Brosser parois et fond puis ajouter à l'eau un produit

eurospapoolnews.com

Brosser parois et fond puis ajouter à l'eau un produit

SOMMAIRELe Guide de votre PiscineLABEL BLEURisques et sécurité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2Le volume de votre piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3Les grands perturbateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4Remise en service de votre piscine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5Les 5 étapes du traitement de l’eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6-7Indice de Langelier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .8-9Balance de Taylor . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10Trousses d’analyse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11La désinfection des piscines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .12-17La désinfection au chlore . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13-15La désinfection au brome . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16La désinfection à l’oxygène actif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16La désinfection aux ultra violets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .17Le traitement automatique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18La lutte contre les algues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19Produits et traitements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20-23La floculation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20Analyse de l’eau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .21Ligne d’eau / Nettoyage du filtre / Volet automatique et couvertures . . . . . . . . . . . . . . . . .22Séquestrant des ions métalliques / Aquatartre / Protect-liner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23L’hivernage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24-25Conseils pratiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .26-27Recommandations et produits pour les spas . . . . . . . . . . .28-29Le Guide de votre piscine1


LE VOLUME LE VOLUME DE DE VOTRE PISCINEPour obtenir une piscine saine et limpide, il faut bien contrôler leséléments perturbateurs en appliquant des produits spécifiques.En fonction du problème à régler, il y a une solution et une dose.Il est impossible de traiter efficacement si vous ne connaissez pasle volume d'eau de votre piscine.COMMENT CALCULER LE VOLUME DU BASSIN ?Déterminer la profondeur moyenneprofondeur maximale + profondeur minimale2= profondeur moyenneDéterminer le volume d’eau de votre piscinePiscine rectangulaire ou carréeLongueurxLargeurxProfondeurmoyenneVolume= d’eauen m 3Piscine ovaleGrande longueurxGrandelargeurxProfondeurmoyennex 0, 89Volume= d’eauen m 3Piscine rondeDiamètrexDiamètrexProfondeurmoyennex 0, 78Volume= d’eauen m 3Le volume de votre piscine3


LES GRANDS PERTURBATEURSLes éléments perturbateurs de la piscine sont :SOURCE DE MATIÈRESORGANIQUESLE BAIGNEURSueurUrineSaliveSécrétions des muqueusesParticules de la peauPellicules de cheveuxGraissesProduits cosmétiquesLA NATUREHerbeFeuillageTerrePoussièrePollenSpores d'alguesL’ENVIRONNEMENTSuiePluie acideGraisseHuileL'ADDUCTION D'EAUSpores d'alguesMatières organiquesdissoutesLes matières organiquesconstituent la principalenourriture pour les microorganismes.SOURCES DE MICRO-ORGANISMESLE BAIGNEURBactériesChampignonsVirusLA NATUREChampignonsSpores d'alguesL'ADDUCTIOND'EAUNe doit normalement pascontenir de microorganismesLes micro-organismesse divisent en deuxclasses :Les micro-organismesd'environnement : algues,champignons et bactériesnon dangereux pour lebaigneur.Les bactéries pathogènes,dangereuses pour l'homme.SOURCE DECALCAIREL'ADDUCTION D'EAUAu moins les deux tiersdes eaux en France, enSuisse et en Belgique sontcalcaires.L'eau étant un formidablesolvant, elle contientbeaucoup de composésdissous(essentiellement des selsde calcium) qui précipitentet entraînent une turbiditéblanche de l'eau et desdépôts rugueux sur lesparois.Les variations detempérature, de pH del'eau et de pressionatmosphérique modifientl'équilibre de l'eau etpeuvent entraîner laprécipitation du tartre dansles piscines.La présence de calcairefavorise la croissance desalguesUne eau entre 20° et 30° (avec des matières organiques et un peu calcaire)est le milieu idéal pour la prolifération des micro-organismes = DANGER4Pour faire face à ce danger, il faut que l'eau soit désinfectée etdésinfectanteLes Grands perturbateurs


