LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2009

yij78.org

LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2009

ANNEXE 1 : LES ZOOMS EN CHIFFRES (BAC + 4 ET PLUS) ■Zooms sur les natures de diplôme — p. 50Universités — p. 50Écoles d’ingénieurs — p. 52Écoles de commerce — p. 54Zooms sur les disciplines — p. 56Physique, Chimie, Biologie, Géologie — p. 56Ingénieur généraliste, Métallurgie, Mécanique, Aéronautique — p. 58Électronique, Informatique industrielle — p. 60Informatique, Télécommunications, Technologies Multimédia —Commercial, Marketing —Droit, Sciences politiques —Sciences humaines (hors IUFM) —Médical, Vétérinaire, Pharmacie, Paramédical, Social —p. 62p. 64p. 66p. 68p. 70ANNEXE 2 : LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3 ■Synthèse — p. 75Méthodologie — p. 75Qui sont les sortants Bac + 3 ? — p. 76Entre les études et l’emploi — p. 76Situation professionnelle —Les jeunes diplômés Bac + 3 en emploi —Les jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d’emploi —p. 78p. 79p. 88© Apec - Les jeunes diplômés en 2009 : situation professionnelle en 2010


SYNTHÈSE■SECTEUR PUBLIC/SECTEUR PRIVÉ : DESCARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTESLes diplômés de l’Université sont plus nombreux dans le secteur public (84%) quedans le secteur privé (50%). De fait, la proportion de jeunes diplômés issusd’écoles d’ingénieurs est deux fois plus faible (11% contre 21%) et les jeunesdiplômés issus d’écoles de commerce sont près de dix fois moins représentés.Concernant les conditions d’emploi, on constate peu de différence en termes d’accèsau statut de cadre (ou fonctionnaire A) entre les deux secteurs : 62% de jeunesdiplômés dans le secteur public, hors IUFM, contre 61% dans le secteur privé. Ladifférence se situe davantage au niveau du contrat de travail (75% en CDD/Contractueldans le secteur public, hors IUFM contre 31% dans le secteur privé).Le secteur privé offre une rémunération brute annuelle médiane supérieure :28 600 euros contre 26 400 euros dans le secteur public hors IUFM mais une rémunérationmoyenne légèrement supérieure dans le secteur public ( 28 400 eurosvs 28 100 euros dans le secteur privé).A la question posée aux jeunes diplômés en emploi dans l’enquête 2010 quant àleurs souhaits de travailler dans le secteur public ou dans le secteur privé, lesréponses montrent que c’est bien la qualité de l’emploi (niveau de rémunération,perspectives d’évolution dans l’entreprise, sécurité de l’emploi, intérêt des missions…) qui influe sur le niveau de satisfaction des jeunes diplômés et sur leurssouhaits ou non de passer du secteur public au secteur privé ou inversement.Et au total, ils sont respectivement 52% (secteur privé) et 55 % (secteur public)à envisager de travailler dans l’autre secteur.4©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


MÉTHODOLOGIE■CHAMP DE L’ENQUÊTE QUANTITATIVE 2010 AUPRÈS DES JEUNESDIPLÔMÉS BAC + 4 ET PLUS EN 2009Entre le 6 avril et le 4 mai 2010, l’Apec a réalisé son enquête téléphonique annuelle auprès de jeunes diplômés deniveau Bac + 4 ou plus sortant de l’enseignement supérieur en 2009.Population interrogéeUn échantillon de 4 040 répondants a été constitué à partir de trois principaux types de sources :●la base des jeunes diplômés inscrits à l’Apec ;●les listes des étudiants de plusieurs établissements d’enseignement supérieur partenaires de l’Apec, diplômés en2009 et ne s’étant pas réinscrits en 2010 ;●des fichiers complémentaires provenant de sites Internet destinés aux étudiants.Des filtres placés en début de questionnaire permettent de vérifier que le répondant répond aux critères d’éligibilité: avoir reçu en 2009 un diplôme (ou certificat) de niveau Bac + 4 ou supérieur ; être âgé de 20 à 30 ans (20 à32 pour les études médicales) ; avoir terminé ses études et être soit en recherche d’emploi, soit en emploi (sontdonc exclus de notre champ les jeunes qui poursuivent leurs études).STRUCTURE DE L’ÉCHANTILLON DE LA PROMOTION 2009(NIVEAU BAC + 4 ET PLUS)Répartition par sexe EN %Hommes 48Femmes 52Répartition par diplôme EN %Université (hors IUFM) 57Université Bac + 4 14Université Bac + 5 30Université Bac + 6, 7 ou 8 13IUFM 10École d'ingénieurs 16École de commerce 12Autre* 5* autres écoles de spécialitéRépartition par discipline de formation EN %Mathématiques, Chimie, Sciences de la vie, Physique, Sciences de la terre 10Ingénieur généraliste, Informatique industrielle, Électronique, Métallurgie,Mécanique, Aéronautique, BTP, Industrie18Informatique, Télécommunications, Multimédia 3Agronomie, Alimentaire, Environnement, Écologie 5Médical, Paramédical, Social, Socioculturel 9Gestion, Comptabilité, Administration, Gestion des ressources humaines,Marketing, Commercial, Économie17Tertiaire 3Droit, Fiscalité, Sciences politiques 10Sciences humaines (y compris IUFM) 18Lettres, Langues, Documentation 4Communication, Création, Imprimerie, Édition 3Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 20105


MÉTHODOLOGIELes nomenclaturesLes nomenclatures utilisées (secteurs, fonctions, disciplines) sont propres à ces études et ont été élaborées parl’Apec.6©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SITUATION DES SORTANTS 2009■LA SITUATION PROFESSIONNELLE DES DIPLÔMÉS DE LA PRO-MOTION 2009Au printemps 2010, l’Apec a réalisé son enquête annuelleauprès des jeunes diplômés de niveau Bac + 4 et plusde la promotion 2009, soit un an environ après l’obtentionde leur diplôme.Les autres enquêtes de conjoncture, et en particulierles Perspectives de l’emploi cadre (Apec, mars 2010),montrent que si la crise qui a touché l’ensemble del’économie a affecté l’emploi cadre, ce sont les nouveauxentrants qui ont été les plus atteints. Ainsi, sien 2009 les recrutements de cadres ont globalementreculé de 28% par rapport à 2008, c’est une baisse de35% qui affecte les recrutements de cadres débutants,c’est-à-dire possédant un an d’expérience au maximum.Et pour 2010, les prévisions des entreprises portent surune nouvelle baisse de 20% à 27% du volume de recrutementsde cadres débutants, la baisse d’ensemblen’étant que de 4% à 10%.D’autres études de l’Apec (comme La génération Y et sesrapports avec l’entreprise, décembre 2009) ont mis enévidence les difficultés particulières que pose la criseaux jeunes diplômés à la recherche de leur premieremploi, et l’anxiété que ce contexte fait peser sur eux.Ainsi, les diplômés de 2009 ont conscience de se trouveren concurrence avec de nombreux diplômés de lapromotion précédente. En effet, ces derniers n’ont toujourspas obtenu un premier emploi en raison des attitudesattentistes, comme le gel des recrutements, adoptéespar les entreprises dans ce climat d’incertitude.Léger recul du taux d’emploi des jeunes diplômésLa proportion de jeunes diplômés en emploi un an aprèsleur diplôme, à 64%, est en légère baisse par rapport àl’an dernier (- 4 points), tandis que celle toujours enrecherche de leur premier emploi augmente d’autant. Cetransfert entre catégories n’a rien de surprenant étantdonné la conjoncture défavorable pour l’emploi et, commeon l’a vu, particulièrement pour celui des jeunesdiplômés. Cependant, la chute du taux d’emploi est loind’être aussi forte qu’on aurait pu le penser. La raison enest que l’essentiel de la baisse a déjà eu lieu en 2009.SITUATION PROFESSIONNELLE DE LA PROMOTION 2009 (EN %)Promotion 2009interrogée en avril 201064 6 30Rappel Promotion 2008interrogée en avril 200968 7 25Rappel Promotion 2007interrogée en avril 200877 5 18En emploiEn recherched'un nouvel emploiEn recherched'un 1 er emploiBase : Ensemble des jeunes diplômés 2007, 2008, 2009Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 20107


SITUATION DES SORTANTS 2009Une baisse générale du taux d’emploi, mais plusaccentuée dans certaines disciplinesLa hiérarchie des disciplines selon les chances d’insertionqu’elles offrent à leurs diplômés n’est jamais totalementidentique d’une année à l’autre, mais ses grandeslignes ne changent pas.Les disciplines pour lesquelles les taux d’emploi et d’insertiondemeurent les plus élevés sont IUFM, Médical,pharmacie, paramédical, social : 20 points et plus au-dessusdes autres disciplines.TAUX D'EMPLOI ET TAUX D'ACCÈS À UN PREMIER EMPLOI SELON LA DISCIPLINE (EN %)En recherche d'emploi Taux d'accèsEn Premier Nouvel au premieremploi emploi emploi emploi*Ensemble des jeunes diplômés 64 30 6 70IUFM 95 5 0 95Médical, pharmacie, paramédical, socio-culturel 91 8 1 92Informatique, télécommunications, technologies multimédia 70 27 3 73Sciences humaines (hors IUFM) 65 30 5 70Lettres, langues, documentation 63 30 7 70Mathématiques 62 36 2 64Gestion, comptabilité, administration, RH 59 33 8 67Ingénieur généraliste, métallurgie, mécanique, aéronautique 59 38 3 62Finances, banque, assurance, tourisme, transport 58 34 8 66Électronique, productique 58 36 6 64Commercial, marketing 57 33 10 67Arts, édition, communication, journalisme 57 39 4 61Génie civil, BTP, autres spécialités industrielles 56 35 9 65Agronomie, alimentaire, environnement, écologie 53 34 13 66Économie 53 38 9 62Droit, sciences politiques, fiscalité 52 37 11 63Physique, chimie, biologie, géologie 49 43 8 57Base : Ensemble des jeunes diplômés 2009*Taux d'accès au premier emploi = taux d'emploi + taux de recherche d'un nouvel emploi = taux d'insertionSource : ApecIl n’est pas habituel, en revanche, de trouver les Scienceshumaines (hors IUFM) dans le haut du tableau, avec un tauxd’emploi de 65%. Il s’avère que cette discipline est tirée parle bon taux d’emploi des diplômés en psychologie (76%).Même chose pour Lettres, langues, documentation (63%) grâceaux bons taux des diplômés en langues étrangères appliquées(63%), en traduction (71%) et en documentation(83%).8©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SITUATION DES SORTANTS 2009ÉVOLUTION DU TAUX D'EMPLOI SELON LA DISCIPLINE (EN %)PromotionÉvolution2009 2008 2007 2009/2008Ensemble des jeunes diplômés 64 68 77 -4IUFM 95 98 98 -3Médical, pharmacie, paramédical, socio-culturel 91 80 89 +11Informatique, télécommunications, technologies multimédia 70 80 91 -10Sciences humaines (hors IUFM) 65 58 63 +7Lettres, langues, documentation 63 58 67 +5Mathématiques 62 68 78 -6Ingénieur généraliste, métallurgie, mécanique, aéronautique 59 66 84 -7Gestion, comptabilité, administration, RH 59 69 76 -10Finances, banque, assurance, tourisme, transport 58 64 83 -6Électronique, productique 58 69 85 -11Arts, édition, communication, journalisme 57 56 64 +1Commercial, marketing 57 62 72 -5Génie civil, BTP, autres spécialités industrielles 56 56 84 =Économie 53 52 65 +1Agronomie, alimentaire, environnement, écologie 53 69 74 -16Droit, sciences politiques, fiscalité 52 54 67 -2Physique, chimie, biologie, géologie 49 58 68 -9Base : Ensemble des jeunes diplômés 2007, 2008 et 2009Source : ApecLa baisse du taux d’emploi est plus forte chez lesdiplômés des écoles d’ingénieur et de commerceComme chaque année, on constate une différence detaux d’emploi assez nette selon la nature du diplôme. Ainsi,si les universitaires sont 59% à être en emploi, ce tauxs’élève à 64% pour les élèves des écoles d’ingénieurs et65% pour ceux des écoles de commerce.TAUX D’EMPLOI EN 2010 DE LA PROMOTION 2009 PAR NATURE DE DIPLÔME (EN %)École de commerceet de gestion65 728École d'ingénieurs64 531Université59 734En emploiEn recherched'un nouvel emploiEn recherched'un 1 er emploiBase : Ensemble des jeunes diplômés 2009Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 20109


SITUATION DES SORTANTS 2009Cependant, la baisse qui a affecté ces catégories de manièredifférentielle a eu pour effet de combler une partie del’écart entre elles, qui était plus important l’an dernier. Eneffet, il y avait alors 11-12 points d’écart entre le tauxd’emploi des diplômés des Universités et des écoles, tandisqu’il n’y en a plus que 5-6 cette année. Pour les diplômésdes écoles de commerce et d’ingénieurs, le taux d’emploia baissé de 8 points (contre 2 seulement pour les universitaires).Il peut s’agir d’une conséquence des exigences(salariales ou autres) plus élevées des diplômés des écoles,qui peuvent les rendre moins attractifs pour les entreprisesdans la période de crise que nous connaissons.ÉVOLUTION DU TAUX D'EMPLOI PAR NATURE DE DIPLÔME (EN %)PromotionÉvolution2009 2008 2007 2009/2008École de commerce et de gestion 65 73 81 -8École d'ingénieurs 64 72 88 -8Université 59 61 70 -2Base : Ensemble des jeunes diplômés 2007, 2008, 2009Source : ApecL’influence de la nature du diplôme dépend fortementde la disciplineMais la différence observée entre universités et écoles, entermes de taux d’emploi et d’insertion, vient-elle vraimentdu type d’établissement ? Ne peut-il pas s’agir de la conséquenceindirecte du fait que les écoles dispensent unenseignement moins académique, portant sur des disciplinesplus professionnalisées, dont le choix est en luimêmeune garantie de meilleure insertion ?Pour le savoir, on peut effectuer des comparaisons plus précisesdans lesquelles les conditions sont aussi égaliséesque possible. Afin d’établir une homogénéité des niveauxde diplôme, nous nous intéresserons uniquement aux Bac+ 5. Il convient également de ne considérer que des disciplinesenseignées tant dans les universités que dans lesécoles, aussi bien pour des raisons de cohérence qu’en raisonde la nécessité d’avoir des groupes d’effectifs suffisants.Pour comparer d’abord universités et écoles d’ingénieurs,on prendra deux groupes de disciplines : les sciences del’ingénieur (rassemblant Ingénieur généraliste, métallurgie,mécanique, aéronautique, Électronique, productique etGénie civil, BTP, autres spécialités industrielles) et l’informatique(Informatique, télécommunications, technologiesmultimédia).TAUX D’EMPLOI ET D’INSERTION DES DIPLÔMÉS DES UNIVERSITÉS ET DES ÉCOLES D’INGÉNIEURSÀ NIVEAU ET DISCIPLINE COMPARABLES (EN %)Université Écoles d'ingénieurs Avantage relatif des écolesSciences de l'ingénieurEn emploi 41 64 +23En recherche d'un nouvel emploi 6 4En recherche d'un premier emploi 53 32Taux d'insertion* 47 68 +21InformatiqueEn emploi 64 71 +7En recherche d'un nouvel emploi 5 2En recherche d'un premier emploi 31 27Taux d'insertion 69 73 +4TotalTaux d'emploi 46 65 +19Taux d'insertion 52 69 +17Base : Ensemble des jeunes diplômés 2009*Taux d'insertion = taux d'emploi + taux de recherche d'un nouvel emploiSource : Apec10©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SITUATION DES SORTANTS 2009La première constatation qui découle de cette comparaisonest qu’à niveau et discipline équivalents, les ingénieursbénéficient d’un avantage par rapport aux universitaires.Cependant cet avantage varie selon les disciplines. Pourles sciences de l’ingénieur, il est de plus de 20 pointsd’écart en termes de taux d’emploi et de taux d’insertion.En revanche, pour l’informatique, il est beaucoup plusmodeste.Pour réaliser une comparaison entre universitaires et diplômésd’écoles de commerce, nous nous intéresserons à lagestion (Gestion, comptabilité, administration, RH) et aucommerce (Commercial, marketing).TAUX D’EMPLOI ET D’INSERTION DES DIPLÔMÉS DES UNIVERSITÉS ET DES ÉCOLES DE COMMERCE ET DE GESTIONÀ NIVEAU ET DISCIPLINE COMPARABLES (EN %)UniversitéÉcoles de commerce Avantage relatifet de gestion des écolesGestionEn emploi 56 72 +16En recherche d'un nouvel emploi 6 4En recherche d'un premier emploi 38 24Taux d'insertion* 62 76 +14Commercial, marketingEn emploi 58 57 -1En recherche d'un nouvel emploi 9 11En recherche d'un premier emploi 33 32Taux d'insertion 67 68 +1TotalTaux d'emploi 56 70 +14Taux d'insertion 62 75 +13Base : Ensemble des jeunes diplômés 2009*Taux d'insertion = taux d'emploi + taux de recherche d'un nouvel emploiSource : ApecDans les disciplines de gestion, l’avantage des diplômésd’écoles de commerce par rapport aux universitaires est dumême ordre que celui observé chez les ingénieurs. Cependant,c’est différent en Commercial, marketing. Pour ces disciplines,les universitaires de niveau Bac + 5 entrent apparemmentà armes égales sur le marché de l’emploi avec lestitulaires d’un diplôme d’école de commerce de mêmeniveau.En Commercial, marketing et en Informatique les diplômésdes Universités ne sont pas, ou quasiment pas, défavoriséssur le marché par rapport à leurs concurrents issus desécoles. Il s’agit de disciplines pour lesquelles la demandede la part des entreprises est très forte. Pour pourvoir lespostes disponibles, les recruteurs sont donc conduits àn’exclure personne. Ceci est particulièrement vrai dans certainssecteurs comme celui de la distribution dans lequelles jeunes diplômés sont moins enthousiastes à vouloir travailler.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201011


