11.07.2015 Views

Rapport sur le développement durable 2007

Rapport sur le développement durable 2007

Rapport sur le développement durable 2007

SHOW MORE
SHOW LESS
  • No tags were found...

Create successful ePaper yourself

Turn your PDF publications into a flip-book with our unique Google optimized e-Paper software.

Rapport sur ledéveloppementdurable 2007Les Auberges deJeunesse Suisses. La chaîne d’hôtels uniqueau monde.


Contenu03 Contenu04 Introduction05 Principes07 Développement durable économique 200710 Développement durable social 200715 Développement durable écologique 200719 Annexe: rapport énergétique 2007Pour une meilleure lisibilité du présent rapport sur le développement durable, seule la formemasculine est utilisée. Il va de soi que celle-ci inclut la forme féminine.ImpressumRédaction: Fredi Gmür, René Dobler, Nicole MeierConception et réalisation : www.gutundschoen.chTirage: 500Impression: Fotosatz Henle, NiederhasliPhotos: Auberges de Jeunesse Suisses, freivangrondel, Thomas Andenmatten, Hotellerie Suisse.Editeur: Auberges de Jeunesse SuissesSchaffhauserstrasse 14 I 8042 Zurich I Tél. 044 360 14 31 I Fax 044 360 14 38geschaeftsleitung@youthhostel.ch I www.youthhostel.ch3


IntroductionPrincipesLe dialogue avec nos interlocuteurs fait partie des activités de développementdurable des Auberges de Jeunesse Suisses. Le présentrapport sur le développement durable 2007 informe de l’organisationde la gestion du développement durable, de la stratégie,des processus de planification et de contrôle ainsi que des mesuresmises en œuvre par l’Association des Auberges de JeunesseSuisses et par la Fondation Suisse pour le Tourisme Social.L’Association des Auberges de Jeunesse Suisses est responsablede l’exploitation des auberges de jeunesse. L’organisation partenaire,la Fondation Suisse pour le Tourisme Social est propriétairede 26 auberges. 21 autres auberges de jeunesse sont des établissementsen gérance/location et 12 autres sont gérées souscontrat de franchisage. Au total, on trouve en Suisse un réseau de59 auberges de jeunesse avec 6'455 lits.Les Auberges de Jeunesse Suisses sont une organisation à but nonlucratif, membre de la Fondation ZEWO, le service spécialisé suissedes institutions d’utilité publique collectant des dons, de l’InternationalYouth Hostel Federation (IYHF), de la European Union Federationof Youth Hostel Associations (EUFED), de la World YouthStudent & Educational (WYSE) Travel Confederation, de SuisseTourisme, d’Hotelleriesuisse, de GastroSuisse et de la Fédérationsuisse du tourisme.ModèleAgir de manière responsable et durable est une exigence que lesAuberges de Jeunesse Suisses s’imposent. En 1992 déjà, les basesd’une action économique, sociale et écologique équilibrée ont étéposées avec le plan directeur des Auberges de Jeunesse Suisses.EthiqueNous voulons• promouvoir un tourisme familial et pour les jeunes axé sur laqualité, socialement responsable et écologique,• placer la rencontre entre les êtres humains au centre de nospréoccupations,• vivre le principe du partenariat à tous les niveaux, renforcer notreposition et notre image de principale organisation de tourismepour jeunes et familles,• réaliser des résultats économiques raisonnables afin d’assurerla pérennité de notre organisation.HôtesNous assumons une responsabilité particulière envers nos hôtes,parce que les voyages sont très importants pour eux sur les plansémotionnel et matériel, et qu'ils ressentent à cet égard le besoind'être en confiance, en sécurité et en de bonnes mains. Nous souhaitonsrépondre de façon créative aux multiples attentes de noshôtes. Nous voyons dans notre hôte un être humain heureux devivre, capable de faire preuve d’enthousiasme, intéressé, qui aimeles contacts, disposé à adopter une attitude respectueuse de lanature et des autres voyageurs. Nous souhaitons répondre à detelles qualités et attitudes personnelles et les promouvoir.CollaborateursNous savons que nos collaborateurs jouent un rôle déterminantdans notre organisation fortement axée sur les performances etrelations personnelles. Aussi, nous sommes très exigeants à leurégard. Nous nous engageons en faveur d’une politique du personnelmoderne, notamment en ce qui concerne le style de direction,les conditions de travail, la sécurité sociale, l’égalité des chances,la responsabilité individuelle et la promotion professionnelle.Partenaires et membresNous voulons entretenir avec toutes les personnes, entrepriseset institutions à qui nous avons affaire, des relations basées surun véritable esprit de partenariat. Nous estimons que l’entretiende relations personnelles étroites et la définition commune deconditions équitables sont particulièrement importants. Nous recherchonsune collaboration active avec toutes les organisationsimportantes sur le plan touristique se trouvant en Suisse et àl’étranger. Nous encourageons les coopérations entre les établissementset au-delà de ceux-ci.Rapport à la population locale et à l’environnementNous sommes une organisation neutre du point de vue confessionnelet politique, et active en tant que telle dans toutes les partiesdu pays. Nous sommes parfaitement conscients que la populationlocale et l’environnement naturel des régions cibles revêtentune importance cruciale pour nous et nos hôtes. Nous souhaitonsprendre en compte autant que possible les intérêts de la populationlocale, respecter leur autonomie et leur culture et tout mettreen œuvre pour réduire au minimum l’impact sur l’environnement.Nous nous engageons en faveur d'auberges de jeunesse et de programmesde loisirs respectueux de l'environnement et ménageantle paysage.PrestationsNotre objectif premier est de maintenir des prestations avantageuses.Cela ne nous empêche pas de répondre aux exigencescroissantes en termes de qualité. Avec un concept de prestationsnovateur et adapté aux besoins, nous voulons proposer à nos hôtesune offre attrayante et une véritable alternative aux autres formesd’hébergement; en d’autres termes, nous souhaitons cultiver lasimplicité. Nous accordons une grande importance à des structuresde dimensions raisonnables, à la gestion personnalisée desauberges et à une bonne ambiance.Information, notre publicité et notre venteNous souhaitons respecter rigoureusement le principe «la performancepasse avant la publicité». Toutefois, nous souhaitons prospecteractivement le marché, non pas de façon tapageuse et agressive,mais avec du style et du cœur. Les informations que nousdiffusons doivent toujours être honnêtes, crédibles et claires.Relations publiquesNous souhaitons exposer nos convictions et objectifs à tout momentet informer en permanence le public au sens large des évolutionsdans notre secteur d’activité. Nous souhaitons entretenirdes relations personnelles étroites avec les autorités, les institutionspubliques et privées et les médias, intervenir en faveur d’uneamélioration des conditions cadres les plus importantes et œuvrerpour des loisirs raisonnables.Rapport vis-à-vis de l’innovation et de la rechercheNous souhaitons promouvoir sciemment la pensée et l’action innovantesà tous les niveaux de notre organisation, car les chancesque nous offre l’avenir ne peuvent être saisies qu’à l’aide d’idéesnovatrices. Nous soutenons la recherche sur le tourisme critique etaxée sur la pratique, et nous la considérons comme un fournisseurd’informations important pour la politique globale et prévoyante denotre association.RentabilitéEn dépit de nos objectifs idéalistes, nous souhaitons façonner nosprestations propres à l’entreprise selon le principe d’une rentabilitémaximale pour assurer la pérennité de notre entreprise. C’estpourquoi nous cherchons à réaliser des gains suffisants et à disposerde liquidités suffisantes, à créer des réserves et une structuresaine du capital. Lorsque nous devons faire face à des investissementsimportants tels que des constructions neuves ou destransformations de bâtiments existants, nous sommes cependanttributaires des aides publiques.4 5


