Tramway - Grand Besançon

grandbesancon.fr

Tramway - Grand Besançon

suivez le guide 10


SOMMAIRE4-5 Le pont Battant ouvertaux piétons et aux cyclistesle 22 juin!6-7 Avec le retour des beaux jours,les travaux s’accélèrent8-9 De belles avancées…10 Des places réaménagées en cœurde quartier11 La première rame arrive dans moinsd’un mois!12-13 Portraits: Ils font le tram!14 Foire Comtoise : le tramway vousattend!15 Info Ginko : le réseau restructuré16 Mieux vous informer et les plusbelles photos du jourRETOUR EN IMAGES SUR LES TRAVAUX DU TRAMnDEPUIS LE 21 FÉVRIER,BATTANTET LA BOUCLE SONT RELIÉS PARLE NOUVEAU PONT BATTANT.nLE 5 AVRIL, LES VISITEURS ONTPU DÉCOUVRIR LES DIFFÉRENTESTECHNIQUES D’AMÉNAGEMENTVÉGÉTAL AUTOUR DU TRAM.LES 8 ET 9 MARS, LE NOUVEAU PONTBATTANT ET L’ENCORBELLEMENT DUQUAI VEIL PICARD ONT ATTIRÉ PLUSD’UNE CENTAINE DE VISITEURS.n< 2 > Tramway : suivez le guide


Le pont Battant ouvert auxle 22 juin!Le samedi 22 juin fera date dansl’histoire du projet du tram. Cejour-là, le nouveau pont Battantsera en effet ouvert aux piétonset aux cyclistes. En attendant,état des lieux sur les dernièresfinitions à apporter avant depourvoir retraverser le Doubs surle nouveau pont.Avant de pouvoir offrir un nouveaufranchissement entre la Boucle etBattant, les entreprises en chargede sa réalisation restent mobilisées.«Suite à la livraison des 12 dernierscolis de la charpente métallique, les 19 et21 février derniers, nos équipes ont procédéà l’ajustement des joints entre ces pièces,avant de pouvoir engager les opérations desoudage, à mi-mars, expose Olivier Peyratou,Chef de projet pour Victor Buyck SteelConstruction. Cette tâche devrait s’acheverfin mai, sauf dernières crues improbables. Aufur et à mesure de la progression du soudage,nous avons également démarré l’applicationdu revêtement anticorrosion sur l’acier brutcomposant la charpente. Dans la foulée, lamise en œuvre de la peinture a pu commencer,en apportant une attention particulière àl’humidité. Les jours de mauvais temps, nousPOSE D’UNE PASSERELLE POURTRAVAILLER SUR L’EXTÉRIEURDU PONT BATTANT.avons ainsi peint l’intérieur du caisson. À cerythme, les finitions devraient pouvoir sefaire en juin, date à laquelle notre missionprendra fin.»Suite aux travaux de charpente, la mise enœuvre du hourdis en béton (couche de remplissagede maçonnerie), qui constituera laplateforme du tram, débutera. «Nous coulonsla dalle du tablier en ce mois de juin et la posede la voie ferrée par ETF pourra s’y dérouler durantl’été, explique François Derhille,Conducteur des travaux, en charge du projetVeil Picard: l’encorbellement est aménagé !Démarrée en février, la constructionde l’encorbellement sur le quai VeilPicard doit s'achever courant mai.Point fort des aménagements dutram en centre-ville, cette structurerevêtue en robinier offrira 3 m delargeur aux déambulations piétonneset cyclistes. Sa légèreté, latransparence du garde-corps et l’utilisationdu bois lui conféreront uneambiance atypique, en lien directavec le Doubs et le quai Vauban, surla rive opposée. Cependant, en raisondes travaux sur le pont Battantet le quai, il faudra encore patienterFIXATION DES MADRIERS SUR LA STRUCTUREMÉTALLIQUE DE L’ENCORBELLEMENT.un peu avant de pouvoir empruntercette promenade.En effet, la construction de la plateformeautoportée s’achève sur lequai et les travaux d’infrastructureont pu démarrer entre la cité universitaireet la rue du Port Cîteaux.La pose des rails y débute en cemois de mai, pour s’achever en juillet.Les mêmes travaux se dérouleront1 mois plus tard dans la partiecomprise entre la rue du PortCîteaux et le pont Battant. La voieferrée sera ainsi intégralementposée sur le quai au mois d’août.< 4 > Tramway : suivez le guide


