Mise en page 1

djazairnews.info

Mise en page 1

A L A U N E3Culture, religions et économiePlace au Maghreb des peuples !Les signes avant-coureurs d'une normalisation des relations entre l'Algérie et le Maroc refont surface ces derniers jours.Les visites croisées entre lesresponsables des deuxpays, la rencontre desministres des Affairesétrangères au Maroc cette semaine,les messages de félicitations échangésentre Bouteflika etMohamed VI… illustrent parfaitementcette volonté réitérée de partet d'autre, pour l'apaisement et lanormalisation des relations entreAlger et Rabat. Avant la reprise descontacts officiels, il y a lieu designaler que des initiatives de rapprochementavaient déjà été entaméespar des organisations de lasociété civiles des pays maghrébins.Des regroupements de jeunes,de syndicalistes, de religieux etd'hommes politiques ont intensifiéles contacts et les rencontres cesdernières années. Tous sont unanimessur la nécessité d'ouvrir lesfrontières, fermées depuis 1994, etde relancer le projet de l'Unionmaghrébine sur des bases solides.Ce projet est appelé « Maghreb despeuples ». L'idée de ce projetremonte au Forum social mondialtenu du 25 au 30 janvier 2001 àPorto Allègre, et s'est consolidésuite à la rencontre du Forumsocial maghrébin tenue à Bouznika(Maroc) en 2006, en marge delaquelle, il a été procédé à la créationd'un Forum syndical marocaincomme premier pas en perspectivede la création d'un Forumsyndical maghrébin. Cette volontéa donné lieu à un appel lancé lorsdu Forum syndical maghrébintenu à El Mohammadia les 25, 26et 27 Juin 2008. En vertu de l'accordconvenu à Bouznika, les travauxdu Forum social maghrébin,tenu les 5, 6, 7 et 8 Mars 2010, aconvenu d'organiser un Forumsyndical maghrébin en Algérie,pour les 14 et le 15 mai 2010, sousle slogan : “Pour que la vérité surl'assassinat du martyr FarhatHashad jaillisse”. Le ForumSyndical Maghrébin invite ainsitoutes ses composantes à contribuerà l'émancipation, la libérationde la société et la mise en placeLutte antiterroriste dans le SahelUn élément de stabilité pour le MaghrebLa lutte antiterroriste, dans la zone UMAet la bande sahelo saharienne, recommandeune coordination accrue de lapart des pays de la région. L'Algérie qui inscritle volet sécuritaire, comme l'une desconditions primordiale à une meilleure normalisationavec les pays de la région, notammentle Maroc et la Libye, est consciente del'impact de ce dossier sur la relance del'Union. Les pays membres du forum qui ontétendu leur intérêt au Tchad et au BurkinaFaso, en raison des ramifications du phénomèneterroriste dans la région, ne doiventpas négliger de regarder vers le nord, à savoird'une démocratie. Toujours dans lecadre du Forum social magrébin,un espace de rencontre etd'échange a été créé. Nommé« Djoussour », il regroupe des associationsdes pays de la région.Concernant le volet religieux, les évêquesde la région nord de l'Afrique ont salué mercredi16 novembre le « printemps arabe », et ontdélivré un message d'espoir.Dans le domaine culturel, leCongrès mondial amazigh, CMA,créé en 1997 en France, regroupedes organisations amazighes dumonde en général mais surtoutcelles du Maroc et de l'Algérie enparticulier. Le CMA est parmi lesen Libye, au Maroc et en Tunisie, en impliquantces pays dans le processus de concertation.La participation, en tant qu'observateur,d'un représentant du CNT libyen à laréunion d'Alger est un bon signe, aumoment où la communauté internationales'inquiète du devenir des armes libyennes etde leur acquisition par Aqmi. Aussi, le financementdu terro-risme, intimement lié autrafic de drogue, doit faire l'objet d'un traitementparticulier au Maghreb. C'est le sempiternelproblème qui oppose Alger et Rabat etqui est aussi l'un des éléments hostiles à laréouverture des frontières entre les deuxrares organisations qui ont continuéà acti-ver durant les momentsles plus sombres des relations entrel'Algérie et la Maroc. Par ailleurs,en 2008, une cession est produiteau sein de cette organisation, donnantlieu à deux tendances, une atenu ses assises le mois dernier, enTunisie et l'autre se tiendra le moisprochain à Bruxelles. Les deuxtendances de cette organisationont appelé à l'ouverture des frontièreset à la normalisation desrelations.Concernant le volet religieux,les évêques de la région nord del'Afrique ont salué mercredi 16novembre le « printemps arabe »,et ont délivré un message d'espoir.« La libération de la parole, lavolonté d'échanger à propos deALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011tous les sujets qui structurent la viesociale et politique dans un respectgrandissant pour les opinionsdiverses » émergent des bouleversementsen cours au Maghreb, ontilssouligné, à l'issue de leurConférence, qui s'est tenue pendanttrois jours à Tunis.« L'Église, dans le mondearabe, est au ser-vice des peuplesavec lesquels elle vit, confie MgrMaroun Lahham, archevêque deTunis. Nous devons prendre lamesure des évolutions qui traversentces sociétés pour les accompagnerau mieux », lit-on dans leurcommuniqué.Une volonté affirmée dans lecommuniqué final de laConférence des évêques de larégion nord de l'Afrique (Cerna).pays. La réunion d'Alger, qui fait suite à celleorganisée à Washington axée sur le Sahel dequelque 150 experts d'une trentaine de paysdans le cadre du Forum global de lutte contrele terrorisme (FGLT), coparrainée par lesEtats-Unis et la Turquie, a d'ailleurs bien faitd'aborder le financement du terrorismenotamment le paiement des rançons. Ainsi,les pays du Sahel présents, Mauritanie,Algérie, Mali, Niger, ont pu évoquer la problématiqueessentielle des frontières dans lalutte contre Al-Qaïda du Maghreb islamique(Aqmi): le « contrôle d'espaces gigantesques» et qui nécessitent un échange importantLes communautés chrétiennes «sentent leur responsabilité d'encouragercette volonté de liberté,de citoyenneté, d'ouverture quis'exprime toujours plus clairementdans ce “printemps arabe”, écriventles évêques. Elles cherchent àle faire en accompagnant le discernement,mais aussi en témoignantde leur espérance ».La même dynamique a touchéle secteur économique. En effet,des économistes ne cessent d'appelerà l'Union et à l'intégration.Sur ce point, l'expert économiquealgérien, Abderahmane Mebtoul, aaffirmé que l'intégration économiquedes pays de l'Afrique du Nordcréera plus de 12 millions de postesde travail supplémentaires.Younès Saadid'informations entre pays frontaliers. Cetaspect a d'ailleurs été plusieurs fois évoqué.Le Forum global de la lutte contre le terrorisme(FGLT), créé le 22 septembre à NewYork et mis en route par le coordonnateur dela lutte anti-terroriste au Département d'Etataméricain, Daniel Benjamin, a organisé àAlger sa première réunion technique axée surle Sahel où sévit Aqmi. Une première réuniontechnique du groupe justice et Etat dedroit dans la lutte contre le terrorisme entreprocureurs spécialisés du FGLT s'est tenue ily a deux semaines à Washington.Mohamed B.


Kidnapping du cardiologue de Tizi OuzouTajmaât en conclaveAucune cellule decrise n'a étéinstallée pourl'instant par lesvillages de lacommune deBeni Aissi,comme cela aété rapporté parla presse, aindiqué unmembre de cetteorganisationvillageoise,précisant quecette option estenvisageable.«Avant de penser à une mobilisationà l'échelle de lacommune ou de la daïra,nous allons nous organiserd'abord à notre niveau et décider de lafaçon dont nous allons gérer cette affaire»,a-t-il ajouté. Les proches et les villageoisguettent la moindre information à ce sujetqui pourrait servir à récupérer l'un desleurs sain et sauf. Mais l'objectif principalest de réunir toutes les conditions nécessairespour préserver la vie de NourDjellal, cardiologue enlevé mardi matinpar un groupe armé, d'autant plus qu'aucunedemande n'a été formulée par lesravisseurs, au quatrième jour du rapt. Laseule information en notre possession estque le médecin aurait appelé son épousepour la rassurer sur son état de santé. Puisc'est le silence radio.D'autres sources ont écarté la thèse,selon laquelle le rapt a été commis dans lebut de prodiguer des soins à l'émir SiMohand Ouramdane, alias ElKhechkhach, leader du groupe terroristeopérant dans la région, car présent sur leslieux il aurait supervisé personnellementle déroulement de cette opération, a-t-onindiqué. Le comité de village IghilBouzrou a engagé hier d'abord un débatdes suites à donner à l'affaire de l'enlèvement.La mobilisation, une fois les intentionsdu groupe terroriste dévoilées, estplus que nécessaire, a-t-on souligné, sinonle ton est donné à la "solidarité" avec lesproches de l'otage, notamment sa femmeet ses enfants « qui ont besoin d'être soutenusdurant cette dure épreuve », affirmece membre de Tajmaât. Il faut noter qu'AïtAissi est l'une des régions les plus touchéespar ce phénomène d'enlèvement. Le chefterroriste sévissant est lui aussi natif de larégion. Le 11 mai dernier, un jeune de 18ans, Mourad Bilek, a été enlevé presque aumême endroit que Nacer Djellal par ungroupe armé. Il avait été libéré après uneforte mobilisation de la population de larégion. Au cours la même période,Ramdane Ben Zaoui a été enlevé puis relâchéquelques jours après.La solidarité citoyenne semble donnéeses fruits. La voie a été tracée par les 38villages d'Issenadjen, dans la communed'Iflissen qui, en novembre 2009, se sontsoulevés contre ce phénomène en exigeantet en obtenant la libération d'un des leurs,Abdallah T. en l'occurrence. Depuis ledébut du phénomène des kidnappings endécembre 2005, la wilaya de Tizi Ouzou aenregistré pas moins de 65 enlèvementsqui ont ciblé notamment les investisseursde la région.Massinissa BoudaoudPour avoir publié une analyse réalisée sur Knaki volaille HertaLe diffamateur de la Mosquéede Paris condamnéLa Grande mosquée de Paris vient de gagner une bataillecontre le site Web «DébatHalal.fr». Le Tribunal de Grandeinstance de Nantes vient de rendre son jugement en datedu 7 novembre 2011, condamnant Baker Aldilaimi, gestionnairedu site pour diffamation. Le juge des référés, enjoint à M.Aldilaimi de cesser toute publication mettant en cause la qualitédes contrôles de conformité à la norme «halal» pratiqués par laSociété SFCVH (…), assortit cette interdiction d'une astreintede 1000 uros par infraction constatée (…) et condamneMonsieur Aldilaimi aux dépens et à payer à la Société SFCVH lasomme de 1000 uros en application de l'article 700 du Code deprocédure civile.Dans un communiqué qui nous est envoyé par la Grandemosquée de Paris, il est précisé qu'en janvier 2011, le site Web«DébatHalal.fr», avait publié une analyse qui aurait été réaliséepar le laboratoire Eurofins indiquant que des traces infinitésimalesd'ADN de porc auraient été trouvées dans un échantillon de«Knacki Volaille Herta» certifié halal par SFCVH/Mosquée deParis. «Devant ces accusations infondées, graves et mensongères,une contre-analyse a été immédiatement réalisée par un grandlaboratoire européen (Genetic ID) qui a scientifiquementdémontré l'absence totale de traces d'ADN de porc sur les lotsincriminés de saucisses «Knacki Volaille Herta», lit-on dans lecommuniqué. La SFCVH a alors intenté, selon la même source,une action en justice contre Baker Aldilaimi gestionnaire du site«DébatHalal.fr» pour dénigrement visant à mettre en doute sacertification halal. Les principales conclusions révèlent que lapublication sur un site Internet de propos mettant nommémenten cause la probité, la qualification, l'honnêteté d'une personneou d'une société tierce engage la responsabilité de son auteur;que celui-ci a l'obligation, s'il en est requis, d'apporter la preuvesuffisante de l'existence des griefs qu'il a pris l'initiative de rendrepublics. S'agissant des traces de porc qui auraient été trouvées, enquantité infinitésimale, par le laboratoire Eurofins, requis à cettefin par M. Aldilaimi, celui-ci ne communique pas le rapport quilui a été remis par le laboratoire ; qu'il est donc impossible devérifier avec précision les conclusions du laboratoire et, surtoutles conditions dans lesquelles les analyses ont été menées. AinsiM. Aldilaimi ne rapporte pas la preuve de l'exactitude des informationsqu'il a publiée sur son site Internet et qui sont, à l'évidence,de nature à nuire à l'image et à la réputation de la sociétéSFCVH ; que faute d'apporter la preuve de l'existence des griefspubliquement formulés, M. Aldilaimi a créé envers la sociétéSFCVH un trouble manifestement illicite qu'il convient de fairecesser.FatihaAmalou-Aïd> A C T U5Travailleurs des corpscommunsVers une grèveillimitéeLes travailleurs des corps communs etprofessionnels de l'Education, affiliés auSyndicat national des travailleurs del'Education (SNTE) entrenront dans unegrève dès le 27 novembre. Le mouvementde protestation d'une semaine est prévupour dénoncer la marginalisation de cettecatégorie de travailleurs par le ministère del'Education nationale. Dans uncommuniqué rendu public par le SNTE, ladécision a été prise à l'issue d'une réunionqui s'est tenue mardi au siège du syndicatprésidée par le coordinateur national NadjibBenmedour. La rencontre a permis derelever plusieurs défaillances dans letraitement du dossier des travailleurs descorps communs et professionnels del'Education par la tutelle. «Nous avonsconstaté que les problèmes de cestravailleurs ont été pris avec beaucoup delégèreté alors qu'aucun engagement de latutelle n'a été pris en considération, et lesyndicat n'a cessé d'interpeller les pouvoirspublics à leur égard mais n'a eu aucunécho», écrit le syndicat pour justifier sadécision de ce débrayage qui pourrait setransformer en une grève illimitée si leursrevendications ne sont pas satisfaites. LaCoordination nationale des corps communset travailleurs professionnels avait déjàorganisé un mouvement de contestation aumois d'octobre. Des rassemblementsseront également organisés devant lesdirections de l'Education. Les corpscommuns et les travailleurs professionnelsde l'Education revendiquent, entre autres,la revalorisation des salaires et leurintégration dans le secteur de l'Education,«vu la relation directe qu'ils entretiennentavec les élèves». Ils réclament égalementune indemnité spéciale pour cettecatégorie.F. A. A.Mode de gestiondes œuvres socialesBenbouzid prometun vote « transparentet régulier»Un scrutin sera organisé prochainement parle ministère de l'Education nationale pourdécider du mode de gestion des œuvressociales. C'est ce qu'a annoncé, jeudi,Boubekeur Benbouzid, ministre del'Education nationale, en marge d'uneséance de questions orales à l'APN. Deuxmodes sont proposés par la commissionmixte composée de représentants des cinqsyndicats autonomes de l'Educationnationale et des représentants du secteur àsavoir la mise en place soit de commissionsde wilayas soit des institutions. Le ministrede l'Education a déclaré que « ce sont lestravailleurs du secteur qui décideront, parvoie de vote, de la gestion des fonds desœuvres sociales qui sera assurée soit parles institutions ou par les commissions dewilaya ».À cet effet, M. Benbouzid a affirmé que sondépartement ministériel était prêt à garantirun vote transparent et régulier. Parailleurs, le premier responsable du secteurde l'Education nationale a refuséd'intervenir en tant que ministre dans ledéroulement de l'opération de vote laissantle champ libre aux travailleurs de déciderde l'option à adopter pour la gestion de cesfonds. A la même occasion, M. Benbouzid arappelé que le document relatif à la gestiondes fonds des œuvres sociales a étéélaboré par la majorité des syndicats, leCnapest, l'Untef, le Snte, le Snapest etenfin la FNTE-UGTA. Interrogé sur lecontrôle de ces fonds, le même responsablea rassuré que cette opération sera assuréepar la Cour des comptes, l'Inspection dutravail et l'Inspection du ministère del'Education nationale. Il est important designaler que les fonds des œuvres socialess'élèvent à plus de 20 milliards DA.H. ZobiriALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


