11.07.2015 Views

Rapport 2010 - Le Monde selon les femmes

Rapport 2010 - Le Monde selon les femmes

Rapport 2010 - Le Monde selon les femmes

SHOW MORE
SHOW LESS

You also want an ePaper? Increase the reach of your titles

YUMPU automatically turns print PDFs into web optimized ePapers that Google loves.

Le Monde selon les femmesRapport2010Journée internationale des femmes • Récits de vie • Haïti • Nouvelle Génération• Développement durable • Réseaux • Contre la violence • Formations• Pérou • Plaidoyers • Femmes migrantes • Carrés genre junior •Souveraineté alimentaire • Zoom sur le Sud • Droits sexuels et reproductifs• Femmes actrices de développement • Palabras • Empowerment • R.DCongo • Féminisme • Marche Mondiale des Femmes • Déclics du genre •Travail décent et protection sociale • Sénégal • Campagne Stop Prostitution


Le Monde selon les femmesRapport2010


TABLES DES MATIÈRESLe Monde selon les femmes 03Actions phares en 2010 04- Journée internationale des femmes 04- Récits de vie 05- Nouvelle Génération 06- Campagne Stop Prostitution 07- Femmes actrices de développement 08Publications 10Formations 11Zoom sur le Sud 13Réseaux 16Financements 17Quelques chiffres de 2010 18Cette brochure présente un aperçu desactivités du Monde selon les femmes en 2010.Pour recevoir l’ensemble du rapport derésultats ou obtenir d’autres informations,n’hésitez pas à nous contacter ou à consulternotre site web : www.mondefemmes.org2010 : l’équipe du Monde selon les femmes2 Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 __________________________________________________


LE MONDE SELON LES FEMMES« Pour un monde où les relations sont construites surl’égalité, la diversité et la solidarité. »Le Monde selon les femmes est une ONG féministe active dans le milieu dela coopération, de l’éducation permanente et des mouvements féministes. Sonobjectif est non seulement de faire avancer l'égalité entre les femmes et leshommes mais aussi entre le Nord et le Sud. Pour ce faire, elle s'adresse aux personnessusceptibles d'avoir un impact sur la société, c'est à dire : les acteurtricesde la société civile (formateur-trices, animateur-trices, médias) et lesacteurs-trices de la coopération (responsables du secteur non-marchand, dumonde politique).L’ONG tisse des réseaux entre les deux hémisphères pour un développementdurable qui intègre l’égalité de genre. Au Sud, le Monde selon les femmes appuieles groupements de femmes actrices de développement. Au Nord, l’associationcontribue à la diminution des résistances à l’approche de genre.En 2010, ses activités ont touché un public large, composé de membres d'organisationssociales ou culturelles travaillant avec des femmes ou sur des questionsde développement et d'échanges Nord/Sud, d’animateurs/trices etbénévoles ONG, de coopérant-e-s. L’ONG a également veillé à toucher un publicjeune ainsi que masculin.En ce qui concerne les thèmes de travail, ils ont été : le développement durable(que l’ONG travaille depuis 2006) dans une perspective d’accès et contrôlede ressources en vue d’une souveraineté alimentaire, et les droits sexuels etreproductifs surtout liés à la violence de genre (le Monde selon les femmes acommencé une recherche sur le thème de la prostitution qui sera utilisé pourune campagne du programme 2011-2013).__________________________________________________Le Monde selon les femmes - Rapport 20103


XACTIONS PHARES« Les femmes savent que pour tracer leur propre route, elles marchent dans les pasd’autres femmes avant elles. Elles sortent des cadres avec énergie et amour. Ellescherchent une voix singulière où soufflerait l’écho de paroles anciennes.L’émancipation est une volonté à renouveler sans cesse, une subversion à réaffirmeravec douceur. » Chloé Coomans, sculptrice.JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMESZ Le 8 mars lors de la Marche Mondiale des FemmesLieu : Bruxelles • Dimension : NationaleLe Monde selon les femmes était présent le long du cortègede la Marche Mondiale des Femmes et a fait installer les sculptures« Femmes en marche » de Chloé Coomans, place de la Chapelle.Lors de l’inauguration des statues,huit personnalités politiques étaientprésent-es : Zoé Genot (Ecolo), FatoumataFathy Sidibe (MR), FatihaSaidi (PS), Bruno De Lille et KarenCasteels (Groen !), Joëlle Milquet(CDH), Marie Nagy (Ecolo), et BrigitteGrouwels (CD&V).Le collectif « Mise à sac » avait égalementpréparé une infiltration urbaine :une exposition de sacs à mains décorésde slogans féministes, revendicatifs etalternatifs.4 Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 __________________________________________________


