Ayotte-Rodrigue, Changement de prix pour l'achat d'un sac de ...

brebeuf.qc.ca
  • No tags were found...

Ayotte-Rodrigue, Changement de prix pour l'achat d'un sac de ...

FRANCYS-ISMAËL AYOTTE-RODRIGUEBACCALAURÉAT INTERNATIONALMémoire en MicroéconomieÉtude de l’effet d’un changement de prix pour l’achat d’un sac deplastique jetable sur le comportement des clients d’un supermarché demon quartierSuperviseur : George PerronCollège Jean-de-BrébeufSession mai 2011


RésuméCe mémoire étudie l’effet d’un changement de prix pour l’achat d’un sac deplastique jetable sur les clients d’un supermarché de mon quartier. Le but est decomparer entres eux différents groupes d’utilisateurs de sacs de plastique jetables oude sacs réutilisables, en utilisation quelques méthodes de comparaison, de façon à entirer des conclusions sur le comportement des utilisateurs questionnés.Pour ce faire, la demande pour les sacs de plastique est analysée en lien avecla loi de la demande. De plus, l’élasticité-prix de la demande pour un même produitest calculée en raison de l’initiative des consommateurs pour l’utilisation de ceproduit, dans ce cas-ci, les sacs de plastique jetables. Finalement, une troisièmemesure de comparaison consiste à évaluer la proportion entre le prix payé pourl’achat des sacs de plastique jetables et la valeur monétaire de ce qui est transportédans les sacs (les achats au supermarché).Mon mémoire se divise ainsi : une brève introduction à la recherche et uneexplication de la méthode utilisée ouvrent le travail. Ensuite, je présente les donnéesrecueillies pour les analyser dans la section suivante. Il s’ensuit une courte discussion,une dernière méthode de comparaison et une conclusion.En quelques lignes, ce travail permet d’affirmer que les individus utilisant dessacs réutilisables pour faire leur épicerie accepteraient davantage de voir augmenter leprix des sacs de plastique jetables, autant en proportion qu’en valeur brute, que lesindividus les utilisant pour une autre raison. De plus, les individus utilisant les sacs deplastique jetables, mais affirmant aussi utiliser les sacs réutilisables, accepteraient devoir augmenter le prix des sacs de plastique davantage que ceux n’utilisant que lessacs réutilisables.279 mots.i


RemerciementsJe tiens à remercier ma mère, Isabelle Rodrigue, pour les séances de« brainstorming » à 2:00 du matin, et avec qui j’ai trouvé une idée originale etintéressante pour mon mémoire. Je remercie mon beau-père, Martin Piché, pourm’avoir donné le goût d’étudier l’économie. Je tiens à remercier M. Georges Perron,mon professeur d’économie et superviseur, pour son soutien, tant à l’intérieur desheures de cours qu’à l’extérieur. Je le remercie pour son calme, pour sa disponibilitéet pour ses nombreux conseils. Finalement, je remercie les nombreux étrangers ayantaccepté de répondre à mon questionnaire, sans qui mon projet n’aurait pas pu prendreforme.ii


Table des matièresIntroduction .................................................................................................................... 1Mise en contexte .................................................................................................................... 1Pourquoi cette recherche ? ................................................................................................. 2Méthodologie .................................................................................................................. 3Formulation du sondage ..................................................................................................... 3Présentation des données recueillies et des résultats ........................................ 5Analyse des résultats .................................................................................................... 7Expliquer brièvement (hypothèses) la raison pour laquelle les gens avec dessacs accepteraient de voir le prix augmenter plus que ceux sans sacs. ................. 7Expliquer pourquoi les gens acceptent de payer plus de 0,05$. .............................. 7La demande pour les sacs de plastique jetables ........................................................... 8Parler de l’élasticité pour les sacs .................................................................................. 11Les répondants citant « autre » comme raison principale à leur utilisation dessacs réutilisables. ................................................................................................................ 16Discussion des résultats obtenus ........................................................................... 18Une dernière mesure de comparaison .......................................................................... 19Conclusion .................................................................................................................... 21Bibliographie ............................................................................................................... 22Annexe 1 ....................................................................................................................... 23Annexe 2 ....................................................................................................................... 25iii


