Bordeaux Magazine Mai 2009

bordeaux.fr

Bordeaux Magazine Mai 2009

BRÈVES DE VILLE10BRÈVESBordeaux fête l’EuropeLe 6 mai, la Ville portera haut les couleursde l’Europe : déambulations de l’écoledu cirque, pavoisement, animations,interventions d’artistes, mini-concerts… Laplace Pey-Berland sera le point de rendez-vousde tous les Bordelais venus fêter l’Europe,et notamment des enfants des centresd’animation de la Ville qui amèneront chacunune pièce d’un gigantesque puzzle des payseuropéens.Toutes les infos sont sur bordeaux.frSaint-Augustinfête le PrintempsNeurosciencesLa ville de Bordeaux a été choisie pouraccueillir le 9 e colloque de la Société desNeurosciences, du 26 au 29 mai 2009 auPalais des Congrès. Ce colloque attend plusde 1 000 participants qui vont débattre desrésultats les plus récents et les plus novateursen neurosciences.Le Conseil municipal des enfants a 10 ansC’est en 1999 que cette assemblée a été créée par Alain Juppé pour offrir aux jeunesBordelais un espace de réflexion et d’action au sein duquel ils participent concrètementà la vie de la Ville. Pour célébrer cette décennie, ils seront les invités d’honneurd’une grande fête à l’Hôtel de Ville, le 16 mai, jour de leur séance de clôture avec leMaire de Bordeaux.L’association Saint-Augustin 2015 organisepour la 2 e année la fête du quartier, « LePrintemps de Saint-Augustin », les 15 et 16mai. C’est l’occasion pour tous les habitantsdu quartier de se retrouver autour d’animations,de spectacles, d’expositions, de standsd’artisans…Tout le programme sur www.saintaugustin2015.frLes Salièresde l’humourVenez inaugurer lesquais en famille, lorsd’un grand piqueniqueorganisé lesamedi 23 mai à12 h 30. Rendez-vousPrairie des Girondinsface aux Quinconces.Du 10 au 26 juin, le Théâtre des Salinièresorganise le 1 er festival consacré au rire àBordeaux. Destiné à devenir l’événementmajeur de l’humour en Aquitaine, ce festivalse veut varié en touchant tous les humourset tous les publics.Tout le programme est disponible sur www.theatre-des-salinieres.comMissBordeauxLe Comité Miss Bordeaux etl’association La Ronde desQuartiers vous donnentrendez-vous au casino deBordeaux le 14 mai à 20heures pour élire MissBordeaux 2009 parmi les 16candidates présélectionnéesdans les 8 quartiers deBordeaux, en présence deGeneviève de Fontenay,Miss France 2009 et BernardMontiel.Tarif : 15 eurosFête desvoisinsSortez nappes, tables, couvertset saladiers : le 26 mai,c’est la fête des voisinspartout dans la Ville. C’estle moment de partager sesrecettes, de papoter autourd’un verre et d’inviter ceuxdes voisins que l’on neconnaît pas encore. Pourcette 10 e édition, leParlement européen entredans la danse et incite tousles Européens à célébrer euxaussi leurs relations de bonvoisinage.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


BRÈVES DE VILLE11ServicerenforcéPendant la fermeture de labibliothèque Mériadeck, du1 er juin au 30 septembre, leservice des bibliothèques dequartier sera renforcé, avecnotamment une augmentationdes quotas de documentsà emprunter et de la durée duprêt, un réapprovisionnementrégulier, l’ouverturedurant l’été des bibliothèquesGrand-Parc, Bastide etCapucins Saint-Michel…Toutes les informationssur bordeaux.frKfé ProPour muscler l’insertionprofessionnelle des jeunes,toutes les initiatives sontbienvenues. C’estconvaincue de la nécessitéde multiplier les dispositifsde proximité que la Maisonde l’emploi organise des KféPro dans quatre quartiers deBordeaux,en partena riatavec le Centre des jeunesdirigeants, l’ANDRH (Association nationale desdirecteurs des ressourceshumaines), la JeuneChambre économique (JCI)et la NGRH (Nouvellegénération des ressourceshumaines). Il s’agit d’offrirdes séances d’entretien etde conseil menées par desprofessionnels du recrutementet du managementà des jeunes de niveau Bac+2 minimum, habitantBordeaux.Toutes les infos suremploi-bordeaux.frDes nouvellesdu triLes habitants de la deuxième zone,délimitée par les rues du Châteaud’Eau,Judaïque, Sainte-Catherineet les cours d’Albret et de l’Intendance,sont désormais équipés debacs verts et gris. La troisième zone,allant du cours Victor-Hugo aucours de la Marne et de la rue Sainte-Catherine aux quais, sera dotée debacs fin mai et la collecte débuterala première semaine de juin. Quant à la quatrième zone,délimitée par la rue Sainte-Catherine, les cours du Chapeau-Rouge et Victor-Hugo et les quais, la distribution des bacsest prévue début juin, pour une collecte la semaine du22 juin.À l’occasion d’un repas de voisins, rue Rosa-Bonheur, un habitanta lancé un défi à ses voisins : ne pas laisser traîner ses poubellessur le trottoir ! Une initiative écocitoyenne originale dans une ruedevenue depuis exemplaire qui méritait d’être mise en avant !Bordeaux ville rugbyCaan Abusà l’écouteTout récemment installéplace Sainte-Colombe, CaanAbus est un espace santépour tous les jeunes Bordelais,de 12 à 30 ans, qui seposent des questions ou quiont des difficultés avec lesstupéfiants et l’alcool. Loind’une consultation médicaleclassique pour toxicomanes,le lieu est rassurantet non culpabilisateur, grâceà une équipe composéed’une éducatrice spécialisée,d’une animatrice, d’unmédecin spécialisée, d’unepsychologue et d’une tabacologue.L’accès anonymeet gratuit peut se faire avecou sans rendez-vous.Le stade Chaban-Delmas accueille une nouvelle fois une demifinaledu championnat de France, le Top 14, le vendredi 29 maià 21 heures. Le pronostic s’établit autour de Toulouse, Perpignan,Clermont-Ferrand et le Stade français, lesquatre favoris, Brive, Bayonne et mêmeBiarritz peuvent être de bons challengers.Comme la saison passée, la Liguenationale de rugby renouvelle l’opération« écouteurs arbitres » : chaque place dematch donnera droit à un écouteur arbitresur présentation du billet au guichetréservé à cet effet. Il permet de manièreaisée de comprendre les décisions del’arbitre et d’être alors au cœur del’action.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


BRÈVES DE VILLE12BRÈVESAutocoolStalingrad, Nansouty, JeanJaurès et Barrière Saint-Médard : ces quatrenouvelles stations Autocoolinaugurées en avrils’ajoutent aux 11 stationsdéjà implantées dans laVille. C’est dans une logiquede développement durableque la société Autocoolpropose depuis 2001 unservice d’autopartage pourles personnes qui n’ont pasbesoin d’un véhicule tousles jours. Le principe estsimple : vous empruntez etramenez un véhicule dansune des 15 stations mises enplace à Bordeaux.Toutes les informationspratiques sont sur autocool.frBordeauxinteractiveLa société bordelaise CityScape vient de lancer unnouveau concept de guidetouristique interactif enligne. Sur www.360cityscape.com, les internautes pourrontvisualiser leur destinationgrâce à des panoramasà 360 degrés de lieux emblématiquesde la Ville, maiségalement s’informer surles restaurants et les hôtelsavant d’effectuer leurréservation.Evento : une fête avec desinvités du monde entierPeu à peu, les contours d’Evento, la biennale artistiquequi se déroulera à Bordeaux du 9 au 18 octobre,commencent à se dessiner : 30 artistes du mondeentier sont invités à la fête comme on invite des amisd’ailleurs à nous donner une autre image de notre vie, àrecréer une ville intime. Un pont éphémère au-dessus dupont de pierre, une nuit du skate dans le parking Victor-Hugo, un cirque sur les quais, des artistes angolais chargésde toute l’énergie artistique enfouie pendant des années de guerre, des petiteshistoires nées de rencontres avec les habitants, des moments inédits, desconcerts, des expos : Evento ce sera tout ça et bien plus encore.Rendez-vous sur le blog evento2009.orgNouveaux logements à RavezieVingt-huit appartements, du T2 au T4, sont en vente sur lesallées de Boutaut dans le cadre d’un programme d’accessionà la propriété. Les futurs propriétaires de ces logements,dont les prix s’échelonnent de 110 000 à 201 000 euros,peuvent bénéficier du Déclic Propriétaire, une aide de 3 000à 5 000 euros octroyée par la mairie aux ménages pouvantprétendre au Pass foncier ou au prêt à taux zéro.Renseignements à la Mission Habitat : 05 24 16 91 93.Vous souhaitez réhabiliterun logement pour le mettreen location ? Bénéficiezd’aides pour la réalisationdes travaux et de l’assistancedu PACT pour votredossier, les 1 er et 3 e jeudisdu mois de 9 h 30 à 12 h,au 57 cours Pasteur.Tél. : 05 56 33 88 88La CSDL, un appui dans les moments difficilesConnue pour son aide à la création d’entreprises, la caisse sociale de développement local proposeégalement son soutien aux populations fragiles auxquelles les banques ne veulent plus faire crédit.Ce soutien prend la forme d’un prêt dont le montant peut atteindre 3 000 euros sans condition. Ilest destiné à favoriser l’insertion (par le financement de projets de mobilité ou de formation), l’accèsau logement ou encore les urgences diverses (prothèses dentaires, restructuration de dettes, etc.).La CSDL est une association financée par la mairie de Bordeaux, la Caisse d’Épargne, la Caissedes dépôts et consignations et le Crédit municipal de Bordeaux.TÉLEXz L’EXPO DES SENIORS vous attend à l’espace Saint-Rémi du 28 mai au 3 juin, de 14 h à 18 h : chants, démonstration de Qi Qong,tournois de bridge, belote, tarot et scrabble, ateliers, concerts… L’exposition se clôturera par un récital des enfants de la Maisondes Enfants. z « BACALAN – BORDEAUX NORD » le nouveau livre de l’historien Jacques Clémens est disponible en librairie.z Le 6 juin, le quartier Victor-Hugo–Saint-Augustin est en fête sur la place de la République : L’ASSOCIATION LE 4 DE BORDEAUXvous invite à venir nombreux participer aux animations… et au bal à 20 h. z Pour la 11 e édition du FESTIVAL SOLIDAYS qui aura lieu du26 au 28 juin, l’association Solidarité Sida a mis en place un nouveau forfait, à tarif attractif, qui comprend le pass festival, le transportaller-retour au départ de Bordeaux et un accès camping. Rendez-vous sur www.solidays.orgBordeaux magazine / 364 / mai 2009


EN DIRECT DU CONSEIL MUNICIPAL14EN DIRECTÉcogestesà l’écoleDans le cadre de son Agenda21, la municipalité a sollicitél’association Creaq(Centre régional d’écoénergétiqued’Aquitaine)afin d’intervenir auprès de20 écoles élémentairesvolontaires, soit 500 élèvesde cycle 3, pour les sensibiliserau développementdurable, au calcul de l’empreinteécologique et aux« écogestes » quotidiens.Serviceminimumd’accueilLe conseil municipal asigné un avenant auxconventions de partenariatavec l’association descentres d’animation dequartiers de Bordeaux et lesmaisons de quartiers pourles années 2008, 2009,2010 portant sur la mise enplace d’un service minimumd’accueil dans lesécoles publiques de la collectivitéen cas de grève.Maisonde l’emploiLa Ville participera àhauteur de 289 415 eurosaux dif férentes actionsmenées par la Maison del’emploi pour la soutenirdans sa mission de serviceauprès des demandeursd’emploi, des salariés etdes entreprises.Projet de la Berge du LacLors du dernier conseil municipal, une première présentationdétaillée du projet d’aménagement de la Berge du Lac a étéproposée par le représentant du promoteur BouyguesImmobilier et l’architecte Olivier Brochet. Entre 2010 et 2015,ce projet permettra la réalisation de 2 100 logements etl’accueil de 6 000 habitants. Ce sera le premier quartierconçu à Bordeaux prenant en compte, à une échelle aussivaste, des principes du développement durable : constructionde logements à basse consommation d’énergie (45 kWhpar m 2 et par an) dont 52 % sont consacrés à une offre enlocatif social ou en accession à prix maîtrisés. Tout le quartiersera raccordé à un réseau de chaleur alimenté à 80 % parune chaudière biomasse bois.Piscines : nouveau règlementLe règlement intérieur des piscines de Bordeaux vaprochaine ment rendre le bonnet de bain obligatoire. Le portdu bonnet de bain favorise une meilleure hygiène, diminueles risques de contamination et améliore l’état de propretégénéral de la piscine. Il s’agit également d’un dispositiffavorable à l’environnement, prévoyant 15 % d’économiede chlore, 10 % d’économied’eau et de 5 à 10 % d’énergie,valeurs qui seront vérifiées parle suivi des compteurs déjà enplace. Déjà effective pour lesclasses de CP, cette nouvellemesure concernera le grandpublic à partir du 1 er mai.Chaque piscine sera dotée dedistributeurs automatiques debonnets de bain à des tarifsaccessibles au plus grand nombre(de 1,50 à 5 euros).Taux anticipéTVALa Ville a fixé l’augmentationde son taux de fiscalitéà 1,5 % pour l’année2009. Cette décision placeBordeaux parmi les communesde France les plusvertueuses en matière defiscalité. Selon plusieursenquêtes menées par desassociations d’élus et pardes organismes indépendants,l’augmentation dutaux d’imposition des grandesvilles en moyenne sesitue à 3,6 %, certainesatteignant même 15 %.Cette maîtrise budgétairepermet de continuer unepolitique d’investissementsau service des Bordelais quia fait ses preuves, notammenten attirant de nouveauxhabitants – futurscontribuables –, augmentantainsi le produit fiscal.Lancementdu projetdes ArchivesmunicipalesLe conseil municipal a votél’aménagement selon desnormes HQE (haute qualitéenvironnementale) du nouveaubâtiment des Archivesmunicipales situé sur le sitede la Halle aux Farines à laBastide. Cette opération,dont la livraison est envisagéepour 2013, porte surune surface utile de 5 200 m 2 ,et son coût total est estiméà 18 500 000 euros. La sélectiondu maître d’œuvre feral’objet d’un concours.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


16ÉVÉNEMENTNouvel espace permanentdu Musée d’AquitaineRegarder l’Histoire en faceet valoriser ses héritagesLe 10 maisont inauguréesquatre nouvellessalles au Muséed’Aquitainedédiées àl’histoire deBordeaux et àson rôle dansle commerceatlantique etl’esclavage.C’est là lerésultat d’unedémarcheinitiée par AlainJuppé en 1999pour conciliermémoire etvérité historique.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


ÉVÉNEMENT17Quatre salles, 800 m 2 au totaldans le Musée d’Aquitaine,forment le socle d’une volontéferme de la Ville de regarderen face son passé. Pour l’équipe duMusée d’Aquitaine, cette approche nepouvait être simplement mémorielle. Lavisite en 2008 de l’International SlaveryMuseum à Liverpool consacré à l’esclavageet ses répercussions avait fortementmarqué les consciences de l’équipe municipalepartie à la rencontre de l’expériencede sa ville jumelle. Il fallait penser un espacequi fasse le lien entre passé, présent etavenir.Histoire et mémoire« Nous avons aussi tenu compte des critiques deshistoriens sur le manque de rigueur historiquede ce lieu qui privilégiait l’approche mémorielle,explique François Hubert, commissairede l’exposition avec Christian Block, etdirecteur du Musée d’Aquitaine. Il a doncfallu réfléchir à la construction du discours historique.Nous avons évité une approche internationaletrop générale. Ici nous parlons du casparticulier de Bordeaux, tout en le replaçant dansles perspectives de l’époque. » « C’est une tragédiehumaine qui fait partie de notre histoire »,explique de son côté Christian Block,spécialiste du XVIII e siècle au Musée d’Aquitaine.De fait, l’objectif poursuivi dans lamise au point de cet espace est bien deconfronter aux faits les préjugés et lesreprésentations fausses qui aboutissentà des prises de position radicales.« L’histoire du métissage et de la diversité est“C’EST UNE TRAGÉDIE HUMAINE QUIFAIT PARTIE DE NOTRE HISTOIRE.”CHRISTIAN BLOCK, COMMISSAIRE DE L’EXPOSITION, AVEC FRANÇOIS HUBERTaussi née de là. Cette ouverture était d’autantplus nécessaire sous le poids de l’actualité. C’estnotre histoire collective, et nous voulons un lieude connaissance commune » ajoute ChristianBlock. Le souci évident de pédagogie aconstitué une ligne directrice majeure carles salles accueilleront les scolaires.Sources et démarcheCette approche historique doit permettreégalement de retranscrire toute l’horreuret la violence de cette histoire. « Il est en effetdifficile d’évoquer l’esclavage dont on a peu detraces directes », explique François Hubert.Une partie de l’exposition repose sur lefonds déposé au Musée d’Aquitaine : lacollection Chatillon, riche de 600 gravureset estampes, léguée au Musée en 1999.Marcel Chatillon, ancien médecin etchirurgien en poste en Guyane etGuadeloupe, a en effet, acquis une grandediversité d’œuvres, qui furent réalisées duXVI e au XX e siècle. Si cette collection, quiavait déjà fait l’objet d’une première expositionen 1999 « Regards sur les Antilles »,a été l’occasion de retracer la relation privilégiéede Bordeaux avec les Antilles, certainsont émis des réserves sur le fait qu’elledonnait une vision édulcorée des réalitésde l’esclavage. « Les gravures du XVIII e siècle,certains objets très précieux évoquant l’esclavageexpriment difficilement la violence intrinsèque »,explique François Payet, muséographe etscénographe de l’exposition. C’est ce queChristian Block appelle « une violence endentelle ». Dans cette perspective, lescommissaires de l’exposition ont défini– avec l’aide d’historiens et d’ouvrages –le propos intellectuel, comment et avecquoi l’illustrer, puis le scénographe et lagraphiste ont pris le relais pour la mise enforme et mise en scène d’objets. En outre,cette collection a été remarquablementcomplétée par des cartes, maquettes,témoignages et objets qui ont permisd’aborder le sujet dans sa globalité. Pourl’espace dédié au commerce atlantique età l’esclavage, un soin tout particulier a étéporté à la gamme chromatique et à lasignalétique. « Ce travail prolonge les espaceset les conclut, explique Caroline Pauchant,graphiste. C’est la partie didactique, la signalétiquedoit renforcer les thématiques et enrichirle propos quand des documents sont partiels.Nous travaillons à partir de données historiquesque nous devons rendre facilement accessiblesvisuellement. »Photographe depuis une quinzained’années, Philippe Caumes a collaboréavec Loïc le Loët, à la création d’un« mur de la diversité », une sélectionphotographique (voir en couverture)présentée dans une des nouvellessalles du Musée d’Aquitaine.www.philippecaumes.frBordeaux magazine / 364 / mai 2009


