Views
2 years ago

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society

SOS – UN GROUPE DE

SOS – UN GROUPE DE SOUTIEN UNIQUE POUR UTILISATEURS DESOLVANTSLes utilisateurs de solvants de Winnipeg sont habituellement sans abri.Environ 95 % d’entre eux sont autochtones, et 98 % vivent dans desrefuges ou sous les ponts. Ils sont extrêmement stigmatisés, même parles autres utilisateurs de drogues.« Je consommebeaucoup et j’ai del’aide de [SunshineHouse] et de SageHouse et de NineCircles. »– groupe de discussionLe groupe SOS qui soutient les utilisateurs de solvants est le seul programme mené parSage House (voir page 111) qui accueille aussi les hommes. Il semble que ce soit le seulgroupe d’entraide des utilisateurs de solvants du pays. Il vise à renforcer l’estime de soichez ses membres, et à leur inculquer un sens plus poussé de la communauté. Il les aide àsecouer leur état contemplatif et à envisager la misère de leur utilisation de solvants, etleur fournit les compétences et le soutien nécessaires pour atteindre ou maintenirl’abstinence.Les rencontres ont lieu une fois par semaine à la clinique Mount Carmel. Le participantsne sont pas tenus d’être abstinents pour y assister. Ils n’ont qu’à exprimer le désir decesser de consommer. Le groupe compte entre 24 et 35 participants, en moyenne, et deuxanimateurs. Comme dans des groupes semblables, les réunions sont dirigées par lesparticipants et non par le personnel. Les membres déterminent les règles de la conduitede l’assemblée et l’ordre du jour, et assurent le bon ordre.« … les groupes desolvants qui setiennent à la cliniqueMount Carmel… ceque nous faisons là,tous les vendredis à14 h ou 15 h, nousavons un groupe là,à la clinique MountCarmel. On y va…C’est pas mal bon. »– groupe de discussion114Les défisLes utilisateurs de solvants subissent probablement plus de stigmates et dediscrimination dans le milieu de la santé que les autres personnes qui utilisent desdrogues. Il est difficile de surmonter les préjugés que les gens leur accolent. Ils sontfaciles à repérer à cause de l’odeur persistante des solvants qu’ils utilisent, et desemployés de nombreux organismes les craignent, car ils les croient agressifs etdangereux. Par conséquent, ils reçoivent des soins de santé médiocres ainsi que desressources et un soutien limités, ou inexistants. Le groupe SOS vise entre autres àaider ses membres à revendiquer pour eux-mêmes la réponse à leurs besoins.Il est également difficile de faire pression auprès des organismes pour qu’ilsdispensent des services aux utilisateurs de solvants. Comme l’explique Andrea Baigrie,principale animatrice du groupe : « Il faut obtenir que les gens aillent au-delà de[l’odeur que dégagent les utilisateurs de solvants] pour voir les gens pour ce qu’ilssont. » Trouver un traitement est une autre difficulté. Les programmes de traitementactuels tendent à être trop courts et ne sont pas axés sur les solvants.Sage House a donné une formation de mentor et de travailleur de soutien à quelquespairs, afin de recruter des participants à SOS. Ils travaillent présentement à produireune vidéo de prévention de l’utilisation de solvants qui met en vedette le groupe SOS.Partager nos connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des méfaits au Canada

La réduction des méfaits pour les utilisateurs de solvantsDans le contexte de l’utilisation de solvants, la réduction des méfaits va plus loin queles propos de prévention des maladies. Il s’agit de diminuer l’utilisation de lasubstance pour réduire les dommages qu’elle cause.L’effet de SOS« Quand quelqu’un meurt dans notre communauté, nous tenons une veille… Il y a euun décès malheureux et horrible d’une des femmes utilisatrices de solvants, et presquetout son groupe est venu à la veille… J’ai été très impressionnée par… la façon dontils ont célébré la vie de cette jeune femme, les histoires qu’ils ont relatées à son sujetmettaient en lumière son humanité… Ce n’était pas qu’une personne de la rue ouqu’une utilisatrice de solvants, c’était quelqu’un qui, recevant son chèque d’aide sociale,allait au cinéma à rabais, et c’était quelqu’un qui chantait en marchant dans larue. C’est le genre de choses qu’ils évoquaient. Si je dis tout cela, ce n’est pas parce quevous ne croyez pas que les utilisateurs de solvants sont humains, mais parce que c’estce que croit une foule de gens. Ils sont traités comme des sous-humains et comme desdéchets à retirer de la rue, à balayer et à remiser, loin des yeux loin du cœur. Parfois,les gens sont portés à agir ainsi. Et je crois que le groupe de soutien des utilisateurs desolvants a créé un sens de la communauté où ils se voient s’entraider. »COORDONNÉESAndrea BaigrieSage House– Gloria Enns, directrice de programme, Sage House422 avenue DufferinWinnipeg MB R2W 2Y5Tél. : 204.943.6379Courriel : andrea@mountcarmel.ca« Grâce à SOS, lesparticipants ontappris à se faireentendre et qu’ils ontle droit d’être ici. Ilsont collectivementrépondu à [un articledu Winnipeg FreePress] qui les jugeait“gelés et sansespoir” en disantqu’ils étaient “peutêtregelés, mais passans espoir”, qu’ilsont une valeur, qu’ilsont leur place dans lasociété et qu’à cetitre, ils devraientêtre appréciés. »– Andrea Baigrie,principale animatrice, SOS115Partager nos connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des méfaits au Canada

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society
Partager nos connaissances - Canadian Harm Reduction Network
Le partage de connaissances pour l'adaptation aux changements ...
Actualités bibliques - Canadian Bible Society
Manuel du formateur - Canadian Paediatric Society
JIAS presentation for FIC - International AIDS Society
Frais d'inscription: - Canadian Society of Hand Therapists
Rapport annuel 2000-2001 - The Children's Aid Society
Rapport annuel 2004-2005 - The Children's Aid Society
Rapport annuel 2010 - CSCE • Canadian Society for Civil Engineering
SCAV2009 - Canadian Society of Value Analysis (CSVA)
CjMLS 2011. - Canadian Society for Medical Laboratory Science
Rapport annuel - CSCE • Canadian Society for Civil Engineering
Télécharger le chapitre : « Partager la connaissance - Loire nature
Cuisiner avec du cannabis - Canadian AIDS Society
Force de renouveau.pdf - Canadian AIDS Society
homophobia report_fr_new.qxd - Canadian AIDS Society
trousse de mobilisation communautaire - Canadian AIDS Society
CBR Final Report French.qxd - Canadian AIDS Society
trousse de mobilisation communautaire - Canadian AIDS Society
coûts économiques du VIH/sida au Canada - Canadian AIDS Society
Draft Budget - International AIDS Society
Vol Salè - Legal Aid Society
PALIH 2 - International AIDS Society
les donateurs - The Children's Aid Society
Ces règlements - Canadian Paediatric Society
Benoît Collins - Canadian Mathematical Society