piétons et aux cyclistes,chez Bouygues Travaux Publics - RégionsFrance. Une fois la plateforme réalisée, nous yappliquerons une résine de finition. En lien avecl’ouverture du pont aux modes doux, nous pourronsaussi engager le démontage de la passerellepiétonne.»Les réseaux transférés dans le nouveau tablierIl n’y pas que les passants et le tram quiemprunteront le pont Battant pour traverserle Doubs. En effet, les réseaux (eaupotable, électricité, téléphonie, fibre optique)qui ont temporairement été transféréssur la passerelle piétonne vont pouvoirgagner leur emplacement définitifdans le nouveau tablier. «Nous avons préparéces opérations, en réalisant toutes lesdéviations de réseaux de part et d’autre dupont, entre octobre 2011 et juillet 2012,explique Stéphane Spatola, chargé d’opérationsà la Direction des Grands Travauxde la Ville de Besançon. Depuis, les réseauxont été laissés en attente sur les deux rives, le temps que le pontsoit reconstruit. Le transfert pourra donc débuter à fin mai, pour unedurée prévisionnelle d’un mois. Sur cette période, il s’agira notammentAPRÈS LES DERNIÈRES FINITIONS ET LES TRAVAUX DE PLATEFORME, LE NOUVEAU PONT POURRAENFIN ACCUEILLIR LE TRAMWAY. EN ATTENDANT, À PARTIR DU 22 JUIN, PIÉTONS ET CYCLISTESPOURRONT DÉSORMAIS EMPRUNTER LE PONT POUR PASSER DE LA BOUCLE AU QUARTIER BATTANT,ET INVERSEMENT.de connecter les câbles de haute tensionEDF. Une opération qui devraitdurer une journée, durant laquelle lesdeux rives continueront à être alimentéesnormalement.» Pour la téléphonie,le dévoiement sera pluslong, car il nécessite une reprise «filà fil» sur quelque 14000 câbles,qu’il s’agira de débrancher et rebrancherun à un. «L’opération sera transparentepour la très grande majoritédes abonnés, dans la mesure où lacoupure n’excédera pas quelques minutes,précise Philippe Leboeuf,chargé d’affaires chez France Télécom. Et, avant que le raccord soitréalisé, les 7000 abonnés concernés auront été avisés par un courrierprécisant la journée où leur ligne sera reprise.»Tramway : suivez le guide < 5 >


Avec le retour des beaux jouMalgré une trentaine de journées de travail classées en intempéries hivernales, les entreprises quiréalisent les travaux du tramway tiennent les délais de la mise en service en décembre 2014. D’ici là,petit tour d’horizon des travaux en cours…Des Hauts du Chazal à FlemingEntre le terminus et le boulevard Fleming, lespoteaux qui serviront de support aux lignesaériennes de contact (LAC) ont tous été poséset les premières caténaires sont déroulées, depuismi-avril. Les semis de prairie sur la plateformedu tram, débutés en mars, sont àprésent achevés et les voies devraient se recouvrird’un premier tapis végétal, d’iciquelques semaines. L’aménagement des quaisde station, de la signalisation tricolore aux intersections,ainsi que la pose des derniers revêtementsde plateforme sont en cours definalisation.PlanoiseDepuis la rue du Luxembourg jusqu’au boulevardAllende, la voie ferrée est en coursd’achèvement.À partir de ce mois de mai, les équipes engagentles travaux de revêtement sur la plateformeet les voiries lui étant parallèles. Cettetâche prendra fin en août, tout comme l’aménagementdes stations, la pose des poteauxLAC et la mise en place des caténaires. Durantces travaux, la circulation sera très ponctuellementperturbée, au droit des stations.MicropolisL’aménagement de l’anneau s’est terminé, miavril,et les rails sont posés en son centre. Àpartir de mai, la signalisation tricolore est miseen œuvre sur le giratoire, tout comme le revêtementsur la voie ferrée. L’infrastructure«tram» et le rond-point seront totalementaménagés au courant de l’été.La MalcombeLes équipes ont engagé les travaux d’aménagementsur les nouveaux cheminements piétonset cyclables, ainsi que le tirage descaténaires. Les stations du secteur seront finaliséesau mois de juin et les travaux d’infrastructures’achèveront en septembre.La GretteLa pose des rails s’est terminée le mois dernier.Dans la foulée, l’installation de la signalisationtricolore et l’aménagement desstations ont démarré, tout comme les opérationsde revêtement de voirie et de plateforme.Dans le secteur, l’infrastructure sera totalementaménagée en juillet.Pont de Gaulle / ChamarsAlors que la pose de la voie ferrée s’est terminéeen avril sur le pont de Gaulle, elle prendrafin en mai à Chamars, où le pavage du futur parvispiéton et l’aménagement de la station sepoursuivent. Les opérations de déplacement dukiosque de restauration rapide y ont égalementdémarré, avec la déconstruction de l’ancien site.Le nouveau point de vente, recentré sur le parvis,sera reconstruit d’ici la fin de l’année.L’aménagement de l’infrastructure dans le secteursera totalement achevé en octobre.Le pont CanotAlors que la pose de la voie ferrée se poursuit,ce mois-ci, sur l’avenue du 8 mai, l’arrivée despremiers rails se profile sur le pont Canot, oùla voie ferrée sera installée en juillet. Le revêtementdes deux voies de circulation seraquant à lui réalisé à partir d’août, le pont auraainsi son aspect définitif à la rentrée.Quai Veil Picard / Pont BattantVoir pages 4 et 5.La place de la RévolutionAu droit des terrasses, du côté de l’ancienconservatoire, les grosses opérations de pavagesur la plateforme et les voiries contiguësse sont achevées le mois dernier. Il est doncdésormais possible de profiter du retour desbeaux jours sur une place qui présente sontout nouveau visage.Les opérations de pavage se poursuivent dansla rue Goudimel et devraient s’y achever finjuin.Sur l’avenue Cusenier, la circulation reste fermée,entre ses intersections avec les pontsLE PAVAGEDELAPLACEDELARÉVOLUTION EST TERMINÉ DU CÔTÉDE L'ANCIEN CONSERVATOIRE.Denfert-Rochereau et de la République, jusqu’àla même date. Cette disposition permet demener de front la pose de rails et la réalisationde la voirie. Celle-ci sera revêtue d’unbéton désactivé nécessitant un séchage de 28jours, pendant lesquels toute circulation estbien entendu proscrite (voir plan ci-contre).La branche «Gare Viotte»Entre l’avenue Carnot et la place Flore, les opérationsde mise en place du revêtement de plateformese poursuivent. En direction de la GareViotte, les opérations de pose de voie ferrée,débutées en avril, s’achèvent en juin et fontplace aux travaux de revêtement.Fontaine Argent / Tristan BernardLe mois d’avril a été marqué par la fin des dernierstravaux de dévoiement de réseaux sur laligne. Ceux-ci ont concerné l’avenue FontaineArgent, où les travaux préparatoires de plateformeont donc pu être engagés dans la foulée,avec la réalisation des massifs LAC et des réseauxsecs. Des travaux de même nature se déroulentactuellement dans la rue TristanBernard.Les Vaîtes / SchweitzerAux Vaîtes, les longrines en béton qui permettrontla végétalisation de la voie de tramvont commencer à être coulées. La réalisationde la plateforme pour la voie ferrée y débute,tout comme sur la rue Schweitzer.L'aménagement des voiries définitives a égalementdémarré.< 6 > Tramway : suivez le guide


