Views
3 years ago

Compilation d'articles - Contacter un comité local d'Attac

Compilation d'articles - Contacter un comité local d'Attac

Forum social : les

Forum social : les alters veulent reprendre du poids25 mars 2013 à 21:36 LibérationAu Forum social mondial de Bombay, en janvier 2004. A Tunis s’ouvre aujourd’hui la treizièmeédition. (Photo AFP)Tunis une nouvelle édition du FSM, les militants cherchent unsecond souffle, entre reprise de leurs idées et émergence denouvelles contestations.Par CHRISTIAN LOSSON Envoyé spécial à TunisDouze ans après sa première édition à Porto Alegre, au Brésil, le Forum social mondial (FSM) se poseen Tunisie, sur la première plaque tectonique des révolutions arabes. Pendant cinq jours(d’aujourd’hui à samedi), 50 000 militants de 130 pays sont attendus, autour de 2 700 ateliers. Unévénement pour soutenir une transition démocratique, mais dans le cadre d’un Forum social mondiallui-même en crise existentielle et en quête d’un rebond. Et ce pour - au moins - cinq raisons.Surfer sur la criseEn voie de disparition, les alters ? Plutôt en résilience. Il y a douze ans, une vie de pré-ado, la volontéde briser le moule de la «Tina» («There is no alternative») provoquait un haussement d’épaules desglobal leaders. Taxer les transactions internationales, lutter contre les paradis fiscaux, dénoncerl’évasion fiscale des multinationales ? Hérésie. S’attaquer à l’épuisement des ressources, à l’impassedes seules énergies fossiles, à l’impératif d’une vraie bataille pour le climat ? Cassandres. Lanécessaire démocratisation des pouvoirs, le diktat des politiques d’austérité, l’aberration du prêt-àpensernéolibéral ? Gauchistes.«Ces idées utopistes se posent aujourd’hui comme des évidences», estime Christophe Aguiton,d’Attac. La réalité, c’est que beaucoup de ces propositions ont été préemptées - à défaut d’avoir étépérennisées - par les pouvoirs élus, même conservateurs. Et que l’opposition s’avère désormais plusdiffuse. L’OMC, le FMI, la Banque mondiale sont marginalisés. Le Forum économique de Davos nedonne plus le la. Mais les multinationales se rient toujours des Etats. Les inégalités à l’intérieur despays se creusent. Le capital prospère sur le dos du travail. Certes, un autre monde est possible, basésur de nouvelles formes (de propriété, de production et de consommation), sur un réel contrôle de lafinance, sur une prospérité avec ou sans croissance (verte), etc. «Mais la question, résume unemilitante tunisienne, c’est comment y parvenir ?» «Le FSM ne peut pas apporter des réponses simples

