Rapport annuel 2010-2011 - Cégep de Granby — Haute-Yamaska

cegepgranby.qc.ca
  • No tags were found...

Rapport annuel 2010-2011 - Cégep de Granby — Haute-Yamaska

TABLE DES MATIÈRESMot du directeur général et de la présidente.................................................................................................................................................... 03Mission et résumé du plan stratégique............................................................................................................................................................. 04ORIENTATION 1 : Développer la notoriété de nos programmes et de nos diplômes........................................................................................ 05Valoriser l’obtention du diplôme; nombre de diplômés.......................................................................................................................................... 06Aider à l’obtention du diplôme; taux de réussite en 1 e session, taux de persévérance et taux d’obtention de diplômes.......................................... 07Garantir la qualité des programmes de formation.................................................................................................................................................. 09- Taux de réussite à l’épreuve uniforme de français........................................................................................................................................... 10- Tableau de bord des programmes d’études au régulier et à la formation continue............................................................................................ 11- Les projets en images des programmes et des départements.......................................................................................................................... 15ORIENTATION 2 : Enrichir l’expérience d’études............................................................................................................................................... 18Offrir des cheminements connexes aux programmes d’études.............................................................................................................................. 18Développer l’innovation pédagogique.................................................................................................................................................................... 19Accroître et diversifier le nombre de programmes d’études................................................................................................................................... 20Développer le concept « Le Campus »................................................................................................................................................................... 21ORIENTATION 3 : Accroître le rayonnement du Cégep....................................................................................................................................... 22Assurer l’embauche de personnel qualifié et impliqué........................................................................................................................................... 22Améliorer les activités de recrutement des nouveaux étudiants............................................................................................................................. 23Promouvoir nos activités aux plans régional, national et international.................................................................................................................... 24- Favoriser de saines habitudes de vie (annexe S035)........................................................................................................................................ 24Accroître les activités en recherche, en développement et en création.................................................................................................................. 28Assurer le maintien d’une gestion responsable axée sur le développement du Cégep et de la région................................................................................ 28- Réduction des effectifs.................................................................................................................................................................................... 28- Réinvestissement provincial (annexe S034)..................................................................................................................................................... 29- Réinvestissement fédéral (annexe S036).......................................................................................................................................................... 30ORIENTATION 4 : Accroître le sentiment de fierté............................................................................................................................................. 35Privilégier la qualité et l’efficience des services et des interventions..................................................................................................................... 35Reconnaître le personnel et la qualité du travail accompli..................................................................................................................................... 35Valoriser la participation du personnel, des étudiants et des diplômés................................................................................................................... 36Améliorer l’environnement du Cégep.................................................................................................................................................................... 39Résultats financiers........................................................................................................................................................................................... 40- Mesures de soutien à la réussite (annexe S028).............................................................................................................................................. 42- Plans institutionnels de réussite et orientation et encadrement (carrières scientifiques et technologiques; annexe S019)................................. 42Les étudiants inscrits......................................................................................................................................................................................... 43Les admissions................................................................................................................................................................................................... 44Les diplômés....................................................................................................................................................................................................... 45Les instances officielles..................................................................................................................................................................................... 46Code d’éthique et de déontologie...................................................................................................................................................................... 47


MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL ET DE LA PRÉSIDENTEUNE ANNÉE DE RÉALISATIONS ET DE TRANSITIONL’année 2010-2011 aura été marquée par des réalisations d’envergure dans un contexte où l’équipe de direction a été renouvelée de façon importante.Elle s’inscrira sans doute dans l’histoire du Cégep comme une année charnière puisque nous avons vu l’aboutissement du dernier plan stratégiquetout en prenant les moyens pour en élaborer un nouveau. Le rapport annuel est donc l’occasion de rendre compte des réalisations de l’année quise termine et il se veut une illustration du dynamisme du milieu.L’agrandissement de la bibliothèque est sans aucun doute la réalisation la plus importante de cette année. Rarement un projet n’aura interpellé autantde collaboration de la part de tous les acteurs du milieu. Réalisé dans les délais et selon les budgets prévus, ce nouvel espace deviendra un lieude vie pédagogique exceptionnel. Les efforts concertés de tous auront permis de réaliser ce travail en maintenant des conditions d’apprentissageadéquates. Parallèlement, des travaux de réfection dans les laboratoires de sciences ainsi que pour l’économie d’énergie ont aussi été réalisés afind’améliorer l’environnement de travail et d’études.Ce projet a été mené au même moment où des processus ont été enclenchés afin de remplacer la Directrice générale puis le Directeur des études.Ces longs processus ont abouti au début de l’hiver 2011 et, immédiatement, des travaux de consultation pour l’élaboration d’un nouveau planstratégique ont été mis en place. La réflexion aura permis à l’organisation d’articuler une pensée claire pour l’avenir du Cégep afin de pouvoirpoursuivre l’atteinte de sa mission en tenant compte des nouvelles réalités.En plus de tous ces travaux, le milieu a fait montre d’un dynamisme qui fait la fierté de la communauté, comme on peut le constater à la lecturede ce rapport. Le Cégep est une organisation en pleine transition qui assume ses responsabilités et qui fait des choix pour assurer la qualité de laformation et favoriser la réussite des étudiants.Nous sommes fiers de livrer les résultats présentés dans ce rapport même si les conditions de réalisation n’ont pas toujours été facilitées par lecontexte. Cela démontre l’engagement de notre personnel à poursuivre le développement de notre organisation.Sylvain LambertDirecteur généralThérèse AudetPrésidente3


MISSIONLe Cégep de GranbyHaute-Yamaska est l’institution régionale d’enseignement supérieur; il oeuvre au développement de la société par ledéveloppement des personnes; il fournit la formation, l’encadrement et le soutien nécessaires à l’obtention d’un diplôme reconnu.RÉSUMÉ DU PLAN STRATÉGIQUECe tableau, extrait du Plan stratégique, regroupe les quatre grandes orientations ainsi que les seize objectifs stratégiques qui guident nos actions.Le bilan de nos activités continuera à faire état des résultats obtenus en regard de ceux-ci.ORIENTATIONS :1234DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DESES PROGRAMMES ET DE SESDIPLÔMESENRICHIR L’EXPÉRIENCED’ÉTUDESACCROÎTRE LERAYONNEMENT DU CÉGEPACCROÎTRE LE SENTIMENTDE FIERTÉOBJECTIFS STRATÉGIQUES :• Valoriser l’obtentiondu diplôme.*• Offrir des cheminementsconnexes auxprogrammes d’études.*• Accroître les activitésen recherche, endéveloppement et en création.• Privilégier la qualité etl’efficience des serviceset des interventions.• Aider à l’obtention du diplôme.*• Développer l’innovationpédagogique.*• Assurer l’embauchede personnelqualifié et impliqué.• Reconnaître le personnelet la qualité du travailaccompli.• Garantir la qualitédes programmes de formation.*• Accroître et diversifierle nombre deprogrammes d’études.• Améliorer les activités derecrutement desnouveaux étudiants.• Valoriser la participationdu personnel, desétudiants et des diplômés.• Développer leconcept « Le Campus ».• Promouvoir nos activitésaux plans régional,national et international.• Améliorer l’environnementdu Cégep.• Assurer le maintien d’unegestion responsableaxée sur le développementdu Cégep et de la région.* Les objectifs stratégiques suivis de l’astérisque font partie du plan d’aide à la réussite.4


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESVALORISER L’OBTENTION DU DIPLÔMEUN PLAN DE COMMUNICATION AXÉ SUR LA VALORISATION DES ÉTUDESLa valorisation du diplôme demeure au centre de nos discours et de nos actions. Afin de rendrepublique l’importance que nous accordons à l’obtention du diplôme, nous mettons en valeur dansnos publicités les diplômés. Aussi, nous avons poursuivi une campagne déjà amorcée l’an dernieroù le secteur technique est mis de l’avant afin de répondre aux besoins du marché.Voici deux publicités qui témoignent de nos actions.TAUX DE PLACEMENT SUR LEMARCHÉ DU TRAVAIL :94 %POSSIBILITÉ DE BOURSES1000 $18 60 $SALAIRE :(TAUX HORAIRE INITIAL)TU AS LE GOÛT DE :■ Superviser un département de production, une unitécellulaire de production ou un ensemble de postes de travail?■ Gérer des projets d’amélioration?■ Animer des équipes de travail?■ Prendre des décisions?■ Collaborer à la résolution de problèmes, à la gestiondes changements et au développement des ressourceshumaines de production?DATE LIMITE D’INSCRIPTION :5 AOÛT 2011Pour en savoir plus, consulter le site web :www.cegepgranby.qc.ca/dec/geniePublicité parue dans les journauxINFORMATION ET INSCRIPTION : L’inscription doit se faire avant 16 h le 5 août 2011. Une lettre et certainsdocuments doivent être fournis au Service de l’organisation scolaire du Cégep (local A-214). Pour connaître lesdétails, veuillez consulter le site web à l’adresse : www.cegepgranby.qc.ca/inscription2011Tél. : 450 372-6614, posTe 1103 (jusqu’au 5 juillet 2011) - Courriel : registrariat@cegepgranby.qc.ca235, rue Saint-Jacques, Case postale 7000, Granby (Québec) J2G 9H7Publicité parue dans les journaux5


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESVALORISER L’OBTENTION DU DIPLÔMELA COLLATION SOLENNELLE DES GRADESLa collation solennelle des grades est l’événementde l’année qui témoigne des efforts des étudiantset célèbre la réussite. Cette cérémonie s’inscritcomplètement dans notre mission.Nous remettons à cette occasion un diplômehonorifique à un ancien diplômé dont la carrièreconnaît un essor exceptionnel. Cette année,l’honneur revenait à M. Vincent Marissal,chroniqueur politique, ancien étudiant du Cégep deGranbyHaute-Yamaska, qui a livré un témoignageinspirant aux étudiants et aux personnes présentesdans la salle.Comme nous voulons donner à cette cérémonietout l’éclat qu’elle mérite, nous sollicitonségalement la présence de personnalités tantlocales que régionales : preuve de la valeur que lasociété accorde à reconnaître la persévérance, laréussite et l’obtention d’un diplôme.M. Vincent Marissal lors de son discours.NOMBRE DE DIPLÔMÉSAnnée d’obtention Secteur régulier Secteur des adultes Total2002 264 40 3042003 365 60 4252004 351 80 4312005 322 66 3882006 354 66 4202007 375 56 4312008 377 89 4662009 412 88 5002010 418 106 5242011 460 113 573M. François Bonnardel, député provincial de Shefford,M me Eve-Lyne Lecours et M. David St-Pierre, diplômés deSciences de la nature, récipiendaires du prix du lieutenantgouverneur et M. Laurent Valiquette, président du Conseild’administration de la Fondation du Cégep.M. Réjean Genest, député fédéral de Shefford, M me MarilouLaberge, diplômée en Sciences de la nature, récipiendairede la médaille académique du Gouverneur général duCanada et M. Laurent Valiquette, président du Conseild’administration de la Fondation du Cégep.À l’avant-plan, M me Thérèse Audet, présidente du Conseild’administration, M. Vincent Marissal, diplômé d’honneuret M. Sylvain Lambert, directeur général du Cégep.6