s, les travaux s’accélèrentPrincipes de circulationsSecteur Cusenier jusqu'en juin 2013Palente / OrchampsLa pose de voie ferrée est achevée sur la jonctionentre les rues Schweitzer et Nicole, depuisfin avril, et la station Croix de Palente esten cours de réalisation.Dans la rue Nicole, la pose de poteaux LAC,ainsi que la mise en œuvre de la voirie et destrottoirs seront finalisés en juin. Rue des Cras,des travaux de même nature s’achèveront dansles semaines suivantes.PAVAGE DANS LA RUE CUSENIER.LES AMÉNAGEMENTS DU TRAMWAY À FORT BENOIT.Le nouveau visage du pôle d’échanges«Orchamps» se précise également avec la miseen place des nouveaux quais de bus. Les trajetspiétons entre la station de tram et le lycéePergaud sont également confortés. Tous ces aménagementsseront prêts pour la rentrée. Le longdu boulevard Blum, les opérations de végétalisationde la plateforme et les finitions de voirie sesont achevées et ont fait place aux poses des poteauxLAC et de la signalisation tricolore.Fort Benoît / ChalezeuleLes travaux de revêtement de la voie du tramet la plantation d’arbres viennent de se terminerà Fort Benoît. Aux Marnières, les opérationsse poursuivent en direction du terminusde Chalezeule, avec les travaux de plateforme(pose des réseaux secs, finition des massifsLAC).Tramway : suivez le guide < 7 >