IntroductionDepuis le Jour de la Terre 2009, le 22 avril, plusieurs marchés d’alimentationmontréalais, dont Loblaws, Maxi, Provigo et L’Intermarché, ont pris l’initiatived’imposer des frais de 0,05 $ sur les sacs de plastique jetables utilisés par lesconsommateurs 1 . Les sacs, alors gratuits, deviennent désormais un achat. Le but decette nouvelle mesure est de réduire l’utilisation de sacs de plastique jetables, quipeuvent prendre jusqu’à quelques centaines d’années 2pour se désintégrercomplètement dans la nature, pour les remplacer par des sacs écologiquesréutilisables. Certains parlent même d’une élimination complète éventuelle des sacsde plastique jetables dans les supermarchés, en considérant leur externalité négative.Mise en contexteÀ la suite d’une séance d’observation durant laquelle je me suis installé à lasortie du marché alimentaire de mon quartier, un Provigo, j’ai pu constater qu’encoreaujourd’hui, grand nombre de consommateurs utilisent les sacs de plastique jetableslors de leurs achats alimentaires. Bien que le nombre de sacs distribués puisse avoirdiminué, je me suis posé des questions sur la position des consommateurs face à cettenouvelle mesure. Les frais de 0,05 $ ont été imposés par les entreprises. Mesobservations me laissent croire qu’un tarif plus élevé devrait être mis en place pourréduire davantage le nombre de consommateurs non avertis. Je me suis donc permisd’avancer la question « jusqu’à quel prix les consommateurs trouveraient-ils1FOURNIER, Marie-Ève, (Page consultée le 7 javier 2011), 5¢ par sac en plastique chez Loblaws,Maxi, Provigo et Intermarché http://ruefrontenac.com/affaires/39-commercedetail/4102-mefourniertexte-loblaw-maxi-provigo-intermarche-sac-plastique-environnement2ROACH, John, (Page consultée le 7 janvier 2011), Are plastic grocery bags sacking theenvironment? ,http://news.nationalgeographic.com/news/2003/09/0902_030902_plasticbags.html1


acceptable le tarif imposé sur les sacs en plastique » ? En autres mots, quel prixinciterait très fortement les consommateurs à opter pour le sac réutilisable ? En effet,même si plus de 97 % des personnes sondées affirment utiliser les sacs réutilisables,seulement 41 % les avaient en leur possession lorsque je les questionnais à l’extérieurdu marché.Pourquoi cette recherche ?Cette recherche m’intéresse puisqu’elle concerne un sujet très à la modedepuis le début du XXIe siècle, celui de la protection de l’environnement. Le tarif surles sacs devrait non seulement être un rappel aux consommateurs quant à l’utilisationdes sacs réutilisables, mais aussi un incitatif important dans l’utilisation des sacsréutilisables… et à les utiliser de manière constante. D’ailleurs, ceci me semble trèsintéressant puisqu’une protestation importante des utilisateurs de sacs de plastiquejetables s’était levée lors de la mise en place de cette mesure de rationalisation. Deplus, la recherche est faite dans ma ville, plus précisément dans mon propre quartieret même sur ma rue. Ce travail permet d’évaluer le prix bascule quant à l’utilisationdes sacs de plastique jetables.2


anglais puisque mon quartier renferme une grande population anglophone etallophone.Il est à noter qu’aucun répondant n’a affirmé utiliser les sacs réutilisables defaçon à économiser de l’argent. Ainsi, il est possible d’affirmer que le coût des sacs,établi à 0,05 $, n’affecte pas le consommateur de façon monétaire.4


Présentation des données recueillies et des résultatsTableau des données quant aux raisons invoquées pour l’utilisationRaisonsType derépondantAvecSacsSanssacsde sacs réutilisables.Environnement Utilité AutreraisonN’utilise pasles sacsréutilisablesTotal20 (26,67%) 18 (24,00%) 4 (5,33%) 2 (2,67%) 44 (58,67%)17 (22,67%) 10 (13,33%) 4 (5,33%) 0 (0,00%) 31 (41,33%)Total 37 (49,33%) 28 (37,33%) 8(10,67%)2 (2,67%) 75(100,00%)5


