissants français travaillant pour Areva au Niger > 192 paysparticipent à New York à la 65 e session de l’assemblée générale des Nations unies > Mise en place du premier réseau mondial de projets en matière de captage et destockage du CO 2(CSC) par la Commission européenne42


à Saint-Priest…Quand on partaitsur les chemins...C’est sous un beau soleil de find’été qu’un étrange cortège devélos, trottinettes et charrettestractables a sillonné les cheminset quartiers de la ville. Au total,pas moins de 600 personnes ontrépondu à l’appel de cette 7 eédition de la Balade cycliste deSaint-Priest. À l’issue de cettepromenade amicale, les amoureuxde la Petite Reine ont été conviésà un apéro bio.Le grosméli-méloDes stands par centainesqui s’étendent del’esplanade des Arts auVillage, des animaux dela ferme, des étalagesde pains d’épices, desribambelles de poupéesrusses, des chars deguerre de la Défensenationale... Bienvenueà la traditionnelle Foired’automne et à songigantesque méli-méloqui cette année encore,ont attiré quelque15 000 visiteurs.Le patrimoine urbain aussiDans le cadre des Journées européennes du patrimoine, la Villepropose pour la première fois une balade urbaine entre le Villageet la gare. L’occasion de redécouvrir le cœur historique de la communejusqu’à la révolution urbaine des années 1960, en passantpar la période industrielle des années 1920.Mais aussi ici…Dorothée Célard succède à Bertrand Favre-Tissot au poste de commissaire > Pourla 3 e édition des Mariannes d’or, le trophée de l’innovation est décerné à Saint-Priest pour l’écoquartier des Hauts de Feuilly > Tous les groupes scolaires sontdésormais équipés d’arceaux à vélos > Marie-Line Mignon est nommée proviseurdu lycée Condorcet > Aménagement d’un giratoire à l’intersection de l’avenue JeanJaurès et du boulevard François Reymond > Signature des premières conventionsentre la Ville et des propriétaires de la garantie contre les risques locatifs (GRL)43


saint-priestOctobre 2010 en France et dans le monde…Rouge BrésilDilma Rousseff remporte confortablement (56 %) lesecond tour des élections présidentielles au Brésil.Dauphine du président sortant Lula, contraint de quitterson poste après deux mandats, elle est la première femmeà diriger la principale puissance d’Amérique latine, qui estaussi la 8 e mondiale.N L’œil de J.-M. ColombaniLa méforme des retraitesNicolas Sarkozy est sorti vainqueur de l’épreuve qu’ilavait lui-même choisi d’engager. Vis-à-vis de son propreélectorat, il peut se prévaloir d’avoir fait tomber l’un desgrands symboles de la gauche. Vis-à-vis de l’ensemble dupays, il peut arguer du fait que l’allongement de l’âge dela retraite, directement lié à l’évolution démographique dupays, était une nécessité. Enfin, il a piégé la gauche qui aété peu audible et guère crédible en promettant de rétablirla retraite à 60 ans, comme d’autres promettaient, il y atrente ans, de « bâtir le socialisme dans un seul pays ».Pannes collatéralesLe mouvement contre la réforme des retraites met la France à sec par leblocage des raffineries pendant que les étudiants et lycéens rejoignentle mouvement qui connaît un pic avec les manifestations du 21 octobre.C’est la place Bellecour à Lyon, avec ses 300 casseurs encerclés par lesforces de police, qui fera la une ce soir-là. Des débordements unanimementcondamnés dans un climat de suspicion où certains voudraient voir de « lamanipulation ». Mais la pression baissera avec les vacances de la Toussaint.Mais aussiSauvetage des 33 mineurs chiliens prisonniers sous terre > Prix Nobel de la paix décerné au dissident chinois Liu Xiaobo > Catastrophe écologique en Hongrie avec1,1 million de mètres cubes de boue toxique déversé dans la nature > La Haute Cour pénale irakienne condamne à mort Tarek Aziz, ancien vice-Premier ministrede Saddam Hussein > 192 pays participent au sommet de Nagoya (Japon) sur la biodiversité > Mort du romancier Bernard Clavel > 40 morts dans un attentat avecprise d’otages dans une église de Bagdad44


à Saint-Priest…La vie grandeur natureExplorateurs en herbe et amoureux de la nature ontrendez-vous avec la biodiversité à l’occasion de cette nouvelleédition de la Fête de la science. Durant une semaine, leChâteau et son parc se transforment en terrains d’expérimentations.La reine de l’événement est sans conteste l’abeille,avec un voyage au cœur de la ruche.© Patoch© PatochJob dating à l’espace MosaïqueAgents de service, de restauration rapide, de sécurité,mais également commerciaux, hôtes de caisse et chauffeurspoids lourds sont des postes recherchés par unetrentaine d’entreprises de l’est lyonnais. Pour répondre àces besoins, la salle Mosaïque se transforme, pendant laSemaine de l’emploi, en forum de recrutement et réaliseplus de 1 200 entretiens.Forza campione !150 compétiteurs participent à la 6 e édition du Championnat de Francede la pizza, organisée par l’Association des pizzerias françaises. Le San-Priot Lionel Lombardi (pizzeria du Puits Vieux) est cette année présidentdu jury de cette compétition, qui permet aux 3 lauréats du concours departiciper en 2011 au Championnat du monde. Où ça ? En Italie, pardi !Mais aussi ici…Réalisation des aménagements de sécurité montée de Chambéry > L’Amicalelaïque fête ses 80 ans > Inauguration de la Villa Van Gogh qui accueille enjournée 26 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer > Dans le cadre dujumelage, une délégation d’élus san-priots se rend à Mühlheim, pour fêter les20 ans de la réunification allemande > Lancement de La Fabrique, un projet duCCTA sur le théâtre contemporain impliquant des comédiens et des habitants.45


saint-priestnovembre 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.-M. ColombaniLa liberté retrouvée pour Aung San Suu KyiD’un prix Nobel de la paix à l’autre : d’un côté, la junte birmane accepte, à boutd’arguments, de remettre en liberté celle qui, il y a sept ans, en avait été privéeparce qu’elle avait gagné les élections. Libération effectuée, en fait, en cédantaux pressions chinoises. C’est pourtant cette même Chine qui emprisonne le pluscélèbre de ses dissidents, coupable d’avoir élaboré une charte des libertés, et quireçoit à son tour le prix Nobel de la paix. La Chine peut alors constater qu’endehors de Barack Obama, peu de pays et peu de dirigeants ont osé élever la voix,de peur de remettre en cause les contrats mirifiques que la Chine fait miroiter.La bombe à retardementde KarachiMai 2002, quatorze personnes, dont onze Français salariés dela DCN, sont tuées au Pakistan dans un attentat imputé dansun premier temps à Al Qaïda. Huit ans plus tard, stupeur !Cet attentat serait une vengeance à l’encontre de la France,suite à l’interruption décidée par le gouvernement françaisdu versement de commissions liées à un contrat d’armement.Ces rétrocommissions auraient servi à financer la campagneélectorale d’Édouard Balladur en 1995. Dans l’œil du cyclone,Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre des Finances.Beaucoup de bruit pour rienLe remaniement ministériel annoncé à grands renforts depuisl’été fait un flop : Fillon reste, Juppé est de retour et les centristesquittent le navire. Cette fois, le courant ne passe plus avecles Français : Nicolas Sarkozy n’a plus la cote dans les sondages.Mais aussiAux élections de mi-mandat américaines, les démocrates perdent la Chambre des représentants, mais conservent la majorité au Sénat > Épidémie de choléra enHaïti > Manifestations étudiantes à Londres contre l’augmentation des frais d’inscription à l’université > Franck Cammas remporte la Route du Rhum > Manifestationsfranco-allemandes lors du passage du convoi de déchets radioactifs à destination du site de stockage de Gorleben > Le Portugal est au bord de la faillite > Disparitionmystérieuse d’ordinateurs dans plusieurs rédactions françaises > Bombardement d’une île appartenant à la Corée du Sud par l’armée nord-coréenne > Six mois après laGrèce, l’Irlande bénéficie d’une aide de 90 milliards d’euros de l’Union européenne et du FMI46


à Saint-Priest…Un nouveau ScénarioLes travaux d’agrandissement et de rénovationdu cinéma sont terminés. L’ancien atelier deconcertation a été transformé en hall d’accueil,les façades extérieures repeintes. Quantà l’enseigne Ciné 89, elle disparaît pour êtreremplacée par celle du Scénario, nouvelle appellationdu cinéma san-priot. Il ne reste plus qu’àse caler confortablement dans un siège pourapprécier une bonne toileen 3D, puisque quele ciné est maintenant équipé d’un projecteurnumérique !À fond les MyriadesRien ne les arrête. Plus de 2 000 athlètesparticipent cette année encore aux traditionnellesMyriades qui comptent parmi les10 cross nationaux les plus importants de lasaison. Une reconnaissance qui attire chaqueannée davantage de pointures. Sur le terrain,coureurs professionnels et amateurs de tousâges, empruntent le même parcours, unecaractéristique qui fait toute la renommée etla popularité de cet événement. Les élèvesdes écoles de la ville et du collège Boris Viann’étaient pas en reste, participant eux aussimassivement à cette myriade de cross.Toujours à la pagePour sa 11 e édition, le Salon dulivre de Saint-Priest spécialisédans l’édition indépendante etl’illustration jeunesse s’ouvre surles films d’animation, les décorset les sculptures. L’occasion dedécouvrir les œuvres de talentueuxtouche-à-tout dont NicolasBianco Levrain, Betty Bone ouRenaud Perrin.© Patoch© PatochMais aussi ici…Inauguration d’un nouveau terrain synthétique au stade Jean Bouin > Le Jardindes mots fête ses dix ans > Les élèves de 4 e des trois collèges de la ville élisent18 de leurs camarades au conseil municipal des jeunes > Inauguration duSITEPP > Neuf familles san-priotes participent au concours Familles à énergiepositive > Soirée d’accueil au Château pour les nouveaux arrivants à Saint-Priest > Assemblées de quartiers > Soirée de remise des récompenses de l’OMSaux meilleurs sportifs > Le lycée Condorcet remporte le 1 er prix de la Résistanceet de la déportation47