De belles avancées…Ce printemps est marqué par toute une série de travaux qui s’achèvent et laissent ainsi entrevoir lafaçon dont le tram recomposera le paysage urbain, le long des 14,5 km de voies. Petit point d’étapesur un chantier qui avance à grands pas…b Un premier tronçon prêt pourle service !En mars 2012, les Hauts du Chazal avaientaccueilli le démarrage des tout premiers travauxd’infrastructure de la ligne. Il paraissaitdonc logique que cette portion de tracé,comprise entre le dépôt et le CHU, soit lapremière à être totalement aménagée. Celasera bientôt chose faite ! En effet, après 16mois de travaux, la plateforme du tram, leslignes d’alimentation et les stations y sontfinalisées en ce mois de mai. A compter decette date, il serait donc possible, en théorie,d’y faire circuler des rames. Une théorie quin’attendra pas longtemps avant de devenirune réalité, puisque les premiers essais enligne se dérouleront sur ce tronçon, dès larentrée prochaine.La voie ferrée intégralementposée cet automnec Les aménagements de plateformes’accélèrent à l’ouestLa voie ferrée sera intégralement posée dansPlanoise, d’ici la fin de ce mois de mai. Pour lesopérations de revêtement de voirie, qui sont actuellementengagées, le Grand Besançon a décidéde remplacer le béton désactivé,initialement prévu au niveau des stations, parun enrobé classique. Ce choix permet d’accélérerle rythme des travaux, en évitant de longs tempsde séchage qui auraient fortement impacté lacirculation dans le secteur. L’infrastructure seraainsi totalement achevée pour la rentrée.La pose des rails et la plantation d’arbres sontd’ores et déjà finalisées dans la Malcombe, ilrestera à réaliser les semis de la plateformevégétale. Les voiries parallèles à la ligne detram y sont également achevées. En conséquence,la circulation est rouverte dans lesdeux sens sur l’avenue Mitterrand depuis avril,sans restrictions horaires cette fois.A l’est, la pose se profile sur les dernierstronçonsAux Vaîtes et sur la rue Schweitzer, la structuredes rails commencera à la mi-mai.Entre le haut de la rue Schweitzer et FortBenoît, les travaux d’infrastructure serontachevés dès l’été. Une première à l’est !Sur la branche «Viotte», les rails sontd’ores et déjà en place (sauf au niveau dupôle d’échanges de la gare où la pose est encours). Il ne restera plus qu’à installer lavoie ferrée aux Marnières (une opérationqui s’achèvera à la rentrée), ainsi que surla rue Tristan Bernard et l’avenue FontaineArgent, où les premiers rails feront respectivementleur apparition en mai et juillet.Sur cet axe, la pose de la voie s’achèveraen novembre. C’est une date à retenir : lesrails seront alors en place sur les 14,5 kmde tracé !d Un nouvel ouvrage d’artpour MicropolisBonne nouvelle pour tous les conducteurs quiempruntent régulièrement le giratoire deMicropolis ! Son anneau est réaménagé depuismi-avril et la circulation, qui y était réduite àune seule voie pendant ces travaux, se faitdésormais sur deux voies. Et il s’agit là d’uneétape intermédiaire : d’ici la rentrée, la circulationsur le giratoire sera définitivement portéeà trois voies.Des ponts en circulationpratiquement définitivePont de Gaulle : retour à la normalede la circulation, en juinDémarrant sur le pont de Gaulle en ce mois demai, les travaux de revêtement de voirie et deplateforme s’achèveront en juillet. A cettedate, la circulation pourra donc se faire dans saconfiguration définitive, avec des voies rou-Samedi 25 mai, 5 ateliers thématiques voussont proposés le long du tracé du tram :• les plantations autour du tram, sur le secteur des Orchamps• les aménagements urbains, place de la Révolution• la mise en place de la circulation, à la gare Viotte• les différents métiers du BTP, à la Grette• enfin l’exploitation du tramway, au centre de maintenanceToutes les informations et votre inscription :au numéro vert du tram : 0 800 71 24 25,via le courriel tramway@grandbesancon.fr, ou à la Maison du tram, 24 rue de larépublique (ouverte du mardi au samedi, de 14h à 18h).tières et des bandes cyclables, aménagées depart et d’autre de la plateforme.Le pont Canot a retrouvé une secondejeunesseEngagées à l’automne dernier, les opérationsde confortement du pont Canot se sont achevées,le mois dernier. Depuis cette date, la circulations’y fait selon son organisationdéfinitive, avec deux voies sur le côté amontdu pont.Au final, ce chantier n’aura pas trop souffertdes intempéries, notamment grâce à la décisiondes entreprises d’installer des tentes etun dispositif de chauffage sous l’ouvrage quiont permis d’assurer le bon avancement de lapose de la fibre de carbone sur le tablier (cettetâche est très sensible aux conditions météos).Par ailleurs, il convient de souligner qu’à la demandedu Grand Besançon, les entreprises ontréussi à réaliser l’ensemble de ces travaux, touten conservant les deux voies de circulation.Sur le plan esthétique, le nouvel éclairage demise en valeur est opérationnel depuis marset le nettoyage des pierres de parement s’estachevé mi-avril.e Le pont de la République est rouvert!En ce printemps marqué par une vague de finsde chantiers importantes, la réouverture dupont de la République occupe une place dechoix. En effet, après une année consacrée àla réfection de l’étanchéité du tablier et à laconstruction de la plateforme, l’ouvrage d’art aété rouvert à la circulation motorisée, fin avril.Finies les déviations par les ponts Denfert-Rochereau et Brégille pour accéder à laBoucle! De leur côté, piétons et cyclistes, dontla circulation avait été maintenue durant lestravaux, cheminent désormais sur des trottoirset des bandes cyclables refaits à neuf.Les réseaux déviés sur toute la lignePreuve évidente que les chantiers progressentle long des 14,5 km de tracé, les toutes dernièresopérations de dévoiement de réseaux sesont achevées, en avril dernier, sur l’avenueFontaine Argent et aux Marnières (il ne resteplus que le point particulier du pont Battant,où les déviations se feront en juin - lire en encadrépage 5). Pour mémoire, ces travaux constituaientune étape incontournable avant depouvoir engager la construction de la plateforme.En effet, il était nécessaire de déplacerou de rénover les différents réseaux présentssous la voie ferrée (eau, assainissement, gaz,électricité, téléphone...), afin de les rendre accessiblessans perturber la circulation du tram.< 8 > Tramway : suivez le guide