Tableau des données quant aux prix moyens pour l’achat des sacs deplastique.Clients sans sac de plastiqueClient avec sacs de plastique0,1387$ 0,1807$Prix moyenUtilité Environnement Autre0,1375$ 0,2095$ 0,0750$La partie inférieure du tableau présente les prix moyens pour l’achat des sacsde plastique par rapport à la raison de l’utilisation des sacs réutilisables donnée parles répondantsDe plus, il faut ajouter que les individus n’utilisant pas les sacs réutilisablesjugent, en moyenne, le prix maximal acceptable à 0,0250 $. Cependant, ce résultatn’est pas pris en considération puisque seulement 2 individus sur 75, donc 2,67 % desrépondants, ont affirmé ne pas utiliser de sacs réutilisables. Il faudrait au moins quecette catégorie compte pour 5% des répondants pour être analysée. La possibilitéd’erreur est trop grande et les résultats pourraient s’avérer très loin d’êtrereprésentatifs.Tableau de la valeur moyenne des achats alimentaires faits par lesrépondants avant de passer le questionnaireAvec sacs de plastiqueSans sac de plastiqueValeur moyenne del’épicerie63,18 $ 140,48 $6


Analyse des résultatsExpliquer brièvement (hypothèses) la raison pour laquelle les gens avec dessacs accepteraient de voir le prix augmenter plus que ceux sans sac.Considérant que 95 % (42/44) des individus questionnés ayant des sacsjetables à leur sortie du marché ont affirmé utiliser les sacs réutilisables, l’explicationde la raison pour laquelle ils accepteraient de voir les prix augmenter davantagecomparativement à ceux utilisant les sacs réutilisables lors de la passation duquestionnaire est inconnue. Je ne peux qu’émettre des hypothèses à la suite de lacompilation de ces résultats. Il pourrait s’avérer que les utilisateurs des sacs deplastique jetables veuillent se justifier, ou, en quelque sorte, réparer leur tort enaffirmant accepter de payer davantage pour l’utilisation des sacs jetables, pour ainsise déculpabiliser de la pollution qu’ils engendrent et souligner leur conscientisationécologique. À première vue, ce résultat m’est apparu comme contraire à ce à quoi jem’attendais, mais il semble tout à fait juste. De plus, une deuxième hypothèse peutêtre émise. Pour que ces individus changent les sacs de plastique pour les sacsréutilisables, le coût unitaire d’un sac de plastique devra être plus élevé que pour unindividu utilisant les sacs réutilisables. Le niveau de satisfaction qu’amènent les sacsréutilisables est inférieur à celui que leur apportent les sacs de plastique jetables. Unedernière hypothèse pourrait être que les utilisateurs de sacs en plastique soient plusfortunés que les utilisateurs de sacs réutilisables.Expliquer pourquoi les gens acceptent de payer plus de 0,05$.Près de 71 % des individus questionnés accepterait de voir le prix des sacs deplastique jetables augmenter. Ceci démontre que le tarif de 0,05 $ imposé par lesmarchés d’alimentation n’a pas été instauré à la suite des demandes du marché, car,7


habituellement, la courbe de la demande, qui est tout simplement une somme descourbes de demande individuelle de chaque consommateur pour ce bien, estdécroissante puisque, toutes choses égales par ailleurs (ceteris paribus), lorsque laquantité augmente, l’utilité marginale diminue et, ainsi, le prix que le consommateurest prêt à payer pour se procurer une unité supplémentaire de ce bien est diminué.Aussi, plus le prix pour le sac de plastique augmente, plus la satisfaction que leconsommateur en retire est diminuée en proportion à la satisfaction que l’utilisationd’un sac réutilisable pourrait lui apporter. Ainsi, si le prix que les gens seraient prêts àpayer pour l’achat d’un sac de plastique n’était qu’influencé par la quantité demonnaie qu’il faudrait débourser pour se le procurer, il n’y aurait, à mon avis, pastant de gens prêts à payer au-delà du prix actuel. Je crois que le fait que plus de 71 %des individus accepteraient de payer plus que 0,05 $ illustre bien le fait que lapopulation est influencée par autre chose que par le prix en donnant leur réponse,dans ce cas-ci, par le fait qu’elle est conscientisée face aux effets des sacs deplastique sur notre environnement.La demande pour les sacs de plastique jetablesPrix maximum jugé acceptable (en $)1,210,80,60,40,20-0,2Demande de sacs de plastique(Valeurs réelles et courbe de tendance)y = 0,000x 2 - 0,029x + 0,7690 10 20 30 40 50 60 70 80# sacs8


