L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

safari.tanzanie.com

L'examen de l'œil et de ses annexes - Safari Tanzanie

Les Dossiers Techniques - CENTRAVET MATERIEL – Reproduction même partielle interdite sans autorisation

L’Accubox ou le transformateur de table sont plus pratiques en visite à l’extérieur.

Une lentille plan-convexe est interposée entre la source lumineuse et l’œil examiné sur

le trajet du faisceau lumineux, la face plane tournée vers l’œil observé (Figure 43 A et B); les

puissances communément utilisées sont 30 et 20 D.

Figure 43B – Examen à l’ophtalmoscope indirect.

L’observateur se situe à 75 cm environ de l’œil examiné, le faisceau lumineux est centré sur la

pupille de l’œil examiné au travers de la lentille intercalée qui le focalise dans le plan

pupillaire, ce dernier assurant une diffraction de la lumière donc l’illumination d’une surface

importante du fond d’œil : à partir de ce dernier, les rayons lumineux réfléchis renvoyés la

lentille convergent après leur franchissement de la loupe et l’image du fond d’œil est

projetée inversée au point focal de celle-ci du côté de l’observateur qui la perçoit verticale

sur sa propre rétine.

La mise au point nécessaire à l’obtention de l’image du fond d’œil observé est réalisée par

modifications antéro-postérieures de la distance entre l’œil de l’animal et la lentille : le fond

d’œil inversé est perçu de dimension identique à celle de la lentille entre 5 et 3,5 cm par

rapport à l’œil examiné.

Pour observer le fond d’œil gauche, le praticien tient la lentille entre le pouce et l’index droits

et utilise sa main gauche, bras tendu, pour maintenir la tête en écartant les paupières de

l’animal avec l’index et le pouce gauches (Figure 43 B); il peut s’aider de l’auriculaire droit

utilisé comme une mentonnière. La manipulation inverse est effectuée pour l’œil droit.

L’examen est commencé avec une lentille 30D (faible grossissement mais champ

d’observation large), poursuivi avec une lentille 20D (champ d’observation réduit, meilleur

grossissement).

S’il existe un défaut de transparence des milieux (cornée de chiot, cristallin de chien âgé),

c’est la loupe de 20D qu’il faut utiliser d’emblée pour voir le fond d’œil ; il en est de même

chez le cheval à cornée normalement transparente.

Dossier technique ophtalmologie 36 septembre 2006

More magazines by this user
Similar magazines