télécharger - Hassidout

hassidout.org

télécharger - Hassidout

Editode Levana Minkovski - Collège Lycée FillesL’année scolaire tire à sa fin et chaque jour qui passe nous rapproche de cesdeux longs mois d’été où nous allons être séparés, vacances scolaires obligent.Juillet-Août sans vous, cela va être long, votre présence nous manquedéjà car une école sans élèves et sans professeurs, c’est comme un océansans poissons et sans eau !Fort heureusement, le GIS pointe à l’horizon et nous permettra de passer lemois de Juillet dans la féerie et la frénésie de ses joyeux groupes d’enfants etmoniteurs infatigables, toujours prêts pour de nouvelles activités, de sortiesen plein air et de jeux époustouflants.Profitez de ces deux mois de vacances pour vous détendre car cette annéescolaire a été riche en événements, en apprentissage tant dans les matièresjuives que dans les matières générales. Votre travail assidu, votre sérieux,votre ponctualité nécessite de faire une pause et, une fois les batteriesrechargées, de faire le point sur l’année qui s’achève et prendre les bonnesrésolutions pour l’année qui arrive.En attendant votre retour, nous qui restons pour préparer la rentrée2006/2007 allons tout mettre en œuvre, et la tâche est ardue, pour que lejour de la reprise, nous soyons prêts à vous accueillir, démarrer les programmesrapidement et ainsi optimiser au maximum vos chances de réussite.Certains élèves nous quittent, obtention du baccalauréat oblige, et nos penséesse tournent vers eux car ils représentent notre couronnement. Ils nousont permis de nous parfaire dans le rôle et la tâche que nous nous sommesdonnée en améliorant notre niveau, nos compétences et pour cela nous lesremercions. Le moment est venu pour eux de prendre leur envol et c’estavec une grande satisfaction que nous les voyons partir, comme un enfantqui se marie et qui fonde son propre foyer et qui permet à la famille des’agrandir encore au grand bonheur de tous.De nouveaux élèves vont venir grossir nos rangs. Notre réputation les aconvaincus de venir nous rejoindre. Nous leur souhaitons Barou’h Haba etles considérons aussi précieusement que les anciens.Chacun de nous connaît les recommandations spécifiques aux mois deTamouz et de Av. La liste des tragédies vécues par le Peuple Juif, durant cettetriste période, est longue et de plus, elle correspond aux vacances scolaires.Sous le toit de l’école, vous restez dans un environnement sécurisé et sous lasurveillance d’un personnel qualifié. Durant les vacances, une plus grandeliberté d’autonomie et d’indépendance, des déplacements plus nombreuxvous obligent à vous responsabiliser et vous prendre en charge davantage.Cela peut représenter une expérience enrichissante et aussi de bonnes habitudesà garder. Ci-joint, la célèbre “ Tefilat Haderech ” prière à lire dans tousvos déplacements et voyages.Le Sinaï News n°3 vous est également offert juste avant votre départ pourque vous puissiez l’emportez avec vous et ainsi vous ressourcer à nos côtés.Et si, par un heureux hasard, le mal de SINAÏ vous venait, adressez nous unecarte postale de vos vacances. Que vous restiez à Paris ou partiez au bout duMonde, donnez-nous de vos nouvelles, racontez-nous vos escapades. Nousne manquerons pas de toutes les afficher dans les couloirs de l’école, et àvotre retour, vous pourrez les admirer.Alors, bonnes vacances et prenez soin de vous !Ye-hi ra-tson mi-l'fa-ne-cha A-do-nai e-lo-hei-nu vei-lo-hei a-vo-tei-nushe-to-li-chei-nu l'sha-lom v'ta-tsi-dei-nu l'sha-lom v'tad-ri-chei-nu l'shalom,v'ta-gi-ei-nu lim-choz chef-tsei-nu l'cha-yim ul-sim-chah ul-sha-lom.V'ta-tsi-lei-nu mi-kaf kawl o-yeiv v'o-reiv v'lis-tim v'cha-yot ra-ot ba-derech,u-mi-kawl mi-nei fur -a-ni-yot ha-mit-ra-g'shot la-vo la-o-lam.V'tish-lach b'ra-chah b'chawl b'- ma-a-sei ya-dei-nu v'ti-t'nei-nu l'chein ulche-sedul-ra-cha-mim b'ei-ne-cha uv-ei-nei chawl ro-ei-nu.V'tish-ma kol ta-cha-nu-nei-nu ki Eil sho-mei-a t'fi-lah v'ta-cha-nun a-tah.Ba-ruch a-tah A-do-nai sho-mei-a t'fi-lah.SommaireJUDAÏSME. . . . . . . . . . . . . p 03ÉDUCATION. . . . . . . . . . . . p 08INFOS SINAÏ. . . . . . . . . . . p 10ENFANTS . . . . . . . . . . . . . . p 14FEMMES . . . . . . . . . . . . . . p 16TOURISME . . . . . . . . . . . . p 22SinaïNews est édité par la société C.M.S. Tél. 01 48 46 71 06Directrice de la publication : Carine ELBAZE. Ont collaboré à cette édition : la Rabbanith PEVZ-NER, les directeurs et directrices des établissements Sinaï, Gérard Touati, les professeurs et lesélèves. Responsable de la régie publicitaire : Moché. Création et mise en page : Ossian Press.Imprimé en E.U. Dépôt légal : à parution. Commission paritaire : en cours.