SITUATION DES SORTANTS 2009L’obtention d’un emploi demeure fonction du niveau dediplômeSi l’on exclut les diplômés des IUFM (pour lesquels l’insertion,sauf cas exceptionnel, est un processus automatique),on constate que les jeunes diplômés sont d’autantplus souvent en emploi qu’ils possèdent un diplôme deniveau élevé. C’est le cas de 50% des titulaires d’un diplômede niveau Bac + 4, de 60% des Bac + 5, et de 75% desBac + 6 ou plus.TAUX D'EMPLOI EN 2010 DE LA PROMOTION 2009 PAR NIVEAU DE DIPLÔME (EN %)Bac + 6, 7 ou 875 6 19Bac + 560 535Bac + 4 (hors IUFM)50 1337En emploiEn recherched'un nouvel emploiEn recherched'un 1 er emploiBase : Ensemble des jeunes diplômés 2009Source : ApecNon seulement les diplômés de niveau Bac + 6 ou plusdemeurent les plus favorisés en termes d’emploi et d’insertion,mais de plus ils sont les seuls à voir leur situationprogresser légèrement par rapport à l’an dernier, avecun taux d’emploi en hausse de 3 points (celui des niveauxmoins élevés baissant en revanche de 6 points). Ce résultatse comprend mieux quand on sait qu’il s’agit dediplômes de disciplines médicales (4 cas sur 10) et technologiques,dans lesquelles l’insertion est généralementaisée.ÉVOLUTION DU TAUX D'EMPLOI PAR NIVEAU DE DIPLÔME (EN %)PromotionÉvolution2009 2008 2007 2009/2008Bac + 6, 7 ou 8 75 72 81 +3Bac + 5 60 65 76 -6Bac + 4 (hors IUFM) 50 56 67 -6Base : Ensemble des jeunes diplômés 2007, 2008, 2009Source : Apec12©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SITUATION DES SORTANTS 2009■L’ACCÈS AU PREMIER EMPLOIDans ce chapitre sont examinées les modalités d’accèsau tout premier emploi après l’obtention du diplôme. 70%des jeunes diplômés de 2009 ont déjà eu un premieremploi au moment de l’enquête. Dans leur grande majorité(3 cas sur 4), ils y sont toujours en poste. Ces chiffressont quasi-identiques à ceux déjà observés en 2009.RÉPARTITION DES PREMIERS EMPLOIS (EN %)Part des jeunes diplômés …Actuellement dans leur premier emploi 76Actuellement dans un emploi qui n'est pas leur premier emploi 15Au chômage mais ayant déjà occupé un premier emploi 9Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2008Source : ApecLa recherche du premier emploiDURÉE DE RECHERCHE DU PREMIER EMPLOI(EN % CUMULÉ)748185939596644930Moinsde 1 mois1 mois 2 mois 3 mois 4 mois 5 mois 6 mois 7 mois 8 moisBase : Premier emploi des jeunes diplômés 2009Source : ApecLa durée médiane de recherche d’emploi augmente un peupar rapport à l’enquête 2009. En effet, l’an dernier, elleétait inférieure à 1 mois, tandis que cette année elle estde 1 mois exactement.Le délai de réaction des entreprises ne varie pasComme les deux années précédentes, les entreprises ontréagi à l’acte de candidature des jeunes diplômés dansun délai de moins de huit jours dans sept cas sur dix.DÉLAI DE RÉACTION DE L'ENTREPRISE À LA CANDIDATURE (PREMIER EMPLOI) (EN %)1 jour ou moins 322 à 6 jours 257 jours 14Moins de 8 jours 718 à 15 jours 1416 à 30 jours 10Plus de 30 jours 58 jours et plus 29Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2009Exemple de lecture : 71% des jeunes déclarent avoir eu une réponse de l’entreprise à leur candidature en moins de 8 joursSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201013


SITUATION DES SORTANTS 2009L’entrée en fonction se fait le plus souvent dans les deuxsemaines qui suivent le premier entretienégal à deux semaines pour plus de la moitié des jeunesdiplômés, sans changement par rapport à l’an dernier.Le délai entre le premier entretien d’embauche et l’entréeen fonction dans le premier emploi est inférieur ouDÉLAI ENTRE LE PREMIER ENTRETIEN ET L'ENTRÉE EN FONCTION (EN %)Moins d'une semaine 161 semaine 222 semaines 162 semaines ou moins 543 semaines 114 semaines 105 à 8 semaines 143 à 8 semaines 359 à 12 semaines 513 à 16 semaines 2Plus de 16 semaines 48 semaines et plus 11Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2009Source : ApecStabilité des moyens d’obtention du premier emploiSi les offres d’emploi sur Internet sont toujours un desprincipaux moyens d’obtenir son premier emploi, cettevague d’enquête enregistre la disparition quasi-totale desoffres presse. L’importance du réseau se confirme nettement.MOYENS POUR TROUVER LE PREMIER EMPLOI (EN %)Promotion 2009 Promotion 2008Approche directe 25 26Candidatures spontanées par courrier 11 9Dépôt de CV sur Internet 7 9Candidatures spontanées sur Internet 5 6Salon, forum de recrutement 2 2Offres d'emploi 24 24Offres d'emploi sur Internet 16 17Affichées dans un organisme pour l'emploi 6 4Transmises par l'établissement de formation 2 2Offres d'emploi presse - 1Réseaux 21 18Hors Internet 20 17Sur Internet 1 1À la suite d'un stage 14 16Concours 10 10Autres* 6 6Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2008 et 2009Source : Apec*Cabinet de recrutement ou d’intérim, création d'entreprise, autres14©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SITUATION DES SORTANTS 2009Pas de tendance dans l’évolution du moment du début de larecherche d’emploidiplôme. Cette proportion n’a guère varié au cours desdernières années, fluctuant autour de 60%.La majorité des jeunes diplômés déclare avoir commencéleur recherche d’emploi avant même l’obtention de leurLA RECHERCHE DU PREMIER EMPLOI A DÉMARRÉ… (EN %)Promotion2009 2008 2007… avant l'obtention du diplôme 57 61 57... dès l'obtention du diplôme 14 15 14… après l'obtention du diplôme 29 24 29Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2007, 2008, 2009Source : ApecDans près de la moitié des cas, les jeunes diplômés ont envoyéun maximum de dix CV46% des jeunes diplômés ayant déjà eu un premier emploidéclarent avoir envoyé 10 candidatures ou CV ou moins,sans changement par rapport à l’an dernier.NOMBRE DE CV ENVOYÉS (PREMIER EMPLOI) (EN %)0 131 à 10 3211 à 30 1931 à 50 14Plus de 50 22Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2009Source : ApecLes jeunes diplômés sont de moins en moins nombreux à jugerleur premier emploi à la hauteur de leur qualificationPar rapport à l’an dernier, le pourcentage de jeunes diplômésestimant que leur premier emploi correspondait à leurqualification ne connaît qu’une baisse faible. Celle-ci sesitue cependant dans le prolongement de la baisse déjàobservée l’an dernier (- 5 points par rapport à l’annéeprécédente). Comme sur d’autres aspects, c’est en 2009qu’une chute a eu lieu, mais elle ne se reproduit pas cetteannée d’une manière aussi abrupte. Il n’en demeurepas moins que la tendance est nette, et qu’elle traduitclairement la dégradation progressive de la relation entreformation et emploi pour les jeunes diplômés.DIRIEZ-VOUS DE VOTRE PREMIER EMPLOI … (EN %)Promotion2009 2008 2007Qu'il correspondait à votre qualification 63 65 70Qu'il était en-dessous de votre qualification 34 33 28Qu'il était au dessus de votre qualification 3 2 2Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2007, 2008, 2009Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201015


SITUATION DES SORTANTS 2009Les départs du premier emploiLa fin de contrat, principal motif de départ du premier emploisur 10). Les départs volontaires (démission ou fin depériode d’essai à l’initiative du salarié) ne représententque moins de 2 cas sur 10.C’est toujours une fin de contrat à durée déterminée quimet fin au premier emploi dans la majorité des cas (7MOTIFS DE DÉPART DU PREMIER EMPLOI (EN %)Jeunes diplômésEn rechercheayant déjà En emploi d’un nouvelun premier emploiemploiFin de CDD 68 64 74Démission 16 21 9Départ négocié 8 7 9Licenciement 4 5 3Fin de période d'essai à l'initiative de l’employeur 3 2 4Fin de période d'essai à l'initiative du salarié 1 1 1Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2009Source : ApecConcernant les départs volontaires, le souhait de trouverun emploi plus en adéquation avec ses projets est unmotif moins fréquemment cité qu’il y a un an, de mêmeque l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Parmiles « autres » raisons qui sont en hausse, on note lareprise des études, vraisemblablement liée au désir d’êtremieux armé dans un contexte économique plus concurrentiel.Plutôt que de partir chercher un meilleur poste, lesjeunes diplômés semblent plus enclins à quitter un premieremploi insatisfaisant pour compléter leur formation.RAISONS DES DÉPARTS VOLONTAIRES (EN %)Promotion Promotion Promotion2009 2008 2007Pour un poste en adéquation avec vos projets, vos études 52 70 68Pour une meilleure rémunération 31 36 42Pour un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée 20 30 15En raison de l'ambiance de l'entreprise 13 16 12En raison d'une mésentente avec votre supérieur hiérarchique 10 14 19Pour une autre localisation géographique 9 17 19Autres 47 24 24Base : Premier emploi des jeunes diplômés 2007, 2008, 2009Plusieurs réponses possibles, total supérieur à 100%Source : Apec16©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI64% des jeunes diplômés de la promotion 2009 sonten emploi au moment de l’interrogation. Le tauxd’emploi baisse de 4 points par rapport à la promotionprécédente.Parmi les jeunes en emploi, 83% sont actuellementdans leur premier emploi (contre 86% pour la promotion2008 et 87% pour celle de 2007).Pour ceux qui sont en emploi, 60% ont trouvé leuremploi actuel en moins de deux mois. Ils étaient 66%des diplômés de la promotion 2008 à avoir trouvé dansce délai et 68% des diplômés de 2007.Les jeunes diplômés de la promotion 2009 sont entréssur le marché de l’emploi dans un contexte de crise.S’ils ne voient pas leur situation se dégrader aussi brutalementque leurs prédécesseurs, ils subissent toutefoisles conséquences de cette conjoncture peu favorable.Ce qui explique un taux d’emploi qui déclinepour la deuxième année consécutive, mais de façonmoins abrupte cette année, et une durée de recherched’emploi qui tend à se rallonger.TAUX D’EMPLOI (EN %)Promotion2009 2008 2007 2006Jeunes diplômés en emploi 64 68 77 75Dont actuellement dans leur premier emploi 83 86 87 85Base : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecUne efficacité reconnue : les offres d’emploi et l’approche directeMOYEN D'OBTENTION DE L’EMPLOI ACTUEL (EN %)Promotion2009 2008 2007Réponse à une offre d'emploi 26 25 25Offres d'emploi sur Internet 18 19 18Affichée dans un organisme pour l'emploi 6 3 4Transmise par l'établissement de formation 2 2 2Offres d’emploi presse - 1 1Approche directe 25 24 27Candidatures spontanées par courrier 11 7 7Dépôt de CV sur Internet 7 9 12Candidatures spontanées par Internet 5 6 6Salon, forum de recrutement 2 2 2Relations, réseaux 20 18 16Hors Internet 19 17 14Sur Internet 1 1 2À la suite d'un stage 12 14 12Concours 11 14 14Autres* 6 5 6Base : Jeunes diplômés en emploi*Cabinet de recrutement ou d’intérim, création d'entreprise, autresSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201017


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOILa réponse à une offre d’emploi et l’approche directe restentles principaux moyens d’accès à un emploi. Ils ontété utilisés respectivement par 26% et 25% des jeunesen emploi.En matière d’approche directe, l’efficacité des candidaturesspontanées par courrier est démontrée (+4 points par rapportà la promotion précédente), à l’inverse des dépôtsde CV sur Internet qui sont de moins en moins utilisés (7%pour la promotion 2009, 9% pour celle de 2008 et 12%celle de 2007).Le recours aux relations et réseaux ne cesse de progresser: 20% des jeunes en emploi ont fait appel à ce canal(+2 points par rapport à la promotion 2008 et +4 pointspar rapport à celle de 2007), et plus particulièrement levolet « Hors Internet » des relations et réseaux, de plusen plus utilisé.L’accès à l’emploi à la suite d’un stage ou via un concourssemble moins efficace : 12% des jeunes ont obtenu leuremploi suite à un stage (-2 points par rapport à la promotionprécédente) et 11% suite à un concours (-3points).Le canal Internet (tous moyens confondus) a permis à 31%des jeunes d’accéder à un emploi, soit - 4 points par rapportà la promotion 2008. Ce moyen semble connaître unessoufflement après un fort engouement.■LES DÉBOUCHÉS DES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOIPrès des trois quarts des jeunes diplômés dans les ServicesSECTEURS D'ACTIVITÉ (EN %)SERVICES dont : 72Enseignement, formation 19Autres services* 17Santé, action sociale 14Banque, assurance 6Ingénierie, R&D 6Administration publique, activités associatives 5Activités informatiques 5INDUSTRIE dont : 19Autres industries** 9Automobile, autres matériels de transport 4Agroalimentaire 2Industrie pharmaceutique 2Métallurgie, mécanique 2COMMERCE, HÔTELLERIE 6CONSTRUCTION 3Base : Jeunes diplômés en emploi* Publicité, études de marché, Agences de communication, Audit, conseil et gestion desentreprises…** Industrie aéronautique et spatiale, Production et distribution d’électricité, de gaz…Source : ApecPlus de la moitié des jeunes diplômés (50%) exercent uneactivité dans l’Enseignement et la formation, les Autresservices, et la Santé, action sociale.L’industrie emploie 19% d’entre eux, principalement dansles Autres industries et l’Automobile, autres matériels detransport.18©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOILes Ressources humaines, enseignement, le principal débouchéFONCTION OCCUPEE DANS L’EMPLOI ACTUEL (EN %)Ressources humaines, enseignement 23Études, recherche, développement 16Gestion, finance, administration 14Santé, social, culture 14Commercial, marketing 11Services techniques 7Informatique 6Communication, création 5Production industrielle, travaux et chantiers 3Direction d’entreprise 1Base : Jeunes diplômés en emploiSource : Apec23% des jeunes diplômés de la promotion 2009 exercentdans la fonction Ressources humaines, enseignement,principalement en Formation continue et initiale, et Enseignement.Les Études, recherche, développement emploient 16%d’entre eux. Ces derniers occupent des postes en études,conception et recherche (ingénieur études et recherche,ingénieur recherche et développement…).D’autres fonctions recrutent dans des proportions à peuprès identiques : la Gestion, finance, administration, laSanté, social, culture et le Commercial, marketing.De nombreuses opportunités dans les très grandesentreprisesPlus de la moitié des jeunes diplômés en emploi de la promotion2009 ont été recrutés par des entreprises de trèsgrande taille. En effet, 51% des jeunes diplômés de 2009travaillent dans des entreprises de plus de 1 000 salariés.Par rapport à l’année précédente, la répartition des jeunesdiplômés par taille d’entreprise reste à peu près identique: les entreprises de plus de 5 000 salariés recrutentla plus grande proportion des jeunes diplômés (40%),viennent ensuite les PME de moins de 20 salariés (15 %),et celles de 20 à 99 salariés (13%).Toutefois sur les quatre dernières enquêtes, on observeune tendance : les grandes entreprises (celles de 5 000salariés et plus) recrutent une proportion de plus en plusimportante de jeunes diplômés (+7 points par rapport àla promotion 2006). On observe la tendance inverse, maisdans une moindre mesure, pour les entreprises de 1 000à 4 999 salariés (-3 points par rapport à la promotion2006).TAILLE DE L'ENTREPRISE (EN %)Promotion2009 2008 2007 2006Moins de 20 salariés 15 14 14 16De 20 à 99 salariés 13 13 12 13De 100 à 249 salariés 8 9 8 9De 250 à 499 salariés 7 7 8 8De 500 à 999 salariés 6 6 6 7De 1000 à 4 999 salariés 11 12 14 14Plus de 5 000 salariés 40 39 38 33Base : Jeunes diplômés en emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201019


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOIUn emploi de moins en moins jugé conforme à laqualification par les non cadresLa conjoncture actuelle oblige les jeunes diplômés àaccepter des emplois pas toujours conformes à leurs souhaits.Les jeunes diplômés de la promotion 2009, touchéspar cette tendance comme leurs prédécesseurs, déclarentà 66% que leur emploi correspond à leur qualification. Ilsétaient 67% de la promotion 2008 à être de cet avis.Les diplômés de la promotion 2008 ont été les premiersconcernés par la crise et les effets de la mauvaise conjoncturese sont fait rapidement et brutalement ressentir. Cequi explique que la proportion des jeunes de la promotion2008 déclarant une adéquation entre leur emploi etleur formation ait baissé de 7 points par rapport à la promotionprécédente. La crise s’installant, cette tendances’accentue cette année, mais de façon moindre.ADÉQUATION EMPLOI-QUALIFICATION (EN %)PromotionL'emploi actuel… 2009 2008 2007correspond à la qualification 66 67 74est en-dessous de la qualification 32 31 24est au-dessus de la qualification 2 2 2Base : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecLes cadres sont 84% à déclarer que leur emploi correspondà leur qualification. Ils étaient à peu près la mêmeproportion pour la promotion 2008.Les agents de maîtrise et les employés jugent plus durementcette adéquation. Ils sont respectivement 45% et30% à considérer leur emploi conforme à leur qualification,soit -4 points pour les agents de maîtrise et -2points pour les employés par rapport à la promotion précédente.Ce phénomène est d’autant plus renforcé par lacrise, car ils sont obligés d’accepter des emplois qui neles satisfont pas.On remarque par ailleurs que ces proportions sont identiquesà celles de la promotion 2006 quant aux déclarationssur l’adéquation entre l’emploi et la qualification desagents de maîtrise et des employés.ADÉQUATION EMPLOI-QUALIFICATION SELON LE STATUT (EN %)Cadre Agent de maîtrise EmployéPromotion Promotion PromotionL'emploi actuel… 2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006correspond à la qualification 84 83 86 86 45 49 57 45 30 32 39 30est en-dessous de la qualification 14 15 12 12 54 51 42 54 68 66 59 69est au-dessus de la qualification 2 2 2 2 1 - 1 1 2 2 2 1Base : Jeunes diplômés en emploiSource : Apec20©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI■DES CONDITIONS D’EMPLOI QUI SE DÉTÉRIORENT POUR LAPROMOTION 2009Une précarisation qui s’installeEn dehors des sortants d’IUFM qui accèdent massivementà la titularisation après leur stage, les diplômés dela promotion de 2009 se voient moins fréquemment proposerdes contrats à durée indéterminée : 47% d’entreeux sont en CDI, soit une baisse de 7 points par rapportà la promotion précédente. La proportion des titulairesd’un CDD se situe, quant à elle, à 44%, soit +5 pointspar rapport à la promotion 2008.À l’inverse de la vague précédente, ce sont les diplômésd’écoles de commerce les mieux lotis : 71% d’entre euxsont en CDI, devançant les jeunes ingénieurs. 64% desdiplômés d’écoles d’ingénieurs de la promotion 2009 ontun contrat pérenne, et seulement 35% des universitaires.Concernant les jeunes ingénieurs et les universitaires, laproportion d’entre eux disposant d’un CDI a fortementbaissé par rapport à la promotion précédente, respectivementde 11 et de 9 points.En parallèle, la part des titulaires de CDD parmi cesjeunes ingénieurs et ces universitaires a augmenté : 29%des ingénieurs sont en CDD (contre 23% pour la promotionprécédente), ils sont 54% parmi les universitaires(contre 48% pour la promotion 2008), alors que cetteproportion baisse de 2 points pour les diplômés d’écolesde commerce.La poursuite de la crise s’accompagne d’une précarisationqui se généralise ; elle touche plus particulièrementles jeunes ingénieurs et les universitaires de la promotion2009.Les jeunes ingénieurs au même titre que les autres diplôméssont concernés par la crise, et à ce titre doiventaccepter des contrats précaires faute de mieux. Ils sontde la même façon que les autres jeunes diplômés exposésà la crise, perdant une partie de leurs avantages.68% des jeunes diplômés de la promotion 2009 en contratpérenne ont obtenu leur CDI dès l’embauche, contre 72%pour la promotion précédente (soit une baisse de 4points).Pour les jeunes diplômés en contrat temporaire, la duréemoyenne des CDD est de 11 mois ; elle était de 10,5 moisl’année précédente.NATURE DU CONTRAT DE TRAVAIL SELON LA NATURE DU DIPLÔME (EN %)Ensembledes jeunes École École de Universitédiplômés d'ingénieurs commerce(hors IUFM)Promotion Promotion Promotion Promotion2009 2008 2007 2009 2008 2007 2009 2008 2007 2009 2008 2007CDI / titularisé 47 54 61 64 75 77 71 72 77 35 44 51CDD / contractuel 44 39 31 29 23 19 22 24 17 54 48 39Intérim 5 4 4 5 1 2 5 3 4 6 4 5Autres (CES, contratde professionnalisation, 4 3 4 2 1 2 2 1 2 5 4 5stage…)Base : Jeunes diplômés en emploi (hors IUFM)Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201021