TRAITEMENT DE L’EAUPour traiter professionnellement et obtenir les meilleurs résultats, il est conseillé desuivre les étapes suivantes :ETAPE N°4 – Ajustement du pHLe pH doit se situer entre 7,2 et 7,4Le pH de l'eau est la base d'une eau bien traitée :* Il conditionne l'efficacité des produits de traitement* Il influence le confort des baigneurs8,58,07,57,47,26,56,05,5Risques :* De dépôts de calcaire sur les parois et les canalisations* De trouble de l'eau* D'irritation des yeux et de la peau* De diminution de l'efficacité du désinfectant* D'augmentation du coût du traitement(surconsommation de produits)Risques :* De corrosion du bassin et des équipements* D'inconfort des baigneurs (irritation des yeux et des muqueuses,odeurs désagréables)* D'augmentation du coût du traitement(surconsommation de produits)ETAPE N°5 – DésinfectionPour protéger vos amis, votre famille et vous-même, l'eau doit êtrebactériologiquement pure.La désinfection a pour but :* De détruire les micro-organismes tels que les bactéries, virus etchampignons* D'éliminer par oxydation les matières organiquesLABEL BLEU propose 4 méthodes de désinfection* Désinfection au chlore* Désinfection au brome* Désinfection à l’oxygène actif* Désinfection aux ultravioletsLutter contre les alguesLes algues sont des organismes végétaux qui prolifèrent rapidement, surtoutpar température élevée.Pour éviter une eau verte, surtout par fortes chaleurs et temps orageux, il estrecommandé de traiter chaque semaine avec Puraqua, Aquapur ou Puratop.FloculationLa floculation, c'est l'agglomération des matières en suspension. Elle augmente lafinesse de filtration des filtres à sable. Prévoir un contre lavage du filtre après l’opération.Les 5 étapes du traitement de l’eau7


INDICE DE LANGELIER (LSI)8pH idéal calculé par l’indice de Langelier (LSI)Pour réaliser ce calcul, il est indispensable d’être équipé d’une trousse d’analyseprofessionnelle du type : photomètre PCK5 (5 fonctions à lecture directe, Cl, pH, TAC,TH et stabilisant). Voir page 11.LSI = (pH + TF + CF + AF) - 12,1Les paramètres qui constituent l’indice de Langelier sont :* Le pH : valeur guide = 7,2 - 7,4* La dureté calcique de l’eau (CF) : valeur guide = 150 - 250 ppm* L’alcalinité de l’eau (AF) : valeur guide = 120 - 150 ppm* La température (TF).Attention : pour réaliser votre analyse d’eau en début de saison, il faut que lecoefficient température soit équivalent à la température moyenne souhaitée durant lapériode estivale (exemple : 25°C), et non pas la température affichée à l’instant T.Au démarrage de la période d’hivernage, vous devrez procéder à la même analyse enmodifiant le coefficient température en rapport avec la moyenne de la températurehivernale de votre lieu de résidence.Si LSI est inférieur à - 0,6 l’eau est corrosiveSi LSI est superieur à 0,6 l’eau est entartranteSi LSI est égal à 0 (à ± 0,5) l’eau est à l’équilibreIndice de saturation de LangelierLSI = pH + TF + CF + AF - 12,1TF = facteur température CF = facteur dureté calcique AF = facteur alcalinitéCes 3 facteurs TF, CF, et AF sont la retranscription des valeurs lues lors de l’analysede l’eau, permettant le calcul de Langelier. Valeurs guidesLe pH, quant à lui, est en lecture directe. en surbrillanceTempérature Dureté calcique (TH) Alcalinité totale (TAC)°C TFppm CFppm AF0 0.05 0.35 0.73 0.125 1.025 1.48 0.250 1.350 1.712 0.375 1.575 1.916 0.4100 1.6100 2.019 0.5150 1.8150 2.224 0.6200 1.9200 2.326 0.6250 2.0250 2.429 0.7300 2.1300 2.534 0.8400 2.2400 2.641 0.9800 2.5800 2.953 1.0 1000 2.6 1000 3.0Indice de Langelier


TROUSSES D’ANALYSELes testeurs grand publicTrousse de contrôlesCl - pH, Duo Test(orthotolidine)Trousse d’analyse électronique 3 fonctions : Cllibre, pH et stabilisant ou brome, pH et TAC.Testeur digital AquacheckLes testeursélectroniquesTrousse de contrôlesCl - pH, DPDTrousse de contrôleCl - pH, AquacheckLes trousses professionnelles au DPDTrousse 5 tests au DPD(Cl libre, pH, TAC, TH, stabilisant)Analyse de selTrousse colorimétrique Palintest 6 tests auDPD(Cl libre, Cl total, pH, TAC, TH, stabilisant)Trousse d’analyse acide cyanuriqueAnalyse du pHLes trousses professionnelles photomètresPhotomètre PCK5, 5 fonctions à lecture directe(Cl, pH, TAC, TH, stabilisant)Photomètre multifonction programmable PW100 à lecture.7 fonctions en standard Cl libre et total, pH, stabilisant, TAC, TH etbrome + fonctions supplémentaires sur demande.Trousses d’analyse11