ccdeTramway : suivez le guide < 9 >


Des places réaménagées en cœurde quartierTout en offrant un nouveau modede transport aux habitants, le tramconstitue un outil d’améliorationdu cadre de vie, au cœur desquartiers qu’il dessert. À ce titre,les places de la Révolution et Floreoffriront un nouveau visage.En accueillant de nombreuses manifestationset les marchés du centre-ville,la place de la Révolution est un espacepublic majeur du Grand Besançon,d’autant que sa requalification récente lui aconféré une centralité et une identité trèsLA PLACE DE LA RÉVOLUTION FIN 2014.CERTAINS PAVÉS DEMANDENT UNE ATTENTIONPARTICULIÈRE ET UNE DÉCOUPE MINUTIEUSE.fortes. Ce contexte architectural a naturellementété intégré dans le parti d’aménagementdu tram, afin que son tracé s’inscrive harmonieusementdans la place. La construction dela ligne a ainsi offert l’opportunité d’étendrel’actuel pavage en granit qui est venu revêtirla plateforme, là où l’ancienne voirie s’habillaitde bitume. Grâce à cela, la plus grande placedu centre-ville va donc encore s’étendre,jusqu’à venir rencontrer les terrasses situéesdu côté de l’ancien conservatoire.Toujours dans l’optique de garder l’esprit généraldu secteur, le mobilier urbain et les arbresont été conservés sur la place. Par ailleurs, lespoteaux qui supporteront les lignes aériennesde contact, côté Musée des Beaux-Arts, ont faitl’objet d’un design spécifique, validé parl’Architecte des Bâtiments de France. Autrechoix d’aménagement qui ne modifiera ni leshabitudes des voyageurs Ginko, ni le panoramade la place, la station de tram «Révolution»sera située à l’emplacement de l’ancien arrêt debus, sur le côté du Musée des Beaux-Arts etd’Archéologie, rue Goudimel.Tous ces travaux seront finalisés d’ici la fin del’année. À cette date, le marché de Noël pourraaccueillir ses visiteurs sur une place devenueplus vaste et encore plus conviviale.Une esplanade piétonne et arborée sur la place FloreLes places qui remplissent un rôle de cœur de quartiervont, elles aussi, gagner en attractivité, avec le tram.Parmi elles, la place Flore sera sans doute un des secteursde la ville où l’embellissement apporté par la ligne serades plus saisissants. Cet espace sera en effet reconfiguré,en son centre, pour accueillir la station Flore, ainsiqu’une esplanade piétonne qui rendra la placevéritablement digne de ce nom. Sur ce plateaupiétonnier, revêtu de granit, 8 nouveaux arbres viendronts’ajouter, cet automne, à 3 sujets existants pour offrir uncadre végétal à la statue Flore. Afin de favoriser la vie dequartier et les accès aux commerces, la place seraréglementée en zone de partage. Une station Vélocité(vélo en libre-service) et les arrêts de bus du secteurviendront compléter l’offre de transports publics. De leurcôté, les automobilistes circuleront en périphérie de l’esplanade piétonne, autour de laquelle une quarantaine de places destationnement seront disponibles. L’ensemble de ces aménagements sera totalement réalisé à l’automne prochain.< 10 > Tramway : suivez le guide