C O U P S D E P R O J E C T E U RILS ONT OSÉ LE DIRE> >Abdelmadjid SidiSaïd7En hausseLe financement des augmentations desretraites sera pris par le budget de l'Etat.C'est ce qu'a révélé le secrétaire généralde l'UGTA. Et d'affirmer qu'il reste juste untexte réglementaire et un créneau pourdébloquer ce financement et annoncerl'augmentation officielle des retraites.Rachid HarraoubiaMourad Medelci«Je suis persuadé que très rapidement onva trouver le chemin qui nous conduit àquelque chose, dont nous rêvons tous,spécialement la relation bilatérale entrel'Algérie et le Maroc, mais également cetteambition que nous avons, nousMaghrébins, de faire le Maghreb où departiciper, en tout cas, à le faire.»Tic-TacJ-4Karim Djoudi«L'interdiction de l'importation de fripe estun choix stratégique, il y a ceux qui sontpour l'importation uniquement et ceux quisont pour la production, moi je suis deceux qui sont pour le développement de laproduction. Soit nous continuonsd'importer et à consommer l'argent quenous avons, ou bien nous considérons quenous avons des entreprises à développer,de l'emploi à créer, des familles à qui nousdevons donner des salaires.»IL N’AURAIT PAS DÛ !Didier Ollé-Nicole«Pour mon premier match avec l'USMA,j'ambitionne de revenir de Tizi Ouzou avecun résultat probant. Je sais que ce ne serapas une mission aisée, mais j'espèreréussir mon entrée en la matière dans lechampionnat algérien.»Le ministre de l'Enseignement supérieur etde la Recherche scientifique a ordonné audirecteur général de l'Office national desœuvres universitaires (Onou) de renforcerla sécurité au niveau de l'ensemble descités universitaires et à les doter même decaméras de surveillance.AbdelazizBelkhadem>En baissePas de retour en arrière. Le Mouvement deredressement et de l'authenticité continuesa bataille contre la direction du FLN. Ilprépare une vaste action au niveau de labase. Des assemblées générales serontorganisées aujourd’hui à travers toutes lesmouhafadhas du pays.Djamel Ould Abbès>La Chambre de commerce etd'industrie arabo-portugaiseorganise le déplacement d'unemission économique d'hommesd'affaires portugais à Alger le 22novembre 2011. Cette délégation estcomposée de 16 entreprisesreprésentant différents secteurs.Daho Ould KabliaDans une déclaration faite ce mardi à la presse, le ministre de l'Intérieur et des Collectivitéslocales, persiste et signe : «Nous n'attribuerons aucun agrément aux nouveaux partis politiquesavant l'adoption et la promulgation de la nouvelle loi organique.» Chose qui a provoqué lagrogne de certains partis politiques non encore agréés, ils espéraient participer aux prochaineséchéances électorales.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011Après le scandale de pénurie desmédicaments, le ministre de la Ssantérisque d'être une fois encore mis àl'épreuve. Des médecins, des syndicalisteset des techniciens du secteur de la santépublique s'apprêtent à envoyer unecorrespondance au président de laRépublique pour lui exposer les problèmesdes scanners et autres appareils médicauxau niveau des hôpitaux.


L'allaitement maternelSeules 7% desAlgériennes le pratiquentALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011> P R O X I M I T EAssassinat du jeune de TirmitineLe comité de village contestele verdict du tribunalLe comité du village de Harouka dans la commune de Tirmitine envisage d’organiserdemain des actions au chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou pour protester contre le verdictprononcé par le tribunal criminel près la cour de Tizi Ouzou dans l’affaire de l’assassinatdu jeune A. Sofiane, le 17 octobre dernier.«Une marche et unsit-in devant lacour sont programméspar lecomité», dira un membre duditcomité pour soutenir moralementles présumés auteurs, quiécoperont de quinze ans de réclusioncriminelle, ayant été reconnuscoupables des faits qui leursont reprochés. Le jugement estqualifié de «sévère» par le comitéde village, qui demande un réexamendes faits. Sur le plan judiciaire,les avocats de la défenseont récusé la charge de la «préméditation».Sur ce point, un membredu comité a souligné qu’il n’ya pas eu d’intention de meurtre,ajoutant que le tribunal n’a pasTrafic de stupéfiantsà Tizi Ouzou2 kg de kif traitésaisis à Beni DoualaQuatre individus ont été arrêtés par lapolice au village Taourirt Moussa,dans la daïra de Beni Douala enpossession de 2 kg du kif traité, aindiqué hier, un communiqué de lasûreté de wilaya, précisant qu’il s’agitd’un réseau qui s’est spécialisé dansle trafic des stupéfiants. En plus de laquantité de drogue saisie, une sommed’argent, produit de la vente, a étérécupérée sur les mis au cause. Ils’agit de M. M., 31 ans, M. A., 37 ans,M. A., 22 ans et un quatrièmemembre du groupe répondant auxinitiales M. M. âgé de 27 ans. Agissantsur des informations faisant état de lacommercialisation de la drogue auvillage, les investigations deséléments de la brigade de lutte contrele trafic des stupéfiants ont abouti àl’arrestation du premier malfaiteur, unancien repris de justice. Les élémentsde cette bande ont été mis endétention préventive pour détentionde stupéfiants à des fins decommercialisation.M. B.cerné toutes les circonstances del’affaire. Devant les magistrats, lesaccusés ont nié les faits qui leursont reprochés, en mettant enavant le mauvais comportementdu défunt ayant des antécédentsjudiciaires.Pour rappel, neuf villageoisqui seraient impliqués dans lemeurtre du jeune A. Sofiane deTirmitine, ont été condamnésmardi à 15 ans d’emprisonnementpar les magistrats du tribunal.S. Madjid, S. Chaâbane, S.Mourad, S. Lyès, A. Rabah, A.Djamel, A Ali. B. Ramdane et B.Djamel sont poursuivis pourhomicide volontaire avec préméditationet coups et blessures avecport d’armes blanches, tandis«que le dixième mis en cause a étéacquitté. Selon l’arrêt du renvoi,un groupe d’individus munisd’armes blanches du même villages’est introduit avec effractiondans la nuit du 17 octobredans le domicile familial. Ces villageois,selon toujours le rapportdu parquet, ont pris à partie lamère de la victime, lui assénantun coup de pelle sur la tête. Lagrand-mère n’a pas échappé égalementau lynchage.ÒÒÒAprès avoir semé la peur,le groupe a ligoté la victime pourl’emmener vers une destinationinconnue, bien qu’ils aientinformé la famille qu’ils vont lelivrer à la police. Le lendemain,A. Sofiane a été retrouvé mortL'allaitement maternel est un vaccinnaturel pour l'enfant qui demeuremal exploité en Algérie", a affirmé lachargée du programme national alimentaireau ministère de la Santé, D r Zakia FodhilChérif. Dans une déclaration à l'APS à l'occasionde la semaine nationale de sensibilisationaux bienfaits de l'allaitement maternel etl'initiative "hôpitaux amis des bébés" organiséedu 13 au 19 novembre, le D r Zakia FodhilChérif a indiqué que le taux de femmes pratiquantl'allaitement maternel exclusif pendantles six mois suivant la naissance nereprésentait en Algérie que 7%, soulignantque dans les pays voisins ce taux variait entre30 et 47%.Dans les pays scandinaves, a-t-elle précisé,le taux d'introduction de l'allaitement maternela atteint 90 à 95% grâce aux campagnesde sensibilisation et à la communicationautour de ses bienfaits, déplorant qu'enAlgérie l'introduction du lait maternel dès lapremière heure qui suit la naissance du bébédans un endroit isolé, non loin dela station d’arrêt du villageHarouka, gisant dans une marede sang. Sur les lieux, la police aretrouvé également l’arme ducrime, des barres de fer et autresobjets par lesquels le forfait a étéaccompli. L’examen du corps parle médecin légiste a révélé l’existenced’un traumatisme crânienet une hémorragie cérébraleprovoqués par l’intensité descoups subis par des objets acérés.Des ecchymoses ont été aussidétectées au niveau des pieds etdu visage. Sur le plan judiciaire, ladéfense dispose d’un appel encassation auprès de la Coursuprême.Massinissa Boudaoudenregistre un recul bien que 95% des naissancessurviennent en milieu hospitalier.Dans le cadre de la semaine nationale desensibilisation aux bienfaits de l'allaitementmaternel et l'initiative "hôpitaux amis desbébés", le ministère de la Santé met l'accentcette année sur la formation des sages-femmeset des médecins généralistes qui sont lespremiers à recevoir les femmes enceintes envue de promouvoir l'allaitement materneldans la société.Le D r Zakia Fodhil Chérif a dans ce sensappelé à conjuguer les efforts pour la réhabilitationde l'allaitement maternel soulignantses bienfaits pour la croissance et la santé dunourrisson en ce sens qu'il fournit toutes lescalories et les nutriments nécessaires dontl'enfant a besoin pendant les premiers moisde la vie, permet la réduction notable du risquehémorragique lors de la délivrance etassure à la mère une meilleure protectioncontre les cancers de l'utérus et des seins.BALDATI9NaâmaDémantèlementd’un réseaude faussairesUn réseau de faussaires demonnaie qui activait dansdifférentes wilayas de l’Ouest dupays, a été démantelé à Naama etune somme de 137.000 DA de fauxbillets, en coupures de 1000 et2000 DA, a été saisie, apprend-onvendredi des services de policejudiciaire de la sûreté de wilaya. Leréseau, qui activait dans différenteswilayas de l’Ouest du pays, a étédémantelé après l’arrestation,mercredi ,au niveau de la gareroutière de Naâma, d’unressortissant malien, en situationde séjour illégale en Algérie, enpossession de moyens et produitsd’impression et de papier destinéà la contrefaçon de billets, a-t-onprécisé à la cellule decommunication des services depolice judiciaire de la sûreté dewilaya. L’enquête menée avec lemis en cause, et sur lequel a étésaisie la somme 137.000 DA enfausse monnaie , a permisd’identifier deux de ses acolytes,l’un résidant dans la wilaya d’Oranet l’autre à Mécheria, wilaya deNaâma, a signalé la même source.Les services de la sûretépoursuivent leurs investigationspour appréhender le reste desmembres de ce réseau de trafic demonnaie, a-t-on ajouté.Les mis en cause ont été présentésdevant le procureur de larépublique du tribunal de Naâmasous les chefs d’inculpation defalsification de monnaie,escroquerie et entrée et séjourillégaux en territoire national, selonla cellule de communication de lasûreté de wilaya de Naâma.RelizaneRéception de 1 800logements locatifspublicsQuelque 1 800 logements locatifspublics seront réceptionnés dans lawilaya de Relizane avant fin 2011,a-t-on annoncé à la direction del’Office de promotion et de gestionimmobilière .La même source a indiqué que3.042 de ces logements sont encours de réalisation à travers lawilaya, tout en soulignant qu'unegrande importance est accordée àla qualité. Sur le programme global,760 logements seront livrés auchef-lieu de wilaya, 200 à OuedRhiou. Le reste est réparti surplusieurs communes dont Jdiouia,Sidi M'Hamed Benali et AmmiMoussa, a-t-on précisé. La wilayade Relizane avait procédé cetteannée à la distribution de près dedeux mille logements locatifspublics destinés à la résorption del’habitat précaire et indécent (RHP)dans différentes communes de lawilaya, a-t-on rappelé.Il est prévu le lancement, au moisde décembre prochain, des travauxde réalisation de plus de 2.000logements publics locatifs dans lawilaya, au titre de l’exercice 2011 duprogramme quinquennal 2010-2014, selon la même source. Lawilaya de Relizane a égalementbénéficié de projets de réalisationde plus de 40.000 unités dedifférents programmes au titre duquinquennat en cours.