XRÉCITS DE VIEZ Palabras : Portraits de femmesLieu : R.D Congo, Sénégal, Pérou, Belgique • Dimension : Internationale •Partenaires : R.D Congo (IDEF), Sénégal (ENDA Pronat, ENDA Graf), Pérou(REMTE)Après 15 ans et 20 numéros, la revue Palabras a connu une évolution en2010. Elle est disponible actuellement sur support DVD et sur Youtube.Le concept « Palabras » reste une manière d’échanger, de relayerdes réalités, de valoriser les apports des femmes duSud et de mettre en évidence la similarité des enjeux en vuede construire des synergies entre ONG et associations du Sud et du Nord, defaire connaître des pratiques d’organisations de femmes pour faire avancer leursdroits, au Sud et au Nord. La nouvelle formule reste accessible, en français et enespagnol et touche un large réseau grâce à la diffusion des vidéos sur Internet.L’édition 2010 reprend des histoires de vie de femmes ayant vécu un processusd'autonomisation/d'empowerment, qui renforcent leurs actions de développementen lien avec la collectivité.Au Pérou, REMTE a choisi Relinda Sosa présidente de laConfédération Nationale des Femmes pour la Vie et le DéveloppementIntegral.Au Congo, IDEF a proposé Rose Mutombo Kiese, PrésidenteNationale du cadre permanent de concertation de la femmecongolaise et Procureure de la République et Zita Kavungirwa,ex-maire de Bukavu, qui nous a quitté il y aquelques mois et à qui nous rendons hommage.Au Sénégal, ENDA Graf et Pronat ont filmé Bineta Diallo,restauratrice et Aïssata Hamady Diallo, leader de GuédéChantier, région du Fleuve Sénégal.En Belgique, le Monde selon les femmes a rencontréFatiha Saïdi, parlementaire à Bruxelles et IsabelYepez, professeure à l’Université deLouvain-la-Neuve.__________________________________________________Le Monde selon les femmes - Rapport 20105


XCAMPAGNE STOP PROSTITUTIONZ Prostitution – Point de rencontre entre l’exploitationsexuelle et économiqueLieu : Bruxelles, Argentine • Dimension : Internationale • Partenaires :CECYM, Mouvement du Nid,Amnesty International,Asociación de Mujerespara la Salud, CFFB, GAMS, …“La prostitution est rarement mise en question. Elle est plus fréquemmentacceptée, tolérée, justifiée, naturalisée avec divers arguments 1 .”Suite à la campagne de plaidoyer « Mondialisationet nouvelles formes de violencefaites aux femmes », le Mondeselon les femmes se penche aujourd’huisur la question de la prostitution. Plusieurs« clips » ont été réalisés en collaborationavec l’Argentine pour sensibiliser le publicà la thématique. Ces films résultent d’untravail en atelier de deux jours et le processuscréatif a été réalisé avec de jeuneshommes belges et argentins. Les cinéasteset réalisateurs du projet avaientégalement moins de 35 ans. Plus de 8000 personnes ont déjà visionné le clipcontre la prostitution, posté surYoutube. Une brochure riche en informations,chiffres et témoignages accompagne le DVD pour des animations.→ http://petitpaspourlhomme.blogspot.com/→ Mots clés sur Youtube : MondeSelonFemmes• « 92 à 95% des femmes prostituées désirent quitter la prostitution. »*• « 73% des femmes prostituées disent avoir subi des agressions physiquesdans la prostitution. »*1Brochure sur la campagne Prostitution, 2010, p. 3.* Source : www.womenlobby.org__________________________________________________ Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 7