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOIMais un accès au statut de cadre qui se maintient63% des jeunes diplômés en emploi ont le statut decadre, cette proportion connaît une légère baisse par rapportà la promotion précédente. La part des jeunes ayantle statut d’agent de maîtrise est quant à elle de 11%,elle augmente de 2 points.La crise participe pour la deuxième année à une détériorationdes conditions d’emploi. La part des jeunesdiplômés disposant du statut cadre est la plus basse deces quatre dernières années.STATUT DANS L'EMPLOI (EN %)Promotion2009 2008 2007 2006Cadre (ou fonctionnaire A) 63 64 70 66Agent de maîtrise (ou fonctionnaire B) 11 9 9 11Employé (ou fonctionnaire C) 26 27 21 23Base : Jeunes diplômés en emploiSource : Apec87% des jeunes ingénieurs en emploi ont le statut decadre. Même si cette proportion baisse de 3 points parrapport à la promotion 2008, l’accès au statut cadre estrelativement plus aisé chez les jeunes ingénieurs. Forcésd’accepter des conditions de travail moins intéressantesqu’auparavant, ils bénéficient toujours de conditionsplus favorables que leurs homologues.Les universitaires accèdent encore difficilement au statutde cadre. Ils ne sont qu’un peu plus de la moitié àbénéficier de ce statut : 52% contre 55% lors de la vagueprécédente. En période de crise, cette tendance s’accentuepour ces derniers.À l’inverse de leurs homologues, la proportion des jeunesissus des écoles de commerce disposant du statut decadre a augmenté de 2 points : 70% contre 68% pour lapromotion précédente.STATUT DANS L’EMPLOI SELON LA NATURE DU DIPLÔME (EN %)École d'ingénieurs École de commerce UniversitéPromotion Promotion Promotion2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006Cadre (ou fonctionnaire A) 87 90 92 91 70 68 72 70 52 55 60 53Agent de maîtrise(ou fonctionnaire B)4 3 4 4 12 10 10 11 11 11 13 14Employé (ou fonctionnaire C) 9 7 4 5 18 22 18 19 37 34 27 33Base : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecLe statut de cadre, lorsqu’il est accordé, l’est généralementdès l’embauche : cela a été le cas pour 96% desjeunes cadres. Les jeunes diplômés de la promotion 2008disposant du statut de cadre avaient dans la même proportionaccédé à ce statut dès l’embauche.98% des jeunes ingénieurs cadres l’ont été dès l’embauche,contre 94% pour les universitaires ; les diplômésd’écoles de commerce se situant dans la moyenne(96%).De la même façon que la nature du diplôme et le statutdans l’emploi sont fortement liés, le type de contrat detravail et le statut dans l’emploi le sont également. Lestitulaires d’un CDI disposent pour une grande proportiondu statut de cadre (72%). Parmi les détenteurs d’un CDD,ils ne sont que 54% à avoir ce statut.On peut noter une légère évolution par rapport aux jeunesdiplômés de la promotion 2008 : 74% des titulaires d’unCDI avaient le statut de cadre et 51% des détenteurs d’unCDD. Le statut cadre tend à être moins associé au CDI,et plus intégré au CDD.Cette tendance est à mettre en relation avec l’augmentationdes CDD. Les ingénieurs sont particulièrementconcernés par ce phénomène, et ce sont eux qui accèdentplus fréquemment au statut de cadre.22©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOIEn conclusion, la conjoncture actuelle continue de produireses effets négatifs sur l’emploi des jeunes diplôméset notamment les conditions d’emploi. Pour cettevague d’enquête (jeunes diplômés de la promotion2009), ce sont les ingénieurs et les universitaires quise sont vus offrir des conditions moins avantageuses,notamment en termes d’obtention d’un contrat pérenneet d’accès au statut cadre. Même si les ingénieurs sontmieux lotis que les universitaires, on remarque qu’ils perdentcertains de leurs avantages.Quant aux diplômés d’écoles de commerce, ils semblentmoins ressentir les effets de la crise.Une rémunération médiane stable par rapport à l’anpasséLa rémunération moyenne, quant à elle, augmente ; ellese situe à 27 400 euros bruts annuels.La rémunération médiane annuelle pour l’ensemble desjeunes diplômés de 2008 s’élève à 26 400 euros bruts.Elle est identique à celle de l’année précédente.SALAIRE DES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI(EN EUROS BRUTS PAR AN)Promotion2009 2008 2007 2006Médiane 26 400 26 400 27 300 26 000Moyenne 27 400 27 000 27 300 26 100Base : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecLa nature du diplôme constitue un élément discriminantde la rémunération. Pour les jeunes ingénieurs, la rémunérationmoyenne s’élève à 31 300 euros bruts, 30 100euros bruts pour les jeunes issus des écoles de commerce,et 26 800 euros bruts pour les universitaires. Saufpour cette dernière catégorie, les rémunérationsmoyennes ont baissé.SALAIRE DES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI SELON LA NATURE DE LEUR DIPLÔME(EN EUROS BRUTS PAR AN)École d'ingénieurs École de commerce UniversitéPromotion Promotion Promotion2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006Médiane 31 500 32 000 31 200 30 000 29 900 31 000 30 000 30 300 25 000 24 600 26 400 24 000Moyenne 31 300 31 700 31 000 30 100 30 100 31 200 30 400 29 700 26 800 25 900 26 700 24 600Base : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecLe statut dans l’emploi est également un élément discriminantde la rémunération, les cadres bénéficiant desrémunérations les plus élevées. Pour ces derniers, la rémunérationmoyenne s’élève à 30 900 euros bruts, 22 400euros bruts pour les agents de maîtrise et 20 600 eurosbruts pour les employés.Toutes les rémunérations moyennes ont baissé sauf pourles cadres.SALAIRE DES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI SELON LE STATUT(EN EUROS BRUTS PAR AN)Cadre Agent de maîtrise EmployéPromotion Promotion Promotion2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006Médiane 30 000 30 000 30 000 29 900 22 500 22 600 22 200 22 200 19 800 20 400 19 500 18 200Moyenne 30 900 30 400 30 200 29 100 22 400 23 600 23 200 23 000 20 600 20 800 20 000 17 700Base : Jeunes diplômés en emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201023


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI■AU TOTAL, LES JEUNES DIPLÔMÉS SONT PLUTÔT SATISFAITSLa satisfaction globale quant à l’emploi occupé continuede baisser légèrement. 87% des jeunes de la promotion2009 se déclarent satisfaits de leur emploi actuel (-1point par rapport à la promotion précédente). À noter quela part des très satisfaits baisse de 4 points par rapportà la promotion 2008.SATISFACTION GLOBALE PAR RAPPORT À L’EMPLOI ACTUEL (EN %)Promotion2009 2008 2007 2006Satisfaits 87 88 92 91Très satisfaits 33 37 39 38Plutôt satisfaits 54 51 53 53Insatisfaits 13 12 8 9Plutôt pas satisfaits 9 8 6 6Pas du tout satisfaits 4 4 2 3Base : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecSelon le statut dans l’emploi, les niveaux de satisfactionquant à l’emploi occupé diffèrent. Les cadres sont les plussatisfaits : 95% se disent satisfaits de leur emploi actuel.Leur niveau de satisfaction a peu évolué. Par contre lapart des très satisfaits parmi les jeunes cadres a fortementbaissé, de 7 points : de 45% pour la promotion 2008à 38% pour la promotion 2009.Par rapport à la promotion précédente, la satisfactiondes agents de maîtrise et des employés a reculé de façonimportante : -6 points pour les agents de maîtrise et -7points pour les employés. Et chez les agents de maîtrise,la proportion des très satisfaits a baissé de 8 points parrapport à la promotion précédente.On peut noter par ailleurs que la satisfaction déclarée parles agents de maîtrise et les employés a atteint un maximumavec la promotion 2007, et que depuis, les niveauxde satisfaction n’ont cessé de décroître.SATISFACTION GLOBALE PAR RAPPORT À L’EMPLOI ACTUEL SELON LE STATUT OCCUPÉ (EN %)Cadres Agents de maîtrise EmployésPromotion Promotion Promotion2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006 2009 2008 2007 2006Satisfaits 95 94 95 95 83 89 92 89 68 75 81 75Très satisfaits 38 45 44 43 25 33 38 32 21 20 24 23Plutôt satisfaits 57 49 51 52 58 56 54 57 47 55 57 52Insatisfaits 5 6 5 5 17 11 8 11 32 25 19 25Plutôt pas satisfaits 4 5 4 4 15 9 7 8 19 17 11 14Pas du tout satisfaits 1 1 1 1 2 2 1 3 13 8 8 11Base : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecOn peut supposer que, de la même façon que le statutdans l’emploi influe sur la satisfaction quant à l’emploioccupé, la nature du contrat a également une incidence.Pour les diplômés de la promotion 2009, cet élémentinflue, mais peu : 34% des titulaires d’un CDI se disenttrès satisfaits contre 30% des détenteurs d’un CDD.Les réponses des jeunes diplômés de la promotion précédenteétaient plus tranchées : 44% des titulaires d’un CDIdéclaraient être très satisfaits (soit +10 points par rapportaux diplômés 2009) contre 30% des titulaires d’unCDD.Là encore les répercussions de la crise actuelle se fontressentir. En raison du marché de l’emploi peu favorable,les jeunes diplômés sont obligés d’accepter des emploispas toujours conformes à leurs souhaits. Et même s’ils sonttitulaires d’un contrat pérenne, les jeunes diplômés nedéclarent pas un niveau de satisfaction très élevé.24©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOILes aspects de l’emploi occupé qui apportent le plus desatisfaction sont :- l’intégration dans l’entreprise (57% de très satisfaits),- l’autonomie dans le travail (55%),- l’ambiance de travail (52%),- les relations avec le supérieur hiérarchique (50%).Ces composantes sources de satisfaction sont les mêmesque celles énoncées par les jeunes diplômés de la promotionprécédente.À l’inverse, celles qui apportent le moins de satisfactionsont les perspectives d’évolution dans l’entreprise (36%d’insatisfaits) devant la rémunération (31%), les possibilitésde formation (28%) et le type de contrat (26%) ;en somme, des attributs déterminants de l’emploi et deséléments liés aux possibilités d’évolution professionnelledans l’entreprise, aspects particulièrement sensiblesdans la conjoncture actuelle.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201025


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOI■L’IMPACT DE LA CONJONCTURE SE RESSENTLa part des jeunes diplômés en recherche d’emploi progresseà nouveau pour la deuxième année consécutive,confirmant le retournement de tendance observé en2009. En effet, 36% des jeunes diplômés de la promotion2009 déclarent, huit mois après la fin de leursétudes, être en recherche d’emploi (+4 points par rapportà la promotion de 2008 interrogée en 2009).La primo-insertion devient plus difficileConséquence de la conjoncture défavorable, la primoinsertiondevient beaucoup plus difficile pour cettepromotion confrontée à un retournement conjoncturelsignificatif. De plus en plus de jeunes diplômés sont àla recherche d’un premier emploi huit mois après leursortie d’études supérieures : 30% en 2010 contre 25%en 2009 et 18% en 2008. Par ailleurs, ils se retrouventaussi en situation de concurrence sur le marché avecles sortants de la précédente promotion, celle de 2009,et des candidats plus expérimentés qu’eux (plus priséspar les entreprises lors de période de crise).ÉVOLUTION DE LA PART DE JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOI (EN %)Promotion 2009interrogée en 2010Promotion 2008interrogée en 2009Promotion 2007interrogée en 2008Promotion 2006interrogée en 20076%7%5%5%18%20%25%30%13En recherche d'un nouvel emploiEn recherche d'un premier emploiBase : Jeunes diplômés en recherche d’emploiSource : Apec■CARACTÉRISTIQUES DES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHED’EMPLOIQui sont-ils ?D’où viennent-ils ?Comme en 2009, les jeunes en recherche d’emploi sontplus fréquemment célibataires que ceux qui ont trouvéun emploi : 61% sont célibataires contre 45% pour ceuxen emploi.Autre caractéristique, ils sont plus jeunes : 73% d’entreeux ont entre 24 et 27 ans contre 67% de ceux qui sonten emploi, contrairement à l’an passé où la tendanceétait inverse.Enfin, les jeunes diplômés à la recherche d’un emploisont proportionnellement plus fréquents parmi les diplômésde niveau Bac + 4 (25% contre 20% en moyenne,hors IUFM).Comme les années précédentes, les jeunes diplômés enrecherche d’emploi restent majoritairement issus de l’Université(66% d’entre eux).Néanmoins, pour la deuxième année consécutive, cettepart s’abaisse (-3 points) à la défaveur des jeunes diplômésissus d’écoles d’ingénieurs, à nouveau plus nombreuxen proportion à être en recherche d’emploi. En effet, ilssont 16% en recherche d’emploi contre 14% en 2009.Leur part a ainsi doublé en deux ans : en 2008, ilsétaient seulement 8% à être dans une situation derecherche d’emploi. Néanmoins, même si leur part a progressé,elle reste relativement faible.Les écoles de commerce voient aussi leur part de jeunesdiplômés en recherche d’emploi progresser de 2 points,à 12%.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201027


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOINATURE DU DIPLÔME DES JEUNES DIPLÔMES EN RECHERCHE D’EMPLOI (EN %)Promotion 2009interrogée en 201066 16 12 6Promotion 2008interrogée en 200969 14 10 7Promotion 2007interrogée en 200876 8 10 6UniversitéÉcoled'ingénieursÉcole decommerceAutres*Base : Jeunes diplômés en recherche d’emploiSource : Apec* Autres (écoles de spécialités) : paramédical, arts, communication, architectureParmi les diplômés les plus fréquemment en recherched’emploi, on trouve ceux issus des filières qui sont traditionnellementà insertion difficile, comme les formationsuniversitaires Gestion, comptabilité, administration, RH ;Droit, sciences politiques ou Sciences humaines.À l’inverse, d’autres disciplines moins liées aux effetsconjoncturels, voient leur part de jeunes diplômés enrecherche diminuer telles que la discipline Médical, pharmacie,paramédical, social (-3 points).RÉPARTITION DES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOI SELON LA DISCIPLINE DE FORMATION (EN %)PromotionDisciplines 2009 2008Gestion, comptabilité, administration, RH 16 12Droit, sciences politiques 13 15Physique, chimie, biologie, géologie 12 11Sciences humaines 9 11Ingénieur généraliste, métallurgie, mécanique, aéronautique 8 7Agronomie, alimentaire, environnement, écologie 6 5Électronique, productique 6 5Génie civil, BTP, autres spécialités industrielles 5 5Lettres, langues, documentation 4 5Arts, édition, communication, journalisme 4 5Commercial, marketing 4 4Finance, banque, assurance, tourisme, transport 4 4Informatique, télécommunications, technologies multimédia 3 2Médical, pharmacie, paramédical, socio-culturel 2 5Économie 2 2IUFM 1 1Mathématiques 1 1Base : Jeunes diplômés en recherche d’emploiSource : Apec28©Apec - L’insertion professionnelle des jeunes diplômés : promotion 2007


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOILa fin de contrat, premier motif de la recherche d’unnouvel emploiLa fin de contrat (CDD) est le premier motif de la recherched’un nouvel emploi. En effet, les trois quarts des jeunesdiplômés ayant déjà travaillé citent la fin de contrat commemotif de départ de leur dernier emploi, soit +10 pointspar rapport à la promotion précédente.Et pour près d’un jeune diplômé sur cinq, l’abandon dudernier emploi est la conséquence d’une démission ou d’undépart négocié, soit une part identique à celle de l’an passé.Plus fréquemment, ce sont les diplômés d’écoles etceux de niveau Bac + 4 et Bac + 5 qui quittent volontairementleur premier emploi (démission ou départ négocié).DE QUELLE FAÇON S’EST FAIT LE DÉPART DE LA PREMIÈRE ENTREPRISE ? (EN %)Fin de contrat (CDD)74%Démission9%Départ négocié9%Fin de périoded'essai à l'initiativede l'employeurLicenciement3%4%Fin de périoded'essai à l'initiativedu salarié1%Base : Jeunes diplômés en recherche d’emploi ayant déjà occupé un premier emploiSource : ApecEn cas de départ volontaire (démission ou départ négocié),le premier motif est la recherche d’un poste plus enadéquation avec leurs projets. Ce sont les employés oules plus diplômés qui citent plus fréquemment cette raison,les autres ayant des raisons plus personnelles(meilleur équilibre vie professionnelle/privée, meilleurerémunération, mésentente avec le supérieur hiérarchique,localisation géographique).Les stages, des premières expériences professionnellesà valoriserLe stage est désormais une pratique généralisée, mêmepour les jeunes diplômés qui sont en recherche d’emploiau moment de l’enquête : 89% d’entre eux, comme l’anpassé, ont suivi au moins un stage (contre 88% de ceuxen emploi).Les stages mais surtout leur multiplication sont des élémentsdéterminants de l’insertion professionnelle. Ils permettent,en effet, de développer compétences et expériencesprofessionnelles et peuvent même en fin de cursusdéboucher sur un emploi temporaire ou pérenne.C’est surtout le nombre de stages effectués qui distingueles jeunes diplômés en recherche de ceux en emploi. Lespremiers ne sont que 41% à avoir fait 3 stages ou pluspendant leur formation, contre 58% pour les seconds.C’est donc moins le fait d’avoir suivi un stage que lenombre d’expériences (probantes) qui facilite l’accès à unemploi.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201029


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOIRÉPARTITION DES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOISELON LE NOMBRE DE STAGES EFFECTUÉS DURANT LA FORMATION23252219(EN %)111 stage 2 stages 3 stages 4 stagesBase : Jeunes diplômés en recherche d’emploiou plusPas de stageSource : ApecExemple de lecture : 19% des jeunes diplômés 2009 à la recherche d’un emploi ont suivi 4 stages ou plus au cours de leurs études■Les stages sont une porte d’entrée dans l’entreprise et peuventpour certains aboutir à un emploi. En effet, plus d’untiers des jeunes diplômés en emploi déclarent avoir eu uneproposition d’embauche suite à un stage. D’ailleurs,lorsque celle-ci a été acceptée, cette proposition d’embauchea donné lieu, pour plus d’un tiers d’entre eux, àun contrat à durée indéterminée.Néanmoins, l’impact des stages sur l’insertion n’est pas lemême pour toutes les catégories de jeunes diplômés. Cesont les diplômés d’écoles ou les titulaires d’un Bac + 6ou plus (en emploi ou en recherche) qui ont le plus souventobtenu une proposition d’embauche à la suite d’unstage, suivie d’un CDIAutres expériences qui peuvent être valorisées sur un CV :celles qui ont lieu à l’étranger, soit dans le cadre d’un stage,soit pour les études. Un tiers des jeunes diplômés dela promotion 2009 déclarent avoir tenté au moins une foisl’expérience, soit pour un stage, soit pour réaliser une partiede leur formation. Ces derniers sont en proportion unpeu plus souvent en emploi que ceux qui n’ont eu aucuneexpérience à l’étranger (67% contre 63%).Mais on constate encore une fois que ces expériences àl’étranger sont davantage le privilège des sortants d’écoles.La majorité d’entre eux ont effectué une partie de leur formationou des stages à l’étranger, respectivement 56%pour ceux issus d’écoles d’ingénieurs et 52% pour lesdiplômés des écoles de commerce contre seulement 22%pour les universitaires.PROJET PROFESSIONNEL : UNE CONSTRUCTION DANS LE TEMPSL’expérience aide à formaliser un projet professionnelLa multiplication des stages permet aussi de préciser sonprojet professionnel. En effet, les jeunes diplômés ayanteffectué 3 stages ou plus sont proportionnellement plusnombreux à avoir un projet professionnel précis à l’issuede leurs études que ceux qui déclarent avoir effectuémoins de 3 stages.30©Apec - L’insertion professionnelle des jeunes diplômés : promotion 2007