18ÉVÉNEMENTVisite guidée des sallesPour construire l’espace dans la durée, lesscénographes ont travaillé à mettre aupoint une sobriété concrète.Intitulée « Bordeaux au XVIII e siècle : lecommerce atlantique et l’esclavage », l’expositionaborde deux questions à la foisliées et pourtant bien distinctes. « La traiteet l’esclavage sont des faits historiques qui s’alimententmutuellement. Pourtant, aussi liéssoient-ils, ce sont deux phénomènes distincts,occupant des durées, des lieux et des histoiresdifférentes », analyse l’historien ÉricSaugera 1 . L’esclavage était plurimillénaire,et il lui survécut plusieurs dizainesd’années dans les colonies. De fait, lessalles explorent, par leur nombre (4), leurarticulation et leur thématique, les tenantset les aboutissants de ces questions.Salle 1 : La fierté d’une villede pierreConsacrée à la ville de Bordeaux auXVIII e siècle, la première salle reconstituele contexte local en mettant en exergueson statut de ville grandiose à l’architecturemonumentale. « L’utilisation d’un rougefoncé et d’un brun dans cette salle évoque lecontexte historique du XVIII e siècle et sert d’écrin àla mise en scène des façades », commenteFrançois Payet. Au centre, une grandemaquette en arc de cercle reprend les voûteset les pilastres de la place de la Bourse.« Autour de là, nous avons décliné plusieurs thèmes,explique François Hubert. Cette grandemétropole contrôle un arrière-pays très riche,dont les denrées sont acheminées par la Garonne.Nous évoquons aussi la vie sociale et culturelledu XVIII e siècle, les dynasties parlementaires etmarchandes, mais aussi l’explosion démographiqueet les réseaux commerciaux avec d’autrespays européens, tels que l’Angleterre et laHollande. »Le choix du XVIII e siècle s’explique quant àlui par la fréquence du commerce triangulaire.À partir de 1729, les voyagesdeviennent plus réguliers et la traite bordelaiseatteint sa vitesse de croisièreentre 1782 et 1792 avec 207 expéditions.Salle 2 : Bordeaux porte océaneCette richesse de Bordeaux et de sonarrière-pays est lourde de conséquence :Bordeaux occupe la seconde place dansle trafic négrier (11,4 %), loin derrièreNantes (41,3 %) 2 . Au total, environ 500navires bordelais ont déporté environ150 000 Noirs d’Afrique occidentale versles Antilles. Si Bordeaux a vécu du systèmeesclavagiste, il n’en demeure pasmoins qu’il ne représentait que 5 % del’activité portuaire. Les 95 % restantsvenaient du commerce en droiture, commele démontre cette 2 e salle. « Bordeauxprivilégie le commerce direct avec les Antilles,écrit l’historienne Danielle Pétrissans-Cavaillès, elle amène aux îles (Guadeloupe,Martinique, St-Domingue…) vin et produitsruraux en échange de produits coloniaux café,cacao, tabac, épices, bois tropicaux et surtout lesucre, responsable, par son exigence en maind’œuvre,de l’appel progressif à l’esclavage africain…» 3 . Les objets exposés expliquentce commerce, mais parlent aussi de larencontre avec l’autre et les rapports avecles Antilles. Traversée de très beaux objets(maquettes, cartes), la salle est plus sombre,de couleur chocolat, pour faire jaillirces pièces rares. Pourtant, d’autres objetssont là pour restituer la violence du commerceatlantique : chaînes d’esclaves,fusils, monnaie d’échange pour les esclaves(perles de Murano, cauris…), carnetde bord d’un navire négrier, plongent levisiteur dans la réalité historique. De bellesmaquettes de bateaux forment alorsun passage vers la 3 e salle, allégorie d’unetraversée de l’océan pour rejoindre lesAntilles.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


ÉVÉNEMENT19Salle 3 : L’Eldorado des AquitainsLa 3 e salle, consacrée aux Antilles, trancheavec un bleu turquoise, qui évoquel’ailleurs, en référence aux récits desexplorateurs. « En entrant dans ces îles, j’aicru entrer dans un paradis, mais à l’intérieur,c’était l’enfer » écrivait l’un d’entreeux. « Nous avons joué sur ça. La couleur renforcele sens, explique la graphiste CarolinePauchant. Pour cette salle, j’ai fait le choix d’unesignalétique en rouge. » L’Eldorado desAquitains, le titre emprunté à l’ouvragede l’historien Jacques de Cauna 4 , évoqueSt-Domingue « la perle des Antilles ».40 % des Blancs qui y vivaient étaient originairesde la région (Bordeaux, Béarn,Pays basque…). Cette salle montre lesconditions de vie dans une plantation àtravers une grande maquette. Le sucreétant un peu le pétrole de l’époque. Cesconditions de vie sont également abordéesdans huit témoignages de contemporains :planteurs, économes ou esclaves quirestituent la part humaine du système.Salle 4 : HéritagesEnfin, la 4 e salle joue sa carte contemporaineavec un parti pris très engagé auniveau des couleurs : noir et blanc, quiDEUXIÈMES RENCONTRES ATLANTIQUESParallèlement à l’ouverture des salles, le Musée d’Aquitaine lance les deuxièmes rencontresatlantiques qui rassemblent un colloque international et un autre réservé aux enfants,organisé par le Musée d’Aquitaine, le Centre international de recherche sur les esclavages(Ciresc - CNRS) et l’Université de Bordeaux 3. Le thème choisi cette année est : « Affranchiset descendants d’affranchis dans le monde atlantique (Europe, Afrique et Amériques)du XV e au XIX e siècle : statuts juridiques, insertions sociales et identités culturelles » du 13au 16 mai. L’essentiel des communications aura lieu dans la salle de conférence du muséequi peut accueillir jusqu’à 200 personnes. Ce rendez-vous international réunit desintervenants de tous horizons (Brésil, Afrique, Espagne, Portugal…) et toutes disciplines(histoire, anthropologie et sociologie). Il se prolongera à l’occasion de la Nuit des musées(16 mai jusqu’à minuit) par la projection de documentaires scientifiques à laquelle lepublic est convié. Écoles, collèges et lycées vont également présenter des communicationsles 18 et 19 mai.donne l’impression d’un grand échiquier,très pur, très sobre. Son rôle consiste àfaire le lien entre le passé et le présent.Elle développe des aspects aussi bien historiquescomme la marche vers l’abolitionou la Révolution française… qu’anthropologiquestels que le métissage, la créolité,mais aussi le racisme… Le métissageest posé ici en tant qu’une des nouvellesformes de culture universelle à travers desbornes de musique (blues, jazz, worldmusic…) mais aussi un grand mur d’images,élaboré en collaboration avec CarolineCartier (journaliste France Inter, ndlr).« Cette composition est dédiée à l’héritage culturelde la population noire et métisse de Bordeaux,explique Caroline Pauchant. Une quarantainede photos sont associées à des citations,mettant en exergue les interactions passé/présent ». Cette fresque concluant l’expositionest un moment très fort car ellereprésente la diversité noire dans ses composanteshistorique et contemporaine.Une porte ouverte sur une identité recomposéeet réconciliée avec son histoire. ∏1. Éric Saugera « Bordeaux port négrier, XVII e -XIX e siècle »(Éd. Karthala).2. Chiffres Éric Saugera.3. Danielle Pétrissans-Cavaillès « Sur les traces de la traitedes noirs à Bordeaux » (Éd. L’Harmattan).4. Jacques de Cauna « L’Eldorado des Aquitains, Gascons,Basques et Béarnais aux Îles d’Amérique » (Éd. Atlantica).France 3 sera en direct duMusée d’Aquitaine, le samedi9 mai à 16 h 15, pour uneplongée de 52 minutes au cœur del’histoire bordelaise.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


20SOCIALProjet social version 3 : c’est partiCe mois-ci est lancée la concertation autour du futurprojet social. Des réunions regroupant habitants, experts,associations, partenaires sociaux et la Ville vont permettrede dessiner les contours de ce qui constituera dèsl’automne l’armature de la politique sociale de Bordeauxpour les quatre prochaines années.Travailler ensemble à une villeplus fraternelle : c’était un desaxes majeurs de la mandaturede la nouvelle équipe municipale,c’est aujourd’hui le thème d’unevaste concertation lancée auprès desBordelais. Cette concertation devraitaboutir cet automne à la rédaction du 3 eprojet social de la ville de Bordeaux, sortede contrat passé entre habitants, associationset institutions sur le territoire deBordeaux. Une démarche sans doute pluscomplexe à mener qu’un simple programmede mandature rédigé par un maire ouun maire adjoint car elle doit s’appuyersur l’évaluation du 2 e projet social réaliséeà partir d’une analyse des besoins sociaux * .Il s’agit de partir de cette base pour élaboreravec les Bordelais non seulement desprojets de proximité, au niveau d’une rueou d’un quartier, mais également deconstruire des projets d’envergure quivont déterminer leur quotidien dans lesprochaines années. Qui en effet mieuxque les citoyens peut définir les axes deprogrès d’une politique municipale, enLe ecae calendrierez 31 mars : lancement officiel de laconcertation par Alain Juppé.z Du 27 au 29 avril : ateliers de travaildu CCAS.z Mai : réunions de concertation dansles quartiers, animées par le conseilde développement social.z Du 2 au 4 juin : ateliers de travaildu CCAS.souligner les défaillances et – surtout –imaginer des solutions adaptées ? Et c’està l’échelle d’une ville et à l’intérieur de sesquartiers que peuvent sans doute le mieuxs’observer et se mesurer les besoinssociaux des habitants.Deux appuis principaux :le CCAS et le CDSDans sa version 3, le projet social qui esten train d’être élaboré se veut le reflet decette volonté. Par son objectif, d’abord,qui est de faire progresser le lien socialdans la Ville en accompagnant mieux lesmutations économiques, sociales etdémographiques des dernières années.Par son procédé d’élaboration, ensuite,qui consiste à mener de front des ateliersà différents niveaux : à l’intérieur des servicesmunicipaux afin de réfléchir à l’améliorationde l’offre de services rendue auxcitoyens, entre la mairie et ses partenairesassociatifs et enfin entre les habitants etles services municipaux. Pour autant, etpar souci d’efficacité, la démarche globalez Fin juin : analyse des propositions faitespar les groupes de travail et définition desgrands axes du projet social par VéroniqueFayer, maire adjointe, en charge dessolidarités, de la santé et des seniors.z Octobre : grand forum de la fraternitérestituant les conclusions de laconcertation.z Novembre : publication du projet socialaprès passage en conseil municipal.est encadrée par une méthodologie précise.Concrètement, elle va en effet s’appuyersur des structures existantes : d’unepart, le centre communal d’action sociale(CCAS) anime des ateliers de travail avecles partenaires (Caf, bailleurs sociaux…)sur 5 thèmes : (enfance/famille/parentalité,vieillissement, emploi, logement,précarité). D’autre part, le conseil de développementsocial (CDS) va, lui, prendreen charge la coordination des ateliers quivont réunir dans chaque quartier habitants,élus, techniciens de la Ville, associations,etc. Ces ateliers auront lieu enmai deux fois dans chacun d’eux, à unesemaine d’intervalle. Lors du second, leCDS présentera la synthèse et les préconisationsissues du premier atelier. Decette réflexion naîtront les grandes lignesprioritaires du projet social qui seront présentéeslors d’un grand forum début octobreauquel tout Bordelais pourra participers’il le souhaite. Mais au-delà de larédaction d’un programme, la démarcheconduite par l’ensemble des acteursdevrait participer à la création de liensentre des populations bordelaises qui ontdu mal aujourd’hui à se rencontrer. ∏*L’analyse des besoins sociaux est un ensemble dedonnées sur la population bordelaise commun à plusieursinstitutions (caisse d’allocations familiales, conseil général,État, mairie…)Vous voulez participer à l’élaborationdu projet social ? Appelez votre mairiede quartier, le centre de développementsocial au 05 56 10 34 14 ou encore,rendez-vous sur bordeaux.frBordeaux magazine / 364 / mai 2009


22ENTREPRENDREÉconomie créative :les potentiels de BordeauxLe concept d’économie créative qui consiste à associer culture et économie faitla fortune de Londres ou Montréal. On s’y intéresse aussi beaucoup à Bordeaux.Projet Darwincréative ? Ne cherchezpas d’ouvrage en français sur laquestion. Le premier a été publiéL’économieici à Bordeaux par la librairieMollat il y a quelques semaines. Ses auteursappartiennent à un club de réflexion« L’Institut des Deux Rives », créé parGeorges Viala, ancien directeur de l’Écolede Management de Bordeaux et actuelpatron de l’Alliance française. L’objectifde ce « think tank », sorte de groupe deréflexion ou de laboratoire d’idées commeil se définit lui-même, est de s’emparer dethèmes de société et de nourrir le débatpublic avec des propositions concrètes. Etsi l’économie créative constitue leur premierthème de travail, c’est que le conceptest particulièrement d’actualité, notammentpour la capitale de l’Aquitaine enplein réveil. Pour faire court, il s’agit de larencontre entre économie et culture surun territoire bien précis. Ce n’est donc pasun hasard si « le sujet est très en vogue chez lesgéographes car lié à l’émergence des territoires »,note Georges Viala. Un seul exemple avecl’emblématique projet Darwin. Sur le terrainde la caserne Niel, racheté à la Cub,les entrepreneurs du groupe Évolutionveulent réhabiliter les magasins générauxpour y installer des entreprises ou desassociations pour la plupart issues del’économie créative.TRANSFORMER UNE CASERNE EN TEMPLE DE L’ÉCONOMIECRÉATIVE ET DURABLEAujourd’hui les vastes magasins généraux de lacaserne Niel sont à l’abandon sur la rive droite.Demain dans le cadre du projet Darwin, celadevrait être l’un des centres prometteurs dansle domaine de l’économie créative. Agencesconseils, bureaux d’études, commerces bio,associations, ateliers, résidences d’artistes, ecolodge,skate park indoor, occuperont 20 000 m 2entièrement réhabilités en répondant à toutesles exigences du développement durable : efficacitéénergétique, récupération des eaux depluies, écoconception… « On ne sort pasgagnant d’une période difficile sans être créatif,sans changer ses habitudes de travail », insistePhilippe Barre, président du groupe évolution,promoteur du projet Darwin.Philippe Barre, président du groupeévolution, et Jean-Marc GancilLe concept a été popularisé par l’AméricainRichard Florida au début des années 2000.Ce théoricien du développement urbainremarque que dans plusieurs villes, commeLondres ou Montréal, le développementéconomique va de pair avec la présencede populations très mélangées,souvent férues de nouvelles technologies,mais aussi d’artistes en tout genre et plusgénéralement de ce qu’il appelle les « highbohemians », des individus remarquablementcréatifs parmi lesquels il notesouvent une présence importanted’homosexuels. Un dynamisme et unbouillonnement intellectuel qui favorisentla création de la richesse et attirent finalementles entreprises et les capitaux. Lesecret ? Abattre les cloisons et favoriser ledialogue, les croisements, les échanges.Georges Viala en est intimement persuadé: « Souvent les spécialistes ont tendance àparler entre eux : les arts plastiques d’un côté, lamode de l’autre, etc. Alors qu’ensemble, cesplasticiens, ces musiciens, ces architectes ou cescréateurs de mode vont probablement faireémerger des projets plus riches. »3 e secteur de la CubEt Bordeaux dans tout ça ? La Ville s’étantdonnée un élan avec l’aventure de Bordeaux2013, il faut continuer, d’autant que l’agglomérationa bien des atouts. Pour comprendreque Bordeaux a sa carte à jouer,il suffit de lire la liste des 14 secteursfaisant partie de l’économie créative :depuis les arts plastiques, le design, etBordeaux magazine / 364 / mai 2009


ENTREPRENDRE23l’artisanat en passant par la musique, l’architecture,les jeux vidéo, jusqu’à la gastronomieou le tourisme créatif. Unerécente étude a ainsi montré que la métropolefaisait déjà de l’économie créativesans le savoir. Selon l’agence de développementéconomique de Bordeaux Gironde(BRA), cela représente déjà près de 14 000emplois pour environ 3 650 établissements.Ce qui en fait le troisième secteurde l’agglomération après le commerce etles services aux entreprises.À la différence des activités culturellesplus classiques, celles de l’économie créativen’ont guère besoin de financementspublics, mais simplement d’être encouragées.C’est là que Bordeaux peut jouerun atout maître que bien peu de grandesmétropoles possèdent : d’immenses« L’Institut des Deux Rives »friches industrielles et des lieux uniquescomme la caserne Niel rive droite, ouencore la base sous-marine. Car l’économiecréative, ancrée sur le territoire, abesoin de lieux pour s’épanouir et prospérer.« Il est dommage de détruire ce qui existe,il faut sécuriser ces endroits et y installer denouvelles activités. Peu importe que cela ne soitpas situé dans l’hypercentre. Le premier réseaudu territoire c’est le tramway », insiste l’architecteOlivier Brochet. Pour faire quoi ?« Promouvoir un goût bordelais, martèleThomas Bernard, le dynamique fondateurde la galerie d’art contemporainCortex Athletico. Les institutions doiventaccompagner ce talent en créant à Bordeaux cequi n’existe pas ailleurs. Il faut sortir des importationset parier sur la singularité. » ∏“L’ÉCONOMIECRÉATIVE, C’ESTLA RENCONTRE ENTREÉCONOMIE ET CULTURESUR UN TERRITOIREBIEN PRÉCIS.”Les 14 secteursde l’économie créativez Arts plastiques : peinture, sculpturez Marché de l’art et antiquitéz Architecture et urbanismez Édition : philosophie, littérature,poésie, fiction, essai, BDz Arts visuels : cinéma, photo,télévisionz Artisanat : bijouterie, orfèvrerie,arts de la tablez Musique : composition, édition,concerts, festivalsz Arts vivants : théâtre, danse, cirquez Mode : haute couture, luxez Designz Gastronomie, vinsz Tourisme créatif : circuits à thèmeset parcs à thèmesz Publicité, événementiel, relationspubliquesz Créations numériques : multimédia,jeux vidéo, logiciels, télécommunicationLe point de vue de…JOSY REIFFERSMAIRE ADJOINT, EN CHARGE DE L’EMPLOI, DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEURVous avez depuis plusieurs moisfortement porté le concept d’une villede Bordeaux créative et maintenant,que va-t-il se passer ?Josy Reiffers : Il faut faire émerger desprojets à partir des nombreux talentsqui ont été identifiés dans notre ville.Pour cela, il faut d’abord favoriser leurdialogue, les échanges, sans aucuninterdit a priori. L’espace virtuel qui vientd’être créé a cet objectif. D’autresrencontres seront organisées. Il fautpenser le créatif à chaque fois qu’unréaménagement urbain est proposé,qu’un événement culturel est organisé.La Ville ne peut décréter l’économiecréative, mais elle peut créer lesconditions de son éclosion et de sondéveloppement.Comment évaluez-vous le potentielde la Ville en la matière ?Josy Reiffers : Bordeaux possède unexcellent potentiel dans des secteurs déjàidentifiés comme la BD, l’édition, les jeuxvidéo, le tourisme créatif, la publicité…L’inventaire n’est pas terminé. Dès qu’ille sera, il faudra promouvoir ces activitéset inscrire Bordeaux dans un des réseauxinternationaux de l’économie créative.Aujourd’hui, nous devons considérer cesactivités culturelles comme un facteurde croissance économique majeur pourla Ville et son territoire, d’autantplus que l’économie créative est peudélocalisable.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