LA RAME “FRÈRES LUMIÈRE”, LA 2 E À ÊTRE LIVRÉE.La première rame arrivedans moins d’un mois!Nous y sommes presque! À l’heureoù vous lisez ces lignes, la premièrerame – nommée «Victor Hugo» –s’apprête à entreprendre sonvoyage, depuis Saragosse, pour arriverà Besançon, le 6 juin prochain.Au lendemain de sa livraison,elle sera présentée aux GrandBisontins, lors des visites de chantierdu Centre de maintenance. Les18 expéditions suivantes se ferontdepuis l’usine de CAF, située àBagnères-de-Bigorre.La première rame du Grand Besançonsera livrée par le constructeur CAF, le6 juin prochain, et toutes les conditionssont d’ores et déjà réunies pourson arrivée au Centre de maintenance (voir encadré).«La rame «Victor Hugo» sera livrée àPlanoise, dans la rue du Luxembourg, préciseChristophe Schor, chargé de projet «matérielroulant» à la Mission Tramway. Le convoi exceptionnelviendra se positionner sur la plateformeet la rame pourra y être descendue. Cetteopération minutieuse, à laquelle le constructeurest habitué, fera l’objet de la plus grande attentionsur le plan de la sécurité. Une fois poséesur la voie ferrée, la rame sera tractée par un véhiculerail-route jusqu’au dépôt. Pour ce trajet,les franchissements aux intersections se ferontavec le concours de la police, car la signalisationlumineuse tricolore ne sera pas encore opérationnelle.»Dès le lendemain de son arrivée, larame sera dévoilée au grand public, à l’occasiondes visites du Centre de maintenance enchantier, les 7 et 8 juin.Et après? Les livraisons se feront directementau dépôt, sur un rythme soutenu: la deuxièmerame («Frères Lumière») arrivera courant juinet les trois suivantes, courant juillet. À raisond’une expédition toutes les deux à troissemaines, le parc de 19 rames sera complet auprintemps 2014.Le Centre demaintenances’apprête àaccueillir lapremière rameEn termes de planning, le début dela livraison des rames constitue évidemmentun jalon important pour lechantier du Centre de maintenance,dessiné par le cabinet d’architectesDRLW. «Les voies ferrées, sur lesquellesles rames seront remisées,sont progressivement finalisées à partirde ce mois de mai, indiquePhilippe Héry, chargé de projet« Bâtiments» à la Mission Tramwayet superviseur de la construction dudépôt. Tout sera donc prêt pour accueillirles livraisons successives. Parailleurs, l’aménagement général dudépôt se poursuit avec la mise enœuvre du bardage extérieur quis’achèvera fin mai. Il sera alors possibled’apprécier pleinement la signaturearchitecturale du bâtiment. L’étésera consacré au coulage et au séchagedu dallage industriel. Une foiscette opération finalisée, les équipementsde maintenance pourront êtreréceptionnés, dont les passerelles, lescolonnes de levage et le tour en fosse(servant à reprofiler les roues desrames lors de leur entretien)qui permettrontd’engager les premiersessais en ligne, à la rentrée. »« Victor Hugo» vous donnerendez-vous les 7 et 8 juin !La rame « Victor Hugo» sera dévoilée au grandpublic, les 7 et 8 juin, à l’occasion des visites dechantier organisées au Centre de maintenance.Pensez à réserver ! Pour plus d’informations:0 800 71 24 25 (numéro vert).Tramway : suivez le guide < 11 >


PORTRAITSIls font le tram!< 12 > Tramway : suivez le guide


Chaque jour, plus de 250 personnes participent –sur le terrain, en atelier ou au bureau– à la réalisationde la ligne de tramway. Pour organiser cela, tout en tenant les délais d’exécution, le Grand Besançona confié une mission d’Ordonnancement, Pilotage et Coordination au groupement SedD/Egis Rail. Cettetâche délicate est assurée au quotidien par 2 professionnels passionnés…KAYRAN KILIC, OPCEN CHARGE DE LAMOITIÉ « OUEST»DU TRACÉ.THOMAS HOUSSIN,OPC EN CHARGE DE LAMOITIÉ "EST" DE LA LIGNE.Avant de pouvoir transporter ses premiersvoyageurs, le tram du Grand Besançon auranécessité plus d’un million d’heures de travaux,quasiment planifiées une à une. Ce travail defourmi a été confié au groupement SedD/EgisRail, dans le cadre d’une missiond’Ordonnancement, Pilotage et Coordination«L’OPC gèreà la fois l’espaceet le tempsdu chantier.»Kayran Kilic(OPC). «À présent quele chantier a démarré,la mission d’OPC sepoursuit avec pour objectifl’harmonisationdes interventions detous les corps de métiermobilisés dans la construction, afin de garantirune exécution dans les délais prévus,explique Kayran Kilic, OPC en charge de lamoitié «ouest» du tracé. En résumé, on gère àla fois l’espace et le temps du chantier. Cela nécessitede bien connaître le rôle de chaque entrepriseet surtout l’enchaînement entre leursinterventions, tout au long de la construction.»Cette connaissance de l’ordonnancement d’unchantier de tram, Kayran Kilic l’a perfectionnéedepuis 10 ans, à travers son expériencesur les projets de Toulouse, Strasbourg,Grenoble et Dijon, dont il est originaire. «Àchaque fois, j’ai pu constater le dynamisme quele tram a su apporter à ces villes, en particulierdans le cas des 1 ères lignes. À Dijon, par exemple,les rues ont été refaites à neuf sur le tracéet la place a été rendue aux modes doux. Ici,avec les chantiers actuels, il n’est pas encoreévident de se projeter à cet horizon. Mais c’estl’aboutissement des travaux en cours et c’estbien cela qui rend mon métier passionnant.»Une passion loin d’être superflue quand ils’agit de faire face aux problèmes, plus oumoins importants, qui rythment la vie duchantier. «On est aussi bien amené à se penchersur des questions d’accès piétons, que surla découverte de vestiges, comme le pontChamars. Mais plutôt que de «problèmes», unOPC préférera parler de «situations», pour lesquellesil s’agit de trouver des solutions, grâceaux opportunités du site. À présent, les plusgros risques d’aléas météorologiques ou archéologiquessont derrière nous. Et même s’ildemeure toujours une part d’inconnue, unechose est certaine: il y aura toujours une solutionà imaginer. Au cours de ce processus, l’OPCassiste le Grand Besançon, mais sans se substituerà lui pour la prise de décision. Chacun doitêtre dans son rôle, le nôtre est de faire avancerle chantier, en intégrant son environnement.»C’est aussi simple et complexe que cela…Thomas Houssin est l'homologue deKayran Kilic sur la moitié «est» de la ligne,qui se caractérise par un contexte urbain trèscontraint. «Avant Besançon, j’ai travaillé surdes extensions de réseaux à Strasbourg ouMulhouse et sur la création de la 1 ère ligne deReims, explique-t-il. Et même si les chantiers detram présentent toujours des similitudes, le projetbisontin se distingue notamment par l’étroitessede certaines rues empruntées par le tracé.Ce n’est pas un obstacle en soi, mais il s’agittout de même d’un élément important dans l’ordonnancementdes travaux, en particulierconcernant le maintien de l’accessibilité des riverainset des services de secours. En effet, unchantier de tram doit rester «ouvert», pour quela ville puisse continuer à vivre autour. Parexemple, sur l’avenue Fontaine Argent, cela setraduit par un phasage des travaux, avec uneconstruction alternée de chacune des voies pourconserver les accès sur cet axe.»Mais la complexité en termes d’organisationne rebute pas Thomas Houssin qui fait mêmeun parallèle entre son métier et les jeux destratégie. «Je vois cela comme une partied’échecs, où les pièces sont déplacées au fur età mesure sur le plateau qu’est la ville. Le pontBattant illustre aussi très bien cette complexité,dans la mesure où il faut faire travailler ungrand nombre d’intervenants dans un véritablemouchoir de poche.Certes, il peut y avoirdes difficultés, maisl’OPC doit rester optimisteparce que,dans l’absolu, la gestionde ces difficultésest quotidienne. Ettrouver des solutionsimplique une très«Trouver dessolutionsimplique une trèsgrande part derelationnel avectous les acteursdu projet.»Thomas Houssingrande part de relationnel avec tous les acteursdu projet. C’est justement pour cela que j’aimemon métier. D’ailleurs, cette passion est plutôtune bonne chose, parce qu’on ne compte passes heures.»L’expression peut sembler paradoxale dans labouche du coordinateur des chantiers, car il ajustement estimé au plus près le temps nécessaireà la construction de la ligne de tram.Dès les phases d’études «projet», il a ainsiparticipé à l’élaboration du planning d’exécutiondes travaux. Depuis le démarrage duchantier, ce calendrier n’a cessé de s’affiner.«Nous avions notamment pris de la marge pourles dernières phases d’études, la période deconsultation des entreprises et les aléas généralementrencontrés en cours de travaux.Désormais, les plus grosses embûches sont derrièrenous et, dans quelques mois, les travauximportants toucheront à leur fin. Dès le débutde l’année prochaine, les essais se déroulerontentre les Hauts du Chazal et la gare, puis ils seferont jusqu’au terminus de Chalezeule. Il nerestera alors plus que quelques finitions à réaliser.»Tramway : suivez le guide < 13 >