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESAIDER À L’OBTENTION DU DIPLÔMELe retour de la tendance à la hausse des indicateurs de réussite est un élément positif. Après deux années où nos résultats se situaient sous lamoyenne du réseau, nous avons vu la réussite augmenter de façon importante à l’automne 2010 pour nous retrouver à nouveau au-dessus de lamoyenne provinciale. Une importante réflexion a été amorcée concernant l’actualisation de la pédagogie de première session dans un contextede renouvellement du personnel. De nouvelles façons de faire ont été mises en place pour tenir compte, notamment, des nouvelles réalités desétudiants qui fréquentent le Cégep.TAUX DE RÉUSSITE EN PREMIÈRE SESSIONCohorte Taux de réussite maximal Taux de réussite moyenGranby / RéseauGranby / Réseau2001 59,5 56,7 80,5 81,72002 62,0 57,8 83,2 82,22003 68,8 59,4 87,1 83,02004 67,3 60,1 87,4 83,22005 67,1 59,6 86,7 82,72006 68,1 59,6 86,3 82,92007 62,0 56,8 80,9 80,72008 53,9 56,4 77,1 80,52009 57,0 57,1 80,4 80,82010 59,6 56,6 83,2 80,5TAUX DE PERSÉVÉRANCE (RÉINSCRIPTION)Cohorte 2 e session 4 e sessionGranby / Réseau Granby / Réseau2001 90,0 91,7 72,0 77,02002 88,9 92,0 73,8 76,92003 90,4 92,3 80,2 77,62004 88,0 92,1 74,5 77,22005 91,9 92,6 78,5 77,52006 91,3 92,3 74,5 76,82007 85,3 91,1 68,4 75,22008 85,3 90,6 71,0 75,12009 87,8 90,2 68,8 74,72010 86,8 90,4L’enjeu de la persévérance scolaire demeureau coeur des préoccupations du Cégep. Malgréles efforts importants qui ont été consentis aucours des dernières années, plus de 30 % denos étudiants nous quittent entre la premièreet la deuxième année. La cohorte de 2010 s’estréinscrite dans une proportion assez similaireaux années précédentes à la session d’hiver,mais le Cégep n’arrive pas à dépasser lamoyenne du réseau collégial.Les données de ces tableaux proviennent dusystème PSEP (Profil scolaire des étudiants parprogramme) du SRAM. (Mars 2011)7


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESAIDER À L’OBTENTION DU DIPLÔMENotons toutefois que des avancées importantes ont été réalisées du côté du secteur technique en ce qui concerne la diplomation. Depuis la cohortede 2003, les étudiants du Cégep de GranbyHaute-Yamaska obtiennent généralement leur diplôme dans une plus grande proportion que le restedu réseau. Les avancées sont notables, considérant que notre score était de 10 % sous la moyenne en 1999. Quant au secteur préuniversitaire,exception faite de 2003, nous n’arrivons pas à rejoindre la moyenne des autres cégeps. Nous croyons que différents facteurs sont à considérer pourexpliquer cette situation, particulièrement la question de l’orientation.TAUX D’OBTENTION DE DIPLÔMES — SECTEUR TECHNIQUE(Tout collège — tout programme)Cohorte Après 3 ans Après 4 ans À ce jourGranby / Réseau Granby / Réseau Granby / Réseau1999 23,3 32,0 38,1 48,5 50,0 61,52000 31,4 34,0 43,0 49,8 52,3 62,12001 36,2 35,1 48,9 51,9 62,1 64,92002 34,7 36,8 47,9 53,3 62,0 65,52003 42,2 34,4 59,8 52,2 73,5 63,52004 33,8 32,9 50,0 50,7 58,1 60,12005 35,5 32,4 51,8 49,9 57,4 56,12006 33,9 32,7 53,2 50,3 53,2 50,32007 37,4 33,6TAUX D’OBTENTION DE DIPLÔMES — SECTEUR PRÉUNIVERSITAIRE(Tout collège — tout programme)Cohorte Après 2 ans Après 3 ans À ce jourGranby / Réseau Granby / Réseau Granby / Réseau1999 36,5 39,9 54,2 59,7 71,3 76,02000 35,0 40,7 52,1 61,4 71,7 76,82001 39,0 41,5 56,4 62,8 74,9 78,02002 37,8 41,8 53,8 62,9 73,9 77,52003 46,7 41,9 66,1 62,9 84,5 77,02004 44,1 42,6 58,1 62,9 72,7 75,52005 47,7 42,9 61,1 63,4 71,9 74,42006 41,8 41,5 58,2 62,8 66,4 70,02007 42,3 40,0 56,2 61,3 56,2 61,32010 38,6 40,9Ces constats ont amené le Cégep, lors del’élaboration de son plan stratégique à l’hiver2011, à repenser complètement ses modesd’intervention en se fixant une cible dediplomation à intégrer dans le nouveau planstratégique. En ce sens, l’année 2010-2011 estmarquée par un virage important. Cette cibledevrait conditionner l’ensemble des actionsqui seront posées de manière plus structuréeet dans une perspective orientante. Il faudraamener toute la communauté externe à semobiliser sur l’enjeu de la diplomation en lesassociant au Cégep. Nous constatons que lesendroits où il a de véritables avancées en termesde diplomation, tous les partenaires régionaux(parents, entreprises, groupes d’intérêt, etc.)ont tenu le même discours et ont agi dans lemême sens.Sans faire un constat d’échec, force est deconstater que les résultats en termes dediplomation sont décevants si on tient comptedes efforts déployés par l’institution au coursdes dernières années. Nous avons sans douteaidé à l’obtention du diplôme, mais nous avonsla conviction que nous pouvons faire mieux etque la mobilisation autour du plan stratégiquedevrait nous permettre d’atteindre nos objectifs.8


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESGARANTIR LA QUALITÉ DES PROGRAMMES DE FORMATIONAu cours de la dernière année, le processus d’évaluation du programme de Sciences humaines a été amorcé. Le rapport de ces travaux devrait êtreadopté au courant de l’année 2011-2012. Les constats sont fort positifs sur de nombreux aspects, mais la grille devra être revue afin de mieux répondreaux choix que font généralement nos finissants lorsqu’ils s’orientent vers l’Université.Correction-Évaluation-Rétroaction: et si c’était sympaTIC?Il est à noter que deux programmes ont amorcé les travaux afin d’intégrer le profil TIC dans leur grille de cours. Tourisme et Arts et lettres ont accepté depousser leur réflexion concernant la question de l’intégration des technologies afin de permettre aux étudiants d’avoir la préparation la plus adéquatepossible pour l’Université ou le marché du travail. Ces travaux ont connu d’importantes avancées et ont amené les équipes de professeurs à réfléchirde façon systémique sur l’apport des technologies et leur valeur pédagogique en ce qui concerne la réussite des étudiants.9


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESGARANTIR LA QUALITÉ DES PROGRAMMES DE FORMATIONPar ailleurs, la manière dont le Cégep supporte les étudiants en français a fait l’objet de nombreux débats. Ces discussions ont amené le Cégep à revoir lesservices d’aide en français en intégrant en un seul lieu tous les services d’accompagnement dans cette discipline sous la supervision d’un enseignant defrançais. L’arrivée de la nouvelle bibliothèque, grâce aux espaces supplémentaires, permettra ce nouveau déploiement de services dès l’automne 2011.Nous sommes heureux de constater que nos taux de réussite à l’épreuve uniforme de français sont encore supérieurs au réseau même sinous avons connu un recul par rapport à 2007-2008. Nous croyons que les actions qui seront mises en place devraient permettre d’améliorernos résultats.Capture d’écran de la valorisation du français sur le site web du CégepTAUX DE RÉUSSITE100,095,090,085,080,075,070,065,060.0GRANBYRÉSEAU2009-2010 2008-2009 2007-2008 2006-2007 2005-2006ANNÉESRésultats aux épreuves de langue d’enseignement et littératureSource : MELS, DGAUC, DEC, EDMTAUX DE RÉUSSITE À L’ÉPREUVE UNIFORME DE FRANÇAISAnnées Total année Granby Total année RéseauNbre d’élèves Taux de réussite Nbre d’élèves Taux de réussiteN % N %2009-2010 490 85,9 46 583 82,42008-2009 508 85,2 44 124 82,82007-2008 429 91,1 35 118 83,22006-2007 387 90,0 34 307 83,32005-2006 424 89,6 32 306 81,010


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESGARANTIR LA QUALITÉ DES PROGRAMMES DE FORMATIONDans le cadre de la planification stratégique, tous les programmes ont été invités à réfléchir sur les enjeux qui les concernent et à proposer despistes de développement. Chaque département, à l’exception d’un seul, a été rencontré par le nouveau directeur des études afin de prendre le tempsd’établir les priorités pour les prochaines années.Enfin, comme à l’habitude, les tableaux de bord des programmes d’études, tant au secteur régulier qu’au Service de formation aux adultes et auxentreprises, ont été déposés à la Commission des études et au Conseil d’administration. On y retrouve aussi différentes actions visant à garantirla qualité des programmes de formation.TABLEAU DE BORD DES PROGRAMMES D’ÉTUDES 2010-2011Enseignement au régulier081.01 Accueil et orientation • Actualisation des cours et de l’encadrement des étudiants dans ce programme200.B0 Sciences de la nature • Suivis à la mise en oeuvre du programme• Phase finale de rénovation des laboratoires de sciences300.A0 Sciences humaines • Évaluation du programme500.A1 Arts et lettres • Suivis à la mise en oeuvre du programme180.A0 Soins infirmiers • Suivis de l’évaluation du programme : expérimentation de la nouvelle grille en partenariatavec le CSSS pour régler les difficultés liées aux milieux de stage235.B0 Technologie du génie industriel • Programme inactif• Relance du recrutement243.C0 Technologie de l’électronique • Suivi de la mise en oeuvre du nouveau programme et du parcours de continuité DEP-DECindustrielle351.A0 Techniques d’éducation • Suivis des travaux d’évaluation du programme : expérimentation de la nouvelle grillespécialisée• Intégration de la Salle blanche dans les activités pédagogiques11


