Lutter contre la faim dans le monde

home.wfp.org
  • No tags were found...

Lutter contre la faim dans le monde

Regard sur 2009En2009, le PAM a été confronté à toute unesérie d’événements dont chacun a appeléde nouvelles solutions pour prêter quelque secours,partout dans le monde, aux pauvres qui ont faim.En 2009, le PAM a été confronté à toute une séried’événements dont chacun a appelé de nouvellessolutions pour prêter quelque secours, partout dansle monde, aux pauvres qui ont faim.L’une des principales caractéristiques de l’annéea été le visage changeant de la faim elle-même,qui a continué d’évoluer à mesure que le nombrede victimes de la faim n’a cessé d’augmenter auxquatre coins de la planète pour dépasser la barredu milliard, chiffre sans précédent. Ainsi, desgroupes précédemment épargnés, comme desmillions de travailleurs urbains non qualifiésplongés dans l’incapacité de se nourrir par leseffets conjugués de la crise économique mondialeet de la hausse persistante des prix des produitsalimentaires, sont venus grossir les rangs de ceuxqui ont faim.Pour le PAM, l’aggravation significative de l’ampleuret de la nature du problème de la faim a créé undouble problème: non seulement a-t-il dû secourirdes groupes autres que ses bénéficiairestraditionnels, les ruraux les plus pauvres despauvres, mais encore ces nouveaux besoins sontapparus à un moment où le monde ne manquait pasd’aliments. En bref, la situation était claire: en 2009,si le nombre de ceux qui ne pouvaient pas se nourrirétait si élevé, ce n’était pas parce qu’ils ne pouvaientpas trouver de nourriture, mais plutôt parce qu’ilsn’avaient plus les moyens d’en acheter.Le PAM a réagi en distribuant plus de vivres avecmoins d’argent. Ainsi, en 2009, il a secouru101,8 millions de personnes – dont 84 millions defemmes et d’enfants – dans 75 pays et a distribué laquantité record de 4,6 millions de tonnes de produitsalimentaires, soit encore plus que les 3,9 millions detonnes distribuées en 2008, année pendant laquelleil avait fourni une assistance à un nombre un peuplus élevé de bénéficiaires, à savoir 102 millions.Mais le PAM a réussi à relever le défi avec moins deressources. Les donateurs ont été généreux en 2009et ont fourni pour 4,2 milliards de dollars decontributions, soit un chiffre bien supérieur àl’objectif de 3,7 milliards de dollars visé par le PAM,bien qu’inférieur au chiffre record de plus de5 milliards de dollars de contributions reçus en2008. La mobilisation d’un financement aussiconsidérable, particulièrement en période defléchissement de l’activité économique mondiale,a constitué pour le PAM l’une des principalesgageures de l’année.Indépendamment des problèmes de financement quise sont posés en 2009, d’autres difficultés ont surgidu fait de l’insécurité croissante à laquelle ont étéexposés les fonctionnaires et les installations duPAM dans différentes régions du monde.Le PAM, de même que d’autres organismes desNations Unies et d’autres organisationshumanitaires, a été l’objet durant le courant del’année d’attaques de différents groupes armés etéléments rebelles. La situation s’est trouvée encoreaggravée par une campagne de désinformationmenée par les militants pour inciter à la violencecontre les organisations humanitaires en généralet contre les organismes des Nations Unies enparticulier.Pendant l’année, les fonctionnaires et installationsdu PAM ont été victimes de plus de 600 incidents,parmi lesquels il y a lieu de citer des casd’intimidation, de harcèlement, de détention, de vol,d’enlèvement et même de mort violente. Le plusgrave incident s’est produit en octobre, lorsque cinqfonctionnaires du PAM ont trouvé la mort, de mêmeque le terroriste lui-même, lors d’un attentatà l’explosif dirigé contre le bureau du PAM àIslamabad, au Pakistan. En tout, 15 personnes ontperdu la vie au service du PAM en 2009, et35 autres ont été blessées.Pour le PAM, la sécurité du personnel demeure,comme cela a toujours été le cas, la premièrepriorité. Simultanément, le PAM est conscient de ceque, dans son rôle d’organisme humanitaire appeléà opérer sur la ligne de front, il est responsable de lasurvie des millions de victimes de conflits et deguerres civiles. Confronté à ces deux impératifscontradictoires, le PAM a eu pour pratique, dans4

More magazines by this user
Similar magazines