Diapositive 1 - unipso

ufenm.be

Diapositive 1 - unipso

Séminaire énergieRetours d’expériences etbonnes pratiques au quotidienFanny RouxFacilitateur URE non-marchand de WallonieEupen1 er mars 2012UNION DES ENTREPRISES A PROFIT SOCIALwww.unipso.be


Le chauffage3 NB : rendement d’une installation de chauffage= rendement de production x rendement de distribution xrendement émission x rendement régulation Problèmes : Chaudière peu performante (R


La régulation : gros potentiel d’économies !4 3 questions : temp d’eau et temp de consigne / bonslocaux chauffés ? / chauffés qd on en a besoin?Connaitre son système de régulation ! Exemple : 1 thermostat d’ambiance pour programmer la temp. deconsigne et la coupure de la chaudière (ou circulateur) quandpas besoin de chauffage (dans pièce occupée régulièrementet la +froide) 1 sonde extérieure au Nord pour ajuster la courbe de chauffe( quelle temp d’eau pour quelle temp extérieure? ) Vannes thermostatiques pour ajuster la température parlocal, profiter des apports gratuits et éviter les surchauffes


Pratiquer une intermittence du chauffage. Avoir une horlogeadaptée afin de pouvoir programmer le fonctionnement del'installation conformément à l'utilisation du bâtiment.Repérer le problème Projet à étudier RentabilitéL’intermittence duchauffage est-ellepratiquée?Arrêter l’installation dechauffage la nuit et enpériode d’absence (ne paspratiquer une intermittencepar abaissement de latemp. de l’eau.)+++Gain de 15 à 30% suivantla situation de départIntermittence par coupure du chauffageIntermittence par abaissement de latempérature de l’eau


6AnnéeCas vécu : Institut Saint Léon à La Hulpe. 1400m² chauffés,251 élèves. 30% d’écono grâce à la régulation (et 53% entout avec une nouvelle chaudière)Conso en m³de gazFacturespayées en €Intervention Economie d'énergie CoûtTR sanssubsidesMoyenne2003-20062007Moyenne2008-2011Relevée :27.400 m³Normalisés =28.890 m³Relevée :19 400 m³N = 23.350m³Relevée :13.017 m³N = 13.590m³Payée :11.400€(prix unitaire: 0,41€/m³)N = 11.840€Payée : 9100€(prix unitaire: 0,47€/m³)N = 10.980€Environ10.410€(estimé)(prix unitaire: 0,8€/m³)N = 10.870€/ / / /Coupuremanuelle de lachaudière leweek-end, lesvacances et joursfériésNouvellerégulation avecoptimiseur(coupure de nuit)+ vannesthermostatiques+ nouvellechaudière au gaz19%(cf. situation initiale =chauffage les week-endsmais presque jamaisdurant les vacances)34%(dont environ 22%attribuables auchangement de chaudièreet 13% attribuables àl’optimiseur)(soit +/- 42% par rapportà la consommation de2007)0€ (cf.travailbénévoleduPrésident du PO)43.000€TVACImmédiat, maissolution nondurable dans letempsTemps deretour sanssubsides = 3,5ans (pour unprix constantde l'énergie à0.8€/m³)modulanteEconomie d'énergie par rapport à la situation de 2003-2006 : 15.300 m³ de gaz/an, soit 53% d'économieEconomie financière par rapport à la consommation de 2003 à 2006 : +/- 12.240€/an (si prix constant à 0,8€/m³)


Corriger le réglage des courbes dechauffeRepérer le problème Projet à étudier RentabilitéLa température ambiantede consigne est-ellerespectée dans lesdifférents locaux ?Corriger le réglage descourbes de chauffe+++1°C de trop c’est 7 à 8%de surconsommation !Le RGPT (règlement général pour laprotection du travail) recommande unetempérature minimum de 20°C dansles bureaux et de 12 à 18°C dans leshalls et ateliers en fonction del’activité.Trouver la courbe : 1 personneoccupant le bâtiment fait desajustements en fonction desplaintes des occupants. Cesajustements et leur résultat doiventêtre consignés jusqu'à ce que labonne courbe soit trouvée.


8Vannes thermostatiquesadaptées + info sur utilisation !Modèle standard avec sondethermostatique et réglage libre incorporés. Environ 13 à 18€Modèle institutionnel avec réglagebloqué et inaccessible pourl'occupant (très robuste)Environ 30€TR : 5 à 7 ansVanne blocable grâce à 2écoclips : limitation supérieureet inférieure de la plage de température ou blocage d’unréglage pour une valeur choisie.


Ne pas entraver les radiateurs, pour une bonne diffusionde chaleur !Fonctionnement d’unradiateur : convectionet rayonnementConception du dispositif d’émission+ Action de sensibilisation10


11Régler les problèmes d’inconfortthermique Problèmes de locaux trop chauds/trop froids ? : La régulation (mauvais choix de la courbe de chauffe,mauvais paramètres de relance, mauvais emplacementdes sondes extérieures ou intérieures, mauvaisedisposition des vannes thermostatiques) La distribution hydraulique déséquilibrée vannesd'équilibrage et tés de réglage sur les radiateurs. (trèsfréquent)


Autres pistes d’actions « chauffage »12faciles Isoler les tuyaux d’eau chaude dans les locaux nonchauffés: TR


L’enveloppe13 Facile : Améliorer l’étanchéité des vieilles fenêtres et desportes : joints souples (conserver quelques joints ouvertsou organiser une ventilation) Etanchéité : placer des rappels de porte, un sas… En investissant : Isolation de combles non utilisés : TR d’environ 3 ans


L’électricité14 Exemples : Prendre en compte l’aspect énergie au moment duremplacement d’équipements électriques Multiprises avec interrupteurs pour couper le matérielinformatique la nuit : supprimer les conso de veille ou cachéesExemple pour unordinateur


Eclairage performant15 Potentiel d’économie par rapport à un éclairageancien :Religthing complet de bureaux : TR d’environ 15 ans.Baisse de 50 à 75% le coût de l’éclairage


163 fondements des économies enéclairage Sources lumineuses ET de luminaires efficacesrégulièrement entretenus (consulter les fiches techniquespour comparer efficacement le matériel). Eteindre ou dimmer l'éclairage de manière intelligentelorsqu'on n'en a pas besoin (gestion automatisée enfonction de la lumière du jour ou de l’activité). Dimensionnement adéquat avec une conceptionadaptée aux besoins (NBN EN 12464-1 "lieux detravail intérieur").