JudaïsmeMachia’h et délivranceLes trois temps de la délivrancePar Gérard TouatyL’esclavage d’Egypte nous introduit dans le monde le plus dramatique pour la conscience juive puisqu’il nous décrit le premier exil queconnurent les Enfants d’Israël. Comment pouvons nous définir la notion d’exil ? L’exil, expliquent nos Maîtres, est un temps de rupture aucours duquel la connexion avec D.ieu n’est plus perceptible. Alors s’installent le doute, l’incompréhension, voire la contestation. Pourtant, letexte de la parachath Chémoth nous rapporte que les Enfants d’Israël crièrent du fond de leur détresse pour que D.ieu les délivre. Un processusque devra connaître le peuple juif avant la délivrance messianique.Le rapport d’un Juif avec la délivrance messianiquene fut pas le même tout au long del’histoire. Lorsque l’on étudie les textes évoquantce sujet, on remarque que nos Maîtres utilisenttrois verbes qui correspondent à trois époques del’histoire juive, trois époques qui exigeront de chacund’entre nous une attitude différente vis-à-vis de l’espérancemessianique.Bien qu’il tardeLe point de départ de notre réflexion sera le Rambam(Maïmonide) qui rédigea les « Treize articles de foi »dans lesquels il donna sommairement les treize fondementsde la foi juive. Le douzième concerne leMachia’h à propos duquel le Rambam écrit que nousdevons croire en sa venue. Comme pour les autres fondements,le Rambam aurait simplement pu affirmer icile principe de la foi et rien d’autre. Mais pour leMachia’h, il ajoute une précision : « …et bien qu’il tarde,j’attends chaque jour sa venue ». Le Rambam emploieici deux verbes : croire et attendre. Il est de traditionchez lui, que la rédaction de ses écrits fut toujoursd’une extrême précision et que les répétitions ou lessynonymes ne sont nullement des effets de style. Sidonc, il utilise ces deux verbes, c’est l’indice qu’ils correspondentà deux réalités bien spécifiques que l’onpeut comprendre de la sorte : il fut un temps où lemonde était conscient que l’émergence du Machia’hétait une donnée lointaine. On devait seulement ycroire. Il pouvait certes, arriver à chaque instant, maisles conditions naturelles de sa venue n’étaient pasencore réunies. Puis le dernier exil, celui de Romedevint plus pesant pour voir la naissance d’unepériode appelée les « Talons de Machia’h », une époquede grande souffrance spirituelle et physiquecomme le peuple juif en connut durant les trois dernierssiècles. C’est là que commença le temps d’un «nouveau verbe » : attendre. Parce que tous les signesde la proximité de sa venue étaient visibles à l’œil nu,des signes décrits par le Talmud à la fin du traité Sotta :insolence de la jeunesse, mépris de la religion, contestationdu pouvoir, etc. Il était donné alors à chaque Juifle pouvoir d’activer le processus de la délivrance, depasser d’une situation passive (croire) à une situationactive (attendre).Scruter l’histoireCe dernier siècle marqua une nouvelle étape. Le Talmud(1) affirme que lorsque l’homme quitte cemonde, on lui pose plusieurs questions pour déterminerquelle était la qualité spirituelle de sa vie terrestre.Parmi ces questions, une concerne l’attente messianiqueet là, on ne parle plus de croire ou attendre maisde…guetter la délivrance. Après 120 ans on demanderaà l’homme s’il a guetté la délivrance. Guetter, cen’est pas seulement attendre. Une sentinelle quiguette l’ennemi scrute l’horizon pour distinguer lemoindre mouvement anormal. C’est le sens de cetexte talmudique : juste avant la délivrance, il faudrascruter l’histoire pour chercher à travers les mouvementsdes hommes l’émergence du libérateur. Le’Hafetz ’Haïm, Baba Salé ou plus récemment le Rabbide Loubavitch nous ont déjà averti que le monde estprêt pour accueillir le Machia’h. A nous d’élever noscris vers D.ieu comme le firent nos ancêtres il y a plusde 3000 ans pour faire naître le temps où le Mal seraanéanti pour faire une place au Bien éternel. Il estimportant de rappeler ici les trois directives lancéespar le Rabbi pour activer la venue du Machia’h : 1. Etudierles textes de la tradition juive relatifs à la délivrancemessianique pour faire naître en nous le désirde voir la concrétisation de cette époque. 2. Prendresur soi la décision d’améliorer la pratique de notrejudaïsme afin d’être prêt pour accueillir dignement leMachia’h. 3. Diffuser autour de nous (entourage proche,Juifs et non Juifs) l’annonce de l’imminence de lavenus du Machia’h.. ●Notes(1) Traité Chabbath, p. 31aSinaïNews • 5


JudaïsmeL’AgendaJeûne du 17 TAMOUZ :Jeudi 13 juillet3h37-22h553 TAMOUZ 5754, le Rabbi Mena’hem Mendel Schneersons'est caché à nos yeux !!!3 TAMOUZ, le Rabbi Yossef Its’hak Schneersohn misen prison le 15 juin 1927 par les communistes pouravoir diffusé la torah et renforcer le judaïsme en UnionSoviétique, fut relâché puis exilé pour une périodethéorique de 3 ans à Kastroma.12-13 TAMOUZ 5687, jour de son anniversaire, leRabbi Yossef Its’hak fut miraculeusement libéré et putreprendre ses fonctions.LE 17 TAMOUZ est un jour de jeûne ensouvenir de la première brèche opéréepar les babyloniens à l’époque du premierTemple. C’était le début de la destructionde notre saint Temple.Cinq malheurs se sont produits ce jour là :1. Moïse brise les Tables de la loi en descendant duMont Sinaï suite à la faute du veau d’or.2. On arrête d’offrir les sacrifices quotidiens dans lepremier Temple durant le siège de Jérusalem, lesCohanim (prêtres) ne pouvant plus se procurerd’animaux.3. Une brèche fur pratiquée dans les murs deJérusalem à l’époque du second Temple, en l’an 70de l’ère vulgaire.4. Avant la grande révolte, le général romainApostamos brûla un rouleau de la Torah établissantainsi un précédent pour les horribles autodafés delivres juifs à travers les siècles.5. Une idole fut placée dans le Temple, acte blasphématoireet de désacralisation par excellence.LES TROIS SEMAINES séparant le 17 Tamouz du 9 avont été des jours de malheur pour le peuple juif toutau long de son histoire. Durant cette période, le premieret le second temple ont été détruits entre autrestragédies.Aussi, pendant cette période,• Nous diminuons la joie,• Nous ne nous marions pas,• Nous ne disons pas la bénédiction deChéhé’héyanou,• Nous ne nous coupons pas les cheveux,• Nous étudions les lois concernant le Temple,• Nous n’écoutons pas la musique.LE MOIS D’AV est unmois de miséricorde.La période qui commenceavec Roch‘hodech Av est appeléeles « Neuf Jours ».Pendant cettepériode, un niveau dedeuil plus strict estobservé en accordavec le proverbe talmudique(taanit26) :« quand commence lemois d’Av, nous réduisonsnotre joie »Jeûne du 9 AV :Commémoration de ladestruction du 1 er Templepar Nabucodonosor,et du 2 ème Templepar TitusDu mercredi 2 août 2006à 21h15au jeudi 3 août 2006à 22h30.• Nous évitons les achats qui nous procurent unegrande joie.• Nous évitons tout procès avec un non juif carcette période est peu propice à la victoire• Nous ne consommons pas de viande (ou de lavolaille) ni de vin sauf à Chabbat.• Un enfant boira le vin de la Havdallah.• On s’abstient de porter des vêtements fraîchementlavés ainsi que de faire la lessive.• On pourra porter des vêtements propres enl’honneur de Chabbat.• On ne pourra faire de lessive même si on ne porteraces habits qu’après Ticha Bé’av et même sicela est fait par un non juif.• On ne prendra pas de bain pour le plaisir.Il est permis de se doucher pour se débarrasser dela saleté ou de la sueur ou pour des raisons médicales.• On ne pourra le faire qu’avec de l’eau fraîche.Par ailleurs, on se lavera le corps partie par partieet pas en une seule fois.• On pourra se laver avec de l’eau chaudevendredi en l’honneur de Chabbat. ●6 • SinaïNews