saint-priestDécembre 2010 en France et dans le monde…N L’œil de J.- M. ColombaniWikileaks fait trembler le mondeBien sûr, Julian Assange ne s’en prend qu’à nos démocraties.Bien sûr, il épargne les dictatures, et pour cause. Bien sûr,tous ces secrets diplomatiques mis sur la place publiquepeuvent n’être que la pointe avancée du grand mouvementde transparence qui saisit nos pays. Or, la transparence estaussi une surveillance de tous les instants, donc une sociétéinvivable. Et pourtant, Wikileaks est aussi une façon de briserune deuxième fois le secret du roi : après la sphère publiquenationale, voici la sphère internationale livrée à la connaissancedu plus grand nombre, ce qui est le mouvement mêmede la démocratie.Mortel MediatorC’est une affaire explosive mettant encause toute la chaîne sanitaire, dufabricant jusqu’aux autorités publiquesde contrôle et de sécurité. Le Mediator,médicament prescrit aux diabétiques etutilisé comme coupe-faim, aurait causéen France entre 1976 et novembre2009 (date de son retrait) 500 décèset 3 500 hospitalisations. Fabriqué parServier (2 e laboratoire pharmaceutiquefrançais), le Mediator est interdit depuisplusieurs années aux États-Unis et enEspagne.Un serpent à deux têtes en Côte d’IvoireL’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son rival Alassane Ouattara revendiquenttous deux la victoire à l’élection présidentielle. L’ensemble de la communauté internationaleapporte son soutien à Alassane Ouattara qui a obtenu plus de 54 % des voix. Cebras de fer a de graves conséquences pour la Côte d’Ivoire, où la guerre civile menace.Mais aussiLa Coupe du monde de football 2018 se déroulera en Russie > Le prisonnierchinois Liu Xiaobo est prix Nobel de la paix > Scènes de violence en Haïti suiteaux fraudes lors de l’élection présidentielle > Sept policiers jugés pour avoiraccusé un homme à tort sont condamnés à des peines de six mois à un an deprison ferme > Validation par le Conseil constitutionnel de la majeure partie dela réforme territoriale. > 200 pays rassemblés sous l’égide de l’ONU à Cancuns’accordent sur la création d’un Fonds vert pour le climat48


à Saint-Priest…Une crèche verteDu bois sur les murs, des plantessur le toit, de larges baies vitrées...La Mascotte, nouvelle crècheimplantée à Revaison, ouvre sesportes aux petits San-Priots. D’unecapacité de 65 places, elle conciliedéveloppement durable, considérationspédagogiques et approchesociale qui l’imposent comme unéquipement phare dans l’agglomérationlyonnaise.Le quartier Diderotà cœur ouvertLa médiathèque accueille durant un mois l’exposition« Transformations visibles et invisibles – Mémoiresd’un quartier » réalisée à partir de témoignages etde portraits d’habitants du quartier Diderot. Tousracontent, avec émotion, leur histoire, leurs souvenirs,leur vie au cœur de ce quartier qui aujourd’huiest en pleine mutation dans le cadre de l’opérationde renouvellement urbain. 50 années d’histoire, quisont également retracées dans un livre, pour queperdure la mémoire de ce quartier.Les lumières de la villeTradition oblige, Saint-Priest s’illumine le 8 décembre de mille feux jusqu’auxfêtes de fin d’année. Mais si les illuminations restent féeriques, elles sontaussi davantage économes d’énergie, avec notamment l’utilisation d’ampoulesLED. S’ajoute une belle chaleur humaine avec des animations au cœurde chaque quartier. Et pour clore la soirée, un voyage fantastique dans leparc du Château avec la compagnie Transe Express et son spectacle M.O.B.Mais aussi ici…La Ville affiche son soutien aux journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier,otages en Afghanistan > Le concert The Beatles symphony est interprété au CCTApar Les Défossés et l’orchestre du conservatoire de Saint-Priest > Réunion publiqueautour du nouveau plan de circulation de la Cité Berliet > Exposition de l’artisteYann Kerbennec au Village > Loto de la solidarité organisé par le Secours Populairede Saint-Priest > Mobilisation des associations à l’occasion du Téléthon49


s A i nt-priestAssociationsseront en vente à l’Amicale le 29/01de 15 h à 17 h, ou à déguster surplace lors de la soirée.la salle Millan. Plus d’infos :04 78 90 28 19 ou 04 78 90 36 93.Courriel : ail-conscrits@laposte.netCS Louis Braille33, rue Louis BrailleTél. 04 78 20 40 44. Courriel :c.s.louis-braille@wanadoo.frCarnet de voyage :le Pérou à l’honneurSoirée animée par Christian Pichotpour partager ses souvenirs d’unvoyage au Pérou. Diaporama, expositiond’objets et dégustation de platsandins sucrés et salés, vendredi28 janvier à 20 h. Avec la participationdu groupe de musique andineJacha Osos. Ouvert à tous.Loto familial et intergénérationnelRetrouvez-vous en famille ou entreamis autour des traditionnels cartonsà cases numérotées, pourune après-midi conviviale, samedi15 janvier à 14 h.Belote et rebeloteLes amateurs de coinche du centresocial vous invitent à participer auconcours de belote coinchée organisésamedi 29 janvier à partir de 14 h.Participation demandée. Possibilité des’inscrire le jour même dès 13 h 30.GénéractionRepas de la solidaritéComme chaque année, l'associationGénéraction vous convie au repasde la solidarité organisé dimanche23 janvier à la salle du Concorde.Au menu, couscous traditionnelsur place ou à emporter (5 € parpersonne). Vente de pâtisseriesorientales. Thé à la menthe et caféofferts. Les bénéfices seront reversésaux Restos du cœur.Saint-Priest montagneTél. 04 78 20 06 48Coupe du Rhône d’escaladePlus de 200 grimpeurs, toutes catégories,sont attendus au gymnasemunicipal Léon Perrier pour la Coupedu Rhône d’escalade, dimanche23 janvier. Entrée libre. Finales àpartir de 14 h.Amicale la San-Priode1, Grande Rue - Tél. 09 64 25 45 62Courriel : sanpriode@free.frLe bal des pôtis de la Sin-PôLe bal des pôtis aura lieu samedi29 janvier à l’espace Mosaïque à partirde 21 h et sera animé par StéphanieRodriguez et son orchestre.Pour la petite histoire, le pôti dela Sin-Pô est une pâtisserie géante,typique du nord Dauphiné. Cette coutumelocale se tenait le 25 janvier,fête patronale de la Saint Prix. Leshabitants confectionnaient de groschaussons à la confiture de pommesou d’abricots, les faisaient cuire aufour du boulanger de la commune,pour les déguster entre voisins ouentre amis pour fêter l’année nouvellementcommencée.Réservation des places à l’Amicaleles 10, 13, 17, 20, 24 et 27 janvierde 15 h à 18 h. Tarif : 12 €. Les pôtisMJC Jean Cocteau23, rue du 8 Mai 1945Tél. 04 78 20 07 89. Courriel :mjc-jeancocteau@wanadoo.frThéâtre : Ode et lesHot’AntiquesAttendez-vous à être surpris avec cespectacle original en noir et blanc eten couleurs, sur la chanson françaiseaux rythmes du monde. Les 14 et15 janvier à 20 h 30 (10 €).Réservations au 04 78 20 43 04.L’Entracte présenteVenez passer un bon moment avecDans le secret de la loge, une comédiede Jean-Claude Sussfeld, mise enscène par Maryse Aubaret, les 4, 5,11 et 12 février à 20 h 30 ; les 6 et7 février à 15 h (10 €).Rés. 06 69 05 38 64 ou surwww.cie-entracte.comAIL Manissieux –Mi-Plaine – La FouilllouseNouvelle activité créativeUne nouvelle activité d’arts plastiquesest proposée les samedis à la salleÉquinoxe. En famille ou seul, débutantou confirmé, osez des activitéscréatives proposées en modules d'uneou deux séances. Prochains ateliersle 15/01 10 h-12 h et 14 h-16 h surles techniques d’impression et lagravure, le 22/01 10 h-12 h sur fixersous verre, le 29/01 10 h-12 h surl’acrylique et la feuille d’or, le 5/0210 h-12 h sur la peinture à l’huile.Rens/insc. 04 78 90 82 39 ouail-artsplastiques@laposte.netPlus d’infos sur les cours au06 09 40 46 92.Projet de contournementferroviaireL'AIL, adhérente du collectif Fracture,organise une réunion publique sur lecontournement ferré de l'agglomérationlyonnaise et ses implicationsdans la traversée de Saint-Priest,vendredi 21 janvier à 20 h salle Millanà Manissieux.Appel à tous les « 1 »La section des conscrits de l’AILinvite tous ceux qui sont nés uneannée en « 1 » à les rejoindre.Prochaines réunions vendredi 17 janvieret vendredi 18 février à 20 h 30 à4L Trophy 2011La 4L rhodaniennedans la courseC’est le 17 févrierque sera donnéle départ dela 14 e éditiondu 4L Trophy,raid sportif ethumanitairede 10 joursdans le désert marocain. Parmi les2 400 jeunes participants venant detoute l’Europe, le San-Priot LionelCharbonnier retente cette annéel’aventure avec un nouvel équipier,Xavier Rolland, à bord d’une 4L offertepar la société EDF. Enthousiaste aprèsson premier périple, Lionel entendmêler à nouveau sa passion des voitureset son envie d’aider les autres.Soutenu par de nombreux partenaires,dont la ville de Saint-Priest, il a égalementobtenu une bourse de 1 000€du BIJ.Rhône amitiéTél. 06 60 41 62 18Site : www.rhoneamitie.frVide-greniersDimanche 23 janvier de 9 h à 17 h àl’espace Mosaïque.Pâques à VeniseVoir les gondoles à Venise…Un magnifique voyage organisé du23 au 26 avril. Tarifs : 190 €/pers.Transport en car.Prochaine permanence d’informationset d’inscriptions, mercredi 12 janvierde 17 h 30 à 19 h à la MJC JeanCocteau ou lors du vide-greniers du23 janvier de 12 h à 16 h.CSC La Carnière4, montée de la CarnièreTél. 04 78 20 61 97Sorties en familleEmbarquez pour le pays des marionnettesau musée Gadagne de Lyon,jeudi 13 janvier, et découvrez cemusée unique en France qui compteplus de 2 000 marionnettes du monde.Ceux qui n’ont pas froid aux yeuxpourront profiter d’une journée à laneige samedi 5 février. Inscriptionsouvertes.50


