Views
3 years ago

BEH - Institut de veille sanitaire

BEH - Institut de veille sanitaire

BEH - Institut de veille

BulletinépidémiologiquehebdomadaireDépistage du VIH dans des populations et territoires prioritairesHIV testing among priority populations and territoriesp.49 Dépistage anonyme et gratuit du VIH en France, 2006Free and anonymous HIV testing in France, 200619 février 2008 / n° 7-8p.52 Pratiques de dépistage du VIH chez les personnes originaires d’Afrique subsaharienne en Île-de-France, 2005HIV testing among individuals originating from sub-Saharan Africa in the Paris area, France, 2005p.55 Recours au dépistage du VIH dans la population générale adulte des Antilles et de la Guyane en 2004 et comparaisonavec la population vivant en métropole / HIV screening in the Antilles and Guiana adult general population in 2004, and comparisonwith the population living in mainland Francep.59 Comité national des registres, appel à qualification 2008p.60 Comité national des registres « Maladies rares », premier appel à qualification 2008Dépistage anonyme et gratuit du VIH en France, 2006Stéphane Le Vu (s.levu@invs.sante.fr), Caroline SemailleInstitut de veille sanitaire, Saint-Maurice, FranceRésumé / AbstractLes consultations de dépistage anonyme et gratuit (CDAG), par leursconditions d’accès et leur répartition sur tout le territoire français, offrentun moyen aisé pour réaliser un test de dépistage du VIH-sida. La surveillanceépidémiologique du dépistage anonyme et gratuit du VIH repose surle recueil de l’activité annuelle par les CDAG, dont certaines en prison,et une enquête descriptive transversale réalisée en 2004 auprès de5 330 consultants.Les CDAG ont accueilli en 2006 environ 357 000 personnes et ont effectué305 325 sérologies VIH. Parmi celles-ci, 3,9 ‰ ont été retrouvées positives.La moitié des consultants avait moins de 25 ans. Les antennes de CDAG enprison ont une activité très hétérogène et ne permettent pas à elles seulesde surveiller l’activité de dépistage en milieu carcéral.L’Ile-de-France (particulièrement Paris) et les départements français d’Amérique(DFA) sont les régions où l’activité des CDAG est la plus importante etoù sont retrouvés le plus de dépistages positifs.La description des consultants a montré que les populations les plus touchées,personnes originaires d’Afrique subsaharienne et hommes ayant des relationshomosexuelles, avaient augmenté leur fréquentation des CDAG entre2000 et 2004.En dehors du milieu carcéral, ces constats confirment la raison d’être de cesconsultations : permettre d’inclure le dépistage dans une stratégie de prévention,notamment en direction des jeunes, et dépister parmi les populationsles plus susceptibles d’être infectées. Leur activité est cohérente avecla problématique particulière de l’infection dans les DFA et en Ile-de-France.Free and anonymous HIV testing in France, 2006Free and anonymous counseling and testing facilities (CDAG) are widelyspread on the French territory, and offer the easiest way for HIV/AIDSscreening. Every facility reports to the Institut de veille sanitaire (the FrenchPublic Health Surveillance Institute) its annual testing activity. A crosssectionalsurvey was conducted in 2004 that described the characteristics of5,330 anonymous tests seekers.The CDAG performed 305,325 HIV tests out of 357,000 persons consulting in2006, 3.9‰ were positive. Half of the attendants were under 25 years old.HIV screening activity among inmates can not be inferred through theactivity of the CDAG located in prison.Screening activity and rates of positive tests are higher in the Ile-de-Franceregion (especially in Paris) and the overseas regions of Guadeloupe,Martinique and French Guiana.The survey showed that a greater proportion of high-risk population groupssuch as African migrants, as well as men who have sex with men was amongattendants of the CDAG between 2000 and 2004.Except for prisons, these results confirm the mission statement of the CDAG:offering the opportunity of prevention counselling and testing to youngpeople, as well as screening among the high-risk population groups in France.Their activity is appropriately higher in regions of high prevalence such asIle-de-France and the French Departments of America.Mots clés / Key wordsVIH-sida, dépistage, dépistage anonyme et gratuit / HIV/AIDS, testing, free and anonymous testingBEH 7-8 / 19 février 2008 49

Rapport - Institut de veille sanitaire
15221 - InVS Pr valence 2 - Institut de veille sanitaire
Bulletin de veille sanitaire Aquitaine. n°13 - Université Bordeaux ...
SDV 26/mars 2012 - Institut Pasteur de Lille
01_AGRICAN_Resultats_Juin2011
Le dépistage du cancer colorectal en Communauté française ...
Télécharger le BEH au format Acrobat Reader - Institut de veille ...
Utilisation des SIG en santé environnementale à l'Institut de veille ...
programme - Veille Sanitaire et Réponse en Territoires Insulaires
La veille marketing : - Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec
Jennifer Beeman - Institut de recherches et d'études féministes
JULB 7 1er TRI_2007 - Institut Jules Bordet Instituut
Vers l'égalité entre les femmes et les hommes? - Institut de la ...
L'égalité entre les femmes et les hommes au Québec : Faits saillants
Download (PDF, 3.63MB) - Institut Coppet
n e w s - Jules Bordet instituut
Rapport EDSB-1.pdf - Institut national de la statistique et de l ...
Constance Corbier - Barthaux - Institut Veolia Environnement
Journal des Goncourt : mémoires de la vie littéraire - Warburg Institute
BEH n° 38 - Institut de veille sanitaire
Le numéro - Institut de veille sanitaire
rapport - Institut de veille sanitaire
Télécharger le BEH au format Acrobat Reader - Institut de veille ...
Dépistage du saturnisme infantile - Institut de veille sanitaire
N.35 BEH 2005.qxd - Institut de veille sanitaire