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOIÀ L'ISSUE DE VOS ÉTUDES, AVIEZ-VOUS UN PROJET PROFESSIONNELEN TERMES DE POSTE ?(EN %)Jeunes diplômés ayanteffectué 3 stages ou plus78 22Jeunes diplômés ayanteffectué moins de 3 stages72 28OuiNonBase : Jeunes diplômés en recherche d’emploiSource : ApecPART DES JEUNES DIPLÔMÉS AYANT UN PROJET PROFESSIONNEL PRÉCIS… (EN %)À l'issuedes études7580Au moment du choixde la filière de formation5450Base : Ensemble des jeunes diplômésJeunes diplômésen emploiJeunes diplômésen recherche d'emploiSource : ApecPlus de la moitié des diplômés avaient un projet professionnelprécis au moment du choix de leur filière de formation,et plus des trois quarts en avaient un à la fin deleurs études. Il existe peu d’écart entre les jeunes diplômésen emploi et ceux en recherche concernant laconstruction d’un projet professionnel. Que l’on soit enemploi ou non, le projet professionnel est un processusdynamique qui va se construire sur la durée et s’affineravec le temps et les expériences professionnelles.Mais ce n’est pas parce qu’on a un projet professionnelconstruit à l’issue des études que les projets aboutissent.Bien souvent, les jeunes qui ont trouvé un emploi ontadapté leurs souhaits à la réalité du marché du travail, ceque ne font pas toujours ceux qui sont en recherche d’emploi.Lorsque la conjoncture économique est moins favorableil est important que les jeunes diplômés, notamment ceuxissus des disciplines dites à insertion difficile, telles queDroit, définissent tôt un projet professionnel qui puisses’adapter aux réalités du marché du travail. En effet, siles entreprises savent apprécier leur sens critique et leurculture générale lorsque le marché est dynamique, cesdiplômés ont plus de difficultés à être embauchés sur despostes en adéquation avec leurs souhaits lorsque lesvolumes d’embauches se réduisent.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201031


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOIDes projets qui se concrétisent dans la plupart desfonctions envisagées mais qui peuvent être en décalageavec les réalités du marchéOn constate au travers de l’enquête un certain nombre dedécalages entre les fonctions souhaitées par les jeunesdiplômés en recherche d’emploi et les fonctions réellementexercées.Citons à titre d’exemple la fonction Gestion administrative(deuxième fonction souhaitée par les jeunes enrecherche d’emploi) : 83% de jeunes diplômés en recherchesouhaitaient exercer cette fonction au moment de l’enquête,alors que 63% seulement ont été recrutés dans cettefonction.Les fonctions envisagées à l’issue des études et les fonctions exercéesFonctionsenvisagéesà l’issuedes étudesGestionadministrativeJeunes diplômésen recherchequi souhaitentactuellement exercercette fonction (1)Jeunes diplômésen emploi quiexercent cettefonction (2)83% 63%{Autres parcourspossibles (3)●Ressources humaines,enseignement●Commercial, marketingServicestechniquesBase : Ensemble des jeunes diplômés76% 61%{●Études, recherche,Développement●Production industrielle,travaux, chantiersSource : Apec(1) Lecture : 83% des jeunes diplômés en recherche d’emploi qui souhaitaient exercer la fonction Gestion administrative à l’issue des études souhaitenttoujours l’exercer actuellement (ils ne se sont pas repositionnés)(2) Lecture : 63% des jeunes diplômés en emploi qui souhaitaient exercer la fonction Gestion administrative à l’issue des études l’exercent actuellement(3) Lecture : Autres fonctions occupées par les jeunes diplômés.■MODALITÉS DE LA RECHERCHE D’EMPLOIAnticiper sa recherche d’emploiDans la majorité des cas, les diplômés en recherche d’emploiont commencé leur recherche après l’obtention dudiplôme.Néanmoins, plus d’un diplômé en recherche d’emploi surtrois a entamé ses démarches de recherche avant l’obtentiondu diplôme, soit une part plus importante que dansles deux dernières promotions sortantes (31% pour lapromotion 2008 et 25% pour celle de 2007). Cela est certainementlié au contexte économique et au marché dutravail devenus moins favorables pour les jeunes diplômés,les incitant ainsi à plus d’anticipation dans leur recherched’emploi.À noter que ce sont toujours les plus diplômés et ceuxissus d’écoles d’ingénieurs qui préparent et anticipent leplus leur recherche d’emploi.Soulignons également que les diplômés déjà en emploisont en proportion plus nombreux (57%) à avoir démarréleur recherche avant l’obtention de leur diplôme. Anticiperet commencer la recherche d’emploi le plus tôt possible,avant l’obtention du diplôme, semble ainsi garantirune meilleure insertion.32©Apec - L’insertion professionnelle des jeunes diplômés : promotion 2007


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOIA COMMENCÉ SA RECHERCHE D’EMPLOI… (EN %)Avant l'obtentiondu diplôme34Dès l'obtentiondu diplôme18Après l'obtentiondu diplôme48Base : Jeunes diplômés en recherche de leur premier emploiSource : ApecPar ailleurs, les jeunes en recherche ayant déjà occupé unemploi anticipent davantage le moment de la recherche :40% d’entre eux ont entamé leur recherche avant la finde leur premier emploi. Néanmoins, ils sont beaucoupmoins nombreux à avoir anticipé cette recherche par rapportà la promotion précédente (-12 points).A COMMENCÉ SA RECHERCHE D’UN NOUVEL EMPLOI… (EN %)Avant la fin duprécédent emploi40Dès la fin duprécédent emploi22Après la fin duprécédent emploi38Base : Jeunes diplômés en recherche d’un nouvel d’emploi et ayant accédé à un premier emploiSource : ApecLes moyens de recherche d’emploi : les réseauxsociaux sur Internet sont de plus en plus utilisésmais peu efficacesDans leurs démarches de recherche d’emploi, les jeunesdiplômés utilisent, comme les années passées, très largementla réponse aux offres d’emploi et les candidaturesspontanées sur Internet.Néanmoins, une nouvelle tendance se dégage par rapportaux précédentes années : les jeunes diplômés en recherched’emploi multiplient moins les moyens de recherche. Eneffet, la part de jeunes diplômés en recherche utilisantles offres d’emploi ou les moyens relatifs à l’approchedirecte a baissé. En outre, ce sont surtout les moyens ditsclassiques qui ont été délaissés par les jeunes diplômésen recherche, notamment les candidatures spontanées parcourrier (-13 points) ou le dépôt de CV sur Internet (-5points).En parallèle, ils sollicitent davantage les relations et lesréseaux (+7 points), et plus particulièrement ceux surInternet. Néanmoins, l’efficacité de ces derniers resterelative pour trouver un emploi, puisque seulement 1%des jeunes en emploi ont trouvé un emploi par ce biais.Par contre, les réseaux sociaux traditionnels ont été efficacespuisque c’était le premier moyen par lequel lesjeunes diplômés en emploi ont obtenu un emploi (un jeunediplômé sur 4).©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201033


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOIDe même, moins pratiquée par les jeunes diplômés enrecherche, la candidature spontanée par courrier est l’undes principaux moyens par lequel ceux en emploi ontobtenu leur emploi.En période de conjoncture défavorable, utiliser les moyensdits traditionnels tels que l’envoi par courrier permet, enoutre, de se distinguer dans le flux massif de CV ou candidaturesque réceptionnent les recruteurs.LES MOYENS DE RECHERCHE ET D’ACCÈS À L’EMPLOI (EN %)Jeunes diplômés Jeunes diplômésen recherche* en emploi**APPROCHE DIRECTE 86 25Candidature spontanée sur Internet 67 5Candidature spontanée par courrier 27 11Dépôt de CV sur Internet 24 7Autres 17 2OFFRES D'EMPLOI 95 26Offre d'emploi sur Internet 89 18Autres 34 8Offre d'emploi publiée dans la presse 8 -RÉSEAUX 26 20Relations, réseaux, cooptation (hors Internet) 15 19Réseaux sociaux et professionnels sur Internet 14 1Concours 5 11À la suite d’un stage - 12Autres 9 6Base : Ensemble des jeunes diplômés* plusieurs réponses possibles : les moyens utilisés dans la recherche d’emploi** une seule réponse possible : le moyen ayant permis l’accès à l’emploiSource : ApecUne durée de recherche d’emploi qui s’allongeAu moment de l’enquête en avril 2010, les jeunes diplômésen recherche d’emploi le sont en moyenne depuis 5,8mois. Cette ancienneté dans la recherche s’allonge par rapportaux deux promotions précédentes où elle était de 5,4mois en 2009 et 4,8 mois en 2008.Ce sont les diplômés issus de la discipline Arts, édition,communication, journalisme qui connaissent la plus longuedurée de recherche d’emploi (8,9 mois contre 5,8 enmoyenne). La durée de recherche d’emploi a égalementfortement progressé pour les jeunes Ingénieurs généralistes,métallurgie, mécanique, aéronautique (6 mois contre5,4 mois pour la promotion précédente). Elle apparaîtégalement élevée pour les jeunes diplômés en Physique,chimie, biologie, géologie et en Sciences humaines (horsIUFM), respectivement 6,3 et 6,2 mois.À l’inverse, les durées de recherche sont plus courtes pourceux diplômés en Gestion, comptabilité, administration, RHet dans le Commercial.Par ailleurs, cette ancienneté dans la recherche d’emploiest en moyenne plus faible pour les diplômés de Bac + 4ou Bac + 5 : respectivement 5,7 et 5,8 mois contre 6,3pour les Bac + 6.La durée moyenne de recherche d’emploi varie égalementselon la nature du diplôme : 5,5 mois pour les diplômésd’école d’ingénieurs, 5,8 mois pour les universitaires et6,2 mois pour ceux issus d’écoles de commerce.Une recherche d’emploi intense et laborieuse…Plus de la moitié des jeunes en recherche d’emploi sur dixont envoyé plus de 50 candidatures et rares sont ceux quin’ont entamé aucune démarche de ce type (2% seulement).Ils sont plus nombreux en proportion, au regard de la promotionprécédente, à envoyer un nombre important decandidatures, en lien avec la dégradation de l’environnementéconomique et du marché du travail. En conséquence,le nombre moyen de CV et de candidatures envoyés aaugmenté par rapport à la précédente promotion, de 89pour la promotion 2008 à 102 pour celle de 2009. Celuiciaugmente également au fur et à mesure que cette périodes’allonge.34 ©Apec - L’insertion professionnelle des jeunes diplômés : promotion 2007


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOIRÉPARTITION DES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE SELON LE NOMBRE DE CANDIDATURES OU DE CV ENVOYÉS (EN %)Plus de 50445231 à 501620Promotion 2009interrogéeen 201011 à 302025Promotion 2008interrogéeen 2009Moins de 101211Base : Jeunes diplômés en recherche d’emploiSource : ApecContrastant avec le nombre important de candidaturesenvoyées, le nombre d’entreprises dans lesquelles lesjeunes diplômés ont passé un entretien d’embauche estassez faible, la moyenne étant de 5 entreprises.Un jeune diplômé en recherche sur quatre n’a obtenuaucun entretien.NOMBRE D’ENTREPRISES DANS LESQUELLES LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHEONT OBTENU DES ENTRETIENS D’EMBAUCHE(EN %)0201102123124 à 5176 à 9910 ou plus20Base : Jeunes diplômés en recherche d’emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201035


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOI... et des jeunes diplômés prêts à faire des concessionspour obtenir un emploiLa situation actuelle, avec la dégradation de la conjonctureet du marché du travail, a obligé les jeunes diplômésà faire des concessions. Certains jeunes diplômés enemploi ont par exemple pour obtenir leur emploi, dûdéménager (30% d’entre eux), accepter un contrat temporaire(33%), revoir leurs exigences en matière de salaire(44%) ou accepter un emploi en dehors de leur domainede spécialité (21%).Qu’en est-il pour les jeunes diplômés en recherche d’emploi? Se disent-ils prêts à faire des concessions pour unemploi ?De même, une grande majorité se disent prêts à déménagerpour obtenir un emploi (79%) ou à revoir leurs exigencesà la baisse en ce qui concerne le niveau de salaire(79%).Enfin, qu’ils soient en recherche ou en emploi, ils sontmoins nombreux en proportion à accepter un emploi necorrespondant pas à leur domaine de spécialité.Ainsi, une grande majorité de jeunes diplômés se disentprêts à faire des concessions afin d’obtenir un emploi.Néanmoins, tous ne franchiront pas le pas. Et pour ceuxqui le franchiront, ce seront des concessions provisoirespour obtenir un premier emploi, en attendant de trouvermieux.Sur la question du contrat de travail : plus de 9 jeunesdiplômés sur 10 en recherche d’emploi se disent prêts àaccepter un contrat autre qu’un CDI.CONCESSIONS POUR OBTENIR UN EMPLOI (EN %)Jeunes diplômésJeunes diplômésen recherche d’emploien emploiAccepteraient un contrat autre qu'un CDI 91 Ont accepté un contrat autre qu'un CDI 33Accepteraient de déménager 79 Ont accepté de déménager 30Accepteraient un salaire inférieurOnt accepté un salaire inférieur79à ce qu'ils souhaitentà ce qu'ils souhaitaient44Accepteraient un emploi qui necorrespondrait pas à leur spécialité59Ont accepté un emploi qui necorrespondait pas à leur spécialité21Base : Ensemble des jeunes diplômésPlusieurs réponses possiblesSource : ApecLéger regain d’optimisme pour les jeunes diplômésen recherche d’emploiFait marquant : l’optimisme des jeunes diplômés quant àleur recherche d’emploi regagne du terrain (+6 points, de52% à 58%) après avoir fortement chuté l’an passé suiteau brutal retournement de conjoncture de fin 2008 (-20points).Il est classique de constater, comme dans les enquêtesde conjoncture de l’Insee, que lors de situations de crise,l’optimisme des répondants baisse très fortement lors dudébut de la période de crise. Cette baisse de niveau d’optimismeest d’ailleurs plus accentuée que celle des indicateursde conjoncture. Ensuite, quand la situation devientun peu plus favorable, leur optimisme progresse à nouveautrès rapidement. C’est ce que nous observons iciavec le niveau d’optimisme des jeunes diplômés par rapportà leur recherche d’emploi. Néanmoins, même si il ya eu progression cette année, leur niveau reste bien endeçà du niveau d’avant crise (72% d’optimistes pour lapromotion 2007).De même, les jeunes diplômés de la promotion 2009 interrogésau printemps 2010 se disent également un peu plusconfiants pour leur avenir professionnel que leurs prédécesseurs(77% contre 74% pour la promotion précédente).Ainsi, même si la situation demeure toujours difficilepour les jeunes diplômés en recherche d’emploi, ilsespèrent prochainement une sortie de crise, la moitiéd’entre eux pensant que la situation économique devraits’améliorer rapidement. Ce qui, sans conteste, joue sur leurniveau d’optimisme.Ce sont notamment les hommes, diplômés d’écoles d’ingénieurset d’un niveau Bac + 6 ou plus, qui se disent lesplus optimistes et les plus confiants pour leur avenir professionnel.36 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOILes moins optimistes et les moins confiants sont lesdiplômés issus de formations offrant traditionnellementpeu de débouchés telles que la Philosophie, la Sociologie,le Droit, etc.En conséquence et face à leurs difficultés d’insertion,près de la moitié des jeunes diplômés en recherche d’emploienvisagent de reprendre ou de suivre une formationcomplémentaire, et plus particulièrement parmi ceux issusdes formations offrant peu de débouchés et qui ont unedurée de recherche d’emploi élevée (63% pour ceux enrecherche depuis 6 mois ou plus, contre 54% pour ceuxqui ont une durée de recherche de 3 mois ou moins).RÉPARTITION DES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE SELON LE NIVEAU D’OPTIMISME (EN %)OPTIMISTE5258Très optimiste47PlutôtoptimistePESSIMISTE42484851Très pessimiste910Promotion 2009interrogée en 2010Plutôtpessimiste3338Promotion 2008interrogée en 2009Base : Jeunes diplômés en recherche d’emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201037


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUESD’EMPLOI DIFFÉRENTESNote :Dans cette analyse, les jeunes diplômés sortants d’IUFM ne sont pas pris en compte. Recrutés par voie de concours pourdevenir enseignants, ces répondants sont partiellement représentatifs de l’ensemble des jeunes diplômés en emploi dansle secteur public et utilisent peu les services de l’Apec pour leur recherche d’emploi.73% des jeunes sortants en emploi travaillent dans lesecteur privé et 27% dans le secteur public (hors IUFM).Entre le secteur public et le secteur privé, quelles sontles différences en termes de recrutement ? Les mêmesprofils sont-ils recrutés et selon les mêmes process ?Les conditions d’emploi, les missions sont-elles différentes?■DES CARACTÉRISTIQUES PROPRES AU SECTEUR PUBLICL’emploi des jeunes diplômés dans le secteur publiccomporte certaines spécificités, comparé au privé :• des universitaires beaucoup plus nombreux (84%contre 50% dans le privé) ; et de ce fait, une proportionde jeunes diplômés issus d’écoles d’ingénieursdeux fois plus faible (11% contre 21%), et des jeunesissus d’écoles de commerce près de 10 fois moins représentés(2% contre 19%)• des titulaires d’un niveau Bac + 6 ou plus très représentés(quatre fois plus que dans le secteur privé).PROFIL DES DIPLÔMÉS EN EMPLOIDANS LES SECTEURS PUBLIC ET PRIVÉ (EN %)Secteur public* Secteur privéNature du diplômeUniversité 84 50École d'ingénieurs 11 21École de commerce et de gestion 2 19Autres 3 10Niveau de diplômeBac + 4 11 21Bac + 5 40 67Bac + 6,7 ou 8 49 12* Hors IUFMSource : ApecBase : Jeunes diplômés en emploiSecteur public/secteur privé : des débouchés différents.Les fonctions occupées par les jeunes diplômés enemploi dans le public diffèrent de celles du privé.La fonction Santé, social, culture est très fortementreprésentée dans le secteur public : 39% des jeunesoccupent un emploi dans cette fonction (contre seulement7% dans le privé). En second rang, la fonctionÉtudes, recherche, développement qui regroupe un quartdes jeunes diplômés (contre 16% dans le privé) principalementdans les centres ou organismes de recherchepublics ou dans les collectivités territoriales.À l’inverse, d’autres fonctions recrutent proportionnellementmoins de jeunes diplômés dans le secteur public.Il s’agit notamment de Commercial, marketing (2%contre 16%) ; Gestion, finance, administration (9%contre 18%) ; Communication, création (2% contre7%) ; Informatique (2% contre 9%), Services techniques(4% contre 10%) et Production industrielle, travauxet chantiers (1% contre 4%).Les fonctions occupées par les jeunes en emploi dansle secteur privé sont d’ailleurs plus diverses.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201039


