Views
2 years ago

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society

LES DIFFICULTÉS DE LA

LES DIFFICULTÉS DE LA DISTRIBUTION DE SERINGUES AUXURGENCES DES HÔPITAUXLa distribution de seringues dans les urgences des hôpitaux présente des difficultés. Lessalles d’urgence sont achalandées, ce qui en décourage certains d’y accéder pour desseringues. Les employés peuvent ne pas être intéressés ou portés à considérer le besoinde seringues stériles comme une urgence, et être irrités d’avoir à s’en occuper.L’ABSENCE DE SERVICES DE DISTRIBUTION DE SERINGUESCertains organismes de lutte contre le sida offrent la distribution de seringues, d’autrespas. Toutefois, l’offre de seringues n’indique pas que la qualité du service seraacceptable. Un groupe de discussion avait ce qui suit à dire à propos d’un organisme enparticulier qui traite mal les personnes qui utilisent des drogues.« Va pas essayer d’avoir du matériel neuf là. Ils ne t’en donneront pas. Tu vas te fairesortir avec un coup de pied dans le cul de là. Ils disent qu’ils fournissent mais j’ai jamaisvu quelqu’un aller chercher une seringue là ou aller porter un pot de seringues là-bas. »À Ottawa, les participants ont dit qu’il y avait maintenant moins de services dedistribution de seringues qu’auparavant, ce qui les oblige à prévoir davantage.« C’est difficile d’en [un service de distribution de seringues] trouver des fois… Avant j’enavais là, plus maintenant. Il y a moins de places où en avoir aujourd’hui. À moins deplanifier ta journée, […] de t’organiser pour aller au véhicule de Site aux heures où ilcircule, il faut que tu aies ton stock avec toi tout le temps. C’est pour ça que j’en aitoujours quelques-unes de plus. »Le manque d’accès aux services de distribution de seringues peut mener à laréutilisation de seringues, et peut-être au partage accru de seringues.« Moi j’en connais qui se piquent puis tu sais ils n’ont pas d’échange de seringues desfois. Ça fait tellement longtemps qu’ils utilisent la même seringue. »Étant donné que le matériel d’injection stérile n’est pas disponible dans les prisonscanadiennes, d’anciens détenus ont divulgué certaines solutions originales qu’emploientles détenus, comme de voler des seringues à l’infirmerie.DES POLITIQUES CONTRADICTOIRES DANS LES REFUGESUne personne a mentionné que les refuges offraient du matériel d’injection stérile, maisqu’ils renvoyaient les gens quand ils découvraient que ceux-ci utilisaient des drogues.38« Bien, je suis allée dans tous les refuges pour femmes qu’il y a ici… Mais quand ils serendent compte que tu te piques, je me suis fait sortir de là. Vous savez ce que je veuxdire? Ils me donnent des seringues pour m’en servir, puis ils se revirent de bord et mejettent dehors. »Partager nos connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des méfaits au Canada

LES DÉFIS DE L’ÉLIMINATION SÉCURITAIREUn groupe a mentionné que les contenants pour élimination sécuritaire ne sont pascompris avec les trousses de matériel d’injection stérile et qu’ils doivent trouver desendroits pour disposer de leurs seringues usagées en toute sécurité – à la pharmacieou aux toilettes de l’hôpital. Quelqu’un a ajouté qu’un employeur a trouvé desseringues usagées dans les ordures, et qu’il ne savait pas quoi faire, mais qu’il nevoulait pas payer pour des contenants sûrs.« Il ne voulait pas payer pour cette boîte. Il ne voulait pas causer d’ennuis à personne etles employés ne voulaient pas être identifiés, alors il a simplement fait semblant que…ça n’existait pas… »LES COMPORTEMENTS D’UTILISATEURS DE DROGUES QUI METTENTLES PROGRAMMES EN PÉRILUn groupe nous a dit que les pharmacies de leur collectivité déclarent de nombreuxvols à l’étalage, alors elles envisagent de cesser de dispenser la méthadone et dedistribuer des seringues.LA DISTRIBUTION DE SERINGUES COMME DÉCLENCHEURFinalement, un participant avait des sentiments partagés au sujet de la distributionde seringues.L’effet de la distribution de seringues et de matériel d’injectionPRÉVENTION DES MALADIES ET MEILLEURE SANTÉLes effets les plus souvent déclarés de la distribution de seringues et de matérield’injection étaient la prévention des maladies et une meilleure santé, et la rentabilité defreiner le VIH et l’hépatite C. Les gens ont mentionné apprécier avoir accès à du matérield’injection stérile et sûr, et à des trousses d’utilisation sécuritaire du crack. Certains ontdit s’éloigner des situations risquées et ne jamais partager de matériel, ce qui indique queles messages de la réduction des méfaits atteignent leur but. Avant la disponibilité desservices de distribution de seringues, les gens avouent qu’ils partageaient souvent dumatériel. Dans les prisons où les services de distribution de matériel sont absents,quelques ex-détenus ont dit utiliser du matériel peu sûr, et recourir à voler du matérield’injection à l’infirmerie. Les participants attribuaient le fait de ne pas avoir le VIH oul’hépatite et de contracter moins d’infections à la disponibilité des services dedistribution de seringues. Les services de réduction des méfaits ont une bonne influencesur le comportement de certains participants.« Oasis a sauvé ma peau. Ils sont là quand j’en ai besoin. C’est bon d’avoir des seringuesstériles et des pipettes neuves plutôt que d’avoir à chercher une canette, ou n’importequoi, pour consommer. »« [Pour] les seringues, jecrois que c’est undilemme. Quand onconsomme, ça vaut lapeine, c’est là, maisquand on consommepas… vois-tu, c’est undéclencheur. »39Partager nos connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des méfaits au Canada

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society
Partager nos connaissances - Canadian Harm Reduction Network
Le partage de connaissances pour l'adaptation aux changements ...
Manuel du formateur - Canadian Paediatric Society
Actualités bibliques - Canadian Bible Society
JIAS presentation for FIC - International AIDS Society
Frais d'inscription: - Canadian Society of Hand Therapists
Rapport annuel 2004-2005 - The Children's Aid Society
SCAV2009 - Canadian Society of Value Analysis (CSVA)
Rapport annuel 2000-2001 - The Children's Aid Society
Rapport annuel 2010 - CSCE • Canadian Society for Civil Engineering
Télécharger le chapitre : « Partager la connaissance - Loire nature
CjMLS 2011. - Canadian Society for Medical Laboratory Science
Rapport annuel - CSCE • Canadian Society for Civil Engineering
Cuisiner avec du cannabis - Canadian AIDS Society
Force de renouveau.pdf - Canadian AIDS Society
homophobia report_fr_new.qxd - Canadian AIDS Society
trousse de mobilisation communautaire - Canadian AIDS Society
CBR Final Report French.qxd - Canadian AIDS Society
trousse de mobilisation communautaire - Canadian AIDS Society
coûts économiques du VIH/sida au Canada - Canadian AIDS Society
Draft Budget - International AIDS Society
Vol Salè - Legal Aid Society
PALIH 2 - International AIDS Society
les donateurs - The Children's Aid Society
Ces règlements - Canadian Paediatric Society
Manuel pour le Partage des Connaissances sur le ... - Oxfam-Québec