XFEMMES ACTRICES DE DÉVELOPPEMENTZ Madame Wambo contre attaqueUn outil pour sensibiliser à la discrimination des jeunes filles et femmesimmigréesLieu : Bruxelles • Dimension : Nationale • Création collective : NouveauRegard, Yambi Africa, L’Eau pour tous, FIREFEC, Aids Preventie, Le rire de laLuneLe Secrétaire d’Etat de l’égalité de la Région bruxelloisea été interpellé sur la discrimination des jeunes filles et des femmesdans l’accès à la formation au Sud et au Nord.Le 20 novembre, dans le cadre de la Quinzaine de l’égalitéet la diversité de la Région bruxelloise, le Monde selon lesfemmes a présenté un outil audiovisuel de plaidoyer créépar des femmes issues de la migration. Près de 60 personnesy ont participé. Suite à des ateliers de discussion etd’animation théâtrale, des femmes d’origines diverses ontélaboré un outil de sensibilisation autour des discriminationsdans l’enseignement des femmes et des jeunes filles.Cette démarche part du constat que l’orientation professionnelledes jeunes femmes issues de la migration estmarquée par des stéréotypes de genre. La situation vécue par ces femmesest ainsi générée par des préjugés concernant les étrangers. Le film se composede quatre saynètes. Il raconte l’histoire de MadameWambo, mère de Mymounaqui est exclue du système scolaire de manière discriminante, pour desraisons ethnique et raciale.8 Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 __________________________________________________


XXZ Contre la violenceLieu : Bruxelles • Dimension : NationalePartenaires : Réseau Mariage et MigrationLe Monde selon les femmes a collaboré à la réalisationd’un cahier des charges spécialisé pour l’écoute téléphoniquedans le cas des mariages forcés.En 2010, une carte blanche, ainsi qu’une conférence de presse sur le lancementd’une brochure spécialisée ont été réalisées pour sensibiliser les décideurset l’administration ainsi que le public cible aux difficultés du mariageforcé. La présidente de la Commission sociale du Parlement bruxellois a relayéles propositions du réseau à la session spéciale sur la violence envers lesfemmes et deux représentantes du réseau Mariage et Migration y ont été invitées.____________________________________________________________________Z Travail décent et protection socialeLieu : Bruxelles • Dimension : Internationale• Partenaires : FPS et Solidarité SocialisteDepuis 2008, le Monde selon les femmes collabore à un projetsur le travail décent et la protection sociale au Nord et au Sud. Son processuss’est prolongé en 2010 avec la publication d’un recueil de contes :« Il était une fois Kolbak… Au Nord et au Sud, des femmes content sur la sécu ».Les femmes auteures du recueil sont issues des régionalesFPS (Belgique) et de la mutualité de santéOyofal Paj (Sénégal). Elles ont bénéficié d’un travailde sensibilisation aux concepts de « genre et développement» et de travail décent mené par leMonde selon les femmes. L’ONG a égalementamené le groupe de femmes à réfléchir sur lessystèmes de prévoyance sociale et à s’inscriredans une démarche d’échange culturel et politiquesur des enjeux communs.__________________________________________________Le Monde selon les femmes - Rapport 20109


PUBLICATIONSUne nouvelle collection a vu le jour en 2010 : les « Déclics dugenre » présentent des enjeux, propositions ou dispositifs méthodologiquesen genre.XRéférentiel pour les formatrices et formateurs en genreet développement.X Le Genre du Sud au Nord : Modules de formation thématiquessur le genre, recueil et adaptation des modulesd’animation thématiques à partir des apports des partenairesdu Sud.X Les essentiels du genre n°11 : « Violences liées au genre » :contient des textes de base pour mieux comprendre les violencesde genre afin de lutter efficacement contre celles-ci.L’intégration des violences de genre à l’agenda politique resteun enjeu majeur au niveau des droits des femmes. La propositionest d’analyser les expressions des violences liéesau genre et les stratégies mises en place pour y répondre.XLe DVD Palabras : « Portraits de femmes » aborde leprocessus d’empowerment des femmes, autant de manièrecollective qu’individuelle en présentant 7 portraitsde femmes leaders venant du Sénégal, de RDC, du Pérouet de Belgique. Le défi d’avoir des femmes à différentsniveaux de responsabilité est encore complexe et lesparcours de vie présentés ici nous le montrent. Le cadrede travail une fois fixé, chaque partenaire a alors produitun film court percutant pour son public. Les filmssont disponibles sur Youtube et peuvent facilement êtreutilisés en formation sur l’empowerment.X« Carrés genre junior » est un outil pédagogique sur lesstéréotypes filles/garçons. Il permet de lancer des débatset des échanges de point de vue. Ce jeu apporteune réflexion sur l’égalité et sur le genre, il est destinéaux enfants.10 Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 __________________________________________________