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTESRÉPARTITION DES DIPLÔMÉS EN EMPLOISELON LA FONCTION OCCUPÉE (EN %)Secteur public* Secteur privéSanté, social, culture 39 7Études, recherche, développement 25 16Ressources humaines, enseignement 16 11Gestion, finance, administration 9 18Services techniques 4 10Communication, création 2 7Commercial, marketing 2 16Informatique 2 9Production industrielle, travaux et chantiers 1 4Direction d’entreprise - 2* Hors IUFMBase : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecLes services, principal secteur recruteur dans le secteurpublicPrès de neuf jeunes diplômés sur dix qui occupent un postedans le secteur public travaillent dans les services. LaSanté, action sociale emploie près de 40% d’entre eux,l’enseignement, formation 16% et l’administrationpublique et les activités associatives 15%.On note aussi que la R et D emploie 10% des jeunes diplômésdans le public contre 5% dans le privé.À l’inverse, l’industrie offre davantage d’opportunités auxjeunes diplômés dans le secteur privé, notamment dansle secteur de l’énergie.Enfin, c’est dans le secteur privé que se situent la plupartdes embauches du commerce.RÉPARTITION DES DIPLÔMÉS EN EMPLOISELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ (EN %)Secteur public* Secteur privéSERVICES dont : 86 62Santé, action sociale 39 8Enseignement, formation 16 5Administration publique, activités associatives 15 2Ingénierie, R&D 10 5Autres services (conseil et gestion des entreprises,audit, télécommunications, transport…)5 25Banque, assurance 1 10Activités informatiques - 7INDUSTRIE dont : 11 25Autres industries (chimie, nucléaire, électricité, gaz…) 9 11Automobile, autres matériels de transport 1 5Métallurgie, mécanique 1 3Agroalimentaire - 3Industrie pharmaceutique - 3CONSTRUCTION 2 4COMMERCE 1 9* Hors IUFMBase : Jeunes diplômés en emploiSource : Apec40©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTESDes débouchés différents selon la discipline de formationLe secteur public (hors IUFM) recrute davantage de jeunesissus des filières Médical, Vétérinaire, Pharmacie, Paramédical,Social (33% versus 6% dans le privé) SciencesHumaines (17% contre 11%) ou Physique, Chimie, Biologie,Géologie (10% contre 7%)Quant aux entreprises du secteur privé, elles embauchentdavantage d’Ingénieurs généralistes, Métallurgie, Mécanique,Aéronautique (9% contre 5% dans le secteur publichors IUFM) ainsi que des jeunes issus des filières de Gestion,Comptabilité, Administration, RH (19% contre 3%).RÉPARTITION DES DÉBOUCHÉS PAR SECTEURSELON LA DISCIPLINE DE FORMATION (EN %)Secteur public* Secteur privéMédical, Vétérinaire, Pharmacie, Paramédical, Socio-culturel 33 6Sciences humaines 17 11Physique, Chimie, Biologie, Géologie 10 7Droit, Sciences politiques 9 8Ingénieur généraliste, Métallurgie, Mécanique, Aéronautique 5 9Agronomie, Alimentaire, Environnement 5 4Électronique, informatique industrielle 4 6Gestion, Comptabilité, Administration, RH 3 19Lettres, Langues, Documentation 3 5Génie civil, BTP, autres spécialités industrielles 3 4Informatique, Télécommunications, Multimédia 2 5Arts, Edition, Communication, Journalisme 2 4Finance, Banque, Assurance, Tourisme, Transport 1 5Commercial, Marketing 1 4Économie 1 2Mathématiques 1 1* Hors IUFMBase : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecDes conditions moins favorables dans le secteur publicOn constate peu de différences en termes d’accès au statutde cadre (ou fonctionnaire A) entre les deux secteurs.62% des jeunes diplômés l’ont obtenu dans le secteurpublic contre 61% dans le secteur privé. La différence sesitue davantage au niveau du contrat de travail, la partde jeunes diplômés en CDI étant quatre fois plus importantedans le secteur privé (59% contre 15% dans le secteurpublic hors IUFM).STATUT DANS L’EMPLOI (EN %)Secteur public* Secteur privéCadre (ou fonctionnaire A) 62 61Agent de maîtrise (ou fonctionnaire B) 7 14Employé (ou fonctionnaire C) 31 25* Hors IUFMBase : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecNATURE DU CONTRAT DE TRAVAIL (EN %)Secteur public* Secteur privéCDI / titularisé 15 59CDD / Contractuel 75 31Intérim 2 6Autres 8 4* Hors IUFMBase : Jeunes diplômés en emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201041


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTESLe secteur privé offre une rémunération brute annuellemédiane supérieure : 28 600 euros contre 26 400 eurosdans le secteur public. Néanmoins, les niveaux de salairedans le secteur privé sont plus dispersés, la moyennedans le secteur privé étant légèrement inférieure à celledu secteur public.RÉMUNÉRATION BRUTE ANNUELLESecteur public* Secteur privéMédiane 26 400 28 600Moyenne 28 400 28 100* Hors IUFMBase : Jeunes diplômés en emploi(EN EUROS)Source : ApecEnfin, autre différence à souligner entre les secteurs privéet public : ce dernier, dans son ensemble offre davantagede postes à temps partiel. 15% des jeunes diplômésdans le public (hors IUFM) travaillent à temps partielcontre 9% dans le privé.Des pratiques de recrutement peu différentesSi l’on en juge par la répartition des moyens qui ont permisaux jeunes diplômés en poste de trouver leur emploiactuel, les pratiques du secteur public en matière derecrutement diffèrent peu de celles du privé.En effet, l’approche directe ou la réponse aux offres d’emploisont proportionnellement autant utilisés dans le secteurpublic que dans le secteur privé. La moitié des jeunesdiplômés ont obtenu leur emploi par l’une de ces méthodes(49% pour ceux en emploi dans le public et 55% pour ceuxen emploi dans le privé). Quant au concours, il s’avère êtreune pratique marginale de primo embauche (6% de jeunesdiplômés en poste dans le public hors IUFM et 2% dansle privé).Seules différences notables : dans le secteur public lacandidature spontanée par courrier (18% contre 8% dansle secteur privé) et les réseaux relationnels (28% contre20% dans le secteur privé) sont davantage utilisés. Acontrario, la recherche d’emploi sur Internet est moins enusage dans le secteur public que dans le secteur privé(20% contre 36%).MOYEN D’OBTENTION DE L’EMPLOI ACTUEL (EN %)Secteur public* Secteur privéAPPROCHE DIRECTE 25 27Candidatures spontanées par courrier 18 8Candidatures spontanées par Internet 4 7Dépôt de CV sur Internet 2 9Salon, forum de recrutement 1 3OFFRES D'EMPLOI 24 28Offres d'emploi sur Internet 13 19Diffusée par un organisme pour l'emploi 7 7Transmises par l'établissement de formation 4 2Offres d'emploi presse - -RÉSEAU 28 20Hors Internet 27 19Sur Internet 1 1À LA SUITE D’UN STAGE 14 15CONCOURS 6 2AUTRES 3 8Ont utilisé Internet (tous moyens confondus) 20 36* Hors IUFMBase : Jeunes diplômés en emploiSource : Apec42©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTES■ PRIVÉ, PUBLIC : DEUX MONDES À PART ?Changer d’entreprises plusieurs fois au cours de sa carrières’inscrit dans l’évolution normale de toute vie professionnelle.Mais quitter le privé pour rejoindre le secteurpublic –et vice versa– n’est peut-être pas une démarcheaussi facile.À l’heure du début de la réforme sur le secteur public oùl’on entend beaucoup parler de « passerelles » entre secteursprivé et public, « d’ouverture », nous avons tenu àinterroger les jeunes diplômés sur ce sujet, plus particulièrementsur leurs souhaits éventuels ou non de travaillerdans le public (quand ils sont en emploi dans le privé) oudans le privé (quand ils sont en emploi dans le secteurpublic). Se disent-ils mobiles ? Pour quelles raisons ? Etpour ceux qui sont en recherche d’emploi : préfèrent-ilstravailler dans le secteur public ou le secteur privé ?Les jeunes diplômés en emploi se disent-ils prêts à travaillerdans le secteur public ou dans le secteur privé ?52% des jeunes en emploi dans le privé souhaiteraient,s’ils en avaient la possibilité, travailler dans le secteurpublic. Et ils sont aussi plus de la moitié (55%), parmiceux en emploi dans le secteur public, à envisager de travaillerdans le privé.Ces proportions sont encore plus élevées parmi ceux enrecherche d’emploi : les trois quarts se disent prêts à travaillerdans le secteur public, et il en est de même pourceux qui envisagent de rejoindre le privé (73%).PART DE JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI SOUHAITANT TRAVAILLER… (EN %)En emploidans le secteur public (en emploi dans le privé) 52dans le secteur privé (en emploi dans le public) 55Base : Jeunes diplômés en emploiPART DE JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE D’EMPLOI SOUHAITANT TRAVAILLER… (EN %)En recherchedans le secteur public 75dans le secteur privé 73Base : Jeunes diplômés en recherche d’emploiSource : ApecDes motivations liées à leur parcours d’étudesDu privé vers le public :Parmi les jeunes en emploi dans le secteur privé qui exprimentle souhait de travailler dans le secteur public, onnote davantage de jeunes issus des filières d’insertion traditionnellementdifficile (Économie ; Droit, sciences politiques; Sciences humaines ; Lettres, langues, documentation)mais aussi des disciplines orientées industrie commeGénie civil, BTP ; Électronique, informatique industrielle ;Agronomie, alimentaire, environnement ou transversalescomme l’Informatique.À l’inverse, ce sont ceux issus des disciplines scientifiques(Physique, chimie, biologie, géologie ; Ingénieurgénéraliste, métallurgie, mécanique) qui sont en proportionles moins nombreux à envisager de travailler un jourdans le secteur public.Ils sont aussi plus fréquemment issus des Universités :57% d’entre eux en emploi dans le privé envisageraientde rejoindre le secteur public en cas d’opportunité contrerespectivement 48% et 43% des jeunes diplômés d’écolesd’ingénieurs et de commerce.Enfin, plus le niveau d’études s’élève, moins ils sontnombreux à être intéressés à travailler dans le secteurpublic : 46% pour les titulaires d’un Bac + 6 ou pluscontre respectivement 51% et 57% pour ceux ayant unBac + 5 et Bac + 4.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201043


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTESPART DE JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI DANS LE PRIVÉSOUHAITANT TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PUBLIC SELON LA NATURE DU DIPLÔME (EN %)Souhaiteraient travaillerNature du diplômedans le secteur publicUniversité 57École d'ingénieurs 48École de commerce et de gestion 43Base : Jeunes diplômés en emploi dans le privéSource : ApecPART DE JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI DANS LE PRIVÉSOUHAITANT TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PUBLIC SELON LE NIVEAU DU DIPLÔME (EN %)Souhaiteraient travaillerNiveau de formationdans le secteur publicBac + 4 57Bac + 5 51Bac + 6 ou plus 46Base : Jeunes diplômés en emploi dans le privéSource : ApecDu public vers le privéLa configuration est différente pour ceux qui sont enemploi dans le public. En effet, ceux qui souhaiteraienttravailler dans le privé sont plus nombreux parmi les diplômésdes écoles (respectivement 77% et 76% pour lesjeunes sortants d’écoles d’ingénieurs et de commercecontre 69% d’universitaires).Ils sont aussi plus souvent titulaires d’un Bac + 5 (79%contre 63% des diplômés d’un Bac + 6 ou plus et 34% pourceux ayant un Bac + 4).PART DE JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI DANS LE SECTEUR PUBLICSOUHAITANT TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PRIVÉ SELON LA NATURE DU DIPLÔME (EN %)Souhaiteraient travaillerNature du diplômedans le secteur privéÉcole d'ingénieurs 77École de commerce et de gestion 76Université 69Base : Jeunes diplômés en emploi dans le secteur publicSource : ApecPART DE JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI DANS LE SECTEUR PUBLICSOUHAITANT TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PRIVÉ SELON LE NIVEAU DU DIPLÔME (EN %)Souhaiteraient travaillerNiveau de formationdans le secteur privéBac + 4 34Bac + 5 79Bac + 6 ou plus 63Base : Jeunes diplômés en emploi dans le secteur publicSource : Apec44©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTESDes motivations en rapport avec la situation professionnelleet personnelleLes souhaits de mobilité vers un autre secteur expriméspar les jeunes diplômés (du secteur public vers le privé,ou inversement du privé au public) sont étroitement liésà leur situation professionnelle et personnelle.En d’autres termes, plus les jeunes diplômés ont de bonnesconditions d’emploi (CDI, statut cadre, bon niveau derémunération, sentiment de satisfaction), moins ils exprimentleur souhait de changer de secteur.Ainsi, 51% des jeunes en CDI dans le privé envisageraientde travailler un jour dans le secteur public, contre 64%pour ceux en CDD.Même constat pour ceux en emploi dans le secteur public :la part de jeunes diplômés envisageant de travailler dans leprivé est double pour les jeunes en CDD (74% contre 37%pour les titulaires ou ceux en emploi pérenne).Ainsi, plus ils sont satisfaits de leurs conditions d’emploi,moins ils expriment l’envie de changer de secteur.PART DES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI SOUHAITANT CHANGER DE SECTEUR,SELON LES CONDITIONS D'EMPLOI ACTUEL (EN %)Souhaiteraient travailler Souhaiteraient travaillerdans le secteur public dans le secteur privé(jeunes diplômés en emploi (jeunes diplômés en emploidans le secteur privé)dans le secteur public)Oui Non Oui NonNature du contrat de travailEn CDI/Titularisé 51 49 37 63En CDD/Contractuel 64 36 74 26Statut dans l'emploiCadre/Fonctionnaire A 50 50 58 42Agent de maîtrise/Fonctionnaire B 58 42 74 26Employé/ Fonctionnaire C 70 30 71 29Base : Jeunes diplômés en emploiSource : ApecCes mêmes questions ont été posées aux jeunes diplômésen recherche d’emploi : si vous en aviez la possibilité souhaiteriez-voustravailler dans le secteur public ? Ou dansle secteur privé ?La grande majorité d’entre eux expriment le souhait detravailler dans l’un ou l’autre secteur (75% pour le public,73% pour le privé) et ne manifestent pas de préférencenotoire.Néanmoins, on constate des différences selon la durée dela recherche d’emploi. En effet, plus cette durée estlongue, plus la part de jeunes diplômés en recherche souhaitanttravailler dans le secteur public progresse. 83%des jeunes en recherche depuis plus de 6 mois souhaiteraients’ils en avaient la possibilité exercer un emploidans le public, contre 68% pour ceux en recherche demoins de 6 mois.Pour ceux en emploi, les motivations sont aussi liéesaux débouchésLes jeunes diplômés travaillant dans l’industrie sont enproportion moins enclins à se projeter dans le secteurpublic, en raison du manque de débouchés par rapport àleur qualification.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201045


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTESPART DES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI DANS LE PRIVÉ SOUHAITANT TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PUBLIC,SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ DE L’ENTREPRISE (EN %)Souhaiteraient travaillerdans le secteur publicEnsemble 52Construction 58Commerce 58Services 54Industrie 43Base : Jeunes diplômés en emploi dans le privéSource : ApecSi un certain nombre de fonctions peuvent être exercéesaussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé,cela n’est pas vrai pour l’ensemble des métiers. À titred’exemple, un jeune diplômé travaillant comme pharmacienen officine ne pourra exercer cette fonction dans lesecteur public.À l’inverse, d’autres fonctions dans le secteur public nepeuvent s’exercer dans le privé, telles que les fonctionsrégaliennes (défense, justice, etc.)En outre, la part de jeunes en emploi souhaitant travaillerdans le secteur public varie selon les fonctions qu’ils occupent.En proportion, c’est parmi les fonctions Production industrielle,travaux et chantiers ; Santé, social, culture etCommunication, création qu’il y a le plus de jeunes attiréspar le secteur public.À l’inverse, ce sont les jeunes commerciaux qui se disentles moins intéressés par un emploi dans le secteur public.PART DES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI DANS LE PRIVÉ SOUHAITANT TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PUBLIC,SELON LA FONCTION OCCUPÉE (EN %)Souhaiteraient travaillerdans le secteur publicProduction industrielle, travaux et chantiers 62Santé, social, culture 61Communication, création 61Informatique 54Ressources humaines, enseignement 54Services techniques 52Études, recherche, développement 51Gestion, finance, administration 51Commercial, marketing 46Direction d’entreprise -Base : Jeunes diplômés en emploi dans le privéSource : Apec46©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


SECTEUR PRIVÉ, SECTEUR PUBLIC : DES CARACTÉRISTIQUES D’EMPLOI DIFFÉRENTESQu’est-ce qui motive les jeunes diplômés à travaillerdans le privé?Pour les jeunes diplômés actuellement en emploi dans lepublic ou en recherche d’emploi, envisager de travaillerdans le secteur privé correspondrait à une meilleure rémunérationou à des opportunités de carrières plus intéressantes.À l’inverse, ceux qui ne souhaiteraient pas travailler dansle secteur privé privilégient les avantages liés au secteurpublic (sécurité de l’emploi notamment) et l’intérêt deleurs missions.RAISONS POUR LESQUELLES LES JEUNES DIPLÔMÉS SOUHAITERAIENT TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PRIVÉ (EN %)Jeunes diplômés en emploi Jeunes diplômésdans le secteur public en recherche d’emploiParce que le niveau de rémunérationsemble meilleur54 47Parce que les perspectives de carrièresemblent plus intéressantes45 60Parce que les missions semblentplus intéressantes22 37En raison des conditions d’emploi(plus facile d’obtenir un CDI, d’être cadre)20 19Parce que le secteur privéa une meilleure image5 13Autres raisons 19 14Base : Jeunes diplômés en emploi dans le public, jeunes diplômés en recherche d’emploiPlusieurs réponses possibles, total supérieur à 100%Source : ApecÀ l’inverse, qu’est-ce qui les motiverait à rejoindre lesecteur public?La sécurité de l’emploi, spécifique au secteur public, vienten tête des motifs évoqués par les jeunes en poste dansle secteur privé. Viennent ensuite les raisons liées à l’équilibreentre vie professionnelle et vie privée, et l’intérêt desmissions proposées.RAISONS POUR LESQUELLES LES JEUNES DIPLÔMÉS SOUHAITERAIENT TRAVAILLER DANS LE SECTEUR PUBLIC (EN %)Jeunes diplômés en emploi Jeunes diplômésdans le secteur privé en recherche d’emploiPour la sécurité de l’emploi 47 39Pour un meilleur équilibre entre votre vieprofessionnelle et votre vie privée41 28Pour l’intérêt des missions proposées 36 34Parce qu'ils ont le sens du service public 19 16Parce que les perspectives de carrièresemblent plus intéressantes18 15Parce qu’il y a moins de pression 14 9Autres raisons 8 13Base : Jeunes diplômés en emploi dans le privé, jeunes diplômés en recherche d’emploiPlusieurs réponses possibles, total supérieur à 100%Source : ApecEn conclusion, c’est bien la qualité de l’emploi (statutcadre, contrat pérenne, possibilité d’évolution dans l’entreprise…)qui influe sur le niveau de satisfaction desjeunes diplômés et sur leurs souhaits ou non de passerdu secteur public au secteur privé, ou inversement.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201047


