Views
2 years ago

DOSSIER DOCUMENTAIRE - Centre Inffo

DOSSIER DOCUMENTAIRE - Centre Inffo

essources formationinffo

essources formationinffo flashP r o d u i t s e t u s a g e s d u m u l t i m é d i a e n a u t o f o r m a t i o nL’approche ludique en formationressources formation1Établissementnationald’enseignementsupérieuragronomique deDijon.2Inscription gratuitemais obligatoireavant le9 novembre :fatna.ghorzi@educagri.frLe 1 er juin dernier, la 20 e édition de la Journée de présentation de ressources multimédias pour l’approcheludique en formation d’adultes a été l’occasion de présenter plusieurs expériences et d’effectuer ladémonstration d’outils. Panorama.Cette journée était organisée parla médiathèque de la Cité dessciences (www.cite-sciences.fr), avecle Centre Inffo (www.centre-inffo.fr),l’Énesad-Éduter 1 (www.enesad.fr) etla Bibliothèque publique d’information(BPI) du Centre Pompidou (www.bpi.fr). Le fil conducteur suivi parles organisateurs était la mise enperspective de ressources et produitsmultimédias permettant de renforcerl’autonomie accompagnée en formation.Cet aspect est au cœur du débatactuel sur l’évolution des pédagogies,la flexibilité et l’individualisation desparcours de formation d’adulte.Si cette réflexion n’est pas vraimentrécente, et s’il existe en France depuisbientôt trente ans des expérimentationsdu “jeu sérieux” en formation, ilsemble que l’apport des NTIC dans laconception de ces ressources amèneaujourd’hui un regain d’intérêt auprèsdes professionnels. Au point de leurfaire tenir salon l’an prochain sur lesexpérimentations et produits du marché? Car il existe un marché dans lequella France, la Belgique et le Québecsembleraient les mieux placés.Dans la première partie de la matinée,une cinquantaine de professionnelsa pu assister à la présentation dujeu d’échecs Fritz de l’éditeur Anuman(www.anuman-interactive.com).Le CD-Rom s’efforce d’instiller chezl’apprenant l’esprit qui prévaut auxéchecs, celui de la stratégie du piègede l’adversaire.Session sur les méthodes ludiques du Centre InffoDepuis des années le Centre Inffo rend compte régulièrement desrecherches et des usages concernant l’approche ludique en formation etle “serious gaming”. Devant l’intérêt suscité par cette approche la sessionde deux jours sur les méthodes ludiques dans les métiers de l’insertion vaêtre renouvelée en octobre.Cette session sera de nouveau animée par Chantal Barthélémy-Ruiz, directricede l’association Permis de jouer, chargée de l’enseignement du jeu dansla formation d’adultes à l’Université Paris-XIII et consultante pour le SalonLudimat ; et Françoise Dax-Boyer, chargée d’études au Centre Inffo.Contact : f.daxboyer@centre-inffo.frVenait ensuite la présentation du logiciel“Zoombinis, archipel en danger”de Mindscape, troisième volet d’unproduit sorti en 1996, conçu par desenseignants et psychologues. L’intérêtdu logiciel repose sur le raisonnementlogique, l’abstraction et sur la sensibilisationà l’écologie.Comme à l’accoutumé, les organisateursont également présenté troissites de ressources gratuites : celui del’Agence de l’environnement et de lamaîtrise de l’énergie (www.ademe.fr),sous tutelle du ministère de l’Environnement; le site www.cyberbudget.fret ses jeux pour la connaissancerelative à la gestion des financespubliques ; et www.food-force.com,site de promotion du programme alimentairedes Nations Unies.À partir de sa connaissance des projetsou des centres d’intérêt des participants,Chantal Galtier, formatrice auGréta tertiaire Paris-Centre, est venuetémoigner de l’intérêt pédagogiquede l’approche ludique dans desdispositifs d’insertion pour adultes.Elle utilise les ressources de la médiathèquede la Cité des sciences pourcréer un environnement ludique afind’établir une progression qui permettede revenir au projet initial d’insertion.Dans cette progression “il n’y a pasd’échec”, a-t-elle estimé. Il s’agit d’un“côte à côte pédagogique”, la personnes’exprime sur des notions qu’elle désacralisegrâce à une approche parallèlepermise par le jeu.Prochaine journée consacrée aux produitset usages du multimédia enauto-formation : “Présentation debases documentaires sur les ressources”,le 13 novem-bre à l’Énesad-Éduter, à Dijon 2 .Michel Lisowski ■1 4 > i n ffo f l a s h / n ° 7 0 8 - 1 6 a u 3 0 s e p t e m b re 2 0 0 78