STRATÉGIE DE RÉSEAULa stratégie de réseau des Auberges de Jeunesse Suisses a pourobjectif de garantir un réseau bien desservi dans des régions etdes destinations intéressantes sur le plan touristique, en Suisseet dans la Principauté de Liechtenstein. Le réseau est subdivisé enemplacements de catégorie A, B et C. Les emplacements ne sontpas définis par les auberges de jeunesse elles-mêmes, mais parles destinations dans lesquelles se trouvent les auberges, en fonctionde l’offre et de l’attrait du marché.Les emplacements de catégorie A:sont des centres touristiques de renommée mondiale.Les emplacements de catégorie B:sont des destinations très demandées sur le plan national.Les emplacements de catégorie C:tous les autres emplacements sont considérés comme un complémentà notre offre très variée et ils servent à assurer une bonnecouverture du réseau. Cette catégorie comprend aussi des aubergesde jeunesse dotées d’un intérêt historique.STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DURABLELes Auberges de Jeunesse Suisses s’engagent pour le développementdurable. Qu’il s’agisse en effet de nos relations avec lesgroupes d'intérêt, de la conception des produits ou encore de laprotection de l'environnement, le développement durable est unecomposante essentielle de la philosophie de notre organisation.Par développement durable, nous entendons la prise en compte dequestions sociales et éthiques comme un tout ainsi que la gestionraisonnable des ressources.Les Auberges de Jeunesse Suisses contribuent, dans leur domained’influence, à l’atteinte à long terme des objectifs fixés par laConstitution et le Sommet de Rio de 1992 en matière de développementdurable.Nous sommes conscients que les objectifs du développement durablene peuvent pas être atteints du jour au lendemain. Toutes lesdécisions prises doivent être conformes aux objectifs de développementdurable et vérifiées en termes de viabilité.Pour ce qui est de la réalisation des objectifs, les Auberges de JeunesseSuisses misent sur l’effet d’exemple et la motivation.2007 a été une année record pour les Auberges de JeunesseSuisses: le chiffre d’affaires total est en augmentation de 12,8%par rapport à l’année précédente et s’établit à 36,29 millions defrancs.Avec 919'052 nuitées sur l’ensemble des 59 établissements (y.c.établissements en franchisage) et 727'236 nuitées dans leurs propresétablissements au nombre de 47, le résultat obtenu est excellent.La progression totale correspond à 4,3%. Avec ses propresauberges, la hausse enregistrée s’élève même à 10,6% par rapportà l’année précédente.Le nombre de membres est lui aussi une nouvelle fois en hausse en2007: un total de 91'498 personnes – environ 4'200 ou 4,8% de plusqu’en 2006 – ont profité des avantages d’une adhésion.Les Auberges de Jeunesse Suisses en chiffresEtablissementsLits 1) Nuitées 1) Nuitées 2) Produit1) d’exploitationen millions 2)Développement durableéconomique 2007Flux detrésorerieen millions 3)Produitdes lits 2)Produitpar nuitée 2)Productivitédes collaborateurs2)1992 79 7'272 920'524 – 17 .51 1 .78 2'319 – 81'4551993 79 7'239 867'949 – 17 .70 2 .22 2'459 – 79'3951994 80 7'219 821'178 – 18 .67 2 .33 2'784 – 88'0481995 79 7'070 765'157 565'451 17 .18 1 .83 2'522 30 .39 85'0711996 73 6'813 744'777 562'543 20 .45 2 .00 2'560 36 .44 88'4701997 70 6'894 790'111 564'145 23 .92 2 .31 4'024 37 .76 129'2461998 70 6'792 836'298 589'884 23 .91 3 .61 4'294 37 .87 129'2291999 67 6'686 840'139 589'146 24 .18 3 .82 4'620 41 .04 127'0902000 63 6'359 814'075 573'248 23 .89 4 .28 4'709 41 .68 125'9262001 62 6'295 868'836 612'616 25 .95 5 .17 5'105 42 .36 134'0662002 62 6'413 878'002 600'246 26 .92 5 .31 5'277 44 .85 137'3442003 61 6'146 834'017 554'051 25 .92 5 .23 6'057 47 .09 132'1442004 60 6'366 838'900 577'274 27 .64 5 .89 6'094 47 .38 139'8012005 61 6'501 866'790 590'386 28 .69 6 .53 6'160 48 .60 143'0902006 59 6'220 881'408 657'292 32 .16 7 .16 6'612 48 .93 149'6292007 59 6'455 919'052 727'236 36 .29 8 .95 6'865 49 .90 154'5571) Avec établissements en franchisage 2) Propres auberges 3) Avant attribution des loyers et amortissementsEn termes de liquidités, la situation des Auberges de JeunesseSuisses peut être qualifiée de confortable et solide. Ainsi le degréde liquidité III (Current ratio) se monte à 132%.Au 31 décembre 2007, le capital de l’organisation s’élevait à 30,6%du total du bilan.Réseau des Auberges de Jeunesse Suisses 20076 7


