Views
2 years ago

Festif et solidaire - La ville d'Harfleur

Festif et solidaire - La ville d'Harfleur

Un concert de

Un concert de solidaritéavec PETROPLUSPetroplus. Harfleur ne pouvait que s’engager à leurs côtés. Cette possibilitéétait offerte à l’occasion du concert « des Grandes Bouches » à laForge le samedi 20 octobre dernier, dont le répertoire illustre parfaitementla lutte des travailleurs et opprimés à travers le monde. La municipalitéa décidé de reverser l’intégralité de la recette de leur concert(855,10 €) aux salariés de l’usine.Avec l’intersyndicale, les ouvriers se sont battus des mois durant poursauver la raffinerie de Petit-couronne. Grâce à leur force et leurs compétences,ils ont démontré que l’entreprise était viable et rentable.Pourtant mi-octobre, la sentence décidant la mise en liquidation judiciairede la raffinerie était prononcée par le tribunal de Commerce...sauf si un dossier d’une entreprise repreneuse est déposé avant le 5novembre.Au moment où vous lirez ces lignes, l’entreprise sera peut-être reprise :deux repreneurs étaient en lice lors de la mise sous presse du « Zoom ».La consternation mais aussi la Résistance se sont imposées chez les 550salariés de Petroplus et les 2000 familles qui vivaient grâce à l’activitéde la raffinerie, depuis plus de 80 ans.Devant un public attentif, le maire s’exprimait ainsi, « je dis aux salariésde Pétroplus notre solidarité et notre admiration pour leur force deRésistance, notre volonté de voir leur lutte aboutir car elle est emblématiquede notre combat commun pour que cesse la casse de notreindustrie nationale, emblématique de notre combat commun pourque notre région, son industrie ne subissent pas ce coup dur supplémentairequi affecterait non seulement Petit Couronne mais beaucoupd’autres communes et des milliers de salariés de notre département. Jepense notamment aux salariés de la CIM et du Port du Havre »Au côté des délégués Pétroplus présents, il affirmait ensuite « Lemoment est venu de dire à l’Etat que le libéralisme doit se heurteraux pouvoirs publics, réquisition des équipements, nationalisation del’entreprise ne sont pas des gros mots. Ce serait une prise de responsabiliténationale lorsqu’une entreprise est viable ». Rien n’est plus urgentque de ne pas céder aux roucoulades des vautours déguisés en pigeons.L’évêque du Havre, Monseigneur Jean-Luc Brunin, a écrit au maire d’Harfleur.«Non indifférent au drame social qui est en train de se jouer avecles Petroplus», il a souhaité saluer cette initiative en solidarité avec lesfamilles de travailleurs durement frappés par les effets de la crise.2

