Situation et devenir des agricultures familiales en Amérique ... - Agter

agter.asso.fr

Situation et devenir des agricultures familiales en Amérique ... - Agter

Tableau 3. Le déboisement en Amérique latinePays / RégionSuperficie déboisée / anCaraïbesMoins de 1.000 km²/an(îles petites, déjà très déboisées)Amérique centrale5.000 km²/anColombie8.900 km²/anPérou5.300 km 2 /anEquateur3.400 km²/anVenezuela2.450 km²/anMexique6.150 km²/anBrésil36.500 km²/an(22.000 km²/an selon le gouvernement brésilien)Source: Robert Chapuis, Agriculture et Développement en Amérique Latine, Ellipses, 2002.Au final, la forêt amazonienne, qu'on estime à environ 3 millions de km 2 aujourd'hui, aurait perduplus de 400 000 km2 au cours des 20 dernières années. Ce phénomène constitue évidemment unevéritable catastrophe écologique, aussi bien au niveau local qu'au niveau mondial, d'autant plus queles sols mis à nu subissent un ruissellement entraînant une érosion intense et s'appauvrissentrapidement.Dans ces conditions, avec des fronts pionniers qui s'éteignent et un territoire agricole qui devientpour la première fois depuis 5 siècles un espace fini, quel est l'avenir des agricultures familiales ducontinent ?D. Le devenir des agricultures familiales1. Réactivité et capacités des agricultures familiales latino-américainesLe tableau que nous venons de dresser serait incomplet et erroné si nous n'évoquions pas ledynamisme des secteurs paysans, chaque fois que ceux-ci ont rencontré des conditions moinsdéfavorables à leur développement. Ces secteurs sont tout sauf "traditionnels" et conservateurs,contrairement à ce qui est souvent affirmé.Ils sont responsables dans bien des pays d'une partie considérable de la production de richesses dansla sphère agricole, de la production vivrière et aussi souvent d'une partie substantielle de laproduction destinée à l'exportation.Prenons l'exemple duBrésil, pourtant synonymedu triomphe de la grandeagriculture moderne.Compte tenu des fortesdifférences qui existententre les différentesrégions et les différencesconsidérables entre lessystèmes de production, ilest difficile d'avoir uneidée précise des grandesTableau 4. Avantages économiques de l'exploitation familiale au Brésil en 1995.Source: Eli da Veiga, 2001.SecteurNb.Unités deProductionSurfaceNb. detravaill.pour100 haMargeBrutemon./ha%MargeBrutetotalePatronal 16% 63% 2 40 54%Agriculture Familiale 84% 37% 10 60 46%Familial. Strate supérieure 16% 13% 6 143 39%Familial. Strate inférieure 49% 16% 11,8 - -tendances. Toutefois, même au niveau de l'ensemble des Etats, les données statistiques disponiblespermettent de mettre en évidence l'efficacité de l'agriculture familiale. Il faut toutefois diviser cellecien plusieurs sous-groupes. Le tableau ci-contre montre que la strate supérieure de l'agriculturefamiliale, c'est-à-dire celle qui dispose de terre et de moyens de production et n'a pas étécomplètement paupérisée produit beaucoup plus de richesse par hectare que la grande productionAgricultures familiales en Amérique latine13MERLET, Michel; JAMART, Clara. [aGter]

More magazines by this user
Similar magazines