Views
2 years ago

Those on Authion or Vendée fit to continuous flow meters - ENGEES

Those on Authion or Vendée fit to continuous flow meters - ENGEES

en période de hautes

en période de hautes eaux. Cette part du débit du Lay ne pourra donc pas être comptabilisée etdevra être extrapolée.On retrouve également un bras du Lay en rive droite, le petit Lay, alimenté par unevanne en amont du vieux pont sur le Lay. Ce bras ne sera pas pris en compte par le débitmètreinstallé sur le bief principal du Lay.Plus à l’aval, au niveau de Curzon, le pont Désiré permet un accès au Lay, endigué aumilieu de prairies. Lors des hautes eaux, la totalité du débit ne pourra pas être mesurée car lesprés en rive droite et gauche seront inondés. De plus, l’accès ne sera pas possible au pont carle chemin traverse ces champs d’inondation. Si une station est implantée à cet endroit (figure42), la fourniture en énergie devra être assurée par des panneaux solaires et la communicationpar l’intermédiaire d’un modem GSM. De la même manière qu’au niveau du point nodal, ledébit transitant dans le petit Lay ne sera également pas mesuré.D. ConclusionsFigure 42 : Pont Désiré, vue vers l’avalLe Lay ne présente pas beaucoup de sites favorables à l’implantation d’un débitmètreen continu. La solution de la station virtuelle ne semble pas satisfaisante. Malgré lesdifficultés liées à la mise en place d’un débitmètre en continu et à son exploitation(notamment lors des périodes de crue ou bien pour le calage pour des très faibles débits), lamise en place d’un appareil à ultrasons à différence de temps de transit au niveau du pontDésiré ou du vieux pont permettrait de mesurer le débit du Lay lors de l’étiage et donc desatisfaire aux attentes du SAGE.50

V. La VendéeA. Contexte1) SituationLa Vendée, avec le Lay et la Sèvre Niortaise, assure l’alimentation en eau du maraisPoitevin. Une partie du débit de la Vendée est en effet détournée dans des canaux à l’entréedu marais. De la même manière que pour le Lay, l’eau douce qui n’est pas utilisée dans lemarais Poitevin se jette dans la baie de l’Aiguillon.2) EnjeuxUn point nodal a été défini par le SDAGE Loire-Bretagne sur la Vendée, au niveau dupont entre Chaix et Auzay, entre la confluence avec la Longèves et l’entrée dans le maraisPoitevin (figure 43). Des objectifs quantitatifs y sont fixés : DOE : 0,18 m 3 /s, DSA : 0,09 m 3 /set DCR : 0,08 m 3 /s.2kmPoint nodalFigure 43 : Plan de situation du point nodal sur la VendéeLa détermination du débit de la Vendée à l’amont immédiat du marais participera à laconnaissance du fonctionnement du marais Poitevin, notamment des masses d’eau en transitdans ce lieu, demandée par le SDAGE. La demande d’un équipement de la part du SAGE dela Vendée est donc très forte [3]. La Sèvre Niortaise a déjà été équipée et l’équipement du Layest à l’étude. Le Syndicat des communes riveraines de la Vendée, gestionnaire des ouvrageshydrauliques sur la Vendée, souhaite également disposer d’informations sur le débit de laVendée en aval de la confluence avec la Longèves afin de mieux gérer les départs vers lemarais, notamment au niveau des portes de la Boule d’Or. Au niveau de cet ouvrage, une51

unabridged or complementary material to - Musée de la Gaspésie