LA DÉSINFECTION DES PISCINESDans le but de faciliter la compréhension et la classification des produits de traitement,les étiquettes Label Bleu sont réparties selon les codes couleur suivants :DésinfectionEntretienAlgicide etHivernageEquilibre de l’eauLA GARANTIE D'UNE EAU LIMPIDE, EXEMPTE DE GERMESL'eau de piscine réunit des conditions idéales pour le développement de microorganismes,qu'il s'agisse d'algues, de bactéries ou de champignons.Pour certains d'entre eux, la chaleur et l'humidité associées à la lumièrefavorisent leur développement. Heureusement, seule une partie infime desbactéries et des champignons existants est pathogène et source d'infectionpour les baigneurs.C'est pourquoi il est nécessaire de détruire tous les micro-organismes, c'est-àdirede procéder à une désinfection.Nous distinguerons quatre méthodes de désinfection couramment utiliséesen piscine.12La désinfection des piscines


LA DÉSINFECTION DES PISCINESLA DÉSINFECTION CLASSIQUE... AU CHLORELe chlore n'agit pas seulement comme un désinfectant, il élimine également paroxydation les impuretés organiques non filtrables.Ces dernières sont apportées dans l'eau par les baigneurs, et constituent unenourriture pour les bactéries et les champignons.PUISSANCE 4 (5 ACTIONS)UN SEUL GESTE POUR CINQ TRAITEMENTSLes chlores stabilisés multifonctions permettent desimplifier le traitement d'une piscine.Action désinfectanteLe chlore désinfecte parfaitement votre eau.Action algicideUn algicide efficace, curatif et préventif prévient l'eau verte et laformation des algues.Action floculanteLe floculant agrège les particules en suspension et permet au filtre àsable de filtrer plus finement.Action stabilisanteUn excellent stabilisant empêche l'évaporation du chlore et prolongesa rémanence.Action azuranteLa combinaison des constituants rend l'eau plus bleue.La désinfection des piscines13


LA DÉSINFECTION DES PISCINESEURO 8SL’ENTRETIEN PISCINE IDÉAL POUR HUIT SEMAINESAvantages du Kit “Euro 8S”* 8 semaines de traitement multifonctionsprédosé* Seulement une intervention toutes les2 semaines est nécessaire* Les doses sont calculées pour bassins de20 à 80 m 3 d’eau* 6 actions : - Chlore à dissolution rapide- Chlore à dissolution lente- Anti-algues non moussant- Séquestrant calcaire- Floculant- Stabilisateur pH1 geste facile, 15 joursde tranquilitéChaussette désinfectante* 1 dose de chlore à dissolution rapide (chlore choc)* 1 dose de chlore à dissolution lente- 1 chaussette toutes les 2 semaines pour les volumes de 20/30 m 3- 2 chaussettes toutes les 2 semaines pour les volumes au-delà de 30 m 3- Les galets sont prédosés en fonction du volume d’eau.Produit liquide, bidon de 3L gradué* Algicide / bactéricide préventif non moussant* Floculant* Séquestrant calcaire* Dispersant calcaire* Tampon PH.- Le bidon contient 4 prédosages de liquiderepérables par graduations. Chaque dosereprésente 2 semaines de traitement concentré en fonction duvolume du bassin.14La désinfection des piscines


LA DÉSINFECTION DES PISCINESCHLORATION LONGUE DUREEAVEC LES GALETS ET BLOCS DE CHLORE STABILISÉLa désinfection permanente peut être effectuée avecdes chlores à dissolution lente (Aqualent 90,Aquabloc 500).Label Bleu vous garantit une haute concentration enchlore actif, une dissolution totale et sans résidu.CHLORATION CHOCAVEC PASTILLES ET GRANULÉS DE CHLOREChlore stabilisé en pastilles (Aquachoc 20) ougranulés (Aquachoc 60) s'utilisant au démarrage dela saison et en traitement choc.Chlore non stabilisé en granulés (Aquachlorit) àbase d'hypochlorite de calcium. Fortement conseillépour les eaux douces et les eaux qui contiennent untaux de stabilisateur élevé.Stabilisateur de chlore (Aquastab), ne s'utilise quedans 2 cas :1 Lors de l'emploi de produits non stabilisés telsque : Aquachlorit ou Chlore liquide2 Lors d'un traitement par electrolyse de sel.Chloration automatique avec Chlore liquide.C’est la solution pour automatiser la chlorationcontinue de votre piscine. Chlore liquide contient unadditif anti-incrustant et un inhibiteur de corrosion(voir page 18 nos appareils de chlorationautomatique).Nouveau packagingécologique et recyclableLa désinfection des piscines15