inffo flashressources formationP r o d u i t s e t u s a g e s d u m u l t i m é d i a e n a u t o f o r m a t i o nLe jeu : gadget ou innovation pédagogique ?Comme l’a souligné Chantal Galtier, le 1 er juin, il apparaît nécessaire, pour certaines personnes, d’effectuercomme un “décalage”, de prendre un “chemin de traverse” pour mieux ré-aborder la formation telle quenous la connaissons ou l’avons connue. Questions-réponses.En prolongement du débatqui s’est tenu au cours dela 20 e Journée de présentationde ressources multimédiapour l’approche ludique en formationd’adultes,est apparueune série de questions.Tout d’abord, le jeu est parnature spontané, sans finalitéautre que lui-même.Comment peut-il rester cequ’il est quand il est proposédans le cadre “normé” de laformation ? A priori, on nejoue pas sur commande.Surtout pour un adulte. Lamotivation individuelle dansle jeu est essentiellement larecherche du plaisir, difficileà trouver dans le cadredes nombreuses contraintesimposées par la formation.Alors, comment passer du“monde virtuel” du jeuau “monde réel” de laformation ?Pour répondre à cette question,les avis ne manquentpas, mais tous s’accordent àdire que la frontière entre cesdeux “mondes” reste floue.Jeu et formation sont deuxactivités humaines dans lesquellesles sollicitations intellectuellessont sensiblementidentiques. Seuls divergentnettement le cadre et l’espacedans lequel ces activitésse déroulent la plupartdu temps. Par contre, avecl’apport des environnementsvirtuels et de la simulationinformatique on voit seréduire de plus en plusl’opposition entre activités“sérieuses” qui définiraientdavantage la formation etactivités ludiques qu’onattribueraient systématiquementau jeu.Autre question : la variétédes méthodes pédagogiquesen formation est-elle insuffisante,qu’il faille recourirau jeu pour y suppléer ?Beaucoup de “serious games”font appel à des situationsproblèmes,desétudes de cas,des simulations et des jeuxde rôle. Autant d’approchesque l’on peut retrouver dansle panel d’outils pédagogiquesd’une formation“classique”sans qu’il soit questionde jouer. Il sembleraitque l’opposition subsisteentre les deux mondes du jeuet de la formation en raisond’usages peu nombreux aveclesquels on les pratique respectivementet, donc, en raisond’une acception trop restreinteavec laquelle on lesdéfinit. Même si on a cesséde limiter le jeu à un acte gratuit,accompli pour s’amuser,plusieurs experts continuentde penser qu’il ne peut pas yavoir de passerelles jetéesentre les deux mondes.Quant à la formation, elle estencore trop massivementconstruite autour d’un enseignantqui“émet”en directiond’un auditoire plus ou moinssourd – et presque toujoursmuet.Pour faire se rencontrerplus facilement ces deuxmondes, il faudrait admettreque jeu et formation imprègnentnotre quotidien dansdes limites bien plus importantesque celles auxquelleson est habitué à les pratiquer.Troisième question : les NTICapportent-elles un intérêtsupplémentaire à l’utilisationdu jeu en formation ? Il estévident qu’avec les conditionstechniques, culturelles etsociétales dans lesquelleselles se propagent, les NTICvont être un facteur importantdu développement desactivités virtuelles dans plusieursdes sphères de notrequotidien. La fiabilité technique,la facilité de mise enœuvre, la baisse des coûts etl’utilisation de mêmes outilspour passer de la sphère privéedu jeu à la sphère professionnellede la formation(quelquefois en même tempssur le lieu de travail) devraientinciter de plus en plus à utilisersimulateurs et mondes9virtuels en formation.Pour autant, les NTIC ne vontpas investir massivement laformation, parce qu’ellesfacilitent l’utilisation et ladiversification des situationspédagogiques, notammenten introduisant des environnementsludiques toujoursplus élaborés. Les freinsau développement des NTICen formation sont au-delàdes améliorations techniqueset de l’évolution desusages. Ils sont avant toutpolitiques. La notion de formationtout au long de la viepeut éventuellement permettrede s’interroger sur lescloisonnements intellectuelsqui sont les nôtres et quinous empêchent d’évoluerdans plusieurs mondessimultanément.M. L. ■Également à découvrirParmi les nombreux sites de “serious games” enligne, outre ceux cités ici, on retiendrawww.simagri.com (jeu de simulation de gestiond’exploitation agricole), ou www.hair-be12.comde L’Oreal, pour la formation en coiffure (cf. InffoFlash n° 707, p. 14).D’autres produits sont présentés sur le blogwww.serious-game.fr.i n ffo f l a s h / n ° 7 0 8 - 1 6 a u 3 0 s e p t e m b re 2 0 0 7 > 1 5

Dossier documentaire - Centre Inffo
Illettrisme : les chiffres - Centre Inffo
le sens de la vie - dossier documentaire - La Ferme du Buisson
dossier de presse FIDLab - Festival international du documentaire ...
le dossier le dossier - L'Espace documentaire rassemble les ...
Le segment Certification - Centre Inffo
Des outils pour préparer les publics en difficulté à la ... - Centre Inffo
Télécharger le catalogue - Centre Inffo
Afpa 2010 - Rapport annuel - Centre Inffo
Dossier de presse - Centre Culturel des Carmes
Méthode pour les dossiers documentaires en géographie touristique
Télécharger le catalogue - Centre Inffo
Consulter le document au format .pdf - Centre Inffo
Le contrat de plan régional de développement des ... - Centre Inffo
Dossier pédagogique - FRAC Centre
Dossier de presse - Association des Cinémas du Centre
Dossier de presse - Centre Culturel des Carmes
Dossier du Bagneux infos n° 171 - Novembre 2009
Dossier de presse Immediat.org - Centre d'Action Laïque
Dossier Ressources Module de formation de formateurs - Sysfal
Dossier Arrêt sur image - Espace d'échanges pédagogiques
Télécharger le catalogue - Centre Inffo