24LIEN SOCIALLe marché des Douves :un nouveau lieu de viepour les associationsAprès avoir vécu plusieurs vies, ce vestige du « ventre de Bordeaux »va devenir une maison des associations.Marché, charcuterie degros jusqu’en 1985,puis dépôt des vélosprêtés par la Ville, lahalle des Douves trouve aujourd’huiune vocation à la hauteurde sa riche histoire. Elle sera unlieu de vie pour les associationsdu quartier. À l’origine de cettedécision, le « collectif des Douves »initié dès 2004 par Jean-FrançoisBerthou, alors militant écologiste,enseignant à l’école des Menuts etaujourd’hui élu dans la majoritémunicipale. En juin 2006, AlainJuppé lance une concertationregroupant d’abord les associationspuis les riverains et les commerçantsen vue de la réhabilitationde ce bâtiment bordelais.« Nous avons vite réagi, expliqueBernard Azema, à la tête de l’associationde gymnastique féminineL’envol d’Aquitaine. Dès le moissuivant, nous avons proposé un projetcomplet, alliant associations sportives,culturelles et sociales. » De vingt audébut, le nombre des associationsparticipant au projet passe vite à unecentaine, fédérées naturellementautour d’une nouvelle association,La halle des Douves, afin de faciliterles relations avec la Ville.Après une série de réunions et deconcertations, le projet voit enfinle jour et se formalise autour d’unemise à disposition des locaux à desassociations d’amateurs et de pratiquantsde sports dits souples, sepratiquant en salle. « C’est le résultatd’un réel échange entre la mairie – éluset services –, d’une part, et le collectif desassociations, d’autre part. Nous avons“NOUS AVONS VRAIMENTCONSTRUIT LE PROJETENSEMBLE, SANS AVOIR,AU DÉPART, D’IDÉEPRÉCONÇUE.”ALAIN MOGA, MAIRE ADJOINT DE BORDEAUX SUDvraiment construit le projet ensemble,sans avoir, au départ, d’idée préconçue »,déclare Alain Moga, maire adjointdu quartier Bordeaux Sud.Avant l’appel d’offres prévu pourfin 2009, un architecte programmistesera mandaté pour réaliserun cahier des charges. Dès lors, unbudget de l’ordre de 3 millionsd’euros devra être voté par la Ville,et un concours sera lancé auprèsdes architectes. En effet, le bâtiment,très complexe, demande uneréhabilitation difficile que ne simplifiepas les structures en fonte etles nombreux vitrages. Les travauxquant à eux pourraient commencerau début de l’année 2010, avec unelivraison idéalement prévue en find’année.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


DANS LE VENTRE DE BORDEAUXLe 1 er marché qui s’est tenu sur le site des Capucins date de 1749, maisc’est en 1881, que la grande halle des Capucins ouvre ses portes. Cinqans plus tard, à quelques mètres de là, les architectes Lacombe et Durandréalisent le marché des Douves, dit mini-Balthard. Pendant soixantedixans, ce quartier marchand, populaire et vivant, devient le « ventrede Bordeaux ». Dans les années cinquante, le marché des Capus, vétuste,perd le marché de gros au profit du MIN de Brienne. Il est peu à peudémonté, reconstruit en béton, et doté d’un parking. En 1970, avecl’arrivée des grandes surfaces, il subit un recul d’activités. Sous l’impulsiond’un délégataire (Groupe Géraud) il est mis aux normes d’hygièneen vigueur et bénéficie d’un nouvel élan en devenant un marchéde détail. Les « Capus » restent le cœur névralgique du quartier. Lemarché des Douves, lui, reste debout… et va revivre.Quant à l’organisation du lieu, làencore, le marché des Douves seraprécurseur. « Le but n’est pas d’avoir unbureau chacun pour soi, mais plutôt lamise en commun de locaux. Ce doit êtretrès animé, précise Olivier Demangeat,président de la « Halle des Douves ».Nous ne voulons pas de salles vides, ni destandards des différentes associations, cedoit être un lieu de vie. » Les différentesassociations du quartier, habituéesà travailler ensemble, ont vraimentun objectif et un idéal commun.« Nous pensons la rue comme lieu de vie,explique François Diaz, président del’association Les p’tits gratteurs.Notre objectif est d’inviter les gens à seréapproprier l’espace urbain. C’est pourcela que nous organisons des animationsde rue, où nous pratiquons des jeux, desateliers. Néanmoins, un lieu couvert avecune grande salle nous manquait, pour lechar de carnaval, par exemple. On a grandiici aux Capucins, avec son ambiance,et on a envie de privilégier l’ouverture auxhabitants. » La mairie, financeur dela rénovation de la halle, en garde laresponsabilité. En tant que lieupublic, il s’agit de veiller d’une partau respect de la réglementation enmatière de consommation, de nuisancessonores (afin de respecterles riverains), d’hygiène et d’autrepart de garantir son entretien. Mais,pour Alain Moga, ces impératifs nevont pas à l’encontre de l’esprit quia présidé à l’élaboration du projet :« Certes, c’est un lieu ouvert à tous et jesuis convaincu que les associations saurontavoir un certain respect du sitedans son utilisation au quotidien »,explique-t-il.Quant à la programmation du lieu,priorité sera donnée aux initiativeslocales et à la mutualisation interassociativesur des projets communsmettant en valeur le dynamisme duquartier. Une organisation tournéevers l’événementiel qui évite de sesubstituer aux structures associativesqui proposent des activitéstout au long de l’année. Lors desateliers de concertation, il y avaitdans l’air comme une envie de salledes fêtes, où l’on puisse se retrouverpour des représentations de théâtre,des mini-salons, des expos, desrepas de quartier, des activités sportivesponctuelles. Une demi-douzainede salles seront mises à dispositionpour des réunions, desformations, des cours (de théâtre,d’art plastique, de musique…).Elles seront articulées autour decette grande salle polyvalente de500 m 2 environ. Là encore, les associationss’accordent sur sa fonctionnon commerçante. ∏


26TRANSPORTSLigne D : dernière ligne droiteavant décisionLa concertation autour dela desserte du quadrantnord-ouest de Bordeaux estlancée. Le projet impliquetous les Bordelais qui sontinvités à y participer viades réunions publiques ouen s’informant au fur et àmesure de ses avancées.Avec 21 % des habitants de laCub mais seulement 7 % desdéplacements en transportsen commun, la zone située aunord-ouest de Bordeaux, « le quadrantnord-ouest », est incontestablementun point faible du maillage de l’agglomérationpar les transports publics.Depuis 2004, les études menées sur lesujet ont d’abord permis d’opter pour untransport en commun en site propre(TCSP 1 ), plutôt que des lignes de bus classiques.Il est apparu en effet comme seulcapable d’attirer une clientèle potentiellepar un transport public performant et deréduire l’utilisation de la voiture, répondantainsi aux exigences d’une politiquede développement durable.Dans le domaine des TCSP, il existe deuxtypes de matériels adaptés au milieuurbain : les bus à haut niveau de service,ou BHNS 2 , et les tramways. Ces deuxmodes ont constitué les bases d’une vastedémarche de concertation lancée par laCub en avril 2008. Il s’agit non plus seulementd’informer mais d’associer véritablementles futurs usagers en organisantdes réunions publiques pour récolter toutesles attentes et les suggestions. Unesorte d’aller-retour permanent entreexperts chargés de produire des étudestechniques et la population qui enrichitce dossier via la synthèse des réunions deconcertation. Ce cycle s’achèvera dansquelques semaines et nourrira la réflexiondes élus communautaires chargés de choisiren septembre prochain le mode detransport et le tracé du quadrant nordouest.Une concertation ouvertejusqu’en juinAujourd’hui, au terme des études de tracéapprofondies, deux corridors principauxont pu être identifiés, l’un au sud, partantde la place Gambetta, l’autre au nord, partantdes Quinconces, au sein desquelsplusieurs tracés ont été étudiés.La nouvelle phase de concertation quis’ouvre jusqu’en juin permettra de consulterles futurs usagers sur ces différentstracés, avec leurs avantages et leurs inconvénients,puis au vu des débats, le conseilde communauté dressera un bilan de cetteconcertation en juillet et arrêtera une décisionde tracé en septembre. ∏1. TCSP : transport en commun en site propre utilisant unespace dédié, du matériel roulant et une exploitationspécifique.2. BHNS : bus ayant toutes les caractéristiques du tramwayen termes de parcours (site propre, priorité aux feux,stations) et de régularité.Calendrierz Depuis avril : mise à disposition dupublic des registres d’informationsà l’Hôtel de Ville et dans les mairies deBacalan, Bastide, Caudéran et sur lesite concertations.lacub.frz 28 avril et 25 mai : réunionspubliques à l’Athénée municipalz 12 juin : clôture de la concertation(fin des réunions publiques, clôturedes registres)z Juillet : bilan de la concertation parle conseil de communautéz Septembre : choix par le conseil decommunauté du mode de transportet du tracéBordeaux magazine / 364 / mai 2009


SOLIDARITÉ27Handicap mentalL’Adapei simplifie la villeL’intégration sociale des personnes handicapées mentales ne se résout paspar l’installation, souvent coûteuse mais simple, de rampes d’accès auxétablissements publics. À Bordeaux, un centre de l’Adapei multiplie lesouvertures vers le milieu ordinaire.Un coup d’œil rapide à gauche,puis un à droite et un dernierà gauche : pas de vélo ni depiétons à l’horizon, Joël s’engagesur le passage protégé et traversela rue sans danger. À quelques mètres,Jean-Marie, le policier en charge de la pistede la prévention routière du parc bordelaisa observé attentivement le quinquagénaireet le félicite pour son sans-faute. « Parfois,il met un pied sur la chaussée avant que le bonhommesoit vert, ou il dit regarder à droite quandil regarde à gauche, sourit Olivier Dumont,l’éducateur de l’Adapei 33 qui accompagneune fois par semaine un petit grouped’adultes handicapés mentaux à ces séancesde sécurité routière. Joël compte parminos usagers qui participent très régulièrement àces ateliers. Il apprécie notamment beaucoup lecontact avec le policier qui encadre l’activité.Chaque séance se compose d’une première partiethéorique sur le code de la route, puis d’uneseconde partie pratique, directement sur la pisteet au contact des autres utilisateurs (écoles, centresde loisirs, etc.) »D’autres projets en coursPour les 32 usagers du centre d’activité duparc 1 – le seul foyer occupationnel de jourpour personnes handicapées mentalesdans Bordeaux, ouvert par l’Adapei en2006 rue de l’École Normale –, l’objectifest double. « D’abord assurer ou réassurer lespersonnes handicapées mentales dans leur pra-tique de la rue, explique le directeur ducentre Claude Diaz. Ils n’ont pas l’habitudede se déplacer seuls et ont plus ou moins du malà intégrer les nombreux signaux auditifs et visuelsqui ponctuent leur cheminement. Leur évaluationdu danger, des distances ou de la vitesse des véhiculespeut être très approximative. Il faut sanscesse répéter les messages de prévention et debonne pratique. L’autre bénéfice de cette activitétient dans l’intégration de ce public isolé dans lasociété et dans l’évolution du regard que cettedernière porte sur eux. Étant dans l’incapacité detravailler, ils pourraient rester la journée entièreenfermés au centre, puis rentrer chez eux sansn’avoir eu aucun contact avec le public dit “normal”.Nous multiplions donc les sorties et lesactions avec les structures à même de favorisercette rencontre et cette socialisation. Ainsi, depuisquelques mois, plusieurs de nos résidents donnentune fois par semaine un coup de main à laBanque alimentaire au milieu d’autres bénévoles.Avec le Théâtre de la Pergola (Caudéran), nousavons mis en place un atelier pratique quifonctionne bien. »Forte de ces premiers succès, et avec lesoutien de la ville de Bordeaux, l’associationélabore divers autres projets,notamment culturels et sportifs. « Nousmettons actuellement en place des activités avecla maison de quartier AGJA Caudéran et l’Écoledu cirque. » ∏1. Le centre d’activités du parc prend en charge desadultes de 20 à 60 ans souffrant de diverses maladies oudéficiences mentales : trisomie, autisme, maladiesgénétiques à impact intellectuel, etc.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


ÇA VA SE PASSER À BORDEAUX28ÇA VA SE PASSERDU 16 AU 25 MAIFoireinternationalede BordeauxPour son édition 2009, laFoire internationale deBordeaux célébrera ses 40ans passés dans le quartierdu Lac. Pour souffler ces 40bougies, elle offrira à sesvisiteurs une édition mémorablemarquée par uneexposition anniversaire à lamesure de l’événement :1969-2009 & demain... Flashback 1969 qui mettra enscène le formidable bouillonnementinventif et culturelde l’année 1969, sansoublier de fêter l’incroyablemétamorphose de la villede Bordeaux. La maisonécocitoyenne mobile auraelle aussi toute sa place à laFoire en proposant des ateliers,des animations et desexpositions sur le thème del’écologie urbaine et dudéveloppement durable…Parc des Expositionsde Bordeaux LacLE 17 MAIMarche duDon de SoiL’association Laurette Fugainorganise une marche festivepour soutenir les maladeset sensibiliser le public surle don de sang, de plaquetteset de moelle osseuse. Lamarche qui débute à 13 heuressera suivie d’un grandconcert à 16 h 30.Place polyvalente des Chartrons,quai des ChartronsLE 16 MAIRecrutementen alternanceLe2 e salon du recrutement en alternancese tiendra le samedi 16 mai à la CitéMondiale de 9 h 30 à 17 h 30. Venez vousinformer, rencontrer des entreprises et décrocherun contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.L’entrée est gratuite.Cité Mondiale, 18 quai des ChartronsDU 11 AU 17 MAITOURNOI PRIMROSELa 2 e édition du TournoiChallenger ATP BNP ParibasPrimrose Bordeaux s’affirmecomme un grand rendezvousde la terre battue justeavant Roland Garros. Du 11 au17 mai, 32 joueurs classés dela 50 e à la 150 e place mondialevont s’affronter, dans lesmêmes conditions que cellesdu grand rendez-vous parisien,sur les terrains de la VillaPrimrose à Bordeaux. Soutenus par plus d’une soixantainede partenaires, les organisateurs attendent près de 20 000spectateurs lors de cet événement sportif majeur, dansune ambiance conviviale unique !Villa Primrose, 81 rue Jules FerryDU 19 AU 24 MAIXIX e Open internationalde BordeauxL’Open international de Bordeaux est l’une des premièresétapes du circuit professionnel national l’AGF-Allianz GolfTour et du ALPS Tour. C’est l’occasion de retrouver tous lesjoueurs, dont les jeunes pros de l’année sur les fairways duGolf de Bordeaux-Lac. Il y aura bien sûr aussi quelques têtesd’affiche…Golf de Bordeaux LacDU 5 AU 9 MAIFestivalNomadesTout le quartier Bacalancélébrera, du 5 au 9 mai, laculture et les musiquesnomades, autour de nombreusesanimations dans lesdifférents lieux implantésau cœur du quartier. Desconcerts de flamenco, jazzmanouche et musique tziganesont prévus salle duPoint du Jour Pierre Tachouet suivis chaque soir parun« bœuf » musical. Ungrand chapiteau, installé rueJoseph Brunet, accueilleraégalement des concerts etdes projections.Toutes les informationsau 05 56 11 06 11LES 16 ET 17 MAI4 e Week-enddes GrandsAmateursL’Union des Grands Crusde Bordeaux organise la 4 eédition du Week-end desGrands Amateurs, qui proposependant deux jours desdégustations de plus de 100grands crus, des dîners aucœur des châteaux en présencedes propriétaires etde nombreuses journées auchoix d’œnotourisme dansles vignobles de Bordeaux.Pour participer, inscrivez-voussur www.wga-ugcb.comBordeaux magazine / 364 / mai 2009