C U L T U R E11Loi sur le cinémaBientôt un décret pourles salles obscuresLa ministre de la Culture, Khalida Toumi, a indiqué jeudi à Alger que le décret exécutif relatif à la gestion des sallesde cinéma, premier texte d’application de la loi sur le cinéma adoptée en janvier 2011, sera promulgué avant la finde l’année en cours.Le ministère de laCulture "ne veut pas gérerles salles de cinéma maisplutôt mettre en placedes mécanismesd’encadrement .lors d’uneséance consacrée auxquestions orales àS’exprimantl’Assemblée populairenationale (APN), M me Toumi aexpliqué qu’en vertu de ce nouveautexte, les salles de cinémaseront soumises à un cahier descharges instituant notamment desfonctions d’inspection et decontrôle.Ce décret est le premier deneuf décrets exécutifs en cours depréparation depuis l’adoption parles deux chambres du Parlementde la loi sur le cinéma, laquelle loidoit, selon la ministre, "mettre finaux lobbies du cinéma quidétournent la vocation des sallesde projection et tentent 0d’accaparerdes biens de l’Etat".Pour démontrer que les sallesde cinéma sont des biens publics,M me Toumi a tenu à rappeler quele réseau national des salles obscurescomportait 318 unités, entresalles exploitées et autres fermées,dont 232 salles (73%) relevant descollectivités locales et des communes,40 salles du secteur de laculture (16%) et seulement 26appartenant à des particuliers.Jugeant "anormal" que des sallesde cinéma soient exploitées,gérées et financées sans restriction,Mme Toumi a affirmé queson département ne cherchait pas,à travers le nouveau dispositiflégislatif, à gérer directement cepatrimoine culturel public.Le ministère de la Culture "neveut pas gérer les salles de cinémamais plutôt mettre en place desmécanismes d’encadrement et decontrôle adéquats pour faire faceà l’actuelle anarchie et aux lobbies",a-t-elle déclaré. A proposdes autres décrets exécutifs d’applicationde la loi sur le cinéma, laministre a indiqué qu’ils seraientpromulgués durant le premier trimestrede l’année 2012.S’inscrivant dans le cadre de laréhabilitation de l’activité cinématographiqueet le développementdes capacités nationalesdans ce domaine, la loi sur lecinéma consacre les droits et définitles obligations des professionnels,et propose un cadre juridiqueet réglementaire pour la gestiondes salles de cinéma.R. C.D. NewsPÉRIPHRASELe champ sémiotique desévènements culturels en Algérieconnaît ces derniers temps, unevéritable pénurie d’imagination.Ce manque d’inventivité, déjàfortement présent au niveau de laprogrammation artistique et desthématiques intellectuelles,atteint de plein fouet la vitrine decertains festivals. Il s’agit desslogans.C’est simple, les cyniques etautres blasés chroniques du faitculturel algérien, amateurs del’ironie cinglante à l’égard desfestivals et autres manifestations,Slogan en quête de mots !Sarah Haidarsont grassement servis parl’anémie littéraire des slogansproposés chaque année pour lesévènements culturels importantsen Algérie. Il est, en effet, difficilede retenir nos commentairescertes fielleux mais justifiés ensavourant l’absence tragique derecherche dans le choix des«signes» sous lesquels sontplacées ces activités chères ànotre ministère.Chaque année, et avant même ledébut de la manifestation, c’estsa devise annoncée par lesorganisateurs qui donne déjàmatière à dérision tantl’immensité et la richesse de lalangue semblent totalementéchapper à ces préposés auxslogans.Le Salon international du livred’Alger s’est illustré l’annéedernière, par un jeu de motsahurissant, dénichés quelque partentre la naïveté collégienne etl’anorexie intellectuelle : «Le RoiLivre», qui a succédé à une autreexpression de la précédenteédition, à laquelle le plus atteintdes autistes linguistiques n’auraitrien compris : «Place auxmerveilles». Cette année, ce n’estpas moins hilarant puisque lesorganisateurs ont renoué avecleur ancien amour pour lecalembour infantile : «Le livredélivre». Oui ! Il fallait la trouver,celle-là ! Mais le meilleur reste àvenir puisque ce même sloganorne actuellement l’affiche du4 e Salon du livre Djurdjura de Tizi-Ouzou ! Certes, le plagiat faitpartie des traditions culturellesalgériennes et les manifestationsofficielles n’y échappent pas(l’ancienne affiche de «Tlemcen,capitale» joliment calquée surcelle de Kairouan) mais cette foisci,il s’agit d’un plagiat algéroalgérien,inter-wilaya et intraministériel! Comme si tous lesmots liés au livre, à la littérature,à la lecture et à l’écriture existantdans la langue française nesuffisaient pas pour trouver unenouvelle combinaison à mettre enguise de slogan.Cette imagination anémiée faitaussi partie des premièresqualités du Festival internationalde la bande dessinée d’Alger.Depuis sa première édition, leFibda cultive une obsessioncompulsive pour le mot «Bulle» etle nom de notre chère capitale.1re édition : «Alger, ça bulle» ;2e édition : «Alger, Baie desbulles» ; 3 e édition : « Alger,dialogues en bulles » et l’édition2011 : « Alger, bulles sansfrontières». En effet, depuisquatre ans, le public n’a pasencore compris qu’il s’agit d’unfestival de bande dessinée sedéroulant à Alger ; d’où le besoinde le rappeler constamment !L’Algérie passe donc de ladémagogie anecdotique desslogans politiques à lamalnutrition sémiotique de sesaffiches culturelles !S. H.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


12> C U L T U R E4 e édition du Salon du livre DjurdjuraÉmouvants témoignagessur Oussedik et OuahiounePas moins de 22 maisons d’édition ont pris part à la quatrième édition du Salondu livre Djurdjura, inauguré jeudi par le wali de Tizi Ouzou.Le programme de cesalon organisé enhommage au défuntécrivain TaharOussedik, et à l’honneurd’une autre figure de la littératurealgérienne ChabaneOuahioune, se poursuivrajusqu’au 21 novembre, sousle slogan «Le livre délivre».Au menu, les organisateursont prévu des conférences-débats,des ventes-dédicaces,des rencontres littérairesavec des écrivains et desprojections de films documentaires.A la veille del’inauguration officielle,deux enseignantes du départementde langue françaisede l’université de Tizi-Ouzouont mis en exergue le rôle dela famille et de l’école dansl’apprentissage de la lecture.Pour M me Aïni Betouche : «Letexte demeure une œuvreinachevée qui doit êtremenée à terme par la lecture»,a-t-elle estimé, dansune communication intitulée: «Le texte littéraire, les lecturespossibles». «Une lectureguidée lors de son apprentissagedans le cursus scolaire etuniversitaire, a-t-elle expliqué,reste influencée par desparamètres socioculturels.»M me Ouiza Aït Mouloud, quis’est intéressée à «l’audiovisuel,pratique nouvelle ouune concurrence dangereuseau livre», a soutenu, pour sapart, que la lecture est ennette régression parmi lesétudiants. Se basant sur lesrésultats d’une «enquête»,qu’elle a effectuée auprès desétudiants du département delangue française, elle a indiquéque 51% des interrogésont déclaré qu’ils «suivent lesprogrammes de la télévisiontrès fréquemment, et quecela les détourne de la lecture».Au premier jour de l’ouverture,des témoignagesémouvants ont été rapportéssur l’écrivain TaharOussedik par sa fille, décédéen 1994. Feu Tahar Oussediks’est attelé à puiser dans leterroir entre autres, des biographiestrès romancées deFadhma N'Soumer et deAhmed Oumeri, et desouvrages de l’histoire, «LaBerbérie» et «Le Royaume deKoukou», en l’occurrence.Pendant la Seconde Guerremondiale, il s’est portévolontaire pour combattre lenazisme. Après cela, il repritses activités politiques ausein du mouvement nationaliste(PPA, MTLD) ainsi quel’enseignement. Il fut arrêtépour la première fois en1951, il poursuivit ses activitésdans la clandestinitéavant de se faire arrêter etA L’ Indépendance,TaharOussedik assurera plusieurs fonctions,notamment d’instituteur,d’inspecteur et de cadre à l’académied’Alger.torturer par les paras deBigeard. Il partageait lamême cellule que AliBoumendjel. Il fut transféré,par la suite, au camp de BeniMessous. Après sa libération,il décida de se réfugier enTunisie, et ce, pour continuerla lutte contre le colonialisme.A l’Indépendance,Tahar Oussedik assurera plusieursfonctions, notammentd’instituteur, d’inspecteur etde cadre à l’académied’Alger. Il s’adonna à l’écritureaprès sa retraite. Il en estde même pour ChabaneOuahioune qui a exercé entant qu'avocat avant de choisirde faire carrière dansl'écriture, après avoir effectuédes études de droit. Il a écritsur la Kabylie. Parmi sesouvrages : «La Maison aubout des champs»,«Tiferzizouith ou le parfumde la mélisse», «Ces Collinesinvaincues». Parallèlement àcette activité qui se dérouleraau niveau de la Maison de laculture, des bibliobus sillonnerontcertaines localités dela wilaya, dontOuaguenoune, Irdjen, Fréhaet Timizart. Des contesseront également présentésen plein air, dans la pure traditiondu terroir dans leslocalités de Boudjima,Bouzguène, Tadmaït,Iboudrarene, entre autres.Une visite de la maisond’édition ENAG (Alger) seraorganisée au profit dupublic.Massinissa BoudaoudAGENDACULTURELCinémathèque d’AlgerCe soir à 19h30 :Projection dudernier film d’OliverStone «South of theborder», enprésence duréalisateur.EL MOUGGAR*Cinéma- Jusqu’à la fin du mois, sauf les 20 et 27novembre : Projection du film «Hors-la-loi» deRachid Bouchareb à raison de 3 séances par jouret une seule séance à 14h, le 24 novembre 2011.* Théâtre—Samedi 26 novembre 2011 à 18h :Représentation théâtrale par l'Association de«l'Atelier el Bahia, théâtre et founoun» d'Oran,intitulée : «Moukabalet el houkem». TexteBousbaâ Lotfi et mise en scène Dine HananiDjehid.CCF d’Alger- Lundi 21novembre à 19h :Concert de jazzavec le Trio ErikTruffaz.- Mercredi 23novembre à 18h30: Projection du film«Donoma» deDjinn Carrenard(133 mn, 2009).Art 4 YouExposition dujeune artistepeintre AghilèsIssiakhemintitulée :«Expressionsurbaines» jusqu’au30 novembre.Sierra MaestraAujourd’hui à13h30 : Concert demetal-rock avecles groupes«Barbaros» et«Hatepath».Entrée : 300 DA.Ecole supérieured’informationDemain 20 novembre à 16h : Projection-débat dufilm documentaire «Algériens du monde: 5parcours, une dynamique», en présence duréalisateur Lyès Halfaoui, à l’ESI de OuedSemmar.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