MembresNombre de membres Membres Comparaison2007 2006 avec 2006 (%)Junior 28'715 25'875 10.98Senior 40'041 40'213 –0.43Familles * 18'155 16'602 9.35Groupes 4'587 4'586 0.02Total * 91'498 87'276 4.84* y c. cartes supplémentaires pour partenaire et enfantsMembres 2007FamillesSeniorJuniorGroupes20 %44 %5 %Statistique de NuitéesIndividuelsFamillesEcolesGroupes31 %2007 2006 Comparaisonavec 2006 (%)Hôtes individuels 459'561 431'902 6.40Groupes 156'189 252'408 2.48Ecoles 137'349 140'342 –2.13Familles 165'953 156'756 5.87Total 919'052 881'408 4.27%Nuitées 200717 %15 % 50 %18 %Top 15 – D’où nos hôtes viennent-ils?Arrivées Quote-part Comparaisonen % avec 2006 (%)Suisse 267'266 57.32 8.47Allemagne 61'808 13.26 10.34Etas-Unis 11'792 2.53 –5.13France 11'393 2.44 7.54Espagne 10'533 2.26 8.20Grande-Bretagne 10'477 2.25 3.37Pays-Bas 7'605 1.63 14.50Italie 7'453 1.60 0.54République populairede Chine 6'231 1.34 26.93Australie 5'410 1.16 –7.79Canada 4'920 1.06 10.12Japon 4'789 1.03 –11.61Belgique 3'709 0.80 11.82Autriche 3'618 0.78 1.17Inde 3'522 0.76 2.53Autres Pays 45'767 9.82 6.45Total 466'293 100.00 7.61Durée moyenne du séjour denos hôtes2007 2006Grande-Bretagne 2.37 2.29Allemagne 2.17 2.19Suisse 1.99 2.07Belgique 1.97 2.04Italie 1.93 1.79Autriche 1.91 1.96France 1.89 1.92Australie 1.87 2.03Pays-Bas 1.85 1.88Japon 1.74 1.72Canada 1.74 1.78Etats-Unis 1.71 1.82Espagne 1.70 1.72Inde 1.66 2.26République populairede Chine 1.34 1.47Moyenne 1.97 2.03Le succès de la croissance des Auberges de Jeunesse Suisses esten lien direct avec les améliorations qualitatives.Le nouveau poste «Chargée pour assurance de qualité et écologie»est considéré comme une plaque tournante pour tous les processusayant un rapport avec la garantie des normes écologiques, dequalité et de sécurité au travail dans les domaines réception, information,économie ménagère, cuisine, hygiène, administration,comptabilité, caisse, gestion des réservations, entretien simple etamélioration continuelle.Les Auberges de Jeunesse Suisses se sont fixé pour objectif l’obtentionpar tous les établissements du label de qualité pour letourisme suisse d’ici fin 2008. Durant l’exercice sous revue, 65%des propres auberges de jeunesse ont déjà obtenu la certification(25% des établissements sous franchisage).En 2007, quelque 10 millions de francs ont été investis dans l’offrede prestations:après seulement 9 mois de construction, l’aubergede jeunesse de Scuol a pu être inaugurée le 15 décembre 2007.L’auberge de jeunesse de 160 lits est située à proximité immédiatede la gare et des remontées mécaniques. Grâce au standard MI-NERGIE-ECO ® , l’auberge de jeunesse répond aux exigences lesplus élevées en matière d’écologie. Pour la première fois en 20 ans,la Fondation Suisse pour le Tourisme Social a été en mesure d’ériger,à Scuol, une auberge de jeunesse entièrement nouvelle dansun nouvel emplacement.A Locarno, la deuxième étape de transformation de l’aubergede jeunesse – la plus importante – a pu être achevée. Grâce auxmesures énergétiques, 40% des besoins en énergie peuvent êtremaintenant économisés annuellement.Durant l’exercice sous revue, une somme d’environ 2,1 millions defrancs a été investie pour l’entretien ordinaire des propres immeubles.Les mesures de construction les plus importantes ont été misesen œuvre à Avenches, Beinwil am See et Stein am Rhein.L’«International Council on Monuments and Sites – Icomos» adécerné une distinction particulière aux Auberges de JeunesseSuisses pour leurs prestations architecturales et entrepreuneriales:l’Auberge de Jeunesse de Zurich a obtenu la distinction spécialeHôtel historique de l’année 2008 «pour une transformationconsciencieuse et réussie d’une construction des années 60 etpour l’excellente philosophie d’entreprise dans le domaine du tourismesocial». Cette distinction décernée par la plus importanteassociation internationale des conservateurs de monuments historiquesest une reconnaissance importante des prestations architecturalesà Zurich et dans d’autres auberges de jeunesse, etelle atteste de la gestion durable des témoins du temps à grandevaleur culturelle.En 2007, une rémunération des fonds propres investis de 2%(CHF 1'397'389) a pour la première fois été prise en compte dans leloyer versé par l’Association des Auberges de Jeunesse Suisses à laFondation Suisse pour le Tourisme Social. Ceci garantit le processusde renouvellement des immeubles et génère également despossibilités de financement de nouveaux projets.La mise en œuvre conséquente de la stratégie de réseau donne lieuà des améliorations sensibles sur le plan économique: en fonctionde la demande, les investissements concernent les grands établissements,alors qu’ils sont réduits pour les très petits établissements.Année Nombre d’établissements 1) Nombre de lits 1)1992 79 7'2721993 79 7'2391994 80 7'2191995 79 7'0701996 73 6'8131997 70 6'8941998 70 6'7921999 67 6'6862000 63 6'3592001 62 6'2952002 62 6'4132003 61 6'1462004 60 6'3662005 61 6'5012006 59 6'2202007 59 6'4551) avec établissements franchisageNombre moyen de lits par auberge 1)Lits11010510095908592 93 94 95 96 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06 071) avec établissements sous franchisage8 9