30IDÉES DE SAISONSAISONAu mois de mai,on cuisine vertAu mois de mai, les légumes verts sont à l’honneur.en effet la pleine saison des petits pois, côtesde bettes, épinards, cresson, salades, ou encoreasperges… Riches en vitamines, sels minéraux etC’estfibres, surtout lorsqu’ils sont frais, ils se cuisinentfacilement et apportent une note de fraîcheur dans vos platsprintaniers ! Depuis le mois d’avril, l’asperge, trésor des sablesdu Blayais ou encore appelée « reine blanche » est la vedette desmarchés bordelais. Elle pousse dans un sable noir riche en humussous une douceur climatique qui privilégie sa tendresse et peutse déguster de mille façons. Un défaut peut-être… elle n’estrécoltée que de mi-mars à juin !LE SAVIEZ-VOUS ?Économique, accessible et 100 % développement durable, levélo est sans aucun doute un des meilleurs moyens pour sedéplacer et faire ses courses. Voici quelques constats quidevraient convaincre les plus réticents :• Plus de 50 % des déplacements en ville ne dépassent pas5 km, 42 % sont inférieurs à 3 km et 21 % font à peine 1 km.• 96 % des achats en ville pèsent moins de 10 kg.• De nombreux équipements ont été pensés pour pouvoirtransporter ses achats facilement : sacs, sacoches, paniers,remorques.• Pour les achats lourds, les livraisons à domicile sont de plusen plus répandues et résolument pratiques.Les recettes du moisGaspacho de roquetteLa roquette est une laitue sauvage qui, jeune,a un goût de noisette, et prend une saveurpiquante, voire moutardée à maturité.300 g de roquette, 20 cl de crème fleurette, 1 cube de bouillonde poule dans 30 cl d’eau, sel et poivre du moulin.Lavez, essorez la roquette. Faites chauffer votre poêle avecun peu d’huile d’olive ; Ajouter les 2/3 de la roquette et« faites-la tomber ». À peine cuite, ajoutez le bouillon depoule et faites cuire à feu doux pendant 3 minutes. Mixezla roquette dans son bouillon, le reste de la roquette crueet la crème. Salez, poivrez. Laissez refroidir le gaspachoavant de le placer au frais.Crème de petits poisprimeursChoisissez de préférence des petits pois frais,dans une cosse lisse, verte et brillante.700 g de petits pois écossés frais, 30 cl de fond de volaille,20 cl de crème fraîche, 6 feuilles de menthe fraîcheDans une casserole, mettez l’huile d’olive et faites suerdoucement et à couvert les petits pois. Puis ajoutez le fondde volaille. Salez, poivrez. Faites cuire à petite ébullitionpendant 15 minutes. Mixez votre crème de petits pois etlaissez-la refroidir, avant de la placer au réfrigérateur. Aumoment de servir redonnez un coup de mixeur et ajouter lacrème. Parsemez de menthe fraîche ciselée.Œuf cocotte aux pointesd’asperges de BlayePour être sûr de la fraîcheur des asperges,veillez à ce que le bourgeon soit bien fermé,et que la tige soit ferme et cassante.Épluchez les asperges au couteau économe. Lavez bien lestêtes pour qu’il n’y ait plus de sable. Faites cuire les aspergesdans une casserole d’eau bouillante salée pendant 20 minutes.Égouttez et disposez les asperges sur un torchon propre.Pensez à récupérer l’eau de cuisson des asperges !Beurrer légèrement chaque ramequin en porcelaine. Disposezles pointes d’asperges et ajoutez une bonne cuillère à soupede crème. Cassez délicatement un œuf par-dessus. Salez,poivrez. Placez les ramequins dans un bain-marie chaud.Enfournez pendant 5 minutes. Vous pouvez avant de servir,ajouter des copeaux de parmesan.Avec l’eau de cuisson, le reste des aspergeset 2 ou 3 pommes de terre, préparez une soupeà consommer les jours suivants.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


Les conseils de Bernard le jardinierC’est ce mois-ci que vous pouvez semer à tout-va : leslégumes, du potiron au melon en passant par leconcombre sous abri, toute la famille des choux ainsique carottes et haricots en pleine terre. À la moitié du mois, ce seraau tour des tomates et du céleri d’être plantés.À la même période, semez en pleine terre également capucines etsoucis et réalisez balconnières et jardinières en y plantant géraniums,bégonias et impatiens.Arrachez les bulbes qui ont fleuri et fané sur pied et conservez-les enterre dans un coin du jardin.N’oubliez pas de pailler vos plantations : c’est un excellent moyend’économiser l’eau et d’éviter l’utilisation de désherbants. Quant auxherbes folles qui poussent sur votre trottoir, prenez l’habitude d’yjeter l’eau bouillante de vos cuissons de pâtes et autres pommes deterre, elles disparaîtront.Enfin, surveillez les attaques de pucerons ainsi que l’apparition desmaladies cryptogamiques dues aux conditions climatiques.“DU MOIS DE MAI,LA CHALEUR, DE TOUTL’AN FAIT LA VALEUR”TRUCS ET ASTUCESLogement mal isolé, porte-monnaie délestéRemédier aux déperditions d’énergie des habitations : voilà une actionefficace tant pour réaliser des économies que pour contribuer audéveloppement durable de la planète. En effet, le chauffage deslogements contribue pour plus de 20 % à la totalité des gaz à effetde serre rejetés dans l’atmosphère. Et lorsque l’on sait que, sur unemaison individuelle, les défauts d’isolation de la toiture et des mursreprésentent plus de la moitié des fuites de chaleur, on a tout intérêtà se pencher sur le problème. À la demande de la Ville, unethermographie aérienne de Bordeaux a été réalisée par la JeuneChambre économique, en partenariat avec l’Ademe pour permettreà tous les habitants de visualiser l’origine de ces déperditions dechaleur de leur propre logement. Une première visualisation estpossible depuis chez vous grâce à la mise en ligne sur le site internetmunicipal, bordeaux.fr. Mais pour optimiser son chauffage et sonisolation, les conseils d’un expert sont indispensables. Il y en aforcément un à côté de chez vous. De nouvelles permanences infoénergie sont ouvertes dans chaque mairie de quartier depuis lasemaine du développement durable !


L’ŒIL BORDELAIS33La fontaine dela GraveEn 1788, la jurade de Bordeaux, qui regroupe l’assemblée desofficiers municipaux, confie à l’architecte Richard-FrançoisBonfin l’élargissement du quai La Font de l’Or – actuel quai desSalinières –, et la reconstruction de la fontaine de la Grave.Il construit un ensemble monumentalau centre duquel s’élèveune colonne dont le socle carréest flanqué de quatre vasques enmufles de lionne qui livrent passageà l’eau. Cette colonne tronquée, àlaquelle on accède en descendant sixmarches, possède des canneluresioniques et une profusion étonnantede plantes aquatiques. Difficile d’imagineraujourd’hui le rôle de cetteconstruction distribuant de l’eau, l’unedes principales du port de Bordeaux.Mais sa position en contrebas du quaiest jugée quelques années plus tardinadaptée à la fourniture d’eau potableet, en 1827, la fontaine de la Grave vaêtre surélevée et transformée parl’ingénieur hydraulique de la villeGabriel-Joseph Durand. Exit les muretset les escaliers de la fontaine, ondéplace les mufles sur le piédestal pourles remplacer par les croissants entrecroisésemblème de Bordeaux. Aucours de cette surélévation, les vasquesdisparaissent, signant la fin de sonusage. Désormais décorative, elle vasubir de nouveaux travaux, entre 2001et 2007, le temps de l’aménagementdes quais et du parking Salinières. ∏


QUARTIERS BORDEAUX35QUARTIERSCaudéran37Victor Hugo /Saint-Augustin40BordeauxNord42Grand Parc /Paul Doumer35Centre39Saint-Michel /Nansouty /Saint-Genès43BordeauxSud44La Bastide45GRAND PARC – PAUL DOUMERVotre maire adjoint de quartier, Anne-Marie Cazalet, tient sa permanence le 1 er et le3 e jeudi du mois de 18 h à 20 h à l’Hôtel des Sociétés Savantes, 1 place Bardineau, les2 e et 4 e mardis du mois de 17 h 30 à 19 h à la mairie de quartier du Grand Parc, place del’Europe, tél. : 05 56 50 08 08. Mariette Laborde, conseiller municipal délégué tiendrasa permanence le 1 er jeudi de chaque mois, de 18 h à 20 h, à la mairie de quartier. Vosagents de proximité tiennent une permanence téléphonique tous les jours de 15 h à16 h 30 : Christian Doat au 05 56 10 28 10 et Régis Jacquet au 05 56 10 28 13.Un prêt de vélo a été mis en place dans votre mairie de quartier. Il suffitde se rendre sur place ou d’appeler au 05 56 50 36 92 pour réserver unvélo qui sera livré le mardi suivant, de 16 h à 17 h 30.//////// Découvrez Berlin lors de la projection du film Émile et les Détectives,d’après Franziska Buch, le roman d’Erich Kästner. C’est au Goethe Institut,le 6 mai à 15 h 30, renseignements au 05 56 48 42 70. //////// Expérimentezles pratiques artistiques contemporaines lors des Ateliers du mercredi duCAPC. Les enfants de 7 à 11 ans apprendront à développer une démarchecréative avec d’autres enfants… C’est tous les mercredis, de 14 h à 16 h 30 àl’Entrepôt Lainé, renseignements au 05 56 00 81 78. //////// Rendez-vous à labibliothèque du jardin Public pour profiter des « contes du mercredi » (à partirde 4 ans), avec Christiane, le 6 mai à 15 h 30. La Marge Rousse propose unelecture du Petit monde de Bouki, le mardi 12 mai à 10 h. //////// Participez à laMarche du Don de Soi, organisée par l’Association Laurette Fugain, le 17 maisur la place polyvalente des Chartrons à 13 h. Un grand concert gratuit auralieu à 16 h 30. //////// Célébrez la Fête nationale du Jeu au Centre d’animationGrand Parc, le samedi 30 mai. //////// Rendez-vous à la Bibliothèque mobile :tous les mardis de 9 h 30 à 12 h, place Saint-Martial et de 14 h 30 à 18 h, placePaul Doumer.QUARTIERTÉMOIGNAGE(S)“Ma première image de la région, c’est la dune du Pila sous laneige en 2004. J’avais adoré ce contraste ! Depuis, je me suisinstallée à Bordeaux pour de bon… et par amour. J’ai une fille d’unan et demi et, avec elle, je ne me lasse pas des balades au jardin publicou sur les quais. Je n’ai pas connu les années de rénovation de la Villemais je peux apprécier les efforts faits en matière de développementdurable, d’autant que beaucoup de choses sont déjà en place enAllemagne depuis longtemps, comme le tri, par exemple. J’avais étéaussi surprise de voir encore des sacs en plastique dans les magasins.Heureusement, ça change vite. Grâce à mon travail à la bibliothèquefranco-allemande du Goethe Institut, je garde toujours le lien avecl’Allemagne. C’est paradoxal, mais c’est en France que je suis revenueà la littérature allemande !”Veronika Hillmann, bibliothécaireallemande au Goethe InstitutLa maison écocitoyenne mobile a repris la route depuis le 1 er avril, et ce jusqu’au 27 juin. Pour connaître les dates de son passagedans votre quartier, rendez-vous sur bordeaux.fr ou dans votre mairie de quartier.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


QUARTIERS 37CAUDÉRANVotre maire adjoint de quartier, Pierre Lothaire, tient sa permanence le 1 er jeudi du mois de 18 h à 20 h, les 2 e et 4 e mardis de 10 hà 12 h. Le conseiller municipal délégué, Jean-Pierre Guyomarc’h tiendra une permanence le 1 er mardi de chaque mois, de 17 h 30à 19 h. Le conseiller municipal délégué, Alain Dupouy, le 3 e jeudi de chaque mois de 18 h à 19 h 30. Toutes les permanences setiendront à la mairie de quartier de Caudéran, 130 avenue Louis Barthou, tel : 05 56 08 16 86. Vos agents de proximité tiennentune permanence téléphonique tous les jours de 15 h à 16 h 30 : Franck Darrieux au 05 56 10 28 49 et Jean-Marc Guiraud au05 56 10 28 48.Le comité de quartier de Caudéran-centre tient désormais une permanence tous les premiers mardis du mois,à la mairie de quartier de Caudéran, de 17 h à 19 h.N’oubliez pas : vous pouvez emprunter un vélo à l’annexe de la Maison du Vélo située à la mairie de Caudéran,les lundis, mercredis et vendredis de 9 h 30 à 12 h 30.//////// Assistez aux quarts de finales jeunes de Gironde de basket-ball, les 2 et 3 mai au gymnase Stéhélin.//////// Rejoignez la course contre la faim organisée par le collège Cassignol dans le Parc Bordelais, le 15 mai.//////// Participez au grand tournoi d’échecs Open rapide de Caudéran, qui aura lieu le dimanche 17 mai à l’EspacePhilippe Rossetti, 232/234 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny. www.echiquier-aquitaine.fr //////// Vivez unweek-end sportif avec les différentes activités proposées par la Maison de Quartier AGJA, au complexe sportif deStéhélin : tournoi de basket catégories mini-poussins et poussins, le 23 mai, tournoi de basket catégories benjaminset minimes, le 24 mai et tournoi de volley-ball national jeunes à partir de 15 ans 3 x 3 sur herbe, le 24 mai. www.agja-volley.org //////// La bibliothèque mobile est tous les mercredis matin au Marché Stéhelin et les après-midi,place des Martyrs de la Résistance ; tous les jeudis après-midi, avenue Bel Air et les vendredis de 14 h 30 à 18 h auParc Bordelais (entrée avenue Carnot). //////// Parcourez, lors du vernissage de l’exposition «Des pinceaux et desdoigts», les différentes œuvres réalisées durant l’année par les enfants du Centre d’Animation Monséjour, le 6 maià 18h. Renseignements au 05 56 97 58 10Helen Lantsbury,formatrice d’anglais à l’AGJAQUARTIERTÉMOIGNAGE(S)“J’ai beaucoup voyagé dans ma vie alors quandmon mari, bordelais d’origine, m’a proposé dechanger de vie, j’ai tout de suite accepté. J’ai quittéOxford, ma vie académique et stressante de thésardeen anthropologie, pour une vie plus agréable, entant que formatrice d’anglais, et maman de deuxenfants. J’ai été surprise au départ d’entendre tantde personnes parler anglais dans les rues. Je supposeque, comme moi, les Britanniques doivent êtreattirés par le climat et la gastronomie de Bordeaux !C’est un vrai plaisir, par exemple, de pouvoir faireses courses sur les marchés, choisir de bonsproduits ! Pour moi, Bordeaux représente la mixité,à la fois régionale et internationale, dans laquellechacun apporte son histoire, sa spécificité. Les genssont plus ouverts et courtois qu’en Angleterre, misà part peut-être en voiture !”La maison écocitoyenne mobile a repris la route depuis le 1 er avril, et ce jusqu’au 27 juin. Pour connaître lesdates de son passage dans votre quartier, rendez-vous sur bordeaux.fr ou dans votre mairie de quartier.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


QUARTIERS 39CENTRELaurence Dessertine, votre maire adjoint de quartier, tient une permanence tous les mercredis de 11 h à 13 h à la mairie dequartier, 41 cours d’Albret. Anne-Marie Torres et Nicolas Brugere, conseillers municipaux, reçoivent sur rendez-vous,tél. : 05 56 51 71 71. Vos agents de proximité tiennent une permanence téléphonique tous les jours de 15 h à 18 h :Christophe Hebrat au 05 56 10 28 46, Thierry Balan au 05 56 10 28 47 et Patrick Fallot au 05 56 10 28 75.//////// Soutenez les benjamins des Boxers de Bordeaux lors d’un tournoi international à la Patinoire de Mériadeck,du 8 au 10 mai. //////// Pédalez lors d’une nouvelle course cycliste organisée par les Girondins bordeaux cyclisme :le Bordeaux-Bergerac. Rendez-vous place Pey-Berland le dimanche 10 mai. //////// Viens t’amuser au musée !Chaque mercredi et jusqu’au 8 juillet, le musée des Arts Décoratifs propose des animations pour les enfants de6 à 12 ans, avec une visite du musée et un atelier d’expérimentation. Infos sur bordeaux.fr. //////// Rencontrezdes professionnels et les participants du Café Alzheimer, proposé par l’Association Alzheimer Aidants 33, tousles 1 er jeudis du mois au Bistrot des négociants, 4 place des Quinconces. //////// Partez en week-end à Paris,avec le Centre d’animation Saint-Pierre, les 23 et 24 mai et visitez la Géode, le Musée du quai Branly, la butteMontmartre et bien sûr la tour Eiffel… Ouvert à tous à partir de huit ans. //////// Rollez ! L’association AIR organisedeux randonnées gratuites de 4 et 18 km. Elles sont encadrées par le staff’air en collaboration avec la police.Rendez-vous à 20 h 30 tous les derniers vendredis du mois place Pey Berland. www.assoair.com //////// VisitezBordeaux à pied et laissez-vous conter la ville… Pour les dates et horaires, appelez l’Office de Tourisme au05 56 00 66 00, 12 Cours du XXX Juillet. //////// Relevez le défi lancé par un habitant de la rue Rosa Bonheuret rentrez vos poubelles au lieu de les laisser traîner sur le trottoir. Une initiative écocitoyenne originale dansune rue devenue depuis exemplaire ! Pourquoi pas la vôtre ? //////// La bibliothèque Mériadeck sera ferméedu 1 er juin au 30 septembre. Les bibliothèques de quartier prennent le relais, renseignements sur bordeaux.fr//////// Participez à une vente aux enchères au profit de la ligue contre le cancer, Cour Mably le lundi 11 mai à 15h.Les lots seront exposés le jour même, de 10h à 13h. //////// Partez à la découverte de l’enfance par les peintres duXVIII e siècle lors de la conférence de Marc Fumaroli, de l’Académie française, à l’Athénée Municipal, le vendredi 15mai à 18h.QUARTIERTÉMOIGNAGE(S)José Da Silva,artiste portugais“Bordeaux est une ville à taille humainequi bouge, avec une grande vie socialeet culturelle. Cela permet aux artistes des’exprimer et surtout d’expérimenter. J’aiparcouru de nombreux pays, comme le Brésilou les États-Unis avec le sentiment que lesgrandes villes s’installaient en quelque sortedans une certaine nostalgie de l’art. Madémarche artistique est tout à fait opposéecar orientée vers le futur. À Bordeaux, j’aicompris que beaucoup de choses seraientpossibles. C’est la raison pour laquelle j’aivoulu m’y installer il y a quelques années.C’est une ville qui flotte, entre la Garonne etla mer, à l’image d’ailleurs de Madère, la ville de mon enfance. Je m’y sens libre d’expérimenter,de créer, et de travailler sur différents espaces publics bordelais. Pour l’événement Sculptures enville, j’installerai un « satellite culturel » au-dessus de l’esplanade de la Cité Mondiale.”La maison écocitoyenne mobile a repris la route depuis le 1 er avril, et ce jusqu’au 27 juin. Pour connaître lesdates de son passage dans votre quartier, rendez-vous sur bordeaux.fr ou dans votre mairie de quartier.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