HistoireInnovationd’une journée pédagogique à PraguePour notre journée pédagogique du 12 Juin 2006,Mr Nejar a voulu innover comme suit : VingtProfesseurs de Kodech et Hol du collège etlycée garçons ont passé cette journée pédagogique àPrague, dans le but de consolider la passerelle entreKodech et Hol et de mieux posséder le sujet de laShoah “ Pour la Mémoire et contre l’oubli ” quelquesoit la discipline enseignée.Avant tout, quelques éléments d’histoire qui nousaident à mieux comprendre l’évolution de la Sociétéet le rôle des Juifs en Bohème et à Prague.Prague a été la capitale de la Bohème et amateur detraditions. Les juifs se sont installés en Bohèmedepuis le moyen age, un peu plus tard en Moravie etils ont été souvent protégés par les Rois. Cependant,c’est avec le Roi Rodolphe II au 16ème siècle, très attachéau Maharal de Prague, le Rabbin Lôw Yehuda benBezalel, pour son érudition, que les juifs ont connuune période faste qui s’est prolongée jusqu ‘au règnedes Mabsbourg. Ils ont constitué l’élite intellectuelle,artistique et commerciale de la ville mais ont été finalementregroupés en GUETTO (JOSEFOV) sans ralentirpour autant leur dynamisme.Au 20 e siècle, si le ghetto n’a pasété anéanti avec les nazis, c’estqu’ils voulaient en faire “ unMusée de peuple disparu ” etils déportèrent pour cela lacommunauté dans la forteressede TEREZIN que nous avonsvisitée avec les élèves de Terminale.Sur 40 000 juifs de Prague,seuls 6 000 survécurent à laShoah.La chaisedu Maharalde PraguePour toucher de près la réalité nous avons visité :L’ANCIEN QUARTIER JUIF : dès le IX e siècle, les juifsse regroupèrent peu à peu près de la place de lavieille ville qui devint un véritable arrondissement au18ème siècle sous Joseph II et qui prit le nom de “quartier JOSEFOV ”.Par l’équipe pédagogique collège lycée Sinaï garçonsLA SYNAGOGUE MAISEL qui fut érigée entre 1590et 1592 pour Marc Mordekhaï Maisel, primat de lavieille ville de Prague à l’époque du bienveillantRodolphe II. Reconstruite entre 1893 et 1905, cettesynagogue renferme une collection de 6 000 objetsculturels en or, étain et céramique.LA SYNAGOGUE PINKAS, l’une des plus anciennessynagogue de Prague, située au fond du cimetière.Après la seconde guerre mondiale un mémorial pourles victimes du nazisme a été érigé sur les lieux. Lesnoms de 77 297 Juifs tchèques ont été gravés sur lesmurs.LE VIEUX CIMETIERE JUIF, fondé en 1478 et en servicejusqu’en 1787. Le tombeau le plus célèbre estcelui de Jehuda Low Ben Bezalel plus connu sous lenom de Rabbi Löw, fondateur d’une école talmudique.LA SYNAGOGUE KLAUS, achevée en 1694, abriteaujourd’hui une partie des collections du MuséeNational Juif.LA SYNAGOGUE VIEILLE NOUVELLE, la plusancienne synagogue d’Europe (1270). On raconteque les combles de cette synagoguerenfermeraient les restesdu Golem.LA SYNAGOGUE ESPAGNOLEqui doit son nom à l’installationdans ce quartier d’une communautéde juifs espagnols fuyantl’inquisition au 16 e siècle.LA PLACE DE LA VIEILLE VILLEavec l’horloge astronomique.LE BETH HABAD, où nous avonsété accueillis par le Chaliah “ Rav BARACH ”.Aujourd’hui, il reste environ 4 000 Juifs à Prague maisseulement 1 500 Juifs sont recensés par la Communauté.Ce fut une journée inoubliable pour le corps enseignant,forte en émotions et chargée de souvenirs. ●SinaïNews • 7


EducationL’importancede s’occuperd’ éducationIl est connu que pour s'occuper d'éducation, ilfaut déjà avoir une prédisposition, surtoutlorsqu'on connaît l'importance et la préciositéd'éduquer un enfant juif. Il est clair qu'une personnequi s'occupe d'éducation ne le fait pas que pourgagner sa vie, elle est consciente de l'importance deson rôle, de la profession qu'elle a choisi. Gagner savie ne vient qu'en deuxième position.Lorsqu'un enseignant ressent la valeur d'éduquer ettoute la responsabilité que cela demande, non seulementil exercera sa profession avec fidélité, consciencieusementcomme toute profession, mais, il fera aussidon de sa personne et en ressentira même du plaisir.Lorsqu'on s'occupe d'éducation, on ne peut pas secontenter de transmettre du savoir, des idées... mais, ilfaut aussi se sentir entièrement engagé sans riennégliger, ni oublier, et faire en sorte de se sentirconcerné personnellement. On peut citer l'exemplede quelqu'un qui aurait une fuite d'eau chez lui, il feratout pour la réparer, un bébé à qui il manquerait dulait , les parents feront tout pour s'en procurer. Siquelqu'un venait à perdre son argent , il mettra touten place pour le retrouver.Lorsque quelqu'un est en danger, on fera tout pour lesauver. Dans tous ces cas là on ne pourra pas fairecomme si rien ne s'était passé. Il faut arriver à ressentiret à faire ressentir et agir de la même façon en éducation.Ce qui confirme que lorsqu'on choisit le métierd'enseignant ce n'est pas seulement pour gagner savie, mais, il faut d'abord se sentir concerné et êtreprêt à tout faire pour sauver une âme. Si un enseignantne ressent pas la façon d'éduquer, d'enseignerde cette façon qu'il fasse autre chose. Il ne faut pasoublier que les "BNE ISRAEL" sont appelés les enfantsde D... un éducateur est celui qui enseigne au fils duD'après le Rav Hadakovle "secrétaire particulier du Rabbi"par M. NejarRoi ce qui n'est pas une petite chose. Il faut arriver àavoir cette fierté d'être enseignant et de le faire d'unefaçon majestueuse.Comment parvenir à un tel niveau ?Le fait d'enseigner avec "AHAVAT ISRAEL" l'amour duprochain. Rapprocher son prochain au judaïsmeavec amour. L'amour du prochain est la base de toutenseignement. Que D.. fasse que chacun d'entrenous ayons en tête ces principes dans notre rôled'éducateur.Pour illustrer ces propos, je raconterai une petite histoire: Un jour, un Rav remarqua qu'un de ses élèvesétait absent pendant plusieurs jours, ce qui l'inquiétaet le poussa à se rendre au domicile de ce dernier,il demanda au père le motif de son absence.Le père lui expliqua qu'ayant eu beaucoup de problèmesfinanciers il a dû renvoyer des employés etengager son fils à leur place.En entendant ces paroles, le Rav fit tout pourconvaincre le père et lui expliqua que ce n'était pas labonne solution. Il insista pour que l'enfant retourneau Heder d'autant plus que cet enfant assista à laconversation et montra des yeux suppliants à sonmaître , mais rien n'y fit.Le lendemain matin à l'heure où l'enfant devait serendre au Heder, le Rav se présenta chez la famille etlui fit savoir qu'il était venu remplacer leur fils pourque ce dernier puisse retourner au Heder.Le père n'accepta pas. Cette discussion qui eu lieu surle seuil de la porte attira les voisins, la présence deces derniers décida le père à laisser partir sonenfant ...et le RAV. Et cet Enfant devint une grand"TALMID HAKHAM". ●Le Rabbi Rachab dit que "tout comme il est une Mitsvah de mettreles Téfilines chaque jour, il est tout aussi nécessaire de méditerun quart d'heure à l’éducation de ses enfants".8 • SinaïNews


