Views
2 years ago

Compilation d'articles - Contacter un comité local d'Attac

Compilation d'articles - Contacter un comité local d'Attac

culture

culture commune de l’horizontalité et du pluralisme», veut croire Aguiton. Suffisant ? Non. «Mais ilne faut pas absorber et institutionnaliser ces mouvements», répond Amélie Canonne.Dépasser un noyau durLe FSM tient de la créature originelle latino-européenne. Mais voilà : ces deux régions connaissentune crise dissemblable. De croissance, pour la première. De décroissance, pour la seconde.L’Amérique latine a, elle, porté au pouvoir toutes les palettes de la galaxie alter, radical, réformiste oudéveloppementaliste. «Ces derniers mettent en place des politiques post-néolibérales, résume unthéoricien alter. Des politiques pas anticapitalistes, qui combinent des gages au marché mondial descapitaux et des politiques sociales redistributives.» Avec leurs limites : au Brésil, les sans-terres duParti des travailleurs post-Lula attendent toujours une réforme agraire d’ampleur.En Europe, la violence de la crise a entraîné un désenchantement du mouvement social. «On a trèspeu de victoires à notre actif, reconnaît Christophe Aguiton. Les Indignés ont été meilleurs que nous.»Pour une raison simple, esquisse Massiah : «Il y a trente ans, les mouvements sociaux se définissaientà partir des salariés stables. Les précaires pensaient qu’ils pourraient être intégrés dans un systèmesocial stable. Aujourd’hui, à l’inverse, la précarité est l’horizon des travailleurs stables.» A l’arrivée,explique une militante, «on parle de processus qui se construisent sur des échelles de temps nonmédiatiques». Laisser du temps, quand il en manque.

Directeur de la publication : Edwy Plenel1www.mediapart.frForum social à Tunis: l’altermondialismebouge encorePAR JOSEPH CONFAVREUXARTICLE PUBLIÉ LE MERCREDI 27 MARS 2013Sur mediapart.fr, un objet graphique est disponible à cet endroit.Le Forum social mondial de Tunis qui s’ouvre,mardi 26 mars, à Tunis parviendra-t-il à imposerses thématiques et ses revendications, sans tomberrapidement dans l’oubli, comme les FSM de 2009 àBelém, de 2007 à Nairobi ou de 2006, éclaté en troissites à Caracas, Karachi et Bamako ?Douze ans après la tenue du premier FSM à PortoAlegre, et bientôt 20 ans après l’insurrection zapatiste,point de départ de l’altermondialisme, le processus desforums sociaux mondiaux peut donner l’impressiond’être une simple survivance de la formule lancéeen 2001 à Porto Alegre, pour contrer le forumde Davos. Pourtant, l’altermondialisme, en dépitde son hétérogénéité et de ses difficultés à peserpolitiquement, a permis à certaines idées innovantesde passer dans la culture commune.« Pour une dynamique qui n’a qu’un peu plus d’unedizaine d’années, les FSM et l’altermondialisme sontparvenus à attaquer l’hégémonie néolibérale, jugeainsi Nicolas Haeringer, membre d’Attac. Le foruma contribué à installer l’idée qu’un autre monde étaitpossible et à diffuser certaines pratiques. »Quant à Gus Massiah, ancien président du Crid(Centre de recherche et d’information pour ledéveloppement) et membre du Conseil internationaldu Forum social mondial, il reconnaît que « le FSMest aujourd’hui obligé d’aller plus loin. Je considèrequ’il a gagné sur le plan culturel en démontrant que lenéolibéralisme n’était pas acceptable, mais il n’a pasété capable d’imposer des changements ».Sur mediapart.fr, un objet graphique est disponible à cet endroit.Victoire culturelle mais défaite politique ? Il est tentantde résumer ainsi une quinzaine d’années passées àcontester la marchandisation et la financiarisation dumonde, tant il ne s’est pas constitué d’internationaledes mouvements alter, et tant les organisationsfrançaises emblématiques, telles qu'Attac, paraissentaujourd’hui peu audibles.Dans le cas d'Attac, organisation emblématique del’altermondialisme, l’épisode de fraude électorale, quia vu partir des instances dirigeantes certains fondateurstrès critiqués pour leurs méthodes et leurs programmesinspirés des anciens pays de l’Est, a bien sûr joué.Mais, reconnaît Nicolas Haeringer : « On ne peutpas tout mettre sur le dos de cette crise interne.L’altermondialisme est parvenu à définir un horizond’opposition commun, mais au fur et à mesure qu’onexplorait ces espaces de rencontre, on s’est renducompte qu’il n’y avait pas de communauté d’intérêtévidente entre une ouvrière de Lejaby et un petitpaysan malien, par exemple. »Sur mediapart.fr, un objet graphique est disponible à cet endroit.Pour Isabelle Sommier, professeur de sciencepolitique à l’Université Paris I et co-directrice d’unouvrage intitulé L'Altermondialisme en France. Lalongue histoire d'une nouvelle cause, paru voilàquelques années aux éditions Flammarion, il estcependant nécessaire de nuancer : « Je n’irais pasjusqu’à parler de victoire culturelle. Il y a eu unereprise de certains slogans et de considérations,mais surtout de ce qui ne faisait pas vraimentclivage, comme la dénonciation des inégalités Nord /Sud. Cela ressemble au traitement de l’écologie,comme lorsque Jacques Chirac expliquait que lamaison commune était en train de brûler, mais sanstraduction politique concrète. »Pourtant, même des gouvernements de droite, commeà l’époque de Jacques Chirac avec la taxe sur lesbillets d’avion, ou comme sous Nicolas Sarkozy avecle projet d’une taxe sur les transactions financières,ont repris certaines revendications emblématiquesdu mouvement alter. « La bataille des idées estimportante, explique Christophe Aguiton, l’un desanimateurs de la commission internationale d’Attac-France. Mais il y a un retour de bâton, parce qu’il y aaussi beaucoup d’édulcoration. »1/5

programme - Contacter un comité local d'Attac
Aurélie Trouvé - Contacter un comité local d'Attac
Lire le document... - Contacter un comité local d'Attac
Empreinte écologique - Contacter un comité local d'Attac
LA DÉMESURE - Contacter un comité local d'Attac
transparence de l'eau - Contacter un comité local d'Attac
La gestion de l'eau en Dordogne - Contacter un comité local d'Attac
iste des - Contacter un comité local d'Attac
La lettre numéro 35 - Contacter un comité local d'Attac
le programme complet - Contacter un comité local d'Attac
L'histoire et l'analyse de la flexicurité - Contacter un comité local d ...
PDF - 6,1 MiB - Institut de recherche et débat sur la gouvernance
qu'est-ce qu'attac - Contacter un comité local d'Attac
livret impression RV - Contacter un comité local d'Attac
Protocole de convergence - Contacter un comité local d'Attac
la crise, et après - Contacter un comité local d'Attac
Notes de lecture 7 - Contacter un comité local d'Attac
La biodiversité - Contacter un comité local d'Attac
Migrations mondiales - Contacter un comité local d'Attac
nouveau manifeste - Contacter un comité local d'Attac
maquette journal 7 - Contacter un comité local d'Attac
Topo déroissance - Contacter un comité local d'Attac
Services publics - Contacter un comité local d'Attac
Notes sur les inégalités - Contacter un comité local d'Attac
télécharger en pdf - Contacter un comité local d'Attac
Bulletin n°0 - Contacter un comité local d'Attac
en pdf - Contacter un comité local d'Attac
festival Images mouvementées - Contacter un comité local d'Attac
n°21 avril 2008 - Contacter un comité local d'Attac