C U L T U R E 134 es journées théâtrales du SudCoup d’envoi avec“Les Démunis”La ville de Maghnia vit, depuis mercredi dernier et jusqu’au 27 novembre, au rythme du théâtre du Sud. Les journéesthéâtrales consacrées à cette région du pays ont en effet plié bagages d’Alger vers Tlemcen à l’occasion de l’annéede la culture islamique.Dix wilayas participent à cette 4eédition et Biskra a ouvert le balmercredi dernier avec la pièce« Al mazloutoun » (Les démunis)produite par l’association « La bonneparole ».Cette manifestation mise, pour sa quatrièmeannée, sur une meilleure approchede la dynamique théâtrale du Sud algérienen tentant de mieux comprendre les différentesorientations artistiques et intellectuellesdes troupes, ainsi que leur démarchedans la mise en scène. Cet intérêt s’imposeau regard de l’importance des productionsthéâtrales issues de cette région, phénomènequi ne cesse d’attirer l’attentiondepuis quelques temps, que ce soit sur leplan thématique, technique ou actoral.Les journées théâtrales du Sud invitentcette année des troupes aux expériencesinégales, entre professionnels et amateurs.Parmi ces derniers, beaucoup ne possèdentencore aucune notion du théâtre et ontbesoin d’encadrement ; c’est ce qu’aaffirmé Brahim Noual, lors de sa rencontreavec les participants, en mettant l’accentsur la nécessité d’intégrer les ateliers de formationautour de la mise en scène et l’actorat,animés par Omar Maayouf et AliAbdoun. Le responsable a également invitéses interlocuteurs à assister à toutes lesreprésentations, les débats et les rencontreslittéraires. Celles-ci verront d’ailleurs laparticipation de plusieurs écrivains à l’instarde Lahbib Sayah, Abdellah El Hamel etAbdelwahab Mansour.L’énergie créatricedes «Démunis»Le metteur en scène et dramaturgeAbdelhamid Ben Sghir a choisi un titredirect pour sa pièce; «Les Démunis». Cettedernière offre en effet la clé au spectateurpour comprendre l’œuvre sans pour autantaltérer le suspens. Trois personnages se rencontrentdans un coin de la ville après avoirété expulsés de l’école : HmidaTrabendiste, campé par Mounir Soltani, estle premier à apparaitre sur scène, suivi deNouri l’Araignée (Ennouri Ben Fatma) etenfin Sami El Kochi (Salim Rachedi). Tousles trois déferlent dans l’obscurité, commesi celle-ci les cachait au monde malgré eux.Leurs noms nous disent déjà leurs passionset un brin de leurs parcours ; nous en sauronsplus quand chacun commence à relaterses tourments quotidiens, le chômage,l’échec à l’école. Ce sont des «démunis»parce que désargentés.Chacun d’eux, pourtant, tentera sachance à travers des combines louches : ilsdeviennent des bandits de grands chemins,des voleurs et des escrocs. Avec beaucoupd’humour et dans un dialecte algérien trèssimplifié, le texte aborde plusieurs thématiquestelles que les agressions physiques et letrafic d’organes. La force de la troupe deBiskra réside sans aucun doute dans laprestation de ses comédiens. Plusieurs spécialisteset hommes de théâtre ont, en effet,salué l’énergie positive qui habite chacundes comédiens : Nouri, Salim, Baki,Hossam Eddine Farnadi, Brahim Mesbahet Khireddine Baâdache. Les deux premiersont su mettre en valeur une certaine fantaisiedans le jeu qui a charmé et retenu l’attentiondes spectateurs. Malheureusement,cette belle énergie a été quelque peu gâtéepar l’absence totale d’une scénographie lessituant sur scène ainsi que l’inutilité désolantedu décor.Ce dernier consistait en un morceau detissu blanc sur lequel sont écrits les mots«liberté», «Harga», «Titanic», illustrés parun dessin figurant une tête de mort. Cetteétoffe a constitué le décor de l’arrière scène,dans une démarche proche de « L’art dumur ». Les trois chaises couvertes de rougedisposées au milieu sur lesquels les comédienss’asseyaient fréquemment, ont ajoutéà la frugalité de la scénographie et démontrédavantage le manque total de directiond’acteurs. Autre mauvais point pour latroupe : l’absence d’écriture dramaturgiqueconsistante qui a contraint les comédiensà réciter un texte sans le moindreéquilibre et avec beaucoup d’improvisation.Cette tare a d’ailleurs été avouée par lemetteur en scène Abdelhamid Ben Sghir,lorsque nous l’avons approché. Il ajoute,quant aux moyens de sa troupe: « Noustravaillons avec les moyens du bord ; nouscotisons souvent pour acheter le matérielnécessaire mais nous parvenons à peine àrassembler l’essentiel. La plupart des comédienssont de condition modeste. »De notre envoyée spéciale à MaghniaNabila S.ECHOSOmar Maâyouf(critique de théâtre)Le metteur en scène doit constamment penser à nouer un liensolide avec le public ; chose qui n’a pas beaucoup retenul’attention de Ben Sghir qui a basé son travail sur l’improvisationsans avoir défini la méthode adéquate. Les comédiens, parcontre, regorgent de qualités fantaisistes remarquables mais ilsont besoin d’un meilleur encadrement. Pour ce qui est du décoret des lumières, celles-ci étaient inutilement abondantes alorsque le metteur en scène aurait pu se contenter d’un décor ouvertet de quelques accessoires servant la trame.Salim Rachedi(Salim Kochi)Notre formation n’est pas académique ; noussommes de simples amateurs qui aimons le 4e art.Nous avons conscience de nos manques et carencesmais vous devez savoir que nous n’avons bénéficiéd’aucune formation. Certes, nous participons à desfestivals mais nous en sortons sans grandsbénéfices. La formation à Biskra est inexistante,notamment dans le domaine de la mise en scène etde l’actorat.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011Mounir Soltani(Hmida Trabendiste)Oui, je suis comédien mais vous devez savoir que noussommes des comédiens issus du néant. Vous nousdemandez de travailler sur une base de large connaissancedes différentes écoles théâtrales mais la réalité chez-nous esttoute autre : nous ne lisons pas les livres et,personnellement, je ne connais rien des référencesacadémiques dont vous parlez.Propos recueillis par : N. S.


14 > V U D ’ A I L L E U R SMaliL’Espagne équipedes missionsculturellesL'ambassade d'Espagne au Mali vientde remettre des véhicules et desmotos aux missions culturelles. Lacérémonie était présidée par leministre de la Culture, Hamane Niang,et s'est déroulée en présence del'ambassadeur d'Espagne, M meLourdes Melendez. Ce sont au total 5véhicules pick-up et autant de motosque la représentation espagnole aoffert aux missions culturelles pouraméliorer leurs conditions de travail.L'action s'inscrit dans le cadre duprogramme de "renforcement descapacités et promotion de l'actionculturelle au Mali". Depuis sa mise enœuvre en octobre 2009, ceprogramme a permis à l'Espagne etau Mali de travailler ensemble dansplusieurs axes, notamment l'appuiaux festivals et le soutien aux jeunestalents. Une bonne place estégalement accordée au renforcementdes capacités, à la formation dans ledomaine de la culture et dupatrimoine et à la décentralisation dela gestion culturelle. Tout cela, jugeraMme Lourdes Melendez, doit êtrematérialisé par des sessions deformation de leur capital humain ainsique par la fourniture d'équipement."Les équipements ainsi que lesmatériels sont nécessaires pourdévelopper notre travail, mais en finde compte, ils sont éphémères tandisque les différentes formations restentet ont une vocation plus pérenne car ily a un potentiel multiplicateur quenous devons aussi maximiser", aexpliqué la diplomate. Mme LourdesMelendez a fait ressortir le rôle de laculture comme facteur créateur derichesses et d'emplois. Notre pays,juge-t-elle, dispose de nombred'atouts avec un des plus richespatrimoines culturels du continent,tant au niveau architecturalqu'humain, avec un énorme terreaude talent créateur qui mérite unaccompagnement en renforçant lespartenariats public-privé.LES GENSPat PasslofL’artiste américaine Pat Passlof estdécédée le 13 novembre à Manhattan dessuites d’un cancer, comme l’a indiqué lagalerie Elizabeth Harris qui la représentait.La peintre rattachée au courantexpressionniste abstrait de New York s’estéteinte à l’âge de 83 dans à son domiciledu Lower Eastside, une ancienne syna -gogue qui abritait également son atelier.Pat Passlof appartient à la générationd’artiste qui a émergé dans le foyerartistique de Downtown Manhatann audébut des années 50. Elle est longtempsrestée dans l’ombre de ses contemporains,notamment Franz Kline ou Willem deSévilleClôture du cycle «LeMaroc en Andalousie»Une série d'activités culturelles a été retenue pour célébrer, aujourd’hui à Séville, laclôture officielle du cycle "Le Maroc en Andalousie", initié depuis mai dernier, dansplusieurs villes andalouses, par la Fondation des Trois cultures de la Méditerranée encollaboration avec le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant àl'étranger.Un défilé de caftans,une exposition surl'évolution de lamode marocainedurant treize siècles, un concertde guitare et de l'oud, vont clôtureren apothéose cette manifestationculturelle qui a connuun vif succès non seulementauprès du public espagnol maiségalement auprès de la communautémarocaine résidant enAndalousie. La cérémonie declôture officielle aura lieu ausiège de la Fondation à Séville àpartir de 19h00. Elle débuteraavec un concert de guitare et del'oud interprété par des élèvesoriginaires de plusieurs villesandalouses ainsi que deTétouan, qui ont suivi un coursde musique encadré par le professeurde guitare FlamencaJosé del Valle et le MarocainAmin Chaâchoo. La soirée seraagrémentée par un défilé decaftans du jeune créateur marocainMohamed Larbi Azzouz,ainsi que par l'inaugurationd'une exposition sur l'évolutionde la mode marocaine qui proposede découvrir, à travers unecentaine de modèles en miniature,l'histoire de la modemarocaine durant les treizederniers siècles. L'exposition,Kooning — avec qui elle a d’ailleurs étudiéau Black Mountain College. Toutefois, sapeinture marquée par des lignesindomptables et baignée de couleurslumineuses l’a finalement imposée sur lascène artistique new-yorkaise. Elle formaitavec son mari, le peintre d’origineukrainienne Milton Resnick (1918-2004),un couple emblématique de l’artcontemporain américain.Une exposition de ses dernières œuvres,prévue de longue date, s’ouvre le 19novembre à la galerie Elizabeth Harris àChelsea. Par ailleurs le Black MountainCollege Museum et le Fine Art Museum ofWestern Carolina University présenterontau début de l’année 2012 une doublerétrospective intitulée «Pat PasslofSelections 1948 – 2011».supervisée par Habiba HantoutSeidel, est ouverte au grandpublic jusqu'au 11 décembreprochain. Le cycle "Le Maroc enAndalousie" a été inauguré enmai dernier avec une diverseprogrammation dont des séminaires,des concerts de musique,des conférences, des activitéssportives et des expositionsd'artisanat organisées dans différentesvilles de la région autonomed'Andalousie.Son principal objectif, selonses organisateurs, est de permettreaux ressortissants marocainsvivant en Espagne de garderle contact avec leurs racineset offrir l'occasion au publicespagnol de connaître un peumieux le Royaume et sa culture.Créée à Séville en 1998, laFondation est un forum fondésur les principes de paix, detolérance et de dialogue, dontl'objectif principal est de promouvoirla rencontre entre lespeuples et les cultures de laMéditerranée.La Fondation, qui est uneinitiative du gouvernement duMaroc et du gouvernementautonome de l'Andalousie, estl'un des organis-mes les plusactifs dans ce domaine dansl'es-pace euro-méditerranéen.CarcassoneLe 5 e Festival du cinéma chinoispourrait être le dernierCarcassonne ouvre le bal du cinquièmeFestival itinérant du cinémachinois. Organisé par Cap Cinémaavec la participation des Amis du cinoch, lefestival projettera huit films, du 9 au 15novembre, au Colisée. Les semaines suivantes,il se déplacera à Saint-Quentin, Blois etMontauban. De la grande fresque historiqueau film intimiste, en passant par le filmd'animation hong-kongais ou le purcinéma d'art martial, l'affiche 2011embrasse un très large panorama ducinéma chinois actuel. À la différence desannées précédentes, la sélection n'est paspassée par les fourches caudines du Bureaudu cinéma en Chine. On y trouve doncBlack Blood, non autorisé en Chine. Unfilm en noir et blanc dans lequel un couplevend son sang pour payer l'école de sa fille.Ils créent une petite banque du sang, entirent des profits, jusqu'à ce que l'épousedécouvre sa séropositivité. Ou encoreWinter vacation, un drôle de film où desadolescents tentent de tromper l'ennui endiscutant de rien et de tout. Au programmeégalement : Love and bruises, un film françaissur la diaspora chinoise, le déracinementet l'amour ; et des films plus «classiques»tels que True Legend (tendance kungfu, combats et cascades spectaculaires) ;Detective Dee : le mystère de la flamme fantôme(policier fantastique et vie impériale).Les 14 Amazones (aventures guerrièresféminis-tes). On y verra aussi HappyTimes, de Zhang Yimou, l'histoire de larencontre entre Zhao et une veuve plantureuse,et, en exclusivité carcassonnaise, lefilm d'animation Mc Dull dans les nuages,ou l'histoire d'un petit cochon vivant àHong Kong. Au reste, selon Vanessa Odequi en a assuré la programmation, le festivaldu cinéma chinois 2011 pourrait bienêtre le dernier. «S'il s'arrête, on pense à unFestival du cinéma européen itinérant»,avance-t-elle.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