Prix maximum jugé acceptable (en$)10,80,60,40,20Demande de sacs de plastique des individusayant cité l'utilité comme raison de leurutilisation de sacs réutilisables(Valeurs réelles et courbe de tendance)y = 0,002x 2 - 0,082x + 0,7170 5 10 15 20 25 30# sacsPrix maximum jugé acceptable (en $)1,210,80,60,40,20Demande de sacs de plastique des individus ayantcité l'environnement comme raison de leurutilisation de sacs réutilisables(Valeurs réelles et courbe de tendance)y = 0,000x 2 - 0,038x + 1,0270 5 10 15 20 25 30 35 40# sacsLa demande, toutes catégories de consommateurs confondues, de même queles demandes particulières à chaque groupe, soit celle des répondants citant la9


protection de l’environnement comme raison pour l’utilisation des sacs réutilisableset celle des consommateurs citant l’utilité des sacs, sont décroissantes. L’ajout d’unecourbe de tendance nous permet en effet de tirer cette conclusion. Ceci est doncconstant avec la loi de la demande qui stipule que la courbe est de pente négative.Cette pente négative confirme l’idée de l’utilité marginale décroissante, puisque plusla quantité augmente, moins la demande est grande. Il est donc aussi possibled’affirmer que les consommateurs sont influencés par les prix.En prenant en considération tous les individus questionnés, il est possible deremarquer que les quantités augmentent jusqu’à 0,10 $, pour ensuite redescendregraduellement. Ceci peut-être expliqué par le fait que les consommateurs questionnésjugent que les sacs de plastique jetables ont une valeur plus élevée que le prix auquelon peut se les procurer sur le marché en ce moment. Le prix maximum moyen jugéacceptable est de 0,1633 $. Près de 71 % des répondants, peu importe le type de sacutilisé, jugent que le prix pour les sacs de plastique devrait être plus élevé.Le fait que plus de 70 % des répondants jugent le prix acceptable à plus de0,05 $ peut aussi être expliqué par l’influence des messages sociaux véhiculés parrapport à la nocivité des sacs de plastique, tant par les groupes environnementalistesque par le gouvernement, qui publie des documents faisant part des objectifs du paysen matière de réduction de l’utilisation des sacs en plastique jetables 3 . Près de 72%des répondants affirmant utiliser les sacs réutilisables pour leur utilité et près de 79 %des répondants affirmant utiliser les sacs réutilisables pour protéger l’environnementjugent que le prix actuel des sacs est inférieur à ce qu’il pourrait être, de façonacceptable.3 BANKS, Sam N. K, (page consultée le 9 janvier 2011), Réduire l’usage des sacsde plastique : réglementation et autres mesures.http://www2.parl.gc.ca/content/lop/researchpublications/prb0827-f.htm10


De plus, un second élément important à souligner est la hausse que subissentles résultats à 0,50 $. 4 répondants sur les 75 ont affirmé juger acceptable un tarifunitaire de 0,50 $. Ce chiffre peut être expliqué par le fait que ces répondants sontgrandement favorables à la tarification beaucoup plus élevée pour l’utilisation dessacs de plastique jetables. Deux d’entre eux ont affirmé utiliser les sacs réutilisablespour leur utilité, et les 2 autres pour protéger l’environnement. Ainsi, il est impossibled’affirmer avec certitude que la raison pour laquelle ils accepteraient de payer 0,50 $est de nature écologique. Par contre, deux hypothèses permettant de justifier cesrésultats peuvent être émises. La première est que les répondants jugent que les sacsvalent 0,50 $, la deuxième est qu’ils veulent pénaliser les utilisateurs de sacs jetables.Parler de l’élasticité pour les sacsL’élasticité-prix illustre l’influence que la variation des prix pour les sacs deplastique a sur le choix des consommateurs.À des fins comparatives, j’ai séparé les individus affirmant utiliser les sacsréutilisables pour leur utilité de ceux affirmant le faire pour protéger l’environnement.Dans cette recherche, le calcul de l’élasticité permet d’émettre une hypothèsequant au comportement des consommateurs face à l’achat des sacs de plastiquejetables, et ce, à différents prix. L’élasticité-prix permet d’estimer le prix auquel il y aun basculement, les sacs de plastique passant de l’inélasticité vers l’élasticité.11