ANNEXE 1 : LES ZOOMS ENCHIFFRES (BAC + 4 ET PLUS)● ZOOM SUR LES NATURES DE DIPLÔME● ZOOM SUR LES DISCIPLINES© Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES NATURES DE DIPLÔME■UNIVERSITÉSEn % Universités EnsembleTaux d'emploi 59 64Taux d'insertion 66 70Source : ApecFonction occupée (En %) Universités EnsembleSanté, social, culture 26 14Études, recherche, développement 16 16Gestion, finance, administration 16 14Ressources humaines, enseignement 13 23Commercial, marketing 9 11Communication, création 7 5Services techniques 5 7Informatique 4 6Production industrielle, travaux et chantiers 3 3Direction d’entreprise 1 1Source : ApecSecteur d'activité (En %) Universités EnsembleINDUSTRIE dont : 13 19Automobile, autres matériels de transport 2 4Agroalimentaire 1 2Industrie pharmaceutique 2 2Métallurgie, mécanique 2 2Autres industries 6 9CONSTRUCTION 2 3COMMERCE, HÔTELLERIE 6 6SERVICES dont : 79 72Enseignement, formation 9 19Santé, action sociale 26 14Banque, assurance 7 6Ingénierie, R&D 6 6Administration publique, activités associatives 8 5Activités informatiques 4 5Autres services 19 17Source : ApecNature contrat de travail (En %) Universités EnsembleCDI ou titularisé 35 45CDD ou contractuel 54 41Intérim 6 4Autres 5 10Source : Apec50 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES NATURES DE DIPLÔMERémunération (en euros) Universités EnsembleSalaire moyen 26 800 27 400Salaire médian 25 000 26 4001 er quartile 19 200 20 8003 e quartile 32 000 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %) Universités EnsembleMoins de 20 salariés 18 15De 20 à 99 salariés 16 13De 100 à 249 salariés 9 8De 250 à 499 salariés 8 7De 500 à 999 salariés 6 6De 1000 à 4999 salariés 12 115000 salariés et plus 31 40Source : ApecStatut salarié (En %) Universités EnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 52 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 11 11Employé (fonctionnaire C) 37 26Source : ApecSecteur juridique (En %) Universités EnsemblePublic 39 37Privé 61 63Source : ApecStages effectués dans le cadre du cursus de formation (En %) Universités EnsembleOui 86 86Non 14 14Si oui, combien1 28 232 35 313 et plus 23 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201051


ZOOM SUR LES NATURES DE DIPLÔME■ ÉCOLES D'INGÉNIEURSEn % Écoles d'ingénieurs EnsembleTaux d'emploi 64 64Taux d'insertion 69 70Source : ApecFonction occupée (En %) Écoles d'ingénieurs EnsembleÉtudes, recherche, développement 42 16Services techniques 19 7Informatique 16 6Commercial, marketing 10 11Production industrielle, travaux et chantiers 7 3Gestion, finance, administration 3 14Ressources humaines, enseignement 2 23Direction d’entreprise 1 1Santé, social, culture - 14Communication, création - 5Source : ApecSecteur d'activité (En %) Écoles d’ingénieurs EnsembleINDUSTRIE dont : 53 19Automobile, autres matériels de transport 14 4Agroalimentaire 3 2Industrie pharmaceutique 2 2Métallurgie, mécanique 5 2Autres industries 29 9CONSTRUCTION 6 3COMMERCE, HÔTELLERIE 3 6SERVICES dont : 38 72Enseignement, formation 2 19Santé, action sociale 1 14Banque, assurance 3 6Ingénierie, R&D 13 6Administration publique, activités associatives 2 5Activités informatiques 9 5Autres services 8 17Source : ApecNature contrat de travail (En %) Écoles d'ingénieurs EnsembleCDI ou titularisé 64 45CDD ou contractuel 29 41Intérim 5 4Autres 2 10Source : Apec52 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES NATURES DE DIPLÔMERémunération (en euros) Écoles d'ingénieurs EnsembleSalaire moyen 31 300 27 400Salaire médian 31 500 26 4001 er quartile 27 600 20 8003 e quartile 34 800 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %) Écoles d'ingénieurs EnsembleMoins de 20 salariés 11 15De 20 à 99 salariés 13 13De 100 à 249 salariés 11 8De 250 à 499 salariés 8 7De 500 à 999 salariés 9 6De 1000 à 4999 salariés 18 115000 salariés et plus 30 40Source : ApecStatut salarié (En %) Écoles d'ingénieurs EnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 87 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 4 11Employé (fonctionnaire C) 9 26Source : ApecSecteur juridique (En %) Écoles d'ingénieurs EnsemblePublic 16 37Privé 84 63Source : ApecStages effectués dans le cadre du cursus de formation (En %) Écoles d'ingénieurs EnsembleOui 85 86Non 15 14Si oui, combien1 10 232 21 313 et plus 54 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201053


ZOOM SUR LES NATURES DE DIPLÔME■ ÉCOLES DE COMMERCEEn % Écoles de commerce EnsembleTaux d'emploi 65 64Taux d'insertion 72 70Source : ApecFonction occupée (En %) Écoles de commerce EnsembleCommercial, marketing 33 11Gestion, finance, administration 32 14Ressources humaines, enseignement 8 23Services techniques 7 7Direction d’entreprise 7 1Informatique 5 6Communication, création 5 5Études, recherche, développement 3 16Santé, social, culture - 14Production industrielle, travaux et chantiers - 3Source : ApecSecteur d'activité (En %) Écoles de commerce EnsembleINDUSTRIE dont : 17 19Automobile, autres matériels de transport 3 4Agroalimentaire 6 2Industrie pharmaceutique - 2Métallurgie, mécanique 2 2Autres industries 6 9CONSTRUCTION 2 3COMMERCE, HÔTELLERIE 15 6SERVICES dont : 66 72Enseignement, formation 1 19Santé, action sociale 2 14Banque, assurance 15 6Ingénierie, R&D 3 6Administration publique, activités associatives 1 5Activités informatiques 6 5Autres services 38 17Source : ApecNature contrat de travail (En %) Écoles de commerce EnsembleCDI ou titularisé 71 45CDD ou contractuel 22 41Intérim 5 4Autres 2 10Source : Apec54 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES NATURES DE DIPLÔMERémunération (en euros) Écoles de commerce EnsembleSalaire moyen 30 100 27 400Salaire médian 29 900 26 4001 er quartile 24 000 20 8003 e quartile 35 100 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %) Écoles de commerce EnsembleMoins de 20 salariés 16 15De 20 à 99 salariés 13 13De 100 à 249 salariés 7 8De 250 à 499 salariés 6 7De 500 à 999 salariés 10 6De 1000 à 4999 salariés 16 115000 salariés et plus 32 40Source : ApecStatut salarié (En %) Écoles de commerce EnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 70 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 12 11Employé (fonctionnaire C) 18 26Source : ApecSecteur juridique (En %) Écoles de commerce EnsemblePublic 4 37Privé 96 63Source : ApecStages effectués dans le cadre du cursus de formation (En %) Écoles de commerce EnsembleOui 82 86Non 18 14Si oui, combien1 16 232 30 313 et plus 36 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201055


ZOOM SUR LES DISCIPLINES■PHYSIQUE, CHIMIE, BIOLOGIE, GÉOLOGIEEn % Physique, Chimie, Biologie, Géologie EnsembleTaux d'emploi 49 64Taux d'insertion 57 70Source : ApecFonction occupée (En %) Physique, Chimie, Biologie, Géologie EnsembleÉtudes, recherche, développement 61 16Services techniques 14 7Ressources humaines, enseignement 8 23Commercial, marketing 7 11Production industrielle, travaux et chantiers 5 3Informatique 2 6Gestion, finance, administration 1 14Santé, social, culture 1 14Communication, création 1 5Direction d’entreprise - 1Source : ApecSecteur d'activité (En %) Physique, Chimie, Biologie, Géologie EnsembleINDUSTRIE dont : 47 19Automobile, autres matériels de transport 5 4Agroalimentaire 2 2Industrie pharmaceutique 5 2Métallurgie, mécanique 3 2Autres industries 32 9CONSTRUCTION 3 3COMMERCE, HÔTELLERIE 1 6SERVICES dont : 49 72Enseignement, formation 10 19Santé, action sociale 3 14Banque, assurance 3 6Ingénierie, R&D 23 6Administration publique, activités associatives 2 5Activités informatiques 1 5Autres services 7 17Source : ApecNature contrat de travail (En %) Physique, Chimie, Biologie, Géologie EnsembleCDI ou titularisé 39 45CDD ou contractuel 53 41Intérim 6 4Autres 2 10Source : Apec56 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES DISCIPLINESRémunération (en euros) Physique, Chimie, Biologie, Géologie EnsembleSalaire moyen 29 200 27 400Salaire médian 30 000 26 4001 er quartile 24 000 20 8003 e quartile 34 200 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %) Physique, Chimie, Biologie, Géologie EnsembleMoins de 20 salariés 18 15De 20 à 99 salariés 16 13De 100 à 249 salariés 9 8De 250 à 499 salariés 9 7De 500 à 999 salariés 6 6De 1000 à 4999 salariés 16 115000 salariés et plus 26 40Source : ApecStatut salarié (En %) Physique, Chimie, Biologie, Géologie EnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 75 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 6 11Employé (fonctionnaire C) 19 26Source : ApecSecteur juridique (En %) Physique, Chimie, Biologie, Géologie EnsemblePublic 36 37Privé 64 63Source : ApecStages effectués dans le cadredu cursus de formation (En %)Physique, Chimie, Biologie, GéologieEnsembleOui 82 86Non 18 14Si oui, combien1 13 232 28 313 et plus 41 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201057


ZOOM SUR LES DISCIPLINES■INGÉNIEUR GÉNÉRALISTE, MÉTALLURGIE, MÉCANIQUE,AÉRONAUTIQUEIngénieur généraliste, Métallurgie,En %Mécanique, AéronautiqueEnsembleTaux d'emploi 59 64Taux d'insertion 62 70Source : ApecIngénieur généraliste, Métallurgie,Fonction occupée (En %)Mécanique, AéronautiqueEnsembleÉtudes, recherche, développement 52 16Commercial, marketing 13 11Services techniques 13 7Production industrielle, travaux et chantiers 10 3Informatique 8 6Gestion, finance, administration 2 14Ressources humaines, enseignement 1 23Direction d’entreprise 1 1Santé, social, culture - 14Communication, création - 5Source : ApecIngénieur généraliste, Métallurgie,Secteur d'activité (En %)Mécanique, AéronautiqueEnsembleINDUSTRIE dont : 64 19Automobile, autres matériels de transport 20 4Agroalimentaire 1 2Industrie pharmaceutique 2 2Métallurgie, mécanique 14 2Autres industries 27 9CONSTRUCTION 7 3COMMERCE, HÔTELLERIE 1 6SERVICES dont : 28 72Enseignement, formation 1 19Santé, action sociale - 14Banque, assurance 1 6Ingénierie, R&D 11 6Administration publique, activités associatives 1 5Activités informatiques 6 5Autres services 8 17Source : ApecIngénieur généraliste, Métallurgie,Nature contrat de travail (En %)Mécanique, AéronautiqueEnsembleCDI ou titularisé 71 45CDD ou contractuel 22 41Intérim 3 4Autres 4 10Source : Apec58 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES DISCIPLINESIngénieur généraliste, Métallurgie,Rémunération (en euros)Mécanique, AéronautiqueEnsembleSalaire moyen 31 800 27 400Salaire médian 31 800 26 4001 er quartile 29 000 20 8003 e quartile 34 700 32 500Source : ApecIngénieur généraliste, Métallurgie,Taille entreprise (En %)Mécanique, AéronautiqueEnsembleMoins de 20 salariés 8 15De 20 à 99 salariés 13 13De 100 à 249 salariés 10 8De 250 à 499 salariés 8 7De 500 à 999 salariés 9 6De 1000 à 4999 salariés 17 115000 salariés et plus 35 40Source : ApecIngénieur généraliste, Métallurgie,Statut salarié (En %)Mécanique, AéronautiqueEnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 90 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 2 11Employé (fonctionnaire C) 8 26Source : ApecIngénieur généraliste, Métallurgie,Secteur juridique (En %)Mécanique, AéronautiqueEnsemblePublic 17 37Privé 83 63Source : ApecStages effectués dans le cadreIngénieur généraliste, Métallurgie,du cursus de formation (En %)Mécanique, AéronautiqueEnsembleOui 87 86Non 13 14Si oui, combien1 12 232 28 313 et plus 47 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201059


ZOOM SUR LES DISCIPLINES■ÉLECTRONIQUE, INFORMATIQUE INDUSTRIELLEEn %Électronique,Informatique industrielleEnsembleTaux d'emploi 58 64Taux d'insertion 65 70Source : ApecFonction occupée (En %)Électronique,Informatique industrielleEnsembleÉtudes, recherche, développement 44 16Informatique 26 6Services techniques 13 7Ressources humaines, enseignement 7 23Production industrielle, travaux et chantiers 5 3Commercial, marketing 3 11Gestion, finance, administration 1 14Communication, création 1 5Santé, social, culture 0 14Direction d’entreprise 0 1Source : ApecSecteur d'activité (En %)Électronique,Informatique industrielleEnsembleINDUSTRIE dont : 50 19Automobile, autres matériels de transport 23 4Agroalimentaire 0 2Industrie pharmaceutique 0 2Métallurgie, mécanique 1 2Autres industries 26 9CONSTRUCTION 4 3COMMERCE, HÔTELLERIE 3 6SERVICES dont : 43 72Enseignement, formation 7 19Santé, action sociale 1 14Banque, assurance 4 6Ingénierie, R&D 11 6Administration publique, activités associatives 1 5Activités informatiques 11 5Autres services 8 17Source : ApecNature contrat de travail (En %)Électronique,Informatique industrielleEnsembleCDI ou titularisé 61 45CDD ou contractuel 33 41Intérim 4 4Autres 2 10Source : Apec60 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES DISCIPLINESRémunération (en euros)Électronique,Informatique industrielleEnsembleSalaire moyen 31 100 27 400Salaire médian 31 200 26 4001 er quartile 27 600 20 8003 e quartile 35 000 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %)Électronique,Informatique industrielleEnsembleMoins de 20 salariés 6 15De 20 à 99 salariés 13 13De 100 à 249 salariés 12 8De 250 à 499 salariés 5 7De 500 à 999 salariés 10 6De 1000 à 4999 salariés 18 115000 salariés et plus 36 40Source : ApecStatut salarié (En %)Électronique,Informatique industrielleEnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 88 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 3 11Employé (fonctionnaire C) 9 26Source : ApecSecteur juridique (En %)Électronique,Informatique industrielleEnsemblePublic 19 37Privé 81 63Source : ApecStages effectués dans le cadreÉlectronique,du cursus de formation (En %)Informatique industrielleEnsembleOui 88 86Non 12 14Si oui, combien1 17 232 28 313 et plus 43 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201061


ZOOM SUR LES DISCIPLINES■INFORMATIQUE, TÉLÉCOMMUNICATIONS, TECHNOLOGIESMULTIMÉDIAEn %Informatique, Télécommunications,Technologies MultimédiaEnsembleTaux d'emploi 70 64Taux d'insertion 73 70Source : ApecFonction occupée (En %)Informatique, Télécommunications,Technologies MultimédiaEnsembleInformatique 80 6Études, recherche, développement 11 16Ressources humaines, enseignement 3 23Commercial, marketing 3 11Gestion, finance, administration 1 14Services techniques 1 7Direction d’entreprise 1 1Santé, social, culture 0 14Communication, création 0 5Production industrielle, travaux et chantiers 0 3Source : ApecSecteur d'activité (En %)Informatique, Télécommunications,Technologies MultimédiaEnsembleINDUSTRIE dont : 15 19Automobile, autres matériels de transport 4 4Agroalimentaire 1 2Industrie pharmaceutique 0 2Métallurgie, mécanique 1 2Autres industries 9 9CONSTRUCTION 1 3COMMERCE, HÔTELLERIE 1 6SERVICES dont : 83 72Enseignement, formation 4 19Santé, action sociale 2 14Banque, assurance 12 6Ingénierie, R&D 5 6Administration publique, activités associatives 1 5Activités informatiques 45 5Autres services 14 17Source : ApecNature contrat de travail (En %)Informatique, Télécommunications,Technologies MultimédiaEnsembleCDI ou titularisé 82 45CDD ou contractuel 16 41Intérim 1 4Autres 1 10Source : Apec62 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES DISCIPLINESRémunération (en euros)Informatique, Télécommunications,Technologies MultimédiaEnsembleSalaire moyen 31 400 27 400Salaire médian 30 900 26 4001 er quartile 27 600 20 8003 e quartile 34 800 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %)Informatique, Télécommunications,Technologies MultimédiaEnsembleMoins de 20 salariés 12 15De 20 à 99 salariés 18 13De 100 à 249 salariés 9 8De 250 à 499 salariés 10 7De 500 à 999 salariés 7 6De 1000 à 4999 salariés 14 115000 salariés et plus 30 40Source : ApecStatut salarié (En %)Informatique, Télécommunications,Technologies MultimédiaEnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 86 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 10 11Employé (fonctionnaire C) 4 26Source : ApecSecteur juridique (En %)Informatique, Télécommunications,Technologies MultimédiaEnsemblePublic 13 37Privé 87 63Source : ApecStages effectués dans le cadreInformatique, Télécommunications,du cursus de formation (En %)Technologies MultimédiaEnsembleOui 90 86Non 10 14Si oui, combien1 29 232 32 313 et plus 29 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201063


ZOOM SUR LES DISCIPLINES■COMMERCIAL, MARKETINGEn %Commercial,MarketingEnsembleTaux d'emploi 57 64Taux d'insertion 67 70Source : ApecFonction occupée (En %)Commercial,MarketingEnsembleCommercial, marketing 63 11Gestion, finance, administration 11 14Services techniques 10 7Communication, création 6 5Direction d’entreprise 4 1Études, recherche, développement 2 16Ressources humaines, enseignement 1 23Santé, social, culture 1 14Informatique 1 6Production industrielle, travaux et chantiers 1 3Source : ApecSecteur d'activité (En %)Commercial,MarketingEnsembleINDUSTRIE dont : 22 19Automobile, autres matériels de transport 4 4Agroalimentaire 8 2Industrie pharmaceutique 1 2Métallurgie, mécanique 0 2Autres industries 9 9CONSTRUCTION 2 3COMMERCE, HÔTELLERIE 29 6SERVICES dont : 47 72Enseignement, formation 2 19Santé, action sociale 2 14Banque, assurance 5 6Ingénierie, R&D 2 6Administration publique, activités associatives 1 5Activités informatiques 7 5Autres services 28 17Source : ApecNature contrat de travail (En %)Commercial,MarketingEnsembleCDI ou titularisé 64 45CDD ou contractuel 29 41Intérim 7 4Autres 0 10Source : Apec64 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES DISCIPLINESRémunération (en euros)Commercial,MarketingEnsembleSalaire moyen 26 900 27 400Salaire médian 26 000 26 4001 er quartile 21 600 20 8003 e quartile 31 200 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %)Commercial,MarketingEnsembleMoins de 20 salariés 16 15De 20 à 99 salariés 21 13De 100 à 249 salariés 7 8De 250 à 499 salariés 6 7De 500 à 999 salariés 13 6De 1000 à 4999 salariés 15 115000 salariés et plus 22 40Source : ApecStatut salarié (En %)Commercial,MarketingEnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 50 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 15 11Employé (fonctionnaire C) 35 26Source : ApecSecteur juridique (En %)Commercial,MarketingEnsemblePublic 7 37Privé 93 63Source : ApecStages effectués dans le cadreCommercial,du cursus de formation (En %)MarketingEnsembleOui 78 86Non 22 14Si oui, combien1 20 232 28 313 et plus 30 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201065