ZOOM SUR... La coordination FCPE> VoyaGe de MéMoiRe :La FNaCa organise, du 25 au30 mai 2011, un voyage demémoire sur les plages dudébarquement de 1944.Rens/insc. au 04 78 20 88 03ou au 06 60 12 27 83.> Thé daNSaNT : RadioPluriel organise le 9 janvier de14h à 19h un thé dansant à lasalle du Concorde.Réservation auprès de Francine :06 71 49 64 99> LoTo GéaNT : Le Jocelorganise un loto géant le16 janvier à l’espace Mosaïque.Nombreux prix dont un bond’achat de 1 000€, une TV, desvoyages…> La MuSe S’aMuSe :La Muse organise une scèneouverte vendredi 28 janvierà partir de 18h30. des placessont encore disponibles pourapprendre la clarinette, la flûtetraversière ou l’accordéon.Courriel :musique.stpriest@free.fr> FNaTh : La section deSaint-Priest/Mions/Corbasde la Fédération nationaledes accidentés du travail etdes handicapés tiendra sonassemblée générale samedi15/01, 9h30, salle Chrysostome.Rens. 04 72 90 99 12.Participer à la vie scolaire de son enfant et défendre l’école publique,c’est possible en intégrant une association de parents d’élèves.Pierre Olivier nous présente l’une des plus importantes d’entre elles,la FCPE, et sa coordination san-priote.Laïcité, citoyenneté, gratuité et service public, telles sontles valeurs que défend la Fédération des conseils deparents d’élèves (FCPE). Créée en 1947, cette associationnationale propose aux parents d’enfants scolarisés dans unétablissement public de participer à la vie des élèves. À traversla présence aux conseils de classe, l’organisation d’activitésde loisirs et la prise en compte de revendications,les parents agissent pour l’épanouissement des enfants àl’école. « J’ai commencé par participer au conseil del’école maternelle Revaison, explique Pierre Olivier. Puisj’ai suivi mes enfants dans leurs différents établissements,jusqu’au lycée Condorcet. À la base de monengagement, il y avait la volonté de mieux comprendrele monde de mes enfants, de voir ce qu’il se passaitdans leurs écoles ». Après quelques années à la FCPE,Pierre Olivier a pris la tête de la coordination locale crééepour mettre en réseau les parents engagés à Saint-Priest.« La FCPE est présente dans plusieurs établissementsscolaires de la ville, et il est important que les parentspuissent s’entraider, échanger autour de leurs actionsou des problèmes qu’ils rencontrent. C’est à ça que sertla coordination, à mettre en commun les expériencesde tous et à apporter une aide. »Et si être parent élu implique de donner du temps et des’investir dans certaines tâches, chacun peut y trouver soncompte : « certains préfèrent organiser les kermesses,d’autres participer aux conseils. L’essentiel c’est de selancer, surtout dans cette période où l’association abesoin de renouveau ».> Coordination FCPeContact : Pierre olivier – Tél. 04 78 21 03 78.retrouvez l’agenda complet de toutes les manifestations de la ville sur www.ville-saint-priest.fr51


s A i nt-priestsortiesLe Scénario En janvierRetrouvez tout le programme du Scénario au 08 92 68 68 12 (0,34 /min) et sur le site de la ville :www.ville-saint-priest.frCentre culturel Théo ArgencePlace Ferdinand Buisson – Billetterie : 04 78 20 02 50Site : www.cctheoargence-saint-priest.frDanseUlysseVoyage sous les mers 3DDocumentaire de Jean-Jacques et François Mantello (2009)Plongez dans le grand bleu comme si vous y étiez grâce àla technologie numérique HD en 3D-relief. Une fabuleuseodyssée sous-marine qui vous fait découvrir un monde féeriqueen péril, peuplé de créatures fascinantes.Inside jobDocumentaire américain de Charles FergusonLe réalisateur dresse un véritable réquisitoire contreles responsables de la crise mondiale qui a engendrépour des millions de personnes la perte de leuremploi et de leur maison. Un documentaire édifiant,articulé autour d’enquêtes approfondies et d’entretiensavec des acteurs majeurs de la finance, deshommes politiques et des journalistes.Cap MondeNiger, du fleuve aux savanesFilm documentaire de Jean-Pierre ValentinDes bords du Niger où vivent pêcheurs et agriculteurs, au cœur des savanesoù les éleveurs poussent leurs zébus vers de meilleures pâtures, Jean-PierreValentin nous sensibilise aux enjeux de leur survie.> Jeudi 20 janvier à 14h. débat en présence du réalisateur.Tarif : 7€.Ciné collectionLe Grand AmourFilm français de Pierre Étaix (1968) avec Pierre Étaix,Annie FratelliniLa rêverie amoureuse d’un homme marié attiré par sasecrétaire... Un grand film plein de finesse, de charmeet de drôlerie.> Jeudi 27 janvier à 20h30. Tarif réduit.Festival Télérama du 19 au 25 janvierUne semaine pour voir ou revoir les films qui ontmarqué l'année 2010, au prix unique de 3€ la place,sur présentation du Pass festival, disponible dansles numéros des 12 et 19 janvier de l'hebdomadaireTélérama. 4 séances chaque jour : 19/01 : Deshommes et des dieux – 20/01 : Mammuth – 21/01 :Dans ses yeux (vost) – 22/01 : Fantastic Mr Fox(vost) – 23/01 : Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu(vost) – 24/01 : The social network (vost) – 25/01 : L’Illusionniste.ÉGALEMENT À L’AFFICHEMegamind – Les Émotifs anonymes – Le Frelon vert (3D) – Une vie de chat –Another year (vost) – La Chance de ma vie – Le Fils à Jo…Pari audacieux que celui relevé par la chorégraphe Josette Baïz : 15 jeunesdanseurs âgés de 7 à 14 ans s’approprient l’une des pièces les plus rapideset envolées du répertoire du grand Jean-Claude Gallota. L’univers poétique etludique des jeunes danseurs professionnels du groupe Grenade étonnera. Ils onttout des grands, une « folie joyeuse » et une incroyable vitalité en plus.> Jeudi 27 janvier à 19 h 30. À partir de 7 ans.ThéâtreBéréniceÉcrite en 1670, Bérénice de Racine reste une œuvretoujours d’actualité qui ouvre une fenêtre sur unmonde de puissants confrontés aux pièges du pouvoiret de l’amour. Titus règne, Titus aime Bérénice,reine de Palestine, mais la loi de Rome est hostile àleur union. Un drame passionnel sur fond politique,que Laurent Brethome met en scène sans prendre dedétours : il revendique un théâtre très engagé dans lejeu des acteurs, un théâtre de chair et de souffle, pour représenter crûment lemonde contemporain et la violence des rapports humains.> Vendredi 4 février à 20h30. À partir de 15 ans.À noter> Du 7 au 15 janvier : 5 e festival Ré-génération (théâtre, objet,danse, cirque) au théâtre Nouvelle Génération de Lyon.Plus d’info : 04 72 53 15 15 – www.tng-lyon.fr> 10 février : CharlÉlie en concert au Transbordeur.Plus d’infos : 04 78 93 08 33 – www.transbordeur.fr> Jusqu’au 13 février : Expo Art pour tous, voyage graphiqueau cœur des transports britanniques, 1913-1970, au musée del’Imprimerie (13, rue de la Poulaillerie, Lyon 2 e ).Plus d’infos : 04 78 37 65 98 – www.imprimerie.lyon.fr> Jusqu’au 8 mai : Le musée des Confluences dévoile ses réserves auMusée gallo-romain de Lyon Fourvière.52


Coups de cœur de la médiathèqueLivreMathias EnardParle-leur de batailles, de rois et d’éléphants (Actes Sud)En 1506, Michel-Ange est appelé par le sultan de Constantinoplepour construire un pont sur la Corne d’Or. Michel-Ange acceptel’invitation, espérant ainsi accomplir une grande œuvre qui lerendra mondialement célèbre. On accompagne l’artiste pendantce court séjour en Orient, partageant ses émotions, ses interrogations,ses doutes et ses angoisses. On découvre ainsi la difficulté de la créationartistique mais aussi la complexité et l’ambiguïté de la nature de l’artiste.Tout en mêlant histoire et fiction, Mathias Enard nous parle de batailles,celles menées au quotidien par l’artiste, de rois (le pape Jules II et le sultanBajazet), et d’éléphants. Après avoir obtenu en 2009 le prix du livre Interavec Zone, Mathias Enard décroche en 2010 le prix Goncourt des lycéens avecce nouveau roman.CDJoe SatrianiBlack swans and wormhole wizards (Sony Music)Joe Satriani, alias Satch, sort à intervalles réguliers desalbums depuis 1984. Il fait partie sans doute des plusgrands guitaristes de sa génération et démontre l’étendue de son talent àtravers la sortie de chaque album. Pour son nouvel opus, dès le premier morceauPremonition, on reconnaît son jeu de guitare avec un titre très rock etune mélodie entêtante, comme à son habitude, et un son reconnaissable entremille. Il s’est entouré cette fois-ci de musiciens talentueux qui permettentà sa guitare de s’exprimer sur des bases solides. À écouter d’urgence en cedébut d’année 2011.La sélection de CouleursLe coin des juniorsVicky Portail-Kernel & Cédric KernelPrunelle, la fille du cyclope (Ankama) - À partir de 8 ans.Retour à la grande époque héroïque des dieux grecs. Prunelle,fille d’un cyclope, fait sa rentrée à l’école des dieux del’Olympe, aux côtés de Héraclès et de son copain le Minotaure. Punis pour leursbêtises, ils doivent réaliser des travaux pratiques épiques. Une BD décalée, auxtraits modernes et détaillés, qui revisite avec humour la mythologie. C.N.BDTot & AdrianRemington, n°1 (Ankama)Dans l'univers de Wakfu, la famille Smisse fait figure deréférence en matière de cambriolages, escamotages etautres larcins. Depuis des générations, elle forme lesplus illustres des Roublards. Parmi eux, Remington etGrany sont deux frères aussi habiles que retors : voler estdevenu pour eux une seconde nature, et dans le milieu, on sait que ce sontles meilleurs ! Lorsqu'une mystérieuse et jolie jeune femme leur confie unemission a priori irréalisable, les bandits ne tardent pas à l'envoyer paître. Toutdu moins jusqu'à ce que leur nouvel employeur leur fasse don d'un ensembled'armes étranges et douées de parole pour les assister dans leur tâche...Alors qu'Ankama avait déjà investi avec succès le monde de la presse, du jeuvidéo, du dessin animé et du livre pour enfants, voilà que la maison d'éditiondu Nord s'essaie au comics (bande dessinée / fascicule d'une trentaine depages) sous la forme de cette nouvelle série bimestrielle dont chaque numéro,chez votre marchand de journaux, vous coûtera moins de quatre euros. Enrésulte un cocktail détonant de fantasy, d'humour et de personnages très hautsen couleur. On a-dore !R.N.À L'ESSAI !Franck FrommerLa pensée PowerPoint : enquête sur ce logiciel quirend stupide (La découverte)Très bel exercice que cet ouvrage à la fois complet etfacile d’accès sur un de ces logiciel qui nous accompagnediscrètement depuis déjà quelques années : PowerPoint.L’air de rien, il est entré partout, de l’université à l’arméeen passant par tous les cercles de l’économie et de l’entreprise.En dix pages d’introduction, l’auteur présenteson argument, solide, puissant. Chacun sera saisi, devant ces quelques lignes,par la lucidité du propos, qui éclaire ce que nous savions tous au fond denous, mais que nous ne voyions pas : PowerPoint guide nos pas, formate nosexposés, façonne notre pensée, voire réduit notre pensée. Franck Frommerdéveloppe ensuite une sorte de monographie, en commençant par l’histoire dece logiciel. Puis il fait le tour de ce qu’il faut bien appeler une position hégémoniqueavant de pointer tous les travers (rhétoriques, sémantiques) et toutesles dérives imputables à notre aliénation powerpointienne : trois « slides »,quatre listes à puces, et nous voici formatés ! La fin de l’ouvrage sonne commeun appel à l’émancipation et parle de ces entreprises qui interdisent désormaisà leurs cadres de présenter leurs exposés à l’aide de PowerPoint. Un point c’esttout !Y.C.retrouvez l’agenda complet de toutes les manifestations de la ville sur www.ville-saint-priest.fr53


