Views
3 years ago

DOSSIER DOCUMENTAIRE - Centre Inffo

DOSSIER DOCUMENTAIRE - Centre Inffo

D o s s i e rPédagogie

D o s s i e rPédagogie en action à la RATPPour la formation de ses agents de sécurité, la RATP a développé une approchepédagogique spécifique, essentiellement basée sur une pédagogie active, faite dejeux de rôles et de constants aller-retours entre la théorie et l’expérience quotidiennedes salariés sur le terrain.Par Pierre SuzzoniLa RATP se mobilise depuisplus de dix ans sur leconcept de sécurité, celledes agents, mais surtout des“clients voyageurs” qui vivent auquotidien des situations parfois critiques.Le département de sécurité avoulu très tôt accompagner sessalariés dans des missions de plusen plus difficiles, au sein d’uneentreprise où il ne se passe pas dejournée sans un “fait marquant”,du paquet suspect au port d’armeprohibé, de l’outrage par crachatssur un machiniste au vol avec violenceà l’encontre d’un voyageur.Former les agents de sécuritéL’ unité de formation de préventionet de recueil social dudépartement de sécurité réunit uneéquipe interdisciplinaire où cohabitentjuristes, maîtres-chiens, praticiensdu Tonfa. Elle assure unedouble mission de formationinitiale et continue.Elle dispense aux 90 à 120 personnes(soit 3 à 4 promotions)recrutées chaque année, seizesemaines de formation interne, suiviesde treize journées de formationcontinue après l’embauchedéfinitive.Appelés à faire face à des situationsdélicates, les agents de sécuritédoivent acquérir une capacitéde décision rapide, de bonsréflexes, maîtriser l’analyse desdysfonctionnements et trouver lesmoyens d’y remédier dans untemps très court.Pour répondre à ces besoins, laRATP a développé une approchepédagogique spécifique, essentiellementbasée sur une pédagogieactive, faite de jeux de rôles etde constants allers et retours entrela théorie et l’expérience quotidiennedes salariés sur le terrain.Les équipes font en permanenceinterférer l’abstrait et la théorieavec la pratique. Avec cetteméthode pédagogique de typeanglo-saxon, les savoirs et savoirfaireexpliqués en matinée sont misen application 1l’après-midi. Lesformateurs peuvent vérifier, aucours de ces journées, les compétencesacquises in situ, et connaîtrela “personnalité globale” dusalarié - non seulement son savoirfaire,mais aussi son savoir être etsurtout son savoir faire faire.Mises en situationL’approche par compétences(le centre de formation, engagédans une démarche de certification,formalise actuellement les référentielsde formation pour répondreaux normes Iso 9001) est complétéepar une approche de terrain,à travers laquelle les salariés sonttestés en action.Une situation “réelle”, commel’interpellation d’un graffiteur oud’un agresseur, est utilisée commepoint de départ par le formateur,qui invite le groupe à réfléchir surla gestion possible de cette situation,d’abord par écrit, puis sousforme de jeux de rôle. Il s’agitavant tout de s’appuyer sur l’expériencepour créer un “sketchquasi théâtral”, et en tirer desenseignements, souvent par laréalisation d’une “pédagogie ducontraire”. A partir de réactions etde comportements négatifs, soitjoués, soit proposés sous forme defilm vidéo, le formateur amène lesagents de sécurité à réagir et àconstruire un scénario positif. Ilfait alors appel à leur sens de raisonnementlogique et à leur maîtrisephysique et psychologique.Ces méthodes mises en œuvredepuis dix ans, dans le cadre d’unemaïeutique savamment orchestrée,ont prouvé qu’elle permettaientaux responsables de la sécurité dela RATP d’acquérir les “polycompétences”nécessaires.L’expérience sociale du quotidienamène les agents à acquérirdes savoirs informels, présentsdans leur culture d’entreprise, et laformation les aide à les analyser età les inscrire dans une logique desavoirs formels.Pierre SuzzoniPropos recueillis parFrançoise Dax-BoyerPierre Suzzoni estresponsable de formationà l’unité de prévention etde recueil social duDépartement sécurité à laRATP.Pierre.suzzoni@ratp.fr1Bâton de défense.A C T U A L I T É D E L A F O R M AT I O N P E R M A N E N T E N ° 1 9 1 • J U I L L E T - A O Û T 2 0 0 4 • C E N T R E I N F F O2259

