11.07.2015 Views

catalogue projets - AUF

catalogue projets - AUF

catalogue projets - AUF

SHOW MORE
SHOW LESS

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

SommairePrésentantion..................................................................................................5Projets de formation et de recherche dans les thématiques prioritaires...62011.................................................................................................................72012...............................................................................................................17Projets de formation et de recherche dans l’enseignement du et enfrançais..........................................................................................................252011.........................................................................................................262012.........................................................................................................27Projets spécifiques.......................................................................................463


PrésentationLa traduction de la programmation quadriennale de l'Agence universitaire de laFrancophonie pour la période 2010-2013 en actions concrètes en Europe centrale etorientale a fait l'objet du processus suivant :l'information des universités membres sur le contenu de cette programmation etdes nouveaux mode de soutien que l'Agence met en œuvre, à savoir :les objectifs stratégiques à atteindre ;le passage au soutien de projets à caractère multilatéral présentés par desconsortiums d'universités membres, pour une période déterminée, visantl'atteinte de résultats préalablement ciblés ;l'importance du travail entre les universités de la région avec une ouvertureinternationale ;l'offre et la mise en place de deux sessions de formation à la préparation etl'écriture de projets ouvertes à l'ensemble des universités membres ;la collecte des demandes de soutien à travers des appels d'offre en 2011 et2012 ;l'évaluation, le classement et le financement des projets recommandés par laCommission régionale d'experts.Ce catalogue présente chacun de ces projets en en précisant la thématique,l'université porteuse du projet, ses partenaires, la description des activités prévues etdes résultats à atteindre.Il s'agit de 33 projets qui impliquent 40 universités membres de l'Agence se situantdans 14 pays d'Europe centrale et orientale.Ces projets sont menés en partenariat avec 33 universités relevant d'autres bureauxrégionaux de l'AUF dans 10 pays hors Europe centrale et orientale.Globalement, ces 33 projets impliquent 73 universités de 21 pays différents.Bonne lectureAbderrahmane Rida5


projetsde formation et de recherchedans les thématiquesprioritaires6


2011projetsde formation et de recherchedans les thématiquesprioritaires7


« Protocoles non-hormonaux de la reproduction des chèvreset l'amélioration de la production laitière »Université porteuse :Université de Zaghreb, CroatiePartenaires du projet :Université agraire d'État, République de MoldovaUniversité de Thessalie, GrèceUniversité « Saints-Cyrille et Méthode » deSkopje, MacédoineDescription du projet :Le projet porte sur la définition des protocoles nonhormonales de la synchronisationde l'activité sexuelle des chèvres (traitement lumineux, l’effet mâle) avec l'utilisationde l'insémination artificielle. C’est la manière d’être en conformité avec des règles dela CE concernant l’utilisation des hormones et production du lait tout au long d’année.Résultats attendus :Maîtriser l'utilisation de l'effet mâle (l’introduction volontaire des mâles dans unlot de femelles préalablement isolées des mâles), combiné avec le traitementlumineux (manipulation de la durée d’éclairement à laquelle sont soumises leschèvres et les boucs; une alternance de jours longs et de jours courts artificiels(ou des implants de la melatonine) à différentes périodes de l’année) comme unmoyen d'induction d'ovulations synchrones chez les chèvres laitières pourobtenir une efficacité optimale de l'IA dans et hors de la saison sexuellenaturelle ;Maîtriser la technique d'IA ; évaluation microscopique des spermatozoïdes avecdifférents type de teintures ; détermination des marqueurs génétiques qui sonten corrélation avec la production élevée du lait ;Maîtriser l'examen échographique du tractus reproducteur de la femelle pourobservation du développement folliculaire, l’ovulation et la gestation ;Constitution des liens scientifiques et réseau des chercheurs francophones de larégion comme les acteurs du développement soustenible.8


« Renforcement et élargissement du cursus francophoneen informatique en réponse au marché du travail »Université porteuse :Université d'État de Tbilissi Ivane Javakhishvili, GéorgiePartenaires du projet :Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, FranceINALCO, FranceUniversité Technique de Sofia, BulgarieDescription du projet :Le projet vise à former des informaticiens francophones de haut niveau répondant auxbesoins du marché du travail national, régional et international et à accroître lacompétitivité de nos formations informatiques. Pour cela, nous avons réorganisée lescours informatiques de la première année – commune à toutes les formationsscientifiques de l'UET – et nous commençons à ajuster les 3 années de formationssuivantes, pris en charge par la Filière francophone en Informatique, encorrespondance avec l'évolution observée du marché du travail.Résultats attendus :Identification des besoins des entreprises susceptibles d'engager nos étudiants ;Connaissance des caractéristiques professionnelles des emplois accessibles ;Élaboration d'un ensemble de recommandations pour le marché del'enseignement supérieur, dans le but d'accroître la compétitivité de l’UET ;Prise en compte du maximum des demandes innovatrices du marché du travaildans l’élaboration et la réalisation des programmes de formation ;Évaluation du degré d'adéquation entre les compétences acquises par nosétudiants et les compétences attendues (actuelles et futures) sur le marché del'emploi ;Rétroactions sur le marché du travail – le rapport avec le marché du travail nesera pas unilatéral.9


« Développement et mise en œuvre d'un programmeéducationnel de pharmacovigilance dans la pratique cliniquedans les pays francophones de l'Europe de l'Est »Université porteuse :Université de Médecine et Pharmacie « Iuliu Haţieganu » de Cluj-Napoca, RoumaniePartenaires du projet :Université de médecine et Pharmacie « N. Testemitanu », République deMoldovaUniversité Bordeaux - Segalen, FranceUniversité de Rouen, FranceDescription du projet :Le projet vise de créer et former une équipe de spécialistes en pharmacovigilance quisera à même d’assumer ensuite le rôle de formateur et qui, avec les nouveauxspécialistes formés, par voie de conséquence, contribuera - à long terme - à prévenirles pathologies induites par l’utilisation des médicaments.Résultats attendus :Faire du Centre de Recherche et d’Information sur le Médicament de l’Universitéde Médecine et Pharmacie de Cluj-Napoca et du Département dePharmacologie et Pharmacie Clinique de l’Université de Médecine et Pharmaciede Chisinau des repères régionales en ce qui concerne l’information sur lemédicament et l’activité de pharmacovigilance ;Augmentation du nombre de notifications spontanées des effets indésirablesdes médicaments par la formation continue des professionnels de la santé dansle domaine de la pharmacovigilance ;Implication davantage des masters, des doctorants et des étudiants,francophones ou non, dans les activités scientifiques et d’information sur lemédicament du Centre (cercles scientifiques ; volontariat) ;Réalisation des matériaux scientifiques pour améliorer les connaissances desprofessionnels de la santé dans le domaine de la pharmacovigilance.10


« Consortium universitaire régional francophone ensciences politiques »Université porteuse :Nouvelle université bulgare, BulgariePartenaires du projet :Université de Bucarest, RoumanieUniversité « Babes-Bolyai » de Cluj-Napoca, RoumanieUniversité de Szeged, HongrieDescription du projet :Le projet tend à développer la coopération dans le domaine des Sciences Politiques etdes Études Européennes par l’institution d’un Observatoire politique régionalfrancophone avec une banque de données et une bibliothèque virtuelle; par lelancement d’une revue électronique francophone; par l’organisation d’une suite decolloques scientifiques et pas le soutien à l’Université Européenne, tout cela dans lecadre d’un consortium de 4 universités de Sofia, Bucarest, Cluj et Szeged.Résultats attendus :Le but du projet est d’augmenter la visibilité de la communauté scientifique de larégon et de promouvoir l’émergence d’une véritable communauté francophone deprofessionnels intervenants dans le domaine des sciences politiques et des relationseuropéennes au sein de la région ECO, et de favoriser la recherche par une mise enréseau des chercheurs et par la formation d’une nouvelle génération de chercheursdans ces domaines scientifiques.Le projet vise à créer un réseau stable d’institution et d’universités, qui puisse intégrerplusieurs initiatives convergentes francophones en sciences sociales dans la régionde l’ECO. Il est prévu la l’établissement d’un portail francophone qui fonctionne connemoyen de communication et d’information et qui abrite une bibliothèque francophonevirtuelle sur la vie politique de la région, ainsi qu’une revue en ligne répertoriée.L’établissement d’une coopération régulière en sciences sociales par des colloqueset universités d’été réalisés en commun est aussi un des résultats attendus.11