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESGARANTIR LA QUALITÉ DES PROGRAMMES DE FORMATIONTABLEAU DE BORD DES PROGRAMMES D’ÉTUDES 2010-2011Enseignement au régulier410.B0 Techniques de comptabilité • Suivi à la mise en oeuvre du programme et de l’entreprise d’entraînementet de gestion410.D0 Gestion de commerces • Suivi à la mise en oeuvre du programme et de l’entreprise d’entraînement414.A0 Techniques de tourisme • Suivis à l’évaluation du programme• Projet de rapprochement avec le milieu du travail• Modifications à la grille de cours420.A0 Techniques de l’informatique • Suivis à la mise en oeuvre du programmeDéveloppement de nouveauxprogrammesAutres travaux• Réévaluation de nos choix institutionnels pour l’obtention de nouveauxprogrammes• Suite des travaux pour l’implantation du profil TIC dans les programmes• Mise à jour des descripteurs de programme dans la perspective d’une plusgrande cohésion• Suivis au rapport d’évaluation de la CEEC (PDEA)12


1. DÉVELOPPER LA NOTORIÉTÉ DE NOS PROGRAMMESET DE NOS DIPLÔMESGARANTIR LA QUALITÉ DES PROGRAMMES DE FORMATIONTABLEAU DE BORD DES PROGRAMMES D’ÉTUDES 2010-2011Service de formation aux adultes et aux entreprisesTechniques d’éducation à l’enfance (JEE.OR)Gestion de la production manufacturière(EJN.0B)• Poursuite du programme offert à temps partiel (soir)• Poursuite du programme de jour se terminant le 5 novembre 2010 (cohorte 5)• Poursuite du processus RAC – Étapes « Formation manquante » et « Évaluation desacquis extrascolaires » : Organisation de la formation manquante par le biais d’ateliers,basés sur le résultat des évaluations – Automne 2010 & Hiver 2011, selon le profil descandidats- Environ 12 candidats en cours de processus RAC pour cette AECGestion appliquée des enjeux liés à la • Projet TPM à la carte : Entrée continue, sortie variable de la clientèle. Toujours 62la production manufacturière (EJN.13)candidats en cours de processus RAC pour cette AEC. Cet automne, accueil de5 nouveaux candidats. À ce jour, 10 candidats ont complété 75 % de leur démarche- Trois sessions de formation par année : Automne – Hiver - Été- Poursuite du processus RAC – Étapes « Formation manquante » et« Évaluation des acquis extrascolaires »• Projet RAC cheminement individuel : Poursuite du processus RAC – Étapes« Formation manquante » et « Évaluation des acquis extrascolaires » : Organisation dela formation manquante par le biais d’ateliers – Automne 2010 & Hiver 2011, selon leprofil des candidats- Accueil en continu de nouveaux candidats par le biais des séances d’informationmensuelles• Projet TPM Multi-entreprises : 16 candidats termineront leur programme d’étudesd’ici juin 2011- Poursuite du processus RAC – Étape « Formation manquante », soit les formations,les projets et les expérimentations supervisés en entreprise, jusqu’en juin 2011Instrumentation, Électronique et• Projet IEM IBM : 10 candidats en formationMaintenance (ELJ.3C) - Poursuite du processus RAC – Étape « Formation manquante »- Début de la formation initiale (5 cours sur 13), jusqu’en juin 2011Conseils services financiers (LCA.B3)(autofinancé)• Poursuite du programme offert à temps partiel aux employés du MouvementDesjardins13


2. ENRICHIR L’EXPÉRIENCE D’ÉTUDESDÉVELOPPER L’INNOVATION PÉDAGOGIQUEComme chaque année, un appel de projets a été lancé afin de favoriser l’innovation pédagogique. Nous vous présentons la liste des projets réaliséscette année dans le cadre de l’appel de projets de la Direction des études.109 Éducation physique : • Cégep en action200 Sciences de la nature : • Résonnance d’un oscillateur harmonique forcé (rendre rapidement compréhensibles desphénomènes complexes de fréquence de résonnance)201 Mathématiques : • Création de problèmes intégrateurs (permettre aux étudiants de voir l’utilités desmathématiques dans la vie courante)• Maxima (créer un logiciel de calcul symbolique que les étudiants pourront téléchargersur le web.)243 Technologie de l’électronique • Réaliser une visite industrielle des installations électriques d’Hydro-Québec à la Baie-Jamesindustrielle :• Concevoir et installer une cage de sécurité pour assurer l’intégrité physique desutilisateurs (continuité d’un projet de 2009)300 Sciences humaines : • Tournoi jeunes démocrates• Forum étudiant340 Philosophie : • Ateliers d’encadrement en philosophie414 Techniques de tourisme : • Encadrement et accompagnement de la nouvelle équipe du bureau-voyages(permettre d’intégrer les notions vues en classe et d’acquérir de l’expérience pratiqueen lien avec le champ d’études)500 Arts et lettres : • Production d’une série documentaire : Des images, des couleurset des mots au coeur de Paris• Voyage à Paris604 Langues : • Heure d’étude obligatoire en anglais de base19


2. ENRICHIR L’EXPÉRIENCE D’ÉTUDESACCROÎTRE ET DIVERSIFIER LE NOMBRE DE PROGRAMMES D’ÉTUDESEncore cette année, le Cégep a innové en développant un projet dans le secteur de l’électronique industrielle avec IBM. Un nouveau programmed’attestation d’études collégiales, Instrumentation, électronique et maintenance (IEM), a pu voir le jour grâce à ce partenariat. Inspiré des travauxfaits du côté des programmes de production manufacturière, cette approche a permis à des salariés de l’entreprise de se faire reconnaître leursacquis, de suivre une formation collégiale tout en continuant de travailler.Groupe de Soins infirmiers (AEC)Toujours dans cet esprit d’innovation, le Service de formation aux adultes et aux entreprises a permis à des infirmières n’ayant pas pratiqué depuisquelques années de réintégrer le marché du travail en faisant un retour aux études en compagnie d’infirmières et d’infirmiers immigrants. En effet,le programme d’Actualisation en soins infirmiers et celui destiné aux infirmières immigrantes ont été en grande partie fusionnés pour répondre auxbesoins des deux groupes de personnes.Du côté du bureau de la RAC (reconnaissance des acquis et des compétences), 90 personnes ont été accompagnées par notre équipe deprofessionnels et ont obtenu des crédits de niveau collégial, et ce, dans 5 programmes différents. Ce créneau de développement, associé à laformation manquante, présente un potentiel important pour le Cégep dans une perspective de qualification de la main-d’oeuvre.20


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPASSURER L’EMBAUCHE DE PERSONNEL QUALIFIÉ ET IMPLIQUÉEn 2010-2011, le personnel a continué de se renouveler de façon importante. La Direction desressources humaines a assuré la dotation en respectant le programme qui exige des processus desélection rigoureux. Considérant le nombre impressionnant de personnes qui ont été embauchéesau cours des dernières années, la question de l’intégration des nouveaux personnels est maintenantau coeur des préoccupations de la Direction.Nouveaux membres du personnel à l’automne 2010La participation aux différentes activités proposées par le Cégep démontre une volonté des membresde la communauté de s’impliquer. Qu’il s’agisse d’activités festives ou de travaux autour del’élaboration du plan stratégique, le milieu était au rendez-vous.COMITÉS DE SÉLECTION 2010-2011Personnel enseignant 26Personnel professionnel 3Personnel de soutien 7Personnel de soutien non-syndiqué 1Personnel cadre 2Total 39PERFECTIONNEMENT 2010-2011Personnel MIPEC Professionnel Soutien Hors cadre/enseignant (nouveaux enseignants) cadreNombre de 102 24 15 42 10personnes qui ontparticipé à duperfectionnementDépenses 52 858,15 $ 3 511,12 $ 3 584,51 $ 9 466,79 $ 4 318,54 $PARTICIPATION AUX ACTIVITÉS DU CÉGEP/PARTY DE NOËL 2010Party de Noël sous le thème « Le temps passe »22


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPAMÉLIORER LES ACTIVITÉS DE RECRUTEMENT DES NOUVEAUX ÉTUDIANTSCette année, des efforts particuliers ont été faits du côté des programmes dans les secteurs où l’on retrouve une pénurie de main-d’oeuvre et où il estdifficile de recruter un nombre satisfaisant d’étudiants. Ces efforts ont porté fruit parce que le programme de Technologie du génie industriel a réussià relancer ses activités après de nombreuses années d’inactivités. De même, le programme de Technologies de l’électronique industrielle a connu uneexcellente année en termes d’inscriptions.Globalement, le nombre d’étudiants a continué d’augmenter grâce, notamment, aux efforts de rayonnement du Cégep. Nous avons poursuivi nos actionsauprès des intervenants des écoles secondaires pour mieux faire connaître nos programmes. Enfin, l’annonce de l’arrivée de l’équipe de football a sansdoute été bénéfique au recrutement auprès des jeunes qui souhaitent continuer à pratiquer leur sport.ÉVOLUTION DE LA CLIENTÈLEAnnée Secteur Secteur Masculin Féminin Totalpréuniversitairetechnique2003 57 % 43 % 43 % 57 % 13022004 56 % 44 % 40 % 60 % 14222005 54 % 46 % 39 % 61 % 14762006 56 % 44 % 41 % 59 % 15542007 59 % 41 % 40 % 60 % 16632008 60 % 40 % 39 % 61 % 17022009 58 % 42 % 37 % 63 % 18142010 57 % 43 % 37 % 63 % 1899Bourses de la Fondation du Cégep accordées aux nouveaux étudiants pour la promotion des études23