S E L E C T I O NSeule contre tousCe soir sur Canal+The Bourne SupremacyCe soir sur MBC2> T É L É V I S I O NLESGENSPhilippe Candeloro15Employée par une agence de sécurité privée travaillant pour lecompte de l'ONU, Kathryn Bolkovac, une jeune et brillantepolicière du Nebraska, est envoyée en Bosnie pour une mission demaintien de la paix. Si le contrat est intéressant, la réalité s'avèrevite cauchemardesque. Arrivée sur place, Kathryn découvre untrafic de jeunes filles, sinon cautionné par ses supérieurs, dumoins sur lequel certains ferment un peu trop facilement les yeux.Elle décide de faire toute la vérité sur cette horrible affaire, mais seretrouve très rapidement confrontée à des résistances et despressions venues des plus hautes sphères...Les navires perdus de RomeCe soir sur France 5Depuis deux ans, l'ex-agent / tueur à gages de la CIA JasonBourne et sa compagne Marie ont réussi à tromper leurspoursuivants au prix d'une vigilance sans faille. Ce paisiblevillage de Goa aurait dû être leur dernier refuge. Vain espoir.Deux ans plus tôt, Jason avait juré de se venger de quiconque lerelancerait. Il tiendra parole...Ambiance survoltée hier soir, sur leplateau du "Grand Journal de Canal+" oùMichel Denisot recevait le jury de "Danseavec les stars" alors que la saison 2 duprogramme s'achève ce samedi soir surTF1. Pour l'occasion, deux finalistesétaient également présents et ont danséensemble, ce qui ne se passe jamais dansl'émission de la Une.En dernière partie, Philippe Candeloro etShy'm sont donc arrivés pour fairequelques pas sur le dernier tube deRihanna , "We Found Love" . Puis, à la finde la danse, l'ancien patineur artistique ajugé bon de courir sur la table et des'élancer sur l'animateur. PhilippeCandeloro a alors fini dans les bras deMichel Denisot qui a tenté de se retenirpour éviter que le patineur ne tombesur le sol !Des archéologues partent en expédition sous-marine. Le but deleur périple : explorer cinq épaves de l'Empire romain naufragéesau large de Ventotene. Cette petite île italienne, perdue au milieude la Méditerranée, renferme un mystère : pourquoi l'empereurAugustin y a-t-il exilé sa fille Julia ? Les recherches archéologiquesen mer, croisées aux découvertes sur l'île, en apprennent autantsur le bannissement de Julia que sur le quotidien des habitants deVentotene il y a 2000 ans. Entre conspirations politiques, dangersde plongée sous-marine et gastronomie italienne antique,Ventotene dévoile peu à peu tous ses secrets.1715, combat pour la BaltiqueCe soir sur ArteDe 1700 à 1721, un conflitoppose la Suède à une coalitioncomposée du Danemark, de laNorvège, de la Russie, de laSaxe et de la Pologne. Au matindu 24 avril 1715, au large deKiel, des vaisseaux danoistirent leurs premières salvessur la flotte suédoise etatteignent à cinq reprises lacoque du navire amiral. A la finde la journée, la situationsemble désespérée pour lesSuédois. Le commandant dunavire, Hans Wachtmeister, estsur le point de capituler lorsqueson contre-amiral a l'idée d'unaudacieux stratagème, quirestera un mystère pour leshistoriens, les chercheurs et lesarchéologues jusqu'auprintemps 2008, date à laquellel'épave du Hedvig Sophia estretrouvée.28, rue Ahmed Boualem Khalfiex-Burdeau, Alger centreQuotidien d'informations généralesEdité par EURL Express News aucapital de 100.000 DARC : 0962805B03Siège social : Maison de la PresseTahar Djaout, 1 rue Bachir Attar, Placedu Premier Mai, Alger…MANAGER GENERALDIRECTEUR DE LA PUBLICATIONHamida AyachiDIRECTEUR DE LA RÉDACTIONChabi YacineRÉDACTEUR EN CHEFArezki LouniMAILredactionews@yahoo.frREDACTIONTél : 021 637 018REDACTION EN CHEFTél/Fax : 021 637 016ADMINISTRATIONTél : 021 663 880Fax : 021 663 879PUBLICITÉ/MARKETINGTél / Fax : 021 663 693ANEP : 1, av. Pasteur, Alger.Tèl : 021 737 678 / 021 737 128Fax : 021 739 559IMPRESSIONCentre SIADIFFUSIONExpress NewsTél/Fax : 021 298 300Les manuscrits, photos et tous autres documentstransmis à la rédaction, non publiés ne sont pasrendus et ne peuvent faire l'objet de quelqueréclamation.Copyright : La reproduction de tout article estinterdite sans l'accord de l'Administration.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


16 > N O T R E V I S I O N D U M O N D ESituation en SyrieBerlin, Londreset Paris pourLES GENSGloria MacapagalArroyoune action de l'ONULa France, l'Allemagne et le Royaume-Uni comptent présenter une résolution àl'Assemblée générale de l'ONU condamnant la répression des manifestations en Syrie,assurant avoir le soutien clé des pays arabes, ont indiqué jeudi des diplomates.Les trois pays européenscomptent présenter larésolution au Comitédes droits de l'hommede l'Assemblée générale pour unvote qui devrait intervenirmardi, ont indiqué les responsablesallemands. Les ambassadeursbritannique, français etallemand ont rencontré leurshomologues arabes à l'ONUmercredi après que la Liguearabe eut donné trois jours auprésident Assad pour mettre finà la violente répression dans sonpays, a indiqué un porte-parolede la mission allemande. Le succèsd'une telle démarche pourraitaugmenter la pression sur leConseil de sécurité de l'ONU àpropos de la crise en Syrie. LaRussie et la Chine ont, le moisdernier, mis leur veto à unerésolution condamnant lesexactions commises par lesautorités du président BacharAl-Assad qui, selon l'ONU, ontfait au moins 3 500 morts. Poursa part, la France s'oppose à uneintervention unilatérale en Syriepour mettre fin à la répressiondu soulèvement contre le présidentBachar al Assad, a déclaré,hier son ministre des Affairesétrangères Alain Juppé lorsd'une visite à Ankara. Touteintervention devrait être mandatéepar les Nations unies, asouligné le chef de la diplomatiefrançaise lors d'une conférencede presse avec son homologueturc Ahmet Davutoglu. Jeudi,un des dirigeants en exil desFrères musulmans syriens adéclaré que le peuple syrienaccepterait une interventionmilitaire de la Turquie, mais pasSur le FILdes Occidentaux, contre lerégime de Bachar al Assad. AlainJuppé a préconisé des sanctionsplus fortes contre Damas etréaffirmé que Paris était prêt àtravailler avec le Conseil nationalsyrien (CNS), qui représentel'opposition. A noter queBachar Al-Assad doit quitterrapidement le pouvoir pour éviterà la Syrie de sombrer dans laguerre civile, mais doit êtreBirmanieLa LND participera aux électionsNouveau signe d'ouverture en Birmanie. La Ligue nationale pour laDémocratie (LND), le parti d'opposition Aung San Suu Kyi, a décidé,hier de participer à nouveau à la vie politique birmane, et s'estinscrit en vue des prochaines élections.La LND a "décidé unanimement de se préinscrire comme partipolitique (...) et participera aux élections", précise le parti du prixNobel de la Paix dans son communiqué, à l'issue d'une réunion desplus hauts responsables de la formation, dans l'ensemble du pays.L'année dernière, le parti d'Aung San Suu Kyi avait refusé departiciper à cause de la loi électorale, qui exigeait les formationspolitiques d'exclure les membres ayant été emprisonnés et doncAung San Suu Kyi. Cette restriction a été levée lors de l'arrivée aupouvoir du nouveau gouvernement après les élections de novembre2010, organisées par la junte militaire qui avait promis de restaurerla démocratie. Le président Barack Obama a annoncé vendredi quela secrétaire d'Etat Hillary Clinton se rendra en Birmanie le moisprochain, le première visite officielle en près de 50 ans, après queWashington a eut constaté des "lueurs de progrès" en Birmanie.Les ambassadeurs britannique,français et allemand ont rencontré leurshomologues arabes à l'ONU.autorisé à rester dans son paysparce qu'il n'est pas responsabledes troubles, a estimé son oncleRifaat, interrogé jeudi sur l'antennede LCI. "Je voudrais qu'ilse convainque lui-même de partirdu pouvoir", a-t-il déclaré.L'ancien militaire tenu responsablede la répression du soulèvementislamiste de 1982 qui fitdes milliers de morts a jugé lasituation "différente en Syrie carEgypteManifestation contre lepouvoir des militairesDes milliers d'Egyptiens manifestaient, hier surla place Tahrir au Caire, les Islamistes en tête,pour dénoncer les tentatives du conseil militaired'accentuer ses pouvoirs. Les Frères musulmans,groupe d'opposition politique le mieux organisé,ont appelé à manifester contre un document dugouvernement qui déclare le Conseil militairegardien de "la légitimité constitutionnelle",suggérant que ce sont les militaires qui ont ledernier mot sur les principales politiques dupays. Selon les Frères musulmans, ce documentrenforce la "dictature", et ils promettent uneescalade s'il n'est pas retiré. D'autres groupespolitiques comme le mouvement du 6 Avrilexigent un calendrier prévoyant la fin du régimemilitaire, qui a débuté en février dernier avec lachute du président Hosni Moubarak.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011le sang versé ne l'a pas été d'unseul côté", refusant le parallèleavec la Libye et le sort réservé àMouammar Kadhafi. Rifaat Al-Assad, qui a rompu avec lerégime baasiste dans les années1980, vit aujourd'hui entreParis, Londres et Madrid. Sur leterrain, l'armée syrienne a bombardéTal Minnij etMaarshamsheh et des villagesalentour, dans le nord du paysdans la nuit de jeudi à vendredipeu après une attaque lancéepar des déserteurs contre lesforces loyales, rapportent desmilitants de l'opposition.R.ILa justice philippine a émis un mandatd'arrêt contre l'ancienne présidenteGloria Macapagal Arroyo, poursuiviepour fraude électorale, une accusationpassible d'une peine de réclusion à vie.Depuis plusieurs jours, celle qui a dirigéles Philippines de 2001 à 2010 cherche àpartir à l'étranger avec son mari poursoigner une maladie rare de la moelleépinière dont elle se dit victime. Lajustice philippine a émis vendredi unmandat d'arrêt contre l'ancienneprésidente Gloria Macapagal Arroyo,poursuivie pour fraude électorale, uneaccusation passible d'une peine deréclusion à vie, a-t-on appris de sourcejudiciaire. Depuis plusieurs jours, Arroyo,présidente de 2001 à 2010, cherche àpartir à l'étranger avec son mari poursoigner une maladie rare de la moelleépinière dont elle se dit victime. Agée de64 ans, elle est actuellement hospitaliséeà Manille. Le gouvernement, qui enquêtesur des soupçons de fraude électoraleentre 2004 et 2007 et de corruptionrelative à plusieurs contrats publics, abloqué son départ, redoutant qu'elle seréfugie dans un pays sans traitéd'extradition avec Manille. La Coursuprême a rejeté cette semainel'interdiction de voyager imposée àl'ancienne présidente, qui n'était viséepar aucune inculpation. Mais lacommission électorale l'a formellementaccusée vendredi de fraude. Levainqueur de l'élection présidentielle de2010, Benigno Aquino, a fait campagnesur la lutte contre la corruption et promisen particulier de poursuivre GloriaMacapagal Arroyo.Etats-UnisLes indignés célèbrent leurdeuxième mois du mouvementDeux mois après le début du mouvement Occupy Wall Street,les Indignés américains ont manifesté ce jeudi dans tout lepays. A New York, des heurts avec les policiers ont cristaliséla journée de contestation. Deux mois après le début dumouvement Occupy Wall Street, des milliers de manifestantsse sont réunis dans le sud de Manhattan, à New York. Lesorganisateurs parlent de 30 000 personnes, alors que lapolice s'est refusée à toute estimation. Des centaines d'entreeux ont été arrêtés jeudi aux Etats-Unis, dont la plupart à NewYork, où des escarmouches parfois violentes dans la journéeont provoqué l'arrestation de 250 personnes. Plusieursincidents ont opposé police et environ un millier demanifestants dans le quartier de Wall Street. La police avaitbarricadé de nombreuses rues pour empêcher lesmanifestants de se rapprocher de la Bourse. La police a faitétat de sept policiers blessés et de dix manifestants.