ZOOM SUR LES DISCIPLINES■DROIT, SCIENCES POLITIQUESEn % Droit, Sciences politiques EnsembleTaux d'emploi 52 64Taux d'insertion 63 70Source : ApecFonction occupée (En %) Droit, Sciences politiques EnsembleGestion, finance, administration 62 14Commercial, marketing 18 11Ressources humaines, enseignement 11 23Communication, création 4 5Études, recherche, développement 3 16Santé, social, culture 1 14Services techniques 1 7Informatique 0 6Production industrielle, travaux et chantiers 0 3Direction d’entreprise 0 1Source : ApecSecteur d'activité (En %) Droit, Sciences politiques EnsembleINDUSTRIE dont : 5 19Automobile, autres matériels de transport 1 4Agroalimentaire 0 2Industrie pharmaceutique 1 2Métallurgie, mécanique 0 2Autres industries 3 9CONSTRUCTION 1 3COMMERCE, HÔTELLERIE 13 6SERVICES dont : 81 72Enseignement, formation 10 19Santé, action sociale 4 14Banque, assurance 17 6Ingénierie, R&D 3 6Administration publique, activités associatives 16 5Activités informatiques 1 5Autres services 30 17Source : ApecNature contrat de travail (En %) Droit, Sciences politiques EnsembleCDI ou titularisé 37 45CDD ou contractuel 49 41CNE 6 4Autres 8 10Source : Apec66 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES DISCIPLINESRémunération (en euros) Droit, Sciences politiques EnsembleSalaire moyen 21 200 27 400Salaire médian 21 600 26 4001er quartile 18 000 20 8003ème quartile 25 600 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %) Droit, Sciences politiques EnsembleMoins de 20 salariés 26 15De 20 à 99 salariés 15 13De 100 à 249 salariés 5 8De 250 à 499 salariés 4 7De 500 à 999 salariés 3 6De 1000 à 4999 salariés 12 115000 salariés et plus 35 40Source : ApecStatut salarié (En %) Droit, Sciences politiques EnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 28 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 11 11Employé (fonctionnaire C) 61 26Source : ApecSecteur juridique (En %) Droit, Sciences politiques EnsemblePublic 30 37Privé 70 63Source : ApecStages effectués dans le cadredu cursus de formation (En %)Droit, Sciences politiquesEnsembleOui 92 86Non 8 14Si oui, combien1 44 232 32 313 et plus 16 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201067


ZOOM SUR LES DISCIPLINES■SCIENCES HUMAINES (HORS IUFM)En % Sciences humaines (hors IUFM) EnsembleTaux d'emploi 65 64Taux d'insertion 70 70Source : ApecFonction occupée (En %) Sciences humaines (hors IUFM) EnsembleSanté, social, culture 37 14Ressources humaines, enseignement 31 23Études, recherche, développement 18 16Gestion, finance, administration 7 14Commercial, marketing 4 11Services techniques 2 7Communication, création 1 5Informatique 0 6Production industrielle, travaux et chantiers 0 3Direction d’entreprise 0 1Source : ApecSecteur d'activité (En %) Sciences humaines (hors IUFM) EnsembleINDUSTRIE dont : 1 19Automobile, autres matériels de transport 0 4Agroalimentaire 0 2Industrie pharmaceutique 1 2Métallurgie, mécanique 0 2Autres industries 0 9CONSTRUCTION 2 3COMMERCE, HÔTELLERIE 1 6SERVICES dont : 96 72Enseignement, formation 18 19Santé, action sociale 37 14Banque, assurance 1 6Ingénierie, R&D 4 6Administration publique, activités associatives 17 5Activités informatiques 1 5Autres services 18 17Source : ApecNature contrat de travail (En %) Sciences humaines (hors IUFM) EnsembleCDI ou titularisé 23 45CDD ou contractuel 63 41CNE 2 4Autres 12 10Source : Apec68 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES DISCIPLINESRémunération (en euros) Sciences humaines (hors IUFM) EnsembleSalaire moyen 19 900 27 400Salaire médian 20 200 26 4001er quartile 15 600 20 8003ème quartile 24 000 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %) Sciences humaines (hors IUFM) EnsembleMoins de 20 salariés 15 15De 20 à 99 salariés 25 13De 100 à 249 salariés 17 8De 250 à 499 salariés 10 7De 500 à 999 salariés 5 6De 1000 à 4999 salariés 6 115000 salariés et plus 22 40Source : ApecStatut salarié (En %) Sciences humaines (hors IUFM) EnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 43 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 17 11Employé (fonctionnaire C) 40 26Source : ApecSecteur juridique (En %) Sciences humaines (hors IUFM) EnsemblePublic 47 37Privé 53 63Source : ApecStages effectués dans le cadredu cursus de formation (En %)Sciences humaines (hors IUFM) EnsembleOui 79 86Non 21 14Si oui, combien1 26 232 31 313 et plus 22 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201069


ZOOM SUR LES DISCIPLINES■MÉDICAL, VÉTÉRINAIRE, PHARMACIE, PARAMÉDICAL, SOCIALEn %Médical, Vétérinaire, Pharmacie,Paramédical, SocialEnsembleTaux d'emploi 91 64Taux d'insertion 92 70Source : ApecFonction occupée (En %)Médical, Vétérinaire, Pharmacie,Paramédical, SocialEnsembleSanté, social, culture 85 14Production industrielle, travaux et chantiers 4 3Études, recherche, développement 3 16Gestion, finance, administration 3 14Ressources humaines, enseignement 2 23Services techniques 2 7Communication, création 1 5Commercial, marketing 0 11Informatique 0 6Direction d’entreprise 0 1Source : ApecSecteur d'activité (En %)Médical, Vétérinaire, Pharmacie,Paramédical, SocialEnsembleINDUSTRIE dont : 9 19Automobile, autres matériels de transport 0 4Agroalimentaire 0 2Industrie pharmaceutique 7 2Métallurgie, mécanique 0 2Autres industries 2 9CONSTRUCTION 0 3COMMERCE, HÔTELLERIE 3 6SERVICES dont : 88 72Enseignement, formation 2 19Santé, action sociale 82 14Banque, assurance 0 6Ingénierie, R&D 1 6Administration publique, activités associatives 2 5Activités informatiques 0 5Autres services 1 17Source : ApecNature contrat de travail (En %)Médical, Vétérinaire, Pharmacie,Paramédical, SocialEnsembleCDI ou titularisé 22 45CDD ou contractuel 74 41Intérim 1 4Autres 3 10Source : Apec70 ©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ZOOM SUR LES DISCIPLINESRémunération (en euros)Médical, Vétérinaire, Pharmacie,Paramédical, SocialEnsembleSalaire moyen 38 800 27 400Salaire médian 36 000 26 4001 er quartile 28 800 20 8003 e quartile 48 000 32 500Source : ApecTaille entreprise (En %)Médical, Vétérinaire, Pharmacie,Paramédical, SocialEnsembleMoins de 20 salariés 13 15De 20 à 99 salariés 6 13De 100 à 249 salariés 6 8De 250 à 499 salariés 8 7De 500 à 999 salariés 6 6De 1000 à 4999 salariés 17 115000 salariés et plus 44 40Source : ApecStatut salarié (En %)Médical, Vétérinaire, Pharmacie,Paramédical, SocialEnsembleCadre (ou fonctionnaire A) 75 63Agent de maîtrise (fonctionnaire B) 1 11Employé (fonctionnaire C) 24 26Source : ApecSecteur juridique (En %)Médical, Vétérinaire, Pharmacie,Paramédical, SocialEnsemblePublic 68 37Privé 32 63Source : ApecStages effectués dans le cadreMédical, Vétérinaire, Pharmacie,du cursus de formation (En %)Paramédical, SocialEnsembleOui 81 86Non 19 14Si oui, combien1 18 232 38 313 et plus 25 32Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201071


ANNEXE 2● LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3© Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3■■SYNTHÈSEMoins d’un an après l’obtention de leur diplôme, 70%des jeunes diplômés Bac + 3 de la promotion 2009sont en emploi, contre 64% des diplômés Bac + 4 etplus de la même promotion.69% des jeunes diplômés de Bac + 3 de la promotion2009 ont un statut d’employé et 42% ont obtenu un CDI.Ils étaient 49% des diplômés Bac + 3 de la promotionprécédente à avoir un CDI. On remarque que la conjonctureactuelle a également des effets négatifs sur lesconditions d’emploi des Bac + 3.MÉTHODOLOGIELe salaire médian se situe à 19 900 euros (contre 19 500euros pour la promotion précédente) et le salaire moyenà 19 800 euros (contre 19 700 pour la promotion précédente).Le niveau de satisfaction globale reste élevé: 88% des Bac + 3 se déclarent satisfaits de leuremploi.30% des diplômés Bac + 3 de la promotion 2009 sonten recherche d’emploi (-2 points par rapport à la promotionprécédente).Un échantillon de 509 jeunes diplômés de niveau Bac + 3 a été interrogé cette année entre le 6 avril et le 7 mai 2010.STRUCTURE DE L’ÉCHANTILLON DE LA PROMOTION 2009(NIVEAU BAC + 3)Répartition par sexe EN %Homme 40Femme 60Répartition par discipline de formation* EN %Mathématiques, sciences, techniques 57Gestion, vente 16Droit 12Sciences humaines 5* - Mathématiques, sciences, techniques : Mathématiques ; Physique, sciences de la terre ; Chimie, sciencesde la vie ; Ingénieur généraliste, métallurgie, mécanique, génie civil, autres spécialités industrielles, qualité ;Électronique, micro-électronique ; Informatique, télécommunications, technologies multimédia ; Agronomie,alimentaire, environnement.- Gestion, ventes : Gestion, comptabilité ; Finance, banque, assurances, tourisme, transport ; Économie ;Commercial, commerce international ; Marketing ; Ressources humaines, administration.- Droit : Droit, sciences politiques, fiscalité.- Sciences humaines : Sciences humaines ; Lettres, langues, documentation ; Arts, édition, communication,journalisme ; Médical, paramédical, socioculturel.Source : ApecDeux catégories de diplômés Bac + 3 ont été distinguéesafin de faire l’objet d’analyses spécifiques : ceuxtitulaires d’une licence professionnelle d’une part; ceuxissus des disciplines scientifiques et techniques d’autrepart (ces deux catégories n’étant évidemment pas disjointes).©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201075


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3■ QUI SONT LES SORTANTS BAC + 3 ?L’âge moyen des sortants Bac + 3 de la promotion 2009est de 24 ans, il reste identique à celui de la promotion2008.Les deux diplômes les plus représentés parmi les jeunesdiplômés Bac + 3 sont la licence professionnelle et lalicence : 57% d’entre eux sont titulaires d’une licence professionnelleet 37% d’une licence.ÂgeMédiane 24Moyenne 24Base : Ensemble des jeunes diplômés Bac + 3Source : ApecNATURE DU DIPLÔME (EN %)57Source : Apec3742LicenceprofessionnelleBase : Ensemble des jeunes diplômés Bac + 3Licence Bachelor* Autre type dediplôme■* Diplôme de niveau Bac + 3 délivré par certaines écolesENTRE LES ÉTUDES ET L’EMPLOIIls sont plus nombreux à avoir réalisé des stages84% des jeunes diplômés Bac + 3 de 2009 déclarent avoireffectué des stages dans le cadre de leur cursus d’études supérieures,soit 5 points de plus par rapport à la promotion précédente.Plus sensibilisés aux expériences sur le terrain, les titulairesde licences professionnelles et les diplômés des disciplinesscientifiques et techniques réalisent plus de stages que lamoyenne : respectivement 93% et 90%. Et les titulaires delicences professionnelles de la promotion 2009 connaissentune progression de 4 points au regard de la promotion 2008(93% vs 89%).À titre de comparaison, 88% des diplômés Bac + 4 et plusde la promotion 2009 déclarent avoir réalisé des stages.40% des sortants Bac + 3 de la promotion 2009 ont effectuéun seul stage en moyenne. Cette proportion reste identiqueà la promotion précédente.28% des jeunes Bac + 3 ont effectué 2 stages ; ils sont 42%dans ce cas dans les disciplines scientifiques (soit +14 pointspar rapport à la moyenne) et 32% parmi les titulaires delicences professionnelles (+4 points par rapport à la moyenne).On peut noter par ailleurs qu’en comparaison à la promotion2008, ces derniers sont plus nombreux en proportion àavoir effectué 2 stages : +3 points pour les diplômés desdisciplines scientifiques et techniques, et +5 points pour leslicences professionnelles.À la différence des autres filières ou types de diplômes deniveau Bac + 3, les diplômés des licences professionnelleset ceux des disciplines scientifiques et techniques ont tendanceà intégrer de façon plus importante les stages dansleur cursus de formation.Ce comportement s’accentue de façon significative cetteannée, au regard de la conjoncture actuelle peu favorable.76©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3STAGES EFFECTUÉS DANS LE CADRE DU CURSUS DE FORMATION (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniques *Promotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Oui 84 79 93 89 90 82Non 16 21 7 11 10 8Total 100 100 100 100 100 100Base : Ensemble des jeunes diplômés Bac + 3* Sont regroupées les disciplines : Mathématiques ; Physique, chimie, biologie, géologie ; Ingénieur généraliste,Source : Apecmétallurgie, mécanique, aéronautique ; Électronique, informatique industrielle ; Génie civil, BTP, autres spécialités industrielles ; Informatique,télécommunications, multimédia ; Agronomie, alimentaire, environnement.NOMBRE DE STAGES EFFECTUÉS (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 20081 40 40 40 40 40 372 28 27 32 27 42 393 19 20 19 20 8 154 8 7 4 6 5 35 ou plus 5 6 5 7 5 6Total 100 100 100 100 100 100Base : Ensemble des jeunes diplômés Bac + 3Source : ApecIls sont moins confiants dans les débouchés qu’offreleur diplôme71% des diplômés Bac + 3 de 2009 se déclarent confiantsquant aux débouchés à l’issue de leur formation. Ils étaient72% de la promotion précédente à être de cet avis. Toutefois,la part de ceux qui se disent tout à fait confiantsa baissé de 3 points (27% vs 30%).Pour mémoire, 77% des jeunes diplômés sortants Bac + 4et plus de la promotion 2009 se déclarent confiants (dont32% tout à fait).Ce niveau de confiance se détériore de façon visible parmiles titulaires de licences professionnelles et les diplômésde disciplines scientifiques et techniques. Ils sont77% à se dire confiants parmi les titulaires de licencesprofessionnelles (-7 points par rapport à la promotionprécédente) et 81% parmi les diplômés de disciplinesscientifiques et techniques (soit une baisse de 12 points).Cette baisse de confiance quant aux débouchés expliquecertainement que les jeunes diplômés de Bac + 3, et enparticulier les titulaires de licences professionnelles et lesdiplômés de disciplines scientifiques et techniques réalisentplus de stages afin d’acquérir des expériences professionnelles.CONFIANCE QUANT AUX DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS À L’ISSUE DE LA FORMATION (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Oui 71 72 77 84 81 93Dont oui tout à fait 27 30 29 36 35 43Non 29 28 23 16 19 7Total 100 100 100 100 100 100Base : Ensemble des jeunes diplômés Bac + 3Source : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201077


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3■SITUATION PROFESSIONNELLEAu moment de l’interrogation, le taux d’emploi des jeunesdiplômés de niveau Bac + 3 est de 70%. 30% sont enrecherche d’un emploi, dont 22% en recherche de leur premieremploi alors que 8% ont occupé temporairement unemploi depuis la sortie de leurs études et en recherchentun autre au moment de l’interrogation.Par rapport à la promotion précédente, le taux d’emploides jeunes diplômés Bac + 3 a augmenté de 2 points. Àtitre de comparaison, celui des jeunes diplômés Bac + 4et plus de la promotion 2009 a baissé de 4 points, passantde 68% à 64%.Les filières ou types de diplômes de niveau Bac + 3 semblentpermettre une entrée plus facile des jeunes diplôméssur le marché de l’emploi, ou tout du moins subissentmoins les effets de la crise actuelle.SITUATION PROFESSIONNELLE ACTUELLE (EN %)Promotion 200970 8 22Promotion 200868 9 23En emploiEn recherched'un nouvel emploiEn recherched'un 1 er emploiBase : Ensemble des jeunes diplômés Bac + 3Source : ApecToutefois, selon la nature des diplômes, les jeunes diplômésBac + 3 ne connaissent pas la même situation.Alors qu’en moyenne le taux d’emploi augmente de 2points, il baisse de 10 points pour les titulaires deslicences professionnelles et de 12 points pour les diplômésdes disciplines scientifiques et techniques ; ces tauxd’emploi se situant respectivement à 69% et 67%.Ces taux d’emploi supérieurs à la moyenne pour la promotion2008, semblent revenir au même niveau que letaux d’emploi moyen (70%).La proportion de jeunes diplômés Bac + 3 ayant accédéà un premier emploi est de 78% (actuellement en emploi+ à la recherche d’un nouvel emploi). Elle est respectivementde 76% et de 77% pour les titulaires des licencesprofessionnelles et les diplômés des disciplines scientifiqueset techniques. Ces taux d’insertion baissent égalementpar rapport à la promotion 2008.78©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3TAUX D’EMPLOI ET D’INSERTION DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC + 3 (EN %)Ensemble Licences Disciplines scientifiquesBac + 3 professionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Taux d’emploi 70 68 69 79 67 79Taux d’insertion * 78 77 76 87 77 85Base : Ensemble des jeunes diplômés Bac + 3Source : Apec* Proportion de jeunes diplômés en emploi ou à la recherche d'un nouvel emploiParmi les jeunes diplômés Bac + 3 occupant un emploi,22% déclarent considérer celui-ci comme « alimentaire »,soit -5 points par rapport à ceux de la promotion précédente.S’AGIT-IL D’UN EMPLOI (EN %)PUREMENT ALIMENTAIRE ?Promotion2009 2008Oui 22 27Non 78 73Total 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi Source : Apec■LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC +3 EN EMPLOICaractéristiques de l’emploi occupéTaille et statut de l’entrepriseLes PME de moins de 250 salariés recrutent près de la moitié des diplômés de niveau Bac + 3 (48%) ; celles de plus de5 000 salariés, un tiers (30%).TAILLE DES ENTREPRISES (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Moins de 20 salariés 25 17 23 17 13 12De 20 à 99 salariés 14 16 17 18 21 18De 100 à 249 salariés 9 11 8 12 6 15De 250 à 499 salariés 7 9 9 10 12 10De 500 à 999 salariés 6 8 5 7 4 8De 1 000 à 4 999 salariés 9 13 12 12 10 11Plus de 5 000 salariés 30 26 26 24 34 26Total 100 100 100 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201079