LA DÉSINFECTION DES PISCINESLA DÉSINFECTION AU BROMELe brome (Bromilong) est un élément chimique de la famille des halogènescomme le chlore. C'est un désinfectant remarquablement efficace. Il agit contreles bactéries, les virus et les champignons, et il élimine les impuretés organiquesdans l'eau par oxydation. Le Brome a une action néfaste sur certains types de PVC,il est donc interdit dans le cas du traitement d’un spa.AVANTAGES DU BROMILONG* Aucune odeur désagréable,* Il ménage la peau et les yeux,* Il reste efficace à pH élevé et à hautetempérature,* Il est particulièrement conseillé pour lespiscines couvertes,* Faciliter son utilisation est simple grâce ausystème de dosage semi-automatique.Oxybrome est un désinfectant choc. Il élimine rapidement les impuretés etrégénère le brome consommé. En cas de traitement au chlore il réduit les irritationsdes yeux ainsi que l'odeur du chlore en détruisant les chloramines.LA DÉSINFECTION A L’OXYGÈNE ACTIFL'oxygène actif (Duosoft) est une méthode de désinfectionalternative aux traitements traditionnels.Elle séduit de plus en plus de possesseurs de piscine par sesnombreux avantages :* Une eau claire sans odeur,* Une eau particulièrement douce pour les yeuxet les cheveux,* Un traitement automatique couplé avec unepompe doseuse spécifique.16La désinfection des piscines


LA DÉSINFECTION DES PISCINESDuosoft repose sur la combinaison de deuxcomposants qui se complètent.Produit “2 en 1” pour la désinfection et lalutte contre les algues :Composant 1 : L'oxygène actif, puissantdésinfectant.Composant 2 : Un activateur qui, avecl'oxygène, multiplie et prolonge son effetdésinfectant et assure la lutte contre lesalgues.LA DÉSINFECTION AUX ULTRA VIOLETSLes ultraviolets sont des rayonnements de même nature de ceux de la lumièrenaturelle, seules les longueurs d'ondes sont différentes. Les propriétés bactéricidesdes UV sont reconnues de longue date et le procédé est utilisé pour la stabilisationécologique de l'eau potable. En piscine, l'emploi des UV nécessite en complémentl'injection d'un produit rémanent dans l'eau (Bromilong ou Duosoft).Delta U.V.Bio U.V.AVANTAGES :* Désinfection écologique de l'eau par les ultraviolets* Désinfection de l'eau par un produit rémanent* Réduction des produits chimiques* Respect de l'environnement* Grand confort pour les baigneursLa désinfection des piscines17


LE TRAITEMENT AUTOMATIQUEAVANTAGES DU TRAITEMENT AUTOMATIQUE* Dosage précis, économique et confortable,* Adaptation des dosages par rapport aux besoins et à l'utilisation de la piscine,* En cas d'absence prolongée, votre eau reste saine.LABEL BLEU propose des systèmes de dosage automatique de trèshaute qualitéRÉGULATION AUTO pHRégulation auto du pH complémentaire si vous possédez déjàun électrolyseur ou un doseur de chlore. Précis et fiable : le pHne subira plus de variations importantes.RÉGULATION AUTO pH / CHLORE :Confort et facilité : le traitement se fait seul.Label Bleu propose 2 systèmes de dosageautomatiques Regul System et Control System, quifonctionnent aussi bien avec le chlore que le brome.Montage et entretien très faciles sur installation neuveou existante.Précise et fiable, taux de désinfectant constant.ELECTROLYSEUR AU SEL CONFORT ET FACILITÉ :Le traitement se fait seul2 modèles (Compu-Chlor sans inversion de polarité,et Compu-Chlor II avec inversion de polarité)permettent de traiter les bassins.Par électrolyse, le sel mis en solution se transforme enchlore, qui va détruire les bactéries et les algues. Lechlore dans l’eau se recombine ensuite avec le sodiumpour reformer du sel. Et le cycle recommence ànouveau.18Le traitement automatique


LA LUTTE CONTRE LES ALGUESLes algues sont des micro-organismesvégétaux qui secrètent des substancesorganiques, constituant la nourritureprincipale des bactéries et champignons.Il existe des milliers d'espèces de formeset d'apparences variées : vertes, brunes,moutarde...La prolifération s'effectue via les spores qui sont transportées dans l'air et seretrouvent dans les piscines. La présence d'une teneur en désinfectant enraye undébut de prolifération, mais il arrive souvent que les algues deviennent résistantesau cours du temps. La prolifération des algues est d'autant plus rapide quand elleest stimulée par un temps chaud et orageux, une forte fréquentation de la piscine,un taux insuffisant de désinfectant ou encore une mauvaise filtration.ACTION PRÉVENTIVEMaintenir le pH entre 7.2 et 7.4.Avoir une filtration performante et traiter votrepiscine par un apport régulier d'un algicide quiagira sur les algues par étouffement (Puraqua -Aquapur - Puratop).ACTION CURATIVEL'action curative contre les algues est nécessaire lorsque l'eau devient troublepuis verte. Brosser parois et fond puis ajouter à l'eau un produit choc.Nous recommandons les produits suivants :Aquaflash pour tous types de piscines,Aquaclorit, chlore non stabilisé.La lutte contre les algues19