FOIRE COMTOISELE TRAMÀLAFOIRE COMTOISE EN 2012.Le tramway vous attend!Pour la 3 ème année consécutive,le tram donne rendez-vous àtous les visiteurs sur son standde la Foire Comtoise, qui se dérouleà Micropolis du 4 au12 mai. Une bonne occasionpour tous les curieux de découvrirl'état d'avancement duchantier et les aménagementsfuturs.TESTEZ VOSCONNAISSANCESAVEC LE QUIZDU TRAM !Comme chaque année, depuis 2011, leGrand Besançon vient à la rencontredes visiteurs de la Foire Comtoise pourleur présenter les dernières évolutionsdu tramway et répondre à toutes leurs questionsautour de ce projet-phare qui viendracompléter l’offre Ginko actuelle. Pour l’édition2013, qui se déroule actuellement à Micropolisjusqu’au 12 mai, le stand du tram est situédans le secteur «Plein Air», entre l'entrée principaleet le hall C.En arrivant sur la Foire, les visiteurs aurontdéjà pu se rendre compte de l’avancée des travauxdans Planoise ou encore dans laMalcombe. Sur le stand du tram, grâce à un reportagephoto, ils pourront découvrir toutesles autres réalisations en cours, le long des14,5 km de tracé. D'ailleurs, un concours photoest organisé. Les participants ont pu envoyerleurs photos des travaux pour qu'elles soientdiffusées sur le stand. Pendant toute la duréede la Foire, les visiteurs pourront voter pourleur “coup de cœur” !Bien entendu, il sera possible de prendreconnaissance des travaux restant à accomplird’ici le printemps 2014, date à laquelle le trampourra enfin parcourir toute la ligne, dans lecadre des phases d’essais et de marche à blanc.À ce titre, à quelques mois des premiers tests– qui verront des rames circuler sur la rueAmbroise Paré, à la rentrée prochaine – unquiz consacré au Code de la route et à la placequ’y occupe le tramway est proposé aux petitset aux plus grands, avec de nombreux lots àgagner. Et, comme les années précédentes, lesplus jeunes peuvent participer aux nombreusesanimations qui leur sont proposées, dont unatelier de dessin sur plaque de chocolat. Dequoi faire naître quelques vocations artistiques,ou gourmandes !< 14 > Tramway : suivez le guide