Eclairage : exemples d’actions17Supprimer les lampes inutilesRemplacer les lampes à incandescence par des lampes fluocompactes. Économie d'environ 40 à 70 %, TR =1 à 3 ans. Sibesoin de fréquents allumages-extinction (couloirs, WC) : prendre des lampes capablede le supporter. Exemple : OSRAM, DULUX SUPERSTAR® (durée de vie de 15'000heures, nombre d’allumages/d’extinctions élevé (environ 500'000 cycles), démarrageimmédiat)Pour les tubes fluorescents : mettre des T5 avec ballastélectronique (dimmable, insensibles aux cycles d’allumageextinctionélevés)Luminaires avec optique performante : amélioration du confortvisuel le rendement des luminaires peut augmenter de 75 % !Régulation : détecteur présence, minuterie, sonde crépusculaire


18Retours d’expérience1. Hébergement de personnes handicapéesépileptiques : Résidence Lennox, Ottignies1. Hôpital : CHR Hautes Sennes, Soignies


Résidence Lennox à Ottignies19Hébergement de 31 pers handicapéesadultes : 2200m² chauffés. Bât de pleinpied de 1984 Actions sur 1 bâtiment existant +construction d’un nouveau bâtiment en 2006Entre 2007 et 2011, passage d'uneconsommation spécifique de chauffage de220 kWh/m²/an à 137 kWh/m²/an, soitune économie de 38% ! Passage de484.000kWh en 2007 à 301.400kWh en2011. Economie annuelle de chauffagede 12.800€/an (pour un prix constant dugaz à 0,7€/m³).Amélioration du suivides consommationsénergétiques


Résidence Lennox à Ottignies20 Actions chauffage : Nouvelles chaudières gaz à condensation Chauffe eau solaire (30m²) Nouvelle régulation climatique + régulation différenciée descircuits + réduction temp.de nuit Vannes thermostatiques institutionnelles dans les communs etdans les chambres + équilibrage des circuits = harmonisationde la température + suppression des surchauffes Action de sensibilisation : écoteam procédure ventilationdes chambres Remplacement porte de garage : limitation courants d’air Projet : isolation de 1400m² toiture


Résidence Lennox à Ottignies21 Action sur l’eau Economiseurs d'eau sur les lavabos des 31 chambres 35L économisés/jour/robinet (soit 1085L/jour pourl’institution). Passage d'un débit de 12L/mn à environ4L/mn avec mousseur. Nb : si le prix du m³ d'eau froide est d'environ 2,5€,celui du m³ d'eau chaude est d'environ 6€ ! Coût des économiseurs d'eau : 250€ Temps de retour estimé : 1,8 mois.


Résidence Lennox à Ottignies22 Actions sur l’électricité Rénovation complète de l’éclairage intérieur : luminaireavec optique miroir + tube T5 + ballasts électroniques Révision de l’éclairage extérieur : Passage d'une puissanceinstallée de 2500W à 346W, soit une réduction depuissance de 86%. Gestion par horlorge. Raccordement des lave-linges au circuit de distributiond'eau chaude sanitaire Remplacement matériel cuisine par équipementséconomiques Multiprises pour le matériel informatique


23Nouveau bâtimentRésidence Lennox195m² chauffés (270m² total).De 2006.Finalité thérapeuthique(antistress, bien-être)Très basse énergieVitrage U= 1.1W/m².K à filtresolaireMatériaux : verre, bois, floconsde cellulose, acier, linoléum Coût du bâtiment : 470.000€,soit environ 10% plus cher qu'unbâtiment classique en blocs


Hopital. CHR Haute Senne (Soignies)24 Mise en place de la comptabilité énergétique (Dapesco) : 20compteurs (gaz,E,H2O,élect.,etc) investissement : ± 80.000 € Réduction de la consommation de nuit : Coupure des PC ,imprimantes, etc.100x52 +150x6 + 50x7 =6480€Econo annuelle = 6481€TR = 1 anDiminution de la consommation des groupes de ventilation parFree cooling + amélioration de la régulation Mise en place d’un Free chilling : L'eau est directement refroidiepar l'air extérieur et la machine frigorifique est mise à l'arrêt.


Hopital. CHR Haute Senne (Soignies)25 Isolation de 38m de tuyauterie 1"1/4 à 70°C : Gainannuel = 1.261 €/an Coupure des circulateurs la nuitet W-E : Gain annuel = 1.364 €/an Création d’une écoteam : recyclage papier, diffusion demessage dans 1 « bull info » + dans revue, sensib auxréunions des infirmières chef


Merci pour votreattention1 er mars 2012Fanny RouxFacilitateur URE non-marchand de WallonieTel : 081 24 90 28/ Fax : 081 24 90 30fanny.roux@unipso.bewww.unipso.beUNION DES ENTREPRISES A PROFIT SOCIAL

More magazines by this user
Similar magazines