« L’émigration féminine hautement qualifiée dans lesecteur de santé roumain et bulgare vers la France :enjeux, défis et perspectives futures »Université porteuse :Université « Stefan cel Mare » de Suceava, RoumaniePartenaires du projet :Nouvelle Université Bulgare, BulgarieUniversité de Bucarest, RoumanieUniversité de l’Ouest de Timisoara, RoumanieUniversité de Craiova, RoumanieUniversité « Dunărea de Jos » Galati, RoumanieDescription du projet :Le projet repose sur une approche quantitative et qualitative de la migration fémininedans le secteur de santé roumain et bulgare afin d’analyser les dynamiques spatialeset temporelles des flux.La mise en œuvre de ce projet suppose un cadre commun de réflexion et le partagedes savoirs et des expériences de tous les acteurs impliqués afin de mieux connaîtreet gérer le phénomène de la migration féminine des élites médicales roumaines etbulgares.Résultats attendus :Conception et mise en ligne d’un site électronique valorisant les résultats de larecherche ;Rapports de stage disponibles en ligne, sur le site du projet ;Réalisation d’une base de données sur la migration des professionnels dans lesecteur de la santé ;Publication des Actes des séminaires « Genre, médecins et mobilité » et « Lamigration des professionnels de santé – stratégies migratoires et constructionidentitaire » ;Publication d’un ouvrage collectif à une maison d’édition roumaine ou étrangèresur le thème de la migration du personnel médical dans le secteur sanitaire ;Rédaction d’une synthèse du projet comprenant les principales données etconclusions et envoi aux institutions concernées des deux pays.12


« Innovation et technologies avancées pour l’environnementet l’énergie renouvelable »Université porteuse :Universite technique de Sofia, BulgariePartenaires du projet :Université Politehnica de Bucarest, Roumanie,Université d’Etat de Tbilissie, GeorgieUniversité d'Aix-Marseille, FranceAmbassade de France en BulgarieAlliance française de Sofia, BulgarieDescription du projet :L’objectif général du projet est de soutenir les stratégies de développement desétablissements membres de l’AUF à travers la création des conditions favorables aurenforcement de l'attractivité des formations par la mise en place de la co-diplomationet du développement de master régional portant sur les technologies avancées pourl’environnement et l’énergie renouvelable.La réalisation de cet objectif maintiendra la formation francophone de qualité, dans ledomaine des innovations et des technologies avancées pour l’environnement etl’énergie renouvelable, tout en créant une synergie effective entre les universitéspartenaires de ce projet, visant la satisfaction des besoins pédagogiques etscientifiques de haut niveau dans ce domaine spécifique.Résultats attendus :Création d’une coopération durable dans le domaine de l’enseignement destechnologies avancées pour l’environnement et l’énergie renouvelable entre lesuniversités partenaires ;Renforcement des liens avec le marché du travail dans la région ;Mise en place de co-diplomation dans le domaine de l’enseignement destechnologies avancées pour l’environnement et l’énergie renouvelable entre lesuniversités partenaires. Favorisation du plurilinguisme au sein des universitésmembres ;Mise à niveau des programmes d’études dans le domaine de l’enseignement destechnologies avancées pour l’environnement et l’énergie renouvelable entre lesuniversités partenaires, en utilisant les meilleurs exemples des universitésfrancophones ;Création des conditions dans la région pour la formation master du domaine del’enseignement des technologies avancées pour l’environnement et l’énergierenouvelable ;Perfectionnement constant du corps enseignant des filières francophones desuniversités membres du projet.13


« La rue comme lieu d'expression politique »Université porteuse :Institut Français d'Études Anatoliennes, TurquiePartenaires du projet :Nouvelle Université Bulgare, BulgarieUniversité du 9 septembre, TurquieUniversité de Bucarest, RoumanieInstitut d'Études politiques, FranceDescription du projet :Ce projet s’inscrit dans la thématique prioritaire « État de droit démocratie et société »Il concerne trois pays de la région « Europe centrale et orientale » ; la Bulgarie, laRoumanie et la Turquie et un acteur scientifique français majeur hors région. Si laquestion de la démocratie se pose avec acuité à ces pays aucune approche scientifiquene les englobe dans une même approche. Il s’agit néanmoins de pays ayant partagéune partie de leur histoire notamment sous l’Empire ottoman. Tous trois sont soumisaujourd’hui à des mutations politiques rapides et marquantes.Ce projet se distingue justement par sa volonté de construire une réflexion réunissantdans une même interrogation ces trois pays qu’on n’a pas l’habitude de mettre enperspective.Le thème qui sera traité par ce projet s’intitule « La rue comme espace d’expressionpolitique ». Cette entrée par le thème de la rue permet à la fois une approche innovantemais aussi de traiter des questions générales que sont la démocratie, la participation,les libertés publiques, le contrôle social, la définition de l’espace public selon lessociétés étudiées.Résultats attendus :Ce projet a pour finalité la création d’un réseau francophone de circulation deschercheurs et des idées sur la question de la démocratie et de la rue. Ce faisant ilentend fonder les bases d’une structure internationale pérenne comme un centre derecherche francophone dans le domaine de « l’Etat de droit, la démocratie et lasociété » par :constitution et la pérennisation du réseau de chercheurs ;élargissement du réseau à d’autres partenaires ;meilleure compréhension des problématiques grâce aux échanges scientifiques ;émergence de nouveaux axes d’études par la mise en relation multi-échelle (étudiants,personnel académique, institutions) initiée par ce projet ;renforcement et/ou consolidation des projets d’enseignement en langue française dans lesétablissements partenaires ;émergence d’un projet éditorial en langue française intégrant les TIC pour une diffusion laplus large possible.14


« Mettre en place et évaluer une démarche interventionnelle participativevisant à influencer favorablement les pratiques alimentaires des personnesvivant dans des régions défavorisées et à diminuer les inégalitésface au cancer et à l'obésité »Université porteuse :Université de médecine et Pharmacie 'I. Hatieganu' de Cluj-Napoca, RoumaniePartenaires du projet :Université de médecine et Pharmacie « NicolaeTestemitanu », République de MoldovaUniversité Médicale de Plovdiv, BulgarieUniversité Aix-Marseille, FranceDescription du projet :La Roumanie, la Bulgarie et Moldavie sont des pays avec un niveau économique basayant des conséquences importantes, entre autres, sur la qualité nutritionnelle del’alimentation par rapport aux prix et - par voie de conséquence - sur le niveau desanté de la population (augmentation de la prévalence de l’obésité, du diabète,cancer et autres maladies chroniques). Ainsi, le but de ce projet est de créer uneéquipe interdisciplinaire de spécialistes en problèmes de nutrition capables de :former de nouveaux spécialistes dans le domaine (alimentation équilibrée,qualité nutritionnelle et niveau de santé de la population) ;améliorer la qualité du choix alimentaire dans la population générale et prévenirles pathologies induites par une alimentation déséquilibrée ;améliorer le rapport qualité nutritionnelle/prix et mettre en place et évaluer unedémarche interventionnelle participative visant à influencer favorablement lespratiques alimentaires des personnes dans des régions défavorisées.Résultats attendus :Améliorer la formation des spécialistes en endocrinologie et en santé publiquedans le domaine de l’alimentation publique ;Etudier les habitudes alimentaires d’une population urbaine (de chaque pays) etde la caractériser et comparer la composition alimentaire en fonction desfacteurs locaux et régionaux, sociaux, économiques, culturels, religieux, etc. ;Etablir des stratégies d’intervention sur certains facteurs ayant pour butl’amélioration du rapport qualité nutritionnelle/prix des achats alimentaires ;Améliorer la qualité du choix alimentaire dans la population générale et prévenirles pathologies induites par une alimentation déséquilibre (en particulier obésitéet cancer) et par voie de conséquence améliorer l’état de santé de la populationdans le contexte de la santé publique ;Créer un centre de nutrition et des matériels d’éducation qui contribuent à unealimentation équilibrée de la population.15