40QUARTIERSVICTOR-HUGO – SAINT-AUGUSTINVotre maire adjoint de quartier, Jean-Louis David et Ludovic Bousquet, conseiller municipal délégué, tiennent leurpermanence tous les mercredis de 18 h 30 à 19 h 30, à la salle Amédée-Larrieu, place Amédée-Larrieu ; tous les jeudis de 18 h 30à 19 h 30 à la salle Quintin, rue de la Béchade ; tous les vendredis de 16 h à 19 h à la mairie de quartier Saint Augustin, place del’église et tous les samedis de 10 h à 12 h à l’annexe Victor Hugo, place Ferme de Richemond. Vos agents de proximité tiennentune permanence téléphonique tous les jours de 15 h à 16 h 30 : Raymond Lonné au 05 56 10 28 51 et Denis Gauthier au05 56 10 28 11. Votre mairie de quartier : 05 56 90 06 97//////// Rencontrez des urbanistes en herbe, qui depuis novembre 2008 se sont lancé avec le Centre Socialet Culturel Réseau Paul Bert et la Fondation de France dans la construction d’une maquette géante de 35 m 2 .C’est avec l’artiste Emmanuel Charbonnier que des élèves de CM ont créé un véritable quartier en miniaturequ’ils proposent de visiter pendant tout le mois de mai à l’école Paul Bert. //////// Retenez les rendez-vous dela Maison des 5 sens : les ateliers cuisine d’Olivier Straehli, les 14 et 28 mai ; l’atelier œnologique et gustatif deBenoît Penanhoat le 11 mai, de 19 h 30 à 22 h ; Une conférence sur Andy Warhol le mercredi 27 mai, de 18 h à19 h 30. //////// Fêtez « le Printemps de Saint-Augustin », un week-end d’animations et d’expositions proposépar l’association Saint Augustin 2015 les 15 et 16 mai. //////// Vibrez rugby lors de la demi-finale du Top 14 levendredi 29 mai à 21 h au stade Chaban-Delmas. //////// Supportez les JSA Bordeaux Basket qui affrontent USALiévin le samedi 9 mai à 20 h, en Championnat de France de Nationale Masculine 1, salle des Peupliers. Tousles renseignements au 05 56 98 45 05. //////// Assistez aux prochains matchs des Girondins de Bordeaux quirencontrent Sochaux en Championnat de France de ligue 1 le samedi 2 mai, Le Mans le samedi 16 mai et Monacole samedi 23 mai, à 19 h au stade Chaban-Delmas. //////// Donnez votre sang, si vous avez entre 18 et 65 ans etque vous être en bonne santé. L’équipe de l’Etablissement Français du Sang vous accueille le mercredi 27 maide 15 à 18 heures à la Maison de Quartier Tuazin, 50 rue Tauzin. www.dondusang.net //////// Rencontrez AlainProchiantz, Directeur de recherche au CNRS, lors de la conférence sur les « Actualités en Biologie » le mercredi13 mai à 18 h 30, à l’Université Bordeaux 2.La bibliothèque Tauzin, qui a rouvert ses portes depuis fin mars, est équipée plus de 10 000 livres en libreaccès et d’un poste internet en libre-service. Tous les renseignements au 05 56 98 76 73.QUARTIERTÉMOIGNAGE(S)“J’ai vécu pendant plusieurs années entre la Pologneet Bordeaux. J’ai découvert la ville en 2005, lorsque l’onm’a proposé de réaliser des portraits en Pologne pour lePrintemps des Poètes. Bordeaux est une ville qui m’a toutde suite beaucoup inspirée. Elle m’a semblé un peu sauvageet pleine de contrastes, à l’image de ma ville natale, Lodz.Après la naissance de mon fils, j’ai décidé de poursuivrel’expérience bordelaise… D’autant plus qu’ici on se fait trèsvite des connaissances, on se dit bonjour facilement. Jeconnais maintenant très bien mon quartier, j’ai fait beaucoupde rencontres au réseau Paul Bert, où j’ai exposé l’annéedernière : Les Amants, une trentaine de photos sur les couplesbordelais. Je continue à explorer les différents quartiers dela ville en vue d’une exposition de portraits sur le thème mèreet fils et pourquoi pas père et fille.”Margot Sokolowska,photographe polonaiseLa maison écocitoyenne mobile a repris la route depuis le 1 er avril, et ce jusqu’au 27 juin. Pour connaître lesdates de son passage dans votre quartier, rendez-vous sur bordeaux.fr ou dans votre mairie de quartier.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


BORDEAUX NORDPour connaître les permanences de votre maire adjoint de quartier, Nathalie Delattre,appelez la mairie de quartier de Bacalan, 196 rue Achard. Tél. : 05 56 10 82 19. Vosagents de proximité tiennent une permanence téléphonique tous les jours de 15 hà 16 h 30 : Bernard Auzeneau au 05 56 10 28 14 ; Didier Erit au 05 56 10 28 54 etLaurent Fialip au 05 56 10 28 83.//////// Célébrez la culture et les musiques nomades dans tout le quartier Bacalanpendant le festival Nomades, du 5 au 9 mai. Des concerts de flamenco, jazzmanouche et musique tzigane sont prévus salle du Point du Jour Pierre Tachouet sous un grand chapiteau. Renseignements au 05 56 11 06 11 //////// Prenezla parole lors d’un atelier animé par l’association des éditions N’a qu’1 œil, quirécolte les paroles de gens dans le Blablabla, petit dictionnaire illustré, le 14 maià 10 h à la bibliothèque Bacalan. Sur réservation. //////// Assistez au concert de « Ilfaro » le samedi 16 mai à 19 h 30, salle Point du Jour-Pierre Tachou, rue JosephBrunet. Entrée libre et gratuite. //////// Venez tester vos papilles lors d’un ateliernouvelles saveurs avec le chef Frédéric Coiffe sur le thème : « les légumes et lesfruits de saison ». Le mercredi 20 mai à 15 h, à la bibliothèque de Bacalan. À partirde cinq ans. //////// Suivez l’aventure de la Caravane des Petites Comédies del’Eau, conduite par Mustapha Aouar et sa compagnie. En 2009, la Caravane partirade Bamako pour rejoindre Bruxelles avec une étape au Glob Théâtre. L’occasionde mobiliser la scène locale autour d’un challenge collectif : écrire, monter,répéter et jouer une Comédie de l’Eau en deux jours chrono ! Du 26 au 27 mai auGlob Théâtre. //////// Participez en famille à la fête du jeu de Bordeaux, le samedi30 mai de 11 h à 18 h 30, au centre d’animation de Bacalan. //////// Bougez : « Dufitness pour tout le monde » est une animation ouverte à toutes et tous les« dimanches sans voiture », entre l’entrée du H14 et le Skate Park des Chartrons,de 15 h à 17 h. Elle est réalisée avec le concours des Girondins de BordeauxOmnisports. //////// Accélérez, en toute sécurité, sur la piste de Labarde. Tous lesvendredis soir à partir de 21 h, pour 4,60 euros la soirée, les motards s’y donnentrendez-vous pour faire des accélérations ou du stunt, avenue de Labarde.QUARTIERTÉMOIGNAGE(S)Kristyna Vlckova, étudiante tchèqueà l’école de cirque de Bordeaux“J’ai toujours rêvé d’entrerdans une école de cirque.Comme il n’y en avait pas en Républiquetchèque, j’ai d’abord pensé à l’Angleterre.Et puis, sur les conseils d’un ami, j’aiintégré la formation de l’école de cirquede Bordeaux. Depuis toute petite, je visdans cet univers puisque mon père estjongleur lui aussi. Je l’accompagnais trèssouvent à la flûte dans ses spectacles.D’ailleurs, c’est un instrument qui ne mequitte plus puisque j’en joue parfois rueSainte-Catherine. J’aime beaucoupBordeaux, me promener, admirerl’architecture de pierre, même si je ne suis pas habituée à vivredans une ville aussi grande. Pour moi, habiter à côté du chapiteaudu cirque, c’est l’idéal ! J’y ai installé ma caravane et j’élève mêmeune poule ! Je préfère vivre au calme, me promener dans le quartieret me consacrer entièrement à ma passion.”


QUARTIERS 43SAINT-MICHEL – NANSOUTY – SAINT-GENÈSVotre maire adjoint de quartier, Fabien Robert, tient sa permanence le 1 er jeudi du mois de 18 h à 19 h à la salle du Sablonat,36 rue du Sablonat ; le 2 e mardi du mois de 10 h à 12 h au 8 place Louis Barthou et le 4 e mardi de chaque mois de 10 h à 12 h à lamairie de quartier. Anne Brézillon, adjointe au maire chargée de la vie associative et de la diversité tient une permanence les3 e jeudis du mois de 10 h à 12 h à la mairie de quartier, 44 cours Pasteur. Anne Marie Torres, conseillère municipale déléguéetient une permanence le 1 er mardi du mois de 18 h à 20 h à la mairie de quartier. Wanda Laurent, conseillère municipaledéléguée tient une permanence le 1 er jeudi du mois, de 12 h à 14 h. Vos agents de proximité tiennent une permanencetéléphonique tous les jours de 15 h à 16 h 30 : Christophe Richard au 05 56 10 28 37 et Stéphane Ramos au 05 56 10 28 12.Votre mairie de quartier : 05 56 91 97 96//////// Assistez aux « Secondes rencontres atlantiques », un colloque international sur le thème des « Affranchiset descendants d’affranchis dans le monde atlantique du XV e au XIX e siècle », au Musée d’Aquitaine, du 13 au16 mai. Infos sur bordeaux.fr //////// Participez à un week-end « Enfance, Art et Quotidienneté », dédié à lapensée créative et aux pratiques artistiques, à travers projection, conférence-débat et performance, les 15, 16 et17 mai, dans différents lieux. www.apeef.com //////// Venez fêtez le centenaire de la paroisse Sainte-Genevièvequi organise une grande kermesse du 16 au 17 mai. //////// Partez à la rencontre des animaux du Zoo de LaPalmyre à Royan, avec le centre d’animation Saint-Michel, le samedi 16 mai. Le départ est prévu place CamilleJullian à 8 h 30, pour un retour à 20 h. //////// Découvrez « Les Petits dans la cour des grands », un événementproposé par l’Opéra National de Bordeaux et la Maison des Enfants, qui accueillera Petitom, un spectaclede la Compagnie Smala Bleu-Théâtre, du 12 au 13 mai ; Bouleversement, un chantier artistique autour del’environnement et l’espace, du 15 au 16 mai et Babel Lune, un magnifique voyage à la recherche des sons, du 19au 20 mai. //////// Supportez les badistes de l’Union Saint-Bruno lors d’une compétition jeunes départementalesle 31 mai, salle Nelson Paillou. //////// La bibliothèque mobile est dans le quartier tous les lundis, de 14 h 30 à 18 h,place Nansouty.QUARTIERTÉMOIGNAGE(S)“Je suis arrivé à Bordeaux il y a un mois, dans lecadre d’une coopération scientifique entrel’université de Barcelone et celle de Bordeaux 1. Jetravaille, en collaboration avec d’autres chercheurs,sur un projet autour de la chimie moléculaire. Monpremier séjour à Bordeaux avait été un peu dur car jeparle très peu français. Mais cette année, j’ai rencontréplus de personnes et nous arrivons à communiqueren mélangeant plusieurs langues ! C’est sans douteà l’université que je me sens le plus européen, grâceà ces échanges qui permettent de travailler entreuniversités et d’élaborer des thèmes de recherchesconjoints. C’est une dynamique très stimulante et quifonctionne très bien. D’un point de vue plus personnel,c’est aussi l’occasion de vivre au rythme d’une autreville pendant quelques mois. Pour moi, Bordeaux estcalme et dynamique à la fois… et surtout moinsstressante que Barcelone !”Victor Morón Tejero,chercheur espagnolLa maison écocitoyenne mobile a repris la route depuis le 1 er avril, et ce jusqu’au 27 juin. Pour connaître lesdates de son passage dans votre quartier, rendez-vous sur bordeaux.fr ou dans votre mairie de quartier.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


BORDEAUX SUDVotre maire adjoint de quartier, Alain Moga, tient sa permanence le 1 er jeudi dumois de 18 h à 19 h 30 à la salle Son Tay et le 3 e mercredi de chaque mois de 17 h 30à 18 h 30 à la mairie de quartier. Jean-François Berthou, conseiller municipal,tient une permanence le 1 er jeudi du moi, de 12 h à 13 h 30. Vos agents de proximitétiennent une permanence téléphonique tous les jours de 15 h à 16 h 30, Serge Luciaau 05 56 10 28 07 et Sébastien Sommacal au 05 56 10 28 42. Votre nouvelle mairiede quartier est située au 33 rue Monadey, tel : 05 57 95 60 42//////// Vibrez sur les sonorités Hip Hop lors d’une soirée organisée par l’associationLes P’tits Gratteurs, le 1 er mai place André Meunier, le 9 mai, pour une rencontreavec la compagnie H²nOus, salle Son Tay. //////// Participez, autour d’un repas,à l’élaboration du numéro de mai du journal de votre quartier Ça gazettedans l’coin le samedi 9 mai de 12 h à 14 h au centre d’animation Bordeaux Sud.//////// Rencontrez Christian Coulon, auteur de La Table de Montaigne, une étudequi replace les propos de Montaigne sur la cuisine et les mœurs de table, dansle contexte des modes alimentaires du XVI e siècle, le jeudi 14 mai à 18 h, à labibliothèque Capucins/Saint-Michel. //////// Laissez-vous porter par les conteset les chansons d’amour de Sabrina Chézeau, La folle amour, le jeudi 28 mai à14 h 30, à la Bibliothèque Son Tay. //////// Dansez avec Angela Andrew Cookie, lorsd’un stage animé par l’association Swing Time, le 16 mai, salle Son Tay. //////// Etpour les petits… À la bibliothèque Capucins/Saint-Michel : des Contes etcomptines avec Marie-Caroline Coutin, le 6 mai à 10 h 15 ; des devinettes turqueset autres histoires, le 13 mai à 16 h ; des Histoires sens dessus dessous par la MargeRousse, le 16 mai à 11 h ; un conte tsigane, Soleil, lune et vent, le 27 mai à 15 h.QUARTIERTÉMOIGNAGE(S)Mariana Buzica épouse Declosse,roumaine et future maman“En tant que professeur defrançais en Roumanie, j’aiobtenu deux bourses pour suivre uneformation à l’Alliance française. C’étaitune manière idéale de découvrir laFrance et de rapporter des petits boutsde ce pays à mes élèves… Il y a deuxans, j’ai rencontré mon mari surinternet, un coup de foudre qui m’arapidement amenée jusqu’ici ! Je mesuis très bien intégrée à Bordeaux, j’aieu la chance de rencontrer despersonnes formidables au centred’animation et de pouvoir m’investirdans les activités de quartier. Aujourd’hui, ma vie est à Bordeauxet nous attendons une petite fille très bientôt. L’entrée de laRoumanie dans l’Union européenne est une très bonne chose,c’est un rapprochement Est-Ouest qui change beaucoup dechoses. Je suis d’ailleurs déjà inscrite sur les listes électoraleset je voterai pour les prochaines élections européennes en juin.Je me sens donc, plus que jamais, européenne !


QUARTIERS 45LA BASTIDEVotre maire adjoint de quartier, Muriel Parcelier, tient sa permanence tous les mardis de 17 h à 20 h, sauf le 1 er mardi du moisde 17 h à 18 h 30. Vous pouvez également participer à la rencontre de quartier qu’elle organise chaque premier mardi du moisde 19 h à 20 h 30 dans la grande salle de la Maison Cantonale. Votre conseiller municipal délégué, Paola Plantier, tiendra unepermanence le 1 er samedi de chaque mois, de 10 h à 12 h, à la Maison Cantonale, 42 rue de Nuits, tel : 05 56 40 73 22. Vos agentsde proximité tiennent une permanence téléphonique tous les jours de 15 h à 16 h 30 : Christian Flambeau au 05 56 10 28 09,Jean-François Bosc au 05 56 10 28 15 et Didier Dorignac au 05 56 10 28 76.Un prêt gratuit de vélo a été mis en place dans votre mairie de quartier, du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30,et de 13 h à 16 h 30, et le récupérer, le jeudi suivant l’inscription, avec votre dossier complet, de 16 h 30 à17 h 30.//////// Découvrez les activités que propose le centre d’animation Bastide Queyries à ses adhérents en réservantvotre place pour « la fête de la Sardinade » sur le parc des Berges, le samedi 16 mai, à partir de 12 h (05 56 32 44 38).Le centre organise également une soirée au Palais des Sports, pour assister au concert de l’ONBA, Bartok, Dalbavie,Schumann, le jeudi 28 mai. //////// Partagez un moment de convivialité en famille, lors d’une « soirée jeux »ouverte aux parents et enfants de plus de dix ans, organisée par la Ludothèque, le vendredi 15 mai, à partir de20 h. //////// Participez à la Fête nationale du Jeu, animée par la ludothèque Interlude et le centre d’animationBastide Queyries, le 30 mai de 10 h à 18 h. Sur deux jardins emblématiques de la ville de Bordeaux, le jardin publicet le jardin botanique et dans la rue Saint-James retrouvez du jeu libre et gratuit pour tous ! Renseignements au05 56 67 94 25 ou sur www.ludotheque-interlude.fr //////// Soyez écocitoyens et écocitoyennes en allant à l’expodu Jardin Botanique voir deux visions du futur de la planète et de ses végétaux. L’entrée est libre et c’est jusqu’au1 er juillet. //////// La bibliothèque mobile est dans le quartier tous les jeudis matin, rue Serr face au Mégarama.QUARTIERTÉMOIGNAGE(S)“Mon séjour linguistique à l’Alliance françaisede six mois s’est un peu prolongé…Aujourd’hui, je vis à Bordeaux depuis six ans ! Enquelques heures, j’ai quitté les –12 °C finlandaispour la douceur d’un repas en terrasse ! C’esttellement facile aujourd’hui de se déplacer enEurope et de s’intégrer aussi bien socialement queprofessionnellement. Je trouve extraordinaire detravailler tous les jours avec des Anglais, desEspagnols, des Français, des Allemands, tout enrestant chez moi à Bordeaux. Ce n’est passeulement possible grâce aux moyens decommunication modernes, mais aussi grâce à unevolonté politique de favoriser la coopération et leséchanges commerciaux ou culturels. Je souhaiteà tout le monde la même expérience et j’invite tousles Bordelais à s’ouvrir à d’autres pays européenset pourquoi pas visiter la Finlande, le pays desmilliers de lacs et des nuits blanches !”Anu Elijoki, finlandaise,responsable marketingLa maison écocitoyenne mobile a repris la route depuis le 1 er avril, et ce jusqu’au 27 juin. Pour connaître lesdates de son passage dans votre quartier, rendez-vous sur bordeaux.fr ou dans votre mairie de quartier.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


