Lutter contre la faim dans le monde

home.wfp.org
  • No tags were found...

Lutter contre la faim dans le monde

Samar fait partie d’un projet pilote inédit du PAM:les familles reçoivent sur leurs téléphonescellulaires un message SMS assorti d’un code quiconstitue en quelque sorte un “coupon virtuel” quipeut être utilisé dans différentes épiceries de l’État.Les bénéficiaires peuvent utiliser tout ou partie ducoupon pour acheter des produits comme riz,farine, lentilles, huile végétale ou thon en conserve.Ils ne sont pas obligés de tout dépenser en uneseule fois mais peuvent choisir ce qu’ils veulentacheter, par exemple aussi des produits frais etpérissables, comme œufs ou fromage, ne faisantpas partie des rations habituelles.ÀDamas,lePAMdistribuedesbonsd’alimentationsousformedemessagesdetexteenvoyésauxréfugiésiraquienssurleurstéléphonescellulaires,lesquelspeuventlesutiliserpouracheterduriz,delafarine,deslentilles,despoischiches,dupoissonenconserve,etmêmedesœufsetdufromage.Pour Samar, le programme a de multiplesavantages, dont le fait qu’elle n’a plus à transporterdes lourds sacs d’aliments qu’elle allait chercherdans les centres de distribution. “Je suis seule à lamaison avec mes trois enfants, de sorte qu’il estdifficile pour moi d’aller loin et de laisser lesenfants seuls trop longtemps”, dit-elle.“Maintenant, il me suffit d’aller au magasin et je nesuis pas absente longtemps”. Samar est égalementravie de pouvoir choisir parmi toute une nouvellegamme de produits.Les villes de Syrie ont accueilli des centaines demilliers de réfugiés ayant fui le conflit en Iraq.Différents organismes humanitaires ont déjàutilisé par le passé des messages téléphoniques etdes cartes à puce pour aider financièrement ceuxqui sont dans le besoin, mais le projet pilote duPAM est sans doute le premier à utiliser lestéléphones cellulaires pour aider les bénéficiairesà se nourrir.Daly Belgasmi, chef du bureau régional du PAMpour le Moyen-Orient, l’Asie centrale et l’Europeorientale, souligne que “c’est le sourire qui éclairele visage des mères qui peuvent désormais acheterdu lait et des œufs dans un magasin près de chezelles qui nous encourage à rechercher constammentde nouveaux moyens de rendre un semblant de vienormale aux réfugiés qui luttent pour s’adapterà leur nouvel environnement”.Plus de 3 000 personnes, qui ont dépensé enalimentation quelque 6 millions de livres syriennes(130 000 dollars), ont bénéficié de la premièreétape du projet pilote du PAM, menée de septembreà décembre 2009. Le projet a été prolongé d’unenouvelle période de quatre mois dans le but dedoubler le nombre de familles secourues.Pendant la phase initiale, les familles participantesont été sélectionnées au hasard parmi les130 000 Iraquiens qui reçoivent actuellement uneaide alimentaire régulière. Elles ont assisté à desréunions d’information où il leur a été distribué descartes SIM fournies gratuitement par MTN Syria,opérateur de téléphonie mobile. Tous les deuxmois, chaque famille a reçu un coupon parpersonne d’une valeur de 22 dollars (environ1 000 SYP). Après chaque transaction, le solde deleur compte est transmis aux familles, égalementpar SMS, sur leurs téléphones cellulaires.Le PAM a mis au point ce projet pilote encollaboration avec l’Établissement général pourle stockage et la commercialisation des produitsanimaux et agricoles (GESMAAP) du Ministèresyrien de l’économie et du commerce international.Le GESMAAP distribue les produits alimentairespar l’entremise de ses magasins dans les quartiersde Damas où vivent la plupart des réfugiésiraquiens.Le Gouvernement syrien estime qu’il y a dans lepays plus de 1 million de réfugiés iraquiens quivivent dans des appartements et d’autres logementsprivés. Beaucoup d’entre eux avaient de l’argentlorsqu’ils sont arrivés et avaient déjà des téléphonescellulaires. Cependant, comme leurs économies ontfondu et comme ils ne sont pas légalementautorisés à travailler, l’aide alimentaire constituepour eux un complément important.29

More magazines by this user
Similar magazines