Views
2 years ago

la politique de défense après le général hillier - Revue militaire ...

la politique de défense après le général hillier - Revue militaire ...

la politique de défense après le général hillier - Revue militaire

OPINIONSLA POLITIQUE DE DÉFENSEAPRÈS LE GÉNÉRAL HILLIERpar Shaun TymchukCertains observateurs bien informés ont fait remarquerlele clé qu’a joué le général Hillier dans le façonnement de lapolitique de défense et de la structure des Forces canadiennes.L’ancien ministre de la Défense nationale, Bill Graham, quiavait soutenu auprès du premier ministre Paul Martin lacandidature du général Hillier au poste de Chef d’état-majorde la Défense, le qualifie d’« architecte » des forces arméesd’aujourd’hui 1 . Douglas Bland, Ph. D., va plus loin en laissantentendre qu’en l’absence de direction claire, Hillier est devenu« presque accidentellement [...] l’architecte de la politique dedéfense canadienne 2 ». Bland croit en outre que la « renaissancede l’esprit professionnel » qui s’est fermement enraciné dansle corps des officiers fera en sorte que les successeurs de Hillierauront un rôle plus actif à jouer, en tant que chefs d’état-majorde la défense, dans l’établissement des politiques. Janice GrossStein et Eugene Lang sont en partie d’accord avec Bland,avançant que Hillier « a été appelé à combler un vide dans unsystème d’élaboration des politiques jugé dysfonctionnel 3 ».Ils soutiennent que le général Hillier « ne s’est pas emparédes politiques des civils, [mais que] ce sont les élus qui lui enont confié le contrôle. »M D NLe general Rick Hillier.Le général Rick Hillier a récemment passé leflambeau au général Walt Natynczyk à titre deChef d’état-major de la Défense après troisannées et demie intenses de transformation.Avant même l’annonce de son départ, à lami-avril de cette année, les hommages affluaient de toutesparts en reconnaissance de l’exceptionnelle contributiondu général Hillier comme premier militaire au Canada.Les journalistes, commentateurs et universitaires ontété presque unanimes à saluer les succès de Hillier dans lerétablissement de l’efficacité militaire canadienne, le retourde l’éthique militaire et la reprise de contact entre les Forcescanadiennes et la société qu’elles servent. Ceux-ci ont misl’accent sur les milliards de dollars qui ont été débloquéspour la défense et l’acquisition de capacités essentielles, surl’augmentation du recrutement ainsi que sur la confiance et lacohésion de notre marine, de notre armée de terre, de notreforce aérienne et de nos forces spéciales œuvrant ensemble aupays et à l’étranger. Et surtout, ils soulignent la rafraîchissantecandeur de Hillier, l’attrait populaire qu’il exerçait lorsqu’ils’adressait directement aux Canadiens ainsi que, sous soncommandement inspirateur, la fierté nationale retrouvée quepartagent les Canadiens à l’égard de leurs forces armées et lemoral à toute épreuve de nos concitoyens et concitoyennes enuniforme et au combat.Au moment de cette transition décisive à la tête des Forcescanadiennes, il serait peut-être utile d’examiner lele desdirigeants politiques, des représentants du gouvernement et deschefs militaires dans l’élaboration des politiques de défensedu Canada et dans la formation de nos structures militaires.Le général Hillier était-il une « aberration excentrique » ou leprototype d’une nouvelle race de chefs d’état-major de l’aprèsguerrefroide 4 ? Peut-on attendre du général Natynczyk qu’ilconfirme la tendance amorcée par le général Hillier?Depuis les débuts de la Confédération, les questions dedéfense ont été assujetties aux questions de politique intérieure.Des enjeux comme les budgets de la défense, la participationà des guerres à l’étranger et le service militaire étaient vuscomme autant de sujets de division possible de l’uniténationale. À elle seule, cette perception suffisait à assurer lasubordination des politiques de défense à l’autorité civile,malgré la volonté des officiers britanniques de protéger lamilice canadienne contre l’ingérence nuisible des amateurscivils. Néanmoins, au début du XX e siècle, la question étaitréglée. Même un réformateur énergique comme le généralHutton, dont l’objectif de créer une « Armée nationale » etles appels directs à la population s’apparentent au style dugénéral Hillier, ne parvint pas, malgré ses relations en hautlieu, à résister à la volonté du gouvernement Laurier d’exercerson droit légitime de décider des politiques de défense et defaire en sorte que les soldats exécutent les volontés du Parlement.Les réformes de Sir Frederick Borden, ministre de la Milice,et plus précisément la Loi sur la milice de 1904 ont fermementplala défense nationale sous contrôle ministériel 5 . À cejour, l’autorité civile sur les forces armées du Canada n’a jamaisVol. 9, N o 2 ● Revue militaire canadienne 99

canadienne j - Revue militaire canadienne - Ministère de la défense ...
Octobre 2011 - Revue Défense Nationale
Général Guisan: a-t-il sauvé la Suisse pendant ... - Schweizer Revue
POLITIQUE - Conseil Général de l'Orne
L'Institut européen des relations internationales - Revue Défense ...
Politique routière par niveau de service - Conseil Général de l'Orne
De la guerre au XXIe siècle - Revue Défense Nationale
Revue n°25 - Conseil général du Val-de-Marne
Revue n°22 - Conseil général du Val-de-Marne
Revue n°4 - Conseil général du Val-de-Marne
Revue n°26 - Avril 2010 - Conseil général du Val-de-Marne
Les dépenses de soins de ville remboursées par le régime général ...
L'investissement de défense comme levier de croissance - IHEDN
Le MAG du Développement durable - Conseil Général de l'Hérault
Les Gorges de Villiers - Circuit découverte - Conseil Général de l'Orne
Schéma départemental du tourisme 2007-2013 - Conseil Général ...
+ Lire le dossier complet - Conseil général du Doubs
Nos fermes ont la cote - Conseil général de Côte-d'Or
Décembre 2010 au format PDF - Conseil général de Côte-d'Or
La revue des Secrétaires généraux (N°9) - ASG - Amue
Décembre 2009 en PDF - Conseil Général de la Côte-d'Or
Le Département mode d'emploi - Conseil Général de l'Hérault
décembre 2012 - Conseil général du Doubs
Charte départementale de l'aménagement foncier - Conseil Général ...
Les jeunes au Palais fédéral savent se mettre en ... - Schweizer Revue
Voir le dépliant NAEXUS - Conseil général du Morbihan
UN ATOUT POUR LE DÉPARTEMENT - Conseil Général de l'Orne
Les Archives départementales de l'Hérault - Conseil Général de l ...
Le Département mode d'emploi - Conseil Général de l'Hérault
Guide départemental des plantations en Vienne - Conseil Général ...