ExpositionsMusiqueOpéraOpéretteThéâtreDanseCinémaRendez-VousTourismeVariétéBordeauxSortirévénementSculptures en villeFort du succès de l’exposition BernardVenet pendant l’été 2007, la Villede Bordeaux propose au public dedécouvrir 12 sculptures monumentalessélectionnées par des experts, quiseront installées entre rive gauche etrive droite. Cette nouvelle présentationurbaine, dédiée cette fois-ci aux artistesBordelais, est l’occasion d’admirerdes œuvres très diverses pendant toutl’été : la gigantesque tête de crocodilede Guillaume Renou dans les jardinsde la mairie, l’étrange stade de foot enpalettes de Romain Di Vozzo au parcBordelais, les poétiques images flottéesd’Emmanuel Penouty et de Laurent Valéraau Jardin public, le gracieux corps-àcorpsde Sandrine Saïah au Musée desArts décoratifs, les paravents en dentellesmétalliques de Nes Allées de Serr, lesfleurs de récupération de Francis Vigueraau jardin Botanique, l’énorme massed'acier de Frank Denon Quai Richelieu,les Méduses de Christophe Conan dansla cour de la mairie, le satellite culturel deJoseph Da Silva au-dessus de l’esplanadede la Cité Mondiale, les encadrés subtilsd’Oriane Danel Place de la Bourse et lesinstallations impromptues de pingouinsguerriers de Dalila Rose Boilazur.musiqueQuatuors à BordeauxRencontreseuropéennes demusique de chambreAcadémie de quatuorà cordes.Festivaldédié à la musique dechambre, Quatuors àBordeaux propose aupublic d’assister à denombreux concerts etmaster classes dans leslieux emblématiquesde Bordeaux. Leprogramme complet surwww.quatuorabordeaux.com18 au 26/05OPÉRA NATIONALDE BORDEAUX05.56.00.85.95Concerts en baladeMusiciens de l’ONBAWolf-Ferrari, Hindemith,BachGrand Théâtre 3/05 (11h)ConcertssymphoniquesSchumann, Weber,Mendelssohn. ONBAJérémie Rhorer, dir.Martin Frost, clarinetteGrand Théâtre6, 7/05 (20h)Sciarrino, Schumann,BeethovenONBA. K. Ryan, dir.Pietro de Maria, pianoGrand Théâtre 14, 15/05 (20h)Bartok, Dalbavie,SchumannONBA. K. Ryan, dir.Samuel Coles, flûtePalais des Sports27, 28/05 (20h)Midis musicauxHeidi Melton, sopranoS. Brunet, mezzo-sopranoGrand Théâtre 15/05 (12h30)GOETHE INSTITUT35 cours de Verdun05.56.48.42.60La flûte enchantée -Un examenL'excellent contre-ténorDaniel Gloger interprèteles personnagesde l'Opéra. ThaliasKompagnons, unedes meilleurescompagnies allemandesde marionnettes etl'Ensemble Kontraste,un remarquableensemble de musiciens,savent interpréter uneadaptation réussie de laFlûte enchantée, poétiqueet drôle.Théâtre Fémina19 et 20/05 (20h)PROXIMA CENTAURI27 rue Fieffé - 05.57.95.71.52OPUS 9.2 au TNT :EnsembleDissonanzen(Italie)Œuvres de AlessandraBellino, MichelangeloLupone, Nicola Sani,Giacinto Scelsi, AgostinoDi Scipio, GiancarloTuraccio, KarlheinzStockhausen. Concerten collaboration avecTemp'ora6/05 (20h30)Ensemble ProximaCentauri : La chuteLa chute sous sesaspects symboliqueset physiques à traversdes œuvres clé quicontinuent à influencerla création musicale.7/05 (20h30)CEFEDEM AQUITAINE19, Rue Monthyon05.56.91.27.37MusiquescontemporainesL’immersiondans les langagescontemporains,sous la conduite del’ensemble ProximaCentauri, donnera lieuà une représentationspectaculaire, mise enespace et en lumière,dans le cadre de l’opus9.2 de Proxima au TNT.Succédant à l’ensembleitalien Dissonanzen, leconcert des étudiantsse mue en une belleoccasion d’être aucœur du dispositifscénique, pour servir lerépertoire des créateursd’aujourd’hui.TNT 6/05 (22h)POLIFONIAÉLIANE LAVAIL05.56.86.85.94www.polifoniael.orgConcert fraternitéConcert annuel dePolifonia au profit duComité 33 de la LigueContre le Cancer1 re partie : La cantateFraternité de P. Thilloy.Avec M. Lonsdaleet E. PéclardEnsemble Vocald’Aquitaine2 e partie : Requiem de R.Schumanndir. Eliane LavailCathédrale Saint André,place Pey Berland 17/05(16h), 18/05 (20h30)Dès les premiers jours de mai jusqu’au 20 août.Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


48 BORDEAUXSORTIRConcert a capellade la Jeune AcadémieVocale d’AquitaineVivancos, Brahms, Verdi,Poulenc, Marçot…Dir. M. ChavanelEglise Saint-Paul, 20 rue desAyres 25/05 (20h30)ENSEMBLE ORCHESTRALDE BORDEAUX05.56.90.12.89www.eob-bordeaux.frHaydn, Schubert, Holstdir., L. Gaudin-VillardThéâtre Fémina26/05 (20h30)LA RENAISSANCEDE L’ORGUEConcerts à l’AbbatialeSte-CroixRecital d’OrgueGrigny - Couperin - Bach- Rameau par B. Alardtitulaire à l’Église Saint-Louis-en-l’Ile à Paris17/05 (20h30)ÉGLISE ST LOUISDES CHARTRONS51 rue Notre DameVincent Crosnier3/05 (16h)ROCK SCHOOLBARBEY05.56.33.66.00www.rockschool-barbey.comFestival Bordeauxteenage rock # 315/05 (20h)Tremplin SortirC’est la premièreédition du TremplinSortir à destination desjeunes de 14 à 20 anshabitant en Gironde.Cinq groupes seproduiront sur la scènede Barbey devant unjury de professionnels.Le groupe vainqueurremportera uneprogrammation et unstage d'encadrementde trois jours à la RockSchool Barbey.Plus d'infos : 05.56.33.66.1620/05 (14h) entrée libre9 e Printempsdes CinéconcertsDr Jekyll et Mr Hyde /Sleeppers27/05 (21h)MUSIQUES DE NUIT05.56.94.43.43www.musiques-de-nuit.comBeat AssaillantRock School Barbey6/05 (20h30)ESPACE TATRY170 Cours du Médoc05.57.87.05.99Soul Jazz OrchestraArmé de cuivresretentissants, de clavierspoussiéreux, ainsi qued’un arsenal complet depercussions ravageuses,le Soul Jazz Orchestramène l’avant-gardedu groove canadien,grâce à son mélange demusiques funk, soul,jazz, afrobeat, africaineet latine.8/05Tété22/05théâtreTNBASquare Jean Vauthier05.56.33.36.80Safari intimeD’Opéra PagaïL'Observatoire desComportementsHumains d’OpéraPagaï organise unesoirée "portes etfenêtres ouvertes" dansles rues du quartierSainte-Croix, un safariethnologique pourobserver l'être humainen liberté dans sonmilieu naturel. Chaquespectateur est invité àdécouvrir des scènes devie privée, étonnantesou ordinaires, jouéespar des comédiens àl’intérieur même desmaisons prêtées par leshabitants5, 6/05 (de 20h45 à 23h)RicercarMise en scène FrançoisTanguy / Théâtre duRadeauEspace Chapiteau 12, 13,14, 15, 16, 18, 19, 20/05(20h)AugustesPetit Théâtre BaraqueEspace Chapiteau 13, 14,15, 16/05 (22h)Gaff AffMartin Zimmermann &Dimitri de PerrotSalle Jean-Vauthier13, 14, 15, 16/05 (20h)Ermon et Ramonade Rézo GabriadzéUne coproduction TnBAStudio de création 19, 20,22, 23, 26, 27, 28, 29, 30/05(20h)Le marin d’eau douceDe Joël JouanneauSalle Jean-Vauthier 26/05(20h)TNT226 boulevard Albert Premier05.56.85.82.81Les étonnistesSur une provocationde S. Aubin. Auteurs,concepteurs,interprètes : S. Aubin, P.Houbin, C. Huysman, P.MeunierQuatre auteurs issus duthéâtre, de l’écriture, desarts chorégraphiqueset visuels qui ont encommun la diversitéde parcours artistiquesqui joignent le gesteà la parole invententici une performancevisuelle et verbale quiplonge les spectateurs aucœur d’une expérienceesthétique qui,précisément, interrogel’expérience esthétique.14, 15, 16/05 (20h30)POQUELIN THÉÂTRE52 rue de Nuits06.87.54.96.05 / 05.56.51.15.16Les mots du mardi5/05 (20h30)THÉÂTREDES SALINIÈRES4 rue Buhan / 05.56.48.86.86www.theatre-des-salinieres.comNuméroComplémentaireDe Jean Marie ChevretM.e.s : Frédéric Bouchet8, 9, 14, 15, 16, 17, 22, 23,29/05 (20h30), 17/05 (15h)La MarmailleImproviseSpectacled’improvisation11, 25/05 (20h30)Deux sur la balançoireDe W. GibsonAdapt. J.-L. DabadieM.e.s. M. CahuzacCette histoire si drôle etsi bouleversante se passeà New York dans lesannées 60. Jerry, avocat,rencontre par hasardClara, danseuse. Tout lessépare, tout est contreeux, sauf eux.15, 16/05 (21h), 17/05 (15h)La farcede Maître PathelinAnonyme du XV e siècle.Adapt. et m.e.s. : A. Joucla.Avec : L. Charollais,L. Rapaport, A. Joucla,D. Goujon26/05 (21h)THÉÂTRE FÉMINA10 rue de Grassi / 05 56 52 45 19Croque MonsieurIsabelle Mergault faitrenaître Coco Baisos,veuve et milliardaireruinée, bien décidéeà recouvrer mari etfortune en 24h. Autourd'Isabelle, une dizainede comédiens tousreconnus pour leur sensaigu de la comédie et leurplaisir de partager unejubilation commune.13/05 (20h30)Gérald DahanGérald Dahan nousprésente son nouveaushow mis en scène sousla forme d'une revuede presse traitant desfaits marquants del'actualité de l'année, àtravers une cinquantained'imitations.28/05 (20h30)CAFÉ THÉÂTREDES BEAUX ARTS2 rue des beaux-arts05.56.94.31.31Chaud divande et par Loïc RojouanBrinqueballé entreréférences du passé,modèles du présentet rêves du futur, uneseule issue : le divan deson psy. Ainsi, Camillenous entraîne dans lefeu d’artifice délirantdes personnagesqui jalonnent sa vie,joyeusement partagéen quatre tableaux : lafamille, les femmes, laprogéniture et le boulot.14 au 30/05L’hiver sous la tableFlorence Michalon, charmante traductricedésargentée, loue le dessous de sa table àDragomir, un cordonnier émigré d’Europecentrale qui en fait son atelier et domicile.Cette subite proximité génère un quotidienincongru et intime, le jeune homme n’étantpas insensible aux charmes de la demoiselle.Une amie de Florence, Raymonde,observe d’un œil agacé la naissance decette surprenante idylle qu’un bruyantcousin de Dragomir, Gritzka, trouble joyeusement.Marc Thyl, l’éditeur pour lequeltravaille Florence, essaie vainement de séduirela jeune femme. Dragomir retournechez lui et devient styliste, Gritzka connaîtla gloire grâce à ses talents de violoniste.Ils viennent pourtant retrouver Florence,qui continue à vivoter de ses traductionset qui prend enfi n conscience de sonamour pour Dragomir.D’une grande originalité,légère malgré le thème grave del’immigration, cette pièce est une vraieréussite.De Roland Topor, mise en scène de Nicole Tajan-LucasThéâtre l’œil-La Lucarne49 rue Carpenteyre - 05 56 92 25 0614, 15, 16, 20, 21, 22, 23, 27, 28, 29, 30/05 (20h30),24/05 (15h30)Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


BORDEAUXSORTIR49MC2A / PORTE4444 rue du Faubourg des Artsmigrationsculturelles@wanadoo.frLe destindu clandestinde et avec par DjibrilGoudiaby. Cie Bou-SaanaLa pièce travaille contrel’asservissement del’humanité ; témoignedes hommes et deleur capacité à trouverla force de se refaireune autre vie plutôtque de souffrir poursimplement survivre,la force de prendre lerisque d’avancer, la forced’inventer.Glob Théâtre9/05 (15h et 19h)PETIT THÉÂTRE8-10 rue du Faubourg des Artsréservation 05.56.51.04.73Quand on ne sait pasparler aux femmeson ne sait pas parlerà la vieCie théâtrale Du Mirailde J.-P. Gauffre, m.e.s.N. Haegel. C’est unhomme. Il n’a ni nom,ni profession, à peine unâge. Mais il est pourvud’un passé qu’il trimballecomme un boulet et quipourrait le conduire àl’irréparable. Prenant lespectateur à témoin deses galères, il tente de sereconstruire sur scènepar la parole, cette parolequi lui a tant fait défautlorsqu’il s’agissait deconquérir le cœur desfemmes…Jusqu’au 27/06HALLEDES CHARTRONSrue Sicard - 05.56.44.01.58Matchd’improvisationthéâtraleAvec les Restons Calme !(Dans la dignité)rens : 0628228517www.restonscalme.com1, 2/05 (20h30)THÉÂTREDU PONT TOURNANT13 rue Charlevoix de Villers05.56.11.06.11Ligne B, tram de laculture. Si vous venez entram, ticket retour offertL’impératif présentDe Michel TrembalyCie Les Labyrinthesm.e.s. Gérard David13 au 16/05 (20h30)La MondinaDe Joan Giraud d’AstrosEn co-production avecGascon Lanas, Cie CKCm.e.s. D. Commet etE. Jacquet. Pièce enoccitan sous-titréefrancais22, 23/05 (20h30)Pièces de guerreRouge Noiret ignorantd’Edward Bondm.e.s. : J.-S. Souchaud etC. Amiano.Avec M. feret,J. Guinjard, C. Laplante,M Ly, A Neraudau,D. Serrano, J. Seurin.25 au 27/05 (20h30)Les PrécieusesRidiculesDe Molière. Cie du Théâtredu Pont Tournant, m.e.s.S. Alvarez28 au 30/05 (20h30)GLOB THÉÂTRE69-77 rue Joséphine05.56.69.06.66www.globtheatre.netVue d'là HautDe H. Bonnithon /création. Cie ApsarasThéâtre4, 5, 6, 11, 12, 13/05 (20h)L’ŒIL - LA LUCARNE49 rue Carpenteyre05.56.92.25.06Nous avons toutela mort pour mourirDe et m.e.s. Fanny ParraCie Carton PâteChercher la lumière…la lumière au milieud’un vide où se mêlentmurmures et pleurs.Tous s’écoutent, seracontent, se cherchentdans un éternelrecommencement…6, 7, 8, 9/05 (20h30),10/05 (15h30)LA BOITE À JOUER50 rue Lombard / 05.56.50.37.37Théâtre jeune public -semaine grenadineLe Gardeurde silencesCie Au cœur du mondePépé Séraphin c’estpas un ange. Il a pasmal baroudé vu sonmétier. Bruiteur. Alorsaujourd’hui commeses jambes l’ont lâché,il regarde sa petite fillefaire des claquetteset écoute avec elleles bandes qu’il aconservées.Salle 1, 13 et 16/05 (15h)L’insticonteurde et avec J. Martinm.e.s. de C. AndralUn vieil instituteur,quelque peu décalé vêtud’une blouse grise etgrosses lunettes vientfaire la classe de façonpeu conventionnelle…àpartir de 6 ansSalle 2, 13 et 16/05 (15h)Barbe bleueattendra son tour28/05 au 13/06 (21h)SALLE ARTISSE29 rue Ausone / 05 56 92 04 20Mais qu'est ce que tufais ? La légendedes 10 Géants...Cie Fabulle. Unecomédie musicale quiraconte comment sontapparus les mers etles océans... C’est uneadaptation très libred'un conte du Sahel, unehistoire rocambolesqueet captivante, pleined'humour et de poésie,sur fond de Rumba,de zouk, de rap et dereggae...16/05 (16h30)Veux-tu monterdans mon bateau ?Cie FabulleD'après les Fabulettesd'Anne Sylvestre20/05 (15h)Antisolocontrebasse-ordinateurAntisolo aurait voulu êtreprésentateur météo surune chaîne hertzienne.Il se retrouve hommeorchestredans un solode contrebasse avec unordinateur explorantun univers rockinstrumental à base decordes langoureuses.21/05 (20h)muséeCAPCMusée d’art contemporainEntrepôt Lainé - 7 rue Ferrère05.56.00.81.50Jean-Luc Blanc,Opéra RockÀ l'occasion de sapremière rétrospective,Jean-Luc Blanc présentela majeure partie de sesdessins et tableaux en lesjuxtaposant à d'autresqui "habitent" son esprit.Et pour optimiser leseffets inhérents à detels rapprochements,l'exposition est articuléeselon certains principesscénographiques etesthétiques de l'opérarock, une manièreinédite et stimulante depenser la rétrospective.Jusqu’au 14/06Trahison (Collection)Accrochage de lacollection qui privilégieles œuvres récemmentacquises ou mises endépôt au CAPC.Jusqu'au 7/0945°50'54N/0°34'19WRustha Luna Pozzi-EscotProgramme destiné àl'accompagnement dejeunes artistes dans laréalisation d'un nouveauprojet.www.rusthaluna.comJusqu’au 14/06Heimo ZobernigPrenant son origine dans une critiquede l'abstraction, les oeuvres d’HeimoZobernig mettent à l’épreuve, dans lescontextes les plus variés, les formes issuesdu modernisme abstrait. L’interventionqu’il propose pour la nef du CAPCse joue de la symétrie de l’architectureet propose un dispositif rendant celle-ciplus complexe. Cette exposition est lapremière exposition personnelle en Francede l’artiste autrichien né en 1958 et connude la scène internationale. Elle s’inscritdans la tradition de projets in situ pour lanef du musée.CAPC - 05.56.00.81.5016/05 au 16/08Vernissage le 16/05 pour la Nuit des musées (20h)Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