« Facteurs génétiques prédictifs de la réponse virale soustraitement par interféron pégylé chez des patients infectés parinfection le virus de l'hépatite C (VHC),traités ou non par dialyse »Université porteuse :Université « Saints Cyril et Méthode » de Skopje, MacédoinePartenaires du projet :Université de médecine et Pharmacie « IuliuHatieganu » de Cluj-Napoca, RoumanieUniversité de médecine et Pharmacie « NicolaeTestemitanu », République de MoldovaUniversité de Médecine de Sofia, BulgarieUniversité Paul Sabatier (Toulouse III), FranceDescription du projet :Le projet vise le renforcement des compétences des spécialistes dans la région desBalkans pour un meilleur traitement des malades infectés par le virus de l'hépatite C(VHC), en dialyse ou non.L'hépatite C est une maladie infectieuse transmissible qui atteint 170 millions depersonnes dans le monde. Un taux élevé de transmission du VHC persiste dans lespays des Balkans, à la fois d'origine nosocomiale et par transmission communautairefamiliale.Résultats attendus :Les activités de formation et de recherche prévues dans le cadre du projet permettrontde :former les spécialistes de la santé pour mieux organiser l'étude obtenir dessérums pour l'analyse génétique et virologique ;montrer que les SNPs situés près du gène d'IL28B prédisent le taux de RSV chezdes malades VHC-positifs traités par Peg-IFN α – 2a, et qui ont obtenu uneRVS ;démontrer la transmission nosocomiale du VHC par l'analyse des séquences duVHC HVR1 chez des malades VHC-positifs en dialyse où non.Ces résultats permettront de :proposer des stratégies médicales pour un meilleur traitement des maladesinfectés par le VHC dans les pays de la région et dans le monde ;renforcer la visibilité scientifique des équipes des universités partenaires ;mobiliser des jeunes équipes d'enseignants-chercheurs.16


2012projetsde formation et de recherchedans les thématiquesprioritaires17


projetsde formation et de recherchedans les thématiquesprioritaires


« Réseau partenaire francophone pour la validation clinique desprotocoles diagnostiques et thérapeutiques de la médecinefœtale dans la région de l’Europe Orientale »Université porteuse :Université de medecine et pharmacie « Gr. T. Popa » de Iasi, RoumaniePartenaires du projet :Université d’État de Médecine et Pharmacie « Nicolae Testemiţanu »,République de MoldovaUniversité Paris Descartes, FranceDescription du projet :Notre projet vise le développement d’un réseau de diagnostic prénatal et de prise encharge des malformations fœtales en coordination avec le système de référencefrançais. Il implique des jeunes chercheurs et médecins provenant des différentesspécialités, assurant ainsi la continuité et le développement ultérieur de ce réseau.Résultats attendus :Le développement d’un réseau de diagnostic prénatal et de conduite devant lesmalformations fœtales en concordance avec le système de référence français etd’un programme de consultance assurée par les experts français pour optimiserla prise en charge des cas qui dépassent notre compétence régionale ;L’émergement d’une génération des chercheurs et jeunes spécialistes, capablesde s’impliquer avec l’aide des experts pour maintenir ce réseau :9 stages de perfectionnement en France- Hôpital Necker, Paris, dont 6 pourl’équipe roumaine, et 3 pour l’équipe de Moldavie.deux symposiums et ateliers organisés à Iasi, Roumanie, sur le diagnosticprénatal et sur le traitement des malformations fœtales.La publication des articles (3) dans des journaux de spécialité, et d’un livre deprotocoles de médecine fœtale adaptés à notre région ;Le renforcement de l’enseignement francophone dans les universitéspartenaires ;L’implication des associations non profit privées dans le fonctionnement de ceréseau.19


« Bricolages urbains dans les Balkans. Les industriesculturelles digitales/interactives dans la ville »20Université porteuse :Université de Sofia « Saint. Kliment Ohridski », BulgariePartenaires du projet :Université Jean Monnet-St Etienne, FranceUniversité des sciences agronomiques et de médecine vétérinaire deBucarest, RoumanieDescription du projet :La coopération aurait pour objectif la création et l’institutionnalisation d’un réseau dechercheurs travaillant sur des problématiques similaires et ayant un terrain derecherche commun, afin de repenser la notion de la culture en accentuant cespratiques qui marquent le plus profondément les identités urbaines d’aujourd’hui. Leprojet se propose à étudier les changements dans l’imaginaire de la ville balkaniqueà travers les pratiques, médiatisées par le digital. Les « cultural studies » classiquesont beaucoup travaillé sur les appropriations des espaces urbains à travers lespratiques musicales, la consommation, les mouvements citoyens, etc. Notre objectifserait de voir comment, de nos jours, ces pratiques-là sont disséminées,popularisées, valorisées, réinterprétées, etc., par les nouvelles industries culturellesinteractives et comment elles ré-inventent l’espace urbain.Résultats attendus :Institutionnalisation de la recherche francophone à niveau régional etinternationalUn réseau de chercheurs travaillant sur la problématique des nouvelles industries culturelles et l’imaginaire de laville balkanique sera développé. La coopération des enseignants-chercheurs à travers les terrains croisés et lesateliers d’échange et de formation renforcera les capacités des équipes par l’harmonisation des méthodes et descontenus et par le partage d’outils et de documents de référence communs.Augmentation de la visibilité internationale de la recherche francophone de larégionLe projet représente une possibilité pour le développement des doctorants à travers le principe de « apprendreà travers la pratique » parce qu’ils et elles vont discuter leurs difficultés méthodologique lors des ateliers deformation. Ainsi, se réalisera-t-il un tutorat à niveau régional et une la coopération entre doctorants.L’impact des résultats pédagogique est lié au développement de compétences et de savoir-faire en recherche etl’intégration des résultats scientifiques du projet dans les programmes de Master et Licence des universitéspartenaires.Développement des programmes doctoraux dans les universités partenairesAtractivité de la coopération francophone au niveau doctoralPromotion d’une nouvelle génération de jeunes chercheursLa création d’un environnement favorable pour le développement professionnel des jeunes chercheurs est unpremier résultat du projet. L’impact principal sera à travers la réalisation d’une coopération durable entrechercheurs travaillant sur les problématiques des nouvelles industres culturelles d’initier la création d’un groupescientifique composé de jeunes chercheurs. Le travail des doctorants impliqués leur permettra également àl’issue du projet de travailler avec les représentants du même réseau.


« Réaliser un réseau régional interdisciplinaire de formation à la recherche visantl’impact de la maladie de reflux gastro-œsophagien sur les structures dentairesafin de mettre en place une stratégie concernant la prophylaxie etla thérapie pour améliorer la qualité de vie et desanté des patients visés »Université porteuse :Université de médecine et Pharmacie « Iuliu Hatieganu » de Cluj-Napoca, RoumaniePartenaires du projet :Université de médecine et Pharmacie « N. Testemitanu », République de MoldovaUniversité de Belgrade, SerbieUniversité de Nantes, FranceUniversité Victor Segalen, FranceRésultats attendus :Amélioration de la formation professionnelle et scientifique des jeuneschercheurs et des enseignants-chercheurs en gastroentérologie et enodontologie et réalisation d’une collaboration interdisciplinaire constante, delongue durée, entre les membres de l’équipe projet ;Implication des doctorants et des internes dans les activités d’information et derecherche sur la maladie de reflux gastro-oesophagien et ses conséquences auniveau de la cavité buccale par l’apparition de l’usure pathologique des dentsincriminant les mécanismes chimiques dominants de l’érosion dentaire ;Amélioration de la qualité de vie et de santé des patients souffrant de refluxgastro-oesophagien par un diagnostic précoce et un traitement approprié destroubles digestifs et dentaires ;Mise au point d’un protocole de prophylaxie et thérapie des lésions dentaireschez les patients avec maladie de reflux gastro-oesophagien ( MRGOE ) dans lebut d’éviter la destruction quasi-complète des couronnes dentaires et lesaltérations fonctionnelles masticatoires et esthétiques conséquentes ;Mise au point d’un gel protecteur des tissus durs dentaires des patients souffrantde MRGOE ;Élaboration des matériaux informatifs, d’articles et d’une monographie surl’usure dentaire dans la MRGOE ;Dissémination des critères de diagnostic de l’érosion dentaire chez les dentistes,les gastro-entérologues et les médecins généralistes dans le but d’un dépistageprécoce lors des examens complémentaires obligatoires pour les patients àrisque de MRGOE ;Suivi et évaluation des résultats à moyen terme afin de permettre l’affinementdes conclusions et l’ajustement des protocoles prophylactiques etthérapeutiques de l’érosion dentaire en MRGOE.21


