Lutter contre la faim dans le monde

home.wfp.org
  • No tags were found...

Lutter contre la faim dans le monde

dénutrition chronique, et près de 130 millionsd’insuffisance pondérale. En outre, quelque3,5 millions d’enfants de moins de 5 ans meurentchaque année par suite, principalement, de ladénutrition.LesMissionnairesdelaCharité,institutionquiaccueille81enfants,estl’unedecellesquibénéficientduprogrammedanslecadreduquellePAMa,enjanvier2010,servi8400repaschaudsparjouràJacmel,enHaïti.La maladie prive à jamais des millions d’enfantsde perspectives d’avenir en affectant leurdéveloppement physique et mental, souvent avecdes conséquences irréversibles. La dénutritionchronique au cours des deux premières années dela vie peut freiner le développement cognitif,affecter les résultats scolaires et amoindrir lespossibilités de gain à l’âge adulte.Le PAM est uniquement placé pour combattre cefléau, l’alimentation étant la principale source denutrition. L’an dernier, il a distribué 4,5 millionsde tonnes de produits alimentaires à plus de101 millions d’êtres humains affamés. En veillantà ce que l’aide alimentaire qu’il fournit soittoujours aussi nutritive que possible et enconcevant judicieusement ses interventions afind’en maximiser l’impact, le PAM peut, en luttantcontre la faim et la malnutrition partout dans lemonde, offrir à la génération montantede meilleures perspectives d’avenir.Jusqu’à tout récemment encore, la seule choseque pouvait faire le PAM pour distribuer desrations aussi équilibrées que possible sur les plansalimentaire et nutritionnel était d’enrichir desdenrées de grande consommation comme la farinede céréales et l’huile végétale en micronutrimentsainsi que d’enrichir des produits spécialisés,comme lelange maïs-soja, en vitamines, enminéraux et en protéines. Or, les progrès récentsde la science et de la technologie ont permis auPAM, en coopération avec ses partenaires dessecteurs public et privé, non seulement d’améliorerconsidérablement les produits alimentairesexistants, mais encore d’introduire de nouveauxproduits.Au cours de l’année écoulée, le PAM a mis au pointdes micronutriments en poudre qui sont ajoutésaux aliments préparés de manière qu’ilscontiennent les doses quotidiennes recommandéesde vitamines et de minéraux. En outre, il s’estemployé à améliorer la qualité de ces alimentspréparés enrichis, à étudier s’il serait possibled’enrichir des produits de haute consommationcomme le riz et à faire l’essai d’aliments tout prêtsafin de prévenir ou de traiter la malnutrition et aentrepris des recherches sur d’autres types desupplémentation alimentaire.À la suite du séisme qui a dévasté Haïti, le PAM adistribué des aliments spéciaux pour prévenir lamalnutrition à 53 000 enfants de moins de 5 anset à 16 000 femmes enceintes et mères allaitantes,ainsi que des biscuits protéinés enrichis enmicronutriments et du Supplementary Plumpy,pâte à base d’arachides enrichie de minéraux, devitamines et d’acides gras qui accélère la guérisondes enfants dénutris.En 2009, le PAM a distribué des micronutrimentsen poudre au Bangladesh, au Kenya et au Népal,et il ressort des évaluations réalisées par la suiteque la prévalence de l’anémie a reculé dans desproportions comprises entre 15 et 50 pour cent.L’an dernier, à la suite de la distribution d’alimentsenrichis en micronutriments en Colombie,l’incidence de l’anémie chez les enfants de moins de5 ans est tombée de 48 pour cent à 29 pour cent.En Égypte, le PAM a appuyé un programmed’enrichissement de la farine pour veiller à ce quetoute la farine de boulangerie soit enrichie en feret en acide folique afin de prévenir les carencesen micronutriments. Fin 2009, plus de 70 pourcent de la farine de froment utilisée dans le paysétait enrichie. Plus de 500 meuniers de106 minoteries ont été formés aux techniquesd’enrichissement de la farine, au contrôle de laqualité et à la nutrition.13

More magazines by this user
Similar magazines