Développement durablesocial 2007En 2007, les Auberges de Jeunesse Suisses employaient un total de398 personnes, ce qui correspond à 243,57 postes à plein temps.Avec 33 départs, le taux de fluctuation était de 8,3% (sans saisonniers).Le vaste programme de formation et de perfectionnement a été misà profit par 149 collaborateurs; les modules de conduite «Développementpersonnel» et «Organisation de l’exploitation» répartis surplusieurs années ont été accomplis avec succès par 9 gérants.Lors de la réunion annuelle des collaborateurs, qui se déroule surtrois jours, le programme habituel constitué par des thèmes deformation continue a été remplacé par un voyage à Paris, en guisede remerciement et de reconnaissance pour l’extraordinaire performance.2007 a vu l’introduction du «Case Management» avec un partenairecontractuel externe. L’objectif de cette collaboration est de saisirles cas de maladie et d’accidents de nos collaborateurs de manièrerapide et professionnelle et de permettre, grâce à la coordination,leur réintégration dans le processus de travail. Les premières expériencessont tout à fait positives.Nos collaborateurs bénéficient d’un service de consultation socialeexterne. 2% des collaborateurs ont fait appel à ce service compétentqui offre un soutien sur des questions personnelles, de santé,financières, juridiques ou administratives.Auberge de Jeunesse Baden | Première auberge de jeunesse à obtenir le label écologique de l’UELe sondage sur la satisfaction, effectué en août 2007 auprès del’ensemble des collaborateurs, a abouti à un résultat très positif:57% de tous les collaborateurs qualifient la satisfaction personnelled’excellente/très bonne, 39% de bonne.Au niveau de l’engagement international, l’accent a été mis d’unepart sur le soutien de la nouvelle équipe de direction stratégiqueet opérationnelle du réseau hongrois d’auberges de jeunesse, parun transfert de savoir-faire et, d’autre part, sur le Liban où toutesles auberges de jeunesse ont subi d’importants dommages lorsdes attaques de 2006. Les Auberges de Jeunesse Suisses ont participéà la reconstruction et ont financé le nouvel aménagement etl’ameublement du Ramlieh Youth Hostel.La société «Hostelling International Marketing GmbH» fondée il ya une année – détenue à 50% par les Auberges de Jeunesse Suisses– est devenue opérationnelle: sur mandat de 15 associationsd’auberges de jeunesse européennes, elle coordonne les activitésde marketing internationales. Par ailleurs, le programme de qualitéHI sera enseigné, audité et certifié à l’avenir dans le monde entierpar la société «Hostelling International Marketing GmbH», en collaborationavec le Deutsches Jugendherbergswerk.Auberge de Jeunesse Locarno | Réalisation de mesures de réduction de la consommation d’énergie10 11


Auberge de Jeunesse Zermatt | Certifiée MINERGIE ©Auberge de Jeunesse Valbella | Panneaux solaires, certification MINERGIE-ECO ©Auberge de Jeunesse Scuol | Certifiée MINERGIE-ECO ©Auberge de Jeunesse Valbella | Certifiée MINERGIE-ECO ©12 13


