Views
2 years ago

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society

LES SQUATS LÉGAUXUn

LES SQUATS LÉGAUXUn participant a proposé l’idée d’un squat légal où les gens pourraient rester.« Oui, à propos des squats légals là. Ça serait une chose intéressante… Je sais qu’en Europeil y a eu ça là. Mais ça serait le fun si les endroits où on pourrait squatter puis qu’on ne seferait pas écœurer par la police. Ça aiderait beaucoup parce qu’il y a beaucoup de mondequi ne peuvent pas aller… à l’Auberge… parce qu’il y a beaucoup de jugement encore. »6. LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ ET LES PRESTATAIRES DE SERVICESCe qui fonctionne pour les professionnels de la santé et lesprestataires de servicesDES SERVICES COMPATISSANTS SANS PRÉJUGÉS DE LA PART DES PRO-FESSIONNELS DE LA SANTÉ ET LES PRESTATAIRES DE SERVICESLes participants aux groupes de discussion appréciaient les professionnels de la santé etles prestataires de services qui étaient chaleureux, intéressés, sans préjugés, joyeux,positifs et généreux. Les professionnels de la santé qui ne les laissent pas tomber étaientaussi importants. Ils trouvaient que les professionnels de la santé et les prestataires deservices qui sont immergés dans un milieu d’utilisation de drogues et de rue comprenaientmieux leurs réalités et leurs besoins, et avaient moins de préjugés.« Bien souvent les intervenants, le problème avec les organismes, c’est que les intervenants ilsn’ont aucune idée du problème puis leurs avis sont biaisés parce que c’est de là qui passent desjugements. Moi je pense que c’est ça le gros problème. Puis Point de repères ont une bonneréférence. Puis ils se baignent un peu dans le domaine […] Moi personnellement je pense quec’est le meilleur organisme. »Participant : « Quand je me présente pour mes médicaments, j’arrive tôt le matin. Quand je suis làle matin et que les gens sont maussades, ça teinte toute la journée, d’une certaine façon. Mais situ arrives et que tout le monde est de bonne humeur pis tout ça, même si t’étais morose, lesemployés te relèvent un peu. »Participant : « Et… je pense qu’un tas de gens ne comprennent pas vraiment à quel point ilsaffectent l’humeur des autres, leur humeur. C’est important pour moi. »LES PRESTATAIRES DE SERVICES AYANT L’EXPÉRIENCE DE L’UTILISA-TION DE DROGUESQuelques participants ont mentionné qu’il est utile que les professionnels de la santé oules prestataires de services aient une expérience personnelle de l’utilisation de drogues.48UNE APPROCHE HOLISTIQUE OU NATURELLEUne personne appréciait l’approche naturelle d’un naturopathe, qui l’éloignait des pilules.Partager nos connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des méfaits au Canada

Ce qui ne fonctionne pas pour les professionnels de la santé etles prestataires de servicesUN TRAITEMENT MÉDIOCRE À L’HÔPITALDe nombreux participants aux groupes de discussion ont déclaré avoir reçu untraitement médiocre dans les hôpitaux. Ils ont dit être ignorés, laissés de côté et jugés.Ils avaient aussi de la difficulté à être admis en désintoxication. Certains avaient reçudes commentaires inconvenants. On s’inquiète de ceux qui mettent leur santé en périlen n’accédant jamais aux soins de santé, afin d’éviter d’être l’objet d’humiliation de lapart des professionnels de la santé.« Puis quand tu es une personne qui s’injecte, va te chercher des seringues à l’hôpital.C’est du stock! “Avant que moi je touche celle avec le sida…” Un mois passé ils m’ontlaissée sortir… C’était tout infecté puis tout… “Envoie-moi le cas de sida, envoie, elleest prête à sortir.” Ils m’ont tout laissé la tuyauterie là puis tout. »« Et j’ai eu une vraie grosse plaie sur la jambe. C’est là que je me suis piquée la dernièrefois. Et là il me disait : “Va à l’hôpital, va à l’hôpital.” Mais j’aime mieux la laisser guérirtoute seule pendant un mois, ou perdre ma jambe que d’aller chez le docteur… parcequ’eux, tu sais, tu y vas et ils te traitent comme de la merde. »LA DIFFICULTÉ D’OBTENIR DE L’AIDE AU SOULAGEMENTDE LA DOULEURUn autre thème commun était la difficulté des gens à obtenir un traitement appropriéà la douleur. Certains recouraient à obtenir des médicaments illégalement poursoulager la douleur.« Je me souviens d’une fois… J’ai rampé jusqu’à l’hôpital… J’avais un mal de dosterrible. Je ne pouvais pas marcher… Ils ont dit : “Oh,… vous preniez de la drogue.À votre dossier, ici, vous avez déjà fait une surdose. Et nous ne pouvons pas vousdonner de médicaments pour la douleur.” J’ai dit : “Quoi?” Alors j’ai appelé mon ami.Il m’a donné un paquet d’héroïne. Man, je peux pas le croire. Je suis allé auxtoilettes, je me suis injecté de l’héroïne, [et j’ai dit] : “C’est ça, à plus tard!”, et jesuis sorti tout droit de l’hôpital… c’était ridicule. »« Je suis allé me faireopérer à la têteencore. Et ils ont dit :“Oh, il est sur laméthadone. Il n’apas besoind’analgésiques.” »LE MANQUE D’INFORMATION SUR LES PRATIQUES ET LES MÉFAITSDE L’UTILISATION DE DROGUESDes participants croyaient que les professionnels de la santé et les prestataires deservices n’avaient pas suffisamment d’information sur l’utilisation de drogues et lesméfaits connexes.49Partager nos connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des méfaits au Canada

Partager nos connaissances - Canadian AIDS Society
Actualités bibliques - Canadian Bible Society
Manuel du formateur - Canadian Paediatric Society
JIAS presentation for FIC - International AIDS Society
Frais d'inscription: - Canadian Society of Hand Therapists
SCAV2009 - Canadian Society of Value Analysis (CSVA)
Rapport annuel 2004-2005 - The Children's Aid Society
Rapport annuel 2000-2001 - The Children's Aid Society
CjMLS 2011. - Canadian Society for Medical Laboratory Science
Cuisiner avec du cannabis - Canadian AIDS Society
Force de renouveau.pdf - Canadian AIDS Society
homophobia report_fr_new.qxd - Canadian AIDS Society
CBR Final Report French.qxd - Canadian AIDS Society
trousse de mobilisation communautaire - Canadian AIDS Society
2008 - Canadian Sleep Society
Trinite - Canadian Bible Society
Draft Budget - International AIDS Society
Vol Salè - Legal Aid Society
PALIH 2 - International AIDS Society
les donateurs - The Children's Aid Society
Ces règlements - Canadian Paediatric Society
Notre Père - Canadian Bible Society