FORMATIONSUne évolution significative de 2010 est le succès des formations de base auprès d’unpublic très diversifié (jeunes, enseignant-es, militant-es, associations). Le Monde selonles femmes a donc décidé de garder l’offre d’un module de base comme tremplin versdes formations plus spécialisées.Cette année, le Monde selon les femmes a mis à disposition des acteurs de lacoopération et de la société civile un ensemble de 9 formations genre, croiséesavec les thématiques d’actualité du monde du développement : Genre etcommunication, Genre et empowerment, Genre et éducation audéveloppement, Genre et migrations, Genre et économie, Violences et droitssexuels et reproductifs, Objectifs du Millénaire et Stratégies de réduction de lapauvreté, Outils d’analyse de genre dans les programmes et projets, etBudgétisation sensible au genre.Alors qu’en 2008 et 2009, le Monde selon les femmes a accompli une missionau Sénégal et deux en RDC, en 2010 la formation « genre etdéveloppement » a été réalisée au Pérou, en présence des partenairesboliviens. Le Monde selon les femmes a partagé durant une semaine ses outilsgenre avec ceux de REMTE et des associations de base présentes.__________________________________________________Le Monde selon les femmes - Rapport 201011


XZ Formation internationale sur « le Genre commecondition de développement durable »Lieu : Bruxelles • Dimension : InternationaleComme chaque année le Monde selon les femmes a organiséune formation de longue durée sur « le Genre comme conditionde développement durable ». Cette 9eme édition a permis defaire des liens dans le Sud (Sud-Sud et Sud-Nord).22 stagiaires (13 nationalités différentes) ont réfléchi sur leurs pratiques entermes d'égalité de genre et ont été amenés à trouver des outils, des conceptset des pratiques utiles dans leur travail de terrain (animation, encadrement,vulgarisation, formation). Du 17 avril au 11 juin 2010, les participant-es ontélaboré un projet personnel qui consistait à développer leurs objectifs, stratégieset méthodes en y intégrant la dimension de genre.Grâce à cette formation,l’ONG dispose d’une basede données d’experts etexpertes en genre et développementdans toutel’Afrique subsaharienneet des Grands lacs.12 Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 __________________________________________________


ZOOM SUR LE SUDLe Monde selon les femmes collabore avec des acteurs de la coopération dotés deconnaissances et compétences complémentaires. L’ONG part également à la rencontredes migrantes en Belgique et des associations du Sud car elle pense avoir beaucoup àapprendre des associations de femmes du monde entier, de leurs analyses et de leurspratiques.Il est utile de rappeler ici, ce que le Monde selon les femmes entend par organisationspartenaires du Sud.Une organisation est partenaire lorsqu’elle partage une même vision, celle d’unmonde où l’on aurait transformé les rapports de domination entre les femmeset les hommes et entre le Nord et le Sud en relations construites sur l’égalitéet la solidarité, en reconnaissant l’interdépendance des sociétés et l’enrichissementmutuel.Le Monde selon les femmes collabore avec des organisations d’Afrique del’Ouest, d’Afrique des Grands lacs et d’Amérique andine :• IDEF et ADIF (R.D. du Congo)• ENDA Pronat et ENDA Graf (Sénégal)• Remte / CGE (Pérou/Bolivie)Au cours des trois dernières années, tous les partenaires sont venus à différentsmoments en Belgique pour partager et échanger les méthodes de formationainsi que le contenu des plaidoyers. En 2010, le Monde selon lesfemmes a co-organisé une formation de formateurs et formatrices en « genreet développement » au Pérou (avec la participation de nombreuses Boliviennes).A côté de cela, les organisations partenaires développent égalementdes projets sur le terrain et ont été soutenues financièrement pour le développementde l’empowerment des femmes.Après 3 ans de soutien aux partenaires du Sud, l’état d’avancement desprojets est plus que positif et encourage le Monde selon les femmes àcontinuer sur cette lancée dans son nouveau plan d’action.__________________________________________________Le Monde selon les femmes - Rapport 201013