« Constitution d’un réseau de Formation à la Recherche :« Sciences et technologies de l’ingénieur : Matériaux etprocèdes avancés » - (RFR – STIMPA) »Université porteuse :Université de technologie chimique et de métallurgie, BulgariePartenaires du projet :Université de Reims Champagne Ardenne, FranceUniversité de Limoges, FranceUniversité Politehnica de Timisoara, RoumanieUniversité de Craiova, RoumanieDescription du projet :Le projet a pour but général la constitution d’un Réseau thématique d’études et derecherche - mise sur les échanges pour développer les contacts, les collaborations etles partenariats - en sciences et ingénierie des matériaux et procédés innovants.L’objectif principal du projet est de réunir des équipes de recherche et formation auxprofils convergents et complémentaires. Cette diversité se retrouve dans la nature desrecherches qui y sont menées, mais aussi dans les partenariats noués avec lesentreprises et les profils de docteurs formés. Les filières de réseau se retrouventcependant derrière des orientations communes et fédératrices pour la formation par larecherche dans le domaine précis.Résultats attendus :Bilans de compétences et d’expertiseDéfinir les orientations scientifiques et technologiques prioritaires : RFR-STIMPA se situera àl’intersection du domaine des "Sciences et Génie des Matériaux" et du domaine du "Génie desProcédés";Structurer et dynamiser la rechercheDévelopper des relations avec l’industrieAider à une meilleure insertion professionnelle des doctorantsIntégration internationaleIntensifier les transferts technologiquesFormation par la rechercheRenforcer la formation scientifique des doctorantsRenforcer les capacités des doctorants ;Accroître la mobilité scientifique et universitaireIntégration internationale en rechercheIntensifier l’environnement scientifique et doctoralRenforcer la formation transversale des doctorantsInitier les membres du réseau en productions éducatifs et scientifiques,Valorisation de la rechercheRenforcer la formation transversale,Aider à une meilleure insertion professionnelle des doctorants22


« Formation de préparation et de perfectionnement à l’analysemoderne des composés chimiques bioactifs dans les produitsagro-alimentaires d’origine végétale »Partenaires du projet :Université porteuse :Université des sciences agricoles et médecine vétérinaire« Ion Ionescu de la Brad » de Iasi, RoumanieUniversité technique de Moldova, République deMoldovaUniversité Aristote de Thessalonique, GrèceDescription du projet :Vu l’importance des composés bioactifs des aliments pour la santé, nous visonsl’amélioration des compétences liées à leur analyse et surtout à l’analyse desantioxydants. Dans ce but, nous faisons appel à l’échange transfrontalier etinterdisciplinaire d’expérience entre les universités et nous partagerons etharmoniserons les méthodes d’analyse.Résultats attendus :Trouver les réponses aux problèmes pratiques rencontrés dans l'activité deschercheurs et ouvrir la voie à l'excellence dans la recherche par la mise au pointdes méthodes performantes d’analyse des composés bioactifs des aliments ;Former des spécialistes de haut niveau dans le domaine agro-alimentaire ;Mieux valoriser les ressources matérielles et humaines des universitésfrancophones partenaires ;Renforcer les compétences professionnelles des équipesd’enseignants-chercheurs et la collaboration régionale et interrégionale ;Accroître la visibilité internationale de la recherche francophone.23


« Mécanismes de la construction identitaire et leurs variétés: « étranger » et « autochtone » dans les sociétésfrancophones d’Europe Orientale, d’Afrique du Nord et del’Afrique subsaharienne »Université porteuse :Université de Bucarest, RoumaniePartenaires du projet :Université d’Etat de Tbilissi Iv. Djavakhishvili, GéorgieUniversité Cheikh Anta Diop, SénégalUniversité Mohamed V Souissi, Institut des études africaines, MarocDescription du projet :La recherche se donne comme but scientifique la mise en lumière des aspects de larelation entre autochtones et étrangers dans la construction de l’identité ethnique etde l’identité nationale dans des différents contextes culturels et sociaux, tout entenant compte de la dimension historique des phénomènes étudiés.L’approche, á la fois historique et anthropologique, se construira sur deux axesprincipaux :1. L’analyse de la construction de l’image de l’« étranger » dans ses deux variantescomplémentaires : a) l’ « étranger » comme expression de l’altérité radicale et irréductibleface auquel l’identité se construit par opposition, rejet et hostilité ; b) « l’étranger » connuet intégré, « étranger » qui est vu comme « un élément du groupe lui-même, tout commele pauvre et les divers “ennemis de l’intérieur”, un élément dont la position interne etl’appartenance impliquent tout à la fois l’extériorité et l’opposition. » La présence del’étranger à l’intérieur du groupe, comme présence non-organique mais intégrée,détermine la cohésion du groupe à travers « le rapport qu’il entretient avec cet élément »(Simmel, 1984, pp. 54,59) ;Le rôle de la francophonie comme dimension culturelle unitaire d’une réalité sociale etlinguistique et culturelle diverse. Le cas sélectionnés y compris ceux provenant de2. traditions historiques et culturelles représentés par les partenaires de ce projet, vontpermettre l’analyse de la francophonie, tant dans la diachronie que dans le présent,comme repère culturel et politique soit « faible », soit « fort » dans les constructionsidentitaires visées.Résultats attendus :La mise en place ou, selon le cas, la consolidation des relations en vued’obtenir des échanges scientifiques et une collaboration académique stable etrégulière entre les universités partenaires de ce projet ;La construction d’un cadre scientifique de formation d’une nouvelle générationde chercheurs francophones qui puisse maintenir et développer le réseauacadémique francophone déjà en place, réseau bâti surtout en conséquencedes programmes montés et déployés par l’AUF dans les régions de l’EuropeOrientale, de l’Afrique, et de l’Asie ;La production de textes scientifiques valorisant la recherche, et leurrassemblement dans un volume collectif.24


projetsde formation et de recherchedans l’enseignement du et enfrançais25


2011projetsde formation et de recherchedans l’enseignement du et enfrançais26


« Master conjoint de formation initiale des enseignants endisciplines non linguistiques »Université porteuse :Université pédagogique d’État « Ion Creangă », République de MoldovaPartenaires du projet :Université d'État de MoldovaUniversité « Alexandru Ioan Cuza » de IaşiUniversité de Franche-ComtéDescription du projet :Le « Master conjoint de formation initiale des enseignants en disciplines nonlinguistiques » a comme but la formation des formateurs, enseignants de DNL, afin «d’alimenter » les classes bilingues et, éventuellement les filières francophonesuniversitaires (FUF), en cadres didactiques formés et ainsi, assurer la continuité del’enseignement des DNL en classes bilingues et dans les FUF. Le master s’adresse àdes enseignants licenciés en biologie, chimie, mathématiques, physique.Résultats attendus :Formation des spécialistes pour alimenter le corps didactique des classesbilingues et des FUF ;Renforcement de la recherche dans la didactique des disciplines nonlinguistiques ;Formation des spécialistes pour assurer la continuité du projet ;Publication des supports de cours ;Offrir aux professeurs impliqués dans le projet la possibilité de se former sur laconception des outils pédagogiques (curricula, corpus etc.) et de seperfectionner au niveau de la didactique de l’enseignement des DNL en françaispar des formations théoriques ;Développement de la coopération scientifique par l’organisation des missions decoopération scientifiques pour la conception des corpus, l’animation des cours àdestination des étudiants en master et par l’organisation de colloquesscientifiques ayant la thématique du projet avec la participation des spécialistesdans le domaine visé. Publication des actes de colloques des intervenants ;Insertion professionnelle des jeunes enseignants formés ;Formation continue pour les futurs enseignants diplômés.27


