L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

safari.tanzanie.com

L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

Les Dossiers Techniques - CENTRAVET MATERIEL – Reproduction même partielle interdite sans autorisation

2.3. Exploration de la vision, recherche des réflexes oculaires :

L’étude du comportement visuel de l’animal est un temps essentiel trop souvent négligé.

Il est à apprécier en luminosité normale, en luminosité faible sur un simple parcours qui peut

être réalisé :

au cabinet à l’aide d’obstacles improvisés (quelques chaises disposées dans un

couloir),

à l’extérieur en milieu inconnu pour un cheval par exemple.

Cette épreuve est complétée par :

l’étude de la façon dont l’animal suit un objet du regard (boule de coton que l’on fait

tomber devant lui, balle de mousse qu’on lance ou fait rouler devant lui),

la recherche du placer visuel : si on approche ses antérieurs du bord d’une table, un

chien ou un chat aveugles ne les lèveront pas avant qu’ils aient touché le bord de la table.

La réponse à la menace et les réflexes oculaires permettent d’apprécier la fonction visuelle

(sensorielle), de tester les structures oculaires sensibles (sensitives), de vérifier l’intégrité de la

composante neuro-végétative parasympathique de la motricité pupillaire.

La réponse (ou clignement) à la

menace (Figure 12) est testée sur chaque

œil séparément, en réalisant sans

déplacement d’air un mouvement de

menace de la paume de la main en

direction de l’œil à tester, l’œil

controlatéral (adelphe) étant caché par

l’autre main.

Ce geste déclenche un clignement

palpébral, parfois un mouvement de recul

de la tête ; son absence révèle une

cécité, sauf chez de jeunes animaux

(avant l’âge de 2 ,5 à 3 mois chez les

Carnivores domestiques) chez qui elle

n’est pas informative : on préfère alors la

boule de coton ou la balle de mousse.

Ce test n’est pas informatif si les milieux

transparents de l’œil sont très opacifiés, ou

si une atteinte des voies afférentes

sensitives (rétine, nerfs II et V, bandelettes

optiques, corps genouillé latéral, radiations

optiques), des centres (cortex occipital,

noyau du nerf VII), des voies efférentes

(nerf VII) est présente.

Figure 12 – Réflexe de clignement à la menace

(d’après Barnett)

Dossier technique ophtalmologie 12 septembre 2006

More magazines by this user
Similar magazines