PRODUITS DE TRAITEMENTUn aspect trouble et laiteux peut être dû à la pollution d'origineorganique ou à une présence d'algues détruites en suspension.Le floculant permet d'amalgamer les particules, les rendant d'unetaille suffisante pour que le filtre puisse les retenir. Un simplelavage à contre courant permet ensuite de les évacuer à l’égout.Pour clarifier rapidement une eau trouble, Aquafloc liquide :s'il s'agit d'une eau chargée, trouble et laiteuse, procéder à untraitement floculant sur le plan d'eau.Le soir appliquer plusieurs arrosoirs de floculant liquide dilué sur lasurface de l'eau. Le lendemain, une fois les saletés déposées sur le fond dubassin, passer lentement le balai aspirateur manuel et renvoyer à l'égout.Filtre sans floculationFiltre avec floculationLe filtre à sable ne peut pas piéger les fines particules, elles restent en suspensiondans l'eau et la rendent trouble.Aquafix chaussette : placer à titre préventifdans le skimmer 1 chaussette pour 50 m 3 .Renouveler l'opération après chaquecontre-lavage du filtre.20Produits de traitement


PRODUITS DE TRAITEMENTLa surveillance des paramètres énumérés ci-dessous constitue la base detout traitement de l'eau. Ils conditionnent le confort de baignade et l'efficacitédes produits utilisés.Rappelons en premier que l'eau a besoin d'un équilibre qui comprend :le pH, l'alcalinité (TAC), et la dureté (TH). L’équilibre de ces 3 paramètres estdéterminé par une analyse physico-chimique mettant en œuvre le diagramme dit“balance de Taylor” (voir page 10). (De préférence, faire effectuer cette analyse par votre piscinier)pH :Sa variation très rapide justifie de le vérifier le plus souventpossible. Il doit se situer entre 7.2 et 7.4.TH :Teneur relativement constante. Il fait partie de la natureinitiale de votre eau et se maintiendra durant la saison.En piscine, une bonne valeur se situe entre 10 et 20°F.Lorsque le TH atteint 22-25°F, il est conseillé de mettre unséquestrant (Aquacal) qui stabilise le calcaire pour éviterson dépôt dans le bassin, le système de filtration …TAC :Indispensable à la stabilité du pH, il amortit sa variation.Un TAC mal réglé est source de variations importantes etrépétées du pH. L'eau sera trouble et inconfortable pour lesbaigneurs. Pour remonter le TAC de l'eau, utiliser Aquatac.CHLORE :La concentration en chlore doit se situer, pour les piscines privées:- Chlore non stabilisé entre 0,5 et 1 mg/l de chlore libre.- Chlore stabilisé entre 2 et 3 mg/l de chlore libre.BROME :La teneur idéale en brome pour les piscines doit se situer entre 1 et 3 mg/l.ACIDE CYANURIQUE (STABILISANT) :Tous les chlores stabilisés apportent une certaine quantité d'acidecyanurique dans l'eau. Sa présence est bénéfique jusqu'à unecertaine concentration (75 mg/l). Par contre, son excès diminuel'efficacité du chlore. Pour diminuer sa concentration, vidangerpartiellement et ajouter de l'eau neuve.Produits de traitement21


PRODUITS DE TRAITEMENTLa ligne d'eau :Les bords gras, inesthétiques, visibles à l'œil nu sont unlieu où germes pathogènes et foyers d'algues trouvent toutce qu'il faut pour se développer. Aqualigne Gel, pourenlever les dépôts gras. Aqualigne Acide en présenced'un dépôt calcaire.Nettoyage du filtre :Divers déchets (graisses, huile solaires, calcaire) constituentdes foyers de plus en plus importants de blocage etd'entartrage, rendant progressivement le filtre inopérant.Aquafiltre, appliqué 1 à 2 fois par an, permet d'augmenter sonefficacité en le débarrassant des incrustations de calcaire, dedépôts et de sédimentations.Nettoyage des volets automatiques etcouvertures :Covernet est un nettoyant spécial qui dissout et élimine lessalissures. Son haut pouvoir antifongique protège les élémentstraités contre la moisissure.22Produits de traitement