Alex Nevsky3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPDamien Robitaillehttp://damienrobitaille.com/musiquePROMOUVOIR NOS ACTIVITÉS AUX PLANS RÉGIONAL, NATIONAL ET INTERNATIONALÉCOLE NATIONALE DE LA CHANSONLes anciens de l’École nationale de la chanson ont été particulièrement actifs en 2010-2011. De nombreux spectacles et albums ont vu le jour. Voici,à titre d’exemples, les réalisations de quelques diplômés :Alex NevskyIl y a un an Alex Nevskylançait son premieralbum De lune à l’aube.Il a fait depuis près de50 représentationsde son spectacle,3 vidéoclips, unetournée en Chine et enThaïlande, un concert aux FrancoFolies de Spa,un stage aux Rencontres d’Astaffort. Ce succèslui aura permis d’avoir deux nominations au Galade l’ADISQ: révélation de l’année et album poprockde l’année.Damien RobitailleAprès avoir assuré lespectacle de clôturedes FrancoFolies,Damien a parcourules routes du Québec,de la France et de laBelgique pendanttout l’été. Fort de sesdeux albums (2006 et 2009), il a fait plus de40 concerts en France depuis mars 2011 afinde faire connaître son dernier album, Hommeautonome, qu’il a déjà vendu à près de 25 000exemplaires au Canada. Il a été aussi à la barred’une émission de radio à Espace musique ets’est mérité le prix Félix-Leclerc 2010.Lisa LeblancLisa LeblancÀ peine sortie del’École nationalede la chanson deGranby en septembre2010, Lisa LeBlanc aremporté la grandefinale du Festivalinternational de lachanson de Granbyet a raflé la majoritédes prix qui y sontremis. Les médiassoulignent alors son intensité, son énergie, sajoie de vivre, son charisme et sa sincérité. Unetournée en France et en Lousiane a suivi à l’hiver2011.Salomé LeclercEn 2010, elle a assuréla première partiede Gaëtan Roussellors d’un spectacleprésenté dans le cadredes FrancoFolies deMontréal. Signée chezAudiogram, le premieralbum de Salomé Leclerc, Sous les arbres, a étéréalisé à Paris par Émily Loizeau en mars 2011et mixé à Montréal, au studio Hotel 2 Tango, parHoward Bilerman. Lancé à la fin de l’été 2011,son album a reçu d’élogieuses critiques dansles médias.Caroline D’ÉtéAprès s’être démarquéeaux Francouvertes(demi-finaliste), auFestival en chanson dePetite-Vallée (finaliste)ainsi qu’au Festivalinternational de lachanson de Granby(finaliste et récipiendaire de plusieurs prix), Carolineoffrait un premier album intitulé Comme un arbreau mois de mars 2011 qui a aussi été fort bien reçu.Source : La Voix de l’Est12 e cohorte25


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPPROMOUVOIR NOS ACTIVITÉS AUX PLANS RÉGIONAL, NATIONAL ET INTERNATIONALLA FONDATION, UN APPUI PRÉCIEUX AUXPROJETS DU CÉGEPLa Fondation du Cégep est au coeur desremises de bourses et du financement desprojets étudiants. Elle est en ce sens un soutienimportant à la mission éducative du Cégep.Cette année, M. Michel Duranleau, directeurgénéral de la Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska, a agi en tant que présidentd’honneur de nos deux campagnes desollicitation : la loterie voyages et le tournoi degolf annuel du 31 mai dernier.La coopérative financière Desjardins s’estengagée avec un appui financier qui atteindra80 000 $ au bout de cinq ans pour faire renaîtrel’équipe de Football Inouk. Un don de 30 000 $ aainsi été versé pour la première année.Pour sa part, la Fondation du Cégep a effectué unversement de 20 000 $ pour l’achat d’équipementet de 5 000 $ pour créer un fonds de dépannagenécessaire au fonctionnement de l’équipe.M. Michel Duranleau, président d’honneur du tournoi de golf(photo de La Voix de l’Est)LES MEMBRES DE LA FONDATION :• Laurent Valiquette, président,• Sylvie Tessier, vice-présidenteaux relations extérieures,• Sylvain Lambert,vice-président exécutif,• François Deschênes, trésorier,• Denise Brodeur, secrétaire.ADMINISTRATEURS :• Nicolas Bélanger, Teknika HBA,• François Brodeur, Cégep deGranbyHaute-Yamaska,• Michel Munger, Cégep deGranbyHaute-Yamaska,• Jacques Gevry,Fondation Pierre-Jules Crevier,• Guylaine Houle,Laboratoire Langelier, Lanoue,• Minh Nguyen, Cégep deGranbyHaute-Yamaska,• Émile Roberge, retraité.ÉTAT DES RÉSULTATS ET DE L’ÉVOLUTION DU SOLDE DE FONDS ($)PRODUITS 2008-2009 2009-2010 2010-2011Dons-individus 16 655,00 23 143,00 17 586,00Dons-corporations 62 030,00 60 911,00 74 177,00Loterie-voyages 26 000,00 26 000,00 26 000,00Tournoi de golf 18 301,00 18 728,00 20 304,00Autres activités 800,00 0 0Total des produits 123 786,00 128 782,00 138 067,00Total des charges après financement des projets 119 327,00 114 765,00 138 140,00Solde de fonds au début de l’exercice 42 044,53 46 503,72 60 521,00Solde de fonds à la fin de l’exercice 46 503,72 60 521,03 60 448,00• La Fondation Pierre-Jules Crevier : 10 000 $ chaque année en remise de bourses.27


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPACCROÎTRE LES ACTIVITÉS EN RECHERCHE, EN DÉVELOPPEMENT ET EN CRÉATIONTrois projets de collaboration avec les Universités ont débuté au coursde l’année dernière.Le premier projet, en collaboration avec l’Université de Sherbrooke et denombreux Cégeps, porte sur le développement durable. Le programme deTourisme a revu sa nouvelle grille de cours dans la perspective d’intégrerde manière formelle cette approche du développement dans les différentscours. Une enseignante du département, M me Marie-Janou Lusignan,a pu en témoigner lors du colloque de l’AQPC en travaillant en étroitecollaboration avec les conseillères pédagogiques dédiées à la réalisationdu chantier. Le Cégep a par ailleurs retrouvé sa certification de niveau 1en tant que Cégep vert.Un projet avec impliquant le département de Techniques physiques desCégeps de Granby, Valleyfield et Sorel ainsi que l’École de technologiesupérieure (ÉTS) a aussi pris son envol. L’objectif est d’utiliserdes équipements de laboratoire à distance afin de développer descompétences particulières chez les étudiants tout en permettant d’utiliserdes équipements qui ne sont pas disponibles dans nos locaux.Enfin, un autre chantier avec l’Université de Sherbrooke a été lancéconcernant les projets de fin d’études en Sciences ou dans le secteurtechnique. Même s’il est encore à ses premiers balbutiements, celui-cidevrait permettre à nos étudiants de se rapprocher davantage du mondeuniversitaire et de partager des expertises.Affiche J’ai la mémoire qui tournehttp://www.google.ca/search?hl=fr&rlz=1T4ADRA_frCA453CA453&q=affiche%En création, soulignons le travail acharné d’un enseignant du département%C3%A9moire%20qui%20tourne&um=1&ie=UTF-8&tbm=isch&source=og&sad’Arts et lettres, M. Daniel Dupré, qui a agi à titre de concepteur d’uneémission fort populaire, J’ai la mémoire qui tourne. Cette troisièmeet dernière saison marque l’aboutissement d’un travail d’archivesphénoménal qui aura permis de redécouvrir le passé du Québec de façonartistique à travers des films de famille.ASSURER LE MAINTIEN D’UNE GESTION RESPONSABLE AXÉE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU CÉGEP ET DE LA RÉGIONComme l’année 2010-2011 en était une de transition, c’était l’occasion pour le Cégep de revoir ses orientations. En plus d’avoir assuré l’arrivée detrois personnes sur de nouvelles chaises au Bureau de direction, le Cégep a mis les bouchées doubles pour élaborer son nouveau plan stratégique.Un travail en profondeur a été réalisé afin de consulter tous les acteurs concernés par le développement du Cégep. Les résultats ont permis àl’organisation de prendre conscience de ses acquis et de se doter de piste de développement à faire adopter par le Conseil d’administration.Il est à souligner que, malgré tous les changements organisationnels, le Cégep a continué à assurer une gestion saine et prudente. Même si les coûtsde convention ont explosé, les dirigeants ont su prendre les mesures nécessaires en cours d’année afin d’éviter un déficit dans ses états financiers.De même, il est à souligner que nous avons su nous adapter aux demandes du MELS en lien avec les nouvelles règles comptables.Affiche sur notre site WebRÉDUCTION DES EFFECTIFSEnfin, le Cégep a répondu aux demandes du Ministère en proposant un plan de réduction des effectifs et des dépenses administratives dans lecadre de l’article 18 de la Loi visant le retour à l’équilibre budgétaire. À titre d’exemples, les budgets des communications ont été réduits de façonsignificative et il est déjà prévu de ne pas remplacer un certain nombre de personnes qui prendront leur retraite. À cet égard, un rapport distinctest acheminé au MELS.28


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPASSURER LE MAINTIEN D’UNE GESTION RESPONSABLE AXÉE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU CÉGEP ET DE LA RÉGIONRÉINVESTISSEMENT PROVINCIAL (ANNEXE S034)La totalité des sommes disponibles dans le cadre du réinvestissement provincial a servi à consolider les services technologiques offerts au Cégep.Grâce à ces sommes, le Cégep a pu compléter ses travaux d’aménagement de classes multimédias, ses aménagements de laboratoires technologiqueset ses outils de communication tout en assurant un soutien technique adéquat. Après trois années d’investissement dans ce secteur, le Cégep peutaffirmer qu’il a l’infrastructure technologique nécessaire pour faire face aux défis du moment. Nous en avons par ailleurs profité pour optimiser nosmodes de fonctionnement au service informatique et repenser certaines façons de faire pour relever aussi les défis du futur.RÉINVESTISSEMENT PROVINCIAL ($)BILAN GLOBAL DES ANNÉES ANTÉRIEURES 2009-2010Allocation en 2009-2010 220 729Solde reporté de 2008-2009 50 240Dépenses 2009-2010 270 969Solde à reporter 0BILAN GLOBAL DE L’UTILISATION DES SOMMES 2010-2011Allocation en 2010-2011 217 244Solde reporté de 2009-2010 0Redressements effectués à la suite de l’analyse des rapports financiers 0Traitement personnel 97 586Avantages sociaux 10 247Autres dépenses 109 411Immobilisations -TOTAL DES DÉPENSES 2010-2011 217 244SOLDE À REPORTER 029