17LES GENS> N O T R E V I S I O N D U M A G H R E BLibyePremier congrès publicdes Frères musulmansLes Frères musulmans libyens, durement réprimés sous le régime de MouammarKadhafi, ont ouvert jeudi soir leur premier congrès public en Libye en prèsde 25 ans à Benghazi, le berceau de la rébellion dans l'est du pays.Nabil Karaoui«C'est un jour historique pournous et pour le peuplelibyen", a déclaré à l'AFPSouleimane Abdel Kader, lechef de la confrérie en Libye.Selon des responsables des Frères musulmanslibyens, c'est la première fois en près de25 ans que la confrérie tient un congrès publicen Libye, où elle se réunissait régulièrementmais en secret, de peur de représailles. Elleorganisait en revanche des congrès publics àl'étranger.Des responsables de l'exécutif du Conseilnational de transition ont assisté à l'ouverturedu congrès, comme le ministre des Affairesislamiques Salem el-Cheikhi et celui de laDéfense, Jalal al-Degheili. Des représentantsdu parti islamiste tunisien Ennahda étaientégalement présents. Au cours des trois prochainsjours, les Frères musulmans libyensdoivent élire un nouveau chef -ou reconduirel'actuel et discuter de leur stratégie dans lapériode à venir, en décidant en particulier del'opportunité de fonder un parti politique, aajouté M. Abdel Kader. La confrérie soutientl'idée d'un Etat "civil", mais fondé sur lesvaleurs de l'islam, a-t-il expliqué. "L'Etat (doitêtre) civil et son identité (doit être) l'islam. Iln'y a pas en islam d'Etat dit religieux. Nousvoyons dans l'islam le fondement de laliberté, de la justice et de l'égalité", a-t-ilaffirmé. "Ce pays est à tout le monde et tout lemonde doit participer à sa construction", a-tilpoursuivi.Auparavant, une responsable dela branche féminine de la confrérie, Majda al-Fallah, avait appelé les femmes "à se libérer"."Nous appelons à la libération de la femmemais sans exporter le modèle occidental. Nousappelons à un modèle islamique", a-t-ellelancé devant une salle comble. Les islamistessont une force politique montante de l'èrepost-Kadhafi en Libye. Ils disent vouloir promouvoirun islam modéré et être prêts à partagerle pouvoir dans le cadre d'un Etat démocratique.Le procès du patron de la télévisiontunisienne Nessma, poursuivi pouratteinte aux "valeurs du sacré" après ladiffusion en octobre du film Persepolis,qui avait provoqué des violences à Tunisnotamment d'islamistes radicaux, s'estouvert jeudi dans une indescriptiblecohue avant d'être reporté à janvier.Une foule nombreuse s'était rassembléeà l'ouverture du procès de cette affairehautement sensible: journalistes, salariésde Nessma venus soutenir leur patron,mais aussi badauds et représentants del'association à l'origine de la plainte,soutenue par plus de cent avocats.Déficit pluviométriqueen MauritanieLe pays s'achemine versune année difficileAprès une saison despluies plus que catastrophique,l'insécuritéalimentaire frôle la ligne rougedans certaines régions deMauritanie. Selon le rapportsur l'insécurité alimentaire enMauritanie (juin - septembre2011), 453 000 personnes,dont 25 000 dans les zonespériurbaines, sont touchées.Une déception pluviométriquequi risque d'avoir deseffets néfastes sur les populations,notamment celles deszones rurales. Dépendant desimportations de l'extérieur, laMauritanie risque de subir unsacré coup, à cause de l'augmentationdes prix et de lavolatilité sur les marchés internationaux.TunisieLes évêques d'Afrique du Nords'expriment sur le Printemps arabeLes espoirs et défis engendrés par le "Printemps arabe"ont été au centre d'une conférence des évêquesd'Afrique du nord réunis récemment en Tunisie, premierpays arabe à avoir fait sa révolution.Les évêques ontévoqué la situation de leurs différents pays et de leursEglises, selon le président de la conférence Mgr VincentLandel dans une déclaration parvenue hier à l'AFP."Partout au Maghreb, la libération de la parole, la volontéd'échanger à propos de tous les sujets qui structurent la viesociale et politique" ont été relevées, a ajouté Mgr Landel,archevêque de Rabat. Les membres de l'Eglise sont, selonMgr Maroun Lahham, archevêque de Tunis, des "témoinsémerveillés" de ce qui germe partout dans le Maghreb et dela promotion de valeurs dans lesquelles ils se reconnaissent"pleinement". Ils partagent, selon lui "les joies et les espérancesde ces peuples". En Tunisie, le déroulement des électionsa manifesté "la soif de citoyenneté responsable deshabitants", lit-on dans la déclaration des évêques, qui mentionneaussi le témoignage des vicaires apostoliques deLibye "sur la révolution" et "la manière dont elle a affecté lacommunauté chrétienne, mais surtout de la joie de lapopulation de se sentir désormais libre et de l'urgence de laréconciliation nationale" dans ce pays. La Cerna regrette enrevanche "la souffrance des évêques d'Algérie devant la nondélivrance et parfois le refus de visas aux prêtres et religieux(ses),quelle que soit leur nationalité".KIOSQUELibye : les ex-combattants rebelles réclament...Par Imed Lamloum (Libye)Des anciens combattants rebelles onthaussé le ton en Libye, réclamantleur part dans le prochain gouvernementintérimaire en cours de formation, surfond de tensions après la nomination d'unchef d'état-major par des officiers de l'anciennearmée. Abdelhakim Belhaj, chef duConseil militaire de Tripoli qui disposeraitd'une petite armée de fidèles, a réclamé jeudisoir "certains portefeuilles ministériels bienprécis" dans le prochain gouvernement, dontla formation devrait être annoncée demain.Pour mener à bien la délicate transitionaprès quatre décennies de règne sans partagede Mouammar Kadhafi, le Premier ministreAbdel Rahim al-Kib a affirmé que son gouvernementserait composé de technocrates.Mais c'était sans compter les pressions destribus et des factions armées. Ancien chef duGroupe islamique combattant en Libye(GICL), M. Belhaj a appelé à un "gouvernementfort avec la collaboration de tous lesthowar", ces civils qui ont pris les armescontre le régime de Kadhafi, répartis endizaines de brigades qui n'ont pas étédémantelées. "Il est dangereux de dire que letravail des thowar est fini" maintenant que lerégime de Kadhafi est tombé et que le paysest "libéré", a-t-il ajouté d'un ton menaçant,lors d'un discours à l'occasion d'un défilémilitaire à Tripoli. L'un de ses rivaux,Abdallah Naker, chef du Conseil des thowarde Tripoli, a réuni jeudi soir des commandantsde plusieurs régions du pays pourdénoncer la nomination dans l'est du paysd'un chef d'état-major pour la nouvellearmée, qui attend toujours d'être officiellementreconstituée. Dans la matinée, environ150 officiers et sous-officiers de l'anciennearmée libyenne, ralliés à la rébellion, s'étaientréunis à Al-Baïda, à 200 km de Benghazi,pour approuver à l'unanimité la nominationde Khalifa Haftar comme chef d'état-majoret annoncer la "réactivation" de l'armée.Sorti des rangs de l'académie militaire deBenghazi et formé dans l'ancienne Unionsoviétique, M. Haftar a fait défection après leconflit entre le Tchad et la Libye à la fin desannées 1980, et a ensuite gagné les Etats-Unis. Il est rentré en Libye en mars pourrejoindre la rébellion.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