PRODUITS DE TRAITEMENTSéquestrant des ions métalliques :L'emploi d'un inhibiteur de dépôts anti-métaux (fer, cuivre, manganèse)permet d'éviter les tâches métalliques sur liners et membranes. Verser1 à 2 fois par an Ferafloc dans la piscine.Aquatartre :Détartrant acide très puissant pour nettoyer bassins, plages etgoulottes.Protect-Liner :Agent microbiocide qui réduit la prolifération des microorganismessous les revêtements. Appliquer en prévention surles parois de la piscine avant la pose du liner (ou de lamembrane armée).En pulvérisation, 5l de Protect Liner permettent de traiterenviron 100m².Produits de traitement23


L’HIVERNAGEDurant les périodes hivernales, il est conseillé de gardercertaines piscines de plein air en eau.Votre piscine sera mieux protégée des aléas atmosphériques, la pressionde l’eau évite l’enfoncement des parois et compense la pression du solet de la nappe phréatique.L’hivernage est une opération qui a pour but de protéger le matérielet d’éviter une trop grande prolifération d’algues et de dépôts calcairesdans le bassin durant l’hiver. Aquahiver - Puriver.A la fin de la saison de la baignade, la piscine et ses équipementsdoivent être protégés.1° Nettoyer à fond lapiscine, passerl'aspirateur et si vousavez des feuilles,utiliser un piège àfeuilles afin de ne pasrisquer de boucher lestuyauteries et de nepas engorger le préfiltrede la pompe.2° Faire un lavageprolongé du filtre avantl'arrêt (plusieursminutes). UtiliserAquafiltre pour détartreret nettoyer le sable.3° Surchlorer l'eau devotre piscine (traitementde choc) en utilisant del'Aquaclorit à dissolutionrapide. Faire fonctionnerla filtration pendant 48heures avant l'arrêthivernal.4° Installer sur ladiagonale du bassinune rangée de flotteursd’hivernage.5° Couper l'alimentationélectrique de l'armoire,du tableau ou dudiscontacteur decommande de lapompe.6° Local technique situéau-dessous du niveaud’eau :a) Enlever les paniers desskimmers, et boucher lefond des skimmers et lesrefoulements avec desbouchons filetés mâles1’’1/2. Placer dans lesskimmers un flotteur pourle gel, ou mieux, desgizmos vissables qui fontaussi office de bouchonsb) Fermer la vanned’isolement (entrée depompe) de l’aspirationvenant de la bonde defondc) Ouvrir les vannesd’isolement de l’aspirationvenant des skimmers,ainsi que les vannesd’isolement desrefoulements, laisser lavanne du filtre en positionfiltrationd) Ouvrir les purges dufiltre et de la pompe : lestuyauteries de refoulementet de skimmer se videntpar les purges.24L’hivernage


L’HIVERNAGE7° Local technique situéau-dessus du niveaud’eau :a) Ouvrir toutes lesvannes d’isolement, etlaisser la vanne du filtreen position filtrationb) Ouvrir les purges dufiltre et de la pompe : lefiltre et la pompe sepurgent, et les tuyauteriesse vident dans la piscinec) Une fois la purgeterminée, enlever lespaniers des skimmers, etboucher le fond desskimmers et lesrefoulements avec desbouchons filetés mâles1’’1/2. Placer dans lesskimmers un flotteur pourle gel, ou mieux, desgizmos vissables qui fontaussi office de bouchons.8° Une fois la purgeterminée, refermer toutesles vannes d’isolement, etmettre la vanne du filtreen position «Hiver»(winter).9° Graisser tous lesécrous et partiesmétalliques de la pompeet du filtre pour lesprotéger de la rouille.10° Couper l'alimentationélectrique de l'armoire,du tableau ou dudiscontacteur decommande de la pompe.11° Démonter lesaccessoires (échelles,tremplin, etc…) afin deles mettre à l'abri et ausec12° Monter le niveaud'eau de la piscine auniveau le plus hautpossible (partiesupérieure de la fenêtredu skimmer).13° Verser à différentsendroits de votre bassinPuriver ou Aquahiver àraison de :3 litres pour 90 m 3jusqu'à 20° de dureté,4 litres pour 90 m 3jusqu'à 30° de dureté,5 litres pour 90 m 3 audelàde 30° de dureté.14° Poser votrecouverture d'hiver sur lapiscine. Eviter, sipossible, l'accumulationtrop importante d'eau surla couverture.15° Surveiller votrematériel de temps àautre pendant la périodehivernale.L’hivernage25