s A i nt-priestsports23141 > SAL YATCHINGYann Plathier a été promu par laFédération meilleur skipper 2010sur les plans d’eaux intérieurs.Voici les meilleures performancesdes licenciés du club lors desChampionnats départementaux :une première place pour YannPlathier et Valérie Rollanden habitables et Jean-LouisHospital en dériveurs équipages,une deuxième place pour LouisGailleton en optimists, et unetroisième pour Loïc Plathier endériveurs équipages.Site : sal-yatching.com.2 > CéCIFooTSaint-Priest accueille samedi29 janvier le Trophée deschampions, compétition decécifoot inédite en France, avecl'affrontement du champion deFrance et le vainqueur de lacoupe de France en titre.De 14h à 17h au stade PierreMendès France. Match amical de9h à 12h au gymnase Condorcet.3 > ALSP NATATIoNLes enfants de l'école denatation ont reçu la visited'un bonhomme de neige lemercredi 1 er décembre alors queles flocons recouvraient Saint-Priest. Une belle initiative deleurs maîtres nageurs !4 > SAL CYCLoLa section cyclo du SAL et leCorbas VTT, en liaison avec lecomité du Rhône, s'associentpour organiser samedi 5 févrierla 1 re des quatre Pédalées 2011.Une courte épreuve de mise enjambes qui attire habituellement400 cyclotouristes heureux de seretrouver en toute convivialité.Les San-Priots sont chargés duparcours sur route (entre 25 et50 km) et les Corbassiens de celuide VTT (15 km). Inscriptions3€ pour les licenciés FFCT, 5€pour les autres, puisque cetterandonnée est ouverte à tous.Départ du stade des Taillis deCorbas vers 13h. Retour vers 18h.Collation à l'arrivée.La section du SAL comprend63 adhérents qui participentchaque année à de nombreusesrandonnées VTT, comme cellede cet été reliant le barrage duChambon à La Grave, en passantpar le col de l’Iseran (photo).5 > ALSP VoLLEYLes volleyeuses n'ont pas faillià la tradition en organisant lanuit du volley à l'occasion duTéléthon.L'équipe féminine senioremmenée par la présidenteAudrey Diaz (n°10) avaitouvert la soirée en disputant sarencontre de championnat.EN BREF- ERRATUM : Nous nous excusonsauprès de la famille Mothier puisquenous avions mal orthographié le nomd'Hélène, ancienne présidente del'ALSP basket qui nous a quittés ennovembre.- BÉBÉS NAGEURS : Ouverture dugroupe aux enfants nés à partir du1 er juin 2010. Inscriptions par téléphoneau 04 78 21 86 03 les mardis11 et 18 janvier de 15 à 18 h. Prévoirun certificat médical "aptitude bébénageur".- LYON/SAINT-PRIEST LUTTE :L'équipe entraînée par DamienJacomelli a terminé dans le derniercarré du Championnat de France,mais s'est inclinée en demi-finalecontre plus forte qu'elle. Elle réitèredonc sa performance de la saisondernière.- ALSP BASKET : L'équipe masculinesenior a été sacrée championne d'au-Textes : Paul Grange - Tél. 04 78 58 26 73 - 06 79 71 73 41 - citescopie@wanadoo.fr54


Agenda…retrouvez les résultatscommentés sur le site :www.ville-saint-priest.frPermanences OMSle mardià partir de 16 hTél. 04 78 20 40 545tomne de sa poule L de Nationale 3.- SAL RUGBY : L'équipe a terminél'année seule en tête de sa poule deFédérale 3.- SPHB : L'équipe senior masculineest première de sa poule dePrénational depuis le début du championnat.Premier bilan à mi-saisonUn premier bilan globalement positifsauf pour l'ASSP en CFA 2.Piètres résultats pour l'équipe fanionde foot de l'ASSP qui, après 11 rencontres,n'en a gagné qu'une pour 5nuls et 5 défaites. Christian Scheiwe,son nouveau coach, comptant surla longueur du championnat, espèreque ses gars sauront mieux combinerpour retrouver le chemin de la victoire.Les équipes de jeunes, U17 et U19,présentent une feuille de matches dedébut de saison satisfaisante, mêmes'ils se situent en milieu de tableau,mais comment pourrait-il en êtreautrement quand leurs adversairessont composés principalement dejeunes des centres de formation desclubs professionnels ?En basket, que de bonnes surprises.Les seniors garçons de l'ALSP enNational 3 et ceux du CS Ménivalen Départemental 1 occupent la 2 eplace. Les filles de l'ALSP s'accrochentà la 2 e place.En hand, l'équipe masculine caracoleen tête et la féminine est seconde.En rugby, le SAL en Fédérale 3 a prisla tête de sa poule le 12 décembre.Quant aux boulistes, à deux rencontresde la fin, l'équipe homme esten tête de sa poule de Nationale 2et la féminine dans le peloton detête de l'Élite.Toutes ces belles performances sontencourageantes, mais la saison estencore longue. Meilleurs vœux deréussite à tous les sportifs !Joaquim Cunha nous a quittésLe 15 décembre, àl'église de Saint-Priest, la communautéportugaise a assistétrès nombreuse auxobsèques de JoaquimCunha Nascimento, ancien présidentde l'Association sportive et culturelledes jeunes Portugais de Saint-Priest.De 1995 à 2008, il a, à sa façon,su faire vivre son club où il a tantdonné. Nou présentons à sa famillenos sincères condoléances.Samedi 15 janvierBasket NaT 3 MaSCAL SAINT-PRIEST - TERRES-FROIDESGymnase Léon Perrier à 20hhand PReNaT MaSCSPHB – DECINESGymnase Condorcet à 20h45Dimanche 16 janvierFoot NaT u17ASSP – BASTIAStade Jacques Joly à 15hFoot d1AS CHEMINOTS SP – PONT-DE-CHERUY 2Stade Jean Bouin à 15hENTENTE SP – SATHONAYStade Mendès France à 15hhand PReNaT FeMSPHB – BRON 2Gymnase CondorcetRugby Fed 3SAL SAINT-PRIEST - EYMEUXStade Mendès France à 15hSamedi 22 janvierBasket ReG 2 FeM16 quadrettesÉgalement le 23Boulodrome Marius JolyFoot CFa 2ASSP – F. REUNIS DE SAINT-MARCStade Jacques Joly à 17hSamedi 29 janvierBasket ReG 2 FeMAL SAINT-PRIEST - MONTLUELGymnase Léon Perrier à 17h15Basket d1 MaSCCS MENIVAL SP - CLAR 2Gymnase François Arnaud à 20hhand PReNaT MaSCSPHB – BOURGGymnase Condorcet à 20h45Sport boules NaT 2 MaSCSAINT-PRIEST – VILLEFRANCHE 2Boulodrome Marius Joly à 14hCécifootTrophée des championsStade Mendès France de 14h à 17hDimanche 30 janvierFoot NaT u19ASSP – CANNESStade Jacques Joly à 15hFoot NaT u17ASSP - NICE O.G.C.Stade Jacques Joly à 13hFoot diViSioN 1AS CHEMINOTS SP - SATHONAYStade Jean Bouin à 15hFoot diViSioN 1ENTENTE SP - LARAJASSEStade Mendès France à 15hhand PReNaT FeMSPHB – FIRMINYGymnase CondorcetRugby Fed 3SAL SAINT-PRIEST - LE PUYStade Mendès France à 15hSamedi 5 févrierBasket NaT 3AL SAINT-PRIEST - JL BOURGGymnase Léon Perrier à 20hCyclotourisme 1 re PédaLéeAvec le SAL cyclo et Corbas VTTFoot CFa 2ASSP - VALENCE ASStade Jacques Joly à 17hDimanche 6 févrierFoot diViSioN 2PORTUGAIS SP - O. VIENNOISStade Jean Bouin à 15hHORSE-BALLCentre UCPAChaque lundi retrouvez les résultats des principaux clubs sur www.ville-saint-priest.fr55


