Bonjour à toutes et à tous, Vous restituer une année de ... - FFCK

ffck.org

Bonjour à toutes et à tous, Vous restituer une année de ... - FFCK

Bonjour à toutes et à tous,Vous restituer une année de travail du siège fédéral en quelques minutes est un exercicenécessairement réducteur, simpliste voire frustrant pour toutes les personnes pleinementinvesties dans la diversité et la complexité des dossiers du projet fédéral.Avant de vous présenter les principales actions menées en 2011, je devrais commencer parrappeler le contexte macro-économique dans lequel nous avons inscrit notre travail. LePrésident l’a évoqué tout à l’heure, aussi je n’y reviendrai pas.Alors quels étaient nos principaux objectifs de 2011 ? :1. Au plan sportif :o Obtenir tous les quotas olympiques et rester au 1 er rang mondial pour lesdisciplines reconnues de haut niveau.2. Au plan général :o Continuer la mise en œuvre des défis programmés sur l’olympiade,o Apporter quotidiennement un service de qualité à l’ensemble des interlocuteursdu siège fédéral.Que peut-on retenir des principaux faits marquants de l’année 2011 ?(Je vous renvoie à mon rapport pour une présentation plus exhaustive)Nos résultats sportifs internationaux :Ils sont globalement très satisfaisants. La Descente et le Kayak Polo se sont maintenus au 1 errang mondial des nations, ce qui est une excellente performance. Le Slalom a obtenu tousses quotas olympiques et remporté 3 médailles sur 4 épreuves olympiques lors deschampionnats du Monde. Je tiens à féliciter Denis GARGAUD pour son titre mondial en C1,ainsi que sa médaille d’argent en C2 avec son équipier Fabien LEFEVRE qui, quant à lui, signeaussi un magnifique doublé en remportant la médaille de bronze chez les kayaks hommes.En Course en Ligne, Arnaud HYBOIS et Sébastien JOUVE renouvellent l’exploit de gagnerl’épreuve du K2 200m. Cette magnifique performance contribue à stabiliser le niveau de jeuxde la France et à mettre en confiance toute l’équipe à l’approche des Jeux Olympiques.Bravo à tous les deux pour le parcours déjà accomplit.DTN/Discours AG du 31 mars 2012 Page 1


Maxime BEAUMONT décroche le quota du K1 200m et Marie DELATTRE, Sarah GUYOT,Adeline MOREL et Sarah TROEL celui du K4 500m, portant à 7 le nombre de quotasolympiques déjà obtenus.Je ne peux passer sous silence la contre-performance du K4 homme 1000m et plusglobalement de tous nos athlètes engagés sur cette distance. Cette mésaventure nouscontraint à aller chercher cette année le complément de quotas olympique sur 1000m etrajoute un objectif supplémentaire à une année déjà bien chargée.En matière d’animation sportive nationale nous avons réécrit la totalité de nos règlementssportifs.Plus de deux ans de travail pour aboutir le 1 er janvier 2012 à la mise en ligne de 9 règlementssportifs accompagnés de leur annexe. Un travail collaboratif fastidieux, parfois houleux, où ladiversité fédérale a pris tout son sens et exprimée sa grande richesse.Au-delà du service qu’apportent ces nouvelles animations sportives à nos clubs et nosadhérents, ce vaste chantier fût l’occasion de travailler en transversalité et d’apprendre àmieux se comprendre. Aussi, je tiens à remercier chaque acteur bénévole ou professionnelpour sa contribution et son expertise sur ce dossier.Le Championnat d’Europe de Marathon à Saint Jean de Losne et la Coupe du Monde deSlalom à l’Argentière ont été les deux grandes organisations sportives internationalesréalisées en France. Deux manifestations de qualités qui permettent à nos athlètes de brillerdans leur pays. Je tiens à saluer les organisateurs et l’ensemble des bénévoles qui mettentgénéreusement leurs compétences et leurs disponibilités au service de notre sport pournous livrer encore une fois de beaux événements.Ces manifestations sportives ainsi que le Board de la Fédération Internationale de Canoëorganisé à Paris contribuent à la reconnaissance de notre fédération dans l’échiquierinternational et nous permet de renforcer la qualité de nos relations avec les instancesinternationales.Dans les grandes manifestations nationales, je voudrais aussi citer « Une journée sur l’eau »,événement grand public au cœur de Paris réalisé avec notre partenaire EDF, la Fédérationd’Aviron et le Comité Régional d’Ile de France. Ce fût un moment de promotion réussi, pournotre sport et nos équipes de France Olympique et de haut niveau, réunies pour unedémonstration fort sympathique en plein cœur de Paris. Je voudrais aussi mentionner letraditionnel Marathon International des Gorges de l’Ardèche qui pour sa 27 ème édition aréuni sur l’eau pas moins de 1700 compétiteurs. Bravo aux organisateurs qui ont su, au fil dutemps, inscrire cette manifestation dans notre patrimoine culturel et sportif.Le passage à l’année civile aura marqué l’année 2011. Si la grande majorité d’entre nous acompris son intérêt en matière d’élargissement de notre positionnement, de cible quiDTN/Discours AG du 31 mars 2012 Page 2