Enfin !EducationLes grandes vacancespar le Dr Alain HaddadLa fin de l'année scolaire approche et nous voilàà la veille de ce que l'on a l'habitude d'appelerles "grandes vacances". Cette période tantattendue par beaucoup de monde n'est pas sansposer de nombreux questionnements.Faut-il prendre ses vacances à la mer, à la montagne, àla campagne, en Israël ?Est-il possible de les prendre dans un hôtel dans unespace d'un plus grand repos et de pouvoir rencontrerd'autres personnes avec qui échanger, ou serait-il pluséconomique de les prendre dans un logement enlocation qui nous permettrait une plus grande libertéd'emploi du temps ? Comment se reposer, se ressourceraprès l'année épuisante qui vient de se terminer ?Serait-il préférable d'envoyer les enfants en colonie devacances, et rester entre adultes pour mieux se reposeret mieux profiter de ses vacances ? Ou bien moinségoïstement penser que les enfants ont égalementsouffert de cette année scolaire et préférer partir envacances tous ensemble en famille. Et cela soit enhôtel, si les moyens financiers le permettent, soit enlocation dans un lieu agréable et essayer en famille deprofiter de ces jours de vacances.Voilà les questions que l'on peut se poser en ce moisde juin à la veille de ce grand départ au moment où setermine cette année scolaire.Il est fréquent que les adultes expriment leur fatigue,leur stress, leur épanouissement devant l'année scolairequi vient de se terminer. La charge de travail familialet professionnel semble avoir pesé lourdement surles épaules de chaque parent et il semble indispensableavant de pouvoir reprendre un nouveau cycle enseptembre, de prendre un repos bien mérité.Si l'adulte, donc, arrive à exprimer ses besoins, il n'enest pas de même pour le jeune enfant pour qui l'annéea été également autrement difficile.- Avec un rythme scolaire très soutenu.- Des déplacements souvent longs et fatigants matinet soir entre le domicile et l'école. Les écoles juives setrouvant excentrées par rapport à certains quartiersou à certaines banlieues.- Et surtout enfin en raison du peu de contact que lesenfants ont, avec leurs parents et leur père plus spécifiquement.Ces fatigues de l'enfant, et les frustrations de l'absencede contact avec les parents peuvent entraîner chez luides symptômes plus ou moins importants.Si certains signes ne sont d'aucune gravité même s'ilsentraînent quelques perturbations passagères, parcontre d'autres comportements s'ils ne sont pas traitésrapidement peuvent entraîner un trouble ou unhandicap ultérieur chez l'enfant.Parmi ces symptômes on pourrait citer entre autres lesdifficultés d'apprentissage que ce soit en lecture enécriture, en mathématiques etc... II peut y avoir égalementdes troubles du comportement soit à minimasoit prendre la forme que certains appellent l'hyperactivité.L'absence du père, l'épuisement et/ou la dépressionde la mère provoquent chez leurs enfants certainesangoisses n'étant pas rassurés par ceux-ci.Les troubles que nous venons de citer étaient l'expressionde ces angoisses non contenues.Les vacances en famille en réunissant parents etenfants pendant une période relativement longuepermettent à ceux-ci lorsque ces vacances se passentbien, de garder le souvenir, la trace de moments heureuxavec les parents. Ces souvenirs permettront toutau long de l'année de supporter les frustrations àvenir, l'absence du père et le manque de disponibilitéde la mère.Les périodes de vacances devraient créer des tempsde loisirs avec les parents et les frères et sœurs, destemps d'étude avec le père et/ou la mère. Ces temps,l'enfant les ressentira comme des moments très privilégiésqui viendront réparer les manques et les frustrationsqu'un enfant aura éprouvés tout au long de l'annéeécoulée.Si ce schéma semble important pour des enfants etdes jeunes enfants on pourrait préciser que dans certainesconditions d'encadrement, une séparationd'enfants plus grands et d'adolescents peut être utilesurtout lorsqu'il existe entre ces adolescents et cesgrands enfants, une tension permanente avec lesparents. La séparation par la distance qu'elle crée temporairementpeut permettre aux tensionsde se résoudre autrement. ●SinaïNews • 9


Infos SinaïLe diplômede fin d’année de l’écoleAttribué par les élèvesComment s’est passée ton année scolaire en général ?LEVY Tamar 2 nd : Tout s’est bien passé sauf en maths.SAADA Guila 2 nd : Cette année c’est bien passée, mais est passée trop vite.SEBBAN Annaëlle 6 e : Elle s’est plutôt bien passée, c’est super.DIPLÔMEMeilleure école2005-2006Comment trouves tu l’ambiance de l’école ?LEVY Tamar 2 nd : J’aime beaucoup l’atmosphère, malgré la difficulté des cours, l’ambianceme permet de mieux l’affronter.SAADA Guila 2 nd : L’atmosphère de l’école est généralement bonne, des activités sontorganisées, des Kinousim, des sorties. Bien que l’atmosphère des classes soit différente,une très bonne ambiance règne dans les couloirs.SEBBAN Annaëlle 6 e : J’aime bien l’école car nous faisons pleins d’activitéset l’ambiance est super.Quelles améliorations souhaiterais tuvoir pour l’année prochaine ?LEVY Tamar 2 nd : Une petite amélioration au niveau de la nourriture etde la propreté aux toilettes.SAADA Guila 2 nd : L’école me satisfait bien, une légère amélioration seraitfavorable et souhaitable au niveau du repas.SEBBAN Annaëlle 6 e : Diversifier un peu les repas (glaces en été, stop auxpâtes).Un petit mot pour conclure ?LEVY Tamar 2 nd : L’école est super, à l’année prochaine !SAADA Guila 2 nd : Je suis fière d’être dans une école juive et religieuse,dans un contexte agréable. B’’H l’école Sinaï satisfait lesbesoin de chaque élève. Nous lui en serons toujours reconnaissantes. Bienqu’il reste quelques petits détails à revoir, l’école Sinaï reste GENIALE !SEBBAN Annaëlle 6 e : L’école est supère à part quelques petits détails mais sinon l’ambiance est hyper bien. ●Félicitations à toute l’équipe pédagogique et à la direction !!UN GRAND CHOIX DE MONTURES DE MARQUESPÉCIALISTE ENFANTSTOUS TYPES DE LENTILLESTIERS PAYANT • TOUTES MUTUELLESOPTICIENNE DIPLOMÉE VISAGISTEFermé Shabath - Ouvert dimanche sur rendez-vous73, bd de Strasbourg - 75010 PARIS • Tél : 01 47 70 20 06 - Fax : 01 47 70 60 04 • M° Gare de l’Est1 0 • SinaïNews