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPRÉINVESTISSEMENT FÉDÉRAL (ANNEXE S036)PLAN TRIENNAL D’ACTION LIÉ À L’UTILISATION DES SOMMES ALLOUÉES AUX CÉGEPS DANS LE CADRE DU RÉINVESTISSEMENTDU QUÉBEC CONSÉCUTIF AU RÉTABLISSEMENT PARTIEL DES TRANSFERTS FÉDÉRAUX À L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEURENJEU 1 : CONTRIBUER ACTIVEMENT AU DÉVELOPPEMENT DE L’ÉCONOMIE DU QUÉBEC ET DE SES RÉGIONSEngagement : décrire chaque projet enprécisant le résultat viséIndicateur(s) derésultat attenduCible(s) visée(s)(résultats quantifiés)État des travauxan 3Développer les projets de l’École nationalede la chanson en partenariat avec le Festivalinternational de la chanson de Granby (FICG).Nombre d’étudiantsaccueillis annuellement àl’École. Projets spéciaux departenariat mis en place.Une cohorte annuelled’étudiants. Deux projetsannuels de résidenceréalisée avec le Festivalpour des artistes deplusieurs pays.Accueil d’une cohorte de14 étudiants. Conception d’unspectacle diffusé à Granby et àMontréal.Développer la reconnaissance des acquis dansune perspective intégrée et systémique dansle but de favoriser l’obtention d’un diplômereconnu.Nombre de projets dereconnaissance desacquis menant à ladiplomation.Entre 40 et 50 personnesen cheminement dereconnaissance desacquis et de formationmanquante pour obtenirun diplôme reconnu.5 projets en reconnaissance desacquis : 90 candidatsen évaluation et enformation manquante.Consolider et développer des stages internationauxdans les programmes d’études.Nombre de projetssoutenus. Nombred’étudiants ayantréalisé des stagesinternationaux.4 projets annuels.20 à 50 étudiants.Tourisme au Costa‐Rica : 10étudiants, Arts et Lettres à Paris :23, Éducation spécialisée enBelgique : 8, Soins infirmiersau Pérou : 9, Technologie del’électronique industrielle à la BaieJames : 30.Faire la promotion du diplôme et de l’éducationdans la région de la Haute-Yamaska etde Brome-Missisquoi.Valorisation du diplômepar la population.Augmentation de l’opinionreliée à la valorisation dudiplôme telle que mesuréedans un sondage d’opinionauprès de la population.Sondage d’opinion non réalisémais augmentation du nombred’élèves inscrits :Automne 2008 : 1706Automne 2009 : 1864Automne 2010 : 189930


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPRÉINVESTISSEMENT FÉDÉRALPLAN TRIENNAL D’ACTION LIÉ À L’UTILISATION DES SOMMES ALLOUÉES AUX CÉGEPS DANS LE CADRE DU RÉINVESTISSEMENTDU QUÉBEC CONSÉCUTIF AU RÉTABLISSEMENT PARTIEL DES TRANSFERTS FÉDÉRAUX À L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEURENJEU 2 : ADAPTER ET RENFORCER LES SERVICES DESTINÉS À LA POPULATION ÉTUDIANTEEngagement : décrire chaque projet enprécisant le résultat viséIndicateur(s) derésultat attenduCible(s) visée(s)(résultats quantifiés)État des travauxan 3Offrir un soutien aux projets menés par lesprogrammes pour soutenir la motivation desétudiants. (Une partie de la somme est verséeen allocation enseignante (.32 ETC).Taux de persévérance ettaux de réussite dans chacundes programmes ayantdes projets structurantspour maintenir la motivationdes étudiants (ex :entreprise d’entraînement,projet VerTIC, …).Augmentation de 1 à 2 %par année de taux depersévérance et dediplomation des étudiants.Taux de persévérance global en2 e session : 1,5 % d’augmentationsur le taux de réinscription parrapport à l’année 2008.Offrir un soutien structuré et ciblé auxétudiants ayant des difficultés particulières etaux enseignants qui les reçoivent. (Ceci est uneintervention de soutien aux enseignants).Nombre d’étudiantsaccompagnés. Nombred’enseignants supportés.100 % des étudiantsayant un diagnostic ont unaccompagnement pourréussir leurs études. Tauxde réussite des étudiantsaccompagnés. 100 % desprofesseurs ont reçu desindications sur le type d’aidepropice pour ces étudiants.100 % ont reçu l’accompagnement :42 étudiants et 146 enseignants.(Taux de réussite des étudiants :69 %.)Consolider et développer des activités visant lameilleure intégration des nouveaux immigrantsau Cégep.Nombre d’immigrantsreçus et accompagnésdans une perspectived’intégration à la sociétéquébécoise.Suivis du parcours de cesétudiants : 85 % et plus enemploi ou aux études.Au moins 78 % des cohortessuivies sont en emploi ou auxétudes.Améliorer le français des étudiants du régulieret de l’éducation des adultes dans uneperspective d’animation du milieu par uneoffre ciblée par programme dans certainscours où l’amélioration du français est laresponsabilité de tous. (.35 ETC).Nombre d’activitésréalisées. Taux de réussitede l’épreuve de français.Au moins une activité parprogramme par sessionpour les programmes durégulier et de l’éducationdes adultes. Maintenir untaux de réussite de l’épreuvede français au-dessus de lamoyenne du réseau.Taux de réussite de l’épreuvede français : Granby : 85,9 % etréseau : 82,4 %.Plan de valorisation de la languefrançaise en continu.31


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPRÉINVESTISSEMENT FÉDÉRALPLAN TRIENNAL D’ACTION LIÉ À L’UTILISATION DES SOMMES ALLOUÉES AUX CÉGEPS DANS LE CADRE DU RÉINVESTISSEMENTDU QUÉBEC CONSÉCUTIF AU RÉTABLISSEMENT PARTIEL DES TRANSFERTS FÉDÉRAUX À L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEURENJEU 3 : ASSURER LE RENOUVELLEMENT MASSIF DU PERSONNEL ENSEIGNANT ET ACCENTUER SON RÔLE DE PREMIÈRELIGNE AUPRÈS DE LA POPULATION ÉTUDIANTEEngagement : décrire chaque projet enprécisant le résultat viséIndicateur(s) derésultat attenduCible(s) visée(s)(résultats quantifiés)État des travauxan 3Poursuivre l’intégration des enseignantspar le MIPEC et le soutien des activités deperfectionnement et d’encadrement qui y sontreliées. (Une partie de la somme est versée enallocation enseignante : .3 ETC et cette actionest reliée au soutien à l’enseignement).Nombre de professeursadmissibles inscritsdans le MIPEC ou leurintégration : Pourcentage(%) des professeursnouveaux en cheminementau régulier et à l’éducationdes adultes.100 %24 inscriptions au MIPEC.Accentuer le soutien aux projets TIC desenseignants. Remarque : le réinvestissementprovincial est dédié aux TIC favorisant laréussite des étudiants. (Cette action est reliéeau soutien à l’enseignement).Nombre de projetsd’accompagnement.Nombre de sites deprogrammes et dedépartements animés.40 à 50 personnesutilisant les TIC dans leurenseignement. 6 sitesde programmes sur leportail du Cégep.100 % des enseignants utilisentles TIC dans leur travail. Tous lesprogrammes sont présents sur leweb.Offrir annuellement des activités deperfectionnement en français à l’intentiondu personnel et les accompagner avec desmoyens ciblés (Antidote, dictionnaires, outilsprécis...) (.35 ETC).Nombre de personnes endémarche.Deux activitésannuelles et au moins45 personnes encheminement.Tous les personnels ont accès àAntidote et ont la possibilité d’êtreformés.32


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPRÉINVESTISSEMENT FÉDÉRALPLAN TRIENNAL D’ACTION LIÉ À L’UTILISATION DES SOMMES ALLOUÉES AUX CÉGEPS DANS LE CADRE DU RÉINVESTISSEMENTDU QUÉBEC CONSÉCUTIF AU RÉTABLISSEMENT PARTIEL DES TRANSFERTS FÉDÉRAUX À L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEURENJEU 4 : EXPLOITER LE PLEIN POTENTIEL DE RECHERCHE, DE TRANSFERT ET D’INNOVATION DU COLLÈGEEngagement : décrire chaque projet enprécisant le résultat viséIndicateur(s) derésultat attenduCible(s) visée(s)(résultats quantifiés)État des travauxan 3Développer un Centre de courtage et degestion de projets technologiques pouraccompagner les entreprises dans leur projetde recherche appliquée.Nombre de projetsréalisés. Nombred’entreprises aidées.Envergure des projets.10 à 20 projetsdépendant de leurenvergure relative.Remise en question del’indicateur tel que formulé.Nos projets pour travailler enpartenariat avec des centres detransfert technologique n’ont pasconnu de suites.* Au moins .97 ETC ou l’équivalent monétaire de 70 800 $ sera versé dans l’allocation des enseignants ainsi réparti : .3 ETC au projet MIPEC,.32 ETC aux projets pédagogiques soutenant la motivation et .35 ETC pour la valorisation de la langue française.33


3. ACCROÎTRE LE RAYONNEMENT DU CÉGEPRÉINVESTISSEMENT FÉDÉRALRÉINVESTISSEMENT FÉDÉRAL ($)ENJEU 1• École nationale de la chanson• Développement de la reconnaissance des acquis menant à l’obtention d’un diplôme• Consolidation des stages internationaux• Campagne de communication sur la valorisation du diplômeENJEU 2• Soutien des projets ayant un impact sur la motivation des étudiants• Soutien aux enseignants qui reçoivent des étudiants en difficulté• Activités d’intégration des immigrants• Amélioration du français des étudiantsENJEU 3• Consolidation du MIPEC• Soutien aux projets TIC des enseignants• Perfectionnement du personnel en françaisENJEU 4• Activités de courtage et de gestion de projets technologiques pour accompagner les entreprisesdans la recherche appliquéeTOTAL : 145 680TOTAL : 392 535TOTAL : 189 099TOTAL : 0GRAND TOTAL : 727 314Les dépenses se ventilent ainsi :• Traitement enseignants (.97 ETC) 46 099• Traitement autres personnels 314 311• Avantages sociaux 31 431• Autres dépenses 335 473• Certification de crédit à reporter 95 96734


4. ACCROÎTRE LE SENTIMENT DE FIERTÉPRIVILÉGIER LA QUALITÉ ET L’EFFICIENCE DES SERVICES ET DES INTERVENTIONSEncore une fois, les plus récentes statistiques nous montrent que le taux de satisfaction à l’égard de la formation et des services offerts aux étudiantsest d’environ 97 %. De même, les informations que nous avons démontrent que nos étudiants réussissent mieux à l’Université que la moyenne desdiplômés du réseau collégial. Cependant, l’exercice lié au plan stratégique nous aura permis de constater que l’efficience de certains processus laissaitencore à désirer. Cette prise de conscience aura amené la Direction à faire de cet enjeu un objectif stratégique à inclure dans le prochain plan, et ce, defaçon concrète avec des cibles précises.RECONNAÎTRE LE PERSONNEL ET LA QUALITÉ DU TRAVAIL ACCOMPLILe Cégep a souligné le départ à la retraite de certains membres du personnel et aussi le fait que certains employés sont au Cégep depuis dix ou vingtans lors d’une fête de reconnaissance annuelle.Mention d’excellence à M me Louise Leblanc, enseignanteen histoire10 ans de service20 ans de serviceMention d’excellence à M me Marielle Dussault,peronnel de soutien au Carrefour de la réussiteRetraités35