50 BORDEAUXSORTIRMUSÉE D’AQUITAINE20 cours Pasteur05.56.01.51.00musaq@mairie-bordeaux.frCollectionspermanentes :Bordeaux, lecommerce atlantiqueet l’esclavage.En parallèle de lacommémorationnationale de l’abolitionde l’esclavage dimanche10 mai à Bordeaux,le Musée d’Aquitainecrée l’événement avecl’ouverture le mêmejour, d’un nouvelespace permanent de4 nouvelles salles sur750 m 2 , consacrées authème « Bordeaux, lecommerce atlantique etl’esclavage ».10/05Sud Ouest à la UneDans le cadre de la 20 esemaine de la presse etdes médias dans l’école,l’exposition retracesoixante quatre annéesd’histoire du journalSud Ouest, à travers lesUnes qui ont marquéla mémoire collective.L’exposition proposeégalement une analysedes enjeux de la presseécrite pour conserver sonlectorat, face au défi dumultimédia.Jusqu’au 14/06ColloqueinternationalSecondes rencontresatlantique13 au 16/05Nuit des muséesProjectionsdocumentaires« Patrimoine et mémoirede l’esclavage et de latraite ».16/05MUSÉEDES ARTS-DECORATIFS39 rue Bouffard / 05.56.10.14.00musad@mairie-bordeaux.frCollectionpermanenteLe magnifique Hôtel deLalande présente dansune série de suite dessalons lambrissés quiont souvent conservéleur décor d’époque,peintures, gravures,miniatures, sculptures,mobilier, céramique,verrerie et orfèvrerie,essentiellementd’origine française, etplus particulièrementd’origine bordelaise duXVIIe et du XIXe siècle.Le musée conserveaussi des collectionsantérieures au XVIII esiècle ainsi que des objetsdu XX e siècle.La Nuit des muséesLumière, musique etcristal de bohème16/05MUSÉEDES BEAUX-ARTS20 cours d’Albret05.56.10.20.56musbx@mairie-bordeaux.frCollectionparticulièreLe goût d'un amateurbordelaisEn 2005, R. Coustet,professeur éméritede l’Université Bx3, amateur éclairébordelais, a mis en dépôtau musée des beauxarts,une collection dedessins, de tableaux et desculptures et, au muséedes arts décoratifs, unensemble de céramiqueset de verreries.En l’espace d’unecinquantaine d’années,ce collectionneur érudita rassemblé au fil des ansune impressionnantesélection d’oeuvres allantdu XVIII e au XX e siècle.Expo présentée en deuxpartiesJusqu’au 3/05 (XVIII e -XIX e ),16/05 - 27/09 (XIX e -XX e )La Nuit des muséesConcert - Chants desports et pays étrangers(21h)Présentation del’exposition Collectionparticulière (21h30)Diffusion du film réaliséautour de l’œuvre deJ. Bassono « Le Sacrificede Noé après la sortie del’arche » (18h à minuit)16/05Sur les quaisPort, docks etdockers 1860-1940.L’exposition s’attacheà explorer l’imaginaireportuaire à travers leregard des artistes lesplus novateurs du XIX eet du XX e siècle. Lieux devie, de travail, d’échange,de passage mais ausside rupture soumis auxgrandes mutationséconomiques de cettepériode, les ports captentl’attention et fédèrentle regard des avantgardesartistiques. Leréalisme, le Naturalisme,l’impressionnisme,le Fauvisme,l’Expressionnisme, leCubisme… s’approprientce riche répertoire deformes, de couleurs etd’émotions.Jusqu’au 14/06MUSEUM D’HISTOIRENATURELLEJardin public05.56.48.29.86museum@mairie-bordeaux.frEn raison de sarénovation, le Muséumferme pour 4 ans detravaux. Il reste ouvertpour les groupesscolaires et groupesd'adultes jusqu'à fin juin2009. Parallèlement,jusqu'à sa réouverture,l'opération Le Muséumchez vous propose auxécoles, centres de loisirset médiathèques derecevoir la visite d'unanimateur avec unesélection de spécimensdes collections. Desjournées d'information,des conférences, desexpositions hors lesmurs seront égalementorganisées.MUSÉE NATIONALDES DOUANES1 place de la Bourse05.56.48.82.82Nuit des musées -Nuit de lacontrebandePour cette soirée, leMusée emprunte leschemins de traversepour suivre les tracescinématographiquesdes contrebandiers.Véritable salle obscure,le musée devient pour lanuit l’antre de l’Aubergede la Jamaïque ou desContrebandiers deMoonfleet.16/0525 annéesd’acquisitionsEn 2009, le Muséenational des douanesfête ses 25 ans ! Cetanniversaire estl’occasion de parcourirces collectionsétonnantes etinattendues, à traversune exposition quimet en scène 25 petitsobjets porteurs de sens,témoins symboliquesde ces annéesd’enrichissement.Jusqu’au 27/09exposBASE SOUS MARINEBoulevard Alfred Daney -05.56.11.11.50mardi au dimanche inclus,14h - 18hÀ corps découvertL’exposition est le fruitd’une recherche, d’uncheminement partagépar deux artistes. Ellemet en relation le travailsculptural de RobertKeramsi et les peinturesd’Alain Bergeon. Lacondition humaineest au centre de leurspréoccupations. Ilsexploitent des thèmessemblables : la solitude,l’amour, l’errance, ledoute… Ils nous invitentà voir la fragilité de nosémotions.5/05 au 5/07ARC-EN-RÊVECentre d’Architecture7 rue Ferrère / 05.56.52.78.36www.arcenreve.comCafé de l’architecture#03 / sur la rive droiteEn partenariat avec SudOuest12/05 (18h30 à 20h)Tania Conckoarchitecte & urbanisteLe domaine universitairede BordeauxCité Yves-Farges, BèglesJusqu'au 14/06FRAC COLLECTIONAQUITAINEQuai A. Lalande / 05.56.24.71.36www.frac-aquitaine.netHeidi au pays deMartin KippenbergerHeidi au pays de MartinKippenberger est uneexposition collectiveconçue dans le cadre dujumelage entre la régionAquitaine et le Landde Hesse. Ce projet faitsuite à une présentationdes œuvres du FracAquitaine à Darmstadten 2006 et organiséepar P. Joch, directeur dela Kunsthalle. Il revientaujourd’hui au FracAquitaine pour présenterla scène artistiquehessoise, en partant dela figure singulière deM. Kippenberger et dupersonnage de Heidi.28/05 au 4/09GALERIE D.X10 place des Quinconces05.56.23.35.20www.galeriedx.comCédric BouteillerTransparencesUrbainesArtiste peintrecontemporain qui nouslivre son regard sur lemonde. Assemblantdifférentes images queson subconscient amatérialisé, il nous faitdécouvrir la ville sous unaspect visionnaire : lesimmeubles New-yorkaissont mélangés à desprofils féminins entrevus,des souvenirs qu'il embellitpour vous montrer sonunivers retranscrit.jusqu’au 31/05HALLEDES CHARTRONSrue Sicard - 05.56.44.01.58Le petit festivalconcerts - Musiques àcroquerRenseignement : 05.56.79.39.5612 au 14/05Les créations du SCRIMEAssociation OctandreRenseignement : 06.80.32.93.8627, 28/05RencontrePoésies, Littérature etpratique culturelleAssociation Culturelledu Marché des Chartronsrens : 05.56.52.76.92www.davidcapes.com29/05MC2A / PORTE4444 rue du Faubourg des Artsmigrationsculturelles@wanadoo.frAller simple7 au 30/05ESPACE 2929 rue Fernand MarinLorenzo Chiffoleau12/05 au 7/06MAISONDE L’ARCHITECTURE308 avenue ThiersArchitectures +ArchitectesPour honorer son nouvelespace scénographique,inauguré en marsdernier, la maison del'architecture offreune carte blanche auxarchitectes d'Aquitaineen leur permettant deprésenter librement unprojet représentatif deleur travail et/ou de leurdémarche.Jusqu’au 29/05ESPACE ST RÉMI6 rue Jouannet / 05.56.44.01.58Exposition -Collectif d'artistesÀ l'occasion de la journéenationale de l'abolitionde l'esclavage4 au 14/05Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


BORDEAUXSORTIR51Alexandre Chemetoff& associés architectes,paysagistes, ParisSituations construites. La grande expositionde l’été d’arc en rêve est consacrée autravail de l’agence d’Alexandre Chemetoff.Grand Prix de l’Urbanisme en 2000, ilpratique les métiers du paysage de l’urbanismeet de l’architecture, avec uneapproche sensible et originale dans toutesses réalisations. Enseignant à l’Écoledu Paysage de Versailles, puis à l’écoled’architecture de Paris-Tolbiac et à l’institutd’architecture de l’université de Genève, ilexerce une activité indépendante depuis1975 et crée, son agence, le Bureau desPaysages à Gentilly, en 1983. L’expositionpropose d’explorer des façons dedévelopper des projets, une méthode detravail attentive au monde, soucieuse descontextes et une recherche de l’économietant financière, que constructive. La visites’organise autour des échanges fi lmésd’AlexandreChemetoffavec despersonnalitésissuesde différentsdomaineslors de visitesde projetsréalisés ouen cours deréalisationArc en rêve centre d’architecture,7 rue Ferrère, du 28/05 au 18/10ouverture et conférence le 28/05 à 18hExposition peintures& sculptures18° Salon peintures etsculptures. Lions ClubBordeaux AquitaineRenseignement : 05.56.66.16.7715 au 26/05SALLECAPITULAIRE MABLY05.56.44.01.58Parfum de femmeArtisanat coréenAssociation des CoréensRésidant à BordeauxRenseignement : 05.56.98.64.82www.Cafe.daum.net/bordeauxkoreana1 er au 8/05Vente aux enchèresau bénéfice des œuvresde la Ligue contre leCancerRenseignement : 05.56.94.76.4111/05Peintres sur porcelainerens : 05.57.87.07.4915 au 17/05Master classesQuatuors à BordeauxDirection, ProfesseurE. Feltz. Quatuorsinvités : Calina, Voce,Collegium….www.quatuorabordeaux.fr20 au 23/05ARCHIVESMUNICIPALES71, rue du LoupCamille Jullianà BordeauxÀ l'occasion du150 e anniversaire de lanaissance de ce grandsavant, les Archivesmunicipales proposentune sélection dedocuments, lettres,photographies etpublications, quirappellent ce que fut lapartie bordelaise de sacarrière d'archéologue etd'historien de l'Antiquité,entre 1884 et 1905.Hall des Archives municipalesjusqu’au 12/06CAP SCIENCESHangar 2005.56.01.07.07Nanomondes, au cœurde l'infiniment petitInvisibles, mystérieuxet intrigants ; lesnanomondes stimulentpeurs et fantasmes.Entrez dans le mondedes atomes et desmolécules, mondede l'infiniment petitoù l'on travaille à uneéchelle 30 000 fois pluspetite que l’épaisseurd'un cheveu ! Films,quiz, manipulations,jeux, images ... pourmieux comprendreet expérimenter, lesnanomondes. Uneexploration inédite,ludique et interactive surl’infiniment petit !jusqu’à janvier 2010Les dimanchesde la scienceA la découvertedu commerceéquitableProgramme de laQuinzaine du commerceéquitable3/05Mission PolaireEmbarquez pour unvoyage inoubliableaux pôles !Au cœur despréoccupationsactuelles, les pôlesfascinent depuistoujours. Terres du boutdu monde, les hommesont bravé les élémentspour les explorer.Découvrez l’Arctiqueet l’Antarctique, leurfaune, leur flore, et lestravaux des scientifiquesréalisés dans ces milieuxhostiles.Plateforme jusqu’au 31/05Activitéspour les enfantsPetit carré des 3-6 ansYouplaboum ton corpsLa fête foraine s'installedans le petit carré des3-6 ans à Cap sciences…Avec de très nombreusesattractions, Youplaboumton corps propose unedécouverte ludique ducorps.jusqu’au 13/09JARDIN BOTANIQUEEsplanade Linné / 05.56.52.18.77(Entrée libre) - Sorties etconférences Oïkos05.56.52.18.77La Nuit des MuséesOuverture exceptionnelledes serres et sallesd'exposition jusqu'à 23h.Visite commentée à 21h,rdv à l'accueil du JardinBotanique.Gratuit et sans réservation,16/05Visite guidéedu jardin et des serresRDV Quai de Queyries17/05 (10h)Photo-phylleIl y a vingt ans, l'EspoirPessacais organise unconcours annuel dephotographes amateurs,qui en 2003 deviendraun salon international.Instants fugacesimmortalisés aux quatrecoins du monde, levisiteur découvrira toutela splendeur du mondevégétal et la richesse queles plantes offrent auxhommes.Jusqu’au 24/05 (11h à 18h)sauf lundi et jours fériésExpositionÉcocitoyens !Écocitoyennes !Une exposition autour duthème du développementdurable basée surle végétal et sur desexemples régionauxdestinée aux adultes etaux enfants.Visite guidée sur réservationJusqu’en juillet - entrée libreTHÉÂTREDU PONT TOURNANT13 rue Charlevoix de Villers05.56.11.06.11Ligne B, tram de laculture. Si vous venez entram, ticket retour offertBordeaux magazine / 364 / mai 2009


BORDEAUX52SORTIRAnne JalevskiCérémonies secrètesAnne Jalevski ressentl’étrangeté du modeet le communique surses toiles. L’onirismeest son royaume. La vierêvée supplée à la viemanquée et la complète.La Nudité des êtresrenvoie à notre proprenudité face au réel. Maisle peintre aime habillerles songes.Jusqu’au 16/05BijouxEliane Lavail élargit soninspiration artistique etnous conduit, à traversses créations « MaguyBilato », de la musiqueaux bijoux avec le mêmedésir : « no limit » destyle, de technique ou dematière.19/05 au 3/07Stéphane Bidouze« Impossible de collerles deux yeux en mêmetemps dans le viseurd’un appareil photo. Jesuis donc un cyclope, uncadreur, un coupeur, unvoleur, un mixeur, uneespèce de cuisinier. Unde mes thèmes favoris :la Nature, un immenserestaurant ! »19/05 au 3/07rendezvousQUARTIER BACALANFestival NomadesTout le quartierBacalan célèbrera laculture et les musiquesnomades, autour denombreuses animationsdans les différentslieux implantésvolontairement aucœur du quartier. Desconcerts de flamenco,jazz manouche etmusique tzigane sontprévus salle du Pointdu Jour Pierre Tachouet également sous ungrand chapiteau.Tous les renseignements sontdisponibles au 05 56 11 06 11ou 05 56 50 85 605 au 9/05PLACE PEY BERLANDBordeaux fêtel’EuropeTemps fort de lasemaine dédiée àl’Europe, Bordeauxfête l’Europe sur laplace Pey Berland enaccueillant de nombreuxstands pendant touteune journée ponctuéed’animations culturelleset ludiques.6/05OPÉRA NATIONALDE BORDEAUXTous à l’opéra !Une journée PortesOuvertes où le publicsera plongé au cœurde la vie artistique ettechnique de l’opéra.Pleins feux sur lesmétiers de l’ombre quifont vivre, chaque soir,la magie du spectaclevivant : costumiers,décorateurs, métiers duson et lumière, …9/05VILLA PRIMROSETournoi de tennisBNP Paribas Primrose11 au 17/05PARCDES EXPOSITIONSFoire Internationalede BordeauxPour son édition 2009,la Foire Internationalede Bordeaux célèbrerases 40 ans passés dansle quartier du Lac.Pour souffler ces 40bougies, elle offrira àses visiteurs une éditionmémorable marquéepar une expositionanniversaire à la mesurede l’événement !16 au 25/05GOLFDE BORDEAUX LACOpen de Golfinternational18 au 24/05HANGAR 144 e week-enddes grands amateurswww.wga-ugcb.com16 et 17/05CASINO DE BORDEAUXÉlectionde Miss Bordeaux14/05HALLEDES CHARTRONS05.56.44.01.58Marathon de l’ArtConcerts, expositions,danse5/05 (18h)Bordeaux « Di’VINNect’ART »Exposition, musique etdégustation6/05 (19h)MAISON DU JARDINIERParc Rivière / 05.56.10.32.75Bernard le JardinierAtelier jardinage(14h-17h)Conseils mercredi (14h-16h)PLACEDES QUINCONCESChangement d'èreLe Festival duDéveloppmeent Durablewww.changementdere.comDu 5 au 7 juinciné9 e Printempsdes CinéconcertsPour cette nouvelleédition, le public pourraredécouvrir en musiqueles grands films ducinéma muet, à travers13 événements dans11 lieux de la ville.www.jeanvigo.com / 05.56.44.35.17INSTITUT CERVANTES57 cours de l’Intendance05.57.14.26.11Planta cuartaDe Antonio Mercero(2002) - 100 mn. ConJuan José Ballesta,Luis Ángel Priego,Gorka Moreno, MarcoMartínez. À l’étage detraumatologie d'unhôpital, vivent desadolescents d'unequinzaine d'années quiont décidé de surmonterleur condition demalades et de rendre leurséjour le plus agréablepossible. Par leur gaîtéet leur bonne humeur,Miguel Angel, Izán, Daniet Jorge continuent leurvie dans leur petit mondedirigé par les hommeset les femmes en blouseblanche. L'amitié joueun rôle important dansl'adolescence, surtoutlorsque ces années sontvécues en pyjama entrequatre murs.14/05 (14h30 et 19h30)Óperas Primeras :el nuevo cine español2 e partieVersion originale soustitréeen anglaisÀ l’Institut Cervantes –Entrée libreSuite et fin de ladeuxième édition de« Óperas primeras »initiée au premiertrimestre 2009 quiprésente les premierslongs-métrages dejeunes réalisateursespagnols des années2000.¿Por qué se frotanlas patitas ?De Álvaro Begines, 2006.97 mn11/05 (18h)La línea rectaDe José María Orbe,2006. 95 mn.25/05 (18h)BASE SOUS MARINEBoulevard Alfred Daney05.56.11.11.50mardi au dimanche inclus,14h - 18h9 e Printempsdes CinéconcertsLa Terre d'AleksandreDovjenko (1930, 75')Musique : Cie Sphota(jazz)28/05 (22h)HALLEDES CHARTRONS05.56.44.01.589 e Printempsdes CinéconcertsDr Jekyll et Mr Hyde /Sleepersrenseignement : 05 56 44 35 1719/05 (21h30)MUSÉE D’AQUITAINE05.56.10.51.00Mémoires en imagesDésobéir, AristideDe Sousa MendesDe Joël Santoni,2008, 1h40En juin 40, plus de 30000 personnes purentéchapper à la barbarienazie grâce à unhomme seul, bravant sahiérarchie et les ordresdu dictateur Salazar. Cethomme est Aristide DeSousa Mendes, consul duPortugal.7/05 (18h)Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