INFORMATIONLe réseau restructuréEn effet, le tramway constituera un axestructurant du réseau, il transportera àterme 40% de la clientèle totale du réseau.Les lignes urbaines subsisteront etseront conçues comme des services pertinents,en lien avec la ligne de tramway. Les quartiersurbains non desservis directement par le tramwayconserveront ainsi leurs connexions avec lecentre-ville de Besançon.Par ailleurs, le réseau Ginko restructuré entraîneraune réduction notable de la circulationdes bus place du 8 septembre etpromenade Granvelle avec quatre lignes dansl’hyper-centre de Besançon.Enfin, les itinéraires et les horaires seront simplifiéspour faciliter la compréhension du réseaupar tous. Ainsi, certaines lignes de busfonctionneront de 5h30 le matin à 1 heure etelles conserveront le même itinéraire du lundiau dimanche. Il n’y aura ainsi plus de lignesspécifiques de soirée et du dimanche.Les tickets et les abonnements Ginko serontvalables sur l’ensemble des lignes du réseau etpermettront d’effectuer des correspondancesentre les lignes de bus, les lignes de cars etle tramway, sans coût supplémentaire.Une nouvelle billettiquepour le réseau GinkoDans le courant du premier semestre 2014, unnouveau système de billettique sans contactsera mis en service sur le réseau Ginko. Lesabonnements pourront être chargés sur descartes individuelles qu’il suffira de passer devantun valideur pour accéder aux bus, auxcars et à terme, aux rames de tramway du réseau.Même perdue au fond d'un sac, la cartesera identifiée et le voyage validé!Ce nouvel outil, moderne et performant, permettranotamment de faciliter l’achat desabonnements puisque cela sera possible àchaque station de tramway, dans les RelaisGinko, à la boutique mais également surInternet. Une toute nouvelle boutique en lignesera inaugurée en même temps que la billettiquepour permettre à tous ceux qui le souhaitentde charger leur abonnement sur leurcarte, très simplement, depuis chez eux.Tramway : suivez le guide < 15 >


MIEUX VOUS INFORMERPour vous informer sur le tram et sur l’avancée des travaux:La Maison du tram24 rue de la République à Besançon - ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h.Visites de groupes sur rendez-vous les mardis, jeudis et vendredis de 10h à 12h.■ Le site Internet du tram: www.letram-grandbesancon.fr et le courriel: contact@letram-grandbesancon.fr■ La newsletter: abonnez-vous et recevez chaque semaine l’actualité du tram et l’info travaux.■ L’application smartphone: suivez les chantiers et les déviations en temps réel.Les écrans Info’tram installés dans une vingtaine de lieux publics (l’accueil du Grand Besançon à la City et de la mairie de Besançon,les maisons de quartiers de Besançon…).Le numéro vert Info’tram (gratuit depuis un poste fixe):MÉDIATEURS DE COMMERCES :■ Myriam Gasperment 06 75 96 41 86 - myriam.gasperment@grandbesancon.fr■ Arnaud Favier 06 25 93 35 28 - arnaud.favier@grandbesancon.frMÉDIATEURS DE TRAVAUX:■ Didier Piquard 06 72 47 74 88 - didier.piquard@grandbesancon.fr■ José Moreira 06 76 69 82 21 - jose.moreira@grandbesancon.fr■ Laurent Willemin 06 84 77 53 74 - laurent.willemin@grandbesancon.frVOS PLUS BELLES PHOTOS DU TRAMChaque jour, nous mettons à l’honneur sur le site internet du tram les photos que vous nous envoyez. Retour sur vos plus belles photos du jour :16 MARS 2013: LES POUTRES SUPPORTANTL’ENCORBELLEMENT DU QUAI VEIL-PICARDPHILIPPE MIROUDOT21 FÉVRIER 2013: LE DERNIER TRONÇONDU NOUVEAU PONT BATTANTMICHELINE MARTINET-JOUSLIN21 MARS 2012: IL YAUNAN, LE MARQUISDE JOUFFROY D’ABBANS REGARDANT LESTRAVAUX SUR L’ANCIEN PONT BATTANTSYLVIA ANDRÉOLITramway, suivez le guide est une publication du Grand Besançon.Directeur de publication: Jean-Louis Fousseret - Directeur de la communication: Thomas Roussez - Rédaction: Fakt - Conception etréalisation: MCM.Impression: Maury Imprimeur - Diffusion: 91500 exemplaires - Crédits photos: Ville de Besançon, Grand Besançon, Jean-Charles Sexe,Emile Joly, Bernard Roussel, Jack Varlet, Exalta - Dépôt légal : mai 2013.< 16 > Tramway : suivez le guide

More magazines by this user
Similar magazines