Views
3 years ago

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society

LA THÉRAPIE PAR

LA THÉRAPIE PAR L’ARTQuelques participants ont suggéré que la thérapie par l’art, dans le cadre dutraitement pour les drogues, leur serait utile.« Je prenais de lacoke puis de lamorphine. Je suisallé en thérapie pourm’en sortir, puis àdate, ça va bien. Jeprends plus ça… jene me pique plus. »SE TENIR OCCUPÉCertaines personnes avaient réussi à maîtriser leur utilisation de substancesproblématique. D’autres ont partagé leurs stratégies pour gérer leur utilisation dedrogues, comme s’occuper, trouver des activités intéressantes, réduire l’utilisation dedrogues et connecter avec la nature par des activités comme le jardinage. Peu importela stratégie employée, le facteur le plus important pour la prise en charge réussie del’utilisation de drogues est la disposition de la personne à changer.« Une chose est sûre… Pour arrêter de consommer, il faut que la personne veuillearrêter. On peut mener le cheval à la fontaine, mais on ne peut le forcer à boire. »Ce qui ne fonctionne pas pour le traitement et la consultationLES LISTES ET LES PÉRIODES D’ATTENTEL’obstacle de loin le plus fréquent de l’accès au traitement et à la consultation déclarépar les participants aux groupes de discussion était le temps d’attente avant d’entrerdans un programme, indiquant le besoin d’un plus grand nombre de services detraitement ou de procédés d'admission ponctuels. Les semaines d’attente pour êtreadmis à un programme ou même les heures d’attente pour un service d’urgence nefonctionnaient pas et se soldaient souvent par une occasion ratée. Certains ontmême affirmé que la liste d’attente peut entraîner des suicides. Voici des exemplesde ce qui s’est dit :« Vous cherchez de l’aide, là, il faut qu’il y ait quelqu’un pour vous en donner. »« C’est pas juste une question d’être prêt là, c’est une question que crissetu veux arrêter, tu veux arrêter là. C’est parce que tu es écœuré de fairece que tu fais. C’est parce que tu es sur le bord de te tirer une balle. Maisdeux semaines ou trois semaines c’est long... Moi je suis persuadé qu’il ya plein de monde qui se sont suicidés finalement et puis qui auraient puêtre sauvés. »18Partager nos connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des méfaits au Canada

OPTIONS DE TRAITEMENT LIMITÉES POUR LES PERSONNES QUIUTILISENT DES DROGUES AUTRES QUE L’ALCOOLLes participants aux groupes de discussion ont indiqué que les gens qui ont unproblème d’alcool ont plus d’options et de possibilités de traitement que ceux qui ontun problème d’utilisation d’autres drogues.En développant ce thème, ils ont aussi noté que l’approche des Douze Étapes neconvient pas à tous, bien qu’il y ait peu ou pas de solutions de rechange. Même sicertains trouvaient que les programmes de Douze Étapes étaient utiles, d’autres enavaient eu de mauvaises expériences ou n’y étaient pas attirés. Une seule approche neconvient pas à tous, de toute évidence.« Je n’aime pas l’idée de traitements basés sur la foi et ils peuvent aussi avoir unproblème. Comme le programme des Douze Étapes et des choses comme ça, jen’aime pas vraiment ce genre d’approche. Et il semble que la plupart des centres detraitement appliquent un genre de programme modifié des Douze Étapes. »« J’ai remarqué quecertains alcooliquespeuvent rechuter etrevenir… ils partentune semaine, etreviennent la semainesuivante. Quand ils’agit des utilisateursde drogues, si on a dela misère, ils ne nouslaissent pas revenir. »« Et quand les conférenciers de AA viennent à l’hôpital tous les soirs à 20 heures, etpeu importe que vous utilisiez des opiacés, des stimulants, quelle que soit votredrogue de choix, des solvants, on s’attend à ce que vous alliez à la réunion. Mais,comme je l’ai dit, ce ne sont que des réunions AA. Et moi, je suis allé à une réunion,et parce que je prends des drogues, on m’a dit que ce n’était pas ma place.Pourtant, ce sont toutes des drogues, l’alcool aussi. Mais je me suis senti… j’aipleuré les larmes de mon corps, cette fois-là. Qu’est-ce que j’étais censé faire? »LE REFUS D’ADMISSION EN DÉSINTOXICATION ET L’EXPULSION DESSERVICES DE TRAITEMENTDes participants ont aussi mentionné ne pas être capables d’entrer en désintoxication ouen centre de traitement quand ils sont intoxiqués, ce qui leur semblait aussi illogique.De même, certains réprouvaient d’être renvoyés de programmes de traitement pourdes comportements qu’ils tentaient de changer et qui étaient associés à leur utilisationde drogues :« Ça fait je pense deux ans que j’étais expulsée d’une thérapie, ça faisait presque deuxmois que j’étais là, puis il y a deux choses que j’ai faites que je ne devais pas fairepuis que je suis allée leur dire par moi-même que j’avais faites ces choses-là, j’étaishonnête pendant ma démarche. J’étais vraiment motivée et j’allais vraiment bien.Bien ils m’ont expulsée de la maison de thérapie parce que ça faisait une autre choseque je ne devais pas faire, et ce sont des choses liées à ma consommation, desaffaires qu’il faut que je change là. »19Partager nos connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des méfaits au Canada

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society
Partager nos connaissances - Canadian Harm Reduction Network
Le partage de connaissances pour l'adaptation aux changements ...
Manuel du formateur - Canadian Paediatric Society
Actualités bibliques - Canadian Bible Society
Frais d'inscription: - Canadian Society of Hand Therapists
JIAS presentation for FIC - International AIDS Society
SCAV2009 - Canadian Society of Value Analysis (CSVA)
Rapport annuel 2000-2001 - The Children's Aid Society
Télécharger le chapitre : « Partager la connaissance - Loire nature
CjMLS 2011. - Canadian Society for Medical Laboratory Science
Rapport annuel - CSCE • Canadian Society for Civil Engineering
Rapport annuel 2004-2005 - The Children's Aid Society
Rapport annuel 2010 - CSCE • Canadian Society for Civil Engineering
Cuisiner avec du cannabis - Canadian AIDS Society
Force de renouveau.pdf - Canadian AIDS Society
homophobia report_fr_new.qxd - Canadian AIDS Society
trousse de mobilisation communautaire - Canadian AIDS Society
CBR Final Report French.qxd - Canadian AIDS Society
trousse de mobilisation communautaire - Canadian AIDS Society
coûts économiques du VIH/sida au Canada - Canadian AIDS Society
PALIH 2 - International AIDS Society
les donateurs - The Children's Aid Society
Vol Salè - Legal Aid Society
Draft Budget - International AIDS Society
Ces règlements - Canadian Paediatric Society
Benoît Collins - Canadian Mathematical Society