BORDEAUXSORTIR53SALLECAPITULAIRE MABLY05.56.44.01.589 e Printempsdes Cinéconcerts2 films de Buster Keaton/ Les fils de Teuhpu(fanfare ska)29/05 (21h30)IntégraleGeorges Méliès /Quatuor à cordes25/05 au 5/06 (18h30)danseMOLIÈRESCÈNE D’AQUITAINE33 rue du temple05.56.01.45.66Portraits idiotsCie Robinsonm.e.s. Claire Le MichelAvec : Claude Magne etRichard Cayre, danseurschorégraphesen résidence jusqu’au 7/05Un voyage de troissemaines au Vietnamen juin 2008 pourrencontrer les ethnies demontagne et des artistesà Hanoï constitue lepoint de départ du projetde création de ClaudeMagne envisagée àl’automne 2009. Lapremière étape consisteen la réalisation d’unfilm qui servira desupport à la créationd’une œuvre scéniquequi ambitionne deremettre en cause laforme spectaculaireen s’appuyant sur lecourant esthétique del’idiotie. La compagnieRobinson souhaite ainsirompre avec son savoirfaire et prendre le risquede l’errance hors lessentiers battus, autour dequatre pôles artistiques :la danse, l’imagefilmée, la musique et ladramaturgie.6/05 (18h30)Assez !avec J. Martin et L.Cornetti en résidencedu 18 au 29 mai. Ilaffectionne le burlesquemusical, elle danse. Leursingulière rencontreprendra appui surl’ouvrage de MichelFoucault, Surveiller etpunir, en s’interrogeantsur le processusd’intériorisation dupouvoir. Si le propos seveut sérieux, la formesera humoristique,décalée, absurde.28/05 (18h30)tourismeOFFICE DU TOURISME12 cours du XXX Juillet05.56.00.66.00www.bordeaux-tourisme.com(Sur réservation)Laissez-vous conterla ville :(14h30)Le renouveaudes quaisRV lundi Fontaine des 3grâces, place de la BourseGrosse Cloche, rue St JamesDe la cathédraleSt André à l’égliseSte EulalieRV mardi portail nord de lacathédraleBordeaux antiqueRV jeudi Palais Gallien, ruedu Dr Albert BarraudDe la porte Cailhauà la flèche St MichelRV vendredi BordeauxMonumental, 28 rue desargentiersL’ancien asileChâteau-Picon3/05 (15h)Le Tourismede découverteéconomiqueVisite du centre decaféologie« destination café »7/05 (9h)« destination thé »14/05 (14h)Visitedes installationsdu Port Autonome15/05 (14h)Bordeaux vudes coteaux… à véloCircuit de 20km.17/05 (11h). Amener sonvélo et son pique-nique.L’Histoire…« en douceurs »Des Rois louis XIIIet Louis XIV auxreligieuses, en passantpar les gens du peuple,découvrez comment lesdouceurs ont toujoursponctué agréablementl’Histoire.13/05 (10h30)Bordeauxau fil de l’eauVisite commentée descélèbres façades deBordeaux classées aupatrimoine mondial del’Unesco à bord de lapéniche Burdigala.3/05 (15h30)Bordeaux PatrimoineMondial Unescoen car cabrioletVisite guidée dans lepérimètre inscrit aupatrimoine mondial parl’Unesco.Les mercredis, vendrediset samedis à 21h.Des années 50à l’architecturecontemporaineItinéraire commenté àbord d’un car cabrioletsur l’architecturecontemporaine.29/05 (14h30), en collaborationavec Arc-en-RêveBORDEAUXMONUMENTAL28 rue des Argentiers05 56 48 04 24Les contes etlégendesVisite spectacleRV Bordeaux Monumental3/05 (15h)Rallye insoliteet secret n° 4 :"les Chartrons :l'ancien quartierdu vin à Bordeaux"RV Bordeaux Monumental17 et 31/05 (14h30)ASSOCIATIONARS ET FIDES05.57.22.10.64arsetfides@hotmail.comVisites gratuitesdes églisesCathédrale St André /Eglise Notre Dame /Basilique St SeurinEglise St Bruno / Eglise StPaul - Les Dominicains /Eglise St PierreBasilique St Michel /Eglise St Louis desChartrons /Abbatiale Ste CroixvariétésPATINOIRE MÉRIADECK05.56.48.26.26 / 05.57.81.43.70www.boxoffice.frTryo1/05 (20h30)Lenny Kravitz14/05 (20h)CASINO BARRIERE05.56.69.49.00www.lucienbarriere.comSalif KeitaChanteur malien quiintègre ses racinesmusicales d'Afrique del'Ouest ainsi que dessonorités rock, soul etdes rythmes afrocubains.6/05 (20h30)Rhoda ScottRhoda Scott possèdeune grande sensibilitéinstrumentale et vocale.Elle mélange aisémentjazz, gospel et blues.11/05 (20h30)Noelle Perna28/05 (20h30)lyriqueHALLEDES CHARTRONSrue Sicard - 05.56.44.01.58Junko Saïto CattelainJeune chanteuse lyriqueTannhäuserNouvelle production de Richard Wagner.Inspirée de légendes médiévales, cettefresque romantique créée en 1845 illustrele génie du jeune Richard Wagner. Au-delàdu souffle fascinant qui se dégage de lapartition, et ce dès l’ouverture, le compositeurfait un usage envoûtant des fameuxleitmotive. De cette littérature musicaleunique, mêlant mysticisme et fantastique,se dégage la passionamoureuse des deuxhéros, Tannhäuser etElisabeth, ainsi qu’unthème qui hantera lethéâtre wagnérien : larédemption par l’amour.Mise en scène, Jean-Claude Berutti. Direction musicale,Klaus Weise. Décors, Rudy Sabounghi. Costumes,Colette Huchard. Lumières, Laurent Castaingt.Orchestre National Bordeaux Aquitaine - Choeur de l’OpéraNational de Bordeaux - Grand Théâtre4, 8, 12, 16/05 (19h30), 10/05 (15h)soprano, elle seraaccompagnée au pianopar Francoise Larrat.Renseignement : 05.56.90.00.1111/05 (20h30)Bordeaux magazine / 364 / mai 2009


54EXPRESSIONS DES ÉLUSEXPRESSIONSGROUPE VERTLe marché Victor-Hugo ne doit pas disparaître !La qualité de vie dans nos quartiers dépend largement de laprésence de services et commerces de proximité. Les marchéscouverts, notamment, jouent un rôle essentiel en proposantquotidiennement des produits frais et en étant un lieu derencontre favorisant le lien social entre les habitants. À cetégard, la redynamisation du marché Victor-Hugo nous paraîtdevoir être encouragée par la municipalité car elle s’inscritparfaitement dans la politique menée, via InCité notamment,pour le retour des familles dans le cœur de ville.Les commerçants l’ont bien compris. En 2003, ils ontdemandé que la halle soit rendue plus attractive dans le cadredu réaménagement du cours Victor-Hugo, mais ils n’ont,hélas, pas été entendus. En décembre 2005, ils ont envoyé àla mairie un projet de rénovation proposant, entre autres, laréouverture du marché sur le cours via la suppression de lapharmacie et du diffuseur de presse.Ce projet avait, semble-t-il, été retenu par la mairie qui aproposé en 2007 d’organiser une opération de chaisesmusicales entre la pharmacie du marché, Brico-Relais etl’ex-Alice : Brico-Relais devait s’installer dans les ancienslocaux d’Alice rachetés par InCité et ainsi libérer ses locauxactuels au profit de la pharmacie du marché.En 2008, en campagne électorale, les futurs maire et conseillergénéral du quartier sont venus plusieurs fois rendre visiteaux commerçants, ce dernier déclarant officiellement, enfévrier, que le principe d’une ouverture du marché sur le coursétait acté.Mais un an plus tard, en mars 2009, on apprenait que, si ledéménagement de Brico-Relais restait d’actualité, il n’étaitplus question que la pharmacie parte et vienne remplacercette enseigne, le fonds de commerce de Brico-Relais devantêtre cédé pour la coquette somme de 500 000 euros à uneagence bancaire (une de plus !). Interrogé à ce propos et surl’opération de chaises musicales initialement prévue, leconseiller général et maire-adjoint du quartier précisait quel’ouverture du marché n’était plus « qu’une hypothèse parmid’autres ».Après que nous l’ayons interpellé, le maire a finalement décidéde stopper la transaction en faisant jouer le droit de préemptionde la commune. Mais le déménagement de la pharmacie dumarché dans les locaux bientôt libérés de Brico-Relais n’estplus à l’ordre du jour.Outre que les commerçants ont été grugés, c’est l’absencede vision de la municipalité sur le devenir de ce marché quipose réellement problème.L’avenir du marché Victor-Hugo ne dépend pas du simpledynamisme des commerçants. Il est aussi lié à la façon dontla mairie compte l’intégrer dans son projet urbain.À notre demande, un groupe de travail doit être constitué parla mairie. Nous continuerons donc de suivre de près cedossier.ContactPierre Hurmic, Marie-Claude Noël, Patrick PapadatoLesverts-bordeaux@orange.frGROUPE SOCIALISTEBordeaux élue capitale de la baisse du pouvoird’achat !Bordeaux est une des villes dont la taxe d’habitation est la plus forte.Nous l’avons déjà dénoncé et cela se confirme encore aujourd’hui.Quand des instituts indépendants analysent les taux d’impositionet la valeur locative des logements, Bordeaux apparaît alors commela deuxième ville la plus imposée de France en matière de taxed’habitation. Pour 2009 : 1,5 % d’augmentation décidée par le maire,ce qui fait 4 % en incluant les bases décidées par l’État. Mais, au-delàde ces augmentations qui touchent les contribuables bordelais, lavérité commande de rappeler la ribambelle d’augmentations quiles accompagnent et qui touchent les bordelais usagers, ce sontsouvent les mêmes :- augmentation des prix de divers services relevant de ses compétencesobligatoires, comme par exemple la demi-pension des scolaires etles tarifs des salles publiques pour les associations ;- augmentation des prix de l’abonnement du Gaz de Bordeaux (+88 %) dont l’actionnaire majoritaire est la mairie de Bordeaux donc,le décideur principal ;- suppression de la gratuité du stationnement en août qui aura desincidences, non seulement sur le stationnement de courte duréemais aussi sur les abonnements résidents.Cette liste n’est pas exhaustive mais reprend uniquement lesdernières décisions actées. Le maire de Bordeaux essaie de nousvendre une augmentation des taux mesurée alors qu’au regard detoutes ces augmentations des prix des services ajoutées àl’augmentation des taux et des bases, on constate que les Bordelaissont ni plus ni moins en train de subir une triple peine fiscale. Et sil’on compare avec la progression des salaires, publics ou privés –moins de 1 % –, ce sera une ponction supplémentaire sur le pouvoird’achat. Et notre maire s’entête à refuser de décider un abattementfacultatif pour les personnes aux revenus modestes ! La loi permetd’aller jusqu’à 15 %, si elle le permet, c’est bien parce qu’elleconsidère que toutes les personnes modestes ne sont pas exonéréesde la taxe d’habitation. Le Conseil général a voté une telle délibérationil y a déjà plusieurs années. Dans le contexte économique actuel etau regard de la déjà très forte imposition que subissent les Bordelais,cette augmentation des taux était malvenue. Si elle avait permis unevraie redistribution, elle aurait été justifiée mais elle ne bénéficie enaucun cas aux plus faibles des citoyens bordelais :- absence de budget consacré au logement social ;- budget calamiteux du conseil communal d’action sociale ;- faiblesse du fonds d’aide alimentaire ;- baisse des subventions aux associations culturelles qui font dulien social à Bordeaux.Nous l’avons déjà dit à maintes reprises. Pourtant, le maire deBordeaux refuse toujours de voir que beaucoup de Bordelais ne seposent même pas la question de savoir s’ils vont ou non mangerdes cerises en hiver, ils se posent simplement la question de savoircomment boucler leurs fins de mois. Nous aurons peut-être un jourune ville Haute Qualité Environnementale, pour l’instant elle est àHaute Fiscalité Locale.ContactEmmanuelle Ajon, Béatrice Desaigues, Martine Diez, Jean-Michel Perez,Jacques Respaud, Mathieu Rouveyregroupesocialiste-bordeaux@wanadoo.frBordeaux magazine / 364 / mai 2009


EXPRESSIONS DES ÉLUS55EXPRESSIONSGROUPE COMMUNISTETarifs du Gaz à Bordeaux…l’Europe en question !L’Europe a imposé la libéralisation du marché de l’énergie,après celle des transports et des télécommunications.Conséquence : l’obligation de séparer les activités liées auxréseaux (transport et distribution du gaz) de celles liées à lacommercialisation de la molécule. Gaz de Bordeaux a fait lechoix d’appliquer la loi avant tout le monde et a doncaugmenté la part fixe de l’abonnement domestique de 80 à180 % selon les formules ! Tout cela avec l’aval de laCommission de régulation de l’énergie (CRE) mais sansaucune information aux usagers !« Inacceptable, scandaleux, honteux… » clament les usagers des44 communes desservies qui reçoivent pourtant un courrierde Gaz de Bordeaux leur indiquant que leur facturen’augmentera pas en janvier malgré la hausse de 8 % du prixdu gaz !Seul groupe politique à avoir contesté la scission de Gaz deBordeaux puis l’ouverture du capital aux multinationales ENIet Altergaz, les communistes de Bordeaux interpellentAlain Juppé (voir sur http ://vincent.maurin.elunet.fr).Devant le tollé provoqué par cette affaire, le directeur de Gazde Bordeaux annonce le retour aux tarifs de juillet 2008. Enréponse à une question de Vincent Maurin, au conseilmunicipal du 30 mars, le président de GDB et le maireconfirment.Gaz de Bordeaux est allé vite en besogne, n’a pas informé lesusagers, n’a pas mesuré l’impact de telles hausses sur lesbudgets des ménages les plus modestes… Son recul annoncéest l’aveu que la société reconnaît ses torts. Mais c’esttemporaire ! Pourquoi ? Car la démarche du maire de Bordeaux(lettre aux ministres de tutelle) vise à niveler par le haut lestarifications avec les autres opérateurs !Du traité de Maastricht à celui de Lisbonne, les dogmes dela « concurrence libre et non faussée » justifient la fin desservices publics par les privatisations totales ou partielles.On annonce aux citoyens que les tarifs ainsi diminueront…Mais c’est l’inverse qui se produit et le plus souvent avec uneréduction de la qualité du service du fait de la précarisationdes personnels. Il y a donc urgence à débattre des enjeuxeuropéens, quelles directives européennes pour quels servicespublics et quels droits des peuples ?ContactVincent Maurin : v.maurin@mairie-bordeaux.fr etNatalie Victor-Retali : n.victor-retali@mairie-bordeaux.frGROUPE MAJORITÉ MUNICIPALEConcertation : la mairie à votre écouteL’information, l’entente et la participation de tous ont toujoursrenforcé un projet. Qu’il s’agisse de poser des potelets dans unerue ou de redessiner un espace vert, notre municipalité saitdonner la parole aux habitants.Malgré tout, certains membres du conseil municipal demandentau maire de renforcer la démocratie locale…Nous allons donc nous permettre un petit rappel des actionsque réalise la Ville sur ce sujet prouvant s’il en était besoin quela participation des citoyens est permanente au sein de la vie dela cité.Bordeaux s’est dotée de trois grands dispositifs d’informationet de concertation :- Les conseils de quartier ont été créés en 2005 à Bordeaux àl’initiative d’Alain Juppé avant d’être étendus à toute la France.Ils sont un moment d’informations, d’échanges et de discussionsentre les habitants, les services de la Ville et les élus. Ils seréunissent 2 fois par an dans chaque quartier, et en séanceplénière sur des sujets concernant l’ensemble de la Villeregroupant ainsi plus de 5 600 habitants.- Les réunions de concertation, d’information et de rue : il s’agitd’un dispositif souple de réunions courtes organisées sur leterrain. Après avoir établi un constat de situation, ellesdébouchent sur des décisions immédiates prises entre riverainset élus en prenant en compte les contraintes techniques etréglementaires. Elles portent sur des thématiques aussi diversesque la réfection de rues, le remaniement de la circulation ou lasécurité.- Enfin et non des moindres, les ateliers de concertation : ilspermettent de travailler en commun sur un projet à l’échelle duquartier. Une suite de réunions permet d’acter les orientationsvoulues par les habitants et aboutit à la réalisation de leursdemandes. L’atelier constitue un mode de concertationdémocratique et au plus proche des attentes des Bordelais.L’assiduité aux séances de travail ainsi que la reconnaissancedes habitants nous confortent dans cette démarche avec unerecette simple : des habitants constructifs, une mairie à l’écoute,autour d’un projet concret. En 2008, la Ville a organisé 29réunions d’ateliers. La nouvelle gouvernance par quartier, avecdes maires de quartier présents et à l’écoute de chacun, renforceefficacement ces dispositifs de participation.Le groupe majoritaire tenait à souligner l’efficacité d’un serviceentièrement consacré à l’écoute des Bordelaises et des Bordelaispour une démocratie directe au quotidien.Certains critiquent, polémiquent ou dénigrent et proposent detirer au sort les membres des conseils (et tant pis pour l’opiniondes autres). Nous préférons écouter, échanger et construire avecla totalité des habitants d’une rue, d’un quartier ou de la Villepour réaliser ensemble le Bordeaux de demain.Contactgroupemajoritaire-bordeaux@wanadoo.frBordeaux magazine / 364 / mai 2009

More magazines by this user
Similar magazines