18 > S P O R T SIttihad DjeddahContrat nonrenouvelé pour ZiayaClassement mondial (judo)Amar Benikhlef (16 e ),Soraya Haddad (13 e )Le contrat du joueur algérien AbdelmalekZiaya ne sera pas renouvelé au sein del'Ittihad de Djeddah (championnatd'excellence/Arabie saoudite), a indiquéjeudi le président du club, MohamedBendakhel. Son parcours au sein del'Ittihad, était fait de hauts et de bas,mais l'élimination du club en demi-finalede la ligue d'Asie, il y a quelquessemaines, a poussé ses dirigeants àsonger à des changements au sein deleur effectif. La blessure qu'il vient decontracter, le tenant éloigné des terrainspour plus d'un mois, semble l'enfoncer,d'où la décision de la directionsaoudienne de ne pas lui renouveler soncontrat.Grand prix d'AmsterdamQuatre judokasalgériens au rendezvousQuatre judokas algériens prendront partau Grand prix d'Amsterdam (Pays-Bas)prévu les 19 et 20 novembre prochain, aannoncé jeudi la Fédération algériennede judo (FAJ). Amar Benikhlef (-90kg),Benamadi Abderahmane (-81kg), MoussaMeriem (-52 kg) et Soraya Haddad (-52kg) représenteront l'Algérie au rendezvousd'Amsterdam qui entre, également,dans le cadre de leur préparation pourles 12e Jeux arabes du 9 au 23 décembreprochain. Après le grand prixd'Amsterdam, les athlètes algériensrallieront directement Paris pourpoursuivre leur préparation à l'institutnational français du judo, a indiqué laFAJESSétifLes bilans moral etfinancier approuvésL'assemblée générale ordinaire de l'ESSétif (ligue 1 professionnelle de football),reportée jeudi dernier pour absence dequorum, s'est tenue mercredi soir à lasalle de spectacles du parc d'attractionsde la ville, donnant lieu à l'approbationdes bilans moral et financier du club. Ilressort de cette AGO que les dépensesdu club ont atteint, au titre de l'exerciceécoulé, une somme de plus de 449millions de dinars pour des recettes del'ordre d'un peu plus de 450 millions dedinars, tenant compte des recettes de lasaison précédente. Le président de la SpaBlack-Eagles, Abdelhakim Serrar, asouligné dans une brève intervention queles résultats médiocres de l'équipe en cedébut de saison ont trait au manque demoyens qui n'a pas permis de retenir lesmeilleurs éléments, ni de faire des"folies" en matière de recrutement. Unesubvention de la wilaya, dont le montantn'a pas été communiqué, devrait parvenirdans les caisses du club dès latransmission des bilans approuvés, a-tonappris, lors de cette assemblée.Les judokasalgériens, AmarBenikhlef (-90kg) etSoraya Haddad(-52kg) sont classésrespectivement à la16 e et 13 e places auclassement mondialétabli par laFédérationinternationalede judo au14 novembre 2011.Actuellement, ce sontles deux seuls judokasalgériens qui figurentencore dans la listeverte, celle des 23 qualifiés parcatégorie aux Jeux Olympiquesde Londres 2012, en attendantle mois d'avril, période àlaquelle la liste des partantspour les JO sera définitivementarrêtée.Comparativement au classementpublié le mois de juilletdernier, Benikhlef a gagné 4places passant de la 20 e (436points) à la 16 e (476 points).Haddad, quant à elle, est restéeà la même position (13 e ) maisavec 632 points, soit un gain de2 points par rapport au rankingde juillet.Les autres Algériens sontclassés à des positions qui neleur permettent pas d'espérerune quelconque qualificationaux JO de Londres à l'exceptiond'Abderahmane Benamadi, 44edans la catégorie des -81kg etKahina Saidi, 32 e dans celle des-63kg. Ils doivent néanmoinspatienter jusqu'à l'établissementdu classement africain.Pour l'heure, les premières placessont occupés par les ténorsde la discipline à l'image del'Ouzbek Rished Sobirov leaderau classement des - 60kg (2290points), du Russe MusaMogushko (-66kg) premierchez les -66kg avec 1281 points,du Japonais Riki Nakaya(-73kg) également premier avec1558 points. Dans les autresAgression de Djamel HaïmoudiLe président d'Al Hilaldu Soudan suspenduLa Confédération africaine defootball a décidé de suspendrepour une durée de deux annéesle président d'Al Hilal de Khartoum,Amine Al Barbar, coupable d'avoiragressé l'arbitre international algérienDjamel Haimoudi, a annoncé la pressesoudanaise. Al Barbar dispose toutefoisd'un délai de 48 heures pour faireappel, avant que l'instance footballistiqueafricaine ne soumette la sanctionen question à la fédération internationalede football (FIFA). Le présidentdu club phare de la capitale soudanaiseavait violenté l'arbitre algérien DjamelHaimoudi en marge du match aller dudernier carré de la Ligue des championsd'Afrique, entre son club et l'ESTunis, en octobre dernier, au staded'Umm Dorman (0_1). En plus d'unesuspension de deux ans, Al Barbar esttenu de payer une amende financièrede l'ordre de 10 000 dollars, commenotifié dans le verdict de la CAF.catégories, on retiendra les premièresplaces respectives duCoréen Kim Jae Bum (-81kg)avec 1870 points, du Grec IliasIliadis (-90kg) crédité de 1626points, du Japonais AnaiTakamasa (-100kg) avec 1426points et enfin du FrançaisTeddy Riner (+100kg) avec2030 points. Chez les dames,quatre japonaises sont classéespremières dans leurs catégoriesrespectives. Il s'agit d'AsamiLes gensHaruna (-48kg, 2110 points),Nishida Yuka (-52kg, 1780points), Kaori Matsumoto(-57kg, 1710 points) et MegumiTachimoto (+78kg, 1860points).Les trois dernières catégorieschez les dames sont dominéespar les Françaises, GevriseEmane (-63kg, 2022 points),Lucie Decosse (-70kg, 1902points) et Audrey Tcheumo (-78kg, 1722 points).Jean-Marie PfaffL'ancien gardien de butinternational belgeJean-Marie Pfaff, connupour avoir encaissé lefameux but surtalonnade de RabahMadjer en finale de laCoupe des clubschampions d'Europe en1987, a tenu jeudi àrendre hommage à son"ami" et "immense"joueur. "Rabah Madjeret moi sommes amis.C'est un immense joueur", a assuré Pfaff au siteAfrik-foot, avant d'évoquer ce fameux but surtalonnade. "Bien sûr que j'ai digéré ce but. C'était il ya longtemps. De l'eau a coulé sous les ponts depuis.Mais je suis prêt pour lui : je l'attends pour unerevanche quand il veut où il veut !", a plaisantél'ancien portier du Bayern Munich, 57 ans. Le 27 mai1987 au stade Prater de Vienne, et alors que le FCPorto est mené au score par le Bayern Munich enfinale de la Coupe des clubs champions d'Europe,Rabah Madjer improvise un geste techniqueimprobable devant le but à la 77 e minute. Depuiscette date, chaque talonnade de ce genre effectuéelors d'un match de football rappelle les prouesses del'ancien international algérien.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


OMLucho Gonzalez veutpartirCoupe du monde 2022 au QatarLe débatsur le choixde la saisonrelancéLa Coupe du monde au Qatar n'aura lieu qu'en2022 mais elle est pourtant à l'origine denombreux débats dès aujourd'hui.> S P O R T S19Il faut croire que Lucho Gonzalez estbipolaire. Alors que cet été il n'avait pas puquitter l'OM, faute d'offre satisfaisante etmalgré en avoir émis le souhait, l'Argentinavait ensuite déclaré en début de saison sesentir à 100% Marseillais et vouloir toutdonner pour le club. Mais ces dernierstemps, avec l'instauration d'un 4-4-2 parDidier Deschamps le tatoué de l'OM payeses mauvaises prestations par une placedorée sur le banc olympien. Une situationqui a poussé Lucho à réitérer ses envies dedépart, selon L'Equipe. "Il veut partir, adéclaré son agent Federico Simonian. Ilveut jouer dans un Championnat meilleurque la Ligue 1". Une petite aubaine pourDidier Deschamps qui compte bien recruterun milieu gauche cet hiver. Et avec les390 000 euros mensuels de l'Argentin enmoins à payer, l'OM serait financièrementapte à réaliser le rêve du coach marseillais.Reste à savoir qui voudra du joueur, etsurtout quel prix les clubs seront prêts àmettre pour enrôler le meneur de jeu. Carau vu de ses prestations, la cote del'Argentin a sérieusement dû s'étiolerdepuis cet été.Les gensJean-Pierre PapinDepuis son départ de l'OM en 1992, Jean-Pierre Papin garde une sympathieextraordinaire de la part des supportersphocéens. Tous les avant-centres passésderrière lui ont subi le poids de lacomparaison. Cette saison, c'est LoïcRémy qui s'y colle. Pourtant, JPP ne semontre pas aussi méchant que certainsfans du club. Il se montre mêmeenthousiaste quand on l'interroge surLoïc Rémy : "Il a beaucoup progressédepuis que je l'ai eu à Lens. C'est uneéponge, il a besoin de conseils et il s'ensert. Il a progressé mais il a encore unemarge de progression très intéressante",a-t-il expliqué sur OMTV. D'après lui, laplace de Rémy dans le groupe tricoloreest très logique : "Il fait partie desattaquants sur lesquels Laurent Blanccompte. Le sélectionneur sembleprivilégier Karim Benzema en fonction del'adversaire ou de l'option tactique."En cause, la température,qui peut atteindreplus de 50°C en été,dans ce pays. Un problèmeque les organisateursavaient anticipé dès la constitutiondu dossier de candidatureen promettant de construire desstades entièrement climatisés.Mais désormais, plusieurs personnalitésreconnues du footballenvisageraient de jouer cetteCoupe du monde en hiver, malgréles perturbations que celaengendrerait au niveau du calendrier.Lorsque la Coupe dumonde 2022 a été attribuée auQatar, une nuée de contestationss'est abattue sur la Fifa, accuséede privilégier l'aspect financierau détriment de l'intérêt sportif,en pointant notamment la difficultéde disputer des rencontresdans cette région, pendant l'été.Mais Sepp Blatter et consortsont bien précisé que si le pays dela démesure avait obtenu l'organisationde la plus grande compétitioninternationale c'estparce qu'il avait promis, encontrepartie, de ne construireque des stades entièrement climatisés.Cet engagement, surlequel repose la désignation duEn déplacement au Costa Rica avec lasélection espagnole, Iker Casillas abattu le record de sélections, avec son127 e match sous le maillot de la Roja. Legardien de but du Real Madrid n'a pas puempêcher son équipe de faire un match nul(2-2). Visiblement déconcentré dans cettepartie très spéciale, San Iker s'est montrécoupable sur les buts inscrits par lesCostariciens. Peu importe le niveau de performanceaffiché par le gardien lors de cetterencontre, ce qui ressortira de ce Costa Rica- Espagne, c'est la 127 e apparition deCasillas. Dès sa première saison en professionnelau Real, le portier a été appelé ensélection. Le 3 juin 2000, juste avant l'Euro,il a honoré sa première sélection en Suède.A 10 minutes du terme de la rencontre, c'estlui qui a remplacé José Molina. Encadré pardes stars confirmées comme JosepGuardiola ou Fernando Hierro, il s'est rapidementimposé comme le titulaire dans lebut espagnol, à seulement 21 ans. Les deuxjoueurs les plus capés en Espagne sont doncdes gardiens de but. Andoni Zubizarreta,Qatar pourrait bien ne pas êtretenu. En effet, John Barrow, responsablede l'édification d'un deces stades estime que l'utilisationde la climatisation n'est pas forcémentnécessaire, même dansun pays désertique : "Les organisateursveulent avoir des stadesfermés et climatisés mais nousnous battons pour les persuaderque cela n'est pas nécessaire."Pour Barrow, pour lutter efficacementcontre la chaleur, lecontrôle de la température n'estpas suffisant afin de créer desconditions adéquates en vue dela pratique d'un sport de hautniveau : "Ce n'est pas seulementla température qui importe,mais aussi l'humidité, les mouvementsde l'air et la moiteur. Ils'agit d'utiliser la convectionnaturelle dans le bon sens, parexemple, des éoliennes qui ventileraientet projetteraient naturellementl'air dans le stade defaçon à ce qu'il n'absorbe pas lachaleur durant la journée",explique-t-il.Franz Beckenbauer avaitouvert le débat dès l'attributionde la compétition au Qatar, ettrès récemment d'autres personnalitésdu football sont revenuesà lacharge,comme leprésident del'Uefa, MichelPlatini. Ce derniers'est dit prêt àréfléchir à un aménagementdu calendriersportif de clubs européensafin de pouvoir organiser lacompétition en hiver. Le présidentdu comité d'organisationde la compétition avait abondédans ce sens avant de se rétracterquelques jours plus tard, déclarantenvisager un mondial enhiver uniquement "si l'entièrecommunauté du football, et passeulement la Fifa, le demande".Cela pose surtout de sérieuxproblèmes pour le calendrier desclubs, car contrairement à laCAN, la Coupe du monde implique,par définition, l'ensembledes nations du globe. Les championnatsnationaux ainsi que laLigue des champions seraientainsi tronqués, au grand damdes supporters. La solutionpourrait cependant, être beaucoupplus simple. Pourquoi nepas jouer l'intégralité des matchesen été, mais de nuit?Lorsqui compte 126 matches, a connu la mêmetrajectoire, en gardant dignement la cage dela Roja pendant 14 ans. Avant lui, un autreportier ibérique fut l'un des modèles européensdu poste. Luis Arconada, tristementcélèbre pour sa bourde en finale de l'Euro-84, fut le précédent recordman de sélectionsen Espagne (68 matches). PourZubizarreta, la performance de San Ikerest vraiment impressionnante : "Pourfaire autant de matches, il a dû maintenirun niveau de compétition élevé. Si il est unemblème, c'est parce qu'il a fait tous cesmatches", a-t-il déclaré, dans le journalMarca. En club comme en sélection,l'homme aux 127 capes possède l'une desplus belles vitrines de titres. Championdu monde des U20 en 1999, il aensuite été sacré chez les A en 2010,après avoir remporté l'Euro-2008.Dans son club, Iker Casillas a gagné4 fois le championnat d'Espagne, et2 Ligues des champions dans sa carrière.A seulement 30 ans, mais avec715 rencontres chez les pros, San Ikerfait partie desmonuments dufootball espagnol.d er e nco n -tres jouées en nocturne, la températurepeut être de 20 à 30°Cinférieure à celle de la journée.Une solution qui satisferait toutle monde, aussi bien les joueursque les supporters d'autantqu'en été il n'y a qu'une seuleheure de décalage entre la Franceet le Qatar. Pas besoin dès lors dese lever au petit matin pour suivreson équipe favorite, commece sera le cas lors de la Coupe dumonde 2014, au Brésil. On levoit, si la Fifa a annoncé vouloirprofiter de l'organisation de laCoupe du monde 2022 au Qatarpour promouvoir le football auMoyen-Orient, les problèmesd'infrastructures sont encorelégion. On ne rend pas un sportpopulaire d'un simple claquementde doigt.Sélection en équipe d’EspagneIker Casillas bat le record d’AndoniZubizarretaALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