Infos SinaïLes points fortsdu primairedes écoles Sinaïpar Ra’hel Beneghmos✔✔✔C’est cette école qui permet :De développer chez nos enfants les qualités créativeset artistiques grâce aux activités extrascolaires. Cettestructure, ouverte depuis une dizaine d’années, assureavec sérieux et professionnalisme, un vaste choix decours qui permet aux enfants de diversifier leurs compétenceshors du champs strictement scolaire et peutêtrepour demain de voir naître un futur virtuose ouchampion... Les activités extrascolaires sont accessiblesaux enfants extérieurs aux écoles Sinaï.De faire étudier nos enfants dans un cadre agréable :Des locaux spacieux, des classes rénovées régulièrementoù l’excellent enseignement de ‘hol est conformeaux programmes officiels et où le niveau de Koddechpermet à tous les élèves de connaître leurs racines,notre Histoire, et de pouvoir aborder les textesavec aisance.D’être relié chaque semaine à la vie de l’école, chaquevendredi, depuis 16 ans, le « Chabbat Chalom » estdistribué aux élèves afin que la famille s’associe à lavie scolaire de l’enfant. Les parents ont par cet intermédiaire,la possibilité d’être informés de la ParachatHachavoua, de poser des questions aux enfants, et deprendre part aux évènements importants de la✔✔✔semaine ainsi qu’aux bonnes nouvelles qui embellissentle tout !De donner à nos enfants la chance de fêter chaleureusementtous les évènements qui jalonnent l’année.Petits pots de miel à Roch Hachana, matinéesrécréatives pour Soukkot et Pourim, allumage dans lacour de l’école pour ‘Hanoukka, concours pour lespaniers de Pessah, parade pour Lag Baomer ainsi quedes sorties, des syoumims, des kinoussim, des chanteursvenus d’Eretz Israël, des conteurs ou des expositionssur le Beth Hamikdach.D’inscrire nos enfants dans une école adaptée aux différentesattentes de la communauté : deux filièresdans un seul et même établissement. Un cursus deKoddech renforcé où l’étude sur texte est privilégiée,sans pour autant délaisser le programme de ‘Hol etun cursus de Koddech allégé qui permet aux élèvesd’acquérir les bases de notre héritage.De scolariser nos enfants dans une Ecole où l’équipepédagogique est fidèle année après année, stable etdévouée. Une formation continue est assurée où lesenseignants puisent des forces nouvelles et desréponses pertinentes aux différents problèmes quepeut poser ce passionnant métier. ●POUR PASSER DE BONNES VACANCES...Les vacances, le soleil, la chaleur, ou encore lesmoustiques... comme pour tout dans la vie, chacuna sa façon de voir cette saison bien particulière :l’été.Oui, cette saison tant attendue pointe le bout deson nez et se fait de plus en plus présente dans lesesprits: on rêve de journée “détente “, on se voit farnienterdans des lieux idylliques, et le moindredétail est programmé ! Qu'on ait prévu des vacancesculturelles pour visiter les musées de Venise oude Jérusalem, qu'on ait choisi l'option “relax” avecun plan “évasion littorale”v ou qu'on ait opté pour lasolution “sport “ dans les Alpes. On se voit paravance bien bronzés, revigorés, épanouis... enpleine forme pour démarrer une nouvelle année !Mais pour que les vacances tant méritées aient l'effetescompté, il y a bien entendu une certaine lignede conduite à adopter : tout le monde sait, parexemple, que s'exposer au soleil sans crême de protectionest déconseillé ; mais il y a des conseils quela presse ne divulgue pas : ils sont exclusivementréservés à des jeunes gens uniques que leur éducationpromet à un comportement distingué. Voiciquelques propositions qui feront la différence pourles vacances ! De bon matin, faire une belle Téfila etmettre une piéce dans la boîte de Tsédaka c'est lagarantie d'une journée réussie ! Ensuite, sansoublier d'appliquer de la crême solaire, on fuit unepetite séance de bronzette à l'abri des regards indiscretset après l’exposition, on s'hydrate bien lapeau. L'après-midi, une balade en forêt pour s'oxygéner; et pour satisfaire les besoins de notreNechama, on étudie un peu de Torah. Une journéebien remplie, c 'est le secret des gens épanouis !Semer un peu partout des graines de bonnehumeur, irradier de vigueur, les vacances, c'est lemoment de répandre sa lumiare afin d'éclairer lestouristes avides d'une vie plus nature et plusconforme. La panoplie idéale : une bouteille d'eau,pour s'hydrater tout au long de la journee ; unecrème solaire pour protéger la peau, et bien sûr unSidour, compagnon indispensable à toutes lesexpéditions.Sarah K.SinaïNews • 1 1


UNE CHAISE VIDE AU CPVoici 11 mois qu’Elone Cohen nous a quittés à l’âge decinq ans. Une âme pure et innocente retournait vers soncréateur, de retour d’une mission dont Lui seul connaissaitl’objet, laissant dans le désarroi toute notre grandefamille Sinaï. Son papa, lui-même ancien élève de Sinaï,ainsi que sa maman, s’apprêtaient à l’inscrire au CP afinque le cycle de la vie recommence naturellement, maisD.ieu en a voulu autrement. A peine le temps pour sesparents, ses frères et sœurs de le voir grandir, s’épanouir,qu’Hachem a rappelé le petit Tsaddik. Nous avons inauguréen sa mémoire une salle technologique, offerte parses parents à la veille de leur départ en Israël où désormaisil repose. Mais, Elone estprésent parmi nous, nous l’attendonset jusqu’à la venuedu Machiah, ce petit garçonque nous avons aimé et quenous aimerons encore…Infos SinaïGAGNANTES CONCOURSNous félicitons toutes nos élèves qui ont participé au Concours"The Big Challenge" le 11 Mai 2006. Certaines de nos élèves sesont particulièrement distinguées et ont obtenu un classe trèshonorable sur le plan départemental et national.Bravo à :Classes de 6 e :Classes de 5 e :Classes de 4 e :Classes de 3 e :Haya Mouchka SLONIM classée 1 èreAliza DAHAN classée 2 èmeMouchki GORODETSKI classée 1 èreDiana AMROUSSI classée 2 èmeManon BELLAICHE classée 1 èreLevana BISMUTH classée 2 èmeSharon TEMAM classée 1 èreAlison BERRY classée 2 ème Félicitations également à Pevzner Hanni et Hallali Chani pourle grand du concours du Beth hamikdach.Le CM2 Filles trad a présenté son vernissage :“Ballades Impressionnistes”dans la galerie “Ezrat Machime”Les beaux jours sont là !Le soleil et la chaleur nous incitent à nous vêtir plus légèrement.Pourtant quelle que soit la saison reste une valeur queles femmes juives, et en particulier à l’école Sinaï, respectentavec rigueur. Nous demandons alors aux mamans d’accompagneret de venir chercher les enfants en se conformant auxrègles de décence vestimentaire qui ont toujours fait la gloired’Israël, à l’image de nos mères, Sarah, Rivka, Rahel et Léa.Nous comptons alors sur votre compréhension et votre participation.ÉPARGNE - HABITATION - SANTÉ - PRÉVOYANCE - MOTO/AUTO - COMMERCESFRAIS DE DOSSIEROFFERTà votre disposition...HABITATION TOUS RISQUESStudio : 80 €/an2 pièces : 95 €/an3 pièces : 115 €/an4 pièces : 135 €/anMUTUELLE SANTÉMédecin jusqu’à 46 €Forfait optique 230 €/personne344 € par prothèse illimitéHôpital frais réelsTarif famille (enfants illimités) : 149 €ASSURANCE SCOLAIRE19 € 16 €/enfantOFFRE SPÉCIALE COMMUNAUTÉ84, bd Davout - 75020 Pariswww.lassurances.com01 46 59 22 28SinaïNews • 1 3


