Views
2 years ago

Those on Authion or Vendée fit to continuous flow meters - ENGEES

Those on Authion or Vendée fit to continuous flow meters - ENGEES

B.

B. Situation actuelleActuellement la DIREN ne peut pas fournir de données en ce point du fait del’absence de station de mesure. Elle dispose d’une station sur le Lay au niveau de Mareuil surLay, c’est à dire en amont du point nodal. Deux affluents se jettent dans le Lay entre Mareuilsur Lay et Port la Claye : l’Yon et le Graon (annexe 7). L’Yon est équipé de limnimètres maisaucune information n’est disponible pour le débit du Graon faute de station. Une tentatived’approche par le biais d’une station virtuelle* est actuellement tentée.C. Solutions envisageables1) Station virtuelle au niveau du point nodalUne première solution consiste à estimer le débit au niveau du point nodal par le biaisd’une station virtuelle. A l’aide des données des stations sur l’Yon et de celle de Mareuil surLay, il est possible de déterminer le débit au niveau du point nodal. Cette station virtuelle esten place depuis peu et ne serait valable que pour les basses et les moyennes eaux. L’apport duGraon est estimé afin d’être pris en compte. L’installation d’un appareil sur cette rivièreconstituerait une solution économiquement avantageuse mais entraînerait des contraintes auniveau du fonctionnement (mise en place d’une nouvelle station, jaugeages fréquents, courbede tarage, bassin versant très réactif…) et n’apporterait pas beaucoup pour la précision auniveau du point nodal.Une telle station virtuelle pose néanmoins des problèmes vis à vis des demandesactuelles : données fournies à posteriori, difficultés à faire admettre la validité des résultats …2) Equipement du Lay au niveau du point nodalUne seconde solution consiste à équiper le Lay avec une station de débitmétrie encontinu. Le choix du site est relativement restreint. En effet, il faut se placer à l’aval de laconfluence avec le Graon afin d’en tenir compte et en amont des vannes de départ des canauxvers le marais Poitevin.Entre la confluence avec le Graon et le point nodal, il n’existe pas de sites facilesd’accès où l’implantation d’une station de débitmétrie en continu serait possible.Au niveau du point nodal, une implantation serait envisageable en amont du vieuxpont (figure 40). En effet, en amont de ce pont le Lay est constitué d’un bief unique,rectiligne. La station pourrait être disposée sur le pont et les capteurs plantés sur des pieuxdans la rivière suffisamment en amont de l’ouvrage pour éviter les perturbations générées parcelui-ci.48

Figure 40 : Face avale du vieux pontLe deuxième pont, plus récent, ne peut pas être envisagé comme site d’implantation.Le Lay se sépare en deux bras à cet endroit et l’île au milieu sert de support pour la pilecentrale du pont (figure 41). A moins d’implanter des cordes sur chaque bras, une station dedébitmétrie en continu ne peut pas être placée à ce niveau.Figure 41 : Vue depuis l’île centrale vers l’avalIl faut aussi noter que si une station est implantée à cet endroit, elle ne pourra pasmesurer la totalité du débit lors des hautes eaux. En effet, de nombreux bras de déchargeseront en eau et ne pourront pas être pris en compte lors de crues. De plus, la route estsurélevée et une partie de l’écoulement se fait par des passages dans des buses sous cette route49

unabridged or complementary material to - Musée de la Gaspésie