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3Le secteur privé a recruté 73% des Bac + 3 de la promotion2009, contre 78% de la promotion 2008 (soit unebaisse de 5 points).Les titulaires des licences professionnelles et les diplômésdes disciplines scientifiques et techniques sont enproportion plus nombreux que la moyenne à travaillerdans le secteur privé : respectivement 79% et 78%.À titre de comparaison, 63% des jeunes diplômés Bac +4 et plus de la promotion 2009 travaillent dans le secteurprivé.STATUT DE L’ENTREPRISE (EN %)Licences Disciplines scientifiquesEnsembleprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Secteur privé(dont association)73 78 79 80 78 82Secteur public* 27 22 21 20 22 18Total 100 100 100 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi* Fonction publique + entreprise du secteur public + secteur semi-publicSource : ApecLes secteurs d’activité qui recrutentLes principaux secteurs qui recrutent les jeunes diplômésBac + 3 sont les Services et l’Industrie, avec respectivement67% et 18% des jeunes occupant un emploi dansces secteurs d’activité.Les diplômés des disciplines scientifiques et techniquessont, de par leur formation, plus nombreux dans le secteurde l’Industrie (53%, soit plus du double en comparaisonà la moyenne) et de la Construction (13%).SECTEUR D’ACTIVITÉ D’ENTREPRISE (EN %)EnsembleDisciplinesLicencesscientifiquesprofessionnelleset techniquesINDUSTRIE dont : 18 28 53Automobiles, autres matériels de transport 4 7 14Agroalimentaire 3 4 8Industrie pharmaceutique 2 4 8Métallurgie, mécanique 1 1 3Autres industries 8 12 20CONSTRUCTION 4 6 13COMMERCE 11 10 5SERVICES 67 56 29Enseignement, formation 8 5 2Santé, action sociale 6 2 4Banque, assurance 6 4 -Ingénierie, R&D 2 4 8Administration publique, activités associatives 8 8 2Activités informatiques 4 4 3Autres services* 33 29 10TOTAL 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi* Agences de communication, publicité, études de marché, travail temporaire, cabinets de recrutement…Source : Apec80©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3Les principales fonctions exercéesLes jeunes diplômés Bac + 3 de la promotion 2009 occupentprincipalement les fonctions Commercial, marketing(19%), Gestion, finance, administration (18%) et Communication,création (17%).Les diplômés des disciplines scientifiques et techniques,de par leur spécificité, exercent pour une grande majoritédans les fonctions Études, recherche, développement(36%) et Services techniques (24%).Quant aux titulaires de licences professionnelles, 18%d’entre eux occupent un poste en Gestion, finance, administration,16% en Communication, création, 14% enÉtudes, recherche, développement, 13% en Commercial,marketing…FONCTION OCCUPÉE (EN %)EnsembleDisciplinesLicencesscientifiquesprofessionnelleset techniquesCommercial, marketing 19 13 9Gestion, finance, administration 18 18 2Communication, création 17 16 1Ressources humaines, enseignement 12 11 1Santé, social, culture 9 4 3Études, recherche, développement 8 14 36Services techniques 7 11 24Informatique 4 6 10Production industrielle, travaux et chantiers 4 6 14Direction d’entreprise 2 1 -TOTAL 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : ApecLes conditions d’emploiUne majorité d’employésConcernant les conditions d’emploi, 69% des jeunes diplômésBac + 3 ont un statut d’employé et 20% d’agent demaîtrise. Ils étaient respectivement 73% et 20% de la promotion2008 à avoir ces statuts.11% des Bac + 3 en emploi ont le statut cadre. Si ce statutdemeure minoritaire, on note cependant qu’il est enprogression par rapport à la promotion précèdente (7% :+ 4 points).Les titulaires de licences professionnelles ou les diplômésdes disciplines scientifiques et techniques sont plus nombreuxen proportion à avoir le statut d’agent de maîtrise :24% pour les titulaires d’une licence professionnelle (+4points par rapport à la moyenne) et 30% pour les diplômésdes disciplines scientifiques et techniques (+10 pointspar rapport à la moyenne).En comparaison, ce sont 63% des jeunes diplômés Bac + 4et plus de la promotion 2009 qui ont un statut de cadre,26% d’employé et 11% d’agent de maîtrise.©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201081


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3STATUT EN 2010 (EN %)69656020243011 11 10Cadre (ou fonctionnaire A)Agent de maîtrise(ou fonctionnaire B)Employé (ou fonctionnaire C)EnsembleLicences professionnellesDisciplines scientifiques et techniquesBase : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi, promotion 2009Source : ApecSTATUT EN 2009 73(EN %)665920253079 11Cadre (ou fonctionnaire A)Agent de maîtrise(ou fonctionnaire B)Employé (ou fonctionnaire C)EnsembleLicences professionnellesDisciplines scientifiques et techniquesBase : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi, promotion 2008Source : ApecDavantage de CDD que de CDI42% des jeunes diplômés de niveau Bac + 3 de la promotion2009 sont titulaires d’un CDI (contre 49% pour ceuxde la promotion précédente), soit une baisse de 7 points.En parallèle, la proportion des jeunes titulaires d’un CDDa augmenté de 7 points (45% pour la promotion 2009 vs38% pour la promotion 2008). La conjoncture peu favorabledu marché de l’emploi a entraîné une précarisationdu statut des jeunes diplômés.À titre de comparaison, parmi les jeunes diplômés Bac +4 et plus (hors IUFM) de la promotion 2009, 47% sonttitulaires d’un CDI et 44% d’un CDD. Ils ont en proportionun peu plus nombreux à posséder un contrat pérenneque leurs homologues diplômés d’un Bac + 3.82©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3NATURE DU CONTRAT DE TRAVAIL EN 2010 (EN %)444542434137131619CDI/TitulariséCDD/ContractuelAutres*EnsembleBase : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi, promotion 2009Licences professionnellesDisciplines scientifiques et techniquesSource : Apec* Intérim, Vacataire, Stage, Contrat de professionalisation, Contrat d'apprentissage, CES, CAE, multi salariat…NATURE DU CONTRAT DE TRAVAIL EN 2009 (EN %)49 5056383827131217CDI/TitulariséCDD/ContractuelAutres*EnsembleLicences professionnellesDisciplines scientifiques et techniquesBase : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi, promotion 2008Source : Apec* Intérim, Vacataire, Stage, Contrat de professionalisation, Contrat d'apprentissage, CES, CAE, multi salariat…©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201083


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 358% des sortants Bac + 3 ont obtenu un CDI dès l’embauche,23% à la suite d’un CDD et 10% à la suite d’uncontrat d’apprentissage. L’obtention d’un CDI par ce dernierbiais est plus répandue chez les titulaires de licencesprofessionnelles et les diplômés des disciplines scientifiqueset techniques : +5 points par rapport à la moyenne.MODE D’OBTENTION DU CDI (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesDès l’embauche 58 53 55À la suite d’un CDD 23 24 17À la suite d’un contrat d’apprentissage 10 15 15À la suite d’un stage 6 6 9À la suite d’une mission d’intérim 3 2 4Total 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi en CDISource : ApecUn salaire autour de 20 000 eurosLe salaire médian (brut annuel primes comprises) est de19 900 euros pour l’ensemble des diplômés de niveauBac + 3.Il se situe à 20 400 euros pour les jeunes possédant unelicence professionnelle et à 21 600 euros pour les jeunesissus des disciplines scientifiques et techniques. Onremarque que pour ces deux dernières catégories, la rémunérationmédiane a baissé.RÉMUNÉRATION BRUTE ANNUELLE PRIMES COMPRISES(EN EUROS)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Médiane 19 900 19 500 20 400 21 000 21 600 22 100Moyenne 19 800 19 700 21 000 21 000 22 200 22 400Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : ApecÀ titre de comparaison, le salaire médian des jeunes diplômésBac + 4 et plus se situe à 26 400 euros (identiqueà celui de la promotion précédente), le salaire moyen à27 400 euros (vs 27 000 euros pour la promotion 2008).Satisfaction à l’égard de l’emploi occupéUn niveau de satisfaction élevéL’emploi occupé est jugé satisfaisant par 88% des jeunesdiplômés Bac + 3, dont 29% qui l’estiment très satisfaisant(-3 points par rapport à la promotion précédente).Ils sont 89% des titulaires des licences professionnellesà être satisfaits globalement de leur emploi. Quant auxdiplômés des disciplines scientifiques et techniques, ilssont 90% (soit -5 points par rapport à la promotion précédente)à être de cet avis ; la proportion des très satisfaitsenregistrant une baisse de 20 points.Même si les taux de satisfaction globale ont un peu baissé,ils restent toutefois élevés.84©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3SATISFACTION GLOBALE (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008SATISFAIT 88 87 89 90 90 95dont très satisfait 29 32 30 36 23 43PAS SATISFAIT 12 13 11 10 10 5Total 100 100 100 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : ApecGlobalement, les éléments qui procurent le plus de satisfactionaux jeunes en emploi sont la qualité de l’accueilet l’accompagnement dans leur période d’intégration dansl’entreprise (97% en sont satisfaits), l’autonomie dans letravail (96%), les relations avec leur supérieur hiérarchique(95%), l’ambiance de travail (93%), les conditionsmatérielles de travail (87%) ; la rémunération (67%)et les perspectives d’évolution (61%) étant ceux qui procurentle moins de satisfaction.SATISFACTION GLOBALE (EN %)Promotion2009 2008SatisfaisantDont très Pas Dont très Passatisfaisant satisfaisant Satisfaisant satisfaisant satisfaisantIntégration dans l’entreprise(qualité de l’accueil)97 64 3 94 55 6Autonomie dans le travail 96 56 4 93 49 7Relations avec lesupérieur hiérarchique95 51 5 91 50 9Ambiance de travail 93 51 7 94 56 6Conditions matériellesde travail87 36 13 82 34 18Charge de travail 86 20 14 84 23 16Temps de travail 84 30 16 88 34 12Intérêt des missions 83 33 17 84 33 16Équilibre vie professionnelleet vie privée83 34 17 87 40 13Reconnaissance dutravail fourni83 26 17 80 30 20Proximité avec lelieu de résidence80 39 20 80 46 20Statut dans l’emploi(cadre/non cadre)78 19 22 74 18 26Type de contrat de travail 77 32 23 72 35 28Possibilités de formation 71 27 29 67 31 33Rémunération 67 14 33 65 12 35Perspectives d’évolutiondans l’entreprise61 16 39 53 18 47Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201085


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3Amélioration de l’adéquation emploi-formationInterrogés sur l’emploi qu’ils occupent, 68% des jeunesdiplômés de niveau Bac + 3 estiment qu’il correspond àleur formation (+4 points par rapport à la promotion précédente).Les diplômés de licences professionnelles etceux des disciplines scientifiques et techniques sont plusnombreux à être de cet avis (respectivement 75% et 77%).ADÉQUATION DE L’EMPLOI PAR RAPPORT À LA FORMATION (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Oui tout à fait 39 35 43 44 42 46Oui plutôt 29 29 32 28 35 34OUI 68 64 75 72 77 80Non plutôt pas 14 16 13 14 11 14Non pas du tout 18 20 12 14 12 6NON 32 36 25 28 23 20Total 100 100 100 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : ApecToutefois, l’emploi occupé est jugé plus sévèrement quandil s’agit de le situer par rapport à son niveau de qualification.41% des jeunes diplômés Bac + 3 s’estiment surqualifiés,pour 55% qui pensent que leur emploi correspondà leur qualification.Cette appréciation est un peu plus fréquente chez lestitulaires de licences professionnelles et les diplômés dedisciplines scientifiques et techniques, respectivement56% et 58%. Mais ces proportions ont fortement baissépar rapport à la promotion précédente : -6 points pourles titulaires de licences professionnelles et -9 pointspour les diplômés de disciplines scientifiques et techniques,signe d’une dégradation des conditions d’emploi.Pour 40% des titulaires de licences professionnelles, l’emploiest en-dessous de la qualification (+5 points par rapportà la promotion précédente), et cette proportion sesitue à 38% pour les diplômés de disciplines scientifiqueset techniques (+7 points par rapport à la promotion précédente).CORRESPONDANCE DE L’EMPLOI AVEC LE NIVEAU DE QUALIFICATION (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008L’emploi correspondà la qualification55 54 56 62 58 67L’emploi est en-dessousde la qualification41 44 40 35 38 31L’emploi est au-dessusde la qualification4 2 4 3 4 2Total 100 100 100 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : Apec86©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3Moyens utilisés pour obtenir l’emploi occupéLa réponse à une offre d’emploi reste le principal moyenpermettant de trouver un emploi : 32% des embauches(soit 5 points de plus par rapport à la promotion précédente).La candidature spontanée et les relations etréseaux ont permis à deux jeunes diplômés sur dix d’êtrerecrutés. Le dépôt de CV sur Internet reste un moyen marginal.MOYEN D’ACCÈS A L’EMPLOI (EN %)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Réponse à une offre d’emploi 32 27 33 25 35 25Candidature spontanée 22 18 18 18 10 21Relations et réseaux 20 21 20 20 23 15À la suite d’un stage 10 13 11 17 15 16Dépôt de CV sur Internet(CVthèque, site personnel)6 12 7 12 6 15En créant votre entreprise 3 1 2 1 0 1Cabinet de recrutement 2 4 3 2 3 1Prise de contact sur un salon 1 1 1 2 2 2Concours - 1 - 1 - 2Autre 4 2 5 2 6 2Total 100 100 100 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : ApecEn moyenne, les jeunes diplômés Bac + 3 accèdent à l’emploien plus de deux mois. Ce délai était de deux moispour la promotion précédente. Il s’est également rallongépour les titulaires de licences professionnelles et lesdiplômés des disciplines scientifiques et techniques.DÉLAI D’ACCÈS À L’EMPLOI(EN MOIS)EnsembleLicences Disciplines scientifiquesprofessionnelles et techniquesPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Médiane 1 1 2 1 2 1Moyenne 2,3 1,9 2,4 2 2,8 1,9Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201087


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3■LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3 EN RECHERCHE D’EMPLOIDavantage de jeunes en recherchede leur premier emploi30% des sortants Bac + 3 de la promotion2009 sont en recherche d’emploi.Parmi ces derniers, 74% sont à larecherche de leur premier emploi, et26% à la recherche d’un nouvel emploi.Concernant la promotion précédente, ilsétaient 32% en recherche d’emploi, dont71% à la recherche de leur premieremploi et 29% d’un nouvel emploi.LA RECHERCHE D’EMPLOI (EN %)74 26Recherche d'un premier emploi Recherche d'un nouvel emploiBase : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d’emploi,promotion 2009Source : ApecParmi les jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d’emploi,38% sont titulaires d’une licence et 58% d’une licence professionnelle.Ils étaient respectivement 53% et 38% parmiles jeunes diplômés de la promotion 2008.NATURE DU DIPLÔME EN 2010 (EN %)Ensemble37 574 2En emploi37 5643En recherche38 58 31Une licence Une licence professionnelle Un DECF ou DCG Un bachelor Autre type de diplômeBase : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi, promotion 2009Source : Apec88©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3NATURE DU DIPLÔME EN 2009 (EN %)Ensemble37 573 3En emploi29 6713En recherche53 38 1 53Une licence Une licence professionnelle Un DECF ou DCG Un bachelor Autre type de diplômeBase : Jeunes diplômés Bac + 3 en emploi, promotion 2008Source : ApecLa pratique des stages s’étend80% des jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d’emploiont effectué des stages dans leur cursus, contre 84% enmoyenne et 86% pour ceux en emploi.Parmi les jeunes en recherche, 47% ont réalisé un stage(+7 points par rapport à la promotion précédente), 30%2 stages et 14% 3 stages.STAGES EFFECTUÉS DANS LE CADRE DU CURSUS DE FORMATION (EN %)EnsembleEnEnrechercheemploiPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 2008Oui 84 79 80 82 86 78Non 16 21 20 18 14 22Total 100 100 100 100 100 100Base : Ensemble des jeunes diplômés Bac + 3Source : ApecNOMBRE DE STAGES EFFECTUÉS (EN %)EnsembleEnEnrechercheemploiPromotion Promotion Promotion2009 2008 2009 2008 2009 20081 40 40 47 40 38 392 28 27 30 29 27 263 19 20 14 18 21 214 8 7 5 8 9 75 ou plus 5 6 4 5 5 7Total 100 100 100 100 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 ayant effectué au moins un stageSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201089


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3Les jeunes diplômés Bac + 3 sont de plus en plus nombreuxà effectuer des stages, mais le nombre de stagespar individu ne progresse pas.La majorité des jeunes diplômés en recherche démarrentleur recherche d’emploi après l’obtention dudiplôme.19% des jeunes en recherche ont démarré leur recherched’emploi avant l’obtention de leur diplôme, 27% dès l’obtentionet 54% après l’obtention.Par rapport à la promotion 2008, la proportion des jeunesqui anticipent leur recherche d’emploi a baissé de 3 points;à l’inverse, celle des jeunes démarrant leur recherche dèsl’obtention du diplôme augmente de 18 points.Au regard de la conjoncture actuelle, les jeunes anticipentdavantage leur recherche d’emploi.Ils sont toutefois plus de la moitié à ne démarrer leurrecherche d’emploi qu’après l’obtention de leur diplôme.DÉMARRAGE DE LA RECHERCHE D’EMPLOI (EN %)Jeunes diplômésen recherche d’emploiPromotion2009 2008Avant l’obtention de votre diplôme 19 22Dès l’obtention de votre diplôme 27 9Après l’obtention de votre diplôme 54 69Total 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d’emploiSource : ApecLes modalités de la recherche d’emploiLa recherche d’emploi dure en moyenne depuis 6 mois, lenombre médian de candidatures envoyées est de 50 contre40 pour la promotion précédente, et le nombre médiand’entreprises dans lesquelles des entretiens ont été passésest de 2 contre 3.DURÉE DE RECHERCHE D’EMPLOI(EN MOIS)Jeunes diplômésen recherche d’emploiPromotion2009 2008Médiane 6 5Moyenne 5,9 5Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d'emploiSource : ApecNOMBRE DE CANDIDATURES ENVOYÉES (EN %)Jeunes diplômésen recherche d’emploiPromotion2009 2008Médiane 50 40Moyenne 89 79Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d'emploiSource : Apec90©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3NOMBRE D’ENTREPRISES DANS LESQUELLES SE SONT PASSES LES ENTRETIENS (EN %)Jeunes diplômésen recherche d’emploiPromotion2009 2008Médiane 2 3Moyenne 3,5 6Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d'emploiSource : ApecLa recherche d’emploi par Internet un peu moins plébiscitée88% des jeunes en recherche déclarent utiliser les offresd’emploi pour leur recherche d’emploi. 85% recourent àune approche directe. 29% déposent leur CV en ligne et16% sollicitent leurs réseaux. 15% se rendent à des salonset des forums.Certains moyens de recherche d’emploi affichent un regaind’utilisation (comme la consultation des offres dans lesorganismes pour l’emploi et les candidatures spontanéespar courrier), tandis que d’autres (comme les offres d’emploidans la presse) connaissent une véritable chute.Internet est utilisé par 88% d’entre eux (tous moyensconfondus). Ils étaient 95% de la promotion précédenteà recourir à ce canal.PRINCIPAUX MODES DE RECHERCHE D’EMPLOI UTILISÉS (EN %)2009 2008Offres d'emploi 88 90Offres d'emploi sur Internet 69 74Affichées dans un organisme pour l'emploi 52 44Offres d'emploi presse 9 21Transmises par l'établissement de formation 6 3Approche directe 85 91Candidatures spontanées par courrier 60 69Dépôt de CV sur Internet 50 40Candidatures spontanées sur Internet 29 40Salon, forum de recrutement 15 5Réseaux 16 17Hors Internet 12 9Sur Internet 6 8Concours 4 7Autres* 9 18Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d'emploi* cabinet de recrutement ou d’intérim, création d’entreprise, autresSource : ApecUSAGE D’INTERNET (TOUS MOYENS CONFONDUS) (EN %)Jeunes diplômésen recherche d’emploiPromotion2009 2008Oui 88 95Non 12 5Total 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d'emploiSource : Apec©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 201091


LES JEUNES DIPLÔMÉS BAC + 3Légère progression de l’optimismeComme l’an dernier, un peu plus de la moitié des jeunesdiplômés (53%) se disent optimistes quant à leurrecherche d’emploi. Les très optimistes demeurent minoritaires(5%).OPTIMISME POUR LA RECHERCHE D’EMPLOI58% des jeunes en recherche d’emploi envisagent dereprendre des études ; ils étaient 74% dans la promotionprécédente.(EN%)Jeunes diplômésen recherche d’emploiPromotion2009 2008Très optimiste 5 6Plutôt optimiste 48 47OPTIMISTE 53 53Plutôt pessimiste 37 38Très pessimiste 10 9PESSIMISTE 47 47Total 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d'emploiSource : ApecREPRISE D’ETUDES ENVISAGÉE (EN %)Jeunes diplômésen recherche d’emploiPromotion2009 2008Oui 58 74Non 42 26Total 100 100Base : Jeunes diplômés Bac + 3 en recherche d'emploiSource : Apec92©Apec - Les jeunes diplômés de 2009 : situation professionnelle en 2010


ISSN 2103-7604Association Pour l’Emploi des Cadres51, boulevard Brune - 75689 Paris Cedex 14E D P A N E 0 0 1 4 - 0 9 . 1 0w w w . a p e c . f rC E N T R E R E L A T I O N C L I E N T S : 0 8 1 0 8 0 5 8 0 5 * D U L U N D I A U V E N D R E D I D E 9 H 0 0 À 1 9 H 0 0*p r i x d ’ u n a p p e l l o c a l

More magazines by this user
Similar magazines