dépassent largement les publics scolarisés, d’intérêt sportif en profitant pleinement de lasaison estivale, de simplicité administrative et comptable car nous sommes désormais sur unréférentiel unique, partagé avec nos partenaires (l’Etat, la Fédération Internationale) ;l’exercice de communication fût pour le moins complexe.Si l’on s’en tient aujourd’hui à l’évolution positive des licences et au déroulement sans heurtdes animations sportives, on peut considérer que ce passage à l’année civile est réussi. Lesclubs et les gestionnaires d’activités ont su gérer cette transition, et je les en remercie. Aveccette saisonnalité, de nouvelles opportunités s’ouvrent à nous en matière de sport maisaussi de loisir. A nous de les saisir en acceptant de modifier notre regard sur nos services etnos activités.Le projet EDEN Club en gestation depuis 2 ans vous sera présenté cet après-midi. Un projetque nous espérons utile pour les clubs qui souhaitent se lancer dans une démarche deprogrès. Ce projet et l’organisation que nous mettrons autour pour faciliter sa mise enœuvre traduit, si besoin été, notre volonté affirmée d’accompagner l’action de nos clubsdésireux d’évoluer.Si avoir un projet associatif est aujourd’hui nécessaire, la professionnalisation de nos clubspassera aussi par la formation de ses ressources humaines. Nous avons réformé notreMoniteur Fédéral dans le but d’en faire un pilier de l’animation sportive des clubs. Latransformation de nos moniteurs en Certificat de Qualification Professionnelle est désormaisbien engagée puisque notre CQP vient d’être validé par la Commission Paritaire Nationale del'Emploi et de la Formation (la CPNEF). Cependant, le chemin est encore long jusqu’àl’enregistrement au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Noussommes sur la bonne voie. Je suis intimement convaincu qu’avec un bon projet associatifpartagé et connu de ses partenaires et des moniteurs pouvant exercés contre rémunération,nos clubs seront mieux équipés pour faire face aux enjeux qui les attendent.Dans les services apportés aux clubs mais également aux comités, il y a notre systèmed’information, plus communément appelé « l’extranet fédéral ». Le système actuel, issue duminitel, arrive en bout de course. Sa technologie dépassée ne permet plus de bénéficier desévolutions dans ce domaine. Un grand chantier est ouvert depuis 2 ans avec notreprestataire (Orange Business Services) pour développer un nouveau système, plusergonomique, plus convivial, plus sécurisé, qui nous permettra de bénéficier des nouvellestechnologies en vue de vous apporter des services nouveaux et plus performants. Nousallons migrer sur ce système appelé « GOAL » au cours de l’année 2012. Je ne vous en dispas plus car une présentation vous sera faite cet après-midi.Enfin, je voudrais vous dire quelques mots sur les sujets de fond que nous traitons ensemblequotidiennement, qui ne sont pas spectaculaires mais qui sont essentiels.Je voudrais d’abord vous parler du travail considérable que nous faisons ensemble pourmaintenir l’accès à nos sites de pratique, qu’ils soient en mer, sur les plans d’eau ou lesDTN/Discours AG du 31 mars 2012 Page 3


ivières, pour les sécuriser, pour les aménager au bénéfice de tous et pas seulement de nosadhérents. Je pense évidemment au travail mené dans le cadre Natura 2000, ou celui mêmesur la mise en œuvre des décrets de la Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques ou encore detous les dossiers d’interdiction, d’aménagement que nous traitons avec vous tout au long del’année. C’est un travail essentiel, fondamental que nous réalisons depuis des décennies. Cetravail devient de plus en plus complexe et nécessite toujours plus de compétence et dedisponibilité. Il faut continuer d’être présent et d’agir, même si c’est un champd’intervention atypique et complexe pour une fédération. C’est un véritable enjeu pour lemaintien de nos activités. Aussi, je veux remercier tous celles et ceux qui se sont investiscette année encore sur tous ces dossiers.Je voudrais également souligner le travail de concertation, de dialogue mené au sein de lafédération. En 2011, nous avons organisé pas moins de 3 colloques avec nos ConseillersTechniques Régionaux dont 1 partagé avec les Présidents de Comité Régionaux, 4 ConseilsFédéraux, 17 Bureaux Exécutifs et je ne vous citerais pas le nombre de réunion decommission, de direction sportive ou de groupe de travail en tout genre. Ce travail departage ne règle pas les éternels problèmes de communication, mais il est une force, unerichesse à préserver et sur laquelle notre fédération doit continuer de capitaliser.Enfin dans les sujets de fond, je voudrais finir par nos ressources. Le contexte actuel estsource d’inquiétude pour notre fédération mais aussi pour nos clubs. Notre modèleéconomique s’appuie majoritairement sur des ressources publiques humaines et financières,et l’avenir dans ce domaine ne peut plus être rassurant quelqu’en soit l’issue dans lessemaines à venir. Faire évoluer notre modèle économique était un des défis de notreolympiade. Le défi d’agir sur notre culture de la dépendance publique, dans le but d’êtremieux armé pour faire face à la conjoncture.S’il reste encore du chemin à faire, je voudrais saluer celui déjà parcouru depuis le début del’olympiade, à la fois pour préserver nos ressources publiques, mais surtout pour développernos ressources propres. Notre taux de dépendance avec l’Etat a baissé. Nous sommescollectivement sur la bonne voie et je nous encourage à continuer en ce sens.Pour conclure, je tiens à saluer l’investissement des femmes et des hommes de la directiontechnique, l’expertise de nos cadres souvent isolés sur le terrain, l’engagement del’ensemble de nos bénévoles, de nos élus, du bureau exécutif, du Président et enfin le travailque vous réalisez dans vos régions pour l’organisation et la promotion de nos activités.Merci à toutes et à tous et bonne Assemblée Générale.Philippe GRAILLEDirecteur Technique NationalFédération Française de Canoë-KayakDTN/Discours AG du 31 mars 2012 Page 4

More magazines by this user
Similar magazines