Ep = 0Parfaitement inélastique0 < Ep


Tableau des résultats des répondants citant l’utilitécomme raison pour leur utilisationPrix $ Quantité(cumulée)1,00 00,75 00,50 20,40 20,25 40,20 70,15 100,10 200,05 260 28Variation duPrixVariation de laQuantitéElasticité-prix-25,00% - --33,33% - --20,00% 0,00% 0,00-37,50% 100,00% 2,67-20,00% 75,00% 3,75-25,00% 42,86% 1,71-33,33% 100,00% 3,00-50,00% 30,00% 0,60-100,00% 7,69% 0,08Il est possible de noter qu’entre 0,10 $ et 0,15 $, l’élasticité-prix passe de 0,60à 3,00, donc, de l’inélasticité à l’élasticité. Ceci peut être interprété de cette façon :pour un prix unitaire au-dessus de 0,10 $, les quantités bougent proportionnellement13


plus que lorsque le prix est inférieur à 0,10 $. En autres mots, les consommateurs sontdavantage influencés par le prix des sacs lorsqu’il se situe au-dessus de 0,10 $. Pourun prix impossible à déterminer à l’aide de l’élasticité, mais se situant entre 0,10 $ et0,15 $, un plus grand nombre de consommateurs se tournerait vers les sacsréutilisables.Ceci peut être comparé avec un autre résultat obtenu lors de la recherche. Lesindividus affirmant utiliser les sacs réutilisables pour leur utilité ont affirmé, enmoyenne, juger acceptable le prix maximum d’un sac de plastique à 0,1387 $. Enautres mots, les individus affirmant utiliser les sacs réutilisables pour leur utilitésubstitueraient, en moyenne, leurs sacs de plastique pour un sac réutilisables si le prixde ces premiers sacs se voyait augmenter à plus de 0,1387 $. À ce prix, ils neconsidèrent plus les sacs de plastique comme étant satisfaisants, et opteront pour unsubstitut qu’ils considèrent plus utile.14


Tableau des résultats des répondants citantl’environnement comme raison pour leur utilisationPrix $ Quantité(cumulée)1,00 10,75 20,50 40,40 50,25 120,20 170,15 230,10 290,05 360,00 37Variation duPrixVariation de laQuantitéÉlasticité-prix-25,00% 100,00% 4,00-33,33% 100,00% 3,00-20,00% 25,00% 1,25-37,50% 140,00% 3,73-20,00% 41,67% 2,08-25,00% 35,29% 1,41-33,33% 26,09% 0,78-50,00% 24,14% 0,48-100,00% 2,78% 0,03L’élasticité-prix passe de 0,78 à 1,41, donc de l’inélasticité à l’élasticité,lorsque le prix passe de 0,15 $ à 0,20 $. À un prix unitaire au-dessus de 0,20 $, les15


quantités bougent proportionnellement plus que lorsque le prix est inférieur à 0,15 $.En autres mots, les consommateurs sont davantage influencés par le prix des sacslorsqu’il se trouve au-dessus de 0,15 $. Pour un prix impossible à déterminer, mais setrouvant entre 0,15 $ et 0,20 $, un plus grand nombre de consommateurs se tourneraitvers les sacs réutilisables.Si on compare les résultats de l’élasticité-prix avec ceux de la moyennetrouvée quant au maximum que les consommateurs seraient prêt à payer pour les sacsde plastique, on se rend compte que, contrairement aux utilisateurs affirmant utiliserles sacs réutilisables pour leur utilité, le prix maximum moyen, 0,2095 $, ne se trouvepas au point de changement de l’inélasticité à l’élasticité. 0,2095$ ne se situe pasentre 0,15$ et 0,20$. Ceci pourrait être expliqué par le fait qu’un nombre considérablede répondants affirme juger acceptable un prix se distançant du groupe majoritaire derépondants, ce qui fait augmenter la moyenne.Ainsi, en utilisant deux calculs différents, soit l’élasticité-prix ou le prixmaximum moyen, on trouve des valeurs approximatives auxquelles lesconsommateurs changeraient les sacs de plastique jetables pour les sacs réutilisables.Les répondants citant « autre » comme raison principale à leur utilisationdes sacs réutilisables.Ces répondants sont en nombre minoritaire en comparaison avec lesrépondants des catégories « utilité » et « environnement » et ils n’accepteraientqu’une légère augmentation du prix des sacs de plastique. En effet, des 8 répondantsde ce groupe, 4 d’entre eux affirment juger acceptable un prix au-dessus de 0,05 $, lemaximum cité étant de 0,15 $.16