s A i nt-priestLibre expressiondes groupes politiques au conseilConformément à l’article L.2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales.Élus socialisteset rÉpublicains majoritéÊtre visionnaire, volontaire, maisaussi solidaireÀl’heureoùl’onnousannonceunepossiblesortiedecrise,forceestdeconstaterquesesconséquencessévissenttoujours,avecplusderigueurencorepourcequiestduchômageetdes incertitudes qui pèsent sur beaucoup defamilles.Conformémentànosvaleurs,danslafidélité à notre engagement, nous élaboronspour 2011 un budget que je qualifierais dedynamiqueetresponsable.Dynamique parce qu'il est volontaire, qu'ilvadel'avant,qu'ilmaintientunhautniveaud'interventionpubliquedanslessecteursprioritaires.Nous avons des engagements, lesSan-Priotsontdesbesoins,ledéveloppementdelacommuneasesexigences.Iln'étaitpasquestiondetransigeraveccela.Constructionde la nouvelle crèche La Mascotte, reconstructionde la maternelle Édouard Herriot,rénovationdugroupescolaireMi-Plaine,poursuitedelamodernisationdesécoles,engagementd'étudesetdeprogrammesstructurantsmajeurspourlesprochainesannées,danslespérimètres de l'O.R.U. et de la ZAC Berlietnotamment,cesprojetssontmaintenus.Mais le volontarisme n'est pas tout. Il n'amêmedesensques'ils'inscritdansunediscipline:cellequenousnoussommesimposéedepuisdesannées,fondéesurlaprospectiveetlamaîtrisedenosdépenses.Lebudgetprimitifpourl'année2011seradoncmarquédudoublesceaududynamismeetdela responsabilité. Il continuera à exprimernotre volonté de produire un service publictoujoursplussolidaireetefficace.Nousassumonsdoncnotreambitiondefavoriserlaviedesfamillesetdesenfants,laplacedes femmes dans notre ville, et de donnertoutes leurs chances d’épanouissement auxpetitsSan-Priots.Nousnerenonceronspasaucombatcontrelesinégalités,pourledroitaulogement,dansl’exigencedesolidaritéenversles plus démunis. C’est aussi pourquoi notregroupeaété,danslemêmetemps,aucôtédessalariésquimanifestaientpourledroitàuneretraitedigne,pouruneréformejuste.À toutes et à tous, le groupe des ÉlusSocialistesetRépublicainsadressepour2011desvœuxd’espoiretdesolidarité.Noureddine MesbahienseMble poursaint-priest oppositionBonne annéeÀn'enpasdouter,lamajoritésocialistenousdressera un tableau magnifique de l'annéeécoulée, soulignant telle ou telle action dela municipalité et fustigeant comme toujoursl'actiondugouvernement.LesSanpriodsseront-ilsinformésqueleGrandLyonprévoitencoreunehaussedelafiscalitépour2011?Nousendoutons.LesélusdugroupeEnsemblepourSaint-Priestsont intervenus lors du débat d'orientationbudgétairepourdirestop.Enpériodedifficile,lesSanpriodsontbesoindechaqueeuropourbouclerlesfinsdemois,surtoutlorsqu'ilsnebénéficient d'aucune aide sociale. Nos élussont également intervenus pour alerter l'opinionsurlesgaspillagesd'argentpublicd'hieretdedemain.Gaspillages d'hier avec le syndicat Assicableet sa télévision sans téléspectateurs. Dansles années 90, quelques mairies socialistesont voulu s'offrir une chaîne de télévisioncâblée : CTV. Très rapidement, la chaîne acesséd'émettre...nousattendonstoujoursleschiffrespromissurlessommesengloutiesdanscettegabegie.Gaspillagesdedemainavecleprojetdegrandstade à Décines, qui met les moyens publicsauprofitd'intérêtsprivésetprometdesaturerdéfinitivement la rocade. La commission desexpertsaconfirménotreanalyseenpointantlesgravesinsuffisancesdudossier.L'OLméritemieuxqu'unscandalefinancierpouraffirmersalégitimeambition.Nos concitoyens ont besoin de vérité et deconfiance.Ilssaventquerienn'estfacile,querien n'est gratuit, et sont vaccinés contre ladémagogie. Nous leur souhaitons une année2011 meilleure que 2010, avec beaucoup decourageetdebonnesrésolutionspourrelevertous les défis. Ils peuvent compter sur nouspourporterlavoixdubonsensetdel'intérêtgénéral.Élus coMMunisteset rÉpublicains majoritéLes gouvernements se couchent,les salariés se révoltent !Pasunjoursansunemanifestationdecolèredans les pays européens, une journée d’actioncommuneaeulieule15décembre,uncapestfranchidanslerefusdulibéralisme.La zone euro est attaquée par ses maillonsfaibles. Et face aux assauts des marchésspéculant sur la dette publique, l’attitudedes gouvernements est partout la même :l’austérité,avecàlaclédescoupesdanslessalaires,lespensionsetlesbudgetssociaux.La réponse de la majorité de la populationest claire : le refus. D’ailleurs, tout au longdecetteannée,nousavonsétédenombreuxcitoyens san-priots à nous retrouver dansces manifestations dans les rues de Lyon,portant bien haut le rejet des politiqueslibérales, qui sont responsables : remise encausedelaretraite,précarisationdutravail,pressionsurlessalaires.Les chiffres sont parlants : les États ontgaranti plus de 400 milliards d’euros d’aideauxbanquesquipourl’instantontétééconomisésparlaréductiondesdépensessocialesetpubliquesdanslespayseuropéenslesplustouchésparlesplansd’austérité.EnFrance,les collectivités sont en débats sur leursorientationsbudgétaires,commecefutlecasàSaint-Priestlorsduconseilmunicipaldu16décembre.Avectouteleurbonnevolonté,lesbudgetsmunicipauxdesvillesdegauchetententde gommer les inégalités et de mettreenmouvementdesactionsdesolidaritéavecdesmoyensfinanciersrétrécis.Aveclasuppressiondelataxeprofessionnelle,c’est292millionsd’eurosdecadeauxfaitsaupatronatdu Grand Lyon, ce sont aussi des concoursdel’Étatendiminution,c’estenfaitautantde moins pour les communes. Nos servicesmunicipaux doivent faire preuve d’intenseimagination pour mener à bien toutes lesactionsdesolidaritéetassurerunvéritableservicepublicdignedecenom.Ensemble,nouspouvonssortirdecegouffreparunebonneannéedeluttesen2011,c’estnotresouhaitpourvoustous.Willy Plazzi56


municipal de Saint-Priestla Voix des san-priodsmajoritéCetteannéeencorenousallonsnoussouhaiterune«bonnenouvelleannée».Commel’annéedernière et comme la précédente. Car, cetteannée encore, nous en aurons besoin de nosbonsvœux,pourgarderlemoral.Parcequelesannées se suivent et malheureusement pourl’instant,seressemblent.La santé, le travail, l’école… Les mutuellesmaladiespallientledésengagementdel'État,toutenaugmententleurstarifs,rendantainsileursouscriptionencoreplusdifficilepourlesplus faibles. Le chômage reste une donnéepréoccupante pour notre commune dont letaux de personnes inactives, 12%, est beaucoupplusimportantqueceluireledansleRhône (8,6% au deuxième semestre). Quantà l’école, qui forme nos futurs retraités… Lenombredecandidatsauxpostesd'enseignantsafortementbaisséenunan.Quatrefoismoinspour les maths, alors que la sélection desélèvesenFrancesefaitjustementàpartirdecettematière.Noussouhaitonsaupassagelaréussitescolaireànosjeuneslecteurs.Après les violences faites aux femmes, lagrande cause nationale 2011 sera : Pas desolitudedansuneFrancefraternelle."Tout lemonde est concerné par ce mal social. Facteurde marginalisation et de pauvreté, la solitudeest une atteinte directe aux valeurs de solidaritéqui fondent notre pacte social",adéploréFrançoisFillon.Nous attendons avec impatience lesmesures qui seront de nouveau proposées.Malheureusement, force est de constater quelesgouvernementsquisesontsuccédécesdernièresannéesn’ontpasvaincucesfléaux.C’estdanscetespritquenousavonspointélamiseà l’écart des personnes âgées, des personneshandicapées, notamment le manque d’assistantsde vie scolaire pour l’accompagnementdesenfantshandicapés.Puisse2011êtrel’annéeoùdesfemmesetdeshommes désireux de tracer d’autres cheminspourrontrefondernotresociété.TrèsbonneannéeàtouslesSan-Priods.p.e.r.s.p.e.c.t.i.V.e.majoritéAvec Pleine lune, laissez-vousguider par la bonne étoile !Pleinelune,c’estlenomd’unnouveauservicequelaVillelancedèsjanvierencollaborationavecleSytral,autrementditlesTCL.Comme son nom l’indique, il fonctionne denuit.Ilpermetauxnoctambulesderentrerentoutesérénitéetensécuritéàpartirducentrede Lyon (les Terreaux) en fin de soirée, ouplutôtendébutdematinée.Cedispositiffonctionnedéjàsurtroisdessertes,endirectiondeLyonetVilleurbanne.C’estdoncunepremièrepourlapériphérieestdel’agglomération.La ligne san-priote fonctionnera les nuitsduvendredietdusamedieteffectueradeuxretourssurlavillevers1heureet3heuresdumatin,enempruntantlesarrêtsdelaligne53.Ce service a un coût. La Ville partagera eneffetledéficitdelaligneavecleSytral,soitaumaximum10000€/anpourchacun.Maiscelui-ci sera d’autant réduit que le nombred’usagers sera important. L’enjeu est capital,car de la fréquentation dépendra la pérennisationde cette expérience qui devrait, àterme,êtreconfortéeparlacréationdesdeuxrésidencesétudiantes.AinsilaVilleapporteunpeuplusdetranquillitéauxparentsquiconfierontleursjeunesàde nouveaux rois mages, les chauffeurs desTCL.Àmoinsqu’ilsnesouhaitenteux-mêmestestercenouveauservice...AvecPleinelune,voilàunebienbelleoccasionde vous souhaiter tous nos meilleurs vœuxpour cette nouvelle année 2011, qui débuteavec l’ouverture de La Mascotte, la nouvellecrèche.Parmilesautresréalisations,lavillevaégalement connaître le début des opérationsderenouvellementducentre-villeetlareconstructiondelamaternelleÉdouardHerriot.Pourlespetitsetlesgrands,lavilleinnoveetdevient chaque jour plus attractive, dans ladiversité des générations et la cohésion solidairedesescitoyens.Bonneannéeàtoutesettous!Enquêtes InseeL'Insee réalise deux enquêtes pour lesquelles uncertain nombre de ménages de Saint-Priest serontcontactés par une personne, munie d'une carteprofessionnelle. La première enquête, réaliséedu 17 janvier au 16 avril, porte sur la qualité del’environnement de l’habitat et sur les problèmesd’insécurité auxquels les personnes ont pu êtreconfrontées au cours des deux dernières années(cambriolage, vol, agression…). La deuxième sedéroule au cours du mois de janvier et concerne lesloyers et les charges.Affaires militairesDès le jour de leur 16 e anniversaire, garçons etfilles doivent se présenter au service Vie civilede la mairie avec leur livret de famille, la cartenationale d'identité et le certificat de nationalitéfrançaise pour les personnes naturalisées.Au fil du conseil> LogementLe conseil municipal a approuvé à l’unanimitéle projet de relogement des familles sédentairesdu 26, rue de Provence, dans le cadre du schémadépartemental d’accueil des gens du voyage.> TransportLe conseil approuve à l’unanimité l’organisation,à titre expérimental, d’une ligne de bus Pleinelune entre Lyon et Saint-Priest dès janvier 2011(en convention avec le SYTRAL).> NominationLe conseil a approuvé à l’unanimité la création d’unconseil consultatif pour l’égalité femmes / hommesà Saint-Priest.Prochain conseil municipal : Jeudi 27 janvier à 19 h(séance publique en salle du conseil 1 er étage de l'hôtel de ville).Retrouvez les comptes-rendus des dernières séances sur le site de la villewww.ville-saint-priest.frLes élus du groupe PERSPECTIVE :Mireille Rouvière, Michèle Pibouleu,Gilbert Veyron57 33