EnfantsQuelle est la prière que l'on doit fairepour inaugurer sa maison de campagne?Baroukh ata Achem Elohenou MelekhAolam Boré miné maisonnette. Quelle est la prière qu'on dit pour sortirde Paris ?Baroukh ata Achem Elohenou MelekhAolam Bore peri pherique ! BlaguesLICENCE KIDEt la prière pour aider une femmeenceinte à accoucher ?Baroukh Ata Achem Elohenou MelekhAolam bore peri durale ! Parcours d’une jeune fille bien rangée :- Jusqu’à 3 ans, elle joue dans le bac àsable.- A 18 ans, elle passe son bac.- Dès 22 ans, elle est bonne pour lebac à linge.61, rue du Fg St Martin • 75010 PARISTél : 01 40 18 42 07Fax : 01 40 18 40 33www.licencekid.comVENTE EN GROS EXCLUSIVEMENTDans ma valise,Je n’oublie surtout pas de mettre...mes crèmes solairesdes livresma casquette ou mon chapeaumon sidour1 4 • SinaïNewsmes lunettes de soleilmes tefillin


EnfantsPourtousles Enfants JuifsLes grandes vacances approchent et vous lesattendez sûrement avec impatience pour enprofiter au maximum. Je voudrais vous faireune suggestion à ce propos.Et une âme juive est en bonne santé grâce à la Torahet aux Mitsvots qui sont " notre vie et la longueur denos jours ". Bien entendu, la vie et la santé doivent être"continues" et nul ne peut se mettre en vacances d'elles.La Torah et les Mitsvots sont pour l'âme du Juif ceque la respiration et la nourriture sont pour le corps.Une personne en bonne santé ne pense que rarementà la nécessite vitale que représentent la respiration etla nourriture. Mais il arrive certaines occasions où l'ondevient particulièrement conscient de ces choses-làPar exemple quand vous nagez sous l'eau, vous ressentezle besoin de remplir vos poumons d'air frais. Ouencore après une journée de jeûne alors que le corpsa été provisoirement affaibli par manque d'eau et denourriture, vous ressentez immédiatement combi- enla nourriture et la boisson vous fournissent une énergienouvelle.Durant l'année scolaire, beaucoup de temps qui auraitdû être occupé à l'étude de la Torah et à la pratiquedes Mitsvots a été de fait, consacré à d'autres occupationscomme l'étude de l'anglais, de l'arithmétiqueetc... et de ce fait l'âme est en quelque sorte sous-alimentée.Dans ces moments-là si on peut dire, l'âme "retientson souffle". Pour votre âme revenir à la Torah et auxMitsvots est comme "remonter à l'air frais". Durant lesgrandes vacances, votre âme peut maintenantrespirer plus librement et plus complètementpuisque vous avez la possibilitéde vous consacrer à l'étude de la Torahet à des activités spécifiquement juivesau soleil et au grand air, avec un maximumd'énergie et d'enthousiasme.Non seulement vous pouvez rattraperle temps perdu mais vous pouvez aussifaire une provision de Torah pour régénérerla période scolaire à venir. Alorsprofitez au mieux de vos grandesvacances et que Hachem vous bénissetous avec un été heureux, avec beaucoupde joie, et une bonne santé aussibien spirituellement que physiquement.Avec ma bénédiction pour un étésain et joyeux. ●Extrait d’une lettre duRabbi Menahem Mendel SchneersonSinaïNews • 1 5


FemmeshennéLeune coutûme pleinede sensAla base, la cérémoniedu hennéprend sa sourcedans les pays musulmansoù on lui attribueune action contre lemauvais oeil. Chez lesjuifs, on retrouve surtoutla coutume du hennédans les mariages séfaradestraditionnels. Dans lejudaïsme, le mot Hennéa une significationencore plus profonde.Les trois lettres du motHanna correspondentaux trois lois qui sontspécifiques à la femme. La Michna 6 de laMassekhet Chabbat (Chap 2), que nouslisons chaque vendredi soir, nous enseigne: « Pour une de ces 3 transgressions, lesfemmes peuvent mourir en couches : sielles ne font pas attention à l’impuretépériodique (NIDA), au prélèvement d’unmorceau de pâte de pain (‘HALA) et à l’allumagedes bougies de Chabbat (HADLA-KATE HANER) ».Une fois mariée, il est du devoir d’unebonne femme juive de prendre garde à ces3 commandements, et les 3 étapes de lacérémonie du henné font référence à cesderniers :1- On prélèvera un morceau de henné dela grosse pâte décorée parfois de dragées,telle la petite quantité de pâte à pain que lafemme doit prélever et brûler, et on l’appliqueradans la paume de la main droite dela mariée.[Extraction d’un bout de pâte] => Mitsvade la ‘Halla.2- Un louis d’Or sera posé par-dessus, deux personneségalement lors de la cérémonie, rentrent chacuneavec une bougie à la main.[Louis d’Or renvoie à la couleur Or du feu] => HadlakatNérot : Mitsva d’allumer les bougies de Chabbat.3- On recouvrera le tout d’un ruban rouge et lehenné a une couleur rougeâtre. [La couleur rougerenvoie à la couleur du sang] => Mitsva de la puretéfamilialePar ailleurs, le henné est une plante prolifique, abondante,qui symbolise la bénédiction. Or, comme cestrois commandements s'effectuent avec la main onespère y mettre la même bénédiction qui se trouvedans le henné. ●ZANABijoutier JoaillierVotre pub dansSINAÏ NEWS...au 01 48 46 71 0694, rue du Fg du Temple75011 PARISTél. : 01 43 57 36 7833, avenue Jean-Jaurès93300 AUBERVILLIERSTél. : 01 43 52 08 951 6 • SinaïNews


Chère Maman...FemmesIlana ZerbibLéa HaddadUne maman...c’est comme quandj’allume la lumière.Yentel Gan2Rachel LahianyEdelmanSinaïNews • 1 7