De plus, les répondants ayant des sacs de plastique jetables avec eux à leursortie du supermarché et citant une autre raison comme étant le motif principal à leurutilisation des sacs réutilisables accepteraient une proportion prix des sacs sur prix del’épicerie de 0,236 %, valeur grandement inférieure aux résultats obtenus par lesrépondants citant l’utilité ou l’environnement comme raisons, respectivement0,895 % et 1,129 %. Je préciserai davantage sur cette méthode de calcul un peu plusloin.Quelques-unes des raisons citées sont la résistance des sacs réutilisables, oubien le fait qu’il manque parfois de sacs de plastique jetables au supermarché oul’habitude. Ainsi, ces répondants ne voient pas la nécessité, pour une quelconqueraison, d’assister à une augmentation considérable du prix des sacs de plastiquejetables. Si nous considérons la théorie affirmant que plus le prix est élevé, moins laquantité demandée sera grande, les répondants citant une autre raison pour leurutilisation de sacs réutilisables ne souhaitent pas voir la quantité de sacs jetablesachetés radicalement diminuer.17


Discussion des résultats obtenusCes résultats nous permettent d'attester que les utilisateurs affirmant utiliserles sacs réutilisables pour protéger l’environnement accepteraient de voir le prix dessacs de plastique jetables augmenter davantage. L’interprétation donnée dans lessections précédentes est une interprétation purement basée sur les prix. Elle ne prendpas en considération la raison derrière les résultats obtenus. Ce que je veux dire, c’estqu’il peut y avoir des raisons autres que le prix qui amènent les consommateurs àchanger leur sacs de plastique pour des sacs écologiques. La même chose peut êtredite pour le prix jugé acceptable : certains individus ayant déjà substitué leur sac deplastique pour un sac écologique voudraient peut-être voir augmenter le prix des sacsde plastique, pour ainsi amener, hypothétiquement, une baisse de l’achat des sacs deplastique. Il ne faut pas oublier qu’aucun individu questionné n’a affirmé utiliser lessacs réutilisables pour économiser de l’argent. Ainsi, les raisons autres quemonétaires prennent une place importante dans le choix de sac des consommateurs.Dans ce cas-ci particulier, je crois que les prix maximums moyens chez lesrépondants citant la protection de l’environnement comme cause principale de leurutilisation de sacs réutilisables se trouvent au-dessus des répondants citant l’utilité,non parce qu’ils seraient influencés davantage par des prix plus élevés, mais bienparce qu’ils jugent les sacs de plastique mauvais pour l’environnement, et ceci, defaçon plus accentuée que leurs confrères citant l’utilité des sacs réutilisables.Les répondants se souciant de l’environnement souhaiteraient voir le prix dessacs de plastique jetables augmenter, et ce, de façon à inciter les gens à davantageutiliser les sacs réutilisables, comme le stipule la loi de la demande. Cette loi affirmeque, ceteris paribus, une diminution du prix d’un bien X entraînera une augmentationde la quantité demandée pour le bien X. Une augmentation du prix du bien X18


entraînera une diminution de la quantité demandée pour le bien X. La pente de lacourbe est corrélée négativement avec le prix, ceteris paribus.Une dernière mesure de comparaisonProportion du Prix total proposé par le répondant pour les sacsPrix des achats à l’intérieur des sacsRépondants citant l’utilitéRépondants citant laprotection del’environnementRépondants citant uneautre raison0,895% 1,129% 0,236Une dernière mesure, simple, mais très révélatrice, est la mesure de laproportion que devrait prendre le prix des sacs de plastique jetables par rapport auprix des achats en marché alimentaire. Ce calcul a été fait à partir des résultats desindividus ayant des sacs de plastique en leur possession.Pour ce faire, j’ai multiplié le prix maximal acceptable que chaque individum’a donné par le nombre de sacs de plastique qu’il avait dans ses mains lorsque jel’ai questionné, pour ensuite diviser ce résultat par la valeur de son épicerie. J’ai prisla médiane de chaque classe de prix. Ensuite, j’ai séparé les résultats en 3 groupes, enfonction de la réponse donnée à la question 5. Pour terminer, j’ai fait la moyenne dechaque groupe.19