« Ressources de Recherche et de Didactique Universitaire(ResReDU) »Université porteuse :Université « Ovidius » de Constanta, RoumaniePartenaires du projet :Université de Pitesti, RoumanieUniversité d'Artois, FranceUniversité de Belgrade, SerbieUniversité de Tirana, AlbanieDescription du projet :Depuis 1994 le Séminaire annuel de didactique universitaire, organisé dansl’université Ovidius de Constanta réunit dans un travail collectif de recherche desjeunes en voie de formation autour de personnalités consacrées dans le domaine dela linguistique. La fondation de l’ACLIF, créée en 2000, répondait aux nouveauxbesoins du moment et permettait l’élargissement et la diversification des activités desfacteurs impliqués. Malgré le soutient de l’ACLIF et à l’encontre de la motivationintérieure des participants, on a constaté que les problèmes financiers forcent les plusjeunes à renoncer à la participation. Or, une nouvelle génération préparée dansl’esprit des exigences académiques doit prendre la relève ; mais l’expérience desrencontres montre que ce qui manque aux jeunes chercheurs de la région est uncadre cohérent de recherche sur des thèmes communs au sein d’un réseau.Résultats attendus :Le renforcement de l’enseignement du français à l’université et pour laRECHERCHE : l’accroissement du nombre de chercheurs-enseignants endidactique, l’accroissement du nombre de projets de recherche présentés par desuniversitaires de Roumanie et de la région; le maintien de la collaboration en réseaudes enseignants-chercheurs participants au projet à la fin du projet ; faciliter lacommunication et la collaboration sur le plan national et international entre leschercheurs dans le domaine de la linguistique française ainsi que dans les domainesconnexes : la littérature et la didactique universitaire, le français sur objectifsspécifiques, la théorie et la pratique de la traduction.Mettre en place un réseau de recherches réunissant des spécialistes des universitésde Roumanie (Constanta et Pitesti), de France (Arras), d’Albanie (Tirana), de Serbie(Belgrade), sur des axes répondant aux objectifs de l’enseignement du français àl’université : recherche fondamentale, linguistique et littérature, linguistique ettraduction.28


« Utilisations du français langue véhiculaire dans lesinteractions plurilingues en ligne des étudiants nonspécialistes du français. Propositions d’analyseet de didactisation »Université porteuse :Université Ovidius Constanta, RoumaniePartenaires du projet :Université Galatasaray, TurquieUniversité de Sofia « Saint Kliment Ohridski », BulgarieUniversité d’Etat d’Economie et de Finances deSaint Petersburg, RussieDescription du projet:Nous proposons de susciter des recherches sur l’usage du français et des autreslangues véhiculaires dans la communication alloglotte en ligne des étudiantsnon-spécialistes du français afin d’optimiser la formation en langues de ce publicd’étudiants qui connaît une expansion et des besoins grandissants dans la région del’ECO.Résultats attendus :Faire interagir les étudiants entre pairs en langue étrangère sur le chat sur dessujets de spécialité ;Réunir un corpus formé de chats entre des étudiants francophonesnon-spécialistes du français provenant des quatre universités impliquées dansle projet ;Analyser ce corpus plurilingue (mélange / alternance des langues en présence,stratégies de communication mobilisées, retombées sur la dynamique globalede la communication, etc.) en intégrant une réflexion sur les apports de lacommunication médiée par l’ordinateur et sur les besoins des étudiants enmatière de formation à la communication en langue étrangère ;Proposer des recherches en réseau à partir du corpus réuni, en fonction deperspectives différentes (analyse de discours, théorie des conversations,didactique des langues…) ;Prendre en compte les besoins identifiés dans la formulation de propositionspour l’amélioration de l’enseignement de la communication en français languevéhiculaire dans les différentes universités impliquées dans le projet.29


« Mutualisation des formations en FOS sur des réseauxinteruniversitaires (droit, économie) »Université porteuse :Université d’Etat de Moldova, République de MoldovaPartenaires du projet :Université de Tirana, AlbanieUniversité Polytechnique, AlbanieUniversité Paul Valery (Montpellier III), FranceUniversité Blaise Pascal (Clermont-Ferrand), FranceDescription du projet :Le présent projet consiste à harmoniser entre les universités partenaires unprogramme de cours en ligne dans le domaine du FOS. Il s’agit de cours basés sur unscénario pédagogique de type mi présentiel, mi à distance et qui aura comme prioritél’adaptation des curricula et des méthodes en fonction des contextes et des besoins desétudiants.Résultats attendus :Conception pédagogique des cours ;Mise en ligne des cours sur la plateforme Moodle ;Former des spécialistes de FOS de haut niveau pour toute étape universitaire etpostuniversitaire ;Actualiser et améliorer les contenus des curricula de FOS selon les principes dela politique linguistique du Conseil de l’Europe et les normes du Cadre Communde Référence pour les Langues ;Donner aux étudiants les moyens de réussir même langagièrement à l’étranger,les préparer à vivre et à travailler dans un environnement international.30


« Renforcement de l'enseignement en Génie électrique etinformatique dans les filières francophones du BECO »Université porteuse :Université technique de Sofia, BulgariePartenaires du projet :Université « Politehnica » de Bucarest, RoumanieUniversité de Craiova, RoumanieUniversité d'État de Tbilissi « Ivane Javakhishvili », GéorgieAmbassades de France en BulgarieAlliance française de Sofia, BulgarieDescription du projet :L’objectif général du projet est de soutenir les stratégies de développement desétablissements membres de l’AUF à travers la création de conditions favorables à lapérennisation de la formation francophone en génie informatique et génie électrique.La réalisation de cet objectif maintiendra une francophonie de qualité, en contextemultilingue et pluriculturel, tout en réalisant une synergie effective entre lesuniversités partenaires dans ce projet, visant la satisfaction des besoins enenseignants francophones de haut niveau dans les domaines spécifiques del’informatique et du génie électrique.Résultats attendus :I. FormationCréation d’une coopération durable dans le domaine de l’enseignement du français à objectifsspécifiques (FOS) et du français à objectifs universitaires (FOU) entre les universités partenaires.Mise à niveau des compétences langagières en français des étudiants à l’entrée des filièresfrancophones d’ingénieurs.Motiver les étudiants des filières francophones partenaires dans le projet à améliorer leurscompétences en français en vue de continuer leur formation en doctorat de cotutelles (génieélectrique et génie informatique) dans les universités du BECO.Développement durable du corps enseignant des filières francophones des universités membresdu projet.Adaptation de l’enseignement du français aux besoins du public cible – étudiants ingénieurs engénie électrique et génie informatique y compris l’utilisation effective des technologies del'information et de la communication pour l'enseignement du FOS et du FOU.II. RecherchePerfectionner les compétences scientifiques des professeurs de français et la mise en applicationdes résultats de la recherche dans l’enseignement du français aux étudiants des filièresfrancophones, membres du projet.Soutenir une coopération durable dans le domaine de la recherche pour l'enseignement du FOS etdu FOU dans les universités du BECO.Renforcement de la recherche commune dans le domaine de l’enseignement du français langueétrangère à des non spécialistes.Amélioration des possibilités d’utiliser de la littérature scientifique en français.31