Z En République Démocratique du CongoIDEFLa situation économique difficile que connaît la RDC et sa population (dévaluationde la monnaie, baisse du pouvoir d’achat, augmentation du chômage)a poussé l’ONG IDEF à réaliser des formations pour favoriser la création d’activitésgénératrices de revenus par les femmes. Les formations (gestion demicro entreprises, commercialisation, étiquetage, agronomie, …) et l’appui matérielapporté (location de tables au marché, …) ont permis aux femmes de diversifierleurs activités, d’améliorer leur production, d’assurer une sécuritéalimentaire pour elle et leur famille et donc dans ce sens, de renforcer leurpouvoir économique, social et de décision, par l’acquisition d’une capacitéd’autonomie et de leadership.Les jeunes femmes sont de plus en plus intéressées par l’apprentissage d’unmétier qui répond à leurs besoins.____________________________________________________________________Z Au PérouREMTELe projet a permis l’élaboration d’un agenda commun sur les thèmes des droitséconomiques et sociaux des femmes, qui sera présenté aux autorités et auxfutur-es candidat-es des autorités locales et régionales. Cet agenda a pour butla valorisation des savoir-faire des femmes et du travail domestique, l’augmentationdu budget public de politique sociale et de sécurité sociale intégrale,mais aussi la participation citoyenne des femmes aux comités duprogramme social alimentaire « Verre de lait ».____________________________________________________________________Z Au SénégalENDA GrafL’origine du projet est le besoin des femmes qui travaillent dans le secteur de lapêche artisanale, de se regrouper pour défendre leur place et leurs intérêts.Enda a mis des formations en place pour améliorer les conditions de travail desfemmes (construction d’infrastructures), renforcer leur capacité d’autofinancement,entrepreneuriale et développer leurs activités (formations de gestion desorganisations, en gestion et commercialisation, cours d’alphabétisation, accès14Le Monde selon les femmes - Rapport 2010__________________________________________________


aux ressources de la pêche amélioré), mais aussi pour accroître leur capacité politiqueet leur intégration aux instances locales de décision.Un travail de concertation et de formation sur les enjeux du secteur de la pêche,sur les questions liées à l’environnement et à la gestion durable a été réaliséavec les pêcheurs. Il a produit un changement significatif de leurs comportementsvis-à-vis de femmes.Il reste cependant une nécessité de renforcer les capacités de plaidoyer desfemmes et de favoriser les réseaux locaux et nationaux pour qu’elles constituentune véritable force de propositions. Cet objectif apparaitra dans le prochainplan d’action.____________________________________________________________________Z Au SénégalENDA PronatSuite à l’absence du programme d’alphabétisationpar faute de financement,Pronat a privilégié les ateliersd’information sur les droits et devoirset la sensibilisation des hommes pourappuyer la participation des femmesaux prises de décisions, mais aussirenforcer les activités génératrices derevenus pour renforcer le pouvoir économiquedes femmes.Il subsiste néanmoins un besoinaccru de cours d’alphabétisationpour renforcer le pouvoirde décision et l’autonomie desfemmes face à la gestion administrativedes moulins etbanques de céréales.__________________________________________________ Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 15


RÉSEAUXUne lutte efficace pour transformer les rapports de domination exige les effortscombinés de nombreux secteurs et organismes.Nous soutenons et développons des plaidoyers communs avec nos partenairesmais également en réseau avec d’autres associations dans différents pays :• différentes plates-formes dont : la PF Population et Développement, la PFMigration et Développement, la PF contre la spéculation financière, la PFVêtements propres, la PF Santé, la PF « Mariage et migration », le PF « suivide Beijing »• Association 21• ACODEV• le CNCD 11.11.11 et des ONG francophones• la CFD (Commission Femmes et Développement)• le Conseil des Femmes francophones de Belgique et Synergie Wallonie• le Conseil Wallonie-Bruxelles pour la Coopération Internationale• GRIAL—UCL• la MMF (Marche Mondiale des Femmes)• WIDE (Women In Development Europe)• Réseau PALABRAS (Afrique francophone et Amérique latine)• CECYM (Argentine)Voici quelques exemples de collaboration :• Genre et Objectifs du Millénaire - CFD• 50 ans d’indépendance du Congoavec la Synergie Cha Cha• Triptyque des recommandationssur la sécurité alimentaire - CFD16 Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 __________________________________________________