D O S S I E R • P r a t i q u e sTémoignage de Pascal Pagny, formateur à la RATP - Département sécuritéA l’origine agent de sécurité opérationnel sur le terrain, Pascal Pagny est venu à la formation par goût de la transmissiondu savoir. Il apprécie cette “pédagogie du contraire”, toujours active, où le jeu de rôle permet d’observerles comportements du stagiaire in situ et de vérifier ainsi ses réactions. L’agent de sécurité, explique-t-il, ne doitpas être là uniquement pour réprimer, mais aussi pour réguler et gérer la relation de proximité. Il témoigne de l’attitudede deux salariés entrés un jour de pluie par la porte centrale du bus pour dégager un passager à mobilitéréduite. C’est aussi cela, la “bus attitude”, à acquérir au quotidien.Exemple d’une étude de casproposée aux agents de sécuritéLe 27 janvier 2004, station Strasbourg Saint-Denis,une équipe du GPSR (Groupe de protection et desécurité des réseaux) composée de trois agents esten mission de surveillance ligne 9, quai directionPorte de Montreuil. Il est 23 h., une rame arrive àquai. Un agent de l’équipe constate qu’un individu“graffite” une affiche publicitaire avec un feutreindélébile. L’équipe monte dans la rame, deux agentsconduisent physiquement l’individu sur le quai pendantque le troisième procède au relevé des inscriptionset note les renseignements nécessaires à la procédure.Il est 23h05, la rame repart.Un des agents exige la présentation d’une pièced’identité. L’auteur de cette infraction s’énerve ethausse le ton. Une palpation de sécurité est effectuée.Un couteau type Opinel est découvert à l’intérieurde la parka et un agent procède alors aumenottage. Un agent de police est requis pour undépôt de plainte éventuel.Lors de l’attente de l’effectif commandé, un voyageurobserve la scène. Celui-ci, visiblement dans unétat “anormal”, fume une cigarette roulée. Ce voyageurprend fait et cause avec insistance pour l’interpellé.Il fait l’objet d’un contrôle de titre de transport quise révèle valable. Une pièce d’identité lui est immédiatementréclamée et un PVI 1 est établi pour violationde l’interdiction de fumer. Le voyageur prend larame suivante.L’équipe de police arrive et procède à la conduite del’individu devant l’OPJ 2 pour l’audition.Analysez le rapport, repérez les dysfonctionnements,qualifiez les infractions, déterminez la procédure àsuivre en vous référant au cadre légal.1 Procès verbal d’infraction.2 Officier de Police judiciaire.DysfonctionnementsAnalyse et solutionsMauvaise qualification de l’infraction Graffitis : sur affiche publicitaire ; art.74-10 du décret du 22 mars 1942, loidu 15 juillet 1845 (police des cheminsde fer).Procédure : contravention de 4 e classe,niveau 3. Proposer le BIF à 40 euros sirefus ou si impossibilité de payer, établirun procès verbal de niveau 3 avecles frais de dossier correspondants.Conduite physique de l’individu Conduite physique : impossible, ils’agit d’une contravention. Le risquepénal pour l’agent : atteinte à la libertéindividuelle, art. 432-4 de CP, délit punide sept ans de prison, 100 000 eurosd’amende.Palpation de sécurité et fouille La palpation de sécurité : ne peut êtreeffectuée que dans le cadre d’un crimeou d’un délit flagrant puni d’une peined’emprisonnement (art. 53 et 73 duCPP).MenottageLe menottage ou entraves : ne peutêtre effectué que dans le cadre d’uncrime ou d’un délit flagrant puni d’unepeine d’emprisonnement (art. 53 et 73du CPP) et si nécessaire (art. 803 duCPP).Pas de proposition du BIF (fumeur) Bulletin d’indemnité forfaitaire (BIF) :conformément à l’article 529-3 du CPP,obligation de proposer une indemnitéforfaitaire pour les contraventions des4 premières classes à la police destransports publics.Exigence d’une pièce d’identité Recueil d’identité : conformément àl’article 23 de la loi du 15 juillet 1845,face à une contravention non tarifaire,l’agent ne peut que recueillir l’identitéet l’adresse du contrevenant.Référence : Document formateur, sensibilisation au droit pénal et à la procédurepénale.60 A C T U A L I T É D E L A F O R M AT I O N P E R M A N E N T E N ° 1 9 1 • J U I L L E T - A O Û T 2 0 0 4 • C E N T R E I N F F O23

Dossier documentaire - Centre Inffo
Illettrisme : les chiffres - Centre Inffo
Dossier de presse - Centre Culturel des Carmes
Le contrat de plan régional de développement des ... - Centre Inffo
le dossier le dossier - L'Espace documentaire rassemble les ...
le sens de la vie - dossier documentaire - La Ferme du Buisson
Afpa 2010 - Rapport annuel - Centre Inffo
Télécharger le catalogue - Centre Inffo
Méthode pour les dossiers documentaires en géographie touristique
Télécharger le catalogue - Centre Inffo
Consulter le document au format .pdf - Centre Inffo
Dossier du Bagneux infos n° 171 - Novembre 2009
Dossier pédagogique - FRAC Centre
Dossier de presse - Centre Culturel des Carmes
Dossier de presse - Association des Cinémas du Centre
Dossier Ressources Module de formation de formateurs - Sysfal
Dossier de presse Immediat.org - Centre d'Action Laïque
Télécharger le catalogue - Centre Inffo
dossier de presse FIDLab - Festival international du documentaire ...
Le segment Certification - Centre Inffo
Des outils pour préparer les publics en difficulté à la ... - Centre Inffo
Dossier Arrêt sur image - Espace d'échanges pédagogiques