4. ACCROÎTRE LE SENTIMENT DE FIERTÉVALORISER LA PARTICIPATION DU PERSONNEL, DES ÉTUDIANTS ET DES DIPLÔMÉSPlusieurs fondations s’associent au Cégep de GranbyHaute-Yamaska afin de valoriser les étudiants en remettant des bourses d’excellence.Bourses Marc et Blanche Leclerc de la Fondation Leclerc remises à M. Charles Laurin etM me Gabrielle Vallières-LavoieBourses de la persévérance scolaire et de l’engagement social de la Ville de Granbyremises à M. Nicolas Pfister et M me Amélie FrégeauBourse Pierre-Jules Crevier de la Fondation Pierre-Jules Crevier remise à M me ÉmilieDelormeBourse Doris Mildred Parsons de la Fondation Butters remise à M me Gabrielle Brosseau36


4. ACCROÎTRE LE SENTIMENT DE FIERTÉVALORISER LA PARTICIPATION DU PERSONNEL, DES ÉTUDIANTS ET DES DIPLÔMÉSENGAGEMENTS DES ÉTUDIANTS, DES MEMBRES DU PERSONNEL ET RAYONNEMENT À L’EXTERNELe Cégep de GranbyHaute-Yamaska encourage les projets des étudiants et des membres du personnel en favorisant l’animation d’un milieu devie. Cela a une incidence positive sur les études et le travail.M me Yoko Leal-Chagnon, étudiante en 3 e année en Techniques de tourisme au Cégep aremporté le concours local du Grand Prix de la relève en tourisme.M. Yoni Foisy-Assouline reçoit une bourse d’excellence sportive pour la qualité de sesperformances sportives, sa détermination et son dynamisme.M me Noémie Sauvageau, finaliste au Marathon d’écritureintercollégial.Grâce à l’élaboration de l’évènement « Passeport & Fourchette,Soirée multi-découvertes », les étudiants de deuxième annéeen Techniques de tourisme ont remporté le premier prix del’échelon local du Concours québécois en entrepreneuriat.Cinq finissants du microprogramme de 2 e cycle en insertionprofessionnelle en enseignement au collégial (MIPEC).M me Aline Poulin, auteure et enseignante en Arts et lettres, a été publiée cette année dans la revueMoebius. Nous pouvons la lire à la page 41 du 128 e numéro. Nous désirons exprimer nos plus sincèrescondoléances à la famille de M me Poulin qui nous a quittés depuis. Elle était une femme remarquable et uneenseignante appréciée par la communauté collégiale.37


4. ACCROÎTRE LE SENTIMENT DE FIERTÉVignette : Section Que sont-ils devenus? qui met de l’avant nos diplômés(Capture VALORISER d’écran LA PARTICIPATION du site Web) DU PERSONNEL, DES ÉTUDIANTS ET DES DIPLÔMÉSENGAGEMENTS DES ÉTUDIANTS, DES MEMBRES DU PERSONNEL ET RAYONNEMENT À L’EXTERNEGRÉGORYPICARDA T H L È T E D ’ A L L I A N C E S P O R T - É T U D E SPrix Robert-Léger au Festival international de la chansonde GranbyParticipation d’Andréanne A. Malette à la télésérie YamaskaVIGNETTE : Prix Robert‐Léger (Extrait d’un article de La Voix de l’Est ‐ 22 Février 2011)SPORT : PLANCHE À NEIGEDISCIPLINE : BOARDERCROSSPROGRAMME : Gestion de Commerces,3 e annéeMEMBRE DE L’ÉQUIPE DU QUÉBECdepuis 2008Le Boardercross :Discipline olympique dans laquelle, 4 coureursen planche à neige dévalent un parcours remplide sauts et de virages. Le but étant de terminerparmi les 2 premiers de chaque vague pouravancer à la ronde suivante et ainsi accéderà la grande finale.Résultats :> Champion Québécois en 2008-2009 junioret senior> 8 e Telus Spin -1 er Junior et senior CoupeQuébec Val-St-Côme> 22 e Nor-AM* Nouvelle-Écosse> 23 e Nor-AM Colombie-Britannique> 16 e Nor-AM Ontario> 30 e Championnat Nor-AM Tremblant> Récipiendaire de la bourse AllianceSport-Études en 2009 et 2010Implication : Représentant d’athlètes du ClubPro Rider Québec.J’AIMERAISREMERCIER TOUTLE PERSONNEL DUCÉGEP DE GRANBYHAUTE-YAMASKA ETD’ALLIANCE SPORT-Hiver 2011 :L’hiver 2011 sera, depuis que Grégory acommencé le boardercross, le plus importantet le plus occupé. « Tout d’abord j’irai au campd’entraînement en Colombie-Britannique.Ensuite, je participerai à plusieurs Nor-AMen Oregon, au Colorado, en Californie et enUtah. Dès mon retour j’ouvrirai la Coupe duMonde de Stoneham et la semaine suivante jereprésenterai le Québec aux Jeux du Canada.Finalement, je participerai aux championnatsNor-AM à Whisler. À travers toutes cescompétitions, je demeurerai actif à plusieurscoupes du Québec. »ÉTUDES POUR LEURSUPPORT ET LEURCOMPRÉHENSION.* Nor-AM: Catégorie de niveau international regroupant des athlètesdes États-Unis et du Canada.UN CÉGEP AU COEUR DE MES PASSIONS!Tournage du film Noir Rubis de Xavier Landry (le talent de nos étudiants en cinéma souligné encore cette année à l’Intercollégialdu cinéma)Grégory Picard, étudiant en Gestion de commerces, vise lepodium aux Jeux du Canada (Source : Info-Cégep - 16 mars 2011)On parle de nous! (capture d’écran du site web du Cégep)Capture d’écran du site Web du Cégep (section : on parle de nous!)38


4. ACCROÎTRE LE SENTIMENT DE FIERTÉAMÉLIORER L’ENVIRONNEMENT DU CÉGEPLA BIBLIOTHÈQUELa construction de la nouvelle bibliothèque asans aucun doute été l’événement marquant del’année 2010-2011. Ses espaces lumineux etergonomiques ont attiré l’attention de toute lacommunauté qui a participé en grand nombrelors de l’ouverture officielle. L’impact positif surle milieu a été immédiat et ce nouvel espace aété pris d’assaut par les étudiants.NOUVEAUX LABORATOIRES DE SCIENCESL’escalier colimaçon relie les trois étagesInauguration du Café étudiantPar ailleurs, d’autres travaux ont été réaliséset ont permis aux étudiants et au personnel debénéficier d’améliorations notables tant du côtédes nouveaux laboratoires de sciences qu’aucafé étudiant.L’atrium accueille ses premiers visiteursInauguration officielleOeuvre de l’artiste M me Annie Thibault39


RÉSULTATS FINANCIERSÉTATS DES RÉSULTATS POUR L’EXERCICE TERMINÉ LE 30 JUIN 2011 ($)REVENUS 2009-2010 2010-2011Redressements effectués à la suite de l’analysedes rapports financiers 41 416 9 863Ministère de l’éducation 17 103 236 17 793 775Ministère de la Solidarité sociale 633 062 416 227Autres organismes gouvernementaux 256 880 156 623Droits d’inscription et de scolarité 606 857 595 597Ventes de biens et services, locations 842 694 982 459Locations 71 703 81 582Autres revenus 202 694 379 278TOTAL DES REVENUS 19 758 542 20 415 404DÉPENSES 2009-2010 2010-2011Redressements effectués à la suite de l’analysedes rapports financiers 1 292 -Salaires et avantages sociaux des enseignants 10 067 867 10 529 554Coûts de convention des enseignants 386 735 473 194Salaires et avantages sociaux, autre personnel 4 900 919 5 056 622Coûts de convention, autre personnel 152 236 187 460Communications et informations 340 302 252 944Fournitures et matériel 912 040 716 485Services, honoraires et contrats, locations 1 943 869 1 914 737Autres dépenses 765 322 904 991TOTAL DES DÉPENSES 19 470 582 20 035 987EXCÉDENT DES REVENUS 287 960 379 41740


RÉSULTATS FINANCIERSDÉPENSES AU FONDS DES INVESTISSEMENTS ($)2009-2010 2010-2011Normes de réfection 453 335 502 730Normes de transformation - 154 400Résorption du déficit d’entretien accumulé (laboratoires de sciences) 169 137 274 863Efficacité énergétique - 67 100Normes d’équipements 684 241 515 926Développement informatique 48 000 48 000Allocations particulières 935 823 2 192 190Acquisitions (fonds de fonctionnement) 600 887 68 391Emprunt autofinancé 539 119 23 566Subventions “Autres” que le MELS 19 000 -Dépenses inférieures aux seuils de capitalisation (263 288) (185 065)TOTAL 3 186 254 3 662 101BILAN AU 30 JUIN 2011 - FONDS DE FONCTIONNEMENT ($)ACTIF ACTIF PASSIF ET SOLDEDE FONDSPASSIF ET SOLDEDE FONDS2009-2010 2010-2011 2009-2010 2010-2011Encaisse 2 327 528 1 325 537 707 850 663 999Subvention à payer 286 636 -Subvention à recevoir - 752 271Comptes à payer 708 735 416 678Comptes à recevoir 1 238 659 1 916 826Subvention à recevoir due au financement 895 521 895 521des impacts de la réforme comptableSalaires et avantages sociaux à payer 43 018 259 552Provision vacances courues à payer 2 165 386 2 271 648et autres courusAvances Interfonds - 48 000Frais payés d’avance 334 584 198 474Revenus reportés 513 044 925 103Placements à long terme 15 000 15 000Autres passifs 20 500 17 500Solde de fonds 366 123 597 149TOTAL DE L’ACTIF 4 811 292 5 151 629TOTAL DU PASSIF ET DU SOLDE DE FONDS 4 811 292 5 151 62941