CONSEILSIDENTIFIER LE PROBLÈME DE VOTRE PISCINEPROBLEMES CAUSES REMEDES1) Eau coloréemais claire.2) Eau colorée ettrouble.a - Présence de sels métalliques :- Fer ou manganèse, si la.....coloration est brune ou noire,...- Cuivre, si la coloration est.....verte.a - Il peut s'agir du mêmephénomène qu'en 1) ou d'uneprécipitation des sels métalliques.b - Si l'eau est trouble et verte, ilpeut s'agir d'une formationd'algues.a - Ajuster le pH entre 7,2 et 7,4.- Filtrer en continu.- Effectuer des lavages de filtrelorsque nécessaire.- Ajouter Aquafix dans le skimmeraprès chaque lavage de filtre.a - Même traitement qu'en 1).Si besoin, répéter l'opération.b - Vérifier le pH. Faire untraitement choc avec Aquachoc- Ajouter Aquafix.- Laisser le filtre en marche jusqu'àdisparition du phénomène.3) Eau trouble oublanchâtre.4) Taches vertessur les parois, eauverte, dépôts vertsglissants.5) Taches noiressur les parois.a - Précipitation de calcaire si le pHest supérieur à 7,8.b - Postfloculation si vous avezajouté trop de floculant.c - Filtre à sable inefficace. Si lesable est vieux et si l'eau estcalcaire, il y a prise en masse dusable et l'eau passe sans êtrefiltrée.d - Filtre à diatomées percé.Prolifération locale d'algues.a - Prolifération locale d'algues.b -Action d'un sulfure d'hydrogèneproduit par certains microorganismes en présence d'ionsmétalliques (cuivre, manganèse).a - Ramener le pH entre 7,2 et 7,4.b - Filtrer puis laisser reposer l'eauet passer l'aspirateur.c - Introduire dans le filtreAquafiltre ou, dans les casextrêmes, changer le sable.d - Vérifier les toiles.- Ajuster le pH entre 7,2 et 7,4.- Ajouter Aquafix dans le skimmer.- Faire un traitement choc avecAquachoc ou Aquaflash.- Verser dans la piscine Puraqua.a - Même traitement qu'en 4).b - Pratiquer une chloration choc à10 ppm avec Aquaclorit.- Introduire Ferafloc 40 ml pour50 m 3 .26Conseils pratiques


PRATIQUESET LUI APPORTER LE REMÈDE QUI CONVIENTPROBLEMES CAUSES REMEDES6) Impossibilité demaintenir un taux dechlore correct.a - Pas assez ou trop destabilisant.b - Mauvaise efficacité du filtre.Temps de filtration insuffisant.c - Non respect des doses dechlore.a - Ajuster le taux de stabilisant :- minimum 30 ppm- maximum 75 ppmb - Contrôler la filtration.c - Faire une chloration choc avecAquachoc ou Aquaclorit.7) Irritation de lapeau, des yeux ouodeursdésagréables.8) pH instable etgénéralement bas.9) pH élevé et ayanttendance à montercontinuellement.10) Précipitéscalcaires.a - pH trop élevé.b - Teneur importante enchloramines.Eau peu minéralisée et ayant unTAC trop faible.a - TAC trop élevé.b - Utilisation de dérivés chlorésalcalins.Eau dure, voire très dure, plus de35°.a - Ajuster le pH.b - Faire une chloration choc avecAquachoc ou Oxybrome.Ajouter Aquatac dans l'eau.a - Ajouter fréquemmentAquaminus.b - Utiliser à la place des galetsAqualent ou Aquabloc.a - Ajuster souvent le pH avecAquaminus. Ajouter Aquacal quifreine la précipitation du calcaire.* Définition du T.A.C. : Titre Alcalimétrique CompletATTENTION : Un mauvais équilibre physico-chimique, une mauvaise utilisationdes produits ou systèmes de traitement, ou une mauvaise qualité de l'eau de lapiscine, peuvent favoriser l'apparition d'algues et de micro-organismes, dont ledéveloppement peut engendrer des désordres, essentiellement esthétiques, à lasurface des revêtements d'étanchéité homogènes ou armés, en PVC plastifié(Décolorations, taches, plis...).Conseils pratiques27