FINANCEMENTSLes financements de l’année2010 proviennent des membreset sympathisant-es qui ont effectuédes dons privés ainsi que desbailleurs qui ont apporté leur soutienà l’ONG : le CNCD, la DGD,le FAR (Fonds André Ryckmans),la Fondation Talitha-koum, leFonds social Maribel, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, le Ministèrede la Communauté Française (Education permanente, secteur non marchand),le WBI.Et demain… ?En 2011, le Monde selon les femmes voudrait aller encore plus loin dans sescombats. L’association développe et renforce des projets dans le cadre de sa secondeprogrammation du volet Sud. Les projets avancent concrètement sur leterrain grâce aux partenariats établis. Ces derniers s’inscrivent toujours dans unelogique de développement durable tout en préconisant une intégration genredans les projets.Pour accomplir cette démarche, le Monde selon les femmes est reconnu par laCoopération belge au développement. Grâce à un cofinancement, l’associationa la possibilité d’étendre encore plus loin son champ d’activité. Le principe de cecofinancement repose sur une relation multiplicatrice, c'est-à-dire : si le Mondeselon les femmes apporte 1 euro, la Coopération lui en assure 3.Le Monde selon les femmes cherche le soutien de celles et ceux qui désirent participerà la construction d’un monde solidaire, favoriser l’égalité entre les femmeset les hommes, permettre la réalisation de projets concrets au Nord et au Sud.Numéro de compte : BE24 3101-2173-9938En février 2010, suite à la catastrophe qu’a connu Haïti, le Monde selon lesfemmes diffusait un appel à dons pour assurer la relance de deuxassociations de femmes : la SOFA et ENFOFANM, qui travaillent pour lerespect des droits des femmes et la lutte contre les violences faites auxfemmes. En juin 2010, grâce à vous, ces ONG partenaires ont reçu chacune1800 euros. Nous vous en remercions encore.__________________________________________________Le Monde selon les femmes - Rapport 201017


QUELQUES CHIFFRES DE 2010Z 12 permanent-es, 64 membres de l’AG et 6 administratrices au CA.Z 9 stagiaires et une vingtaine de bénévoles ont contribué aux résultats endonnant du temps pour nos activités.Z 150 modules de formation, dont plus de 100 en collaboration avecd’autres associations.Z 2.900 personnes sont passées par les formations en genre etdéveloppement en 2010, on y compte 26% d’hommes.Z 2 recherches croisées Sud-Nord : sécurité alimentaire et violences - prostitution.Z 2.500 documents et outils pédagogiques téléchargés à partir de notre siteweb.Z 2.500 publications diffusées aux étudiants de 1er Bac à Louvain-la-Neuve.Z Une base de données avec 16.500 contacts.Z 6 publications genre, 33 articles dans la presse et 7 interventions dansdes programmes radio.Z 5.000 outils pédagogique et d’analyse genre sous forme de publicationsont été diffusées, plus de 1000 en Afrique.Z 16 vidéos diffusées via Youtube, 520 vues pour « la Marche Mondiale desfemmes 2010 ».Z 8.511 vues pour « Stop prostitution » et 1.011 pour « Palabras2010 ».Z 864 personnes suivent les actions du Monde selon les femmes viaFacebook.En tant qu’organisation en genre et développement, le Monde selon les femmesse soucie de l’impact qu’elle exerce sur l’environnement et la société. A partirde 2011, elle a donc décidé d’évaluer la quantité de CO² émis dans le cadre deses activités. Pour cela, elle se réfère à des indicateurs issus d’un canevas reconnu :le modèle GRI « Global reporting initiative ». Les résultats seront disponibles dansle prochain rapport d’activités.18 Le Monde selon les femmes - Rapport 2010 __________________________________________________


Pour toute information supplémentaire,n’hésitez pas à consulter notre site :www.mondefemmes.org__________________________________________________Le Monde selon les femmes - Rapport 201019


Rapport de 2010, Le Monde selon les femmes 2011Photos : © Le Monde selon les femmesIllustrations : © Clarice (www.clarice-illustrations.be)D/2011/7926-03


Le Monde selon les femmes18 rue de la Sablonnière1000 Bruxelles - Belgiquetél 32 2 223 05 12fax 32 2 223 15 12

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!