Ce court exercice m’a permis de constater que non seulement les individuscitant l’environnement comme incitatif à l’utilisation des sacs réutilisablesaccepteraient un prix plus élevé pour l’achat des sacs, mais qu’ils accepteraient aussiune proportion prix des sacs/prix de l’épicerie plus élevée que leurs collègues citantl’utilité comme raison principale de leur utilisation de sacs réutilisables.De plus, les répondants affirmant utiliser les sacs réutilisables pour leur utilitéaccepteraient de payer un prix maximum moyen inférieur à celui de tous lesrépondants confondus, peu importe leur utilisation (0,1375 $ chez les répondantscitant l’utilité vs. 0,1633 $ chez tous les répondants). Les résultats sont semblables ence qui a trait à la proportion des dépenses consacrées à l’achat des sacs (0.895 % pourles répondants citant l’utilité vs 0,924 % chez tous les répondants ayant des sacs deplastique en leur possession lors du sondage).Les consommateurs, si on applique la théorie de l’utilité marginale, jugentdonc que l’utilisation de sacs de plastique jetables ajoute plus à l’utilité totale (donc àune plus grande utilité marginale) que l’utilisation des sacs réutilisables, et ce, jusqu’àun prix de 0,1633 $ par sac.20


ConclusionCe travail m’a permis d’évaluer le comportement des consommateurs quant àl’utilisation et l’achat des sacs de plastique jetables d’un supermarché. Comme la loide la demande le stipule, plus le prix augmente, plus la quantité demandée diminue.Ceci a en effet été démontré graphiquement. Par contre, il est possible d’affirmer quel’étude présente est particulière puisque les préférences personnelles influencenténormément le choix des consommateurs.De plus, j’ai calculé l’élasticité-prix de la demande de deux groupes pour unmême produit, dans le cas échéant, les sacs de plastique jetables. Ces simples calculsnous ont permis de conclure que les répondants affirmant se soucier davantage del’environnement acceptaient de voir le prix des sacs de plastique augmenter plus parrapport au répondant citant l’utilité comme première raison de leur utilisation des sacsréutilisables. Cependant. De façon générale, sans prendre en considération les raisonsd’utilisation des répondants, les prix influencent les consommateurs de façon nonconstante.Finalement, le calcul de la proportion entre le prix payé pour les sacs et lavaleur monétaire de ce qu’ils contiennent permet d’affirmer que les gens citantl’environnement comme raison principale pour l’utilisation des sacs réutilisablesseraient prêts à voir les consommateurs de sacs de plastique payer un prixproportionnellement plus élevé pour leurs sacs.3878 mots21


BibliographieANONYME, Comparaison des demandes et de leur élasticité-prix de repas pourenfants en milieu scolaire selon le revenu des parents, mémoire en microéconomiebaccalauréat international, Montréal, 2001, 19p.BEAUREGARD, Henri, Économie et société- Introduction à l’économie globale 2 eédition, Montréal, Beauchemin, 2002, 294p.McGEE, Matt, Economics: In Terms Of The Good, The Bad and The Economist(deuxième édition), Victoria (Australie), IBID Press, 2007, 655p.22