Développement durableécologique 2007www.myclimate.orgLe 1 er décembre 2007 marque le début d’un projet de compensationde CO 2avec la Fondation «myclimate». La Fondation «myclimate»est une initiative internationale basée en Suisse. Elle figuredans le peloton de tête des prestataires de mesures de compensation.Les Auberges de Jeunesse Suisses sont le premier prestatairedans le domaine de l’hébergement en Suisse et l’un des premiersau monde à offrir à ses hôtes la possibilité d’une compensation deCO 2. Avec une contribution de 60 centimes par nuitée, les hôtes financentd’une part un projet climatique en Inde, d’autre part desprojets d’économie d’énergie des Auberges de Jeunesse Suisses.www.wwf.ch/climategroupParmi les membres du WWF-Climate-Group, on trouve entretemps,outre les Auberges de Jeunesse Suisses, des entreprises derenom, telles que Coop, IKEA, KWT Wärme- und Kältetechnik AG,Migros, Swisscom et la Banque Cantonale de Zurich. Notre engagementpour un achat systématique de «produits topten» dans ledomaine électroménagers, matériel informatique et lampes a étéconsolidé de manière conséquente.www.minergie.ch | www.eco-bau.chAvec la réalisation du nouveau bâtiment à Scuol, il a été possibled’ériger une nouvelle auberge de jeunesse répondant au standardMINERGIE-ECO ® . Des installations de panneaux solaires et deschauffages par pompes à chaleur contribuent aussi à la réalisationdes objectifs de réduction du CO 2.Rapport énergétique (version courte)L’objectif, qui constitue un engagement, est que les Auberges deJeunesse Suisses réduisent leurs émissions de CO 2spécifiques issuesde l’exploitation énergétique des carburants fossiles de 8,5%jusqu’en 2010 par rapport à 2000, année initiale (moyenne arithmétique2008 à 2012). Actuellement, cet objectif peut être largementdépassé (rejet de CO 2spécifique chauffage aujourd’hui –20%au lieu de –8,5% en 2010!).Chauffage (charge spécifique de CO 2)4035Auberge de Jeunesse Soleure | Auberge de jeunesse historiquewww.enaw.chLa collaboration avec l’Agence de l'énergie pour l'économie aculminé avec l’objectif longtemps visé de l’exemption de la taxeCO 2. Nous partons du principe que l’objectif fixé d’une économied’énergie moyenne de 8,5% durant les années 2008–2012 en comparaisonavec l’an 2000 sera largement dépassé. En conséquence,il a été possible de signer un accord avec la «Fondation CentimeClimatique» portant sur la vente du résultat excédentaire. A présent,il s’agit d’atteindre ces objectifs très ambitieux.www.eco-label.com | www.steinbocklabel.chL’écolabel européen de l’UE atteste que l’entreprise distinguée réduitsa consommation d’énergie et d’eau ainsi que ses déchets,utilise des substances non polluantes et achète des marchandisesrespectueuses de l’environnement. En complément il y a le label ducapricorne, qui définit la gestion de l’exploitation durable dans lesdomaines de la gestion d’entreprise, de l’économie d’entreprise, dela gestion de l’environnement, des collaborateurs, de la valeur ajoutéerégionale et de la culture dans le sens large du terme. Après lacertification de l'Auberge de Jeunesse Baden en 2006 déjà, en tantqu’établissement-pilote, les Auberges de Jeunesse Brienz, Le Bémont,Lausanne, Locarno, Pontresina, Saanen, Schaan-Vaduz, Zermattet Zurich ont passé l’audit avec succès durant l’exercice sousrevue. D’ici à 2010, il est prévu que toutes les auberges de jeunessearborent les deux labels écologiques.charge spécifique de CO2(en t/volume de référence)30252015105099 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12Charge spécifique de CO2ObjectifLes consommations d’énergie spécifiques (chauffage –23% eténergie de production –9%) affichent toujours une évolution trèspositive et se situent nettement en dessous des valeurs initialesde 2000. En l’absence des modèles de calcul exacts de l’OFEV, lesobjectifs supplémentaires conformément au contrat de réductionavec la Fondation Centime Climatique ne peuvent pas encore êtreévalués définitivement.La consommation d’énergie totale du chauffage a considérablementdiminué (–1'449 MWh), en dépit de surfaces supplémentaires(+9%). La consommation d’énergie totale de l’énergie de productiona une nouvelle fois augmenté en raison des prestations renforcées(+18,5%) et d’améliorations des standards (+753 MWh, pour unedouble pondération). Globalement, la consommation d’énergie sesitue assez précisément sur la voie de l’objectif de réduction fixépour 2010 (–696 MWh), et ce en dépit des surfaces et des prestationssupplémentaires mentionnées.Les Auberges de Jeunesse Suisses sont très fières d’avoir largementdépassé les objectifs fixés par le protocole de Kyoto et parla loi sur le CO 2grâce aux efforts fournis depuis des années surles questions énergétiques. Elles prouvent ainsi qu’elles assumentleur responsabilité sur la question du climat.Auberge de Jeunesse Zurich | Distinction spéciale Hôtel historique de l’année 2008Le rapport énergétique détaillé 2007 se trouve en annexe.14 15


Avec les honneursLes Auberges de Jeunesse Suisses vivent le développement durableet en font preuve! En attestent les faits présentés, avec un résultattrès positif pour l’exercice 2007. L’exceptionnel exercice 2007a été récompensé par deux distinctions pour les efforts consentisdans le domaine du développement durable:le 13 novembre, le Milestone 2007 prix du tourisme suisse a étéremis à Fredi Gmür et René Dobler à l’occasion de la cérémonie deremise des récompenses à Berne. Le prix est attribué depuis 2000par la «Fédération suisse du tourisme FST», le «Secrétariat d’Etat àl’économie SECO» et «htr hotel revue». Le « MILESTONE » est la plusimportante distinction de la branche et honore les performances etles projets hors du commun dans le tourisme suisse. Les Aubergesde Jeunesse Suisses et la Fondation Suisse pour le Tourisme Socialse sont portées candidat via la «stratégie de développementdes Auberges de Jeunesse Suisses» commune. La stratégie de développementdurable ancrée dans le plan directeur et appliquée demanière conséquente depuis les années 90 a convaincu le jury. Lesannées d’efforts pour une gestion d’entreprise écologique et durableont abouti à une stratégie globale de développement durablequi s’étend à tous les domaines de l’entreprise, un fait unique etnovateur dans la branche.MILESTONE. Prix du tourisme SuisseGuglielmo Brentel, président d’«hotelleriesuisse», l’exprime ainsidans son discours de louange: «Les Auberges de Jeunesse Suissessont aujourd’hui bien plus qu’une organisation d’hébergement dansle segment des bas prix. Elles sont une entreprise exemplaire dansle tourisme suisse. Par ailleurs, les Auberges de Jeunesse sont leadersdans la mise en œuvre du concept du développement durable.Je suis convaincu que nous serons amenés, dans le secteur du tourisme,à nous pencher de plus en plus souvent sur cette tendancemajeure qu’est l’écologie. Attelons-nous à la tâche comme le fontles gens des AJS: avec envie, une bonne dose de passion et un hautdegré de professionnalisme!»Ce prix a incité les Auberges de Jeunesse Suisses à porter le thèmedu développement durable sur la place publique. Les Auberges deJeunesse Suisses sont particulièrement fières d’avoir reçu ce prixun an avant l’introduction du prix spécial Milestone pour le développementdurable.Fredi Gmür et René Dobler lors de la remise des prix duMILESTONE 2007.Le 31 janvier, c’était le prix Hans E. Moppert qui était décerné pourla sixième fois. Le prix est mis au concours par la Fondation Hans E.Moppert pour le développement durable. La distinction récompensedes performances hors du commun, établies dans le cadre d’unconcours, dans les domaines de l’écologie et du développementdurable. Le thème de celui-ci était, cette fois-ci, «développementdurable dans le tourisme alpin». Le concours recherchait des modèlescommerciaux touristiques en région alpine dont la créationde valeur était obtenue par des activités durablement efficaces etdont les caractéristiques de base sont aisément transposables àdes régions comparables. Il était particulièrement important queles concepts influencent aussi la région, au-delà du cadre étroit del’entreprise, et y contribue au développement durable.Parmi un grand nombre de candidatures, «L’Auberge de Jeunessede Scuol, comme exemple de la stratégie de développement durabledes Auberges de Jeunesse Suisses», a décroché le 3e rang etobtenu le prix Hans E. Moppert. «En sensibilisant la jeunesse auxenjeux écologiques, les responsables du projet répondent aussi àun objectif figurant explicitement dans les objectifs définis par laFondation Hans E. Moppert», indique le rapport du jury. L’Aubergede Jeunesse de Scuol, inaugurée en décembre 2007, est l’exemplele plus récent des vastes efforts consentis par les Aubergesde Jeunesse Suisses dans le domaine du développement durablesocial, sociétal, économique et écologique. La collaboration étroiteavec les représentants locaux de l’économie, des associations etdes autorités a revêtu une importance particulière pour ce projet.C’était la condition sine qua non pour réaliser un projet qui s’intègreidéalement dans les structures locales et les renforce. Lacollaboration entre les paysans et les prestataires touristiques estdéveloppée en permanence par un groupe de projet conjoint. Parla contribution active à la protection de l’environnement et à unegestion durable de la nature, les Auberges de Jeunesse Suissesencouragent un tourisme alpin doux. Dans le réseau mondial desauberges de jeunesse, elles jouent un rôle de pionnier. Cette attitudeinfluence également des milliers de jeunes touristes de Suisseet de l’étranger. L’Auberge de Jeunesse de Scuol en Basse-Enga-Remise du prix Hans E. Moppert.dine, à deux pas du parc national, est particulièrement prédestinéeà cette tâche.Des mesures économiques, sociales et écologiques pour 2008 ontdéjà été introduites. Elles nous engagent à poursuivre sur la voiedu développement durable.Avec le présent rapport sur le développement durable, le premier,les Auberges de Jeunesse Suisses souhaitent tenir compte du faitque le thème du développement durable est très complexe et queson évaluation serait difficile sans une représentation ouverte,analytique par des tiers. Les deux prix de développement durableobtenus en 2007 ont évidemment généré une motivation particulière.Ils soulignent le fait que les années d’efforts ont trouvé unelarge reconnaissance auprès du public. C’est pourquoi les Aubergesde Jeunesse Suisses sont fières de pouvoir présenter dèsmaintenant, à un rythme annuel, les résultats des domaines économique,social et environnemental sous cette forme, tout en étantparfaitement conscientes de la responsabilité découlant d’unepublication annuelle.Zurich, mai 2008Fredi GmürDirecteur des Aubergesde Jeunesse SuissesRené DoblerDirecteur de la Fondation Suissepour le Tourisme Social16 17


