Views
2 years ago

Those on Authion or Vendée fit to continuous flow meters - ENGEES

Those on Authion or Vendée fit to continuous flow meters - ENGEES

Introduction généraleI. Cadre et objectif de l’étudeA. Présentation de la structure d’accueil1) La Direction Régionale de l’Environnement des Pays de laLoire (DIREN Pays de la Loire)Du fait de la présence de la Loire et de grands marais littoraux sur la partie ouest duterritoire régional, la région des Pays de la Loire présente une grande diversité de paysages etde milieux naturels. De nombreuses pressions, liées à l’attractivité du littoral, audéveloppement des infrastructures, à la pression urbaine et à l’intensification agricole,s’exercent sur ce patrimoine naturel et contribuent à le fragiliser.La DIREN, service régional de l’Etat sous tutelle du Ministère de l’Ecologie et duDéveloppement Durable, impulse, anime et coordonne les actions menées pour préserver etgérer le patrimoine naturel et les ressources en eau. Elle intervient selon trois axes :• Le développement des connaissances sur le milieu naturel et ses ressources• La préservation des espaces remarquables, la restauration et la valorisation des espacesnaturels, des milieux aquatiques et des paysages• La planification de l’aménagement du territoire selon une politique de développementdurableLa DIREN est divisée en plusieurs services indépendants suivant de grandesthématiques : Service de l’Eau et des Milieux Aquatiques (SEMA), Service Nature (SN),Service d’Aménagement des Sites et Paysages (SASP). Le Secrétariat Général (comptabilité,ressources humaines, informatique, portée à connaissance …) vient compléter la structure.L’organigramme de la DIREN des Pays de la Loire est fourni en annexe 1.2) Le Service de l’Eau et des Milieux AquatiquesLe SEMA a pour rôle de coordonner les actions de la DIREN portant sur les enjeuxliés à la ressource en eau et aux milieux aquatiques. Il participe aux missions suivantes :• Missions de connaissance (recueil, exploitation, diffusion de données)• Animation, coordination, fourniture d’avis sur les dossiers relevant de lalégislation “eau”• Participation à l’élaboration et à la mise en œuvre des documents de planification(Directive Cadre sur l’Eau* 1 (DCE), Schémas Directeurs d’Aménagement et deGestion de l’Eau* (SDAGE), Plan de Gestion des Poissons Migrateurs, Plan dePrévention des Risques Naturels …)• Expertise, partenariat, programmation budgétaire (mise en œuvre du contrat de planEtat/Région, expertises techniques en matière d’hydrologie et de qualité des eaux)1 : Les termes suivis d’un astérisque sont définis dans le glossaire10

3) La cellule hydrométrie/hydrologieAu sein du SEMA, cette cellule est composée d’un responsable et de huit techniciens(cinq à Nantes et trois à l’antenne d’Angers) qui ont à charge les missions suivantes :• La production de données hydrométriques• La réalisation d’analyses hydrologiques (avis d’expert sur diverses étudeshydrologiques et hydrauliques ainsi que sur les dossiers classés en catastrophesnaturelles)• La maintenance d’une partie du réseauUn réseau de 128 stations de mesure permet l’acquisition automatique de données. Ilest entièrement géré par la cellule hydrométrie/hydrologie : maintenance de stations,réalisation de mesures ponctuelles, validation et valorisation des données. Celles-cipermettent, après interprétation, d’évaluer les ressources en eau, de fournir les donnéesnécessaires aux maîtres d’ouvrages d’éclairer les prises de décision pour la gestionquantitative de la ressource en eau.B. L’hydrométrie et ses finalités1) L’hydrométrieL’hydrométrie* est la mesure, directe ou indirecte, des écoulements en rivière. C’estavant tout une science de terrain. Deux techniques permettent de réaliser ces mesures :• Hydrométrie traditionnelle (annexe 2) : Mesure en continu des hauteurs d’eau(limnimétrie*) auxquelles on fait correspondre des débits grâce à une courbede tarage*, c’est à dire une relation univoque hauteur d’eau/débit. Desjaugeages*, c’est à dire des mesures ponctuelles du débit (détermination ducouple hauteur d’eau/débit) permettent d’établir cette courbe et de vérifier savalidité au cours du temps.• Débitmétrie : Mesure en continu du champ des vitesses au droit d’une sectiondonnée. La mesure de la hauteur d’eau et donc de la section mouillée, permetensuite de calculer le débit.2) Finalités de l’hydrométrieL’hydrométrie est un outil de connaissance et d’aide à la décision :• Connaissance générale :Les données produites peuvent servir directement ou être exploitées statistiquement(Q 10*, Q MNA5* …).Les mesures de débits sont utilisées pour la connaissance du fonctionnement desbassins versants*, pour des études générales sur le long terme et pour la planification desaménagements qui en découlent : évolution générale des milieux aquatiques, plans deprévisions des risques d’inondation, études globales et intégrées des cours d’eau, Schémad’Aménagement et de Gestion des Eaux* (SAGE), contrats de rivière, évaluation des flux depollution, dimensionnement d’ouvrages de génie civil (ponts, retenues, déversoirs …),modélisation des cours d’eau, suivi des rejets et prélèvements en rivière dans le cadre de la loisur l’eau de 1992 (rejets des stations de traitement des eaux usées, prélèvements pourl’irrigation, l’eau potable, vérification du respect du débit réservé par la police de l’eau).11

unabridged or complementary material to - Musée de la Gaspésie