Télécharger le document - Arc Express

debatpublic.arcexpress.org
  • No tags were found...

Télécharger le document - Arc Express

DES PROJETS DE TRAD’UN AMÉNAGEMENT ÉQUILIBSecteur des Champs-PhilippeLes Groues à NanterreDans sa partie ouest, notre territoire est particulièrementriche en emplois et en habitants. Il accueille dès à présent,des sites majeurs comme le centre technique de Peugeot(4 000 emplois) et le site RATP (1 000 emplois). En outre,la ZAC Danton à Courbevoie, limitrophe de La Garenne-Colombes, accueille près de 16 000 habitants et le secteurdes Groues à Nanterre devra en accueillir 20 000 environ.La demande de déplacements est multiple et importante,dans toutes les directions.Avec le développement de la ZAC des Champs-Philippe àLa Garenne-Colombes, ce secteur est amené à se développerdavantage encore dans les toutes prochaines années :103 000 m² de logements, 105 000 m² de bureaux,7 000 m² de commerces, des équipements publics.De plus, le foncier est encore amené à évoluer à moyen etlong terme et contribuer à une nouvelle dynamique dansce secteur constitué de grandes emprises. Des synergiesSecteur de la place de Belgiqueentre la ZAC desChamps-Philippe de LaGarenne-Colombes et lesTerrasses de Nanterre, dansleur partie Ouest, sont possibles.Enfin, la proximité avec la Défense est unatout à exploiter, le prolongement du RER E à l’Ouesttrouvera, sur le site de la Folie, un pôle d’interconnexionstructurant, à proximité immédiate de notre territoire.Ainsi, La Garenne-Colombes est très favorable aux deuxstations proposées dans le projet du Grand Paris, auxGroues et à la Grande Arche, et aux deux stations d’ArcExpress, Les Groues et Champs-Philippe. Outre le faitde rapprocher les gares des usagers, ces stations démultiplierontles possibilités d’interconnexion en limitant laconcentration des échanges sur le seul Cœur Transportde La Défense.La place de Belgique est un carrefour important de notreterritoire ; nœud routier à l’échelle communale et intercommunale,nœud de transports en commun ferrés avec leTransilien L et le tramway T2, nœud de lignes de bus, etsurtout point d’attraction urbaine.Ce site incarne la future porte de la ville, avec des équipements,de nombreux logements (103 000 m² nouveaux en2 à 3 ans) et des sites d’activités existants et à venir (secteursPoste et National-Belgique de la ZAC des Champs- Philippe,30 000 m² de bureaux et 7 000 m² de commerces).Des connexions fortes sont à établir entre la gare Transilienet la station du tramway. L’implantation d’une station ArcExpress, place de Belgique, est justifiée par l’augmentationimportante de la population et de l’emploi dans le secteur,et donc des flux de déplacements associés.Le projet Arc Express, dans ses tracés proche et éloigné, prévoitune station place de Belgique. Un positionnement géographiquejudicieux de la station, accompagné ou non dudéplacement des quais de la gare Transilien permettrait derendre effective l’interconnexion multimodale, tout en créantune accessibilité nouvelle pour ce site à fort potentiel dedéveloppement, de la commune de La Garenne-Colombes.


NSPORT AU SERVICEÉ DU TERRITOIRE GARENNOISSecteur Bécon-les-Bruyères / Les ValléesLa commune de Bois-Colombes développe la ZAC desBruyères, la ville de Courbevoie dispose d’une zone d’activitéset La Garenne-Colombes dispose d’entreprises,d’habitations et de foncier mutable. C’est un secteur riche enlogements et en emplois, appelé à se densifier davantage. Laproximité du pôle de La Défense est également un point fortde ce secteur, par son attractivité en termes d’emplois, decommerces et de loisirs, et avec des possibilités de connexionferroviaire.Aujourd’hui, deux gares sur le réseau Transilien encadrent cesquartiers : Les Vallées et Bécon-les-Bruyères. Néanmoins,cette dernière est aujourd’hui complètement tournée versParis et ne permet pas de relier rapidement la Défense.D’autre part, les deux gares apparaissent relativement éloignéesdes sites d’emplois.L’accès aux transports en commun est une question stratégiquepour accompagner le développement de ce quartier etle rendre plus attractif.Le projet Arc Express peut répondre à ces besoins et corrigerles lacunes actuelles. Toutefois la Ville de La Garenne-Colombes s’interroge sur le positionnement précis de lastation : faut-il la situer à Bécon-les-Bruyères ou aux Vallées,ou entre les deux ? La réflexion doit être affinée, en prenanten compte le court et le long terme, à l’échelle d’un quartiercohérent, mais à cheval sur les trois communes.


En conclusion, la Ville de La Garenne-Colombes est favorable aux deux projets de transports, dansles variantes de tracé proposées au débat public. Mais par sonprincipe de maillage fin, Arc Express apporte une meilleureréponse à un enjeu territorial de relations de proximités pourles déplacements quotidiens.Pour cette raison, la Ville de La Garenne exprime sa préférencepour le projet Arc Express sur le projet Grand Paris,car le premier aurait le mérite de désenclaver la commune.La Garenne souhaite d’ailleurs vivement une desserte de sonterritoire par une ou deux gares, comme proposé dans leprojet Arc Express.Les gares du Grand Paris présentent des potentiels intéressantspour une connexion rapide de la ville à des secteurs àenjeux métropolitains.Pour la Ville de La Garenne-Colombes, les deux projetspeuvent être fusionnés.Par ailleurs, la Ville de La Garenne-Colombes souhaite que cesnouveaux réseaux s’accompagnent d’une augmentation de lafréquence des réseaux existants, notamment le Transilien.Il est aussi souhaitable que les réseaux de surface de bus, à l’échellelocale, s’améliorent en parallèle de ces projets, notamment leprolongement de la ligne 73 jusqu’aux Vallées, et une liaisonentre les Champs-Philippe et la Porte de Champerret.165 - La Garenne-Colombeswww.debatpublic-reseau-GrandParis.orgwww.debatpublic-arcexpress.org

More magazines by this user
Similar magazines