à des processus de transformation compliqués, à l’œuvre dans nos sociétés», répond Amélie Canonne,du réseau Aitec (Association internationale de techniciens, experts et chercheurs).Redéfinir une stratégie«Entre l’urgence, la dictature du réalisme et la transformation structurelle, les mouvements sontconfrontés à la nécessité de définir une nouvelle pensée stratégique», assure Gustave Massiah, duCentre de recherche et d’informations pour le développement (Crid). Et définir ce qui unit lesmilitants est plus aisé que de pointer ce qui les sépare. Ou ce qui pourrait donner lieu à desconvergences délicates… Comment, ainsi, concilier impératif de développement et soutenabilitéenvironnementale ? Comment parler du contrôle démographique, sujet tabou, et préservation de labiodiversité ? «Il faut multiplier des possibilités concrètes sans aller jusqu’à aboutir à desplateformes politiques, résume le Brésilien Candido Grzybowski, l’un des initiateurs du FSM. On doitse rénover et rénover nos modes de fonctionnement.» Y compris en repensant le Conseil internationaldu FSM, sorte d’organe facilitateur censé penser la stratégie, où coexistent 130 réseaux, ONG,syndicats, etc., pour qu’il soit plus inclusif. En fait, le FSM aura du mal à faire autre chose que ce pourquoi il a été conçu : être une enceinte qui pose et diffuse les défis. Alimente et éduque. Et, surtout,permet aux militants de se rencontrer, de créer des plateformes, d’échanger des projets. Une sorted’accélérateur de particules contestatrices, mais en aucun cas l’outil à fission alimentant, seul,l’énergie pour un post-capitalisme…Trouver un fil conducteurJamais le FSM n’a enfanté autant de forums, de sous-forums, de circo-forums. Thématiques,régionaux et mondiaux. En un an, pas moins d’une cinquantaine auront eu lieu. Science etdémocratie ; autorités locales ou parlementaires. Forums des migrants, en Irak, pancanadien. Forumdu mouvement social européen, palestinien, etc. Ces moments libèrent des paroles, ouvrent deschamps de débats, fertilisent des expertises. «Ils dynamisent la société, raconte Mass Lo, de l’ONGEnda, basée à Dakar. On y parle gouvernance, alternance. Mais les mutations en cours sont si rapidesque la dynamique est difficile à suivre et qu’accompagner les changements, si nombreux, nécessitedes ruptures.»Une nouvelle géographie des forums s’esquisse, à l’image de la multipolarisation géopolitique àl’œuvre dans le monde. Il n’y a plus un ou des centres, mais une foultitude de périphéries. Il n’y a plusun ou des sujets évidents, mais des myriades de questions. Avec de nouvelles thématiques, comme lajustice climatique, la crise de civilisation, mais aussi, comme à Tunis, islamisme versussécularisme, etc. «Cela part toujours dans tous les sens, c’est pour ça que ces agoras sontformidables, mais parfois inopérationnelles, dit une alter américaine. La force d’un sommet del’ONU, par exemple, c’est que, désormais, tous les enjeux et toutes les crises sont liés :environnement, finance, développement, etc. La force d’un FSM, c’est qu’on y entend des voix de nonprofessionnelsde "l’advocacy" : du témoignage…» «La professionnalisation de la société civile duNord a dépolitisé les mouvements, les a aseptisés», estime une militante indienne.Rallier les indignésLes révolutions en Tunisie et en Egypte, les Indignés en Espagne, au Portugal et en Grèce, les«Occupy» aux Etats-Unis, en Angleterre, ou les «Carrés rouges» au Canada, les «Y en a marre» auSénégal, les irrédentistes au Chili : il n’y a pas de liens mécaniques ou empiriques entre cesmouvements sociaux «new deal» et le mouvement altermondialiste, presque «old school». «Lesnouveaux mouvements sociaux ont leur dynamique propre, concède Gustave Massiah. Ils insistentplus sur les libertés individuelles par rapport à la revendication de justice sociale et d’égalité.» Ilsmilitent pour des approches éphémères, «libertariennes» ; pour des actions spectaculaires par rapport àl’action collective.«Le FSM ne peut évidemment pas articuler ces luttes, ce n’est pas un supersecrétariat mondial desmicroactions dans le monde», dit Candido Grzybowski. Comment tisser des convergences avec desmouvements très critiques par rapport à la politique, et qui sont, comme les Indignés en France, trèsrétifs à s’engager aux côtés (ou à se faire récupérer par) des organisations traditionnelles ? «Il y a une

programme - Contacter un comité local d'Attac
Aurélie Trouvé - Contacter un comité local d'Attac
Lire le document... - Contacter un comité local d'Attac
LA DÉMESURE - Contacter un comité local d'Attac
Empreinte écologique - Contacter un comité local d'Attac
transparence de l'eau - Contacter un comité local d'Attac
iste des - Contacter un comité local d'Attac
La lettre numéro 35 - Contacter un comité local d'Attac
La gestion de l'eau en Dordogne - Contacter un comité local d'Attac
le programme complet - Contacter un comité local d'Attac
L'histoire et l'analyse de la flexicurité - Contacter un comité local d ...
PDF - 6,1 MiB - Institut de recherche et débat sur la gouvernance
qu'est-ce qu'attac - Contacter un comité local d'Attac
livret impression RV - Contacter un comité local d'Attac
Protocole de convergence - Contacter un comité local d'Attac
La biodiversité - Contacter un comité local d'Attac
la crise, et après - Contacter un comité local d'Attac
Migrations mondiales - Contacter un comité local d'Attac
Notes de lecture 7 - Contacter un comité local d'Attac
nouveau manifeste - Contacter un comité local d'Attac
maquette journal 7 - Contacter un comité local d'Attac
Topo déroissance - Contacter un comité local d'Attac
Services publics - Contacter un comité local d'Attac
Notes sur les inégalités - Contacter un comité local d'Attac
télécharger en pdf - Contacter un comité local d'Attac
Le grand bazar mondial - Contacter un comité local d'Attac
"pdf". - Contacter un comité local d'Attac
Scolaires - Contacter un comité local d'Attac
Document - Contacter un comité local d'Attac