RECOMMANDATIONS ET PRODUITS POUR LES SPASPH DE L’EAU :Il est important, de maintenir le pH de l’eau entre 7.0 et 7.6 afin d’obtenir une bonnedésinfection de l’eau et d’éviter une agression de la peau des utilisateurs.Procéder régulièrement à une analyse du pH et utiliser AQUAPLUS etAQUAMINUS pour relever ou abaisser le pH de l’eau.28Se référer au tableau ci-dessous pour les quantités de produit à utiliser selon le volume des spas.Ex : Valeur mesurée : 7.5, pour abaisser le pH à 7.0, il faudra 70 gr. d’AQUAMINUS dans le cas du spa COPACABANA.OZONATEUR :La platine de filtration du spa intègre un ozonateur qui produit de l’ozone.L’ozone est un puissant oxydant et désinfectant qui va permettre la désinfection de l’eau.L’ozonateur fonctionne automatiquement pendant les périodes de filtration du spa. Unebuse réservée à cet usage, dans le bas du spa, diffuse les bulles d’ozone. Le temps deréaction de l'ozone est d'environ 1/10 de seconde, le traitement de l'eau est donc effectuédans la tuyauterie et l'ozone n'a plus aucun effet une fois refoulé par la buse.Le maintien d’un pH correct ainsi que d’un taux suffisant de désinfectant estessentiel. L’ozone participe au traitement chimique, mais ne le remplace pas.L’ozonateur a un potentiel de production de 3 à 4 années. Passé ce délai, il faudra procéder à son remplacement.SpasSPASCOPACABANA(1400 l)MOJITO(1000 l)PINA COLADA(750 l)MARGARITA(1100 l)Valeur de pHQuantité de produit en gr.8.0 140 100 75 1107.9 126 90 67 997.8 112 80 60 887.7 98 70 52 77AQUAMINUS7.6 84 60 45 667.5 70 50 37 557.4 56 40 30 447.3 42 30 22 337.2 28 20 15 227.1 14 10 7 11pH souhaité 7.0 0 0 0 06.9 14 10 7 116.8 28 20 15 226.7 42 30 22 336.6 56 40 30 44AQUAPLUS6.5 70 50 37 556.4 84 60 45 666.3 98 70 52 776.2 112 80 60 886.1 126 90 67 996.0 140 100 75 110Nota : En cas de pH très élevé (au-dessus de 8.0 ou très bas 6.0) procéder a la rectification par adjonction depetites quantités de produits pour éviter de basculer dans l’excès inverse.


RECOMMANDATIONS ET PRODUITS POUR LES SPASOXYGÈNE ACTIF (MONOPERSULFATE DE POTASSIUM - OXYSPA) :Attention, ne pas confondre avec le péroxyde d’hydrogène qui est aussi un produitoxygéné, mais qui peut entraîner de graves dégradations du spa.L’oxygène actif est le stérilisant le mieux adapté au spa du fait de sa puissance antimicrobienne et de son absence totale d’odeur.Dose : une pastille 20 gr par 1000 litres d’eau.Suivant l’utilisation, ajouter une pastille une à deux fois par semaine dans le panier duskimmer, filtration en fonctionnement, 30 minutes avant le bain.CHLORATION CHOC :Il est recommandé d’effectuer une fois pas mois une chloration choc du spa afin d’éliminertout résidu microbien qui pourrait s’adapter au traitement courant et se nicher dans lesparties inaccessibles (circuits d’eau et d’air).Produit : AQUACHOC 60 granulés.Dose : 20 grammes par 1000 litres d’eau.Verser la dose dans le skimmer, filtration en fonctionnement, de préférence après utilisationdu spa pour laisser au chlore le temps d’agir et de s’éliminer avant la prochaine utilisation.ANTIMOUSSE :Dans le cas d’apparition d’écume il convient d’utiliser de l’antimousse.Produit : ANTIMOUSSE SPA.Dose 2 bouchons pour 1000 litres d’eau.Verser directement dans la cuve.IL EST FORMELLEMENT INTERDIT D’UTILISER DU PÉROXYDE D’HYDROGÈNE POUR LE TRAITEMENT CHIMIQUEDE L’EAUDUSPA. CELUI-CI PEUT ENTRAÎNER DES DÉGRADATIONS DE LA CUVE ELLE-MÊME ET DE TOUS LES ACCESSOIRESEN MATIÈRE PLASTIQUE.NE JAMAIS INTRODUIRE DE PRODUIT CHIMIQUE DIRECTEMENT DANS LA CUVE DU SPA.TOUJOURS LES VERSER OU DÉPOSER DANS LE PANIER DE SKIMMER, CECI ÉVITERA TOUT RISQUED’AGRESSION DE LA CUVE ACRYLIQUEIL EST RECOMMANDÉ DE VIDANGER RÉGULIÈREMENT LE SPA ET DE LE REMPLIR AVEC DE L’EAU“NEUVE”. LA FRÉQUENCE DE CETTE OPÉRATION PEUT VARIER DE 10 À 30 JOURS SUIVANT LE NOMBRED’UTILISATEURS ET LA FRÉQUENCE DES UTILISATIONS.VOLUMES DES SPASCOPACABANA MOJITO PINA COLADA MARGARITA1400 litres 1 000 litres 750 litres 1 100 litresSpas29


Ce livret vous est offert par le GroupeVotre spécialiste LABEL BLEUDocument à caractère non contractuel. Les caractéristiques sont données à titre indicatif et peuvent être sujettes à toutes modifications, sans préavis. Reproduction interdite. Ne pas jeter sur la voie publique. Réalisation : Groupe PROCOPI (04/2010c)

More magazines by this user
Similar magazines