RÉSULTATS FINANCIERSMESURES DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE (ANNEXE S028)RAPPORT FINANCIER 2010-2011 ($)REVENUSAllocation du MELS en 2010-2011 (annexe S028) 63 800Total des revenus 63 800DÉPENSESRessources humaines (incluant les avantages sociaux)• Activités d’aide à la réussite 40 850• Reconnaissance de l’engagement étudiant 15 950AUTRES DÉPENSES• Autres frais (déplacements, matériel, activités spéciales, etc.) 7 000TOTAL DES DÉPENSES 63 800La réussite a été soutenue par l’ensemble du plan d’aide à la réussite, mais les mesures financières particulières de l’annexe S028 auront permisde financer les activités du tutorat par les pairs ainsi que le programme de reconnaissance de l’engagement étudiant.PLANS INSTITUTIONNELS DE RÉUSSITE ET ORIENTATION ET ENCADREMENT(CARRIÈRES SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES; ANNEXE S019)Quant aux carrières scientifiques et technologiques (annexe S019), nos efforts sont surtout allés cette année du côté des programmes de Technologiedu génie industriel ainsi que de l’électronique industrielle. Dans le premier cas, ceux-ci ont permis de relancer ce programme qui n’arrivait pas àrecruter assez d’étudiants. De même, les inscriptions dans le programme d’Électronique industrielle se portent mieux et les projets pédagogiquesainsi que les activités de maillage avec le milieu favorisent la persévérance scolaire et rendent le programme plus attrayant. La sortie éducative àla Baie-James et la participation aux olympiades de la formation professionnelle et techniques (FPT) s’inscrivaient dans cette idée de valorisationdes carrières scientifiques et technologiques.Olympiades pour Technologie de l’électronique industrielle42


LES ÉTUDIANTS INSCRITSÉTUDIANTS INSCRITS À LA SESSION AUTOMNE 2010CHEMINEMENT PARTICULIERTemps pleinTemps partiel Fin DEC TotalFém. Masc.Structures d’accueil universitaire 1 2 2 1 3Session d’accueil et d’orientation 120 1 68 53 121Session de transition 50 13 45 18 63TOTAL DU CHEMINEMENT PARTICULIER 171 16 115 72 187SECTEUR PRÉUNIVERSITAIRESciences de la santé 135 2 97 40 137Sciences pures 117 0 30 87 117Sciences humaines, profil administration 94 3 44 53 97Sciences humaines, profil individu 302 5 210 97 307Sciences humaines, profil société-monde 95 3 46 52 98Arts et lettres, profil cinéma 62 2 37 27 64et communicationsArts et lettres, profil arts visuels 36 1 30 7 37Arts et lettres, profil lettres 29 1 17 13 30TOTAL DU SECTEUR 870 17 511 376 887PRÉUNIVERSITAIRESECTEUR TECHNIQUESoins infirmiers 220 6 200 26 226Technologie de l’électronique industrielle 37 3 5 35 40Techniques d’éducation spécialisée 255 5 243 17 260Techniques de comptabilité et de gestion 65 1 36 30 66Gestion de commerces 108 1 46 63 109Techniques de tourisme 56 0 44 12 56Techniques de l’informatique 66 2 3 65 68TOTAL DU SECTEUR TECHNIQUE 807 18 577 248 825TOTAL DU COLLÉGIAL 1848 51 1203 696 189943


LES ADMISSIONSADMISSION AUTOMNE 2010CHEMINEMENT PARTICULIERAccueil et orientation 141Session de transition 70TOTAL DU CHEMINEMENT PARTICULIER 211SECTEUR PRÉUNIVERSITAIRESciences de la nature 179Sciences humaines, profil administration 74Sciences humaines, profil individu 199Sciences humaines, profil société et monde 65Arts et lettres, profil cinéma et communications 33Arts et lettres, profil arts visuels 18Arts et lettres, profil lettres 18TOTAL DU SECTEUR PRÉUNIVERSITAIRE 586SECTEUR TECHNIQUESoins infirmiers 110Techniques de production manufacturière 0Technologie de l’électronique industrielle 25Techniques d’éducation spécialisée 146Techniques de comptabilité et de gestion 35Gestion de commerces 63Techniques de tourisme 55Techniques de l’informatique 48TOTAL DU SECTEUR TECHNIQUE 482TOTAL DES ÉTUDIANTS ADMIS 127944


LES DIPLÔMÉSLES DIPLÔMÉS 2010-2011SECTEUR PRÉUNIVERSITAIRE Féminin Masculin Total200.B0 Sciences de la nature 40 39 79300.A0 Sciences humaines 117 51 168300.01 Sciences humaines 2 0 2500.AC Arts et lettres 34 11 45TOTAL DU SECTEUR PRÉUNIVERSITAIRE 193 101 294Féminin Masculin TotalSANS MENTION 4 2 6SECTEUR TECHNIQUE Féminin Masculin Total180.A0 Soins infirmiers 34 3 37235.A0 Techniques de production manufacturière 0 1 1235.B0 Technologie du génie industriel 0 0 0243.87 Technologie de l’électronique industrielle 0 3 3243.C0 Technologie de l’électronique industrielle 1 6 7351.A0 Techniques d’éducation spécialisée 40 0 40410.12 Techniques administratives - Finance 1 0 1410.B0 Techniques de comptabilité et de gestion 8 10 18410.D0 Gestion de commerces 10 15 25412.02 Techniques de bureau 1 0 1414.01 Techniques de tourisme 1 0 1414.AB Techniques de tourisme 10 4 14420.86 Techniques de l’informatique 0 1 1420.AA Techniques de l’informatique 0 11 11TOTAL DU SECTEUR TECHNIQUE 106 54 160TOTAL DES DIPLÔMÉS DU COLLÈGE 303 157 46045


LES INSTANCES OFFICIELLESLE CONSEIL D’ADMINISTRATION• Thérèse Audet, présidenteMilieu universitaire• Sylvain LambertDirecteur général• Jean-Yves MattonDirecteur des études• Gilles AlarieParent• Chantal C. BeaulieuMilieu des commissions scolaires• Nadia CadoretteParent• Michel CaronMilieu des entreprises• Sylvie CroteauPersonnel enseignant• Lenina Frez AlvarezPersonnel professionnel• Étienne GévryPersonnel enseignant• Kim GrimardPersonnel de soutien• Alain LecoursDiplômé du secteur préuniversitaire• Sonia LessardMilieu socioéconomique• Roxann SavoieÉtudiante du secteur technique• Jean-Benoit MathieuÉtudiant du secteur préuniversitaire• Postes vacants :- Diplômé du secteur technique- Milieu des entreprises- Milieu socioéconomique- Partenaire du milieu de travailLA COMMISSION DES ÉTUDESDIRECTION DES ÉTUDES :• Jean-Yves MattonDirecteur des étudesADJOINTS À LA DIRECTION DES ÉTUDES :• Serge BouletResponsable de la formation continue• Mario CarrierResponsable des programmes au régulierRESPONSABLES DES PROGRAMMES :• Yves BourdonSciences humaines• Marc BoyerArts et lettres• Étienne GévryÉlectronique industrielle• Julien GirardGestion de commerces• Guy GrégoireComptabilité et gestion• Sylvie CroteauSciences de la nature• Samia PlanteÉducation spécialisée• Marie-Janou LusignanTourisme• Nancy BonneauSoins infirmiers• Rachèle St-LaurentSFAE• Denis DupaulInformatiquePROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS :• Jo-Anne DittmannConseillère pédagogique• Serge ParentC.O. et A.P.I.• Katherine BretonSubstitut• Huguette DupontSubstitutREPRÉSENTANTS DES DISCIPLINES :• Joy BlakeLangues• Rémi RobertPhilosophie• Carole RheaultÉducation physique• Pauline LangelierMathématiquesÉTUDIANTES ET ÉTUDIANTS :• Sara DesrochersSecteur technique• Maxime Roy-BouchardSecteur préuniversitaire46


CODE D’ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIEEn vertu de la Loi modifiant la loi sur leministère du Conseil exécutif et d’autresdispositions législatives concernant l’éthiqueet la déontologie, le Cégep de GranbyHaute-Yamaska s’est doté, en février 1998, d’un coded’éthique et de déontologie applicable auxmembres du Conseil d’administration.Il a pour principal objectif d’établir des normesd’éthique et des règles de conduite servantde cadre de référence aux administrateursdans l’exercice de leurs fonctions. Le codepropose notamment un encadrement précisconcernant les situations de conflit d’intérêtspar l’obligation pour les administrateurs dedéclarer les situations où leur intérêt personnelest susceptible d’être en conflit avec celui duCégep.Selon la Loi sur l’instruction publique, le Cégepdoit faire part, chaque année, dans son rapportannuel, des situations qui dérogent aux normeset règles qu’elle s’est données.EN 2010-2011, AUCUN CAS N’A ÉTÉ TRAITÉPOUR MANQUEMENT AU CODE D’ÉTHIQUEET DE DÉONTOLOGIE.Voici le code d’éthique et de déontologie desadministrateurs du Cégep de GranbyHaute-Yamaska qui est également disponible pourconsultation sur le site web à l’adresse suivante :http://www.cegepgranby.qc.ca/codedeontologieLes présentes règles d’éthique et de déontologiesont adoptées en vertu de la Loi modifiant la Loisur le ministère du Conseil exécutif et d’autresdispositions législatives concernant l’éthiqueet la déontologie. Ces dispositions complètentles règles d’éthique et de déontologie déjàprévues aux articles 321 à 330 du Code civildu Québec et aux articles 12 et 20 de la Loisur les Collèges d’enseignement général etprofessionnel. Les dispositions législativesd’ordre public, notamment les articles 12 et20 de la Loi sur les Collèges d’enseignementgénéral et professionnel prévalent, en cas deconflit, sur les dispositions du présent Code.Dans ce document, le générique masculin estutilisé sans aucune discrimination et uniquementdans le but d’alléger le texte.1. DÉFINITIONSDans le présent Code les mots suivantssignifient :• administrateur : membre du conseild’administration du Collège;• administrateur membre du personnel : leDirecteur général, le Directeur des étudesainsi que les deux enseignants, le professionnelet l’employé de soutien respectivement éluspar leurs pairs à titre d’administrateur;• code : Code d’éthique et de déontologie desadministrateurs;• Collège : le Cégep de GranbyHaute-Yamaska;• intérêt : ce qui importe, ce qui est utile,avantageux.2. OBJETLe Code a pour objet d’établir certaines règlesd’éthique et de déontologie régissant lesadministrateurs du Collège en vue :• d’assurer la confiance du public dans l’intégrité,l’impartialité et la transparence du conseild’administration du Collège,• de permettre aux administrateurs d’exercerleur mandat et d’accomplir leurs fonctionsavec confiance, indépendance et objectivité aumieux de la réalisation de la mission du Collège;Le Cégep de GranbyHaute-Yamaska,établissement public d’enseignement collégial,est un centre de ressources de niveau collégialqui répond aux besoins de formation de lapopulation de la Haute-Yamaska.Il a pour but de dispenser, d’adapter et dereconnaître une formation intégrale de qualitéaxée sur le savoir, le savoir-faire et le savoir-être.3. CHAMP D’APPLICATIONTout administrateur est assujetti aux règles duCode. De plus, la personne qui cesse d’êtreadministrateur est assujettie aux règles prévuesà l’article 5.2 du Code.4. DEVOIRS GÉNÉRAUX DESADMINISTRATEURSL’administrateur exerce sa fonction avecindépendance, intégrité et bonne foi au mieuxde l’intérêt du Collège et de la réalisation desa mission. Il agit avec prudence, diligence,honnêteté, loyauté et assiduité comme leferait en pareilles circonstances une personneraisonnable et respectable.5. OBLIGATIONS DESADMINISTRATEURS5.1 L’administrateur doit, dans l’exercice deses fonctions :• respecter les obligations que la Loi, la Charteconstitutive du Collège et les règlements luiimposent et agir dans les limites des pouvoirsdu Collège;• éviter de se placer dans une situation de conflitentre son intérêt personnel ou l’intérêt dugroupe ou de la personne qui l’a élu ounommé et les obligations de ses fonctionsd’administrateur;47