Annexe 1Questionnaire FRANÇAIS ET ANGLAISCombien de sacs de plastique avez-vous? 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10Autre :À combien estimez-vous la valeur de votre épicerie?0$-10$ 60$-70$ 110$-120$ 160$-170$10$-20$ 70$-80$ 120$-130$ 170$-180$20$-30$ 80$-90$ 130$-140$ 180$-190$30$-40$ 90$-100$ 140$-150$ 190$-200$40$-50$ 100$-110$ 150$-160$ 200$+ : ____________50$-60$Jusqu’à combien jugeriez-vous acceptable le tarif pour l’achat des sacs?0.00$ 0.25$ 0.50$ 0.75$ 1.00$0.05$ 0.30$ 0.55$ 0.80$ 1.00$+ : ___________0.10$ 0.35$ 0.60$ 0.85$0.15$ 0.40$ 0.65$ 0.90$0.20$ 0.45$ 0.70$ 0.95$Utilisez-vous les sacs réutilisables?Oui NonQuelle est la principale raison pour laquelle vous utilisez les sacs réutilisables?Pour protéger l’environnementPour économiser de l’argentPour leur utilitéJe ne sais pasAutres raisons : ______________________________________________________________________23


How many plastic bags do you have? 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10Other :How much would you estimate the price of your grocery?0$-10$ 60$-70$ 110$-120$ 160$-170$10$-20$ 70$-80$ 120$-130$ 170$-180$20$-30$ 80$-90$ 130$-140$ 180$-190$30$-40$ 90$-100$ 140$-150$ 190$-200$40$-50$ 100$-110$ 150$-160$ 200$+: ____________50$-60$What would you consider the maximum acceptable price rate for the purchase ofplastic bags?0.00$ 0.25$ 0.50$ 0.75$ 1.00$0.05$ 0.30$ 0.55$ 0.80$ 1.00$+ : ___________0.10$ 0.35$ 0.60$ 0.85$0.15$ 0.40$ 0.65$ 0.90$0.20$ 0.45$ 0.70$ 0.95$Do you use reusable bags?Yes NoWhat is the main reason why you use reusable bags?To protect environmentTo save moneyFor their utilityI don’t knowOther reasons : ______________________________________________________________________24


Annexe 2Tableau des résultats brutsValeur deNombre de sacs l'épicerie (en $) Prix maximumUtilisation dessacs réutilisablesRaisond'utilisation0 225 0 oui utilité5 115 0,25 oui environnement2 65 1 oui environnement0 45 0,05 oui environnement5 135 0,1 oui environnement2 45 0,5 oui utilité0 55 0,1 oui utilité0 175 0,05 oui environnement1 25 0,5 oui utilité2 35 0,1 oui utilité1 35 0,1 oui utilité2 15 0,05 oui environnement2 25 0,05 non2 45 0,15 oui environnement2 45 0,05 oui autre3 25 0,05 oui environnement1 15 0,05 oui autre3 105 0,2 oui environnement1 15 0,25 oui environnement1 15 0,05 oui utilité3 95 0 oui environnement2 35 0,25 oui utilité3 45 0,15 oui utilité0 95 0,5 oui environnement0 35 0,05 oui utilité5 175 0,25 oui environnement0 295 0,15 oui environnement0 155 0,5 oui environnement2 65 0,05 oui autre6 165 0,1 oui utilité2 45 0,2 oui environnement4 115 0,1 oui environnement0 305 0,1 oui environnement4 165 0,05 oui environnement0 135 0,05 oui utilité0 195 0 oui utilité0 115 0,1 oui utilité0 95 0,2 oui utilité0 185 0,2 oui environnement0 75 0,1 oui autre25


2 45 0 non3 35 0,15 oui utilité1 15 0,25 oui utilité2 35 0,15 oui utilité5 125 0,1 oui environnement3 55 0,05 oui environnement2 45 0,1 oui utilité3 55 0,4 oui environnement0 285 0,15 oui environnement6 135 0,2 oui environnement2 25 0,75 oui environnement0 125 0,15 oui autre2 45 0,25 oui environnement0 65 0,1 oui utilité0 55 0,1 oui environnement2 35 0,05 oui utilité6 95 0,15 oui environnement0 145 0,05 oui environnement3 75 0,2 oui utilité2 35 0,1 oui utilité0 105 0,05 oui utilité0 275 0,25 oui environnement0 105 0,1 oui utilité1 25 0,2 oui utilité0 45 0,15 oui environnement3 35 0,1 oui autre0 65 0,2 oui environnement0 115 0 oui autre0 145 0,1 oui environnement0 205 0,25 oui environnement8 155 0,05 oui utilité3 45 0,1 oui utilité0 125 0,25 oui environnement0 105 0,1 oui autre0 205 0,15 oui environnement26

More magazines by this user
Similar magazines