« Méthodologies et pratiques innovantes en didactiquedu FLE (MEPRID-FLE) »Partenaires du projet :Université porteuse :Université de Craiova, RoumanieUniversité « Dunărea de Jos», RoumanieUniversité « Babes-Bolyai», RoumanieUniversité « Stefan cel Mare », RoumanieUniversité « Sts. Cyrille et Méthode », MacédoineUniversité Linguistique d’État « V. Brioussov », ArménieDescription du projet :Prenant comme point de départ la culture éducative des pays de l’Europe Centrale etOrientale, le projet de MEPRID–FLE réunit des universités de la zone dans un effortcommun de renforcer leurs compétences dans la formation professionnelle desspécialistes en FLE, d’une part, par le développement des méthodologies et despratiques innovantes dans la didactique du FLE et, d’autre part, par la restructurationdes programmes d’études afin de les rendre viables du point de vue scientifique,social et financier.Résultats attendus :Faire l’état des lieux sur l’enseignement du FLE dans les universités duconsortium ;Repenser la formation des futurs enseignants de FLE et harmoniser lesenseignements/apprentissages du FLE dispensés dans les universités duconsortium ;Proposer un Modèle opératoire de Curriculum pour l’enseignement du françaisdans le supérieur ;Réfléchir sur les nouvelles technologies éducatives et les systèmes multimédiad’auto-apprentissage des langues dans une approche actionnelle ;Encourager la production et la diffusion des savoirs dans les domaines liés àl’enseignement du FLE ;Développer des axes de réflexion et de recherche dans la didactique du FLE ;Assurer la mise en réseau des formations par un programme transversal derenforcement des capacités des équipes de formateurs ;Créer un site électronique meprid-fle.ro valorisant les activités et les résultats duprojet.32


« Renforcement du français et de la recherche en françaispour les étudiants non-spécialistes dans un climatmulticulturel et francophone »Université porteuse :Université des Sciences Agricoles et de Médecine Vétérinaire « Ion Ionescu de laBrad » de Iaşi, RoumaniePartenaires du projet :Université de Zagreb, CroatieUniversité des Sciences Agricoles et de MédecineVétérinaire de Cluj-Napoca, RoumanieUniversité « Dunărea de Jos » de Galaţi, RoumanieUniversité d’Etat « Alecu Russo » de Bălţi, République deMoldovaDescription du projet :Le groupe cible est formé par des enseignants en FOS, des enseignantsfrancophones de disciplines de spécialité et des étudiants non-spécialistes de lalangue qui étudient le français comme discipline optionnelle. Les activités du projetassurent le renforcement de la formation et de la recherche en français sur objectifsspécifiques.Résultats attendus :Le maintien d’une francophonie de qualité par l’accroissement de la participationdes étudiants non-spécialistes de la langue à la recherche scientifique en languefrançaise ;La mise en réseau des enseignants-chercheurs en français sur objectifsspécifiques de la région Europe Centrale et Orientale en vue du partage desoutils didactiques et de l’harmonisation des programmes d’enseignement ;La production et la diffusion des savoirs dans le domaine del’enseignement-apprentissage du français sur objectifs spécifiques, à l’aide desmissions de coopération scientifique, des bourses de perfectionnement à larecherche, des ateliers de formation et des manifestations scientifiques ;Le développement de l’usage des TICE en classe de français sur objectifsspécifiques ;L’édition et la mise en ligne de supports pédagogiques pour les classes defrançais sur objectifs spécifiques ;La valorisation du français en tant que langue de formation et de la recherche.33


« La traduction spécialisée : domaine de recherche pourla construction d’un modèle didactique opératoire encontexte pluriculturel (TRADSPE) »Partenaires du projet :Université porteuse :Université de Craiova, RoumanieUniversité « Babes Bolyai » de Cluj-Napoca, RoumanieUniversité de Bourgogne, FranceUniversité « Dunarea de Jos » de Galati, RoumanieUniversité d’Etat de Chisinau, République de MoldovaUniversité Libanaise de Beyrouth, LibanUniversité « Lucian Blaga » de Sibiu, RoumanieUniversité de Pitesti, RoumanieDescription du projet :Le projet TradSpe, orienté principalement vers la recherche en vue d’optimiser laformation des professionnels en langues de spécialité, se concentre sur les niveauxLMD qui touchent les domaines de la traduction (non)spécialisée ou les langues misesen contact, sans négliger la formation continue (contribution des spécialistes juristesou traducteurs par l’intermède de leurs associations). C’est un projet qui vise laconcertation des enseignants-chercheurs et des techniciens en dehors d’uneinstitution chargée à la formation dans le domaine, comme c’est le cas de l’université.Résultats attendus :Supports mutualisés pour les différentes formations ;Recueil de méthodes d’enseignement / apprentissage de la traductionspécialisée (niveaux licence, master), publications scientifiques ;Plateforme électronique pour la diffusion des résultats.34


« Le français médical en contexte plurilingue en Europecentrale et orientale FRANMED-ECO »Université porteuse :Université de Médecine et Pharmacie « Iuliu Haţieganu » de Cluj-Napoca, RoumaniePartenaires du projet :Université d’État de Médecine et Pharmacie « NicolaeTestemiţanu », République de MoldovaUniversité Médicale de Plovdiv, BulgarieUniversité de Nantes, FranceDescription du projet :Le projet vise le renforcement des compétences des non-spécialistes de la langue etdes enseignants de français médical à travers plusieurs activités orientéesessentiellement vers la création de matériels didactiques.L’élément central de notre démarche est le travail dans une équipe interdisciplinaired’enseignants de français et de professionnels des sciences biomédicales.Résultats attendus :L’implémentation dans les universités partenaires des matériels didactiquescréés dans le projet, afin d’assurer :l’acquisition d’une partie de la terminologie spécialisée, selon les domainesmajeurs des sciences biomédicales (médecine générale, médecinedentaire, pharmacie) ;l’acquisition des actes de parole utilisés dans les discussions entre lesprofessionnels de la santé et les bénéficiaires des soins ;une répartition équilibrée des compétences du Cadre européen communde référence pour les langues dans l’apprentissage du français médical ;la familiarisation avec des pratiques culturelles et sociales autour del’univers hospitalier ;l’acquisition des savoir-apprendre en français médical.La pérennisation des activités didactiques interdisciplinaires au profit del’apprentissage du français médical ;La conceptualisation des particularités du discours médical.35


2012projetsde formation et de recherchedans l’enseignement du et enfrançais36


« Formation à la recherche par le biais de la création d’un Collègedoctoral d’Europe centrale et orientale (CODFREURCOR) enLangues, Lettres, Arts et Sciences humaines »Université porteuse :Université d’Etat Ilia, Tbilissi, GéorgiePartenaires du projet :Université d’Etat de Moldova, République de MoldovaUniversité Linguistique d’Etat Brusov, ArménieDescription du projet :L’objectif essentiel du projet est la valorisation et le renforcement de la formation à larecherche dans les universités de l’ECO, le développement de la coopérationinteruniversitaire dans l’espace de la région et hors région par le biais duCODFREURCOR afin de créer des conditions favorables assurant la transparence duchoix des sujets communs de recherche, de contribuer à la formation de la jeunegénération de chercheurs dans l’esprit d’une stratégie interdisciplinaire, encadrée etpromue par des équipes internationales.Résultats attendus :La réalisation du projet permettra la contribution au perfectionnement de la qualité dela recherche scientifique des jeunes des universités de l’ECO au niveau de doctorat,l’harmonisation de la méthodologie de la recherche en sciences humaines auxexigences internationales, la mise en réseau de la recherche scientifiques des jeunespar le biais du CODFREURCOR, l’offre d’une assistance méthodologique etscientifique aux jeunes chercheurs en vue de la production scientifique et de leurpublication internationale pour assurer l’implication des jeunes chercheurs dans desréseaux de recherche plus vastes qui dépassent le niveau national et même régional.Elle permettra également la pratique de la rédaction des thèses de doctorat encotutelle, l’organisation des mobilités des doctorants, des enseignants chercheurs,des experts, l’organisation des manifestations scientifiques, des échanges del’expérience, des rencontres, des séminaires, des colloques. La parution de la revuescientifique annuelle « Etudes interdisciplinaires en Francophonie. Scienceshumaines », avec un comité scientifique international, favorisera la publication desynthèses de thèses et des articles de jeunes chercheurs ayant le label du Collège. Leprojet, contribuant à la recherche fondamentale en Sciences humaines, va favoriserl’utilisation du français, considéré comme une véhicule de la pensée, comme unvecteur de cultures et de sciences en tant que langue de la recherche et despublications scientifiques, et la formation des jeunes à la recherche en français.37