Bloc-notes prochain couleurs : vendredi 4 février 2011MairiePlace Charles ottina - Tél. 04722348 48Du lun. au ven. : 8 h 15-12 h 15/13 h 30-17 h 30. Vie civile : idem et sam. 9 h-11 h 30Pour les pompes funèbres, consultez la listeaffichée sur les panneaux officiels.BIJ18, place Ch. ottina - Tél. 04782193 50Nouveaux horaires : mar., mer. 9h-12h30 / 14h-19h, jeu. 9h-12h30/14h-18h, ven. 9h-12h30et 1 er et 3 e sam. du mois 10h-12h.Le ScénarioPlace Charles ottina - Tél. 04722360 40cine89@mairie-saint-priest.frProgramme sur répondeur 0892 686 812(0,34 €/min)MédiathèquePlace Charles ottina - Tél. 04782179 14Mar. 10 h-12 h/14 h-19 h, mer. & ven. 10 h-18 h,sam. 10 h-17 h. www.bm-saint-priest.frArtothèqueCentre culturel Théo argence au 1 er étageTél. 04 72 28 41 05artotheque@mairie-saint-priest.frMar. 14 h-19 h ; jeu. 11 h-17 h et sur rendez-vousles mardis, mercredis et vendredis de 9 h à 12 hPermanences mairiePlace Charles ottinaImpôts : 1 er et 3 e vendredi du mois.Crématistes : 1 er lundi du mois, 15 h-17 h.Logement : le mardi, 8 h 15-12 h.RSI (Régime Social des Indépendants) :3 e mer. du mois, de 8 h 30 à 12 h sur RDV,tél. 04 72 43 69 92(myriam.vella@rhone.le-rsi.fr)CCASPlace Ch. ottina - Tél. 0800 50 86 50 (N°vert)www.ccas-saint-priest.frCourriel : contact@ccas-saint-priest.orgDu lun. au ven. 8 h 45-12 h 15/13 h 45-17 h 30(sauf mardi : 8h45-10h30/13 h 45-17 h 30)Le PHARE (Pôle de services)4, rue Marcel Pagnol - Tél. 04 37 25 29 61Accueil du lun au ven de 13 h 30 à 17 h 30.Perm. tél. du lun au ven de 8 h 45 à 10 h 30- Permanence retraite CRaM Rhône alpes :uniquement sur RDV au 39 60 (0,09 €/min) lelun après-midi, mer et ven toute la journée.- CiCaS (constitution dossier retraitecomplémentaire) : sur RDV au 0820 200 189(0,09 €/min) le 2 e et 4 e jeu du mois tte lajournée.Cyberbase36, bd e. herriot - Tél. 04 37 25 88 60cyberbasesaintpriest@cyber-base.orgGaz et électricitéListe des fournisseurs de gaz naturel etd'électricité : www.cre.frurgence Sécurité Gaz : contacter GrDF au0 800 47 33 33 (appel gratuit poste fixe)Raccordement au gaz naturel : contacter GrDFau 0 810 224 000 (prix d'un appel local)Gareallée des Fleurs - Tél. 3635Médiateurs4, rue du 8 Mai 1945 - Tél. 0478 2193 08Perm. mar. 16 h 30-18 h 30 et présence aulocal d’aide aux victimes mar. 14 h-16 hOffice public de HLMPorte des alpes habitat : 1-5, rue du M alKoenig - Tél. 04722331 80Du lun. au jeu. 8 h 30-12 h/13 h 30-17 h,vendredi 8 h 30-12 h/13 h 30-16 hAccès au droit, aide aux victimesGpe Bellevue, Bât o. Tél. 047228 4065Point d’accès au droit : tous les jours 14 h-18 h, sans RDV. Aide aux victimes : lun. 9 h-12 h, jeu. 14 h-18 h, ven. 14 h-17 h, sur RDV.Conciliateur de justice : 1 er et 3 e lundi et 2 e et4 e mercredi du mois, de 14 h à 18 h, sur RDV.Avocats : 2 e et 4 e vendredi du mois, 9 h-12 hsur RDV.Sécurité sociale• CPaM 8, route d'heyrieux à Saint-PriestAccueil public du lundi au jeudi, 8 h-12 h 30et de 13 h 30 à 17 h - www.ameli.fr• Tél. unique : 36 46 (prix d'un appel localdepuis un poste fixe) - infos sur les remboursement,être mis en relation avec unconseiller.• adresse postale unique :CPAM du Rhône 69907 Lyon cedex 20Poste de police municipaleouverture au public du lundi au vendredi :police municipale : 8 h–12 h/13 h 30–17 h 30police administrative : 8 h 30–12 h/13 h 30–17 h 30Tél. 04782000 95Permanences CAF de LyonSite internet www.caf.fr / Tél. 0810 25 69 80- Centre social de l’Olivier30, rue Maréchal Leclerc - 04 78 21 55 56Permanences : lun 13 h 30-16 h 30 et ven8 h 30-12 h, 13 h 30-16 h 30- Accueil CAF Saint-Fons du mar au ven8 h 30-16 hCentre d'Information et d'Orientation5 impasse Jacques BrelTél. 04 78 20 89 83 / Fax : 04 78 20 95 94Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 hRadio Pluriel (91.5)15, allée du Parc du ChâteauBP 106 - 69801 Saint-Priest cedexTél. 04 78 21 83 49Centre des finances publiques42 bis, Rue henri Maréchal(depuis le 18 nov 2010)Tél. 047820 0827 - Fax. 04 72 23 07 52Annexe Poste-MairieRue du 8 Mai 1945Antenne mairie : Tél. 0437 25 05 64Ouverture : 15 h-17 h 30Antenne Poste : voir ci-dessous Bel-AirLa Poste- Place Charles ottina - Tél. 04 72 23 38 50Lun., mar., mer. et ven. : 9 h-18 h30. Jeu :9 h-19 h 30 sauf 2 jeudis / mois : fermé de11 h 50 à 14 h. Sam. : 9 h-12 h 30- Bel airDu lun au ven : 9 h-12 h / 15 h–17 h 30 saufmercredi après-midi fermé et 2 jeudis /mois : 9 h–11 h 30 / 15 h–17 h 30. Samedi :9h–12h- ManissieuxDu lun. au ven. : 8 h 30-12 h / 15 h-17 h sauf2 jeudis / mois : 8 h 30-11 h 30 / 15 h-17 hsamedi 9 h-12 h 30EauUrgence pour les problèmes d’eau, de fuiteou manque d’eau. Société de distributionintercommunale : Tél. 0810 814 814DéchetterieRue du Mâconnais - Tél. 047821 0743Novembre à mars : lun. au ven. 9 h-12 h/14 h-17 h, sam. 9 h-17 h, dim. 9 h-12 hAvril à octobre : lun. au ven. 8 h 30-12 h/13 h 30-18 h, sam. 8 h 30-18 h 30, dim. 9 h-12 hCentre de soinsassociation Santé aujourd’hui9, rue Bel-air - Tél. 047820 9098Perm. du lundi au vendredi de 11 h à 12 h et18 h-19 h, samedi et dimanche sur RDVHôpital privé de l'est lyonnais (HPEL)140, rue andré Lwoff (accès tram T2 portedes alpes - Tél. 0826 96 99 99CommissariatR Gallavardin - Tél. 047820 2060 - Urgences : 17Pôle emploi (accueil des demandeurs d'emploi)17 ter Bd François Reymond - Tél. 39 49(0.11 €/appel)Pôle emploi20, rue Bel air- Pôle emploi (entreprises) : 0 826 08 08 69- Mission locale : 04 72 23 05 06- d.i.S.P.a : 04 78 21 26 98- PLie : 04 78 21 50 18Démocratie localeLe Conseil de Quartier Ménival/La Cordière vousreçoit lors des perm. tous les 1 ers lundis du mois de18 h 30 à 19 h 30 au Centre social Louis Braille.Marchés• Mardi et dimanche 6 h-13 h :pl R. Salengro et rue du Dr Gallavardin• Jeudi 6 h-13 h : rue Louis Braille• Ven 6 h-13 h : Pl Ferdinand Buisson• Mercredi 6h-13h :place Honoré de Balzac - ManissieuxVaccinations gratuitesPour les enfants de plus de 6 ans, les ados etles adultes le 1 er mardi du mois de 17 h à 19 hà la Maison du Rhône, 21 rue Maréchal Leclerc(apporter carnet de vaccination).Rens. CdhS 04 72 50 08 68Besoin d'un médecin le soir ou le WE ?Les médecins généralistes de Saint-Priestassurent les gardes en collaboration avec ceux deVénissieux. Maison médicale de garde : 17, pl de laPaix à Venissieux. Tél. oblig. avant consultation :0472 330033. Lun.-ven. : 20 h-00 h, sam.12 h-00 h, dim. et jours fériés : 10 h-00 hSoS médecin : 04 78 83 51 51Pharmacies de garde• Le 9 janvier - Pharmacie du Soleil1 place de l'Anc. Mairie – 04 78 20 22 42• Le 16 janvier - Pharmacie du Château60 rue Henri Maréchal – 04 78 20 22 31• Le 23 janvier - Pharmacie Saint-damien6 place Jean Moulin – 04 78 21 11 89• Le 30 janvier - Pharmacie Jaillot52 rue Jules Verne – 04 78 90 50 48• Le 6 février - Pharmacie du Champ du PontCentre commercial Auchan – 04 72 37 02 3158