CODE D’ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE• agir avec modération dans ses propos, éviterde porter atteinte à la réputation d’autrui ettraiter les autres administrateurs avec respect;• ne pas utiliser, à son profit ou au profitd’un tiers, les biens du Collège;• ne pas divulguer, à son profit ou au profit d’untiers, l’information privilégiée ou confidentiellequ’il obtient en raison de ses fonctions(Annexe A : Règles relatives à la diffusion derenseignements et d’informations du conseild’administration);• ne pas abuser de ses pouvoirs ou profiterindûment de sa position pour en tirer unavantage personnel;• ne pas, directement ou indirectement,accorder, solliciter ou accepter une faveur ouun avantage indu pour lui-même ou pour uneautre personne;• n’accepter aucun cadeau, marque d’hospitalitéou autre avantage que ceux d’usage et devaleur minime.5.2 La personne qui cesse d’êtreadministrateur doit, dans l’année suivantla fin de son mandat d’administrateur :• se comporter de façon à ne pas tirerd’avantages indus de ses fonctions antérieuresd’administrateur ;• ne pas utiliser de l’information confidentielleou privilégiée relative au Collège à des finspersonnelles et ne pas donner des conseilsfondés sur des renseignements non disponiblesau public.6. RÉMUNÉRATION DESADMINISTRATEURSL’administrateur n’a droit à aucune rémunérationpour l’exercice de ses fonctions d’administrateurdu Collège. Il ne peut également recevoir aucuneautre rémunération du Collège, à l’exceptiondu remboursement de certaines dépensesautorisées par le conseil d’administration.Cette disposition n’a pas pour effet d’empêcherles administrateurs membres du personnel derecevoir leur salaire et autres avantages prévusà leur contrat de travail.7. RÈGLES EN MATIÈRE DECONFLIT D’INTÉRÊTS7.1 ObjetLes règles contenues au présent article ont pourobjet de faciliter la compréhension des situationsde conflit d’intérêts et d’établir des procédureset modalités administratives auxquelles estassujetti l’administrateur en situation de conflitd’intérêts pour permettre de procéder au mieuxde l’intérêt du Collège.7.2 Situations de conflit d’intérêts desadministrateursConstitue une situation de conflit d’intérêts toutesituation réelle, apparente ou potentielle, quiest objectivement de nature à compromettreou susceptible de compromettre l’indépendanceet l’impartialité nécessaires à l’exercice de lafonction d’administrateur, ou à l’occasion delaquelle l’administrateur utilise ou chercheà utiliser les attributs de sa fonction pour enretirer un avantage indu ou pour procurer un telavantage indu à une tierce personne.• Les situations de conflit d’intérêts peuventavoir trait à l’argent, à l’information, àl’influence ou au pouvoir.• Les situations de conflit d’intérêts qui onttrait à l’argent sont notamment celles relativesaux avantages directs, cadeaux ou marquesd’hospitalité ainsi qu’aux relations contractuellesentre le Collège et une organisation extérieuredans laquelle l’administrateur possède unintérêt direct ou indirect.• Les situations qui ont trait à l’informationsont notamment celles relatives au respect dela confidentialité ou à l’utilisation del’information à des fins personnelles.• Les situations qui ont trait à l’influence sontnotamment celles relatives à l’utilisation desattributions de sa charge d’administrateur pourinfléchir une décision ou obtenir directementou indirectement un bénéfice à son propreavantage ou à celui d’un tiers.• Les situations qui ont trait au pouvoir sontnotamment celles relatives à l’abus d’autorité,le fait de se placer dans une situationde vulnérabilité ou de porter atteinte à lacrédibilité du Collège en ayant un comportementincompatible avec les exigences desa fonction.Sans restreindre la portée de cette définition etseulement à titre d’illustration, sont ou peuventêtre considérées comme des situations de conflitd’intérêts :a) la situation où l’administrateur a directementou indirectement un intérêt dans une délibérationdu conseil d’administration;b) la situation où un administrateur adirectement ou indirectement un intérêt dansun contrat ou un projet de contrat avec le Collège;c) la situation où un administrateur, directementou indirectement, obtient ou est sur le point48


CODE D’ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIEd’obtenir un avantage personnel qui résulted’une décision du Collège;d) la situation où un administrateur accepteun présent ou un avantage quelconque d’uneentreprise qui traite ou qui souhaite traiter avecle Collège, à l’exception des cadeaux d’usagede peu de valeur.7.3 Situations de conflit d’intérêts desadministrateurs membres du personnelOutre les règles établies à l’article 7.2 du Code,l’administrateur membre du personnel est ensituation de conflit d’intérêts dans les cas prévusaux articles 12 et 20.1 de la Loi sur les collègesd’enseignement général et professionnel. Cesdispositions législatives ainsi que les règlesd’interprétation apparaissant à l’Annexe B fontpartie intégrante du Code.7.4 Procédure7.4.1 Déclarations d’intérêtsDans les trente (30) jours suivant l’entrée envigueur du présent Code ou dans les trente(30) jours suivant sa nomination, l’administrateurdoit compléter et remettre au président duconseil d’administration une déclaration desintérêts qu’il a, à sa connaissance, dans uneentreprise faisant affaires ou ayant fait affairesavec le Collège et divulguer, le cas échéant,toute situation réelle, potentielle ou apparentede conflit d’intérêts pouvant le concerner. Cettedéclaration doit être révisée et mise à jourannuellement par l’administrateur.Outre cette déclaration d’intérêt, l’administrateurdoit divulguer toute situation de conflit d’intérêtsde la manière et dans les cas prévus au premieralinéa de l’article 12 de la Loi sur les collègesd’enseignement général et professionnel. Cettedisposition législative ainsi que les règlesd’interprétation apparaissant à l’Annexe C fontpartie intégrante du présent Code. Un formulairede déclaration d’intérêt est prévu en Annexe D.7.4.2 En cas de conflit d’intérêtsOutre les interdictions pour les situations deconflit d’intérêts prévues aux articles 12 et20 de la Loi sur les collèges d’enseignementgénéral et professionnel, l’administrateur qui esten situation de conflit d’intérêts à l’égard d’unequestion discutée au conseil d’administration al’obligation de se retirer de la séance où siège leconseil pour permettre que les délibérations etle vote se tiennent sans sa participation.7.5 Modalités administratives7.5.1 Rôle du présidentLe président du conseil est responsable du bondéroulement des réunions du conseild’administration. Il doit trancher toute questionrelative au droit de voter à une réunion duconseil. Lorsqu’une proposition est reçue parl’assemblée, le président du conseil doit, aprèsavoir entendu le cas échéant les représentationsdes administrateurs, décider quels sont lesmembres habilités à délibérer et à voter. Leprésident a le pouvoir d’intervenir pour qu’unepersonne s’abstienne de voter et pour que cettedernière se retire de la salle où siège le conseil.La décision du président est finale.Dans le cas où le président se retrouve ensituation de conflit d’intérêts, le vice-présidenta le pouvoir d’intervenir pour que le présidents’abstienne de voter et pour qu’il se retire dela salle où siège le conseil. Dans ce cas bienprécis, la décision du vice-président est finale.7.5.2 Situation urgenteDans le cas d’une situation urgente nécessitantune intervention rapide ou dans un cas présuméde faute grave, l’administrateur peut êtresuspendu provisoirement de ses fonctions parle président du conseil d’administration.8. CONSEILLER EN DÉONTOLOGIELe secrétaire général du conseil d’administrationou toute autre personne nommée par le conseild’administration agit comme conseiller endéontologie. Ce dernier est chargé :• d’informer les administrateurs quant aucontenu et aux modalités d’application duCode ;• de conseiller les administrateurs en matièred’éthique et de déontologie ;• de faire enquête sur réception d’allégationsd’irrégularités et de faire rapport au conseild’administration ;• de faire publier dans le rapport annueldu Collège le présent Code ainsi que lesrenseignements prévus à la Loi.9. COMITÉ DE DISCIPLINE9.1 Le conseiller en déontologie saisit le conseild’administration de toute situation d’irrégularitéen vertu du Code ainsi que des résultats de sonenquête.9.2 Le conseil d’administration peut nommer uncomité de discipline qui soumettra au conseil sesconclusions quant au bien fondé de la plainte etde la sanction appropriée, le cas échéant. Lesmembres de ce comité sont protégés par lesdispositions de l’article 3.0.5 de la Loi modifiantla Loi sur le ministère du Conseil exécutif et49


CODE D’ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIEd’autres dispositions législatives concernantl’éthique et la déontologie (Projet de loi no 131).9.3 Le comité de discipline ou le conseild’administration notifie à l’administrateurle bien-fondé de la plainte et de la sanctionappropriée et l’avise qu’il peut, dans les 30 jours,fournir par écrit ses observations au comité dediscipline ou au conseil d’administration et, surdemande, être entendu par ceux-ci relativementà la plainte et à la sanction appropriée.9.4 Le comité de discipline ou le conseild’administration qui conclut que l’administrateurpublic a contrevenu à la loi ou au Code impose lasanction disciplinaire appropriée. Les sanctionspossibles sont la réprimande, la suspension oula révocation.10. ENTRÉE EN VIGUEURLe présent Code entre en vigueur à la date deson adoption.Les annexes A, B, C et D sont accessibles dansle site :www.cegepgranby.qc.ca/codedeontologie50


Une publication de la Direction générale en collaborationavec tous les services et départements du Cégep.Dépôt légal : Décembre 2011Bibliothèque nationale du CanadaBibliothèque nationale du Québec51

More magazines by this user
Similar magazines