« Tandem, bilinguisme et construction des savoirsdisciplinaires: une approche du FLE/FOS en contact avecles langues de l’ECO »Université porteuse :Université de Médecine et Pharmacie « Iuliu Hatieganu » de Cluj-Napoca, RoumaniePartenaires du projet :Université « Babes-Bolyai », RoumanieUniversité « Matej Bel », SlovaquieUniversité du Luxembourg, LuxembourgUniversité de Genève, SuisseDescription du projet :L’apprentissage du FLE/FOS s’inscrit dans un dispositif pédagogique triparti: descours bilingues en immersion réciproque, des activités en tandem et la pratique de lalangue cible en milieu universitaire et professionnel.Fondé sur l’approche actionnelle, le tandem avec ses enjeux linguistiques, culturels etdisciplinaires, valorise la collaboration avec les locuteurs natifs.Résultats attendus :Publication d’un recueil comprenant :un classeur de 20 fiches pédagogiques pour les cours bilingues en immersion réciproqueun répertoire de 40 fiches pédagogiques pour les activités en tandemdes référentiels de compétences FOS, niveau B1, pour différents domaines d’étude : médecine,sciences économiques, sciences humaines10 fiches d’observation de la pratique des tandems linguistiquesSite du projet et mise en ligne des contenus ci-dessus, auxquels s’ajouteront :des enregistrements vidéo des cours bilingues, des séances des binômes et des séquencesd’immersion collectiveun forum des étudiantsRésultats: impact pour le terrainapprentissage autonome rapide et efficace de la langue commune et des langages spécialisésRésultats: impact pour la disciplineconceptualisation de l’articulation entre langue, discipline et didactique du bilinguismeexploitation du concept de tandem pour la communication en français à visée professionnelleEffets escomptés pour la formation des formateurs:faire émerger une nouvelle génération d’enseignants de FLE/FOS, qui crée un environnementpédagogique favorable à l’apprentissage-autodirigé, dans une perspective interculturelle etplurilingue.consolider la recherché action et encourager la réflexion sur les pratiques enseignantes dans lebut d’inscrire cette nouvelle approche dans le circuit scientifiquesoutenir la formation continue et l’auto-formation des enseignants afin d’harmoniser la didactiquedu FLE/FOS en contexte ECO avec les tendances actuelles au niveau européen.38


« Pour le renforcement de la recherche en vue du développement desformations francophones niveau master -La Plateforme dufrançais technique et des technologiesde la langue »Université porteuse :Université « Politehnica » de Bucarest, RoumaniePartenaires du projet :Université Stendhal de Grenoble, FranceUniversité Technique de Moldova, République de MoldovaUniversité de Tirana, AlbanieNouvelle Université bulgare de Sofia, BulgarieDescription du projet:Le projet a pour objectif de créer une plateforme destinée aussi bien aux étudiants enmaster Technologies de la langue qu’aux enseignants, visant à encourager laréflexion sur les particularités du français technique par la mise à disposition d’uncorpus de textes techniques et d’instruments de traitement de textes à des finspédagogiques.Résultats attendus :La plateforme créée sous forme de site Internet met à disposition des utilisateursune sélection bibliographique dans les domaines de l’informatique, du TAL, de lalinguistique et du français de spécialité avec le résumé des ouvrages et desmots-clés. Permettant l’accès à une base de données, elle proposera aussi desoutils d’aide pédagogique - support de cours magistral- destinés à faciliter lacompréhension et l’analyse des textes ;Un autre volet sera représenté par un corpus de textes techniques exploitéspédagogiquement à travers des outils TAL afin de mettre en évidence les typeset la structure des collocations, le fonctionnement de l’instance auctoriale, lecomportement syntagmatique des termes etc. ;Un petit dico de termes avec la traduction contextuelle par domaine seraégalement accessible sur la plateforme ainsi qu’un certain nombre d’outils TAL ;Le projet contribuera de la sorte au renforcement de la recherche scientifique,permettant d’y entraîner étudiants en master et jeunes chercheurs et mènera audéveloppement des formations francophones.39


« Mise en place du master interdisciplinaire« Civilisation européenne : les grands livres » »Université porteuse :Université d’Etat de Moldova, République de MoldovaPartenaires du projet :Université d’Ouest de Timisoara, RoumanieUniversité d’Etat Ilia, GéorgieUniversité d’Etat de Balti, République de MoldovaInstitut Culturel Roumain « Mihai Eminescu »,République de MoldovaMinistère de l’Education de la République de MoldovaAlliance Française de MoldavieDescription du projet :Le projet se propose de mettre en place à l’UEM et à l’UOT, des mastersinterdisciplinaires ayant comme but de former chez les étudiants des compétencesnécessaires pour une démarche herméneutique créatrice appliquée aux commentairesdes textes classiques appartenant aux divers espaces temporels et culturels. Lesétudiants et les enseignants des universités du consortium bénéficieront sur la durée duprojet des journées scientifiques et des colloques sur des sujets liés à cette démarche.Résultats attendus :Deux filières de masters conjoints « Grands livres de la civilisation européenne »seront crées à l’Université d’Etat de Moldova et à l’Université d’Ouest de Timisoara.Dans la perspective, il est prévu de constituer dans la région et à son extérieur unréseau de masters avec des contenus s’inscrivant dans la même direction deformation universitaire.Dans les universités du consortium on constituera des groupes de formateurscapables d’appliquer les nouvelles stratégies d’enseignement ciblées sur ladimension transdisciplinaire.Les professeurs des universités du consortium seront formés aux techniquesavancées du commentaire scientifique des œuvres du patrimoine européen.Les professeurs des universités du consortium suivront des stages deperfectionnement professionnel dans des centres universitaires européens en vue del’élaboration de 10 supports pour les cursus universitaires mutualisés. Il est prévud’inclure dans les futurs supports la production scientifique des meilleurs étudiants enmaster.40


« Mise en place d’un double diplôme :Master franco-turc d’Etudes Francophones »Partenaires du projet :Université porteuse :Université Galatasaray, TurquieUniversité Paris-Est Créteil, FranceUniversité « Alexandru Ioan Cuza », RoumanieDescription du projet :Le projet vise la création d’un master en études francophones en double diplôme avecune université française, et en partenariat avec une université de la zone ECO, à partirdes cursus de master suivants :Master de Lettres, mention « Littératures, discours, francophonies » de l’UPECMaster de Langue et Littérature françaises de GSÜRésultats attendus :La mise en place d’une co-diplomation va renforcer l’attractivité d’une formation déjàexistante. Les deux semestres prévus à l’UPEC permettront non seulementl’acquisition de nouvelles connaissances et compétences par l’introduction dans lecursus de cours non assurés dans les pays d’origine et par un encadrementméthodologique soutenu, mais aussi l’ouverture à une autre culture. La formationintellectuelle des inscrits sera enrichie par la présence très forte des« francophonies ». La possibilité de se tourner vers la recherche étant offerte avecl’obtention de ce nouveau master, les étudiants seront susceptibles de constituer larelève francophone dans les universités de la région.L’intégration dans une dynamique régionale avec un partenaire de la zone ECO,l’université « Al.I.Cuza » de Iasi, riche déjà d’une expérience dans le domaine, viendranourrir cette formation. Différents échanges bénéfiques aux deux parties seront misen place, avec une extension possible – et souhaitable – à d’autres établissementsuniversitaires.41