Mode, Santé, BeautéVous êtes en Israël...une cure gratuite, ça vous tente ?Ce n’est pas une nouveauté, les bienfaits de la Mer Morte sontconnus et reconnus depuis des millénaires !La région de la Mer Morte, le point le plus bas du monde (410mètres en dessous du niveau de la mer), est connue pour sonimportante densité en minéraux. On y respire donc un air pur,vivifiant, à forte concentration en oxygène.La Mer Morte, 8 fois plus salée que les autres mers, contient22 minéraux de plus que ces grandes sœurs ! De quoi renfermerdes qualités rares...Le chlore, le magnésium, le sodium, le calcium, le potassiumet le brome y sont présents à forte concentration.La précieuse boue convient à tous les types de peau et estsurtout conseillée dans le traitement et la prévention du psoriasis,du vitiligo, de l’eczéma, de l’acné et des rhumatismes.Les boues de la Mer Morte sont particulièrement recommandéespour les soins du visage et du cou. En gommage, ellesassurent une désincrustation profonde, donnant une améliorationvisible immédiate. En masque, elles équilibrent et affinentle grain de la peau.Pour le corps, les boues de la Mer Morte améliorent l'aspectde la peau, la tonifient, favorisent le retour à un toucher lisseet doux.Pour la chevelure, utilisées en masque capillaire, elles purifient,dégraissent, rééquilibrent le cuir chevelu.Les sels de la Mer Morte, utilisés comme sels de bains, ils ontune action apaisante, défatigante et purifient la peauBon été, bon soleilLes enfants adorent le soleil. Pour eux,il est synonyme des vacances, de baignade,de sorties au parc, de piqueniques,d'activités de plein air, decamping, etc. Mais chaque jour, nousentendons parler des dangers d'expositionaux rayons ultraviolets (UV).Nous qui sommes parents, nous avonsdes choix à faire pour que le soleil demeure une source dejoie et non une source de tracas.Les enfants et les adolescents passent aussi plus de tempsau soleil, surtout durant l'été, que les adultes. En réalité,deux coups de soleil graves ou plus durant l'enfance oul'adolescence augmentent considérablement le risque desouffrir d'un cancer de la peau plus tard.Passer une journée complète au soleil nous épuise etnous marque ; les coups de soleil et les insolations sont làpour nous le rappeler.Pour que vos enfants jouissent pleinement de la saisonestivale, veillez à une exposition courte, à les enduire decrème solaire haute protection et fréquemment car latranspiration et les baignades la font disparaître. Leurmettre les lunettes de soleil, casquette. N’oubliez pas quele sable, la neige, le béton et l'eau reflètent jusqu'à 85%des rayons nocifs du soleil. Il faut donc redoubler de prudenceen présence de ces derniers. Prenez garde auxmédicaments, certaines ordonnances peuvent rendre lapeau plus sensible au soleil et SURTOUT hydratez lesenfants: ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas capables oune pensent pas à le dire qu'ils n'ont pas soif pour autant.Petit conseil de mamanN’attendez pas la dernière minutepour acheter les tabliers de vos enfants !!Ils sont d’ores et déjà disponibles chezTsniout Production -26 rue Hidalgo 75019 ParisTSNIOUT PRODUCTIONPreˆt-a`-porter femmes toutes tailles.Enfants du 2 au 16 ans.Collection spe´ciale grossesseet grandes taillesPRIX TRE`S COMPE´TITIFS !!!26, rue Miguel Hidalgo 75019 PARISTe´l. : 06 03 06 52 801 8 • SinaïNews


Top départ des soldesD'avis de shoppingueuse avertie, il semble que leschaussures soient les articles les plus convoités, suiviesde près par les sacs, les vêtements puis lesaccessoires et la lingerie. Le tout c'est de ne pas trops'éparpiller sinon on oublie l'essentiel, on se fatigueet on perd du temps. Une journée à faire les soldesc'est pas de tout repos et ça s'organise !La tenue de combat :• Mettez des chaussures confortables (la journée vaêtre rude) et faciles à enlever (évitez les baskets).Le kit de survie :• Une petite bouteille d'eau pour le coup de chauddans les cabines.• Quelques biscuits ou un fruit pour le coup de barrede l'après-midi.• Le portable (avec de la batterie) s’il faut appeler labanque ou votre meilleure amie en cas de doute.Les pièges à éviter• Tout article acheté pendant les soldes est remboursableou au moins échangeable au même titreque n'importe quel autre article acheté à une autrepériode de l'année. Tant qu'il n'y a pas d'indicationclaire stipulant le contraire dans le magasin et quel'article est restitué avec le ticket dans l'état et lesdélais autorisés, le remboursement est possible, etce, même si la période des soldes est finie.• La fièvre acheteuse, c'est contagieux. Gare à l'épidémie…On est vite prise de folie quand on voit lesautres acheter, se ruer sur un article.Soudainement, il nous le faut aussi. Très souvent,ça nous pousse à acheter trop et n'importe quoi.• Vous avez remarqué un trou, une tâche ou unemalfaçon sur un article soldé ? Ce n'est peut-êtrepas grave : avec un peu de patience et quelquesdons de couturière, mais il n'y a aucune raison de lepayer au même prix que les autres. Prenez donc unair grave et allez voir une vendeuse pour réclamerun rabais. La plupart des magasins le font et c'estsouvent l'occasion de payer encore moins cher !Alors, prête pour les soldes ? Il ne vous reste plusqu'à foncer sans oublier que ça n'est pas la peine detrop dépenser, l’été passe trop vite et la nouvellecollection automne/hiver frappe déjà à la porte.Comment inciter nos enfantsà nous aider ?Vers 3-5 ans, les enfants adorent imiter leurs parents. Profitez-en !Faites-leur trier les chaussettes ou mettre les hallot sur la table deShabbat. Et constatez leur mine réjouie lorsque vous les félicitez. Enévitant les " Laisse-moi faire " par crainte de temps perdu ou d’assiettesur le carrelage, vous encouragerez leur désir naturel de faire " commeles grands ". Autant de bons réflexes acquis pour la suite." Waouh !!! Regarde comme ça brille ! Je suis drôlement contente demoi ! " Ils auront d'autant plus envie de mettre la main à la pâte quevous valoriserez votre travail domestique. Après tout, ces tâches sontdites ingrates parce qu'elles ne se voient que si elles ne sont pas faites! Alors évitez de vous lamenter (devant eux) sur la hauteur de la pilede linge à repasser ou sur l'incessant retour de la poussière : fairebonne figure est le meilleur positionnement marketing pour votrecampagne pro tâches ménagères.Fille ou garçon, même combat. Pas question d'exempter Ruben dedépoussiérage pendant que sa petite soeur vide le lave-vaisselle. De lavaisselle au passage de serpillière, faites-leur tout expérimenter. Libreà chacun ensuite de déterminer ses préférences et aptitudes.N’oubliez surtout pas de les féliciter et de les encourager, cela leurdonnera envie de recommencer !SinaïNews • 1 9


Histoire de goûtLa Paëlla1 paquet de façon « crevettes », 500g de riz, 250g de petits pois en boîte ou surgelés,La moitié d’1 petite boîte de maïs, 1 poivron rouge coupé en petits dés, 1 oignon haché,2 sachets de spigol, Huile d’olive, sel et poivreDans une grande poêle, faites revenir l’oignon et le poivron avec deux cuillérées à souped’huile d’olive, jusqu’à ce que le poivron devienne fondant. Rajoutez votre poisson (façoncrevettes) coupé en petits morceaux. Salez, poivrez. Ajoutez-y les petits pois, le maïs etun peu d’huile si nécessaire. Dans une casserole faites bouillir le riz puis bien lemélanger aux autres ingrédients dans la poêle. Ajoutez alors le spigol qui donnera à lapaella sa couleur jaune et son goût et bien mélanger. Laissez cuire le tout encore 5 minutestout en remuant pour ne pas brûler le riz. Servir chaud et bonne dégustation Holé !Le Rouget à la Catalane4 rougets (selon la taille des rougets, vous pouvez en prendre deux par personne),800g de tomates, 1 oignon, 2 gousses d'ail, 1 brin de persil haché, Huile d'olive,sel et poivre, Un riz blanc cuit à la vapeurCoupez les tomates en quartiers, épluchez les gousses d'ail etl'oignon. Dans une casserole à fond épais, faites revenir l'oignonémincé, ajoutez les tomates et l'ail. Laissez cuire et réduire pendantenviron une vingtaine de minutes. Passez la sauce aumixeur. Dans une poêle, faites saisir les rougets dans l'huilechaude en veillant à ce qu'ils n'attachent pas. Salez et poivrez.Glissez les poissons dans un plat allant au four, recouvrez de la sauce tomate, parsemez depersil et laissez cuire environ une dizaine de minutes.Servez les poissons accompagnés de riz blanc nappé de sauce.Très frais !!!Les petits pots Morane,panachage de 4 parfumsparvés :citron, fraise,vanille, chocolat.Également àdéguster après unebonne grillade ou pourrafraîchir son palais lagamme de parfums parvés :vanille, nougat, café,malaga, pistache, menthechoco, citron, fraise, banane,fruit de la Passion, coco….et j’en passe.En vente chezpremierclub, hypercacher.


