Lutter contre la faim dans le monde

home.wfp.org
  • No tags were found...

Lutter contre la faim dans le monde

SRILANKA:SECOURIRUNERÉGIONASSIÉGÉELe sanglant dénouement, en mai 2009, du longconflit à Sri Lanka approchant, il est devenu deplus en plus difficile pour le PAM de faireparvenir des vivres à ceux qui étaient pris entenaille par l’aggravation des hostilités.Les possibilités d’accès par la route à la régionde Vanni, dans le nord-est de Sri Lanka, théâtredes précédents affrontements entre les forcesgouvernementales et les Tigres de libération del’Elaam tamoul n’ont cessé de s’amenuiserjusqu’à ce que les routes se trouvent en faittotalement coupées vers la fin de janvier. Ledernier convoi du PAM se dirigeant vers larégion de Vanni, parti le 16 janvier, a lui-mêmeété pris entre deux feux et a été immobilisé dansla zone du conflit, avec son personnel national etinternational, pendant près d’une semaine.En février, les autorités de Sri Lanka ontproclamé une “zone de cessez-le-feu” le long dulittoral oriental du district de Mullaittivu, languede terre de 12 kilomètres où s’étaient réfugiéesjusqu’à 100 000 personnes déplacées par lescombats. Pour les secourir, le Gouvernement etle PAM ont organisé un itinéraire par mer pourpouvoir distribuer aux personnes déplacéesl’aide alimentaire et les secours dont ellesavaient besoin. Faute de ports sur le littoral deMullaittivu, cependant, les navires ont dûdemeurer à plusieurs centaines de mètres aularge, où les secours ont été chargés à bord debâtiments de pêche locaux pour être transportésjusqu’au rivage.hostilités. Les livraisons devaient êtrecoordonnées par téléphone satellitaire, seul lienavec le reste du monde. Entre le 19 février et le13 mai, le PAM a expédié 2 800 tonnes deproduits alimentaires à bord de bâtimentsbattant pavillon du CICR.Comme l’explique Adnan Khan, directeur de paysà Sri Lanka, “l’équipe logistique a travaillé24 heures sur 24 pour obtenir du Gouvernementet des militaires les permis nécessaires pouracheminer les secours jusqu’à la zone descombats et veiller à ce que nul ne meure de faim”.À mesure que les combats s’intensifiaient,l’exode s’est accéléré. En avril, il y avait130 000 personnes déplacées et le PAM distribuaitquelque 54 000 rations par jour en moyenne.Vers la fin de 2009, sept mois après la fin deshostilités, 300 000 personnes déplacées étaientpeu à peu réinstallées dans la région de Vanni.Pour secourir la population, le PAM a mis surpied une opération spéciale d’une valeur de7,7 millions de dollars pour faciliter lacoopération interorganisations dans les zones dunord-est de l’île affectées par le conflit. Le PAMa, dans le cadre de cette opération spéciale,administré des plaques tournantes communesà Colombo, Jaffna et Vavuniya ainsi qu’une baselogistique à Trincomalee. Des entrepôtssupplémentaires, notamment dans le plus vastecamp de personnes déplacées, à Menik Farm,ont été aménagés dans le Vanni.Belay Atlaw, spécialiste de la logistique du PAM,se le rappelle fort bien: “Les embarcationstransportant les produits alimentaires revenaientsouvent chargées de malades et de blessés.C’était une course constante contre la montre.Il fallait être prêt à tout moment à intervenirrapidement et commencer à charger les secoursà bord des embarcations qui se trouvaientdisponibles dans le port de Trincomalee”.Les vivres étaient transportés de nuit etarrivaient à l’aube à Mullaittivu. Les partenaireslocaux du PAM – le Gouvernement et le Comitéinternational de la Croix-Rouge (CICR) – setrouvaient eux-mêmes enfermés dans la zone desLes hostilités armées ayant pris fin, le PAMs’emploie maintenant à aider à se réinstaller lespersonnes déplacées par les combats. Nombred’entre elles vivent dans des zones reculées etont besoin d’une assistance alimentaire. Lesroutes qui ont été déminées sont peunombreuses et beaucoup d’entre elles sontencore en très mauvais état. Le PAM, encollaboration avec le Gouvernement, les forcesmilitaires et les organismes de déminage,s’efforce de faire parvenir des secours à cespeuplements reculés. Il utilise des remorqueset des camions légers pour livrer une assistancemilitaire et contribuer ainsi à la reconstructiondu pays.25

More magazines by this user
Similar magazines