L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

safari.tanzanie.com

L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

Les Dossiers Techniques - CENTRAVET MATERIEL – Reproduction même partielle interdite sans autorisation

Les avantages de cet appareil sont :

� sa simplicité d’emploi,

� la possibilité, comme avec le Tonopen®, de

mesurer la PIO quelle que soit la position de la tête,

notamment chez le cheval,

� la rapidité et la facilité à acquérir les

habitudes de manipulation.

L’inconvénient réside dans le coût d’acquisition.

Références matériel et consommables : TonoVet®

(Figure 27), sondes à usage unique, logement de

sonde, piles.

Des pinces à préhension :

Pour la préhension de la membrane nictitante

(inspection de sa face interne) ou de la

conjonctive : les pinces d’Adson à griffes sont

parfaitement adaptées à ce geste.

Référence matériel et consommable: Pince

d’Adson à griffes (Figure 28).

Des sondes lacrymales :

Figure 27 – TonoVet® réf. TON725

Figure 28– Pince d’adson à griffes

La perméabilité des voies lacrymales excrétrices est classiquement vérifiée par l’instillation de

collyre à la fluorescéine (sous forme sodique) à 0,5% : instillé dans le cul de sac conjonctival

inférieur, il apparaît à l’orifice de la narine correspondant entre 1 et 5 mn plus tard chez le

chien, presque instantanément chez le chat, et plus lentement chez le cheval (20 mn ou plus

parfois).

Le fait que la fluorescéine n’apparaisse pas à la narine n’est pas une preuve suffisante

d’obstruction des voies lacrymales excrétrices, dont il faut vérifier la perméabilité par

sondage d’un canalicule lacrymal et injection de NaCl isotonique ou lactate de Ringer sous

pression (2 à 5 ml chez les petits animaux, 10 à 20 ml chez le cheval).

Pour ce faire, on effectue d’abord une anesthésie topique de la conjonctive (collyre

Tétracaïne), et il est préférable de s’équiper d’une paire de lunettes loupes.

Les sondes lacrymales couramment utilisées sont métalliques : des sondes à extrémités

courbes (ou angulées à 45° pour la canule de Charleux) et droites sont disponibles, le

diamètre 0,5 mm permet en général une utilisation « standard », quel que soit le format du

Dossier technique ophtalmologie 26 septembre 2006

More magazines by this user
Similar magazines