petites Annonces[ Emploi ]> assistante maternelle agréée cherche2 enfts à garder sur St-Priest Bel Air 3,à partir de 2 ans, scolarisés ou pas,plein temps ou partiel avec vacancesscolaires, si plein temps maxi 8h à 9hpar jour. & 04 26 55 05 42> Réalise tt trav intérieur-extérieur,rénovation, bricolage, tte autre prestation.& 06 18 42 66 01> effectue travaux de peinture, tapisserie,travail soigné et sérieux. & 06 18 80 34 92> Femme cherche ménage à faire chez particuliersur St-Priest. & 06 11 87 93 76> Nounou agréée chouchoute bb à pleintemps dans maison avec jardin.& 04 78 21 17 39> Bac + 5 avec expérience pédagogiquedonne cours de maths, physique et chimie,tt niv. & 06 25 28 77 65> Personne sérieuse fait repassage, passérieux s'abstenir. & 06 33 21 93 07> JF fait qques hres de ménage, dispo enmatinée ou garde enfts matin, vacances etwe. & 06 11 69 76 64> etudiante lettres + instit, donne courssoutien scolaire jusqu'au CM2.& 06 67 57 18 80> aide à la personne, pour éviter devous déplacer et perdre du temps dans lesgrandes surfaces, je fais vos courses,15 à 20 €. & 06 62 76 56 49> dame sérieuse cherche hres de ménage,sur St-Priest, accepte CESU.& 04 82 31 15 04> dame sérieuse avec expér fait ménage,repassage, travail soigné et impecc.& 06 19 79 11 11> Peintre effectue aussi des travaux dejardinage, je suis dispo. & 09 53 00 45 91> JF 22 ans, sérieuse garde enfts tt âgeet tt heure, soins assurés.& 06 25 26 31 71> assistante maternelle agréée garde bbpour 01/2011, 4 jrs, Village.& 06 34 05 33 43> JF cherche ménage à faire chez particuliersur St-Priest. & 06 73 64 61 27> dame garde enft ou bb à domicile.& 04 78 21 98 66> Prof de maths donne cours de la 6 e àla Terminale. & 06 40 34 13 33> assistante maternelle cherche bb,sept 2011, habite dans maison.& 06 89 72 82 30> Je recherche des enfts à partir de2 ans scolarisés ou pas à partir de janvier2011, habite sur St-Priest, Bel Air 3,et suis agréée. & 04 26 55 05 42> dame sérieuse cherche à faire duménage chez particulier, tous les jours.& 04 78 21 06 70> institutrice retraitée donne courssoutien primaire CE1 à CM2.& 04 78 20 16 33> Tt trav d'aménagement espaces verts,taille, plantation, élagage, gazon, fait égalementpeinture, tapisserie et menuiserie.& 06 99 03 22 71> Jeune retraitée cherche hres de ménage,repassage, aide à la personne.& 06 50 19 87 34> ass maternelle agréée cherche bbou enfts, à pleint tps, sect. centre, écoleJ Jaurès. & 04 78 21 50 11> F avec expér cherche hres de ménage.& 06 61 46 65 80> Maçon 10 ans expérience cherche travailou s'associe pour travailler à son compte.& 06 34 06 03 36> Maman cherche enfts à garder à mondomicile, 3 ans et +. & 06 98 50 12 42> JF vous propose de faire ménage,repassage, we, soirs et vacances, propose degarder vos enfts. & 06 59 04 93 16> dame dispo fin de semaine pour qqeshres de ménage. & 09 54 81 94 19> un problème de nounou, contactez-moi,je vous propose une garde, même occasionnelle.& 06 73 33 23 63> dame sérieuse cherche hres de ménage,garde enfts, personne âgée, expérience.& 06 86 34 92 20> M sérieux cherche entretien, taille,tonte, tt trav extérieur, etc.& 04 78 20 26 06> assistante maternelle agréée garde bbou enft, 18 ans d'expérience, sect. Vigny.& 04 78 21 45 08> Cherche M qualifié, connaissant la taillede 1 pommier, 1 poirier, 2 pieds de vigne enexpalier. & 04 78 20 26 02> Maman cherche bb à garder.& 06 68 39 71 13> LJF cherche ménage à faire chez particuliersur St-Priest tous les jours.& 06 73 58 63 53> Nounou agréée garde bb à plein temps,St-Pierre-De-Chandieu. & 06 89 88 20 51.> Sérieuse et motivée, je recherche 1poste de secrétaire ou d'assistante commerciale,secteur Saint-Priest, Mions.& 06 83 01 43 97[ Immobilier ]> Vds garage 15 m 2 . Px : 16 K€.& 09 51 23 14 27, mess si abst> Vds appart 75 m 2 lumineux, cour,garage, 3 terrasses, ss voisin. Px : 199 K€.& 06 70 07 50 46> Vds maison Revaison, 91 m 2 sur2 étages, 610 m 2 terrain, tbé. Px : 350 K€à déb. & 06 85 37 13 06 (sous conditionsuspensive, autorisation juge tutelle)59


[ Immobilier ]> Vds T4, 73 m 2 , Ménival les Gravières,bât T2 en face de l'école de Balzac, excelétat général, 3 ch, jolie cuisine équip,couche à l'italienne, loggia fermée, porteblindée/dble vitr, chaudière gaz neuve,cave, park coll fermé, charges 109 €/mois,arrêt de bus en bas immeuble, environnementtrès calme et familial. Px : 155 K€très négociable.& 04 78 01 40 89 ou 06 17 47 22 42> Vds appartement F4 Ménival en facede l'école Balzac, tbé. Px : 139 K€ à déb.& 06 14 12 95 66> Vds Ménival F4, rez-de-jardin, tbé,Bat A allée 4, face à l'école H. Balzac,veranda, dble vitr, chaudière moins de 10ans, cuis équip., libre 01/01/2011.Px : 139 500 € à déb. & 06 14 12 95 66> Vds T4 76 m 2 , ds rés Ménival, 4èét/6, cuis & sdb équip, 3 ch, balcon, chauffind gaz, prox école, tram, bus. Px : 150 K€.& 06 80 61 90 25> Vds T4, à 2 pas du tram, 75 m 2 ,calme et bien chaleureux, dble vitr, chauffcoll, tbé. Px : 148 K€. & 06 25 26 31 71> Loue Manissieux maison neuve, T4,107 m 2 , terrasse, jardin, parking.Px : 925 €. & 04 78 90 00 66> Cherche location T3 à St-Priest ouMions pour le mois d'avril.& 06 67 74 50 25> Vds T5, 93 m 2 , loggia à St-Priest dsrés calme et bien entretenue, fermée avecportail coulissant, gardien, tbé, sans vis-àvis,bien exposé, 4 ch indépendantes, salon,gde cuis meublée sur mesure, pièces à vivre,carrelées, dble vitr, chauf ind gaz, chaudièrerécente, nbx rangts, cave, park libre,faibles charges, proche école, commerces,transports en commun. Px : 168 K€.& 06 88 51 57 23> homme 50 ans recherche petit meublésur Saint-Priest ou ses alentours. Et un clubou association de danse de salon reconnuepour sa convivialité. & 06 59 58 94 95> Vds T3 avec park privé sur St Fonscentre, rénové en 2010. Px : 140 K€.& 06 61 91 34 64> Vds très beau T1 bis de caractèreLyon Saxe/Gambetta, ds t bel immeuble(hausmanien) au pied métro, 3 bus, fac, ttecommodité, 34 m 2 avec tb salon parquetéen chêne massif, cheminée en marbred'époque, alcôve, gde cuis carrelée trèsclaire, gde sdb équip carrelée, wc séparécarrelé, hall, cave, grenier commun. Pxestimé par agences : 129 K€ (hors fraisagence), location possible. Loyer : 580 €HC, propose également colocation dansmaison sympa, limite Bron/St-Priestrevaison, proximité fac, bus, tram, commerces,ch meublée + commun, belle et gdecuis équip, meublée, carrelée, gde et bellesdb équip, meublée, carrelée + wc carrelé,hall, meublé et carrelé, gd balcon, jardin.Loyer : 350 €. & 04 78 21 47 97> Particulier loue à la semaine beaustudio à la Gaude (06), 7 km mer, calme.& 04 93 24 41 29 / 06 66 07 55 74> Loue Grande Motte studio cab équipé4 pers, proximité commerces, plage, toutepériode. & 04 78 21 66 31> Loue Villard de Lans, studio cabine4/5 personnes au pieds des pistes.& 04 78 21 28 41> Part. loue studio + loggia, confort,vue sur mer, 50m plage, aux Sablette(Var), prox. tt comm.& 06 60 10 79 64> 07 Vallon Pont d'arc loue maison pl.pied, T2-T3, rivière, canoé, sem, week end.& 06 86 40 06 53> Cap d'agde, loue villa jumelée, F2,mezzanine, calme et arborée, tb équipée,couchage 6. Px : 600 €/semaine juillet/août, 500 €/semaine hors saison.& 04 78 20 49 69 / 06 60 15 09 31> Loue agay St-Raphaël, T2, 40 m 2 ,loggia, proximité plage, commerce, gare,toute période. & 06 73 79 62 53> Vds studio cabine 29 m 2 , station desMénuires domaine des 3 vallées.& 06 31 84 74 16[ Auto-Moto ]> Vds camionnette Simca marron, 4x4,type MH 600 + 1 treuil, faire offre.& 04 78 20 91 55> Vds Megane diesel de 1999, 180 000km, couleur vert olive, très propre, boîtecassé. Px : 1 000 € à déb.& 06 14 12 95 66> Vds bon état 2 pneus neige avecjantes Michelin 155x70R 13Q. Px : 60 €les 2. & 06 66 95 83 52> Vds Scenic phase 2, dti, RXE, packclim, 6 cv, an 2000, 158 000 km, CT ok, VE,FC, anti-démarrage, radio CD, airbags, ABS,DA, non fumeur, carnet d'entretien et factures.Px : 4 150 €. & 06 22 86 25 70> Vds Touran Tdi, 6 cv, 2004, 6 VTM,ABS, 63 000 km, 4 pneus neufs, RDS, cour-roie, freins neufs, fact, vds Saxo, 1.1 SX,ess, 5 cv, an 97, 78 000 km, anti-démar,auto radio, pack électr, CT ok. Px : 1 600 €à déb. & 04 78 21 32 64> Vds R19 TXe, ess, bon état, an 90,109 000 km, fact récentes, VE, FC.Px : 500 €. & 04 78 20 24 88> Vds Senic 1,9 dCi, 06/2002. Clim,4 pns neige, TBE, 1 ère main. Distribution ok,factures. 172 000 km, 3 200 € à débattre.& 06 13 74 28 99[ D i v e r s ]> urgent vds chaudière dietrich type1104/s/150, ballon eau chaude 150 L, bonétat, en option cuve de 2500 L pour fioul,cause changement de chauffage récent, bonétat. Px : 500 € étudie toute proposition.(cette vente se fera bien sûr à domicile àcause du poids et frais de transport)& 04 72 09 95 83 / 06 65 00 87 06> Vds circ train éch N115x70, 3 mot,2 vap, bte orig, mat neuf. Px : 500 € à déb.& 04 78 20 77 02> Vds blouson cuir femme T40.Px : 50 €, petit chauffage 2000 W, ventilateur.& 06 24 57 28 22> Vds cuisine, buffet + table, 4 chaises,frigo, meuble ménager, cuisinière.& 04 78 21 12 13> Vds TV couleur 56 cm, adapt TNTpossible. Px : 50 €, Saxo Alto Blessing àréviser avec bec et étui. Px à déb, imprmulti fonct, Epson stylus DX 7000F. Px àdéb. & 04 78 20 15 27> Vds aquarium 90 L avec accessoires.Px : 50 €. & 06 81 10 60 1660