SommaireRetrospective p.4Les SouinQLes Grandes BouchesPaysage et IndustriesGala de l’UCHBRentrée des enseignantsRugbySemaine bleueDossier p.8Noël 2012En détail p.14Réunions publiquesFocus p.16Thomas CharpentierActu p.17CultureAssociationsPages pratiques p.20Bulletin d’informationde la ville d’HarfleurMairie d’Harfleur55 rue de la République76700 HarfleurDirecteur de publication :François GuéganRédaction :Thomas CarpentierMaquette / photographie :Alexandra GobbéA collaboré à ce numéro :E. BoucherImprimeur : Imprimerie jouve733, rue St Léonard - BP353101 mayenne cedexIl fut beaucoup question de l’agglomération havraise ces dernièressemaines, à la fois dans les réunions et les manifestationspubliques comme dans les réunions d’élus. Depuis 2001 et lacréation de la CODAH, le paysage à la fois institutionnel et financiera été considérablement bouleversé et les élus de chaque communeont vu leur champ d’action élargi bien au delà des limites de leur propreterritoire. Notre municipalité s’est attachée à avoir dans l’agglomération un rôleconstructif et exigeant, non seulement pour défendre les intérêts des Harfleuraismais aussi pour contribuer à la qualité de vie de tous les habitants, au développementde l’agglomération à son rayonnement. Ce n’est pas une forfanterie que dedire que la voix d’Harfleur compte dans l’agglomération havraise.Une des réalisations les plus spectaculaires qui verra le jour en cette fin 2012 est lenouveau réseau de transport, avec le tramway bien sur, mais aussi la configurationnouvelle du réseau de bus. Nous avons obtenu que l’amplitude de fonctionneme nt,la fréquence des passages soient dans la plupart des cas améliorées et Harfleur,carrefour de l’agglomération, bénéficiera de ces améliorations, même si bien sûrçà et là on pourrait encore mieux faire !La question du logement est une problématique essentielle pour éviter l’érosiondémographique qui frappe l’agglomération havraise. Des aides conséquentesde la CODAH ont, à notre demande, été accordées aux communes afin de faireface aux investissements préalables aux constructions (voiries, réseaux d’assainissementetc...). Il y a quelques jours nous posions la première pierre du nouveauquartier des coteaux du Calvaire, emblématique de notre politique volontaristedans ce domaine, sans l’appui obtenu, ce projet, salué par tous, du Président dudépartement aux représentants de la CODAH, n’aurait pas vu le jour, et sans notreentêtement à exiger cet appui pour toutes les communes, il est certain que leprogramme local de l’habitat qui prévoit la construction de 1000 logements paran sur 5 ans dans l’agglomération n’aurait pas abouti. Là encore on peut voir leverre à moitié vide ou le verre à moitié plein, mais si il n’y avait pas eu l’exigenced’Harfleur, le verre serait complètement vide.Un troisième exemple enfin concerne l’enseignement supérieur : où serait SciencesPo et l’INSA dont la construction s’achève, où seraient l’ENSM et le Pôle logistiquequi va compléter l’ISEL si je n’avais pas réclamé des années durant que l’enseignementsupérieur soit une compétence d’Agglo. Ce sont certes des investissementsimportants mais essentiels pour l’avenir de nos jeunes habitants et pour le rayonnementde l’agglomération.Au moment où une forme de coopération encore plus large, le Pôle Métropolitainde l’Estuaire, va se mettre en place, j’ai exprimé le souhait, que la vie culturelle etnotamment l’histoire si spécifique de notre Estuaire soit enfin valorisée au mêmetitre que le tourisme, la lutte contre les risques technologiques et naturels....Souhaitons que ce vœu émis par une ville où l’histoire reste si présente soit, lui aussi,entendu. Ces quelques faits montrent à quel point il est désormais indispensable ,pour mieux servir le territoire communal, de changer d’échelle et d’avoir aussi unevision de l’intérêt général d’une région et de la qualité de vie de sa population.François GuéganConseiller GénéralMaire d’Harfleur3

solidaires et dynamiques - La ville d'Harfleur
équilibré et solidaire - La ville d'Harfleur
ages pratiques - La ville d'Harfleur
Logements, - La ville d'Harfleur
Coup de pouce pour - La ville d'Harfleur
Vivre une retraite - La ville d'Harfleur
patrimoine - La ville d'Harfleur
Le grand voyage de la Fête de la Scie - La ville d'Harfleur
la saison culturelle - La ville d'Harfleur
En Bref... - La ville d'Harfleur
En Bref... - La ville d'Harfleur
Un budget responsable et solidaire - ville de Crolles
une attractivité renforcée - La ville d'Harfleur
Animation Danse Africaine - La ville d'Harfleur
Saison touristique, une impression d'été - La ville d'Harfleur
Quand la ville s'illumine ! solidaire et dynamique - Beaucaire
MALAUNAY> HARFLEUR - RFF
Réussir la ville solidaire - Délégation interministérielle à la ville
Un été très festif ! - Tarascon
Produits festifs C'est parti ! - FOOD MAGAZINE
l'intervention du GRIP Montréal en milieu festif
les nuits capitales, un événement festif et ... - Etudiantdeparis.fr
L'Economie Sociale et Solidaire - MGEN
Nouvelle tarification solidaire - Gart
L'épargne solidaire - Finansol