« Renforcement de la formation francophoneen science de la communication enEurope Centrale et de l’Est »Partenaires du projet :Université porteuse :Université de Bucarest, RoumanieUniversité d’État de Moldova, République de MoldovaUniversité de Nice Laboratoire i3M, FranceUniversité « Sts. Cyrille et Méthode », MacédoineUniversité Lyon 2, FranceUniversité Paul Valéry de Montpellier 3, FranceDescription du projet:Le programme de master déroulé intégralement en francais offre aux étudiants (ycompris Erasmus) intéressés par les nouvelles pratiques journalistiques et ledéveloppement durableune formation journalistique et communicationnelle permettant aux diplômésl’insertion dans le marché du travail roumain/moldave/bulgare etc ( journalistesspécialisés en journalisme civique, journalisme écologique, communication pourles organisations non gouvernementales) ainsi que dans le contexte européen;un haut niveau de compétence professionnelle et linguistique (en français)Résultats attendus :Contribution au développement d’une coopération active entre lesétablissements du BECO, réunis et liés par une même langue, le français.Résultats économiques et socioculturels :Contribuer à une meilleure adéquation aux exigences du marché international et régional del’emploi ;Promouvoir la valorisation du français et de la francophonie dans un contexte enrichissant dediversité cultuelle et linguistique ;Accroître la visibilité et l’expertise dans le domaine des Sciences de la communication.Résultats pédagogiques et scientifiques :Développer chez les candidats une approche pluridisciplinaire des phénomènes de lacommunication ;Offrir une double compétence : linguistique et professionalisante dans le domainecommunication (organisationnelle, interculturelle) ainsi que dans le domaine journalisme(Journalisme et nouvelles technologies, journalisme spécialiséOuvrir la voie vers le troisième cycle :le doctorat en sciences de la communicationéventuellement en co-tutelle42


« La mise en réseau et le développement des filières francophonesen économie adaptées aux exigences du marché du travail par laformation, la coopération scientifique et le dialogueinterdisciplinaire et intersectoriel »Université porteuse :Académie d'Études Économiques de Bucarest, RoumaniePartenaires du projet :Académie des Études Économiques, République de MoldovaUniversité d’État d’Économie et de Finances de Saint-Pétersbourg, RussieUniversité d’État « A. Russo » de Balti, République de MoldovaUniversité d'Artois, FranceDescription du projet:L’internationalisation des formations correspond aux nécessités des mobilités desétudiants mais aussi aux exigences du marché du travail du côté de l’ adaptationrapide des professionnels de nos pays à la culture d’entreprise spécifique. Comme lapolitique linguistique de beaucoup d’entreprises à capital français implantées dansnos pays n’est pas toujours faite pour soutenir vraiment la francophonie, nous devonsentamer un dialogue contructif entre le milieu universitaire et le milieu entrepreneurialpour que nos étudiants correspondent aux exigences actuelles du marché du travail.L’efficacité et l’efficience des filières francophones impliquent la responsabilitépartagée de chaque acteur impliqué : l’institution de formation, les enseignants lesétudiants au niveau local, mais aussi la collaboration nationale et internationale. Unepolitique européenne et nationale cohérente quant à ces formations s’avèreextrêmement nécessaire pour renforcer le rôle de la diversité linguistique dans laformation de la jeunesse européenne et mondiale où chacun essaie d’apprendre lalangue de l’autre, mais surtout à être vraiment compétent et compétitif dans saprofession, autre que les langues.Résultats attendus :Consolider la dimension régionale de nos filières et d’augmenter leur attractivité.Améliorer notre offre de formation et la rendre plus visible au niveau national etinternational.Concevoir le référentiel des compétences langagières et professionnelles afind’établir les contenus d’enseignement/apprentissage et d’envisager lesstratégies d’enseignement/ apprentissage, donc la programmation didactique etméthodologique.Renforcer les compétences des publics cibles, enseignants-chercheurs etétudiants, ainsi qu'élaborer des matériels didactiques nécessaires au dispositifde formation à mettre en place, tant pour les cours de français que pour lescours de spécialité économique.Renforcement des capacités des équipes interdisciplinairesd'enseignants-chercheurs par l’harmonisation des méthodes et des contenus etpar le partage d’outils et de documents de référence communs.43


44projets Spécifiques


« Harmonisation des paramètres méthodologiques pour l’élaboration descurricula de FLE (français général, français sur objectif spécifique,français de spécialité, et français professionnel) enmilieu universitaire francophone »Université porteuse :Académie d’Etudes Economiques de Bucarest, RoumaniePartenaires du projet :Université de Tirana, AlbanieEcole Normale Supérieure, AlgérieUniversité Lyon 2-Lumières, FranceUniversité Antonine- Beyrouth, LibanUniversité Hassan II Ain Chock, MarocDescription du projet :A partir d’une réflexion méthodologique commune concernant l’élaboration descurricula de FLE, le projet doit aboutir à la construction d’un cadre méthodologique deréférence susceptible d’aider à la conception de curricula et d’être adapté par lesdécideurs et les formateurs aux contextes existants et aux besoins institutionnels etindividuels.Résultats attendus :Le projet vise la conception des curricula harmonisés de FLE au niveau de lalicence et les résultats auxquels il doit aboutir sont à la fois d’ordre :académique : l’élaboration du cadre méthodologique mentionné, d’une part, etd’autre part, l’élaboration par domaine de référence spécifique, d’un tronccommun concernant les savoirs et savoir-faire, les compétences àdévelopper/acquérir dans le cadre d’une formation initiale.institutionnel : établissement de partenariats entre le monde universitaire et lemonde socio-économique (entreprises, chambres de commerce, etc) demanière à déterminer de façon pertinente les situations professionnelles à traiterdans les formations.L’harmonisation méthodologique devra aboutir au développement des mêmes typesde compétences (par domaine de référence) chez les étudiants des universitéspartenaires - à des niveaux différents éventuellement – afin de répondre aux besoinsde mise en équivalence des formations, requise par les mobilités académiques etprofessionnelles.45


« Collège doctoral francophone en sciences sociales »Partenaires du projet :Université porteuse :Université de Bucarest, RoumanieNouvelle université bulgare, Bulgarie,Université Pédagogique d’Etat de Chisinau,République de moldovaEHESS, FranceUniversité Bordeaux IV, FranceUniversité Libre de Bruxelles, BelgiqueUniversité Laval, CanadaDescription du projet :Le projet vise la formation à la recherche de quelque 15 doctorants sélectionnés parmila cohorte 2011 – 2012 des universités partenaires de la région. Cette formation seréalise dans le cadre de cinq écoles de printemps respectivement d’été d’une dizainede jours chacune (1) et par des cotutelles (2).Résultats attendus :La mission du Collège est d’accompagner les écoles doctorales en sciencessociales de la Région, en cours de création ou de consolidation, dans la formationde leurs doctorants, afin deophones du Nord.contribuer à l’acquisition d’une formation de très haut niveau par les doctorantsen sciences sociales de la Région ;consolider la présence de la francophonie scientifique dans la Région ;contribuer à l’ouverture à la pluridisciplinarité des formations doctorales offertesactuellement par les universités de la Région ;transférer vers les écoles doctorales de la Région le savoir-faire acquis en lamatière par les écoles doctorales des universités francophones du Nord.46


« BASAR : BAnque de Scenarii d’Apprentissage HybridesRéutilisables et Interopérables »Porteur :Bureau Europe centrale et orientalePartenaires du projet :Bureau MaghrebBureau Moyen OrientBureau Europe de l'OuestDescription du projet:L’objectif principal de ce projet est de former et d’assister les enseignants desuniversités des trois régions à la rédaction de scénarii d’apprentissage hybrides, c'està dire de séquences ordonnées d’activités pédagogiques qui peuvent être déployéessur des dispositifs différents (téléphone, tablette, ordinateur, etc., elle peut êtredistencielle /presentielle, synchrone/asynchrone, proactive/réactive).Résultats attendus :Former et assister une centaines d'enseignants venant de domaines différentsà modéliser leurs scenarii ;Former des personnes ressources dans les universités partenaires qui aurontcomme mission de numériser les scénarii conçus par les enseignants ;Développer un espace web accueillant une Base de données permettant lamutualisation des scenarii ;Alimenter cette Base par des scenarii conçus et réalisés par les enseignantsdans un format standard et interopérable. (IMS-LD, SCORM –SS, MLR...). Al'issue du projet cette BD devrait compter 100 scénarii approuvés et validés parle comité de pilotage ;Développer des scenarii complets d’usage illustrés par les ressources quiserviront de témoins pour montrer l’intérêt et la faisabilité dans les différentscontextes d’enseignement et d’apprentissage ;Favoriser le déploiement de scenarii gratuits sur les ENT francophones ;Rendre le système multilingue: contenu et interface en langues française,arabe, russe et anglaise.47


agence universitairede la francophonieBureau Europecentrale et orientale

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!