Conception & réalisation : service communication - Ville de Saint-Priest - 12/10


[ D i v e r s ]> Vds appareils ménagers crêpe-grilVivalp, Beka fruits, dessiccateur à légumesou fruits Ezidri classic + accessoires,barbecue électr Tefal, autocuiseur à rizKenwood "Rice cooker", machine à fabriquerdes pâtes manuelle Marcato "Atlas",tourtière Breville "Pie Magic", accessoiresKenwood chef appareil à pâtes, centrifugeuse,passoire et tamis, éplucheuse, appareilà crème Chantilly Auto siphon avec cartouches,tondeuse à cheveux Calor "PerfectLine", mini fer à repasser (voyage), moulesà gâteaux, vêtements féminins T 46, étatneuf, pulls, jupes, robes, chaussuresT 40, manteaux. & 04 78 20 86 91> Vds blouson cuir noir bon état, grdetaille. Px : 50 €, santiags pointure 45, tbé.Px : 150 €, santiags noires don quichotte,tbé. Px : 50 €. & 06 25 09 80 99> Vds table de ferme de s à m,8 chaises paille, tbé. Px : 350 €, 2 canapéscuir, 1 de 3 pl et 1 de 2 pl. Px : 100 €pièce, vélo d'appart. Px : 20 €.& 04 78 90 61 58> Vds vélo femme rétro, état neuf.Px : 100 €, vélo F Mercier. Px : 30 €, vélohomme course, bon état. Px : 70 €.& 04 78 20 05 90> Vds enveloppes timbrées 1 er jourSuisse, avec classeurs, bon lot, à voir.& 04 78 21 94 15 après midi> Vds télé couleur Toshiba. Px : 15 €,manteau femme. Px : 100 €, magnéto Kaï.Px : 10 €. & 04 78 90 55 91> Vds vêtements garçon de 0 à 4ans,vêtements fille de 0 à 18 mois, diversaccessoires pour bb, poussette graco.Px : 80 € (achetée 249 €), appareils demusculation LED. Px : 30 € (acheté 60),divers meuble, gd meuble salon.Px : 650 €, meuble TV. Px : 200 €, canapécuir vert foncé d'angle acheté 1 200 € cédéà 750 €, meuble bureau marron.Px : 45 €, frigo indesit. Px : 150 €, robede mariée et robe de cocktail, tableau jeuenfants, phare arrière de R19 neuf.Px : 10 €. & 06 62 76 56 49> Vds aspirateur s sac. Px : 30 €, vestemohair tricot main, T42-44. Px : 20 €.& 04 78 20 41 56> Vds jeux PS2 Midnight, club3.Px : 10 €, Star Wars, Battle Front 2, Vicecity. Px : 9 €, PES2010. Px : 10 €.& 04 78 03 82 94> Vds livres Tout l'univers, CD toutevariété, donne poupée de collection.& 04 78 20 07 74Texte à publierInformations annonceur> Vds machine à laver Bluesky.Px : 40 €. & 06 16 88 98 22> Vds l'intégrale saison Buffy contre lesvampires, neuve. Px : 50 €.& 04 78 21 49 05> urgent vds sommier, matelas 140 cm,tbé. Px : 200 € à déb. & 06 32 49 62 57> Meuble TV hifi chêne massif,H164xL102xP58, tbé, 3 étagères, + TV.Px : 150 €. & 04 78 20 19 50> Table de cuisine 120x70 blanche,4 chaises, solides. Px : 45 €.& 04 78 20 08 85> Vds bloc porte intérieure vitrée, neuf,L83. Px : 40 €, skis Alpins Magnum 190 fixSalomon, bâtons. Px : 50 €, bûcher métalpour stockage bûches. Px : 20 €.& 04 78 21 99 67> Vds vélos homme neuf et femme.Px : 300 €, remorque, congélateur.& 06 28 84 21 66> Vds tv sony Trinitron 70 cm, excelétat, belles images. Px : 90 €.& 06 77 84 76 36> Vds 2 paires de rollers T37, très peuservi. Px : 20 €, 1 jet dentaire. Px : 10 €.& 06 24 57 28 22> Vds parasol diam 3m, pied décentré.Px : 25 €, tv écran 55 cm. Px : 25 €,peluche panthère L 120 cm. Px : 15 €.& 04 78 20 75 77> Vds bureau d'ordinateur, acheté200 €, vendu 80 €, robes de soirées orientales,2 gilets doudoune, neufs, achetés 100€, vendu 50 €, les 2 tailles 38.& 04 78 21 54 84> Vds petite télé, bon état. Px : 40 €,2 couvertures lit 90. Px : 15 €.& 04 78 21 95 52> Vds timbres neufs de France et oblitérés.& 04 69 60 06 69> Plaque induction neuve ds emballage,garantie ok. Px : 35 €. & 06 19 80 35 24> Vds vélo dame décathlon, neuf.Px : 100 €, bi-bouteille de plongée 2x10 L.Px : 150 €, encyclopédie de la mer, 10 vol.Px : 40 €, vibro-masseur "Scholl" neuf.Px : 60 €, raquette tennis Aria 7600 neuve+ housse. Px : 25 €, casque moto jet NolanN40, neuf. Px : 50 €, combinaison moto"BMW" Nomex + sur-bottes Bering.Px : 60 €, fauteuil rotin. Px : 15 €,1 chaise en chêne, assise neuve. Px : 15 €,1 halogène avec variateur, neuf. Px : 10 €,3 meubles de rangement en tissu. Px : 15 €,bouteille gaz butane 13 kg. Px : 10 €,4 bouteilles camping gaz 3 kg. Px : 10 €pièce. & 04 78 21 68 65> Vds abonnement 10 places aquagymdu jeudi 18h30 au Clairon + abonnement6 places même jour. Px : 60 € les 2 (entréespiscine incluse). & 06 83 59 05 17> Vds meuble télé 3 plateaux en verre,sur roulettes, dim 80x40x55. Px : 20 €.& 04 78 21 80 94> Vds casque protection Ski marqueCébé, tour de tête 58 cm, couleur grismétallisé, très peu servi, en très bon état.Px : 15 €, ensemble combinaison Ski : veste+ pantalon femme T. 36 couleur prune/grenat, capuche, doublure polaire, nombreusespoches et fermetures à glissière,en très bon état, peu servi. Px : 40 €,2 barres rideaux en bois, couleur chêne dorédiam. 35mm, longueur 2m, avec supports,embouts, nombreux anneaux, en très bonétat. Px : 20 € le lot.& 06 10 98 65 39Tél. . . . .“COULEURS” vous offre la possibilité de passer gratuitement votre petite annonce. OFFRE RÉSERVÉE AUX PARTICULIERS.Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Courriel : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tél. complémentaire : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Découpez ce bon et renvoyez-le à l’adresse suivante : COULEURS - BP 330 - 69801 SAINT-PRIEST Cedexou envoyez votre texte à notre adresse électronique : communication@mairie-saint-priest.frATTENTION : nous faisons paraître par ordre d’arrivée et en priorité les annonces pour les rubriques “emploi”, “immobilier”, “auto” et enfin“divers”, dans la limite de la place disponible. Les annonces nous étant parvenues APRÈS LE 15 DU MOIS EN COURS ne seront pas prises encompte, ni pour le mois courant, ni pour le mois suivant. Les textes libres plus longs que la grille ci-dessus peuvent être simplifiés par la rédaction.Charte des Petites annonces du magazine “Couleurs” : 1. les petites annonces sont uniquement consacrées aux échanges de bienset de services entre particuliers, à l’exclusion de toute activité commerciale ; 2. elles ne doivent pas fausser la libre concurrence commerciale,ni masquer une activité économique, ni entraver l’exercice de la libre entreprise ; 3. tous les textes sont soumis à la rédaction du magazine quipeut décider ou non de leur diffusion.> Vds cuisinière Faure vitro céramique,coul grise, four pyrolyse. Px : 350 €.& 06 83 79 32 51> Tricoteuse fait mains tt style de tricot,écharpe, bonnets, gants, pull, layette.& 04 72 28 84 34> Particulier vd lot puériculture,landau, kit lit auto, siège auto bb, hamac,poussette, châssis 4 roues marque BébéConfort. Px : 100 €. & 04 78 20 25 48> Vds lit de 190x90 en chêne de trèsbonne qualité, sommier. A saisir pour 35 €.& 06 25 26 31 71> Vds canapé cuir 3 places, jaune, bonétat général. Px : 200 €. & 04 72 23 52 58> Vds collection Cd, GRd, artistes français,état neuf. Px : 18 € lot de 6, 15 € lotde 5, et 3 € à l'unité. & 04 72 50 30 08> Série de casseroles des années 20, bleuet blanc à carreaux, jamais servi, + 5 encuivre, rouge, neuves également. Px : 50 €la série. & 04 78 20 05 90> Vds antenne râteau avec fixe cheminée2 ans, réception TNT. Px : intér 120 € letout. & 06 10 47 60 93> Vds sal à manger, bahut (haut et bas),table rectangulaire, 6 chaises, en chênemassif. Px : 300 € à déb.& 06 30 40 61 45 / 04 78 21 92 60> Vds 2 canapés convertibles, tbé,skaï écru, 3 pl. Px : 180 € l'unité ou 350 €les 2. & 06 72 44 24 65> Vds petit meuble ancien avec dessusmarbre. Px : 10 €, éléphant moyen pourdécor. Px : 5 €. & 04 78 21 07 52> urgent cause santé, vds livingmerisier massif, horloge chêne massif,canapé cuir entièrement déhoussable, tbporcelaine de Limoges, bibelots, aquariumavec 2 pompes, produits entretien, nourriture,bijoux fantaisie, 1 manteau fourruresynt, montage fourreur, neuf, 2 vestesfourrure synt, tbé. & 09 50 29 93 30 àpartir de 19h> Personne dépressive recherche autrepersonne idem pour discussion et partageautour de la maladie. & 04 78 21 41 13RaPPeL : pour que vos petitesannonces paraissent dans“Couleurs”, elles doiventnous parvenir entre le 1 ervendredi et le 15 du mois encours (ex. : au plus tard le 15janvier pour une parution enfévrier). Nous les intégronsselon la place disponible,par ordre d’arrivée, avecen priorité les annonces :emploi, immobilier, automotoet enfin divers. Nousne gardons pas les annoncesd’un mois sur l’autre ; sivous ne voyez pas votreannonce, renvoyez-la nouspar courrier ou par courrielà : communication@mairiesaint-priest.fren n'oubliantpas de mentionner vos nom etadresse. auCuNe aNNoNCe NeSeRa PRiSe PaR TeLePhoNe.Nous ne diffusons pas lesannonces de rencontre, devente de portables et devente d’animaux.

More magazines by this user
Similar magazines