WERBEANSTALT.CHAnnexeRapport énergétique 2007Les chiffres du rapport annuel 2007 de l’AEnEC (Agence de l'énergiepour l'économie) pour les Auberges de Jeunesse Suisses sontprésentés en résumé ci-après. Nous disposons ainsi d’un relevé dela consommation d’énergie des Auberges de Jeunesse Suisses depuis2000, vérifié par des tiers (AEnEC et Confédération). Toutes lesconsommations d’énergie sont pondérées (les valeurs spécifiquessont normées à l’aide des degrés-jours spécifiques à l’entreprise etcorrigées au moyen des facteurs de correction spécifiques à l’entreprise,les valeurs absolues étant normées à l’aide des degrésjoursAEnEC).Il faut noter que, en raison de l’augmentation du nombre d’aubergesde jeunesse et d’une plus grande occupation, la surface deréférence énergétique a augmenté de 9% par rapport à 2000, annéeinitiale, les prestations de 18,5%. Cette circonstance doit êtreprise en compte lors de l’évaluation des données de consommationtotale.1 ChauffageLes Auberges de Jeunesse Suisses se sont engagées vis-à-vis del’OFEV à atteindre des objectifs d’économie d’énergie. En contrepartie,elles sont exemptées de la taxe sur le CO 2pour les carburantsqui a été introduite le 1 er janvier 2008. L’objectif, qui a valeurd’engagement, est que les Auberges de Jeunesse Suisses réduisentleurs émissions de CO 2issues de l’exploitation énergétiquede carburants fossiles (cf. 4a) de 8,5% par rapport à 2000, annéeinitiale d’ici 2010 (moyenne arithmétique 2008 à 2012).1a Consommation d’énergie spécifique chauffage2000 Etat 2007 Objectif 2010Consommation d’énergietotale spécifique (MWh/SRE) 155.16 119.54 141.87Réduction consommationd’énergie totale spécifique (%) – 22.96 8.57Efficacité énergétique (%) 100.00 129.80 109.37Chauffage (consommation d’énergie totale spécifique)consommation d’énergie totale spécifique(MWh/volume de référence)16014012010080604020099 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12Consommation d’énergie totale spécifiqueObjectifL’efficacité énergétique du chauffage a été améliorée à 130% (objectif2010: 109%)1b Consommation d’énergie totale chauffage2000 Etat 2007 Objectif 2010Surface de référenceénergétique (SRE) 58.64 65.71 58.64CET (MWh) 9'300 7'851 8'543Réduction consommationd’énergie totale (MWh) 1'449 757La consommation d’énergie totale pour le chauffage a pu être réduitede 1449 MWh depuis l’an 2000, malgré une extension dessurfaces de 9% et une augmentation des prestations de 18,5%.2 Energie de productionL’électricité étant classée énergie de haute valeur, la consommationeffective est pondérée à double, c’est-à-dire que les consommationseffectives correspondent à la moitié des valeurs indiquées.2a Energie de production spécifique2000 Etat 2007 Objectif 2010Prestations de service (PS) 702.29 832.17 702.29consommation d’énergietotale spécifique (MWh/PS) 7.29 7.06 6.81Réduction consommationd’énergie totale spécifique (%) – 3.19 6.59Efficacité énergétique (%) 100.00 103.30 107.05La consommation d’énergie spécifique (kWh/prestation) s’est amélioréede 3,2% par rapport à 2000, année initiale. Au vu de l’évolution,l’objectif en 2010 (6,6%) semble toutefois difficile à atteindre.En raison d’améliorations des standards (literie nordique, lampesde chevet, éclairage en général) et de modifications de la techniquede bâtiment (ventilations Minergie, pompes à chaleur), ceci étaitprévisible. Les grands efforts dans le domaine de l’utilisation d’appareils,lampes, etc. à basse consommation ne peuvent pas entièrementcompenser cette évolution.L’efficacité énergétique a été améliorée à 103,3% (objectif 2010:107%).2b Consommation d’énergie totale énergie de production2000 Etat 2007 Objectif 2010Prestations de service (PS) 702.29 832.17 702.29CET (MWh) 5'122 5'875 4'785Réduction consommationd’énergie totale (MWh) – –753 337Là où développement durable rimeavec construction et entretien.Vous en saurez plus sur l’écocompatibilité desAuberges de Jeunesse Suisses sous:www.youthhostel.ch/nachhaltigkeit.htmlEn 2007, la réduction du chauffage spécifique s’élevait à 23%. Lesprogrès par rapport à l’année précédente (17,9 %) sont égalementfrappants. Ceci est à mettre sur le compte de mesures permanentesd’optimisation énergétique globale ainsi que de mesures deconstruction dans les Auberges de Jeunesse Valbella (rénovationMinergie) et Locarno (rénovation partielle).Les besoins énergétiques pour l’énergie de production ont augmentéde 753 MWh par rapport à l’année initiale 2000 et se situentainsi au-dessus de l’0bjectif (2010: réduction 337 MWh). Ceci s’expliqueavant tout par une augmentation des prestations de servicesde 18,5% et par les modifications au niveau de la technique debâtiment et des standards mentionnées ci-dessus.18 19


