L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

safari.tanzanie.com

L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

Les Dossiers Techniques - CENTRAVET MATERIEL – Reproduction même partielle interdite sans autorisation

La sclère n’est pas facile à examiner mais son

inflammation (sclérite, épisclérite) (Figure 9) ou

la présence de tumeurs de voisinage (tumeur des

corps ciliaires, mélanome épibulbaire) se

traduisent par une déformation de celle-ci

souvent repérable à l’œil nu.

Figure 9 – Shih Tzu âgé de 5 ans, épisclérokératite : noter

l’hyperhémie conjonctivale, la congestion des vaisseaux

épiscléraux qui apparaissent sinueux, la perte de

transparence cornéenne périphérique (inflammation

stromale et néo-vascularisation superficielles).

Les anomalies de taille (microcornée, mégalocornée) (Figure 7), de forme (déformation

conique ou globoïde lors d’œdème cornéen profond, plaies), d’aspect (terne en absence

de larmes) (Figure 4), de couleur (perte de transparence liée à l’œdème stromal,

pigmentation superficielle mélanique, infiltrats lipidiques ou calciques blancs, néovascularisation

limbique) (Figure 9) peuvent dans certains cas être remarquées sans l’aide

d’instruments éclairants ou/et grossissants.

Des hémorragies, du pus (hypopion), des tumeurs ou des

kystes de l’iris sont parfois directement visibles dans la chambre

antérieure, l’inflammation de l’iris (iritis) (Figure 10) se traduisant

par une modification de la couleur de ce dernier directement

repérable par comparaison avec celle de l’iris contro-latéral.

Figure 10 – Chat européen âgé de 3 ans, iritis : noter l’aspect terne de l’iris

et la turbidité de la chambre antérieur (présence de fibrine, effet Tyndall)

Les modifications de transparence (sclérose

sénile marquée, cataracte évoluée intéressant

la totalité –nucléocorticale- de la lentille) ou de

position (luxation antérieure responsable d’un

œdème de cornée central ou légèrement

déplacé ventralement) du cristallin, avant un

examen instrumental détaillé, sont souvent

repérables à l’œil nu (Figure 11).

Figure 11 – Basset Griffon vendéen âgé de 6 ans : luxation antérieure du cristallin droit cataracté avec glaucome

secondaire (noter la congestion des vaisseaux épiscléraux et la déformation « en cuvette » de l’iris).

Dossier technique ophtalmologie 11 septembre 2006

More magazines by this user
Similar magazines