Les devoirspour les vacances scolairesEn France, nous avons de très longues vacances scolaires,pendant lesquelles ce qui a été appris s'oublie. Il est doncimportant de stimuler les acquis. Les devoirs de vacancespermettent aux parents de transmettre leurs connaissancesen partageant du temps avec leurs enfants. Il faut évidemmentque le temps de travail soit bien réparti sur toutela durée des vacances. Il ne sert à rien d'imposer un rythmeeffréné et de faire travailler l'enfant pendant deux mois.L'idéal, c'est un mois de repos total et un mois au coursduquel l'enfant avance à son rythme. Une heure par joursemble suffisante. La contrainte ne sert à rien. La révisiondoit se faire dans la bonne humeur, ce qui est la conditionsine qua non de la réussite pour l'enfant. Le rôle des devoirsde vacances est de maintenir les neurones sous tension.Cela ne doit pas être synonyme de stress. Ils ne sont pas lasolution miracle à l'échec scolaire, mais plutôt l'occasiond'apprendre autrement, dans la gaieté, en famille.Il faut aussi souligner l'importance de la lecture. L'étépermet aux parents de prendre le temps de raconterdes histoires à leurs enfants, ce qui leur donnera naturellementenvie ensuite d'aller plus loin en lisant euxmêmes.Une semaine avant la rentrée, il faut se remettre dans lerythme scolaire. Ces longues vacances auront fatalementfait perdre leurs repères aux enfants. ●Coups deCultureHISTOIRES DU FOND D’UN COEURCet ouvrage permet d’aider les enfants à accéder le plus tôt possibleau langage des sentiments et également destiné aux parents quidésirent en savoir davantage sur ce qu’éprouvent leurs Enfants. 24 €DOVY ET LE SAC À DOS MAGIQUELa merveilleuse aventure du sac à dos magique grâce auquel l’accomplissementdes bonnes actions devient un jeu d'enfant. 12 €DESTINÉES TOME 1&2 DE SARAH ABICHIDBasée sur un fait réel qui défraya la chronique judiciaire en1953, la bouleversante saga d’une famille juive où semêlent et se heurtent amour, passion, conflit de génération,guerre et violence sur fond de terrorisme. 22,90 €ÂME D’ISRAËL DE SCHLOMO BRODOWICZLa biographie de Rabbi Menahem-Mendel, et beaucoup plus, setrouvent dans ce livre. Son auteur ne se contente pas de raconter lavie et l'œuvre de ce Rabbi. Il le situe dans le contexte spécifique deLoubavitch et, plus généralement, dans celui du mouvement hassidiquedepuis ses origines. Et il le fait avec ferveur et érudition. 25 €SYLVAN Nation - 117 rue de Montreuil 75011ParisTél : 01 55 25 50 60SYLVAN Gobelins - 73 rue Pascal 75013 ParisTél : 01 76 60 65 66SYLVAN Lafayette - 9 rue de Maubeuge 75009


Passeport pour IsraëlInfos touristes… Infos pratiquesDepuis le 20 avril 2004, les numéros de téléphones cellulairesen Israël ont changé ; en effet, un nouveau système denumérotation a été mis en place par arrêté ministériel. Sontconcernés par ces modifications les quatre opérateurs présentssur le sol israélien : Cellcom, Orange, Péléphone et Mirs.Désormais, le numéro de portable contiendra un préfixe, auquelil faut ajouter un chiffre suivi des six autres déjà existants.Pas de panique, la manipulation est simple ; le tableau ci-dessousvous indique comment procéder.CELLCOM ORANGE PELEPHONE MIRSAncien Nouveau Ancien Nouveau Ancien Nouveau Ancien Nouveau052 052 2 054 054 4 050 050 5 057 057 7053 052 3 055 054 5 051 050 7058 052 8 066 054 6 056 050 6064 052 4 067 054 7 068 050 8065 052 5Exemples : L’ancien numéro 067 55 26 30 devient 054 7 55 26 30L’ancien numéro 058 26 40 10 devient 052 8 26 40 10Utiliser votre portable en IsraëlJusqu’à présent, pour téléphoner, il était nécessaire de louer unportable ou d’acheter une carte SIM rechargeable avec obligationde l’activer dans l’année pour ne pas perdre le numéro. Cescartes, Izy pour Pelephone, Talkman pour Cellcom et Big Talkpour Orange ne pouvaient être achetées qu’en espèces pour unTéléphoner en Israëlprix variant de 35 à 120 shekels, suivant le nombre d’unités choisies.Aujourd’hui, une révolution en matière de téléphoniemobile est amorcée en faveur des touristes. En effet, une sociétéaméricaine implantée dans le pays, Talk’n’save-Cellcom , proposeun service qui, assurément, facilitera votre séjour en Terre Sainte.Talk’n’save-Cellcom , revendeur certifié par Cellcom, premieropérateur de téléphones mobiles en Israël, donne enfin la possibilitéd’acquérir pour 20 euros et par carte bancaire, une puceisraélienne Cellcom jetable, qui, insérée dans votre portabledébloqué, permet de téléphoner ou d’échanger des SMS sansaucune contrainte!Point important à souligner, si on le souhaite et moyennant6 euros par mois, le numéro de téléphone remis avec la carte SimCellcom uniquement, est conservé ; ainsi, le risque de perdre lacarte SIM, ou d’être coupé au beau milieu d’une conversation,n’existe plus. Sinon, il suffit de préciser que l’on ne désire pasbénéficier de ce service et vous pourrez vous débarrasser de lapuce à votre retour.De plus, Talk’n’save-Cellcom offre 30% de réduction sur toutesles communications internationales Israël- France et 25% sur celleseffectuées en Israël. Voilà certes une économie non négligeable! A la demande, une facturation détaillée des communicationsest envoyée gratuitement par email ou par fax à l’adresseen France.Décidément Israël n’aura jamais été aussi proche !...MY TOURS LTDPROMOTIONAOÛTPARIS/TLV/PARISÀ partir de 530 € TTCTLV/PARIS/TLVÀ partir de 235 $ TTCenfant 199 $ TTCSEJOURS GLATT LAMEHADRINEGOLDEN TULIPE ***** - MER MORTEDU 6 AU 13 AOUTDEMI PENSION, CHAMBRES DE LUXE - SPA,PISCINES, TERRAIN TENNIS, BOWLING…À partir de 120 € la nuitKINAR CLASSIC **** - AOUT4 NUITS 5 JOURSAU BORD DU LAC TIBERIADE - PISCINE, JACCUZI…270 € par personneKING SHAUL **** - ASHKELON125 € par nuit pour la chambreSPECIAL FAMILLY PLAN - 4 NUITS 5 JOURSAUTRES FORMULES: LE KING SALOMON TIBERIADE,KIBOUTZ LAVI, EDENN INN….Rens. : France N° Vert 0800 918 444 - 01 70 36 74 41 - info@mytours.orgIsraël 02 623 23 70 / 02 624 26 81

More magazines by this user
Similar magazines