3 Consommation d’énergie totale2000 Etat 2007 Objectif 2010CET (MWh) 14'422 13'726 13'328Réduction consommationd’énergie totale (MWh) – 696 1'094Réduction consommationd’énergie totale spécifique (%) – 15.58 7.86Efficacité énergétique (–) 100.00 118.46 108.54CET (toutes catégories de consommation)CET (MWh)16'00014'00012'00010'0008'0006'0004'0002'000099 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12CETObjectifLa consommation d’énergie totale pour le chauffage et l’énergiede production (l’énergie de production est pondérée à double) aété réduite de 696 MWh, passant de 14'422 MWh à 13'726 MWh.L’objectif en termes de consommation d’énergie totale a ainsi ététrès légèrement dépassé pour la première fois. Il faut noter à cetégard que l’on enregistre dans le même temps une augmentationdes prestations de services de 18,5% et des surfaces de référenceénergétiques de 9%. Les extensions ont donc pu être entièrementcompensées par les réductions et l’objectif de réduction a tout demême pu être pratiquement respecté.La charge de CO 2spécifique du chauffage est la variable utiliséepour mesurer la réalisation de l’objectif pour l’exemption de la taxeCO 2. Elle a pu être réduite de 20%, de 33,84 t/SRE à 26,98 t/SRE.De la sorte, l’objectif de 8,5% pour 2008 à 2012 est déjà largementdépassé. La réalisation de l’objectif pour l’exemption de la taxe CO 2pour les années 2008 à 2012 semble donc assurée.La charge de CO 2spécifique constitue aussi la base de calcul durésultat excessif conformément au contrat de réduction avec laFondation Centime Climatique. Malheureusement, le mode decalcul précis n’a pas encore été défini. Sa définition par l’OFEV n’estpas encore achevée.Charge de CO 2chauffagecharge de CO2 (en tonnes)2'5002'0001'5001'000500099 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12Charge de CO2ObjectifLa charge de CO 2totale pour le chauffage a pu être réduite de 246tonnes (objectif 2010: 166 tonnes), de 2'059 tonnes à 1'813 tonnes,en dépit d’augmentations considérables des surfaces et des prestationsde services. Le recours à des chauffages neutres du pointde vue du CO 2a eu un effet positif supplémentaire dans la comparaisonavec la consommation d’énergie totale. L’an passé, le chauffageau mazout de l'Auberge de Jeunesse Valbella a été remplacépar un chauffage à pellets avec ajout de panneaux solaires pour lapréparation de l’eau chaude.Globalement, il en résulte 3'116 tonnes de CO 2rejeté, ce qui correspondà 4,38 kg/nuitée. La compensation de CO 2qui en résulte parnuitée est donc plus basse que la base de calcul de 2005 utiliséejusque-là; le prix sera adapté en conséquence pour fin 2008.4d CarburantsLes Auberges de Jeunesse Suisses ont compensé les émissionsCO 2de ses propres vols et des kilomètres effectués en voiture parle secrétariat à des fins commerciales ainsi que celles des bus. Les126'000 kilomètres effectués en voiture et les 83'000 kilomètres devol ont généré 45 tonnes d’émissions de CO 2.4e Compensation du CO 2 volontaire des hôtesDepuis le décembre 2007, les hôtes ont la possibilité de compenserles émissions de CO 2de leur nuitée. Au cours du premier mois dela phase de lancement, 2'078 hôtes ont déjà fait usage de cettepossibilité. Ils ont ainsi compensé 11 tonnes de CO 2via un projetd’éolienne en Inde.5 RésuméL’objectif, qui a valeur d’engagement, est que les Auberges de JeunesseSuisses réduisent leurs émissions de CO 2spécifiques issuesde l’exploitation énergétique des carburants fossiles (cf. 4a)jusqu’en 2010 de 8,5% par rapport à 2000, année initiale (moyennearithmétique 2008 à 2012). Actuellement, cet objectif peut être largementdépassé (émission de CO 2spécifique chauffage aujourd’hui–20% au lieu de –8,5% en 2010!). Les consommations énergétiquesspécifiques (chauffage –23% et énergie de production –9%)affichent toujours une évolution très positive et se situent nettementen dessous des valeurs initiales de 2000. En l’absence dumodèle de calcul de l’OFEV, les objectifs supplémentaires, selonle contrat de réduction avec la Fondation Centime Climatique, nepeuvent pas encore être évalués définitivement.un chauffage de quartier à pellets; rénovation de façade thermique2e étape à Locarno; mesures de plus faible portée dans diversétablissements avec à la clé une économie de 74'000 kWh/a; 10établissements ont été certifiés pour le label du capricorne et le labelécologique de l’UE, 15 établissements seront certifiés en 2008;achat de certificats pour du courant neutre du point de vue du CO 2pour la totalité de la consommation électrique.Pour 2008, les Auberges de Jeunesse Suisses s’attendent (avecajout de l'Auberge de Jeunesse Scuol et retrait de l'Auberge deJeunesse Ste-Croix) à• des besoins énergétiques stables pour le chauffage, mais à uneréduction sensible des émissions de CO 2en résultant• une faible augmentation des besoins énergétiques globaux• une nouvelle augmentation des besoins en énergie de productionPour les années après 2012 et le terme de la période couverte parle protocole de Kyoto, la situation est encore totalement ouverte.Les Auberges de Jeunesse Suisses devraient continuer à s’orientersur les valeurs cibles de la Confédération. En guise de premièresvaleurs cibles, une réduction de 20% pour 2020 et une réductionde 50% à l’horizon 2050 par rapport à 1990 ont été proposées. LesAuberges de Jeunesse Suisses ne pourront évidemment s’exprimerau sujet de ces objectifs que lorsque des modèles de calcul spécifiquesauront été définis.4 Emissions de CO 24a Emissions de CO 2 chauffage2000 Etat 2007 Objectif 2010Charge de CO 2 (t) 2'059 1'813 1'893Réduction charge de CO 2 (t) 246 166Charge de CO 2 spécifique (t/SRE) 33.84 26.98 30.98Réduction charge de CO 2 spéc. (%) – 20.29 8.46Intensité de CO 2 (%) 100.00 79.71 91.544b Rejet de CO 2 énergie de productionAvec la Fondation «myclimate», il a été convenu d’un mode decalcul pour les émissions de CO 2de l’électricité dans le cadre de lacompensation de CO 2volontaire pour les hôtes. Celui-ci est basésur du courant selon Euromix. L’Auberge de Jeunesse Zurich estconsidérée comme neutre du point de vue du CO 2grâce au courantNaturmade-Star utilisé. Ceci conduit à la consommation suivante:2'938 MWh – 331 MWh = 2'607 MWhLa consommation d’énergie totale du chauffage a considérablementdiminué (–1'449 MWh), en dépit de surfaces supplémentaires(+9%). La consommation d’énergie totale de l’énergie de productiona une nouvelle fois augmenté en raison des prestationsrenforcées (+18,5%) et d’améliorations des standards (+753 MWh,double pondération). Globalement, la consommation d’énergie sesitue assez précisément sur la voie de l’objectif de réduction fixépour 2010 (–696 MWh), et ce en dépit des surfaces et des prestationssupplémentaires mentionnées.Chauffage (charge de CO 2spécifique)charge spécifique de CO2(en t/volume de référence)40353025201510Selon Euromix (0,5 t/MWh), ceci équivaut à 1'303 tonnes de CO 2rejeté.4c Emissions totales de CO 2Charge de CO 2 chauffage 2007Charge de CO 2 énergie de production 2007(2'607 x 0.5)Charge de CO 2 totale 20071'813 tonnes1'303 tonnes3'116 tonnesLes Auberges de Jeunesse Suisses sont très fières d’avoir largementdépassé les objectifs fixés par le protocole de Kyoto et parla loi sur le CO 2grâce aux efforts fournis depuis des années surles questions énergétiques. Elles prouvent ainsi qu’elles assumentleur responsabilité sur la question du climat.6 Perspectives5099 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12Charge spécifique de CO2ObjectifNbre de nuitées 2007 (seul. exploitations exonérées) 711'076Charge de CO 2 / Nbre de nuitées 20074.38 kg/nPour l’année 2008, de nombreuses mesures visant à réduire sensiblementla consommation d’énergie et surtout les émissions deCO 2ont déjà été initiées (chauffage à gaz à Avenches remplacé par20 21