Pays du GolfeL ’ u rbanisationmenacel’écosystèmemarinL'explosion à grande échelle del'urbanisation des bandescôtières dans huit pays du Golfemenace l'écosystème marin déjàfragilisé du Proche-Orient, meten garde un rapport del'université des Nations uniespublié mercredi, recommandantd'agir sans attendre.Les pays concernés sont Bahreïn,Koweït, lran, Irak, Oman, Qatar,Arabie Saoudite et Emiratsarabes unis, où le taux decroissance démographiqueannuel est de 2,1%, soit ledouble du taux mondial. Lesauteurs de cette étudeexpliquent que ledéveloppement côtier dans lespays les plus nantis du Golfe aété tellement étendu et rapidequ'il n'y a «pas eu assez detemps pour élaborer desstructures réglementaires,techniques» pour encadrer son«expansion galopante». Lesconséquences sont «de gravespertes et une importantedétérioration d'habitatsnaturels» comme «les marécagescôtiers, les herbiers marins et lesrécifs coralliens», souligne lerapport réalisé par l'Institut del'eau, de l'environnement et dela santé de l'université de l'ONU.Ainsi 70% des 3 800 km2 derécifs coralliens d'origine sontdéjà considérés comme perduset ce qu'il en reste est souventsoit menacé soit dans un étatcritique de dégradation. Selon lerapport, la totalité des récifsexistants pourrait disparaîtredans les dix ans sans mesuresdrastiques.Lune de JupiterDes lacs setrouveraient sousla glaceDe grandes étendues d'eau aussivastes que les Grands Lacspourraient se trouver sous laglace recouvrant Europe, unelune brillante et mystérieuse deJupiter, ont annoncé mercredides astronomes. Cettedécouverte, si elle est confirméepar une future missionrobotique, est exaltante parceque l'eau est l'un des élémentsessentiels pour que la vie, existe,en tout cas comme nous laconnaissons. Entièrementrecouverte d'un océan gelé,Europe est le deuxième satellitele plus proche de Jupiter, uneénorme planète gazeuse qui estla plus grosse du systèmesolaire. Des images d'Europetransmises par le vaisseauaméricain Galileo durant unepériode d'exploration 1995-2003ont révélé une surface déforméepar des fissures et de la glacebrouillée. Les scientifiquessurpris par cette topographieaussi insolite dans un endroitaussi froid et où la lumière dusoleil est faible, pensent pouvoirl'expliquer en le comparant avecle phénomène de «terrainchaotique» identifiable sur laTerre. Ainsi, des plaques deglaces flottantes sous lesglaciers se trouvant au-dessusde volcans, les interactions entrela glace et les panaches d'eauchaude provoquent, sur notreplanète, ces «terrain chaotique»,expliquent ces chercheurs.BenettonEncore un autrescandaleSous pression du Vatican, Benetton a annoncé mercredi avoir retiré de sa campagne depublicité une photomontage montrant le pape Benoît XVI embrassant sur la bouche unimam du Caire, mais le groupe italien maintient d'autres images, dont un baiser Sarkozy-Merkel.La firme, connue pour sescampagnes provocatrices,s'est dit "désolée quel'utilisation de l'image aitheurté ainsi la sensibilité des fidèles"et a annoncé le "retrait immédiatde l'image de toute publication"."Nous rappelons que lesens de cette campagne est exclusivementde combattre la culturede la haine sous toutes ses formes",a indiqué dans un communiquéun porte-parole du groupe,à propos de photomontagesmontrant aussi des baisers amoureuxentre Nicolas Sarkozy etAngela Merkel et entre MahmoudAbbas et Benjamin Netanyahu.Menaçant le groupe de"démarches devant les autoritéscompétentes", le Vatican avaitauparavant dénoncé "un gravemanque de respect envers le papeet une offense aux sentiments desfidèles". Le père FedericoLombardi, porte-parole duVatican, avait critiqué "une utilisationinacceptable de l'image duSaint Père, manipu-lée et instrumentaliséedans le cadre d'unecampagne publicitaire à des finscommerciales", à propos del'image montrant un baiser àpleine bouche avec l'imam sunnitede l'université égyptienne Al-Azhar, Ahmed el Tayyeb.Une autre image choc a étédéroulée devant la cathédrale deUn des plus gros diamantsau monde,une pierre d'unjaune profond pesant110,3 carats, de la tailled'une très grosse noix, étéadjugé à Genève à 10 millionsde francs suisses(sans commission), unrecord mondial, selon la> A C T U / P O S T - R E S T A N T EUne autre image choc a été déroulée devantla cathédrale de Milan montrant le présidentaméricain Barack Obama embrassant sonhomologue chinois Hu Jintao.EnchèreNouveau record pourun diamant jaunemaison Sotheby's. «10 millionsfrancs (10,15 millionsde dollars, prix au marteausans les commissions).Vendu!», a déclaré le commissairepriseur, DavidBennett, devant un peuplus de 150 personnes dansun hôtel luxueux deGenève mardi. «C'est unMilan montrant le présidentaméricain Barack Obamaembrassant son homologue chinoisHu Jintao. La campagnemontre aussi des baisers amoureuxentre le Premier ministrerecord absolu pour un diamantjaune. C'est unepierre spectaculaire, unique»,a-t-il déclaré à lapresse, précisant quel'acheteur était «un particulieranonyme» qui a faitson offre par téléphone.M. Bennet s'est dit «pasdu tout déçu» par le prixatteint, bien qu'il soit légèrementinférieur aux estimationsdes experts quitablaient sur un montantentre 10,2 et 14 millions defrancs suisses. Mis en ventedans la nuit de mardi àmercredi, la pierre, quiporte le nom de «Sundrop» a été certifiée «FancyVivid Yellow» (jauneintense) par leGemological Institute ofAmerica (GIA), la couleurla plus rare et la plusconvoitée pour un diamantjaune, selon Sotheby's.Les gensBradley Cooper21israélien Benjamin Netanyahu etle président de l'Autorité palestinienneMahmoud Abbas, entre leprésident français NicolasSarkozy et la chancelière allemandeAngela Merkel, entreBarack Obama et le présidentvénézuélien Hugo Chavez.L'acteur américain Bradley Cooper, 36 ans, est«l'homme le plus sexy de la planète», selon lemagazine People qui a révélé son choix mercredi.«Bien sûr qu'il est beau, mais Bradley Cooper,l'homme le plus sexy de l'année 2011, incarne bienplus que cet air radieux et ce sourire craquant»,explique le magazine spécialisé dans l'actualité desstars. Bradley Cooper, un grand brun aux yeux bleus,s'est fait connaître il y a deux ans avec la comédiedéjantée Hangover qui raconte le séjour alcoolisé detrois amis à Las Vegas. Le film a connu un succèsinternational et Bradley Cooper a tourné dans lasuite, Hangover 2, sortie cette année. «Je pense quec'est vraiment super qu'un type qui ne ressemble enrien à un mannequin puisse obtenir» ce titre, a réagil'acteur sur le site internet de People.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011


Web NewsGoogle offrede lamusiqueen ligne> M É D I A S N E TUne étude révèle6 millions dezones Wi-Fid’ici à 201523Le géant américain d'Internet Google aannoncé mercredi qu'il allait commencer àvendre de la musique sur sa plateformeAndroid Market, rivalisant ainsi directement avecles magasins en ligne iTunes d'Apple et Amazon.«Nous sommes heureux d'annoncer que vouspouvez désormais acheter des millions de chansonsdepuis» Android Market, la plate-formed'applications et de contenus numériques dugroupe (films, livres, etc), a commenté le directeurdes produits de Google, Paul Joyce. Lors d'uneprésentation à la presse à Los Angeles, il a ajoutéque ce service, Google Music, était désormais disponiblepour les résidents des États-Unis. Il estdès maintenant possible d'acheter des titres surAndroid Market, et Google Music sera déclinédans les prochains jours en versions pour les téléphonesmultifonctions et les tablettes numériquesfonctionnant avec le système d'exploitation dugroupe, Android, a expliqué Google. «Un accordavec Google pour la vente de notre catalogue estrévolutionnaire à plusieurs niveaux», a commentéRobert Wells, président des activités numériquesd'Universal Music.Google MapsRéseaux sociauxMicrosoften a conçu un !Le géant de Redmond pourraitbientôt entrer dans la courdes Facebook et Google+. Lesite technologique The Vergea eu un accès à un projet deMicrosoft qui surfe sur lavague des amisvirtuels.«Socl» (prononcer«social») est un projet derecherche de Microsoft quipourrait bien ne jamais voir lejour. Le projet qui avait étémis au jour en juillet avecl'achat par Microsoft du nomde domaine Socl.com.Au premier coup d'œil, le siteressemble à un hybride entreGoogle et Facebook. «Aucœur de l'expérience», écritThe Verge, est un champ derecherche qui demande aumembre du réseau ce qu'ilcherche. Microsoft tableraitainsi sur la recherche sociale,qui permet de sonder songroupe d'amis pour aider àtrouver des informations. Leréseau social de Microsoftferait également une grandeplace à la vidéo, permettant àses membres de visionner desvidéos YouTube en groupe oude faire de lavidéoconférence. Lessimilitudes avec les réseauxsociaux existants sontfrappantes, Google ayant sonoutil de vidéos appelé «vidéobulles».Le systèmed'étiquettes qui aurait étéadopté par Microsoftressemble à ce que Google aappelé des «déclics», quipermettent de s'informer surdes sujets particuliers.Le mystère desstructures géantesen ChineNos confrères de Gizmodo ontrepéré d’étranges éléments en parcourantGoogle Maps. A quoi peutbien ressembler ce réseau de bandesenchevêtrées ? Il pourrait s’agird’une «expérience militaire», avanceGizmodo. Suite à cette découvertetroublante, les lecteurs de Gizmodoont partagé d’autres clichés égalementextraits de Google Maps. Ontrouve ainsi un site affichant 16 carrésen 4 par 4 ou encore un autrereprésentant une sorte de QR Codeavec en son centre trois avions. A quoi correspondent ces sites ? «Peut-être est-ce unesorte de grille de ciblage ou de calibrage pour les satellites espions chinois ? Peut-êtreun QR pour extraterrestres ? Personne ne le sait», ajoute Gizmodo. Seul point communà tous ces endroits, ils se trouvent tous en Chine !En 2011, on compte 1,3 million de bornes publiques W-iFidans le monde. D'ici 2015, il sera possible de se connecterau Web en recourant aux quelque 5,8 millions de bornes,selon une étude menée par les analystes Informa Telecoms& Media pour le compte de la Wireless Broadband Alliance(WBA) auprès de 259 opérateurs et fournisseurs d'accès.LesgensSteve JobsAvant le lancement dupremier iPhone, le patrond'Apple a rêvé de lancerl'appareil avec son propreréseau de téléphonie plutôtque d'avoir à s'associer àdes fournisseurs de servicessans fil. C'est ce qu'à révéléplus tôt cette semaine JohnStanton, un investisseur encapital de risque de laSilicon Valley qui a déjàdirigé l'entreprise qui allaitdevenir T-Mobile.«Lui et moi avons passébeaucoup de temps à tenterde savoir si on pouvait créerLaWirelessBroadband Allianceprédit un bond de350% du nombre debornes publiques au coursdes quatre prochainesannées, sous l'effet de lapopularisation des téléphonesintelligents et des tabletteset de l'augmentation de laconsommation mobile dedonnées. «Ces chiffres indiquentque nous nous tenonsau seuil de l'âge d'or du Wi-Fi public, qui verra l'explosiondes installations de bornes»,affirme Chris Bruce,président de la WBA et PDGde BT Openzone. «Les opérateursfixes étendent leursservices de haut débit audelàde la maison et dubureau, et le Wi-Fi alimentedes réseaux mobiles importants.Les tests [du nouveaustandard] Next GenerationHotspot progressent etlèvent les obstacles restants,et en inventant un moded'accès simple et sûr auxbornes publiques, l'utilisationde ceux-ci continuera àcroître.» Les groupes de télécommunicationschinois etjaponais se sont déjà engagésà installer plus de bornesdans leurs pays respectifs.China Mobile prévoit unun fournisseur de servicessans fil en utilisant lespectrum Wi-Fi. Ça faisaitpartie de sa vision» a déclarél'homme en conférence àSeattle. Leurs rencontres ontparc d'un million de zonesWi-Fi et l'opérateur nipponKDDI envisage de passer de10 000 à 100 000 zones sansfil dans les six prochainsmois.Les opérateurs du mondeentier se tournent vers le Wi-Fi pour alléger la charge desréseaux existants, qui commencentà ployer sous lesexigences voraces des téléphones.Le Wi-Fi sera l'unedes stratégies de délestage lesplus importantes d'ici 2014,année à laquelle le traficmobile mondial devraitatteindre 16,84 millions detéraoctets.eu lieu entre 2005 et 2007,jusqu'à ce que Steve Jobsabandonne l'idée. La toutepremière version de l'iPhonea été lancée en exclusivitéavec AT&T.ALGERIE NEWS Samedi 19 novembre 2011

More magazines by this user
Similar magazines