Les Auberges de Jeunesse SuissesAvenches VD Baden AG Bâle City BS Bâle St. Alban BS Beinwil am See AG Bellinzona TILe Bémont JU Berne BE Bönigen b. Interlaken BE Brienz BE Brugg AG Château-d'Œx VDDachsen ZH Davos GR Delémont JU Engelberg OW Fällanden ZH Fiesch VSFigino TI Filzbach GL Fribourg FR Genève GE Gersau SZ Grindelwald BEHospental UR Klosters GR Kreuzlingen TG Langnau BE Lausanne VD Leissigen BELocarno TI Lugano-Savosa TI Lucerne LU Maloja GR Mariastein-Rotberg SO Montreux-Territet VDPontresina GR Rapperswil-Jona SG Richterswil ZH Romanshorn TG Rorschach-See SG Saanen-Gstaad BESchaan-Vaduz FL Schaffhouse SH Scuol GRSeelisberg UR Sils i. D. GR Sion VSSolheure SO Sta. Maria i. M. GR St-Gall SG St-Moritz-Bad GR Stein am Rhein SH Valbella-Lenzerheide GRZermatt VS Zofingen AG Zug ZGZurich ZH22


Auberges de JeunesseSuisses. Schaffhauserstrasse 14, 8042Zurich. Tél. 044 360 14 14. Fax 044 360 14 60.www.youthhostel.ch© juin 2008

Hooray! Your file is uploaded and ready to be published.

Saved successfully!

Ooh no, something went wrong!